You are on page 1of 4

Rapport de présentation de la journée du 18 mai 2015

Les participants au séminaire de formation sur la Technique de Recherche d’un Emploi Salarié
« TRES » ont répondu dans leur grande majorité à l’invitation de l’ONUDI.

Après les salutations d’usage, M. Djibril BOUSSO introduisit la cérémonie en prenant le soin
d’expliquer les initiatives du ministère de tutelle qui s’inscrit dans une dynamique utilitaire
d’assister les sortants des structures de formation professionnelles à s’auto-employer ou à trouver
soit un emploi salarié. Il sera complété dans cet exercice par madame Camara, responsable de la
division pédagogique au MFPAA.

La parole fut donnée au représentant de l’ONUDI, m. Djibril COULIBALY qui entretint
l’assistance sur les relations de partenariat qui existent entre les différents acteurs qui interviennent
dans l’accompagnement de l’Etat du Sénégal en matière d’insertion des jeunes issus des centres de
formation professionnelle.

M. COULIBALY après avoir circonscrit le thème, ne tarda à décliner ses principaux axes et les
attentes des partenaires parmi lesquels l’ONUDI.

Les différents partenaires et leurs apports sont visibles sur ce tableau.

Les différents types d’appui à l’insertion des sortis sont matérialisés dans le schéma qui suit.

1

 La fonction transit est soutenue et améliorée dans la formation professionnelle. au plus tard en fin de projet.Le ministère et les partenaires techniques et financiers se sont fixés des objectifs majeurs pour la maîtrise et la réussite de l’employabilité des apprenants en leur offrants des possibilités de stage dans des structures spécialisées. Nous pouvons noter :  Un dispositif pérenne d’appui à l’insertion professionnelle est consolidé et approprié pour l’amélioration de l’employabilité et la création d’emplois pour les jeunes sortants de la formation professionnelle. Entre autres résultats attendus nous pouvons retenir :  Un dispositif pérenne d’appui à l’insertion professionnelle est consolidé et approprié pour l’amélioration de l’employabilité et la création d’emplois pour les jeunes sortants de la formation professionnelle. Les résultats effectivement obtenus sont plus ou moins satisfaisant selon les zones.  Les appuis techniques et technologiques sont mobilisés pour l’amélioration de la viabilité et la performance des entreprises créées par les jeunes issus de la formation professionnelle dans la ZCO.  La fonction transit est soutenue et améliorée dans la formation professionnelle  Les appuis techniques et technologiques sont mobilisés pour l’amélioration de la viabilité et la performance des entreprises créées par les jeunes issus de la formation professionnelle dans la ZCO 2 .

On peut noter :  Les blagues . Elle a insisté sur la méthodologie du référentiel de compétence et l’implication de professionnels dans mise pratique des enseignements. Dès la reprise à 12 heures 15 l’inspecteur MBENGUE présenta les outils TRES :  Le guide du formateur .  Respecter les horaires . Elles sont entre autres :  Mettre les portables sous mode vibreur . 3 .  Danse. Madame CAMARA prit la parole pour clarifier le concept d’approche par les compétences selon laquelle ce module a été initié.  Parler bien et ne pas monologuer. Elle dura une heure. Ce débat fut animé par l’inspecteur Ibrahima DIOP. Un débat sur la conduite à tenir dans la recherche d’un emploi salarié retint toute l’attention des participants.  Paiement de 200 F CFA . des groupes de travail furent mises en place en fonction des différents objectifs spécifiques contenus dans le guide du formateur. Dès la reprise.A la suite de la présentation de M. Plusieurs théories furent développées.  Participer activement à la formation . La pause déjeuner freina les ardeurs des participants à 14 heures 25. Des sanctions furent prévues pour le non respect des règles de vie. Les points saillants et les conclusions conduisirent les participants à retenir le sens du partage et la synergie d’actions en matière d’appropriation et de vulgarisation de ce module.  Le manuel de l’apprenant . l’inspecteur de spécialité M. La pause café fut observée à 11 heures 45.  Le recueil d’exercice.  L’accompagnement des sortis pour la recherche d’un emploi salarié Les règles de vie furent instaurées pour un bon déroulement du séminaire. Les formateurs déclinèrent ainsi leurs attentes :  L’appropriation et la vulgarisation de ce module dans les centres de formation . COULIBALY. MBENGUE a bien voulu entretenir les participants sur les résultats qu’ils comptent obtenir à la fin de ce séminaire de formation.

Cheikh SYLLA GROUPE 6 : Leçon 1 de l’OS4: Elaborer son dossier de demande d’emploi salarié Co-animation : Oolimata SECK et Khaliou DRAME GROUPE 7 : Leçon 2 de l’OS4: Elaborer son dossier de demande d’emploi salarié Co-animation : Christine SENE et Saliou GUEYE GROUPE 8 : Leçon 1 de l’OS5: Réussir son entretien d’embauche Co-animation: Mayoro FALL. Tamsir BA. Aida Mass KANE GROUPE 9 : Leçon 2 de l’OS5: Réussir son entretien d’embauche Co-animation: Aliou FALL. Papa Gallo DIOP. Omar FALL et Moustapha NDIAYE 4 .Les groupes de travail s’établissent comme suit : GROUPE 1 : Leçon 1 de l’OS1: Identifier les sources d’offres d’emploi salarié Co-animation : Fatou SARR et Babacar THIAW GROUPE 2 : Leçon 2 de l’OS1: Identifier les sources d’offres d’emploi salarié Co-animation : Ibrahma GUEYE et Mouhamed KONE GROUPE 3 : Leçon 1 de l’OS2 : Valoriser son potentiel en tant demandeur d’emploi salarié Co-animation : Lam et Lamine GROUPE 4 : Leçon 2 de l’OS2: Valoriser son potentiel en tant demandeur d’emploi salarié Co-animation : Papa et Mbaye GROUPE 5 : Leçon 2 de l’OS3: S’approprier des droits et devoirs du travailleur Co-animation: Ablaye TINE. Clotilde NDOUR.