You are on page 1of 17

TD Systèmes d’Informations des Entreprises

1 ) MERISE :

- Méthode de conception et de développement de SIE
- SIE Ensemble des informations organisées, structurées au sein d’une organisation
particulière et visant un but.
- Evolution de MERISE MERISE II ( Pour gérer la complexité des organisation s )

- Méthode systémique Méthode analytique

On prend un problème Un problème à traiter
dans sa globalité - Traitement des sous-problèmes
- Restitution dans un ensemble plus
Définit des domaines comple
d’applications

2 ) Modélisation :

Modèle : Représentation de la réalité à l’aide de symbole

Approche progressive de la complexité d’un problème :

Communication
( Flux ) ( 1 ) Données ( 2 ) Traitements ( 3 )

Conceptuel
( QUOI ) MCC MCD

Organisation
( QUI / QUAND )
MPD
Modèle
Physique Relationnel

( 1 ) Echange d’informations entre acteurs ( Porteur de données )
( 2 ) Nature, organisation, relation entre données
( 3 ) Les actions réalisées sur les données

Page 1

2.1 Domaine d’étude : Ensemble des traitements homogènes réalisés dans le domaine Ex : Traitement des commandes / Traitement des règlements des clients 3.Acteur externe : au SIE de l’entreprise Ex : Client / Fournisseurs / Etat / Sous-traitants .2. Ex : Gestion financière 3.3 Flux : Elément porteur d’information échangé entre les acteurs Ex : Bon de commande 3.Domaine connexe : Avec lequel le domaine principal interagit. TD Systèmes d’Informations des Entreprises 3 ) Modélisation des flux : 3.3 Schéma conceptuel de flux : .2 Concepts : 3. 3.2.DFC de niveau 2 On éclate chaque activité en tâche en relation avec l’extérieur A/T Acteur / Tâches A/ T Page 2 .1 Objectif : Représenter les mouvements des données à l’intérieur d’un Système d’Information et l’environnement.Modèle de contexte Il représente le domaine d ‘étude et l’extérieur Domaine d’activité .Acteur interne : interne au domaine étudié .2 Poste de travail : Acteur ( Personnes physiques ou morales ) .Diagramme des flux conceptuel de niveau 1 ( Zoom du domaine d’étude ) traitant des a ctivités et des échanges entre activités Act Act Act .

Réalisation du MMC ( acteur + n° des flux ) MCD : Démarche de conception d’une application BDD Un besoin émis Objectif Règles de gestion Définition des sorties Etablissement Création du MCD Dictionnaire des données N° Nom Désignation Type de données + Longueu 1. Pas de données calculées Page 3 . Lister les acteurs ( Qui est amené à agir sur le système ) 2. Pas de synonyme Règles 3. Pas de polysème 4. TD Systèmes d’Informations des Entreprises MCC : 1. Etablir la liste des flux ( Toutes les informations échangées ) 3. Unicités des données 2.

Affecter les propriétés aux entités a. Affecter des propriétés aux relations Ce qui permet d’identifier de manière unique une « quantité commandée » c’est le couple DF ( N° Commande.Deux propriétés A et B sont en dépendance fonctionnelle ssi pour toute valeur de A il existe une unique valeur de B. j’ai une dépendance fonctionnelle pour la ville du client correspondante. Définition des cardinalités des relations ( Quantifier les relations dans les deu x sens ) MIN : 1 Un client passe commandes MAX : n MIN : 1 Une commande est passée clients MAX : 1 ⇒ Occurrence d’une relation : Association d’occurrence des entités liés Ex : Relation Passer : Toutes les commandes passées avec la mention du client correspondant ) ( Association des deux clés des entités ) Page 4 . Relation ( associer des occurrences entre elles ) . Ex : N° Client ( A ) Ville Client ( B ) Pour un numéro client donné. Affecter les autres propriétés en respectant la règle de dépendance fonctionnelle . Nommer les relations . Propriétés identifiant Ce qui permet de représenter de manière unique chaque entité ( Garantie l’unicité d’un élément de l’entité ) b. TD Systèmes d’Informations des Entreprises MCD : Exercice 1 : ( COMMANDES / CLIENTS / PRODUITS / TRANSPORTEURS ) 1. N° Produit ) Quantité commandée . Recherche des entités 2. ⇒ On parlera de l’occurrence de l’entité Occurrence d’une entité Un élément de l’entité ( Ex : Client DURANT ) 3.

1 1. n 0. 1 LIBELLE PRODUIT PASSER SOCIETE CLIENT PRIX UNITAIRE VILLE CLIENT QUANTITE STOC 0. n TRANSPORTEUR COMMANDE NUMTRANSPORTEUR SOCIETE TRANSP NUMCOMMANDE VILLE TRANSP Page 5 . n Etre livré Regrouper Qté cmd 1. n 1. TD Systèmes d’Informations des Entreprises PRODUIT CLIENT NUM PRODUIT NUM CLIENT 1.

TD Systèmes d’Informations des Entreprises Typologie de relations ( Standard ) Structure de données d’un MCD 1.n 0. n au maximum FACTURE PRODUIT 1. Relation CIF ( Contrainte d’Intégrité Fonctionnelle ) 1. 0 au minimum Commande Représentant 0. n N° Cmd N°Représent Page 6 .1 1. 1 sur une des pattes de relations PRODUIT GENRE 1. n N° Facture N°Produit Seule une relation CIM peut comporter des propriétés C’est le couple ( N° Facture. N° Produit ) Quantité DF Exemple de propriétés : % de remise sur un produit car il concerne une ligne de facture 3. Relation CIM ( Contrainte d’Intégrité Multiple ) 0.1. Relation ALT ( ALTernative ) 0. 1 .0. n CIF N° Produit N°Genre Garantie d’existence 2. .1 0.

1 Un produit est remplacé par 0 ou 1 principa Exemple : 0. n Comme c’est une CIM. Réflexivité Un employé dépend de personne ou d’un responsable 0. TD Systèmes d’Informations des Entreprises 4.n PRODUIT Remplacer N° Produit 0. n PRODUIT Est composé de N° Produit Quantité 0.1 EMPLOYE Dépend N° Employé Liste des salariés avec leur che 0. n Un salarié peut avoir soit personne soit plusieurs subordonnés Exemple : Un produit peut remplacer aucun ou plusieurs 0. on peut mettre une propriét Sous-produit Produit P1 P2 P3 P1 5 2 P2 P3 Page 7 .

n Type d’activité Travail réalisé 0. N°Engin.N° Sall Nb Heure DF Exemple : Gestion de chantier JOUR ENGIN CHANTIER Date N° Engin N° Chantier 0. N°Activité Quantité DF Page 8 . le bulldozer F 324 a réalisé sur un chantier C034.N° Cours . Relation n-aires Lorsque l’on met en œuvre dans une relation plus de deux entités PROF COURS 0.n 0. n SALLE N° Sall N° Prof . TD Systèmes d’Informations des Entreprises 5. n N° Prof N°Cours Nb heure 0. N° Chantier. u déblaiement de 300 m3. DF entre les quatre éléments et la quantité Date.n N° activité Quantité Exemple d’occurrence de la relation Le 15/01/2001.n 0.n 0.

n 1. n Commande N° Restaurateur N° Produit Quantité Date d’acha ? . TD Systèmes d’Informations des Entreprises 6. n RESTAURATEUR PRODUIT 1. Pour représenter la liste des achats d’un même pro duit par le restaurateur à différentes dates ( Historique ) On est obligé d’ajouter une entité date. N° Restaurateur.En propriété de la relation ? N° Restaurateur. N° Produit Date DF ⇒ Un restaurateur achète un produit à une date. N° Produit. Relation de type DATE ( Planning ) DATE 0. n N° Prof N° Pièce 1. n DATE Page 9 . Date Quantité DF Exemple : Acteur FILM 1.n 1. n N° Acteur N° Film Date PROF Pièce de théâtre 1.n 0.

Héritage Société qui travaille avec des tiers ( Clients . Exemple : Ordinateur N° Séri Marque Processeur Stockage Vitesse Capacité Page 10 . fournisseurs ) TIERS SUR TYPE ( Caractéristique commune aux clients et aux N°Tiers fournisseurs ) CLIENT FRS SOUS TYPE N°Client N°Frs ( Caractéristiques spécifiques à chaque objet ) Les sous-types héritent des propriétés du sur-type. TD Systèmes d’Informations des Entreprises 7.

n Relever 1. n Région Données éco ANNEE 0. 1 Concerner Verser 0. n Informations 1. n N°Région 0.1 Année Chiffre 2 Dépend 0. 1 1. 1 1.1 Durée attribution 1. 1 SUBVENTION N°Demande 0. n Chiffre1 1.n n-ième REGION 0.n DEMANDE 0. n Pay Page 11 . TD Systèmes d’Informations des Entreprises Correction Contrôle n°1 : SECTEUR REGLES N°Secteur N°Règles Secteur Libellé Description 0.1 Libellé N°Subvention ou Montant demandé Intitulé 1. n 0.n 1.n 0.n PIB PAYS Endettement Population N°Pay 0.

n 0. Totalité ( OU inclusif ) 0. n Rattache 0. TD Systèmes d’Informations des Entreprises Extension du MCD ( MCD analytique ) 1. Inclusion : 0. n 0. Contraintes ensemblistes a. n STAGIAIRE STAGE T Candidat 0. n Un stagiaire es soit inscrit. n STAGIAIRE STAGE X Candidat 0. n Inscrit 0. Héritage 2. n 0. n Un stagiaire es obligatoirement : o soit inscrit o soit candida o ou les deux c. n EMPLOYE SERVICE I Responsabl 0. n Un employé ne peut pas être responsable d’un service s’il n’est pas rattaché à ce service. b. Exclusion 0. soit candidat mais jamais les deux Page 12 . n Inscrit 0.

jamais deux et jamais aucun. TD Systèmes d’Informations des Entreprises d. n ( On note XT ou + dans le losange ) Un stagiaire es obligatoirement soit inscrit. Egalité Rattache SERVICE EMPLOYE = SITE Responsabl o Un employé rattaché à un service dépend d’un site o Un employé dépendant d’un site est rattaché à un service e. n 0. n STAGIAIRE STAGE XT Candidat 0. n Inscrit 0. soit candidat. Partition ( OU Excl sif ) Totalité + Exclusion 1 des 2 l’un ou l’autre ou les 2 0. Page 13 .

Ville } Page 14 . TD Systèmes d’Informations des Entreprises 1 Cadre de Travail : Problème Représentation du réel perçu ⇒ Création du MCD ( Objet et Relation ) Traduction Modèle Relationnelle ( Modèle Logique de Données ) ( Mise en œuvre dans un Système Informatique ) 2 Règles de Traduction : Support : Feuille Gestion de Commande Règle 1 : Entité MCD CLIENT N°Client Ville Mode Graphique Table relationnelle CLIENT MR N°Client Ville Champs Clé primaire Mode Textuel CLIENT {N°Client.

Ville } COMMANDE { N°Commande. TD Systèmes d’Informations des Entreprises Règle 2 : Traduction d’une CIF( 1.*. Prénom COMMANDE [ N°Commande.*-* ) Exemple : COMMANDE et CLIENT CLIENT CMD 0.1 . Date. 1 N°Com N°Cmd Nom … Prénom COMMERCIAL { N°Commercial.*) Commercial CMD 0. #N°Commercial } Remarque : Il n’y a pas d’intégrité référentielle au niveau physique Page 15 . Nom. Date.1 . n 1. #N°Client } Clé étrangère CLIENT Commande N°Client Jointure N°Cmd Ville Date N°Client Remarque : L’intégrité référentielle : on doit associe un client à une commande au niveau physique Règle 3 : Traduction d’une relation alternative ( 0. n 0. 1 N°Client N°Cmd Ville … CLIENT { N°Client.

Libellé. Date Naissance. TD Systèmes d’Informations des Entreprises Règle 4 : Traduction d’une CIM ( *. Remise. Condition } Les sous-types possèdent la même clé primaire que le sur type. Type Règle } ENTREPRISE { N°Client. n 0.3 La table relationnelle prend. les propriétés de l’association 4. #N°Produit } 5 Héritage : Commande PRODUIT 1. Quantité.1 CLIENT Contrainte d’exclusivit Sur type CLIENT { N°Client.n ) Commande PRODUIT 1. n 0.*.Date.4 La clé primaire de la table est composée des deux clés étrangères rapatriées Autre forme pour la table : Ligne_Commande { N°Ligne. Page 16 . s’il y en a.Prix.… } PRODUIT { N°Produit. n Sous type 0. Société. #N°Produit. Quantité } Les Clés étrangères sont les clés primaires des deux tables liées 4.… } 4.n . n 4. #N°Commande.1 Chaque entité devient une table relationnelle COMMANDE { N°Commande.2 L’association devient une table relationnelle Ligne_Commande { #N°Commande. Ville } PARTICULIER { N°Client.

Remise. Ville } COMMANDE { N°Commande. Société.Date. Libellé. Prénom Cas IMI : EMPLOYES { CodeEmployés. Prix } LIGNE_COMMANDE {#N°Commande. Date. # NumService } REALISATION { #CodeEmployés. TD Systèmes d’Informations des Entreprises MLD Complet : PARTICULIER { N°Client. Condition Règle ent } CLIENT { N°Client. Type Règlement } ENTREPRISE { N°Client. Nom. NomProjet. #NumService } SERVICE { NumService. Prix } COMMERCIAL { N°Commercial. NomService } Page 17 . NbHeures } PROJET{ CodeProjet . Nom employé. #CodeProjet .…. #N°Client.…. #N°Commercial } PRODUIT { N°Produit. # N°Produit.