You are on page 1of 8

Chapitre 4

Les poulies

Les poulies servent à dévier la force, en l’occurrence la
tension dans une corde. Des montages utilisant une poulie T T
pour dévier une force ont déjà été présentés aux figures
2.4 et 2.5.

Une propriété intéressante des poulies survient lorsque
la force est déviée de 180¶ telle que que présentée à la fi-
gure 4.1 ci-contre. Dans ce montage, les deux brins de
corde passant par la poulie ont la même tension (en sup-
posant que la poulie soit sans masse et sans frottement)
et cette tension est orientée dans la même direction pour
les deux brins. Ce qui permet d’avoir une tension deux m
fois plus faible que le poids de la charge soutenue.

Dans ce chapitre nous étudierons cette propriété de
la poulie, ce qui nous conduira à la présentation du palan. P
Par ailleurs, nous définirons les notions de travail et Figure 4.1 – Une poulie
d’énergie potentielle gravitationnelle qui sont à la base du change la direction de la
principe de conservation de l’énergie mécanique, que nous force.

étudierons plus amplement au chapitre suivant.

35

1) Fm = T ≠ mg = mam . une masse est hissée à vitesse constante sur une hauteur h.4) La masse a alors fait un gain en énergie potentielle équivalent à Ug = mgh.1 La machine d’Atwood Cette machine. m monte) puis en isolant T dans les deux équations on trouve a.1) et (4. . a fait un travail Wg = ≠mgh puisqu’elle est orientée dans le sens contraire du déplacement. (4.3) À la figure 4. on écrit les équations des forces pour les deux masses M et m FM = T ≠ M g = M aM (4. ˛ (4.2) En remplaçant am par a et aM par ≠a (puisque si M tombe. Pour connaître l’accélération et la tension dans la corde.36 Physique des mécanismes 4. Comme il faut contrer la force gravitationnelle mg sur une distance h. Pour trouver T on procède de la même façon en isolant a dans les équations (4.2) 4.2 Travail et énergie potentielle Le travail est défini comme étant la force multipliée par le déplacement qui a lieu dans le sens de la force. sert à mesurer la seconde loi de Newton appliquée à la chute des corps.3. le travail effectué par le bras sur la masse est Wb = T h = mgh. W = F˛ · d. (4. La force gravitationnelle quant à elle. L’unité du travail est le Joule (1 J = 1 N·m). inventée par George Atwood en 1784.

3 – Le travail égale la force multipliée par le déplacement. . 1 M 2 h 2 M 1 T mg Figure 4.2 – Schéma de la machine d’Atwood. Les poulies 37 T T m M mg Mg Figure 4.Chapitre 4.

(4. (4.5 m. Si cette charge est hissée à vitesse constante son accélération est nulle. Le travail effectué en tirant sur la corde est un transfert d’énergie vers la masse qui acquiert cette énergie en énergie potentielle. La figure 4. L’équation des forces pour la masse m peut donc s’écrire Fm = 2T ≠ P = ma.6) 2 Avec ce palan.7) 2 Il y a conservation d’énergie. pouvoir soulever une charge avec une force plus faible que le poids de cette charge a un coût. L’énergie potentielle gagnée par la masse serait Ug = W T + W f avec Wf < 0.4 schématise une masse m soulevée par deux brins.8) . le brin de l’autre côté de la poulie attachée au plafond doit raccourcir de 1 m. Il a fallu pour ce faire tirer une longueur de corde de 2h avec une force T = 12 P . Chacun de ces brins passant par la seconde poulie raccourcira de 0. Si on tire 1 m de corde. S’il y avait du frottement dans les poulies. (4. On trouve donc comme valeur de T 2T ≠ P = 0 1 T = P. En soulevant la charge P d’une hauteur h. ce brin est également divisé en deux brins par la seconde poulie. (4. Par contre. une personne de 70 kg pourrait donc soulever des charges allant jusqu’à 140 kg en tirant sur la corde sans se soulever elle-même du sol. le travail effectué par ce frottement serait négatif (le frottement agit en sens opposé au déplacement).3 Le palan Le palan est un mécanisme qui sert à soulever des charges avec une force plus faible que le poids de la charge.38 Physique des mécanismes 4.5) où P = mg est le poids de la charge.5 m. Or. Le travail effectué par la force pour soulever la masse est bel et bien égal au gain d’énergie potentielle de la masse 3 4 1 WT = T (2h) = P (2h) = P h = mgh. on lui fait gagner une énergie poten- tielle Ug = P h. La charge ne sera donc soulevée que de 0.

Chapitre 4. Les poulies 39 T T T m P Figure 4. .4 – Le palan simple.

À moins d’indication contraire. le frottement est nul dans les mécanismes. T2 et T3 dans le T3 montage ci-contre. (b) Quelle force minimale doit-on exercer pour T2 soulever le poids de 50 N ? T1 50N 4.3 Quelle tension T doit-on appliquer pour monter le poids de 100 N (a) à vitesse constante et (b) avec une accélération de 2 m/s2 ? T 100 N .1 Calculez les valeurs de T1 à T5 si m = 15 kg. T3 T4 4.40 Physique des mécanismes 4. T1 T2 T5 m m 4.2 (a) Déterminez les tensions T1 .4 Exercices Dans ces exercices les poulies et cordages sont sans masse.

6 Déterminez l’accélération de chacune des masses m1 et m2 dans le montage ci-contre. Les poulies 41 4. quel est le travail fait par le frottement ? (d) Quelle longueur de corde l’ouvrier doit-il tirer 200kg pour lever la charge sur une distance de 5 m ? 4. L’homme tient l’autre extrémité du câble.Chapitre 4. La masse combinée de l’homme et de la sellette est de 80 kg.4 Un ouvrier se sert d’un palan pour soulever verti- calement une charge de 200 kg sur une distance de 5 m.5 m/s2 ? m1 4. (a) De combien l’énergie potentielle de la charge a-t-elle été augmentée en faisant ce travail ? T (b) Quel travail l’ouvrier fait-il sur la charge ? (c) S’il faut effectuer un travail de 11 kJ sur le pa- lan pour lever cette charge.5 Un laveur de vitres est assis sur une sellette suspendue à l’extrémité d’un câble. m2 . (a) Quelle doit être la force exercée par l’homme en tirant sur le câble s’il veut demeurer à la même hauteur ? (b) Quelle doit être la force exercée par l’homme en tirant sur le câble s’il veut s’élever avec une accélération de 1.

§ § § .