Référentiel

de la certification
NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
ACOTHERM

Pour accéder aux documents, cliquez sur les liens ci-dessous :

- Règles de certification

- Prescriptions techniques

- Cahier des méthodes d’essais

- Règlement ACOTHERM

N° d’identification AFNOR Certification : NF 297
N° de Révision : 06
MQ-CERT 11-322 (Annule et remplace le MQ-CERT 09-302 et le MQ-CERT 06-202)
Date de validation : 23 juin 2011
Date de mise en application : 23 juin 2011

FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES

RÈGLES GÉNÉRALES DE LA MARQUE NF
RÈGLES DE CERTIFICATION
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
CAHIER DES MÉTHODES D’ESSAIS

Organisme certificateur :
10, avenue de Saint-Mandé
75012 Paris
Tél : +33 (0)1 40 19 49 19
Fax : +33 (0)1 43 30 85 65
www.fcba.fr www.marque-nf.com
Organisme certificateur
Mandaté par Afnor Certification

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 2 / 68

SOMMAIRE

PARTIE 1 PRESENTATION ET CHAMP D’APPLICATION 4
1.1 Vos attentes 4
1.2 Champ d’application 5
1.3 Définition des domaines 6
1.4 Notre offre 7
PARTIE 2 LES REFERENTIELS 9
2.1 Les règles générales de la marque NF 9
2.2 Les normes et documents applicables 9
2.3 Les prérequis 9
2.4 Les performances certifiées 10
2.5 Les dispositions de management de la qualité 11
2.6 Le marquage 20
PARTIE 3 OBTENIR LA CERTIFICATION 25
3.1 Démarche progressive de qualification 26
3.2 Processus de certification 27
3.3 Cas d'une demande initiale 28
3.4 Cas d'une demande ultérieure 34
3.5 Cas d'une demande d’extension 35
3.6 Cas d'une demande de maintien 36
3.7 Convention de commercialisation 36
PARTIE 4 FAIRE VIVRE LA CERTIFICATION : LES MODALITES DE SUIVI 37
4.1 Processus 37
4.2 Modalités de contrôles du suivi 38
4.3 Évaluation et décision 41
4.4 Déclaration des modifications 42
PARTIE 5 LES INTERVENANTS 44
5.1 Organisme mandaté 44
5.2 Organismes d'audit 44
5.3 Organisme d’essais 44
5.4 Sous-traitance 44
5.5 Comité Particulier 45
PARTIE 6 LES TARIFS 49
6.1 Prestations afférentes à la certification NF 49
6.2 Recouvrement des prestations 50
6.3 Les tarifs 50
PARTIE 7 DOSSIERS DE DEMANDE 51
7.1 Cas d'une demande initiale 51
7.2 Cas d'une demande ultérieure 51
7.3 Cas d'une demande d’extension 51
7.4 Cas d'une demande de maintien 51
PARTIE 8 LEXIQUE 68

4 + 06 23/06/2011 Introduction des prérequis + Art. en termes de processus de Certification et de définition des exigences par rapport à l'évolution du marché. 2. et des modalités d’extension pour les titulaires > 2 ans + Introduction des Commissions techniques + Ajout du courrier d’engagement relatif à la démarche progressive de qualification et du formulaire « Prérequis » + Fusion des référentiels NF297 (fenêtres) et NF368 (portes extérieures). 2. en tout ou partie.4 + Partie 3 Modification des performances Art. 2. La révision est soumise à l’approbation du Directeur Général Délégué d'AFNOR Certification. Les Règles de Certification peuvent donc être révisées. HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N° de Date de mise Partie (s) modifiée (s) Modification effectuée (1) révision en application Tout 05 01/03/2010 Réécriture complète + nouvelle architecture (Règles de certification + Prescriptions techniques + Cahier des méthodes d’essais) Art. FCBA s'engage. par AFNOR Certification et dans tous les cas après consultation du Comité Particulier.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 3 / 68 Les présentes Règles de Certification ont été approuvées par le Directeur Général Délégué AFNOR Certification le 23 juin 2011.5.6.7 + Partie 7 certifiées + Nouveau logo NF + + Tout Ajout des étapes détaillées du processus de certification. des utilisateurs et des experts techniques. (1) les principales modifications sont en caractère bleu . à s’assurer de la pertinence de ces règles. 5. avec les représentants des fabricants.3 + Art.

le terme « portes » désigne les blocs-portes extérieurs. sous certaines conditions.2 ci-dessous ne peut être titulaire du droit d'usage de la Marque. Une telle requête est désignée par "demande". commercialiser des produits certifiés sous une dénomination commerciale qui lui est propre. Elle peut cependant.7).Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 4 / 68 PARTIE 1 PRESENTATION ET CHAMP D’APPLICATION 1. (1) Dans le présent texte. bois ou mixte définis au chapitre 1. Ces conditions comprennent en particulier l'accord du titulaire du droit d'usage de la Marque pour les produits concernés et l'établissement d'une Convention de commercialisation avec FCBA (cf. Note : Dans les cas exceptionnels où les vitrages sont posés directement dans les dormants. Cette tolérance s’applique aux composants dont la surface dépasse 4. et le terme « menuiseries » désigne l’ensemble de ces produits. l'entité qui la formule étant nommée le "demandeur". Toute entité juridique fabriquant des produits entrant dans le champ d'application défini à l’article 1.2 ci-après. Seuls les produits obligatoirement vitrés en usine et mis en oeuvre en position verticale peuvent bénéficier de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES. 3. art. . Une entité distribuant des produits entrant dans le champ d'application défini à l’article 1.1 VOS ATTENTES Les présentes Règles de Certification NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES visent à ce jour les fenêtres(1). désigne également les portes- fenêtres. portes-fenêtres et blocs-portes extérieurs.2 ci-dessous et capable de respecter les exigences techniques décrites dans la Partie 2 du présent document peut demander à bénéficier d'un droit d'usage de la marque NF. Il en est de même pour les fenêtres de réhabilitation où les vitrages mis en oeuvre dans les parties dormantes nécessitent d’être démontés pour assurer la fixation de ces fenêtres sur les dormants existants. les éléments de grande surface dont le poids vitré rend la manutention difficile et dangereuse peuvent être vitrés sur chantier selon les prescriptions du DTU 39.50 m² ou dont le poids total y compris le vitrage est supérieur à 80 kg. le terme « fenêtres » quand il est employé seul.

Panneau de soubassement conforme au référentiel.Vitrages certifiés . ou profilés en aluminium à rupture de pont thermique.Basculante et pivotante . . . . Note : Certification ACOTHERM Les produits certifiés NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES peuvent faire l’objet d’une certification ACOTHERM dans les conditions définies par le règlement ACOTHERM.À la française. oscillo-battante et à soufflet . italienne. pour faciliter la lecture des exigences complémentaires des 2 marques.Garnitures d’étanchéité conformes au référentiel . . Produits : .Profilés en aluminium. toute référence à ACOTHERM est ainsi ajoutée en nota et en italique.Type d’ouvertures : . Fenêtres . telles que définies par la norme NF P 23-305.Cas particuliers : les fenêtres et les portes comportant des dispositifs techniques dérogeant à certaines règles descriptives fixées dans les normes ou les DTU tout en restant dans le domaine des menuiseries à structure bois peuvent être admises selon une procédure d’essais spécifique définie par le Cahier des méthodes d’essais de ce Référentiel.Entrées d’air conformes au référentiel . ou profilés en PVC bénéficiant de la marque NF « Profilés de fenêtres en PVC » ou conformes à ceux définis dans l’Avis Technique du système de référence .Fenêtres et portes-fenêtres.Menuiseries mixtes : menuiseries dont les cadres constitutifs associent le bois à d'autres matériaux aptes à l'usage à l'extérieur et le protégeant sur sa surface extérieure. Portes . . . dites traditionnelles. . autres. et dont la liaison entre les éléments est de type mécanique . .Quincaillerie conforme aux normes existantes .Anglaise. Dans les présentes règles. constitués d’un bâti dormant destiné à recevoir un ou plusieurs châssis fixes ou ouvrants et éventuellement un ou plusieurs vitrages fixes .Coulissante . . . constituées d'un bâti dormant destiné à recevoir un ou plusieurs châssis fixes ou ouvrants et éventuellement un ou plusieurs vitrages fixes . guillotine.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 5 / 68 1. .Type d’ouvertures . La marque ACOTHERM certifie les performances acoustiques et thermiques annoncées.2 CHAMP D’APPLICATION Application : NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES Domaine d’emploi : En construction neuve et en réhabilitation.À la française. . Composants incorporés : .Blocs-portes en bois. toute référence à la certification ACOTHERM n’est pas couverte par AFNOR Certification et la marque NF .

. . tels que les élargisseurs. Dans ce cas.d’un seuil aluminium ou autre .de petits bois incorporés ou rapportés . Ouverture à la française.d’un dispositif d’entrée d’air ou de grille de ventilation . oscillo-battante et à soufflet (exemples de compositions) . Les ouvrants peuvent être équipés de traverses intermédiaires et éventuellement d’un panneau de remplissage. . Les fenêtres visées peuvent être parachevables.3. Rentrent dans le champ d’application de la marque. ils incorporent des remplissages transparents et parfois opaques.d’une crémone barillet. Elles peuvent comporter une imposte ou une allège.3 DEFINITION DES DOMAINES 1.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 6 / 68 1. fourrures d’épaisseurs ou pièces d’appui. c'est-à-dire qu’elles peuvent recevoir hors de l’unité de fabrication certifiée des ajouts de profilés supplémentaires sur la structure du profilé dormant. les fenêtres équipées : . la notice de pose doit préciser les modalités de parachevement. Les fenêtres composées doivent nécessairement comporter un seul cadre dormant. être équipées de fenêtres de base avec un maximum de 4 vantaux ou fixes juxtaposés (de largeurs inférieures ou égales à celles des vantaux de base).1 Domaine Fenêtres Il s’agit de composants menuisés unitaires (sans jumelage) comportant des ouvrants et des parties fixes .

ils comportent des remplissages opaques et parfois transparents. La marque NF est la première marque de certification de produits en France et l’une des grandes marques de certification en Europe. 1. sûrs et dont la valeur d’usage est démontrée. La marque NF s’appuie sur l’expertise et la compétence technique de ces organismes pour définir et faire évoluer les référentiels de certification et contrôler leur application.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 7 / 68 Ouverture coulissante Ouverture basculante et pivotante Ouverture à l’anglaise Ouverture à l’italienne Ouverture à guillotine 1.2 Domaine Portes Il s’agit de composants menuisés unitaires (sans jumelage) comportant des ouvrants et des parties fixes . La marque NF est la propriété d’AFNOR qui a concédé à sa filiale AFNOR Certification une licence d’exploitation totale de cette marque sous toutes ses formes. Créée il y a près de 60 ans. c’est répondre aux attentes du marché et de ses clients qui sont associés directement ou indirectement à l’élaboration des référentiels.4. européennes et internationales et.1 La marque NF en général La marque NF est une marque volontaire de valorisation des produits de qualité. laboratoires d’analyses et d’essais et organismes d’inspection reconnus au plan européen et pour certains au niveau mondial. Répondre aux exigences de la marque NF. la marque NF s’est développée et est gérée au sein d’un réseau comprenant près de 50 organismes techniques. . C’est une marque collective de certification dont l’usage est autorisé dans les conditions fixées par des règles générales et par les présentes Règles de certification.4 NOTRE OFFRE 1. Demander la marque NF pour ses produits. La marque NF est la marque de qualité de conformité aux normes françaises. s’inscrit dans la démarche de progrès d’une entreprise. Elle bénéficie d’un taux de notoriété de 90%.3. éventuellement à des spécifications.

1. 1. le réseau NF. aux normes et aux textes complémentaires en vigueur les concernant .proviennent d’une fabrication dont la qualité est contrôlée. en concertation avec les clients de la marque.fr .4. La marque NF est matérialisée par le logo NF conforme au modèle ci-dessous : Les dispositions relatives à l'utilisation de la marque NF sont décrites dans la Partie 2 page 9 des présentes Règles de certification.4 À qui s'adresser ? Institut Technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement (FCBA) Allée de Boutaut BP 227 F-33028 BORDEAUX CEDEX Votre contact : Rodolphe THÉLU Tél. sont des organismes impartiaux.sont conformes à la réglementation. Ils vous apportent leurs compétences techniques en matière de certification : évaluation de vos produits et contrôle de votre organisation et de votre maîtrise de la qualité. recherche chaque fois que possible et dans l’intérêt de ces derniers.4. : +33 (0)5 56 43 64 11 Fax : +33 (0)5 56 43 64 87 Email : rodolphe. la fiabilité AFNOR Certification et FCBA (Institut Technologique Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement).4. les accords de reconnaissance avec d’autres Certifications ou marques européennes et internationales qui véhiculent les mêmes valeurs et sont reconnues sur les marchés. et de la mondialisation des échanges. la compétence.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 8 / 68 A l’heure de l’Europe.2 Les engagements de l’organisme certificateur : l’impartialité. 1.3 NF appliquée à votre produit La marque NF pour vos produits. organisme mandaté par AFNOR Certification. . c’est l’attestation que ces produits : .thelu@fcba.

. Les présentes Règles de certification s'inscrivent dans le cadre de la certification des produits et des services autres qu'alimentaires prévue dans les articles R-115-1 à R 115-3 et L 115-27 à L 115-33 du Code de la consommation. Le droit d’usage de la marque NF est accordé sur la base de la conformité à des normes et de façon générale à l’ensemble des référentiels définis dans la présente partie. 2. des normes et spécifications qui y sont référencées.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 9 / 68 PARTIE 2 LES RÉFÉRENTIELS Le référentiel de la marque NF 297 est constitué des Règles générales de la marque NF.1 LES RÈGLES GÉNÉRALES DE LA MARQUE NF La marque NF est une marque déposée avec des règles générales qui fixent l’organisation générale et les conditions d’usage de la marque. En cas de non-conformité avérée à l’une des exigences prérequises. des Prescriptions techniques et du Cahier des méthodes d’essais. ainsi que les modalités de preuve correspondantes. Si l’organisme certificateur n’a pas pour rôle de se substituer à l’administration. pour un produit provenant d’un fabricant et d’une unité de fabrication désignés. s’engage à respecter la réglementation applicable lors de la signature de la demande de droit d’usage de la marque. Ces Règles de certification précisent les conditions d'application des Règles Générales de la marque NF aux produits définis dans la partie 1. le droit d’usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES peut être suspendu ou retiré. accompagné de toutes les pièces justificatives. sont définis dans la partie 3 des Prescriptions techniques. 2. La personne juridiquement responsable de l’entreprise.2 LES NORMES ET DOCUMENTS APPLICABLES Les produits faisant l'objet des présentes règles doivent répondre aux exigences définies dans les normes et documents applicables décrits en partie 1 des Prescriptions techniques. Les produits présentés à la certification doivent être conformes à ces prérequis. des présentes Règles de certification. Le demandeur déclare la conformité des produits par la remise du Formulaire des prérequis (cf. 2. et selon la gravité de la non-conformité constatée. FCBA peut à tout moment vérifier cette conformité. Ces prérequis. Partie 7 – Dossiers de demande). Certaines exigences définies dans les normes et documents applicables ont le statut de prérequis. ou son représentant habilité.3 LES PRÉREQUIS Les produits certifiés doivent être conformes à la réglementation qui leur est applicable. C’est le référentiel de certification au sens du Code de la Consommation. il est susceptible de demander à l’entreprise d’apporter la preuve de la conformité pour certaines exigences.

classement acoustique . . .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 10 / 68 2. Durabilité de la finition . .classement thermique . Résistance au vent V* . . Durabilité du bois . Étanchéité à l’eau E* (hors étanchéité à l’eau des quincailleries) . .facteur solaire . et éventuellement : . Perméabilité à l’air A* . Résistance aux chocs (cas des fenêtres avec allège assurant la sécurité aux chutes des personnes) . . . .4 LES PERFORMANCES CERTIFIÉES La marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES certifie les caractéristiques suivantes lorsque les menuiseries sont utilisées et mises en oeuvre en respectant les prescriptions de pose et d’entretien prévues par le fabricant : . Efforts de manœuvres . . Stabilité aux climats différents (pour les portes).transmission lumineuse. . Pour chacune de ces caractéristiques. l’exigence est définie dans la partie 4 des Prescriptions techniques. Note : Certification ACOTHERM Les performances certifiées dans le cadre de la certification ACOTHERM sont : .

5. Il comprend également les exigences qualité que le fabricant doit respecter en ce qui concerne le produit et ses composants. . des produits livrés.le certificat ISO soit émis par un organisme certificateur accrédité : o le certificat ISO est émis par un organisme certificateur accrédité par le COFRAC ou par un membre de l’EA (European cooperation for Accreditation) – voir signataires sur le site du COFRAC (www. Le titulaire doit conserver dans ce registre : .2.un enregistrement de toutes les réclamations et recours relatifs à des menuiseries certifiées NF (avec à minima les éléments suivants : date de la réclamation. Les audits peuvent être allégés pour les sociétés ayant un système de management de la qualité certifié conforme à la norme NF EN ISO 9001.5.5 LES DISPOSITIONS DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ 2.1 à 2. Ces dispositions sont décrites dans les chapitres 2.5. et le cas échéant à des spécifications complémentaires. . Le fabricant doit prévoir dans son système de management de la qualité un registre de réclamations clients qui doit être tenu et qui doit faire apparaître leur traitement.6.5.5.fr) – et reconnu par AFNOR Certification : l’allègement peut-être mis en oeuvre lorsque le certificat est adressé à FCBA. dans son périmètre et dans son champ. Dans tous les cas.2 et 2.un enregistrement des mesures correctives adoptées lorsque les réclamations ont mis en évidence une anomalie de fabrication.le certificat ISO comprenne. nature de la réclamation) . Le système qualité repose en partie sur la mise en place par le fabricant d'un ensemble de dispositions d'organisation permettant de maîtriser la conformité aux normes.2 Exigences générales en matière de management de la qualité Le fabricant doit avoir mis en oeuvre les moyens qui lui sont propres.3 suivants. les sites et activités concernés par la marque NF .1 Objet Les fabricants sont responsables du droit d'usage de la marque NF relatif au produit considéré.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 11 / 68 2. 2. produit concerné.cofrac. . dont l'existence et l'efficacité sont évaluées sur la base des articles 2. l’allègement peut être remis en cause si les conditions ayant autorisé l’allègement ne sont plus respectées. à condition que : .5. . o le certificat ISO est émis par AFNOR Certification dans le cadre de l'offre de Certifications coordonnées : l’allègement est mis en place selon les règles décrites dans les procédures de mise en place des Certifications coordonnées en vigueur. Le fabricant doit mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour garantir en permanence la conformité du produit aux présentes Règles de certification. Cet article fixe les dispositions minimales que le fabricant doit mettre en place en matière de management de la qualité afin de s'assurer que les produits qui bénéficient de la marque NF sont fabriqués en permanence dans le respect de ces règles.un enregistrement des suites données .2.

classeurs. les mesures correctives prises (par exemple réalisation d’un nouvel essai.1 Exigences relatives à la documentation La modification des produits entraîne obligatoirement une mise à jour des documents et des dossiers permettant de conserver trace des dates et des circonstances de la modification réalisée. Pour tout résultat de contrôle ne répondant pas aux exigences. Enregistrements relatifs aux contrôles sur produits finis : Ces enregistrements contiennent les résultats des contrôles effectués sur les produits finis ainsi que les observations éventuelles sur la fabrication qui pourraient être utiles pour la bonne compréhension des résultats de contrôle. Les résultats des contrôles et essais effectués sous la responsabilité du fabricant doivent être consignés convenablement et au fur et à mesure de leur obtention sur des enregistrements ad hoc (livres. Ils doivent être compréhensibles et lisibles pour être exploitables. L’enregistrement doit faire mention des décisions prises en cas de non-conformité. des numéros d'identification et de la date à laquelle les contrôles et essais ont été exécutés. le fabricant doit faire en sorte que ces données puissent être aisément consultées par l’auditeur et que celui-ci puisse recueillir aisément les éditions papier lors de son audit. Les suites données au constat de lots dont les caractéristiques ne sont pas satisfaisantes doivent être indiquées clairement. modification des consignes de fabrication. soit sous forme de résultats de contrôles effectués par le fabricant. Ces résultats sont assortis de l'indication de la date de livraison ou de fabrication. Lorsque les données sont consignées par un procédé informatique. cahiers. Ces enregistrements attestent en particulier de la conformité des constituants reçus par le fabricant au cahier des charges établi avec le fournisseur : soit par des résultats de contrôles effectués par le fournisseur et remis par celui-ci ou d'attestations de conformité délivrées par le fournisseur. support informatique. Les documents périmés ne doivent plus se trouver aux postes de travail et de contrôle ou autres secteurs touchant à la production. La diffusion des documents mis à jour et l’archivage des documents périmés doivent être maîtrisés.). Enregistrements relatifs aux contrôles sur les constituants du produit et en cours de fabrication : Les résultats des contrôles des constituants et des contrôles en cours de la fabrication sont enregistrés.2.5. .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 12 / 68 2. démarquage du produit) doivent être enregistrées et consultables par l’auditeur. etc. Les enregistrements doivent être conservés conformément aux dispositions du système qualité du fabricant en permanence à l’usine pendant 1 an et au moins 10 ans en archives. Les enregistrements doivent mentionner toutes les informations permettant d’assurer la traçabilité et l’interprétation des résultats.

Cet autocontrôle porte au minimum sur le diaphragme le plus couramment utilisé pour mesurer les débits. . En particulier l’identification claire et précise du vitrage posé sur la menuiserie devra apparaître : . la périodicité d’étalonnage est laissée à l’appréciation du fabricant en fonction de la fréquence d’utilisation.2.soit sur un document impérativement associé à la menuiserie. et s’assurer que ces équipements sont utilisés en conformité avec la norme ou la méthode d’essai à laquelle il se reporte. Le fabricant doit pouvoir attester que ces appareils et calibres sont utilisés et étalonnés régulièrement. . Pour démontrer la conformité du produit à la spécification technique. Le système qualité d’identification mis en place doit permettre : .5. de mesure et d’essai nécessaires.6. au travers des registres de production. Le fabricant doit également procéder tous les six mois à un autocontrôle interne de la station. 2. de mesure et d’essai est bien réalisé. leur impact sera analysé sur un échantillonnage de résultats d’essais internes des 6 derniers mois afin de vérifier leur incidence sur le classement des menuiseries). Les équipements utilisés dans le processus de production doivent être régulièrement vérifiés et maintenus en état. ayant la responsabilité et l’autorité nécessaire pour évaluer et traiter les problèmes de qualité des produits certifiés .d’assurer la traçabilité. notamment une station d’essai A*E*V* ainsi qu’une roue de dégradation artificielle (RDA.2 Correspondant NF et personnel responsable des essais La direction du fabricant doit désigner : .3. les produits doivent être exactement identifiables quant aux données de fabrication les concernant. Pour les autres équipements d’essais. Dans tous les cas. à la mise sur le marché.2. telle que définie dans le Cahier CTBA L 161).un Correspondant NF chargé des relations avec FCBA. tel que la facture. . le fabricant doit disposer des équipements de contrôle. Mais si cette périodicité est supérieure à un an.5.4 Maîtrise des dispositifs de surveillance et de mesure En dehors des cas de contrôle périodique par un laboratoire externe autorisés à l’article 2.3.un personnel responsable des essais. Le raccordement métrologique de la station A*E*V* à disposition du fabricant doit être vérifié au moins tous les 3 ans par FCBA. que ceux-ci lui appartiennent ou non. ou par un organisme accrédité dans ce domaine par le COFRAC ou un organisme signataire des accords MLA (NB : si les nouveaux coefficients des diaphragmes présentent une dérive de plus de 3% par rapport aux coefficients antérieurs.soit sur la menuiserie .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 13 / 68 2. le fabricant doit être en mesure d’assurer que l’étalonnage des équipements de contrôle.5. . 2. le fabricant doit entre-temps effectuer des vérifications. jusqu’aux constituants utilisés.3 Identification et traçabilité Le marquage du produit doit être conforme à l’article 2.5.2.d’éviter la mise sur le marché de produits non conformes .

.3 Exigences spécifiques aux produits Le fabricant doit disposer des moyens nécessaires aux contrôles et essais définis par les normes et spécifications complémentaires citées dans l’article 2.une analyse des procédés et opérations de fabrication. . Le fabricant s’engage à procéder à un contrôle fiable et régulier de sa production. une fiche de traitement de la non-conformité doit être remplie et doit enregistrer : . Des dispositions doivent être prises par le fabricant pour assurer le démarquage de ces produits dès qu’un résultat non conforme est détecté. .les essais éventuels ayant permis de constater l’efficacité du traitement. 2. . Les opérations de contrôle s’organisent en trois phases : . pour en déterminer la cause afin d’adopter des mesures correctives pour éviter le retour de non-conformités . En cas de reprise totale ou partielle du stock de menuiseries non conformes. les actions correctives nécessaires doivent être immédiatement mises en oeuvre. Si exceptionnellement la détection de la non-conformité intervient après l’expédition des produits chez le client. la première fabrication qui suit doit faire l’objet du contrôle ou de l’essai ayant mis en évidence la non-conformité pour prouver la remise en conformité de la production.la date de mise en place . .6 Actions correctives et préventives Le fabricant doit mettre en place une méthode de suivi qualité destinée à corriger les anomalies et les non-conformités. . Les produits non conformes estampillés NF doivent être démarqués. Il doit prévoir : . .5.le traitement réalisé pour y remédier .2 des présentes règles. . pour déceler les causes possibles des productions non conformes .2. .une analyse des produits démarqués. 2.contrôles effectués en cours de fabrication .5. ce dernier doit être immédiatement prévenu afin d’éviter toute conséquence dommageable.5.contrôles sur les constituants du produit . Une fois la défaillance corrigée.une gestion qui garantit que les actions correctives sont mises en oeuvre et qu’elles produisent l’effet escompté.la nature de la non-conformité constatée .5 Maîtrise du produit non conforme Si des résultats de contrôles ou d’essais montrent que le produit ne satisfait pas aux exigences des présentes règles.2.la date de constat .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 14 / 68 2.vérifications et essais effectués sur les produits finis.

5. . Ce contrôle. le fabricant devra contrôler la masse volumique . ou si les produits sont certifiés. • Les garnitures d’étanchéité : elles doivent être conformes au descriptif fourni pour la certification du produit . • Les vitrages : ils doivent être certifiés . • Les entrées d’air : elles doivent être conformes à la norme NF E 51-732. • Les carrelets LCA : les contrôles à réaliser sont définis dans les Prescriptions Techniques . • des contrôles de qualité permettant l'appréciation de la conformité et/ou la régularité des constituants du produit par rapport aux caractéristiques attendues.3. sur l’ensemble des constituants entrant dans la fabrication de ses produits certifiés.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 15 / 68 2. et en tout cas avant utilisation. ou si le fournisseur est certifié ISO 9001 pour les fabrications concernées. Ce contrôle peut être simplifié si le fabricant impose contractuellement un contrôle systématique avant livraison de la part de son (ses) fournisseur(s) et s’il dispose pour chaque lot livré des fiches d’analyse en résultant. • Les composants et adjuvants : le fabricant doit s'assurer de la conformité des composants au descriptif fourni pour la certification du produit . dont la teneur peut varier selon la structure du contrôle interne du fabricant et les garanties de régularité apportées par ses fournisseurs.1 Contrôle sur les constituants du produit Le fabricant est tenu d'exercer un contrôle à leur réception. Le contrôle porte notamment sur les constituants suivants : • Le bois : pour les essences le nécessitant. • La quincaillerie : elle doit être conforme au descriptif fourni pour la certification du produit . comporte généralement : • des contrôles de réception permettant l'acceptation de la livraison . Le mode de prélèvement des échantillons nécessaires aux contrôles doit être décrit précisément dans le plan qualité du fabricant et ne doit pas être laissé à la seule appréciation de l’opérateur.

Des instructions de contrôle doivent être formalisées et mises à la disposition des opérateurs. dans le cas de menuiseries « finies » (cf. . Les produits utilisés.Les contrôles réception des produits utilisés (étiquetage. • Humidité des bois mis en œuvre (conforme aux spécifications de la norme NF P 23-305) : le contrôle est à effectuer en entrée d’usinage.Les contrôles de fabrication (grammage ou épaisseur du film). • Finition : la procédure définissant le process de finition et les contrôles afférents doit être formalisée. Procédure minimum idem à celle du traitement avec en plus. Ce contrôle porte notamment sur : • Les carrelets : en cas de fabrication des carrelets. Les procédures de dilution pour les produits à diluer. • Traitement de préservation : la procédure définissant le process de traitement et les contrôles afférents doit être formalisée. • Usinage. .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 16 / 68 2. Cette procédure comprendra au minimum : . vitrage. Il concerne le produit dans ses états intermédiaires aux principales étapes de sa fabrication et le suivi des consignes de réglage du matériel de production (machines de fabrication. viscosité). assemblage.3. Les résultats des contrôles sont enregistrés à chaque contrôle. . . outillages). Prescriptions Techniques) : .5.2 Contrôle en cours de fabrication Un contrôle en cours de fabrication doit être organisé par le fabricant. les contrôles à réaliser sont définis dans les Prescriptions Techniques. Les temps de mise en contact avec le produit (temps de trempage par exemple) ou la vitesse de la chaîne de traitement en fonction du débit des buses.

plusieurs sites si ceux-ci appartiennent à la même entité juridique ou au même groupe. L’exigence de moyens permettant de réaliser les essais sur les lieux mêmes de production est une règle fixée par le Comité. . dans le cas des contrôles A*E*V*.le réglage des organes de rotation. à la même direction. (1) Par lieu de production. …) et des dimensions des produits finis objets de la marque. des types (fenêtres et portes-fenêtres. il faut entendre. Contrôle systématique sur produits finis : En sortie de fabrication. Les contrôles. le fabricant doit procéder à des contrôles de tous les produits certifiés.5. les contrôles sur produits finis sont exécutés par le fabricant lui-même sur le lieu de production(1). l’essai doit être réalisé en présence du responsable des essais du site. essais sur les produits finis et mesures des diverses caractéristiques réalisés par le fabricant sont normalement effectués suivant les normes et les documents cités dans les Prescriptions techniques du présent référentiel. Contrôle périodique sur produits finis : Le fabricant devra obligatoirement procéder à des prélèvements de produits finis effectués au hasard en fin de chaîne de fabrication et réaliser les contrôles et essais sur ces produits. les contrôles de fabrication. de la perméabilité à l’air. il est responsable de l’organisation de ce contrôle. Le mode de prélèvement des produits finis nécessaires aux essais doit être décrit précisément dans le plan qualité du fabricant et ne doit pas être laissé à la seule appréciation de l’opérateur.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 17 / 68 2. si nécessaire. Ces contrôles portent sur : . .3 Contrôle et essais sur produits finis Le fabricant est tenu de vérifier les caractéristiques des produits finis avant leur livraison . Si les résultats des contrôles normaux se révèlent insuffisants.la conformité du marquage.3. Sauf indication contraire. Les contrôles sur produits finis doivent comporter la vérification du couple à la poignée. les contrôles sont renforcés afin de déceler les causes de défaillance et d’y porter remède en complétant. de l’étanchéité à l’eau et de la résistance au vent selon une fréquence établie en fonction de la production totale de produits certifiés (toutes gammes certifiées confondues). De plus. Les produits prélevés doivent refléter un échantillon varié des gammes. ouvertures.

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 18 / 68 Fréquence minimale des contrôles périodiques : Les Tableaux 1 et 2 ci-après précisent. Lorsque le résultat d'un essai se révèle non satisfaisant. En cas de dépassement du nombre admissible de produits non entièrement satisfaisants.mettre en œuvre les actions correctives nécessaires et les transcrire sur les enregistrements de contrôles (en cas de mise en place immédiate d’une action corrective répondant aux problèmes rencontrés le fabricant peut demander à FCBA de valider le maintien en contrôles normaux).de fiches essais . Tableau 2 – Fréquence mensuelle minimale pour les portes PRODUCTION MENSUELLE TOTALE DE CONTRÔLES CONTRÔLES PORTES CERTIFIÉES NORMAUX RENFORCÉS < 500 2 (1) 4 500 à 2000 4 (1) 7 > 2000 6 (2) 10 Nota : les essais porteront chaque fois que possible sur une appellation commerciale différente du produit. Le fabricant doit tenir à jour un enregistrement des résultats des essais sous forme : . Le retour en contrôles normaux s'effectue lorsque le nombre admissible de produits non entièrement satisfaisants est respecté. le fabricant doit : . Au-delà de 500 fenêtres. Sur l’année. Ces enregistrements doivent assurer la traçabilité avec les lots de fabrication. le contrôle doit porter alternativement sur une fenêtre et une porte-fenêtre. pour chaque cas. Tableau 1 – Fréquence mensuelle minimale pour les fenêtres PRODUCTION MENSUELLE TOTALE DE CONTRÔLES CONTRÔLES FENÊTRES CERTIFIÉES NORMAUX RENFORCÉS < 51 1/6* (0) 1/4* (0) 51 à 101 1/4* (0) 1* (0) 101 à 500 1 (0) 3 (0) 501 à 1000 2 (0) 3 (0) 1001 à 2000 2 (1) 5 (1) 2001 à 4000 3 (1) 6 (1) 4001 à 6000 4 (1) 7 (1) 6001 à 8000 4 (1) 8 (2) 8001 à 10000 5 (1) 9 (2) > 10000 5 (1) 10 (2) * fréquence incluant l’essai de suivi par FCBA – fiches d’essai d’autocontrôle à envoyer à FCBA Nota : en dessous de 500 fenêtres par mois. Le chiffre entre parenthèses correspond au nombre admissible de produits non entièrement satisfaisants. le contrôle doit porter sur au moins une fenêtre et une porte- fenêtre par mois. il est systématiquement procédé à un essai supplémentaire. le nombre mensuel de produits (fenêtres et portes) à tester. .d’un tableau de synthèse (dont FCBA fournira un exemple sur demande) . . . l’ensemble des produits (et pour chaque produit un maximum d’appellations commerciales) fabriqués doivent être testés.passer en contrôles renforcés le mois suivant . mis à disposition de l’auditeur technique lors de ses contrôles.

de la compétence du personnel chargé des essais. . en accord avec lui.5. L’autorisation de l’utilisation de ces équipements d’essais est délivrée par FCBA. En particulier les menuiseries destinées aux essais doivent être prélevées au hasard et non en raison des facilités de transport. les entreprises qui ne disposent pas de banc d’essais permettant de réaliser les contrôles A*E*V* sur le lieu même de production et/ou de roue de dégradation artificielle pourront faire réaliser leurs essais de contrôle interne par un laboratoire externe sur une station d’essais et/ou une roue de dégradation artificielle préalablement auditée(s) par FCBA.3. La station d’essais A*E*V* et/ou la roue de dégradation artificielle située dans le laboratoire externe doit faire l’objet d’un contrat de suivi par FCBA. .  mettre en oeuvre les actions correctives nécessaires et les transcrire sur les enregistrements de contrôles. Tableau 2 – Fréquence de prélèvement pour les autocontrôles des finitions Production annuelle de menuiseries certifiées Nombre d’éprouvettes par semaine * 1 à 1 000 1/4 > 1 000 1/2 * par type de finition et par essence Contrôles périodiques par un laboratoire externe : Les deux premières années de leur certification. Le fabricant doit prendre les engagements suivants : . Les rapports d’essais devront être disponibles tant à l’unité de fabrication qu’au laboratoire externe. Ce contrat doit permettre à FCBA de s’assurer du bon état de marche du matériel.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 19 / 68 Contrôle périodique des finitions : Le fabricant doit procéder sur les produits finis à des essais de finition conformément à la procédure décrite dans les Prescriptions Techniques. et de son accord sur le modèle de rapport d’essais. ou tant que leur production est inférieure à 1000 fenêtres certifiées par an et par gamme.4 Enregistrement et exploitation des résultats Les résultats d’essais doivent : . faire l’objet d’une exploitation par l’opérateur lui-même ou le responsable à qui il les transmet afin de vérifier au minimum la conformité ou non aux spécifications internes et aux spécifications des présentes règles. sous sa responsabilité et dans les mêmes conditions (modalités et fréquences) que celles prévues dans ce chapitre.informer FCBA dès que la production de menuiseries dépasse les 1000 fenêtres par an (dans ce cas. le fabricant doit :  passer en contrôles renforcés le mois suivant . En cas de dépassement du nombre admissible de produits non entièrement satisfaisants. . de son étalonnage. . Les contrôles du fabricant doivent être réalisés sur les équipements d’essais du laboratoire externe. ce paragraphe n’est plus applicable). Ces rapports devront être transmis par le laboratoire externe au fabricant au plus tard huit jours après la fin des essais. Le Tableau 2 ci-après précise la fréquence de prélèvement en fonction de la production annuelle.être tenus à disposition de l’auditeur technique . 2.être enregistrés .respecter les dispositions prévues dans les présentes règles .

il doit obligatoirement être certifié pour les autres unités. Le titulaire ne peut pas commercialiser sous la même référence commerciale un produit certifié et un autre produit non certifié. . dont les principales caractéristiques certifiées. le marquage d’un produit par le logo NF assure une meilleure protection de la marque et facilite les poursuites et les condamnations des contrefaçons. Le fabricant ne doit faire usage du logo NF associé au logo ACOTHERM que pour distinguer les produits certifiés NF-ACOTHERM et ceci sans qu'il existe un quelconque risque de confusion. À défaut. les deux versions du logo NF pourront cohabiter jusqu’au 31 décembre 2013. il perdrait le bénéfice du certificat existant. même si elle est destinée au marché étranger. La référence commerciale du produit certifié doit être réservée à la marque NF-ACOTHERM. soient portées à la connaissance des consommateurs ou utilisateurs. classement) doit obligatoirement être marquée à l’usine de fabrication.thelu@fcba.6 LE MARQUAGE Le marquage fait partie intégrante de la certification d’un produit. Lorsqu’un produit bénéficiant d’une certification pour une unité est fabriqué sous la même marque commerciale dans plusieurs unités. : +33 (0)5 56 43 64 11 – Email : rodolphe. Par ailleurs. avec les règles suivantes : .1 Le logo NF Le logo NF doit assurer l’identification de tout produit certifié. Le produit certifié NF fait l’objet d’une référence commerciale distincte. Toute fenêtre fabriquée conformément aux spécifications techniques du certificat (dimensions. . obligation d’utiliser le logo sur les nouvelles documentations éditées à compter du 1er janvier 2012 .fr). interdiction d’utiliser les documentations comportant le logo après le 31 décembre 2013. vitrage. Pour se faire. Note : Le logo NF associé au logo ACOTHERM doit assurer l’identification de tout produit certifié NF-ACOTHERM. Il est recommandé au titulaire de soumettre préalablement à FCBA tous les documents où il est fait état de la marque NF. le titulaire dispose d’un délai de six mois pour se mettre en conformité avec cette prescription. Le fabricant ne doit faire usage du logo NF que pour distinguer les produits certifiés et ceci sans qu'il existe un quelconque risque de confusion avec d’autres produits. Au-delà de l’identification d’un produit certifié et de sa traçabilité.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 20 / 68 2.6. Période transitoire : du fait de la modification du logo NF. la loi française impose que certaines informations. Les outils graphiques des logos sont disponibles auprès de FCBA (Tél. 2.

il doit être fait référence au marquage CE en premier lieu .les modalités selon lesquelles le référentiel de certification peut être consulté ou obtenu.6. Le dimensionnement ne doit pas entraîner un déficit de lisibilité du marquage CE par rapport au marquage de la marque NF.si les cartouches ou les logos doivent être présentés de façon verticale.3 Coexistence du marquage CE et de la marque NF 2. » Les règles générales de la marque NF : Les règles de marquage ci-après ont pour but de guider le titulaire dans le respect des exigences réglementaires et des exigences de la certification NF. ainsi que sur les documents commerciaux de toute nature qui s'y rapportent. l'étiquetage ou la présentation de tout produit ou service.…) au marquage CE et à la marque NF doivent figurer sur la même face du produit et de l’emballage afin d’éviter toute représentation sélective. .3. Les articles 4. logos. les informations qui suivent sont obligatoirement portées à la connaissance du consommateur ou de l'utilisateur : . 11. les conditions de validité et les modalités de sanction lors d’usage abusif. . Dans ces conditions : . .6.la dénomination du référentiel de certification utilisé . etc. . logos et polices de caractères L’apposition de la marque NF en complément du marquage CE est autorisée dans la mesure où cela n’engendre pas de confusion et ne réduit pas la lisibilité et la visibilité du marquage CE.2 Les textes de référence Le code de la consommation : un souci de transparence : La communication sur les informations relatives à la certification de produit et de service est encadrée par la réglementation : celle-ci a pour objectif de rendre transparente pour les consommateurs et les utilisateurs. la police de caractères utilisée) relatif au marquage CE doit être de dimension supérieure ou égale au cartouche (respectivement le logo. Le titulaire ne doit faire usage de la marque NF dans tous documents que pour distinguer les produits certifiés et ceci sans qu'il existe un quelconque risque de confusion.les références (cartouches. 14 et 15 des règles générales de la marque NF précisent les conditions d’usage. Ainsi. la police de caractères utilisée) de la marque NF .1 Règles de dimensionnement et de positionnement des cartouches.le nom ou la raison sociale de l'organisme certificateur ou la marque collective de certification . .le cartouche (respectivement le logo. 2.6. la signification des labels.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 21 / 68 2. marques de certification. l’article R 115-2 du Code de la consommation stipule que : « Lorsqu'il est fait référence à la certification dans la publicité.

dans l'angle supérieur droit vu de l'intérieur.…) et ne pas la citer lorsqu’il est fait référence à la marque NF .concernant la marque NF. apposée sous la responsabilité du fabricant titulaire après attribution du droit d’usage par FCBA.marquage du logo NF sur la documentation et sur les sites Internet.1 Marquage des produits certifiés Tout produit certifié doit porter la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES. Le marquage est constitué d’un scellé en matière plastique(1) posé en usine sur le dormant de la menuiserie. Le scellé est posé sur la menuiserie aussitôt après la fabrication et le contrôle. lorsqu'elles sont suivies dans le cadre de la certification. si une performance est annoncée le fabricant s'engage à déclarer les valeurs de caractéristiques déterminées conformément aux présentes Règles de certification. .6. . Dans ces conditions : . ainsi que le référentiel servant à la certification . En complément du scellé chaque menuiserie devra comporter une référence permettant d'identifier la date de sa fabrication.il faut UNIQUEMENT faire référence à la norme européenne lorsqu’il est fait état du marquage CE (dans un cartouche. Il doit être situé à moins de 150 mm de cet angle et disposé de façon apparente sur le parement intérieur ou à défaut dans la feuillure. . Dans tous les cas il doit être visible lorsque la menuiserie est ouverte. On appelle "caractéristique certifiée" toute information dont le contenu est contrôlé dans le cadre de la marque NF.4 Les modalités de marquage Ce chapitre décrit à la fois les modalités d'apposition du logo NF et le marquage des caractéristiques certifiées. Ils doivent apporter une valeur ajoutée en indiquant la conformité à des exigences différentes de celles auxquelles le marquage CE fait référence. .marquage du logo NF sur l'emballage du produit certifié NF .dans la déclaration de conformité CE (y compris l'étiquetage). au plus tard lors de la mise en stock chez le fabricant. 2. seules les caractéristiques certifiées supplémentaires à celles du marquage CE peuvent être citées. .3. Il traite des trois aspects suivants : . 2. (1) Les scellés doivent obligatoirement être commandés à FCBA.6.4.6. et non au moment de la livraison ou de l'expédition.marquage du logo NF sur le produit certifié NF .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 22 / 68 2.2 Caractéristiques certifiées et référence aux normes européennes Un produit peut porter des marquages et des marques supplémentaires telle que la marque NF pour autant que ceux-ci remplissent une fonction différente de celle du marquage CE.

Le logo NF. Note : Pour ACOTHERM . Lorsque. Dans ce cas un accord peut être conclu entre FCBA et le titulaire si celui-ci souhaite fabriquer ses étiquettes. Le titulaire doit alors faire valider le nouvel emplacement par FCBA avant de le mettre en oeuvre.Marquage AC .Marquage Th AF pour menuiserie « A Finir » FI pour menuiserie « Finie » Numéro du fabricant et de la gamme Classement A*E*V* L’emplacement du scellé peut être modifié pour des raisons techniques (ex : cas des menuiseries avec châssis fixe).Classement AEV (sous la forme A*x E*xx V*xx) . Dans ce cas le marquage est réalisé conformément à la charte graphique NF disponible sur demande auprès d’AFNOR ou de FCBA. pour de réelles raisons techniques. il est exceptionnellement accepté qu’il comporte les indications suivantes : . Exemple de marquage : . .4. comporte les indications suivantes : . .Numéro d'identification du fabricant et de la gamme . de couleur brune pour les menuiseries à finir et de couleur or pour les menuiseries finies. Une dérogation peut également être obtenue lorsque le titulaire souhaite.n° « n° d’identification du titulaire et de la gamme » 2. le marquage est réalisé par jet d’encre. utiliser des étiquettes de marquage au lieu de scellés (ex : menuiseries mixtes pour lesquelles la partie bois ne permet pas l’insertion d’un scellé).Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 23 / 68 Le scellé.2 Marquage sur l’emballage des produits certifiés L'apposition du logo ou du logo sur les emballages des produits certifiés est un des moyens de promouvoir la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES.6. Il ne se substitue pas au marquage obligatoire du produit certifié. .Mention “AF” (menuiserie à finir) ou “FI” (menuiserie finie) .NF Fenêtres Bois (pour les fenêtres) ou NF Portes Extérieures (pour les portes) .Logo ACOTHERM . pour des raisons techniques.

2).) La reproduction du logo ou du logo sur la documentation doit être réalisée conformément à la charte graphique AFNOR.6. . il est recommandé au titulaire de soumettre à FCBA tous les documents où il est fait état de la marque NF. etc.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 24 / 68 2.fr . le cas échéant) . sauf si le titulaire bénéficie de la marque NF pour l'ensemble de ses fabrications ou s’il ajoute une mention renvoyant au Certificat. Le titulaire ne doit faire usage de la marque NF dans tout document que pour distinguer les produits certifiés et ceci sans qu'il existe un quelconque risque de confusion. Nom et adresse du fabricant (nom et adresse du mandataire dans l'Espace Économique Européen. le catalogue et le site Internet comporteront un chapitre qui expliquera la portée du certificat. 2. toute annonce erronée des caractéristiques certifiées expose le titulaire à des poursuites pour fraude et/ou publicité mensongère. Caractéristiques certifiées essentielles (désignations et valeurs) : il s’agit du classement A*E*V* pour la marque NF (Note : et des classements Acoustique et Thermique pour la marque ACOTHERM) . . Les certificats de qualité délivrés par FCBA répondent à ces exigences et peuvent être utilisés en vue de s’y conformer. La reproduction de la marque NF sur l'entête des papiers utilisés pour la correspondance du titulaire est interdite. . publicité.6.6. sites Internet. Pour une bonne interprétation du présent chapitre. Numéro de certificat. .3 Reproduction du logo NF sur la documentation et dans la publicité (Documents techniques et commerciaux. étiquettes.5 Information sur les caractéristiques certifiées Sans préjudice des sanctions prévues à l’article 11 des règles générales de la marque NF. Pour cette raison. 2. En application de l’article R115-2 du code de la consommation (voir art.4. Adresse internet de FCBA : www.fcba. Désignation du produit (marque et référence commerciales) . . affiches. chaque documentation relative à un produit certifié NF doit avoir la forme suivante : Marque NF FENÊTRES BOIS attachée à la Marque ACOTHERM Marque NF PORTES EXTÉRIEURES attachée à la Marque ACOTHERM Avec en complément les indications suivantes : .

2/ Le profil des différentes pièces . .  Avec finitions complètes opaques (FI. le cas d’un nouveau site de production. en vue de certifier de nouvelles dimensions ou un autre type d’ouverture ou une modification de la conception (essence. abattant. . une demande d’extension : elle émane d’un fabricant déjà titulaire. pour une gamme certifiée faisant l’objet d’une nouvelle marque commerciale. ayant un nombre variable de parties fixes ou ouvrantes. une demande de maintien : elle émane d’un fabricant déjà titulaire.T) . Relève également de la procédure de demande initiale. pour une gamme de menuiseries provenant d'une unité de fabrication déterminée. une demande initiale : elle émane d’un fabricant non titulaire. une référence commerciale spécifique au produit présenté et des caractéristiques techniques. définie par une marque commerciale.  Avec protections provisoires Opaques (AF.les Conventions de commercialisation. liaison ouvrant-dormant. etc). traitement. finition. oscillo-battant. On considère comme constituant une même gamme. 4/ Les assemblages. Une demande de droit d'usage peut être : . les portes-fenêtres ou ensembles menuisés dérivés. coulissants. la Marque distingue les catégories suivantes : • les menuiseries « à finir » :  Avec protections provisoires Transparentes (AF.O). pour une nouvelle gamme de menuiseries provenant d’une unité de fabrication déjà admise. profils. les fenêtres. etc) et des formes différentes (cintré. assemblages. pour une gamme déjà certifiée.la démarche progressive de qualification . définie par une marque commerciale.le processus de certification pour les différents types de demande de droit d’usage . avec des types d’ouvertures différentes (à la française. Selon le degré et le type de finition appliqué en usine. Une gamme peut comprendre des fenêtres et des portes-fenêtres. .T) . . …). ayant les mêmes caractéristiques suivantes : 1/ La ou les essences de bois . une demande ultérieure : elle émane d’un fabricant déjà titulaire. quincailleries. 3/ La nature du calfeutrement de vitrage . .O). une référence commerciale spécifique au produit présenté et des caractéristiques techniques.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 25 / 68 PARTIE 3 OBTENIR LA CERTIFICATION Cette partie décrit : . . • les menuiseries « finies » :  Avec finitions complètes transparentes (FI.

3.1 Les principes La démarche progressive de qualification est une démarche optionnelle qui permet à un fabricant de bénéficier d’Attestations de conformité pour chacune des étapes de la qualification de sa gamme définies ci-après.1. • Niveau 3 (= certification NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES) : .la mise en œuvre des contrôles . les modalités de suivi sont celles de la Certification.une durée limitée à trois ans jusqu’à l’aboutissement de la Certification. Les principes de cette démarche sont : .Performances A*E*V* et mécaniques (selon essais par le laboratoire FCBA) .1. le demandeur doit s'assurer qu'il remplit.Audit initial .Niveau 2 . .Performances Uw pour les fenêtres (selon une note de calcul reconnue dans le cadre d’ACOTHERM) . selon essais par le laboratoire FCBA).Performances Acoustiques en option. Pour les Niveaux 3 et 4. Il doit s'engager à respecter les mêmes conditions pendant toute la durée d'usage de son Attestation de conformité.3 Les modalités de suivi Pour les Niveaux 1 et 2. La demande doit être présentée conformément aux conditions et modèles donnés en partie 7. . .Préservation (le cas échéant.Classe Thermique (selon ACOTHERM).2 Les niveaux Pour la démarche progressive de qualification.NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES . ou essai par un laboratoire reconnu dans le cadre d’ACOTHERM).1. les conditions définies dans les présentes règles et notamment la Partie 2.Audit annuel . . . .Finitions (selon essais par le laboratoire FCBA) .4 Présentation du dossier de démarche progressive de qualification Avant de faire sa demande. la procédure suivante est engagée. les niveaux suivants ont été définis : • Niveau 1 : . pour les fenêtres (à minima selon les valeurs tabulées de l’Annexe B de la norme NF EN 14351-1+A1. À réception de la demande.Niveau 1 . le renouvellement de l’Attestation annuelle est subordonné aux modalités de suivi ci-dessous : .Essai A*E*V* annuel par le laboratoire FCBA. . . au moment de la demande.l’évaluation et la décision. • Niveau 2 : . . 3. • Niveau 4 (= certification NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES +/- ACOTHERM) : .1 DÉMARCHE PROGRESSIVE DE QUALIFICATION 3.Durabilité mécanique (1).un engagement formel vers la certification NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES . concernant son produit et les sites concernés. .l’étude de recevabilité du dossier . 3.1. .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 26 / 68 3. .Classe Acoustique (selon ACOTHERM) . (1) Les exigences des niveaux 1 et 2 sont décrites dans les Prescriptions Techniques. . . .Exigences de conception (1) . selon les mêmes modalités que dans le cas d’une demande initiale : .une Attestation annuelle spécifiant les caractéristiques conformes .

3.2) Contrôles en usine (§ 3.1 & 3.3) : audit.2) Actions correctives éventuelles Évaluation des rapports d'audit et d'essais (§ 3. présentation au comité particulier (§ 3.3.3.3.3.3.3.1 & 3.3.2 PROCESSUS DE CERTIFICATION DEMANDEUR FCBA COMITE PARTICULIER Constitution du dossier de demande de certification (§ 3.3. essais et prélèvements (le cas échéant) Essais (§ 3.3.3.4) Processus de suivi (Partie 4) .1) Examen de la demande de certification (§ 3.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 27 / 68 3.3.4) Éventuellement.3.4) Décision et notification (§ 3.

FCBA = notification du droit d’usage 3.).Demandeur = prise de contact initiale .FCBA = réponse après analyse technique du dossier (identification des dérogations aux normes nécessitant la consultation du Comité technique + essais nécessaires si non réalisés + planification des étapes [+ chiffrage si essais par FCBA]) . FCBA s’assure également de disposer de tous les moyens pour répondre à la demande et peut être amené à demander les compléments d’information nécessaires à la recevabilité du dossier lorsque celui-ci est incomplet.FCBA = avis de conformité produit + information sur planification audit et Comité . laboratoires. À réception de la demande. concernant son produit et les sites concernés.FCBA = accusé de réception avec numéro de dossier .2 Étude de recevabilité de la demande de certification La demande n'est envisageable que si : .Demandeur = confirmation de la demande .[FCBA = information sur planification & délais (si choix essais FCBA)] .[Demandeur = envoi des commandes & échantillons (si choix essais par FCBA)] . .FCBA = présentation anonyme au Comité de Marque .FCBA = envoi du dossier de demande (Référentiel + contenu du dossier à fournir + devis certification) .Demandeur = envoi du dossier de demande . etc. la procédure suivante est engagée : .3 CAS D'UNE DEMANDE INITIALE Étapes du processus de certification : .3. produits prélevés. La demande doit être présentée conformément aux conditions et modèles donnés en partie 7.1 Présentation du dossier de demande de certification Avant de faire sa demande.FCBA = audit technique initial . sites audités.l'ensemble des documents demandés est joint à la demande .FCBA = envoi d’un dossier d’information (communication commerciale + fonctionnement & démarche nécessaire + exigences produit + exigences process/organisation + coût) .FCBA (si dérogation aux normes) = analyse FCBA + consultation du Comité Technique .FCBA = information sur possibilité d’un « point zéro » .FCBA = information sur possibilité de consultance « aide à la constitution du dossier » . 3. durée d’audit.3. au moment de la demande. .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 28 / 68 3.l’étude de recevabilité du dossier . . Dès que la demande est recevable.l’évaluation et la décision.les produits objets de la demande respectent les spécifications techniques fixées dans la Partie 2 des présentes règles. .la mise en oeuvre des contrôles .FCBA = réponse sur recevabilité administrative du dossier (éléments complémentaires à fournir) . le demandeur doit s'assurer qu'il remplit. les conditions définies dans les présentes règles et notamment la Partie 2. FCBA organise les contrôles et informe le demandeur des modalités d’organisation (auditeur. Il doit s'engager à respecter les mêmes conditions pendant toute la durée d'usage de la marque NF.

au choix de FCBA. types d'ouverture. des points de verrouillage.3.Fenêtres : au choix de FCBA selon la menuiserie testée par l’Auditeur Technique. Un rapport d'essais est établi et adressé au demandeur. usinages et moulures.une vue en élévation avec positionnement des organes de rotation ou de translation.Essai à la roue de dégradation : 16 éléments de pièce d’appui de 300 mm de longueur. Ce plan devra être dépourvu de toute annotation commerciale (présentation anonyme) et communiqué de préférence sous forme de fichier informatique (format pdf). .3. . d'un traitement de préservation et d’une protection provisoire. de la plus grande dimension selon la grille dimensionnelle à certifier : .un tableau référençant les différents éléments composant la fenêtre. . Les bois de bout des éprouvettes sont protégés par un vernis ou une peinture à refus. .3 Modalités de contrôles 3. et des différents usinages de drainage . L’échantillonnage doit être représentatif d'une essence.Portes : portes de compositions et types différents pour permettre la qualification de toutes les compositions considérées (types et montage des remplissages.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 29 / 68 3.une porte-fenêtre 1 vantail (plein cintre si l’option existe).3. ouvrants secondaires. • Endurance + Efforts de manœuvre = une porte-fenêtre 1 vantail de la plus grande largeur comportant le verre le plus lourd .1 Essais réalisés par l’auditeur technique (fenêtres) Deux essais A*E*V* (et contreventement) sont réalisés sur l’installation du demandeur. Les essais sont réalisés conformément aux exigences précisées dans les Prescriptions Techniques des présentes règles. équipées de fourrures d’isolation si cette option est réalisée en usine . une fenêtre 2 vantaux (comportant un oscillo-battant si l’option existe) ou une porte-fenêtre 3 vantaux (dont un vitré en dormant ou fixe si l’option existe) .les coupes verticales et horizontales avec description des usinages de drainages . conformément aux exigences précisées dans les Prescriptions Techniques des présentes règles. de la plus grande dimension selon la grille dimensionnelle à certifier. 3. • Finitions = o Menuiseries « À FINIR » (protection provisoire) : . le demandeur devra communiquer un plan regroupant : . sections des bâtis. vitrage.3. . Pour chaque fenêtre testée. Échantillonnages à définir par FCBA en fonction de la gamme à certifier.3.2 Essais réalisés par le laboratoire de la marque Les essais sont effectués sous la responsabilité du laboratoire de la marque. une fenêtre 2 vantaux (comportant un oscillo-battant si l’option existe) ou une porte-fenêtre 3 vantaux (dont un vitré en dormant ou fixe si l’option existe). Note : Un exemple de plan type est montré sur la fiche type 4. prélevées sur 4 pièces d’appui différentes (au minimum). et sur un échantillonnage représentatif de la gamme. ou de la dimension spécifique définie par la méthode d’essai : • Essais A*E*V* + Contreventement + Torsion statique + Efforts de manœuvre = . et sur un échantillonnage représentatif de la gamme. etc).

. il est systématiquement réalisé sur l’essence de référence. . d'un traitement de préservation et d’une protection provisoire.Essai de vieillissement naturel : l'échantillon est constitué de deux fenêtres fabriquées dans l'année en cours. le Pin sylvestre). L’échantillonnage doit être représentatif d'une essence. de dimensions 70 x 65 cm.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 30 / 68 - Essai d’efficacité hydrofuge : 5 éprouvettes en aubier de pin sylvestre de 25 x 25 x 300 mm (cet essai étant uniquement destiné à caractériser le produit utilisé. o Menuiseries « FINIES » (finition complète) : .Essai à la roue de dégradation : 16 éléments de pièce d’appui de 300 mm de longueur. avec tapées (de dimensions le plus souvent commercialisées) placées dans un caisson pour simuler une fenêtre intégrée dans une façade (schéma 1). Les bois de bout des éprouvettes sont protégés par un vernis ou une peinture à refus. prélevées sur 4 pièces d’appui différentes (au minimum).

Pour chaque fenêtre testée. • Préservation (le cas échéant) : cinq éprouvettes. . . Ils sont réalisés sur la base de procédures d'évaluations fonctionnelles spécifiques soumises à l'examen et à l'avis du Comité Technique (cf. milieu de matinée. .sur l’essence prévue pour la fabrication. le demandeur devra communiquer un plan regroupant : .les coupes verticales et horizontales avec description des usinages de drainage . au moins réparties sur une journée de production (ex. Ce plan devra être dépourvu de toute annotation commerciale (présentation anonyme) et communiqué de préférence sous forme de fichier informatique (format pdf). l’essai sera donc opéré : . midi.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 31 / 68 . Dans le cas des Menuiseries « FINIES » en éléments séparés. 5.un tableau référençant les différents éléments composant la fenêtre. • Autres essais = selon la conception de la fenêtre (voir les Prescriptions techniques). . fin d’après midi). il est nécessaire de prévoir :  Essai de protection hydrofuge des points sensibles (essai de salubrité) : prévoir au moins dix montages comportant des pièces critiques (traverses basses) ayant une longueur supérieure ou égale à 800 mm. Essais spécifiques : Les modèles comportant des dispositifs techniques particuliers peuvent donner lieu. : début de matinée.6). des points de verrouillage. art. Dans ce cas l’opération de finition participe directement au renfort du système complet préservation/finition. en vue de valider le système complet . milieu d’après midi. aux frais du demandeur à des essais spécifiques effectués par FCBA ou par des laboratoires habilités par lui.sur des éprouvettes usinées en bout (et non pas seulement tronçonnées). Ces procédures d'essais sont ajoutées au Référentiel après approbation par le Comité Particulier. Les essais sont définis par FCBA après examen du dossier de demande de droit d'usage.  Essai d’efficacité hydrofuge : 10 pièces (éprouvettes appariées) ou 20 pièces (éprouvettes non appariées) de 800 mm.5. Note : Un exemple de plan type est montré sur la fiche type 4.une vue en élévation avec positionnement des organes de rotation ou de translation. et des différents usinages de drainage .

. La durée d’audit est normalement d’une journée.la vérification des dispositions prises pour s'assurer de la conformité des semi- produits utilisés aux dispositions prévues par les présentes Règles de certification. assemblage.la vérification du système de contrôle de production des essais A*E*V* mis en place . ce sont les audits d’admission réalisés par l’auditeur .de vérifier les caractéristiques du produit par rapport aux informations figurant dans le dossier technique de demande de droit d'usage . la présentation du stockage. ainsi que les personnes compétentes pour les mettre en oeuvre. .le contrôle de la conformité de la conduite des essais aux règles énoncées par les normes et précisées dans les documents qualité . . etc.l’examen des moyens de production et de la qualité de l'ensemble de la fabrication telle qu'elle apparaît à travers l'examen général des installations et des produits. vitrage.l’examen des opérations de fabrication (séchage.la vérification de la conformité des produits fabriqués aux informations figurant dans le dossier de demande de certification. l’existence et l’efficacité des dispositions prises en matière de qualité ainsi que du contrôle produit par le demandeur . . l'organisation de la fabrication. avant l’admission.l’examen des moyens de contrôle de la production et la vérification de la conformité des opérations de contrôle de production mises en place aux dispositions prévues par les présentes Règles de certification . Il s'agit de vérifier. l’audit de cette unité se limite alors à l’examen des dispositions propres à la nouvelle gamme.l’examen et l’analyse des résultats des essais effectués précédemment . montage des quincailleries. .de s'assurer que les dispositions définies et mises en oeuvre par le demandeur dans l'unité de fabrication répondent aux exigences de la Partie 2 de ces présentes règles. usinage. finition. Note 1 L’audit de l’unité de fabrication où sont fabriquées les menuiseries présentées à l’admission à la marque NF intervient systématiquement dans le cadre de l’instruction de cette demande.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 32 / 68 3. pour vérifier la satisfaction des prescriptions techniques. stockage) en s’assurant de leur conformité au dossier de demande . installations. sauf indication contraire. traitement. Tous les moyens (locaux. . Elle peut être ramenée à une demi- journée pour les petites unités (production inférieure à 1000 fenêtres par an). . . équipements) permettant à l’auditeur d'effectuer la mission qui lui incombe doivent être mis gratuitement à sa disposition.3 L’audit L'audit a pour objet : . .d'effectuer les prélèvements ou de définir les échantillons nécessaires aux essais à effectuer dans les laboratoires de FCBA. . déposée pour une unité de fabrication bénéficiant déjà d’un certificat NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES pour une autre gamme.3. Sur une demande de marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES pour une nouvelle gamme. . L’audit porte en général sur : .3.

pour chaque écart. FCBA adresse le certificat NF au demandeur qui devient à cette occasion titulaire du droit d’usage de la marque NF. il est signé par le demandeur qui en fait une copie. Un rapport d'audit est établi sur place . le cas échéant. l’ensemble des résultats d’évaluation de façon anonyme. L’auditeur fait procéder en sa présence. d’une demande de réponse dans un délai prescrit. Il peut faire procéder à d’autres vérifications s’il le juge utile. ou. s'enquiert des moyens mis en oeuvre par le fabricant pour éliminer les produits non conformes et pour rectifier sa fabrication. Les rapports sont accompagnés. En cas de besoin.5. 5. En cas de décision positive.refus du droit d'usage de la marque NF. L'auditeur examine les résultats consignés dans les enregistrements du fabricant et vérifie. Le demandeur peut contester la décision prise en adressant une demande conformément à l’article 12 des règles générales de la marque NF. Au cas où l’essai A*E*V* ne peut être effectué en cours d’audit. d'une part que ces contrôles sont régulièrement exercés depuis plus de 3 mois et que les essais prévus au chapitre 3. enfin que les résultats de ces contrôles sont satisfaisants.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 33 / 68 L’auditeur fait prélever soit en fin de chaîne de fabrication. soit dans les magasins ou le parc de stockage les menuiseries nécessaires aux contrôles et essais réalisés sur place. Les modalités de communication sur la Certification sont définies dans l’article 2.5 page 20 des présentes règles. quand cela n'a pas été le cas.3.3. . les actions mises en place ou envisagées avec le délai de mise en application et les personnes responsables. que la fréquence des contrôles est respectée. pour avis. En fonction des résultats de l’ensemble des contrôles. . la menuiserie prélevée pour essais dans le laboratoire de la marque est marquée d'un signe distinctif par l’auditeur et envoyée par et sous la responsabilité du fabricant au laboratoire de la marque chargé d'effectuer les essais dans un délai fixé lors du prélèvement.6). par les opérateurs désignés par le fabricant. un contrôle complémentaire peut être demandé dès analyse du rapport. à un essai A*E*V* sur le banc d’essais de l’usine sur une menuiserie afin de vérifier la conformité des produits fabriqués aux exigences précisées dans les documents techniques relatifs aux familles de produits. d'autre part.3 ont été effectués. Le demandeur doit présenter. 3. art.4 Évaluation et décision FCBA évalue les rapports d’essais et d’audits destinés au demandeur selon les procédures en vigueur. Dans certains cas.accord du droit d'usage de la marque NF . FCBA présente. FCBA peut présenter le dossier au Comité Technique (cf. Les prélèvements effectués sont notés dans le rapport d’audit. au Comité Particulier. le Responsable Certification de FCBA notifie l’une des décisions suivantes : . FCBA analyse la pertinence de la réponse et peut demander la réalisation d’un contrôle complémentaire.

FCBA = envoi du dossier de demande (contenu du dossier à fournir + devis certification) . FCBA = accusé de réception avec numéro de dossier .l’étude de recevabilité du dossier .l’évaluation et la décision. À réception de la demande.3 sont applicables moyennant la spécificité suivante : l'audit peut être adapté ou conjoint avec un audit de surveillance. Les étapes décrites dans l’article 3. FCBA = réponse sur recevabilité administrative du dossier (éléments complémentaires à fournir) . . la procédure suivante est engagée : . Étapes du processus de certification pour une nouvelle gamme : . [Titulaire = envoi des commandes & échantillons (si choix essais par FCBA)] . une référence commerciale spécifique au produit présenté et des caractéristiques techniques. FCBA = avis de conformité produit . [FCBA = information sur planification & délais (si choix essais FCBA)] .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 34 / 68 3. FCBA = réponse après analyse technique du dossier (identification des dérogations aux normes nécessitant la consultation du Comité technique + essais nécessaires si non réalisés + planification des étapes [+ chiffrage si essais par FCBA]) . FCBA = information sur possibilité de consultance « aide à la constitution du dossier » . conformément aux modèles donnés en partie 7. définie par une marque commerciale. . FCBA (si dérogation aux normes) = analyse FCBA + consultation du Comité Technique .4 CAS D’UNE DEMANDE ULTERIEURE Elle émane d’un fabricant déjà titulaire. FCBA = audit technique d’instruction (audit du process et/ou audit produit et/ou AEVM si nécessaire) . Titulaire = envoi du dossier de demande . pour une nouvelle gamme de menuiseries provenant d’une unité de fabrication déjà admise.la mise en oeuvre des contrôles . FCBA = avis de conformité du process et des performances du produit (le cas échéant) + Notification du droit d’usage . La demande doit être accompagnée des éléments techniques relatifs à la nouvelle gamme. Titulaire = formulation de la demande . FCBA = information du Comité de Marque .

l'audit peut être adapté. en vue de certifier de nouvelles dimensions ou un autre type d’ouverture ou une modification de la conception (essence. La demande doit être accompagnée des éléments techniques relatifs aux modifications de la gamme concernée.5 CAS D'UNE DEMANDE D'EXTENSION Elle émane d’un fabricant déjà titulaire. . conjoint avec un audit de surveillance. . FCBA (si dérogation aux normes) = analyse FCBA + consultation du Comité Technique . assemblages.Nouveaux types d’ouvertures . Étapes du processus de certification pour la modification d’une gamme certifiée : .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 35 / 68 3.les essais sont définis en fonction de la modification envisagée . profils. FCBA = audit technique d’instruction (audit du process et/ou audit produit et/ou AEVM si nécessaire) . Les étapes décrites dans l’article 3. finition.Menuiseries de forme particulière . FCBA = réponse après analyse technique du dossier (identification des dérogations aux normes nécessitant la consultation du Comité technique + essais nécessaires si non réalisés + planification des étapes [+ chiffrage essais si FCBA]) .la présentation au Comité Particulier est facultative. . pour une gamme déjà certifiée.Allèges ne participant pas à la sécurité aux chutes . Titulaire = envoi du dossier de demande . FCBA = réponse sur recevabilité administrative du dossier (éléments complémentaires à fournir) . réalisés par FCBA lors de l’audit qui suit la certification desdites extensions. FCBA = envoi du dossier de demande (contenu du dossier à fournir + devis certification) . FCBA = information sur possibilité de consultance « aide à la constitution du dossier » . [FCBA = information sur planification & délais (si choix essais FCBA)] .Impostes . [Titulaire = envoi des commandes & échantillons (si choix essais par FCBA)] . FCBA = accusé de réception avec numéro de dossier . Alors FCBA étendra l’usage de la marque NF à ces nouvelles configurations et en informera le cas échéant le Comité. . . traitement. Titulaire = formulation de la demande .3 sont applicables moyennant les spécificités suivantes : . FCBA = information du Comité de marque Les titulaires qui bénéficient de la certification depuis plus de 2 ans peuvent faire certifier les extensions suivantes : . …). . quincailleries.qualification initiale sur la base de résultats d’essais AEV (et de charge verticale pour les allèges) réalisés par le titulaire .Essais in situ destinés à confirmer les résultats d’essais obtenus par le titulaire. La demande sera validée après approbation des justifications communiquées ou à la suite des résultats satisfaisants des essais demandés. voire non nécessaire .Nouvelle grille dimensionnelle . liaison ouvrant-dormant. . FCBA = avis de conformité produit + Notification du droit d’usage . selon la procédure adaptée suivante : . . conformément aux modèles donnés en partie 7.

Après signature de la convention. pour une gamme certifiée faisant l’objet d’une nouvelle marque commerciale. en occultant le nom de l'entreprise titulaire et le nom du produit certifié. définit les règles d'utilisation de l'attestation. 3. après que l'entreprise titulaire en ait été informée et ait notifié. Pour que la société qui commercialise puisse faire état de la certification de produits.7 CONVENTION DE COMMERCIALISATION Le présent article précise les conditions d'utilisation de la Marque NF (et ACOTHERM).6 CAS D'UNE DEMANDE DE MAINTIEN Elle émane d’un fabricant déjà titulaire. . supports commerciaux ou publicitaires faisant état de la Marque.la lettre de demande . La demande doit être présentée conformément aux conditions et modèles donnés en Partie 7. les frais annuels de gestion et de suivi et les frais de promotion de la Marque sont à la charge de la société signataire de la convention. FCBA tient à la disposition des demandeurs des documents types : . avec l'accord du titulaire du droit d'usage de la Marque.la convention de commercialisation. Le fabricant doit alors préciser dans sa demande de maintien la liste des modifications apportées aux produits en question. à intenter toute action jugée opportune. FCBA s'assure alors de ce que ces aménagements n'ont aucune incidence d'ordre fonctionnel. Une convention préalable passée entre FCBA et la société concernée. La société concernée doit faire part à FCBA des nouvelles documentations.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 36 / 68 3. son accord sur le changement de dénomination. sous une appellation commerciale qui lui est propre. nonobstant le droit. pour AFNOR. assurant que le(s) produit(s) ou gamme(s) de produits dûment référencée(s) sur l'attestation est(sont) certifié(s) NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES avec la référence du numéro du fabricant porté sur le marquage. en occultant le nom de l'entreprise titulaire et le nom du produit certifié. il est admis d'apporter aux produits concernés certains aménagements de présentation n'ayant aucune incidence d'ordre fonctionnel. Toute utilisation de la Marque qui serait de nature à induire les clients en erreur entraîne la suspension et/ou la résiliation immédiate de la convention. une attestation doit lui avoir été délivrée par FCBA. les caractéristiques certifiées des appellations commerciales qui sont propres à cette société sont renseignées sur une liste complémentaire à la liste des fabricants titulaires et des produits sous Marque. contrôlée(s) par FCBA. par écrit. Dans le cadre d'une distribution sous d'autres marques commerciales. commercialise des produits sous une dénomination commerciale qui lui est propre. par une société qui. . Les frais d'établissement de la Convention.

. Il comporte également la surveillance de l'utilisation de la marque et du logo sur les produits. le titulaire est invité à se faire représenter pour y assister). AFNOR Certification et FCBA se réservent le droit d'effectuer ou de faire effectuer tout audit ou essai supplémentaire qu'ils estiment nécessaire suite à des réclamations. La marque NF est accordée à un produit provenant d'une unité de fabrication déterminée.prélèvements. défini par une appellation commerciale.2) Actions correctives éventuelles Évaluation des rapports d'audit et d'essais (§ 4. 4. Des contrôles dans le commerce peuvent être effectués. une référence commerciale spécifique et des caractéristiques techniques. En outre.3) Éventuellement présentation au Comité Particulier (§ 4. Ce suivi comprend des audits et des essais sur les produits.2.informer systématiquement FCBA de tout changement d'une des caractéristiques du produit certifié. . En cas de litiges avec des utilisateurs.3) Décision et notification (§ 4. toute modification des conditions ayant permis l'obtention de la marque NF doit être signalée par écrit à FCBA par le titulaire.mettre à jour son dossier de Certification . . Un suivi des produits certifiés est exercé par FCBA dès l'accord du droit d'usage de la marque NF. contestations.respecter les exigences définies et les modalités de marquage décrites dans la Partie 2 .1 PROCESSUS TITULAIRE FCBA COMITE PARTICULIER Contrôles en usine (§ 4.3) . les contrôles peuvent comporter des prélèvements ou des essais sur les lieux d'utilisation (dans ce cas.2. En conséquence. litiges dont ils auraient connaissance et relatifs à l'usage de la marque NF. emballages et tout support de communication. Essais (§ 4.audit .1) : .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 37 / 68 PARTIE 4 FAIRE VIVRE LA CERTIFICATION : LES MODALITES DE SUIVI Le titulaire doit tout au long de la Certification : .

Elle peut être ramenée à une demi-journée pour les petites unités de fabrication (production inférieure à 1000 menuiseries par an). le nombre de visite annuelle pourra être réduit à un.2. équipements) permettant à l’auditeur d'effectuer la mission qui lui incombe doivent être mis gratuitement à sa disposition.1 Objet L'audit a pour objet de s'assurer que les dispositions définies et mises en oeuvre par le titulaire dans l'unité de fabrication répondent en continu aux exigences de la Partie 2 de ces règles.2 Fréquence des visites d'audit La fréquence normale pour chaque unité de fabrication bénéficiant d'un droit d'usage de la marque NF est définie dans le tableau 3 ci-dessous : Tableau 3 – Fréquence des visites d’audit Production annuelle de menuiseries certifiées par gamme Nombre de visites par an 1 à 1 000 1 > 1 000 2 En cas de manquement à ces règles de certification. Unités certifiées ISO 9001 : Pour les entreprises possédant une certification de type ISO 9001.1. la procédure de surveillance renforcée peut être déclenchée pour une durée définie.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 38 / 68 4. installations. avec ou sans renforcement des contrôles du fabricant et des prélèvements pour essais.de l'option choisie par le fabricant en matière de management de la qualité. ainsi que les personnes compétentes pour les mettre en oeuvre. La durée d’audit est normalement d’une journée hors essais sur site. Celle-ci peut être modulée jusqu'au doublement de la fréquence normale des audits.2 MODALITES DE CONTROLES DU SUIVI Les modalités de suivi peuvent être allégées ou renforcées en fonction : .des décisions prises suite aux contrôles précédents. . Il s'agit de vérifier ultérieurement à l’admission que ces dispositions sont toujours maintenues . conformément à la Partie 2 . Il s'agit d'audits de l'unité de fabrication et d'essais sur les produits. 4.2.1 Les audits 4.1. aux prélèvements et à la demande du certificat ISO en cours de validité. Tous les moyens (locaux. 4. et l’Auditeur pourra limiter son intervention aux essais sur produits. en cas de réalisation des contrôles sur une seule visite.2. ce sont les audits périodiques (audits de suivi). .

les produits prélevés pour essais par le laboratoire de la marque sont marqués d'un signe distinctif par l’auditeur et envoyés par et sous la responsabilité du fabricant au laboratoire de la marque chargé d'effectuer les essais. 4.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 39 / 68 4. dans un délai fixé lors du prélèvement. Nombre de contrôles A*E*V* : La quantité annuelle d’essais est définie selon la production annuelle dans les tableaux 4 et 5 ci-dessous : Tableau 4 – essais A*E*V* annuels pour les fenêtres Production annuelle Nombre d’essais par an de fenêtres certifiées par gamme sur site en laboratoire 1 à 1 000 1 0 1 000 à 5 000 3 0 5 000 à 20 000 5 0 20 000 à 50 000 6 0 50 000 à 100 000 8 0 > à 100 000 8 1 Tableau 5 – Essais A*E*V* annuels pour les portes Production annuelle Nombre d’essais par an de portes certifiées sur site en laboratoire 0 à 5 000 2 1 5 000 à 20 000 4 1 > à 20 000 4 3 Au cas où l’essai A*E*V* ne peut être effectué en cours d’audit.1 Essais sur site et en laboratoire Contrôles A*E*V* sur site : L’auditeur fait procéder en sa présence.2. Contrôles A*E*V* en laboratoire : Pour les productions supérieures à 100 000 fenêtres par an. par les opérateurs désignés par le fabricant. à des essais A*E*V* sur le banc d’essais de l’usine sur des produits prélevés dans le stock ou en fabrication afin de vérifier la conformité des produits fabriqués aux exigences précisées dans les documents techniques relatifs aux gammes de produits.2 Essais sur le produit certifié NF Les essais sont réalisés conformément aux exigences précisées dans les Prescriptions Techniques.2. dans un délai fixé lors du prélèvement.2. L’essai sera ultérieurement réalisé par l’auditeur dans les mêmes conditions que les essais réalisés sur site. . un essai doit être réalisé par le laboratoire de la marque. les produits prélevés sont marqués d'un signe distinctif par l’auditeur et envoyés par et sous la responsabilité du fabricant au laboratoire externe. Cas des contrôles A*E*V* dans un laboratoire externe : Lorsque le fabricant ne dispose pas d’un banc d’essai.

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 40 / 68

Contrôle de préservation (le cas échéant) et de finition :
Un essai annuel est réalisé par le laboratoire de la Marque.

Autres contrôles :
Selon la conception de la fenêtre (voir les Prescriptions Techniques).

4.2.2.2 Prélèvement

Lors de l’audit, l’auditeur fait prélever dans le stock et dans l'usine les échantillons
nécessaires aux essais. Il est possible de prélever des produits éliminés pour des
défauts d'aspect mineurs pour certains essais destructifs.
Les échantillons sont marqués d'un signe distinctif par l’auditeur et sont envoyés par et
sous la responsabilité du fabricant au laboratoire de la marque chargé d'effectuer les
essais, à moins que l'auditeur ne décide de les prendre en charge. Les prélèvements
effectués sont enregistrés dans le rapport d’audit.
Il est admis qu’en cas d’impossibilité d’effectuer ces prélèvements, le fabricant envoie
des échantillons demandés par FCBA, dans les délais prescrits, au laboratoire de la
marque.
Un rapport d'audit est établi par l’auditeur et validé par le titulaire qui en fait une copie.
Prélèvements pour contrôle de préservation (le cas échéant) :
Prélèvement une fois par an de cinq éprouvettes, au moins réparties sur une journée de
production (ex. : début de matinée, milieu de matinée, midi, milieu d’après midi, fin
d’après midi) pour essais de contrôle par le laboratoire de la marque.
Prélèvements pour contrôle de finition :
Prélèvement une fois par an de 4 pièces de longueur 1200 mm (section type « pièce
d’appui de 115mm ») par type de finition et par essence, permettant de réaliser 8
éprouvettes pour essai à la roue de dégradation par le laboratoire de la marque (4 testées
+ 4 témoins), et 8 éprouvettes pour essai à la roue de dégradation par le titulaire (4 testées
+ 4 témoins).
A l’issue de son essai, le titulaire adresse à FCBA ses cotations, ainsi que ses
éprouvettes testées qui sont transmises au laboratoire pour cotation. La comparaison
des cotations du laboratoire sur les deux lots d’éprouvettes testées permet de mesurer
l’efficacité de la roue de dégradation du titulaire ; la comparaison de la cotation du
titulaire avec celle du laboratoire de la marque permet de mesurer la justesse de la
cotation du titulaire.
Autres prélèvements :
Suivant la conception des produits certifiés (carrelets lamellés-collés non certifiés,
panneaux de soubassement non certifiés, …) les prélèvements complémentaires
prévus par les Prescriptions Techniques sont réalisés par l’auditeur.

4.2.3 Contrôles dans le commerce

Ces contrôles consistent notamment à tester un ou des produits revêtus de la Marque
NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES prélevés dans le commerce (le
fabricant doit avoir la possibilité d’examiner ces produits avant essai) et/ou à examiner
la documentation commerciale.

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 41 / 68

4.2.4 Contrôles dans le cadre de l’instruction d’une réclamation

En cas de litige avec des utilisateurs, les contrôles peuvent comporter des prélèvements
ou essais sur les lieux d'utilisation des produits certifiés (dans ce cas, le titulaire est
invité à se faire représenter pour assister aux prélèvements et aux essais).
AFNOR Certification et FCBA se réservent le droit d'effectuer ou de faire effectuer
toutes visites ou essais qu'ils estiment nécessaires suite à des réclamations,
contestations ou litiges dont ils auraient connaissance et relatifs à l'usage de la Marque
NF.

4.3 ÉVALUATION ET DÉCISION

FCBA évalue les rapports d’essais et d’audits selon les procédures en vigueur.
Les rapports sont accompagnés le cas échéant d’une demande de réponse dans un
délai prescrit. Dans certains cas, un contrôle complémentaire peut être demandé dès
analyse du rapport.
Le titulaire doit présenter pour chaque écart, les actions mises en place ou envisagées
avec le délai de mise en application et les personnes responsables.
FCBA analyse la pertinence de la réponse et peut demander la réalisation d’un contrôle
complémentaire.

Toute non-conformité constatée à partir de la surveillance peut amener FCBA à prononcer
une sanction sans attendre la synthèse annuelle des résultats et contrôles et sa
présentation au Comité Particulier.

Le Comité Particulier examine pour chaque titulaire les résultats de la surveillance de la
conformité qui lui sont présentés de façon anonyme au moins une fois par an. Il donne un
avis sur les décisions à prendre par FCBA :
- reconduction du droit d'usage de la Marque ;
- sanction conformément à l'article 11 des Règles générales de la Marque NF.

La sanction est exécutoire à dater de sa notification.
Les frais de vérification supplémentaire occasionnés par les sanctions sont à la charge
du titulaire.
Les fabricants sont responsables du droit d'usage de la marque NF relatif au produit
considéré et s'engagent à appliquer les mesures qui découlent des sanctions prises
conformément aux Règles de Certification.
Toute suspension et tout retrait du droit d'usage de la marque NF entraînent
l'interdiction d'utiliser la marque NF et d'y faire référence. Cette obligation vaut non
seulement pour le titulaire mais aussi pour l'ensemble du réseau commercial de sa
société ainsi que pour les négociants appelés à distribuer ses produits. De la même
manière, tout produit accidentellement non conforme et son emballage ne doivent pas
être marqués ou le logo doit être rayé ou occulté de façon à ce qu'il n'existe aucun
risque de confusion.
Les catalogues et autres documentations ne doivent plus faire état de la marque NF
pour le produit objet d'une suspension ou d'un retrait (erratum et/ou retirage).
Le titulaire peut contester la décision prise en adressant une demande conformément à
l’article 12 des règles générales de la marque NF.

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 42 / 68

4.4 DECLARATION DES MODIFICATIONS

Ce chapitre précise les informations à fournir et les démarches à suivre dans les cas de
modifications concernant :
- le titulaire :
- l’unité de fabrication ;
- l'organisation qualité de l’unité de fabrication ;
- le produit.

Dans les cas non prévus précédemment, FCBA détermine si les modifications remettent
en cause la Certification et s’il y a lieu de procéder à un contrôle complémentaire.

En fonction des résultats de l’instruction, le Responsable Certification de FCBA notifie la
décision adéquate.

4.4.1 Modification concernant le titulaire

Le titulaire doit signaler par écrit à FCBA toute modification juridique de sa société ou
tout changement de raison sociale.
Le cas échéant, la demande de droit d’usage et la Fiche type 1 doivent être actualisées.

En cas de fusion, liquidation ou absorption du titulaire, tous les droits d'usage de la
marque dont il pourrait bénéficier cessent de plein droit.
Une nouvelle demande peut être déposée et son instruction peut être allégée en
fonction des modifications.

Les cas particuliers d'un dépôt de bilan, d'une mise en redressement judiciaire ou d'une
mise en liquidation sont gérés conformément aux Règles Générales de la Marque NF.

4.4.2 Modification concernant l’unité de fabrication

Tout transfert (total ou partiel) de l’unité de fabrication d'un produit certifié NF dans un
autre lieu de production entraîne une suppression immédiate du droit d’usage de la
marque et une cessation immédiate de marquage NF par le titulaire sur les produits
concernés.

Le titulaire doit déclarer ce transfert par écrit à FCBA qui organisera un audit du
nouveau site de production et, le cas échéant, fera procéder à la réalisation d'essais.

La visite peut être allégée, voire supprimée, lorsque le nouveau site est déjà connu de
FCBA.

Les modalités d’évaluation et de décision de reconduction de la certification sont
identiques à celles de l’admission décrites en partie 3.

aux présentes règles.4. FCBA notifie alors une décision de suspension de droit d'usage de la marque NF pour une durée déterminée à échéance de laquelle. une mesure de suspension ou de retrait du droit d'usage de la marque pour ces produits. au modèle admis.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 43 / 68 4. 4. celui-ci fait l’objet d’un retrait.4 Modification concernant le produit certifié NF Toute modification du produit certifié NF par rapport au dossier de demande. Il doit notamment déclarer toute modification de Certification de son système de management de la qualité. jugée de durée excessive par FCBA. la suspension ou le retrait du droit d'usage de la marque NF est notifié par FCBA. ses plans qualité. Toute cessation temporaire de production d’une gamme de produits certifiés NF. Le cas échéant. 4. après enquête. Les Certificats et scellés correspondant doivent être retournés à FCBA. susceptible d'avoir une incidence sur la conformité du produit aux exigences des présentes règles doit faire l'objet d'une déclaration écrite à FCBA. Le recouvrement du droit d’usage est dans ce cas subordonné à des conditions spécifiques définies par FCBA.5 Cessation temporaire ou définitive de production Toute cessation définitive ou temporaire de fabrication d'un produit certifié NF ou tout abandon d'un droit d'usage de la marque NF doit être déclaré par écrit à FCBA en précisant la durée nécessaire à l'écoulement du stock de produits marqués NF...). la Fiche type 1 doit être actualisée (modification du Correspondant NF). A l'expiration de ce délai. Dans ce cas le produit modifié ne pourra bénéficier du droit d'usage initialement accordé avant une nouvelle notification par FCBA. éventuellement après consultation du Comité Particulier. peut motiver.4.3 Modification concernant l'organisation qualité de l'unité de fabrication Le titulaire doit déclarer par écrit à FCBA toute modification relative à son organisation qualité susceptible d'avoir une incidence sur la conformité de la production aux exigences des présentes règles (modifications concernant ses installations.4. FCBA détermine s'il s'agit d'une demande d'extension de la Certification. . si le droit d’usage ne peut pas être rétabli. Toute cessation temporaire de contrôle interne d'un produit certifié NF entraîne une cessation immédiate du marquage NF de celui-ci par le titulaire.

3 pourront être réalisées par d’autres organismes d'audit ou laboratoires reconnus avec lesquels FCBA aura établi un contrat de sous-traitance.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 44 / 68 PARTIE 5 LES INTERVENANTS Les organismes intervenant au cours de la procédure d'accord du droit d'usage de la marque NF et de la surveillance des produits certifiés NF sont précisés ci-après. 5.3 ORGANISME D’ESSAIS Lorsque les contrôles effectués comportent des essais sur des produits. les différentes fonctions décrites dans les chapitres 5.M.2 ORGANISMES D'AUDIT Les fonctions d’audit de l'unité de fabrication sont assurées par FCBA.1 ORGANISME MANDATE Conformément à l’article 3 des règles générales de la marque NF. AFNOR Certification confie l’exercice des diverses fonctions nécessaires à la gestion de la marque NF 297 à l’organisme suivant. dit laboratoire de la marque : FCBA Bordeaux Allée de Boutaut BP 227 33028 BORDEAUX CEDEX 5.2 et 5. dit organisme mandaté (O.fcba. 5.fr 5.fr Internet : www. AFNOR Certification veille auprès de tous les intervenants à ce que leur mission soit correctement remplie en regard du rôle et des attributions de chacun d'eux ci-après définis.) : INSTITUT TECHNOLOGIQUE FCBA (FCBA) 10 avenue de Saint Mandé F-75012 PARIS Votre contact : Rodolphe THÉLU FCBA Bordeaux Allée de Boutaut BP 227 F-33028 BORDEAUX CEDEX Tél.4 SOUS-TRAITANCE Éventuellement après avis du Comité Particulier et avec l’accord d’AFNOR Certification. . : +33 (0)5 56 43 64 11 Fax : +33 (0)5 56 43 64 87 Email : rodolphe. Les auditeurs ont droit de regard chez tout demandeur ou titulaire dans le cadre de leur mission. ceux-ci sont réalisés par le laboratoire suivant.thelu@fcba.

9 représentants des fabricants bénéficiant du droit d'usage pour des fenêtres. .1 représentant d’AFNOR Certification . . • Donner son accord sous réserve d’essais complémentaires et d’un avis favorable du bureau du comité. .1 représentant du CEBTP SOLEN .1 représentant de l'Union Nationale des Syndicats Français d'Architectes (UNSFA . .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 45 / 68 5. .UNCMP) .1 représentant de la Fédération des Promoteurs Constructeurs de France (FPC) .1 représentant de l’Union Nationale des Industries de la Quincaillerie (UNIQ) .1 représentant de HABITAT & TERRITOIRES CONSEIL .1 représentant du Syndicat de la préservation du bois (SPB) . dont le secrétariat est assuré par FCBA. il est mis en place une instance consultative appelée Comité Particulier. 5. • Collège utilisateurs : .5.5 représentants des fabricants bénéficiant du droit d’usage pour des portes. . . . • Collège organismes techniques et administrations : . le Comité Particulier examine les résultats qui lui sont présentés de façon anonyme par FCBA et lui fournit un avis sur la suite à donner à la demande. . Le Comité Particulier émet des avis de décision et ses membres ne peuvent recevoir aucune rétribution à raison des fonctions qui leur sont confiées. . .1 représentant de la Société Centrale Immobilière de la Caisse des Dépôts (SCIC) . .1 représentant du Ministère de l'Urbanisme et du Logement .BNA) .1 représentant de la Fédération Française du Bâtiment (FFB .1 représentant du CIRAD-FORET .1 représentant de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB).1 représentant du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) .1 représentant de la Chambre Syndicale des Fabricants de Verre Plat . . . .3 des règles générales de la marque NF. . de Contrôle et d'inspection (COPREC) . Lors de l'instruction d’une demande initiale.1 représentant de la Confédération des Organismes indépendants de Prévention.1 Composition du Comité Particulier Le Comité Particulier est composé des membres suivants : • Collège fabricants : .1 représentant de la Fédération Française du Négoce des Matériaux de Construction (FFNMC) . Il peut également : • Différer son avis et demander un complément d'instruction ou l'amélioration d'un point particulier concernant le produit ou le contrôle de fabrication .5 COMITE PARTICULIER En application du chapitre 7. .1 représentant de la Direction Générale de FCBA.

les élections ayant lieu au début de la première réunion qui suit chaque renouvellement des membres fabricants titulaires.5. En cas de vacance du siège d'un membre fabricant. . 5. La durée de leur mandat est de 1 an. d'association. 2 experts professionnels invités : .par absence ou non-représentation motivée ou non.1 représentant de la Fédération de l’Industrie Bois-Construction (FIBC).5. d'absorption financière ou simplement d'accords commerciaux. . L’exercice des fonctions de membre ou de suppléant du Comité Particulier est strictement personnel.par disparition de son entreprise . Le siège d'un membre fabricant ne peut être transféré à un tiers licencié ou successeur. par suite de fusion. et renouvelables par moitié tous les 2 ans. Un membre fabricant ayant perdu l’usage de la Marque ne peut ni siéger ni être représenté au Comité pendant la durée de la suspension de son droit d’usage. de l'usage de la Marque de l'entreprise fabricante qu'il représente . il est pourvu au remplacement de ce dernier par voie d'élection. ou suspension pendant plus d'un an. généralement choisi parmi les membres utilisateurs.2 Désignation des membres fabricants Les représentants des fabricants sont nommés pour une durée de 4 ans par le Directeur Qualité de FCBA après élection par l’ensemble des titulaires de la Marque. .par démission de celui-ci . 5. Leur mandat est renouvelable par tacite reconduction.par cessation de sa fabrication sous Marque pendant au moins un an . aux réunions du Comité de Marque. Le siège d'un membre fabricant est considéré comme vacant : . sont élus par les membres du Comité Particulier par vote à la majorité simple des votants. et un vice-président. pendant une période d’au moins 2 ans. . . AFNOR Certification est vice-président de droit.5. La durée du mandat est de 2 ans. Les membres sortants sont rééligibles. .4 Président et vice-présidents Un président. de regroupement. Les fabricants rassemblés dans une seule entité commerciale.par retrait. . comprend également.1 représentant de l’Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures (UFME) . Un membre du Comité Particulier peut avoir un suppléant de la même Entreprise ou Société désigné dans les mêmes conditions. ne peuvent disposer que d'un siège au Comité Particulier.3 Désignation des membres non fabricants Les membres non fabricants sont nommés par le Directeur Général Délégué d’AFNOR Certification sur proposition des organismes qu’ils représentent.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 46 / 68 Le Comité Particulier.par cession de l'entreprise à un tiers . 5. généralement choisi parmi les membres fabricants.

en plus des essais normalement effectués dans le cadre de la Marque.le Président du Comité Particulier . . notamment et si nécessaire. . d'experts compétents invités à l'initiative de FCBA. ceci à la charge du demandeur. L’examen au cours d’une réunion du Comité Technique est réalisé sur la base d'un dossier technique comprenant. . le Comité Particulier peut confier certains de ses travaux à un bureau. 5. . Il peut être complété. Celui-ci est ensuite présenté au Comité Particulier par FCBA. leur avis concernant des demandes de droit d’usage ou des sanctions envers des titulaires. Après étude de ce dossier. .le représentant de FCBA . Nota : Dans le cas où le caractère traditionnel de la menuiserie pourrait être sujet à interprétation. Le Bureau du Comité Particulier est composé : .le représentant du CSTB .le représentant de l’UFME .5 Bureau Pendant ses intersessions. • Procédés de rénovation adaptés aux fenêtres bois. .du représentant de la Direction Générale de FCBA. Le Comité Technique est également habilité à étudier et formuler un avis sur les procédures d'essais spécifiques proposées par FCBA.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 47 / 68 5. entre les réunions du Comité. .6 Comité Technique Le Comité Technique se réunit à l’initiative de FCBA afin d’examiner la recevabilité technique des demandes de certification portant sur des cas particuliers. Cet examen peut être réalisé en présence du demandeur. des justifications techniques complémentaires apportées à la demande de FCBA. . afin que celui-ci puisse argumenter sur la recevabilité technique de sa demande. les DTU ou le Référentiel de la Marque tout en restant dans le domaine traditionnel . en fonction des sujets techniques abordés.le représentant du CEBTP SOLEN .le représentant du COPREC .du Président du Comité Particulier . Son rôle est également de permettre à FCBA une consultation rapide. . FCBA contacte les services compétents du CSTB pour définir une position commune. . . Sont par exemple concernés par une réunion du comité technique les cas suivants : • Produits comportant des dispositifs innovants et/ou des éléments dérogeant à certaines règles descriptives fixées dans les normes. des représentants des différents collèges afin de prendre.5. le Comité Technique formule un avis sur la recevabilité technique de la demande.le vice-président utilisateur .des vice-présidents .un représentant des fabricants titulaires.5.d'un représentant des membres non fabricants . Le Comité Technique est composé de 8 membres désignés pour la durée de leur mandat par le Comité Particulier : .

sur invitation parmi les fabricants titulaires et/ou des experts techniques identifiés selon les sujets à traiter.5. le Comité Particulier peut mandater des Commissions techniques.5. La participation à ces commissions est ouverte à des membres hors Comité Particulier. 5.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 48 / 68 5.7 Commissions techniques Afin d’enrichir les réflexions sur des sujets particuliers.8 Confidentialité Les membres du Comité Particulier s'engagent formellement à garder la confidentialité des informations notamment à caractère individuel qui leur sont communiquées. . Le résultat des travaux de ces commissions est ensuite présenté par FCBA lors d’une réunion du Comité Particulier. FCBA prend les dispositions particulières permettant d'assurer la confidentialité des dossiers de demandeur ou de titulaire présentés au sein du comité (sauf cas de contestation / recours).

essais . Essais Prestations d'essais des Les tarifs des laboratoires sont diffusés à laboratoires.promotion.développement et mise en place d’une application . d'évaluation des résultats de contrôles. A ces prestations s'ajoutent les frais de déplacement. . . Certification.instruction de la demande de Certification . acquis même au cas où le droit d'usage même ainsi que le rapport de la marque NF ne serait pas accordé ou d’audit. Il s'agit d'un montant demande. d'établissement des listes de produits certifiés. l'audit lui. l'évaluation des acquis même au cas où le droit d'usage résultats de contrôles.audits . Le versement de cette prestation reste les auditeurs.1 PRESTATIONS AFFÉRENTES A LA CERTIFICATION NF Nature de la prestation Définition de la prestation Conditions générales communes aux marques NF Le développement et la Participation à la mise en place Cette prestation est réglée par l'entreprise mise en place d’une de la marque NF. 6.contrôles supplémentaires . demandeurs. Audit Prestations comprenant la Le versement de ces prestations reste préparation de l'audit. les laboratoires. la demande. .fonctionnement de l’application de Certification . de la marque NF ne serait pas accordé ou au cas où la demande serait abandonnée en cours d'instruction.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 49 / 68 PARTIE 6 LES TARIFS La certification NF comprend les prestations suivantes : . . Le versement de ces prestations reste acquis même au cas où le droit d'usage de la marque NF ne serait pas accordé ou au cas où la demande serait abandonnée en cours d'instruction. Le versement de cette prestation reste acquis même au cas où le droit d'usage de la marque NF ne serait pas accordé ou au cas où la demande serait abandonnée en cours d'instruction. . Fonctionnement de Prestation de gestion des l’application de dossiers des produits certifiés Certification et de leurs titulaires. Instruction de la demande Prestation comprenant Cette prestation est facturée à réception de Certification l'examen des dossiers de de la demande. reconduit. dont lors de la première demande de droit application l'élaboration des Règles de d'usage de la marque NF. .droit d'usage de la marque NF . . . les relations avec les forfaitaire.

d'annulation ou de suspension du droit d'usage en cours d'année. chaque année et facturé en sus des autres prestations. toute sanction prévue à l'article 11 des règles générales de la marque NF peut être prise pour l'ensemble des produits admis du titulaire. FCBA se charge de reverser à AFNOR Certification la part qui lui revient. dans un délai d’un mois. . Les frais relatifs aux prestations annuelles de suivi et le droit d'usage sont payables par quart chaque trimestre et restent acquis en cas de non reconduction. Dans le cas où une première mise en demeure notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception ne déterminerait pas.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 50 / 68 Droit d’usage de la Ce droit d'usage. ils restent acquis même au cas où le droit d'usage n'est pas accordé ou étendu. mois suivant la décision d'accord du gestion du comité droit d'usage. essais de vérification qui diffusés à la demande. en vue de son enregistrement officiel . traitement des recours.la contribution à la promotion générique de la marque NF.le fonctionnement général de Lorsque la marque NF est accordée au la marque NF (mise sous cours de l'année. est NF est facturé au titulaire après destiné à couvrir : Certification d'un produit.3 LES TARIFS Les tarifs font l’objet d’une révision annuelle. voire le retrait du droit d'usage de la Marque. conseil juridique. Certification) . 6. le paiement de l'intégralité des sommes dues. 6. prestations de justice . . . peuvent s'avérer nécessaires à la suite d'insuffisances ou anomalies décelées par les contrôles courants. Le non-paiement des sommes dues par le titulaire entraîne donc la suspension. .2 RECOUVREMENT DES PRESTATIONS Le droit d'inscription et les frais relatifs aux prestations d'instruction et d’inspection facturés dans le cadre d'une demande d'admission ou d'extension du droit d'usage de la marque sont payables en une seule fois. sous forme de barème édité par FCBA. Le demandeur ou le titulaire du droit d'usage doit s'acquitter de tous les frais dans les conditions prescrites : toute défaillance de sa part fait en effet obstacle à l'exercice par AFNOR Certification et par FCBA des responsabilités de contrôle et d'intervention qui leur incombent au titre des présentes règles. le montant du droit assurance qualité. qui revient à Le droit d'usage annuel de la marque marque NF AFNOR Certification.la défense de la marque NF : dépôt et protection de la marque. suivi des d'usage est calculé au prorata des organismes du réseau NF. Promotion Actions de promotion sectorielle Prestation dont le montant est défini de la marque NF. Cette révision est décidée après consultation du Comité Particulier. au moment du dépôt de la demande. Contrôles Prestations entraînées par les Ces prestations sont à la charge du supplémentaires contrôles supplémentaires ou fabricant selon les tarifs en vigueur.

Note : Les versions électroniques des modèles de lettres et fiches peuvent être obtenues auprès de FCBA. art. Une demande concernant un produit qui bénéficie d'une marque de conformité étrangère ou d'un rapport d'essais par un laboratoire étranger est traitée en tenant compte des accords de reconnaissance existants.1). 7. en langue française . par courrier. 7. L'ensemble est à adresser au contact FCBA (cf. .le descriptif produit et les éléments complémentaires mentionnés dans la fiche type 3. art.1 CAS D'UNE DEMANDE INITIALE Le demandeur établit un dossier contenant : . en langue française . en langue française.1).1).le descriptif produit mis à jour et les éléments complémentaires éventuels mentionnés dans la fiche type 3. par courrier. . . 7. ainsi qu’en version électronique pour le descriptif produit. Dans le cas où le produit provient d'une unité de fabrication située en dehors de l'Espace Économique Européen. conformément à l'article 8 des règles générales de la marque NF. L'ensemble est à adresser au contact FCBA (cf.2 CAS D'UNE DEMANDE ULTÉRIEURE Le titulaire établit un dossier contenant : . art.une lettre de demande et d'engagement selon la lettre type 4. 5. en langue française .le descriptif produit et les éléments complémentaires mentionnés dans la fiche type 3.les fiches de renseignements généraux concernant le demandeur selon les fiches type 1 et 2 . ainsi qu’en version électronique pour les fiches de renseignement et le descriptif produit. La demande est à formuler en 1 original sur papier à en-tête du demandeur.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 51 / 68 PARTIE 7 DOSSIERS DE DEMANDE Les demandes de qualification et de droit d'usage de la marque NF doivent être établies en un exemplaire à l'attention de FCBA selon les modèles définis ci-après. 7. une lettre de demande et d'engagement selon la lettre type 5. La demande est à formuler en 1 original sur papier à en-tête du demandeur. art. La demande est à formuler en 1 original sur papier à en-tête du demandeur.4 CAS D'UNE DEMANDE DE MAINTIEN Le titulaire établit pour chacune des appellations commerciales.une lettre de demande et d'engagement selon la lettre type 1 (démarche progressive de qualification) ou la lettre type 2 (marque NF). L'ensemble est à adresser au contact FCBA (cf.1). le demandeur désigne un mandataire dans l'Espace Économique Européen qui cosigne la demande.une lettre de demande et d'engagement selon la lettre type 3. .3 CAS D'UNE DEMANDE D'EXTENSION Le titulaire établit un dossier contenant : . 5. adressé par courrier au contact FCBA (cf. ainsi qu’en version électronique pour le descriptif produit. par courrier. . 5. 5. La demande est à formuler en 1 original sur papier à en-tête du demandeur.

Monsieur le directeur.type : fenêtres / portes (rayer la mention inutile) . Elle en assurera le règlement pour mon compte et en mon nom. dès réception des factures comme elle s’y engage en acceptant la représentation.…………. . Je m’engage à signaler immédiatement à FCBA toute nouvelle désignation du représentant ci- dessus désigné.> Je vous prie de bien vouloir agréer.. nom et signature Date. les Règles de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES.unité de fabrication (dénomination sociale et adresse) : …………………….appellation commerciale : ………………………………………………. et m’engage à les respecter pendant toute la durée d’usage de ladite attestation. <OPTION(1) : J’habilite par ailleurs la société (raison sociale) (statut de la société). je déclare connaître et accepter les Règles générales de la marque NF. Date. (siège social) représentée par (M.. J'ai l'honneur de demander à bénéficier de l’attestation prévue par la démarche progressive de qualification de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES pour la gamme de produits de ma fabrication identifiée sous les références suivantes : . . Je demande à ce propos que les frais qui sont à ma charge lui soient facturés directement.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 52 / 68 LETTRE TYPE 1 MARQUE NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES DEMARCHE PROGRESSIVE DE QUALIFICATION (à établir sur papier à en-tête du demandeur) Monsieur le Directeur Qualité FCBA 10 avenue de Saint-Mandé 75012 PARIS Objet : Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES Démarche progressive de qualification Monsieur le Directeur. nom et signature du représentant légal du demandeur du représentant dans l’Espace Économique Européen précédées de la mention manuscrite précédées de la mention manuscrite « Bon pour Représentation » « Bon pour acceptation de la représentation »> (1) Ne concerne que les demandeurs situés hors de l’Espace Économique Européen . nom et signature du représentant légal du demandeur <OPTION(1) : Date. l'expression de ma considération distinguée./Mme/Melle) (nom du représentant légal) en qualité de (qualité) à me représenter dans l’Espace Économique Européen pour toutes questions relatives à l’usage de ladite attestation. A cet effet.

Elle en assurera le règlement pour mon compte et en mon nom.type : fenêtres / portes (rayer la mention inutile) . . ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour la gamme de produits de ma fabrication identifiée sous les références suivantes : . l'expression de ma considération distinguée.appellation commerciale : ………………………………………………./Mme/Melle) (nom du représentant légal) en qualité de (qualité) à me représenter dans l’Espace Économique Européen pour toutes questions relatives à l’usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES. nom et signature Date. Date.unité de fabrication (dénomination sociale et adresse) : ……………………. les Règles de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. J'ai l'honneur de demander le droit d'usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. Monsieur le directeur.> Je vous prie de bien vouloir agréer..Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 53 / 68 LETTRE TYPE 2 MARQUE NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES DEMANDE INITIALE DU DROIT D'USAGE (à établir sur papier à en-tête du demandeur) Monsieur le Directeur Qualité FCBA 10 avenue de Saint-Mandé 75012 PARIS Objet : Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. Je m’engage à signaler immédiatement à FCBA toute nouvelle désignation du représentant ci- dessus désigné.. .…………. dès réception des factures comme elle s’y engage en acceptant la représentation. je déclare connaître et accepter les Règles générales de la marque NF. nom et signature du représentant légal du demandeur <OPTION(1) : Date. et m’engage à les respecter pendant toute la durée d’usage de la marque NF. (siège social) représentée par (M. ajouter : et le Règlement de la marque ACOTHERM). A cet effet. Je demande à ce propos que les frais qui sont à ma charge lui soient facturés directement. ajouter : et Marque ACOTHERM) Demande initiale du droit d'usage Monsieur le Directeur. nom et signature du représentant légal du demandeur du représentant dans l’Espace Économique Européen précédées de la mention manuscrite précédées de la mention manuscrite « Bon pour Représentation » « Bon pour acceptation de la représentation »> (1) Ne concerne que les demandeurs situés hors de l’Espace Économique Européen . <OPTION(1) : J’habilite par ailleurs la société (raison sociale) (statut de la société).

Monsieur le directeur. ajouter : et Marque ACOTHERM) Demande ultérieure du droit d'usage Monsieur le Directeur. nom et signature du représentant légal du demandeur <OPTION(1) : Date.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 54 / 68 LETTRE TYPE 3 MARQUE NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES DEMANDE ULTERIEURE DU DROIT D'USAGE (à établir sur papier à en-tête du titulaire) Monsieur le Directeur Qualité FCBA 10 avenue de Saint-Mandé 75012 PARIS Objet : Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES(le cas échéant.. je déclare connaître et accepter les Règles générales de la marque NF. nom et signature du représentant dans l’Espace économique Européen> (1) Ne concerne que les demandeurs situés hors de l’Espace Économique Européen . Je vous prie de bien vouloir agréer.appellation commerciale : ………………………………………….. J'ai l'honneur de demander le droit d'usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour la gamme de produits de ma fabrication identifiée sous les références suivantes : . ajouter : et le Règlement de la marque ACOTHERM). Date.………………. et m’engage à les respecter pendant toute la durée d’usage de la marque NF. l'expression de ma considération distinguée.unité de fabrication (dénomination sociale et adresse) : ……………………. .type : fenêtres / portes (rayer la mention inutile) . . A cet effet. les Règles de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant.

……………………………………………………………………………………… . j'ai l'honneur de demander l’extension du droit d'usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant..appellation commerciale : …………………………………………….unité de fabrication (dénomination sociale et adresse) : ……………………. .……………………………………………………………………………………… . . .certificat portant le numéro : ……………………………………………………. l'expression de ma considération distinguée. .. Je déclare que la gamme de produits faisant l'objet de la présente demande demeure inchangée pour les autres caractéristiques. nom et signature du représentant dans l’Espace économique Européen> (1) Ne concerne que les demandeurs situés hors de l’Espace Économique Européen . et fabriquée dans les mêmes conditions. nom et signature du représentant légal du demandeur <OPTION(1) : Date. ajouter : et Marque ACOTHERM) Demande d’extension du droit d'usage pour un produit modifié Monsieur le Directeur. . .. ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour la gamme de produits de ma fabrication identifiée sous les références suivantes : .……………. Monsieur le directeur. ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour les modifications suivantes (exposé des modifications) : .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 55 / 68 LETTRE TYPE 4 MARQUE NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES DEMANDE D’EXTENSION DU DROIT D'USAGE (à établir sur papier à en-tête du titulaire) Monsieur le Directeur Qualité FCBA 10 avenue de Saint-Mandé 75012 PARIS Objet : Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. Je vous prie de bien vouloir agréer. Date. En tant que titulaire de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant.

Date. l'expression de ma considération distinguée. Monsieur le directeur..Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 56 / 68 LETTRE TYPE 5 MARQUE NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES DEMANDE DE MAINTIEN DU DROIT D'USAGE (à établir sur papier à en-tête du titulaire) Monsieur le Directeur Qualité FCBA 10 avenue de Saint-Mandé 75012 PARIS Objet : Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. . j'ai l'honneur de demander le maintien du droit d'usage de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant..………………………….appellation commerciale : ………………………………. . ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour la gamme de produits de ma fabrication identifiée sous les références suivantes : . ajouter : et de la marque ACOTHERM) pour la nouvelle appellation commerciale suivante : …………………… Cette nouvelle appellation commerciale (remplace / ne remplace pas)(1) l’appellation commerciale certifiée.certificat portant le numéro : …………………………………………………….unité de fabrication (dénomination sociale et adresse) : ……………………. En tant que titulaire de la marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES (le cas échéant. ajouter : et Marque ACOTHERM) Demande de maintien du droit d'usage pour une nouvelle appellation commerciale Monsieur le Directeur. . et fabriquée dans les mêmes conditions.. Je vous prie de bien vouloir agréer. nom et signature du représentant légal du demandeur <OPTION(2) : Date. (1) Ne concerne que les demandeurs situés hors de l’Espace Économique Européen . Je déclare que la gamme de produits faisant l'objet de la présente demande demeure inchangée pour les autres caractéristiques. nom et signature du représentant dans l’Espace économique Européen> (1) Choisir le cas correspondant. . .

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 57 / 68 FICHE TYPE 1 Questionnaire « entreprise » Raison sociale Statut juridique Adresse du siège SIRET APE / NAF ENTREPRISE Téléphone Fax E-mail standard Site internet Groupe Représentant légal Nom + Prénom Fonction Téléphone direct E-mail Adresse Téléphone SITE DE PRODUCTION Fax Responsable du site Nom + Prénom Fonction Téléphone direct E-mail Correspondant NF Nom + Prénom Fonction Téléphone direct E-mail Chargé des essais Nom + Prénom Raison sociale REPRESENTANT DANS L’EEE(1) Statut juridique Adresse du siège SIRET APE / NAF Téléphone Fax E-mail standard Site internet Représentant légal Nom + Prénom Fonction Téléphone direct E-mail DOCUMENT A JOINDRE : Organigramme nominatif de l'entreprise .

Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 58 / 68 FICHE TYPE 2 Questionnaire « moyens de production » ENTREPRISE Adresse Téléphone Fax Activités Nature Unités annuelles Chiffre d'affaires annuel SITE DE PRODUCTION (éventuellement par activité) Effectif Surface totale Surface couverte : Totale Bureaux Ateliers Stockage Moyens de production Parc à bois (surface + capacité) Séchoir (nombre + capacité) Matériel de production DOCUMENT A JOINDRE : Schéma d'implantation de l'usine .

Transparente FI. Transparente AF.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 59 / 68 FICHE TYPE 3 1/8 DESCRIPTIF PRODUIT Nom du fabricant Adresse du site de fabrication Appellation commerciale de la gamme Bois Nature Mixte Bois-Aluminium Mixte Bois-PVC en travaux neufs (dont rénovation avec enlèvement de l’ancien dormant) Mise en œuvre en travaux de rénovation sur ancien dormant Classement AEV Air Eau Vent A*3 E*4B (*) V*A2 V*B2 V*C2 A*4 E*5B V*A3 V*B3 V*C3 Fenêtres E*6B V*A4 V*B4 V*C4 E*7B A*3 E*4B (*) V*A2 V*B2 V*C2 A*4 E*5B V*A3 V*B3 V*C3 Portes-Fenêtres E*6B V*A4 V*B4 V*C4 E*7B (*) uniquement pour les coulissants A Finir (1) AF. Châssis fixes CA CF (*) hauteur x largeur maximales en tableau . Opaque (1) Finition provisoire (2) Finition complète Ouvrants (mm) Épaisseurs nominales Dormant (mm) Grille dimensionnelle (*) OF1 PF1 OF2 PF2 Ouvrants à la française OF3 PF3 OF4 PF4 FOB1 PFOB1 Oscillo-battants FOB2 PFOB2 Coulissants FCO PFCO Abattants. Opaque Finitions à certifier Finie (2) FI.

référence . essence et/ou composition Fabricant Soubassement Fixation ou assemblage (porte-fenêtre) Calfeutrement côté extérieur (1) Calfeutrement côté intérieur (1) (1) nature. Finition 1ère couche Finition 2ème couche Égalisateur de teinte FI.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 60 / 68 FICHE TYPE 3 2/8 Essence de bois (1) (nom commun + nom scientifique) Purgé d’aubier Massif Avec aubier Type Origine (2) Adhésif (3) Abouté Carrelets Abouté replaqué Lamellé-collé Lamellé-collé replaqué Lamellé-collé abouté Lamellé-collé abouté replaqué (1) remplir un tableau par essence (2) interne (fabrication intégrée) (3) sauf carrelets certifiés CTB-LCA ou nom du fournisseur Traitement Produit (1) Méthode d’imprégnation (2) de préservation Application sur Application sur Produits (1) ouvrant (3) dormant (3) Égalisateur de teinte AF. trempage. Finition 1ère couche Finition 2ème couche Égalisateur de teinte Finitions AF.T. aspersion (3) cadré ou en éléments séparés Nature (1) Seuil aluminium Référence / Fournisseur (1) standard ou à rupture de pont thermique (RPT) Matériau.O. Finition 1ère couche Finition 2ème couche (1) fournisseur et référence (2) autoclave.O. fournisseur.T. Finition 1ère couche Finition 2ème couche Égalisateur de teinte FI.

tubulaire. référence (2) épaisseur de la finition en µm (3) drainage rapide. … (2) s’il y a des profilés complémentaires.…). lèvre inversée.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 61 / 68 FICHE TYPE 3 3/8 Posées en usine Fourrures Posées sur chantier Position Fabricant Profilé N°1 Référence Forme (1) Profilés d’étanchéité Matière(s) entre ouvrants et Position dormant Fabricant (2) Profilé N°2 Référence Forme (1) Matière(s) (1) lèvre droite. … . ne pas omettre les informations les concernant Fixation (maintien de verre) Calfeutrement barrière principale (côté feuillure) (1) Calfeutrement barrière secondaire (côté parcloses) (1) Mise en œuvre du vitrage Joint de propreté éventuel Protection de la feuillure à verre (2) Type de drainage (3) Ø / section Répartition / nombre (1) nature (mastic. joint à bourrer. fournisseur. drainage classique. mousse.

translations Référence / dimensions … Nombre Dimensions des vis Type Fabricant Quincaillerie Crémone Référence Nombre de points d’ancrage Dimensions des vis Verrou(s) Type Type Fabricant Gâche(s) Référence Nombre Dimensions des vis .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 62 / 68 FICHE TYPE 3 4/8 Type Fabricant Rotation.

etc. référence.…). Assemblage vissé (avec ou sans insert). mastic. (2) nature (colle. garniture d’étanchéité moulée.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 63 / 68 FICHE TYPE 3 5/8 Liaisons (1) Assemblage traverse/montant Étanchéité (2) Assemblage Liaisons (1) montant/appui bois Étanchéité (2) Assemblage Liaisons (1) montant/seuil aluminium Étanchéité (2) Dormant Liaisons (1) Assemblage traverse/meneau Étanchéité (2) Liaisons (1) Descriptif des assemblages Assemblage montant/fourrure Étanchéité (2) Liaisons (1) Assemblage fourrure/appui bois Étanchéité (2) Assemblage Liaisons (1) fourrure/seuil aluminium Étanchéité (2) Liaisons (1) Assemblage traverse/montant Étanchéité (2) Liaisons (1) Assemblage de fil du battement Ouvrant(s) Étanchéité (2) Liaisons (1) Assemblage de fil du jet d’eau Étanchéité (2) Assemblage Liaisons (1) traverse intermédiaire / montant Étanchéité (2) (1) Double enfourchement + colle référence/fournisseur. Assemblage collé-vissé (avec ou sans insert). fournisseur. .

1 de la norme XP P 23-308 (clippage. PF (porte-fenêtre). clameaux. collage. CP (contreplaqué). etc (3) ST (standard) ou ITR (isolant thermiquement renforcé) (4) aluminium ou référence et fabricant de l’intercalaire amélioré (5) face 1 côté extérieur (6) air. 5. PVC. queue d’aronde. fixations. … (2) Selon Art. krypton… Informations complémentaires . PFV (porte-fenêtre toute vitrée) (2) Massif. aile.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 64 / 68 FICHE TYPE 3 6/8 Matière (1) Type Fabricant Référence Type (2) Menuiserie mixte Profilé rapporté Fabricant Liaison sur le bois Référence / dimensions Nombre ou règle de répartition Mode d’assemblage des angles Traitement de surface Certification éventuelle Traitement de la visserie (1) Aluminium. profilé intermédiaire. CP+Mousse+CP. …) LISTE DES VITRAGES Nom du fabricant Dénomination commerciale de la gamme Menuiserie Soubassement Vitrages Intercalaire Couche faiblement émissive Remplissage Type (1) Type (2) Type (3) Composition (4) (5) Type Référence Fabricant Face Gaz (6) Taux Commentaires (1) F (fenêtre). plots. argon.

…. PF1. OB1. de rive) (1) • Partie basse et intermédiaire (panneau de soubassement) (1) . PFCO2. coupe verticale et coupe horizontale de toutes les menuiseries présentées à la certification : OF1. OF2. CF. CA o Plan de calage des vitrages selon les types d’ouvertures o Mise en œuvre des fourrures o Liaison menuiserie-gros œuvre :  Coupe rive et traverse haute  Coupe appui o Vues éclatées :  Assemblage(s) dormant  Assemblage(s) ouvrant o Coupes :  Assemblage(s) ouvrant (1)  Assemblage dormant-traverse haute (1)  Assemblage dormant-pièce d'appui (1)  Assemblage dormant-seuil aluminium (1)  Assemblage meneau (1)  Feuillure à verre avec drainages (1)  Pièce(s) d'appui (1)  Seuil(s) aluminium (1)  Panneau(x) de soubassement (1)  Joint(s) de frappe (2)  Joint(s) de calfeutrement du vitrage (2)  Liaison ouvrant-dormant Fenêtre et Porte-Fenêtre : • Plan de masse (1) • Partie haute (1) • Côté rive (dormant et meneau) (1) • Battement (central.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 65 / 68 FICHE TYPE 3 7/8 ÉLÉMENTS COMPLÉMENTAIRES À FOURNIR • Formulaire « Prérequis » (Modèle à demander à FCBA) • Certificats et Fiches techniques : o Vitrage(s) : Certificats CEKAL o Mastic(s) : Certificats SNJF et Fiches techniques o Colle(s) : Fiches techniques o Produits de finition : Fiches techniques o Produit(s) de préservation : Fiches techniques o … • Plans (en format papier avec cartouche pour le dossier de certification et en format PDF sans cartouche pour la présentation anonyme de la demande au Comité de Marque) : o Élévation. …. PF2. FCO 2. …. …. PFOB1.

jeu entre ouvrant et dormant . produits recommandés pour le calfeutrement avec le gros œuvre)  Les instructions pour le revitrage  La périodicité et le type d’entretien (y compris le type de produit d’entretien et/ou de finition à employer)  La référence au FD P 20 201 .portée des joints .pour la feuillure à verre : • hauteur/largeur de la feuillure • épaisseur de la joue de feuillure • section et position de la rainure de drainage • assise et hauteur de la parclose • épaisseur du vitrage • épaisseur des garnitures d’étanchéité • Documents complémentaires : o Rapports d’essais éventuels o Notice d’entretien comportant au minimum :  Les instructions de stockage avant pose  Les instructions de pose (indiquant également les procédures de montage des accessoires non posés en usine.largeur/épaisseur des fourrures et tapées .cote hors tout .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 66 / 68 FICHE TYPE 3 8/8 Nota : les cotes nominales suivantes devront être indiquées : .recouvrement ouvrant-dormant .cote tableau .pour la pièce d’appui et les traverses : dimensionnement et position du système de drainage .pour la pièce d’appui : • pente avec l’horizontale • longueur de la saillie (par rapport au nu extérieur du dormant) • assise sur maçonnerie • épaisseur minimale • dégagement de la goutte d’eau horizontalement et verticalement par rapport à l’appui maçonné • hauteur du becquet ou de la goutte d’eau en sous-face • largeur minimale de la goutte d’eau ou du becquet .

.. 3 Garniture principale .. 4 Garniture secondaire . 5 Profilé de frappe battement .Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 67 / 68 FICHE TYPE 4 MODÈLE DE PRÉSENTATION DES PLANS 2 5 4 1 3 Coupe AA B A A B Rep. Coupe BB ... 2 Profilé de frappe n°2 . Désignation Référence 1 Profilé de frappe n°1 ......

Avertissement : Décision de sanction notifiée par FCBA par laquelle le titulaire est invité à corriger les défauts constatés dans un délai donné. Retrait : Décision notifiée par FCBA qui annule le droit d'usage de la marque NF. Produit : Produit fini provenant d'une unité de fabrication déterminée. Demande initiale : Une demande initiale émane d’un fabricant non titulaire ou est provoquée pour une nouvelle unité de fabrication d'un fabricant ayant un droit d'usage de la marque NF dans l'application. Observation : Remarque permettant d'attirer l'attention d'un titulaire sur une non- conformité mineure afin d'éviter une dérive qui aboutirait à un avertissement. l'entité qui la formule étant nommée le "demandeur". Titulaire : Entité juridique qui bénéficie du droit d'usage de la marque NF. défini par une appellation commerciale. la recevabilité porte sur les parties administrative et technique du dossier.Règles de certification du Référentiel de certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 06 – MQ-CERT 11-322 68 / 68 PARTIE 8 LEXIQUE Accord du droit d'usage de Autorisation notifiée par FCBA à un demandeur d'apposer la la marque NF ou marque NF sur le produit pour lequel la demande a été effectuée. Le retrait peut être prononcé à titre de sanction ou en cas d'abandon du droit d'usage par le titulaire. Demande d’extension : Une demande d’extension est provoquée pour toute modification d’un produit certifié d'un fabricant ayant un droit d'usage de la marque NF dans l'application. admission : Audit : Voir norme NF ISO 9000:2008. Gamme : Ensemble de produits défini par une appellation commerciale et des caractéristiques techniques. une référence commerciale spécifique au produit et des caractéristiques techniques. . Une telle requête est désignée par "demande". Suspension : Décision notifiée par FCBA qui annule provisoirement et pour une durée déterminée l'autorisation de droit d'usage de la marque NF. Reconduction : Décision par laquelle le titulaire se voit renouveler le droit d'usage de la marque NF. Droit d'usage de la marque Droit notifié par FCBA à un demandeur d'utiliser la marque NF NF : pour son produit conformément aux Règles Générales et aux présentes Règles. Demande de maintien : Une demande de maintien est provoquée pour une nouvelle appellation commerciale d’un produit certifié d'un fabricant ayant un droit d'usage de la marque NF dans l'application. La suspension peut être notifiée à titre de sanction ou en cas d'abandon provisoire par le titulaire. Demande ultérieure : Une demande ultérieure est provoquée pour un nouveau produit d'un fabricant ayant un droit d'usage de la marque NF dans l'application. Demande / demandeur : Toute entité juridique fabriquant des produits entrant dans le champ d'application défini ci-dessus et capable de respecter les exigences techniques décrites dans la Partie 2 du présent document peut demander à bénéficier d'un droit d'usage de la marque NF. Recevabilité : État d'un dossier qui permet de procéder à l'instruction de la demande .

com Organisme certificateur Mandaté par Afnor Certification .marque-nf. avenue de Saint-Mandé 75012 Paris Tél : +33 (0)1 40 19 49 19 Fax : +33 (0)1 43 30 85 65 www. N° d’identification AFNOR Certification : NF 297 N° de Révision : 02 MQ-CERT 11-323 (Annule et remplace le MQ-CERT 09-303) Date de validation : 23 juin 2011 Date de mise en application : 23 juin 2011 FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES RÈGLES GÉNÉRALES DE LA MARQUE NF RÈGLES DE CERTIFICATION PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES MÉTHODES D’ESSAIS Organisme certificateur : 10.fr www.fcba.

8 Documents d’accompagnement du produit 12 3.6 Colles 27 5.7 Caractéristiques mécaniques 12 3.3 Mise en œuvre de vitrage minéral en atelier 9 3.2 Préservation et finition du bois 18 5.3 Forces de manœuvre 16 4.11 Allèges n’assurant pas la sécurité aux chutes des personnes 13 PARTIE 4 PERFORMANCES CERTIFIÉES 14 4.1 Aptitude à l’emploi du bois 17 5.8 Mastics et mastics en bande préformées 27 5.10 Endurance 13 3.11 Seuils aluminium 28 5.5 Bois 12 3.12 Seuils aluminium à rupture de pont thermique 28 5.1 Assemblages 29 6.4 Durabilité des bois et de la finition 16 4.3 Bois lamellés collés et/ou aboutés 20 5.2 Profils sur ouvrants et dormants 8 3.1 Spécifications des fenêtres 7 3.7 Profilés d’étanchéité ouvrants-dormants 27 5.3 Menuiseries mixtes 29 6.10 Quincailleries 28 5.4 Panneaux de soubassement 23 5.1 Performances A*E*V* 14 4.9 Contreventement (charge verticale) et torsion statique 13 3.2 Pièces d’appui en bois 29 6.2 Résistance aux chocs 15 4.9 Garniture d’étanchéité des assemblages 27 5.13 Entailles et entrées d’air 28 PARTIE 6 EXIGENCES DE CONCEPTION 29 6.4 Composants 11 3.6 Menuiserie mixte (conception) 12 3.4 Menuiseries à vitrages non calés 30 PARTIE 7 TABLEAUX D’INTERDÉPENDANCE 33 .5 Produits verriers 26 5.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 2 / 39 SOMMAIRE PARTIE 1 LES NORMES ET DOCUMENTS APPLICABLES 4 PARTIE 2 EXIGENCES TECHNIQUES DE LA DÉMARCHE PROGRESSIVE DE QUALIFICATION 6 PARTIE 3 PRÉREQUIS 7 3.5 Stabilité aux climats différents (portes) 16 PARTIE 5 MATERIAUX ET COMPOSANTS 17 5.

5.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 3 / 39 Les présentes Prescriptions techniques ont été approuvées par le Directeur Général Délégué AFNOR Certification le 23 juin 2011. en tout ou partie. (1) les principales modifications sont en caractère bleu . par AFNOR Certification et dans tous les cas après consultation du Comité Particulier. à s’assurer de la pertinence de ces prescriptions. en terme de processus de Certification et de définition des exigences par rapport à l'évolution du marché.2. 5.2 + Art. 5.1 prérequis + Modification de la + Art.1 + 02 23/06/2011 Ajout des tableaux relatifs aux Art. Les Prescriptions techniques peuvent donc être révisées.3. des utilisateurs et des experts techniques. FCBA s'engage. La révision est soumise à l’approbation du Directeur Général Délégué d'AFNOR Certification. avec les représentants des fabricants. HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N° de Date de mise Partie (s) modifiée (s) Modification effectuée (1) révision en application Tout 01 01/03/2010 Réécriture complète + nouvelle architecture (Règles de certification + Prescriptions techniques + Cahier des méthodes d’essais) Partie 3 + Art. 4.12 + Partie 6 séquence d’essais AEV + + Partie 7 + Tout Introduction des familles d’essences + Clarification des exigences relatives aux carrelets lamellés-collés et/ou aboutés + Ajout d’exigences relatives aux entrées d’air + Suppression des exigences relatives aux menuiseries de rénovation + Ajout des tableaux d’interdépendance + Fusion des référentiels NF297 (fenêtres) et NF368 (portes) et mise à jour de certaines exigences.

Ouvrages verticaux des constructions .Essais des fenêtres (étalonnage s tation AEV) NF P 20 501 .1 Fenêtres bois NF P 20 302 .Forces de manœuvre .Durabilité mécanique .Résistance aux chocs . . portes-fenêtres et châssis métalliques XP P 20 650-1 .Pose de vitrage minéral en atelier .Détermination de la résistance à la charge verticale NF EN 948 .Méthode d'essai NF EN 12 217 .Rubans adhésifs – Détermination du pouvoir adhésif linéaire Programme N° 28 .Fenêtres et Portes .Recueil de procédures de qualification des fenêtres certifiées Cahier CTBA L161 .Classification NF EN 1026 .Fenêtres et Portes .Fenêtres et Portes .Fenêtres et portes – Perméabilité à l’air .Essais de résistance aux chocs - Corps de chocs .Méthode d’essai NF EN 12 210 .Fenêtres et portes – Perméabilité à l’air .Influences climatiques .Ouvrages mixtes avec éléments en bois 1.Détermination de la résistance à la torsion statique NF EN 1192 .Classification NF EN 1121 .Portes battantes ou pivotantes .Méthodes d’essais des fenêtres Cahier CTBA L114 .Menuiseries métalliques – Protection contre la corrosion et préservation des états de surface des fenêtres et portes-fenêtres métalliques XP P 23 308 .Méthode d’essai NF EN 12 208 .Méthode d’essai NF EN 12 207 .Portes .Spécifications techniques des fenêtres NF P 24 301 .Fenêtres et portes – Étanchéité à l’eau .Classification des exigences de résistance mécanique NF EN 12 046-1 et 2 .Spécifications techniques des fenêtres.Caractéristiques des fenêtres NF P 23 305 .Partie 1 : spécifications communes à tous les matériaux XP P 20 650-2 .Portes .Portes .2 Fenêtres Mixtes NF P 24 351 .Forces de manœuvre .Fenêtres et portes – Résistance au vent .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 4 / 39 PARTIE 1 LES NORMES ET DOCUMENTS APPLICABLES 1.Résistance à l'ouverture et fermeture répétée - Méthode d'essai NF EN 12 400 .Portes . caractéristiques de performance NF EN 1027 .Méthode d’essai NF EN 12 219 .Murs extérieurs des bâtiments .Portes battantes ou pivotantes .Fenêtres et portes – Résistance au vent .Essai de quadrillage des feuils de peinture et vernis NF X 41 022 .3 Essais NF EN 14 351-1+A1 – Fenêtres et portes – Norme produit.Menuiseries extérieures .Méthodes d'essais et critères Cahier des Méthodes d’essais de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES.Tests et spécifications pour menuiseries extérieures NF P 08-301 .Classification NF EN 12 211 .Fenêtres et portes – Étanchéité à l’eau .Exigences et classification NF T 30 038 .Spécifications NF EN 947 .Principe et modalités générales des essais de choc NF P 08-302 .Comportement entre deux climats différents .Pose de vitrage minéral en atelier .Partie 2 : exigences et méthodes d'essais spécifiques au bois 1.Classification NF EN 1191 .

5 P2 .Détermination de certaines propriétés physiques et mécaniques NF EN 599 .5 P1-2 .Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures .Crémones .Bois massifs et lamellé collé .Résistance à la corrosion .Crémones verrous et crémones têtières .Assemblages .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 5 / 39 1.Caoutchouc vulcanisé et caoutchouc thermoplastique .Composants de ventilation mécanique contrôlée .essais de traction NF B 53 510 . fenêtres.Quincaillerie pour le bâtiment . fermetures et façades rideaux NF EN E51-732 .Spécifications et méthodes d'essai NF ISO 9227 .Quincaillerie pour le bâtiment .5 P3 – Travaux de bâtiment – Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures – Partie 3 : Mémento de choix en fonction de l’exposition 1.4 Mise en œuvre NF DTU 36.Qualité de collage .Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures .Profilés d'étanchéité utilisés dans le bâtiment .Caractéristiques et aptitude à la fonction NF EN 1670 .Essais aux brouillards salins .Bois de Menuiseries – Nature et Qualités NF EN 335 .Définition de classes de risques d'attaques biologiques NF EN 392 .Exigences et méthodes d'essai 1.Travaux de bâtiment .5 Bois NF B 51 022 .7 Autres documents NF EN 204 .Durabilité des bois et des matériaux dérivés du bois 1.Profilés d'étanchéité de vitrage et entre ouvrant et dormant pour portes.6 Quincailleries NF P 26 303 .Travaux de bâtiment .Essai de cisaillement des joints de collage NF EN 408 .Prescriptions et méthodes d'essai 1.Bois lamellé collé .Travaux de bâtiment .Caractéristiques et essais XP P 85 302 .Entrées d'air en façade .Mise en œuvre des fenêtres et portes extérieures - Partie 2 : cahier des clauses administratives spéciales types FD DTU 36. NF EN 12365 (parties 1 à 4) .Partie 1-2 : critères généraux de choix des matériaux (CGCM) NF DTU 36.8 Norme relative au système de management de la qualité NF EN ISO 9001:2008 .aboutages à entures multiples .Caractéristiques et essais NF P 26 429 .Partie 1-1 : cahier des clauses techniques types NF DTU 36.5 P1-1 .Durabilité des bois et des matériaux dérivés du bois NF EN 350-1 et 2 .Contreplaqué .Classification des colles thermoplastiques pour bois à usages non structuraux NF EN 314-1 et 2 .Systèmes de management de la qualité – Exigences .Essais de corrosion en atmosphères artificielles .

. . . vissage-dévissage.seuils. . etc) .stabilité diagonale des vantaux .1 NIVEAU 1 Les exigences techniques du Niveau 1 de la démarche progressive de qualification concernent la conception de la menuiserie.tenue des capotages et éléments de fixation des menuiseries mixtes (panneau radiant.drainages . selon les normes et les présentes Prescriptions Techniques.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 6 / 39 PARTIE 2 EXIGENCES TECHNIQUES DE LA DÉMARCHE PROGRESSIVE DE QUALIFICATION 2. . .profils . pour les critères suivants : .ventilation . 2. telle que définie par les normes et présentes Prescriptions Techniques. .endurance des joints .endurance à l’ouverture-fermeture . etc). pour les critères suivants : .2 NIVEAU 2 Les exigences techniques du Niveau 2 de la démarche progressive de qualification assurent la durabilité mécanique de la menuiserie.calage des vitrages . . .3 NIVEAU 3 Le Niveau 3 de la démarche progressive de qualification assure la pérennité de la menuiserie.mode de calfeutrement des vitrages . selon l’ensemble des exigences des présentes Prescriptions Techniques.tenue des assemblages (traction-compression d’angles. . .soubassements . 2.

2 Stabilité diagonale OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA avec insert(s) ou si MV < 450 kg/m3 Référentiel NF : PT 6.« Référentiel NF : PT » = Prescriptions techniques du Référentiel de Certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES .a Liaison entre ouvrants et dormants NF P 23 305 5.11 OUI / NON / SO ou in situ Sécurité à la manœuvre NF P 23 305 4.« Référentiel NF : CME » = Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de Certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES.1 Nota : Les désignations ci-dessous ont la signification suivante : .1 si assemblage mécaniques ou collé Cahier L161 2.6 OUI / NON 3. .1 Généralités OUI / NON NF P 23 305 Annexe 5 3.2 Traction compression d’angle OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA avec insert(s) Référentiel NF : PT 6. .2 si assemblage par vissage en bois Évaluation vissage + dévissage Référentiel NF : CME 2 OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA de bout Référentiel NF : PT 6.1.1 SPÉCIFICATIONS GÉNÉRALES Rapport d'essais FCBA Allèges n’assurant pas la sécurité aux chutes des personnes Référentiel NF : PT 3.1.2 OUI / NON si assemblage mécaniques ou collé Cahier L161 2.1 Cahier L161 2. .« Référentiels NF : RC » = Règles de Certification des référentiels de Certification de la Marque NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES.b Assemblages Généralités assemblage d'angle et de fil NF P 23 305 5.2.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 7 / 39 PARTIE 3 PRÉREQUIS Les tableaux et les articles ci-après listent les exigences qui ont le statut de prérequis : Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.

1 Drainage des eaux d'infiltrations OUI / NON NF DTU 36.5.5.1 Garde à eau OUI / NON NF DTU 36.2 OUI / NON NF P 23 305 5.c Jet d'eau NF P 23 305 5.3 OUI / NON 3.2 Saillie extérieure si existant NF P 23 305 5.5.5.1 .5.b Traverses hautes dormantes NF P 23 305 5.5 P1-1 5.2.3 Calcul ou Rapport Rigidité seuil aluminium si existant OUI / NON Référentiel NF : PT 5.5 P1-2 4.2.11 d'essais interne 3.1 3.a Pièces d'appui ou seuils ou traverse intermédiaire dormant NF P 23 305 5.1 OUI / NON Cahier L161 2.2 PROFILS BOIS SUR OUVRANT ET DORMANTS 3.5.2.5 P1-2 4.1 NF DTU 36.1.1 NF P 23 305 5.5 P1-2 4.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 8 / 39 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.d Éléments de remplissage OUI / NON / SO NF DTU 36.2.3 Géométrie sous faces Cahier L161 2.3 OUI / NON Référentiel NF : PT 6.

3 OUI / NON / SO laboratoire accrédité feuillure rapportée COFRAC 3.1 OUI / NON Plan ou Rapport d’essais Épaisseur parclose si en bois XP P 20 650-2 3.3.3 OUI / NON 3.2 Plan ou Rapport d’essais Fixation du vitrage si en bois XP P 20 650-2 4.4 OUI / NON Épaisseur du listel XP P 20 650-2 3.11 et 5.1 OUI / NON Plan ou Calcul interne si calfeutrement par mastic en Joue de feuillure avec rainure XP P 20 650-1 5.2.1 et Assise de parclose si en bois XP P 20 650-2 OUI / NON / SO 4.3.2 et 5.2 OUI / NON / SO FCBA si vitrage en applique extérieure sur Rapport d’essais FCBA ou Feuillure rapportée le châssis est maintenu par une XP P 20 650-2 4.c Feuillure à verre Généralité XP P 20 650-1 3.d Calage du vitrage Dimensionnement cales périphériques XP P 20 650-1 6.3.2 OUI / NON Prise en feuillure utile XP P 20 650-1 3.6 et 5.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 9 / 39 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.3 et 4.6.2 OUI / NON Garde à eau XP P 20 650-1 3.a Liaison entre le châssis et le vitrage 3.2 OUI / NON / SO conventionnelles .9.2.3.2.1 OUI / NON / SO Équilibrage des pressions XP P 20 650-2 3.3.3 MISE EN ŒUVRE DE VITRAGE MINÉRAL EN ATELIER 3.2.1 Prise en châssis XP P 20 650-1 3.4 et 4.3 OUI / NON Hauteur de feuillure et de parclose XP P 20 650-1 3.3 et 4.2.2.1.7 et 5.1 OUI / NON / SO FCBA 3.1.2 OUI / NON / SO rainure à l’état ouvert 3.1 OUI / NON si garniture d’étanchéité vitrage non Calage latéral XP P 20 650-1 6.2.4 et 4.3 OUI / NON Plan ou Rapport d’essais si système de calfeutrement vitrage Drainage « rapide » XP P 20 650-2 5.3.3 et 4.3.b Maintien du vitrage Généralité XP P 20 650-1 6.1.2 OUI / NON / SO FCBA ou laboratoire l’exigeant accrédité COFRAC Drainage conventionnel si pas de drainage rapide XP P 20 650-1 5.9.2.2.9.1 et Jeux périphériques XP P 20 650-1 OUI / NON 4.

2.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 10 / 39 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.2. 6.2.1.1.5.3.1.5 Plan ou Rapport d’essais 6.3 OUI / NON / SO Vitrage non calés si existant Référentiel NF : PT 6.2.2.2.5 et Système de bourrage fond de feuillure si cas des « vrais petits bois » XP P 20 650-1 OUI / NON / SO 7.2 OUI / NON / SO 3.2.1 accrédité COFRAC 6.3 et OUI / NON / SO 7.2.1.2.1.5.3.4 et OUI / NON / SO élastomères thermoplastique ou PVC 7.2.7.7 Calfeutrement par profilé compact ou 6.2.2.2.1.2 et Calfeutrement par mastic si existant XP P 20 650-1 OUI / NON / SO FCBA ou laboratoire 7.2.4 Calfeutrement en feuillure à l’état ouvert si existant XP P 20 650-1 OUI / NON / SO et 7.5.3 si existant XP P 20 650-1 OUI / NON / SO ouvert et 7.1.8 souple Calfeutrement en U si existant XP P 20 650-1 5. 7.5. 6.3 Rapport d’essais FCBA ou Profilé maintenu mécaniquement entre si existant XP P 20 650-2 6 et Annexe D OUI / NON / SO laboratoire accrédité vitrage et joue de feuillure COFRAC .4.1.2.2.1.1.2.1 et 7.e Mise en œuvre du vitrage Montage du vitrage XP P 20 650-1 3.1.2.2.2 Système double barrière si existant XP P 20 650-1 3.8 OUI / NON Pose en portefeuille (essai stabilité si assemblage mécanique du vantail XP P 20 650-2 8 et Annexe F OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA diagonale) Réalisation du calage XP P 20 650-1 7. 3.4 OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA 3.f Mise en œuvre du calfeutrement vitrage 3. Calfeutrement par bande préformée si existant XP P 20 650-1 7.2.2.2.1.7.2.2 Calfeutrement en feuillure à l’état semi.2 OUI / NON Garniture d’étanchéité non affleurante si existant XP P 20 650-1 7.2.9 Système monobarrière si existant XP P 20 650-1 OUI / NON / SO et 7. cellulaires en caoutchouc ou en si existant XP P 20 650-1 7. 3.2.2 OUI / NON / SO 3.

1.8 XP P 20 650-1 6.2. 6.1 Rapport d’essais FCBA ou Mastic si existant XP P 20 650-2 7 OUI / NON / SO laboratoire accrédité Référentiel NF : PT 5.2. 6.2.2.2 et Calfeutrement en U si existant XP P 20 650-1 OUI / NON / SO 6.4.4.5 3.a Vitrage : exigences générales OUI / NON Référentiel NF : PT 5.4 3.2 OUI / NON / SO NF ou Avis technique profilé.2 et 6. NF P 23 305 3.f Éléments métalliques fixation des profilés métalliques.2 et 6.5 3.2.2.1 Convention de contrôle Bande préformée – rhéologie si existant XP P 20 650-2 7 OUI / NON / SO CEBTP ou autre Référentiel NF : PT 5.4 3.h Colle des assemblages Référentiel NF : PT 5.1. 6.3 et XP P 23-308 OUI / NON / SO laboratoire accrédité profilés d’étanchéité) fixation des liaisons mixtes Annexe D COFRAC 3.4.j Garniture d’étanchéité des Référentiel NF : PT 5.4. XP P 23-308 6.2 3.3 et 6.1.5 OUI / NON / SO XP P 20 650-2 6 et 9 6.4.d Matériaux de synthèse (hors si menuiseries mixtes : éléments de 6.4.c Cale XP P 20 650-1 6.4. capotage menuiserie mixte.1 et OUI / NON / SO visserie… 6.2.2.2 et 6.2 et COFRAC ou interne si existant et fixation mécanique 6.3.4.12 OUI / NON / SO 3.2 et 6.4.4.g Seuil aluminium à RPT Référentiel NF : PT 5.6 OUI / NON / SO NF P 23 305 3.10 Rapport d’essais FCBA ou 3.e Profilés en PVC Référentiel NF : RC 1.4.8 COFRAC ou interne XP P 20 650-1 6.5 OUI / NON / SO Profilé compact ou cellulaires en (collage ou co-extrusion) Rapport d’essais FCBA ou XP P 20 650-2 7 et 9 caoutchouc ou en élastomères laboratoire accrédité thermoplastique ou PVC souple XP P 20 650-1 6.2.1.1.4 COMPOSANTS XP P 20-650-1 6.2.2.2.1 OUI / NON / SO Rapport d’essais FCBA ou 3.1.2 3.1.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 11 / 39 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.2 et si existant et fixation par adhérence 6.b Calfeutrement vitrage XP P 20 650-1 6.4.2.2.8 organisme XP P 20 650-1 6.1 et 6.i Quincaillerie OUI / NON Référentiel NF : PT 5.9 OUI / NON / SO laboratoire accrédité assemblages COFRAC .1.4.2.1 Bande préformée – adhérence si existant XP P 20 650-2 7 OUI / NON / SO Référentiel NF : PT 5.

1.7 CARACTÉRISTIQUES MÉCANIQUES Capacité de résistance des dispositifs de Rapport d'essais d'un si OB ou Abattant NF EN 14351-1+A1 4.6 MENUISERIE MIXTE (conception) Référentiel NF : PT 6.3 Exigences générales si existant OUI / NON / SO XP P 23 308 6 Rapport d'essais FCBA ou 7.1 et 7.2 et Liaison mixte : résistance mécanique XP P 23 308 OUI / NON / SO laboratoire accrédité Annexe C COFRAC Liaison mixte : salubrité XP P 23 308 7.5 P1-2 5.2.2 Rapport d’essais FCBA ou 3.6 OUI / NON laboratoire accrédité ouvrant-dormant Référentiel NF : PT 5.9 OUI / NON laboratoire accrédité Endurance Référentiel NF : PT 3.4.8 si menuiserie non certifiée 3.3.5 BOIS Référence de l'instruction Humidité NF P 23 305 3.1 OUI / NON de contrôle Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.4 et Annexe XP P 23 308 OUI / NON / SO COFRAC sollicitations hygrothermiques B Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.l Entrées d’air de ventilation NF E 51-732 OUI / NON / SO ACOTHERM Référentiel NF : PT 5.4.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 12 / 39 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir Cahier L161 1.2 et Liaison mixte collée si liaison par collage XP P 23 308 OUI / NON / SO Rapport d'essais FCBA ou Annexe E laboratoire accrédité Stabilité de la menuiserie aux 7.2.4.7 COFRAC ou interne NF DTU 36.8 DOCUMENTS D'ACCOMPAGNEMENT DU PRODUIT Existence d'un guide d'entretien NF EN 14351-1+A1 8 OUI / NON Plans de mise en œuvre à fournir NF EN 14351-1+A1 8 OUI / NON .1 et 7.8 OUI / NON / SO sécurité organisme notifié Efficacité des arrêts d'ouverture si OB ou Abattant NF P 20-501 5.k Garniture d’étanchéité entre NF P 23 305 3.3 OUI / NON / SO 7.10 OUI / NON COFRAC Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.2 OUI / NON / SO Rapport d'essais FCBA ou Contreventement / torsion statique Référentiel NF : PT 3.12 Documents Paragraphe Conformité Justificatifs à fournir 3.

(1) Le graissage est uniquement réalisé si les forces de manœuvre sont non conformes après l’essai d’endurance. . 3.Accroissement de la perméabilité à l’air (sauf pour la classe A*4) : ≤ 20% de la perméabilité à l’air maximale admissible pour la classe revendiquée. et Chute de nez résiduelle ≤ 1 mm pour les fenêtres ou Chute de nez sous charge ≤ 3.Torsion statique = Classe 2 pour les fenêtres ou Classe 1 pour les portes.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 13 / 39 3. o Classe 3 pour les portes . Les performances minimales exigées sont : . et la norme NF EN 1192 pour les portes. La classification est déterminée selon la norme NF EN 13115 pour les fenêtres.9 Contreventement (charge verticale) et torsion statique Les essais sont réalisés conformément aux normes NF EN 14608 et NF EN 14609 pour les fenêtres. et aux normes NF EN 947 et NF EN 948 pour les portes.10 Endurance Les essais sont réalisés conformément à la norme NF EN 1191. • Perméabilité à l’air initiale . art. afin de vérifier si celles-ci sont à nouveau conformes après graissage.11 Allèges n’assurant pas la sécurité aux chutes des personnes La justification à apporter concerne la résistance à une charge verticale de 100 daN de la traverse de plus faible inertie et de plus grande largeur. . Les performances minimales exigées sont : . les performances de contreventement et de torsion statique sont déterminées à l’issue de l’essai A*E*V* sur la PF3 ou sur les portes. en présence de l'auditeur. .Perméabilité à l’air : conforme à la classe revendiquée pour le classement A*E*V* . Note : La séquence d’essais est la suivante : • Forces de manœuvre selon NF EN 12046-1 .4. Cet essai peut être réalisé lors d'une visite d’audit de surveillance. La classification est déterminée selon la norme NF EN 12400.3 ci-après .5 mm pour les portes . celui-ci sera utilisé pour déterminer la chute de nez résiduelle. . Lors de l’instruction. • Endurance .Forces de manœuvre : cf.Endurance : o Classe 1 pour les oscillo-battants (OB). • Forces de manœuvre selon NF EN 12046-1 . o Classe 2 pour les ouvrants à la française (OF). . Si la menuiserie possède un dispositif de rattrapage de la chute de nez. (1) • Perméabilité à l’air finale . Note : l’essai sur OB permet de valider les OF si les profils sont similaires.Contreventement = Classe 2. 3.

1 Classifications minimales Les performances minimales exigées sont : . • Forces de manœuvre selon NF EN 12046-1.5 P3. 4.pour les portes : A*2 E*1B V*2. leurs dimensions et largeurs de battements.14 de la norme NF EN 14 351-1+A1). .1.1 du DTU 36. • Résistance au vent . 4. Un second classement pour une même gamme est envisageable. • ne pas tenir compte d’un éventuel déclassement dû à une fuite de la quincaillerie.pour les fenêtres seules : A*3 E*5B V*A2. dans les mêmes conditions. • Étanchéité à l’eau . • Capacité de résistance des dispositifs de sécurité selon NF EN 14-351-1+A1 (OB ou abattant) .5 P3 La classification est déterminée selon les normes NF EN 12207 (complétée de l’art. 4. ou A*3 E*4A V*A2 pour les coulissants . A l’issue de l’essai sur la PF3 ou sur les portes : • Contreventement selon NF EN 14608 (sauf autocontrôle et suivi) . Classements E*8A et E*9A Le classement E*8A ou E*9A est assujetti à un contrôle sur produits finis renforcé pendant 6 mois à compter de la date d’attribution du certificat. quelque soit le mode d’ouverture des fenêtres. . Étanchéité à l’eau E* = • choix de la méthode A ou B à faire selon les prescriptions du DTU 36.5 P3 .2. .2 de la XP P 20-650-1 pour la détermination de l’épaisseur des produits verriers selon la pression du vent du site où sera exposée la menuiserie. • Perméabilité à l’air. NF EN 1027. • Torsion statique selon NF EN 14609 (sauf autocontrôle et suivi) . après justifications. Note : se référer à l’article 6. les critères de flèche minimum suivants : • A pour les fenêtres et les portes .1 PERFORMANCES A*E*V* Les essais sont réalisés conformément aux normes NF EN 1026.1.1. • Efficacité des arrêts d’ouverture selon NF P 20-501 (OB ou abattant). NF EN 12208. NF EN 12210 et à l’article 7. • C pour les fenêtres avec allège assurant la sécurité aux chutes des personnes.2 du DTU 36.pour les fenêtres avec allège participant à la sécurité aux chutes des personnes : A*3 E*5B V*C2 .1.2 Exigences particulières Classement certifié Le classement certifié doit porter sur une gamme complète. NF EN 12211 et à l’article 7.2. Résistance au vent V* = ont été retenus.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 14 / 39 PARTIE 4 PERFORMANCES CERTIFIÉES 4.1. Note : la séquence d’essais est la suivante : • Forces de manœuvre selon NF EN 12046-1 .

2 Résistance aux chocs Fenêtres ou blocs-baies avec allège assurant la sécurité aux chutes des personnes Les justificatifs à fournir sont les suivants : . trapèzes.5 des Règles de certification.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 15 / 39 Menuiseries de formes particulières La certification des menuiseries de formes particulières (fenêtres cintrées.80 m ou sur une porte 1 vantail plein cintre de dimensions tableau H x L = 2.45 x 0. 4.90 m. …) nécessite un essai A*E*V* sur une fenêtre 1 vantail OF plein cintre de dimensions tableau H x L = 1.25 x 0. Les entreprises bénéficiaires de la marque NF depuis plus de 2 ans peuvent bénéficier de la procédure simplifiée prévue par l’article 3. triangles. houteaux.

acoustique.1 à 5. Les performances minimales exigées sont : Classe 1. la détermination des performances des forces de manœuvre doit être renouvelée en cas d’augmentation de la densité de l’essence de bois supérieure à 15% (de préférence sur oscillo-battant) ou en cas d’augmentation du poids du vitrage. La classification est déterminée selon la norme NF EN 13115 pour les fenêtres et la norme NF EN 12217 pour les portes. …) ainsi qu’à l’issue de l’essai d’endurance. Lors de l’instruction. sauf conception ou cas d’usage particulier climat C. 4. les performances de couple à la poignée sont déterminées préalablement à tout essai A*E*V*. endurance.4. • augmentation du niveau de perméabilité à l’air et forces de manœuvre inférieure à 30% du niveau maxi de la classe revendiqués avant essai.5 Stabilité aux climats différents (portes) Échantillonnage représentatif : Suivant la hauteur et la présence ou l’absence de dispositif de stabilisation ou de compensation de déformation (raidisseur).4 Durabilité du bois et de la finition Voir les articles 5. En autocontrôle et en suivi.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 16 / 39 4. les performances des forces de manœuvre sont déterminées préalablement à tout essai réalisé dans le laboratoire de la marque (A*E*V*. Lors d’une extension. avec utilisation des rattrapages de jeu disponibles sur les produits testés. Classements possibles : • classe 0 à 3 de la norme EN 12 219 pour les déformations .3 Forces de manœuvre Les essais sont réalisés conformément à la norme NF EN 12046-1. . en finition complète. Méthode d'essais : NF EN 1121-2 (Comportement entre deux climats différents). 4.

Yellow et Châtaignier Bintangor White) Chêne Cambara (= Jaboty) Niangon Difou Cativo (= Tchitola Brésilien) Nyatoh (Asie) Doussié Cedrorana Pin Sylvestre Grignon franc (= Louro Vermelho) Curupixa Pin Laricio Iroko Dibetou Pin noir d'Autriche Jatoba (Brésil) Douglas (= Pin d'Oregon) Pin Maritime Kapur Ebiara Pin de Parana Latandza Etimoé Pitch Pine Limbali Eucalyptus grandis (3) Sapelli (sans drainage rapide) Makoré Framiré Sapin Merbau Ghéombi Sipo (si MV < 590 kg/m3) Moabi Gombé Tauari Movingui Imbuia Tchitola (Afrique) Padouk Jéquitiba Tiama Pau Amarelo Kasai Tola (aubier non discernable) Saint Martin rouge Kempas Sapelli (1) Kosipo Sipo (2) Kotibé Sucupica (Brésil) Limba (= Fraké) Tali Mahogany (= Acajou d'Amérique.essences présentant un aubier difficilement différentiables . 5. 5.essences non durables mais imprégnables . .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 17 / 39 PARTIE 5 MATÉRIAUX ET COMPOSANTS Les essais dont le protocole n’est pas cité sont décrits dans le Cahier des Méthodes d’essais. Amarante Essences du groupe A non purgées d’aubier Angélique + Bèté (= Mansonia) Acajou d'Afrique Mélèze Bossé Andiroba Mengkulang (= Palapi.essences du groupe A utilisées avec aubier. Asie) Bubinga Balau Red Méranti (Dark Red.2 ci-après) : si purgé d'aubier . Light Red.1 APTITUDE À L’EMPLOI DU BOIS Les essences dont l’expérience permet de justifier qu’elles sont utilisables pour la fabrication de menuiseries extérieures sont classées selon le tableau ci-après : GROUPE A GROUPE B Essences durables Essences utilisables à condition d'avoir reçu un traitement utilisables sans traitement adapté (selon art. Wacapou Caoba) Western Red Cedar Mandioqueira (1) avec drainage rapide (2) sous réserve de la mise en place par le menuisier d’un contrôle assurant que la masse volumique est supérieure ou égale à 590 kg/m3 (3) sous réserve de la mise en place par le menuisier d’un contrôle assurant que la masse volumique est supérieure ou égale à 450 kg/m3 . .

• Protections provisoires Opaques : Impression ou primaire peinture.« A FINIR » (AF) = protection provisoire. habituellement appliquée en une couche. transparente (AF. sans recevoir aucun produit supplémentaire sur le chantier. (1) méthode de dosage GC-ECD selon le Protocole CTBA CHIMIE n°001 .T) ou opaque (AF. pointes) pointes) Exigence • Essai de protection (néant) hydrofuges des points particulière sensibles 5.O).2 Performance des finitions Les produits de finition utilisés doivent être en conformité avec les normes les concernant. • Protections provisoires Transparentes : Égalisateur de teinte ou lasure. .T et FI. (en bois de fil) sur 3 mm pour les autres essences (sauf Tauari = 100% sur 3 mm) Ouvrant • Cadré • Cadré • Par éléments séparés Mode de finition • Cadré si traitement par Dormant autoclave. côté extérieur (ex. devant tenir 3 mois à l'extérieur avant de recevoir les couches de finitions ultérieures sur le chantier. Les finitions sont classées en deux types selon qu’elles nécessitent ou non un finition sur chantier : . Elles sont également classées en deux catégories. devant tenir 6 mois à l'extérieur avant de recevoir les couches de finitions ultérieures sur le chantier. habituellement appliqué en une couche.2 PRÉSERVATION ET FINITION DU BOIS 5. • Finitions complètes transparentes ou opaques : Système de finition transparente ou opaque devant tenir 2 ans à l'extérieur.2.O et FI.2. Un système complet rentre dans une garantie biennale.« FINIE » (FI) = finition complète ou finition des Menuiseries Mixtes.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 18 / 39 5. nécessitant une finition complémentaire sur chantier .1 Préservation et mode de finition Les essences nécessitant un traitement de préservation doivent être traitées et finies conformément aux exigences du tableau ci-après : Menuiseries Menuiseries « finies » « à finir » (FI) (AF) en éléments cadrés en éléments séparés Certifiés CTB P+ ou équivalent Produit Classe 3 (feuillus ou résineux selon l'essence utilisée) Préservation Mode de Par éléments séparés traitement Pénétration (1) • à 25 mm • à 25 mm • à 10 mm (en bois de bout) Rétention (1) • 50% de la valeur critique sur 6 mm pour les essences à aubier imprégnable. sinon par • Par éléments séparés • Par éléments séparés éléments séparés • Pas de percée du film • Pas de percée du film Précautions (néant) côté extérieur (ex.

doivent être conformes aux exigences ci- dessous : Menuiseries Menuiseries Menuiseries « à finir » (AF) « finies » (FI.O) AF. ◊ « Feuillus traités » . ◊ « Résineux traités imprégnables » . Les différents types et catégories de finition. ◊ « Résineux traités non imprégnables » .3 < 0.3 Suivi de chantiers (néant) Oui (néant) Tk de la Protection hydrofuge (néant) (néant) classe de (néant) des points sensibles risque 3 Perméabilité à la Si finitions des vapeur d’eau selon faces intérieure (néant) (néant) (néant) protocole FCBA et extérieure (ex-EN 927-4) différentes .T et FI.O cadrés séparés essais type AF Adhérence initiale BON Note ≤ 4 BON Adhérence après PASSABLE Note ≤ 6 PASSABLE vieillissement accéléré Adhérence après (néant) BON (néant) vieillissement naturel Note ≤ 8 Note ≤ 3 en solvant en solvant Compatibilité (néant) (néant) Note ≤ 8 Note ≤ 3 en aqueux en aqueux Efficacité hydrofuge < 0. La qualification de la finition sur une essence est valable pour toute essence de la famille considérée (sauf pour l’efficacité hydrofuge et la protection hydrofuge des finitions complètes). Châtaignier » . ◊ « Résineux non traités » . ◊ « Feuillus non traités » .T AF.O) Mixtes en éléments en éléments (FI.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 19 / 39 Pour la qualification des finitions.3 (néant) < 0. les essences de bois sont classées selon les 5 familles d’essences suivantes : ◊ « Essences tanniques : Chêne.T et FI.

3. Sont conformes à cette exigence les colles qui bénéficient : .3 BOIS LAMELLÉS-COLLÉS ET/OU ABOUTÉS 5.2.3. Le tableau ci-dessous résume les exigences particulières selon les cas : Carrelets Fabrication Fabrication CTB-LCA interne externe Déclaration d’utilisation Oui Oui Oui Autocontrôle interne (art.3. .4. Ces carrelets peuvent éventuellement être certifiés CTB-LCA.3. b) Hygrométrie des bois (avant tronçonnage. Les carrelets lamellés-collés et/ou aboutés peuvent provenir : .2 Exigences de maîtrise de la qualité des carrelets 5. . et celle du rapport d’essais initial). Oui Oui Essais initiaux (art.2 / 5. 5.d’un rapport d’essais datant de moins de 5 ans .1) Oui Oui Oui Essais de suivi (art.3. 5.3. 5.2. • Pression de collage : à vérifier d’après la fiche technique de la colle fournie par le fabricant. 5.1 Autocontrôle interne a) Ambiance climatique de l'atelier de collage (température + humidité) : au minimum deux fois par demi-journée et par atelier. c) Usinage : • Contrôle visuel de l'état de surface (réglage de la vitesse d'avance) . 5. Oui - Contrôle réception (art. Oui Oui Audit de suivi (art. .3.2. Oui Oui 5.3. d) Collage : • Viscosité de la colle : à chaque ouverture de seau (à l’aide d’une coupe AFNOR) .3) . e) Presse : • Pression de serrage : nombre de vérins utilisés en fonction des longueurs produites .4) .3.3) . • Régularité des épaisseurs . Oui Audit initial (art.2) .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 20 / 39 5.3.2.d’un fournisseur de carrelets. 5. . • Enregistrement de la fréquence de changement des fers de rabot et des molettes d’enturage .4) .2.1 / 5. • Contrôle de jonction des entures.3 / 5. • Grammage déposé : au minimum deux fois par demi-journée.3.1 Exigences générales Les colles utilisées pour le collage des carrelets lamellés-collés et/ou aboutés doivent satisfaire aux exigences de la classe D4 de la norme NF EN 204 ou de la classe C4 de la norme NF EN 12765. aboutage et lamellation) : sur chaque lot de production.d’une fabrication interne .3.4. .2.ou d’une attestation du fournisseur datant de moins de 5 ans (indiquant la référence de la colle.ou d’une attestation de laboratoire datant de moins de 5 ans .

leur essence .Lot 2 = 510 carrelets. Un lot sera constitué de carrelets définis par : .les prélèvements seront réalisés par lot (définis au début du paragraphe).2.l’enregistrement des résultats. Le lot est accepté si toutes les éprouvettes sont conformes. colle PU. Dans ce cas.3. La modification de l’un de ces paramètres provoquera la création d’un nouveau numéro de lot. . en accord avec les quantités et procédures évoquées dans la norme NF EN 326-3 pour le contrôle par attribut avec échantillonnage simple. 5. Ex : réception d’une livraison de 2 lots de carrelets en Moabi : . 46x58. Le lot est rejeté si 2 éprouvettes ou plus sont non-conformes.2 Contrôle par essais sur produits finis En plus des contrôles en cours de fabrication. enregistré (avec mention des paramètres cités ci-dessus) et stocké en attente des résultats de contrôle réception. Prélever 32 carrelets.leur section (si la largeur et/ou l’épaisseur varie de plus de 50%).les actions correctives.prélèvement d’1 carrelet sur 10 palettes différentes .Lot 1 = 290 carrelets. . 110x58.la fréquence. sur la base de 30 à 40 palettes par livraison et suivant les procédures suivantes : • Procédure de fendage sans vieillissement : . .découpe de 2 éprouvettes par carrelet . .leur colle . Dans ce cas. . colle PU.la méthode d’essai .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 21 / 39 5. • Procédure de « réception normale » (si « réception rapide » non-conforme) : .vérification d’au moins 90% des lots .2.3. les modalités d’essais seront définies par le fabricant et formalisées dans une procédure qui précisera notamment : . chaque lot réceptionné devra être enregistré.3 Contrôle réception (fabrication externe non certifiée CTB-LCA) Le fabricant de menuiseries pourra utiliser des carrelets approvisionnés non certifiés. Le lot est accepté si au plus 1 éprouvette est non-conforme.leur date de fabrication . .effectuer le test de délamination = un carrelet est considéré « conforme » si les 2 éprouvettes sont conformes . Prélever 20 carrelets. Les réceptions de ces lots seront effectuées « par livraison ». Chaque lot sera identifié. . Le lot est rejeté si une éprouvette ou plus est non-conforme. . .découpe d’une éprouvette de 40 mm de long dans la partie centrale du carrelet . le fabricant peut réaliser des essais sur produits finis. .fendage au marteau et ciseau à bois = 100% des éprouvettes doivent présenter une rupture cohésive dans le bois pour opérer la « réception rapide ». la livraison est considérée « conforme » si au moins 9 carrelets sont conformes.l’échantillonnage.prélèvement de 5 carrelets . • Procédure de « réception rapide » : .

un audit : o en cas de fabrication interne (autocontrôle.3.3 Qualification initiale La qualification initiale se fait par : .4. 5. contrôle par essais. La périodicité des contrôles est d'au moins deux visites par an. enregistrement) . 5. Les enregistrements devront être visés par le responsable de fabrication.4 Contrôle externe par FCBA L'objet principal du contrôle externe par FCBA est de vérifier si les conditions liées à la production.des essais. o en cas de fabrication externe non certifiée CTB-LCA (contrôle réception). c) Le fonctionnement du contrôle interne et notamment les résultats des essais et la tenue des enregistrements.3.1 Audit de suivi L’audit de suivi porte sur : a) Les caractéristiques des approvisionnements par rapport aux spécifications des documents Techniques fournis à l’instruction ou après modification .2 Essais de suivi Chaque visite donne lieu au prélèvement d’échantillons pour essais de suivi. y compris le système de contrôle interne. b) La conformité des conditions de fabrication au regard des exigences de maîtrise de la qualité des carrelets . D'autre part. selon le Référentiel de la certification CTB-LCA. conformément au Référentiel de la certification CTB-LCA. En cas d'anomalie détectée le marquage des menuiseries devra être suspendu et les mesures prises pour y remédier devront être précisées. il y a lieu de procéder à une visite et/ou une série d'essais complémentaires à la charge du fabricant.3.4. 5. Il peut être demandé au fabricant de fournir à FCBA à intervalles réguliers.3.4 Enregistrement et marquage Le fabricant est tenu de consigner par écrit l'ensemble des résultats des contrôles effectués.3.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 22 / 39 5. sont satisfaisantes.2. 5. Les résultats consignés seront contrôlés lors des audits. . Le marquage ne reprendra qu’au retour à une situation conforme. . 5.3. FCBA procède par sondage à des essais de vérification de la qualité des aboutages et plans de collage.3 Visite complémentaire éventuelle Au cas où un doute apparaîtrait suite à un fléchissement de la qualité. des informations concernant les conditions de fabrication et ses résultats de contrôle interne.4.

finition type 1 selon XP P 20 650-2.4.2.  Collage du placage :  Face : fil du placage rapporté croisé avec le fil du placage de face du support. Les panneaux certifiés NF CONTREPLAQUÉ EXTÉRIEUR CTB-X sont conformes à cette exigence.  Panneau support usiné : les défauts apparaissant lors de l’usinage des plates- bandes (cas notamment des placages à bords non jointifs) doivent conduire au déclassement du panneau.feuillure drainée classique.en panneau contreplaqué avec ou sans replaquage . collage phénolique non autorisé (risque de taches).  Finition transparente : collage de type phénolique non autorisé (risque de tâches).en bois massif panneauté . . les collages de type phénoliques ne sont pas autorisés. à l’exception des 72 h d’immersion dans l’eau bouillante.4. . à l’exception de l’immersion 72 heures dans l’eau bouillante. autres essences sur avis du Comité.…). mastic.2 Panneaux contreplaqué à plate-bande replaqués 5.en panneau de particules avec placage (uniquement pour les portes) .  Plates-bandes : fil du placage rapporté croisé avec le fil du placage des plates-bandes sur la plus grande dimension.2. hormis le produit de finition des chants qui est à valider.2 Modalités de qualification et de suivi Les panneaux plates-bandes certifiés NF EXTERIEUR CTB-X sont réputés conformes. Pour les panneaux non certifiés. .4. l’auditeur prélèvera 2 échantillons pour test à chaque visite. 5.1 Panneaux contreplaqués Les panneaux contreplaqués doivent être de type extérieur : pour cela ils doivent respecter les spécifications de la norme NF EN 314-2 prévues pour la classe 3. .1 Exigences  Panneau support brut : contreplaqué certifié NF EXTERIEUR CTB-X ou conforme à la classe 3 de la norme NF EN 314-2.  Placage : essence admise (Groupe A ou B). Sauf justification. .avec ou sans âme isolante.4. . si réalisable. Toutefois pour les panneaux destinés à être mis en œuvre dans des menuiseries à finition transparente. pastille.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 23 / 39 5. Les exigences relatives aux panneaux contreplaqués et de particules sont définies ci- après.  Protection des chants :  Au moins : . 5.4 PANNEAUX DE SOUBASSEMENT Les panneaux de soubassement peuvent être . 5. ou à une réparation (flipot.

avec contrainte moyenne après épreuve ≥ 0. .4. 5. pour chaque famille de panneaux :  à chaque visite = . san s fissuration.4 du Cahier des méthodes d’essais.2.1 Qualification  Panneau support non certifié (prélèvement de 5 panneaux bruts par type de support) : essais selon la classe 3 de la norme NF EN 314-2. à l’exception de l’immersion 72 heures dans l’eau bouillante : 4 éprouvettes par complexe composé de deux panneaux prélevés contrecollés.essais de la classe 3 de la norme NF EN 314-2 avec séchage de 24h à 50°C. ni décollement. .  Panneaux plates-bandes (prélèvement de 10 panneaux par famille) :  Face : .essais d’arrachement selon l’Annexe 1 art.2.essais de la classe 3 de la norme NF EN 314-2.  Réparations des plates-bandes (prélèvement de 5 panneaux usinés bruts par type de support et de réparation) : épreuve 2 fois 4 heures dans l’eau à 100°C (selon NF EN 314-1) avec séchage de 24h à 50°C.  Protection des chants : . 2.4.prélèvement de 5 panneaux pour essais des plates-bandes.4 du Référentiel de la Marque CTB-LCA.2.2. différentes familles de panneaux sont définies selon les paramètres suivants : .  une fois par an = prélèvement de 5 panneaux pour essais de la face.essai d’efficacité hydrofuge selon l’article 1. . à l’exception de l’immersion 72 heures dans l’eau bouillante.6 N/mm2 et Rjm ≥ 70% : 2 éprouvettes par panneau (prélevées sur deux plates- bandes adjacentes).  Essais de contrôle. . Note : au même titre que pour la partie courante de la menuiserie.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 24 / 39 Pour les autres panneaux. 5.type d’essence du placage : feuillus ou résineux.  Plates-bandes : . .contrôle de l’épaisseur appliquée (à mesurer sur les faces).2 Modalités de suivi  Suivi de la fabrication (2 visites par an) :  fabrication intégrée = suivi de la fabrication lors des audits techniques.  fabrication sous-traitée = fournisseur sous convention de suivi. à l’exception de l’immersion 72 heures dans l ’eau bouillante.densité de l’essence du placage : plus faible masse volumique et plus forte masse volumique. …) : 2 éprouvettes (prélevées sur deux plates- bandes adjacentes).type d’essence du panneau support : feuillus ou résineux. . et sans cisaillement (exigences visuelles = absence de défaut de type cloquage ou décollement. Chaque famille de panneau fait l’objet d’une qualification initiale et d’un contrôle régulier.si panneau support non certifié : prélèvement de 5 panneaux supports pour essais de contrôle.

durée en fonction du type de drainage (pas de drainage.3.3.4.4 Protection des chants En cas de risque de contact avec l’eau. pas de test particulier.3 ci- dessus.3. 5.4.2 Placage Leur durabilité doit être conforme aux spécifications prévues par l’art.4. 5.3 Collage • les liaisons inter-placages doivent être résistantes à l'humidité et au moins conformes aux dispositions de la norme XP B 54.1 Protection des chants Pour les panneaux aptes à l’usage en classe de service 3. 5. . drainage classique.3.202 « Panneaux décoratifs plaqués bois – Exigences ».1. 5.2.1 Âme Le panneau de particules agglomérées qui la constitue doit être apte à la classe de service 2 (la possession du droit d’usage de la Marque CTB-H atteste de ce niveau de performance) ou conforme à la norme NF EN 312 partie 5. leur usage est strictement limité aux portes extérieures. drainage rapide) dans l’eau froide.2 révisé par la norme EN 311. (cf.1.4. 4.3. 5.1 des présentes Prescriptions Techniques. L’efficacité de cette protection sera vérifiée par immersion.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 25 / 39 5.4.3.4. test de protection hydrofuge en bois de bout) et mesure du gonflement et reprise de masse après immersion.3. Pour les panneaux de classe de service 2. hors performances mécaniques pour les éléments de remplissage .1 Spécifications relatives aux matériaux constitutifs 5. protection avant montage suivant l’art.6 la contrainte de rupture initiale.1.1. 5.3. la protection des chants et des bois de bout de la menuiserie doit être assurée.1. 5.4.2 Spécifications relatives à la mise en œuvre 5. • les liaisons placage-âme doivent présenter les caractéristiques minimales suivantes : contrainte de rupture admissible après vieillissement > 0.4.3 Panneaux de particules plaqués (uniquement pour les portes) Les panneaux de particules ne sont pas admis en supports de panneau de soubassement des fenêtres .4. art.

5.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 26 / 39 5. il n'est tolérable que dans la mesure où il ne dépasse pas la demi épaisseur du panneau. il faut que la finition soit du même niveau que celle testée suivant l’art.3. • Jeux périphériques : ils doivent être tels que les variations dimensionnelles du panneau ne sollicitent pas les assemblages du cadre.2.3. du fait de l’emplacement et de la fonction particulière des portes par rapport aux fenêtres. Les mises en œuvre conformes à la norme XP P 20 650-1 et 2 sont exigées pour les menuiseries candidates à l’obtention du droit d’usage. Note : Certification ACOTHERM Les performances acoustiques des vitrages de produits certifiés NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES et ACOTHERM doivent être justifiées dans les conditions définies par le règlement ACOTHERM.5 PRODUITS VERRIERS Il est rappelé que pour des raisons d’incompatibilité. Les vitrages justifiants d’une certification CEKAL répondent à cette exigence.3. Toutefois.2. les jeux périphériques se déterminent en fonction de la dimension du panneau et des variations dimensionnelles potentielles dans cette direction.2.4. jusqu’au niveau revendiqué E*3 inclus. • Calfeutrement : il doit être continu et ne pas faire obstacle au drainage .4. 5. Dans une direction donnée.3 Parements Les perçages ou usinages de la face extérieure ne seront acceptés que s’ils prévoient une étanchéité effective (pas de contact eau liquide / bois au niveau de ces usinages).2 Liaison panneau-cadre Elle ne doit permettre aucune stagnation d'eau en partie basse et être le plus largement possible ventilée. Le perçage de la face intérieure n'est pas recommandé. Pour que la protection soit effective.4 Finition La durabilité du panneau suppose une bonne protection des parements contre l'humidité.2 des présentes Prescriptions Techniques et au minimum de type 2 (20 à 40 µm humide). 5. Les performances thermiques des vitrages doivent être établies selon les Règles Th-U ou faire l'objet d'une certification appropriée et reconnue. d’autres modes de pose sont acceptés en cas de résultats satisfaisants aux essais d’instruction.2. 5. les vitrages à scellement silicone sont à proscrire pour les menuiseries traitées à l’aide de produits utilisant des solvants organiques. .4.

Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 27 / 39 5. 1. L’efficacité des garnitures d’étanchéité doit être validée par un essai d’aquarium (chap. . 5. Nota : pour une utilisation sur des menuiseries préservées et finies à l’aide de produits en phase aqueuse. le test au white-spirit n’est pas obligatoire. .6 COLLES Les colles doivent répondre aux exigences de la norme NF P 23-305.3. sauf demande du menuisier.soit par l’intermédiaire du référentiel MQ-Cert 02-199/b appliqué au demandeur (tests réalisés par le menuisier demandeur). il n’y aura pas d’enregistrement sur la liste associée des profilés d’étanchéité. Elles sont complétées de spécifications visant à valider le comportement dans le temps de ces joints (cf. Dans ce cas. A défaut. 1.soit par essais réalisés par FCBA . la garniture doit démontrer sa conformité au chapitre 10 du Cahier CTBA L114 complété par la procédure du Cahier CTBA L161 chap. document CTBA L161.6 du Cahier CTBA L161).7 PROFILÉS D’ÉTANCHÉITÉ OUVRANTS-DORMANTS Les exigences sont celles définies par les normes NF P 23-305 et XP P 85-302 pour l’ensemble des profilés d’étanchéité. Nota : pour une utilisation sur des menuiseries préservées et finies à l’aide de produits en phase aqueuse. de la part du fournisseur. Ces spécifications doivent être contrôlées : . 1).3. le test au white-spirit n’est pas obligatoire.8 MASTICS ET MASTICS EN BANDES PRÉFORMÉES Les mastics en bandes préformées doivent faire l’objet.soit par l’intermédiaire du référentiel MQ-Cert 02-199/b « Validation de garniture d’étanchéité pour menuiseries certifiées NF Fenêtres Bois » .9 GARNITURES D’ÉTANCHÉITÉ DES ASSEMBLAGES La matière composant ces garnitures doit être homologuée selon le référentiel « Homologation de compositions « matières » pour partie active de profilés d’étanchéité en Menuiserie extérieure et en Façade légère » du CSTB. chap. Nota : pour une utilisation sur des menuiseries préservées et finies à l’aide de produits en phase aqueuse. . 5.1 de la norme XP P 20-650- 2). Les pièces d’étanchéité moulées doivent répondre au chapitre 10 du Cahier CTBA L114. son Annexe 3 et être classées au niveau D4 selon la norme EN 204 ou C4 selon la norme EN 12765. le test au white-spirit n’est pas obligatoire. 5.7. d’un suivi Assurance Qualité (essai annuel de contrôle selon l’article 7. Ces caractéristiques sont contrôlées dans les mêmes conditions qu’à l’article 5.

seront considérées comme satisfaisant à ces exigences si le certificat en cours de validité peut être présenté.8. • Fiches : classement suivant test au brouillard salin.4.) et éventuellement test pour “ vantaux lourds ” (cf.4. celle-ci doit : . soit 1 mm de Flèche maxi sous 3. parag.m2.3. Les dispositifs d'entrée d'air doivent être conformes à la norme NF E 51-732 (novembre 2005) : « Composant de ventilation mécanique contrôlée : Entrée d'air en façade - Caractéristiques et aptitude à la fonction ». norme NF P 26-429 (brouillard salin).) • Visserie : classement suivant test au brouillard salin. selon les valeurs de référence du marché.11 SEUILS ALUMINIUM Rigidité des seuils (excepté les seuils pour handicapé) = 3000 N.3. soit 2 mm de flèche maxi sous 40 daN de charge ponctuelle entre deux appuis distants de 0.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 28 / 39 5.soit être conforme au Cahier CSTB 3376 . 5. .13 ENTAILLES ET ENTRÉES D’AIR Les entailles des entrées d'air sur les profilés ouvrant et/ou dormant doivent être réalisées dans l'atelier de production de la menuiserie.). 5. Les crémones certifiées par l’organisme RAL (marquage RAL Fxx pour les fenêtres et RAL Ft ou FTDxx pour les portes-fenêtres).5 daN de charge ponctuelle entre deux appuis distants de 0. Pose spécifique. Le critère d’amorce de rotation de l’organe de manœuvre pourra éventuellement être revu. 5. 3.12 SEUILS ALUMINIUM A RUPTURE DE PONT THERMIQUE Les seuils aluminium à rupture de pont thermique doivent être certifiés NF PROFILÉS RPT ou sous Avis Technique.2. 3. Cas particulier des seuils pour handicapés = Rigidité mini de 500 N.m2.9 mm.9 m.10 QUINCAILLERIES Les différents éléments de quincaillerie devront respecter les spécifications portées dans les normes et procédures suivantes : • Crémones : normes NF P 26-303 (spécification sur les forces et courses avant et après 30 000 cycles ouverture / fermeture) et NF P 26-429 (brouillard salin). test d’endurance menuiserie (parag.soit être une fente de 250 x 15 mm. avec mastic à la pompe (à préciser sur notice de pose). En l'absence d'essai aéraulique sur l'entaille. . norme EN 1670 (Résistance à la corrosion) et test d’endurance menuiserie (parag. Les certifications NF 173 « Entrées d'air autoréglables » et CSTBat 35 « Ventilation hygroréglable » valent preuve de conformité à la norme NF E 51-732.

• Autres assemblages : spécifications du Cahier CTBA L161. pour les ouvrages situés à moins de 20 km du littoral. de la norme XP P 20 650-2).2 PIÈCES D’APPUI EN BOIS La géométrie des sous-faces de pièces d'appui doit être conforme aux schémas du chapitre 2. 5.3 MENUISERIES MIXTES Les spécifications techniques auxquelles doivent répondre les menuiseries mixtes sont définies dans la norme XP P 23 308. Le résultat obtenu (Fk = 6570 N) a été arrondi.m .80 (critère équivalent à une perte de 20 %) 6. à Fk = 6500 N . pour la valeur de référence.spécification sur la conservation de performance : le rapport des performances moyennes doit respecter : Fme/Fmt ≥ 0. . la finition est considérée comme une Finition Complète (FI) et est testée selon les méthodes d’essais applicables aux Menuiseries « A FINIR ».Couple Max.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 29 / 39 PARTIE 6 EXIGENCES DE CONCEPTION 6. • BOIS : pour les Menuiseries Mixtes. Les spécifications sont : . Cas des assemblages par vissage direct en bois de bout : La mise en œuvre d’assemblages vissés sans insert de renfort (vissage direct en bois de bout) sera qualifiée de façon complémentaire suivant la méthode décrite dans la Partie 2 du Cahier des méthodes d’essais. ou. qualicoat marine ou préanodisation + qualicoat. label qualanod ou qualicoat ou qualidéco. • qualification par essais = voir l’article 5. Cette procédure de qualification est détaillée au chapitre 2.2 • PVC : production sous avis technique.m.2 du Cahier CTBA L161.2.valeur de référence : on a procédé aux essais de 20 éprouvettes en pin avec insert (en matériau de synthèse) correspondant à un produit sous marque.1. • Collés avec insert(s) (non démontables) . Les spécifications sont : • Assemblages mécaniques : . > 75 N. et complétées par cet article : • ALUMINIUM : le traitement de surface des profilés doit bénéficier d’un label de qualité.Déformation résiduelle relative < 35% . ainsi qu’une vérification de l'étanchéité et de la résistance des assemblages. .Couple à 1° > 15 N.1 ASSEMBLAGES Trois types d’assemblage sont actuellement discernables : • Collés (tourillons ou enfourchement) . Les exigences sont les suivantes : • épaisseur du feuil > 20µm (minimum type 2 selon l’art.3 du Cahier CTBA L161. On a ensuite procédé au calcul de la valeur caractéristique Fk.spécification absolue : Fmk ≥ Fk = 6500 N . . 6. • Mécaniques (vissés et démontables). La mise en œuvre sur ouvrant des assemblages de type mécanique ou collé avec insert nécessite une validation du comportement du vantail sous charge au nez.2.

Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 30 / 39 6. assimilable au fluage des structures. il est envisagé : .1 Contexte Selon XP P 20-650-1. si les 2 cales de la partie inférieure peuvent être choisies a priori. une maîtrise insuffisante du transfert de poids et la permanence de ce dernier conduisent à une mise sous contrainte prolongée des assemblages du vantail et. 6. ajustement des fixations). disposée dans l’angle supérieur du battement. C’est l’objet de cet article. Pour des raisons particulières. il en va différemment pour les vitrages en portefeuille.de reprendre le poids du vitrage par une barrière de calfeutrement . Pour maîtriser le risque de déformation. notamment de productivité et de coût.4 MENUISERIES À VITRAGES NON CALÉS Les méthodes d’essais sont décrites dans la Partie 3 du Cahier des méthodes d’essais. Si pour des fenêtres à vitrages fixés par des parcloses. En effet.4.de maîtriser le jeu périphérique en contrôlant les tolérances sur le format du vitrage isolant (découpe et assemblage des feuilles) . le calage d’assise ne présente aucune difficulté. susceptible de compromettre la fonctionnalité (frottement du nez du vantail sur la pièce d’appui). Le problème est habituellement résolu par la mise en place d’une cale réglable. 6.4. des adaptations liées à l’expérimentation pourront conduire à des aménagements. certains fabricants de fenêtres envisagent néanmoins une suppression pure et simple de cette cale. Note : Il s’agit d’un projet. dans ce type de fenêtre.de limiter les tolérances de fond de rainure à fond de rainure (moulurage. en fin de compte. il convient donc de mettre au point une procédure permettant de valider ce type de conception.2 Domaine d’application Cette procédure s’applique aux vantaux de fenêtres (portes-fenêtres). pivotant autour d’une de leurs rives verticales et dont le vitrage n’est pas calé en assise. avec cette conception. En effet. l’objet de ce calage est de permettre un meilleur transfert du poids du vitrage au dormant. Afin de prévenir des désordres (« chute de nez » systématique des vantaux). et in fine au gros œuvre . ce bon transfert de poids est encore plus critique pour les châssis pivotant autour d’une de leurs rives verticales (action de couple lié au décalage entre les directions d’action et de réaction). le jeu résultant dans l’angle opposé est aléatoire et correspond au cumul algébrique des tolérances de format du vitrage et des cotes du châssis de fond de rainure à fond de rainure. le bon comportement en service des châssis vitrés suppose que les volumes verriers mis en œuvre soient calés en assise . . à une déformation du vantail. le calfeutrement assurant seul le transfert de poids du vitrage au châssis par l’intermédiaire d’une barrière de mastic. percement des orifices.

6.4.1 Phase acquisition a) Chute de nez caractéristique : C95 ≤ 2 mm b) Rigidité corrigée : Moyenne et écart type servent de référence.1.3. servent de référence. On pratique le test sur un échantillonnage suffisant pour obtenir une estimation fiable du niveau de déformation. 6.3.2 Échantillonnage Il concerne les vantaux de fenêtres et de portes fenêtres.3 Spécifications Elles portent sur chacun des paramètres définis précédemment.1 Principe On soumet le vantail à une charge au nez jusqu’à mise en butée et on mesure la chute de nez correspondante. c) Reprise élastique : Moyenne et écart type de la durée de repos la plus pertinente.4. dans la formule (1) de la phase de routine.3.4.4.1.3.3.3 Procédure Elle comporte deux parties distinctes : .1.3.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 31 / 39 6. 6. 6.4.4. en s’appuyant sur le plus fréquent des deux.acquisition de données et contrôle du jeu résiduel entre chant du vitrage et fond de rainure du châssis . 6. pour le contrôle de routine.1.3.évaluation du comportement du mastic de calfeutrement sous l’action prolongée du poids mort du vantail (fluage). 6. sinon prévoir un prélèvement à chaque changement de fût de mastic.2.1.1 Phase d’acquisition de données Prélèvement aléatoire d’un vantail par équipe de production si le fût de mastic est inchangé.1. .3.4.2 Phase routine Cette phase vise au contrôle de la fabrication du vitrage et de la menuiserie mais aussi de celle du mastic via le contrôle de la rigidité.1 Évaluation du jeu résiduel 6.4. Un minimum de n châssis est à prévoir (n ≥ 60). dans la formule (1) de la phase de routine. pour le contrôle de routine. Prélèvement aléatoire d’un vantail à chaque lancement ou lot de mastic.2.

Par ailleurs. 5. rigidité) : t ≥ -1.4. Note : la rigidité dépend uniquement du mastic. de 4 mm au moins en tous points du périmètre. Enfin. ce critère est respecté.4. elle ne comporte donc pas de contrôle routinier.67 b) Valeurs avec plancher (rigidité. aux cotes correspondantes de fond de rainure à fond de rainure.6. .4.2 Évaluation du fluage 6. le jeu périphérique entre verre et fond de rainure sera.4. 6.3. son suivi constitue donc un contrôle de la constance de fabrication du produit . La valeur de ce dernier dépend du type de propriété : a) Valeurs plafonnées (chute de nez.2 Échantillonnage 5 vantaux dont les dimensions hors-tout dans le plan sont : .3. On soumet une série de vantaux fixés par une de leurs rives verticales et on suit. Note : cotes du vitrage inférieures de 8 mm. la rigidité des assemblages (couple pour obtenir 1° de déformation) ne différera pas de manière significative (même essence.1). il est déclassé.3. sinon. nominalement.3.67 Si pour l’ensemble des propriétés. c’est pourquoi la rigidité doit être encadrée par une limite inférieure et une limite supérieure.3. 6.2.4. On extrapole ensuite cette chute de nez en fonction du temps. 6.3.80 m Le système de calfeutrement sera identique à celui prévu pour la fabrication ultérieure. à comparer sVa sVa : Écart type de la propriété évalué à l’issue de la phase n d’acquisition t : coefficient sans dimension La conformité s’apprécie selon la valeur du facteur t. reprise élastique) : t ≤ 1.2 Phase routine Chacun des résultats du prélèvement sera comparé au résultat correspondant de la phase d’acquisition selon la formule suivante : Va − VRi où Va : Valeur moyenne de la propriété de la phase acquisition t= (1) VRi : Valeur individuelle de la phase routine.Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 32 / 39 6. mêmes sections et même position de vis).1 Principe C’est une qualification de type initial.45 m .hauteur : 0.1.2. au moins. Note : cette valeur peut être assurée par les jeux caractéristiques de la liaison vitrage – châssis (voir art.3.largeur : 0. pendant un temps donné.2.3 Spécifications Chute de nez de 2 mm à 10 ans. le lot peut être marqué. la chute de nez.

. . . . . Oui les . . . . - mécanique . - pour assemblages mécaniques Vissage dévissage pour . . - Légende : « . . Oui . Oui . Oui . - statique Oui pour porte PRÉREQUIS Endurance .« Oui » = vérification nécessaire . Oui (sur OB) . . Oui d’entrée . . . .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 33 / 39 PARTIE 7 TABLEAUX D’INTERDÉPENDANCE Les tableaux ci-après indiquent les vérifications nécessaires selon les modifications apportées au produit certifié. - kg/m3 . . . . . . - dispositifs de sécurité Contreventement / torsion . - assemblages mécaniques Si < 450 Si assemblage Stabilité diagonale . . - tableau 2 Forces de manœuvre .» = pas de vérification nécessaire . . . . . - Conformité de conception Mise à jour du Formulaire des prérequis Traction compression d’angles . TABLEAU 1 – SUBSTITUTION OU AJOUT D’UNE ESSENCE DE BOIS Modifications  Lambda Densité Coeff. . Oui . . . . . - sécurité assemblages) Capacité de résistance des . de retrait (selon RT2005) (selon EN 350 ou fiche CIRAD) Groupe volumique Caractéristiques à vérifier ? inférieur supérieur inférieure supérieure inférieur supérieur A B  (-15%) (+15%) AEV + Forces de manœuvre Essai systématique (sur PF3) CARACTÉRISTIQUES Durabilité finition Vérification systématique : voir Tableau 2 CERTIFIÉES Voir Durabilité bois . - Oui (pour valider Résistance chocs sur allège de . . .

Oui si changement de famille de couleur Légende : « . (si fini en éléments séparés) (si FI en éléments séparés) sensibles Conformité de conception Mise à jour du Formulaire des prérequis Facteur solaire . . . .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 34 / 39 TABLEAU 2 – MODIFICATION OU AJOUT D’UN SYSTÈME PRÉSERVATION / FINITION / ESSENCE Modifications  Produit de Finition AF Finition FI Essence  Caractéristiques à vérifier ?  préservation Pénétration Oui .» = pas de vérification nécessaire . Oui (si fini en éléments séparés) et si changement de famille) Suivi de chantiers . Oui (si finition FI et si changement de famille) naturel Compatibilité . (si traitement) Rétention Oui . (si traitement) Adhérence initiale Oui Oui Oui (si changement de famille) Adhérence après vieillissement Oui Oui Oui (si changement de famille) accéléré Adhérence après vieillissement . Oui (si finition FI) Protection hydrofuge des points . (si finition AF et si changement de famille) (si AF.« Oui » = vérification nécessaire . ou FI en éléments séparés Efficacité hydrofuge . Oui . . .

Oui statique Endurance . abouté) Si 1er fournisseur Audit d’instruction des contrôles à Si carrelet non . (Oui) Légende : « .» = pas de vérification nécessaire . - Légende : « . Oui dispositifs de sécurité PRÉREQUIS Contreventement / torsion . CERTIFIÉES Résistance aux chocs sur Oui Oui allège de sécurité Capacité de résistance des .« Oui » = vérification nécessaire TABLEAU 4 . Oui CARACTÉR. . Voir tableau 1 .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 35 / 39 TABLEAU 3 – MODIFICATION OU AJOUT DE CARRELETS LAMELLÉS-COLLÉS ET/OU ABOUTÉS Modifications  Remplacement Modification des carrelets LCA Caractéristiques à vérifier ? massif essence type fournisseur adhésif  par carrelet LCA (lamellé.MODIFICATION DES DIMENSIONS TABLEAU Modifications  Dimensions tableau inférieures Dimensions tableau supérieures  Caractéristiques à vérifier ?  AEV + Forces de manœuvre .» = pas de vérification nécessaire . de carrelet non - réception certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Délamination / cisaillement certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Flexion des aboutages certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Étanchéité des aboutages certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Si carrelet non Prélèvements pour essais de suivi certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA certifié CTB-LCA Divers . .« Oui » = vérification nécessaire .

. - mécanique Légende : « .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 36 / 39 TABLEAU 5 . . . - statique Si déclassement en Endurance . . - torsion statique PRÉREQUIS Conformité de conception Mise à jour du Formulaire des prérequis Traction-compression Si assemblage . - d’angles mécanique Si assemblage Vissage dévissage . . . . mécanique par . contreventement / . Oui . . - allège de sécurité intermédiaire sur allège Contreventement / torsion . - vissage direct Si assemblage Stabilité diagonale . . . .« Oui » = vérification nécessaire . . . . . .MODIFICATION DES ASSEMBLAGES Modifications  Type d’assemblage Type d’assemblage Calfeutrement de l’assemblage du dormant de l’ouvrant (collé / dormant ou ouvrant Caractéristiques à vérifier ? (collé / collé avec insert / collé avec insert / type fournisseur référence  mécanique) mécanique) colle mastic-colle garniture AEV + Forces de CARACTÉRISTIQU Essai systématique ES CERTIFIÉES manœuvre Si modification de l’assemblage de la Résistance aux chocs sur traverse .» = pas de vérification nécessaire . . . . . .

Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 37 / 39 TABLEAU 6. . . Mise à jour du Formulaire des prérequis conception Légende : « . .  calfeutrement matière jet d’eau. AEV + Forces de . AEV + Forces de Oui Oui Oui . . . .» = pas de vérification nécessaire .2 . vitrages et capotage aluminium) Modifications  Dormant Élargisseurs Parcloses Petits bois Entrée d’air élargi posés en usine et Caractéristiques à vérifier ? rapportés menuisés ajout assemblage ou mortaise grille joue de  calfeutrement feuillure CARACTÉRISTIQ. .1 . ..« Oui » = vérification nécessaire . . - Conformité de Mise à jour du Formulaire des prérequis conception Légende : « . .MODIFICATION OU AJOUT DE COMPOSANTS (hors quincailleries. Oui Oui .« Oui » = vérification nécessaire TABLEAU 6. Oui Oui Oui Oui Oui CERTIFIÉES manœuvre Contreventement . - / torsion statique PRÉREQUIS Endurance .MODIFICATION OU AJOUT DE COMPOSANTS (hors quincailleries.» = pas de vérification nécessaire . . battement. CARACTÉRISTIQ. .. - CERTIFIÉES manœuvre Conformité de PRÉREQUIS . . . . vitrages et capotage aluminium) Modifications  Pièce d’appui Soubassement Fourrures Profilé d’étanchéité Forme ou / seuil posées en usine ouvrant/dormant assemblage Caractéristiques à vérifier ? nature forme ajout modification ajout assemblage ou ajout forme. Oui .

Oui conception Légende : « .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 38 / 39 TABLEAU 7 . . . - supérieur) Conformité de Oui Oui Oui Oui . - CARACTÉRISTIQUES manœuvre CERTIFIÉES Forces de Oui (si poids . + épaisseur totale) couche AEV + Forces de Oui Oui Oui . composition (poids  Caractéristiques à vérifier ?  barrière calfeutrement calfeutrement remplissage.» = pas de vérification nécessaire . .« Oui » = vérification nécessaire . . .MODIFICATION DES CAPOTAGES ALUMINIUM Modifications  Liaison mixte Profilé aluminium  Caractéristiques à vérifier ?  bois/alu Assemblage d’angle Caractéristiques dimensionnelles CARACTÉRISTIQUES AEV Oui Oui Oui CERTIFIÉES Stabilité aux sollicitations Selon avis FCBA PRÉREQUIS hygrothermiques Conformité de conception Mise à jour du Formulaire des prérequis Légende : « . . .» = pas de vérification nécessaire . - dispositifs de supérieur) sécurité Contreventement / Oui (si poids PRÉREQUIS Oui . .« Oui » = vérification nécessaire TABLEAU 8 .MODIFICATION DES QUINCAILLERIES OU VITRAGES Modifications  Quincailleries Calfeutrement de vitrage Vitrage Type de Nature du Référence du Espaceur. - torsion statique supérieur) Oui (si poids Endurance Oui . . - manœuvre supérieur) Capacité de résistance des Oui (si poids Oui . .

JEU.» = pas de vérification nécessaire . .AJOUT DE FORMES. IMPOSTES ET ALLÈGES Modifications  Type d’ouverture Type de recouvrement Jeu ouvrant Impostes Formes OB Fixe (à frappe / gueule de dormant et  Caractéristiques à vérifier ?  Abattant loup) (4/12) Allèges Oui Oui CARACTÉRISTIQUES AEV + Forces de manœuvre (FOB2 / Oui Oui Oui Oui (PF1 plein cintre) ABT) CERTIFIÉES Résistance à la charge . Oui Oui . .« Oui » = vérification nécessaire . Oui verticale sur allège Oui (si Résistance chocs sur allège . TYPE DE RECOUVREMENT. . . . . . - largeur pour 1 compas) Conformité de conception Mise à jour du Formulaire des prérequis Légende : « . . . . - statique (PF1 plein cintre) Oui (PFOB1 plus Endurance . allège de sécurité) Capacité de résistance des Oui (si non dispositifs de sécurité (OB . - fait sur OB) abattant…) Contreventement / torsion Oui PRÉREQUIS Oui (FOB2) . . grande . DE TYPE D’OUVERTURE. . .Prescriptions techniques du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-323 39 / 39 TABLEAU 9 .

fr www. avenue de Saint-Mandé 75012 Paris Tél : +33 (0)1 40 19 49 19 Fax : +33 (0)1 43 30 85 65 www.com Organisme certificateur Mandaté par Afnor Certification . N° d’identification AFNOR Certification : NF 297 N° de Révision : 02 MQ-CERT 11-324 (Annule et remplace le MQ-CERT 09-304) Date de validation : 23 juin 2011 Date de mise en application : 23 juin 2011 FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES RÈGLES GÉNÉRALES DE LA MARQUE NF RÈGLES DE CERTIFICATION PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES MÉTHODES D’ESSAIS Organisme certificateur : 10.fcba.marque-nf.

Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 2 / 10

SOMMAIRE

PARTIE 1 ESSAIS DES FINITIONS 4
1.1 Adhérence initiale et après vieillissement 4
1.2 Vieillissement naturel 4
1.3 Compatibilité 4
1.4 Efficacité hydrofuge 4
1.5 Suivi de chantiers 4
1.6 Protection hydrofuge des points sensibles 4

PARTIE 2 ESSAIS DES ASSEMBLAGES PAR VISSAGE DIRECT EN BOIS DE
BOUT 5
2.1 Domaine d’application 5
2.2 Principe 5
2.3 Matériel 5
2.4 Échantillons 5
2.5 Mode opératoire 6
2.6 Résultats 7

PARTIE 3 ESSAIS DES MENUISERIES À VITRAGES NON CALÉS 8
3.1 Évaluation du jeu résiduel 8
3.2 Évaluation du fluage 9

Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 3 / 10

Le présent Cahier des méthodes d’essais a été approuvé par le Directeur Général
Délégué AFNOR Certification le 23 juin 2011.

FCBA s'engage, avec les représentants des fabricants, des utilisateurs et des experts
techniques, à s’assurer de la pertinence de ce Cahier des méthodes d’essais, en terme
de processus de Certification et de définition des exigences par rapport à l'évolution du
marché.

Le Cahier des méthodes d’essais peut donc être révisé, en tout ou partie, par AFNOR
Certification et dans tous les cas après consultation du Comité Particulier. La révision est
soumise à l’approbation du Directeur Général Délégué d'AFNOR Certification.

HISTORIQUE DES MODIFICATIONS

N° de Date de mise
Partie (s) modifiée (s) Modification effectuée (1)
révision en application
Tout 01 01/03/2010 Réécriture complète + nouvelle
architecture (Règles de certification
+ Prescriptions techniques + Cahier
des méthodes d’essais)
Partie 1 + Tout 02 23/06/2011 Rappel de la méthode d’essais des
finitions pour les menuiseries mixtes
+ Fusion des référentiels NF297
(fenêtres) et NF368 (portes).
(1) les principales modifications sont en caractère bleu

Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES
N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 4 / 10

PARTIE 1
ESSAIS DES FINITIONS
L’ensemble des tests mettant en jeu un scotch sera réalisé à l’aide d’un scotch à force
d’arrachement normalisée.
Les finitions des Menuiseries Mixtes sont testées selon les méthodes d’essais applicables
aux Menuiseries « A FINIR ».

1.1 ADHÉRENCE INITIALE ET APRÈS VIEILLISSEMENT ACCÉLÉRÉ
Chap. 4.2.2 du document CTBA L 161 :
- Essai d'adhérence « sans quadrillage » dans le cas de protection provisoire,
« avec quadrillage » dans le cas de finition complète ;
- Durée du test identique en « AFT » et « AFO » (une semaine) ;
- Pour les essais de vieillissement 4 éprouvettes sont conservées comme témoin dans
une ambiance à T = 20 °C + 2°C et HR = 65 % + 5 %.

1.2 VIEILLISSEMENT NATUREL
Chap. 4.2.5 du document CTBA L 161 : Réaliser à titre indicatif des essais d’arrachement
avec quadrillage sur les parties basses des montants dormants et nez de pièces d’appui
en fin de test d’exposition naturelle.

1.3 COMPATIBILITÉ
Chap. 4.2.3 du document CTBA L 161 :
- Les produits utilisés pour ce test sont :
• Protection provisoire transparente : des lasures (1 en phase aqueuse, 1 en
solvant) et des peintures (1 en phase aqueuse, 1 en solvant) ;
• Protection provisoire opaque : des peintures (1 en phase aqueuse, 1 en
solvant).
- L’évaluation se fera donc sur 2 pièces d’appui pour chaque type de « sur-finition ».
L’évaluation donnera lieu à deux notes distinctes : une solvant et une aqueuse.
Les « sur-finitions » utilisées seront changées tous les six mois (après ouverture du pot) et
seront des produits du marché clairement identifiés et enregistrés (références commerciales
disponibles sur demande).

1.4 EFFICACITÉ HYDROFUGE
Menuiseries « A FINIR » = chap. 4.2.1.1 Partie A, du Cahier CTBA L 161.
Menuiseries « FINIES » = chap. 4.2.1.2 Partie B, du Cahier CTBA L 161.

1.5 SUIVI DE CHANTIERS
Pour les demandes de certification en Finition Complète, il est demandé un suivi de
quelques chantiers tests afin de compléter les informations obtenues en vieillissement
accéléré et en vieillissement naturel sur site. Lors de la visite d'instruction pour la
certification, l'entreprise doit proposer 4 à 5 chantiers représentatifs du système à certifier.
La visite d’instruction sera réalisée en compagnie de l’Expert finition. Ces chantiers seront
suivis tous les ans pendant 2 à 4 ans minimum, l’Expert finition n’étant alors consulté
qu’en cas de problème particulier (l’Expert sera toutefois informé des dates de visites au
cas où il souhaiterait accompagner l’Auditeur Technique).

1.6 PROTECTION HYDROFUGE DES POINTS SENSIBLES
Chap. 3.3 du document CTBA L 161.

.Machine de traction universelle précise à 1 % et avec une vitesse d’avance de 5 mm/min. on procède. .1 DOMAINE D’APPLICATION Elle s’applique aux fenêtres dont le vitrage est en rainure et dont les assemblages sont liés par une (des) vis prenant directement dans le bois de bout. L’essence est celle prévue pour la fabrication des châssis. il convenait donc de prendre en compte ce facteur pour adapter tant l’échantillonnage que les critères. lorsque le lien mécanique de l’assemblage d’ouvrant se fait par vissage direct en bois de bout. 2. . Note : par commodité.pied à coulisse permettant la lecture au 1/10 mm . 2. La méthode se propose donc d’évaluer la tenue des vis après des montages et démontages répétés. à des dévissages et revissages en nombre donné et on évalue la tenue résiduelle des vis.Balance précise au 1/1000.2 PRINCIPE Sur un certain nombre de série de vis. .4. 2.1 Bois Pièce de bois de section dont la plus petite dimension est d’au moins égale à 40 mm. . il faut être sûr que le remontage des vis conserve une résistance résiduelle suffisante. sur le bois de bout d’éprouvettes. elles peuvent être tronçonnées en 2 mais repérées comme paires. 30 pièces sont à prévoir au minimum.Visseuse avec couple réglable et embouts adaptés à la tête de vis .4 ÉCHANTILLONS 2. 2. Elle propose aussi des critères.3 MATÉRIEL . la longueur est d’au moins 3 longueurs de zone de filetage de la vis à essayer. Elle doit être équipée de mors compatibles avec la section des pièces .Réglet gradué en ½ mm .Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 5 / 10 PARTIE 2 ESSAIS DES ASSEMBLAGES PAR VISSAGE DIRECT EN BOIS DE BOUT En cas de remplacement du verre monté en rainure. Le taux d’humidité du bois est celui obtenu après au moins une semaine de stabilisation à (20 ± 2)°C et (65 ± 5) %. Alors que ces derniers avaient été établis sur la base de résultats à très faible variabilité (coefficient de variation de 5%) l’expérience ultérieure a montré que la dispersion des résultats pouvait être très élevée (coefficient de variation de plus de 100%).

le nombre doit être doublé.2 Vis 30 vis.pour la série témoin (Fti) . 2.mesurer leurs 3 dimensions (longueur avec le réglet au ½ mm près. . sur une des sections en bois de bout de chacune des 30 pièces : .chaque vis de cette série aura donc subi 4 vissages et 3 dévissages.Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 6 / 10 2. la profondeur de l’alésage doit être supérieure à la longueur du cylindre fileté de la vis (sauf spécification contraire de fabrication fournie par le demandeur). sinon. On peut aussi reporter la détermination du volume et de la masse à l’issue de l’essai d’arrachement.pour la série ayant subi les cycles de vissage – dévissage (Fei). Note : si les éprouvettes sont reçues alésées.5 MODE OPÉRATOIRE 2. Note : ce nombre suppose la récupération des vis utilisées pour l’évaluation initiale .l’engager puis la visser (*) (**) . . on mesure le diamètre d’alésage sur une éprouvette et les profondeurs sur 3 éprouvettes.débiter les 30 pièces de bois . dévissage et vissage avec une visseuse tenue à la main .1 Préparation des éprouvettes . section au 1/10 mm près) . a) Série vissage – dévissage .2 Essai de traction Tirer la vis de chaque éprouvette avec la machine de traction et noter la force maximale : .(**) engagement de la vis à la main. ce lot constitue la série témoin 2. . après délignage des 2 alésages de chaque éprouvette. le diamètre est celui prévu pour la fabrication des châssis.les aléser en bois de bout sensiblement au milieu de la section de chaque extrémité. sur section de bois de bout libre des 30 pièces. identiques à celles utilisées pour le cadrage des châssis. opérer le vissage initial (*) .mesurer la masse de chacune des éprouvettes . b) Série témoin . dévisser. sortir la vis.5. sont à prévoir au minimum. répéter 3 fois ce cycle Notes : . procéder à un vissage unique jusqu’à la prise de filet prévue sur l’ouvrage final.4.5.(*) jusqu’à la prise de filet prévue sur l’ouvrage final . . .

.la valeur caractéristique Fmk selon la formule suivante :  4 Fmk = Fme − 1.6 RÉSULTATS 2.la moyenne Fmt = ∑(Fti / n) .6. ensuite on en calcule moyenne et écart type ainsi que la valeur caractéristique de ces logarithmes.6. on calcule la masse volumique.Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 7 / 10 2.3 Série ayant subi vissages et dévissages On calcule : .7 +  × Sme (1)  n où n = nombre d’éprouvettes Note : notamment si le rapport Cv = Sme/Fme atteint ou dépasse 20%.la moyenne Fme = ∑(Fei / n) . on prend la valeur exponentielle.l’écart type Sme .6. Pour le lot. 2. 2.1 Calcul de la masse volumique Pour chacune des éprouvettes.2 Série témoin On calcule : . . on peut aussi prendre le logarithme népérien de chacune des valeurs de traction obtenues (distribution selon une loi de GALTON) . on calcule la masse volumique moyenne. on obtient ainsi la valeur caractéristique habituelle. Pour cette dernière. .

Appliquer une pré-charge de 10 N sur l’arasement supérieur du montant de battement .1. Positionner verticalement la rive ferrée du vantail . Appuyer l’arasement bas du montant ferré directement ou indirectement (sans jeu) sur le sol et bloquer ce montant ferré vis-à-vis d’efforts normaux.1.1. on obtient les positions successives Pr5i.1 Mode opératoire . Mesurer la position du nez du vantail par rapport au plan de référence horizontal avec un comparateur permettant d’appréhender 1/20 mm .1 ÉVALUATION DU JEU RÉSIDUEL 3. noter la force maximale atteinte et mesurer cette position du vantail soit P2i cette position . laisser reposer ainsi 1 minute.1. on calcule : α) la chute de nez : Cai = (P 2i − P1i ) (1) où toutes les valeurs sont en mm β) la rigidité corrigée Rai suivant : Rai = Fmax. 15’.1 Méthode d’essai 3. si possible enregistrer en continu l’accroissement de force et de déformation. Décharger le vantail.Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 8 / 10 PARTIE 3 ESSAIS DES MENUISERIES À VITRAGES NON CALÉS 3.i 2×(H i + Li )×Cai (2) où les valeurs du dénominateur sont en mm le numérateur est en N le quotient Rai est en N/mm² γ) la reprise élastique à la durée x :  Pr xi − P1i  raxi = 100 × 1 −  (3)  P1i  où les cotes sonten mm le résultat est en % Ce calcul est effectué pour chacune des durées de repos (x = 1’. 3. 5’.1. soit P0i cette position . Répéter la mesure de la position du vantail à 5. soit P1i cette position . Mesurer les cotes Hi & Li du iième vantail dans le plan (au mm près) . Pr15i & Pr60i.2 Exploitation des résultats de la phase acquisition a) Sur le iième corps d’épreuve. Enlever la pré-charge et mesurer la position du nez du vantail. 60’) . 15 et 60 minutes après déchargement. Charger progressivement jusqu’à ce que l’addition de charge ne modifie plus la position du nez du vantail. dans le plan du vitrage (serre-joints ou tout autre dispositif approprié) . mesurer la position Pr1i .

on calcule : α) Chute de nez : .2. hydraulique …) avec dynamomètre intégré.soit par masses (unités de 5 kg par exemple) .2.deux retours horizontaux dont l’un repose sur le sol .2 Dispositif de mise en charge La mise en charge des vantaux peut se faire : .la moyenne arithmétique rax . . l’expérimentation permettra de déterminer la durée la plus pertinente. 3.2. 3.la moyenne arithmétique Ra .2.un montant avec 3 percements pour la fixation par vis d’une rive de vantail .l’écart type sCa . pour chacune des durées x : .Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 9 / 10 b) Sur un échantillon de n châssis.1 Support Il s’agit d’une ossature métallique rigide comportant : .une estimation de la valeur caractéristique C95 (à 95 % d’exclusion) selon : Ca95=Ca+1.3 Mesure des déplacements Comparateur au 1/100 mm et son support sur le châssis métallique.2 ÉVALUATION DU FLUAGE 3.1.67×sCa (4) β) Rigidité corrigée : .l’écart type srax Note : afin de ne pas multiplier les paramètres à contrôler.1 Matériel nécessaire 3.1.un dispositif de stabilisation latérale 3.la moyenne arithmétique Ca .l’écart type sRa γ) Reprise élastique.soit par un vérin (à vis.1.

4j.Cahier des méthodes d’essais du Référentiel de certification des Marques NF FENÊTRES BOIS ET PORTES EXTÉRIEURES N° de Révision : 02 – MQ-CERT 11-324 10 / 10 3. 32s (si besoin) Note : pour les mesures à X jours et X semaines. 8s. . mise en place du dispositif de chargement .2 Mode opératoire . 24h. 4h. 16s. Fixation du vantail par sa rive ferrée : vissage 3 points sur le châssis avec appui de la base du montant sur le châssis.3 Exploitation des mesures On évalue la meilleure corrélation entre la déformation (sous l’action du poids propre) et la durée. 3. . 4h. . mesure de la position du battement à 1’. mesure de la position initiale du battement P0 .2. noter la position stabilisée P . 15’. 5’. 8h. suppression progressive de la charge . mise en action progressive du dispositif de charge jusqu’à stabilisation de la chute de nez. mise en place du dispositif de mesure de la chute de nez (soit en tête (arasement) du battement soit à sa base) . 1s. 4s. 2h. relever ensuite la position de l’arasement du battement à : 1h. procéder à la mesure à la même heure (tolérance de ± 1 heure). 2s. soit P1 la position correspondante du battement . 2j.2. 60’. 24 h.

Avenue de Saint-Mandé FR-78990 ELANCOURT FR-77447 MARNE LA VALLÉE CEDEX 2 FR-75012 PARIS MARQUE ACOTHERM RÈGLEMENT Révision mise en application le : 14 septembre 2011 _______________________________________________ . GINGER CEBTP CSTB FCBA Institut Technologique 12 avenue Gay Lussac 84 avenue Jean Jaurès ZAC La Clef St Pierre CHAMPS S/ MARNE 10.

.........24 Approbation – Modification du Règlement .................................................................. le 1er juillet 2011..................................................................................................................................................................................................................42 Classement thermique .......21 Organisation générale ..............................................2 La Marque ACOTHERM en général ............ 3 1..23 Comité de coordination ... 8 2...53 Facteur solaire et transmission lumineuse . CERFF-CEBTP.............................................................................................................................................................................................................1 Vos attentes .....................................................21 Vitrages isolants .......52 Performance thermique ...................... 4 PARTIE 2 LES RÉFÉRENTIELS ........................... 4 1............. 7 2............................. 5 2..................................................................6 Le marquage .......... 6 2.......................................................22 Entrées d’air ...............................................................................................................5 Modalités d’essais et de calculs ..................................... NF 220 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES PVC » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED............................................................................................................................................................... Marque ACOTHERM 2 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 Le présent Règlement a été approuvé par le Comité de la Marque : .................... le 22 juin 2011 ................................................................ ...............................................................3 Responsabilité . 8 2.........................................................................................22 Composition des Comités de Marque ....................... 14 2...................... 4 1.......................................................................................... 8 2..........................1 Les normes et textes de référence .............. 15 PARTIE 3 OBTENIR LA CERTIFICATION ...................................................................... 4 1..... le 22 juin 2011 ....... 3 1......................................................................... 7 2......................... CSTBat 06 « MENUISERIES EXTÉRIEURES NON TRADITIONNELLES »..................................................................................................................................... le 22 juin 2011 ... 6 2...........................................................................................43 Facteur solaire .... SOMMAIRE PARTIE 1 PRÉSENTATION ET CHAMP D’APPLICATION ................................... 6 2........ 4 1..........3 Caractéristiques évaluées ................................ 12 2.................................................. 17 PARTIE 4 CONTRÔLES ET VÉRIFICATIONS .............................................................................. 18 PARTIE 5 REDEVANCES ....................2 Exigences relatives aux composants des produits ......................................... ..... 8 2....................................23 Panneau de soubassement ..................... 7 2..........................4 Sanctions et recours ....................................................................5 Fraude et usage abusif de la marque ACOTHERM ............. NF 270-2 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES ALUMINIUM À RUPTURE DE PONT THERMIQUE » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED................................................................................. .....51 Performance acoustique ...............................................................................44 Transmission lumineuse .......................................................................................4 Caractéristiques certifiées ............. 4 1............................. 5 2........ 7 2....................................... 20 PARTIE 7 INDEX .... 27 .........41 Classement acoustique ......................................................................................... 3 1.... 19 PARTIE 6 ANNEXES TECHNIQUES ........ 8 2...... NF 297 « FENÊTRES BOIS » et NF 368 « PORTES EXTÉRIEURES »............................................... 4 1......... ........................................................

avec ou sans enlèvement de l’ancien dormant. Capable de respecter les exigences techniques décrites dans la Partie 2 page 5 du présent document .2 LA MARQUE ACOTHERM EN GÉNÉRAL La marque collective de certification a été déposée en copropriété aux noms de GINGER CEBTP. . Th. Les blocs-portes extérieurs : portes d’entrée. . destinés à assurer l’accès d’un logement depuis l’extérieur et ne pouvant être assimilés à une porte-fenêtre . . La marque TL certifie la transmission lumineuse. Domaine d’emploi : Menuiseries extérieures mises en œuvre verticalement ou en pente.1 VOS ATTENTES Le présent Règlement de la Marque ACOTHERM vise à ce jour toutes les menuiseries extérieures de conception traditionnelle ou non. de l’Institut Technologique FCBA et du CSTB. déjà titulaire d’une des certifications suivantes : . . GINGER CEBTP. Fabriquant des produits entrant dans le champ d'application défini ci-dessus et pouvant justifier d’un droit d’usage d’une des Marques citées ci-dessus . NF 297 « FENÊTRES BOIS » . portes de services. Ac. l'entité qui la formule étant nommée « le demandeur ». . Les fenêtres et portes-fenêtres . Toute entité juridique : . FS et TL ont été déposées en copropriété aux noms de GINGER CEBTP. . de l’Institut Technologique FCBA et du CSTB. . peut demander à bénéficier d'un droit d'usage de la Marque ACOTHERM. . CERFF-CEBTP. CSTBat 06 « MENUISERIES EXTÉRIEURES NON TRADITIONNELLES » . les mots produit ou menuiserie extérieure s’appliquent aussi bien aux fenêtres. Les blocs-baies : fenêtres et portes-fenêtres équipées en usine d’une fermeture telles que volets roulants. l’Institut Technologique FCBA et le CSTB collaborent à l’exploitation et au développement des marques . NF 270-2 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES ALUMINIUM À RUPTURE DE PONT THERMIQUE » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED . . Les marques communautaires collectives . . blocs-baies qu’aux blocs-portes extérieurs et fenêtres de toit. Ac. … avec ou sans précadre . NF 220 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES PVC » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED . Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 3 / 27 PARTIE 1 PRÉSENTATION ET CHAMP D’APPLICATION 1. en travaux neufs et en rénovation. Les fenêtres de toit . Produits (1) : Les produits entrant dans le champ d’application de la Marque sont : . FS et TL. La marque Th certifie le classement thermique. . . portes-fenêtres. Th. . persiennes. La marque Ac certifie le classement acoustique. (1) Dans la suite du texte. Une telle requête est désignée par « demande ». La marque FS certifie le facteur solaire. NF 368 « PORTES EXTÉRIEURES » . . . 1.

Toute modification apportée au règlement particulier de la marque d’un Organisme Certificateur susceptible d’avoir une incidence sur le présent règlement fera l’objet d’une autre consultation. . Il est composé de représentants des producteurs.21 Organisation générale La gestion de la certification est assurée par l’Organisme Certificateur ayant certifié la menuiserie en étroite liaison avec le Comité de Marque associé à sa marque. Chacun des trois Organismes Certificateurs est représenté dans les comités gérés par les deux autres organismes. Les copropriétaires de la marque ACOTHERM se réservent le droit d’intenter.3 RESPONSABILITÉ L’attribution du certificat. 1.4 SANCTIONS ET RECOURS La procédure suivie en matière de sanctions et recours est celle prévue dans le Référentiel de la marque de l’Organisme Certificateur concerné. 1. Marque ACOTHERM 4 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 GINGER CEBTP. dans le respect des dispositions communes définies par le présent Règlement.22 Composition des Comités de Marque Le comité de Marque est celui mis en place par l’Organisme Certificateur pour l’application de certification concernée. conformément aux lois et règlements en vigueur. le marquage et l’étiquetage des produits certifiés conformément au présent règlement ne sauraient en aucun cas substituer la garantie de l’Organisme Certificateur et du Comité de Marque à celle qui. Les trois Organismes Certificateurs s’engagent.5 FRAUDE ET USAGE ABUSIF DE LA MARQUE ACOTHERM Les dispositions sont celles prévues par l’Organisme Certificateur concerné. 1. 1. Ses membres sont tenus au secret professionnel. 1. selon les règles définies dans le Référentiel correspondant. l’Institut Technologique FCBA et le CSTB agissent comme Organismes Certificateurs. incombe au fabricant du produit certifié. toute action judiciaire qu’ils jugeront opportune et à laquelle peuvent se joindre tous les titulaires qui s’estimeraient lésés. un Comité de coordination de la Marque ACOTHERM constitué des trois Organismes Certificateurs est tenu à l’initiative du CSTB de faire le point du fonctionnement de la marque. à quiconque use abusivement de la marque. des utilisateurs ou consommateurs et d’Organismes techniques. à étudier en commun les modifications et les adaptations du Règlement qui pourraient se révéler nécessaires.23 Comité de coordination Une fois par an au moins. dans le Référentiel de sa marque.22. en particulier pour tenir compte des évolutions technologiques et des modifications réglementaires. 1. 1.24 Approbation – Modification du Règlement Il a été arrêté après consultation des Comités de Marque ACOTHERM visés au § 1.

NF EN 1191 (Septembre 2000).Classification . Acoustique .Attribution d'une classe de perméabilité à l'air à un produit .1 LES NORMES ET TEXTES DE RÉFÉRENCE Les produits faisant l'objet du présent règlement doivent répondre aux exigences définies dans les normes et textes applicables décrits ci-dessous. Performance thermique des fenêtres.Partie 1 : spécifications relatives aux laboratoires sans transmissions latérales . NF EN ISO 10077-2 (Juin 2004). stores intérieurs et extérieurs - Résistance thermique additionnelle . NF EN 12046-1 (Juin 2004). NF EN 947 (Avril 1999). Méthodes d’essais des fenêtres . vérification et application des données de fidélité . Acoustique . Caractéristiques des fenêtres . Fenêtres – Détermination de la résistance à la torsion statique Normes concernant le mesurage de l’isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction NF EN ISO 140-1 (Décembre 1997).Prescriptions et classification . . Verre dans la construction – Détermination des caractéristiques lumineuses et solaires des vitrages . Fenêtres – Classification des propriétés mécaniques – Contreventement. Fenêtres et portes– Durabilité mécanique . torsion et efforts de manœuvre .Méthode d’essai – Partie 2 : Portes . Fenêtres et portes .Évaluation de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction . NF EN 948 (Septembre 2003).Partie 1 : isolement aux bruits aériens.Calcul du coefficient de transmission thermique . NF EN 12400 (Février 2003). NF EN 13115 (Décembre 2001). lumineuses et solaires des fenêtres. ISO 10077-1 (Septembre 2006).Méthode d’essai – Partie 1 : Fenêtres .Calcul du coefficient de transmission thermique . NF P20-302 (Mai 2008). NF EN 1026 (Septembre 2000). Portes – Classification des exigences de résistance mécanique . Fenêtres et portes . NF EN ISO 20140-2 (Novembre 1993). NF EN 12207 (Mai 2000).Mesurage de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction . Normes concernant le calcul des caractéristiques thermiques.Mesurage de l'isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction . NF EN ISO 140-3 (Août 1995).Partie 2 : détermination. NF EN 13125 (Mars 2002). portes et fermetures . NF EN ISO 717-1 (Août 1997).Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction . Performance thermique des fenêtres.Mesurage de l'isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction . Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 5 / 27 PARTIE 2 LES RÉFÉRENTIELS 2.Perméabilité à l’air . Acoustique . portes et fermetures .Partie 10 : mesurage en laboratoire de l'isolation au bruit aérien de petits éléments de construction . NF EN 14608 (Décembre 2004). NF EN 1192 (Juin 2000). Portes battantes ou pivotantes – Détermination de la résistance à la torsion statique. Portes battantes ou pivotantes – Détermination de la résistance à la charge verticale . NF EN 12046-2 (Juin 2004).Partie 1 : généralités . NF EN 20140-10 (Avril 1993). portes et fermetures NF EN 410 (Novembre 1999). Fenêtres – Détermination de la résistance à une charge verticale (contreventement) . Force de manœuvre . Acoustique . Acoustique .Méthode d’essai . Normes d’essais et de classification NF P20-501 (Mai 2008). NF EN 14609 (Mars 2005).Partie 3 : mesurage en laboratoire de l'affaiblissement des bruits aériens par les éléments de construction .Perméabilité à l’air . Force de manœuvre .Partie 2 : méthode numérique pour les profilés de menuiserie . Fermetures pour baies équipées de fenêtres.Méthode d’essai . Fenêtres et portes – Résistance à l’ouverture et fermeture répétée .

ce dernier devra être issu d’une unité de fabrication bénéficiant d’un droit d’usage dans le cadre de cette certification du vitrage isolant.e. Si on ne dispose pas d’éléments selon les deux alinéas précédents. La valeur de 0. montrent que tous les résultats sont strictement supérieurs à 0. Les performances thermiques. www. ce qui n’est pas envisageable dans le cadre d’une certification.Calcul du facteur de transmission solaire et lumineuse . Pour la détermination du coefficient Ug du vitrage isolant.02.01.2 EXIGENCES RELATIVES AUX COMPOSANTS DES PRODUITS 2. 2. ce dernier devra également bénéficier d’une qualification mentionnée par une indication complémentaire « à gaz » dans le paragraphe qualification complémentaire du certificat des qualifications établi pour chaque centre.21 Vitrages isolants Les vitrages isolants utilisés doivent bénéficier d’un certificat de qualification délivré par un Organisme agréé. Dans le cas où le référentiel de certification du produit ne permet pas de certifier le vitrage (dimensions par exemple). la certification ACOTHERM ne peut pas prendre des valeurs d’émissivité certifiées inférieures à 0. Dispositifs de protection solaire combinés à des vitrages .NF 173 « Entrées d’air autoréglables » .02 (2).com).w≥36 dB). .cekal.Règles d’application Th-Bât (Version 2006) .1 page 3 décrivent les éventuelles règles d’exception. celle-ci devra être conforme au Cahier du CSTB 3376 (sauf pour les coffres). Les différents Référentiels de certification cités au chapitre 1.01 n’est donc affichable que si on prend en compte des tolérances aussi grandes que la valeur mesurée. En l’absence d’essai aéraulique sur l’entaille. En conclusion. c’est cette valeur qui sera prise en compte. Cahiers du CSTB 3376 (Novembre 2001). les campagnes de mesures de l’émissivité réalisées par le CSTB (dans son laboratoire accrédité COFRAC de mesure des propriétés optiques des matériaux) sur des verres à couches revendiquant une valeur d’émissivité à 0. avec un minimum de 0. . (2) La production d’un verre à couche à émissivité très basse est une performance de haute technologique.22 Entrées d’air Les dispositifs d’entrée d’air doivent être titulaires d’une des certifications suivantes : . la valeur retenue de l’émissivité de cette couche sera la suivante : . Si la couche ne bénéficie pas d’un Euro Agrément. dont au moins un verre comporte une couche faiblement émissive. CSTBat 35 « Ventilation hygroréglable ». Autres textes de référence RT2005 . Dans le cas d’un vitrage isolant comportant du gaz.Partie 2 : méthode de calcul détaillée. sans que ce risque soit parfaitement identifié par le consommateur. Jusqu’en 2010. Cela reviendrait à certifier une performance qui n’est jamais atteinte. . Les vitrages équipant les menuiseries doivent nécessairement être posés en usine. devront être réalisées dans l’atelier de production. une information (adhésif par exemple) présentant la performance minimale requise devra être apposée sur la fente prévue à cet équipement (ex : entrée d’air certifiée NF avec Dn. Marque ACOTHERM 6 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 NF EN 13363-2 (Novembre 2002). Si la couche bénéficie d’un Euro Agrément avec suivi de la valeur certifiée (liste disponible sur le site internet CEKAL. mais a fait l’objet d’un rapport d’essai réalisé par un laboratoire indépendant du fabricant. 2. Les entailles des profilés ouvrant et/ou dormant ou du coffre. Dispositions d’usinage des entailles destinées à recevoir les entrées d’air des profilés de fenêtres.02 (règles Th-U). L(es)’espaceur(s) constituant le vitrage isolant doi(ven)t être identifiable(s) et marqué(s). Si les entrées d’air ne sont pas livrées avec la menuiserie. avec une précision de mesure de ±0. acoustiques et thermo-optiques devront être suivies et marquées sur les vitrages. le calcul sera réalisé en ne prenant pas en compte l’émissivité de la couche.01. la valeur d’émissivité mesurée est majorée de 0. .01.

. ces dernières dépendant de la nature du gros œuvre et du mode de mise en œuvre dans lequel les produits sont insérés et des sous ensembles qui peuvent leur être associés (coffres de volets roulants. Endurance à l’ouverture / fermeture . 2.23 Panneau de soubassement Les exigences sur les panneaux de soubassement sont décrites dans le Référentiel de certification du produit certifié dans lequel il est incorporé. Éventuellement : . Les classes Ac sont définies dans le Tableau 1 ci-dessous. Déperdition thermique surfacique. Perméabilité à l’air . exprimé en dB. .Classes Ac MENUISERIE BLOC-BAIE Classes sans avec sans avec Ac entrée d’air entrée d’air entrée d’air entrée d’air Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) Rw+Ctr (dB) mesuré mesuré calculé mesuré calculé mesuré calculé Ac1 28 26 28 26 Ac2 33 31 33 31 Ac3 36 34 35 36 37 34 35 Ac4 40 38 39 40 41 38 39 . Le niveau des caractéristiques de facteur solaire et de transmission lumineuse est indiqué par la valeur calculée. Pour les essais et les calculs. Ces performances mesurées et calculées peuvent différer des performances en œuvre. Résistance à la charge verticale . . il est retenu une hauteur de panneau de 200±50 mm (clair de panneau sans profilé d’étanchéité). 2. pour chaque composition de vitrage ou de remplissage.4 CARACTÉRISTIQUES CERTIFIÉES Le niveau des caractéristiques d’affaiblissement acoustique pondéré et de déperdition thermique surfacique est indiqué par un indice qui situe les performances du produit (complété par la valeur de Uw et RA.1 page 3. Toutefois. Tableau 1 .3 CARACTÉRISTIQUES ÉVALUÉES Cet article précise les exigences complémentaires à satisfaire pour qu’une menuiserie extérieure puisse bénéficier. . le classement acoustique est déterminé. Facteur solaire et Transmission lumineuse. les classements peuvent être différents entre fenêtre et porte-fenêtre (ou entre bloc-baie fenêtre et bloc-baie porte-fenêtre). 2.tr = Rw+Ctr.41 Classement acoustique Les produits sont caractérisés par leur classement Ac selon la valeur de leur affaiblissement acoustique pondéré RA. Affaiblissement acoustique pondéré . par exemple). en complément d’une marque de certification citée au chapitre 1. Les caractéristiques évaluées lors de l’instruction de la demande sont : . Effort de manœuvre . Dans le cas où l’unité de production fabrique des fenêtres et des portes-fenêtres (ou des blocs-baies fenêtres et portes-fenêtres) de la même gamme. de la Marque ACOTHERM.tr en dB mesuré ou calculé. .tr). en fonction de la valeur de l’indice d’affaiblissement acoustique R A. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 7 / 27 2. le certificat doit obligatoirement viser ces deux éléments. Résistance à la torsion statique . . Quelque soit le produit testé.

9 ≥ U >0. Dans le cas d’un bloc-baie.Classes Th Classes Th U (w/m².51 Performance acoustique 2.4 ≥ U >1. . . U=UW . le vitrage ou le panneau de soubassement seul) par l’un des trois laboratoires suivants : .43 Facteur solaire Les produits sont caractérisés par leur valeur calculée FS du facteur solaire SW : . Institut Technologique FCBA. Classe 5 : la mise en place d’une entrée d’air n’est autorisée qu’après justification par essais. .1 page 3 (ou sur le coffre de volet roulant seul. Tableau 2 . les essais pourront être réalisés par un autre Organisme répondant aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 (septembre 2005) et ayant un contrat de sous-traitance avec l’un des laboratoires précités.3 Th17 0.2 Th12 1.8 ≥ U >1.0 ≥ U >1. . Les classes Th sont définies dans le Tableau 2 page 8. 2. .2 Th7 2.2 ≥ U >1. Classe 4 : l’entrée d’air peut être installée sur la menuiserie ou sur le coffre de volet roulant . FSe est calculé à partir du facteur solaire d’été (Sw été) .8 ≥ U 2.6 Th15 1. . portes-fenêtres et fenêtres de toit.K). exprimé en W/(m².K) Th6 2.1 ≥ U >1.1 page 5 et les conditions de mise en œuvre décrites dans l’ANNEXE A page 21 et l’ANNEXE B page 22. Pour les blocs-portes.42 Classement thermique Les produits sont caractérisés par leur classement Th selon la valeur de leur coefficient de transmission thermique surfacique U.4 Th16 0. U=UD .6 ≥ U >2. 2.511 Méthodologie Les essais sont effectués sur les produits définis au chapitre 1.1 Th8 2. 2.6 ≥ U >1. CSTB . . 2.44 Transmission lumineuse Les produits sont caractérisés par leur valeur calculée TL de la transmission lumineuse Tl w. Pour les fenêtres.8 Th14 1.K) Classes Th U (w/m². . selon les normes citées au chapitre 2.0 Th9 1.0 Th13 1. si la perméabilité à l’air de la fermeture (selon NF EN 13125) est de : . Marque ACOTHERM 8 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 Note : Il n’est pas possible de recomposer la performance d’un coffre + entrée d’air par calcul.jn.5 MODALITÉS D’ESSAIS ET DE CALCULS Les essais et calculs effectués permettent de caractériser le produit au moment de l’instruction. GINGER CEBTP . U=Ubb. Pour les blocs-baies.3 ≥ U >1.8 Th11 1. Après accord du comité de coordination ACOTHERM.9 Th10 1. FSh est calculé à partir du facteur solaire d’hiver (Sw hiver). Ils servent également de support à l’établissement des niveaux attachés à la certification.0 ≥ U >0.2 ≥ U >2.

Marque ACOTHERM
Règlement – Révision du 14/09/2011 9 / 27

Les essais font l’objet d’un rapport d’essais joint au dossier. Ce rapport d’essais doit comporter une
description détaillée de l’échantillon, et notamment la composition du vitrage (ainsi que le système de
scellement et l’espaceur), la référence des profilés, la description des profilés d’étanchéité (nature et
référence), les coupes des différents profilés et une vue d’ensemble en élévation.
2.512 Configurations des produits pour les essais acoustiques
Dimensions Équipement(s)
Produit
(H x L en m, hors recouvrement) optionnel(s)
Fenêtre
1,48 x 1,45 entrée d’air
2 vantaux À FRAPPE
Porte-fenêtre
2,18 x 1,45 entrée d’air / soubassement
2 vantaux À FRAPPE
Bloc-baie fenêtre
1,48 (+coffre) x 1,45 entrée d’air
2 vantaux À FRAPPE
Bloc-baie porte-fenêtre
2,18 (+coffre) x 1,45 entrée d’air / soubassement
2 vantaux À FRAPPE
Fenêtre
1,48 x 1,85 entrée d’air
2 vantaux COULISSANT
Porte-fenêtre
2,18 x 1,85 entrée d’air / soubassement
2 vantaux COULISSANT
Bloc-baie fenêtre
1,48 (+coffre) x 1,85 entrée d’air
2 vantaux COULISSANT
Bloc-baie porte-fenêtre
2,18 (+coffre) x 1,85 entrée d’air / soubassement
2 vantaux COULISSANT
Bloc-porte extérieur
2,18 x 0,96 --
1 vantail
Bloc-porte extérieur
2,18 x 1,45 --
2 vantaux
Fenêtre de toit 1,40 x 1,14 entrée d’air
hauteur du caisson ≥ 200 mm
Coffre de volet roulant (ou celui utilisé par le demandeur)
entrée d’air
pour fenêtre largeur = 1,45m
avec tablier pour hauteur 1,48 m
hauteur du caisson ≥ 200 mm
Coffre de volet roulant (ou celui utilisé par le demandeur)
entrée d’air
pour porte-fenêtre largeur = 1,45m
avec tablier pour hauteur 2,18 m
Panneau de soubassement 1,23 x 1,48

Vitrage 1,23 x 1,48

Les différents produits seront testés avec des dormants pour une pose en travaux neufs, sans recouvrement
et sans pièce d’appui.
L’épaisseur des verres devra être strictement inférieure au nominal de chacun des composants verriers, et
avoir une épaisseur maximale égale au minimum + 0,1 mm (une glace d’épaisseur nominale 4 mm ne
devra pas dépasser 3,9 mm d’épaisseur réelle). Le fabricant s’engage sur l’épaisseur des verres du vitrage
fourni, le laboratoire fera un contrôle aléatoire des épaisseurs de verre.
Les profilés de traverses d’ouvrants, lorsqu’ils sont présents, pour les portes-fenêtres seront choisis les plus
larges de la gamme.
Pour les performances Ac1 et Ac2, dans le cas de menuiseries PVC ou aluminium RPT :
- le dormant utilisé sera le profilé ayant la largeur la plus proche de 60 mm ;
- les ouvrant/battement seront les profilés donnant la masse centrale la plus faible pour une
porte-fenêtre 2,18 m x 1,45 m de classe V*A2 (voir l’Avis Technique ou l’Homologation de
Gamme de référence).
Pour les performances Ac3 et Ac4, on pourra utiliser une règle spécifique pour déterminer les profilés.

Marque ACOTHERM
10 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011

Dans le cas de mise en place d’entrée d’air, la fente réalisée doit être celle prévue pour cette grille et le
rapport d’essai devra mentionner la géométrie de celle-ci ainsi que la performance et le numéro de certificat
de l’entrée d’air utilisée.
Pour les portes-fenêtres avec soubassement, la hauteur du panneau est 200±50 mm (clair de panneau
sans profilé d’étanchéité). Pour les performances Ac3 ou Ac4, la traverse intermédiaire pourra être
positionnée selon des dispositions particulières qui pourront être prises en compte et indiquées dans le
certificat.
2.513 Expression des résultats

Pour les menuiseries
Le résultat de l’indice d’évaluation s’exprime sous la forme R w (C ; Ctr) en dB. L’indice global RA,tr s’obtient
selon la formule RA,tr=Rw+Ctr..
La valeur mesurée sur la fenêtre est à valoir sur les produits dont la hauteur maximum est 1,88 m de hauteur
hors tout sans coffre de volet roulant. Au-delà, il y a lieu de prendre en compte la valeur mesurée sur la
porte-fenêtre.
La performance Ac1 ne pourra être certifiée que pour une menuiserie équipée d’un vitrage isolant de même
constitution (produits verriers, espaceur et système de scellement) que celui testé initialement en laboratoire.

Pour les coffres de volet roulant
La mesure de l’isolement acoustique normalisé s’exprime sous forme Dne,w(C ;Ctr) en dB.
La performance certifiée est Dne,w+Ctr (en dB), pour une largeur de coffre de 1,45 m (position tablier
enroulé).
La règle de passage d’une largeur de 1,45 m (frappe) à 1,85 m (coulissant) est donnée en ANNEXE C
page 23.

Panneau de soubassement
Les essais doivent être réalisés selon les exigences du chapitre 2.511 page 8. Les rapports d’essais doivent
dater de moins de 5 ans.

Recomposition par calcul
Lorsque la performance est calculée, le calcul s’effectue selon les modalités suivantes :
- Recomposition sur la base des valeurs de performance acoustique mentionnées dans un
rapport d’essais acoustique (selon les exigences du chapitre 2.511 page 8) portant sur des
composants certifiés tant pour la fenêtre que pour l’entrée d’air ou le coffre de volet roulant.
A noter que pour le coffre muni d’une entrée d’air il devra être fourni le rapport d’essais
concernant les performances acoustiques et aérauliques. ;
- Recomposition à partir des valeurs Ri ou Dn,e,i par 1/3 d’octave selon le calcul présenté en
ANNEXE C page 23.
- L’indice global sera calculé selon la norme NF EN ISO 717-1. La recomposition se fera sur
la position enroulée conformément à la norme NF EN ISO 10052. Le calcul est effectué sur
la surface totale du bloc baie.
- L’assemblage des différents composants doit être précisé par une notice.
2.514 Règles d’extension

Règle d’extension sur les essences de bois
En l’absence d’essai acoustique spécifique, les classements Ac1 et Ac2 peuvent être maintenus pour l’ajout
et/ou la modification de(s) essence(s) de bois constituant la menuiserie.
Lors du renouvellement des essais acoustiques, à défaut d’essais pour chaque variante d’essence
constitutive, les essais sont réalisés sur l’essence la moins dense.

Marque ACOTHERM
Règlement – Révision du 14/09/2011 11 / 27

Règles d’extension sur le vitrage
Une menuiserie équipée d’un vitrage présentant un système de scellement (espaceur, mastic de scellement
ou d’étanchéité) différent de celui testé initialement en laboratoire pourra être certifiée Ac1 sur justification
d’une performance d’affaiblissement acoustique d’un vitrage 4/16/4 équipé de ce nouveau système de
scellement d’au moins RA,tr≥26 dB (les essais devant être réalisés conformément au chapitre 2.511 page 8
de ce Règlement, le rapport d’essais datant de moins de 5 ans).
En l’absence de feuilleté, la performance est certifiée pour une composition (par exemple : 10/10/4).
Lorsqu’un feuilleté est présent, le certificat doit mentionner ACOU si le feuilleté est spécialement conçu pour
l’acoustique.
La performance acoustique obtenue pour un élément (fenêtre, porte-fenêtre, bloc-baie) avec un vitrage, peut
être maintenue pour un autre vitrage si celui-ci est intrinsèquement au moins aussi performant que celui
testé, sur la base d’un rapport d’essais datant de moins de 5 ans délivré conformément au chapitre 2.511
page 8 de ce Règlement, ou bien sur la base des règles suivantes, à configuration identique (vitrage double
ou triple) :
- tous paramètres égaux par ailleurs (mastic de scellement, gaz, épaisseur de la lame
d’air…), on considère que l’augmentation de l’épaisseur de l’une des faces entraînant
l’accentuation de l’asymétrie du vitrage ne peut dégrader la performance acoustique de
celui-ci ;
- tous paramètres égaux par ailleurs (mastic de scellement, gaz) on considère que
l’augmentation de l’épaisseur de la lame d’air du vitrage (en restant ≤ 20 mm) ne peut
dégrader la performance acoustique de celui-ci ;
- La nature du gaz dans la cavité d’un double ou triple vitrage n’influence pas
significativement la performance du vitrage sauf dans le cas de gaz lourd ou de vide d’air
(l’équivalence est notamment valable entre l’air et l’argon) ;
- tous paramètres égaux par ailleurs (mastic de scellement, gaz, épaisseur de la lame
d’air…), on considère que la performance obtenue avec un verre monolithe est valable pour
un verre feuilleté, acoustique ou non (ex : essai réalisé avec une composition 8/16/4 valable
pour une composition 44.1/16/4).

Règle d’extension sur les entrées d’air
La performance acoustique obtenue pour un produit (fenêtre, porte-fenêtre ou bloc-baie) avec une entrée
d’air certifiée peut être maintenue pour une autre entrée d’air certifiée si la performance de cette dernière est
égale ou supérieure à la première. Pour cela se référer aux listes des entrées d’air certifiées et de leurs
performances acoustiques (site internet du CSTB).
Une menuiserie avec une entrée d’air peut être certifiée Ac1 sans calcul sous réserve que :
- La menuiserie nue soit certifiée Ac1 ;
- La grille d’entrée d’air soit certifiée NF 173 (grille autoréglable) ou CSTBat 35 (grille
hygroréglable) ;
- Que la mortaise soit réalisée conformément aux documents en vigueur.

Règle d’extension sur les systèmes d’ouverture et fermeture
Pour l’évaluation des menuiseries ou bloc-baie à frappe, les essais sont réalisés sur des doubles vantaux
ouvrant à la française. Dans le cas où des profilés identiques peuvent être utilisés avec des modes
d’ouvertures différents, la performance peut être étendue d’une ouverture à frappe à la française vers
d’autres modes d’ouvertures à frappe, oscillo-battant, parties fixes dans la mesure où la barrière assurant
l’étanchéité est conservée à l’identique.

Règles d’extension sur les portes-fenêtres
Un essai de porte-fenêtre vitrée toute hauteur valide la porte-fenêtre avec traverse intermédiaire.
Si la porte-fenêtre est testée sans soubassement, la performance obtenue peut être maintenue en présence
d’un panneau de soubassement si la performance de celui-ci est au moins égale à celle du vitrage objet de
l’essai NF EN ISO 140-3.
Si la porte-fenêtre a été testée avec un soubassement, la performance acoustique obtenue peut être
maintenue pour un autre soubassement si la performance de ce dernier est égale ou supérieure au premier.

Pour les blocs-baies. page 24. Pour les menuiseries et les coffres de volet roulant.K)) des essences de bois. 2. Celles calculées par l’Organisme Certificateur.52 Performance thermique 2.515 Validité des performances Les rapports d’essais ne pourront être pris en compte que s’ils ont moins de cinq ans pour l’instruction et lors de la reconduction du certificat. un essai acoustique type sera effectué tous les cinq ans sur un coffre avec les combinaisons adéquates. le coffre derrière linteau. Règles d’extension sur les renforts pour les profilés PVC ou les sections des profilés La performance acoustique obtenue pour un produit testé pourra être étendue à un élément identique présentant des renforts supplémentaires ou une section plus importante. appréciation laissée à l’Organisme Certificateur. . 2.521 Méthodologie Les calculs du coefficient de transmission surfacique (U) nécessaires pour la détermination des classes Th sont effectués selon les règles Th Bât – règles Th-U fascicule 3/5. Règle d’extension sur les coffres de volet roulant La performance d’un coffre en tableau valide. des valeurs complémentaires sont données en ANNEXE D. Règles d’extension sur les menuiseries comportant des parties fixes La performance de la menuiserie sera maintenue à condition que les éléments de remplissage soient de performance égale ou supérieure à celle du vitrage testé. seule méthode admise par le Comité de coordination. Celles données par l’Avis Technique ou le Document Technique d’Application de référence le cas échéant . par le calcul. Une modification des caractéristiques des menuiseries testées peut entraîner une modification des performances acoustiques. il faut se référer aux « règles d’extension sur les vitrages » données ci-dessus. Marque ACOTHERM 12 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 Quand le soubassement est un vitrage. . La règle est alors similaire à celle des panneaux de soubassement. conformément aux « Règles Th-Bât » (2006) . les valeurs retenues sont : . Concernant les conductivités thermiques utiles (λ en W/(m.

il faut que le Up du panneau (donné par exemple dans l’Avis Technique.53 soubassement 2 vantaux À FRAPPE Bloc-baie fenêtre 1. Au-delà. hors recouvrement) optionnel(s) Fenêtre 1.88 m de hauteur hors tout sans coffre de volet roulant.48 x 1.53 m avec tablier pour hauteur 1. Les ouvrant/battement seront les profilés donnant la masse centrale la plus faible pour une porte-fenêtre 2.35 soubassement 2 vantaux COULISSANT Bloc-porte extérieur 2.18 x 1.48 (+coffre) x 1. les fenêtres et portes-fenêtres (blocs-baies fenêtres et blocs-baies portes- fenêtres le cas échéant) pourront avoir des configurations différentes.53 -- 2 vantaux COULISSANT Bloc-baie porte-fenêtre 2.53 -- 2 vantaux COULISSANT Porte-fenêtre 2.48 (+coffre) x 1.53 m avec tablier pour hauteur 2.18 m Dans le cas de menuiseries à frappe PVC ou aluminium RPT.53 soubassement 2 vantaux À FRAPPE Fenêtre 1.18 x 2.523 Expression des résultats Pour les menuiseries Les valeurs calculées sur les fenêtres sont à valoir sur les produits dont la hauteur maximum est 1.14 -- hauteur du caisson ≥ 200 mm Coffre de volet roulant (ou celui utilisé par le demandeur) -- pour fenêtre largeur = 1. Pour le calcul d’une gamme. sans pièce d’appui.522 Configurations des produits pour les calculs thermique Dimensions Équipement(s) Produit (H x L en m.53 -- 2 vantaux À FRAPPE Bloc-baie porte-fenêtre 2.18 x 1.18 (+coffre) x 1.53 -- 2 vantaux Fenêtre de toit 1.18 m x 1.48 x 1. il y a lieu de prendre en compte la valeur calculée sur la porte-fenêtre. selon sa composition) soit au moins équivalent au Ug du vitrage pour que l’on puisse utiliser les performances de la menuiserie vitrée toute hauteur. le dormant utilisé sera le profilé ayant la largeur la plus proche de 45 mm.40 x 1.35 soubassement 2 vantaux COULISSANT Bloc-baie fenêtre 1.48 m hauteur du caisson ≥ 200 mm Coffre de volet roulant (ou celui utilisé par le demandeur) -- pour porte-fenêtre largeur = 1. .18 (+coffre) x 2.53 -- 2 vantaux À FRAPPE Porte-fenêtre 2. Pour des portes-fenêtres avec soubassement. 2. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 13 / 27 2.06 -- 1 vantail Bloc-porte extérieur 2. Les calculs seront réalisés en considérant des dimensions hors-tout prises dos de dormant (hors recouvrement).18 x 1.53 m de classe V*A2.

525 Validité des performances L’Organisme Certificateur s’assure.jn coefficient U jour nuit du bloc-baie 2.53 Facteur solaire et transmission lumineuse 2. que les conditions de la performance d’isolation thermique certifiée sont conservées. . dans le cas de modifications apportées au produit ou lors de la reconduction.jn Ubb.jn Aw Ac 2 U w U wf 1 avec U jn avec U wf 2 1 ΔR 1 Uw et U wf 1 ΔR Uw avec : ∆R résistance thermique additionnelle apportée par l’ensemble lame d’air + fermeture Aw+Ac surface hors-tout de la baie Aw surface de la menuiserie Ac surface du coffre projetée sur plan vertical Uwf (ou Uws) coefficient U paroi avec la fermeture Uw coefficient U de la menuiserie nue Uc coefficient U du coffre Ujn coefficient U jour nuit de la menuiserie Ubb. Bloc-baie avec coffre de volet roulant Bloc-baie avec coffre de volet roulant dans la surface de la baie derrière linteau U jn A w Uc A c U w U wf Ubb. Marque ACOTHERM 14 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 Pour les blocs-baies Le calcul du coefficient Ubbjn des blocs-baies est obtenu à partir du coefficient Ujn. Pour la menuiserie : Sw=Sg x σ + Sf x (1-σ) avec σ = le rapport de surface de vitrage à la surface de baie comptée en tableau. version 2006 pour Sf et Sw.531 Méthodologie Les calculs des valeurs de facteur solaire sont effectués conformément à la norme NF EN 410 pour Sg et aux « Règles Th-Bât ».524 Règles d’extensions Le calcul effectué sur un vitrage avec de l’air est également valable pour un remplissage argon. 2. Le calcul effectué sans isolation thermique renforcée dans un coffre est également valable pour un coffre isolé. 2. Pour la menuiserie : Tlw=Tlg x σ avec σ = le rapport de surface de vitrage à la surface de baie comptée en tableau. Les calculs des valeurs de transmission lumineuse sont effectués conformément aux normes NF EN 410 et NF EN 13363-2 pour Tlg (Tlg : transmission solaire du vitrage+protection rapportée éventuelle).

40 x 1. . le dormant utilisé sera le profilé ayant la largeur la plus proche de 45 mm. que les conditions des performances de transmission lumineuse et de facteur solaire certifiées sont conservées.534 Validité des performances L’Organisme Certificateur s’assure.1 page 3.53 m de classe V*A2. le marquage d’un produit par le logo ACOTHERM assure une meilleure protection de la Marque et facilite les poursuites et les condamnations des contrefaçons. Le titulaire ne peut pas commercialiser sous la même marque commerciale un produit certifié et un produit non certifié. même si il est destiné au marché étranger. Au-delà de l’identification d’un produit certifié et de sa traçabilité. Les ouvrant/battement seront les profilés donnant la masse centrale la plus faible pour une porte-fenêtre 2. 2.53 -- 2 vantaux COULISSANT Porte-fenêtre 2.533 Expression des résultats Il est retenu que les classements de facteur solaire et de la transmission lumineuse obtenus sur une fenêtre seront valables pour les menuiseries jusqu’à une hauteur hors tout maximum de 1880 mm sans coffre de volet roulant.53 -- 2 vantaux Fenêtre de toit 1.6 LE MARQUAGE Le marquage fait partie intégrante de la certification d’un produit. il y a lieu de prendre en compte la valeur calculée sur la porte-fenêtre 2. les fenêtres et portes-fenêtres (blocs-baies fenêtres et blocs-baies portes- fenêtres le cas échéant) pourront avoir des configurations différentes.48 x 1.18 m x 1. 2.14 -- Dans le cas de menuiseries PVC ou aluminium RPT.35 soubassement 2 vantaux COULISSANT Bloc-porte extérieur 2. tout produit non marqué ne peut se prévaloir de la Marque ACOTHERM. Marquage des produits certifiés Chaque produit certifié doit être marqué de façon permanente et indélébile. thermique.53 -- 2 vantaux À FRAPPE Porte-fenêtre 2.48 x 1. hors recouvrement) optionnel(s) Fenêtre 1. Pour le calcul d’une gamme. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 15 / 27 2.18 x 1. Les modalités de marquage spécifiques à chaque produit sont décrites dans chacun des référentiels de certification cités au chapitre 1.532 Configurations des produits pour les calculs de facteur solaire et transmission lumineuse Dimensions Équipement(s) Produit (H x L en m. Ainsi. (de facteur solaire et de transmission lumineuse le cas échéant) certifiées en référence à ce présent Règlement.18 x 2.18 x 1. dans le cas de modifications apportées au produit ou lors de la reconduction.06 -- 1 vantail Bloc-porte extérieur 2. Au-delà.53 soubassement 2 vantaux À FRAPPE Fenêtre 1. Tout produit fabriqué conformément aux spécifications techniques du certificat doit obligatoirement être marqué à l’usine de fabrication.18 x 1. Le marquage comporte obligatoirement le logo de la Marque ACOTHERM et le niveau des caractéristiques acoustique.

. Marque ACOTHERM 16 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 Reproduction du logo sur la documentation et dans la publicité La référence à la Marque ACOTHERM et les indications ci-dessus peuvent être reproduites sur les documents commerciaux du fabricant à condition d’être portées en regard des mentions du produit certifié ACOTHERM et de celui-là seul.

NF 270-2 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES ALUMINIUM À RUPTURE DE PONT THERMIQUE » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED . . CSTBat 06 « MENUISERIES EXTÉRIEURES NON TRADITIONNELLES » . de la part du demandeur. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 17 / 27 PARTIE 3 OBTENIR LA CERTIFICATION Préalablement. NF 220 « MENUISERIES ET BLOCS-BAIES PVC » associée à CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED . Les critères techniques de la Marque ACOTHERM sont ceux définis dans la Partie 2 page 5 de ce présent Règlement. CERFF-CEBTP. . . NF 368 « PORTES EXTÉRIEURES » . . . le fabricant doit être titulaire du droit d’usage (ou en cours de demande) d’une des marques de certification suivante : . La demande est à adresser à l’Organisme Certificateur concerné. le respect des engagements prévus dans le référentiel de certification de la marque de qualification dont il bénéficie déjà. Elle implique. Instruction de la demande et attribution de la Marque ACOTHERM La demande est instruite. . . NF 412 « PORTES EXTÉRIEURES PVC. ACIER ET COMPOSITES » . rapportée et examinée suivant les dispositions définies par l’Organisme Certificateur concerné dans le Référentiel de sa marque. NF 297 « FENÊTRES BOIS » . ALUMINIUM.

de facteur solaire FS et de transmission lumineuse TL. . de performance acoustique Ac. Marque ACOTHERM 18 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 PARTIE 4 CONTRÔLES ET VÉRIFICATIONS Les conditions de contrôle et de vérification sont celles définies dans le Référentiel d’attribution de la marque de l’Organisme Certificateur concerné. Le maintien du droit d’usage du certificat ACOTHERM est subordonné au maintien du droit d’usage de la marque de l’Organisme Certificateur et au maintien des niveaux de classement de perméabilité à l’air. d’isolation thermique Th et. le cas échéant.

à la gestion du certificat et au droit d’usage de la marque d’une part. ceux correspondant aux opérations de vérification d’autre part. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 19 / 27 PARTIE 5 REDEVANCES Les frais afférents à l’instruction. . Ils font l’objet d’un barème forfaitaire fixé annuellement après consultation du Comité de Marque de l’Organisme Certificateur concerné. sont à la charge du fabricant.

........................................................................ Marque ACOTHERM 20 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 PARTIE 6 ANNEXES TECHNIQUES Cette annexe regroupe les éléments d’information...................................................................... 24 ANNEXE E TABLEAU D’INTERDÉPENDANCE ................... 26 ........................... 21 ANNEXE B ESSAIS ACOUSTIQUES – Mise en œuvre d’un coffre de volet roulant ........................................................... 22 ANNEXE C CALCULS ACOUSTIQUES – Recompositions d’éléments ........ 23 ANNEXE D CALCULS THERMIQUES – Conductivité thermique des essences de bois .. ANNEXE A ESSAIS ACOUSTIQUES – Mise en œuvre d’une menuiserie extérieure ...................................................................

Le schéma suivant nous donne la mise en œuvre pour une fenêtre ouvrant à la française. n° Désignation Remarque 1 Cadre dormant Fourni par demandeur 2 Patte de fixation 8 par FEN et 10 par PFEN (*) 3 Tire-fond Diamètre minimal de 5 mm 4 Cheville Cheville plastique 5 Fond de joint Diamètre 15 mm 6 Mastic PERENATOR 7 Joint mousse Section 15*15 mm 8 Silicone 9 Cadre d’essai Béton ( ) * fournies par le demandeur des essais . Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 21 / 27 ANNEXE A – ESSAIS ACOUSTIQUES – Mise en œuvre d’une menuiserie extérieure La mise en œuvre est réalisée en feuillure sèche sur trois côtés et posée en tableau en partie basse. Le bloc-baie sera monté avec deux feuillures sur les côtés et sous dalle en partie supérieure. mais peut se généraliser aux autres menuiseries en conservant les cotes hors tout définies au chapitre 2.512 page 9.

4 7 6 2 4 350 7 5 100 10 A 4 1 2 10 500 5 99 h COUPE A-A 6 100 2 4 60 500 h 4 5 60 2 a 1 3 60 A COUPE HORIZONTALE 4 a 4 10 1450 ou 1850 10 30° 2 3 4 5 60 350 5 10 COUPE VERTICALE 7 5 4 1 n° Désignation Remarque 1 Coffre 2 Traverse de dormant ou à défaut bois 60x60 3 Scellement de plâtre 4 Cordon de silicone 5 Joint+mastic 6 Bloc de béton ou bois dense 7 Mur support en béton armé . Longueur du coffre : 1450 mm. Tablier . Essais réalisés tablier enroulé . Nature des lames : indifférente. Pour la configuration en non traversante. . Recouvrement du coffre de 100 mm (correspondant au doublage) sauf impossibilité due au système ou disposition de mise en œuvre particulière du système. . Dimensions du coffre . un linteau de 100 mm sera placé sur la face extérieure du coffre. Hauteur : l’essai sera effectué sur une hauteur de 200 mm mais toujours supérieur . Marque ACOTHERM 22 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 ANNEXE B – ESSAIS ACOUSTIQUES – Mise en œuvre d’un coffre de volet roulant La mise en œuvre est réalisée en configuration traversante.

e L1 L 2 10 log( ) A Avec : S : surface de l’élément testé A : aire d’absorption équivalente de la salle de réception A0 : aire de référence (10 m²) Le R et le Dn. Ctr) à partir de la norme NF EN ISO 717-1. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 23 / 27 ANNEXE C – CALCULS ACOUSTIQUES – Recompositions d’éléments Calcul du R équivalent d’un bloc baie à partir du Dn.e du coffre et du R de la menuiserie Formule de base : S R L1 L 2 10 log( ) A A0 Dn. la formule est la suivante : Rfen Dn.e. Calcul du R équivalent d’une menuiserie avec entrée d’air à partir du D n.e du coffre et du R de l’huisserie. dans un cas on ramène cette énergie à la surface de l’élément (surface grande et relativement bien définie) et dans l’autre on ramène à une surface de référence de 10 m² (petit élément. recomposition du R d’un bloc baie à partir du D n.w(C . soit 1450 mm dans le cas d’ACOTHERM. Ctr)). lcvr : est la longueur du coffre de volet roulant. surface de rayonnement pas très bien définie).e de l’entrée d’air et du R de la menuiserie Formule de base : Rfen Dn. .e S fen 10 lcvr 10 10 Rbloc 10 log 10 10 S bloc lcvres S bloc Avec : Sbloc : est la surface totale du bloc-baie.e sont des indices qui caractérisent l’énergie acoustique transmise par un élément .e 10 10 10 R 10 log 10 n 10 Sfen Avec : n : nombre d’entrées d’air Ces formules sont appliquées à chaque tiers d’octave. il faut ensuite recalculer l’indice unique R w (C. Pour le cas présent. lcvres : est la longueur du coffre de volet roulant ayant fait l’objet de l’essai (Dn.

K) Acajou d'Afrique Kkhaya spp. TGAF 0.16 Meranti light red Shorea spp.16 Makoré / Douka Tieghemella spp. section Rubroshorea SHLR 0.13 Châtaignier Castanea sativa CTST 0. AFXX 0.16 Peuplier blanc Populus alba L POAL 0.18 Douglas Pseudotsuga menziesii PSMN 0.13 Mengkulang (Palapi) Heritiera spp.15 Bossé foncé Guarea thompsonii GRTH 0.18 Limba / Fraké Terminalia superba TMSP 0.18 Framiré Terminalia ivorensis TMIV 0.18 Hêtre Fagus sylvatica FASY 0. INXX 0.13 Doussié Afzelia spp.18 Cèdre C.18 Kotibé Nesogordonia spp. MPXX 0.18 Bossé clair Guarea cedrata GRXX 0.18 Iroko Milicia excelsa & M.13 Bintangor Colophyllum spp.18 Niangon Heritiera utilis HEXN 0.13 Pin noir d’Autriche et Laricio Pinus nigra PNNN PNNL 0. KHXX 0.11 Eucalyptus globulus Eucalyptus globulus EUGL 0. Marque ACOTHERM 24 / 27 Règlement – Révision du 14/09/2011 ANNEXE D – CALCULS THERMIQUES – Conductivité thermique des essences de bois Conductivité thermique utile des essences de bois usuelles Dénomination Française des Dénomination Botanique Code Conductivité essences de bois (selon thermique utile NF EN 13556) (λ) en W/(m.18 Moabi Baillonella toxisperma BLTX 0.13 Frêne Fraxinus excelsior L FXEX 0. CLXX 0. regia MIXX 0.18 Movingui Distemonanthus benthamianus DTBN 0.18 Eucalyptus grandis Eucalyptus grandis EUGR 0.15 Chêne (rouvre et/ou pédonculé) Quercus petraea Quercus robur QCXE 0.16 Mélèze Larix decidua LADC / LAXX 0.18 Epicéa Picea abies PCAB 0.15 Louro vermelho (Grignon franc) Sextonia rubra OCRB 0. HEXM 0. NEXX 0.deodara CDXX 0. section Rubroshorea SHDR 0.16 Jequitiba Cariniana spp.16 Meranti dark red Shorea spp.18 Curupixa Micropholis spp.13 Merbau Intsia spp.15 Kosipo Entandrophragma candollei ENCN 0.13 .13 Pin maritime Pinus pinaster PNPN 0. CZXX 0.

K) Feuillus très lourds ρn > 1000 kg/m3 ρ > 870 0.11 Sipo Entandrophragma utile ENUT 0.29 Feuillus lourds 865 < ρn ≤ 1000 kg/m3 750 < ρ ≤ 870 0.16 Tiama Entandrophragma angolense ENAN 0.13 Robinier (faux Acacia) Robinia pseudoacacia L ROPS 0.13 hors balsa Balsa ρn ≤ 230 kg/m3 ρ ≤ 200 0.K) Pin sylvestre Pinus sylvestris PNSY 0.23 Résineux lourds 600 < ρn ≤ 700 kg/m3 520 < ρ ≤ 610 0.18 Sapelli Entandrophragma cylindricum ENCY 0.13 .13 Western Red Cedar Thuja plicata THPL 0.11 Ce tableau se base sur les informations données par l'annexe A de la ISO/FDIS 10077-2:2010 (actuellement ISO EN NF 10077-2 de juin 2004) Conductivité thermique utile en fonction de la nature de l’essence Nature de l'essence Masse volumique sèche Conductivité thermique ρ en kg/m3 utile (λ) en W/(m.16 Sapin blanc Abies alba ABAL 0.18 Feuillus légers 500 < ρn ≤ 650 kg/m3 435 < ρ ≤ 565 0. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 25 / 27 ANNEXE D – CALCULS THERMIQUES – Conductivité thermique des essences de bois Dénomination Française des Dénomination Botanique Code Conductivité essences de bois (selon thermique utile NF EN 13556) (λ) en W/(m. CIXX 0.18 Résineux mi-lourds 500 < ρn ≤ 600 kg/m 3 435 < ρ ≤ 520 0.15 Western Hemlock Tsuga heterophylla TSHT 0.15 Tola Gossweilerodendron balsamiferum GOXX 0.15 Feuillus très légers 230 < ρn ≤ 500 kg/m3 200 < ρ ≤ 435 0.15 Résineux légers ρn ≤ 500 kg/m3 ρ ≤ 435 0.16 Tauari Couratari spp.057 Résineux très lourd ρn > 700 kg/m3 ρ > 610 0.15 Teck Tectona grandis TEGR 0.23 Feuillus mi-lourds 650 < ρn ≤ 865 kg/m3 565 < ρ ≤ 750 0.

-- identique ou même gamme) Pièce d’appui / seuil (changement -. -. -. -. (si changement de famille de -- couleur) Oui Marque ACOTHERM Soubassement (ajout) (sauf si performance du Oui Oui Oui soubassement ≥ vitrage) Oui Oui Soubassement (modification) (si masse surfacique Oui Oui (si Up supérieur) inférieure) Composants Entrée d’air Oui -. Oui Oui Oui isolant remplissage. -- (si grille non NF ou CSTBat) Quincaillerie -.» = pas de vérification nécessaire Essence de bois moins dense -. -- de nature et/ou de forme) Profilé d’étanchéité Conception BOIS Oui -. -- (si classements AC3 ou AC4) ANNEXE E – TABLEAU D’INTERDÉPENDANCE Essence de bois dont le Matériau BOIS -. -. -- (si classements AC3 ou AC4) « Oui » = vérification nécessaire Oui « -. -- Calfeutrement de vitrage Oui -. -. Oui Oui -- lambda est supérieur Oui Finition et/ou essence -. Oui -. -. Caractéristiques à vérifier ?  TRANSMISSION ACOUSTIQUE THERMIQUE FACTEUR SOLAIRE  Modifications  LUMINEUSE 26 / 27 Légende : Oui Type d’ouverture (sauf si plan d’étanchéité -. couche Oui Vitrage : composition Selon les règles d’extension Oui Oui Oui ou si triple Règlement – Révision du 14/09/2011 . -. -- (type de barrière) Vitrage Vitrage : espaceur. -- (modification) Menuiserie mixte : profilé Oui Oui Oui -- aluminium PVC Schémas de renforcement Oui Oui -. -. -.

....... 24 E R Recompositions acoustiques ....... 6 Essais description ............. 8 dimensions et configuration ...... 5 modalités d’essais et de calculs ..... 19 description ............................... 3 Classement acoustique N classes certifiées ........................ 8 T Tableau interdépendance ......................................................... 7 dimensions et configuration ............................................................... 26 F Transmission lumineuse dimensions et configuration ........................... 9 Normes applicables ................ 23 Entrée d’air Redevances .... 3 Certifications préalables .............................. 6 .... 14 Produits visés ................... 13 Panneau de soubassement modalités d’essais et de calculs ...................................................................................... 7 Marque ACOTHERM ................ 14 valeur certifiée .............. 3 Conductivité thermique des essences de bois .......................................................................... 12 description ...................................... 15 Caractéristiques évaluées ................................................................... 10 Classement thermique P classes certifiées ............................................................................... 14 Facteur solaire valeur certifiée............................................................................... 15 modalités d’essais et de calculs .................................................................................. Marque ACOTHERM Règlement – Révision du 14/09/2011 27 / 27 PARTIE 7 INDEX C M Caractéristiques certifiées ..................................................................................................... 3 champ d’application ....................... 8 dimensions et configuration ................................................................................ 8 règle d’extension ...................... 6 usinages des entailles . 8 V Vitrage isolant description ................. 7 règles d’extension ............................. 7 Marquage .............. 15 modalités d’essais et de calculs ...............................................................................................