You are on page 1of 18

8-9 Chaâbane 1438 - Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017 - N° 16047 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

L A R E V O L U T I O N P A R L
L A
R E V O L U T I O N
P A R
L E
P E U P L E
E T
P O U R
L E
P E U P L E
LÉGISLATIVES
LÉGISLATIVES

LES RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER

UN SCRUTIN

TRÈS DISPUTÉ

M. BEDOUI : « LE PEUPLE ALGÉRIEN A PROUVÉ SA DÉTERMINATION À FAIRE ENTENDRE SA VOIX
M. BEDOUI : « LE PEUPLE ALGÉRIEN A PROUVÉ SA DÉTERMINATION À FAIRE ENTENDRE SA VOIX AU MONDE ENTIER. »
n
VICTOIRE DU FLN
AVEC 164 SIÈGES.
n
LE RND PROGRESSE
ET OBTIENT 97 SIÈGES.
n
TAUX DE PARTICIPATION
NATIONALE DE 38,25%.
« LES PORTES DE LA HIISE SONT OUVERTES POUR TOUS LES RECOURS. »
Ph : Billal

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a affirmé, hier à Alger, que «le processus électoral s’est déroulé dans un climat responsable, au regard de la conjoncture qui prévaut dans le voisinage de l’Algérie et compte tenu des défis qui se posent aux Algériens». «La participation était très appréciable», a poursuivi le ministre, ajoutant que ses services œuvreraient à l’avenir, par le biais des technologies modernes, à «sensibiliser davantage les jeunes à l’importance de l’accomplissement du devoir électoral». «La loi algérienne n’impose pas à cette catégorie de s’inscrire sur les listes électorales ou de voter, comme le font plusieurs pays européens, c’est là toute la force de la loi algérienne», a-t-il ajouté.

PP. 3-7 ÉDITORIAL
PP. 3-7
ÉDITORIAL

l Les résultats préliminaires du scrutin des législatives, annoncés hier par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, font état d’un parti du Front de libération

nationale (FLN) qui conserve sa première place en tant que force politique, secondé par le Rassemblement national démocratique (RND). La mouvance islamiste arrive en troisième place, réalisant ainsi un score honorable, même si elle s’est présentée en rangs dispersés, non

sans avoir fait l’effort d’une union qui demeure encore en projet. Quant à la mouvance dite démocratique, incapable de surmonter ses divisions, sa

imperfections du système électoral seront pris en charge et corrigés, avec la collaboration de toutes les institutions, à commencer par l’Instance indépendante de surveillance des élections qui entre en jeu pour la première fois, mais aussi d’une opposition plus réaliste et plus

constructive, et donc respectueuse des lois de la République et moins portée à faire monter de manière ostentatoire les enchères médiatiques. Dans l’immédiat, il y a la saisine des instances de recours, et notamment les magistrats appelés à trancher de manière juste et ferme tout dépassement ou tout acte de nature à porter atteinte à la crédibilité et à la

représentation est loin d’égaler les indépendants, par exemple. Les petits partis récemment arrivés sur la scène n’ont pas démérité, même s’ils constituent une mosaïque qui donne de la couleur à la

LE VERDICT DES URNES

transparence du scrutin, dont ils seront éventuellement saisis, comme a tenu à le rappeler récemment le Président de la République, dans son message à la nation. Sans pour autant cesser de poursuivre l’œuvre de

future Assemblée populaire nationale, dont la configuration reste nettement dominée par la majorité qui gouverne depuis l’accession du Président Bouteflika à la magistrature suprême, mais conserve son caractère pluraliste, puisque les autres tendances sont présentes, et, avec la récente révision de la Constitution, peuvent avoir leur mot à dire sur un certain nombre de dossiers. Avec un taux de participation en légère baisse par rapport aux législatives de 2012, un FLN qui garde sa prééminence, mais recule tout de même en termes de nombre de sièges, avec une nette avancée de son frère ennemi le RND, il est clair que si les grandes lignes de démarcation n’ont pas subi de changements notables, tout porte à croire que ce scrutin, qui a été très disputé au demeurant, marque le début d’une ère nouvelle, dans la mesure où les dysfonctionnements et les

l’amélioration constante du système électoral. Il ne s’agit, ni moins ni plus, que d’identifier, avec le plus de précision possible, les imperfections et de les traiter avec toute la bonne volonté voulue, afin que toutes les consultations de ce genre puissent avoir lieu dans la confiance absolue et l’indispensable crédibilité et l’impérative transparence. Ce travail, il faudrait peut-être le faire vite et bien, d’autant plus que les prochaines échéances locales ne sont pas si loin. Pour le plus grand bien de chacun et de tous, et surtout d’une Algérie soucieuse de surmonter ses fragilités, exploiter au mieux ses multiples atouts et avancer sereinement sur le chemin de l’État de droit et de la démocratie.

EL MOUDJAHID

2 Bouche DE À Oreille EL MOUDJAHID d’El Moudjahid CE MATIN À 10H
2
Bouche
DE
À
Oreille
EL MOUDJAHID
d’El Moudjahid
CE MATIN À 10H

CONFÉRENCES DES PARTIS

 

Front El-Moustakbal :

Front El-Moustakbal :

CE MATIN À 9H30

Le président du Font El-Moustakbal, M. Abdelaziz Belaïd, animera, ce matin à partir de 9h30, au siège national du parti, une conférence de presse sur les résultats préliminaires des législatives.

TAJ : CE MATIN À 11H Le président du parti TAJ, M. Amar matin à partir

TAJ : CE MATIN À 11H

Le président du parti TAJ, M. Amar

matin à partir de 11h, au siège national du

Ghoul, animera une conférence de presse, ce

parti à Aïn Allah – Dély Ibrahim.

 

MPA : CET APRÈS-MIDI À 15H

MPA : CET APRÈS-MIDI À 15H

Le président du Mouvement populaire

algérien, M. Amara Benyounes, animera une conférence de presse, cet après-midi

à 15h, au siège national du parti.

CE MATIN À 10H

Lecture des premiers résultats des élections législatives

Le Forum d’El Moudjahid recevra, ce matin à 10 heures, le constitutionnaliste Mohamed Fadene.

DEMAIN À 10H

Le DG du CNRC, invité du Forum Économie

Le Forum Économie d’El Moudjahid recevra, demain à 10h, M. Mohamed Slimani, directeur général du Centre national du registre du commerce.

CE MATIN À 10H Lecture des premiers résultats des élections législatives Le Forum d’ El Moudjahid
2 Bouche DE À Oreille EL MOUDJAHID d’El Moudjahid CE MATIN À 10H CONFÉRENCES DES PARTIS

VOILÉ

VOILÉ Temps partiellement voilé à dégagé sur la majorité des régions, peu nuageux sur Oran et

Temps partiellement voilé à dégagé sur la majorité des régions, peu nuageux sur Oran et Tlemcen.

Températures

(maximales-

minimales) prévues aujourd’hui :

Alger

(22°

-

12°), Annaba (26° -

12°), Béchar (35° - 22°), Biskra (38° -

23°), Constantine (26° -

11°), Djelfa

(32° - 16°), Ghardaïa (40° - 24°), Oran (23° - 14°), Sétif (29° - 11°), Tamanrasset (36° - 23°), Tlemcen (24° - 12°).

LUNDI 8 MAI À 14H AU MUSÉE NATIONAL DU MOUDJAHID

Les massacres du 8 mai 1945

À

l’occasion

de

la

commémoration du 72 e anniversaire

des massacres du 8 mai

1945, le

musée

national

de Moudjahid

organise une conférence historique, lundi 8 mai à 14h.

Conférence de presse sur la Foire internationale d’Alger

Conférence de presse sur la Foire internationale d’Alger À l’occasion de la 50 édition de la

À l’occasion de la 50 e édition de la Foire internationale d’Alger, une conférence de presse se tiendra, ce matin à 10h, au palais des Expositions (salle Dar El-Djazaïr).

DEMAIN

Jumelage des EPH Rouiba

et Beni Ourtilane

DEMAIN À 13H45 À L’INESG

DU 6 AU 11 MAI À ORAN Tournoi national militaire de basket-Ball Dans le cadre de
DU 6 AU 11 MAI
À ORAN
Tournoi national militaire
de basket-Ball
Dans
le
cadre
de
la
mise en œuvre du
programme annuel des
activités sportives,
nationales et internationales,
de l’Armée nationale
populaire, les services des
sports militaires organise,
du 6 au 11 mai, le Tournoi
national militaire de
basket-ball, de la saison
sportive 2016-2017, au complexe sportif régional
militaire
moudjahid
Zitouni-Mustapha
Eckühl/Oran. La cérémonie d’ouverture est
prévue demain à 9h.

Dans le cadre du rapprochement des services de santé du citoyen, et en application des recommandations du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, l’EPH de Rouiba procédera demain à une opération de jumelage avec

l’EPH Beni Ourtilane.

LUNDI 8 MAI

« Représailles des autorités coloniales »

Le musée national du

«Trump, Union européenne, Afrique, Moyen-Orient »

L’Institut national d’études de stratégie globale organise une conférence intitulée : «Trump, Union européenne, Afrique, Moyen-Orient : perspectives pour un siècle d’incertitudes», animée par le Dr Jean-François Daguzan, docteur en droit et sciences politiques.

DEMAIN À 10H30 À ORAN

Cérémonie de baptisation

En commémoration de la mémoire de nos valeureux chouhada, il sera procédé, demain à

Moudjahid organise, en coordination avec les directions

partir de 10h30, à une cérémonie de baptisation du siège de la compagnie territoriale de la sûreté routière d’Oran/2°RM au nom du moudjahid Berfas Djilali, en présence des autorités de wilaya, de la famille du

chahid et de moudjahidine et enfants de chouhada.

des moudjahidine et les musées régionaux une importante rencontre collective élargie à travers l’ensemble des ses structures décentralisées, intitulée «Représailles des autorités coloniales sur les civils au cours de la guerre de libération», au cours de laquelle des témoignages seront apportés.

2 Bouche DE À Oreille EL MOUDJAHID d’El Moudjahid CE MATIN À 10H CONFÉRENCES DES PARTIS

MARDI 9 MAI À 10H AU CCI

« Fin sanglante d’une marche pacifique »

Le Centre culturel islamique organise une conférence historique sur le thème «Les massacres du 8 mai 1945… fin sanglante d’une marche pacifique», animée par le D r Mohamed Amine Belghit, le P r Rabah Zeghedane et le moudjahid Beka Abdelaziz.

MARDI 9 MAI À 10H AU CCI « Fin sanglante d’une marche pacifique » Le Centre

ACTIVITÉS CULTURELLES

 

CET APRÈS-MIDI À 15H

 

ANEP :

« Histoire des cafés littéraires »

La librairie Chaïb-Dzaïr de

« Histoire des cafés littéraires » La librairie Chaïb-Dzaïr de

l’ANEP organise une rencontre intitulée «Histoire des cafés littéraires», suivie d’une petite histoire du breuvage soufi, animée par Sid-Ali Sekheri, samedi 6 mai, à partir de 15h.

CET APRÈS-MIDI À 14H30 À LA LIBRAIRIE DU TIERS-MONDE

CET APRÈS-MIDI À 14H30 À LA LIBRAIRIE DU TIERS-MONDE

 

Ahmed Tessa signe son ouvrage

La librairie du Tiers-Monde reçoit l’auteur Ahmed Tessa, pour la signature de son ouvrage, Pour une éthique éducative, cet après-midi à partir de 14h30.

Publicité

El Moudjahid/Pub du 06/05/2017
El Moudjahid/Pub du 06/05/2017

Photos: Billal

L’événement

3

EL MOUDJAHID

LÉGISLATIVES 2017

LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER

UN SCRUTIN TRÈS DISPUTÉ

Un plein succès ! Ces termes ont valeur de conviction bien ancrée dans l’esprit du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Nouredine Bedoui, qui a annoncé, hier à Alger, les résultats préliminaires des législatives du 4 mai.

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

détermination à faire entendre sa voix au monde entier et certifier de sa mobilisation pleine et en- tière lorsqu’il s’agit de questions décisives pour l’avenir du pays. «Très acceptable» l’est aussi le taux participation enregistré lors de la com- pétition électorale de ce jeudi, compte tenu du fait que «les législatives en Algérie ont bien leurs spécificités», comme l’a rappelé d’ailleurs le ministre de l’Intérieur. «Les autres scrutins suscitent sans doute plus de motivation chez les citoyens, l’exemple des locales qui constituent un scrutin de proximité». Pour appuyer ses pro- pos, le ministre de l’Intérieur ne manquera pas de rappeler que la participation aux législatives de 2012 ne dépassait pas les 42% alors que le même scrutin en 2007 a enregistré une partici- pation de moins de 36%. Ce à quoi, a insisté également le ministre, c’est surtout le fait que la toute prochaine composante de l’Assemblée nationale agisse énergiquement pour être à «la hauteur de la confiance placée en elle par les électeurs et de leurs aspirations». En tout état de cause, les Algériens ayant voté ce jeudi ont, de l’avis de M. Bedoui, fait preuve de maturité exemplaire en tournant le dos aux prêcheurs de désespoir et de faire ainsi la sourde oreille aux appels du boycott.

Hommage à la HIISE et professionnalisme des encadreurs

C’est un hommage appuyé souligné par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités lo- cales à la Haute instance indépendante de sur-

veillances des élections (HIISE) créée en vertu de la dernière révision constitutionnelle. «Fon- damental» a été, selon le ministre, le rôle as- sumé par la HIISE durant le scrutin et même avant, soit durant tout le processus électoral. M. Noureddine Bedoui a également salué le haut professionnalisme des 503.000 encadreurs mo- bilisés par l’administration pour assurer le bon déroulement de l’élection. «Tous ont assumé leur mission avec une impartialité et une neu- tralité irréprochables», a indiqué M. Bedoui. Il expliquera que ces encadreurs étaient répartis

Q uoiqu’ils revêtent un caractère officiel, ces résultats seront soumis prochaine- ment à une procédure de validation par

la Conseil constitutionnel, comme a tenu à le préciser d’ailleurs le ministre, lors de la confé- rence de presse qu’il a animée hier au Centre national des conférences (CIC). Les résultats annoncés hier font état d’une large victoire du FLN (164 sièges) talonné par le RND (97 sièges), alors que l’alliance MSP arrive en 3 e place avec 33 sièges obtenus. Les indépendants ont acquis 28 sièges. Le parti TAJ, 19 sièges. L’Union Nahdha, Adala et Bina a obtenu 15 sièges. Le Front El Moustaqbal et le FFS ont remporté 14 sièges chacun. Le MPA a eu 13 sièges. Le PT a obtenu 11. Neuf sièges pour le RCD et 8 autre pour l’ANR. 23 autres partis ayant participé à l’élection ont réalisé pour cha- cun d’eux un score oscillant entre 1 et 4 sièges alors que 17 autres formations en lice n’ont ob- tenu aucun siège dans la future APN. D’autre part, face à un parterre de journalistes nationaux et étrangers et en présence d’un grand nombre d’observateurs internationaux, M. Noureddine Bedoui a fait valoir d’entrée, dans son interven- tion le climat « serein et exemplaire » dans le- quel s’est déroulé le scrutin de ce jeudi. Pour M. Bedoui, ce premier exercice démocratique intervenu à l’ère de la nouvelle Constitution qui a consolidé les libertés individuelles et collec- tives et mis en place une série de mécanismes novateurs et sans précédent, garantissant une transparence absolue de l’opération électorale. Sur un électorat dépassant les 23 millions, le nombre de votants ayant accompli ce jeudi leur devoir a été, indique M. Bedoui, de l’ordre de 8.528.355. Ce qui équivaut à un taux de parti- cipation nationale de 38,25 %.

« Un taux de participation très acceptable »

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivi- tés locales a qualifié le taux de participation de participation de «très acceptable» mais aussi, de l’avis de M. Bedoui, ce taux dénote de l’esprit de responsabilité de nos concitoyens et de leur prise de conscience quant aux véritables enjeux auxquels est confronté le pays, au plan intérieur d’abord où l’affermissement de la stabilité doit s’ériger en priorité pour tous, et au niveau ré- gional ensuite eu égard à un environnement hostile. Aussi, le ministre de l’Intérieur a souli- gné avec insistance que le peuple algérien a bien démontré à l’occasion des législatives «sa

sur quelque 12.176 centres et 53.135 bureaux de vote, comptabilisés à l’échelle nationale. M. Bedoui a déploré par ailleurs la présence plutôt

timide des représentants des partis et autres can- didats en lice au niveau de ces mêmes structures de vote. Une présence ne dépassant pas les 39% sur la totalité de ces représentants dont le nom- bre global dépasse les 6.000. Pour ce qui est dé- passements signalés ici et là, durant la journée de ce jeudi 4 mai, le ministre, tout en faisant comprendre que la HIISE est suffisamment dotée de prérogatives constitutionnelles à même d’y apporter les solutions appropriées, a ajouté, l’important est de rester attachés «aux valeurs démocratiques». En décodé, la pratique démo- cratique s’acquiert progressivement en Algérie, et les rendez-vous des urnes constituent à l’évi- dence, des occasions pour parfaire, toujours mieux l’organisation d’une élection. Le minis-

tre a indiqué en outre que ses services œu- vreraient à l’avenir, par le biais des technologies modernes, à « sensibiliser da- vantage les jeunes à l’importance de l’ac- complissement du devoir électoral ». « La loi algérienne n’impose pas à cette catégo- rie de personnes de s’inscrire sur les listes électorales ou de voter, comme le font plu- sieurs pays européens, c’est là, toute la force de la loi algérienne », a-t-il ajouté. En attendant, ce qui est certain dans cette dy- namique, c’est que les libertés indivi- duelles sont pleinement respectées en vertu de la nouvelle Constitution garantissant la consolidation de l’ancrage du droit, tout comme le choix du peuple exprimé par l’urne qui est souverain. Pour ces législa- tives, « toutes les appréhensions exprimées avant le scrutin se sont avérées vaines du moment que la gestion de l’opération élec- torale s’est déroulée de façon profession- nelle et avec une grande maîtrise », s’est encore réjoui le ministre de l’Intérieur. Il a

également rendu hommage aux partenaires politiques « qui ont fait preuve d’un haut niveau de conscience loin de toute surenchère ». Il a aussi rappelé que ce scrutin s’est déroulé en présence de 299 observateurs internationaux re- présentant 5 organisations internationales, « qui ont eu à leur disposition tous les moyens néces- saires pour leur permettre d’accomplir leur mis- sion dans les meilleures conditions », tout en les invitant « à élaborer des rapports constructifs et objectifs qui aideront l’Algérie à améliorer da- vantage l’organisation de futures élections ».

Karim Aoudia

RéSULTATS AU NIvEAU NATIoNAL

Voici les résultats des élections législatives, annoncés hier à Alger, par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Nouredine Bedoui :

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

FLN

164

dont 50 femmes

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

MPA

13

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

RND

97

dont 32 femmes

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

PT

11

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS
Indépendants 28 dont 3 femmes
Indépendants
28
dont 3 femmes

Alliance MSP

33

dont 6 femmes

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

RCD

9

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

ANR

8

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

Parti TAJ

19

dont 4 femmes

L’Union Adala- Ennahda-Bina 15 FFS dont 4 femmes 14 dont 3 femmes
L’Union Adala-
Ennahda-Bina
15
FFS
dont 4 femmes
14
dont 3 femmes
Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

Front El-Moustakbal

14

dont 2 femmes

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

MEN

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

Parti El-Karama

  • 4 3

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

PLJ

Photos: Billal L’ événement 3 EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 LES RéSULTATS PRéLIMINAIRES RENDUS PUBLICS HIER TRÈS

PJ

  • 2 2

dont 3 femmes

dont 3 femmes

dont 3 femmes FMN FDL 2 2 sièges sièges
dont 3 femmes
FMN
FDL
2
2
sièges
sièges

dont 4 femmes

sièges

sièges

sièges

sièges

sièges 2 AHD 54
sièges
2
AHD 54
dont 1 femme RNR 2
dont 1 femme
RNR
2
El-Infitah sièges 2 sièges 2 PNSD
El-Infitah
sièges
2
sièges
2
PNSD

FNA - El-Fadjr El-Jadid - Mouvement El-Islah - Alliance El-Fath - FAN - FNJS - UFDS

FNL - PRA - UPRN - UNPD - MNTA - MCL - PJP - FJDPC

1 siège chacun

Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017

4 L’événement EL MOUDJAHID
4
L’événement
EL MOUDJAHID

LÉGISLATIVES 2017

M. NourediNe Bedoui :

« Les portes de La HIIse sont

ouvertes à tous Les recours »

En réponse à une question portant sur les réclamations de certains candidats, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a affirmé que les portes sont ouvertes pour tous les recours. «L’État algérien dispose aujourd’hui d’une haute institution, qui est la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE).»

  • L es portes de cette institution constitution- nelles sont ouvertes à tous les recours de ceux qui évoquent des dysfonctionne-

ments ou des lacunes ayant émaillé le processus électoral», a déclaré le ministre. M. Noureddine Bedoui qui s’exprimait lors de la conférence de presse animée hier, au cic du club des Pins, et consacrée à l’annonce des résultats préliminaires du scrutin, a mis en relief que «la Hiise qui a travaillé avec dévouement tout au long de l’opération de vote», ajoutant que cette haute instance «doit vérifier et agir conformément aux prérogatives qui lui sont conférées, en vue de prendre les mesures néces- saires». il convient de rappeler, dans ce contexte, que pas moins de 34 cas de dépasse- ments enregistrés lors du scrutin législatif ont été soumis aux procureurs généraux pour en- quête, comme annoncé, jeudi soir, par le prési- dent de la Hiise, M. abdelouahab derbal. ces cas émanant notamment de partis en lice pour les législatives de 2017, représentent des «en- torses à la réglementation» en vigueur et dont seuls les procureurs généraux au niveau des wi- layas sont habilités à statuer, a précisé M. der- bal, dans une déclaration à la presse. selon M. derbal, la Hiise a été destinataire, jeudi depuis le début jusqu’à la fin de l’opération de vote, de 358 saisines au niveau national, dont la majorité est liée à l’aspect organisationnel.

Les recours doivent être déposés dans les 48h qui suivent la proclamation des résultats

il convient de rappeler que la loi organique n° 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral stipule dans son article 171 que « tout candidat aux élections législatives ou parti po- litique, participant aux élections, a le droit de contester la régularité des opérations de vote en introduisant un recours par simple requête, dé- posée au greffe du conseil constitutionnel, dans les quarante-huit heures qui suivent la procla- mation des résultats. le conseil constitutionnel donne avis au candidat déclaré élu, dont l’élec- tion est contestée, qu’il peut produire des obser- vations écrites dans un délai de quatre jours à compter de la date de notification. Passé ce délai, le conseil constitutionnel statue sur le re- cours dans les trois jours. s’il estime le recours fondé, il peut, par décision motivée, soit annuler l’élection contestée, soit reformuler le procès- verbal des résultats établis, et proclamer le can-

4 L’événement EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 M. NourediNe Bedoui : « Les portes de La HIIse

didat qui est régulièrement élu. la décision est notifiée au ministre chargé de l’intérieur ainsi qu’au président de l’assemblée Populaire Na- tionale». la constitution – et dans le chapitre consacré à la surveillance des élections – sou- ligne notamment dans l’article 193 que les pou- voirs publics en charge de l’organisation des élections sont tenus de les entourer de transpa- rence et d’impartialité.

La Constitution consacre le principe de transparence et d’impartialité des élections

a ce titre, la liste électorale est mise à chaque élection, à la disposition des candidats. aussi, «la loi organique relative au régime électoral précise les modalités d’application de cette dis- position», relève le même article. d’autre part et pour ce qui est des missions de la Hiise, l’ar- ticle 194 de la loi fondamentale du pays relève que la Haute instance veille à la transparence et à la probité des élections présidentielles, légis- latives et locales et du référendum, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la pro- clamation des résultats provisoires du scrutin.

le comité permanent de la Haute instance veille notamment à la supervision des opérations de révision des listes électorales par l’administra- tion ; à la formulation de recommandations pour l’amélioration du dispositif législatif et régle- mentaire régissant les opérations électorales ; à l’organisation de cycles de formation civique au bénéfice des formations politiques, sur la sur- veillance des scrutins et la formulation des re- cours. Présidée par une personnalité nationale nommée par le Président de la république, après consultation des partis politiques, la Haute instance dispose d’un comité permanent et dé- ploie ses autres membres dès la convocation du corps électoral. la Hiise est, faut-il le rappeler, composée à parité de magistrats proposés par le conseil supérieur de la magistrature, nommés par le Président de la république ; et de com- pétences indépendantes choisies parmi la so- ciété civile, nommées par le Président de la république.

Des rencontres ministère - HIISE pour améliorer le système électoral

le ministère de l’intérieur et des collectivités

locales, a souligné hier que des rencontres de concertation avec la Haute instance indépen- dante de surveillance des élections (Hiise) sont prévues, très prochainement, pour la mise en place de commissions spécialisées pour l’«amé- lioration du système électoral progressive- ment», a-t-il dit. «Juste après les élections, nous allons avoir des rencontres avec la Hiise pour la mise en place de commissions spécialisées pour l’amélioration du système électoral pro- gressivement», a annoncé M. Bedoui en marge, de l’annonce des résultats des élections législa- tives du 4 mai. Poursuivant ses propos, le mi- nistre a ajouté que son département travaille en coordination totale avec la Hiise et qu’ils ont observé des «disfonctionnements et des imper- fections» qui seront corrigées l’occasion de ces rencontres de concertation, pour être au diapa- son des espérances du peuple algérien, a-t-il as-

suré. «si on continue à agir positivement, à se faire confiance, nous allons pouvoir avancer. le plus important dans notre pays est que depuis quelque années, les élections se déroulent dans les délais règlementaires, c’est un grand ac- quis», a mis en relief le ministre de l’intérieur.

Soraya Guemmouri

saisiNe du coNseil coNstitutioNNel

une opportunIté pour L’opposItIon parLementaIre

Que changera t-il dans les attributions de la prochaine assemblée nationale après les re- formes apportées dans la constitution de 2016 ? cette dernière donnera elle plus de prérogatives aux élus et aux groupes parlementaires ? ces élections législatives donneront nais- sance a une assemblée populaire nationale (aPN) aux attributions renforcées par la con- stitution de 2016 à travers, notamment l’exten- sion à l’opposition parlementaire du champ de saisine du conseil constitutionnel sur les lois votées. en effet, la huitième législature de l’aPN devra travailler selon la constitution amendée en février 2016. le droit de saisine par le Parlement du conseil constitutionnel au sujet des lois votées est consacrée dans les articles 99 bis et 166. l’article 99 bis de la loi fondamentale du pays énonce que «l’opposition parlementaire jouit de droits lui permettant une participation

effective aux travaux parlementaires», ajoutant que «chaque chambre du Parlement consacre une séance mensuelle pour débattre d’un ordre du jour présenté par un ou des groupes parle- mentaires de l’opposition». le pouvoir législatif et son contrôle sur l’exécutif est également renforcé dans la consti- tution amendée, en stipulant que la majorité par- lementaire sera consultée par le Président de la république pour la nomination du Premier mi- nistre (article 77) et que le recours aux ordon- nances présidentielles est limité aux seuls cas d’urgence durant les vacances parlementaires

(article124).

le conseil constitutionnel est saisi par le président de la république, le président du conseil de la Nation, le président de l’assem- blée populaire nationale ou le premier minis- tre. le conseil constitutionnel peut être saisi également par cinquante députés ou trente

membres du conseil de la nation (art 166). en matière de contrôle législatif de l’action gouver- nementale, il est fait obligation au Premier mi- nistre de présenter annuellement à l’aPN une déclaration de politique générale (article 84). dans le même sillage, l’opposition parlemen- taire a toute la latitude, suite à l’amendement de la constitution survenu au mois de février 2016, à proposer un ordre du jour au cours d’une séance mensuelle dans chaque chambre. elle peut aussi mettre sur pied des commissions d’enquête, des missions d’information et être destinataire du rapport annuel de la cour des comptes. le renforcement de la place de l’opposition parlementaire trouve également son expression, dans la limitation de la législation par voie d’or- donnance aux «seuls cas d’urgence» durant les vacances parlementaires.

Farida Larbi

POINT DE VUE MATURITÉ
POINT DE VUE
MATURITÉ
  • l «Ceux qui ne com- prennent pas leur

passé sont condamnés à le revivre». Cette citation de Goethe, au demeurant remplie de sagesse et d’en- seignements résume parfai- tement la nature des enjeux de cette septième législature. Il est indéniable, en effet que, cette échéance électo- rale se distingue des précé- dentes sur différents plans, notamment en matière d’ob- jectifs économiques. La pro- chaine étape s’annonce décisive et déterminante, mais aussi, difficile pour les Algériens. C’est pourquoi, les défis induits par le nou- veau modèle économique exigent que, l’effort soit glo- bal et commun, autrement dit, porté par l’ensemble des forces du pays, sociales, éco- nomiques et politiques. Aussi, le contexte recom- mande que les élus trans- cendent leurs clivages et fassent preuve de maturité politique dans cette phase délicate que traverse le pays. La prochaine étape devra connaître sans nul doute des ajustements socio-écono- miques lourds, et doulou- reux, conséquence de la crise financière. A ce titre, il n’est pas permis de porter de jugement de valeur sur qui que ce soit, mais il convient plutôt de rappeler que, le contexte actuel impose une mobilisation de l’ensemble des acteurs, à tous les ni- veaux, pour mener cette transition dans les condi- tions qui garantissent la sta- bilité et la cohésion sociale. En fait, les législatives du 4 mai ont cette particularité de s’inscrire dans le sillage des actions de consolidation de l’édifice institutionnel et de parachèvement de la restruc- turation économique. Dans cette perspective, l’enjeu consiste à faire de sorte que cette étape soit traversée avec toute la sérénité qu’impose cette épreuve. L’expert Ab- derrahmane Mebtoul n'a de cesse de rappeler que «Si l'Algérie rate le cap du déve- loppement entre 2017 et 2020, elle sera éternelle- ment un pays sous-déve- loppé. C'est sa dernière chance». Une chance que les représentants du peuple de- vront saisir pour œuvrer à cet équilibre entre les impé- ratifs économiques défendus

par l’Etat et les acquis so- ciaux revendiqués par le ci- toyen. En conclusion, il est à espérer que les députés sa- chent être à la hauteur de leurs engagements, faire preuve de responsabilité et de maturité politique, d’œu- vrer au renforcement du consensus national et beau- coup plus de privilégier l’in- térêt national dont personne n’a le droit de monnayer.

d. akila

L’événement

EL MOUDJAHID

5

LÉGISLATIVES 2017

LE FLN EN LEADER

Bien que le scrutin ait abouti sur quelques surprises, la logique a été respectée.

  • L e parti Front de libération nationale (FLN) a remporté haut la main une grande partie des sièges de l’Assemblée populaire na-

tionale (APN) en s’adjugeant 164 sièges (50 femmes), ce qui représente une baisse compara- tivement au résultat obtenu en 2012, où celui-ci avait remporté 208 sièges sur les 462 que compte l’APN. Il faut savoir que la formation politique de Djamel Ould Abbès avait présenté 614 can- didats, ce qui représente tout de même un taux de 26,71% des candidats de ce parti qui vont de- venir députés. Malgré ce recul, le FLN garde toujours son statut de première force politique au sein de l’APN, une promesse faite par son se- crétaire général, Djamel Ould Abbès lors d’une déclaration à la presse dans laquelle il dira : « Je suis convaincu que le parti FLN aura le dernier mot. Nous avons confiance en notre peuple et en nous-mêmes et nous sommes optimistes quant aux résultats du prochain scrutin », a-t-il ajouté. Outre le résultat national, le FLN a enfin re- pris son leadership à Alger en remportant pour le moment, 10 sièges. Remporter la première place n’était pas sans conséquences pour le FLN qui a cédé durant l’opération électorale 44 sièges par rapport à 2012, une situation qui a profité à la deuxième puissance politique à savoir le Ras- semblement national démocratique (RND) qui a raflé 97 sièges contre 68 lors de la dernière man- dature. Arrive en troisième position, le Mouve-

L’ événement EL MOUDJAHID 5 LÉGISLATIVES 2017 LE FLN EN LEADER Bien que le scrutin ait

ment de la société pour la paix (MSP) entré en alliance avec le Front du changement (FC) qui a réussi à décrocher 33 sièges, contrairement à l’autre alliance islamique en l’occurrence «El Adala, Nahda et El Bina» n’a obtenu que 15 sièges. Les résultats révèlent également l’émer- gence des indépendants qui ont remporté 28 sièges contre 19 lors des législatives de 2012, et s’imposent ainsi comme un acteur politique im- portant, notamment après l’interdiction du no- madisme politique.

Le Front El Moustakbal réalise, lui aussi, des résultats probants avec 14 sièges, d’autant que le parti est à sa première participation à ce scru- tin, de même que le Mouvement populaire algé- rien (MPA) qui a pratiquement doublé son score en obtenant 13 sièges contre 7 en 2012. Dans le même sillage, l’Alliance nationale républicaine (ANR) a réalisé une bonne performance en ré- coltant 8 sièges contre 3 en 2012. En revanche, certains partis traditionnel- lement présents dans le paysage politique, ont enregistré une régression du nombre de sièges, à l’instar du Front des forces socialistes (FFS), du Parti des travailleurs (PT) et du Rassemble- ment pour la culture et la démocratie (RCD- avec 9 sièges) qui n’avait pas participé aux lé- gislatives de 2012. Ainsi, le FFS avec 14 sièges

contre 27 en 2012 a perdu presque la moitié de

ses sièges, et le PT avec 11 sièges contre 24 dans la composante précédente de l’APN, a cédé plus de la moitié. En outre, les résultats de ce scrutin ont fait ressortir l’élection d’au moins 119 femmes dé- putées dont 50 pour le FLN et 32 pour le RND. Les résultats des 8 sièges de la communauté na- tionale établie à l’étranger, partagés entre plu- sieurs partis et qui seront annoncés ultérieurement.

Mohamed Mendaci

LE RND SATISFAIT

Avec 97 sièges obtenus au terme du scrutin de jeudi dernier pour le renouvellement de la compo- sante de l’Assemblée populaire nationale, le RND a créé l’exploit. Il est quasiment le seul de toutes les formations politique en lice, à réaliser la prouesse de voir sa présence à l’APN substantiellement consolidée comparativement, bien sûr, avec le score que ce parti a obtenu en 2012 et qui est de 68 sièges. Face à une armada de compétiteurs qui ont fait des mains et des pieds pour s’assurer le chemin vers l’APN, le RND est aussi parvenu à conserver sa position de seconde force politique sur l’échiquier national. L’exploit du RND réside aussi dans le fait que ce parti est bel et bien parvenu à doubler son nombre de places au sein de l’hémicycle. Ainsi, à la faveur de ces ré- sultats obtenus par le Rassemblement national démocratique, cette formation a non seulement consolidé son ancrage politique, mais celle-ci aura aussi à « peser » dans la composition du prochain gouver- nement attendu dans les semaines à venir. Le secret du succès du RND, il le doit d’une part à la fidélité à la politique prônée par Président de la République mais aussi au nombre de propositions formulées par ce parti lors de la campagne électorale qui obéissent toutes à la logique de consacrer une amélioration certaines du vécu des citoyens Dans un communiqué publié sur son site web, le RND s’est félicité de la progression de près de 50% du nombre de ses députés, selon les résul- tats préliminaires collectés par les structures locales, a indiqué le parti dans un communiqué. « A l’issue de la collecte des résultats prélimi- naires du scrutin du 4 mai auprès de ses structures locales, le RND re- lève avec satisfaction une progression de près de 50% de ses députés passés de 68 en 2012 à une centaine», a souligné la même source. Le Rassemblement «félicite également ses militants pour leurs efforts qui ont été couronnés par ses résultats y compris la première place occupée dans plusieurs wilayas». Le RND dit «s’engager à mobiliser ses députés au service de la mise en œuvre du programme du Président, Abdelaziz

L’ événement EL MOUDJAHID 5 LÉGISLATIVES 2017 LE FLN EN LEADER Bien que le scrutin ait

Bouteflika, ainsi que la concrétisation de son propre programme présenté durant la récente campagne électorale ». En effet, selon les résultats prélimi- naires, annoncés hier, par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, le Rassemblement na- tional démocratique, a obtenu 97 sièges. Il arrive en deuxième position après le FLN qui a remporté quant à lui, 164 sièges à l’Assemblée Populaire Na- tionale. Il convient de rappeler que le RND avant présenté des listes à travers les 48 wilayas et les quatre circonscriptions de l’émigration. Les listes ont été conduites par M. Tayeb Zitouni, ministre des

Moudjahidine et 28 parlementaires, dont 24 actuels

députés qui rempilent pour un mandat supplémen- taire et quatre anciens sénateurs. Le parti d’Ahmed Ouyahia s’appuie également sur sept hommes d’affaires, dont Tayeb Zeraïmi, le patron de SIM (semoulerie industrielle de la Mitidja) qui pilotera la liste du parti à Blida et Smaïl Benhamadi, frère du patron du Groupe Condor à Bordj Bou-Arréridj. Huit cadres supérieurs ou PDG dans des entreprises pu- bliques et l’administration, trois enseignants universitaires et cinq autres candidats ayant des diplômes d’ingénieurs, de médecins et d’avocats, qui ont piloté les listes du parti. Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouya- hia, avait estimé que sa formation était en mesure de ratisser large lors des législatives, et ce, pour deux raisons essentielles. «La mobilisation de la base militante autour de la liste de chaque circonscription, étant donné que l’opération de confection des listes a été décentralisée et éta- blie en consultation de la base. La collecte des candidatures a été confiée

au coordinateur de wilaya et la validation de la liste a relevé du conseil de wilaya». A l’occasion, le RND a bien évidemment rappelé qu’il va mobiliser ses députés «au service de la mise en œuvre du programme de Son Ex- cellence le Président Abdelaziz Bouteflika ainsi que la concrétisation de son propre programme présenté durant la campagne électorale».

Salima Ettouahria

Certains pavoisent d’autres sont déçus, tentant de trouver une ré- ponse à leur échec. C’est le propre des élections : des vainqueurs et des vaincus. Pour sa première «ti- tularisation» en compétition légis- lative, Tajamou’e Amel El Djazaïr figure dans le quintet de tête. Avec à la clé un résultat encourageant de 19 sièges, obligeant certaines grosses pointures de la scène poli- tique, comme le Parti des travail- leurs et le Front des forces socialistes, à lui céder le passage. Une «consécration méritée», un aboutissement «logique» d’une «campagne forte », et le corollaire d’une présence «ininterrompue» sur la scène politique, commente Nabil Yahiaoui, chargé de la com- munication. Pourtant une simple rétrospective renseigne que rien ne prédestinait le parti à une telle as- cension. Aux législatives de 2012, TAJ n’était pas encore né. Et sa naissance, quelques mois plus tard, est vite suivie d’un chambou-

PERCÉE DE TAJ ET RECUL DU PT

L’ événement EL MOUDJAHID 5 LÉGISLATIVES 2017 LE FLN EN LEADER Bien que le scrutin ait

lement : claquer la porte de l’Al- liance de l’Algérie verte, aussitôt après l’avoir rejointe. On l’a cru fini. Mais l’acronyme du TAJ en arabe, qui signifie «couronne», était annonciateur de meilleurs len- demains et une sorte de mise en garde pour ses concurrents. A peine qu’il savoure ce succès, le parti se projette, d’ores et déjà, vers l’ave- nir proche, bien entendu. S’il a préféré faire cavalier seul pour cette élection, tordant le cou aux tentatives de projet conjoncturel proposées par autrui, la formation d’Amar Ghoul se dit aujourd’hui

L’ événement EL MOUDJAHID 5 LÉGISLATIVES 2017 LE FLN EN LEADER Bien que le scrutin ait

«prête» à «nouer des alliances» avec les forces vives qui, précise M. Yahiaoui, partagent avec nous les mêmes convictions. Quelles convictions ? «Placer l’intérêt na- tional au dessus de toute circons- tance, poursuivre le soutien au programme du Président Boute- flika, et faire face, ensemble, à tous les défis pour préserver la sécurité et la stabilité du pays». En poli- tique, l’appétit vient en gagnant. Et on l’aiguise en damant le pion à ses concurrents. Est-ce le cas de TAJ ? Confirmation immédiate. Le parti compte «aller de l’avant» et fructi-

fier le succès. Son rang actuel était occupé, il y a cinq ans, par le PT. Avec ses 20 sièges en 2012, la for- mation de Louisa Hanoune tombe de son piédestal. Le revers est à

double plan : en nombre de sièges (-9) et en classement, passant de la 5 e à la 9 e place. Explication ? La première dame du parti évoque un «bourrage» des urnes, une

«chasse» des contrôleurs de cer- tains bureaux et non-respect de la volonté populaire. A entendre de tels propos, une question nous vient à l’esprit : le PT n’est-il pas en train de verser dans le «soit je gagne, sois tu perds ?» Voir des formations comme TAJ ou encore le Front El Moustakbel, lui mar- cher dessus, demeurera une pilule difficile à avaler. Pour certains ana- lystes, ce revers est «logique». Ar- gumentant leur propos, ils estiment que le PT paie cher son «manque d’efficacité» notamment durant la campagne électorale.

Fouad Irnatene

COMMENTAIRE LA CARTE POLITIQUE INCHANGÉE
COMMENTAIRE
LA CARTE POLITIQUE
INCHANGÉE
  • l Ce n’est pas le raz-de-marée, ni la majorité absolue, toutefois le

FLN a réussi à se maintenir en pole position. Avec 164 sièges, en léger recul avec le score enregistré en 2012 (220), l’ex-parti unique confirme tout de même qu’il est et qu’il reste la première force politique du pays. Une réponse cinglante à tous ceux qui veulent le ranger au musée, ou qui le donnent pour mort ou dépassé par le temps. Le courant nationaliste prôné par le FLN est bien ancré dans la société algérienne. Djamel Ould Abbès, qui a pris les rênes de cette formation, au mois d’octobre 2016, a réussi à la mener à bon port. Une mission loin d’être facile avec toutes les zones de turbulence traversées par le parti ces dernières années et les petits scandales qui l’ont éclaboussé au moment de l’élaboration des listes de candidature. Une opération qui n’a pas été facile au vu du grand nombre de candidats à la candidature. Le RND, l’autre parti inscrit dans la mouvance nationaliste, a gagné plus de sièges que la précédente législature (97), il reste en 2 e position, avec un écart de 67 sièges par rapport au FLN. Cette avancée, considérée par le parti comme une victoire, revient à cette ambiance de sérénité qui distingue depuis quelque temps le parti d’Ahmed Ouyahia. Les islamistes, sous différentes casquettes n’ont pu gagner qu’une cinquantaine de sièges. Apparemment les alliances ne payent pas toujours. La question qui s’impose, aujourd’hui, est de savoir si au sein de l’Assemblée l’alliance MSP avec 33 sièges et l’Union Adala-Ennahda-Bina avec 15 sièges, vont se rallier pour peser un peu plus à l’hémicycle Zirout Youcef. Est-ce que le parti TAJ transfuge de la mouvance islamiste, qui a préféré jouer en solo, est prêt à une coalition avec les amis d’hier ? Difficile de répondre à cette question, surtout qu’Amar Ghoul, a glané 19 sièges en faisant cavalier seul. La surprise de ce scrutin reste le nombre d’indépendants qui ont réussi avec brio le test. Avec 28 sièges, ils sont en quatrième position, bien avant les partis se proclamant démocrates à l’image du FFS, du RCD et du MPA. D’aucuns expliquent cette victoire par le fait que le scrutin est certes national, mais le vote est local. Local, dans le sens ou les candidats sont issus de la wilaya et ils sont connus par tous. Ça prouve aussi, que les électeurs ont préféré placer leur confiance en des personnes sans coloration politique, et apparemment ces derniers ont pris la tête de file dans les wilayas de Tizi- Ouzou et de Ghardaia. La première acquise au RCD et la deuxième au FFS. L’autre surprise c’est le FNA, qui n’a récolté qu’un seul siège devancé par AHD 54 qui en a eu deux. Le RCD, 9 sièges, et le PT, 11 sièges. Evidemment, Louisa Hanoune, criera à la fraude, pour un bon bout de temps. C’est dans l’ordre des choses, et le contraire serait étonnant. Aussi étonnant que la percée du Front Moustaqbal et l’ANR qui ont glané respectivement 14 sièges et 8 sièges. Cependant la régression qui mérite d’être relevée, c’est le nombre de femmes dans la nouvelle assemblée. Elles sont au total 88, alors que dans l’Assemblée sortante elles étaient 147. Le scrutin du 4 mai, a par ailleurs, mis hors concours, 17 partis sur les 54 en lice. Pour se maintenir sur l’échiquier politique, il leur reste encore le cap des élections communales prévu dans quelques mois. Les résultats du scrutin du 4 mai, démontrent que la carte politique reste inchangée.

Nora Chergui

L’événement

6

EL MOUDJAHID

L’ événement EL MOUDJAHID LÉGISLATIVES 2017 PARTICIPATION CITOYENNE C’est dans une atmosphère marquée par un calme

LÉGISLATIVES 2017

PARTICIPATION CITOYENNE

C’est dans une atmosphère marquée par un calme exemplaire, que s’est déroulé le vote pour le renouvellement de la chambre basse du Parlement. Les résultats préliminaires ont été diversement commentés par les citoyens.

MASCARA

BONNES CONDITIONS

Ph. Billel
Ph. Billel

SÉTIF

LE FLN EN TÊTE

Dans une wilaya où le vote reste tributaire des grandes villes qui ne se réveillent généra- lement pas tôt, mais surtout de la gent fémi- nine qui représente plus de 437.600 électrices et votent par tradition l’après- midi , le taux de participation a évolué régulièrement de 11,29% à midi, montera à 19,85 pour le son- dage de 16heures, il poursuivra régulièrement son ascension pour atteindre 24,57% au son- dage de 18 heures, et finir à 34,22% à la clô- ture. Les 19 sièges de député reviendront à 7 formations politiques, le FLN avec 6 postes, le RND 3, l’alliance MSP 2, le Rassemblement Amel El- Djazaïr 2, Union pour la renaissance, la justice et la construction 2, le MPA 2 et l’ANR 2 postes. Dans ce climat empreint de sérénité, mais aussi de beaucoup de fierté chez celles et ceux que nous avons rencontrés dans les bureaux de vote, Omar, qui vote pour la première fois, n’est pas sans exhiber un sourire révélateur quand il nous dit : «C’est en effet la première

fois que je vote, j’en suis fier et je suis de ceux qui peuvent vous dire que nous n’avons pas de pays de rechange, et aujourd’hui, plus que tout, j’ai voté pour l’Algérie, parce que je suis algérien et fier de l’être.» Dans la daïra d’Aïn Arnet, dans un des 2.157 bureaux de vote im- plantés au niveau d’une wilaya qui a été inves- tie par tous les chefs de parti durant la campagne électorale, compte tenu de son poids sur l’échiquier politique, avec près d’un million d’électeurs, parmi lesquels 437.614 femmes, c’est le même sentiment d’attache- ment à la patrie, de stabilité et de sécurité, que nous avons perçu auprès des citoyens qui ac- complissaient le devoir électoral. Hocine, qui commence par nous exhiber une carte de vote visiblement pleine de cachets «A voté», pour- suit : «Je ne me souviens pas avoir raté une échéance depuis de longues années, d’ailleurs il ne reste pratiquement plus de place sur ma carte d’électeur, et j’ai préféré ne pas la chan-

ger. Cette fois, pourtant, j’ai senti plus qu’avant la nécessité d’accomplir ce devoir pour mon pays et pour que nous ne basculions plus jamais dans une autre période sombre de l’Algérie. Je vote, parce que j’estime que nous avons payé fort le prix de la stabilité que nous vivons aujourd’hui et pour dire à ceux qui ne

nous portent pas dans leur cœur, qu’il n’y aura jamais de printemps arabe dans notre pays.»

F. Zoghbi

  • L es élections législatives, qui se sont déroulées dans de très bonnes conditions organisationnelles, et ce de l’avis de tous parmi les nationaux, et notamment des observateurs étran-

gers, parmi lesquels nous avons rencontré quelques-uns, lors du scrutin, qui nous ont fait part de leur entière satisfaction de la bonne marche de ce vote. Un signe de probité et de crédibilité qui ne souffre aucune contestation, eu égard au sentiment d’appartenir à l’Algérie et imprégné du sens du devoir, lors de l’accomplisse- ment de cet acte électoral par le biais duquel les citoyens, en toute liberté, ont choisi leurs représentants par la voie des urnes. Les Mascaréens n’ont pas hésité à nous faire part de leurs impressions, et les avis sont bien sûr partagés où chacun y allait de son analyse et faisait une lecture des résultats du scrutin. Après avoir accompli leur devoir d’électeurs dans un climat empreint de sérénité et de responsabilité, les citoyens ont attendu hier très tard dans la nuit pour connaître l’issue de ce scrutin et les résultats du dépouille- ment des urnes, après la fermeture des bureaux de vote vers vingt heures. Nous avons fait le tour de certains bureaux, au chef-lieu de la wilaya, et la tendance de l’opération du dépouillement variait d’un bureau à un autre, et les candidats, leurs observateurs dûment mandatés veillaient au grain et suivaient de près le dépouillement

À Constantine, où le vote a été prolongé d’une heure, l’élection des douze représentants de la wilaya à l’Assemblée populaire nationale s’est déroulée dans de bonnes conditions, et les réclamations formulées par certaines forma- tions politiques ont été immédiatement prises en charge par l’Administration. À ce sujet, le Directeur de la réglementation et des affaires générales, Abdelkader Belarbi, a déclaré : «Tous les moyens humains et maté- riels ont été mis à la disposition des chefs de centres, pour que l’opération se déroule dans le calme et la sérénité. Quant aux réserves émises oralement par certains candidats, elles ont rapi- dement été levées, et n’ont d’aucune manière

dans la transparence. Un grand nombre de citoyens y assistaient, et l’on montrait chaque bulletin en lisant le nom de la liste sortie des urnes. Tout se déroulait dans de bonnes conditions organisa- tionnelles et de sécurité, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des centres de dépouillement. Nous avons profité de l’occasion, pour en savoir un peu plus parmi les jeunes qui assistaient à cette opération sur les raisons de leur présence à une heure aussi tardive. Nous avons été agréablement surpris de savoir que leur degré de maturité et leur mobilisation pour la réussite de ce scrutin ne souf- fraient aucune défaillance ou autre anomalie. On a pris possession des résultats préliminaires qu’en début de matinée, avec un clas- sement provisoire du partage des 10 sièges qui reviennent de droit aux différents partis politiques. La wilaya de Mascara a enregistré un taux de participation de l’ordre de 48,89% pour 270.145 vo- tants, et le taux distinctif record a été enregistré dans la commune de Sidi Abdeldjebbar, dans la daïra d’Oued El-Abtal, de l’ordre de 98,80%. La population de la région de Béni Chougrane a compris la leçon et a tiré tous les enseignements de ce scrutin, dont l’enjeu était capital pour faire taire les mauvaises langues.

A. Ghomchi

CONSTANTINE

TRANSPARENCE

terni la transparence du scrutin.» De son côté, la permanence locale de la Haute instance in- dépendante de surveillance des élections (HIISE) a été destinataire de douze requêtes écrites, signalant, notamment des cas d’affi- chage sauvage aux alentours de quelques bu- reaux de vote, ou encore le nombre réduit des bulletins de vote de certaines listes, et qui ont aussitôt été transmises aux services concernés. À propos du taux de participation, celui-ci a été estimé à 26.14%, soit 150.586 votants sur les 576.173 composant le corps électoral de la wilaya. Au niveau des communes, ce sont celles d’Ibn-Ziad et de Béni Hamidène qui ont enre- gistré les taux les plus élevés, avec respective-

ment 42.25% et 40.69%. La commune du chef- lieu a, pour sa part, connu le taux de participa- tion le plus faible, avec 21.11%, et celui-ci a varié pour le reste des communes entre 27.64% (Ouled Rahmoune) et 34.08 % (Zighoud -You- cef). Enfin, les résultats préliminaires, tels qu’an- noncés par le DRAG, ont donné le FLN et l’Union Nahda-Adala-Bina en tête, avec 2 sièges pour chaque liste, suivis par le RND, le MSP, le PT, El-Islah, l’ANR, le PLJ, le MEN et le MNTA avec 1 siège. Il convient de signaler que, selon certaines sources, le taux des bulle- tins de vote annulés a atteint les 40%.

Issam B.

TIZI OUZOU

PERCÉE DES INDÉPENDANTS

Les résultats des élections législatives

pour

belkacem, est élu, et «Alternative citoyenne»,

«Izurane»

et «Alternative citoyenne» ont ré-

gner deux sièges sur quatre. Idem pour le RND

la circonscription électorale de Tizi Ouzou ont été marqués, cette année, par l’émergence une

conduite par Amrane Aït Hamouda dit Nourre- dine, qui a lui assuré un siège. Ces deux nou-

qui

a arraché

deux siège, contre

3, lors

des

mêmes élections législatives de 2012.

première

dans

l’histoire

des

législatives, de

veaux élus sont des transfuges des partis FFS et

Le Parti des travailleurs a réussi à garder son

listes indépendantes et le recul des deux partis traditionnels de la région, à savoir le RCD et le FFS. En effet, des listes indépendantes arrivent

RCD. Selon les résultats préliminaires commu- niqués par la wilaya de Tizi Ouzou, les listes

unique siège obtenu durant les élections légis- latives de 2012. Sur les 15 listes ayant participé à ce scrutin, seulement sept d’entre elles ont

à arracher des sièges à la députation, à l’issue

colté respectivement 6.403

et 5.998 voix des

réussi à passer le seuil des 05%. Sur les 117.553

des élections desquelles sortaient toujours vain-

suffrages exprimés.

votants,

16.544 bulletins

sont

déclarés nuls,

queurs des candidats portés sur des listes de par-

Le FFS, un parti à

ancrage local, a vu son

donnant ainsi 101.009 voix exprimées. Hormis

tis politiques, particulièrement les deux partis cités plus haut, ainsi que le FLN et le RND. Cette fois-ci, ce sont deux listes indépendantes

résultat reculer par rapport à la précédente élec- tion législative en n’obtenant que quatre sièges. Même le RCD n’a pas pu dépasser la barre de

quelques incidents minimes, notamment les ten- tatives d’empêchement de vote des militaires à Yakouren et Aghribs, le scrutin s’est déroulé

à faire la différence

en s’offrant chacune un

quatre députés.

dans la sérénité, le calme absolu. Le faible taux

siège parmi les 15

revenant à la wilaya de Tizi

Les voix remportées par ces deux partis sont

de participation incombe aux

candidats

qui

Ouzou. Ces

deux listes

sont

respectivement

de 21.462 et 18.796 voix sur les 101.009 voix

n’ont pas pu convaincre la population.

«Izurane», dont la tête de liste, Belkacem Ben-

exprimées. Le FLN a reculé en réussissant à ga-

 

Bel. Adrar

Le dépouillement du scrutin a fait ressortir les résultats finaux après que 98.033 votants sur les 529.506 inscrits ont exprimé leur choix à travers les urnes. Le taux de votants est de 18.51% enregistré lors de l’opération de dépouillement et 13.719 bulletins nuls. Le taux d’abstention a été de 81.49%, soit 431.473 électeurs inscrits n’ayant pas accompli leur devoir électoral. Ainsi, 12 dé- putés issus de 6 formations politiques et une

BÉJAÏA

LES 12 DÉPUTÉS CONNUS

liste indépendante sont sortis vainqueurs. Le FFS a recueilli 17.395 voix; avec quatre sièges représentés par Bouiche Chaffaa, Nadia Tahi, Rachid Chabati et Nacer Abdoune. Le FLN a comptabilisé 9.936 voix pour deux sièges occupés par Driss Abderrahmane et Azzoug Saida; épouse Bouiche. Le RCD a ob- tenu 7.907 voix pour deux sièges, représentés par Athmane Maazouz et Nora Ouali. Le RND a obtenu un siège, Bouchoucha Kamel, avec

  • 6.027 voix. Le Rassemblement Patriotique Ré-

publicain a arraché un siège, occupé par l’ex-

député Ikhlef Zina, avec 4.530 voix. Le Front Moustaqbel a obtenu un siège,

pour Khaled Tazarart, avec 4.965 voix, et la liste indépendante Initiative Citoyenne guidée par Brahim Bennadji a obtenu un siège, avec

  • 4.402 voix.

Mustapha Laouer

BÉCHAR

43,56% et 35° À L’OMBRE

Il aura fallu attendre les dernières heures de l’ouverture des bureaux de vote, pour que le taux de participation atteigne les 43,56%, soit 89.481 votants, sur les 205.397 électeurs ins- crits répartis à travers les 450 bureaux de vote, encadrés, pour la circonstance, par 2.700 agents. En effet, la vacation à 10 heures, le jour du scrutin avoisinait à peine les 4 ,50%, soit 9.246 votants, avant d’atteindre les 20,61% à 13 h et 30,31% à 16 heures. Un taux de partici- pation jugé tout à fait normal et attribué à la température peu clémente, en cette période de

chaleur que connaît la région actuellement et qui avoisine les 35° à l’ombre. Au niveau des bureaux de vote réservés aux femmes, la parti- cipation encore timide, aux environs de midi, a essentiellement été attribuée aux travaux ména- gers que celles-ci devaient accomplir, puisqu’elles n’auront pas tardé à affluer dans les centres de vote peu de temps avant la clôture officielle du scrutin. C’est donc aux environs de 18 heures que le taux de participation a atteint les 34,36%, soit 70.583 votants avant de parve- nir à 43,56%. Un suffrage exprimé par 89.481

votants. Il est à noter qu’au cours de l’opération de dépouillement, en présence de certains élec- teurs, on aura pu constater un nombre important de bulletins nuls, au moment où la haute ins- tance de surveillance des élections n’aura enre- gistré qu’une seule saisine, alors que les observateurs internationaux déployés à travers les centres de vote de la wilaya étaient satisfaits de la transparence des élections et des condi- tions dans lesquelles s’est déroulé le scrutin. À rappeler que le scrutin, à travers les 10 bureaux de vote itinérants des zones éparses et encla-

vées, avec un corps électoral de 4.047 inscrits, aura également pris fin à 20 heures. Une prise de température au cours de l’opération de dé- pouillement dans certains bureaux aura préala- blement laisser transparaître cette tendance FLN – RND qui se talonnait sans cesse, avec un nombre de voix assez serré pour ces deux partis, légèrement suivis par le MSP et bien en avance sur les 10 autres partis en lice, pour les 5 sièges à pourvoir dans la future Assemblée populaire nationale.

Ramdane Bezza

L’événement

EL MOUDJAHID

7

LÉGISLATIVES 2017

ORAN

15 SIÈGES POUR LE FLN 3 POUR LE RND

Le parti du Front de libération nationale à Oran revendique 15 sièges, dont 5 remportés par des femmes, sur les 18 revenant à la wilaya, selon l’un des candidats vainqueurs, M. Fathallah Chaabni.

  • L es trois sièges restants reviendraient au RND, a-t-on appris d’une source du parti. À la lumière de ces résultats, non encore

confirmés officiellement, le FLN a gagné 3 sièges de plus par rapport aux législatives de 2012. Quant au RND, il a préservé ses trois sièges, dont l’un rem- porté par une femme, en l’occurrence Ayad Ratiba, qui vient d’être reconduite pour un deuxième man- dat. Par ailleurs, le Parti des travailleurs, qui avait obtenu trois sièges en 2012, ne figurera pas cette fois sur la représentation parlementaire de la wilaya d’Oran. Outre M me Ayad Ratiba, les nouveaux dépu- tés d’Oran sous l’égide du RND sont Tayeb Zitouni qui, rappelons-le, représente la liste de son parti, et Nabil Louhibi. Pour les parlementaires élus repré- sentant le FLN, ce sont Abdelkader Hadjouj, qui vient d’être élu pour un deuxième mandat, Seghir Mir, Mohamed Benamar, Hbib Kadouri, Djamel Ed- dine Khelil, Houari Benali, Chebena Fethelah, Mo- hamed Amine Hariz, Mohamed Meliani, Kamel Belarbi, Nourdine Bekada, Abdelkader Derkaoui, Zerfa Benourad, Soumia Guediri, Houria Chikhaoui et Fatma Zohra Hiane. Il convient de rappeler que sur les 23 partis et les listes des 18 candidats libres, ayant déposé leurs dossiers, seulement 20 partis ont été retenus.

Amel Saher

Ph. Nesrine T.
Ph. Nesrine T.

SIDI BEL-ABBÈS

6 ÉLUS FLN ET 2 AUTRES RND

Un taux de participation de l’or- dre de 42,02%, au-dessus de la moyenne nationale, a été enregis- tré, et toutes les conditions, grâce au dispositif mis en place, étaient réunies, pour permettre aux élec- teurs d’accomplir leur devoir ci- vique et faire leur choix parmi les 21 formations politiques en lice, même si le FLN et le RND domi- naient la scène locale par leur forte implantation dans la région. Sur les huit sièges à pourvoir, six sont re- venus au premier et les deux autres au second. Le duel était rude, compte tenu du travail de de proxi- mité entamé par les candidats des deux partis en question. Sillonnant le territoire de la wi- laya, ils se sont totalement investis pour accrocher l’électeur des zones les plus reculées, généralement motivé par la paix retrouvée et la stabilité restaurée pour mesurer cet acte de voter, synonyme de préser- vation de la stabilité.

Une ambiance peu coutumière a prévalu effectivement dans ces localités rurales, à la faveur de cette consultation. «Je vote pour mon pays, je vote pour la stabilité, je vote par reconnaissance et grati- tude pour l’effort fourni en direc- tion du monde rural», autant d’impressions livrées à chaud par ces paysans et agriculteurs en prise réelle avec la mutation de leur en- vironnement, en dépit de toutes les difficultés du quotidien. C’est donc la voix de l’Algérie profonde qui s’est prononcée, pour signifier l’at- tachement au pays, à sa sécurité et à sa stabilité. La lecture renseigne sur l’authenticité et la fidélité à une ligne de conduite conçue sur la base des valeurs et de l’amour de la patrie. Une petite tournée dans les zones éparses, dont les popula- tions restent solidaires à travers ces zones; situe l’état d’esprit de cette Algérie profonde.

A. B.

BORDJ BOU-ARRÉRIDJ

UNE SURPRISE NOMMÉE WIHDA

La wilaya de Bordj Bou-Arréridj a enregistré une participation de l’ordre de 41,88% aux élections législatives qui dépasse le taux national, prouvant la conscience affichée par sa population de l’im- portance de ce rendez-vous national. Dans toutes les localités de la wilaya, les habitants ont accompli leur devoir électoral dans un calme et une sérénité remarquables. Bien sûr, leurs attentes sont nombreuses. Ils n’ont pas manqué de l’exprimer, au cours de la campagne électorale qui s’est déroulée elle aussi dans une ambiance exemplaire. Le jour J, ils ont effectué leurs choix, espérant ainsi que les can- didats qu’ils ont portés à l’APN soient à la hauteur de ces attentes. Ce choix a provoqué un changement dans la composition de la représentation de la wilaya à l’APN. C’est ainsi que le FLN, qui était majoritaire, avec quatre sièges, n’a obtenu qu’un seul poste. Le RND, qui n’était même pas représenté, a eu deux sièges. Les partis El-Mostaqbal et le Front du militantisme national enregistrent leur entrée, avec un siège chacun. La liste indépendante El Wihda a créé la surprise en ayant 3 sièges. Elle est désormais majoritaire dans la wilaya. Sa tête de liste, M. Hamaoui Azzedine dit Kada est d’ailleurs le seul député sortant à être reconduit pour un troisième mandat. Maintenant que les électeurs de la wilaya ont tranché la composition de la représentation de la wilaya au sein de l’APN, il reste aux nouveaux députés, après la liesse de la victoire, à honorer leur mandat.

F. D.

ÉCLAIRAGE
ÉCLAIRAGE

LE VOTE A TRANCHÉ

l Les résultats du scrutin pour le compte des législatives du

4 mai, sans modification notable de l’ordre dominant, viennent conforter, une fois de plus, la position du doyen des partis, en l’occurrence le Front de libération nationale, sur la scène politique nationale. Une logique essentiellement soutenue par le référent historique, un patrimoine de tout le peuple qui influence le choix d’une large frange de la base des électeurs depuis l’indépendance. Aussi, «il s’agit des premières élections après la révision profonde de la Constitution qui donne plus de pouvoir à l’opposition au sein du Parlement. Il y aura un programme du gouvernement qui sera adopté et contrôlé par l’APN. C’est une ouverture importante sur le plan démocratique», a déclaré, dans ce sens, M. Sid-Ahmed Ferroukhi, tête de liste du FLN à Alger, dans un entretien à un confrère de la presse nationale. L’autre donne à relever de cette analyse des scores obtenus par les listes des formations et des candidats libres en lice pour des sièges à la chambre basse du Parlement confirme la particularité et la spécificité des enjeux des élections présidentielles et communales par rapport aux législatives. En fait, l’enjeu s’avère un élément déterminant pour le taux de participation qui n’est pas sorti des normes. Mis à part les chiffres, l’Assemblée populaire nationale, issue des urnes est censée conforter le programme du Président de la République, en particulier, le nouveau modèle de croissance qui devra certainement faire l’objet de textes de loi pour sa mise en œuvre. Le secrétaire général du RND, M. Ahmed Ouyahia, l’a d’emblée annoncé, en déclarant, à l’issue du vote, que son part allait mobiliser ses membres à l’Assemblée autour du programme du Président de la République. Aussi, la composante du prochain gouvernement, une résultante du vote, sera largement favorable à la démarche économique pour les cinq prochaines années. Sur ce point, les programmes des partis, hors de la coalition présidentielle, sont principalement calqués sur la copie présidentielle, et ne proposent pas, dans leur majorité, des plans concrets de sortie de la crise actuelle, soulignent les experts. Aussi, les idées suggérées ne sortent pas du cadre théorique, car sans alternative fondée. Une donne qui aurait influé sur la configuration de la future Assemblée.

D. Akila

Publicité

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ETAT-MAJOR DE L'ANP 5 ° REGION MILITAIRE /CHAHID ZIROUT YOUCEF

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT

N° : 50 /2017/D4/T/5°RM

Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d'appel d'offres National ouvert en vue de la :

Fourniture de matériaux de construction (lot CHAUFFAGE) au profit d’une unité militaire à CONSTANTINE /5° RM.

Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent se présenter à l'adresse ci-après :

5°REGION MILITAIRE/ CHAHID ZIROUT YOUCEF Direction Régionale Des Finances Bureau d'administration Des cahiers des charges

sise au Plateau Du Mansourah - Constantine pour retirer le cahier des charges, contre le versement de la somme de 10.000 DA (dix Mille Dinars) ; pour les sociétés de droit algérien, au compte nº 008-25001-5250000288/93 ouvert auprès de la trésorerie de wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait des cahier des charges doivent se munir des documents :

• D'une (01) copie d'une pièce d'identité en cours de validité; • D'une (01) lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission; • D'une (01) copie du registre de commerce ayant la qualité de commerçant grossiste, fabriquant ou importateur de matériaux de construction ;

• La copie originale du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahiers des charges devront être scindées en trois (03) parties :

El Moudjahid/Pub

  • - Un (01) dossier de candidature comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

  • - Une (01) offre technique comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

  • - Une (01) offre financière comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

Le dossier de candidature est inséré dans une enveloppe séparée de celle des offres technique et

financière anonyme et comportant sur l'extérieur la mention :

« dossier candidature -appel d'offres national N°

..... ( lot CHAUFFAGE) au profit unité militaire CONSTANTINE /5° RM.

portant « Fourniture matériaux de construction

Les offres technique et financière sont insérées dans deux enveloppes séparés, anonyme et fermées ; indiquant sur l'extérieure de chacune, respectivement les mentions :

.... de construction ( lot CHAUFFAGE) au profit unité militaire CONSTANTINE /5° RM.

« offre technique -A ne pas ouvrir -appel d'offre national ouvert n°

portant « Fourniture matériaux

.... matériaux de construction ( lot CHAUFFAGE) au profit unité militaire CONSTANTINE /5° RM.

« Offre financière -A ne pas ouvrir -appel d'offre national ouvert n°

portant « Fourniture

Les enveloppes renfermant le dossier de candidature, les offres technique et financière, doivent parvenir dans un plis fermé a l'adresse ci- après:

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES DE LA 5° REGION MILITAIRE/ CHAHID ZIROUT YOUCEF Commission de Réception Des Soumissions et d'Ouverture des Plis de Candidatures BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention:

"Soumission" A ne Pas ouvrir Avis d'appel d'offres National Ouvert N°: 50 /2017/D4/T/5°RM

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant (la date limite de dépôt des offres) fixée à 60 jours à compter de la première date de publication. la date d'ouverture des plis de candidatures et des offres techniques, sont fixées sur l'invitation remise conjointement avec le cahier des charges à 09h30 mn. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours égale à celle de préparation des offres.

ANEP 511961 du 06/05/2017

Economie

9

EL MOUDJAHID

L’EXPÉRIENCE ALGÉRIENNE EN MATIÈRE DE SOUTIEN À L’EMPLOI DES JEUNES

MISE EN EXERGUE À AMMAN

La réussite de l'expérience algérienne en matière de soutien à l'emploi des jeunes et à la création de leur projet, dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le chômage, a été soulignée, jeudi, dans la capitale jordanienne.

  • I ntervenant lors d'une confé- rence sur « les micros projets et la famille productrice en

tant que levier du développement et le rôle des communes, des secteurs privé et public et de la société ci- vile », le représentant de l'Algérie le professeur en sciences sociales à l'Université Oran 2, Ghiat Bou- feldja a indiqué que l'Etat algérien a « consacré des montants considé- rables à la lutte contre le chômage et l'encouragement des jeunes à l'innovation et à la création de pro- jets ». Qualifiant l'expérience algé- rienne dans ce domaine de « pionnière », M. Ghiat a estimé que « cette politique qui a large- ment atteint ses objectifs est à en- courager et à soutenir ». Il expliqué que la stratégie algé- rienne en matière d'emploi de jeunes « repose sur des méthodes étudiées qui ont eu pour effet posi- tif un grand engouement des jeunes à la création de leurs propres pro- jets ». La politique de soutien à l'emploi et à la création d'entre- prises « s'inscrit dans le cadre de la stratégie du développement dura- ble, a-t-il encore ajouté estimant que cette expérience «pionnière»

E conomie 9 EL MOUDJAHID L’EXPÉRIENCE ALGÉRIENNE EN MATIÈRE DE SOUTIEN À L’EMPLOI DES JEUNES MISE

est à mettre à profit par les pays arabes et en voie de développent en général». A ce propos, M. Ghiat a mis en avant les réalisations de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (ANSEJ) et de l'Agence nationale de gestion du

micro-crédit (ANGEM) qui «ont permis la création de milliers de pe- tites et moyennes entreprises qui contribuent au développement na- tional». A cet égard, il a été rappelé que l'ANSEJ a financé, depuis sa création en 1996 et jusqu'à l'année

dernière, quelque 368.000 projets contribuant ainsi à la création de plus de 878.000 postes d'emploi dont 22.000 postes enregistrés au cours de l'année 2016. Pour ce spécialiste, ces chiffres montrent «la réussite de l'expé- rience algérienne en matière d'em- ploi de jeunes et de soutien à la création de leurs projets en dépit de l'existence de quelques entraves et difficultés remédiables». Evoquant ces difficultés, il a cité «la vision des jeunes au soutien de l'Etat, le manque d'expérience notamment de nouveaux diplômés universitaires et les insuffisances dans l'étude de la faisabilité de cer- tains projets». Soulignant les cir- constances économiques que traversent l'Algérie, le professeur universitaire a estimé «nécessaire une réflexion pour trouver d'autres moyens de financement de l'emploi des jeunes et la création de leurs projets à travers un fonds à finan- cement durable et stable loin des fluctuations économiques et de l'in- stabilité des prix des hydrocarbures pour garantir la pérennité de la stra- tégie de l'emploi et de la création de projets».

SOCIÉTÉS PÉTROLIÈRES INTERNATIONALES

EMBELLIE FINANCIÈRE

Les sociétés pétrolières mondiales ont enre- gistré un bond de leurs bénéfices au premier tri- mestre 2017 grâce au redressement des cours pétroliers suite notamment à l'accord Opep et non-Opep de réduction de la production. Ainsi, les géants pétroliers Royal Dutch Shell et Statoil ont présenté des résultats trimestriels positifs profitant, comme l'ensemble du secteur, du re- bond des cours de l'or noir ces derniers mois. Royal Dutch Shell a dégagé un bénéfice net de 3,538 milliards de dollars sur la période contre un bénéfice de 484 millions de dollars un an plus tôt. En conséquence, le chiffre d'affaires du groupe anglo-néerlandais a bondi de 47% pour s'établir à 73,311 milliards de dollars. Le baril de Brent évolue désormais autour de 50 dollars, contre 30 dollars début 2016, du fait de l'accord sur une réduction de la production trouvé par les pays de l'Opep et ses partenaires, lequel est va- lable jusqu'à fin juin. « Le premier trimestre 2017 a été un solide trimestre pour Shell », s'est félicité Ben van Beurden, directeur général du groupe qui met en avant de « meilleures condi- tions de marché ». La hausse des cours a permis à Shell de nettement améliorer ses profits dans

son activité de «gaz intégré», ainsi que de large- ment limiter ses pertes dans la production et l'ex- ploration (upstream), cette branche étant plombée par la vente d'actifs dans le sable bitu- mineux au Canada qui a entraîné une lourde dé- préciation. A l'instar également de la firme britannique British Petroleum (BP), le géant pétrolier norvé- gien Statoil a, lui aussi, présenté des résultats tri- mestriels meilleurs que prévu influés par la remontée du prix du baril (même si celui-ci reste loin des sommets atteints à l'été 2014), ainsi qu'à une hausse de sa production. Après une perte de 2,8 milliards de dollars au quatrième trimestre de l'an dernier, la compagnie norvégienne a dé- gagé au premier trimestre un bénéfice net de près de 1,1 milliard de dollars, en hausse de 75% sur un an. Son résultat d'exploitation ajusté, ré- férence sur le marché, a quadruplé, à 3,3 mil- liards de dollars, pour un chiffre d'affaires en augmentation de près de 54%, à 15,5 milliards. C'est nettement mieux que ce qu'attendaient les analystes, qui tablaient sur un bénéfice d'exploi- tation ajusté de 2,6 milliards. Ces résultats ont été salués à la Bourse d'Oslo où l'action Statoil,

poids lourd de la place, grimpait jeudi de 3,11%. Ils ont été tirés par « la hausse des prix, de bonnes performances opérationnelles et une augmentation de la production organique de 5% », a expliqué le directeur général de Statoil, Eldar Saetre, dans un rapport. Statoil a aussi pro- duit davantage sur cette période : sur les trois premiers mois de l'année, il a extrait 2,146 mil- lions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j) contre 2,054 Mbep/j au premier trimes- tre 2016. Le groupe détenu à 67% par l'Etat nor- végien récolte par ailleurs les fruits de ses efforts de réduction des coûts, visant des économies de 4,2 milliards de dollars cette année. A noter que les pays membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) ainsi que 11 pays non producteurs (dont la Russie) ont signé fin 2016 un accord pour s'imposer des plafonds de production, et de fait réduire leur production de 1,8 million de barils par jour (dont 1,2 million pour les seuls pays de l'Opep). Entré en vigueur au 1 er janvier, il est valable six mois et l'Opep doit se réunir le 25 mai à Vienne pour que ses membres décident de renouveler ou non leur en- gagement.

PÉTROLE

Le Brent à 48,46 dollars le baril

Les prix du pétrole se stabilisaient hier en cours d'échanges européens après s'être ef- fondrés sur la semaine, pénalisés par l'inquié- tude des investisseurs sur la demande chinoise alors que la production mondiale ne faiblit pas. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 48,46 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 8 cents par rapport à la clôture de jeudi. Dans les échanges élec- troniques sur le New York Mercantile Ex- change (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juin cédait 6 cents à 45,46 dollars. Les cours de l'or noir ont chuté jeudi pour atteindre vendredi vers 03H30 GMT 46,64 dollars pour le Brent, au plus bas depuis cinq mois, et 43,76 dollars pour le WTI, au plus bas depuis cinq mois et demi, avant de se ressaisir. «La baisse de l'ac- tivité manufacturière en Chine est la princi- pale raison de la chute des prix des matières premières», a expliqué Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group. L'in- dice des directeurs d'achat (PMI) calculé in- dépendamment par le cabinet IHS Market et publié par Caixin, s'est établi à 50,3 en avril, au plus bas depuis huit mois, contre 51,2 points en mars. « Si l'indice devait descendre sous les 50, cela signerait une contraction inattendue de l'activité du plus grand pays émergent du monde », a ajouté l'analyste. Les analystes de Barclays ont cependant préféré rappeler l'importance de l'offre sur le marché du pétrole, et estimé dans une note que la chute des prix ne signale « pas (encore) une récession » chinoise. D'autres observateurs estimaient cependant que la baisse des prix pourraient limiter les efforts de l'Opep. « Le cours du brut a perdu tout les gains dus aux réunions de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), ce qui veut dire qu'à ce jour, les pays du cartel ont des revenus liés au pétrole inférieurs à l'année précédente, puisqu'ils ont abaissé leur production », a noté Olivier Jakob, analyste chez Petroma- trix. « La peur des prix trop bas avait poussé l'Opep à l'action en décembre dernier, et per- mis la limitation de la production, mais l'ac- cord avait été long à trouver et la chute des prix risque de lancer une chasse au coupable entre ses participants », a prévenu l'analyste.

E conomie 9 EL MOUDJAHID L’EXPÉRIENCE ALGÉRIENNE EN MATIÈRE DE SOUTIEN À L’EMPLOI DES JEUNES MISE

90% DU SECTEUR BANCAIRE

Le gouvernement sud-africain prévoit de lancer prochainement sa banque postale qui sera issue d'une scission de son service de poste, pour la rendre plus autonome. Mais surtout, l'établissement se positionne sur un marché bancaire sud-africain très largement dominé par quatre grands groupes, qu'on appelle encore les «Big Four», lesquelles contrôlent 90% du secteur, et sont pour la plupart d'entre elles, des acteurs majeurs sur le continent africain.

Publicité

 

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

  • - Un (01) dossier de candidature comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

  • - Une (01) offre technique comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

ETAT-MAJOR DE L'ANP

  • - Une (01) offre financière comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

5 ° REGION MILITAIRE /CHAHID ZIROUT YOUCEF

Le dossier de candidature est inséré dans une enveloppe séparée de celle des offres technique et

 

financière anonyme et comportant sur l'extérieur la mention :

 
     

AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT

« Dossier candidature -appel d'offres national N°

portant «Fourniture matériaux de

N° : 51 /2017/D4/T/5°RM

Les offres technique et financière sont insérées dans deux enveloppes séparées, anonymes et fermées;

 

indiquant sur l'extérieur de chacune, respectivement, les mentions :

 

Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d'appel d'offres National ouvert en vue de la :

« Offre technique -A ne pas ouvrir - Appel d'offres national ouvert nº

portant : « Fourniture

Fourniture de matériaux de construction (Lot électricité) au profit d’une unité militaire à Oum El Bouaghi / 5°RM.

« Offre financière -A ne pas ouvrir - Appel d'offres national ouvert nº

portant : « Fourniture

Les entreprises intéressées, par le présent avis peuvent se présenter à l'adresse ci-après :

 

5° REGION MILITAIRE/ CHAHID ZIROUT YOUCEF Direction Régionale Des Finances Bureau d'administration Des cahiers des charges

Sise au Plateau Du Mansourah - Constantine pour retirer le cahier des charges, contre le versement de la somme de 10.000 DA (dix Mille Dinars) ; pour les sociétés de droit algérien, au compte nº 008-25001-5250000288/93 ouvert auprès de la Trésorerie de

• D'une (01) copie d'une pièce d'identité en cours de validité ;

• D'une (01) copie du registre du commerce ayant la qualité de commerçant grossiste, fabriquant ou

Les enveloppes renfermant le dossier de candidature, les offres technique et financière, doivent parvenir dans un pli fermé a l'adresse ci-après :

DIRECTION REGIONALE DES FINANCES DE LA 5° REGION MILITAIRE/ CHAHID ZIROUT YOUCEF Commission de Réception Des Soumissions et d'Ouverture des Plis de Candidatures BP 73 PLATEAU DU MANSOURAH - CONSTANTINE

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention:

wilaya de Constantine. Les personnes déléguées pour le retrait des cahier des charges doivent se munir des documents:

• D'une (01) lettre d'accréditation, délivrée par le candidat à la soumission ;

importateur de matériaux de construction ;

"Soumission" A ne pas ouvrir Avis D'appel D'offres National Ouvert N°: 51 /2017/D4/T /5°RM

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant (la date limite de dépôt des offres) fixée à 60 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis de candidatures et des offres techniques, sont fixées sur l'invitation remise conjointement avec le

• La copie originale du bon de versement de la somme citée ci-dessus. Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahiers des charges devront être scindées en trois (03) parties :

cahier des charges à 09h30 mn Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 120 jours égale à celle de préparation des offres.

 

El Moudjahid/Pub

ANEP 511962 du 06/05/2017

Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017

Monde

SAHARA OCCIDENTAL
SAHARA OCCIDENTAL

EL MOUDJAHID

11

GRAND ANGLE
GRAND ANGLE

UN AUTRE PETIT PAS

INQUIÉTUDES

SUR LA SITUATION DES DROITS DE L’HOMME

Le représentant du Front Polisario en Suisse, Omeima Abdeslam, s'est félicité hier de la mention de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental occupé, présentée par une douzaine de pays, lors de l'examen périodique universel (EPU) du Royaume du Maroc devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève.

«L e bilan de l’examen fait ressortir que le Sahara oc- cidental ait été évoqué par

12 pays, à divers degrés : mention gé- nérale dans la déclaration, recomman- dation générale sur les droits de l’homme, recommandations fortes ou avancées», a-t-il souligné. Il s'agit, selon Omeima Abdeslam de l'Uru- guay qui a plaidé pour l'élargissement du mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un réfé- rendum au Sahara occidental (Mi- nurso) et pour la nécessité d'accorder une attention particulière aux droits de l’homme au Sahara occidental et du Zimbabwe qui a défendu l’exer- cice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui à travers la tenue d’un référendum. L'Estonie a souli- gné, lors de cet examen, la nécessité de garantir l'accès des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes au Sahara occidental occupé par le Maroc, alors que l'Islande a plaidé pour le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui, relevant l'importance d'améliorer la situation des droits de l’homme dans ces territoires occupés, et les libertés d’expression, de réunion et d’association. L'Irlande également a défendu le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, la liberté d’as- sociation et d’expression, au même titre que le Mozambique qui a appelé le Maroc à se conformer à la résolu- tion 2351 (2017) du Conseil de sécu- rité de l'ONU, à permettre l’autodétermination du peuple du Sa- hara occidental et à collaborer avec le nouvel envoyé spécial du Secrétaire

M onde SAHARA OCCIDENTAL EL MOUDJAHID 11 GRAND ANGLE UN AUTRE PETIT PAS INQUIÉTUDES SUR LA

général de l'ONU. Permettre l'exer- cice du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination a été défendu, en outre, par la Namibie et l'Afrique du Sud. Le premier a exhorté le Maroc à accepter l’échéan- cier sur l’organisation d’un référen- dum d'autodétermination, et l’élargissement du mandat de la Mi- nurso et le second l'a invité à repren- dre le processus de paix pour une solution politique, et coopérer avec les envoyés du Secrétaire général de l'ONU et de l’UA. La Norvège a sou- ligné également la nécessité d'accré- diter les associations de la société civile, y compris celles revendiquant le droit à l’autodétermination du peu- ple sahraoui, alors que le Mexique a souligné la nécessité de permettre au peuple sahraoui de jouir de la vie cul- turelle.

Le Sierra Leone a exhorté, pour sa part, le Maroc à continuer d’œuvrer avec le Haut commissariat des Na- tions unies aux droits de l'homme (HCDH) et le Haut-Commissariat aux réfugiés (UNHCR) pour rétablir l’aide humanitaire aux populations sahraouies et leur garantir l’accès aux ressources socio-économiques, y compris la langue et la culture. La Suède, quant à elle, a plaidé pour le respect des droits de réunion, d'expression et d'association au Sa- hara occidental. Lors du passage du Maroc devant le même mécanisme en 2012, seulement une dizaine d’États avait fait référence au Sahara occiden- tal. Le représentant du Front Polisa- rio en Suisse a estimé que la mention de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental par tant de pays lors de l’EPU du Maroc devrait «ser-

vir d’argument majeur dans le plai- doyer visant l’élargissement du man- dat de la MINURSO». Selon Abdeslam Omeima, le HCDH devrait être saisi pour souligner «l’omnipré- sence» des préoccupations de plu- sieurs pays quant à la situation des droits de l’homme au Sahara occiden- tal, et aussi pour protester contre les diverses mentions provocatrices par le chargé d’affaire du Maroc lors de cet examen. Le représentant du Front Po- lisario en Suisse envisage également de saisir le Conseil de sécurité de l'ONU, l’Union européenne, l’Union africaine, pour «les informer de ces développements». Le Maroc a déposé, fin janvier, son rapport national sur la situation des droits de l'homme, élaboré au titre du troisième cycle de l’examen pério- dique universel (EPU) au Conseil des droits de l’homme. Il a passé son oral, lors de la 27 e session du groupe de tra- vail de l'EPU tenue mardi dernier à Genève. La situation des droits de l’homme de tous les pays membres de l’ONU est examinée tous les cinq ans grâce à l'EPU du Conseil des droits de l’homme de l'ONU. 42 États sont examinés par année lors de trois sessions de l’EPU de 14 pays cha- cune. Ces sessions se tiennent générale- ment en janvier et février, avril et mai, ainsi qu’en octobre et novembre. Le résultat de chaque examen est un «do- cument final» listant les recomman- dations faites à l'Etat examiné qu’il devra mettre en oeuvre avant l’exa- men suivant. (APS)

ACCORD SUR LES ZONES SÉCURISÉES EN SYRIE

  • l « C'est un jour important », a déclaré

l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, après la signature, par les chefs des délégations des trois pays (Russie, Iran et Turquie), parrains des pourparlers de paix qui se tenaient pendant deux jours au Kazakhstan, d’«un mémorandum sur la création de zones de désescalade en Syrie». Selon le texte de cet accord, les pays garants doivent désormais définir,

avant le 4 juin, les contours de ces zones, qui sont instaurées avec une validité initiale de six mois, avec possibilité de prolongation. Présent à Astana, Staffan de Mistura a déclaré aussi «espérer des progrès concrets vers l'instauration de ces zones d'ici deux semaines, avant la reprise des pourparlers de paix à Genève». Toutefois, l'accord auquel sont parvenues les trois délégations n’a pas été signé par les émissaires du gouvernement syrien et par la délégation de l'opposition présente dans la capitale kazakhe. Mais est-ce là le plus important, sachant que les belligérants sur le terrain n’ont jamais été les véritables maîtres du jeu dans les coulisses ? Damas a déclaré soutenir l'initiative, tout comme Washington qui a affirmé «soutenir tout effort qui puisse véritablement

GUTERRES OPTIMISTE

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est dit, jeudi, «encouragé» par l'accord entre la Russie, l'Iran et la Turquie sur la mise sur pied en Syrie de zones sécurisées destinées à instaurer une trêve dans certaines régions, selon son porte-pa- role. «Il sera crucial de voir cet ac- cord améliorer réellement la vie des Syriens», a déclaré Stéphane Dujarric dans un communiqué. La Russie et l'Iran, alliés du président syrien Ba- char El-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, ont adopté jeudi à As- tana, au Kazakhstan, le dernier plan russe pour la Syrie visant à créer des zones sécurisées afin d'instaurer une

trêve durable dans plusieurs régions. Les territoires concernés seront dou- blés de zones d'exclusion aérienne, «à condition qu'il n'y ait aucune activité militaire dans ces zones», selon le président russe Vladimir Poutine. Les chefs des délégations des trois pays, parrains des pourparlers de paix qui se tenaient pendant deux jours au Kazakhstan, ont signé «un mémoran- dum sur la création de zones de dés- escalade en Syrie», a indiqué le ministre kazakh des Affaires étran- gères, Kaïrat Abdrakhmanov. Anto- nio Guterres «a salué l'engagement à mettre fin à l'utilisation de toutes les armes, particulièrement les moyens

M onde SAHARA OCCIDENTAL EL MOUDJAHID 11 GRAND ANGLE UN AUTRE PETIT PAS INQUIÉTUDES SUR LA

aériens» et la promesse de livrer de l'aide humanitaire aux zones concer- nées, selon son porte-parole. «Les Nations unies soutiennent la désesca- lade», a poursuivi Stéphane Dujarric,

sans plus de précisions sur ce terme flou. «C'est un jour important», avait plus tôt salué l'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, pré- sent à Astana, disant espérer des pro- grès concrets vers l'instauration de ces zones d'ici deux semaines avant la reprise des pourparlers de paix à Genève. Washington, qui n'est qu'ob- servateur dans le processus diploma- tique sur le conflit syrien en cours à Astana entre Moscou, Téhéran et An- kara, était resté très prudent plus tôt jeudi, se limitant dans un communi- qué à «soutenir tout effort qui puisse véritablement réduire la violence en Syrie». (APS)

M onde SAHARA OCCIDENTAL EL MOUDJAHID 11 GRAND ANGLE UN AUTRE PETIT PAS INQUIÉTUDES SUR LA

LA COALITION NE POURRA PAS OPÉRER DANS LES « ZONES DE DÉSESCALADE »

Les avions de la coalition internationale menée par les États-Unis ne pourront pas opérer au sein des «zones de désescalade» en Syrie, a af- firmé vendredi un haut diplomate russe. «Les opérations de l'aviation dans les zones de déses- calade, en particulier celles des forces de la co- alition internationale, ne sont absolument pas prévues. Qu'il y ait avertissement en avance ou non. Cette question est close», a déclaré l'envoyé spécial du président russe Vladimir Poutine pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev. «Les seules opé- rations menées par les avions de la coalition in-

ternationale pourront être celles visant des cibles du groupe terroriste autoproclamé «État isla- mique» (EI/Daech), a-t-il ajouté, cité par l'agence Ria Novosti. La Russie et l'Iran, alliés de Bachar El-Assad, et la Turquie, soutien des rebelles, ont adopté jeudi à Astana un plan russe pour la Syrie en guerre visant à créer des zones sécurisées pour instaurer une trêve durable dans plusieurs régions. Les territoires concernés seront doublés de zones d'exclusion aérienne, «à condition qu'il n'y ait au- cune activité militaire dans ces zones», selon le président russe Vladimir Poutine. La lutte contre

les «organisations terroristes», telles que le groupe terroriste «État islamique» et le Front Fateh El-Cham, ancienne branche d'El-Qaïda en Syrie, se poursuivra malgré l'éventuelle constitu- tion de telles zones. Les États-Unis ont salué jeudi avec grande prudence cet accord, disant dans un communiqué «soutenir tout effort qui puisse vé- ritablement réduire la violence en Syrie». Début avril, les Etats-Unis avaient mené une frappe contre la base aérienne syrienne d'al- Chaaryate.(APS)

COMPLOT POUR TUER KIM JONG-UN

Pyongyang a accusé vendredi la CIA d'un com- plot pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un, dans un communiqué diffusé par l'agence officielle KCNA en pleine période de tensions sur la péninsule. La CIA et les renseignements sud- coréens ont préparé «un complot vicieux» impli- quant des «substances biochimiques» pour assassiner le dirigeant nord-coréen lors de céré- monies à Pyongyang, affirme dans le communiqué le ministère nord-coréen de la Sécurité de l'État. Il évoque un «assassinat avec des substances chi- miques comme une substance radioactive ou une nanosubstance empoisonnée» qui constitue «la meilleure des méthodes» parce qu'elle n'implique pas de «s'approcher de la cible» et génère «des ré-

PYONGYANG ACCUSE LA CIA

sultats mortels en six à 12 mois». Cette accusation survient au moment où Pyongyang multiplie les dé- clarations belliqueuses à l'égard de la Corée du Sud et des Etats-Unis, en réponse à la rhétorique du président américain Donald Trump, qui se dit prêt à régler seul, et au besoin par la force, la question nord-coréenne. Les tensions sont montées ces der- niers mois sur la péninsule à mesure que la Corée du Nord a poursuivi le développement de ses pro- grammes nucléaire et balistique interdits, multi- pliant notamment les essais de missiles. Certains experts considèrent que la Corée du Nord est sur le point de réaliser un sixième essai nucléaire. La CIA et les renseignements sud-coréens (IS) ont «cor- rompu idéologiquement et versé des pots-de-vin à

un citoyen de RPDC (République populaire et dé- mocratique de Corée, NDLR) surnommé Kim», in- dique le ministère. «Nous démasquerons et détruirons sans pitié le dernier des terroristes de la CIA et des renseignements fantoches de Corée du Sud», peut-on lire dans le communiqué, qui affirme que le complot équivaut à «une déclaration de guerre». «Le crime haineux qui a récemment été dé- couvert et déjoué en RPDC relève du terrorisme non seulement contre la RPDC mais aussi contre la justice et la conscience de l'humanité et un acte de mutilation contre l'avenir de l'humanité». Aucune précision n'est donnée sur la façon dont ce complot aurait été déjoué.

réduire la

violence en Syrie».

L’opposition, elle, comme toujours, s’est saisie du premier prétexte à portée de main, cette fois le fait que

l’Iran soit signataire du document, pour protester et quitter la salle. Pourtant, le processus d’Astana, dont le but est de faire respecter un cessez-le-feu en Syrie conclu en décembre 2016, a été engagé en janvier, sous l’égide de Moscou, de Téhéran et d’Ankara. C’est dire que la signature par les Iraniens du mémorandum ne pouvait constituer une surprise pour l’opposition. Il reste que pour le président russe, ce plan favorisera la mise en place «d'un dialogue politique entre

les

belligérants», affirmant,

par là-même, que «ce

processus politique doit amener en fin de compte à un

rétablissement

complet de

l'intégrité territoriale du pays». Or, semble-t-il, c’est cette perspective qui fait peur à certains. Et si elle ne leur sied pas, c’est parce qu’ils savent qu’ils n’en sortiront pas vainqueurs. Car, pour eux, le retour de la paix, ce qui signifie la fin des souffrances que la population syrienne endure depuis mars 2011, ne peut être qu’une défaite, du moment qu’ils n’auront pas obtenu gain de cause. Et, si pour cela, il faudra poursuivre la guerre qui à ce jour a fait plus de 320.000 morts et jeté sur les routes plus de la moitié des quelque 22 millions d’habitants, ils n’éprouveront aucun scrupule.

Nadia K.

Société

12

EL MOUDJAHID

JOURNÉE MONDIALE DE LA SAGE-FEMME

MÉTIER EN QUÊTE DE

RECONNAISSANCE

Parmi les 459 journées répertoriées dans le site des Journées mondiales, celle consacrée au métier de sage-femme. Un métier d'aide et de soutien, où pédagogie et disponibilité sont indispensables.

  • C ette journée a été célébrée hier dans plusieurs pays du monde, où il a été souligné le rôle im-

portant joué par la sage-femme pour que la grossesse et l’accouchement soient sécurisés, que les nourrissons soient en bonne santé ainsi qu'en ma- tière de planification familiale. Pour ce qui est de l’Algérie, beaucoup d’effort ont été accomplis dans la va- lorisation du travail et du rôle de la sage-femme. Cette dernière qui a un rôle prépondérant dans les différents niveaux du système de soins et ce à travers une collaboration étroite avec les différents dispensateurs de soins. Cette collaboration permettra l’accès à tout l’éventail de soins dont les femmes et les nouveau-nés peuvent avoir besoin, assurant ainsi la conti- nuité nécessaire des soins. Toutefois, cette collaboration doit être basée sur un respect mutuel et la reconnais- sance de la contribution spécifique de chacun à des soins de qualité. L’effi- cacité de cette collaboration reposera sur les structures de santé et la mobi- lisation sociale de la communauté. Ainsi «des progrès considérables» ont été enregistrés depuis l'indépen- dance en matière de réduction de la mortalité maternelle et infantile, il a

S ociété 12 EL MOUDJAHID JOURNÉE MONDIALE DE LA SAGE-FEMME MÉTIER EN QUÊTE DE RECONNAISSANCE Parmi

fait savoir que celle-ci est passée de 39,4 pour 1.000 naissances vivantes en 1999 à 22,3 pour autant de actuel- lement.

Une valeur inestimable

Néanmoins, une femme sur de 2.200, risque à l'heure actuelle, sa vie pendant la grossesse ou l'accouche- ment, contre 1 sur 900 en 1999, ce

qui rend les «défis encore persis- tants» dans ce domaine. Les sages- femmes sont l’avenir des pays en développement, elles doivent être re- connues pour leur valeur inestimable, et leur rôle dans l’atteinte de la Cou- verture universelle de santé par tous les pays. Mais, pour réussir cet objec- tif, les sages-femmes doivent être, agréées, soutenues et bien formées, selon les normes internationales, et

doivent posséder les compétences re- quises pour assurer le continuum de soins. Avec les évènements drama- tiques passés et actuels accroissant la pénurie du personnel de santé, au- jourd’hui, plus que jamais nous avons besoin des sages-femmes, en nombre suffisant, pour contribuer à l’amélioration de la santé de la femme et de l’enfant. De nombreux décès maternels et néonatals pourraient être évités si des sages-femmes compétentes assis- taient les femmes avant, pendant et après l’accouchement. Lorsque des services d'orientation existent, elles sont en mesure de repérer les femmes et les nouveaux nés souffrant de com- plications et les adresser à des ser- vices obstétricaux d’urgence.

Présence, compétences et dimi- nution du risque du décès

Près de 800 femmes et de 8.000 nou- veau-nés meurent chaque jour en rai- son de complications en grande partie évitables qui surviennent pendant la grossesse, l’accouchement ou la pé- riode post-natale immédiate. En outre, chaque année, on compte près de 3 millions d’enfants mort-nés. Un

grand nombre de vies pourraient être sauvées si chaque accouchement avait lieu en présence d’une sage- femme. Dans le monde, environ 287.000 femmes meurent chaque année de complications liées à la grossesse et à l’accouchement, 2,9 millions de nouveaux nés meurent au cours du premier mois de vie et 2,6 millions sont mort-nés. La plupart de ces décès en grande partie évitables surviennent dans des pays à faible revenu et dans les zones

rurales et pauvres. L’OMS soutient les efforts des pays pour faire en sorte que chaque femme et chaque nou- veau-né reçoivent les meilleurs soins possibles. Plus d’un tiers des naissances ont lieu en l’absence d’une sage-femme ou de tout autre personnel de santé qualifié. Les objectifs 4 et 5 du Millénaire pour le développement (OMD) visent à améliorer la santé maternelle et in- fantile. Il faut former davantage de sages-femmes si l’on veut atteindre la cible des objectifs 4 et 5 consistant à faire passer le nombre d’accouche- ments en présence de personnel de santé qualifié à 95%.

Wassila Benhamed

JUMELAGE INTERHÔPITAUX

DES ENFANTS BÉNÉFICIENT D’IMPLANTS COCHLÉAIRES

Dix enfants âgés de moins de dix ans, sourd à la naissance, bénéficient d’interventions chirurgicales pour la pose gratuite, d’implants cochléaires, a-t-on appris mercredi dernier, des res- ponsables de l’établissement public hospitalier EPH-Mohamed- Boudiaf à Ouargla. Entrant dans ce cadre de la mise en œuvre des conventions de jumelage inter-hôpitaux du Nord et du Sud du pays, cette opération, qui s’étale sur trois jours, est encadrée par des praticiens spécialistes en ORL du centre hospitalo-uni- versitaire CHU-Mustapha Pacha (Alger), conduite par le P r Dja- mel Djennaoui, a précisé le directeur de l’EPH-Mohamed-Boudiaf, Smail Salah. Cette initiative, a été précédée par la réalisation de consultations médicales néces- saires pour ce type d’interventions délicates visant le rétablis- sement de la faculté auditive, a indiqué le même responsable, ajoutant que l’équipe médicale devra assurer aussi le contrôle et le suivi médical des enfants bénéficiaires d’appareillages en vue de les adapter à ces appareils, leur faire subir des exercices d’or- thophonie et d’articulation, et de développer leurs capacités de communication. Une autre équipe médicale composée de neu- rologues, sous la conduite du Pr. Khalfi, effectue, de son côté, des consultations et des interventions au profit de 110 patients présentant des problèmes neurologiques. Le directeur de l’EPH- Mohamed-Boudiaf a indiqué que cette équipe procédera à des interventions chirurgicales au profit de patients au niveau du ser-

S ociété 12 EL MOUDJAHID JOURNÉE MONDIALE DE LA SAGE-FEMME MÉTIER EN QUÊTE DE RECONNAISSANCE Parmi

vice de neurologie à Ouargla, alors que les cas complexes seront pris en charge au niveau de l’hôpital Mustapha Pacha. L’organi- sation de ces initiatives médicales constituent une opportunité pour les praticiens locaux de s’initier à de pareilles interventions, à savoir la pose d’implants cochléaire et les interventions neu- rologiques, d’échanger les expériences médicales. Pour rappel, 11 enfants, âgés de moins de six ans, issus des wilayas d’Ouar- gla, El-Oued, Tamanrasset, Ghardaïa et Djelfa, avaient bénéficié, l’année dernière, d’opérations effectuées avec «succès» de pose d’implants cochléaires.

Le centre de lutte contre la surdité d’Ouargla, l’unique dans le Sud du pays, a organisé, depuis son ouverture en 2009, près de 60 interventions de pose d’implants cochléaires au profit d’en- fants âgés d’un an à sept ans.

43 interventions effectuées depuis 2016 à Tlemcen

Pas moins de 43 opérations d’implant cochléaire ont été ef- fectuées gratuitement au CHU Tidjani-Damerdjide Tlemcen de- puis 2016, a-t-on appris du directeur général du CHU. Ainsi, 37 de ces interventions ont été pratiquées en 2016 avec réussite à des enfants âgés de 1 à 4 ans souffrant de surdité congénitale. Ces implants ont été précédés de consultations minutieuses. Six autres interventions similaires ont été effectuées au pre-

mier trimestre 2017, en attendant l’acquisition d’implants coch-

léaires au profit de 300 malades recensés par le CHU, a-t-on indiqué. L'opération chirurgicale nécessite ensuite un suivi par des spécialistes pour adaptation, ainsi que des séances par des orthophonistes, selon la même source. Le coût d’un implant cochléaire, pratiqué gratuitement, est estimé à 2,5 millions DA. L’Etat prend en charge les dépenses, a-t-on souligné, rappelant que la première intervention du genre a été effectuée en 2007 par le chef de service ORL, le D r Hadj Allal qui a ensuite formé des médecins dans cette spécialité, dans le but d'épargner le transfert des malades à l’étranger.

LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE

UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE

La pollution atmosphérique constitue un véritable problème de santé publique en Algérie. Cette situation a contribué large- ment à l'émergence et au développement des maladies respira- toires. Les données démographiques et épidémiologiques actuellement disponibles permettant d'évaluer l'importance de la morbidité respiratoire et son évolution prévisible. Mis à part la tuberculose qui est due à un agent infectieux unique mais qui se transmet plus facilement dans les groupes vulnérables de la po- pulation, toutes les autres maladies respiratoires peuvent être in- duites ou modulées par la pollution atmosphérique. Selon les spécialistes de la santé la pollution liée au trafic au- tomobile est le principal facteur de la pollution urbaine et affecte la plupart des grandes agglomérations (Alger, Oran, Constantine et Annaba), qui constituent des zones à risque. (Le secteur des transports occupe, en effet, le 1er rang en termes d'émissions des polluants atmosphériques avec 51%, suivi de l'industrie avec 47,25%. L'effet de la pollution de l'air sur la santé publique est de loin le plus important par rapport aux effets des autres milieux en termes de dépense dans notre pays, soit 0,94% du PIB. Il est également prouvé que le taux de mortalité dû à la dégradation de l'air est évalué à 0,93%, selon les mêmes spécialistes qui met- tent en garde, dans ce contexte, contre l'intensification certaine du trafic routier, l'existence d'un début de dispositif antipollution à ses premiers balbutiements, l'inexistence de réglementation stricte pour le contrôle qui font craindre l'hypothèse de l'émission de volumes de polluants gazeux de plus en plus croissants. Cela au moment où dans d'autres pays ces mêmes polluants connais- sent une réduction certaine. En milieu industriel, le développe-

ment industriel a contribué largement à la dégradation de la pol- lution notamment aux environs des grandes concentrations in- dustrielles telles qu’Annaba, Tlemcen, Arzew et Skikda. Il y a lieu de rappeler que dans le monde, la pollution de l'air tue entre 2,7 et 3 millions de personnes par an, soit 6% de la mor- talité annuelle mondiale, selon des statistiques de l'OMS. Et 9 sur 10 de ces décès imputables à la pollution atmosphérique ont lieu dans les pays en développement où vit 80% de la population mondiale. Selon l'OMS, il est possible d'éviter 700.000 décès, si 3 principaux polluants (monoxyde de carbone, poussières et plomb) étaient ramenés à des niveaux moins dangereux. Plus de 40 études scientifiques sur le niveau de pollution à Naama Plus d’une quarantaine d’études scientifiques pour constater les niveaux de pollution, ont été effectuées à ce jour par la station de contrôle de l’environnement, dans la wilaya de Naâma, a-t-on appris des responsables de cette station. Parmi les missions de cette station, la lutte contre tous les risques de pollution, en offrant des données scientifiques tech- niques et les manières de les traiter pour lutter contre la pollution, protéger les zones de biodiversité et améliorer l’opération de ges- tion des déchets, a indiqué à la presse la responsable de la station, Hafida Derbal. Relevant de l’Observatoire national de l’environ- nement et du développement durable, elle a ainsi effectué 45 études scientifiques sur les niveaux de pollution de l’environne- ment, en plus des sorties de terrain et des analyses pour constater les risques de pollution de l’eau et de l’air, ainsi que les édifices classés, les carrières, les abattoirs et autres, a-t-elle précisé. Cette station, créée en 2011, a effectué plus de100 tests phy-

sicochimiques des eaux naturelles, des déversoirs industriels, des plans d’au ainsi que sur les causes de morts suspectes d’animaux. Elle a également alerté plusieurs fois les entreprises natio- nales et les instances concernées sur des risques de pollution, ainsi que certaines infractions relatives à l’environnement après l’établissement de rapport sur l’existence de produits dangereux nuisibles à l'environnement. Elle a contribué, à ce titre, à la protection d’une espèce rare de canard sauvage au niveau de la zone humide de Oglet Haoud El- Deyra, sur le territoire de la commune d’Ain-Benkhelil, après l’établissement de rapports de son laboratoire sur les raisons de la mort d’une colonie de ces palmipèdes, en sus de l’identifica- tion des causes de la mort d’une quantité de poissons (carpes) au niveau du barrage de Ouzeght dans la commune de Sfissifa, selon la même source. Des études et rapports ont été établis aussi concernant les réper- cussions de l’exploitation des carrières et des sablières sur l’En- vironnement, l’enfouissement technique au niveau des wilayas de Naâma et El-Bayadh ainsi que l’impact des stations d’épura- tion d’eau et de distribution de carburants sur les nappes d’eaux souterraines et l’analyse des produits chimiques périmés. La station a aussi soulevé des rapports aux instances concernées sur les décharges non contrôlées, des tableaux de mesures du degré de pollution de l’air suite à l’incinération des déchets hos- pitaliers et un autre rapport sur l’impact de l’unité de production d'aliments de volaille de la commune de El-Kasdir sur l’environ- nement.

R. S.

Culture

14

EL MOUDJAHID

CÉLÉBRATION DU MOIS DU PATRIMOINE

POUR UNE ARCHÉOLOGIE DE NOTRE HISTOIRE

La célébration du Mois du patrimoine a revêtu, cette année, un cachet particulier. La manifestation, qui se limitait auparavant à l’ouverture au public de quelques musées dans les grandes villes, s’est étendue à plusieurs wilayas du pays qui ont mobilisé les moyens humains et les activités d’importance pédagogique et du secteur de l’archéologie, pour faire connaître, un peu partout sur le territoire algérien, des sites préhistoriques jusque-là inconnus du grand public.

  • L es feux des projecteurs étaient ainsi braqués depuis le 18 avril dernier et sans doute

s’éteindront-ils le 18 de ce mois en offrant aux visiteurs en déplace- ment et aux populations locales, un aperçu inédit de nos richesses patri- moniales. Une vingtaine de villes algériennes ont donc répondu à l’appel en organisant moult exposi- tions, visites guidées, concours de photographies et autres excursions sur les lieux pittoresques de notre histoire millénaire. L’événement, qui pourrait attirer les promoteurs du tourisme et investisseurs immo- biliers, est également, pour les cher- cheurs et spécialistes en archéologie, le moment propice de relancer des fouilles et d’inventorier les sites qui se trouve à Chlef, Bis- kra, Médéa, Ténès, Souk Ahras, Alger ou encore Batna. C’est dans ce cadre que les vestiges romains localisés à Béthiou, à l’est d’ Oran et connus sous leur appellation d’origine «Portus Magnus», une dé- nomination qui désignait dans l’an- tiquité, une cité romaine, font actuellement l’objet d’un pro- gramme de sensibilisation et de pro- motion, pour figurer, dans un futur proche, dans les circuits et les guides touristiques. Les confé- rences, organisées le 24 avril der- nier au musée Ahmed-Zabana, ont mis en lumière plusieurs sujets ar- chéologiques, avec, notamment, des

C ulture 14 EL MOUDJAHID CÉLÉBRATION DU MOIS DU PATRIMOINE POUR UNE ARCHÉOLOGIE DE NOTRE HISTOIRE

collections issues du domaine de Béthioua. Les intervenants ont ainsi souligné l’importance de ces vieux sites dans le développement territo- rial, l’artisanat traditionnel et l’ar- chéologie navale. Le site oranais est un exemple parmi tant d’autres qui mérite d’être évoqué ici, car il nous permet d’observer dans d’autres ré- gions que comptent un pays comme l’Algérie doté d’une grande super- ficie au centre de l’Afrique du Nord qui fait, depuis la plus haute anti- quité à l’indépendance, le terrain où se sont déployées, pendant des siè- cles, des civilisations diverses qui ont façonné des liens avec la popu- lation autochtone et quelque peu

modelé le visage de son histoire, à l’image d’une mosaïque de cultures pluridisciplinaires. Dans cette op- tique, la recherche que peuvent en- treprendre des scientifiques formés dans le domaine de l’archéologie, de la préhistoire, de la paléontolo- gie, ainsi que plusieurs autres fi- lières d’étude, si elle est soutenue financièrement, pourrait déblayer le terrain pour la découverte de nou- veaux sites dont l’analyse contri- buerait à combler la connaissance de tout un chacun. Pour cette raison, le Mois du patrimoine est une occa- sion de repenser le secteur trop sou- vent délaissé de l’archéologie au profit de secteurs économiques

jugés plus vitaux dans le dévelop- pement et l’industrie qui restent des vecteurs plus rentables. Or, si l’État accordait chaque année un budget substantiel à la recherche archéolo- gique dans le but de mettre au jour, comme cela se fait pour les pyra- mides en Égypte, avec des coopé- rants européens, de nouveaux sites, cela aiderait les historiens et toutes les personnes intéressées à percer le mystère qui abondent de vestiges d’une valeur inestimable. Il faudrait donner les moyens et la chance à notre histoire de se dévoi- ler au grand jour.

L .Graba

 

SITE DE « PORTUS MAGNUS »

LE PLAN DE PROTECTION FIN PRÊT

L’étude du plan de protection et de mise en valeur du site archéologique romain «Por- tus

L’étude du plan de protection et de mise en valeur du site archéologique romain «Por- tus Magnus», situé dans la daïra de Béthioua (est de la wilaya d'Oran), s'est achevée, a- t-on appris mercredi auprès de la direction de la culture. L’étude de site classé monument national, réalisée en trois phases et approuvée, a porté sur «un diagnostic et des mesures d’urgence», «un cadastre topographique et archéologique du site et avant-projet du plan de protection» et «élaboration d'une mouture finale du plan», a-t-on indiqué. Après fina- lisation de l’étude confiée à un bureau d’étude algérien qualifié, la direction de la culture a présenté une demande pour inscrire le projet du plan à l’ordre du jour de la prochaine de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) pour son adoption. L’étude du plan de ce site s’étendant sur 30 hectares a été élaborée suivant les dispositions contenues au décret exécutif 323/03 du 5 octobre 2003 portant modalités d’élaboration du plan de protection

des sites archéologiques et zones protégées et leur mise en valeur, selon la direction de la culture. Le site archéologique «Portus Magnus», découvert au 19 e siècle, est un des plus importants ports édifiés à l’époque romaine. L’origine de la ville de Portus Magnus remonte à l’ère bionique. Des fouilles partielles ont permis la découverte de vestiges ayant trait à la vie religieuse dont un sanctuaire en plein air situé au nord de la ville romaine "Magnus" signifiant entre la ville et la mer, selon des sources historiques. Dans ce sanctuaire ont été découverts des ossements d’enfants qui seraient incinérés comme offrandes ou décédés de mort naturelle et enterrés. Le musée national Ahmed-Zabana d’Oran dispose d’une collection de mosaïque découverte sur ce site qui a fait l’objet de plusieurs visites d’historiens et de chercheurs en histoire romaine, des archéologues, des architectes de l’université des sciences et technologie Mohamed-Boudiaf d’Oran, des écoliers et des amateurs du patrimoine. (APS)

TIZI OUZOU

  • 3 e SALON DE LA CRÉATIVITÉ

LES FREEKLANE EN CLÔTURE

C ulture 14 EL MOUDJAHID CÉLÉBRATION DU MOIS DU PATRIMOINE POUR UNE ARCHÉOLOGIE DE NOTRE HISTOIRE

Un concert de musique pop et folk, traversé par de nombreuses influences et sonorités maghré- bines et occidentales, a été animé mercredi soir à Alger par le groupe Freeklane qui a attiré un public très nombreux. Le groupe a animé cette soirée à la salle Ibn Zaydoun, en clôture du 3 e Salon national de la créativité organisé par l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) et qui a été inauguré le 27 avril. Devant un grand nombre de fans du groupe, le chanteur Chemsed- dine Abbacha a repris les succès les plus récents de la troupe avec un répertoire tiré du dernier album des Freeklane sorti en jan- vier dernier sous le titre Nomad. Le groupe a galvanisé son public avec des titres comme Amazighia, Africa, Tony Montana ou encore Dounia qui ont connu en quelques mois un franc succès. Plusieurs influences de musiques algé- riennes traversent également le show des Freeklane, notamment des sonorités et rythmes de mu- sique kabyle, de raï et de châabi, rehaussées par l’introduction d’instruments comme le bendir, le mandole ou le banjo sur des thèmes occidentaux. Le groupe a également repris des titres de son premier album Lalla Mira, sorti en 2013 et dont la popularité n’a pas pris une ride, notamment avec des titres comme Bent Essoltan devenu incontournable à chaque scène. Le 3e Salon de la créativité qui a pris fin mercredi soir a réuni une centaine d’exposants, entre éditeurs, musiciens, artisans, bé- déistes, ou encore institutions du secteur de la culture, à l’Espla- nade Ryadh El-Feth, en plus d’avoir proposé aux visiteurs des projections cinématographiques, des pièces de théâtres et des concerts de musique. Ce salon a été une occasion pour organiser des journées d’information et de formation sur les droits d’auteurs au profit des étudiants des écoles et instituts artistiques et pour pro- mouvoir les dernières productions en matière de musique. (APS)

VALISE PATRIMONIALE AU PROFIT DES COLLÉGIENS

Une valise patrimoniale au profit des col- légiens de la wilaya de Tizi Ouzou a été ini- tiée pour la première fois par la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou dans le cadre de la célébration du mois du patri- moine, a-t-on appris mercredi de la directrice de la culture, Nabila Goumeziane. Pour cette première expérience du genre, les animateurs du service patrimoine ont ciblé, en collabo- ration avec la direction de l’éducation, les collégiens d'une dizaine d’établissements de l’enseignement moyen, capables d’assimiler les informations qui leur seront données, a-t- elle indiqué. La valise comporte des projec- tions, des cours théoriques et des ateliers Questions-réponses sur des sites patrimo- niaux locaux et des personnalités historiques et culturelles de la région suivis de sorties sur le terrain pour permettre aux élèves de mieux

comprendre et retenir les informations re- çues, tout en les sensibilisant sur l’importance de préserver cette richesse, a-t-elle précisé. L’objectif de l’initiative, selon la première responsable du secteur, est d’inculquer aux jeunes générations la notion du patrimoine et la nécessité de sa préservation en tant que té- moin de la mémoire collective de la société et un repère indissociable de toute action de développement. «Préserver le patrimoine et en faire un atout de développement local ne peut se faire sans la sensibilisation de nos en- fants sur son importance et sa valeur. Cette action de proximité est aussi un moyen de les initier à l’archéologie et l’architecture kabyle ancestrale et éveiller en eux l’esprit de re- cherche et d’investigation», a-t-elle affirmé. La première sortie de l’équipe du service pa- trimoine et de l’antenne locale de l’Office na-

tional de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés a eu lieu au niveau d’un CEM de Tizi N’Tleta dans la daïra des Oua- dhias, où une cinquantaine d’écoliers ont reçu des informations sur la ville antique de Tig- zirt, avant qu’une sortie sur le site ne s’en suive. A Draâ El-Mizan, des collégiens ont découvert grâce à ce programme de sorties, l’abri sous roche d’Ifri Ndellal, dans la com- mune d’Ifigha, au moment où ceux du CEM des frères Hamida de Boghni ont eu droit à des explications sur le parcours du chahid Abane Ramdane dont la maison, classée comme bien culturel local, sera visitée le 09 mai prochain, a-t-elle souligné. Dans la journée du 23 mai prochain, c’est l’établissement Belghit Achour de la com- mune d’Akbil qui accueillera la délégation de la culture qui compte aborder le riche par-

cours artistique du défunt Cherif Kheddam, dont la demeure, sise au village Boumes- saoud, sera visitée quelques jours plus tard, a-t-elle annoncé. Plusieurs autres monuments patrimoniaux de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’image d’Azerou Imedyazen, dans la com- mune de Boudjima, et le musée du village Ath Koudhia, dans la commune d’Aghribs, ainsi que le musée de la forge du village Ihi- tossen et le musée du village Wizguène dans la daïra de Bouzeguène sont inscrits au pro- gramme des sorties de la direction de la cul- ture, a-t-elle observé. Nabila Goumeziane a expliqué que ce programme s’étalera au-delà du mois de patrimoine, célébré annuellement entre le 18 avril et le 18 mai, et qu’un travail de suivi et d’évaluation des enfants qui ont participé à ses sorties se fera tout au long de l’année en cours. (APS)

Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017

Culture

15

EL MOUDJAHID

LUIGI PIRANDELLO

LA SCÈNE FAIT L’HOMME

Dans la perspective de commémorer le 150 e anniversaire de la naissance de Luigi Pirandello, l’Institut culturel italien a organisé, jeudi dernier, une conférence au niveau du siège de l’institut.

  • C ette conférence a été animée par le profes- seur Gianfranco Bo-

gliari, de l’université pour étrangers de Pérouse. Né le 28 juin 1867 à Agrigente en Sici- leau lieu dit Caos, entre Agri- gente et Porto Empedocle, Luigi Pirandello est un écri- vain italien, poète, nouvelliste, romancier et dramaturge ita- lien. Le jeune Pirandello gran- dit entre une mère douce et aimante, qu'il adore, et un père autoritaire et coléreux, avec le- quel il entretient des relations difficiles. La servante de la fa- mille imprègne le jeune Luigi du folklore sicilien en lui ap- prenant des chansons popu- laires et en lui contant les fables et les légendes de son pays natal, qui enflamment son imagination. Il entreprend des études au collège tech- nique. Elles ne lui plaisent guère. Il fait croire à son père qu'il a échoué à l'examen de mathématiques et pendant ses vacances, au lieu de prendre des leçons dans cette disci- pline, il suit des cours de latin qui lui permettront d'entrer au Gymnase, le lycée classique, en deuxième année. Le jeune Luigi aime la lec- ture et les mots et, dès 1880, il rédige ses premiers poèmes. À dix-sept ans, en 1884, il publie Cahute, sa première nouvelle, située en Sicile, qui raconte l'enlèvement d'une jeune fille par son amant. Si la célébrité lui est surtout venue de ses

Ph : T. Rouabah
Ph : T. Rouabah

œuvres dramatiques, la poésie, le récit, l'essai et le théâtre sont des formes qu'il a constam- ment pratiquées et qui se mê- lent tout au long de son œuvre. Pirandello, selon le conféren- cier, n'écrivait que sous l'em- pire d'impulsions soudaines, mais il les soumettait à une vi- gilante réflexion; il s'abandon- nait au monde de la fantaisie, mais le disciplinait dans une composition qui contraint ses personnages à venir proclamer publiquement ce qui se cachait dans le secret de leur maison ou de leur conscience, à venir faire sommairement justice des autres ou de soi-même. Poète lyrique, il fut limité par son inclination à la morale et à une mélancolique sagesse ata- vique, fruit de la tradition sici- lienne, avant de montrer un esprit aigu et malicieux ; nar-

rateur à la veine intarissable, il réduisit à des formes som- maires ses personnages qui, portés par une inspiration épique, allaient aveuglément mais avec confiance à la ren- contre des innombrables évé- nements de la vie. Le professeur Gianfranco Bo- gliari a longuement parlé du style littéraire de Pirandello et de ces quatre aspects de son inspiration. Il s’agit de la poésie ly- rique, essai, récit et drame, s'ils facilitent la classification de son œuvre et offrent un schéma de son évolution artis- tique, se retrouvent en fait tous ensemble dans chacune de ses grandes œuvres. Parmi ses re- cueils de vers on peut citer, Mal content, Pâques de Gea et Élégies rhénanes. Tandis que ses essais qui sont une ré-

flexion apologétique sur sa propre activité littéraire on peut citer, Art et Science, et Humorisme. Ses romans ne sont que de longues nouvelles développées à l'infini et ac- compagnées d'un commen- taire perpétuel à l’exemple L'Exclue, Feu Mathias Pascal, Les Vieux et les jeunes, On tourne et Un, personne et cent mille. Les poèmes lyriques, outre l'influence de Giosuè Carducci et de Gabriele D'Annunzio, sont des notations autobiogra- phiques ou épigrammatiques. Luigi Pirandello est mort à Rome le 10 décembre 1936, à l'âge de 69 ans. Son œuvre a été récompensée du Prix Nobel de littérature en 1934. Ce prix Nobel lui a été attribué pour avoir révolutionné les techniques de la dramaturgie moderne. L'innovation de Pi- randello réside dans le fait qu'il préfère donner libre cours à son imagination plutôt que de suivre des règles désuètes imposées par le réalisme. Le jeu du «théâtre dans le théâ- tre», où l'illusion théâtrale constitue le sujet même de la pièce, caractérise les plus connues des ses œuvres. Ainsi, dans Six personnages en quête d'auteur, pièce qui l'a rendu célèbre, Pirandello montre à travers les rapports complexes entre auteur, acteur et person- nage à quel point art, illusion et réalité s'entremêlent.

Sihem Oubraham

22 e FESTIVAL INTERNATIONAL DES ARTS DU PRINTEMPS

DEUX ARTISTES ALGÉRIENS AU PROGRAMME

Le poète Bouzid Harzallah et le chan- teur Abdou Driassa, prendront part aux côtés d'artistes et d'intellectuels de plu- sieurs pays arabes au 22 e Festival interna- tional des Arts du Printemps à Kairouan, prévu du 6 au 11 mai, a annoncé la presse tunisienne. Placé sous le thème «Arts et médias», le festival, qui regroupe plu- sieurs disciplines artistiques, accueillera des artistes, poètes et intellectuels du Maroc, d'Egypte, et du Liban, en plus de ceux représentant la Tunisie et l'Algérie. M. Bouzid Harzallah partagera l'espace lyrique de cette manifestation printanière avec plusieurs poètes dont les Tunisiens

C ulture EL MOUDJAHID LUIGI PIRANDELLO LA SCÈNE FAIT L’HOMME Dans la perspective de commémorer le

Mondher Chafra et Mejri et Radhia Che- hibi ainsi que l'Egyptien Sameh Mah- joub.Abdou Deriassa est, quant à lui, programmé avec le Marocain Hatem Omar et le Tunisien Rami Khalil pour ani- mer le spectacle de clôture intitulé «Le rendez-vous des maghrébins». Par ail- leurs, outre la poésie et la musique, un sé- minaire sur les Arts et médias, des pièces de théâtre et des productions cinématogra- phiques sont également au programme de ce festival qui se veut un «espace de ren- contre et d'échanges entres les artistes arabes», expliquent les organisateurs.

MUSIQUE

Radiohead fête les 20 ans de OK Computer

Vingt ans après avoir cham- boulé le rock indépendant en s'es- sayant aux sonorités électroniques sur OK Computer, le groupe Radiohead a annoncé mardi la sortie d'une version plus longue, enrichie de titres inédits, de son sombre album culte. Les rockeurs britanniques ressortent OK Computer sur trois disques vinyles ou deux CD avec un son remastérisé, trois morceaux iné- dits et des faces B de leurs singles de l'époque. A l'approche de l'anniversaire de OK Computer, sorti en juin 1997, de mystérieux posters sont apparus sur les murs de New York, Paris, Londres et d'autres villes à travers le monde avec des bribes de paroles et les dates «1997-2017», faisant espérer aux

fans que Radiohead préparait quelque chose pour marquer cet anniversaire. Troisième album de Radiohead, OK Computer

fans que Radiohead préparait quelque chose pour marquer cet anniversaire. Troisième album de Radiohead, OK Computer tournait la page du son plus

léger de la Britpop des an- nées 1990, créant un uni- vers mélodique dominé par les sonorités électroniques et la voix de son chanteur charismatique Thom Yorke dans un monde qui voyait arriver le règne d'internet. Pour les 20 ans de l'album, Radiohead a justement res- suscité le site internet d'origine d'OK Computer. Le groupe affirme avoir utilisé les meilleures tech- niques analogiques de l'époque pour enregistrer l'album en 1997 mais que l'avancée des technologies leur a permis désormais d'affiner le son. (APS)

DÉCÈS DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’ALECSO

UN HOMME DE DIALOGUE

L’Organisation arabe pour l’Éduca- tion, la Culture et la Science (Alecso), basée à Tunis, a perdu son directeur général, D r Abdal- lah Hamad Mhareb. Souffrant d’une in- suffisance respira- toire, il est décédé jeudi aux Pays-Bas où il subissait des soins. Âgé de 71 ans, kowetien de nationalité, il était titulaire d’un doctorat en lettres arabes soutenu à l’université du Koweït et d’un doctorat en philoso- phie soutenu en 1987 à l’université du Caire. D r Mhareb a été, pendant 27 ans, conseiller culturel à l’ambassade du Koweït au Caire. En décembre 2012, il avait été élu DG de l’Alecso, pour un man- dat de 4 ans (2013 – 2017), succédant dans ces fonc- tions au P r Mohamed El-Aziz Ben Achour. Il sera réélu en février 2017 pour un second mandat. Le dé- funt a visité à de nombreuses reprises notre pays, et la dernière fois, ce fut à l’occasion de l’ouverture de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe», en 2015. En cette douloureuse circonstance, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a ex- primé ses condoléances les plus attristées à la fa- mille du défunt, ainsi qu’aux membres de l’Alesco, l’assurant de sa profonde sympathie.

C ulture EL MOUDJAHID LUIGI PIRANDELLO LA SCÈNE FAIT L’HOMME Dans la perspective de commémorer le

CÉLÈBRE POUR SON PERSONNAGE DE LOUIS LA BROCANTE

DÉCÈS DE VICTOR LANOUX

L'acteur Victor Lanoux, célèbre pour son rôle dans le film Un éléphant ça trompe énormément et son per- sonnage de Louis la brocante à la télévision, est dé- cédé jeudi. Souffrant de problèmes cardiovasculaires, Victor Lanoux avait été opéré plusieurs fois du cœur. Ses obsèques seront célébrées à Royan dans l'intimité. L'acteur à la célèbre moustache avait joué notam- ment le séducteur impénitent, Bouly, dans le diptyque culte d'Yves Robert Un éléphant ça trompe énormé- ment (1976) et Nous irons tous au paradis (1977), aux côtés de Jean Rochefort, Claude Brasseur et Guy Bedos en copains quadragénaires à la vie amoureuse agitée. Sa carrière a été marquée par plus de 40 rôles au cinéma, une vingtaine au théâtre, plus de 25 télé- films et une quinzaine de séries. Né le 18 juin 1936 à Paris, Victor Lanoux, de son vrai nom Victor Robert Nataf, commence comme machiniste de cinéma, no- tamment sur Notre Dame de Paris de Jean Delannoy, après un passage chez le constructeur automobile Simca comme ouvrier vernisseur. Il se tourne ensuite vers le métier d'acteur qu'il apprend par correspon- dance. A la télévision, son rôle de brocanteur détec- tive en herbe au grand coeur dans Louis La Brocante, diffusé pendant plus de quinze ans (de 1998 à 2014) sur France 3, lui avait permis de toucher un large pu- blic.

ÉGYPTE

DÉCOUVERTE DE NOUVEAUX VESTIGES

Les vestiges d'un «jardin funéraire» vieux de 4.000 ans ont été retrouvés dans la cour d'une tombe datant de l'époque pharaonique près de Louxor, dans le sud de l'Egypte, a annoncé mercredi le ministère des Antiquités. Les archéologues connaissaient l'exis- tence de ces petits jardins situés à l'entrée des hypo- gées pharaoniques grâce à leur représentation sur les sculptures et les peintures murales des tombes. Mais c'est la première fois qu'un tel jardin est découvert dans l'antique cité de Thèbes, aujourd'hui appelée Louxor, indique le ministère dans un communiqué. Le jardin «devait probablement avoir une significa- tion symbolique, et jouer un rôle lors des rites funé- raires», a indiqué José Galan, chef de la mission archéologique espagnole auteur de cette découverte dans le secteur de Draa Abul Naga, près de Louxor, cité par le communiqué. Les restes du petit jardin fu- néraire de trois mètres sur deux, divisés en petits car- rés, ont été exhumés dans la cour d'une tombe datant du Moyen Empire (2030-1640 avant J.-C.). Les ar- chéologues ont notamment retrouvé «les racines et le tronc d'un petit arbre vieux de 4.000 ans, d'une hau- teur de 30 centimètres», précise le communiqué. Ils ont également découvert «un bol contenant des dates et d'autres fruits» desséchés, «qui servaient probable- ment d'offrandes», selon le texte.

16 D étente -TV EL MOUDJAHID Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Mots FLÉCHÉS Nº
16
D étente -TV
EL MOUDJAHID
Page animée par Mourad Bouchemla
Mots CROISÉS
Mots FLÉCHÉS
Nº 3889
Nº 3889
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LANGUE JUIVE
——————————
EN TRÈFLE
————————————
VILLE DE DANSE
REMETTRE EN PLACE
——————————
CANAL
————————————
LE RÊVEUR Y EST
AFFIRMATIF EN RUSSIE
——————————
GRANDE ÉCOLE
————————————
CABANE RUSSE
UN APPEL
——————————
EN HERBE
————————————
GROS RÉPTILE
DIRECTION
——————————
MIT DANS UNE TRÈS
PLANTATION DE FRUITS
——————————
GRANDE GÊNE
————————————
COMME DE L’EAU DE
DÉMONSTRATIF
————————————
ENZYME
ROCHE
COURS EN BELGIQUE
——————————
RECUEIL DE PAROLES
————————————
CARGO SANS
DÉSTINATION FIXE
NOMMÉ
AUTREMENT
——————————
UN FAIT
Définitions
HORIZONTALEMENT :
OFFICIER
MUSULMAN EN INDE
——————————
EN STAGE
————————————
VOLATILE
I-Ville du Japon. II-En surpoids - Greffa. III-D’un type de récit
IV-Non juif - Mêlé d’autre chose. V-Bourrasques
- En gerbe.
VI-
Réfléchi - Érode - En eau. VII- Nid de chargement - Crie dans les bois.
VIII-Non-croyance
en dieu.
IX-Soutien de
voûte
- Périodique.
X- Exigüité.
VERTICALEMENT :
PEUT ÊTRE ÉMISSAIRE
——————————
SUIVRA À LA LETTRE
————————————
DANS UN MOIS
NOMMER DE
NOUVEAU UNE RUE
————————————
VIEILLE CLÉ
1-Européen de l’Est. 2-Fleuve sibérien - Entrée du bois - En âtre.
3-Pays africain - Bovidé de l’Inde. 4- Risqua - Sentinelle. 5-Dieu des
voyageurs - Détesté. 6-Taillèrent. 7-Orifice de canal - Seule en ruche.
SAGE
DÉTAILLÉ
MANQUE DE VIVACITÉ
CHIQUENAUDE
——————————
——————————
EN LOT
————————————
————————————
A LÉSÉ
8-Combinaison de spationaute -
10- Boisson - Singe .
Dieu celte.
9-Contenu -
Possessif.
SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Nº 3889
Mot CACHÉ
1
er
Y
O
K
O
H
A
M
A
C
2
Grille
O
B
E
S
E
E
N
T
A
3.
Théoriser
33.
Encartage
15.
Offertes
T
P
E
M
O
R
T
E
N
T
A
L
I
M
E
N
T
E
R
E
3
U
N
A
R
R
A
T
I
F
6.
Exécutant
34.
Claustral
U
A
20.
Pilonnage
T
D
E
D
O
N
E
R
C
O
N
S
O
L
A
N
T
E
4
G
O
Y
N
M
A
T
I N
E
11.
Winchester
35.
Cavalcade
H
D
N
T
E
C
E
R
E
R
R
E
C
O
E
U
R
E
R
X
22.
Douceâtre
5
O
R
A
G
E
S
G
E
A
E
P
E
T
12.
Contre voie
36.
Innocuité
A
Q
U
A
G
E
B
A
G
A
R
R
E
U
R
E
6
E
23.
Belladone
S
M U
S
E
R
L
E
A
O
R
I
O
B
13.
Taquinerie
37.
Cénotaphe
E
E
T
F
F
E
R
T
E
S
R
E
N
R
C
7
L
E
G
E
U
R
E
E
T
24.
Anticiper
R
E
P
I
I
I
F
L
O
N
N
A
G
E
T
U
C
I
E
U
14.
Hovercraft
38.
Titubant
8
A
E
A
T
H
E
S
M E
I
D
O
25.
Grotesque
I
T
O
R
A
U
C
E
A
T
R
E
E
E
N
A
N
T
16.
Répétiteur
39.
Opérable
V
A
E
A
N
N
U
E
L
9
U
S
S
B
V
E
E
R
L
L
A
D
O
N
E
N
T
E
T
N
A
17.
Congruence
40.
Marcotter
27.
Brocarder
E
T
R
O
I T
E
S
S
E
10
E
E
A
E
N
N
C
T
I
C
I
P
E
R
N
I
U
I
O
N
18.
Samaritain
41.
Trempette
29.
Blondasse
R
H
G
R
R
I
R
O
T
E
S
Q
U
E
O
T
R
R
C
T
SOLUTION DES MOTS FLÉC HÉS
19.
Soupçonner
42.
Sérénades
30.
Aliéniste
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
C
C
B
T
R
U
E
O
C
A
R
D
E
R
R
E
G
A
P
D
21.
Baronnet
43.
Satanique
1
A
B
L
A
Y
I
D
D
I
S
H
M
R
N
F
1.
Portement
N
Q
V
O
N
D
A
S
S
E
P
N
M
U
E
26.
Campagnol
7.
Décentre
2
R
S
P
R
A
S
S
E
O
I
M
I
A
O
L
A
O
I
E
N
I
S
T
E
B
E
O
A
O
F
2.
Alimenter
A
28.
Défection
8.
Ecœurer
3
E
N
A
B
E
B
O
P
W
L
C
C
T
H
O
N
D
U
I
R
E
E
R
C
S
S
E
4.
Dédouaner
4
R
U
I
N
A
I
C
E
I
31.
Conduire
9.
Paquetage
A
S
N
O
N
L
E
I
T
E
E
N
C
A
R
T
A
G
E
C
5
A
N
A
A
L
I
A
S
32.
Solennité
10.
Bagarreur
5.
Consolant
G
C
S
L
T
A
U
R
A
L
C
A
V
A
L
C
A
D
E
T
6
T
G
B
E
A
S
S
E
C
N
I
C
N
U
N
O
I
T
E
C
E
N
O
T
A
P
H
E
I
7
E
B
A
P
T
I
S
E
R
R
AFFREUSEMENT
O
T
B
I
A
T
U
N
T
M
E
O
P
E
R
A
B
L
E
O
A
O
B
E
8
O
I
R
A
M
A
L
M
O
A
T
R
C
T
E
R
T
R
E
M
P
E
T
T
E
N
M
O
U
L
O
N
U
9
I
SOLUTION PRÉCÉDENTE : TARIFICATION.
N
S
N
E
A
R
E
D
E
S
S
A
T
A
N
I
Q
U
E
T
P
I
C
H
E
N
E
T
T
E
10
T é l é v i s i o n SS éé ll ee cc tt
T é l é v i s i o n
SS éé ll ee cc tt ii oo nn
16 D étente -TV EL MOUDJAHID Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Mots FLÉCHÉS Nº
SAMEDI
SAMEDI

11h00 : Senteurs d'Algérie (rediff) 12h00 : Journal Télévisé en français

12h25 : Mawid zefafe (40) 13h45 : Foussoul el hayet (13) 14h25 : Finale coupe d'Algérie volley ball ''fille'' 16h30 : Finale coupe d'Algérie volley ball ''garçon''

18h00 : Journal Télévisé en amazigh 18h20 :El kanze (07) 18h50 : Brico dko (41) 19h00 : Journal Télévisé en français 19h30 : Santé mag 20h00 : Journal Télévisé en Arabe 20h45 : Douiretna 22h00 : DZ Comedie show (Prime n°04) 00h00 : Journal Télévisé en français

18h20

EL KANZE (07)

16 D étente -TV EL MOUDJAHID Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Mots FLÉCHÉS Nº

Série documentaire de découverte Réalisée par : Mourad Kalai Avec la participation de : Mina Lachtar , Ramzi Bahloul , Herve Barbereau El Kenz est une série documentaire de découverte diffusée chaque semaine, elle est basée sur le voyage improvisé de trois personnages qui sillonnent les routes algériennes ensemble à la recherche d’un trésor.

22h00 DZ Comedy Show (Prime n°04)
22h00
DZ Comedy Show (Prime n°04)
16 D étente -TV EL MOUDJAHID Page animée par Mourad Bouchemla Mots CROISÉS Mots FLÉCHÉS Nº

Dz Comedy Show » est une émission télévisée qui vise à découvrir de nouveaux talents de la comédie algérienne à partir de prestations de candidats jugées par un jury constitué de professionnels issus du monde de la scène, on retrouvera des stars de l’humour algérien : Mohammed Khassani, Kamel Abdat et Nassim Haddouche tandis que la présentation sera assurée par Mounia Benfeghoul et Redouane Djaouani

20 Vie pratique EL MOUDJAHID Vie religieuse S.O.S Horaires des prières de la journée du samedi
20
Vie pratique
EL MOUDJAHID
Vie religieuse
S.O.S
Horaires des prières de la journée du samedi 9 chaâbane 1438
correspondant au 6 mai 2017 :
- Dohr
.........
… ..............
...............
12h45
- Asr
.............................................
16h33
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Défense Nationale
6° Région Militaire
-
Maghreb
.....................................
19h44
- Icha.……………………………21h14
Une dame âgée de 73 ans,
présentant une paralysie suite à
un AVC, lance un appel à toute
âme charitable pouvant lui
fournir une chaise roulante.
Dimanche 10 Chaâbane 1438
correspondant au 7 mai 2017 :
Veuillez contacter :
- Fedjr
...........................................
04h09
Tél. : 0552 73-38-41
- Echourouk
..................................
05h48
MISE EN DEMEURE
N° 03 AVANT LA RESILIATION
El Moudjahid/Pub du 06/05/2017
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
L'entreprise des travaux de construction tous corps
d'état AOUITl Adel, dont le siège social est sis à la cité
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Ben Douma Sokra, El-Rouisset, wilaya de Ouargla,
titulaire du contrat n°14/2009 du 02 octobre 2009, relatif
Président-Directeur Général
de la Publication
Achour CHEURFI
aux travaux de grosses réparations au niveau
d'unités en 6° Région Militaire, est mise en demeure
pour les motifs suivants :
S.O.S
Directeur de la Rédaction
Mohamed KOURSI
Amar a besoin d’aide de bienfaisants
pour une intervention chirurgicale
Rédacteur en chef
Kamal OULMANE
DIRECTION GENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIRECTION DE LA REDACTION
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUREAUX REGIONAUX
CONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 45.12.32
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
- Abandon des chantiers ;
- Retard dans la réalisation des travaux.
L'entreprise est invitée à remédier aux insuffisances
ci-dessus, dans un délai de huit (08) jours à compter de
la publication de la présente mise en demeure, dans la
presse nationale ou le Bulletin Officiel des Marchés de
l'Opérateur Public.
Passé ce délai, les mesures coercitives édictées par la
réglementation en vigueur seront prises à son encontre.
SIDI BEL-ABBES
Amar, atteint d’une tumeur pulmonaire,
lance un appel aux âmes charitables en vue
d’une aide financière afin qu'il puisse se faire
opérer de l'appareil respiratoire.
Le malade est dans un état grave. Le coût
de l'opération dépasse les 50 millions de
centimes selon la facture établie par la clinique
privée qui a exigé le paiement de la somme en
totalité. Amar dit à propos de son état :« La
maladie m'a fait perdre mon travail, car je suis
devenu invalide, incapable de faire le moindre
effort physique». Et d’ajouter: «Je sens des
douleurs quand je parle, je tousse ...
Gardant un grand espoir quant à sa
guérison, et devant l'impossibilité de se faire
opérer au niveau du CHU de Blida, Amar ajoute
que le médecin traitant lui a expliqué la
complexité d'une telle intervention, sachant
qu'il en avait déjà subi 5.
À la lumière de ce qui précède, Amar qui
est un démuni tel qu'il apparaît dans sa carte,
n'a trouvé d'autre issue que d’interpeller les
âmes charitables pour lui venir en aide. Dieu le
leur rendra.
Maison de la presse Amir Benaïssa
N° de téléphone : 0553.08.70.27
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
El Moudjahid/Pub
ANEP 512006 du 06/05/2017
El Moudjahid/Pub du 06/05/2017
BEJAIA :
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
CONDOLEANCES
TIZI OUZOU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMCEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
Direction de la Distribution de Bologhine
Division technique électricité :
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 75.27.50
Le Directeur Général, les cadres et l'ensemble du
personnel de l'ANEP/CS, présentent à leur collègue
Monsieur MAHTOUT Réda leurs sincères
Adresse 3, rue Saïd-Touafdit, Bologhine
CENTRE AIN-DEFLA :
Tél.: (021) 70-93-27 - (021) 70-93-37
Fax : (021) 70-83-99
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLICITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de
Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
condoléances, à la suite du décès de son oncle
paternel et l'assurent en cette pénible circonstance
de leur profonde sympathie.
Puisse Dieu le Tout-Puissant accorder au défunt Sa
Sainte Miséricorde et l'accueillir en Son Vaste
Paradis.
La
Direction
de
Distribution
de
Bologhine informe sa clientèle que la
distribution de l'énergie électrique sera
perturbée pour la journée du 07/05/2017 de
09h00 à 16h00
dans
les
quartiers/communes suivant (e)s :
> El Djamila 2 Aïn-Benian
> Cité 167 logements OPGI Aïn Benian
> Cité 88 logements EPLF Douéra.
ANNABA :
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service commercial
: 20, rue de la Liberté, Alger.
« A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons. »
Motif : Travaux d'entretien postes
électriques.
Pour plus d'informations, la Direction de
Distribution de Bologhine met au service de
son aimable clientèle le numéro suivant :
33.03
COMPTES BANCAIRES
El Moudjahid/Pub
ANEP 0062 du 06/05/2017
El Moudjahid/Pub
ANEP 511981 du 06/05/2017
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
République Algérienne Démocratique et Populaire
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
Ministère de l'Aménagement
du Territoire, du Tourisme
et de l'Artisanat
EPE ONAT SPA
Ministère de l'Aménagement
du Territoire, du Tourisme
et de l'Artisanat
EPE ONAT SPA
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Avis de
rectification
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, Constantine
Avis de prorogation de délai
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
Unité d’Impression de Béchar (SIA)
DIFFUSION
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
L'Appel d'offres national n°02/2017 relatif au
réaménagement et à la modernisation de
l'agence ONAT à Tamanrasset, paru sur les jour-
naux EL MOUDJAHID et ECHAAB en date du
27 avril 2017, est prorogé au 24 mai 2017.
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation ..
L'Office National Algérien du
Tourisme informe l'ensemble des
soumissionnaires intéressés
par l'appel d'offres n°02/2017,
relatif au réaménagement et
modernisation de l'agence ONAT
à Tamanrasset, paru sur le journal
EL MOUDJAHID en date du 27
avril 2017, qu'une rectification
relative à la catégorie de
l'entreprise soumissionnaire
(catégorie 02 au lieu de 03).
El Moudjahid/Pub
ANEP 215289 du 06/05/2017
El Moudjahid/Pub
ANEP 215290 du 06/05/2017
Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017
El Moudjahid/Pub du 06/05/2017

Sports

COUPE DES AFRICAINE CLUBS
COUPE
DES AFRICAINE
CLUBS

21

EL MOUDJAHID

CHALLENGE

D’ESCALADE

DERNIÈRE ÉTAPE

POUR LE CLUB

« MON RIANT »

CHALLENGE D’ESCALADE DERNIÈRE ÉTAPE POUR LE CLUB « MON RIANT » Le club du ski et

Le club du ski et sports de montagne «Mon Riant» organise samedi 6 mai, la troisième et dernière étape du «challenge d'escalade» au niveau du mur artificiel de la salle de gymnastique à l'ISTS (Alger), a appris l'APS auprès du président de la section escalade Hocine Ait-Kaci. Les épreuves du «challenge d'escalade» seront ouvertes aux messieurs et dames, adhérant à un club ou qui pratique la discipline

librement.

La

compétition concerne les

catégories minimes, juniors et séniors chez les messieurs, et les seniors seulement chez les dames. «Nous nous attendons à la participation de 60 à 80 athlètes, signataires dans un club ou sans club. La première étape du «challenge d'escalade» du 11 février 2017, a vu la participation de 80 athlètes contre 70 pour la 3 e étape du 7

mars 2017», a déclaré Ait

Kaci.

La compétition de

samedi sera basée sur la «difficulté d'escalade» où l'objectif de l'escaladeur est d'atteindre le sommet ou le

plus haut

possible du mur

artificiel qui mesure environ 15 mètres de hauteur. Le club «Mon Riant» aspire à travers ce challenge de hausser le niveau des athlètes algériens, ainsi le sport

d'escalade d'une manière générale, «Notre objectif est de rendre nos escaladeurs toujours compétitifs et de hausser leur niveau, vu le

manque de compétition organisée par la Fédération

algérienne du ski et des sports de montagnes», a précisé Hocine Ait-Kaci. «L'instance fédérale organise un nombre très limité des

compétitions, où

deux ou

trois clubs seulement sont concernés par ces épreuves, qui se déroule principalement à Bejaia. Notre club n'est jamais invité par la fédération pour participer aux compétitions pour des raisons que j'ignore. Notre dernière participation remonte à la coupe d'Algérie 2012», a conclu Ait-Kaci. «Mon Riant» est considéré comme l'un des clubs doyens du sport du ski et sports de montagnes (randonnée, escalade et ski) en Algérie. Il a été fondé en 1997.

STARS - MCA ET USMA - AHLY DE TRIPOLI

UN TRIO ARBITRAL KENYAN

Un trio arbitral kenyan dirigera la rencontre Platinium Stars FC (Afrique du Sud)- MC Alger, prévue le dimanche 14 mai à 17h au stade Royal Bafokeng à Rustenburg, pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération, groupe B, a indiqué la Confédération africaine de football, mercredi.

S ports COUPE DES AFRICAINE CLUBS 21 EL MOUDJAHID CHALLENGE D’ESCALADE DERNIÈRE ÉTAPE POUR LE CLUB

Le Zamalek accueillera l’USM Alger le 4 juin

La direction du Zamalek du Caire (Egypte) a fixé pour le 4 juin prochain la date de la récep- tion par son équipe de son adversaire algérien l'USM Alger, en match comptant pour la 3 e jour- née du groupe B de la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique de football, rap- porte mercredi la presse locale. L'USMA débute

son aventure dans cette phase par la réception du Ahly de Tripoli (Libye), vendredi 12 mai en cours (18h00), au stade du 5-Juillet et non à Omar-Hamadi (Bologhine), le terrain fétiche des Rouge et Noir où ils avaient même perdu la finale aller de la Ligue des champions de 2015 face au TP Mazembe (RD Congo). Outre le Za- malek et le Ahly de Tripoli, l'USMA se mesu- rera également dans la poule B au Caps United (Zimbabwe).

BASKETBALL-NBA - PLAY-OFFS

WASHINGTON MONTRE SES MUSCLES

Les Washington Wizards se sont relancés face aux Boston Celtics lors du 2 e tour des play-offs NBA en do- minant (116-89) un match N.3 très houleux, jeudi. Bos- ton, vainqueur des deux premiers matches à domicile, mène toujours dans cette série (2-1) qui se dispute au meilleur des sept matches, mais Washington peut éga- liser, en cas de succès samedi dans le match N.4, de nou- veau dans la capitale fédérale américaine. Les Wizards ont pris le dessus dès le premier quart-temps en dispo- sant de 14 points d'avance grâce à leur agressivité et leur impact physique, souvent à la limite, dans un duel in- tense entre deux équipes qui ont des contentieux depuis la saison dernière. La rencontre a été émaillée de nom- breux incidents, dont une bousculade lors de la 2 e pé- riode entre Kelly Olynyk et Kelly Oubre, ce dernier étant exclu pour avoir poussé violemment le pivot canadien de Boston. Deux autres joueurs, Brandon Jennings et Terry Rozier, ont été exclus après leur deuxième faute technique de la soirée, tandis que les deux entraîneurs, Brad Stevens (Boston) et Scott Brooks (Washington) ont également écopé chacun d'une faute technique. Si la star de Washington John Wall a marqué 24 points, Isaiah Thomas, auteur de 53 points mardi, est resté beaucoup plus discret: le meneur des Celtics, étouffé, a été limité à 13 points, avec un piètre 3 sur 8 au tir. Washington a enregistré le retour de son pivot français Ian Mahinmi, absent depuis le 10 avril et auteur de deux points en dix minutes.

  • L e match sera officié par le directeur de jeu, Peter Waweru, assisté de ses deux compatriotes Gilbert Cheruiyot et Oliver

Odhiambo. L'autre match de ce groupe entre le CS Sfaxien (TUN) et Mbabane Swallows (SRL) qui se déroulera le 13 mai à 20h00 au stade Taeb Mhiri de Sfax a été confié à un trio sénégalais sous la conduite de Issa Sy, assisté de Djibril Camara et Amadou Ngom. De son côté, l'arbitre international tunisien Youssef Essrayri officiera le match entre la for- mation algérienne de l'USM Alger et l'équipe li- byenne de Ahly Tripoli prévue vendredi 12 mai à 18h00 au stade 5-Juillet (Alger) pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Ligue des champions, groupe B, a indiqué la Confédération africaine de football (CAF) mercredi. Le directeur de jeu tunisien Essrayri sera assisté de ses deux compatriotes Anouar Hmila et Mohsen Ben Salem. Pour le compte du même groupe, le Zamalek d'Egypte accueillera Caps United FC (Zim- babwe) vendredi 12 mai à 21h00 au stade Borg El Arab. Cette rencontre a été confiée à l'arbitre ivoirien Denis Dembele, assisté de Issa Yaya (Ghana) et Ashumu Hermann Arthur Melaine Aguie (Côte d'Ivoire). Les deux premiers du groupe à l'issue de six journées de compétition se qualifieront pour les quarts de finale.

MONDIAL DES MASTERS DE JIU-JITSU

KHERROUBI À LAS VEGAS

Le champion du monde algérien de Jiu- Jitsu, Yacine Kherroubi, va prendre part avec ses propres moyens au Mondial des Masters de Las Vegas (Nevada, Etats-Unis) prévu en août prochain, avec l'objectif d'arracher une médaille face aux meilleurs athlètes mon- diaux de cette discipline. «Le Mondial des Masters de Las Vegas est une compétition qui regroupe les meilleurs athlètes de la planète. Les qualifications vont regrouper 80 concurrents répartis en deux poules et ça sera très difficile d'arracher une médaille», a déclaré à l'APS le champion du Monde de la catégorie Master (-85 kg), lors des Mondiaux d'Abu Dhabi (Emirats arabe unis), disputés fin avril. «La qualification aux tours préliminaires sera relativement facile, ensuite tout dépendra du tirage au sort vu que des champions olympiques de judo et de lutte seront présents à Las Vegas, car le mondial des Masters de Jiu-Jitsu permet la participa- tion aux athlètes de ces disciplines», a-t-il ajouté. Kherroubi qui est également entraî- neur d'une vingtaine d'athlètes à Alger, a tracé un programme de préparation spécifique avant sa participation au Mondial. «J'ai déjà entamé la préparation avec des entrainements

biquotidiens encadré par mon préparateur physique et mon nutritionniste. J'espère que ce travail va me permettre de représenter di- gnement les couleurs de l'Algérie», a-t-il sou- haité. Le champion du Monde algérien a également indiqué qu'il prévoit de participer à d'autres compétitions internationales après le Mondial des Masters de Las Vagas. «Nous avons prévu de prendre part au championnat d'Europe Open en janvier 2018 au Portugal, où mon objectif sera d'améliorer mon classe- ment mondial et remporter d'autres mé- dailles», a t-il indiqué. Le champion algérien qui a remporté plusieurs médailles depuis 2014, dont des titres mondiaux, et son groupe d'athlètes internationaux comptent poursuivre le développement de sa discipline en Algérie, malgré les difficultés financières. «Nous avons dépensé plus de 300 millions de centimes depuis 2014, mais rien ne vaut de faire hisser le drapeau algérien lors des com- pétitions internationales», a conclu l'athlete algérien. Le Jiu-Jitsu (art de la souplesse) est un art martial japonais développé par les Samouraïs, regroupant les techniques du judo, du karaté do, du taekwondo et de la lutte.

ATHLÉTISME : RECORDS REMIS À ZÉRO

LES CRAINTES D’ALLYSON FELIX

S ports COUPE DES AFRICAINE CLUBS 21 EL MOUDJAHID CHALLENGE D’ESCALADE DERNIÈRE ÉTAPE POUR LE CLUB

remettre à zéro tous les records d'Europe, voire du monde, antérieurs à 2005 pour «dissiper les

La star de l'athlétisme américain Allyson Felix n'est pas favorable à l'idée de remettre les records à zéro dans son sport pour effacer ceux qui sont ternis par le dopage, car cela «pourrait léser des sportifs propres». a-t-elle indiqué. «C'est quelque chose de difficile à faire: je com- prends l'idée selon laquelle certains records doi- vent être revisités, mais en même temps, il ne faut pas qu'un athlète propre soit privé de son record», a expliqué Felix mercredi soir en marge d'une conférence à Los Angeles. «Je ne sais vraiment pas comment résoudre ce pro- blème, en particulier lorsqu'il n'y a plus ou pas d'échantillons (urinaires ou/et sanguins préle- vés) pour un record. C'est difficile, cela pourrait léser des sportifs propres», a poursuivi la nonuple championne du monde et sextuple championne olympique, âgée de 31 ans. La Fédération européenne d'athlétisme (EAA) a proposé cette semaine de

doutes et soupçons», et cette proposition a reçu le soutien du président de la Fédération interna- tionale (IAAF) Sebastian Coe. Felix, membre du relais américain qui a établi le record du monde du 4x100 m (40.82) lors des JO-2012 de Londres, est sur la même ligne que ses compa- triotes, très hostiles à cette proposition, Mike Powell, détenteur du record du monde du saut en longueur, et Al Joyner, époux de la reine du sprint Florence Griffith Joyner, décédée en 1998 et toujours détentrice des records du monde du 100 m (10.49) et du 200 m (21.34). «On peut dire que je ne soutiens pas cette idée. Le problème n'est pas aussi simple que cela», a insisté Felix, double championne olym- pique 2016 (relais 4x100 m et 4x400 m), tout en reconnaissant qu'il était «très difficile d'évo-

luer dans un sport en sachant que certains re- cords ne sont pas légitimes».

Sports

22

EL MOUDJAHID

JEUX DE LA SOLIDARITÉ ISLAMIQUE-2017

DÉPART DU PREMIER CONTINGENT D’ATHLÈTES ALGÉRIENS

Le premier contingent de la délégation algérienne, qui prendra part à la 4 e édition des jeux de la Solidarité islamique de Baku-2017, s'est rendu, hier matin dans la capitale azérie, via Istanbul, à bord de vols réguliers de la compagnie Turkish Airline.

P lus de 3.000 athlètes, repré- sentant 55 pays, seront pré- sents à cette manifestation

sportive de grande envergure, qui se déroulera du 11 au 22 mai en Azerbaïdjan. Sur les 22 disciplines retenues par le comité d'organisa- tion de cet événement, l'Algérie participera à 17, seulement. Le premier groupe (56 personnes) était composé des sélection U23 de football et U20 de handball. Les tournois de sports collectifs débutant généralement bien avant la cérémonie d'ouverture dans les compétitions de cette envergure. Ainsi, les footballeurs effectueront leur entrée en lice le 8 mai face à la Turquie. Les poulains du nouvel entraîneur, Chafik Ameur, évolue- ront dans le groupe «B», en com- pagnie de la Palestine et du Sultanat d'Oman, en plus de son premier adversaire. Dans cette compétition, qui entre dans le

S ports 22 EL MOUDJAHID JEUX DE LA SOLIDARITÉ ISLAMIQUE-2017 DÉPART DU PREMIER CONTINGENT D’ATHLÈTES ALGÉRIENS

cadre de la préparation en prévi- sion des jeux Méditerranéens de Tarragone-2018 et des jeux Olym- piques de Tokyo-2020, les Verts visent le podium. De leur côté, les handballeurs, qui ont effectué deux stages de préparation en Slo- vénie et en Serbie, veulent surtout profiter de cette occasion pour avoir plus de match de haut niveau et gagner en expérience internatio-

nale. Le staff technique, conduit par Rabah Gharbi, ne veut surtout pas mettre la pression sur les épaules des joueurs, bien qu'il sou- haite aller le plus loin possible dans la compétition. Le Sept algé- rien, qui prépare la CAN et le championnat du monde U20 prévu à Alger en juillet prochain, sera confronté à des équipe se- niors à Baku.

Le reste de la délégation algé- rienne sera scindé en trois groupes. des départs sont ainsi prévus pour les 7, 9 et 11 mai. Lors de ces jeux, l'Algérie tentera d'améliorer son record de mé- dailles. En 2013, la délégation al- gérienne, forte de 79 athlètes, est

revenue d'Indonésie avec un total de 19 médailles (5 or, 6 argent et 8 bronze). À Baku, le nombre des sportifs algériens sera trois fois plus important, pratiquement. Pour rappel, ces jeux sont organi- sés par la Fédération sportive de la solidarité islamique, un organe de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). La première édi- tion a eu lieu en Arabie saoudite, en 2005. Prévue en Iran en 2010, la seconde édition n'a pas eu lieu, sur décision de l'OCI. La troisième a eu lieu en Indonesie, en 2013.

Rédha M.

LA SÉLECTION OLYMPIQUE DE FOOTBALL FIN PRÊTE

TOURNOI INTERNATIONAL CHAMPIONS CUP

PSG - AS ROME

EN OUVERTURE

LE 19 JUILLET À DETROIT

Le match entre le Paris SG et l'AS Rome, le 19 juillet à Detroit, ouvrira le tournoi ami- cal de l'International Champions Cup cet été aux Etats-Unis, réunissant le gratin des clubs européens, a annoncé mercredi RSE Ventures, le groupe organisateur. Le PSG est le double tenant du titre de ce tournoi de pré-saison qui existe depuis 2013 et s'est déjà disputé sur dif- férents continents. Il affrontera ensuite Tot- tenham (le 22 juillet à Orlando) puis la Juventus (le 26 juillet à Miami). L'édition 2017 se disputera du 19 au 30 juillet avec, outre les clubs déjà cités: le FC Barcelone, le

Real Madrid, Manchester United et Manches- ter City. Il y aura à cette occasion le premier clasico entre le FC Barcelone et le Real Ma- drid organisé en Amérique du Nord, le 29 juil- let au Hard Rock Stadium, le stade de l'équipe de football américain des Miami Dol- phins. Calendrier de l'International Cham- pions Cup 2017:

  • 19 juillet: Paris SG - AS Roma

  • 20 juillet: Manchester United - Manchester

City

  • 22 juillet: FC Barcelone - Juventus

  • 22 juillet: Paris SG - Tottenham

  • 23 juillet: Real Madrid - Manchester United

25 juillet: AS Rome - Tottenham

  • 26 juillet: FC Barcelone - Manchester United

  • 26 juillet: Paris SG - Juventus

  • 26 juillet: Real Madrid - Manchester City

  • 29 juillet: Manchester City - Tottenham

  • 29 juillet: Real Madrid - FC Barcelone

  • 30 juillet: Juventus - AS Rome.

Les joueurs de la sélection algérienne olym- pique de football, ont été "unanimes" à décla- rer qu'ils sont fin prêts pour les jeux de la Solidarité islamique-2017 de Bakou (Azer- baïdjan), à l'issue du dernier stage de prépa- ration mercredi au Centre technique de Sidi-Moussa (Alger) sous la conduite du coach national Amer Chafik, à la veille de leur déplacement. «La préparation a été parfaite sur tous les plans, nous sommes prêts à réaliser un parcours honorable à Bakou, la cohésion entre les joueurs est excellente sur et en de- hors du terrain. Nous constituons un groupe homogène. L'entraîneur n'a pas cessé de nous encourager pour honorer les couleurs natio- nales lors des jeux de la Solidarité islamique, à commencer par le premier match contre la Turquie», a déclaré à l'APS, l'attaquant du Pa- radou AC, Zakaria Naidji. L'objectif assigné à l'actuelle sélection olympique, dont l'âge des joueurs ne dépasse pas 20 ans, est de bien pré-

ANGLETERRE

LES EXPULSIONS TEMPORAIRES TESTÉES À PARTIR DE LA PROCHAINE SAISON

La Fédération anglaise de football (FA) va tester à partir de la saison prochaine les expul- sions temporaires dans les divisions infé- rieures, rapporte la BBC. «La sanction, comparable à la prison au hockey sur glace, s'appliquera uniquement après un carton jaune reçu pour contestation. Le joueur sera alors expulsé pendant dix minutes avant de pouvoir revenir sur le terrain», précise la source. Plus de 1 000 clubs ont reçu le week- end dernier un email leur demandant s'ils voulaient prendre part à l'expérimentation. Les clubs reçoivent normalement une amende par carton jaune, mais les volontaires en se- ront exemptés.

S ports 22 EL MOUDJAHID JEUX DE LA SOLIDARITÉ ISLAMIQUE-2017 DÉPART DU PREMIER CONTINGENT D’ATHLÈTES ALGÉRIENS

parer les éliminatoires des jeux Olympiques- 2020, au sujet desquels l'autre joueur du PAC, Farid Mellali déclare: «Aux jeux de Bakou, nous allons affronter des joueurs plus âgés, alors que notre équipe est constituée de joueurs ne dépassant pas 20 ans, à l'exception du gar- dien de but, Rahmani. Nous allons acquérir une expérience très utile lors des prochaines

échéances qui nous attendent, dont les JO- 2020 de Tokyo qui constituent notre principal objectif». Au cours de son stage à Sidi- Moussa, la sélection olympique s'est inclinée devant celle des locaux par (3-4), après avoir mené par (3-0), en match amical de prépara- tion joué ce mercredi. La sélection olympique ralliera ce vendredi la capitale Azerbaïdjan, Bakou, où elle livrera lundi prochain (8 mai), son premier match devant la Turquie, avant d'affronter respectivement la Palestine (11 mai) et Oman (15 mai) pour le compte du 1er tour du Groupe B, à l'issue duquel les deux pre- miers de chaque groupe se qualifieront aux demi-finales. Le groupe A est constitué de l’Azerbaïdjan, du Maroc, du Cameroun et de l'Arabie Saoudite. Il y a lieu de souligner que les jeux Islamiques constituent pour les Verts une étape préparatoire pour les JM-2018 de Tarragone (Espagne) et les JO-2020 de Tokyo (Japon).

HANDBALL
HANDBALL

MONDIAL U21 À ALGER

HABIB LABANE, PRÉSIDENT DE LA FAHB :

« L’ORGANISATION DE LA COMPÉTITION

EST PRATIQUEMENT ACQUISE »

L'organisation du cham- pionnat du monde de hand- ball des moins de 21 ans (U21), prévu du 18 au 30 juil- let à Alger, est «pratique- ment acquise», a déclaré à l'APS le président de la Fédé- ration algérienne de handball (FAHB), Habib Labane, à l'is- sue de la visite des experts de la Fédération internatio- nale de handball (IHF) les 2 et 3 mai. «Les experts de l'IHF ont été impressionnés par l'état d'avancement des pré- paratifs pour le Mondial. Ils

nous ont assuré que les ré-

S ports 22 EL MOUDJAHID JEUX DE LA SOLIDARITÉ ISLAMIQUE-2017 DÉPART DU PREMIER CONTINGENT D’ATHLÈTES ALGÉRIENS

serves émises lors des précé- dentes visites sont effacées», a déclaré Labane. «L'annonce officielle se fera la semaine prochaine à l'issue du Conseil de l'instance internationale», ajoute le nouveau président

de la FAHB. C'est la qua- trième visite d’experts de l’IHF à Alger après celles ef- fectuées en novembre 2015, octobre 2016 et février 2017. Labane a également indiqué que les matchs du Mondial se dérouleront à la salle Harcha- Hacène et la coupole du com- plexe olympique Mohamed- Boudiaf. Le tirage au sort du Mondial U21 est prévu le 11 mai au siège de l'IHF à Bale en Suisse, a indiqué l'instance internationale sur son site of- ficiel.

LIGUE DES CHAMPIONS (DEMI-FINALE ALLER)

LA JUVENTUS TURIN

S’IMPOSE À MONACO 2 À 0

S ports 22 EL MOUDJAHID JEUX DE LA SOLIDARITÉ ISLAMIQUE-2017 DÉPART DU PREMIER CONTINGENT D’ATHLÈTES ALGÉRIENS

La Juventus Turin a réussi à s'imposer grâce à un doublé de Gonzalo Hi- guain face à Monaco (2-0) au stade Louis-II, en demi-finale aller de la Ligue des champions. L'Argentin a ouvert la marque à la 29e minute avant de doubler la mise à la 59e. L'AS Monaco, mal- gré un Kylian Mbappé entreprenant, a bien tenté de percer le rideau défensif turinois mais sans succès, notamment en deuxième période.

VOILE
VOILE
  • 3 e RÉGATE INTERNATIONALE (SÉRIE OPTIMIST)

HUIT PAYS À AGADIR DU 8 AU 12 MAI

Huit pays dont l’Algérie prendront part à la 3e Régate Internationale (Série Opti- mist) prévue à Agadir (Maroc) du 8 au 12 mai, à l'initiative du Yacht Club d’Agadir, ont annoncé les or- ganisateurs dans un commu- niqué mercredi. L'Algérie devrait prendre part à cette compétition avec 7 véliplan- chistes sélectionnés à l'issue d'un stage entamé le 30 avril et qui prend fin ce mercredi à Alger-plage. La participa-

tion algérienne à la Régate in- ternational d'Agadir entre dans le cadre de la prépara- tion au championnat d'Afrique de voile 2017, Série Optimist, prévu du 19 au 23 juin à Alexandrie. Outre l'Al- gérie, les sept autres pays at- tendus à Agadir sont: la Tunisie, l'Egypte, la France, l'Espagne, le Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Maroc (pays hôte). Concer- nant la programmation de ce rendez-vous sportif interna-

tional, la matinée du 8 mai sera consacrée aux entraîne- ments et à la prise de connaissance du parcours de la course, alors que la céré- monie d’ouverture aura lieu durant la soirée avec la parti- cipation de 70 athlètes. La compétition officielle débu- tera à compter du 09 mai à partir de 11h00 du matin, tandis que la cérémonie de clôture et la remise des prix auront lieu le 12 mai, précise la même source.

EUROPA LEAGUE (DEMI-FINALE ALLER)

LYON SÉVÈREMENT BATTU

À AMSTERDAM, GHEZZAL

REMPLAÇANT

L'Olympique de Lyon (Ligue 1

française de

football) a lourdement chuté sur le terrain d'Ajax

Amsterdam (4-1),

mercredi soir en demi-finale

(aller) de l'Europa league de football, dans match que l'international algérien de l'OL, Rachid

un

Ghezzal,

a commencé

sur le banc de touche.

L'ailier des Verts, seul représentant algérien encore en lice dans cette épreuve, a fait son entrée en jeu à la 57e minute, mais sans pour autant parvenir à éviter la débâcle à son équipe. Le joueur, dont le contrat arrivera à son terme

en juin prochain, est

fortement pressenti pour

quitter son club formateur, d'autant que les

négo-

ciations avec son n'ont pas abouti.

président Jean-Michel Aulas Le club rhodanien qui a réussi

l'exploit d'atteindre ce stade de la compétition, en

écartant en quarts de finale les Turcs de Besiktas

(aller

2-1, retour 1-2, aux tab 7-6), devra sortir le

grand jeu dans une semaine à

domicile lors du

match retour pour espérer valider son billet pour

la

finale qui aura lieu le 24 mai à Stockholm.

L'autre dernier carré de l'Europa League opposera

jeudi la formation

espagnole du Celta Vigo aux

Anglais de Manchester United.

Les deux autres

internationaux algériens engagés dans cette com-

pétition, Sofiane Hanni (Anderlecht/Belgique) et

Nabil Bentaleb (Schalke

04/Allemagne) se sont

fait éliminer avec leurs clubs respectifs en quarts de finale.

REAL MADRID

INDISPONIBILITÉ POUR CARVAJAL

Le défenseur du Real Madrid Dani Carvajal, victime d'un problème musculaire contre l'Atle- tico Madrid, sera indisponible de trois à quatre semaines, rapporte mercredi le site Reallive. Carvajal avait été contraint de sortir juste avant la pause, mardi soir contre l'Atletico Madrid en demi-finale aller de Ligue des champions, rem- portée par le Real Madrid 3-0. Après un duel aé- rien, l'international espagnol est mal retombé. S'étant relevé, il s'est à nouveau laissé tomber au sol et a fait signe qu'il ne pouvait pas conti- nuer, frappant rageusement la pelouse du poing. Un coup dur pour le club de l'entraîneur Zined- dine Zidane qui doit faire sans son latéral droit pour un bon moment, une absence qui s'ajoute à celle de Pepe et Bale, alors que plusieurs diffi- ciles rencontres attendent le Real en champion- nat, sans compter le match retour des demi-finales de la Ligue des Champions et évi- demment si l'équipe est qualifiée. Déjà en 2016, Dan Carvajal avait raté l'Euro à cause d'une bles- sure.

Sports

23

EL MOUDJAHID

CAN-2019 (QUALIFICATIONS/1 re JOURNÉE) ALGÉRIE - TOGO

ALCARAZ VEUT ENTAMER LE STAGE

AVANT LE 5 JUIN

Le sélectionneur de l'équipe nationale de football, l'Espagnol Lucas Alcaraz, a affirmé, mercredi, qu'il voulait entamer le prochain stage des Verts avant le 5 juin, en prévision de la réception du Togo dans le cadre de la 1 re journée (Gr. D) des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2019.

«L a prochaine date fixée par la Fédéra- tion internationale de football (Fifa) commence à partir du 5 juin, mais je

vais essayer de convaincre les joueurs de venir un peu plus tôt pour nous permettre de travailler un peu plus et préparer cette rencontre importante dans les meilleurs conditions», a indiqué le tech- nicien andalou dans un entretien accordé à l'APS. Lucas Alcaraz (50 ans), signataire d'un contrat de deux ans, a succédé au Belge Georges Leekens, démissionnaire à l'issue de l'élimination de la sé- lection algérienne dès le premier tour de la der- nière Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 au Gabon. Avant de diriger son premier match offi- ciel avec l'équipe nationale, l'ancien entraîneur du FC Grenade (Liga/Espagne) aura une occasion de jauger les qualités de ses joueurs lors d'un test amical face à la Guinée, qui interviendra une se- maine avant le match face aux Eperviers. «J'ai déjà entamé la préparation de ce match, j'ai vi- sionné plusieurs matchs de l'équipe nationale mais également des vidéos de notre adversaire pour avoir une idée plus claire», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le coach national a souligné que sa pro- chaine tournée européenne aura pour objectif de prendre contact avec «le maximum de joueurs». «J'aimerai bien rencontrer tous les joueurs évo- luant en Europe, mais ça ne sera pas possible, faute de timing. Je vais tenter de voir le maximum

S ports EL MOUDJAHID CAN-2019 (QUALIFICATIONS/1 JOURNÉE) ALGÉRIE - TOGO ALCARAZ VEUT ENTAMER LE STAGE AVANT

d'éléments. Je vais leur présenter notre feuille de route, notre projet en sélection. Nous allons faire en sorte pour que notre engagement soit collectif pour atteindre ensemble les objectifs assignés», a- t-il précisé. En revanche, Lucas Alcaraz a écarté l'idée d'effectuer le déplacement à Bakou pour as- sister aux matchs de la sélection olympique, en- gagée aux jeux de la Solidarité islamique (JSI) prévus du 11 au 22 mai. «C'est impossible pour moi d'effectuer le voyage à Bakou, j'aurais aimé le faire.

Je vais rester au contact avec la délégation pour récolter le maximum d'informations sur cette équipe. Mais je ne vais pas perdre mon temps pour autant, j'envisage d'assister au maxi- mum de rencontres de championnat mais égale- ment aux matchs des compétitions africaines interclubs», a-t-il conclu. Le nouveau président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a assigné à Alcaraz l'objectif principal de mener les Verts à la CAN- 2019 au Cameroun et d'atteindre les demi-finales de l'épreuve.

Il n’est pas encore fixé sur ses adjoints locaux

Le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale de football l'Espagnol Lucas Alcaraz n'est toujours pas fixé sur ses futurs adjoints locaux, dont le choix est du «ressort exclusif» de la Fédération algérienne de football (FAF). «Le renforcement du staff technique par deux techniciens locaux :

entraîneur adjoint et entraîneur des gardiens est du ressort exclusif de la FAF, rien n'a été décidé en ce sens. Je suis prêt à accepter n'importe quelle décision et les noms qui vont intégrer le staff tech- nique, mais au jour d'aujourd'hui, je ne connais pas encore l'identité de ceux avec qui je mènerai ma mission», a indiqué le coach national lors d'un entretien accordé à l'APS.

La reprise du championnat natio- nal de Ligue1 reprendra ses droits ce week-end avec des plats assez allé- chants, notamment avec des chocs entre équipes mal-classées. Ce qui rend les débats encore plus « chauds ». Il s’agit, faut-il le préci- ser, de matches à six points comme l’on a tendance à le dire, du fait qu’il s’agit d’adversaires directs. Là, per- sonne ne peut dire que ces matches seront « combinés ». On ne peut jeter l’opprobre sur les uns et les autres. Par conséquent, il n’y aura que la vé- rité du terrain qui pourra avoir en dernier ressort gain de cause. Là aussi, il y aura beaucoup de choses à dire. Certains, pour préparer leur opinion ou avoir une influence quel- conque sur les arbitres, sont en train de lancer, çà et là, qu’ils craignent les « hommes au sifflet ». Tout le monde vous dira que le succès ne provient pas uniquement de ce qui

LIGUE 1 (25 e JOURNÉE)

REPRISE PROMETTEUSE

peut se passer sur le terrain, mais aussi de ce que les « coulisses» peu- vent nous réserver. On avait vu com- ment cela pouvait être possible. Les derniers matches joués en Ligue2 nous avaient donné un aperçu de cette nouvelle situation qui a ten- dance à devenir assez claire. C’est d’ailleurs l’aveu de certains prési- dents de clubs qui n’hésitent pas à parler ouvertement « d’achats de matches ». Ce n’est plus comme avant où l’on combine directement avec le président lui-même. Cette fois-ci, comme l’on dit, on touche di- rectement deux ou trois joueurs pour avoir les trois points du match. Gé- néralement, on fait des avances au gardien ou à un défenseur pour aider la situation à l’équipe adverse. C’est de cette façon que certaines équipes « moribondes», durant toute la sai- son, deviennent subitement « com- pétitives» en arrivant à battre

n’importe qui. Une situation dans la- quelle on aimerait voir la nouvelle direction de la FAF parvenir à faire le ménage autour d’elle afin que notre football retrouve ses lettres de noblesse. Il est clair que ce ne sera pas facile, mais avec le travail tout reste possible. Il ne faut jamais dire:

fontaine, je ne boirai pas de ton eau. Il est attendu que les six dernières journées soient âprement disputées entre les différents protagonistes, aussi bien en haut qu’en bas du clas- sement général. Pour le moment, seule l’ESS a pris une sérieuse op- tion quant au titre de champion d’Al- gérie, mais le MCA, même s’il compte six points de retard, n’a pas encore abdiqué. Il espère toujours un faux pas des Sétifiens pour réduire l’écart par rapport à eux. En bas de tableau, après le MOB, c’est un peu le CAB qui a déjà hypothéqué ses chances de maintien en Ligue1.

D’autres équipes sont concernées. La bataille, le moins que l’on puisse dire, sera rude. C’est ce qui fait que l’intérêt de notre championnat natio- nal y persiste encore !

H. G.

Programme aujourd’hui (16h00)

Au tade 5-Juillet : MCA-DRBT (ENTV) A Tizi-Ouzou: JSK-CSC (ENTV) Au stade Imam Lyes: O.Médéa- CRB A Bel Abbès : USMBA-RC Re- lizane (ENTV) A Oran Zabana (Huis clos):

MCO-ESS A Batna (Sefouhi): CAB-MOB Dimanche :

Stade 5-Juillet: (17h45) :

USMH-USMA Stade 20-Août (16h): NAHD-JS Saoura

USM ALGER

LES ROUGE ET NOIR REPRENNENT DU POIL DE LA BÊTE

Bien que le chemin soit totalement déblayé pour l’Entente de Sétif, qui sera probablement champion, à moins d’une surprise, l’USM Alger ne renonce pas à la course. Aussi, à défaut du titre, la formation de la capitale ne lâche pas non plus sur la seconde place, synonyme de participation à la Ligue des champions, et encore moins la troi- sième place qualificative à la coupe de la Confé- dération. Une position qu’elle disputera désormais à son voisin le Mouloudia, solide dauphin du lea- der, et à l’USM Bel Abbes, bien embusquée au pied du podium. Les coéquipiers de Zemma- mouche comptent une longueur d’avance seule- ment sur El Khedra et deux points de retard sur le MCA. Une situation qui laisse croire à une lutte acharnée entre les trois protagonistes. Après une

S ports EL MOUDJAHID CAN-2019 (QUALIFICATIONS/1 JOURNÉE) ALGÉRIE - TOGO ALCARAZ VEUT ENTAMER LE STAGE AVANT

période de doute, durant laquelle l’USMA a laissé filer beaucoup de points, les Rouge et Noir sem- blent reprendre du poil de la bête. En effet, les pro- tégés du coach Paul Putt restent sur une série

T

OPS
OPS

AL SHABAB (ARABIE SAOUDITE)

DJAMEL BENLAMRI PROLONGE JUSQU’EN 2020

Le défenseur algérien Djamel Benlamri a prolongé son contrat avec Al Shabab de deux ans jusqu'en 2020, a annoncé le club saoudien de football de première division sur son compte twitter. L'ancien joueur de la JS Kabylie avait rejoint la formation saoudienne en 2016 en provenance de l'ES Sétif pour un contrat de deux ans. Il est devenu un élément essentiel dans le dispositif de l'entraîneur Sami Al-Jaber. Outre Benlamri, Al Shabab compte un autre

joueur algérien dans ses rangs, il s'agit du bu- teur du club Mohamed Benyettou. Benlamri avait été présélectionné par l'ancien sélection- neur des Verts, Geroges Leekens, en vue de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017 dispu- tée au Gabon. Agé de 27 ans, le défenseur al- gérien compte 11 sélections avec les U23 avec une participation au championnat d'Afrique de la catégorie en 2011 au Maroc qualificatif aux jeux Olympiques de Londres-2012.

d’invincibilités de cinq matchs. Aussi, la richesse de l’effectif de la formation de Soustara lui permet de finir la saison en force. La démonstration face au Chabab de Batna (3-0), lors de la précédente journée, est révélatrice de la donne actuelle de l’équipe. Le staff technique semble visiblement avoir trouvé le bon équilibre entre ses lignes. Alors que l’attaque continue de cracher le feu, l’arrière- garde, dont la fragilité a été à l’origine des faux pas enregistrés, montre une solidité infaillible de- puis quelques journées. Avec 34 réalisations au compteur, l’USMA dispose de la seconde meil- leure ligne d’attaque du championnat derrière l’ESS. Par contre, sa défense est classée huitième avec 22 buts encaissés, jusque-là. Par ailleurs, l’USMA affûte déjà ses armes pour la saison prochaine. La cellule de recrute- ment a déjà entrepris des contacts pour le renfor- cement de l’effectif. On apprend ainsi que les Rouge et Noir ont déjà pris attache avec l’arrière latéral gauche de l’USMBA, Cherifi, ainsi que le Malien Traoré. Aussi, la direction du club envi- sage de lever l’option d’achat concernant le milieu de terrain du Paradou Athletic Club, Benguit, qui évolue sous les couleurs de l’USMA sous forme de prêt. Autant de renforts nécessaires en prévi- sion de la ligue des champions, notamment. Pour rappel, l’USMA est qualifiée pour la phase des poules, dont la première journée est prévue pour le 4 juin prochain.

Rédha M.

DANS LA LUCARNE
DANS LA LUCARNE

NE PAS SOULEVER LE COUVERCLE

l Il est vrai que notre football en cette fin de saison est en

train de vivre des moments difficiles. Des clubs ont été relégués en division inférieure et d’autres ont accédé en division supérieure. Parmi lesquels, outre le PAC, il y a l’USM Blida et l’US Biskra. C’est une très bonne chose qui récompense une année pleine de labeur et des sacrifices à tous les niveaux. Il y eut, cependant, quelques critiques émanant de présidents appartenant à la Ligue2, à l’image de celui de la JSM Skikda. Il n’a pas manqué de relever les dépassements, voire l’arrangement carrément de matches entre équipes qui se retrouvent aujourd’hui au palier supérieur. Il est clair qu’on ne peut accuser quiconque sans preuves tangibles. Toujours est-il, la situation est là. Il est évident que ceux qui adoptent une telle attitude sont ceux qui n’ont pas réussi à accéder avec leurs équipes. Ils sont aigris et presque désabusés par ce qui arrive aujourd’hui à leurs équipes. Tout le monde estime que l’accession leur revient presque de droit. Aujourd’hui, on parle de la situation de notre football qui est, à leurs yeux, critique, pour ne pas dire « pourrie » où tout est fonction des « coulisses ». Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on doute de tout, au point où l’on n’accepte rien. Pour eux, le classement général de la Ligue2 aurait dû être tout autre. Le WAB est directement menacé de relégation du fait qu’il se déplacera à Bou-Saâda, alors qu’Ain Fekroun affrontera, at-home, le MCE Eulma déjà assuré du maintien. Il est clair que tout le monde reconnaît que cette formation du WAB est parmi les meilleures de cette division qui pratiquent du beau football. Les moyens financiers, surtout, expliquent sa « descente aux enfers ». Toujours est-il, selon les uns et les autres, et notamment ceux qui sont dans ce milieu du football, tout s’est déroulé derrière le stade, et là nombreux sont ceux qui sont d’accord avec cette analyse. Il est vrai que durant les dernières rencontres, on a constaté des choses assez « louches », même si l’on ne peut pas dire qu’il s’agit de matches truqués ou pas. Toujours est-il, le commun des mortels trouve anormal qu’une équipe gagne avec un écart de quatre buts contre une équipe donnée. Lors de la journée précédente, cette même équipe, qui a été malmenée chez elle, se transforme en une équipe imbattable, difficile à amadouer. Des changements de comportement au sein de certaines équipes qui ne font que confondre ceux qui espèrent que l’éthique et la sportivité doivent être de mise et surtout respectées comme un dogme. Malheureusement, personne à ce niveau ne peut garantir quoi que ce soit. Les coulisses, comme l’on dit, restent les maîtres qui font et défont les classements. C’est pour cette raison qu’en fin de parcours d’une division, celui qui possède des moyens financiers conséquents peut s’en sortir et ce, quelle que soit l’adversité. Le président du CAB, Nezzar, qui avait démissionné de son poste, sait mieux que personne que son équipe a déjà « piqué du nez » avant terme. Et sa large défaite devant l’USMA, à Bologhine (3 à 0), a fait partir son remplaçant à la présidence (Aidoudi). Il est revenu par la suite. Celui qui n’a pas l’argent pour « payer » n’a aucune chance d’y rester, surtout s’il n’a pas un groupe solide comme c’est le cas du CAB. Personne ne lui fera de « cadeaux », surtout avec ces arrangements « triangulaires». Il est temps d’assurer une meilleure moralité au sein de notre football afin que tout le monde évolue à chances égales du début jusqu’à la fin de saison, comme c’est le cas dans les autres championnats européens, plus particulièrement. Les pouvoirs publics, la FAF, la Ligue et tous ceux qui aiment le beau football doivent agir pour mettre fin à ces agissements qui ne travaillent nullement notre football.

Hamid Gharbi

Vendredi 5 - Samedi 6 Mai 2017

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS LES RÉSULTATS DES LISTES DE RÉSERVE CONNUS « En prévision du

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS

LES RÉSULTATS DES LISTES DE RÉSERVE CONNUS

« En prévision du concours de recrutement national d’enseignants prévu pour le 29 juin 2017, l’exploitation des listes de réserve relatives au concours de recrutement d’enseignants de 2016 pour les trois cycles de l’enseignement interviendra, ce dimanche 7 mai», a affirmé la ministre de l’Éducation nationale, dans un poste sur son compte officiel Facebook.

T rès active sur les ré- seaux sociaux, M me Nouria Benghebrit

a choisi ce moyen de commu- nication pour informer le plus de monde possible que «la plateforme numérique dédiée au recrutement des listes de réserve est ouverte depuis le 5 mai à 15h, à aujourd’hui 6 mai à 23h59, comme dernier délai», peut-on lire dans sa publication sur le réseau so- cial. Selon la ministre, après l’annonce des résultats, les di- rections de l’éducation procè- deront à l’exploitation de «la plate-forme numérique» pour convoquer les candidats concernés en fonction du «mérite, du cycle et de la ma- tière». Ces derniers devront se diriger vers la direction de l’éducation de wilaya où ils ont effectué le concours pour recevoir la convocation et re- joindre la wilaya où ils ont été affectés, et cela afin de finali- ser les procédures «obliga- toires», avant le 11 mai. Donc, c’est dans la perspec- tive d’être très claire dans ses propos que la ministre a éga- lement publié un communi- qué plus détaillé, pour éviter tout malentendu, dans le quel on peut lire que les personnes concernées doivent impérati- vement rejoindre la première session de formation dans les délais qui leur seront impartis ultérieurement, ainsi ces der- niers ne pourront en aucun cas s’inscrire dans le concours des enseignants de 2017. Tou-

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS LES RÉSULTATS DES LISTES DE RÉSERVE CONNUS « En prévision du

jours est-il que l’exploitation de la plate-forme numérique de recrutement a été d’une grande utilité pour peaufiner l’opération. D’ailleurs, la mi- nistre a assuré que l’exploita- tion de cette méthode informatique de recrutement dans l’éducation a permis une meilleure transparence au concours de recrutement des enseignants «68.000 nou- veaux enseignants, dont des diplômés des Écoles nor- males, ont été recrutés de façon équitable, sans aucun à priori, à l’échelle nationale». Cette méthode de recrutement a été rendue possible, grâce aussi à «l’autorisation excep- tionnelle accordée par la di- rection générale de la Fonction publique d’exploiter les listes de réserve des candi- dats qui avaient réussi au concours du recrutement des enseignants en 2016». Par ail-

leurs, Nouria Benghebrit a an-

noncé, récemment, l’ouver- ture, en 2017, de plus de 10.000 postes pour le recrute- ment externe d’enseignants, soulignant que le concours était prévu pour le 29 juin prochain. Le début des ins- criptions est prévu, lui aussi, pour ce dimanche 7 mai et

sur «www.concours.onec.dz». Elle a exprimé, dans ce sens, la disponibilité de son secteur à élargir les spécialités pour les langues étrangères, notamment le russe, le turc et le chinois dans le concours, à la demande des élèves et au regard du nombre d’universi- taires diplômés dans ces spé- cialités. Elle a ajouté que son sec- teur «adoptera une vision in- clusive» dans la désignation des postes en intégrant les postes vacants après le départ

ceci

le

site

de leurs titulaires à la retraite. M me Benghebrit a affirmé, par ailleurs, que le recrutement à l’avenir se fera au profit des diplômés de l’École supé- rieure des enseignants (ESE) uniquement. Cependant, leur nombre est actuellement insuffisant, ce qui impose d’ouvrir le concours aux autres diplômés universitaires. «Nous œu- vrons à améliorer la forma- tion des étudiants de l’ESE en l’adaptant aux développe- ments du secteur», a-t-elle dit, ajoutant qu’«à partir de l’an-

née prochaine, la formation se fera selon les besoins du sec- teur de l’Éducation afin que les enseignant futurs puissent disposer du niveau requis».

Il y a lieu de dire que le nombre global des recrutés par le ministère de l’Éduca- tion nationale pour les besoins de l’année scolaire 2017-2018 seront de pas moins 41.000 enseignants. Outre les remplacements des postes laissés vacants par les départs en retraite, un nombre des enseignants re- crutés seront affectés dans les nouveaux établissements qui entreront en service, lors de la prochaine rentrée scolaire. D’autres nouveaux ensei- gnants vont renforcer les ef-

fectifs

dédiés

à

l’enseignement de certaines matières, comme les mathé-

matiques et la physique.

Sarah A. Benali Cherif

DIALOGUE INTERLIBYEN

L’ALGÉRIE POURSUIT SES EFFORTS

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes, Abdelkader Messahel, effectuera, au- jourd’hui, une visite en Libye qui le mènera dans les villes et régions du sud de ce pays, indique un com- muniqué du ministère des Affaires étrangères. Cette nouvelle visite dans le sud de la Libye «fait suite à la tournée que le ministre avait entreprise, du 19 au 21 avril dernier, à l’est et à l’ouest de ce pays, en particulier à Baida, Benghazi, Zintan, Misrata et Tripoli», précise la même source, rap- pelant que cette visite «s’inscrit dans le prolongement des efforts de l’Algérie visant à rapprocher les positions des parties libyennes en vue d’une solution politique à la crise à travers le dialogue in- clusif libo-libyen en Libye et la réconciliation nationale». À cette occasion, M. Messahel aura des entretiens avec les autorités lo- cales, des parlementaires et des notables du sud de la Libye, ajoute le communiqué, notant que cette visite intervient la veille de la 11 e réunion ministérielle des pays voisins de la Libye qu’abritera Alger le 8 mai 2017. (APS)

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS LES RÉSULTATS DES LISTES DE RÉSERVE CONNUS « En prévision du

MDN

IDENTIFICATION DU TERRORISTE NEUTRALISÉ À JIJEL

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, il a été procédé à l’identification du terroriste neutralisé, lors de l’opération de qua- lité menée par un détachement de l’Armée nationale populaire, le 4 mai 2017 à Djebel Seddat, wilaya de Jijel/5 e RM. Il s’agit, en l’occurrence, du criminel dénommé S. Lakhmissi allias Abou El-Abbes, qui avait rallié les groupes terroristes en 1995, tandis que l’opération continue de fouille a permis de saisir deux bombes de confection artisanale et une quantité de munitions», note un communiqué du MDN. De même, et à Ouargla/4 e RM, un détachement de l’ANP a arrêté un élément de soutien aux groupes terroristes. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des Gardes-frontières ont déjoué, à Souk-Ahras, à Té- bessa et à El-Tarf/5 e RM, des tentatives de contrebande de 9.078 litres de carburants, tandis qu’un détachement de l’ANP a inter- cepté deux contrebandiers et saisi un véhicule tout-terrain et des outils d’orpaillage.

RELATIONS ALGÉRO-MAURITANIENNES

PERSPECTIVES ENCOURAGEANTES

La Ligue d’amitié algéro-mauritanienne a organisé, à Nouakchott, une conférence sur la réalité et perspectives des relations algéro-mau- ritaniennes, animée par des chercheurs des deux pays, à l’occasion du Salon des produits algé- riens qui se tient actuellement dans la capitale de ce pays. «L’organisation du Salon des pro- duits algériens à Nouakchott reflète les relations amicales solides et les liens historiques entre l’Algérie et la Mauritanie, que nous sommes en mesure de renforcer pour ouvrir des perspec- tives prometteuses susceptibles d’impulser la croissance économique et sociale entre les deux pays frères», a affirmé la présidente de la Ligue, Aïcha Dah Sidi Ambi, dans une allocution d’ou- verture en présence de cadres et d’étudiants mauritaniens diplômés des universités algé- riennes et des hommes d’affaires présents à ce salon. Elle a appelé à l’intensification de ces

manifestations économiques qui contribuent, selon elle, à «raffermir les liens d’amitié et de fraternité, et de consolider les relations de com- plémentarité entre l’Algérie et la Mauritanie, dans le cadre du développement durable et de la réalisation de la paix dans l’intérêt de tous les peuples de la région». D’autre part, le représen- tant de l’Agence nationale de promotion des ex- portations, Aït El-Hadi Aïssa, a présenté un exposé exhaustif, chiffres à l’appui, sur l’échange commercial entre les deux pays qu’il a qualifié d’»insuffisant», soulignant le net recul enregistré, passant de 217 millions de dol- lars en 2014 à 52 millions en 2015. Il a indiqué que les principaux produits exportés vers la Mauritanie sont le sucre, les dattes et les pâtes alimentaires et ceux importés de Mauritanie sont les poissons frais et congelés, précisant que le Salon des produits algériens «permet aux

Mauritaniens de s’informer sur le produit et une opportunité de relancer les relations commer- ciales entre les deux pays». Le président de l’Association nationale des exportateurs algé- riens, Ali Bey Naceri, a rappelé, quant à lui, que l’«Avenir de l’Algérie est l’industrie», car, a-t- il dit, elle possède tous les atouts qui restent avantageux pour les deux pays et pour l’ensem- ble des pays voisins et africains de manière gé- nérale. Il a indiqué que son association compte insuffler une nouvelle dynamique aux relations commerciales entre l’Algérie et la Mauritanie en exploitant les capacités des cadres diplômés des universités et instituts algériens pour réali- ser des investissements dans les deux pays frères. M. Naceri a proposé de signer un accord avec la Ligue d’amitié algéro-mauritanienne pour une meilleure coordination. Le directeur général des Archives nationales mauritaniennes,

Mohamed Mokhtar El-Hadi, a souligné, pour sa part, que le renforcement des relations bilaté- rales et la réalisation d’une autoroute reliant les deux pays permettront de contribuer aux efforts communs de lutte contre le terrorisme et le crime organisé et de consolider la coopération maghrébine et l’action arabo-africaine com- mune. Le vice-recteur de la faculté des sciences économiques à l’université de Nouakchott, Ould Sikhaoui, a passé en revue les perspectives de coopération entre les deux pays, ainsi que les opportunités d’investissement en Mauritanie, notamment dans les domaines des infrastruc- tures, du tourisme, de l’énergie et des ressources halieutiques, appelant à renforcer la coopération et à multiplier ce type de rencontres qui permet- tent de connaître les capacités économiques de l’Algérie.

CONCOURS DE RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS LES RÉSULTATS DES LISTES DE RÉSERVE CONNUS « En prévision du

C OMMENTAIRE

NOUVEAU SOUFFLE

diques qui s’ajoutent aux mécanismes existants, à même de permettre aux représentants des candidats de contrô- ler les opérations de vote, à toutes les étapes, et de consi- gner dans les procès-verbaux de dépouillement des bulletins dans les bureaux de vote, toutes leurs observa- tions ou contestations. La régularité et la transparence du scrutin est ainsi placée au-dessus de tout, à la faveur de ces nouvelles dispositions contenues dans la Constitu- tion amendée en février 2016. 36 partis politiques décro- chent, pour la première fois, des sièges à la nouvelle Assemblée populaire nationale. Il faut dire que le retour du FFS, après une absence qui aura duré une quinzaine d’années de l’hémicycle, ne peut être perçu que comme un signe de bonne santé pour l’avancée de la démocratie.

Les fruits de ces réformes politiques, à vrai dire, se font déjà ressentir. Elles sont visibles, et ne pas l’avouer ou plutôt le reconnaître, pour un pays comme l’Algérie, sur les traces de la démocratie, malgré sa petite expérience, c’est carrément tourner le dos à la réalité. Le président de la Haute instance de surveillance des élections est allé jusqu’à proposer la révision des prérogatives de cette der- nière, sachant que celle-ci, actuellement, est habilitée à prendre en charge les seules saisines administratives et juridiques ; quant à celles relevant du pénal, elles sont du ressort de la justice. Tout cela pour dire que nous ne sommes certainement pas de mauvais élèves. En tout cas, pas plus mauvais que ceux qui, comparés à nous, détien- nent des traditions dans le pluralisme politique.

Samia D.

n Le verdict est tombé. L’Algérien a dit son der-

nier mot. Oui à l’unité nationale, à la stabilité,

à la lumière de demain. Peu importe la cas-

quette ou la couleur politique des nouveaux locataires du palais Zighoud-Youcef, issus de cette consultation popu- laire, l’important étant d’apporter une pierre à l’édifica- tion de la démocratie qui se construit, doucement, certes, mais sûrement. Ceux qui «tablaient» sur l’abstention comme seul scénario, auront certainement tort. L’urne a tranché et le taux de participation enregistré est accepta- ble, pour une élection comme les législatives qui, d’em- blée, ne draine pas la grande foule. Certaines wilayas ont même battu le record de participation, en réalisant un taux supérieur à 82%, à la fermeture des bureaux de vote, comme ce fut le cas de Tissemsilt. La dernière révi- sion de la Constitution offre de nouvelles garanties juri-