You are on page 1of 3

COMPTE-RENDU

Conseil d’administration
Mercredi 29 Mars 2017

Excusés : P. Aeschbach.,
Tour de table : A. Keusseyan, E. Collaudin, J.C. Tatu, X. Lejczyk, B. Cancoin,
C. Minot, A. Duchamp, M. Hélène Agnès, Hervé Aucagne

►Courrier

MFR de Charentay : Invitation à l’AG le Jeudi 6 Avril à 18h30. Hervé et Arlette ont
représenté HPB.

►Divers

 Tous Cap a participé aux Jeux Mondiaux d’hiver Spécial Olympic à Graz en Autriche du 14 au 25
Mars. Les 4 athlètes sont revenus avec beaucoup de médailles. Un financement participatif Ulule
a été très positif a subventionné le déplacement du coach. Pour suivre cet exploit sportif, des
photos sont disponibles sur Facebook à l’adresse ;https://www.facebook.com/Tous-Cap-aux-
Jeux-mondiaux-dhiver-Special-Olympics-246983149080512/
 Liste de contact HPB semble un peu restreinte. Nous essaierons d’ élargir les invitations lors de
la prochaine l’AG.
 Le changement d’adresse à la Préfecture n’est toujours pas officiel. Il y a un problème sur leur
site. Nous renouvelons notre demande par courrier.
 Nous avons eu l’Intervention de Marie-Hélène Agnès et Cathy Minot pour nous parler de leur
association :
Calad’Access ouvert les portes de son café Associatif le Samedi 1 Avril de 10h à 18h à l’Accueil
avec son bar, ses jeux et ses livres, mais surtout une mixité de son public (Handicapé ou pas).
D’autres dates sont prévues : Samedi 13 Mai et le 10 Juin.
Les enfants grandissants commencent à avoir un besoin d’autonomie, besoin de s’ouvrir aux autres.
Des parents ont eu l’idée de créer une association ou les familles pourraient s’aider, parler entre
elles.
D’où création d’un café associatif, ouvert à tout type de handicap :
Création d’un lieu où les jeunes puissent se retrouver avec :
- Café associatif tenu par les jeunes qui auront signés la chartre de bénévoles, on ne tient pas
forcément à que ce soit quelque chose de suivi pour les bénévoles, mais plutôt essayer de
créer un réseau pour le fonctionnement .
- Un café culturel (jeux de société, livres), mais aussi pour les aidants avec atelier style cours
de yoga, atelier tricot, journée jardinage, ouvert à tous
- Café des aidants ; Intervention d’un professionnel pour des Conférences- Débats.
Elles ont l’idée de faire une intervention avec quelqu’un de connu pour faire le buzz…….
En contact avec Frédérique Parlier, Murielle Blanc, Capucine Sève..
Les jeunes qui vont venir sont sous la responsabilité des parents ou des éducateurs.
Tous Cap propose des activités à l’extérieur et Calad’Access propose des animations dans un bar.
Adhésion :10 €pour l’année,
Sachant que :
- Toutes les activités sont payantes entre 3 et 5 €
- Les boissons sont payantes

 L’Action Intergénérationnelle du CCSB a eu lieu le 23 Mars à 13h30 à la Salle des fêtes
d’Odenas
Après-midi centrée sur le fait de vivre quelque chose ensemble entre les scolaires et les anciens
Info sur le site de Radio Calade
Etaient présents : Lycée bel air, collège bois franc, st Georges, lycée Aiguerande et MFR de
Charentay
La prochaine action aura lieu à St Georges de reneins
 60 ans de l’AGIVR : les dates.
- 1 avril : Spectacle, 8 avril : Concert
- 2 Mai : Exposition, Galerie municipale de Villefranche, 2 Mai : Exposition, Restaurant La
Cantalade à Villefranche, 10 Mai : Atelier Fab-Lab à l’Auditorium , 11 Mai : Films et Débat au
Cinéma les 400 coups , 15 Mai : Spectacle à l’Auditorium , 16 au 20 Mai : Exposition Photo
« Instant de soi »,16 Mai : Spectacle à l’Auditorium, 18 et 19Mai : Spectacle au Théâtre Pêle-
mêle, 20 Mai : Festival des Arts, Place des Arts et Concert au Théâtre de Villefranche à 19 h,
30 Mai : spectacle au théâtre de Beaujeu,

►Réflexions sur le thème de nos prochains Etats Généraux

C’est la préparation des Etats Généraux qui peut donner du sens à notre action

- Le thème des Etats Généraux reste lié à l’Ethique, mais nous sommes toujours en
recherche de sujets. Le premiers Retro planning des Etats généraux : Mai 2018
- Nous avons réfléchi, échangé à partir du document que nous avait fait passer Alain, il y a
quelques mois.
Faire une synthèse de ce très animé débat est compliqué pour moi. J’ai hésité longtemps
avant de vous envoyer ce compte-rendu. Vous recevez donc les notes prises au cours des
échanges, « brut de pomme », sans forcément être claires. ..

« Comment permettre à ceux que le hasard de la naissance ou de la vie a stigmatisés, d’être reconnus sans condition
comme sujets et de jouer pleinement leur rôle dans la communauté humaine ».
Charles GARDOU dans sa réflexion introductive du livre « Connaître le handicap, reconnaître la personne" est
guidé par quatre repères.

« Le premier renvoie à la notion de reconnaissance, comme besoin vital de tout être humain : il n’est pas de sujet
sans un autre qui le reconnaisse comme tel dans sa différence. : Notion de droit d’exister, exister aux yeux de
l’autre. Respect de l’être. Implique de montrer à quelqu’un qu’il existe, regard, expression….
Le second porte sur le concept d’autonomie : il n’est pas de sujet sans un autre qui accompagne sa conquête d’une
autonomie, fut-elle apparemment compromise. Besoin d’être accompagner, de collaborer, de Co- opérer.
Reconnaitre que la personne a des capacités pour être autonome.
Le troisième a directement trait aux droits imprescriptibles de tout être humain ; il n’est pas de sujet sans un autre
qui reconnaisse ses droits et sa dignité dans son altérité parfois radicale. Reconnaissance du droit à l’existence. On
est égaux en droit à condition que les autres le reconnaissaient. Reconnaissance de droit et de dignité.
Dignité : respect que mérite quelqu’un.
Le dernier concerne le dire et l’agir : il n’est pas de personne handicapée susceptible de s’accomplir comme sujet
sans une société qui traduise en acte ses intentions démocratiques et d’intégration. » faire ce que l’on dit pour
donner à l’autre la possibilité d’être humain
On a besoin de sentir chez l’autre que l‘on est vivant que l’on existe que l’on est en relation, que l’on a des droits
Quel moyen la société met en place en accord avec ses dires pour arriver à une intégration et une inclusion.
Comment chacun à notre place peut-on mettre en acte nos intentions d’inclusion ?

On n’est pas parce qu’on est différents, mais on est différent parce que l’on est
Peut-on transformer ces 4 sujets en question ?
Charles GARDOU nous invite alors à « refuser d’aliéner la personne à sa différence et lutter sans faillir contre toutes les
formes de mépris » tout en souhaitant que son ouvrage puisse « symboliser, provoquer, accompagner le passage du
siècle de la connaissance et de la prise en charge à celui de la reconnaissance et de la prise en compte, où les statistiques,
les schémas et les catégorisations, pour utiles qu’elles soient, s’estomperont derrière la personne, où les intentions
exprimées dans les textes formels seront concrètement mises en œuvre dans un contexte réel ».

Question éthique ; réflexion de parents d’enfants handicapés (suite à l’explication de MH Agnes sur le
projet de faire faire la journée d’Appel à sa fille Salomé). Pour avoir sa carte d’électeur, il faut avoir fait
sa journée d’appel ou avoir un certificat médical. Mais Salomé veut faire sa journée d’Appel
Mise en garde : nos enfants ne vont-ils pas être bouc émissaire de nos envies ?

 On est bien sur une notion d’éthique, notion d’éthique sur la personne
 Que soit reconnu le droit d’exister…
 Quel sens on donne à nos actions ?
 Est-ce qu’on reconnait à la personne en situation de handicap le droit d’exister (dans
sa différence) ?
 A nos yeux, premier regard, on ne voit pas toujours la personne, on voit son handicap
 Est-ce que je dois sacrifier ma vie pour son enfant handicapé ?
 Il faut comprendre la différence pour l’accepter.
 Est-ce qu’on est prêt à accompagner l’autre qui est différent pour lui faciliter la vie, ou
le faire progresser dans son autonomie ?

►Ordre du jour ouvert pour la prochaine réunion

- Préparation de l’AG qui aura lieu le 7 Juin 2017 à 18h30

Prochaine réunion

17 Mai 2017 à 18h30 chez

Elisabeth Collaudin

180 rue de la Guicharde

69400 Limas