À plusieurs voix sur L’après Pierre Bourdieu (hommages

et auto-analyse)

Plan de l'article
Un deuil en travail : sur les hommages à Pierre Bourdieu

Une théorie du social en voie de consécration et de banalisation

Diversité des hommages et diversité de l’œuvre : un rapport
d’homologie

La sociologie faite corps

Connaissance et changement

Un livre testament. À mi-chemin entre l’auto-analyse et l’auto-
représentation

Analyse sociologique de soi et cousinages intellectuels.
Autobiographe ou auto-analyste ?

Cousinage 1 : Bourdieu/Hoggart

Cousinage 2 : Bourdieu/Bouveresse

1
a mort de Pierre Bourdieu en janvier 2002 a suscité de nombreux

L
commentaires et analyses, dans un phénomène éditorial à la mesure de
l’œuvre. Mouvements y a participé en consacrant à celui qui avait
incarné à la fin de sa vie la posture de l’intellectuel engagé un dossier
orienté vers la pensée et le discours critique (« Après Bourdieu. Le
travail e la critique », Mouvements n° 24, novembre-décembre 2002).
Plusieurs voix sont maintenant convoquées pour faire un bilan des textes

posthumes. Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon reviennent sur les
hommages dont a fait l’objet le sociologue, évoquant un travail de deuil
qui contribue à l’objectivation collective du champ de la sociologie.
Mais Pierre Bourdieu lui-même, tout en fustigeant la tentation
autobiographique, s’était livré à cet exercice délicat qui consiste à
replacer sa vie et son œuvre dans son époque. Monique de Saint-Martin,
qui a longtemps travaillé avec lui et pris ensuite quelques distances,
présente Esquisse pour une auto-analyse. Dans ce dernier ouvrage, le
sociologue retrace son itinéraire de recherche et d’engagement, dans une
auto-analyse, sorte de legs qui confine à l’auto-représentation. Bernard
Lahire, coordinateur du précieux livre collectif Le travail sociologique
de Pierre Bourdieu. Dettes et critiques (La Découverte, 1999),
commente Esquisse pour une auto-analyse en comparant la posture du
sociologue à deux de ses « cousins sociaux et intellectuels »
d’envergure, Richard Hoggart et Jacques Bouveresse. C’est l’occasion
de présenter le dernier ouvrage de J. Bouveresse, Bourdieu, savant et
politique. L’ensemble voudrait ainsi prolonger l’hommage, assumer la
nécessité d’une critique constructive.

Un deuil en travail : sur les hommages à Pierre
Bourdieu
2
Ces notes tentent une réflexion à partir des multiples hommages qui
furent rendus à Pierre Bourdieu, mort le 23 janvier 2002. Sa disparition
continue à susciter commentaires et publications, un travail de deuil dont
devrait naître une objectivation collective du champ de la sociologie de
la deuxième partie du XXe siècle et de la position qu’y occupe le
sociologue. La diversité des hommages met en perspective une vie et une
œuvre dans son époque. Rançon du succès : cette construction, collective

D’autres sciences humaines et sociales ont été influencées par P. soucieux de l’interprétation que l’on pouvait en donner. s’autonomise de son auteur sous nos yeux. alors discipline paria. Ce dont il se méfiait. de champ. Bourdieu. dont l’ethnologie. l’histoire et la géographie. Il n’est donc pas étonnant que les hommages aient été aussi nombreux et variés. Il s’y efforça. de pouvoir et de violence symboliques. Aujourd’hui l’œuvre orpheline vit sa vie.et incontrôlable. ses concepts et ses travaux.. Une théorie du social en voie de consécration et de banalisation 3 Il est peu de travaux sociologiques qui aient recueilli une aussi vaste audience que ceux de Pierre Bourdieu. Nombreux sont ceux qui s’approprient. Les concepts d’habitus. pour passer dans le domaine public. une légitimité qu’elle n’avait pas encore... sont utilisés pour analyser les objets les plus divers. et même l’économie. les textes de Pierre Bourdieu fournissent aujourd’hui des outils pour analyser les rapports sociaux comme rapports de force et de domination. à laquelle il consacra ses premières années de travail. célèbre et courtisée par de nombreux prétendants. 4 Devant l’hégémonie de la pensée libérale. Il réussit à imposer la sociologie comme science sociale à part entière. voir l’ouvrage posthume de P. Diversité des hommages et diversité de l’œuvre : un rapport d’homologie . Pierre Bourdieu était agrégé de philosophie : venant d’une discipline noble et dominante. en s’appuyant sur sa connaissance de la philosophie des sciences [1][1] Sur ce point. de capital (culturel.. son premier combat fut de donner à la sociologie. Bourdieu. social…). dans les luttes sociales.

).. En novembre 2002. Lagrave (dir. des tonalités différentes. Mais la première à être mise sur pied le fut par sa famille. ses collègues. en alternance avec des passages de La Misère du monde. se mobilisèrent pour un ensemble d’interventions publiées sous le titre Travailler avec Bourdieu [2][2] P. modelée.. le Centre de sociologie européenne et le Collège de France. 8 . 7 Puis vinrent les célébrations institutionnelles. Il s’agit plutôt de construire un mode d’approche raisonné des célébrations publiques et de la littérature foisonnante sur les acquis d’une œuvre scientifique devenue incontournable. où il avait été élu directeur d’études dès 1965. -M. On est frappé par la diversité des thèmes abordés. le flot n’en étant d’ailleurs pas encore tari. des étudiants.. Ces hommages publics furent une occasion de contester en pratique les affirmations selon lesquelles Bourdieu aurait été le gourou d’une secte à la pensée uniforme. jusque dans son expression.5 La recension des hommages présentée ici ne saurait prétendre à l’exhaustivité. 6 Les institutions au sein desquelles travaillait Bourdieu ont chacune organisé des journées de réflexion sur son œuvre. Travailler avec. Ils remplirent le théâtre de la Colline. Encrevé et R. par les canons du maître. les enseignants de l’EHESS. de la variété même dans les émotions. Elles eurent pour cadre les structures de recherche où Pierre Bourdieu exerça ses activités : l’École des hautes études en sciences sociales. dans l’adaptation théâtrale qui en avait été faite quelques années plus tôt. dans le 20éme arrondissement. ses amis. La lecture d’extraits des Méditations pascaliennes donnèrent une densité émotionnelle rare par leur évocation de la finitude humaine. pour écouter les témoignages de chercheurs et de collaborateurs.

Y prirent la parole des chercheurs du monde entier auxquels se joignirent quelques-uns de ses plus proches collaborateurs. fondée par Raymond Aron. des économistes. Allemagne. ceux de Centre de sociologie européenne [3][3] Ces débats sont en cours de publication aux éditions. Australie. 11 Le numéro consacré par Awal. Grèce.. des statisticiens. des historiens. Pays-Bas. Mais les relations entre ethnologie et sociologie et leur complémentarité sont aussi appréhendées à partir d’aires culturelles . où Bourdieu fut élu professeur en 1982. L’exigence de la réflexivité fut d’ailleurs centrale dans ces journées. Suisse. Leur centre de gravité est appuyé sur les travaux de Pierre Bourdieu consacrés à l’Algérie et aux paysans kabyles. à « l’autre Bourdieu » confirme cet éclatement des thèmes et des intervenants [5][5] Awal. Cahiers d’études berbères n° 27- 28. Cette équipe. « L’autre. Il s’y essaya à la construction de cet « intellectuel collectif ». les hommages ont réuni des sociologues. Italie. 9 L’hommage du Collège de France. Brésil. Canada. Japon. La revue reprend les communications présentées le 23 janvier 2002 à l’Institut du monde arabe. États-Unis. 10 Dans ces trois institutions.. ce fut l’hommage rendu par ses plus proches collaborateurs. eut lieu les 26 et 27 juin 2003 [4][4] À paraître chez Odile Jacob. ensemble d’individualités qui trouvent dans la confrontation les bases d’un contrôle mutuel pour une pensée mieux assurée... fut dirigée par Pierre Bourdieu à partir de 1968.Du 22 au 25 janvier 2003.. des anthropologues. Il se tint dans le grand amphithéâtre Marguerite de Navarre où il donnait ses cours. Grande-Bretagne. Les thèmes abordés montrent une diversité tout aussi prononcée : des pratiques des agents dans l’entreprise à la notion de champ littéraire.. dont les pays d’origine étaient divers : Algérie. en passant par l’anthropologie au service de la décolonisation ou la sociologie de la sociologie. des linguistes. Cahiers d’études berbères fondés par Mouloud Mammeri.. Russie.

Les auteurs. 14 Des ouvrages collectifs sont aussi à mentionner. Les sociologues critiques du capitalisme. numéro spécial 2002. les articles. organisées à la Sorbonne le 15 mars 2003..). dont il analysait le champ comme étant un lieu de contraintes et d’enjeux. Et en donnant aussi la parole à quelques témoins non universitaires. La diversité des intervenants mêlait de proches collaborateurs avec des journalistes de la presse écrite ou audiovisuelle. Lojkine (dir... les dossiers dans les hebdomadaires ou les mensuels.. les ouvrages suscités par cette disparition. Signalons les dossiers importants du Monde et de Libération et le numéro spécial de Sciences humaines [6][6] Sciences humaines. 13 On ne peut comptabiliser toutes les publications. L’émotion était renouvelée entre les interventions par la diffusion d’extraits d’entretiens et d’émissions de radio ou de télévision qui faisaient renaître la voix ou le visage du sociologue. L’Institut national de l’audiovisuel avait consacré ces rencontres aux rapports de Bourdieu aux médias. ou encore un réalisateur de cinéma et le typographiste des Actes de la recherche en sciences sociales.. 12 L’élargissement hors du champ universitaire devient encore plus manifeste avec les « VIIIème Rencontres Ina-Sorbonne ». voulurent néanmoins signifier leur dette à son égard en lui dédiant leur publication [7][7] J. les émissions de radio et de télévision. un ouvrage dont la parution est prévue pour le printemps 2004 sera le résultat d’un patient travail de recueil de témoignages de chercheurs ayant eu l’occasion de rencontrer et de travailler avec Pierre Bourdieu. « L’œuvre de. de la France rurale aux comédies américaines en passant par l’Amérique latine..différentes. et/ou ayant puisé dans ses travaux des ressources mises en œuvre dans . À l’inverse. en hommage au sociologue critique du libéralisme.. Dont l’un était même déjà à l’impression lors de la disparition de Pierre Bourdieu.

la tension parfois intense qui peut régner dans les relations entre enquêteur et enquêtés est mise en scène.. 17 Dans le film d’Emmanuel Bourdieu. dans les références des manifestants et des articles de presse. doctorant parisien prétendant analyser le célibat de ses compagnons d’enfance. peut prendre des formes inattendues : dans l’un des cortèges anti-Le Pen. à bien des égards exceptionnel. prises une à une. mais toujours présente dans le travail du sociologue. sorti en 2004. « Vert paradis ». Dans le cas d’espèce. l’un des fils du sociologue. le terrain est celui de l’enfance du sociologue qui y retrouve des amis de longue date. en mai 2002.). Rencontres avec Pierre Bourdieu. La sociologie faite corps 16 Toutes ces initiatives. Cette permanence. ne venaient mettre en évidence l’importance sociale de ce sociologue. Mauger (dir. qui doit gagner contre ses enjeux personnels et ses représentations l’objectivation de son objet qui suppose . n’auraient rien que de très ordinaire après la disparition d’un intellectuel connu et reconnu si leur nombre et leur débordement du champ universitaire. 15 Ce foisonnement de témoignages sur Pierre Bourdieu constitue un corpus qu’il serait souhaitable de voir sauvegarder...leurs propres recherches [8][8] G. Situation extrême. votez Bourdieu ».. Ainsi il reste présent dans les luttes sociales où il était devenu une composante des rapports de force. dans une édition du type de la collection « Bouquins » afin que ces textes puissent rester accessibles aux étudiants. le moment venu. une banderole portait cette exhortation : « Contre la barbarie libérale. Les acquis de ce travail considérable auraient ainsi une plus grande chance d’être sauvegardés.

Bourdieu. face à une population jeune issue de l’immigration. La diversité de ces manifestations répond à ce qu’il disait de son « habitus clivé ». op... Ce « très fort décalage entre une haute consécration scolaire et une basse extraction sociale » conduit à un « habitus clivé ».. Bourdieu. dans les luttes d’aujourd’hui. malheureuse mais efficace. rien ne semblait le destiner à occuper la chaire de sociologie du Collège de France. film. Mais cette traversée de l’espace social lui a permis la lucidité sur les honneurs et les pouvoirs en favorisant l’objectivation. La sociologie est un sport de combat. Pourquoi lui fallait-il toujours payer aussi cher. 19 Le film de Pierre Carles met en évidence le désarroi du sociologue. que prenant la parole dans une vidéoconférence d’une université américaine. ».. cit.la sienne propre [9][9] Voir P. confie Pierre Bourdieu.. tout en n’étant jamais comme un poisson dans l’eau dans ces institutions. sorte de mauvaise mère. op. Enfance béarnaise dans une famille de paysans et de petits fonctionnaires. aussi bien dans une salle du Val Fourré à Mantes-la-Jolie. . d’où un trouble physique visible : visage tendu. Esquisse pour une auto-analyse. par l’incertitude la plus radicale à propos de l’instance de consécration. se demandait-il souvent. vaine et trompeuse [11][11] P. Dans les deux cas l’habitus clivé est violemment sollicité. Esquisse pour une auto-analyse. mais crispé.. bouche sèche même. dans son Esquisse pour une auto-analyse ou dans le film que lui a consacré Pierre Carles [10][10] P. Carles.... du sujet objectivant. pour une sociologie rigoureuse et une société meilleure. les multiples hommages et sa présence dans la vie sociale inscrivent sa mémoire dans le vivant. en son principe même. 18 Loin d’enfermer le sociologue dans un mausolée lénifiant. Tel que « la certitude de soi liée au fait de se sentir consacré était rongée.. Il y est revenu à plusieurs reprises.. ayant à occuper des positions institutionnelles au Collège de France et à l’EHESS.

leurs souffrances. son soutien aux militants et son travail éditorial utilisent la sociologie. la connaissance des rapports de force et des inégalités ne peut déboucher sur une prise de conscience et un engagement que si. des moyens de faire et de vivre un tout petit peu mieux ce qu’ils vivent et ce qu’ils font ». Bourdieu dans des luttes concrètes. à la culture. Bourdieu. mis en présence de situations où le corps dispose de réponses concurrentes pour répondre aux exigences d’un champ. 21 L’habitus.. au travail. en même temps. qu’elle pétrit et modèle à travers le rapport à l’école... 142) : « Et rien ne me rendrait plus heureux que d’avoir réussi à faire que certains de mes lecteurs ou lectrices reconnaissent leurs expériences. elle n’est pas suffisante. dans les miennes et qu’ils tirent de cette identification réaliste. cette société faite corps. Agone. leurs difficultés.La société a à voir avec le corps. etc. à la santé. qui est tout à fait à l’opposé d’une projection exaltée. On comprend les difficultés des habitus clivés. Le concept d’habitus désigne cette incorporation du social. savant et politique. conçue comme instrument de connaissance mais aussi de changement du monde. si la connaissance de la logique des rapports sociaux est nécessaire à leur transformation.. c’est l’incorporation de la société : en conséquence. ». leurs interrogations. ce . Bouveresse. Pierre Bourdieu lui-même ne faisait allusion qu’avec une grande modestie à cette possibilité de hâter les changements par la connaissance. Connaissance et changement 20 L’engagement de P. Cette possibilité de changer le monde à partir de la connaissance des rapports de domination a fait l’objet de réflexions récurrentes dans les hommages mentionnés. Il conclut ainsi son Esquisse (p. Il se demande si cette connaissance ne peut pas encourager parfois « au contraire à la résignation et au cynisme [12][12] J. Jacques Bouveresse pense que.

c’est sans . 12 €. 2004. La sociologie de P. les syndicats patronaux ou les cercles. 25 Ce livre testament a été rédigé par P. comme base théorique de cette incorporation au sein des habitus de dispositions critiques. Bourdieu. et des luttes sociales. catharsis indispensable pour espérer pouvoir maîtriser sa vie. pour autoriser que le corps puisse revivre au plus intime les émotions. mais n’est pas en mesure de formuler sans l’aide d’une conceptualisation armée par le savoir. Seuil. 142 pages. À mi-chemin entre l’auto- analyse et l’auto-représentation 24 PIERRE BOURDIEU. les organisations dont les dominés ont pu s’armer jouent un rôle décisif dans l’intériorisation d’un habitus de classe non dominé. 22 Comme le cynisme des dominants s’entretient dans des organisations collectives. La cure analytique n’est pas d’abord une explicitation des traumatismes au principe des troubles de comportement et de la souffrance psychique. Produit de l’expérience concrète et intime de la domination. Avec ce livre s’achève son œuvre . cet habitus doit aussi se construire par la connaissance.que la sociologie met au jour est éprouvé dans le corps. L’analogie avec la psychanalyse peut être utile. Bourdieu entre octobre et décembre 2001 peu avant son décès. dans cette situation si spécifique où tout est suspendu pour permettre le transfert. la connaissance intellectuelle de la névrose ne saurait suffire. Il faut en passer par le divan de l’analyste. a un bel avenir. Esquisse pour une auto-analyse. par la formulation explicite de ce que le corps sait bien. Pour qu’une analyse réussisse. • 23 MICHEL PINÇON ET MONIQUE PINÇON-CHARLOT Un livre testament.

. d’une émotion contenue. Apprendre à se connaître. Bourdieu. à se situer. au moins depuis les Méditations pascaliennes (Seuil.. ensuite à l’occasion d’un colloque sur « La réception internationale du travail de Pierre Bourdieu » réunissant une soixantaine de chercheurs. aider à la . Bourdieu avait d’ailleurs écrit plusieurs versions de cette esquisse auparavant et l’avait en quelque sorte testée au cours de conférences orales. Le bal des célibataires. Bourdieu. 1997). ce qu’il voulait que ses lecteurs et surtout ceux qu’il appelle ses « jeunes lecteurs » retiennent de lui. Crise de la société. ouvrage réunissant ses articles sur la crise de la société paysanne au Béarn.. un livre qui nécessita un travail de lucidité sur lui-même.. un livre sobre. devant un public de proches et de fidèles. constituait un impératif pour P. La publication du Bal des célibataires. ». au moins à deux reprises.. dans l’introduction précédant les articles. à Cerisy en juillet 2001 où il réaffirma la nécessité pour tout sociologue d’effectuer une auto-socioanalyse. P. Bourdieu. d’abord lors de son dernier cours au Collège de France le 27 mars 2001. Nul doute qu’il ait ressenti fortement cette exigence à la fin de sa vie. rappelait-il souvent.. Science de la science et réflexivité. s’inscrit sans doute aussi dans cette longue réflexion .doute le livre qu’il lui fallait absolument écrire. ni une confession – il s’en défend – mais « des éléments » pour ce qu’il appelle « une auto-socioanalyse ». La connaissance des déterminismes peut. réfléchir sur sa position dans l’espace social et dans l’espace scientifique. non pas une autobiographie. à laquelle il réfléchissait depuis plusieurs années. étrangers dans leur très grande majorité. publié sous le titre « Esquisse pour une auto-analyse » dans Science de la science et réflexivité [1][1] P. il analysait « la conversion qui le conduisit de la phénoménologie de la vie affective à une vision du monde social à la fois plus distancée et plus réaliste » et se montrait soucieux de « se réapproprier intellectuellement et affectivement la part sans doute la plus obscure et la plus archaïque de lui-même [2][2] P.

d’être ainsi le sujet et l’objet de l’analyse et se situe d’abord dans le champ universitaire et scientifique au moment où il commence à faire de la recherche dans les années 1950.liberté et à l’action. Il raconte comment il s’est construit « contre tout ce que représentait l’entreprise sartrienne » en résistant à l’existentialisme sans cependant se ranger « dans le camp de . c’est comprendre d’abord le champ avec lequel et contre lequel on s’est fait ». « Comprendre. mais avec beaucoup d’« appréhension » « quelques éléments » pour cette socioanalyse. 27 Le livre retient l’attention du lecteur et pas seulement parce que ce dernier en attendrait des révélations mais sans doute aussi en raison de la force de l’écriture et de l’effort fait pour livrer sans emphase. 28 Fidèle à sa démarche et à sa méthode. Bourdieu l’avait confiée à un éditeur allemand (Suhrkamp) qui la publia en 2002 – des bonnes pages avaient été publiées sans autorisation expresse de la famille dans Le Nouvel Observateur au moment de son décès. et la sociologie peut ainsi être instrument de libération . « Je ne puis pas gager […] que le lecteur saura porter sur les expériences que je serai amené à évoquer. Bourdieu exprime d’entrée de jeu la crainte de ne pas être compris ou plutôt de ne pas être compris comme il le voudrait. Bourdieu se propose d’adopter à propos de lui-même le point de vue de l’analyste. sans cependant exclure que son expérience soit livrée à la « confrontation critique ». Tout se passe ainsi comme s’il avait éprouvé une fois encore des difficultés pour reconnaître et accepter la liberté et l’indépendance du lecteur. 26 Il s’agit bien en effet d’une esquisse et qui n’a pu être achevée. ce qui fit grand bruit – et envisageait de la retravailler pour l’édition en France. P. P. la tentative d’auto-analyse entreprise dans ce livre a sans doute eu un effet libérateur sur Bourdieu. P. selon moi ». le regard qui convient.

prolongeant l’œuvre de Bachelard qui l’a aidé à « concevoir la possibilité réaliste de vivre la vie intellectuelle autrement ». la domination économique et symbolique animait P. Bourdieu. qui dérangeait souvent. les autres sociologues. La sociologie américaine est alors dominante et P.ceux qui chantent la mort de Sartre ». Il n’est cependant pas sûr qu’il ait retenu tous les traits pertinents . ses pairs. Pourquoi ne pas avoir évoqué et analysé ses lieux de résidence. C’est Georges Canguilhem. au moment où il la découvre. Bourdieu précise qu’il s’est obligé à « retenir tous les traits pertinents du point de vue de la sociologie. au soin avec lequel il a analysé par exemple l’espace social et l’espace géographique de L’Éducation sentimentale. La sociologie. le néo-libéralisme. les choses sociales auxquelles il est alors mal vu de s’intéresser. comme pour montrer qu’il n’a pas hésité à abandonner le haut de la hiérarchie et la philosophie pour aller vers les parias. une « discipline paria ». si on se réfère aux travaux qu’il réalisait. c’est-à-dire nécessaires à l’explication et à la compréhension sociologique. Bourdieu s’attarde sur l’empire scientifique et social de Lazarsfeld auquel il ne juge pas opportun de se soumettre. son mariage. 29 P. – les condisciples de l’École normale supérieure. et qu’il livre les informations qu’il aurait aimé trouver lorsqu’il essayait de comprendre les écrivains ou les artistes du passé. est un monde clos avec des places assignées strictement selon les générations. les injustices. L’histoire de ses relations avec Aron ou avec Foucault éclaire aussi l’histoire du champ des sciences sociales. dit-il. l’enfermement scolastique mais aussi contre les inégalités. les collègues – qu’il ne cite qu’au passage et sans analyser les effets de champ ? 30 Un sentiment profond de rébellion ou de révolte contre l’ordre universitaire. et ceux-là seulement ». et qui avait .

Ce sentiment s’enracine.souvent de bonnes raisons de déranger. l’effort pour expliciter la démarche . devenu facteur puis facteur-receveur. 32 Dans ce cheminement vers la sociologie.. le père. puis l’internat plus libéral de Louis-le-Grand. et la famille maternelle. L’évocation d’« un malheur très cruel qui a fait entrer l’irrémédiable dans le paradis enfantin de ma vie et qui. il n’y aurait peut-être pas eu de conversion de la philosophie vers l’ethnologie et vers la sociologie. ce décalage étant source de tension. a pesé sur chacun des moments de mon existence » saisit également le lecteur d’autant plus qu’il ajoute « toutes mes conduites étaient surdéterminées (ou sous-tendues) par la désolation intime du deuil solitaire : le travail fou était aussi une manière de combler un immense vide et de sortir du désespoir en prenant intérêt aux autres ». aucun recoin pour s’isoler. l’Algérie et les enquêtes en Algérie. la mère étant issue de la branche appauvrie d’une « grande famille » paysanne. évoque quelques moments forts de sa trajectoire sociale et scolaire. l’École normale supérieure. occupent une large place . sans ce passage en Algérie. depuis le début des années 1950. qui se livrait peu [3][3] « Il y a aussi un refus de la complaisance psychologique. plus respectueuse des convenances. Ce que nous en retiendrons. et qui avait dénoncé « l’illusion biographique ». Bourdieu. fils de métayer.. l’expérience de l’internat au lycée de Pau qui ne laisse aucun espace. dans son enfance et son adolescence. c’est une enfance et une adolescence plutôt dures. ni de transformation de la vision du monde.. travaillant dur. le décalage entre la famille paternelle. et l’incline à une vision réaliste et combative des relations sociales. La socioanalyse. 31 De fait P. en pleine guerre. Les nombreuses tensions et contradictions sur lesquelles il met l’accent dans son récit sont à la base de ce qu’il appelle « un habitus clivé » et « une vie dédoublée ». on le saisit fortement dans le livre. les nombreux démêlés disciplinaires.

de sa manière propre d’exercer son métier et de son entreprise. contribution à des rapports) ». P. après le film de Pierre Carles La sociologie est un sport de combat. cette société et pour la recherche s’accompagnent ici d’une tentative de justification et de neutralisation de son expérience. P. Après un passage dans une unité affectée à la garde d’une réserve d’explosifs. Sayad. Cette esquisse de socioanalyse est aussi un plaidoyer et s’accompagne de justifications. et « il avait le temps de lire [4][4] « Entretien avec Abdelmalek Sayad. P. Bourdieu a en effet été affecté au cabinet militaire du gouvernement général de Lacoste. ce qui n’était pas anodin. 33 Il y a bien dans ce livre un essai de socioanalyse mais c’est aussi. un dernier essai d’auto représentation. 34 C’est assurément la genèse d’une vocation scientifique pour les sciences sociales. raconte que P. lors d’un entretien en 1996. de justification de sa démarche scientifique et politique. il faudrait ajouter entrepreneur ou manager. metteur en scène ou entraîneur.. mais n’est sans doute pas sociologiquement le plus pertinent. Il était aux premières loges pour l’information » précise-t-il. puisque c’est une véritable entreprise scientifique avec de nombreuses ramifications nationales et internationales qu’il a constituée et développée. Bourdieu se place comme chef d’orchestre. Bourdieu passe assez rapidement sur cette expérience et se présente comme un « témoin impuissant d’une guerre atroce ». Cherchant à justifier aussi les pratiques de son groupe de recherche et dénonçant les pratiques des autres groupes. ». un peu fou dans la recherche » mais . Bourdieu a bénéficié de quelques mois de « planque » au service de presse du Gouvernement général de l’époque et que tous ceux qui étaient là ont « bien accueilli ce normalien à qui on ne demandait que d’écrire.. ce qui est exact. Propos recueillis. un « deuxième classe employé aux écritures (rédaction de courrier. d’« un investissement total.d’enquête menée avec passion pour ce pays.

Bourdieu analyse. exceptionnelle dans l’histoire des sciences sociales. 142 pages. leurs difficultés dans les siennes et de tirer de là « des moyens de faire et de vivre un tout petit peu mieux ce qu’ils vivent et ce qu’ils font ». • 35 MONIQUE DE SAINT MARTIN Analyse sociologique de soi et cousinages intellectuels.. publiée après sa mort.aussi dans l’écriture. 12 €. ce qui est un peu la règle dans l’exercice. On ne peut qu’être frappé par le fait que l’analyse et le regard sont sans cesse tournés vers lui-même. Esquisse pour une auto-analyse. 2004. Clin d’œil au fameux « Ceci n’est pas une pipe » de René Magritte accompagnant la représentation de ce que tout le monde reconnaît comme étant « une pipe ». Agone. savant et politique. 192 pages. Pierre Bourdieu a écrit la phrase suivante : « Ceci n’est pas une autobiographie [1][1] P. Bourdieu. ». c’est aussi une tentative de socioanalyse non menée complètement à laquelle font défaut plusieurs éléments et au total assez peu éloignée d’une forme d’ego histoire qu’il avait pourtant fortement récusée. JACQUES BOUVERESSE. d’une rage d’écrire que P. tout en espérant que ce livre permette à quelques-uns de ses lecteurs de reconnaître leurs expériences. mais qui n’en revêt pas moins une allure obsessive. il peut paraître à son tour déconcertant dans la mesure où le lecteur y trouve des éléments sur son . Seuil. 2004. singulière. Bourdieu. Esquisse pour une auto-analyse. 37 En exergue de son Esquisse pour une auto-analyse.. 15 €. Autobiographe ou auto-analyste ? 36 PIERRE BOURDIEU. comme s’il lui fallait convaincre une dernière fois de ce qu’il s’était fait seul ou presque seul contre tous ou presque tous et qu’il devait occuper une place à part.. Seuil.

bouleversantes. de soi. Pourquoi donc un tel avertissement au lecteur qui a fait déjà dire à certains commentateurs que Pierre Bourdieu cherchait à échapper aux lois du genre autobiographique (« Je n’ai pas l’intention de sacrifier au genre. En revanche. culturelles et scolaires. ni épanchements sentimentalistes. de l’autobiographie » (p. On y lit ses propriétés sociales. le livre posthume de Pierre Bourdieu pourrait être jugé très décevant. comme il l’aurait fait sur d’autres. 39 Analyse sociologique de soi et autobiographie ne relèvent pas du même genre d’exercice et ne répondent donc pas aux mêmes exigences. sur sa famille et sur l’école. Il s’agissait par conséquent pour lui de prendre pour objet d’analyse sociologique les éléments pertinents de son parcours et de donner à lire les produits de cette analyse plutôt que de participer au mythe de l’authenticité. sur son parcours intellectuel. de la vérité subjective ou de l’écriture intime et personnelle. une analyse objectivante et contextualisante – de soi. l’état structurel . ni anecdotes touchantes. 11) [2][2] On peut penser que Pierre Bourdieu renvoie implicitement. les propriétés sociales principales d’une partie des personnes qui l’ont marqué.. sur son expérience en Algérie. car trop « sec » et ne proposant ni confessions ou aveux. l’ouvrage remplit en partie sa fonction et ne déçoit plus complètement les attentes du lecteur. drôles ou plaisantes sur sa vie personnelle. dont j’ai assez dit combien il était à la fois convenu et illusoire..e. placés en fin de texte). et donc nécessairement juste. philosophique puis anthropologique et sociologique.) au moment même où il s’y soumettait ? 38 La raison essentielle en est que Pierre Bourdieu entendait livrer une analyse sociologique sur lui-même. Lu comme une autobiographie.enfance et son adolescence (certes. plutôt que d’entreprendre de « se raconter » avec pour seul guide le plaisir d’égrainer des souvenirs marquants ou émouvants. lu comme une analyse sociologique – i.

28 janvier-3 février 2004. À chaque fois. véritable expérience anthropologique. institutionnelle. né en 1918 à Leeds. Issu d’un autre pays (l’Angleterre) et d’une autre génération. dans la collection dirigée alors par Pierre Bourdieu aux Éditions de Minuit. Hoggart ironise ainsi à propos d’un « collègue » d’Oxford sur « le même air de confiance totale. Cousinage 1 : Bourdieu/Hoggart 40 « L’alliance d’une modestie délicate et d’un engagement rigoureux dans la vie intellectuelle. Pierre Bourdieu s’efforce de ne pas être le centre psychologique. 42 Le cousinage social et intellectuel entre Pierre Bourdieu et Richard Hoggart est frappant et éclairant... sensible et émotif du « problème » et de l’« attention ». lui aussi transfuge de classe. l’auteur parvenait à convertir une traversée de l’espace social. Admirable » (Richard Hoggart.ou conjoncturel des possibles au moment où il était amené à faire tels « choix » d’orientations scolaire. en dispositions scientifiques à interroger le monde social. R... 41 L’auto-analyse de Pierre Bourdieu n’est cependant pas sans rappeler la démarche autobiographique de Richard Hoggart. Richard Hoggart. Comme Bourdieu. professionnelle.. à propos de Esquisse pour une auto-analyse) [3][3] Les Inrockuptibles n° 426. évitant le double écueil du misérabilisme et du populisme. mais un point particulier situé (et se situant) dans des espaces structurés (et structurants). est connu en France depuis la traduction de son fameux ouvrage The Uses of Literacy [4][4] Ouvrage traduit en français sous le titre La Culture. Dans ce livre. le même plaisir à manier une . Hoggart a toujours exprimé sa méfiance à l’égard du verbiage intellectuel et de la rhétorique manifestant davantage l’intention de séduire que de convaincre ou de prouver. etc.. scientifique.

lorsqu’il écrit son livre A local habitation. De son côté. Il écrit une phrase dans laquelle Hoggart se retrouverait probablement sans difficulté : « Peut-être qu’en ce cas le fait de sortir des “classes” que certains aiment à dire “modestes” procure des vertus que n’enseignent pas les manuels de méthodologie : l’absence de tout dédain pour les minuties de l’empirie. l’attention aux objets humbles. ses origines sociales qui étaient au principe du rapport plus « technique » (mais non « utilitaire ») à la culture qu’il entretenait.. Loin du genre littéraire consistant à mettre sans cesse en avant la vie personnelle et les . 33 Newport street. 17). Hoggart. les refus des ruptures éclatantes et des éclats spectaculaires. Sa conception du travail intellectuel était plus modeste. à la différence de Pierre Bourdieu. Toutefois. traduit en France sous le titre 33 Newport street.dialectique qui ne fonctionnait si facilement que parce qu’elle ignorait et éludait les complexités culturelles qu’elle n’était pas préparée à prendre en compte [5][5] R. mais plus proche des contraintes du travail scientifique et. Hoggart une philosophie assez cousine de celle attachée à l’auto-analyse chère à Pierre Bourdieu. bien sûr. il avait choisi de le transformer et de l’aménager de l’intérieur. plus exigeante. Bourdieu critique la « certitude de soi confinant maintes fois à l’inconscience de l’ignorance triomphante » et « la croyance dans la toute puissance de l’invention rhétorique » qui régnaient en khâgne (p. en fin de compte. Richard Hoggart ne s’est pas opposé à l’idée de rattacher son projet au genre autobiographique (le sous-titre de la traduction française étant : Autobiographie d’un intellectuel issu des classes populaires anglaises). ».. Car 33 Newport street était bien une autobiographie d’un type très particulier. l’aristocratisme de la discrétion qui porte au mépris du brio et du brillant récompensés par l’institution scolaire et aujourd’hui par les médias » (p. Autobiographie d’un. 131). 43 On trouve chez R. Et ce sont. Plutôt que de contester ouvertement le genre.

Hoggart écrivait une autobiographie qui n’était pas exclusivement fondée sur un parcours « individuel » isolé. et qu’il entend « livrer cette expérience. par conséquent. Or.sentiments intimes de l’auteur. par un travail de reconstruction minutieux. à la confrontation critique. le sentimentalisme. d’autant que ce dernier revendique une analyse de soi comme il le ferait d’autres savants. de liens d’interdépendance multiples. 44 La comparaison de Pierre Bourdieu et de Richard Hoggart permet de s’interroger sur le choix des « traits pertinents » de la description et de l’analyse de son propre parcours opéré par Pierre Bourdieu. l’explication des situations ou des actions par des motifs psychologiques. mais on sait aussi que les propriétés pertinentes pour sa sociologie sont autant des propriétés incorporées qu’objectivées. dans sa conception. c’est-à-dire nécessaires à l’explication et à la compréhension sociologiques. je m’oblige (et m’autorise) à retenir tous les traits qui sont pertinents du point de vue de la sociologie. et ceux-là seulement » (p. 11-12). Il écrit ainsi d’emblée : « En adoptant le point de vue de l’analyste. énoncée aussi honnêtement que possible. autant dispositionnelles qu’institutionnelles ou matérielles. L’autobiographie ne pouvait donc être. comme s’il s’agissait de n’importe quel autre objet » (p. On voit bien que Pierre Bourdieu cherche le plus possible à éviter le pathos. autant subjectives qu’objectives. les différentes conditions sociales de production de sa personne. institutions . 45 La première question que l’on peut se poser est. R. 12). celle de savoir où commencent et où s’arrêtent l’explication et la compréhension sociologiques. que la description de soi pris et sans cesse formé dans un tissu de relations sociales. il est sans doute beaucoup plus difficile de conduire son auto-analyse d’un point de vue dispositionnel que du point de vue des propriétés déjà objectivées (professions et niveaux de diplôme de ses parents. mais qui fournissait.

114). scolaires ou professionnelles. nature et volume du capital scolaire possédé. un directeur d’école primaire. sa femme Mary. des plus fortes aux plus faibles. etc. qui caractérisaient son patrimoine individuel de dispositions. etc. des situations ou des figures typiques (dans le cas de R. de son épouse. un professeur de l’université de Leeds. sa mère. des relations.fréquentées. amicales. son oncle Walter. ses tantes Ethel et Annie. cela ne rend pas la tâche facile. Hoggart. Pierre Bourdieu évoque lui-même les conditions relationnelles dans lesquelles il a commencé à prendre conscience de ses dispositions : « J’ai découvert peu à peu. surtout peut-être à travers le regard des autres. Comme le regard des autres et ce que l’on apprend alors de soi et sur soi dépendent des propriétés de ceux que l’on fréquente et de la nature des liens qui sont noués.). est de savoir ce que précisément Pierre Bourdieu souhaitait expliquer et comprendre. Une bonne manière de procéder pour se saisir soi-même consiste à s’efforcer de décrire le plus précisément possible des pratiques.). mais encore insuffisamment (ce n’était qu’une esquisse) pour que l’on puisse émettre des hypothèses sur les dispositions principales et secondaires. 46 L’autre question. son père. S’agissait-il de rendre raison d’une trajectoire sociale dans son ensemble ou de la seule trajectoire intellectuelle ? S’agissait-il plutôt de donner des éléments d’explication de la nature de sa conception sociologique ? Selon la réponse que l’on apporte à cette question de l’objet. Pierre Bourdieu le fait à quelques reprises (à propos de l’expérience de l’internat par exemple). on sera plus ou moins gêné de ne trouver aucune information sur les propriétés sociales de ses amis (aux différents moments de sa vie). positions professionnelles successivement occupées. sa grand-mère paternelle. Richard Hoggart livre ainsi au lecteur une multitude de récits de scènes ou de situations familiales. qui reste en suspens. de ses adversaires intellectuels (et notamment sociologues) ou encore de ses . les particularités de mon habitus » (p.

de tout ce qui « fait savant ». Dans un livre hommage à Pierre Bourdieu. . et au fond. mais aussi avec Jacques Bouveresse. à une formation scolaire semblable et à une position institutionnelle finale commune) et les différences (l’un étant philosophe et l’autre sociologue. une grande partie de sa trajectoire intellectuelle est incompréhensible sans la prise en compte des propriétés sociales. Pierre Bourdieu a tendance à homogénéiser et à réifier un groupe qui s’est formé et transformé en trente ou quarante ans de collaborations.. ceux qui l’ont connu à ses débuts dans le métier de sociologue ou ceux qui s’en sont rapprochés plus tardivement. complexe. Bourdieu. 25). scolaires et institutionnelles de l’ensemble de ceux qui ont travaillé plus ou moins durablement « avec ».. savant et politique. mais n’est en définitive qu’un dérèglement du langage ordinaire. [ces grandes idées ou ces grandes théories] sont en réalité le produit de confusions et d’illusions qui sont d’un type assez élémentaire » (p. qui partageait avec lui une « méfiance instinctive » à l’égard de certaines « grandes idées » ou « grandes théories philosophiques [6][6] J. alors qu’il était déjà très consacré scientifiquement. parlant de « notre groupe de recherche » ou « du groupe que j’ai formé » (p. ils n’ont donc pas été soumis aux mêmes effets de champs) entre deux savants. 32). Cousinage 2 : Bourdieu/Bouveresse 47 Proximité avec Richard Hoggart. à l’égard de tout ce qui relève du verbiage théorique. Agone. « au côté de » ou « pour » lui.. profond.divers collaborateurs – ceux qui l’ont « quitté » comme ceux qui sont restés. son collègue philosophe au Collège de France. Or. ». Sur ce dernier point. Bouveresse. 48 L’intérêt de cet ouvrage est de faire apparaître les proximités (liées à des origines sociales analogues. J. Bouveresse écrit que « sous des dehors de sublimité et de profondeur inégalables.

Bouveresse avoue tout d’abord son scepticisme spontané quant à la « possibilité de parvenir. J. Pierre Bourdieu – vivant son passage de la philosophie (discipline reine à l’époque de sa formation) à la sociologie comme un déclassement symbolique – reconnaît que sa manière de toucher à tout et d’étudier des objets très variés (avec des « dispositions éclectiques » et une « humeur « papillonne »). 90). 51 J. Au risque. la plupart du temps. 89). malgré le fait qu’il ait eu la volonté de se construire contre « tout ce que représentait pour [lui] l’entreprise sartrienne » (p. 50 Les différences sur fond de profondes ressemblances permettent ainsi au lecteur de voir comment des dispositions morales et intellectuelles très communes (même si jamais totalement identiques) peuvent néanmoins déboucher sur des divergences d’appréciation sur des points importants. La lecture de Pierre Bourdieu et le dialogue régulier avec lui l’a néanmoins amené à réviser son jugement : « Aussi ai-je été obligé. dans le domaine de la connaissance sociale et politique. admet-il volontiers. plus exigeant et aussi plus hasardeux » (p.49 Côté différences assez facilement objectivables. L’un de ces points concerne le rapport entre la connaissance rationnelle du monde et sa transformation politique. « de laisser parfois des programmes de recherche plutôt que des recherches accomplies » (p. était une façon de réaliser « les ambitions démesurées de l’intellectuel total ». 37). on constatera tout d’abord que les deux chercheurs n’ont pas « réagi » de la même façon à la figure de la « grande ambition philosophique » que représentait Sartre : d’un côté. même si « sur un autre mode. 10). de penser contre une inclination naturelle pour me convaincre qu’il est réellement possible d’en savoir - et d’en savoir sur un mode qui peut être qualifié de scientifique – . Bouveresse a préféré abandonner totalement ce genre d’ambition . à des constructions théoriques à la fois ambitieuses et convaincantes » (p. de l’autre.

à mon sens. mais continuent à agir de même [8][8] Idem. par exemple. p. à la résignation et au cynisme. 76). dans Rationalité et cynisme. un point sur lequel il demeure dubitatif est la question du rôle de la connaissance de la réalité sociale pour changer l’état des choses existant. mais. sur ce point. 10). Pierre Bourdieu. plus réaliste sur le fonctionnement des dispositions mentales et comportementales que ne l’était. 52 En soulignant le fait que la transformation des dispositions à penser ou à croire n’entraîne pas nécessairement une modification analogue des dispositions à agir [9][9] C’est le genre de distinction opérée et explicitée. 17. dans les faits.. Bouveresse. Jacques Bouveresse se révèle.beaucoup plus sur la réalité sociale qu’on n’est généralement disposé à l’admettre » (p. encourager non pas à un effort d’émancipation. 74). mais cela n’est malheureusement guère contestable. C’est sûrement choquant. savant et politique : « Bourdieu m’a dit à différentes reprises qu’il avait été profondément choqué par ce que j’avais écrit. Il expliquait dans un bel entretien avec Jean-Jacques Rosat que ce savoir « peut malheureusement très bien être utilisé simplement sur le mode de l’intériorisation cynique [7][7] J. Hachette Littératures. Le Philosophe et le réel.. Il reconnaît. […] Penser d’une certaine façon et agir d’une autre peut malheureusement aussi devenir un habitus et même constituer l’habitus moderne par excellence » (p. En ajoutant que cette cohabitation de dispositions discursives critiques et de dispositions à agir ordinairement conservatrices pourrait bien être une propriété centrale des patrimoines individuels de dispositions caractéristiques de .. ». rester « plutôt sceptique sur les résultats auxquels a conduit jusqu’à présent la sociologie critique des médias » (p.. En revanche. au contraire.. à propos de la façon dont une meilleure connaissance comme celle que nous devons à la sociologie et aux sciences humaines en général peut. Et il réitère cette analyse dans Bourdieu.. » et que les acteurs « finissent peut-être par penser autrement.

p. 54 Si des cousins sociaux et intellectuels parlaient et débattaient de ces questions sans que cela n’entame la force de leur amitié.. • 55 BERNARD LAHIRE Notes [1] Sur ce point. La Culture des individus. [2] . alors l’ensemble très varié des chercheurs en sciences sociales qui ont trouvé de quoi s’enrichir à la lecture de l’œuvre de Pierre Bourdieu devraient pouvoir aussi y parvenir. Il écrit ainsi : « Mais il reste encore.Seuil. Bouveresse a bien mis en évidence l’existence de. 21-24.. après avoir justifié le droit à la critique radicale. et ma tendance à faire preuve. Bouveresse dissociant beaucoup plus que ne le faisait Bourdieu la tâche de connaissance du monde. à décider de l’attitude à adopter à l’égard de tentatives de réforme qui.. de l’action de transformation de ce monde. Mais il acceptait sans difficulté la façon dont j’essayais de concilier le radicalisme dans la critique philosophique ou satirico-philosophique avec le pragmatisme et l’acceptation du principe du moindre mal dans l’action. Bourdieu savait que lui et moi n’étions pas d’accord et faisions des choix différents sur ce point. 53 De la même façon..nos sociétés [10][10] J.. voir l’ouvrage posthume de P. d’une indulgence nettement plus grande que la sienne pour la « mollesse » social-démocrate » (p. Lahire. sur ce genre de sujet comme sur bien d’autres. Dissonances culturelles. il ouvre de nouvelles pistes de recherche aux sociologues dispositionnalistes [11][11] B. BOURDIEU. Esquisse pour une auto- analyse. par définition. ne le sont pas. il peut combiner un radicalisme critique en philosophie et un plus grand pragmatisme politique.. au nom du réalisme. 14). 2004. J.

P. Bilan critique. p. [3] « Il y a aussi un refus de la complaisance psychologique à se raconter. 6. Agone. Science de la science et réflexivité. BOURDIEU. Raisons d’agir. 2001. p. Bourdieu. « L’autre Bourdieu ». DELSAUT. p. numéro spécial 2002. 189. 2002. printemps/été 1996. Cahiers d’études berbères n° 27-28. Belin.). RIVIERE. [5] AWAL. [1] P. [6] Sciences humaines. 2003.. [12] J.). CARLES. Cours du Collège de France 2000- 2001. Presses Universitaires de France. 2002. [3] Ces débats sont en cours de publication aux éditions Fayard. Le bal des célibataires. BOURDIEU. 2004. Rencontres avec Pierre Bourdieu. Crise de la société paysanne en Béarn. p. [4] À paraître chez Odile Jacob.). DELSAUT et M. La sociologie est un sport de combat. Flammarion. op. « L’œuvre de Pierre Bourdieu. 78-86. Le Temps des cerises. cit.. op. BOURDIEU. Bibliographie des travaux de Pierre Bourdieu. qui est une tradition interne de notre groupe : ne pas s’épancher. -C. [9] Voir P. MAUGER (dir. « Actuel Marx ». 127-128. [7] J. Éditions de la Maison des sciences de l’homme. BOURDIEU. [2] P. 10-14. Seuil. 2 h 30.P. Les sociologues critiques du capitalisme. [4] « Entretien avec Abdelmalek Sayad. Propos recueillis par H. p. LAGRAVE (dir. [10] P. Esquisse pour une auto-analyse. ARLAOUI ». p. 19. savant et politique. Travailler avec Bourdieu. En hommage à Pierre Bourdieu. ENCREVE et R. « Entretien sur l’esprit de la recherche » in Y. Esquisse pour une auto-analyse. 2003. BOURDIEU et Y. Ce qui est une façon de se respecter et de respecter ». [8] G. Quel héritage ? ». Sociologie. LOJKINE (dir. Mars. BOUVERESSE. Suivi d’un entretien sur l’esprit de la recherche. 184-220. . -M. [11] P. film réalisé en 2001. 2004 (à paraître). cit. 2002.

Éditions de l’Éclat. LAHIRE. Actes de la recherche en sciences sociales n° 62/63. 1998. la façon dont on pense n’a guère d’incidence sur celle dont on agit. Nathan. HOGGART. 17. J. p. d’un projet ». 2002. 16. BOUVERESSE. Marseille. 2004. Les Éditions de Minuit. Combas. savant et politique. p. le hasard. p. 69. . 1970. BOURDIEU. [11] B. BOURDIEU « L’illusion biographique ». BOUVERESSE. Le Philosophe et le réel. Bouveresse a bien mis en évidence l’existence de ce thème dans l’œuvre de Musil : « Musil caractérise la Cacanie comme un pays où. [4] Ouvrage traduit en français sous le titre La Culture du pauvre. Seuil. 2003. [9] C’est le genre de distinction opérée et explicitée dans B. Bourdieu. Hachette Littératures. p. 2004. [6] J. ». [8] Idem. Dissonances culturelles et distinction de soi. 5. [5] R. Portraits sociologiques. 1993.[1] P. qui peut et doit être appréhendé comme expression unitaire d’une “intention” subjective et objective. inversement. Hautes Études/Gallimard/Seuil. un ensemble cohérent et orienté. p. 1991. LAHIRE. p. Robert Musil. p. 33 Newport street. Esquisse pour une auto-analyse. la façon dont on agit n’implique rien ou pas grand-chose quant à la façon dont on pense et. 28 janvier-3 février 2004. la moyenne et l’escargot de l’histoire. 92. [10] J. 258. de façon plus évidente que partout ailleurs. BOUVERESSE. Autobiographie d’un intellectuel issu des classes populaires anglaises (titre original : A local habitation). [2] On peut penser que Pierre Bourdieu renvoie implicitement ici à un article intitulé « L’illusion biographique » et dans lequel il critique notamment le présupposé selon lequel « “la vie” constitue un tout. L’Homme probable. Agone. 25. 32. [7] J. [3] Les Inrockuptibles n° 426. p. Dispositions et variations individuelles. 1986. La Découverte. La Culture des individus. P.