You are on page 1of 15

L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques

,
problématiques
enjeux défis et perspectives
enjeux,

L’immobilier en Afrique de
l’Ouest
Performances MC

Juillet 2009
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

Performances Management Consulting est une société de conseil en
management stratégique, créée en 1995 par des consultants africains
ayant acquis une expérience solide dans des cabinets et des entreprises
de rang mondial. Le cabinet s’est fixé comme ambition d’être un
acteur de la transformation des économies africaines.

Dans ce cadre, le cabinet Performances publie de façon régulière des
notes sectorielles sur un secteur clé pour la lutte contre la pauvreté et
l’émergence de l’Afrique. Ces notes vous proposent une description
précise du secteur, identifient les enjeux stratégiques et mettent en
perspective les défis majeurs auxquels les décideurs publics et les
acteurs privés devront faire face.

Ce document est un résumé de la note sectorielle sur l’immobilier en
Afrique de l’Ouest.

L’intégralité de cette publication est disponible sur le site web de
PMC :

www.performancesconsulting.com

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 2
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

Sommaire
… L’immobilier est un secteur clé de l’économie mondiale ................................... 4
… L’essor de l’immobilier est impulsé par une urbanisation croissante, surtout dans
les pays en développement ...................................................................... 4
… Le secteur est caractérisé aujourd’hui par la mondialisation et la financiarisation
des investissements ............................................................................... 5
… Cette financiarisation accrue dans l’immobilier a conduit à la crise des subprimes
qui a évolué en une crise économique ......................................................... 6
… La crise financière et économique affectera de façon indirecte le secteur de
l’immobilier en Afrique de l’Ouest ............................................................. 6
… De plus, la faible disponibilité des matériaux de construction limite le
développement de l’immobilier en Afrique de l’Ouest ..................................... 6
… Les financements insuffisants et inadaptés constituent aussi un frein important au
développement de l’immobilier en Afrique de l’Ouest ..................................... 7
… L’inadéquation entre l’offre et la demande immobilière constitue aussi un handicap
majeur en Afrique de l’Ouest .................................................................... 8
… La spéculation foncière et immobilière s’intensifie dans les villes en Afrique de
l’Ouest................................................................................................ 8
… Plusieurs insuffisances sur la réglementation et les politiques d’aménagement du
territoire affectent l’immobilier en Afrique de l’Ouest ................................... 9
… L’immobilier en Afrique de l’Ouest connaît également un développement du secteur
informel travaillant hors normes ............................................................... 9
… Globalement, les enjeux de l’immobilier en Afrique de l’Ouest sont d’ordre social,
économique et environnemental ............................................................... 10
… Relever le défi du logement en Afrique de l’Ouest impose de tenir compte des
exigences de mixité sociale..................................................................... 10
… Face aux changements climatiques, le développement de l’immobilier « durable »
demeure aussi un défi majeur en Afrique de l’Ouest ...................................... 10
… Le développement de l’immobilier en Afrique de l’Ouest passera par la mise en
place d’une réglementation incitative et facilitatrice ................................... 11
… La mise en place d’un plan d’occupation des sols et d’une politique d’urbanisation
cohérente est aussi nécessaires pour le développement de l’immobilier ............. 12
… Sur le volet financier, il importe de développer le crédit immobilier bancaire,
d’explorer les nouveaux modes de financement et de redéfinir le rôle du
gouvernement des institutions multilatérales .............................................. 12

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 3
Executive Summary
… L’immobilier est un secteur clé de l’économie mondiale
Le secteur de l’immobilier représente une part importante dans la création de richesses.
En tant que secteur porteur, la santé de l’immobilier affecte celle de l’économie dans
son ensemble. La crise économique actuelle en est une douloureuse preuve. Le marché de
l’immobilier se situe en outre au carrefour d’autres secteurs (construction, BTP…)
considérés comme piliers dans la plupart des économies mondiales.

Dans la plupart des capitales mondiales, l’immobilier est en pleine expansion, y compris
en Afrique de l’Ouest où le mètre carré a vu son prix exploser durant les dernières années.

… L’essor de l’immobilier est impulsé par une urbanisation
croissante, surtout dans les pays en développement
L’année 2008 a été une année charnière en termes d’urbanisation puisque la majorité de
la population mondiale vit dorénavant en zone urbaine1. Toutefois, la population rurale
reste aujourd’hui majoritaire dans de nombreux pays en développement ; 6 habitants
sur 10 résident encore en zone rurale. Les pays en développement constitueront donc
l’épicentre de cette urbanisation croissante dans les prochaines années.

La superficie construite dans ces pays en développement augmentera pour atteindre plus
de 600.000 km² en 2030. Les villes de plus de 100 000 habitants devraient donc tripler
de superficie en 2030. Chaque nouveau résident convertirait alors dans les prochaines
années en moyenne 160 mètres carrés de surface non urbaine en surface urbaine2.

Figure 1 : Population rurale et urbaine en Afrique de l’Ouest, 1950 – 2050
450
400
Milliers

350
300
250
200
150
100
50
0

Afrique de l'Ouest - Population urbaine
Afrique de l'Ouest - Population rurale

A l’image de toute l’Afrique, l’urbanisation s’accroit fortement en Afrique de l’Ouest ;
le nombre de villes de plus de 100 000 habitants y est ainsi passé de 12 à 90 entre

1
United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division World Urbanization Prospects:
The 2007 Revision
2
Banque Mondiale

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 4
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

1950 et 1998 et celui des agglomérations urbaines de plus de 5 000 habitants de 600 à
3 000 dans la même période.

Figure 2 : Cartographie des taux d’urbanisation des pays africains, 2007

> 81%
61 à 80%
41 à 60%
21 à 40%
< 21%

Source: United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division World Urbanization
Prospects: The 2007 Revision

… Le secteur est caractérisé aujourd’hui par la mondialisation
et la financiarisation des investissements
La croissance urbaine élevée a conduit à une forte création de capital immobilier. Il a ainsi
été évalué que le capital urbain accumulé au cours des trente dernières années est de
l’ordre de 300 milliards de dollars, les deux tiers provenant d’investissements privés.
La financiarisation du secteur participe à la même logique que celle de la mondialisation
des investissements. L’investissement immobilier devient financier avec une volonté
souvent affichée de plus-value et de gains financiers. La forte création de capital
immobilier représente des opportunités financières très intéressantes, que les fonds
immobiliers, les sociétés immobilières par action ou les Real Estate Investment Trusts
utilisent comme placement. Le marché financier joue ainsi un rôle hautement important
dans le développement, en tant que source alternative au financement de l’économie des
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

pays. Il est toutefois nécessaire de rappeler que ces ressources ne sont pas toujours au
service des populations.

… Cette financiarisation accrue dans l’immobilier a conduit à
la crise des subprimes qui a évolué en une crise économique
La mondialisation et la financiarisation des investissements immobiliers ont conduit à un
krach des prêts hypothécaires à risque aux Etats-Unis. En effet, les emprunteurs,
souvent de conditions modestes, n’étaient plus capables de rembourser ces prêts ; ce qui a
conduit à une dépréciation des valeurs des créances immobilières titrisées, à une perte de
confiance générale dans le système financier et à une chute des marchés boursiers dès
l’été 2007. Cette crise dite « des subprimes » a atteint son paroxysme en 2008 et a évolué
en une crise économique avec des conséquences graves, notamment dans les pays
fortement industrialisés. Cette crise économique a aggravé la situation déjà difficile
dans le secteur de l’immobilier.

En France par exemple, la crise financière a fortement touché le marché de
l’immobilier. Les banques françaises ont restreint leurs offres de crédits, au premier
rang desquelles figure le crédit immobilier. Cette situation a conduit à une chute du
marché du crédit immobilier de 26.3% au troisième trimestre 2008. Les ventes dans le
neuf ont également dégringolé. Quant au nombre de mises en chantier, il a baissé de 20%
par rapport à la même période en 20073.

… La crise financière et économique affectera de façon
indirecte le secteur de l’immobilier en Afrique de l’Ouest
Même si une crise des subprimes ne peut avoir lieu en Afrique de l’Ouest pour la simple
raison que le crédit hypothécaire n’est qu’à un état embryonnaire dans cette partie du
monde, le secteur de l’immobilier sera affecté de manière plus indirecte mais à plus
long terme. Le processus de crise immobilière en Afrique, s’il a lieu, suivra cependant le
chemin inverse de son déroulement aux Etats-Unis. Le marché de l’immobilier ne sera
pas touché par le manque de crédit octroyé par les banques mais par le ralentissement
des investissements dans les matériaux, la construction ou le BTP et aussi par la crise
économique et sociale qui commence à affecter durement les économies des pays du
continent.

… De plus, la faible disponibilité des matériaux de construction
limite le développement de l’immobilier en Afrique de l’Ouest
Le dynamisme du secteur immobilier s’accompagne nécessairement d’une industrie
constructive forte et développée. La région d’Afrique de l’Ouest dispose d’un potentiel
suffisant en matières premières, mais son faible taux d’industrialisation ne permet pas
un développement soutenu du secteur immobilier. En tant que matériau nécessaire à
toute construction, le ciment occupe un rôle primordial dans le secteur immobilier. Le
secteur du ciment a toutefois connu d’importants problèmes ces dernières années en
raison de sa pénurie et de la flambée du prix de la tonne dans toute la région.

3
Selon le Président de la Fédération des promoteurs constructeurs en France

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 6
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
problématiques
enjeux défis et perspectives
enjeux,

Tableau 1 : Tableau de production, prix et flux d’échange de ciment en Afrique de l’Ouest

… Les financementss insuffisants et inadaptés constituent
tituent aussi
un frein important au développement de l’immobilier en
Afrique de l’Ouest
Le marché du crédit immobilier est encore en train d’émerger et reste peu développé,
surtout pour les catégories les plus pauvres de la population. C’est pourtant cette
catégorie qui est le plus dans le besoin d’aide au financement immobilier.

Les banques prêtent peu, surtout en raison du manque de politique de crédit au
financement. Elles sont également affectées par la crise financière et sont encore dans
des situations inconfortables pour l’octroi de prêts,
prêts surtout immobiliers. Les
es rares banques
opérant dans le prêt immobilier conditionnent l’obtention de prêts à de nombreuses
conditions auxquelles les plus pauvres ne peuvent satisfaire.
satisfaire Les prêts existants sont
souvent réservés aux personnes bénéficiant déjà d’un minimum de moyens et ne
touchent pas les plus nécessiteux. De plus, les taux d’intérêts restent particulièrement
élevés et n’encouragent pas les investissements immobiliers.

Dans le micro crédit le business model des institutions financières
financières présentes dans les pays
Ouest africains ne permet pas d’offrir un accès au crédit immobilier aux plus pauvres. La
proportion de crédit offert pour le logement est faible comparativement à celle
destinée à l’investissement commercial.

En dépit de
e la demande croissante de logement, il n’existe donc que peu de banque
banques ou
de sociétés de financement décentralisées spécialisées dans le crédit immobilier et
plusieurs pays ne disposent pas de programmes de logement. L’accès
’accès au crédit et au
financement demeure pourtant un moyen fondamental pour le développement du
secteur de l’immobilier.

L’habitat
’habitat n’étant que rarement une priorité nationale, lesl Etatss en Afrique de l’Ouest
n’accordent que très peu de financement. Du fait des besoins importants en
infrastructures, d’une demande sociale toujours plus forte, l’appel à des ressources et au
partenariat du secteur privé apparait indispensable pour la réalisation et l’exploitation
optimale des grands
nds projets d’infrastructures de l’Etat.
l’Etat
Une plus grande compétitivité des pays dans l’attrait et le développement des
partenariats publics privés nécessitera notamment,
notamment au-delà
delà du dispositif de promotion
d’investissement la mise à niveau de certains textes
nationale comme destination d’investissement,
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

législatifs et la promulgation de nouvelles lois de type BOT ou BOOT. L’Etat devra
également se renforcer en compétences pour la négociation, la contractualisation (y
compris les aspects juridiques), le suivi et la maîtrise des processus liés à l’ingénierie de
tels projets.
Figure 3 : Niveau de Partenariats Publics en fonction de la taille des projets de BTP mise en
œuvre
Grands travaux
d’infrastructures :
routes, chemin de
fer, infrastructures
portuaires et
aéroportuaires, zone
franche industrielle,
zone économique
spéciale
Taille des projets de B.T.P.

Aménagement,
équipement urbain
et touristique : eau,
assainissement,
Energie, gestion
des ordures ,
infrastructures
hors-site (tourisme)

Immobilier
commercial et
immobilier
d’entreprise
Infrastructures
publiques de
bâtiment (santé,
écoles,
Projets de aménagement
logements urbain)
sociaux et
privés

Local Importance du financement privé international International

A noter que la faiblesse du pouvoir d’achat en Afrique de l’Ouest ne permet pas
d’envisager des investissements privés massifs et nombreux dans ce secteur en raison de
l’absence de perspectives économiques stables et lucratives, sauf pour un habitat haut
de gamme minoritaire.

… L’inadéquation entre l’offre et la demande immobilière
constitue aussi un handicap majeur en Afrique de l’Ouest
On note dans les villes Ouest africaines, une offre en logement insuffisante face à une
demande en constante augmentation. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande,
facteur premier de l’explosion des prix, a aussi été accentué par l’arrivée massive de
nombreux étrangers.

Face à cette demande élevée, les politiques de régulation de l’offre sont peu
développées. Les taux d’intérêt restent trop élevés (une moyenne de 11,7% au Sénégal par
exemple) même s’ils sont à la baisse. Des politiques de développement immobilier sont
certes mises en place mais concernent, comme en Côte d’Ivoire, plus la construction de
logement moyen et haut de gamme que de logements sociaux. Les demandes de crédits
sont accordées plus facilement par les banques mais cela ne concerne là encore qu’une
certaine tranche de la population plus « aisée ».

… La spéculation foncière et immobilière s’intensifie dans les
villes en Afrique de l’Ouest
Selon la Direction de la Prévention et des Etudes Economiques du Sénégal, Dakar est
confronté à des bulles spéculatives périodiques dans la mesure où la hausse rapide des
prix du logement dans la capitale et sa banlieue ne semble guère justifiée par les prix
de location. Le boom de l’immobilier favorise par ailleurs le manque de transparence
déjà caractéristique des investissements immobiliers. Quant aux origines de cette bulle,
elle prend sa source parmi de nombreux déterminants, tels que la raréfaction des zones
habitables, le manque d’infrastructures de communication liant la capitale aux autres
villes, l’ouverture vers l’extérieur etc.
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

La raréfaction des zones habitables est accentuée en Afrique de l’Ouest par la
croissance de la population urbaine ; elle a été multipliée par 4,2 entre 1950 et 2000
et la tendance continue. Des villes comme Dakar dont la superficie est limitée par des
contraintes géographiques ne peuvent donc s’agrandir indéfiniment.
Si l’on ose espérer que cette bulle spéculative se dégonfle d’ici peu, les études montrent
qu’il faut en moyenne 7,2 ans pour que le prix de l’immobilier dans l’ensemble de Dakar se
réajuste. Le risque pour les banques est alors réel ; elles seraient impactées par
l’impossibilité de certains propriétaires ou agences immobilières de rembourser les crédits
qui leur ont été octroyés.

… Plusieurs insuffisances sur la réglementation et les
politiques d’aménagement du territoire affectent
l’immobilier en Afrique de l’Ouest
La faiblesse ou le manque de politiques d’aménagement du territoire impacte
fortement, non seulement le développement économique des régions mais aussi les
inégalités spatiales en termes économiques et sociaux.

Aujourd’hui, la réglementation est encore insuffisante et quand elle existe, elle n’est pas
toujours appliquée. Les entrepreneurs en Afrique continuent en effet de faire face soit
à des codes obsolètes en matière de construction soit à de nouveaux codes dont
l’application reste partielle. Avec des réglementations souvent très lourdes et
bureaucratiques, les investisseurs préfèrent se retirer ou construire dans l’informel, ce
qui pose de nombreux problèmes sociaux, économiques ou même sécuritaires.

A l’heure actuelle, les pays Ouest africain apparaissent aux derniers rangs dans la
publication « Doing Business » de la Banque Mondiale au regard des deux (2) critères
principaux permettant d’identifier l’attractivité d’un pays pour des investisseurs
immobiliers potentiels : l’octroi de permis de construire et le transfert de propriété.

… L’immobilier en Afrique de l’Ouest connaît également un
développement du secteur informel travaillant hors normes
L’importance du secteur informel est liée au manque de politique d’aménagement du
territoire. En effet, face à l’absence de réglementation ou à la faiblesse de son
application, les professionnels du secteur de l’immobilier multiplient les constructions
illégales en ne respectant pas toujours les normes de sécurité ou de construction. Les
immeubles continuent alors à sortir de terre sans études sérieuses, sans architecte, sans
bureaux de contrôle technique agréés, sans entreprise structurée.

Les entreprises informelles se situent le plus dans le second œuvre, dans la
construction résidentielle et en sous-traitance des grands groupes.

L’absence de contrôle, pendant la construction et l’exploitation des immeubles en cause,
révèle la défaillance des autorités à légiférer dans le domaine ou même à garantir le
respect des normes en vigueur. Pourtant, ce secteur informel, souvent qualifié d’illégal
ou de clandestin constitue une part non négligeable de l’économie nationale et permet
de satisfaire une demande croissante et très diversifiée. Il joue de ce point de vue un
double rôle sur le plan social et économique. Premièrement en donnant un emploi à
une certaine catégorie de la population qui serait sans cela au chômage et
deuxièmement en répondant à une demande de logement d’une population en quête
d’habitation. Sur le plan économique, le secteur informel permet de garantir des prix
moindres et des facilités de paiement aux demandeurs. Il répond par conséquent aux
aspirations des populations les plus pauvres.

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 9
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

… Globalement, les enjeux de l’immobilier en Afrique de
l’Ouest sont d’ordre social, économique et environnemental
L’enjeu de l’immobilier est avant tout un enjeu social ; il répond à la nécessité
d’assurer un logement à l’ensemble de la population. « Garantir un toit décent pour
tous à un prix abordable » pourrait résumer l’enjeu principal du secteur de l’immobilier
en Afrique de l’Ouest.

En Afrique, trois (3) textes universel sont reconnus en matière de droit au logement. Ces
textes stipulent globalement que chaque personne a droit à un lieu où vivre en sécurité,
dans la paix et la dignité. Plusieurs mécanismes de contrôle au niveau du continent
africain permettent d’assurer le respect de ce droit au logement :
• La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ;
• La Commission africaine des droits de l’homme et des peoples

L’enjeu économique et financier de l’immobilier réside dans le fait que le secteur est
devenu un pilier majeur de l’économie des pays en Afrique de l’Ouest.

Au niveau environnemental, l’enjeu est de garantir des logements « propres » à travers
des politiques écologiques d’aménagement du territoire. L’insalubrité actuelle des
bidonvilles, ainsi que le gaspillage énergétique dans les grandes capitales africaines est un
défi à relever dans les prochaines années et à intégrer dans les nouvelles politiques
d’aménagement urbain.

… Relever le défi du logement en Afrique de l’Ouest impose de
tenir compte des exigences de mixité sociale
L’urbanisation croissante en Afrique de l’Ouest ne s’est pas toujours accompagnée
d’une croissance économique locale suffisante. Le défi du développement de
l’immobilier social est à mettre en parallèle avec le défi de la mixité sociale des grandes
villes, c'est-à-dire la cohabitation sur un même territoire de groupes sociaux aux
caractéristiques diverses.

La question de l’étendue et de l’emplacement des logements sociaux reste à résoudre.
Le modèle des cités HLM a montré ses limites dans les pays développés, ne favorisant
aucunement la mixité sociale et développant des sentiments de frustration, de
ghettoïsation et de communautarisme.

Les opérateurs privés n’ayant pas développé de stratégie spécifique pour la mixité sociale,
c’est à ce niveau que les pouvoirs publics doivent intervenir en imposant un nombre
minimal de logements sociaux par commune, voire par quartier tout en intégrant ce
principe dans les projets d’urbanisme et dans les programmes immobiliers. La réponse à
ce défi passe dès lors par une collaboration étroite entre les opérateurs publics et
privés, lesquels sont garants du bon financement du projet et de sa réalisation.

… Face aux changements climatiques, le développement de
l’immobilier « durable » demeure aussi un défi majeur en
Afrique de l’Ouest

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 10
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives

Le secteur de l’immobilier est en première ligne du changement climatique. Responsable
de près du quart des émissions de gaz à effet de serre françaises, et d'environ 40% au
niveau mondial, l’ensemble des acteurs de la filière est concerné : investisseurs,
promoteurs, constructeurs et exploitants.
La période actuelle est par ailleurs propice aux changements radicaux en raison de la
hausse des coûts de l’énergie, qui représente une opportunité environnementale
majeure. Les pistes d’actions pour développer l’immobilier « propre » se situent
principalement à trois (3) niveaux : technologique, financier et réglementaire/normatif.

 Au niveau des technologique :
 Le recours à des sources d’énergie renouvelables : le recouvrement de plus de
50% de la surface d’un immeuble par du verre permet de refléter les rayons du
soleil et ainsi de garder la fraîcheur à l’intérieur du bâtiment ;
 L’installation pour chaque immeuble de son propre système de pompage et de
recyclage d’eau ;
 L’optimisation du fonctionnement des appareils…

 Au niveau financier :
 Des prêts à taux zéro afin de stimuler les travaux de rénovation et inciter les
professionnels à se former pour répondre à la demande ;
 Une valorisation financière directe de la qualité environnementale du bâtiment.

 Au niveau réglementaire et normatif :
 Un respect des réglementations énergétiques et thermiques existantes, et
application des spécifications techniques dans les constructions ;
 Une Création de labels « Basse Consommation – Effinergie »…

… Le développement de l’immobilier en Afrique de l’Ouest
passera par la mise en place d’une réglementation incitative
et facilitatrice
En matière de réglementation sur l’octroi de permis de construire, le défi principal
consiste à trouver l’équilibre adéquat entre garantir la sécurité des personnes à travers
le respect des normes de sécurité et rendre le processus d’obtention du permis facile,
rapide et transparent.

Si la majorité des pays au bas du classement quant à l’octroi de permis de conduire est
africaine, l’Afrique est toutefois le continent qui compte le plus de réformes facilitant
la délivrance de permis de construire. En effet, six (6) pays font partie des plus grands
réformateurs dans ce domaine, dont quatre (4) sont de l’Afrique de l’Ouest : le Burkina
Faso, le Liberia, la Mauritanie et la Sierra Leone.

Figure 4 : Les réformes juridiques et administratives facilitant les transferts de propriété

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 11
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
problématiques
enjeux défis et perspectives
enjeux,

La détention d’un titre de propriété est un gage d’accès au crédit. En ce qui concerne le
transfert de titre de propriété, l’Afrique de l’Ouest est également une des régions les
plus réformatrices, tout particulièrement en termes
terme de réduction des délais.
Si certaines réformes peuvent être mises en œuvre plus ou moins à moyen terme, telles
que l’informatisation du registre et des procédures,
procé d’autres comme l’élimination des
procédures inutiles ou la diminution du nombre d’autorisations nécessairessaires sont plus
simples et permettent d’aboutir à des résultats rapides
rapides.

… Laa mise en place d’un plan d’occupation des sols et d’une
politique d’urbanisation cohérente est aussi nécessaires pour
le développement de l’immobilier
Le marché de l’immobilier est fortement dépendant des politiques d’occu d’occupation des
sols définies par les autorités publiques. Ceses dernières sont quasi inexistantes en Afrique
de l’Ouest et à ce titre nécessite
nécessitent une réflexion plus approfondie sur :

- les aspirations spécifiques des habitants,
habitants premiers
emiers utilisateurs de la vville ;
- l’efficacité énergétique ;
- les disparités sociales afin d’assurer une meilleure homogénéisation des
quartiers ;
- la relocalisation de l’économie et des formes de commerces ;
- les transports ;
- les infrastructures comme les réseaux d’électricité ;
- l’aspect sécuritaire……

territoire des politiques de sécurisation
En parallèle des politiques d’aménagement du territoire,
foncière doivent être élaborées et mises en œuvre.
œuvre La gestion du foncier, tant rural
qu’urbain, constitue en effet un élément important des perspectives
perspectives de développement du
secteur de l’immobilier.

… Sur
ur le volet financier, il importe de développer le crédit
immobilier bancaire, d’explorer les nouveaux modes de
financement et de redéfinir le rôle du gouvernement des
institutions multilatérales
Le financement immobilier est aujourd’hui le fait de mécanismes essentiellement
informels, et portant sur des prêts familiaux ou des économies personnelles
personnelles. Cette
situation est peu optimale pour permettre un véritable développement de l’immobilier en
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
problématiques
enjeux défis et perspectives
enjeux,

Afrique de l’Ouest.

Il importe donc de développer le crédit immobilier bancaire, mais aussi d’exploiter
plusieurs solutions alternatives financement A ce propos,
rnatives pour diversifier les sources de financement.
les coopératives d'habitation permet
permettent d'offrir à leurs membres dess logements à
moindre coûts et repose sur le principe d'adhésion libre et volontaire, ainsi que sur un
processus de sélection où être membre est un privilège et non un droit.

Parallèlement, les gouvernements
gouvernement ont un rôle déterminant à jouer dans le
développement du secteur immobilier des pays d’Afrique de l’Ouest. Ils disposent de
plusieurs leviers pour agir positivement sur le marché : du côté des constructeurs, ils
peuvent subventionner les achats de terrains
terrains ou offrir des taux d’intérêts avantageux.
Du côté des « consommateurs », les gouvernements peuventt agir sur les prix en les
stabilisant ou en limitant leur hausse.

Les gouvernements peuventt aussi agir à travers la mise en place d’entreprises
publiques comme cela a été le cas pour Freddie Mac ou Fanny Mae aux Etats-
Etats-Unis avant la
crise. Certains gouvernements ont également initié la création de banques de l’habitat
pour accorder du crédit immobilier avec des taux d’intérêt préférentiels
éférentiels pour les
familles les plus pauvres.

A l’exemple
ple de l’Inter American Development Bank ou de la Asian Development Bank, les
institutions multilatérales africaines ont aussi un rôle prépondérant à jouer dans le
développement du secteur de ll‘immobilier,
‘immobilier, aux côtés des autorités gouvernementales et
des acteurs privés. Ces institutions doivent s’engager dans le développement d’un
immobilier social et durable à travers de partenariats publics privés constructifs
constructifs.

Figure 5 : Les acteurs du financement immobilier
Contacts

Pour plus d’informations :

VOTRE CONTACT

Aissata SOW THIAM

Direction Marketing et Développement
Email : dmd@performancesconsulting.com

Performances Management Consulting
Immeuble Xeewel
15 Boulevard Djily Mbaye
BP 22 352 Dakar Ponty - SENEGAL

Tél. : (+221) 33 849 90 90
Fax : (+221) 33 849 97 10
Email : pmc@performancesconsulting.com
Site web: www.performancesconsulting.com

© 2009 Performances MC
Tous droits réservés

Document sectoriel : Immobilier en Afrique de l’Ouest _ Juillet 09 14
L’IMMOBILIER EN AFRIQUE DE L’OUEST : Etat des lieux, problématiques,
enjeux, défis et perspectives