You are on page 1of 5

Les dermatoses professionnelles

Présenté par Dr Meziane

Pour le médecin

La dermatose professionnelle résulte directement ou indirectement du travail ou des
conditions dans lesquelles celui-ci est exercé

Classification :

 On distingue arbitrairement deux grands groupes de dermatoses : les dermites
d'irritation (appelées anciennement dermatoses orthoergiques) d'une part et,

 d'autre part, les dermatoses allergiques ou eczémas de contact allergique.

 Il faut savoir que les deux types coexistent le plus souvent : l'irritation favorisant
l'apparition de l'eczéma alors que le terme de dermite eczématiforme recouvre
souvent un certain nombre de dermites aussi bien d'irritation que d'allergies.

- Parmi les causes liées au travail lui-même on trouve les produits, outils et objets
professionnels.

-Parmi les conditions dans lesquelles le travail est exercé: l'utilisation des moyens de
protection (gants par exemple)

-les produits ou objets d'hygiène ou de prévention professionnelle (savon, pâte)

-l'ambiance professionnelle: vapeurs, poussières, pollens.

Diagnostic :

 L'interrogatoire est essentiel, il s'agit d'un interrogatoire professionnel qui doit
préciser les antécédents dermatologiques et d'atopie.

 - le début de l'apparition de la dermatose,

 - la chronologie d'apparition lésionnelle rythmée ou non par le travail,

 - la coexistence chez d'autres travailleurs de l'entreprise qui évoque le caractère
collectif

 - la topographie liée ou non au contact avec le produit.

l'étiologie :

 c'est le plus difficile; il faut retrouver l'irritant et/ou l'allergène.

 La démarche est la suivante : à travers l'interrogatoire, on s'attachera à rechercher
avec le patient les différents produits à incriminer afin d'orienter l'étape suivante, à
savoir les tests épicutané qui viendront confirmer ou infirmer l'hypothèse de départ.

 Il faut détailler l'activité professionnelle et le geste professionnel
Dermites d'irritation

 Caractéristiques principales des dermites d'irritation : elles surviennent pour tous les
sujets exposés à l'irritant avec un caractère collectif et ne dépendent pas de facteurs

 immunologiques. Elles apparaissent dans les premières heures après le contact et,
enfin, elles sont strictement limitées à la zone de contact avec l'irritant.

 Sur le plan clinique, la lésion se présente sous une forme de xérose avec fine
desquamation et disparition des empreintes digitales en cas d'atteinte des doigts
avec souvent une hyperkératose réactionnelle,

 Il faut noter qu'il n'y a pas de lésion à distance et que les tests épicutané sont
négatifs.

L' eczéma de contact allergique

 l'eczéma a la particularité de s'étendre au de la de la zone de contact, voire même
de provoquer des lésions à distance.

 Ce peut être un eczéma professionnel " aéroporté ", l'eczéma des paupières chez les
manipulateurs de vernis à ongle est l'un des plus démonstratif.

 L'eczéma est consécutif à l'application sur la peau d'une substance exogène agissant
comme un haptène. Le mécanisme immunologique est un mécanisme allergique de
type 4, d'hypersensibilité retardée à médiation cellulaire.

 Il nécessite une première phase de sensibilisation de 5 à 7 jours puis une deuxième
phase de réintroduction; cet haptène aux lymphocytes T.

Sur le plan clinique :

 l' éruption de l'eczéma évolue en 4 temps

 - érythème prurigineux,

 - apparition de vésicules associées ou non à un œdème ou à des bulles,

 - suintement,

 régression avec apparition de croûte et desquamation.

 Les limites de l'eczéma sont en général mal définies, émiettées où l'on ne voit pas
toujours des vésicules mais bien souvent des micro-érosions post-vésiculeuses.

 Le diagnostic d'eczéma de contact allergique est confirmé par des tests cutanés

Pour la prise en charge ultérieure en maladie professionnelle, la pratique des tests
cutanés à l'allergène professionnel est un des éléments essentiel.

Principales étiologies professionnelles :

 III.1. Dermatoses d'origine chimique

o III.1.1. Les dermatoses d'irritation.

Cliniquement on distingue principalement quatre formes :
 a) les brûlures chimiques par acides ou alcalins

 b) les pigeonneaux : en général, dus au chrome.

 c) les dermatites d'irritation aigus

 d) les dermites d'irritation chroniques ou dermites d'usure : la plus fréquente des
formes cliniques ; l'exemple type en est la dermite des ménagères

o III.1.2. Les dermatoses allergiques

a. Les eczémas .

Elles représentent l'entité étiologique la plus fréquente en milieu de travail. Les
principaux allergènes professionnels retrouvés en pathologie professionnelle sont :

1°.les métaux :

le chrome , le nickel ,Les autres métaux, le cobalt le mercure et les dérivés mercuriels.

2° - les antiseptiques et désinfectants

3° - Les antibiotiques

4° - Le caoutchouc

Le latex ou caoutchouc naturel surtout responsable d'urticaire

5° - Les allergènes des matières plastiques :

6° - Colorants organiques

La P P D ou paraphénylènediamine utilisée en coiffure pour les teintures capillaires.

 III 2 Dermatoses dues à des agents physiques
o III.2.1. Agents mécaniques
 1° Les callosités. Elles correspondent à une hyperkératose ; par exemple au
niveau des genoux chez les carreleurs.
 2°Le trichogranulome des coiffeurs . La pénétration de petits cheveux
coupés entre des espaces interdigitaux dans la peau donne lieu à des petits
nodules inflammatoires et douloureux.
o III.2.2. Ambiance hygrométrique

1)Dermites dues à la chaleur On retrouve des brûlures, des urticaires de contact à la
chaleur chez les fondeurs et les forgerons.

2) Dermites dues au froid, On retrouve des gelures, par surexposition au froid chez les
skieurs, les cyclistes).

o III.2.3. Rayonnements

1) Ultraviolets .

2)Rayonnements ionisants.

On distingue des radiodermites aigus et les radiodermites chroniques.
 III 3 Dermatoses professionnelles dues à des agents vivants :

III.3.1. Dermatoses d'origine virale

1) Herpès digital Le personnel soignant peut être concerné

2) La vaccine Elle est retrouvée dans les laboratoires de recherche ou l'on manipule un
pox virus et se présente sous forme d'une pustule au niveau du point d'inoculation.

3) Le nodule des trayeurs. C'est un élément saillant de couleur violacée et finement
squameux.

III.3.2. Dermatoses d'origine bactérienne

1) Surinfections des dermites professionnelles :

2) Le charbon :

3) La tularémie

4) Brucellose

III.3.3. Dermatoses d'origine mycosique

1) Pied d'athlète; retrouvé dans les professions nécessitant le port de chaussures de
sécurité.

2) Dermatophyties chroniques des mains chez les fermiers, les mineurs, les vétérinaires.

3) Onycomycose chez les employés d'abattoirs en contact avec les animaux

IV. Prévention :

1) Prévention collective

 Il faut réduire les contacts des travailleurs avec les produits irritants ou allergisants
et employer des procédés en circuit fermé, automatisation, substituer ou remplacer
certaines molécules chimiques, préconiser une bonne ventilation et une bonne
aspiration locale.

 Il faut multiplier les visites et études de poste afin d'identifier les gestes et
substances à risques.

2)Prévention individuelle

 Elle repose tout d'abord sur l'apprentissage de gestes professionnels corrects, éviter
de se rincer les mains dans les solvants comme c'est le cas fréquent des garagistes
ou de plonger constamment les mains dans des produits caustiques (détergents).

 ll faut aussi préconiser le port de vêtements de protection et de gants. Des gants en
cuir pour la protection contre l'agression mécanique mais il y a un risque d'allergie
au chrome ou aux produits de nettoyage des gants.

 Des crèmes barrières peuvent être proposées.
Hygiène individuelle de la peau :

 Il faut préconiser le savon à pH le plus proche de celui du pH cutané physiologique,
c'est-à-dire un petit peu inférieur à 7.

 Il faut traiter par dermocorticoïdes l'eczéma.

V. Réparation

 La réparation des dermatoses professionnelles est réalisée par l'intermédiaire de 45
tableaux, soit la moitié des tableaux des maladies professionnelles .

 Si la dermatose correspond à un des tableaux de maladies professionnelles, à savoir
désignation de la maladie, délai de prise en charge respecté et métier entrant dans
une liste des travaux limitative ou indicative, alors la dermatose peut être reconnue
et réparée au titre d'un tableau.

 Le tableau des maladies professionnelles (TRG n° 65) est spécifique des lésions
eczématiformes de mécanisme allergique