You are on page 1of 5

Même dans les matières régalienes, exigence ou soumission de la resp à une

faute lourde c’est résiduel

On a eu l’abandon de la faute. La police administrative a été la première des
prérogatives à passer sous un régime de responsabilité pour faute lourde. Arrêt
Tomaso Grecco, absence de resp de l’Etat à resp faute lourde.
On a vu le juge admin accepter de nuancer. Si activité de police difficile,
maintient l’exigence de la faute lourde. Pour les activités dénuées de toute
difficulté, basculement vers la faute. Aujourd’hui le juge admin est passé à
généralisation de la faute simple, va engager resp puissance publique. Arrêt 25
juillet 2007, Commune de Moissy-Cramayel.
Impôt, activité régalienne subordonnée à faute lourde. Comme en matière de
police, juge admin a nuancé. Lorsque activités fiscales difficiles, si activité fiscale
simple, admet engagement resp pour faute simple. Schématiquement,
considérait que les activités de saisie des déclarations fiscales. Lorsque resp de la
puissance publique recherchée pour établissement et recouvrement de l’impôt,
engagement de la resp de l’Etat. CE Sect. 21 mars 2011, M. Krupa,
systématisation de l’exigence d’une faute simple. Que reste-t-il ?

1. La justice

Services pénitentiaires. Quel patrimoine responsable ? Etat, justice toujours
rendue au nom de l’Etat, même si juridiction admin spéciales. Mme Popin 2004,
seul Etat est responsable dans exercice de l’activité juridictionnelle

a. Justice judiciaire

Loi de 1972, article L781-1 du COJ, resp de l’Etat ne peut être engagée que sur la
preuve d’une faute lourde. Interprétation très restrictive au départ, assoupli par
la suite. Joue pas de manière exclusive, se combine avec d’autres solutions. Si
placé en détention provisoire par exemple puis acquitté, droit à indemnisation
sans avoir à prouver de faute. Aussi, L781-1 considéré par la CCass comme ne
remettant pas en cause la jp 23 novembre 1956, Dr Jiry, la CCass a dit que la
resp de l’Etat du fait des activités de la police judiciaire mais les juridictions
judiciaires appliquent alors les règles du droit public.
b. Justice administrative
L781-1 du CJA ne concerne pas les juridictions admins, dès lors il n’y a pas de
texte équivalent. La jp a établi la resp du fait de l’Etat. CE Sect., 1978, Darmont,
subordonne à la preuve d’une faute lourde. Cette solution de principe a
néanmoins connu deux assouplissements. Premier cas particulier, engagement
de la resp du fait de l’Etat pour lenteur de la justice. Violation art 6 par 1 CEDH,
procès équitable délai raisonnable. Preuve d’une faute simple, dépassement du
délai. CE Ass, 2002, Magiera. Textualisation. CE Ass. 2008, Gestas, deuxième cas,
lorsque décision rendue est manifestement incompatible avec dispo du droit de
l’UE accordant des droits aux particuliers.

2. Activités de contrôle
On est dans la phase intermédiaire, juge admin après avoir éxigé preuve d’une
faute lourde pour activités de contrôle, aujourd’hui tend à instaurer l’idée que
tout dépend de la difficulté de la chose. Plus les moyens de contrôle,
d’investigation, de connaissance à la dispo de l’autorité de contrôle sont
importants, plus contrôle est facile. A l’inverse, si peu de moyens, on considère
que son activité est liée, dès lors que faute lourde. Contrôle technique des
navires, juge admin faute simple (CE Ass., 1998, Ameon). Engagement de la resp
de l’Etat pour enfant disparu recherché qu’on a laissé passer aux douanes, 26
avril 2017, M. et Mme. K. Activité de contrôle de la légalité des actes des
collectivités locales par le préfet, activité difficile, donc faute lourde. CE, 2000,
Ministre de l’intérieur c. Commune de Saint-Florent.
Juge s’accorde la possibilité de jouer sur les qualifications, peut refuser de
qualifier faute simple -> marge de manœuvre.

Sous-Section 2 : resp sans faute

Personne qui n’a commis aucune faute tenue de réparer les dommages. Il y a
néanmoins à prendre du recul. Solution assez pertinente, puisque personne
publique a des prérogatives exorbitantes au nom de l’intérêt général.
Pas rare que ça soit toujours préjudiciable pour une minorité. Resp sans faute
contrepartie des prérogatives exorbitantes. Consacrée CE, 1895, Cames, resp
sans faute des personnes publiques au profit de leurs agents. Ses victimes ont eu
à prouver préjudice et lien de causalité.

Resp sans faute constitutive d’un moyen d’ordre public : juge doit vérifier si pas
dans un cas de resp sans faute donc très favorable. Resp engagée de plein droit.
Il faut que le juge vérifie s’il n’y a pas d’hypothèse de resp sans faute.

Causes d’exonérations moins nombreuses : force majeure et faute de la victime.
Point de vue financier, pas favorable à la puissance publique. Mais pas
condamnaation morale.

Deux fondements possibles : le risque, rupture de l’égalité devant les charges
publiques
Le risque : lorsque quelqu’un a une activité susceptible de faire naître un risque
pour d’autre, c’est pas totalement avéré. Il y a des hypothèses de risque. La
personne publique a fait des choses dangereuses. A côté il y a le risque-profit.
Met dans des risques, mais en tirent un profit. A côte, il y a des hypothèses qu’on
rattache à l’idée de risque.

a. Risque profit
Hypothèse avec un champ résiduel, CE Cames, 1895, a introduit l’idée d’une resp
engagée sans faute. Arrêt qui va permettre à l’agent d’une personne publique
d’obtenir une indemnisation de la part de son employeur même s’il n’a pas
commis une faute. Idée qu’en employant l’agent, elle en profite. En échange du
risque, on indemnise. Elle a suscité l’adoption de la législation sur les accidents
du travail.

Jp Cames encore petit champ d’application, si pas agent habituel, « collaborateur
occasionel du sp », protégé par Cames. Sinon législation sur accident dans la
fonction publique pour les agents. On vérifie que concours utile. Hypothèse
typique : quelqu’un va porter secours à quelqu’un qui se noie.

b. Risque danger

Admin fait courir un danger. Ce danger justifie que si le risque se réalise, la
personne publique paie. Risque danger par l’usage de choses dangeureuses et de
méthodes dangeureuses.
Militaires qui ont des armes à feu. Si force de l’ordre cause un dommage, la
victime bénéficie d’une resp sans faute fondée sur le risque danger, resp sans
faute. CE, 1949, Consorts Leconte. Mais lorsque la victime de l’arme à feu est
visée, abaissement du seuil de responsabilité, faute simple, CE 1951.
Route classée « route dangereuse », route de la Réunion, CE Ass, 1973, Dalleau.
On peut rapprocher de l’idée de chose dangereuse jp sur resp des hopitaux en
cas de défaillance des produits ou des appareils pour soigner les malades. CE,
Mme Marzouk, 2003. Inspiré du civil, resp des produits défectueux.

2. Les méthodes dangereuses
Education surveillée : permissions de sortie qui tournent mal, « méthodes
dangereuses de réeducation », resp sans faute, CE Sect. 1956, Thouzellier.
Méthodes de réinsertion, resp sans faute fondée sur le danger.
Hopitaux psychiatriques, risque liée à méthode dangereuse de traitement
thérapeutique, resp sans faute.

Aléa thérapeutique, opération donne lieu à des risques connus mais
exceptionnels. CE Ass. 1993, Bianchi, lorsque patient victime d’un dommage dont
la réalisation est exceptionnelle avec conséquences très importantes et si patient
dans état beaucoup plus grave. 4 mars 2002 loi, dispositif d’indemnisation,
ONIAM.

c. Autres cas

Hypothèse dans laquelle une personne publique se voit confier la resp d’un
mineur. Deux cadres : au titre de l’assitance éducative, protection des mineurs en
danger. « Bambin qui fait des bêtises », JA a voulu aligner sa jp, pour centres
d’accueil qui ont la garde des enfants. Jp judiciaire s’est fondée sur une
disposition du Code civil : 1242. On aligne jp des foyers personnes privées et
personnes publiques. Resp sans faute. GIE Axa Courtage, solution étendue par la
suite à la resp de la puissance publique mais pour mineurs délinquants.
Jp Thouzellier, première possibilité pour mineurs délinquants mais en plus le CE a
souhaité unifier la situation des victimes de mineur en danger et délinquants. A
étendu la jp au cas des dommages causés par mineurs délinquants confiés à
personne publique. CE Sect., 2006, Ministre de la justice c Maif. Deux solutions :
méthode dangeureuse resp sans faute (Thouzellier), ministre de la justice c Maif
sinon. Thouzellier plus pratique, puisque plus solvable.
Seconde hypothèse, dommages accidentels de travaux publics ou provoqués par
un ouvrage public et subi par un tiers. Ce tiers bénéficie d’une resp sans faute
que l’on peut raccrocher à l’idée de risque. Dommages accidentels à distinguer
des dommages permanents.
Paragraphe 2 : rupture de l’égalité devant les charges publiques

La puissance publique bénéficie de prérogatives dans un but d’intérêt général et
la mise en œuvre de ces procédés peut nuire à quelques individus, et ces
personnes subissent un « surcroît » de charges publiques. On va faire peser plus
de contraintes. On considère que inéquitable que assume surcroît toute seule.
On va donc considérer qu’il y a rupture de l’égalité devant les charges publiques,
ça doit engager resp sans faute.
Rares que activités ne gènent personne, si on admet de manière trop libérale, on
va payer pour n’importe quoi. Il faut qu’elle soit mise en œuvre dans les cas où il
est indispensable d’indemniser.

Tout d’abord, on sous-entend que rupture va isoler quelques personnes par
rapport à toutes les autres. Idée qu’il doit y avoir une inégalité dans la nuisance,
un petit groupe subit nuisance, tous les autres ont un avantage.

Ce petit groupe doit montrer qu’il a subi un préjudice spécial. Deuxième idée, vie
en société suppose contraintes qui viennent de la puissance publique.
Mais des fois contraintes trop fortes, donc réparation.

DONC CONDITIONS : PREJUDICE SPECIAL ET GRAVE -> préjudice anormal, puisque
spécial et grave.

Indemnisation ne réparera pas 100% du préjudice, ce qui excède le préjudice que
tout un chacun doit accepter en vivant en société.
A. Les dommages non accidentels de travaux publics
Dommages que des tiers peuvent subir de manière non accidentelle, et qui
peuvent être le plus souvent des dommages permanents, mais qui parfois sont
temporaires.

Non accidentels et temporaires, exécution des travaux qui se déroulent
normalement. Peuvent demander indemnisation, faut prouver anormalité du
préjudice.

Orticulteur, qui a ses terrains au bord d’une autoroute éclairée toute la nuit du
coup fleurs fleurissent trop tôt, préjudice.

B. Les dommages du fait des actes légaux

Hypothèse dans laquelle actes pris de manière parfaitement conforme aux règles
de droit mais dans leurs effets concrets vont rompre égalité devant charges
publiques.
1. Décision admin légale

Parfois il faut compenser effets néfatses de décisions légales sur quelques
individus. Deux hypothèses : une liée à la nonexécution des décisions d’un juge,
décision qui n’est pas exécutée par la partie perdante. Bénéficiaire de la décision
peut s’adresser au préfet pour demander le concours de la force publique.
Si pas de concours, CE 1923 Couitéas, indemnisation.

Le préfet est quand même tenu d’examiner la situation. Prêter le concours des
forces de l’ordre, ça peut générer des troubles. Préfet refuse, indemnisation du
refus légal parce que c’est légal mais une personne a une décision de justice pas
exécutée.

Le refus du préfet peut aussi être illégal. Illégalité fautive, indemnisation découle
du caractère fautif. A propos de l’indemnisation des décisions de justice, de
toutes façons la resp de l’Etat sera engagée.

Que le refus soit légal ou illégal, indemnisation. Toutes décisions de justice
doivent être exécutées.
Parfoiss sa mise en œuvre, décision heurte les intérêts mais parfaitement légale.
Commune va réparer le préjudice ainsi causé.

2. Lois et traités
Lois et traités, jp Nicolo. Resp pour faute en principe, ça semble logique. Le JA
français, dit impossible que législateur se trompe, loi inconventionnelle pas
d’indemnisation pour faute. Avait admis dispositif très ancien pour indemniser
victimes de loi. CE Ass. 1938, Société des produits laitiers LaFleurette. La loi peut
même sans faute engager la resp de l’Etat mais sur le fondement de la rupture
de l’égalité devant les charges publiques. La victime doit montrer qu’elle a subi
un préjudice spécial et grave.
Le CE s’est posé la question de savoir de la volonté du législateur de pas
indemniser les victimes. Le juge va s’assurer que le législateur n’a pas exclu
l’indemnisation. Joue très rarement, classement des espèces assez protégée. Jp a
son pendant pour traités internationaux, jp CE Ass. 1966, Compagnie générale
d’énergie radioélectrique, prévoit aussi que l’on peut engager la resp de l’Etat si
on arrive à prouver que traité cause un préjudice spécial et grave.