You are on page 1of 16

Rapport d’activité ’ 2009

1. Présentation
SPort’ouverte est une association qui propose des activités sportives et de plein air s’adressant à des personnes en situation de difficultés sociales. Reconnue d’utilité publique par la ville de Lausanne, SPort’ouverte accueille tout au long de l’année des personnes avec des problèmes de dépendances, des troubles psychologiques ou des difficultés d’intégration. En exploitant le potentiel socio-éducatif du sport, SPort'ouverte mobilise les ressources du participant pour l’aider à affronter les difficultés quotidiennes avec un nouvel élan.

2. Introduction
L'année 2009, malgré les changements survenus, a permis d'asseoir les liens au niveau de l'équipe et des participants, mais aussi avec les bénévoles et le réseau. L'équipe a beaucoup travaillé sur le sens des activités pour les participants, des réflexions pour placer au centre de son travail le participant et ses besoins. Nous cherchons à permettre à chacun de trouver sa place en lien avec ses compétences, son savoir,... son essence. Dans ce sens, nous avons tenté de faciliter l'accessibilité en proposant des activités de plein air ludiques. Il nous reste cependant toujours la question de la porte de sortie à notre association. Certains participants trouvent un équilibre grâce à nos activités. Il leur est cependant difficile de poursuivre leur chemin dans d'autres associations sportives qui n'ont pas le même encadrement. En effet, cette démarche place les participants face à des réflexions sur leur place dans la société et elle les confrontent à l'image qu'ils se font d'eux même, risquant ainsi d’émousser leur confiance en eux. L'équipe a pensé un moment pouvoir soutenir les participants dans leurs projets en les accompagnant à l'extérieur pour permettre de faire le lien avec certaines associations sportives, mais le manque de moyen surtout au niveau du personnel n’a pas permis de pouvoir le réaliser cette année. Les camps ont été aussi questionnés notamment en termes d'accessibilité, d'encadrement médical et de responsabilité. L'équipe a souligné l'importance d'un appui au niveau médical afin de pouvoir assurer un bon déroulement du camp. 2

Au terme de cette année, la nécessité d'un questionnement continu de notre pratique professionnelle nous semble primordiale, afin de pouvoir toujours mettre au centre de notre réflexion les besoins de nos bénéficiaires. L'équipe

3. Remerciements
SPort'ouverte tient à remercier de tout cœur l'ensemble des personnes qui œuvrent pour la pérennité de l'association. Nous tenons tout d'abord à remercier nos soutiens financiers, sans eux nous ne pourrions simplement pas fonctionner: • • • • Un grand merci à la Ville de Lausanne Un grand merci à la Loterie Suisse Romande Un grand merci au CIO de Lausanne et à Julien Mortier Un grand merci aux personnes qui ont fait un don

Nous remercions aussi toutes les personnes bénévoles qui ont consacré du temps, de l'énergie, de la motivation lors de nos diverses activités. Vous êtes indispensables à SPort'ouverte. Nous remercions aussi les institutions du réseau qui soutiennent l'association par des collaborations permettant de créer des synergies. Notamment les institutions qui mettent à disposition de l'association, un infirmier ou un éducateur. Cette année, nous remercions en particulier la Fondation du Levant ainsi que le centre St-Martin.

4. Mot du Président
Au moment de jeter un oeil sur l'année écoulée pour rédiger ce mot du président, je me retrouve avec le désagréable sentiment d'être amené à me répéter depuis quelques années. Il y a deux ans, SPort'ouverte a eu la satisfaction de voir la commune de Lausanne faire part à nouveau d'un intérêt à soutenir des programmes « d’occupation » pour des personnes marginalisées. En outre, l'association a reçu des marques de reconnaissance des autorités de la ville. Cela nous a laissé espérer pouvoir enfin sortir de la situation financière difficile dans laquelle se trouve SPort'ouverte depuis qu'elle a subi une brusque diminution de sa subvention communale en 2006. Malheureusement, rien n'a concrètement changé au cours des 12 derniers mois et SPort'ouverte se trouve toujours dans une situation difficile. Nous sommes conscients de l'effort financier fait par la Commune de Lausanne et nous lui en sommes reconnaissants. Mais nous manquons toutefois de moyens pour offrir des prestations dans de bonnes conditions à un public-cible composé principalement par une population toxicodépendante lausannoise marginalisée. SPort'ouverte continue d'assumer tant bien que mal ses prestations avec un personnel restreint et ne peut développer des activités qui seraient les bienvenues. Elle se donne pour mission d'offrir la possibilité de participer à des activités "occupationnelles" à une population très marginalisée qui ne peut encore s'inscrire que dans une démarche à bas seuil d'accessibilité. Mais elle a aussi pour 3

objectif de contribuer au développement et au maintien d'une certaine stabilité psychique et sociale pour des usagers moins marginalisés en leur offrant la possibilité de participer à des activités sportives et de plein air structurantes. Le personnel et le comité naviguent ainsi, avec des moyens limités, entre une offre de prestations à bas seuil d'accessibilité et des activités aux conditions d'accès plus exigeantes. Répondre aux besoins d'usagers présentant des situations psycho-sociales très diverses relève de la quadrature du cercle avec les moyens dont nous disposons. Dans ces conditions, il ne faut pas s'étonner du tournus important dans la composition de l'équipe des intervenants sportifs. Nous nous plaisons cependant à relever que les démissionnaires marquent souvent leur attachement à l'association en rejoignant le groupe des bénévoles. Nous pouvons remercier chaleureusement ces derniers et le personnel de l'institution pour leur engagement et pour avoir su maintenir l'état d'esprit propre à SPort'ouverte. Nous espérons fortement que l'association pourra leur procurer à l'avenir de bonnes conditions pour l'encadrement et le développement des activités. F. Perrinjaquet

5. Participants
SPort’ouverte c’est surtout ses participants, oscillant dans leurs « haut » et dans leurs « bas », il est toujours remarquable de souligner l'énergie et la motivation qu'ils mettent à participer aux activités de SPort'ouverte. Malgré les réveils à 5 heures, la tempête, la neige, les courbatures, la fatigue, mais grâce au soleil et à la bonne humeur, ils poursuivent ... et atteignent le point d'arrivée que nous nous sommes fixé ensemble. Une cabane, une journée de ski, un peu de baseball, une descente en luge, du canyoning.... Adapter l'activité pour que chacun puisse y prendre plaisir et donner du sens à sa participation; voilà un objectif important dans le choix des activités ainsi que dans notre façon de gérer les différents niveaux durant celles-ci.

4

6. Comité
Le comité de SPort'ouverte est composé de personnes travaillant elles-mêmes dans des institutions du réseau. Investies à la cause de SPort'ouverte, elles donnent de leur temps et mettent à contribution leurs compétences. Durant l’année, un membre a quitté le comité de SPort’ouverte pour des raisons de réorientation professionnelle, il s’agit de Mirko Locatelli. Voici les personnes qui ont composé le comité de SPort'ouverte durant l'année 2009 : Personne déléguée F. Perrinjaquet C. Testa N. Pythoud M. Locatelli Y.-E. Féret F. Chéraz J. Wolf D. Pilloud Fonction au sein du comité Président Vice-présidente Membre Membre Membre Membre Membre Secrétaire Institutions, associations Entrée de Secours Fondation Mère Sofia Fondation ABS Le Sleep-In Association du Relais Point d’eau Lausanne Pastorale de la rue

5

7. Equipe et bénévoles
Durant l'année 2009, Céline Pasche (Master en sciences sociales) a assuré le fonctionnement de SPort'ouverte avec Jean-Daniel Veth (licencié en sciences sociales et pédagogiques) jusqu'en juin. Jean-Daniel a ensuite poursuivi son parcours professionnel dans une autre institution. Céline Mayor, étudiante à l'EESP a apporté un grand soutien à l'équipe durant son stage de février à fin juin. En juillet, elle a rejoint l'équipe afin de remplacer Jean-Daniel Veth jusqu'à l'engagement de Guillaume Burkhalter, qui a débuté à 20% durant le mois de décembre. Adeline Guye, stagiaire de la Haute Ecole Fribourgeoise de travail social, nous a aussi apporté un grand soutien durant son stage d'août 2009 à janvier 2010.

Jean-Daniel Veth (60%) Céline Pasche (60%) Céline Mayor (60%) Guillaume Burkhalter

Jan Fév Mars Avril Mai Juin Juill Août Sept Oct Nov Déc X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Le bon fonctionnement de l'association dépend de la relation de confiance qui s'établit entre les intervenants. Durant cette année, une bonne synergie s'est mise en place, permettant à chacun d'amener ses qualités et compétences et d'être entendu dans ses difficultés. En plus des intervenants et stagiaires, il est important de mentionner les bénévoles. De nombreuses activités n'auraient pas vu le jour sans le soutien, le dynamisme et la motivation d'une vingtaine d’entre eux qui se sont investis avec bonne humeur. Ils ont aussi permis grâce à leur réflexions, leurs interrogations et leurs compétences de poursuivre les échanges dans la mise en place des différentes activités de SPort'ouverte.

8. Le comité d’honneur
Le comité d'honneur de SPort'ouverte est composé de personnalités du sport qui apportent leur soutien et adhèrent aux valeurs transmises par SPort'ouverte à ses participants. Ils mettent en avant les bienfaits de l'activité sportive ainsi que la passion qui les animent. Par la signature d'une charte, ils soutiennent l'association ainsi que ses objectifs.

6

Le comité d’honneur est composé de : • • • • • • • • • Nicolas Falquet Loris Falquet Léonard Thurre Antoine Rey Eduardo Carrasco Nicole Petignat Nicole Niquille Guy-Bertrand Jacquier David Chassot (freeride) (freeride) (football) (football) (football) (football, arbitre) (guide de montagne) (parapente) (manager sportif)

7

9. Activités

Dans son ensemble ce sont environ 1’000 prestations qui ont été offertes à 135 usagers différents, ce qui nous donne une moyenne d'environ 7.4 prestations par usager. Nous avons offert des prestations à environ dix usagers de moins que l’année précédente. Par contre ils ont participé, en moyenne à plus d’activités. Ce qui veut dire que les bénéficiaires sont en phase de fidélisation comparé à l’année précédente. Les personnes que nous accueillons dans nos activités ont des problématiques diverses. Néanmoins, sur les 135 usagers, 55 sont des personnes ayant des problèmes de toxicodépendance. Ce chiffre est peu représentatif du temps investi pour cette population en particulier, si l’on regarde notamment la part de travail que les intervenants fournissent pour les camps, activité qui touche à quasiment 90% des personnes ayant des problèmes de toxicodépendance.

9.1 Activités régulières
Nous avons proposé au cours de cette année huit activités régulières, en fonction des saisons.

9.1.1 La piscine
Les lundis après-midi nous sommes allés à la piscine : en hiver à Mon Repos, et durant la belle saison à Bellerive. Nous commençons par un échauffement en jouant à une sorte de water-polo dont les règles ont été remaniées. Ensuite chacun peut profiter d’un moment de natation. Pendant la période estivale, les possibilités qu’offre la piscine de Bellerive permettent à chacun de se faire plaisir dans différents sports tels que le street-ball, le beach-volley, le fresbee, le beachsoccer, etc…

9.1.2 Le badminton
Les mardis après-midi, nous jouons au badminton en salle, à Malley. Cette activité est très fréquentée et facilement accessible à tous. Elle a lieu toute l’année.

8

9.1.3 Le fitness et l’accueil
Les jeudis après-midi, nous ouvrons le fitness. L’infrastructure que nous mettons à disposition est de qualité professionnelle, donc cela permet autant au novice de s’initier à la musculation qu’au pratiquant de longue date de planifier un entraînement sérieux et complet (en vue d’une compétition, par exemple). C’est la seule activité qui se déroule dans nos locaux. Vers les quinze heures, une équipe part faire de la course à pied. En parallèle au fitness, le jeudi après midi, nous ouvrons un lieu d’accueil plus informel dans lequel nous jouons au tennis de table ou au baby-foot. Nous offrons une collation ainsi que le café grâce aux produits fournis gratuitement par la CARL. Ces moments permettent de créer du lien et de faire connaissance avec de nouveaux participants.

9.1.4 La randonnée hivernale
Durant la période hivernale, un bénévole prend en charge l’activité peau de phoque et raquettes. Les itinéraires varient d’une sortie à l’autre et le groupe s’adapte au niveau des personnes présentes. Ce bol d’air frais offre aux participants des moments revigorants au dessus du stratus de la plaine.

9.1.5 Le cyclisme
Au début de l’été, nous faisons du cyclisme : le plus souvent sous forme de vélo de route. Le but est de se faire plaisir pour les uns et de préparer la participation à une épreuve populaire pour d’autres.

9.1.6 Le football
Un soir par semaine, deux bénévoles assument totalement l’activité football. Cela se déroule en salle, au collège du Belvédère, en hiver, et à Dorigny dès le printemps mais toujours avec le même succès (25 à 40 participants, non comptabilisés dans nos statistiques). Cette activité mérite d’être citée pour son succès ainsi que pour sa longévité (c’est comme ça que débuta l’idée de Sport’Ouverte, il y a douze ans).

9

9.1.7 Le football détente
Une autre activité football a été mise en place par une bénévole. Elle est moins basée sur la victoire que sur le plaisir de courir dans l’herbe derrière un ballon en rigolant. Cette activité a eu lieu au printemps durant six soirs, à l’extérieur et a débouché sur la participation d’une équipe au tournoi « Stop Racisme ».

9.1.8 La grimpe
Une équipe de trois bénévoles a organisé et encadré trois journées de grimpe en salle. Cette activité a eu peu de succès mais l’expérience fut intéressante.

10

comparaison 08-09 des activités hebdomadaires phares

500 400 300 200 100 0

181

228 142

285

347

387 2008 2009

Piscine
nombre de participants sur l'année

Badminton

fitness

9.1.9 Conclusion
Par rapport à 2008, les chiffres montrent quelques données intéressantes : La fréquentation aux activités hebdomadaires les plus régulières telles que la piscine, le badminton et le fitness est, en moyenne, en augmentation. La piscine a eu moins de succès en 2009 qu’en 2008. Par contre, le badminton et le fitness ont mieux marché en 2009 qu’en 2008. Ces deux activités qui montrent une évolution croissante sont plus accessibles pour les personnes ayant des problèmes de toxico-dépendance que la piscine. Elles ne demandent pas de s’assumer quasiment nu, avec ses stigmates, face aux autres utilisateurs des structures sportives.

11

9.2 Les sorties
De manière régulière, nous proposons des sorties d’une journée. Cela représente une sorte d’intermédiaire entre les activités hebdomadaires et les camps. Ce sont toujours des moments privilégiés, où nous ne partageons pas seulement une activité commune, mais où nous sommes du matin au soir ensemble, ce qui permet la découverte de soi et des autres d’une manière différente. C’est l’occasion pour beaucoup de découvrir de nouveaux sports et de beaux endroits de nos régions. Les activités en lien avec des animaux tels que les chevaux et les chiens sont particulièrement à propos avec des personnes manquant de confiance en soi et en les autres. Le lien à l’animal ne souffre d’aucun mensonge. Il est vrai et naturel. Ces instants sont certainement très pertinents pour la population dont nous nous occupons.

En 2009, nous avons proposé des sorties : - en luge - en chiens de traîneaux - en trottinette tout-terrain - en canoë - à cheval

12

9.3 Les compétitions
Les compétitions sont des moments forts pour nos participants. Ils sont confrontés à d’autres athlètes, parfois de haut niveau. L’effet de groupe et l’influence du chronomètre est pour certains un moteur. La plupart des compétitions auxquelles nous participons sont populaires et l’esprit n’est pas à la performance en soi mais bien au plaisir de courir. Le mélange a certainement un effet sur l’image de soi qui permet une meilleure intégration de nos participants en voie de réinsertion sociale. - 20 Kilomètres de Lausanne - Trophée du Muveran - Walking Day à Morges - La Printanière à Aigle - Triathlon de Nyon - Triathlon de Lausanne - La rando des blés - Course aux sponsors Fondation Mère Sofia à Lausanne

13

Quelle est la part de personnes ayant des problèmes de toxicodépendance dans nos camps en 2009?
11%
personnes ayant des problèmes de toxicodépendances autres problématiques

89%

9.4 Les camps
Les camps sont un pilier dans nos activités. Le succès que représente auprès des participants l’organisation de semaines de sport telles que nous le proposons est éloquent. Il nous est parfois difficile de choisir les personnes qui viendront au vu du nombre d’inscrits. Une alchimie subtile est nécessaire au sein des participants pour que la semaine puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Au total, les camps ont représenté 62 places pour 45 personnes différentes. Ce chiffre est à peu près stable comparé à l’année précédente. Pour certains, les camps sont une porte d’entrée à SPort’ouverte, et pour d’autres, c’est le point d’orgue de leur participation aux activités.

Hiver : Printemps : Été : Eté : Automne :

Camp de ski à Chandolin Camp dans les Cévennes Camp de montagne dans le Val d’Anniviers Camp à la Vallée de Joux Camp multisports à Ténéro

Il est intéressant de constater que lors des camps, nous touchons essentiellement des personnes ayant des problèmes de toxicodépendances (55 participants sur 62 prestations). Si l’on compare la part des personnes ayant des problèmes de toxicodépendances dans nos camps, durant les trois dernières années, en 2007, ils étaient 70%, en 2008, ils étaient 82%, en 2009, ils étaient 89% !

14

10. Bilan et perspectives
En 2009, trois activités hebdomadaires par semaine, des week-ends et des sorties et cinq camps ont été proposés à nos participants. Durant chaque camp près de la moitié des participants était de nouvelles personnes qui ne connaissaient pas notre association. Plusieurs activités, notamment le foot ainsi que la grimpe et la peau de phoque, ont été gérées uniquement par certains de nos bénévoles, ce qui nous a permis de pouvoir offrir une plus large palette d'activité à nos participants. Le bilan est positif, en tenant compte du changement d'équipe et de la fermeture d'un mois en fin d'année. 2010 une nouvelle équipe, une nouvelle alchimie, une nouvelle énergie, une analyse des besoins de nos bénéficiaires tant au niveau des participants potentiels que du réseau va être réalisée dans le cadre du stage de Guillaume Burkhalter et de Parwez Tobish permettant d'alimenter la réflexion et d'affiner la pertinence des activités proposée à SPort'ouverte.

15

Rue de Genève 95 – 1004 Lausanne Tel. 021 / 624 00 64 Natel. 079 / 217 36 42 sport.ouverte@bluewin.ch www.sportouverte.ch

16