You are on page 1of 3

Département STPI

1ere année
2nd semestre
UV5

MECANIQUE du POINT

APPRENTISSAGE PAR PROBLEME

Rendez-vous sur la page web de l'université du Maine


Des simulations sont disponibles dans le " ampus virtuel"
http ://www.univ-lemans.fr/enseignements/physique/02/me a/menume a.html

Année universitaire
2009-2010

Dernière mise à jour : 6 avril 2010

1
Cho élastique à une dimension
On onsidère deux billes 1 et 2, assimilées à des points matériels de masse m1 et m2 , se déplaçant le long d'un axe
[Ox) sans frottement. On note ~v1 la vitesse de la bille 1 et ~v2 la vitesse de la bille 2. On onsidère que, initialement, v1 > 0
et v2 < 0. Au bout d'un ertain temps, les deux billes vont entrer en onta t l'une ave l'autre et leurs vitesses après le
ho , respe tivement ~v1′ et ~v2′ , auront hangé. Nous supposons que le ho est élastique (l'énergie interne de ha une des
billes n'est jamais modiée). Nous her hons à déterminer les nouvelles vitesses ~v1′ et ~v2′ après le ho en fon tion de v1 ,
v2 et du rapport des masses k = m1 /m2 .

Pour e faire, nous nous appuyons sur deux théorèmes importants : la onservation de la quantité de mouvement et la
onservation de l'énergie inétique. Après avoir expli ité l'une et l'autre de es quantités (avant et après le ho ), résolvez
le système d'équation obtenu.

Traitez les diérents as suivants, puis vériez vos résultats à l'aide de la simulation :

 v1 = −v2 et k = 1... que deviennent ~v1′ et ~v2′ ?

 v1 >> 1, v2 ≈ 0 et k >> 1... que deviennent ~v1′ et ~v2′ ?


(exemple : la boule pétanque qui per ute le o honnet)

 v1 >> 1, v2 ≈ 0 et k << 1... que deviennent ~v1′ et ~v2′ ?


(exemple : la balle de tennis qui rebondit ontre un mur)

Cho élastique à deux dimensions


Cette fois- i le problème est un peu plus ompli-
qué : on s'intéresse au ho entre deux boules à deux
dimensions, tel que, par exemple, lors du jeu de billard
(voir s héma i- ontre). Les deux boules ont le même
rayon R mais des masses a priori diérentes m1 et
m2 . Pour simplier le problème, nous supposons que
la boule 2 est immobile dans le référentiel du labora-
toire tandis que la boule 1 vient à sa ren ontre selon
la dire tion portée par le ve teur unitaire ~ex . Selon
la position du point d'impa t, représenté par le para-
mètre H, les boules partiront dans des dire tions dié-
rentes après le ho , symbolisées par les ve teurs ~v1f et
~v2f . De la même manière que pré édemment, les théo-
rèmes de onservation de la quantité de mouvement
et de l'énergie inétique devront être appliqués... On
remarque ependant une donnée très importante pour la résolution du problème : les seules for es mises en jeu au ours
de ette expérien e sont des for es de onta t entre la boule 1 et 2. Or es dernières ont la propriété d'être toujours
dirigées selon une dire tion perpendi ulaire au plan tangent des surfa es en onta t lors du ho , 'est à dire qu'elles sont
ex lusivement dirigées selon le ve teur unitaire ~e⊥ . Ainsi, jamais au une for e ne s'applique dans la dire tion portée par
le ve teur ~eT ... don au une des boules n'est a élérée selon ette dernière dire tion... et don la omposante selon ~eT des
vitesses de ha une des boules restera in hangée après le ho ! Toujours an de simplier le problème, nous ee tuons
un hangement de repère et nous travaillerons désormais ave les ve teurs de base ~eT et ~e⊥ , respe tivement parallèle et
perpendi ulaire au plan tangent au point d'impa t. On pose µ = m1 /m2 et on note :

 v~1i le ve teur vitesse initiale de la boule 1 (soit v~1i = v1i .~ex )  v~2i le ve teur vitesse initiale de la boule 2 (soit v~2i = ~0)
 v1ti
la omposante tangentielle de la vitesse initiale de la boule 1  v2ti
la omposante tangentielle de la vitesse initiale de la boule 2 (=0)
 v1ni
la omposante normale de la vitesse initiale de la boule 1  v2ni
la omposante normale de la vitesse initiale de la boule 2 (=0)
~ ~
 v1f le ve teur vitesse nal de la boule 1  v2f le ve teur vitesse nal de la boule 2
 f
v1t la omposante tangentielle de la vitesse nale de la boule 1 (v1t
f i
= v1t ) f
v2t la omposante tangentielle de la vitesse nale de la boule 2 (v2t
f i
= v2t )
 f
v1n la omposante normale de la vitesse nale de la boule 1 (à déterminer) f
v2n la omposante normale de la vitesse nale de la boule 2 (à déterminer)

2
 E rire le prin ipe de onservation de la quantité de mouvement puis ee tuer une proje tion selon les ve teurs de
base ~eT et ~e⊥ .

 E rire le prin ipe de onservation de l'énergie inétique en faisant apparaître les omposantes des ve teurs vitesse
selon ~eT et ~e⊥ .

 Réaliser les simpli ations inhérentes au problème, puis résoudre le système d'équation obtenu

 Quelle relation existe il entre θ, R et H ?

 Exprimer ~eT et ~e⊥ selon les ve teurs de base ~ex et ~ey

 Montrer que les ve teurs "vitesse nale" de la boule 1 et de la boule 2, dans le référentiel du laboratoire et selon les
ve teurs de base ~ex et ~ey , s'é rivent
   
~f i µ + cos 2θ i sin 2θ
v1 = v1 . e~x + v1 . e~y
1+µ µ+1
   
~f i µ(1 − cos 2θ) i µ sin 2θ
v2 = v1 . e~x − v1 . e~y
µ+1 µ+1

 Montrer que si m1 = m2 , les boules partent toujours à 90o l'une de l'autre après un ho élastique

 Donnez la relation entre les paramètres v1i , H , m1 et m2 satisfaisant la ondition suivante : la boule 2 doit partir à
−15o par rapport à l'axe [Ox). Quel doit être le paramètre d'impa t si m1 = m2 et si v1i = 10cm.s−1

 Vériez vos résultats à l'aide de la simulation

Le pendule balistique

Grâ e au montage de la gure i-dessus, on her he à déterminer la vitesse d'un proje tile de masse m1 venant s'en astrer
dans un solide de masse m2 . Après le ho , le "nouveau solide" s'élève d'une quantité zmax mesurable.

Question 1
Quel(s) théorème(s) fondamentau(x) doit-on utiliser pour exprimer zmax en fon tion de v1 , m1 et m2 ? Justiez votre
réponse, puis résolvez le problème.

Question 2
A quelle hauteur (théorique) devrait s'élever le solide si le ho avait été élastique ? A votre avis, où est passée l'énergie
inétique "perdue" lors du ho inélastique ?

Question 3 - optionnel
Un proje tile de 20g est envoyé à la vitesse de 1080 Km/h sur un blo de uivre de 2.98Kg à 20o C. Le proje tile s'en astre
dans le solide qui s'élève de manière à e que l'angle maximum formé par les ls soutenant le blo est de 43.9o par rapport
à la verti ale (la longueur totale du l est de 68 m). En admettant que le blo de uivre n'est sus eptible de perdre de
l'énergie que par frottement lors de son élévation, quelle est la température nale du blo de uivre ?

(On prend g = 10 ; La apa ité alorique du uivre est de Cpcu = 0.385J.Kg −1.K −1 )