L’Audit Interne est une

ACTIVITE
indépendante et objective
qui donne à une organisation une
ASSURANCE
sur le degré de maîtrise
de ses opérations, lui apporte ses
CONSEILS
pour les améliorer et contribue
à créer de la valeur ajoutée.

Il aide cette organisation à atteindre
ses objectifs en évaluant,
par une approche systématique et
méthodique,
ses processus de management des risques,
de contrôle et de gouvernement d’entreprise,
et en faisant des propositions
pour renforcer leur efficacité.

DÉFINITION II. PREOCCUPATION DE L’AUDIT INTERNE V. LA CHARTE D’AUDIT . LES DIFFERENTS TYPES D’AUDIT VI. METHODOLOGIE VII.I. CARACTERISTIQUES DE LA FONCTION III. AUDIT INTERNE vs CONTROLE INTERNE IV.

L’audit interne est une activité:  Indépendante  Objective  D’assurance  De conseil .

MISSION:  Apporter une valeur ajoutée  Améliorer le fonctionnement de l’organisation  L’aider à atteindre ses objectifs .

METHODE:  Approche systématique et méthodique  D’évaluation et amélioration  Des procédés de: • Gestion de risques • Contrôle • Gouvernement d’entreprise .

D’appréciation du contrôle interne . D’assistance du management 3. D’évaluation indépendante 2. ACTIVITE 1.

s’il en avait le temps et les moyens » .Soit: « Tout ce que devrait faire un manager pour s’assurer de la bonne maîtrise de ses activités.

1. Activité d’évaluation indépendante L'auditeur interne doit être rattaché au niveau le plus haut de la hiérarchie ne peut pas intervenir comme opérationnel ni exercer un contrôle des personnes (contrôle interne ou inspection) .

2. Activité d’assistance du management  Optimaliser le fonctionnement de l’organisation  Encourager un contrôle efficace à un coût raisonnable Par des: • enquêtes et analyses • évaluations • recommandations et avis • informations .

Audit interne .RIGOLE / Décembre 2000 M. 2.P. VAN den EEDE . Activité d’assistance du management (suite) • Le manager a une obligation de résultats • L'auditeur interne a une obligation de moyens: • Méthodologie et normes • Indépendance • Pas d’implication opérationnelle Trésorerie .

3. . Activité d’appréciation du contrôle interne Le contrôle interne c’est l’ensemble des actions entreprises par le management et le personnel en vue de fournir une assurance raisonnable quant à la réalisation des objectifs.

la validation du contrôle interne. Activité d’appréciation du contrôle interne (Suite)  L'AUDIT INTERNE est une fonction d’appréciation et d’évaluation dont la tâche essentielle est.3. notamment. .

(Audit interne) (Contrôle interne)  Pertinence  Sans interprétation  Caractère suffisant  Sans remise en cause .

RIGOLE / Décembre 2000 M.Audit interne . VAN den EEDE . (Audit interne) (Contrôle interne)  le conseil  le contrôle (ou l ’inspection) formel  la coopération avec  l ’action de contrôle les audités (ou d ’inspection) Trésorerie .P.

(Audit interne) (Contrôle interne)  sous sa propre  sur mandat de la initiative ou à la haute direction demande de sa hiérarchie  dans le cadre d ’une  pour des contrôles mission générale réguliers et spécifiques .

(Audit interne) (Contrôle interne)  des procédures en vue de  de l’action des hommes détecter les éventuels dysfonctionnements  donc: critique les  donc: détermine les procédures et pas les responsabilités et fait “hommes” (le “chef” est éventuellement toujours responsable) sanctionner les responsables .

(Audit interne) (Contrôle interne)  Remédiation  Correction ponctuelle fondamentale de l’infraction  Agit sur le fond  Agit sur la forme .

Vers quoi faut-il •Que faut-il faire? tendre? Procédures Objectifs Pratique administrative •Qui est-ce qui est fait? .

Objectifs Procédures Pratique administrative .

 Audit de sécurité . & I.S. Audit opérationnel  Audit de conformité  Audit financier  Audit de management  Audit stratégique  Audit I.T.

 L’auditeur doit s’assurer que ces objectifs sont compris et déclinés sur le terrain (par exemple au niveau du processus) de façon cohérente. L’auditeur doit prendre en compte les objectifs de la direction. .  L’auditeur doit s’assurer que tout est défini et mis en œuvre sur le terrain pour atteindre ces objectifs.  L’auditeur doit s’assurer que les principaux risques ont été identifiés et maîtrisés.

sur le terrain.  L’auditeur doit s’assurer que des actions sont mises en œuvre. L’auditeur doit s’assurer que tout est fait. en particulier que toutes les données pertinentes sont identifiées. si nécessaire. pour atteindre ces objectifs . disponibles. conformément à ce qui est prévu pour atteindre ces objectifs. exploitées.  L’auditeur doit s’assurer que l’on est capable de dire si ces objectifs sont en passe d’être atteints ou non.

l’auditeur doit vérifier la bonne application de la boucle d’amélioration (Plan Do Check Act). permettant d’atteindre les objectifs stratégiques de l’entreprise . Pour résumer. que ce soit au niveau de chaque processus ou au niveau du système complet.

 L’auditeur doit identifier les écarts : o Non cohérence entre les objectifs généraux. les objectifs particuliers. les dispositions planifiées o Non respect des dispositions planifiées Non identification et (donc) non maîtrise de risques importants compromettant l’atteinte des objectifs .

 L’auditeur doit remonter à la direction les informations pertinentes liées globalement à l’atteinte ou au risque de non atteinte de ses objectifs : c’est là la principale valeur ajoutée de l’audit interne .

 Le comportement de l’auditeur doit être constructif  La réflexion et l’analyse de l’auditeur doivent être basés sur des faits  Les conclusions de l’auditeur doivent être partagées par l’audité : • Formulation des écarts claire et non ambiguë • Explications auprès de l’audité • Recherche de l’adhésion • Remise en cause de ses propres conclusions si besoin .

la méthodologie. l’impartialité. la logique des auditeurs (compétences des auditeurs) . C’est un outil de reporting sur le fonctionnement de l’entreprise  Pour l’indépendance. la transparence et l’objectivité des auditeurs (principe des audits)  Pour la rigueur.

LA CONDUITE D’UNE MISSION D’AUDIT INTERNE .-VI.

Pendant cette étape l’Auditeur réalise tous les travaux préparatoires avant de passer à l’action. procéder à la prise de connaissance de l’unité à auditer identifier les points de contrôles et les risques associés . Il s’agit d’établir un ordre de mission.

C’est le mandat donné par la direction Générale à l’Auditeur pour la réalisation d’une mission d’audit. La mission concernera non seulement la Direction des Ressources Humaines mais également tous les services susceptibles d’être intéressés par la fonction Le directeur des Ressources Humaines portera l’ordre de mission à la connaissance de tous les responsables concernés Le Président Directeur Général . L’ordre de mission doit être court et précis. et ce à partir du 9 Décembre 1998. EXEMPLE D’ORDRE DE MISSION A Monsieur le directeur De l’Audit Interne Objet : Audit de la Gestion Ressources Humaines Le président Directeur Général autorise le Directeur de l’Audit interne à réaliser une mission d’Audit de la fonction Ressources Humaines.

les résultats. La prise de connaissance de l’unité auditée suppose l’examen de trois éléments essentiels : L’organisation de l’unité :  Examen du manuel des procédures (organigramme..  Les rapports des audits antérieurs  Les objectifs de la fonction à auditer  Les techniques de travail utilisées : Essayer de comprendre toutes les méthodes permettant à l’unité de fonctionner et notamment les procédures de contrôle existants .)  La réparation des taches  Le budget. procédures....

..). Les moyens les plus utilisés pour prendre connaissance de la fonction à auditer sont le questionnaire et l’interview 1.COMMENT REUSSIR UNE BONNE PRISE DE CONNAISANCE ? Outre les documents relatifs à l’unité auditée (manuel des procédures. Le questionnaire de prise de connaissances Ce questionnaire est indispensable à l’auditeur pour qu’il comprenne convenablement la fonction à évaluer d’une part. budgets. et contribue à l’élaboration du questionnaire de contrôle interne d’autre part .

 Réparation par catégorie de personnel.  Nombre d’employés rémunérés. Données quantitatives  Montant des frais de personnel de l’année.  Les banques concernées.EXEMPLE : Lors d’une mission d’Audit de la paie l’auditeur construit un questionnaire de prise de connaissance comprenant (à titre indicatif) les informations suivantes: 2.  Salaires payés : * en espèce * par chèque * par virement .  Les nombres de centre de paiement.  Nombre de bulletin de paye.

 prêts et avances.Information Réglementaires Dispositions des statuts et règlement intérieur Règles et procédures  fixation des niveaux de rémunération.  régime des heures supplémentaires. .  autorisation de paiements ou virements.

Procédures  Procédure de préparation de la paie  Procédure de calcul  Procédure de paiement Organisation  Organisation du service ordonnancement de la paie  Noms des personnes concernées  Toutes informations sur l’environnement Toutes ces questions appellent à des investigations de la part de l’auditeur interne .

Il permet de comprendre en profondeur certains éléments ne pouvant être divulgués par un questionnaire.LES INTERVIEWS L’interview est une technique de recueil d’information qui aide à l’explication et le commentaire du sujet à auditer. La réussite d’une interview est tributaire de la qualité de communication de l’auditeur .

thèmes abordés. Définir l’interview: objectif. Aller chez l’interviewé 5. Préparer l’interview  Informations nécessaires  Liste de points à aborder  Liste de documents à demander  L’ordre des questions est important . Bien choisir les interviewés (éviter les participants inutiles) 3. plan de l’interview 2. COMMENT SE PREPARE UNE INTERVIEW ? Il est recommandé 1. Contacter l’interviewé et prendre rendez-vous (en respectant la hiérarchie) 4.

Ecouter et laisser l’interviewé s’exprimer . Essayer de comprendre parfaitement chaque point soulevé en posant des questions pertinentes et enchaînées. Eviter les interrogatoires. Eviter les jugements. Veiller à l’atteinte de l’objectif fixé. 7. 4. Commencer par se présenter et rappeler les objectifs de la mission et les thèmes à aborder. 5. 6. 3. 2. PENDANT L’INTERVIEW ? 1. Suivre une seule idée à la fois. .

recoupement avec une information déjà connue). Prendre le maximum de notes. Recouper les déclarations obtenues (questions piège. 9. Essayer d’avoir certaines confidences de l’audité. Faire preuve de diplomatie et de patience. 10.8. Adapter son comportement pour obtenir une meilleure collaboration. 12. 11. .

. 2. Analyser les informations obtenues en affectant des recoupements et retenir les points déterminants. Etablir le compte rendu le plutôt possible. APRES L’INTERVIEW ? 1.

Lors de l’interview de prise de connaissance. L’AUDITEUR peut donc : . l’auditeur doit commencer par présenter l’AUDIT INTERNE. sa mission et son rôle et doit aussi insister sur la vocation d’assistance de l’Audit.

 Inviter l’audité à exprimer ses souhaits pour l’examen de certains points.  Citer des exemples d’Audit ou les audités ont bénéficié d’une assistance et d’une amélioration de leurs moyens et les outils de travail.  Rappeler que les auditeurs internes sont là pour collaborer en vue d’améliorer et non enquêter pour punir. Présenter les principes d’Audit interne (l’Audit interne est une fonction universelle qui peut s’adapter à tous les domaines). .

si non il s’agit d’un risque potentiel à étudier . On observe si les procédures de contrôle sont bien documentées.Afin de mieux identifier les risques. et ne présentent aucune faiblesse apparente. il est recommandé de procéder à un découpage de la fonction auditée pour cerner les zones qui présentent des risques Pour chaque rubrique on identifie les points de contrôle interne sans faire de tests ni vérifications.

L’AUDITEUR vérifie donc si :  Les procédures sont claires et explicites  Les procédures sont toutes utiles pour’ contribuer à l’accomplissement de la mission de l’unité  Il existe des dépassements budgétaires  Les activités où il existent des doubles emplois ou des fonctions incompatibles identifiées à la première vue  La coordination et la collaboration entre les différents services sont établies  L’information communique normalement .

) Les premiers constats de l’auditeur peuvent être présentés dans un tableau qui aide à l’identification de certains points de contrôle EXEMPLE DE T.R. Le tableau d’identification des Risques (T.I.I. .R.

La réalisation d’une mission d’Audit suppose le suivi de trois étapes essentielles:  La réunion d’ouverture  Le programme d’Audit  Et le travail sur le terrain .

I. . et les audités ont l’occasion de proposer l’élimination.C’est la rencontre entre auditeurs et audités (chez l’audité) qui permet de donner le coup d’envoi effectif de la mission L’ordre du jour de cette réunion doit comporter cinq points : 2-1-1-La présentation de l’équipe d’audit Présentation des compétences spécifiques de chaque auditeur et ses relations hiérarchiques dans la mission 2-1-2-Les points de contrôles: Les auditeurs font savoir les différents points de contrôle qu’ils souhaitent examiner (ces points sont dégagé par le T. de certains points ou solliciter l’examen d’autres éléments.R).

Edition de fichier .C’est le planning de travail qui détermine les taches de chaque auditeur et leurs délais de réalisation Il doit contenir les éléments suivants :  La répartition des taches et délais de réalisation (selon un découpage des fonctions)  L’indication des travaux préliminaires à accomplir (Inventaire.)  L’identification des questions clés à ne pas omettre dans le questionnaire de Contrôle Interne  Et l’indication des outils d’appréciation de contrôle Interne .. rassemblement de document..

Les dysfonctionnements relevés sont étudiés et justifiés par des preuves tangibles. de contrôle internes. LES QUESTIONS FONDAMENTALES: Elles sont au nombre de cinq: qui. quand et comment ? Qui ? Question pour connaître l’opérateur Quoi ? Sert à identifier l’objet de l’opération Où ? Pour tester tous les lieux où l’opération se déroule Quand ? Sert à connaître la périodicité ou la ponctualité de l’opération Comment ? C’est pour permettre de décrire l’opération .Le travail sur terrain 2-3-1. 2-3. quoi. ou.LES QUESTIONNAIRES DE CONTROLE INTERNE Les questionnaires de contrôle interne ont pour principal objectif la détection des anomalies liées au dispositif.

EXEMPLE: Questionnaire de contrôle interne de la paie 1-Qui?  Qui fixe les niveaux de rémunération ?  Qui décide de l’octroi des avances sur salaires ?  Qui autorise les heures supplémentaires ?  Qui réalise les calculs de la paie ?  Qui autorise le paiement ou virement ?  2-QUOI?  Quels sont les éléments constitutifs de la paie ?  Les prêts et avances y sont-ils intégrés ?  Les remboursements de frais sont ils enregistrés dans la paie ? .

3-Où?  Ou sont enregistrés les données de base ?  Ou sont elles centralisées ?  Y a-t-il plusieurs centres de paiement ?  4-Quand?  Quel est le planning des différentes opérations ?  Quand sont effectués les rapprochements ?  Quand les calculs sont ils vérifiés ?  A quel stade réalisés les virements ou remises de chèques ? .

il doit être par ailleurs adapté à l’organisation de l’entreprise Chaque question engendre plusieurs autres question de’ nature à approfondir l’étude du système de contrôle interne. 5-Comment?  Comment sont fixés les taux de rémunération ?  Comment sont enregistrés les éléments variables ?  Comment calculés les retenus sur salaires ?  Comment sont effectués les contrôles et rapprochements ?  Comment est calculée la paie de chacun ? Ce questionnaire est donné à titre indicatif. .

Y a-t-il un rapprochement entre le total du mois antérieur et le total . Y a-t-il un rapprochement entre le nombre de fiche de paie et le nombre .EXEMPLE La question : Comment sont effectués les contrôles et rapprochements ? Entre l’état de paie et les dossiers du personnel ? . du mois en cours 2-3-2-L’INTERVIEW (déjà étudié) . de virement et chèques ? .

Exemple  Inventaire physique et inventaire comptable  Soldes clients détenus par le service vente et ceux détenus par une comptabilité auxiliaire C’est une méthode très utilisée par les auditeurs et permet souvent de dégager les anomalies .Il s’agit de confirmer une information par l’examen d’une source différente qui procure la même information.

On distingue trois outils essentiels:  L’observation physique  Le manuel des procédures  La grille d’analyse .

L’auditeur interne est appelé à observer les processus utilisés dans la
fonction à évaluer

L’observation physique permet de :
 S’assurer d’une information;
 Et de relever des insuffisances évidentes;
 L’auditeur peut observer;
 Le déroulement d’une opération et les documents y afférents;
 Le déroulement du contrôle d’une opération;
 Les lieux de stockage des articles;
 Le comportement du personnel;
 Par ailleurs l’observation physique exige deux conditions;
 Elle ne doit pas être clandestine;
 Elle ne doit pas être ponctuelle.

Au cours d’une mission d’évaluation de contrôle interne l’auditeur est
appelé à consulter le manuel des procédures de la fonction audité afin
qu’il puisse maitriser le sujet

L’auditeur doit élaborer l’organigramme de l’unité audité ainsi que le
diagramme de circulation y afférent et le comparer avec l’existant (audit
de conformité)

Ce pendant l’auditeur ne doit pas s’arrêter au non respecte de
l’application des procédures mais il doit rechercher les causes

La grille d’analyse permet de répondre à la question le qui fait
quoi ?

2-3-6-LA FRAP (Feuille de révélation et d’analyse de problème)

C’est un document qui a été vulgarisé par l’IFACI.
Il constitue un moyen d’analyse claire et précis permettant une
lecture facile des constatations relevées

LA FRAP est rempli par l’auditeur chaque fois où il détecte une
anomalie.
Elle constitue un document de base pour la rédaction du rapport
d’Audit

Feuille de révélation et d’analyse de problème Référence papier de travail AFRAP N° Problème Constat Cause Conséquence Recommandations Etablie par Validé avec Date Date Approuvé par : Date .

Constat : Les retenues fiscales sont minorées. Cause : Absence d’un organe de contrôle de la paie 4. LA FRAP doit être remplie d’une manière claire et synthétique. le programme de la paie n’a pas été actualisé depuis 10 ans 3. Recommandation Veiller à l’actualisation du programme de la paie conformément à la réglementation en vigueur et instaurer une commission de contrôle de la paie . Conséquence : Paiement de pénalité à l’administration fiscal en cas de contrôle 5. EXEMPLE 1. Problème : L’absence de contrôle de la paie génère des risques graves en matière de respect des réglementations en vigueur 2. Il faut éviter les rédactions longues et les informations inutiles.

. l’auditeur révise les FRAP une à une en se posant à chaque fois les questions suivantes :  les constats peuvent ils contestés?  les causes sont ils valables et justifiés?  les conséquences sont elles réalistes et significatives?  les recommandations permettront –elles de supprimer. l’auditeur les valide avec l’audité.Tout au long de la mission l’auditeur remplie les FRAP suivants les constatations qu’il relève: Au terme de l’investigation. ou d’atténuer les anomalies relevées? Après avoir vérifie les informations prévues par les FRAP.

 Et le suivi des Recommandations.  La réunion de clôture. .La phase de conclusion de la mission comprend quatre étapes:  Le projet de rapport.  Le rapport définitif.

il sera l’ordre du jour de la réunion de clôture.Le projet de rapport reprend les constatations conservées dans les différentes FRAP. .

) pour être en mesure de justifier les constats. qui seront notées et pris en considération s’ils sont justifiés La réussite de cette réunion est tributaire de certaines conditions à savoir :  Envoyer le projet de rapport avant la date de la réunion .Cette réunion regroupe les mêmes participants de la réunion d’ouverture Lors de cette réunion le responsable de la mission d’audit présente le projet de rapport puis donne l’occasion aux audités de formuler leur commentaire.  Permettre aux audités de suggérer des recommandations plus efficaces..  Abandonner les constats dont les éléments de preuve apportés par l’auditeur sont insuffisants. . copie de documents..  Préparer tout le dossier (papier de travail.

 Et quelques principales constatations.A la suite de la réunion de clôture les auditeurs procèdent à l’élaboration du rapport définitif qui a la structure suivante: 3-3-1.  La méthodologie préconisée. .La note de synthèse adressée au président de l’entreprise Elle est généralement assez brève et mentionne:  Le champ d’action de la mission.

conséquence et recommandation 3-3-3-Le plan d’action: Suite aux réponses de l’audité au Projet de rapport.Le corps du Rapport Généralement l’auditeur suit la présentation de la F.R.3-3-2.P. Il est recommandé de joindre au rapport d’audit un plan d’action ayant la forme suivante : Plan d’action Recommandations Personne responsable de Date de limite de la mise en œuvre réalisation . Cause.A.: Problème.

Le suivi des recommandations peut être fait par une visite de l’unité audité. l’interview des responsables ou par un questionnaire adressé aux responsables de l’unité audité .