You are on page 1of 2

histoire

XVe et XVIe siècles, marquent une première


rupture. L’Occident se lance à la conquête
économique et politique du monde. Un
autre tournant majeur se dessine au XIXe
siècle, avec l’entrée de la France dans l’âge

Les Français industriel. L’introduction du navire à va-


peur, du chemin de fer, le percement du
canal de Suez vont modifier profondé-
la terre et la mer ment les économies nationales, tant au
niveau de la nature et du volume des
er adorée autant que redoutée, mer versité de Rennes et codirecteur de la publi- échanges maritimes qu’au niveau des in-
M rêvée, mer ressource, vecteur d’ac- cation. Pourtant, s’en tenir à cette idée reçue frastructures et activités portuaires. Dans
tivités humaines, d’expansion économi- peut conduire à sous-estimer l’importance le même temps, une mutation s’opère dans
que et sociale, une équipe d’historiens et de la mer dans le développement de notre la perception de la mer par les Français, qui
de géographes s’intéresse, dans un économie et de notre société, dans la cons- se manifeste dans l’attrait nouveau qu’exer-
ouvrage collectif, aux relations particu- titution de l’identité nationale, et à éviter de cent les espaces maritimes sur les popula-
lières que la France et les Français entre- s’interroger sur la nature originale des liens tion de l’intérieur.»
tiennent depuis le XIIIe siècle avec les tissés depuis huit siècles entre les Français La période contemporaine, depuis les an-
espaces maritimes. et la mer.» Le projet du livre est né de ce nées 1950, ouvre à son tour sur un boule-
Publié en mai 2005 aux éditions Fayard, constat. Il ne s’agit pas ici d’écrire l’histoire versement radical du rapport terre-mer. La
le livre Les Français, la terre et la mer d’une supposée «France maritime», dis- nouvelle mondialisation, la montée en puis-
XIIIe - XXe siècle a fait l’objet d’une présen- tincte de la France terrestre. Les auteurs ont sance de l’Europe, les mutations dans la
tation publique, le 10 juin à la Corderie tifique, les arts, ou l’engouement actuel société française, induisent une réorienta-
royale de Rochefort – à l’occasion des pour les loisirs maritimes. tion radicale des économies maritimes lit-
festivités organisées pour les 20 ans du «Tous ces aspects de la longue histoire torales, des stratégies maritimes nationales
Centre international de la mer – sous la entre la France et la mer sont développés et des comportements des populations par
forme d’une table ronde, animée par l’his- dans cet ouvrage sur la trame de la longue rapport aux espaces maritimes. Le littoral
torien Alain Corbin, et réunissant quel- durée, au rythme simultané de ses conti- devient le lieu d’une anthropisation galo-
ques-uns des auteurs. nuités et de ses ruptures, précise Alain pante : urbanisation accélérée, essor du
«La France, en dépit d’atouts naturels in- Cabantous, professeur d’histoire à l’Uni- tourisme et des loisirs maritimes, création
Le Jardin
contestables – plus de 5 000 km de côtes, versité Paris I-Panthéon-Sorbonne, et de nouvelles activités économiques, désen-
des retours,
de l’architecte une ouverture sur quatre mers, une situation codirecteur de la publication. Cette his- gagement progressif de l’Etat, multiplica-
paysagiste de pont entre Méditerranée et Atlantique – toire commence au début du XIIIe siècle tion des acteurs, apparition de nouveaux
de Bernard
n’a jamais figuré au palmarès des grands avec la conquête de la Normandie, ouvrant acteurs – notamment au niveau de la préser-
Lassus, à la
Corderie royale pays à vocation maritime, explique André au pouvoir royal un premier accès à la mer. vation du patrimoine maritime et littoral.
de Rochefort. Lespagnol, professeur d’histoire à l’Uni- Les grandes découvertes, au tournant des «On assiste actuellement, sur le littoral, à
une véritable inversion du rapport terre-
mer, à une “démaritimisation” des sociétés
littorales et à une appropriation continentale
des rivages, souligne Françoise Péron,
professeur de géographie à l’Université de
Brest, et codirectrice de la publication.
Aujourd’hui, le rapport des Français avec
la mer se joue plus dans le registre du mythe
que de la réalité. Et le phare qui, autrefois,
signalait la terre aux marins, sert maintenant
à désigner la mer aux terriens.»
Mireille Tabare

PRIX DU LIVRE MARITIME


A bord du cotre Lola of Skagen,
amarré sur la Charente au ponton
de la Corderie royale, Erik Orsenna,
président du jury du premier Prix
du livre Corderie royale-Hermione
et président du Centre international
de la mer, dévoile le nom du lauréat
2005, l’historien Serge Gruzinski,
pour son livre Les quatre parties du
monde (La Maritinière). «Si le choix
du jury s’est porté à l’unanimité sur
Marc Deneyer

cet ouvrage parmi les huit livres


sélectionnés, précise Erik Orsenna,
c’est parce qu’à travers l’histoire

58 ■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 69 ■
L’horizon de Claude Margat
ans ses peintures «à la chinoise», l’on peut dire de cet usage et du partage
D l’écrivain Claude Margat capte le des activités d’approche qui le consti-
Marais rochefortais qu’il habite, ob- tuent, c’est qu’il conduit à intérioriser le
serve, arpente. Après Poussière du réel, à transformer celui-ci en action
Guangxi, publié en 2004 aux éditions d’écriture intérieure et qu’ainsi, l’acteur
de la Différence, un nouveau livre est en est agi pendant toute la durée du par-
préparation chez cet éditeur : L’Hori- cours. Ce que l’on appelle paysage peint
zon des cent pas. L’ouvrage à paraître n’est finalement que le remous laissé
en octobre prochain réunira des textes dans le sillage dudit parcours. Mais cela
de Claude-Louis Combet, Bernard vaut autant que toute espèce d’indication
Noël, Jean-Paul Auxeméry, des entre- sur la nature d’un paysage, ses charmes,
tiens (dont celui accordé à L’Actualité, ses pièges. L’action d’une mémoire en
n° 64), bon nombre de reproductions de mouvement est tributaire des réactions
qu’il nous narre – la première peintures et de textes inédits de Claude que ses représentations suscitent. Cette
entreprise de “mondialisation” Margat. Extrait : action ne se poursuivra qu’à la condition
menée par les Espagnols au XVIe «Déambuler à travers l’étendue, c’est de trouver dans la communauté la con-
siècle – il nous parle également du poursuivre l’exploration d’un récit dont nivence nécessaire. L’artiste ne fait que
présent.» Ce prix, doté d’un on est à la fois le protagoniste et l’acteur. répondre à l’obligeance des lecteurs
montant de 1 500 € et d’un week- Rien ne distingue fondamentalement cette éventuels. Il leur doit une part de son
end offert à l’hôtel jouxtant la
activité de celle d’écrire ou de peindre. temps réel. En poursuivant son parcours
Corderie, a été lancé cette année à
Comme l’écriture et la peinture, la déam- errant, il contribue à l’œuvre du temps et
l’occasion de la célébration des 20
ans du CIM. Il a pour ambition de
bulation ne connaît d’autre terme que confirme ainsi l’existence de la chance.»
récompenser des livres, de tous celui de la découverte. Ces trois activités
genres (littéraire, journalistique, ne s’assignent à aucune destination par-
universitaire…), traitant avec talent ticulière, elles valent seulement pour
et originalité des mondes de la mer. l’usage dont elles forment le lit. Ce que

■ L’ACTUALITÉ POITOU-CHARENTES ■ N° 69 ■ 59

Related Interests