You are on page 1of 6

MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson, module de Young

MQ22 TP n°4 : Flexion :
coefficient de Poisson, module de Young
But : Le but de ce TP est de déterminer le coefficient de Poisson (υ) et le module d’élasticité (de Young) (E).

Pré-requis :

Considérons un solide à « l’état naturel » (contraintes et déformations nulles simultanément en tout
point) admettons que, dans le domaine élastique, les contraintes sont proportionnelles aux déformations.
• cas général : 1. l’expérience montre que :
z ⎧ σx ΔL
⎪σ x = E.ε x ; ε y = ε z = −υ .ε x = −υ . E ε= : déformation
σz ⎪ L
⎪ σ y E : module d’élasticité
σx ⎨σ y = E.ε y ; ε x = ε z = −υ .ε y = −υ .
⎪ E σ : contrainte
⎪ σ z υ : coefficient de Poisson
⎪σ z = E.ε z ; ε x = ε y = −υ .ε z = −υ . E
σy σy ⎩
y 2. loi de Hooke généralisée :

σx ⎧ 1
[
⎪ε x = E . σ x − υ.(σ y + σ z ) ]

σz
⎪ 1
[
⎨ε y = . σ y − υ.(σ x + σ z ) ]
x ⎪ E

• cas du TP :
⎪ 1
[
⎪ε z = E . σ z − υ.(σ x + σ y ) ]

3. contraintes en fonction des déformations :
Z=z
⎧ 1
[
⎪ε x = E . σ x .(1 + υ ) − υ .(σ x + σ y + σ z ) ] e = (σ x + σ y + σ z )

1 − 2.υ
⎪ 1
[ ]
⎨ε y = . σ y .(1 + υ ) − υ .(σ x + σ y + σ z ) ⇒ e =
E E
.(σ x + σ y + σ z )

Y ⎪ 1
[ ] solide mis sous contrainte
⎪ε z = E . σ z .(1 + υ ) − υ .(σ x + σ y + σ z ) → variation de son volume.

x e.E
y 4. (τ x + τ y + τ z ) = dans les expressions de (3.):
X 1 − 2.υ
⎧ υ .e ⎤
E ⎡ E
[
⎪σ x = 1 + υ ⎢ε x + 1 − 2.υ ⎥ = (1 + υ ).(1 − 2.υ ) . ε x .(1 − υ ) + υ.(ε y + ε z ) ]
⎪ ⎣ ⎦
⎪ υ.e ⎤
⎨σ y =
E ⎡
1+υ ⎣ ⎢ εy + ⎥ =
E
1 − 2.υ ⎦ (1 + υ ).(1 − 2.υ )
[ ]
. ε y .(1 − υ ) + υ .(ε x + ε z )

⎪ υ .e ⎤
M
⎪σ z =
E ⎡
1+υ ⎣ ⎢ εz + ⎥ =
E
1 − 2.υ ⎦ (1 + υ ).(1 − 2.υ )
[
. ε z .(1 − υ ) + υ.(ε x + ε y )]
σx ⎩
σy −υ
5. ici : τ z = 0 ⇒ ε z = .(ε x + ε y )
1−υ
σy ⎧ E
⎪⎪σ x = 1 − υ 2 .(ε x + υ .ε y ) (relation 1)
6. en définitive : ⎨
σx ⎪σ = E .(ε + υ .ε ) (relation 2)
⎪⎩ y 1 − υ 2 y x

David PERRIN TC04 p1

L ⎜ ⎟ ⎜υ ⎟ ⎝ ⎠ 6 ou encore σ = m. • poutre : 9.) : Δσ σx E = tan(θ ) ≈ θ = (relation 4) σ x = E.υ b. I ⎛ I ⎞ μ μ g.g .L ⎪⎪ Μf L ⎨ ⎛ ⎞ 3 ⇒ σ = − .MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson. AB = m.h ⎪ ⎜ ∑ ⎜ = υ Δ ⎟ ∫∫ ⎟ = υ = 2 2 I I ( . Δε εx θ E=pente de la partie linéaire Δε ε de la courbe. le module d’élasticité vaut : Δσ La Loi de Hooke (cf. on définit le coefficient de Poisson comme étant : rapport entre la déformation σ εy transversale et la déformation υ= (relation 3) εx suivant la direction de la contrainte uniaxiale appliquée. 2 (relation 6) b.g .L 6. en un point de la section de poutre : ⎧Μ f = P.h I μ= : le module de flexion υ de la section droite h : épaisseur de la poutre David PERRIN TC04 p2 .L σ .υ = = = ⇒m= =σ. 8.g.ε x ⇒ E = .L.. S ) .g.μ b.dS ⎪⎩ ⎝ ( S ) ⎠ (S ) 12 A (relation 5) P Mf : moment de flexion B I : moment quadratique m : masse appliquée sur poutre L : longueur de la poutre jauge transversale jauge longitudinale 10.h 2 σ =− . module de Young • courbe τ=f(ε) : 7. en un point de la section de poutre : (mesure εt) (mesure εa) Μf Μf Μf m. 1.

• mettre en marche l’appareil. • déterminer le facteur de correction de la jauge transversale C connaissant Kt.C υ= (relation 3) υ= εx εx jauge transversale (mesure εt) Mises en garde • la longueur de la poutre correspond à AB (cf. il en résulte une légère erreur sur la mesure de εt. David PERRIN TC04 p3 . relever εa pour les valeurs ↑↓ et εt pour les valeurs ↑.MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson. poutre p2). facteur de jauge Kt. position mesure. calculer la contrainte (relation 5) . consigner tout dans un tableau. • pour chaque valeur. • calculer la charge qu’il faut pour obtenir une contrainte de 10 daN/mm2 (relation 6). Cette erreur peut être corrigé par la documentation constructeur des jauges en connaissant le facteur de jauge Kt . On trouve donc un facteur de correction C qui permet de compenser la déformation. module de Young Manipulation : Correction des jauges de contraintes La jauge transversale subit une déformation sur sa largeur. vérification du zéro. • appliquer différents poids. dans la théorie : dans la pratique : εy ε y . calculer E (relation 4). Ordre des opérations • prendre les dimensions de la poutre. • tracer la courbe σ=f(ε) (cf. courbe σ=f(ε) p2) et tracer la partie linéaire. • ajuster le facteur de jauge (indiqué sur la boite de jauges). • calculer le coefficient de Poisson.

000 y = 69543x + 0.000 35.000 valeurs (+) valeurs (-) 5.x+0.319 10 27 539 37.0007 ε (sans dimensions) Détermination de E • Courbe: On trouve E compris dans la partie linéaire tel que : Δσ (relation 4) ⇔ E = tan(θ ) ≈ θ = Δε Δσ Le rapport est donné par la pente de la courbe σ=f(ε) dans sa partie linéaire.545 <υ>: 0.059 360 112 0.883 300 90 0.0003 0.589 537 172 0.318 9 24 476 33.412 478 152 0.315 6 15 294 20.000 10.315 8 21 418 29.322 5 12 238 16.317 4 9 180 12.319 11 30 600 41. On trouve dans les tables de valeurs : Eduralumin 2017=72 500 MPa (7 250 hbar) La valeur trouvée est donc relativement correcte.0002 0.530 173 58 0.091 <εt>: 94.317 légende: <?> (valeur moyenne) Courbe Courbe τ=f(ε) 45. module de Young Résultats : Tableau des valeurs expérimentales n° P (N) εa (μm/m) σ (hbar) εa (μm/m) εt (μm/m) υ (N) (valeurs +) relation 6 (valeurs -) (valeurs +) relation 3 1 crochet 0 0.0005 0. Δε La courbe de tendance nous donne y=69 543.0006 0.353 113 38 0.0001 0.000 20.1335 Linéaire (valeurs (-)) 0.310 3 6 120 8.765 600 192 0.MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson.000 15.000 τ (Mpa) 25.000 40.0004 0. David PERRIN TC04 p4 .000 30.000 0 0.236 420 133 0.706 239 75 0.1335 Donc le module d’élasticité vaut ici : E=69 543 MPa (6 954 hbar).320 <εa>: 298.177 56 18 0.000 6 0 #DIV/0! 2 3 58 4.306 7 18 356 25.

MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson. module de Young Correction de la jauge transversal David PERRIN TC04 p5 .

285 La valeur trouvée est donc relativement correcte.5. Hachette technique.317 ε x 298.32 kg) 6.314.C 94.545 On trouve par valeur moyenne des valeurs cumulées de υ = = = 0. ⇒P=σ.L 6.5 mm ƒtype de jauge : EA 13 250 BG 120 ƒ largeur (b) : 24.5 9.2 % εy 94.Gourhant.99 (relation 3’) ⇔ υ = = = 0.Spenlé.81 Conclusion : On trouve un module de Young (d’élasticité)= 69 543 MPa et un coefficient de Poisson=0. Evaluation de la charge (contrainte de 10 daN/mm2) b.7 mm ƒfacteur de jauge : 2. éd. 166.091 Donc le coefficient de Poisson vaut ici : υ=0.199. 168.6 ± 0.h 2 24.83 N (soit m = = 7. = 71. = 100.h 2 b. Bibliographie : « Guide du calcul en mécanique ».MQ22 TP n°4: Flexion : coefficient de Poisson. 167.0.314 On trouve dans les tables de valeurs : υ=0.83 (relation 6) ⇔ m = σ .99 ε y .L 6.5 % ƒ épaisseur (h) : 5.9 mm ƒKt : 0.091 Ce qui permet d’obtenir un facteur de correction (visuellement) : C=0.9 2 71.314 εx 298. module de Young Détermination de υ ƒ longueur (L) : 199. David PERRIN TC04 p6 .7.110 ± 0. pages 165. D.545.g. R.