FEUILLE DE CALCUL Réf.

document SX011a-FR-EU Feuille 1 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Exemple: Poutre non retenue soumise à des
moments d'extrémités
Cet exemple détaille la vérification d'une poutre simplement appuyée
soumise à des moments d'extrémités. La poutre n'est maintenue
latéralement qu'aux points d'appui.

1 1
MA MB= −ψ MA

A B

1 : Maintien latéral

Avec 0 ≤ ψ ≤ 1

Par convention, un moment appliqué est de signe positif lorsqu’il s’exerce
dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, comme indiqué sur cette
page. Dans cet exemple, les moments sont donc négatif à l’extrémité A et
positif à l’extrémité B.
Pour ce qui est des moments de flexion internes, on considère, par convention,
qu’un moment positif produit un effort de compression dans la semelle
supérieure. ψ est le rapport entre les moments de flexion qui s’exercent aux
deux extrémités. Dans cet exemple, sa valeur est positive.

La poutre est un profilé laminé en I en flexion par rapport à son axe fort. Elle
n'est maintenue latéralement qu'aux points d'appui. Cet exemple comprend :
- la classification de la section transversale,
- le calcul de la résistance à la flexion, y compris la méthode
simplifiée pour le déversement,
- le calcul de la résistance au cisaillement,
- le calcul de la flèche à l'état limite de service.
Les sections transversales de classe 4 ne sont pas traitées.

Coefficients partiels de sécurité
• γG = 1,35 (charges permanentes) EN 1990
• γQ = 1,50 (charges variables)
• γM0 = 1,0 EN 1993-1-1
§ 6.1 (1)
• γM1 = 1,0
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 2 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Données
Calcul d'une poutre non mixte d’un bâtiment multi-étagé, en fonction des
données fournies ci-dessous. On considère que la poutre n'est maintenue
latéralement qu'à ses extrémités.

• Portée : L = 9,80 m
• Moment d’extrémité (A) résultant de la charge permanente :
MG,A = -5 kNm
• Moment d’extrémité (B) résultant de la charge permanente :
MG,B = 5 kNm
• Moment d’extrémité au niveau de l’appui (A) résultant de la charge
variable : MQ,A = -55 kNm
• Moment d’extrémité au niveau de l’appui (B) résultant de la charge
variable : MQ,B = 35,2 kNm

• Nuance d'acier : S355

Calcul avec le profilé IPE 500 – Nuance d’acier tf
z Euronorme
S355 19-57
Hauteur h = 500 mm tw

Largeur b = 200 mm y y
h
Epaisseur de l'âme tw = 10,2 mm
Epaisseur de la semelle tf = 16 mm
Congé de raccordement r = 21 mm
z
b
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 3 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Aire de la section A = 115,5 cm2
Moment d'inertie par rapport à l'axe y-y Iy = 48200 cm4
Moment d'inertie par rapport à l'axe z-z Iz = 2142 cm4
Inertie de torsion It = 89,29 cm4
Inertie de gauchissement Iw = 1249000 cm6
Module élastique par rapport à l'axe y-y Wel,y = 1928 cm3
Module plastique par rapport à l'axe y-y Wpl,y = 2194 cm3
Rayon de giration par rapport à l’axe z-z iz = 4,31 cm

On néglige le poids propre.

Combinaison à l'ELU (Etat Limite Ultime) :
Moment fléchissant au niveau de l’appui (A) :
-(γG MG,A + γQ MQ,A) = -[1,35 × (-5) + 1,50 × (-55)] = 89,3 kNm EN 1990
§ 6.4.3.2
Moment fléchissant au niveau de l’appui (B) :
Expression
γG MG,B + γQ MQ,B = 1,35 × 5 + 1,50 × 35,2 = 59,5 kNm 6.10
Rapport des moments fléchissants s’exerçant aux extrémités :
ψ = 59,5 / 89,3 = 0,666

Diagramme du moment
A B

Le moment maximal s’exerce au niveau de l’appui A :
My,Ed = +89,3 kNm

Diagramme de l'effort tranchant

A B

L’effort tranchant est constant le long de la poutre :
Vz,Ed = (89,3 – 59,5) / 9,80 = 3,04 kN
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 4 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Limite d'élasticité
Nuance d'acier S355 EN 1993-1-1
2 Tableau 3.1
L'épaisseur maximale est de 16 mm < 40 mm, donc : fy = 355 N/mm
Remarque : L'Annexe Nationale peut imposer soit les valeurs de fy tirées du
Tableau 3.1, soit celles de la norme du produit.

Classification de la section :
235 EN 1993-1-1
Le paramètre ε est fonction de la limite d'élasticité : ε = = 0,81 Tableau 5.2
f y [N/mm 2 ]
(feuille 2
Semelle en console : semelle soumise à un effort de compression uniforme sur 3)

c = (b – tw – 2 r) / 2 = (200 -10,2 – 2 × 21)/2 = 73,9 mm
c/tf = 73,9 / 16 = 4,62 ≤ 9 ε = 7,29 Classe 1

Partie interne comprimée : âme en flexion pure EN 1993-1-1
Tableau 5.2
c = h – 2 tf – 2 r = 500 – 2 × 16 – 2 × 21 = 426 mm
(feuille 1
c / tw = 426 / 10,2 = 41,76 < 72 ε = 58,32 Classe 1 sur 3)
La classe de la section transversale est la plus élevée (c’est-à-dire la moins
favorable) des classes de la semelle et de l'âme, en l'occurrence : Classe 1
Ainsi, les vérifications à l'ELU doivent se référer à la résistance plastique de
la section transversale, puisque celle-ci est de classe 1

Résistance au moment
La résistance en flexion d'une section transversale s'obtient par : EN 1993-1-1
§ 6.2.5
Mc,Rd = Mpl,Rd = Wpl,y fy / γM0 = (2194 × 355 / 1,0) / 1000
Mc,Rd = 778,87 kNm
My,Ed / Mc,Rd = 89,3 / 778,87 = 0,115 < 1 OK

Coefficient de réduction pour le déversement
Pour calculer le moment résistant au déversement d'une poutre non maintenue
latéralement, il faut déterminer le coefficient de réduction pour le
déversement. Le calcul suivant permet de déterminer ce coefficient par le
biais d’une méthode simplifiée pour le déversement. Cette méthode évite
d’avoir à calculer le moment critique de déversement élastique.
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 5 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Élancement réduit
L’élancement réduit peut être obtenu à partir de la méthode simplifiée pour la
nuance d’acier S355 :
L/iz 980/4,31
λ LT = = = 2,675 Voir SN002
85 85

Dans le cas de profilés laminés, λ LT,0 = 0,4 EN 1993-1-1
§ 6.3.2.3 (1)
Remarque : l’Annexe Nationale peut fournir la valeur de λ LT,0 . La valeur
recommandée est de 0,4.
Donc λ LT = 2,675 > λ LT,0 =0,4

Coefficient de réduction
Dans le cas des profilés laminés, le coefficient de réduction pour le EN 1993-1-1
déversement se calcule à partir de : § 6.3.2.3 (1)
⎧ χ LT ≤ 1.0
1 ⎪
χ LT = 2
but ⎨ χ ≤ 1
φLT + φLT
2
− β λ LT ⎪⎩ LT λ 2LT

où : [ ( )
φLT = 0,5 1 + α LT λ LT − λ LT,0 + β λ LT
2
]
αLT est le facteur d'imperfection pour le déversement. Si la méthode pour les EN 1993-1-1
profilés laminés est appliquée, la courbe de déversement doit être choisie à Tableau 6.5
partir du Tableau 6.5 : Tableau 6.3
Pour h/b = 500 / 200 = 2,5 > 2 utiliser la courbe c (αLT = 0,49)
λ LT,0 = 0,4 et β = 0,75
Remarque : L’Annexe Nationale peut fournir les valeurs de λ LT,0 et de β.
Les valeurs recommandées sont respectivement 0,4 et 0,75.

On obtient : [
φ LT = 0,5 1 + 0,49 (2,675 − 0,4 ) + 0,75 × (2,675) 2 ] = 3,741

1
et : χ LT = = 0,150
3,741 + (3,741) − 0,75 × (2,675) 2
2
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 6 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

On vérifie ensuite : χLT = 0,150 < 1,0
2
mais : χLT = 0,150 > 1 / λ LT = 0,140
Donc : χLT = 0,140

Le coefficient f permet de prendre en compte l’influence de la distribution du EN 1993-1-1
moment sur la résistance au déversement de la poutre : § 6.3.2.3 (2)

[ (
f = 1 − 0,5 (1 − k c )1 − 2 λ LT − 0,8 )]
2
mais ≤ 1
EN 1993-1-1
où : ψ = 59,5 / 89,3 = 0,666 Tableau 6.6
1 1
kc = = = 0 ,9
1,33 − 0 ,33 ×ψ 1,33-0 ,33 × 0 ,666
Donc : f = 1 – 0,5 (1 – 0,90) [1 – 2 × (2,675 – 0,8)2] = 1,301 ≥ 1 d’où f = 1,0

On obtient : χLT,mod = χLT / f = 0,140 / 1,0 = 0,140

Moment résistant au déversement
Mb,Rd = χLT,mod Wpl,y fy / γM1
Mb,Rd = (0,140 × 2194000 × 355 / 1,0) × 10-6 = 109 kNm EN 1993-1-1
§ 6.3.2.1
My,Ed / Mb,Rd = 89,3 / 109 = 0,819 < 1 OK

Résistance au cisaillement
En l'absence de torsion, la résistance plastique au cisaillement dépend de l'aire
de cisaillement, qui se calcule grâce à l'expression suivante : EN 1993-1-1
Av,z = A – 2 b tf + (tw + 2 r) tf § 6.2.6 (3)
Av,z = 11550 – 2 × 200 × 16 + (10,2 + 2 × 21) × 16 = 5985 mm2

Résistance plastique au cisaillement EN 1993-1-1
§ 6.2.6 (2)
Av, z ( f y / 3 ) 5985 × (355 / 3 ) × 10−3
Vpl, z, Rd = = = 1226 kN
γ M0 1,0
Vz,Ed / Vpl,z,Rd = 3,04 / 1226 = 0,002 < 1 OK
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 7 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Remarquons qu'il n'est pas nécessaire de vérifier la résistance au voilement
par cisaillement lorsque :
EN 1993-1-1
hw / tw ≤ 72 ε / η § 6.2.6 (6)
Par sécurité, on peut prendre η = 1,0
hw / tw = (500 – 2 × 16) / 10,2 = 45,9 < 72 × 0,81 / 1,0 = 58,3

Vérification à l'État Limite de Service
Combinaison à l'ELS EN 1990
§ 6.5.3
Moment fléchissant au niveau de l’appui A :
-(MG,A + MQ,A) = -(-5 – 55) = 60 kNm
Moment fléchissant au niveau de l’appui B :
MG,B + MQ,B = 5 + 35,2 = 40,2 kNm

Flèche résultant des moments d’extrémités :
La flèche maximale se calcule à partir des valeurs des moments d’extrémités
et des propriétés de la poutre. L’emplacement de la flèche maximale est donné
par :
ψ +2
xmax = L
3 + 3(1 + ψ + ψ 2 )
0,67 + 2
xmax = × 9,8 = 4,739 m
3 + 3(1 + 0,67 + 0,67 2 )
La flèche maximale se calcule à partir de :
MA ⎡ψ − 1 3 1 2 2 +ψ ⎤
w= ⎢⎣ 6 L xmax + 2 xmax − 6 Lx max ⎥⎦
EI

60 ×106 ⎡ 0,67 − 1 1 2 + 0,67 ⎤
w= 4 ⎢
47393 + 47392 − 9800 × 4739⎥
210000 × 48200 ×10 ⎣ 6 × 9800 2 6 ⎦
= 5,9 mm
Cette flèche peut s’exprimer sous la forme L/1690

Remarque 1 : Il convient que le client spécifie la flèche maximale tolérée. EN 1993-1-1
L'Annexe Nationale peut préciser des valeurs limites. Dans le § 7.2.1
cas présent, on peut considérer que les résultats sont
pleinement satisfaisants.
FEUILLE DE CALCUL Réf. document SX011a-FR-EU Feuille 8 de 8
Titre Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments
d'extrémités
Réf. Eurocode EN 1993-1-1
Réalisé par Arnaud Lemaire Date Mars 2005
Vérifié par Alain Bureau Date Mars 2005

Remarque 2 : En ce qui concerne les vibrations, l'Annexe Nationale peut EN 1993-1-1
spécifier des limites concernant leur fréquence. Dans le cas § 7.2.3
présent, la flèche totale est tellement faible que le problème de
vibration ne se pose pas.
Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments d'extrémités
SX011a-FR-EU

Enregistrement de la qualité

TITRE DE LA RESSOURCE Exemple: Poutre non retenue soumise à des moments d'extrémités

Référence(s)

DOCUMENT ORIGINAL

Nom Société Date

Créé par Arnaud Lemaire CTICM 13/04/05

Contenu technique vérifié par Alain Bureau CTICM 13/04/05

Contenu rédactionnel vérifié par D C Iles SCI 24/8/05

Contenu technique approuvé par les
partenaires STEEL :

1. Royaume-Uni G W Owens SCI 7/7/05

2. France A Bureau CTICM 17/8/05

3. Allemagne A Olsson SBI 8/8/05

4. Suède C Mueller RWTH 10/8/05

5. Espagne J Chica Labein 12/8/05

Ressource approuvée par le G W Owens sci 07/7/06
Coordonnateur technique

DOCUMENT TRADUIT

Traduction réalisée par : eTeams International Ltd. 26/02/06

Traduction vérifiée par P-O. Martin CTICM

Ressource traduite approuvée par :