02

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale

d’être prêts contre la Tanzanie»
Il est l’une des rares satisfactions de ce duel amical joué avant-hier contre le Gabon au stade du 5-Juillet, Ryad Boudebouz, le jeune milieu de terrain international du FC Sochaux Montbéliard, pense que la défection de plusieurs éléments cadres de l’équipe aura été préjudiciable pour l’Algérie. Emu par les marques de sympathie qui lui ont été réservées par les supporters de l’EN, Ryad a tenu à les remercier tout en leur promettant des résultats meilleurs, à commencer par ce duel officiel prévu dans un peu moins d’un mois face à la Tanzanie.

Boudebouz «L’essentiel c’est

peu juste pour pouvoir refaire jouter une chose… Tout d’abord, comment aveznotre retard dans ce duel. vous vécu ce premier Oui, allez-y… stage avec l’Equipe Vous dégagez une assurance, Il ne faut pas perdre «Ça me tenait à nationale effectué cœur d’évoluer de vue que contrairealors que ce n’est pas le cas au 5-Juillet, je ment à la sélection du à Alger ? des supporters qui ne sont suis très Gabon, nos joueurs Ça s’est très bien pas du tout rassurés ? heureux et fier passé, je dois dire que Il est clair qu’après un red’avoir joué ce n’ont repris que récemment les entraînec’est avec un énorme match avec la vers, les supporters ne peuments avec leurs clubs plaisir que j’ai retrouvé sélection vent pas être fiers de algérienne et respectifs, donc, ils la capitale quelques l’équipe. Mais ils doivent devant les n’ont pas eu beaucoup semaines seulement comprendre qu’on était disupporters de matchs dans les après mon premier minués dans ce match et du stade jambes. Physiquement, voyage à Alger. Cette qu’on a manqué de chance olympique» il nous reste du boulot à fois, c’était pour hosur certaines actions qui aufaire pour être au top. norer une sélection et raient pu changer le cours du je suis content de ce match. Mais bon, ce n’est C’est ce qui explique le peu de petit séjour passé qu’une rencontre amiballons récupérés en l’absence avec mes amis en sécale après tout. de Lacen et la méforme de lection qui a coïncidé avec le preUne grande Yebda… mier jour du Ramadhan. J’aurais Je ne sais quoi vous dire, mais partie du aimé que cela se ponctue par une une chose est certaine, lorsqu’on public a victoire, malheureusement ça n’a n’est pas à cent pour cent de ses sifflé la pas été le cas. moyens physiques, on ne peut sélecEn foulant le 5-Juillet, vous avez donner le maximum, de surcroît réalisé l’un de vos rêves, n’est-ce devant un adversaire pas ? rodé et motivé à l’idée «Je Oui, ça me tenait à cœur. Je suis d’accrocher comprends très heureux d’avoir joué ce match un mondialiste. parfaitement avec la sélection algérienne et dela réaction du Oui, mais cette équipe vant nos supporters du stade public. Nos du Gabon qui semblait olympique. En effet, c’est un rêve supporters plus fraîche physiquequi se réalise. attendaient de ment était bien en nous une vicRevenons au match du Gabon, place, elle vous a créé toire, on les a un petit commentaire sur cette pas mal de problèmes ? déçus, donc défaite concédée mercredi soir Exactement, par moleur réaction tion (entretien réalisé hier ments, ils avaient un est compréhier, comaprès-midi) ? petit ascendant sur le ment réagissez-vous Dommage, on aurait aimé siplan physique. L’adver- hensive» à cette attitude de vos supgner ce retour à la compétition saire était présent dans par un succès devant notre public, porters ? ce duel. Je suis d’accord malheureusement, ça n’a pas marEcoutez, je comprends parfaiteavec vous, ils ont eu du ché comme on l’a souhaité. On a ment la réaction du public. Nos répondant sur le terrain. C’est essayé de bien faire pour remporsupporters qui sont venus au clair, ce mercredi on a joué contre ter une victoire afin d’amorcer stade nous encourager avaient une bonne équipe du Gabon qui une meilleure saison en Equipe une grande confiance en nous. Ils évolue en bloc et qui se regroupe nationale et faire plaisir à notre fiattendaient un peu plus de leur rapidement derrière. Cela étant, dèle public, mais je crois qu’on n’a équipe. Ils voulaient une victoire malgré cette défaite, ce match test pas eu la réussite voulue dans ce pour ce retour au 5-Juillet, malaura été intéressant. duel. heureusement on a raté notre sorIl n’y a rien d’alarmant ? tie pour les raisons que j’ai déjà Vous semblez déçu… Alors là, pas du tout. Même si évoquées. La réaction des fans est C’est normal, après une défaite je ne cache pas que nous étions compréhensive. en Equipe nationale, on ressent très motivés à l’idée de gagner ce toujours de la frustration. Oui, je Vous étiez l’un des rares joueurs duel amical face au Gabon, je suis déçu de l’issue de cette emdirai qu’un match amical est fait de l’Equipe nationale qu’on a appoignade. Au risque de me répépour se situer et voir un peu l’état plaudi, votre réaction ? ter, on misait beaucoup sur un de forme de l’ensemble des Je suis flatté d’apprendre une succès, d’où notre frustration en joueurs retenus en prévision des chose pareille. Seulement, il est fin de rencontre. prochaines échéances. C’est pour utile de rappeler que seule la presdire que sur le plan purement tation collective compte dans ce Comment expliquez-vous sportif, le résultat importe peu, genre de match. Je ne vous cache ce revers ? c’est plutôt les enseignements à pas qu’à chaque fois que le public D’abord, il faudrait signaler que tirer de cette joute qu’il faudra scandait mon nom, j’avais très beaucoup de joueurs importants bien retenir. L’essentiel, c’est d’être envie de faire quelque chose pour de l’Equipe nationale ont manqué prêts contre la Tanzanie. les rendre heureux. Les encouraà l’appel. Je veux dire que l’abgements des supporters m’ont fait sence de Matmour, Ziani, Lacen, Surtout que vous avez eu une chaud au cœur, ça m’a transcendé Halliche et Yahia, qui sont des cabonne réaction en fin de renconmais je ne pouvais faire mieux. dres de la sélection, a pesé à mon tre, avec ce but de Djebbour ? avis sur le rendement global de Les éliminatoires de la CAN Oui, on a quand même constaté l’équipe. Cela ne veut nullement pas mal de choses positives lors 2012 commenceront dans un dire que les éléments qui ont été des dix dernières minutes de la peu moins d’un mois, qu’avezappelés à les remplacer n’ont pas rencontre. On a pu relever par vous à dire au public algérien rempli leur mission. Loin s’en exemple qu’on avait une bonne qui s’inquiète déjà ? faut, je voulais seulement préciser capacité de réagir, seulement il Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, qu’au niveau de la cohésion, ce nous a manqué ce petit quelque l’équipe renferme un potentiel n’était pas évident de retrouver chose pour faire la différence énorme et dès que tous les nos repères. Je voudrais aussi radans de pareils matchs. C’était un joueurs de l’Equipe nationale se-

sera importante pour la qualification car il s’agit d’un derby maghrébin très attendu, mais la course pour la qualification ne se limitera pas à ces deux matchs. ront Vous regagnez aujourd’hui dans (hier, ndlr) Sochaux, serez-vous une de la partie contre Saint-Etienne meilleure ce samedi en championnat de forme phyLigue 1 ? sique, le rendeIl n’y a aucun problème, norment de la sélection malement je serai du voyage avec va nettement s’améliorer. Que les le groupe qui se rendra à Saintsupporters des Verts se rassurent, Etienne cette semaine pour dispul’Algérie aura fière allure avec le ter ce deuxième match du retour en forme de l’ensemble des championnat. Je me sens prêt cadres de la sélection. pour cette empoignade. Vous serez prêts contre Cette année, vous avez comla Tanzanie ? mencé la saison en titulaire, On l’espère bien, tout le monde vous réalisez un bon départ… dans notre groupe est conscient Oui, on a commencé par une que l’Algérie a un statut de monvictoire à domicile contre Arlesdialiste à défendre lors des élimiAvignon qui nous a redonné natoires de la prochaine Coupe confiance. Sur le plan personnel, d’Afrique des nations. Sachez ça marche très bien pour moi, inqu’on n’a pas du tout l’intention cha’Allah le meilleur est à venir. de lâcher. On doit se battre pour assurer notre Votre objectif cette saison qualification, à avec Sochaux, c’est le «A mon avis, commencer par maintien ? l’absence de ce match contre On compte faire le maxiMatmour, Ziani, la Tanzanie. Lacen, Halliche mum pour nous mettre à Cette rencontre, et Yahia, qui l’abri, ensuite prendre du on doit absolusont des cadres plaisir à jouer en essayant de ment la gagner. de la sélection, a marquer le plus grand nompesé sur le Et puis d’ici là, bre de points possibles. rendement mes camarades On vous laisse le soin de global de et moi serons conclure… l’équipe» nettement Je voudrais encore une fois mieux en m’adresser aux supporters : je les forme. remercie pour leurs encourageLe Maroc, qui a ments et qu’ils sachent que tout le gagné son monde est prêt à tout donner match amical pour les combler et assurer notre face à la Guinée équatoriale, qualification en Coupe d’Afrique des nations. On leur promet de sera un adversaire difficile… bien nous racheter contre Comme je l’ai déjà dit, dans la Tanzanie. notre groupe il n’y aura pas que le Entretien réalisé par Moumen A. Maroc. C’est vrai que la double confrontation face à nos voisins

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale
Il a pris la décision de disputer les éliminatoires de la CAN-2012 à Blida

03
Vers le recrutement d’un adjoint
Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, en a eu pour son grade, mercredi dernier, lors du match Algérie-Gabon (1-2). Certains n’ont pas attendu, comme l’ont fait les autres, que l’EN perde pour dire au sélectionneur, tout le «bien» qu’il pense de lui. Des banderoles anti-Saâdane ont été accrochées dans les travées du stade du 5-Juillet. Devant cette bronca populaire, la FAF se tait. Si le peuple demande le départ pur et simple de l’entraîneur national, l’affaire est bien plus compliquée. Blindé par un contrat qui lui assurait une reconduction automatique de deux années au cas où il parviendrait à qualifier l’Algérie à la CAN et au Mondial 2010, chose que personne n’envisageait alors, Rabah Saâdane ne pourrait être renvoyé sur un simple coup de fil, ou lettre recommandée, au revoir et merci. L’homme ne fait plus l’unanimité. Ça, c’est un fait. Mais pour s’en débarrasser, la FAF devra puiser dans ses caisses pour lui payer les indemnités que lui garantit son contrat en cas de rupture unilatérale. Un effort coûteux que Raouraoua ne veut pas consentir. Dans le secret, on attendrait que l’homme craque et présente sa démission. On pourra toujours attendre. Six mois, un an, voire plus, car l’homme est bien décidé à rester en place. Que faire alors dans ce cas ?

La dérobade de Saâdane
tionneur national, qui campe sur sa décision, semble même prêt à faire le forcing sur la fédération pour ne plus se produire au 5-Juillet et déménager vers le stade Mustapha Tchaker de Blida. La réaction des supporters derrière sa décision La décision de Saâdane de quitter le stade du 5-Juillet pour aller jouer à Blida fait suite au comportement des supporters. Selon une source proche du sélectionneur national, ce dernier ne voudrait plus revivre ce qu’il a vécu mercredi. Autrement dit, le public a fait fuir Saâdane du temple olympique. Pourtant, la réaction du public paraît quelque part compréhensive ! Saâdane, choqué, n'a parlé qu'avec… Djelloul La même source nous a confié que Rabah Saâdane a été choqué par le comportement des supporters. Il ne s'attendait pas à revivre une telle situation. A la fin du match, il est resté muet, ne voulant parler à personne, sauf à… son éternel adjoint Djelloul Zoheir. Les joueurs, eux aussi, n'ont rien compris. Mais ce qu'il faut dire, c'est que Saâdane a été très touché par la réaction du public. Il regrette son retour au 5-Juillet Par ailleurs, on croit savoir que Rabah Saâdane, qui a opté pour l’idée de revenir au stade du 5-Juillet, à l'occasion de cette rencontre, a regretté sa décision. Il aurait préféré rester à Blida, surtout que les joueurs y ont leurs repères. Il a déjà été insulté dans ce stade en 2004 face au Mali Rabah Saâdane a déjà vécu pareille situation. C'était en janvier 2004, à l'occasion du match amical Algérie-Mali, avant le début de la CAN qui avait eu lieu en Tunisie. Au cours de la rencontre, le public avait insulté Saâdane, après la nonconvocation de Ammar Ammour qui faisait les beaux jours de l'USMA : «Saâdane el mahboul, maddache Ammour», scandaient les jeunes ce jour-là. Cependant, ce qu'a fait Saâdane depuis son retour à l'EN en 2007 semble être complètement oublié. Blida, une histoire de superstition Le choix de domicilier les matchs de l'EN au stade Mustapha Tchaker de Blida n'est pas venu comme ça. C'est en quelque sorte une histoire de superstition. Depuis l'arrivée de Saâdane en 2007, les Verts ont disputé six matchs dans cette enceinte. Les trois premiers face à la Gambie, le Liberia et le Sénégal, pour le compte du deuxième tour des éliminatoires et les trois autres pour le compte du troisième tour des éliminatoires face à l'Egypte, la Zambie et au Rwanda. Ces six matchs ont tous été remportés par les Verts. Saâdane est revenu dans ce stade, là où il a de la chance! Quant au stade du 5-Juillet, c'est un paradis quand ça tourne rond, mais il se transforme en enfer quant ça ne marche pas bien. Certains disent que le 5-Juillet n'est qu'un "dar echeraâ". Hamza Rahmouni

abah Saâdane se souviendra très longtemps de ce 11 août 2010, jour du match amical AlgérieGabon qui a eu lieu au stade du 5Juillet. Alors que tout le monde s'attendait à un visage séduisant des camarades de M’bolhi, ces derniers n’ont guère été rassurants, tellement ils étaient très loin de leur niveau. Cette prestation n'a pas été du goût des supporters de l'Equipe nationale. Ceux qui étaient au stade pour suivre cette rencontre ont exprimé leur mécontentement en direction du sélectionneur national, Rabah Saâ-

R

dane. Ce dernier a essuyé des critiques, des sifflets et même des insultes de la part des supporters. C’est ainsi que Rabah Saâdane a pris la décision, juste après le match, de retourner au stade Mustapha Tchaker pour recevoir successivement la Tanzanie, le 3 septembre prochain, le Maroc et la République centrafricaine, pour le compte des éliminatoires de la CAN 2012 qui aura lieu conjointement au Gabon et en Guinée équatoriale. La décision de Saâdane semble irrévocable car, estime-t-il, son équipe ne peut pas se jouer dans un tel stade. Le sélec-

Saâdane devrait lâcher du lest
La solution, selon certains proches de la FAF, résiderait dans le dossier de l’adjoint. L’on sait tous que Rabah Saâdane a défendu bec et angles son «protégé», Zoheir Djelloul, à chaque fois que des voix s’étaient levées pour contester sa présence chez les Verts. Rabah Saâdane ira jusqu’à refuser toute idée de renforcement de son staff. Il a, c’est vrai, lâché du lest en Afrique du Sud, en acceptant un léger remaniement, qui s’est limité, finalement, à la seule venue d’un préparateur physique à la place d’un autre. C’est tout ! Du coup, cette fois-ci, la FAF serait décidée à imposer un assistant aux compétences avérées et aux prérogatives élargies à Saâdane. La défaite du Gabon aurait donc fait décider Raouraoua, rapportent des sources fiables, à s’attaquer à ce dossier, longtemps évoqué, mais jamais classé.

Bellaïd : «Le stade du 5-Juillet n’est pas responsable de cette défaite»
Habib Bellaïd n'a pas joué cette rencontre, du moment qu’il a été laissé sur le banc de touche. Joint par nos soins, il nous explique les raisons de sa non-participation à ce match, à cause justement de cette vilaine blessure aux adducteurs. Alors Habib, vous n'avez pas pris part à cette rencontre amicale face au Gabon. Peut-on en connaître les véritables raisons ? J'étais blessé, voilà. J'aurais aimé disputer cette rencontre avec mes coéquipiers, surtout que ce match a eu lieu à Alger. Mais malheureusement, je suis blessé. Comme je vous l'ai déjà dit, j'avais ressenti des douleurs aux adducteurs. Quand avez-vous contracté cette blessure ? C'était avec mon club. Je me suis blessé à Francfort avec mon équipe de l'Eintracht. J'ai ressenti au cours de ce stage des douleurs à l'adducteur. E, avez-vous parlé avec le sélectionneur national ? J'ai discuté avec M. Saâdane avant le match. Je lu ai expliqué que j’étais blessé. Il s'est montré compréhensif avec moi. C'est ce qui explique mon absence à cette rencontre face au Gabon. Cette blessure est-elle grave ? Sincèrement, je ne le pense pas. En tout cas, je serai demain à Francfort pour passer des tests médicaux et la nature exacte de cette blessure (ndlr : entretien réalisé hier). Parlons maintenant de ce match face au Gabon ; que ressentez-vous après cette défaite ? Un sentiment de frustration. Je suis vraiment déçu qu'on ait perdu ce match sur notre pelouse. Cependant, il ne faut pas oublier qu'on a perdu face à une grande équipe. Le Gabon, ce n'est pas n'importe quelle formation. Elle pratique du beau football, sans oublier aussi que ce match s'est joué le premier jour du mois de Ramadhan. Ce n'est qu'un simple match amical dont le but était de corriger les erreurs, en prévision des prochains matchs. Ne pensez-vous pas que ce stage est de très courte durée ? Non, c'est normal. Un stage de quatre jours, c'est bénéfique, même si cette période ne nous convient guère. En fait, les joueurs ne sont pas au même niveau. Certains sont à un stade de préparation très avancé, contrairement à d’autres. On ne peut donc porter de jugement objectif sur de ce match. A votre avis, qu'est-ce qui n'a pas marché ? La défaite est vraiment embêtante. Je pense que la seule personne habilitée à donner des explications sur le double plan technique et tactique est l'entraîneur national. Les Verts ont perdu au stade du 5Juillet face à la Serbie, idem face au Gabon ; pourrait-on dire que le 5Juillet ne porte pas bonheur pour les Verts ? J'espère de tout cœur que ce n'est pas une malédiction. C'est un très beau stade où tous les joueurs rêvent de se produire. A mon avis, et ça ne reste qu'un avis personnel, le stade du 5Juillet n’y est pour rien dans cette défaite face au Gabon. On croit savoir que le sélectionneur national, Rabah Saâdane, veut retrouver le stade Tchaker de Blida… Sincèrement, je ne suis pas au courant. Je n'ai aucune idée sur ce sujet. Seuls le sélectionneur national et le président de la fédération peuvent prendre de telles décisions. Saâdane a été sévèrement critiqué par les supporters, hué voire insulté ; quel est votre avis ? Vous savez, on peut avoir des gens à ses côtés, mais on peut aussi en avoir qui sont contre. On ne peut pas satisfaire tout le monde. Pour conclure, beaucoup estiment que cette Equipe nationale ne progresse plus… Personne ne peut porter de jugement sur le match d'hier. Comme je vous l’ai dit, on n'était prêt à jouer ce match. Il manquait aussi des joueurs. Le vrai test, ce sera le 3 septembre prochain face à la Tanzanie. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Kourichi en pole position
Lors d’un entretien que nous avons eu avec lui, l’ancien défenseur des Verts, Noredine Kourichi, nous a avoué ses intentions de présenter sa candidature pour succéder à Saâdane en 2012. S’il est encore en poste ! Mais il n’a pas écarté, non plus, la possibilité de travailler avec le staff actuel. «Si on me nomme comme numéro 3, je ferai le numéro 3. J’écouterai et j’essayerai d’apporter ma contribution», nous confiait-il. Les déclarations de Kourichi ne semblent pas être tombées dans l’oreille d’un sourd, puisqu’il se dit qu’il serait l’un des choix premiers de Raouraoua. Le Franco-Algérien est pressenti pour venir renforcer le staff des Verts. Son nom revient à chaque fois qu’on parle de renforcement, sans qu’un contact, officiel, nous précisait-il, ne soit noué. Cette fois, les choses devraient avancer. A. A. A.

Un supporter assassiné à la sortie du stade
Encore un match des Verts qui tourne au drame. Avant-hier, un jeune supporter décède à la sortie du stade du 5-juillet des suites d’une agression à l’arme blanche. La deuxième du genre qui survient à la sortie d’un match de la sélection au complexe olympique. L’on rappellera le décès d’un jeune de Jijel, le soir du match Algérie – Serbie (0-3) des mêmes causes. Si le service de sécurité fait en sorte de sécuriser le stade pour encourager les familles à venir en grand nombre, il reste que les supporters sont livrés à eux-mêmes, une fois à l’extérieur du stade.

04

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale
En l'absence de Halliche

Il y a urgence !
aux jeunes Gabonais de Gernot Rohr n’est pas pour appuyer les convictions de Saâdane. La Tanzanie est désormais à craindre ! Lors de la dernière conférence de presse qu’a animée le coach national au centre de presse du stade du 5Juillet, lundi passé, ce dernier avait affirmé et surtout averti que cette première rencontre de qualification à la prochaine CAN-2012, que jouera l’EN devant la Tanzanie le 3 septembre prochain, n’allait pas être du gâteau pour ses poulains. Saâdane dénotera que cette formation tanzanienne demeure très coriace et surtout très difficile à manier, et qu’il fallait par conséquent rester très vigilants et ne pas croire que les 3 points sont d’ores et déjà assurés. Avec la défaite inquiétante d’avant-hier, on n’a d’autre choix que de croire Saâdane et surtout croiser les doigts pour que la Tanzanie ne nous refasse pas le coup du… Malawi.

peu rassurante

La défense

Le match d'hier était une occasion pour Rabah Saâdane de voir certains joueurs à l’œuvre, parmi eux Carl Medjani. Ce dernier a été titularisé dans l'axe, en compagnie de Madjid Bougherra, promu à l'occasion capitaine d'équipe. Même si on ne peut rien reprocher au défenseur central d'Ajaccio, qui a montré un très beau visage en première mi-temps, même si c'était sa première apparition sous les couleurs nationales, il n'en demeure pas moins que la défense n'était pas rassurante. Il y avait des boulevards dont les attaquants gabonais n'ont pas su profiter. C’est dire que le score aurait pu être plus lourd. Personne ne peut blâmer les défenseurs. Cependant, l'absence de Rafik Halliche s'est fait ressentir. Avec la présence de ce dernier, les Gabonais n'auraient sans doute pas trouvé toute cette facilité pour arriver aux filets du gardien M’bolhi.

omme il fallait s’y attendre, l’Equipe nationale n’a pas vraiment épaté son monde, avant-hier soir lors de ce match amical qu’elle a disputé dans l’enceinte du 5-Juillet face à la modeste mais performante équipe du Gabon. Modeste, compte tenu du fait que pour un mondialiste, la logique aurait été que ce dernier remporte la partie et maîtrise surtout les débats, ce qu’il n’en fut rien malheureusement, au grand dam des quelques supporters qui se sont déplacés au stade. A croire que cette sélection du Gabon demeure notre vraie bête noire, en témoigne nos trois défaites de suite concédées devant cette formation à la maison, ces dernières années. Cependant, et même si cette rencontre ne reste qu’une partie amicale de préparation, il n’empêche que les lacunes décelées durant les 90 minutes (elles étaient nombreuses, faut-il le signaler), ne présagent rien de bon, et ne sont guère pour rassurer les fans quant à la capacité de leur sélection à s’en sortir vainqueur de la prochaine campagne des éliminatoires de la CAN-2012, qui débutera très bientôt, plus précisément le 3 septembre prochain. Le sélectionneur national, Rabah Saâdane, a certainement des soucis à se faire et surtout un gros travail de fond à accomplir, s’il espère vraiment voir ses poulains reprendre du poil de la

C

bête le plus rapidement possible et surtout retrouver goût aux victoires. Saâdane pourra toujours expliquer cette défaite, en évoquant comme toujours des arguments, qui, pour certains tiennent la route, mais qui pour d’autres, n’ont pas vraiment lieu d’être. On est en période de présaison, oui, mais cela implique aussi l’adversaire. Le public n’exigeait pas le spectacle, mais juste un jeu simple, fluide et une victoire au final. Les choses ne s’annoncent en tous les cas pas sous de bons auspices et la sonnette d’alarme semble a priori bonne à être tirée avant qu’il n’en soit trop tard. Il y a urgence et les instances se doivent de bouger pour éviter un naufrage, qu’on aura connu il n y’a pas si longtemps de cela. Jusqu’à quand le 3-5-2 ? Avec les défections de Anthar Yahia et Rafik Halliche, tout le monde ou presque croyait que le sélectionneur allait enfin mettre en place un système tactique différent à celui qu’il prône maintenant depuis ces deux dernières années, à savoir le fameux 3-5-2. Pour ce test amical face au Gabon, le plus judicieux, affirment les spécialistes qu’on a interrogés, était que l’équipe évolue avec le dispositif classique, le 4-4-2 en l’occurrence. Tout d’abord, afin de l’essayer et voir la capacité

réceptive des joueurs et ensuite, pour se donner une solution de rechange bien huilée quand l’adversaire vous y oblige, notamment en perspective des prochains rendezvous officiels qui attendent l’équipe. Néanmoins, et fidèle à ses habitudes, le Cheikh a préféré une fois de plus se distinguer et aller à l’encontre du désir de tous en imposant encore une fois le 3-5-2 à ses poulains. Le plus bizarre dans tout cela était de voir un Djamel Mesbah, arrière gauche type, constituer cette charnière centrale en compagnie des deux autres défenseurs, à savoir Madjid Bougherra et Carl Medjani. Une première d’ailleurs pour le sociétaire du club italien de Lecce, qui trouvait beaucoup de peine à bien tenir son nouveau rôle. Des interrogations que seul Saâdane pouvait nous expliquer à l’issue de cette partie, ce qui n’en fut rien, puisque ce dernier, et à la surprise générale, s’est refusé à tout commentaire. Certains anciens joueurs, à l’instar de Nordine Kourichi, Djamel Belmadi ou encore Mahmoud Guendouz, ne s’abstiennent jamais à dire que ce 3-5-2 est à présent révolu et que presque aucune formation de rang mondial qui se respecte, ne l’utilise. L’on s’interroge presque sur cette persistance du sélectionneur à employer ce schéma, d’autant qu’il a prouvé son inefficacité à maintes reprises. La défaite d’avant-hier face

L'ombre de Lacen
Par ailleurs, ils sont nombreux ceux qui pensent que l'absence de Medhi Lacen a joué un vilain tour à la sélection. C'est un joueur qui récupère les ballons au milieu et qui contribue beaucoup dans la construction du jeu. L'absence du milieu de terrain du Racing Santander n’est pas passée inaperçue, lui qui joue aussi le rôle de stabilisateur du jeu de l'EN.

Le 5-Juillet est-il maudit ? La question mérite d’être posée ; le mythique stade du 5-Juillet est-il réellement maudit pour les Verts ? A en croire les multiples défaites qu’a concédées l’EN dans ce jardin de la capitale au cours de ces 10 dernières années, on pourrait bien penH. R. ser ainsi. Certains diront même que cette enceinte porte la poisse aux Haddouche DTN, Fennecs et que ces derniers s’affirment mieux au stade Mustaphac’est presque fait Tchaker de Blida que nulle part, en s La FAF s’est décidée en fin à démontrent leurs convaincants rémettre quelqu’un à la tête de la sultats enregistrés dans ce stade lors des dernières qualifications du DTN. Ce poste, qui est resté vaquant depuis un long moment, devrait être Mondial. Cependant, d’autres, avec une vi- pourvu d’un technicien de renommée. En effet, selon nos informations, le sion plus sensée, affirment que ce qui manque à l’EN, c’est bien un président de la fédération s’est mis d’acfond de jeu digne de ce nom et que cord avec Saïd Haddouche, formateur de renommée internationale, pour sans celui-ci, il est difficile, voire impossible aux coéquipiers de Bou- prendre le poste. Les deux hommes ont gherra d’imposer et de produire du discuté de l’éventualité récemment et jeu dans un stade vaste comme celui sont, selon des sources sûres, tombés du 5-Juillet. A force d’attaquer anar- d’accord. Il ne reste plus que la réponse chiquement, on finit toujours par de Saïd Haddouche qui devrait être encaisser des buts et par la suite communiquée à Raouraoua sous peu, d’enregistrer des défaites. Saâdane nous dit-on. Un choix judicieux que de sait à quoi s’en tenir. nommer un spécialiste à la tête de la Saïd Fellak DTN.

s

Belhadj : «Même l’Espagne a failli perdre»
Nadir Belhadj a été, mercredi soir, l’un des rares titulaires traditionnels des Verts à avoir été aligné face au Gabon. Le nouveau sociétaire d’Al Sadd a joué toute la partie, même s’il semblait physiquement pas très affûté. A froid, il revient sur les raisons de la surprenante défaite qui a sanctionné le match. Pouvez-vous revenir sur le match de mercredi soir face au Gabon ? C’était un match de préparation, tout simplement. Il a été important pour en tirer des enseignements, mais le résultat n’était pas primordial. Certes, il n’y a pas d’équipe ou Non, pas vraiment. Honnê- prise pour eux également et de joueur qui souhaiterait qu’ils ne sont pas au point tement, je ne suis pas encore perdre un match, mais il ne côté préparation. prêt. Certes, je me prépare faut pas oublier que c’est un bien avec l’équipe d’Al match de reprise, joué de surDonc, il n’y a pas Sadd, mais je n’ai pas croît avec des éléments qui lieu de s’alar«Contre atteint ma condijouent ensemble pour la premer pour la tion physique opmière fois. C’est tout à fait sélection nala Tanzanie, timale. Je me suis normal qu’il n’y ait pas eu de tionale… senti bien au cohésion puisqu’il s’agissait ce sera Absoludébut du match, d’une équipe expérimentale. ment pas. différent» mais j’ai été vite faDe plus, beaucoup de joueurs C’était un simple tigué par la suite. J’ai n’ont repris les entraînements match de préparaterminé le match difficileque récemment, ce qui fait tion qui ne compromet en ment car je ne me qu’ils manquent de rien nos futures prestations. Il sentais pas tout nous reste trois semaines rythme. D’autres à fait en joueurs étaient abpour préparer notre premier forme. C’est sents soit pour des match officiel face à la Tanza«Physiquement normal blessures soit nie et je suis convaincu que puisqu’il parce qu’ils sont nous serons mieux en jambes je n’étais pas s’agissait en instance de à ce moment-là. Je comau point» du premier transfert. Il ne prends que nos supporters match de la faut pas occulter soient déçus car ils ont fait saison, aussi que nous l’effort de se déplacer au stade comme pour n’avons eu que deux en plein Ramadhan et ils esbeaucoup de joueurs jours pour préparer ce péraient une victoire, mais également. Mercredi, beaumatch. Avec les défections et nous leur promettons de nous coup de matchs amicaux se l’arrivée de nouveaux éléressaisir très vite et de leur sont joués et vous avez pu ments, ce n’était pas évident procurer d’autres joies. constater que les résultats qu’il y ait cohésion. Tout cela Pour ce match, vous étiez n’étaient pas tous conformes à pour dire que le match s’est Madjid Bougherra et vous déroulé dans un contexte par- la logique. Même l’Espagne, les plus anciens joueurs alchampionne du monde en ticulier et qu’il ne faut pas gériens de la sélection sur titre, a failli perdre contre le blâmer notre équipe. le terrain. De par votre exMexique et n’a pu arracher le Vous êtes parmi les joueurs périence au sein des Verts, nul que dans le temps addialgériens qui sont avancés croyez-vous que l’équipe va tionnel. Cela ne veut pas dire dans la préparation. Vous vite rebondir ? que les Espagnols sont mauêtes-vous senti bien en Oui, absolument. Il est arvais. C’est juste que c’est la rejambes ? rivé plusieurs fois que nous fassions de mauvais matchs amicaux avant de sortir, tout juste après, de belles prestations en matchs officiels. Il n’y a donc pas matière à s’inquiéter. Ce n’est vraiment pas le moment de critiquer à tout va car, comme je l’ai dit, le match s’est joué dans un contexte particulier. Ce match ne peut en aucun cas refléter le vrai niveau de la sélection algérienne. Nous espérons montrer un meilleur visage dans trois semaines contre la Tanzanie. On remarque que les joueurs paraissent moins motivés lorsqu’il s’agit de matchs amicaux. Est-ce un problème mental ? Non, pas du tout. Personnellement, j’aborde les matchs amicaux et les matchs officiels avec la même détermination et la même motivation. Je pense que c’est aussi le cas de mes coéquipiers. Je le répète : c’est juste que les conditions de ce match étaient particulières. Contre la Tanzanie, avec le retour des absents, une meilleure préparation et une meilleure condition physique pour tous, ce sera différent. Entretien réalisé par Farid Aït Saâda

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale

05

Lacen pense à se soigner d’abord
été mal compris par les exigeants supporters algériens. C’est aussi pour cela que Lacen avait donné son accord pour prendre part à l’aventure des Verts en Afrique du Sud. Ses prestations de haute facture lui ont permis d’effacer toute la rancune qui rongeait les cœurs des supporters algériens. Ces derniers ont non seulement fini par tout lui pardonner, mais aussi par l’élever au rang de véritable chouchou, tellement il a été irréprochable dans ce Mondial.

La même astuce que Marouane Chamakh avec Bordeaux
Cette façon de faire est la moins appréciée par les trésoriers des clubs de football, et souvent cela aboutit à une séparation brusque entre les deux parties. Pour les néophytes, ce procédé, que les clubs jugent souvent inélégant, est un moyen légal pour un footballeur d’assurer ses arrières de manière intelligente. C’est ce qu’a fait par exemple Marouane Chamakh avec Bordeaux, avant de signer à Arsenal cette saison. L’année passée, l’international marocain avait demandé une réévaluation de ses prestations salariales, les élevant à un niveau inacceptable par les dirigeants bordelais. Mais Chamakh savait qu’il ne lui restait qu’un an de contrat, avant d’être libre de tout engagement. Ce qui lui permettait de signer là où il le désirait, empochant de surcroît l’intégralité des indemnités liées à son transfert. C’est ainsi qu’Arsenal l’a eu quasiment «à l’œil» au grand malheur des Girondins de Bordeaux.

Il risque de vivre le même cauchemar que Cherfa à Tarragone
L’occasion est donc propice à tous les niveaux pour Lacen qui ne s’entraîne plus avec ses coéquipiers, voulant se concentrer exclusivement sur les soins sans se soucier d’autre chose. Ceci, parce qu’il est assuré de rester à Santander dans le pire des cas, tout en gardant son salaire entier. Mais cela ne se fera pas sans heurts au courant de la saison, car son coach va sans doute avoir des pressions pour le marginaliser et ne pas lui renouveler sa confiance sur le terrain. C’est un peu ce qui était arrivé à Walid Cherfa la saison dernière, lorsqu’il devait partir au Deportivo la Corogne. Cela lui avait d’ailleurs coûté une participation au Mondial qui lui tendait pourtant les bras. Mais la suite a été heureuse pour Cherfa qui s’est vendu tout seul, au grand dam du président de Tarragone.

Pas de communication sur les matches, journalistes maintenus éloignés des joueurs, choix et tactique de jeu incompréhensibles, mauvais résultats… Cela ne vous rappelle rien ? Raymond Domenech, pardi ! Pour les branchés de l’actualité footballistique internationale, l’image de l’ancien sélectionneur de la France colle parfaitement à la situation de la sélection algérienne mercredi soir. Passe que l’équipe ait mal joué, passe que les joueurs ne soient pas tous au point, passe qu’il n’y ait pas eu de motivation. Tout cela peut se comprendre car ça arrive aux meilleurs. Mais qu’il n’y ait pas communication et -pire- que des représentants de la presse soient sortis du stade manu militari, juste pour ne pas approcher les joueurs et le sélectionneur, c’est carrément inacceptable !

Il y a du Domenech à la FAF !

Le 5-Juillet sans Internet, un premier recul
Mercredi, les journalistes présents au stade du 5-Juillet ont constaté un recul à tous les niveaux et pas seulement au plan des résultats. Déjà, il n’y avait pas l’Internet pour les représentants des médias, comme la FAF les en avait habitués depuis plus d’un an sur les stades d’Algérie, conformément à ce qui se passe dans les grands stades du monde. Du coup, leur travail n’a pu s’accomplir comme il se doit. L’Internet, disponible au stade du 5Juillet en août 2009 à l’occasion du match amical face à l’Uruguay, ne l’est pas en août 2010 dans le même stade. C’est à croire que plus on avance dans le temps, plus on recule dans les normes. Bien sûr, aucun responsable n’a daigné donner des explications aux hommes de la presse sur cette défection. Cela aurait été sans doute trop leur demander.

i cette compétition avait été de moindre envergure que la Coupe du monde, il est certain que Medhi Lacen aurait fait l’impasse sur ce tournoi. Ceci, en raison de cette méchante pubalgie qu’il traîne depuis quelques mois déjà et qui l’empêche d’enchaîner les matchs comme par le passé. Mais, comme un Mondial ne se refuse pas, il y est allé franco, prenant le risque d’aggraver sa blessure. Mais Medhi ne le regrette pas, lui qui se défonce à chaque fois sans calculer. Et comment pouvait-il se détourner d’un événement aussi important qu’une Coupe du monde. Ajouter à cela toutes ses hésitations que le public algérien ne comprenait pas, on comprend aisément qu’il n’avait qu’une seule voie possible : celle d’accepter.

S

Lacen «fait le mort» pour se… vendre seul la saison prochaine
Aujourd’hui, c’est un autre souci auquel est confronté le joueur. Un problème lié justement à son nouveau statut d’international, en plus d’être l’une des pièces maîtresses du Racing Santander. En effet, depuis qu’il a gagné ses galons de titulaire indiscutable, Medhi Lacen pouvait légitimement espérer une augmentation conséquente de la part des dirigeants de son club, histoire de voir s’ils tenaient vraiment à lui pour la saison prochaine. Ce qui lui avait été refusé par le Racing, dont les moyens financiers restent limités. Sans doute sur le conseil de son agent, Medhi l’a joué astucieux, préférant faire le mort, durant l’été, tout en laissant le soin à son employeur de trouver la solution idoine. Une stratégie gagnante à tous les coups, qui, en plus, pourrait lui rapporter gros l’été prochain. Bien sûr, s’il n’est pas transféré entre-temps.

Il est très serein et ne pense qu’à soigner sa pubalgie
C’est sur le même procédé que voudrait se reposer Lacen et son agent, tout en sachant qu’en cas de blessure grave au cours de la saison, il n’aura que ses yeux pour pleurer. Un risque que tous les joueurs aiment prendre, en espérant éviter le drame. C’est pour cela que Medhi Lacen est au jour d’aujourd’hui un homme serein, se concentrant exclusivement sur les soins à prodiguer pour guérir sa pubalgie. De plus, il sait parfaitement qu’avec un tel handicap, il lui sera un peu difficile de trouver preneur, car les clubs ont tendance à se méfier doublement lorsqu’il s’agit d’investir sur un joueur traînant une blessure aussi mal vue par les spécialistes.

Il a même le temps de se faire opérer tranquillement
Medhi Lacen a donc largement le temps de guérir de sa pubalgie, en optant pour la solution la plus efficace, c'est-à-dire l’intervention chirurgicale. Cela lui coûtera sans doute une bonne partie de la saison. Peut-être même jusqu’à la trêve hivernale, avant de reprendre la compétition en possession de tous ses moyens. Une aubaine en réalité pour ce joueur que le Racing Santander a utilisé de manière excessive ces deux dernières années, tellement il était devenu indispensable. Maintenant qu’on a pu apprécier son abatage physique sur le terrain, on est certain qu’un peu de repos ne lui fera que du bien pour la suite de sa carrière, notamment pour ses prestations avec l’Equipe nationale qui ne peut plus se passer de lui à son poste. Nacym Djender

Ni déclaration, ni communication, ni conférence de presse
Autre recul : il n’y a point eu de conférence de presse d’après-match. Durant la préparation de la Coupe du monde, nous avons été parmi les premiers à saluer les facilités que la FAF avaient offertes aux journalistes pour qu’ils puissent faire leur travail en organisant des points de presse avec le sélectionneur et les joueurs avant les entraînements ainsi qu’avant et après les matches amicaux et officiels. L’instance fédérale s’était mise au diapason des standards internationaux en la matière et c’était tout à son honneur. Or, on n’a rien vu de tout cela mercredi soir. Pis : Rabah Saâdane a refusé de faire des déclarations même à la radio et à la télévision, alors que les entraîneurs sont tenus de le faire après les matches, suivant la réglementation de la FIFA. Cette attitude peut être assimilée non seulement à un manque de fair-play, mais aussi à un non respect du droit du citoyen à l’information. Le sélectionneur est moins à blâmer que son employeur, à savoir la FAF, qui aurait dû lui imposer d’animer une conférence de presse comme le veut l’usage. Or, même les joueurs n’ont pas pu être approchés à leur sortie des vestiaires. La zone mixte ? Un principe encore étranger aux mœurs de nos stades puisque, de mémoire de journaliste, on n’en a encore jamais organisé une suivant les normes internationales, que ce soit au stade du 5-Juillet ou à Tchaker (Blida).

Il est devenu indispensable en club et chez les Verts
Un autre refus de sa part pour expliquer qu’il pouvait compromettre sa carrière à cause de cette pubalgie, aurait sans doute

Akrour et Ouaddah accueilleront Tours
Après avoir tenu en échec il y une semaine Châteauroux, le FC Istres de Nassim Akrour et Nacer Ouaddah accueilleront ce vendredi la formation de Tours. Une occasion pour les deux anciens internationaux algériens de confirmer leur statut de titulaire.

Le Gabon, une épine dans le soulier de l’Algérie
Le Gabon, un vrai os, sait-on dit après coup. Cette sympathique et non moins insolente sélection nous a battu, mercredi, pour la troisième fois, dans l’histoire des confrontations entre les deux sélections. Algériens et Gabonais se sont rencontrés en tout et pour tout sept fois. Résultat des courses : Une petite victoire et deux nuls contre quatre défaites. Une vraie épine dans le soulier de l’Algérie.

Les pros ont quitté Alger hier
Les Verts d’Europe ont tous quitté la capitale hier matin, soit, au lendemain de la défaite face au Gabon. Tous ont rejoint leurs clubs respectifs, respectant ainsi les délais qui leur ont été accordés.

Bezzaz et Abdoun face à face
De retour à la compétition après huit mois d’absence pour cause de blessure, Yacine Bezzaz, qui a signé un contrat de trois ans avec l’ESTAC, est pressenti pour prendre part au match d’aujourd’hui contre le FC Nantes de Djamel Abdoun. Cette rencontre s’annonce déjà importante pour les deux formations qui restent sur une défaite.

Trois rencontres, aucune victoire à domicile
L’Algérie a accueilli à trois reprises le Gabon à domicile. 2003, 2004 et 2010. Deux fois à Alger (2002, 2010) et Annaba (2004). En trois matches, l’Algérie n’en a remporté aucun. Deux défaites et un match nul. (2-2 en 2003, 3-1 en 2004 et 2-1 en 2010). La seule victoire de l’Algérie sur le Gabon remonte à 2000 lors des phases finales de la CAN co-organisée par le Ghana et le Nigeria à Kumasi (3-1).

Cinq jours de repos pour Ziani
Souffrant des adducteurs, le milieu de terrain, Karim Ziani, n’a pas pu prendre part au match face au Gabon. Le milieu de Wolfsburg qui a été ménagé à l’occasion devrait se soumettre à un repos total de cinq jours avant de reprendre les entraînements. Ce sont là les instructions du médecin de l’EN.

Dehors pour avoir la paix… et garder sa paie !
Ce sont autant de reculs qui donnent matière à inquiétude. Ou bien la préparation de ce match amical a été tellement improvisée qu’on n’a pas pensé à l’Internet et à la conférence d’après-match, ou bien on a craint d’éventuelles questions gênantes des journalistes après la défaite. A croire qu’on n’aime que les louanges et les éloges –dont sélectionneur, joueurs et président de la FAF ont été couverts somptueusement et démesurément après chaque belle performance-. Alors, la solution simple : mettre tout ce beau monde dehors pour avoir la paix et garder sa paie ! On vous le dit : il y a des airs de Domenech au sein de la FAF… De mauvais airs qui peuvent très bien augurer d’une prochaine explosion… F. A-S.

Medjani en appel au Havre
L’AC Ajaccio se rendra ce vendredi au Havre. Victorieux contre Nîmes le week-end dernier en championnat, les camarades de Carl Medjani qui ont assuré leur billet pour le prochain tour de la Coupe de la Ligue en infligeant au FC Istres un cinglant (4-0), auront à cœur de revenir avec un résultat à même de leur permettre de continuer sur leur bonne lancée. De retour de sélection, Medjani qui a pris part au dernier match amical perdu contre le Gabon, devrait être reconduit dans l’axe de la défense corse.

En 2004, Wasseige avait sauté
En 2004, Robert Wasseige, le sélectionneur de l’époque, avait fait les frais de la large défaite face au Gabon à Annaba (3-1). Le Belge a été limogé juste après le match pour faire taire la gronde des supporters, alors. Six ans plus tard, le Gabon revient nous battre au 5-Juillet. Le public grandit de nouveau, mais Saâdane reste toujours en poste.

06

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale
Après une victoire étriquée du Maroc

De notre envoyé spécial au Maroc
Youcef Koudri

Lors de la conférence de presse qui a suivi le match face à la Guinée équatoriale, les organisateurs ont insisté à ce que les questions ne concernent que ce match amical. Mais nous avons insisté et nous avons réussi à poser à Dominique Cuperly des questions qui ont relation avec le groupe du Maroc, ses adversaires, notamment l’Algérie. «La prestation d’aujourd’hui ne reflète pas les vraies capacités de l’équipe. Nous sommes en nette progression et nous serons meilleurs dans les jours à venir. Mais le plus important pour nous, c’est d’être au top dans les matches officiels, et notre objectif est de nous qualifier à la CAN-2012. Je sais que ça ne va pas être facile, d’autant que nous sommes dans un groupe difficile où il y a l’Algérie qui représente l’adversaire le plus sérieux, même s’il ne faut pas diminuer de la valeur des autres équipes.» «Je pense que la qualification va se jouer entre les deux» Et à la question de savoir si la qualification va se jouer entre l’Algérie et le Maroc, Dominique Cuperly a fait savoir que «la chose la plus difficile dans le football, c’est de faire des pronostics. Il est difficile de faire des calculs, ni de dire que la qualification va se jouer entre le Maroc et l’Algérie. Mais je pense que ça va être le cas, et c’est ce qui va nous compliquer la tâche dans la mesure où tout le monde connaît la valeur de l’équipe algérienne. En tout cas, pour les deux formations, c’est le match le plus difficile». «C’est notre premier stage» «Cela dit, cette victoire est bien pour le moral. Elle va certainement les motiver en prévision de la compétition officielle. Sur le plan du jeu, on s’attendait un peu à ce que l’équipe éprouve des difficultés. C’est notre premier stage depuis une longue période et il est normal que les automatismes soient absents. Je suis sûr que tout rentrera dans l’ordre avec le temps», a-t-il déclaré entre autres. Y. K.

Cuperly : «L’Algérie est notre plus sérieux adversaire»

Un grand boulot attend Cuperly

L

a victoire du Maroc réalisée avanthier face à la Guinée équatoriale n’a pas été convaincante du point de vue de nombreux observateurs qui n’ont pas été très satisfaits par la production des Lions de l’Atlas qui, en dépit d’une mainmise sur le ballon, n’ont pu faire la différence que dans les dernières minutes, face à un adversaire très moyen de surcroît, qui n’a fait que défendre durant toute la partie. Il faut savoir, en effet, que la Guinée équatoriale s’est déplacée au Maroc avec un effectif de 17 joueurs seulement. Et l’entraîneur paraguayen de cette formation, Carlos Diarte, avait fait savoir que son équipe n’a fait aucune préparation pour cette rencontre. Malgré cela, elle a fait couler des sueurs froides aux protégés de Dominique Cuperly. Et ce sont d’ailleurs les Guinéens qui ont, à la surprise du public du stade Moulay-Abdallah de Rabat, ouvert le score à la 39’ après d’innombrables occasions ratées des Marocains. Et c’est avec cet avantage que les Guinéens rejoindront les vestiaires à la mi-temps. A la reprise, les choses n’ont pas changé pour les Marocains qui continuaient à faire preuve d’égoïsme dans le jeu. On avait l’impression que chaque joueur voulait faire son numéro au détriment du rendement général. Cette situation a perduré jusqu’à ce que Cuperly décide d’opérer des changements dans sa ligne d’attaque en incorporant Youcef Hajji, l’attaquant nancéen, et Sofiane Alaâloui, le sociétaire du club émirati d’Al Aïn. Ces deux changements ont complètement changé la physionomie de la rencontre puisque la star marocaine, Youcef Hajji, a réussi, non seulement à rétablir l’équilibre, mais à donner en plus l’avantage à son équipe (67’ et 76’). Il a ainsi évité une crise certaine au sein de la sélection du Maroc qui n’avait guère besoin d’un autre échec, at home en plus.

Hajji sauve les meubles

éliminatoires de la prochaine CAN, le nouveau staff technique a vraiment du boulot devant lui. Même sur l’aspect psychologique où l’on a constaté une baisse de régime surprenante après l’inscription du but guinéen. C’est comme s’ils allaient rendre les armes.

l’homme le plus en vue, et surtout, celui qui, de par son omniprésence, a pu faire la différence.

Défections de Khardja et Al Hamdaoui
On ne peut pas, néanmoins, signaler l’absence de deux poids lourds dans l’effectif marocain, le meneur de jeu de Genova, Hossine Khardja, et la star de l’Ajax Amsterdam, Mounir Al Hamdaoui. Les deux joueurs sont blessés, mais étaient présents avec l’équipe pendant le regroupement. Il est clair que leur absence s’est fait ressentir et que leur participation aurait changé bien des choses.

Les choix de Cuperly remis en cause
Il faut reconnaître que la sélection marocaine renferme de très bons joueurs, que ce soit en défense ou en attaque, qui évoluent tous dans des formations respectées en Europe, à l’image de Chamakh (Arsenal) ou de Hajji (Nancy), pour ne citer que ceux-là. Mais le problème, c’est que toute cette armada de stars n’arrive pas à former une équipe homogène. C’est ce qu’on reproche à Dominique Cuperly qui, selon la presse marocaine, n’arrive pas à trouver la bonne formule et ne fait toujours pas les meilleurs choix.

Devant des gradins presque vides
Et comme s’attendait la presse marocaine, ce match entre les Lions de l’Atlas et la Guinée équatoriale n’a pas réconcilié le public marocain avec son équipe. Ils étaient cinq mille supporters seulement à avoir fait le déplacement au stade Moulay-Abdallah en effet. Les gradins étaient presque vides. Et ce n’est pas cette production qui va faire revenir le public marocain au stade après les grandes déceptions en éliminatoires jumelées de la CAN/CM 2010. Y. K.

Haïmoudi a été à la hauteur
C’est Djamel Haïmoudi qui a dirigé avant-hier le match amical entre le Maroc et la Guinée équatiriale. Et selon la presse marocaine, le referee algérien a été à la hauteur de l’évènement en maîtrisant son sujet. Il a été ferme et intransigeant et n’a pas hésité un seul instant à expulser un joueur guinéen qui venait de tacler dangereusement Boussoufa alors qu’il était déjà averti. Les Marocains nous ont fait savoir qu’ils le connaissent et qu’il a l’habitude d’arbitrer au Maroc.

Des carences criantes
Nonobstant cette petite victoire, arrachée par les cheveux, le groupe marocain a laissé paraître des carences criantes à tous les niveaux, et cela montre que les problèmes dont souffraient les Lions de l’Atlas sont loin d’être résolus. A quelques semaines du début des

Heureusement qu’il y avait Boussoufa
On peut dire aussi, sans risque de nous tromper, que la présence sur le terrain de Boussoufa, le meneur de jeu d’Anderlecht, a sauvé les meubles. C’est lui, et uniquement lui, qui faisait tout sur le terrain. Il était au four et au moulin, à la récupération et à la relance, en défense et en attaque, c’était

Chamakh «J’aime les derbys et j’attends
le match de l’Algérie avec impatience»
L’attaquant marocain d’Arsenal, Merouane Chamakh, est, actuellement, sans conteste la star du football marocain. En marge de la rencontre amicale disputée mercredi entre le Maroc et la Guinée équatoriale, le joueur des Gunners a bien voulu nous accorder cet entretien dans lequel il revient sur la performance des Lions de l’Atlas, réalisée avant-hier, et ses chances de se qualifier à la prochaine CAN-2012.

possédons les ressources Quel est votre com«Je souhaite pour renverser la vapeur. Et mentaire, après ce que nous c’est ce que nous avons pu match d’auallons nous réaliser en privant notre jourd’hui (entretien qualifier adversaire du ballon. réalisé mercredi) ? ensemble pour Votre rendement n’était C’était un match important sur le plan la prochaine pas convaincant ? psychologique. Pour Apparemment, on ne CAN-2012. nous, c’était primorparle pas du même match ! dial de ne pas décevoir Non sérieusement, au contraire, nos fans encore une fois à domicile. notre rendement aura été bon, on a On s’est donné à fond et on a dobien dominé notre vis-à-vis avec miné notre adversaire avant d’assu- une possession du ballon assez rer un succès important. nette en notre faveur. Je vais dire que cela remonte à bien longtemps Après ce but encaissé, n’avezque la sélection du Maroc n’a pas vous pas tremblé ? Ce but encaissé nous a, certes, un produit une aussi belle production sur le plan collectif. peu perturbés, mais on n’a jamais douté, nous avons montré que nous

restent intactes. Sincèrement, je Peut-on dire que le Maroc va préfère ne pas aborder ce sujet pour mieux ? le moment. Une chose est sûre, on C’est normal, tout marche fera tout pour nous qualifier. comme on le souhaite. L’équipe s’est remise sur rails. Il ne nous Certains disent que ça va se manquait que cette victoire pour jouer entre le Maroc et l’Algérie ; reprendre confiance et retrouver est-ce votre avis ? un meilleur moral. Ce succès va Non, je ne le pense pas, toutes les aussi nous permettre de mieux équipes qui composent notre aborder les prochaines éliminagroupe vont jouer pour la qualificatoires CAN-2012. C’est notre obtion. Elles possèdent les mêmes jectif et il faudra tout donner pour chances. De notre côté, on ne sousatteindre notre but. estimera aucune sélection, quels que soient son nom Vous serez dans le même groupe que «Cela remonte à ou sa réputation. l’Algérie, cela s’an- bien longtemps Comment voyez-vous la nonce difficile ? que le Maroc n’a rencontre Algérie-Maroc Oui, ça ne sera pas produit une ? pas du tout facile. Il paraît bien clair que aussi belle Oui, mais l’adversaire était faible On aurait souhaité les deux équipes vont tout prestation et de surcroît il ne s’est pas prééviter l’Algérie dans faire pour gagner chez comme celle paré à cette empoignade ? ces éliminatoires de elles. Mais il faudra penser C’est vrai, la Guinée équatoriale face à la Guinée aux rencontres qui précéla CAN-2012, pour n’est pas un gros adversaire, mais espérer voir le plus équatoriale» deront le match de l’Algésur le terrain les choses diffèrents. grand nombre de rie, car les points de ces On a eu en face de nous une équipe pays arabes présents à cette Coupe duels seront aussi importants dans qui a refusé de jouer. Elle s’est d’Afrique. Mais moi personnellele décompte final. contentée de défendre en groupe ment, j’aime bien les derbys et l’amFranchement, souhaiteriez-vous pendant toute la rencontre. Elle biance créée dans les gradins par la qualification des deux équipes nous a créé pas les publics des deux pays, ainsi que à la prochaine CAN-2012 ? mal de problèmes. l’enthousiasme populaire que sus«J’aime C’est normal, c’est mon vœu, car Seulement, on a su l’Algérie et cite ce genre de rencontres. nous sommes deux pays frères. De comment les prenQuelles sont les chances du je compte mon côté, je n’ai aucun problème, dre à défaut. On Maroc dans ce groupe ? beaucoup j’aime beaucoup l’Algérie. D’ailleurs, s’est créé plusieurs La compétition n’a pas encore d’amis je compte pas mal d’amis algériens. occasions et le Entretien réalisé par algériens» commencé pour pouvoir parler score aurait pu être des chances, mais je vais me Youcef Koudri plus lourd. contenter de dire que nos chances

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup de chance JSK

07

Asuka «J’attends ma
chance avec impatience»
Incorporé à la place de Farès Hamiti lors de la dernière rencontre face au Heartland, Izu Asuka, que nous avons contacté hier après-midi, nous a fait savoir que la JSK était prête à relever le défi dimanche prochaine face à Al Ahly. Le Nigérian nous a aussi fait savoir qu’il était prêt à prendre sa place au sein du groupe, dans le cas où Alain Geiger lui ferait un clin d’œil pour épauler Mohamed Amine Aoudia, d’autant plus que Hamiti fera l’impasse sur cette importante rencontre africaine.
Alors Izu, comment se trouve le groupe, à 48h du coup d’envoi de la rencontre face à Al Ahly du Caire ? Nous sommes tous prêts à cette importante rencontre face à Al Ahly. Nous avons travaillé dur pendant toute la semaine, afin d’être au top le jour de la rencontre. Nous sommes conscients que notre mission sera difficile face à une équipe qui pratique du beau football. Toutefois, nous avons les moyens de les surprendre. Comment voyez-vous cette rencontre ? Cette rencontre est très importante pour nous car une victoire nous ouvrira les portes des demi-finales. Nous avons un grand avantage, du moment que nous occupons la première place de ce groupe B. Nous sommes contraints de réaliser un bon résultat et glaner les trois points de la partie, si on veut toujours atteindre notre objectif. Vous allez affronter une équipe qui renferme dans ses rangs huit joueurs de l’équipe nationale d’Egypte ; que pouvez-vous nous dire là-dessus ? Ecoutez, c’est vrai qu’Al Ahly est une coriace équipe qui renferme dans son effectif les meilleurs joueurs de l’équipe nationale d’Egypte. Autrement dit, nous allons jouer une rencontre de Ligue des champions d’Afrique, pas la Coupe d’Afrique des nations. C’est dire qu’on va affronter Al Ahly, pas leur équipe nationale. Revenons à vous, être-vous prêt à prendre part à cette rencontre, sachant que Hamiti ne sera pas de la partie ? Bien sûr que je suis prêt. J’ai cravaché dur pendant toute la semaine, afin d’être bon pour le service. Maintenant, le dernier mot revient à Geiger, c’est à lui que le dernier mot revient. De toutes les façons, j’attends ma chance avec impatience pour prouver que je suis un élément sur le quel on peut compter. Un dernier mot… Je lance un appel à tous les supporters de la JSK pour qu’ils viennent en masse dimanche prochaine au stade. De notre côté, nous allons nous donner à fond pour les trois points restent à Tizi. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

Travail de placement avant-hier…

s Après physique en semaine, s début de un travaillelastaff tech-de nique a nettement baissé charge travail au cours de ces deux dernières séances d’entraînement. Pour preuve, à l’occasion de celle de mercredi dernier, le staff technique a programmé un travail purement tactique pour les joueurs. Les camarades de Douicher Laâmara ont effectué un travail de placement. Ce sont les milieux de terrain et les attaquants qui ont été les plus sollicités. Ce qui confirme davantage les intentions du staff de jouer l’offensive dimanche prochain.

Première séance d’entraînement d’Al Ahly hier soir
Après son arrivée sur le sol algérien, la délégation d’Al Ahly, qui a trouvé les membres de la JSK à son attente à l’aéroport international HouariBoumediène, a pris la route vers la ville de Tizi-Ouzou pour rallier son lieu de résidence. Toutefois, le staff technique d’Al Ahly a programmé une séance de décrassage à 21h30, au stade de Tizi-Ouzou.

… suivi d’un match d’application

s la suite, l’entraîneur en chef, Geiger, a enchaîné s unParAlaind’application. L’exercice avec match de placement a été appliqué avec opposition. Ce fut l’occasion pour le staff technique de se faire une idée sur le degré d’assimilation de l’exercice précédent, mais aussi d’avoir un aperçu sur le niveau de chaque joueur, à quelque trois jours de la rencontre.

Bouhellal «Ce dimanche, la JSK sera er
le 1 qualifié pour les demi-finales»
fin d’avoir une idée sur l’ambiance qui règne au sein du groupe et la préparation à la veille de la rencontre face à Al Ahly, nous nous sommes longuement entretenus avec l’entraîneur adjoint des Canaris, Kamel Bouhellal en l’occurrence, qui est revenu en détail sur le sujet. Il nous a révélé qu’un programme spécifique a été tracé durant le mois sacré du Ramadhan afin d’aider les joueurs à mieux s’adapter au travail. Il nous dira : «Nous avons mis en place un programme de travail afin de permettre aux joueurs de trouver le rythme au mois sacré de Ramadhan. Je dirai qu’ils sont déjà dans le bain.» Concernant le match de dimanche face aux Egyptiens, Bouhelal ajoutera : «Tout se déroule dans de bonnes conditions. Je le dis ouvertement, la JSK sera le premier club qualifié aux demi-finales. Je reste très optimiste car nous n’avons aucune raison de passer à côté.»

4 éléments ont marqué avant-hier face au RDC

Le président d’Al Ahly s’est déplacé exceptionnellement avec son équipe

A

points forts. Nous tâcheront de revoir tout ça lors des 3 prochains jours en donnant les consignes nécessaires aux joueurs.»

«Les confrontations avec les clubs égyptiens diffèrent des autres rencontres»
Par la suite, l’entraîneur adjoint de la JSK est revenu sur le cachet spécial qui caractérise les confrontations algéroégyptiennes. Il nous dira dans ce sens : «Les rencontres face aux clubs égyptiens diffèrent complètement des autres matchs. Ce genre de rencontre se gagne beaucoup plus au niveau mental. De plus, la JSK a pour habitude d’affronter les clubs égyptiens. Nous devons absolument être très prudents, car le danger peut venir à n’importe quel moment.»

«On doit gagner pour préserver notre avance»
Avec un excellent départ dans cette compétition, Bouhellal estime que les joueurs doivent absolument faire tout ce qui est en leur pouvoir pour préserver leur avance. Il déclarera : «Nous avons su gérer jusque-là nos deux premiers matchs avec brio. Avec 6 points au classement, les joueurs doivent préserver cette avance. Une contre-performance détruirait tous les efforts consentis jusque-là. Et les joueurs sont conscients de cela, ce qui les motive davantage pour la réalisation d’un bon résultat.»

«Les joueurs vont se surpasser dans un stade plein à craquer»

«Nous connaissons les points forts et faibles de notre adversaire»
En parlant du futur adversaire, l’ex-entraîneur du PAC a tenu à nous faire savoir que le staff technique a analysé en détail le jeu de cette équipe égyptienne d’Al Ahly. Il dira à ce sujet : «Nous avons une meilleure idée sur notre adversaire après avoir visualisé ses deux rencontres en Ligue des champions. Ils ont comme toutes les équipes des points faibles et des

Dans une rencontre amicale qui a opposé mercredi les «Même si l’on joue à domicile, cela ne veut pas dire que Pharaons d’Egypte aux nous aurons 36 occasions de marquer. La première pourLéopards du RDC au stade du Caire, en prévision de la rait être la clé du succès. Le match ne sera certainement 28e édition de la Coupe pas ouvert. Il y aura une grande bataille au milieu du terd’Afrique des nations dont rain, avec très peu d’occasions de marquer. Les joueurs doila phase finale aura lieu conjointement en Guinée vent être efficaces car les bonnes occasions ne se Gabon en répèteraient.» équatoriale et au , triple 2012, les Egyptiens tenant du titre, ont frappé fort face à une bonne équipe du Gabon bien organisé (6-3). L’équipe En parlant de la fraîcheur physique de ses joueurs, l’en- nationale d’Egyptesrenferme dans ses rang huit traîneur adjoint de la JSK confiera : «Les joueurs doivent éléments d’Al Ahly dont absolument gérer leur forme physique durant les 90’ de jeu. quatre se sont montrés décisifs lors de cette joute De notre part, nous essayons de maintenir la forme des amicale, du fait qu’ils sont joueurs pour le jour J. Mais nous sommes rassurés de ce parvenus à inscrire quatre côté-là, au vu des deux précédentes rencontres. Je pense que buts. Il s’agit de Ahmed même sur le plan physique, il y aura du répondant.» Fathi (41’), Abou Trika (44’), Ahmed Hassan (49’) et le jeune Gédo (67’). C’est dire que les joueurs d’Al Ahly, qui se trouvent depuis hier à Tizi-Ouzou en prévision du troisième match de la Ligue des champions d’Afrique Concernant le onze type qui affrontera Al Ahly, Bouhelface à la JSK, ont été lal n’a pas voulu trop se prononcer à ce sujet, pour la simple décisifs dans cette raison qu’il reste encore 3 séances d’entraînement. Toute- rencontre face au RD Congo. Toutefois, cette joute fois, il nous a fait savoir : «Coulibaly sera de retour dans amicale pourrait être un l’axe, en l’absence de Ali Rial pour cause de suspension. Sur le grand avantage pour Al Ahly flanc droit et en attaque, la question est partiellement réglée. et ses quatre joueurs qui ont eu la chance de disputer Nous avons l’embarras du choix. Il nous reste 3 séances avant une rencontre à moins de de trancher définitivement sur la question.» trois jours du match contre la JSK. Par ailleurs, ce match pourrait être un désavantage pour les Rouge et Noir du fait que les ont fourni En dernier lieu, l’adjoint de Geiger a parlé de l’importance cadres de l’équipe face au beaucoup d’efforts des supporters dans ce genre de rencontre. Il estime que le Congo. Autrement dit, la fatigue pourrait jouer un 12e homme peut pousser les joueurs à se surpasser sur le mauvais tour aux Ahlaouis terrain. Il dira : «Dans un stade plein à craquer, les joueurs d’autant plus que le voyage vont se surpasser. Les supporters constitueront un soutien psyà destination de l’Algérie a chologique. Rien n’arrêtera à ce moment-là les joueurs. Je souduré plus de quatre heures, sans compter le haite que ce match soit avant tout une grande fête dans les déplacement par route à gradins, et que les supporters fassent peuvent d’un grand fairTizi. play.» Saïd D.

«Nous n’aurons pas 36 occasions, la première pourrait être la clé du succès»

Les Ahlaouis buteurs avec la sélection

s cours l’entretien avec les dirigeants égyps euAuonteux,desavoir que lequ’on a tiens nous fait premier responsable du club, Hassan Hamedi, ne se déplaçait avec son équipe que lors des finales. C’est la première fois qu’il accompagne les joueurs pour une simple rencontre. Histoire de montrer sa bonne foi par rapport au renforcement des relations de fraternité entre les deux clubs.

Les entraînements en nocturne se poursuivent

s En de la rencontre Al Ahly, s face à prévisionlesejoueurs pour-en suivent leurs séances d’ ntraînement nocturne. Ces dernières débutent vers les coups de 22h et s’achèvent à minuit. D’ailleurs, c’est ce créneau d’entraînement qui sera maintenu durant tout le mois sacré du Ramadhan.

«Gérer la forme physique durant le match est primordial»

22 joueurs du voyage

s En prévision du match de diprochain face à JSK, s manched’Al Ahly ont faitlaappel les responsables à 22 joueurs. Il s’agit de Sherif Ekrami, Ahmed Adel Abdelmonem, Wael Gomaa, Mohamed Mokhtar, Ahmed Alsayed, Sherif Abd Elfadil, Mohamed Sameer, Sayed Moawad, Ayman Ashraf, Ahmed Fathy, Ahmed Hassan, Sehab Ahmed, Mohammed Barakat, Shukri, Mohamed Shawky, Mohamed Shawky, Hossam Ghaly, Mohammed Nagy Gedo, Mohamed Talaat, Mohammad Ghadar, Osamah Hosni, Mohammed Abou Trika.

«Coulibaly sera de retour dans l’axe, et en attaque, nous avons l’embarras du choix»

Geiger augmente le temps de préparation psychologique

sA la compétition, l’entraîneur en chef de la s Alainl’approche du jour ded’accorJSK, Geiger, est en train der plus de temps de préparation psychologique à ses joueurs. Pour preuve, il s’entretient longuement avec ses joueurs au cours de chaque séance d’entraînement. Geiger sait pertinemment que l’état d’esprit joue un grand rôle dans ce genre de rencontre. C’est ce qui le pousse davantage à axer sa préparation sur le mental.

M. L.

08

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil JSK

dans une ambiance festive
président de la section football du club kabyle, Karim Doudane.

Al Ahly du Caire est arrivé hier
chaîne a réalisé un long entretien avec le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi.

L’ambassadeur d’Egypte était aussi présent
Outre les représentants de la JSK, l’ambassadeur d’Egypte en Algérie, Abdelaziz Seïf Enasr, était lui aussi présent hier matin à l’aéroport international d’Alger afin d’être à l’accueil de ses compatriotes égyptiens. Abdelaziz Seïf Enasr, voulait en fait, voir de visu la façon avec laquelle on a accueilli les Egyptiens dont l’équipe affrontera la JSK en Ligue des champions africaine.

Impressionnant dispositif de sécurité
Afin d’assurer une parfaite organisation, un dispositif impressionnant de sécurité a été déployé hier autour de l’aéroport international Houari- Boumediène.

Des représentants de la FAF et de la LNF présents
Outre les représentants de l’équipe de la JSK, hier matin à l’aéroport, d’autres représentants de la balle ronde nationale ont rehaussé de leur présence l’arrivée d’Al Ahly du Caire à Alger. La Fédération algérienne de football était représentée par Nabil Boutenoune, étant donné que Raouraoua était occupé avant-hier soir par le match qu’a livré notre sélection nationale face au Gabon. Quant à la Ligue nationale de football, c’est son président Mecherara en personne qui est venu.

Les médias nationaux et étrangers en force
Pour un événement, c’en est un. En effet, l’arrivée d’Al Ahly du Caire à Alger, pour la première fois depuis les événements de novembre 2009, polarise l’actualité sportive nationale et même étrangère. D’ailleurs, un nombre impressionnant de représentants de médias ont été dépêchés hier dans la matinée à l’aéroport international d’Alger afin d’assurer une couverture en long et en large de l’arrivée des Ahlaouis à Alger et de leur déplacement à Tizi Ouzou juste après.

a formation égyptienne d’Al Ahly du Caire, adversaire de la JSK ce dimanche pour le compte de la troisième journée de la phase des poules de la Ligue des champions africaine, est arrivée hier matin à l’aéroport international Houari- Boumediène dans une ambiance de fête. Il y avait, outre les représentants de la JSK, d’autres responsables de la balle ronde algérienne, de la FAF et la LNF ainsi qu’un nombre impressionnant de médias nationaux et étrangers venus couvrir cet important événement, après tout ce qui s’est passé entre les deux pays au mois de novembre de l’année écoulée.

L

Les joueurs d’Al Ahly rassurés
Ce que nous avons pu remarquer chez les joueurs d’Al Ahly, c’est cette sérénité qui nous renseigne sur leur état d’esprit. Nous les avons sollicités et nous ont fait savoir qu’ils ont très bien apprécié l’accueil qui leur a été réservé par les responsables homologues de la JSK. L’accueil chaleureux qui leur a été réservé démontre que les relations entre les deux clubs ont retrouvé leur cours normal.

Caire ont rallié directement la ville de Tizi Ouzou à bord d’un bus mis à leur disposition par la JSK. Il est utile de dire qu’une escorte spéciale leur a été accordée à l’occasion pour assurer la sécurité de l’équipe ahlaouie lors de son séjour à Tizi Ouzou.

Hannachi, Ouaked et Doudane très tôt à l’aéroport
Si au départ, seul Ouaked a été désigné pour accueillir les Egyptien, hier, ils étaient trois représentants de la JSK, à leur tête le président du club Hannachi qui a tenu à être présent en personne à l‘aéroport international HouariBoumèdiene. Le troisième étant le

Ouaked et Doudane s’occupent des formalités administratives
Assistés par les agents de la police, le vice-président de la JSK, Moustapha Ouaked, et le président de la section football Doudane se sont chargés d’accomplir les formalités administratives inhérentes à l’arrivée de la délégation égyptienne en Algérie. L. F.

Escorte spéciale jusqu’à Tizi Ouzou
Une fois les formalités de douane et de police accomplies à Alger, les Egyptiens d’Al Ahly du

Nile Sport interviewe Hannachi
Parmi les chaînes de télévision étrangères présentes hier matin sur les lieux, on a pu remarquer la chaîne égyptienne sportive, Nile Sport. Le journaliste de ladite

Abdelaziz Seïf Enasr

(ambassadeur d’Egypte en Algérie)

Doudane «La JSK a toujours
bien accueilli ses invités»
A propos de l’arrivée d’Al Ahly du Caire, hier matin, à Alger avant de rallier Tizi Ouzou et de l’accueil chaleureux qui a été réservé aux membres de la délégation égyptienne, Doudane Karim, le président de la section football de la JSK, qui était lui aussi présent hier à l’aéroport d’Alger, nous a dit : «La JSK a de tout temps réservé un accueil très chaleureux à ses invités en Coupe d’Afrique. Et aujourd’hui, on ne fait que respecter notre tradition. L’équipe d’Al Ahly est la bienvenue chez nous, au même titre que tous les autres adversaires de la JSK en Ligue des champions africaine.»

«Ce match sera celui de la fraternité»
Pour l’ambassadeur d’Egypte en Algérie, Abdelaziz Seïf Enasr, l’événement est tellement important qu’il a tenu à être présent hier matin à l’aéroport international Houari-Boumediène, au même titre que les responsables de la JSK, à leur tête Hannachi Moh Cherif, le président du club. Le représentant diplomatique égyptien s’est dit, en premier lieu, satisfait de l’accueil réservé à ses compatriotes, que ce soit à Alger hier matin qu’à Tizi Ouzou qu’il a lui-même visitée il y a quelques jours. Comment appréhende-t-il la rencontre ? Monsieur l’ambassadeur nous a dit ceci : «Je suis très content que tout se déroule à la hauteur de l’événement. Je crois que les choses se normalisent de plus en plus. C’est dire que les relations entre les deux pays ne tarderont pas à se normaliser. Ce match JSK-Al Ahly sera celui de la fraternité. Je suis persuadé que ce sera une réussite totale, comme ce fut le cas il y a moins d’un mois à Al Ismaïlya.» L. F.

«On ne doit pas mettre de la pression sur les joueurs»
Evoquant tout le tapage médiatique qui a caractérisé cette semaine l’actualité sportive à propos de la venue d’Al Ahly du Caire à Tizi Ouzou, le président de la section football de la JSK souhaite que l’événement se déroule dans de très bonnes conditions. Par ailleurs, il souhaite que les joueurs, les acteurs sur le terrain ce dimanche, ne soient pas gagnés par ce qu’il qualifie de pression inutile, à quelques heures du match. L. F.

Le président d’Al Ahly s’est vu remettre un bouquet On semble satisfait de l’accueil qui leur a été réservé de fleurs des mains de son homologue de la JSK La quiétude se lit sur les visages des joueurs égyptiens

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil JSK

09

Abou Trika
«Nos amis de la JSK sont à remercier»
«On est venus pour arracher une victoire»
l’accueil et comment se présente ce match face à la JSK. En quelques mots, puisque les joueurs d’Al Ahly ont été sommés de rejoindre le plus vite possible le bus devant les transporter à Tizi, il nous dira ceci : «D’abord, je dois dire que les responsables de la JSK sont vraiment à remercier pour cet accueil qui nous a été réservé. Nous les en remercions beaucoup. Notre ambassadeur aussi est à remercier pour sa présence ici. Cela prouve, à mon avis, que tout est rentré dans l’ordre et j’en suis très heureux. L’Algérie est un pays frère, ce match sera justement une belle occasion de confirmer cela». Concernant le match, il ajoutera : «Je dois vous dire qu’il sera très difficile pour les deux équipes. La mieux préparée sur les plan physique et mental l’emportera. La JSK a bien démarré, au même titre que nous, cette phase des poules. La course pour la première place passe par une vic14h, arrivée toire dans ce match justed’Al Ahly à Tizi C’est exactement à 14h que ment.» la délégation égyptienne est L. F. arrivée à Tizi. Les
coéquipiers de Mohamed Abou Trika, qui ont trouvé les dirigeants de la JSK et les autorités de la ville des Genêts à leur attente, ont eu droit à un chaleureux accueil. Après qu’ils eurent accordé des interviews et des déclarations aux différents médias, les joueurs d’Al Ahly, qui ont élu domicile à l’hôtel Amraoua, ont directement gagné leurs chambres pour se reposer, après un long voyage qui aura duré plus de 5 heures.

L’

attaquant international égyptien d’Al Ahly, Abou Trika, a été longuement ovationné hier à sa sortie de l’aéroport international d’Alger. Les nombreux présents

dans le hall n’ont pas mis plus d’une seconde pour le reconnaître, lui qui jouit d’une grande estime de la part des Algériens pour ses positions jugées par de nombreux observateurs de sages. Comment a-t-il trouvé

Hannachi : «La JSK est is

Cherif Hannachi Pour le président de la JSK, Moh de tout temps réservé le même ial hier, puisqu’elle a fait de spéc ier c’était un peu particulier, accueil à ses invités, sauf qu’h e , la première équipe égyptienn puisqu’il s’agit d’Al Ahly du Caire is le 14 novembre de l’année à avoir foulé le sol algérien depu achi lui-même l’a à maintes Hann dernière. Sinon, le président d’excellentes relations avec les fois répété : la JSK entretient dé avant qu’il ne Hannachi, que nous avons abor : «L’accueil a clubs égyptiens. aré in du retour à Tizi, nous a décl prenne le chem Je demanderai toutefois aux été à la hauteur de l’événement.ve de sagesse et d’œuvrer pour orters de la JSK de faire preu supp ailleurs, on ne doit pas oublier la réussite de l’événement. Par dans ce match, à savoir les trois l’objectif numéro un de la JSK points de la victoire.»

tenue d’arracher les tro points» , la JSK n’a rien

«L’accueil a été chaleureux et les deux équipes partent à chances égales»
Tout d’abord, comment avez-vous trouvé l’accueil qui vous a été réservé par les responsables de la JSK ? En toute sincérité, il y avait beaucoup de chaleur. D’ailleurs, les autres membres de notre délégation peuvent vous dire la même chose. Il faut reconnaître que nous avons été très bien accueillis, au point où nous avons vite oublié la fatigue du voyage et du match que certains d’entre nous ont joué hier soir. Revenons, si vous le permettez, au match qui vous attend face à la JSK ; comment l’appréhendez-vous ? Il est, certes, prématuré de parler de ce match, puisqu’il nous reste encore trois jours et d’ici là, il y aura certainement un gros travail à faire. Mais je peux vous dire tout de suite que ce sera un match très difficile face à une équipe qui a montré en ce début de parcours ces intentions de partir le plus loin possible. Nous aussi sommes venus presque avec les mêmes ambitions. Donc le match sera très serré et difficile en même temps. Ne pensez-vous pas que ce match face à la JSK est une belle occasion de renouer avec les bonnes relations entre les deux pays, après tout ce qui s’est passé le 14 novembre dernier au Caire ? Bien que je ne veuille pas rouvrir cette page que je considère moi personnellement faire partie du passé, et le passé pour moi ne doit jamais refaire surface, surtout lorsqu’il s’agit de certains points négatifs, je pense, comme vous dîtes, que ce match est une bonne occasion pour les deux peuples algérien et égyptien, liés par l’histoire, de se réconcilier. Entretien réalisé par Lyès F.

Ahmed Hassan

Portraits géants de Bouteflika et Moubarak

L’opération vente de billets lancée

Franc succès hier, en attendant aujourd’hui et demain
L’opération vente des tickets d’entrée au stade de Tizi Ouzou, à l’occasion du déroulement du match JSK-Ahly, a démarré comme rapporté par nos soins, hier matin. La direction de l’OPOW a mis à la disposition des milliers de supporters de la JSK ayant rallié très tôt le matin la ville des Genêts deux guichets. Se fiant au programmé élaboré par la direction de l’OPOW, seuls 6 000 billets devaient être vendus hier, les 12 000 autres seront épuisé aujourd’hui et demain. Le moins que l’on puisse dire concernant la journée d’hier est que l’opération a connu un franc succès. En effet, les supporters venus nombreux ont tenu à respecter les consignes de l’OPOW, en attendant bien sûr les journées d’aujourd’hui et de demain.

Pour prouver que les relations entre l’Algérie et l’Egypte sont en train de devenir normales et que la rencontre JSK - Al Ahly sera celle de la réconciliation, deux portraits géants du président de la République Abdelaziz Bouteflika et de Hosni Moubarak ont été placés à l’entrée de l’hôtel Amraoua. Cela prouve que les incidents du Caire font désormais partie du passé.

Maïz (directeur de l’OPOW)
«Je tiens à féliciter les supporters venus hier en grand nombre pour leur comportement exemplaire. Ils ont vraiment respecté les consignes que nous leur avons communiquées et ont fait la queue sans qu’un aucun incident ne soit signalé. Il n’y a pas eu de bousculade. Je tiens à leur dire qu’ils seront appelés à avoir le même comportement vendredi et samedi.» Lyès A.

«Les supporters ont été à la hauteur»

Les internationaux algériens incognitos

Après la séance de décrassage qui a eu lieu hier au stade de Tizi-Ouzou, à 20h30, le staff technique d’Al Ahly a programmé une autre séance aujourd’hui, après la rupture du jeûne, soit à 20h30. Tandis que la dernière séance aura lieu samedi à l’heure du match. Saïd D.

Un autre entraînement pour Al Ahly ce soir

C’est dans une indifférence la plus totale que les internationaux algériens sont repartis hier matin chez eux. En effet, alors qu’auparavant ils étaient très sollicités par les familles et les supporters pour des autographes, hier aucun d’entre eux n’a été accosté. L’arrivée d’Al Ahly du Caire a polarisé les discussions des fans des Verts.

Ahmed Al Badri «A Tizi pour arracher les trois points de la victoire» soins,

Ziaya, le plus demandé

Le seul joueur a avoir bénéficié, hier dans le hall de l’aéroport d’Alger, est l’exbuteur sétifien Abdelmalek Ziaya que le sélectionneur Rabah Saâdane a rappelé en sélection nationale en prévision de la rencontre de préparation face au Gabon.

Les joueurs égyptiens semblent confiants

La police s’apprête à escorter le bus transportant la délégation égyptienne

Interrogé par nos l’entraîneur d’Al Ahly du Caire, qui s’est dit très content de l’accueil qui leur a été réservé par les dirigeants de la JSK, a tenu à nous dire : «Je remercie les dirigeants de la JSK pour cet accueil chaleureux. Sincèrement, nous avons beaucoup apprécié les conditions dans lesquelles on a été mis.» Concernant l’importante rencontre qui attend son équipe dimanche prochain, le technicien nous dira : «Notre philosophie est simple, c’est gagner le maximum de matchs. Nous sommes venus à Tizi-Ouzou pour arracher une victoire qui nous permettra d’occuper la première place.» L. Y.

10

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Bouchama «L’encensement de Podolski
est le fait qui a marqué mon esprit lors du stage en Pologne»
Epoustouflant de maîtrise durant les matchs amicaux disputés par son équipe en Pologne, Nacim Bouchama a confirmé qu’il était une valeur sûre de sa formation. Le demi défensif ne pourra jamais oublier les propos encenseur de Lukas Podolski envers lui. C’est le plus beau souvenir de Nacim durant ce regroupement en terre polonaise.
Vous venez de terminer le stage de préparation en Pologne. Que pensez-vous du travail accompli ? Nous avons bosser très dur, on a serré les dents pour aller au terme de ce stage car ce n’était pas facile. Nous avons effectué une très bonne préparation avec à la clé des matchs amicaux face à des équipes de très bon niveau, ce qui n’était pas le cas la saison passée. Dans l’ensemble, on ne peut que se réjouir du travail accompli durant ces seize jours. Nous avons profité de ses trois jours de repos pour décompresser auprès de nos proches. Vous avez disputé cinq matchs amicaux durant le stage en Pologne avec une seule victoire à la clé. C’était face à une formation de division 3, Pniowek. Cela n’est-il pas inquiétant ? Pas du tout, car un match amical ne pourra jamais remplacer une rencontre officielle. Et puis nous avons eu affaire à des formations de très haut niveau comme Gornik Zabrze, Cracovia et Polonia Bytom qui jouent en division une du championnat polonais. Donc ce n’est pas rien. Mais le plus important dans tout cela, c’est qu’on se crée des occasions de scorer. Cela prouve qu’on développe du jeu et qu’on parvient à se mettre dans des situations de marquer. Mais il nous a manqué à chaque fois un brin de réussite devant, qui viendra avec le temps et le travail. Aussi, il ne faut pas oublier que nous étions en pleine charge de travail. Cela diminue les réflexes de chaque joueur. Parlez-nous ce match test contre Zabrze haussé par la présence de Podolski, qui vous a encensé… C’est mon plus beau souvenir. Ce n’est pas tous les jours qu’on joue un match amical en présence d’une star comme Podolski. Et le fait qu’il m’est encensé m’a beaucoup touché. Il est certain que c’est le fait qui a marqué le plus mon esprit. Contre Cracovia on vous a vu tenir tête aux joueurs polonais malgré leur très grande taille. C’était un très bon test pour mes partenaires et moi. J’ai essayé de me battre avec mes armes pour rivaliser de force avec des joueurs comme l’avantcentre et le libéro qui culminaient à plus de deux mètres. Vous êtes devenu en l’espace de deux saisons un joueur incontournable au sein de votre équipe, alors que vous étiez sur le point de quitter le Mouloudia… Il y a le travail et aussi Michel qui a trouvé le poste qui allait mettre mes qualités en évidence. Avec le retour de Daoud et Moumen et la très bonne forme affichée par Koudri, il faudra se surpasser pour s’imposer au poste de récupérateur… C’est une très bonne chose que de voir Daoud et Moumen retrouver toutes leurs sensations après tout ce qu’ils ont enduré la saison passée. Koudri n’est plus à présenter, il est le deuxième capitaine de l’équipe. Nous serons alignés sur plusieurs fronts. De ce fait, je sais que tout le monde aura l’occasion de jouer. Il ne faut pas croire que tout est acquis d’avance. Même moi, je pourrai ne pas jouer comme titulaire en cas d’une baisse de régime, car nous avons un effectif assez riche et la moindre faiblesse permet aux autres de prendre la place. D’ailleurs, le coach n’a cessé de nous dire durant le stage en Pologne que personne n’est sûr d’être titulaire. Il faut se battre pour gagner sa place. Justement, cette richesse d’effectif ne risque-telle pas de créer certaines tensions entre les joueurs ? Non, je ne le pense pas. Vous savez, pour jouer sur plusieurs fronts il est préférable d’avoir un effectif riche. Et si la direction du club a recruté plusieurs joueurs pour pouvoir s’attaquer à plusieurs objectifs. Cela ne va pas être facile mais nous avons tout pour réussir quelque chose de grand. Vous qui avez travaillé sous la coupe de Michel et Bracci. Selon vous où se situe la différence entre les deux techniciens ? Chaque entraîneur a sa méthode de travail. Personnellement, je suis plus à l’aise avec Michel qu’avec Bracci. Michel a une manière de communiquer qui nous transcende tous. Vous avez été champion d’Algérie la saison passée à la surprise générale. Cette saison, tout le monde vous attend au tournant. Comment allezvous vivre cette situation de favori pour un nouveau sacre ? Cette saison il y a plusieurs équipes comme l’ESS, la JSK et la JSMB qui seront de redoutables adversaires. Tout le monde voudra battre le champion d’Algérie. A nous de se montrer solides pour relever tous les défis qui nous seront lancés. Et la Ligue des champions dans tout cela ? Notre objectif principal serait d’atteindre la phase des poules. Mais pour ce faire, il est primordial de bien débuter le championnat. C’est la confiance engendrée en championnat qui nous permettra de réussir de bonnes performances au niveau continental. Vous qui avez pris une très grande dimension depuis deux saisons sur le plan personnel, quel seront vos objectifs ? Il est important pour l’équipe de tout faire pour remporter le titre une nouvelle fois. Il y a la Ligue des champions africaine. Nous ferons tout pour atteindre les poules. Et sur le plan personnel, je veux tout faire afin de jouer la Coupe d’Afrique des locaux. Et pour cela, en terme de performance il faut que je sois au même niveau voire mieux que la saison passée. Entretien réalisé par Tarek-Che

Coup d’œil MCA

Apprendre l’anglais, le nouveau défi de Derrag
Impressionnant tout au long du stage en Pologne, Mohamed Derrag en plus de ses talents de footballeur veut devenir un polyglotte. En effet, en plus de la maîtrise des langues française et arabe, le joueur a juré a décidé de débuter très prochainement les cours d’anglais. L’enfant de Bouismail a juré de maîtriser dans un laps de temps assez court la langue de Shakespeare. C’est le nouveau défi que devra relever le meilleur passeur des Vert et Rouge.

Kaddour dans l’expectative
suspendu au bien vouloir de la fédération, Kaddour croise les doigts en espérant que la décision de la FAF lui soit favorable. cision qui protège les jeunes, qui seront les premiers sacrifiés dans le cas où le quota de licence serait maintenu à vingt-cinq.

Mouissi et Sofiane attendus aujourd’hui

Michel veut l’avoir à tout prix

Alors qu’il devait signer un contrat d’une saison au profit du Mouloudia dès son retour de Pologne, rien n’est évident pour Karim Kaddour qui vit actuellement une situation très délicate. En fait, sa venue dépend essentiellement de l’élargissement du quota des licences par la FAF. Son avenir

Séduit par les qualités et le ce soir au gros potentiel de Karim 5-juillet Kaddour, le coach Alain Michel insiste pour Après avoir passé trois jours auprès de avoir le joueur émigré. leur famille, tous les joueurs de l’équipe Il est hors de question seront appelés ce soir à 23h à reprendre pour le technicien du le boulot à l’annexe du 5-Juillet. C’est à MCA de laisser partir Hadjout, qui est doté de projecteurs, un attaquant qui peut que les camarades de Babouche se apporter un plus à son remettront au travail sous la groupe. Michel compte houlette d’Alain Michel. sur la compréhension de la FAF qui doit prendre une dé-

Reprise

Se trouvant depuis mardi passé à Lille, les deux Franco-Algériens Youssef Sofiane et Hicham Mouissi devraient rentrer aujourd’hui au pays. Aussitôt à Alger, les deux joueurs auront quelques heures pour récupérer avant de se remettre au boulot avec le groupe à l’annexe du 5-Juillet. Ce sera la première séance d’entraînement en Algérie pour les deux émigrés durant le mois sacré du Ramadhan.

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil MCA

11
Vers un de contrat avec Santini entreprise
Nous venons d’apprendre que la direction du Mouloudia vient de trouver un accord avec la boîte de cosmétiques Santini. Cette entreprise devra signer un contrat d’une année avec les champions d’Algérie. La transaction devra avoir lieu la semaine prochaine au siège du club, sis à Cheraga.

Il est forfait pour une semaine

Amroune : «J’ai commencé la rééducation pour soigner mon genou droit»
es craintes de Mohamed Amroune sur sa blessure se sont avérées justes, puisqu’il sera out pour une semaine. Un gros hématome au genou droit contracté à la fin du stage en Pologne devra contraindre Amroune à faire l’impasse sur une semaine de boulot. Ce qui est un véritable coup dur pour lui, sachant qu’il est en concurrence directe avec Khaled Kemas pour une place de titulaire. Nous avons joint le centre-avant mouloudéen pour en savoir ce qu’il en est. «Aussitôt rentré au pays, j’ai passé une visite médicale. Résultat, on m’a prescrit une semaine de rééducation afin de soigner mon genou droit qui me fait souffrir depuis quelques jours au point de ne pas pouvoir marcher convenablement. Le médecin qui m’a ausculté m’a dit que j’avais forcé sur mon genou, ce explique le gros hématome. A

L

présent, je suis contraint de faire l’impasse sur une semaine de travail afin de suivre la rééducation. C’est difficile pour un joueur de se blesser en cette période de préparation. Nous, joueurs, vivons toujours avec cette crainte de se blesser. Maintenant, mon seul souci est de me remettre de cette blessure pour être fin prêt, car il y a un autre stage en Tunisie qui se profile à l’horizon», nous a dit Amroune auteur d’un splendide but des trente mètres contre Pniowek. T.Che

L’entreprise pendra en charge le premier stage en Tunisie
Selon certaines indiscrétions, c’est l’entreprise de cosmétiques Santini qui devra prendre en charge financièrement le premier stage du vieux club algérois qui aura lieu bientôt en Tunisie. Les cinq jours que passeront les camarades de Babouche en Tunisie seront totalement à la charge de cette boîte de cosmétiques. Ce qui serait un bol d’oxygène pour les responsables du Mouloudia, surtout en cette période de récession économique.

Regroupement à Hammam Bourguiba
C’est désormais officiel, c’est au complexe sportif de Hammam Bourguiba qu’aura lieu du 23 au 27 août le premier stage des Mouloudéens en terre tunisienne. Hammam Bourguiba, qui est situé à 15 km de la ville de Aïn Draham, est doté de toutes les commodités pour effectuer une très bonne préparation. Piscine, jacuzzi, salle de musculation, sauna, trois terrains d’entraînements dotés de projecteurs constituent l’infrastructure du centre sportif. Les projecteurs permettent aux joueurs de travailler en nocturne, ce qui est très important durant le Ramadhan. Aussi, durant ce mini stage, les Mouloudéens disputeront deux matchs amicaux face à des formations de division une du championnat tunisien, à savoir Jendouba et Beja.

Ghrib : «Les joueurs toucheront la première tranche de la prime de signature très bientôt»

A propos de la régularisation financière des joueurs

A

l’instar des autres clubs de l’élite, les responsables du Mouloudia se démènent comme des beaux diables pour trouver les fonds nécessaires qui leur permettront d’octroyer la première tranche de la prime de signature aux joueurs avant

la fin de la première quinzaine du mois sacré. Malgré le peu de liquidité, Omar Ghrib a tenu des propos rassurants en promettant de régulariser l’ensemble des joueurs dans les jours qui viennent. «Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, dès que nous auront une rentrée d’argent nous

régulariserons l’ensemble des joueurs en leur octroyant la première tranche de la prime de signature qu’il percevront très bientôt. Ce n’est qu’une question de temps», nous a dit Ghrib toujours disponible face aux sollicitations de la presse. T.Che

USMA
Version 2010/2011, l’une des plus jeunes équipes cette saison
Khoualed : «Je serai de retour avant la fin de la semaine»
A l’image de ses coéquipiers qui résident hors Alger, Necerddine Khoualed a profité des quatre jours de repos accordés par le premier responsable du staff technique pour rentrer chez lui, à Biskra. Joint par nos soins, le milieu de terrain des Rouge et Noir qui a passé les deux premiers jours du Ramadhan auprès de sa famille a répondu à nos questions.
Alors Necerddine, quelles sont vos nouvelles ? Je vais très bien, merci. Je n’ai pas à me plaindre. Actuellement, je suis chez moi à Biskra. J’ai profité du repos accordé par l’entraîneur à l’issu de notre premier stage pour passer quelques jours auprès de ma famille. Vraiment, je suis très content d’avoir eu l’occasion de passer les deux premiers jours du mois sacré parmi les miens. C’est toujours agréable de retrouver l’ambiance familiale. Je me ressource en attendant que rallier la capitale. Comment avez-vous passé le premier jour du Ramadhan ? Croyez moi, je n’ai guère trouvé de difficultés. Franchement, tout s’est très bien passé. Peut-être que je n’ai pas vu le temps passer parce que j’étais occupé. Je profite de cette occasion pour souhaiter un bon Ramadhan à tous les Algériens et aux lecteurs du Buteur. Quand comptez-vous venir à Alger ? Le vendredi Inch’Allah. Je ne suis pas concerné par la reprise des entraînements à cause de la blessure dont je souffre au niveau de l’épaule. J’en ai profité pour prolonger mon séjour, mais si tout se passera comme prévu je serai que Alger le vendredi (aujourd’hui, ndlr). Revenons à votre blessure, comment vous sentez-vous ? De mieux en mieux. Dieu merci, je sens qu’il y a une amélioration. Si tout se passera comme prévu, je serai bientôt de retour. Je veux prendre tout le temps qu’il faudra pour être totalement rétabli avant d’effectuer mon retour. Pour être plus précis, il y a de fortes chances que je reprenne le service avant la fin de la semaine prochaine. Allez-vous subir des contrôles médicaux en France ? Non, je ne pense pas surtout que je me sens beaucoup mieux. Je devrais faire une dernière consultation le jour même de notre départ. A Lisses, je vais continuer à me soigner en attendant d’avoir le feu vert du staff médical. Entretien réalisé par Adel C.

I

l n’est un secret pour personne, les dirigeants usmistes ont pour objectif de rajeunir l’effectif du club avec le souhait que les jeunes espoirs du club mettent fin à la disette qui dure depuis sept ans. Lors des deux dernières saisons, plusieurs jeunes ont été lancés dans le bain par les trois entraîneurs qui ont pris en main l’équipe à savoir Oscar Fullone, Kamel Mouassa et Noureddine Saâdi toujours en poste ; mais ce n’est que cette année que nous pourrons dire que les jeunes ont pris le pouvoir. En effet, d’après les calculs que nous avons effectué après que la direction du club et les membres du staff technique ont bouclé (ou presque) la liste des éléments qui défendront les couleurs rouge et noire lors du nouvel exercice, la moyenne d’âge des Usmiste ne dépassera pas les vingt-trois ans et demi faisant de l’USMA l’une des plus jeunes formations de l’élite. Une première depuis plusieurs années car souvent traitée «d’équipe de vieillards». Les jeunes auront cette année une occasion en or pour prouver le contraire, et

confirmer le bien que pensent d’eux les supporters.

70% des joueurs ont moins de 22 ans
Ils sont presque trois quart à ne pas avoir bouclé leurs 22 ans. Parmi cette catégorie nous pouvons citer Sayah, Hebbache, Saïdoun, Benaldjia, Tatem, Rabhi, Mazouzi et Mansouri. Presque tous venus des jeunes catégories du club, ils sont considérés comme les espoirs de l’USMA. Ils seront ainsi encadrés par Achiou, Daham, Ghazi et Abdouni, les trentenaires.

Benaldjia, Tatem, Rabhi, Cheheima et Ammoura n’ont pas 20 ans
L’effectif usmiste version 2010/2011 est composé de cinq joueurs qui n’ont pas encore fêté leurs 20 ans. Il s’agit des quatre internationaux juniors à savoir Benaldjia, Tatem, Rabhi et Cheheima ainsi que Sid Ali Ammoura, promu que cet été après s’être distingué en juniors la saison passée. Adel C.

12

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil JSMB

e retour au pays la semaine dernière, les coéquipiers de Rafik Boulaïncer ont bénéficié de quatre jours de repos. Les poulains de Menad ont repris le chemin des entraînements à Béjaïa au début de cette semaine. Mardi dernier, la JSMB a joué un premier match amical. En dépit du résultat, la rencontre fut un bon test pour les gars de la Soummam qui sont en train d’entamer un autre chapitre de la préparation durant ce mois de Ramadhan. Après plus de cinq semaines de préparation, les capés de Menad ont joué leur cinquième match amical et ce, face à Skikda. Cela a permis au staff technique de mettre sa stratégie en place et de voir encore de très près le rendement de chaque joueur.

D

Menad commence à voir plus clair
promu en seniors cet été. Sans vouloir diminuer de la valeur des défenseurs béjaouis, la défense de l’équipe type, en seconde période, a réussi à retrouver son équilibre et sa stabilité avec Maïza et Zafour dans l’axe et Mefath et Megatli sur les flancs. Avec la présence de ces éléments en défense, l’ancien avant-centre des Verts ne se fera pas de souci sur son arrière-garde, d’autant plus que le facteur expérience est l’un des atouts de cette défense. Dans ce registre, il n’aura pas beaucoup de travail à faire lors des prochains jours, avant le début de la compétition prévu vers la fin du mois de septembre prochain. mier ordre. Malgré cela, le coach, qui a testé plusieurs variantes dans ce compartiment, est appelé à effectuer quelques réglages de positionnement dans le milieu et trouver les joueurs qui le formeront puisque, jusqu’à maintenant, seuls Maroci et Kheyari ont assuré leur place.

Après cinq matchs amicaux

Maroci et Kheyari émergent du lot
Toujours concernant le milieu de terrain, deux joueurs se détachent nettement, à savoir Maroci et Kheyari, qui sont indéniablement deux pièces maîtresses dans l’échiquier de Menad. Infatigables porteurs d’eau, très appliqués, ils sont la base de lancement des attaquants. D’ailleurs, à chaque fois qu’ils sont alignés tous les deux devant leur défense, l’équipe encaisse rarement, comme ce fut le cas encore une fois mardi dernier face à l’équipe du WARD Skikda. Bien qu’ils soient nouveaux dans la maison, ces joueurs avec leur expérience ont réussi déjà à assurer une place dans le onze béjaoui.

Des réglages utiles au milieu
Comme d’habitude, Maroci a affiché un excellent niveau. Mardi dernier également, il était l’un des meilleurs joueurs sur le terrain. Avec Sofiane Kheyari, ils ont pu ratisser toute la zone médiane. Ce dernier est le nouveau porteur d’eau, quoique Menad ait mis Hamlaoui et Kheyari dans la récupération. Dans l’entrejeu, le coach Menad a préféré dans un premier temps jouer avec deux milieux de couloir. Maroci à droite et Zerdab à gauche. Or cette fois-ci, Menad a demandé à Maroci de jouer dans l’axe du milieu où il avait plus de liberté sur le terrain ; ce qui a lui valu une prestation de pre-

Pas de souci en défense
Certes, la défense du club phare de Gouraya a encaissé pas mal de buts lors des matchs amicaux qu’elle joués durant son stage effectué en Tunisie, face à Skikda, les Verts et Rouge ont encaissé aussi un but au début de l’empoignade. Menad a aligné la deuxième équipe lors de la première mitemps, mis à part Maïza et Bellakhdar. La défense était composée de jeunes joueurs, à l’image de Mebarakou et Kraouche qui a été

Seul N’djeng en attaque
Comme Menad a adopté le schéma classique, en l’occurrence le 4-4-2, durant presque toutes les rencontres qu’à jouées son équipe jusqu’à maintenant, il reste encore

une place dans le compartiment offensif en ballottage, puisque N’djeng, qui a décidé de rester à la JSMB, sera bel est bien présent dans l’échiquier de Menad cette saison. Le choix est donc fait : Yannick sera sans aucun doute l’avant-centre des Vert et Rouge. Mais il reste encore à compléter l’attaque par un autre élément, et le coach n’a pas encore décidé à qui l’attribuer. Il est en train de tester tous ses attaquants afin d’en trouver celui qui sera associé à Yannick. Il faut dire que la richesse de la ligne d’attaque béjaouie a mis le driver des Vert et Rouge dans l’embarras. Sans compter N’djeng, six joueurs se battent pour une place. Il s’agit de Aourès, Boulaïncer, Laref, Bouraba, Touati et Gasmi qui n’a toujours pas dit son dernier mot, puisqu’il n’a joué aucune minute jusqu’à maintenant lors des matchs amicaux qu’à joués son équipe en Tunisie et notamment le dernier face à Skikda, et ce à cause d’une blessure au genou contractée lors du dernier stage effectué en Tunisie. Toutefois, il reste le mieux indiqué pour prendre cette place et jouer aux côtés de N’djeng. Ce sera donc un cassetête pour le staff technique qui malgré tout a une idée sur l’équipe type qui entamera la compétition, notamment l’élément qui accompagnera N’djeng dans sa mission de secouer les filets adverses. S. Abdelli

Deux jours de repos pour les

Vert et Rouge
avait qu’une seule raison valable qui pouvait expliquer cela : la fatigue. Ayant subi une grande charge de travail durant les quatre séances d’entraînements effectuées à Béjaïa et qui ont précédé le match de mardi, les poulains de Menad, qui ont déjà bien travaillé à Tunis, avaient les jambes lourdes. C’est tout à fait normal et logique de ressentir la fatigue après une période de grands efforts. Pour récupérer un peu. Le staff technique a diminué la charge durant ce début de Ramadhan. D’ailleurs, lors des séances d’hier et d’avant-hier, le coach n’a pas voulu trop forcer, il n’a programmé que quelques exercices de détente. Aujourd’hui encore et afin de permettre aux Vert et Rouge de se reposer et récupérer de leur efforts, Menad leur a accordé plus de 48 heures de repos. Ils devront toutefois reprendre le chemin des entraînements demain à 18h au stade de l’UnitéMaghrébine.

réintègre le groupe
Après presque trois semaines passées en rééducation, Gasmi, le néo-attaquant de la JSMB, qui a contracté une méchante blessure qui lui a valu de rater le stage effectué par son équipe à HammamLif, a repris enfin le chemin des entraînements en solo au début de la semaine. Après quatre jours de travail spécifique, l’enfant de Skikda a réintégré le groupe avant-hier. Il s’est entraîné sans problème avec ses camarades, en prenant part à tous les exercices programmés par le staff technique avant de quitter le terrain une demi-heure avant la fin de la séance pour aller faire de la musculation. En tous les cas, le joueur se sent désormais mieux qu’avant, il ne ressent plus aucune douleur. Ce qui nous amène à dire qu’il a de fortes chances de rejouer au moins quelques rencontres amicales

Gasmi

Mardi dernier, la formation béjaouie a croisé le fer avec l’équipe du WARD Skikda au stade de l’Unité-Maghrébine dans un match amical. Le moins que l’on puisse dire sur la prestation des coéquipiers de Maroci est qu’elle était tout juste moyenne. Le match manquait de rythme, les joueurs trouvaient d’énormes difficultés à accélérer le jeu. Contrairement aux précédents matchs où l’équipe a pu développer son jeu. Derrière tout cela, il n’y

avant le lever de rideau du championnat.

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

JSMB
Match amical face à l’USMS dimanche
Après avoir disputé un match amical mardi dernier devant l’équipe du WARD Skikda, le staff technique de la JSMB a programmé une autre joute pour dimanche prochain. Contrairement à ce qu’ils nous ont fait croire les dirigeants de la JSMB, la rencontre se jouera devant l’équipe de l’USMS et non contre le CABBA. Selon nos informations, la rencontre se jouera en nocturne à partir de 22h. La direction a déjà pris attache avec le directeur de l’OPOW afin que ce dernier assure toutes les conditions pour le bon déroulement de la rencontre sachant qu’elle aura lieu en nocturne, notamment la bonne marche des projecteurs. Le staff technique a aussi programmé une autre rencontre amicale deux jours après celle face à l’USMS, c’est-à-dire le mardi 17 août devant l’équipe du CABBA.

Coup d’œil USMH

13
Un effectif multicolore
s L'effectif se présente scette saison,de l'USMH, sous plusieurs couleurs, avec
des joueurs venant de différentes wilayas et des quatre coins du pays. Il y en a même ceux qui viennent de France, des émigrés qui ont joué dans des équipes de petites divisions françaises. Même si ce n’est pas le cas dans les autres clubs, c'est la région Ouest qui est la plus représentée avec pas moins d'une dizaine d’éléments. On citera, entre autres, Doukha, Mahfoud, Aouamer, Legraâ, Bekara, Demou, Griche, Baouche, Boumechra, Boualem, Hanitser. La région Centre est également représentée par pas moins de cinq éléments, à savoir Limane, Touahri, Zouak, Benayache et Bellat. Par ailleurs, avec un seul élément seulement, à savoir Latrèche, la région Est reste la moins représentée. Pour la région du Sud, ils sont trois éléments à y figurer, Benabderrahmane le libero qui vient de Sidi Aïssa, ville limitrophe située entre le Sud et le Centre du pays. On citera également Djeghbala et Benaï. Quand à Hendou, Belattar et Yachir, tous les trois sont des émigrés. Le premier est un Algéro-Ukrainien. Les deux autres sont des Franco-Algériens. Enfin, le milieu de terrain Gharbi est le seul Kabyle au sein de l’effectif harrachi.

Entre Laïb et Hanitser,

le bras de
fer continue
Malgré l’accord trouvé entre Hanitser et la direction du club pour le renouvellement de sa licence, il n’empêche qu’entre le premier responsable du club et le joueur, le bras de fer se poursuit toujours. En fait, c’est surtout sur le mode de payement d’une partie de la prime de signature du joueur que les deux hommes n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente. Hanitser, qui a déjà perçu son chèque correspondant à son dû antérieur, veut maintenant encaisser cash sa première tranche de signature. Mais comme l’argent n’est pas disponible dans les comptes du club, le président a demandé au joueur de patienter au moins jusqu’à la fin du mois de Ramadhan. Mais voilà que Hanitser a refusé cette proposition. Ne voulant plus vivre de promesses, ce dernier campe toujours sur sa position en réclamant du concret. Si pour tous les autres joueurs de la saison passée, les négociations ont abouti à un accord final et que la plupart ont déjà signé, cela n'est pas le cas de Hanitser qui est rentré dimanche de Aïn Témouchent. Le lendemain dans l’après-midi, il a rencontré Laïb. Ce dernier espérait convaincre Hanitser de patienter encore quelques jours, comme il avait réussi à le faire quelques heures plus tôt avec certains éléments de la saison passée. Finalement, les choses ne se sont pas passées comme il l’avait souhaité. L’attaquant harrachi, qui était accompagné de son manager, n’a pas trouvé d’accord avec Laïb. Les deux hommes ont quitté le bureau quelques minutes seulement après. En exigeant cash sa première tranche de la prime de signature dont le montant tourne autour de 500 millions de centimes, Hanitser n’a pas facilité les choses au président qui s’est retrouvé contraint de rejeter l’idée du joueur. Cela étant, les deux hommes ont convenu de se revoir dans les prochains jours. Selon un dirigeant :

Deux équipes étrangères et un club local pour le tournoi de Lahmar
Comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, la direction béjaouie a décidé de rendre un grand hommage à son défunt joueur, Lahcène Lahmar en l’occurrence, qui nous a quittés le mois d’octobre de l’année passée. La dirigeants des Vert et Rouge ont déjà entamé les préparatifs afin de réussir ce tournoi. Selon nos informations deux clubs étrangers et un autre local seront conviés à prendre part à ce tournoi qui débutera en principe vers le début du mois de septembre prochain. L’entourage du club parle du Club Africain et du RAJA du Maroc entraîné par l’ex-entraîneur de la JSMB, Jean-Yves Chay, et le MCA. Ce sont donc ces clubs qui participeront à ce tournoi en plus du club organisateur, à savoir la JSMB.

«Hanitser ne doit pas oublier qu’il est sous contrat»
Les dirigeants de l'USMH ont été très déçus par la façon d’agir de Hanitser, non pas pour avoir proposé ses services à la JSK, mais surtout pour le jeu auquel il s'adonne pour arriver à son objectif. Interrogé à ce sujet, le premier responsable du club nous dira : «S’il croit qu'en agissant de la sorte, il obtiendra le droit de quitter l'USMH sans avoir obtenu sa lettre de libération, il se trompe. Une chose est certaine, le joueur est très mal conseillé», nous dira ce dirigeant, avant d'ajouter : «Franchement, je crois qu'il est très mal conseillé. A ce jeu-là, c’est lui qui sera le grand perdant», nous a déclaré d'un ton ferme et d’un air menaçant le président du club et de conclure : «Maintenant si vraiment il ne veut plus porter les couleurs de l’USMH, qu’il nous le dise. On pourrait le libérer, mais ce ne sera pas pour moins de deux milliards. Hanitser ne doit pas oublier que l’USMH l’a récupéré alors qu’il vivait des moments très difficiles qui auraient pu compromettre sa carrière. Rien que pour cela, il devra se montrer reconnaissant envers le club de l’USMH.»

Réaménagement dans la structure administrative

Installation d'un manager général

s Nous avons annoncé sdans l’une de nos précédentes éditions que des changements auront lieu dans les structures du club. En fait, cette information n'était pas dénuée de tout fondement puisque c'est Mana, le porteparole officiel du club, qui vient de nous le confirmer. L’ancien premier responsable de l’USMH en l'occurrence, que nous avons interrogé à ce sujet, a tenu à préciser qu'il s'agit de l'installation d'un manager général qui prendra ses fonctions dans les toutes prochaines semaines. «Notre but est de renforcer la structure du club qui aura à sa tête un nouveau directeur». Pour l'instant, aucun nom n'a été dévoilé parmi ceux qui sont convoités par le président Laïb.

Nacer Eddine RATNI

S. Abdelli

Il a joué son premier match amical

Houha
Comme nous l’avons déjà annoncé, le jeune gardien franco-algérien, Abdelatif Houha, qui a réussi ses épreuves à la JSMB, a signé un contrat d’une année en faveur de ce club. Pour rappel, ce gardien, qui n’a joué aucune minute lors des rencontres amicales jouées pas les gars de la Soummam à Tunis à cause d’une blessure aux adducteurs, a joué son premier match, depuis qu’il a débarqué à Béjaïa, face au WARD Skikda mardi dernier. Il a joué pendant trente minutes et a démontré de très belles choses. Mieux encore, il a su comment garder sa cage vierge durant son temps de jeu. Houha nous a affirmé qu’il avait déjà réalisé son premier objectif, celui de convaincre le staff technique, en attendant d’arracher une place dans le onze béjaoui. «Pour moi, mon premier objectif est déjà atteint. Je suis venu spécialement pour subir des tests à la

«Je suis ici pour m’imposer»

«Nous sommes 10 nouveaux et nous nous entendons très bien»
Tout d’abord, donnez-nous de vos nouvelles depuis que vous avez rejoint l’USMH ? Elles sont excellentes, que ce soit sur le plan physique ou moral. La préparation se passe très bien. Je travaille d’arrachepied pour retrouver au plus vite ma forme optimale. L’ambiance est excellente au sein de l’effectif. Ce qui a facilité mon intégration dans ma nouvelle équipe. Cette saison, l’effectif est composé de joueurs venant de toutes les régions, l’entente entre eux prendra un certain temps… Nous les nouvelles recrues sommes au nombre d’une dizaine, mais il y a une parfaite entente entre tout le monde, que ce soit sur le terrain, pendant les entraînements ou en dehors. Aussi, parmi les nouvelles recrues, j’en connaissais déjà depuis belle lurette. A El Harrach, on attend beaucoup de vous en attaque. Que pourriez-vous apporter au club ? Pour l’instant, je ne peux rien promettre. Je dois tout d’abord dire que je ne suis pas encore à 100% de mes moyens. Mais je suis décidé à faire de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance placée en moi par l’entraîneur et les dirigeants harrachis. Pourquoi votre choix s’est porté sur l’USMH et pas une autre équipe ? Vous savez, j’avais une grande ambition de jouer dans un club de Première Division. Ce qui est le cas d’ailleurs pour tout joueur évoluant en division inférieure. L’ambition de gravir les échelons est quelque chose de normal chez tout être humain. Si j’ai choisi l’USMH, c’est parce qu’il s’agit du seul club de Première Division qui donne l’occasion de jouer parmi l’élite du championnat d’Algérie. Vous avez été remarquable lors des rencontres amicales. Du moins, c’est l’avis de tous ceux qui vous ont vu jouer. Qu’est-ce que cela vous fait ? C’est très encourageant pour un joueur de savoir que ses prestations sont bonnes. Par rapport à cela, j’ai déjà une grande envie de travailler pour progresser davantage et gagner définitivement la confiance de tous les Harrachis. Entretien réalisé par Nacer Eddine RATNI

Belattar

Réunion du conseil prévu ce dimanche

s Le président Mohamed sLaïb devra selesréunir ce dimanche avec membres
actionnaires pour débattre de l'avenir du club et la préparation de l'équipe, en prévision de la nouvelle saison sportive qui est déjà très proche. Selon nos sources, des décisions importantes seront prises comme la nomination d’un manager général. Par ailleurs, la proposition du président concernant la poursuite du travail avec la même politique que la saison passée semble avoir eu un écho favorable chez les dirigeants. En d'autres termes, les responsables de l'USMH, assurément satisfaits du bilan de l'équipe la saison passée, privilégient la continuité dans le travail et la stabilité de l'ensemble de ses structures.

JSMB. J’ai réussi à convaincre le staff technique, et c’est déjà ça. Je suis très heureux d’être là. Maintenant, je dois travailler dur afin de m’imposer et mériter une place parmi les titulaires», a-til dit. S. A.

14

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil CRB

La blessure d’Ousserir

Alex signe dans un club de première division russe
Le joueur ivoirien du Chabab, Alex Somian, en fin de contrat et ne pouvant renouvelant son bail au CRB à cause des nouvelles lois de la FAF, a fini par décrocher un contrat dans un club européen et réaliser de ce fait son rêve. Il s’agit d’un club russe qui évolue en première division. A cet effet, son manager a pris attache avec le club de Laâquiba afin de lui récupérer la lettre de sortie du joueur qui lui permettra d’être qualifié dans son nouveau club. Et ce n’est que mardi passé que le CRB a envoyé le sésame à la Fédération russe, après avoir réglé tous les détails de son transfert dans ce club. Selon nos sources, la Fédération russe a saisi la direction du CRB à trois reprises, mais les responsables du club algérois affirment qu’ils n’ont rien reçu. Ce qui a nécessité l’intervention de la FAF pour régler le problème et éviter l’intervention de la FIFA dans ce dossier. Selon nos informations, Alex est resté en contact avec ses camarades qu’il a tenu même à consoler après leur élimination en Coupe d’Afrique contre le club malien Djoliba. Alex a affirmé que le CRB, le club qui lui est devenu cher lui manquera beaucoup, et il restera toujours à l’écoute de ses nouvelles. Ses camarades, de leur côté, ont affirmé que le joueur ivoirien a laissé un vide non pas sur le terrain seulement mais même en dehors du terrain avec ses sorties inattendues.

n’est pas grave

Entraînement aujourd’hui au 20-Août
e gardien Nassim Ousserir n’est pas allé lundi passé au terme de la rencontre amicale qu’a disputé son équipe contre le HAC, pour cause de blessure au niveau du genou. Le portier du Chabab a profité des deux jours de repos accordés par l’entraîneur pour passer des examens approfondis, et se fixer sur la nature de sa blessure. Les résultats ont été rassurants puisque la blessure d’Ousserir n’est pas grave et ne

L
L

suscite pas d’inquiétude. Il a même entamé les soins afin de ne pas perdre plus de temps. Le gardien du CRB a affirmé qu’il n’était pas inquiet, du moment que les résultats sont rassurants et il n’avait même pas recours à une IRM. Ousserir devait donc reprendre le travail hier soir avec ses camarades. D’un autre côté, le portier belouizdadi nous a appris qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle blessure, mais c’est une ancienne blessure qui s’est réveillée suite à la grosse charge de travail qu’il a subi dernièrement. Le repos accordé aux joueurs est

tombé donc à pic, et permettra à Ousserir de se remettre de sa blessure et reprendre les entraînements avec le groupe. Ousserir veut éviter le scénario de Lahmer, Aksas et autres joueurs qui se sont blessés suite à la rencontre contre Djoliba de Mali, et rater le stage de préparation.

«Je reprendrai incessamment»
Contacté par nos soins, Ousserir nous dira qu’il a entamé les soins après s’être assuré de la non gravité de sa blessure,

contractée lors de la rencontre de la Coupe de la CAF contre Djoliba. «Heureusement que ma blessure n’est pas grave. J’ai entamé les soins, et j’espère être guéri le plus vite possible pour reprendre les entraînements avec le groupe incessamment. Mais le plus important dans tout ça, c’est que ma blessure n’est pas grave, et ne nécessite même pas des examens approfondis. C’est une ancienne blessure qui s’est réveillée suite à la grosse charge de travail qu’on a subi lors du stage de préparation», dira-t-il. N. B.

La séance d’entraînement d’aujourd’hui se déroulera en fin de compte au stade du 20Août, en nocturne, comme souhaité par l’entraîneur Gamondi. Après avoir décidé de fermer le stade jeudi et vendredi, la direction du stade a accepté la demande des responsables du Chabab de laisser leur équipe s’entraîner sur le terrain en dépit des travaux de peinture.

La Protection civile au lieu des juniors
Le Chabab devra croiser le fer avec l’équipe de la Protection civile à la demande de celle-ci, dans la soirée de jeudi prochain. Ce qui contraindra le staff technique d’annuler le match prévu le même jour contre les juniors. Le CRB affrontera en amical lundi le NAHD, au stade 20-Août. N. B.

Les dirigeants en colère contre la direction du stade 20-Août
es dirigeants du Chabab sont en colère contre la direction du stade 20-Août. Et pour cause, les travaux entamés au niveau de ce stade ont perturbé le programme spécial Ramadhan élaboré par l’entraîneur Gamondi. En effet, l’entraîneur argentin du CRB a décidé de programmer toutes les séances d’entraînement en nocturne tout au long de ce mois, afin de permettre à ses joueurs d’éviter la chaleur de la journée de ce mois d’août. Mais la direction du 20-Août a informé les Belouizdadis qu’ils ne pourront pas s’entraîner jeudi et vendredi dans ce stade, à cause des travaux de peinture sur la piste qui entoure le terrain. Les dirigeants du Chabab se demandent pourquoi on a attendu tout ce temps pour entamer les travaux alors que l’équipe ne s’est pas entraînée durant toute la semaine passée sur son terrain. En fait, les camarades de Mameri étaient en regroupement à Staouéli et s’entraînaient soit au 5-Juillet, à Zéralda ou à Cheraga. Les responsables belouizdadis ont affirmé qu’il est insensé de fermer le stade pendant deux jours au moment même où leur équipe s’apprête à revenir dans son fief. Cependant, et afin de parer à toute mauvaise surprise, les responsables du Chabab ont décidé de prévenir un autre terrain au cas où il sera impossible de s’entraîner sur au 20-Août. C’est ainsi qu’ils ont prit attache avec les responsables du complexe sportif de la protection civile de Dar El Beïda, qui leur ont donné leur accord. Mais les Belouizdadis devront s’entraîner en diurne, ce qui ne convient pas à l’entraîneur Gamondi qui veut avoir ses joueurs en forme à l’entraînement. s’entraîner ailleurs qu’au 20-Août et en diurne de surcroît. Le premier responsable du club de Laâquiba s’est demandé, à l’instar des autres dirigeants, pourquoi on a attendu le retour du CRB sur son terrain pour faire les travaux. Kerbaj a aussitôt contacté le directeur su stade pour l’informer qu’il n’acceptera pas cette situation. Et selon nos informations, les deux hommes sont tombés d’accord pour que le CRB s’entraîne en nocturne du moment que cela ne gêne pas le déroulement des travaux de peinture, qui se réaliseront pendant la journée.

Aït Ali n’a pas encore signé sa licence
La nouvelle recrue du Chabab, Islam Aït Ali, n’a pas signé encore sa licence bien qu’il ait été présenté à la presse en étant un nouveau joueur du CRB. Selon des sources bien informées, le joueur de l’USMA refuse de signer sa licence alors qu’il s’entraîne régulièrement avec le groupe et a pris part au dernier stage de l’équipe.

Il exige de rencontrer le président
Selon nos sources, Aït Ali a refusé de signer sa licence avant de rencontrer le premier responsable du club et tirer certains points au clair. Aït Ali veut apparemment éviter de revivre le même scénario de la saison passée avec son ancien club l’USMA, qu’il a quitté pour rejoindre le CRB. Nous avons tenté de contacter le joueur, en vain.

Les joueurs divisés
La programmation des entraînements divise les joueurs du Chabab. Certains préfèrent travailler en diurne en dépit de la chaleur, pour accomplir la prière de «tarawih» le soir et rester avec leurs familles ; alors que d’autres préfèrent éviter la chaleur et s’entraîner en nocturne. N. B.

Kerbadj le rencontrera en compagnie de Boukedjane et Bey
En refusant de signer sa licence, Islam Aït Ali se trouve dans le même cas que les deux autres éléments du Chabab, à savoir Khelil Boukedjane et Mahmoud Bey, qui ont refusé de signer leur contrat avant de négocier avec leur président sur le plan financier. Mahfoud Kerbadj compte rencontrer ces trois joueurs afin de trancher la question une fois pour toutes, et pouvoir les qualifier en prévision du nouvel exercice. La prorogation du délai des signatures des licences jusqu’au 30 du mois en cours a rassuré Kerbadj qui veut prendre tout son temps.

Kerbadj refuse que son équipe s’entraîne ailleurs
La décision de fermer le stade deux jours a suscité l’ire du président Mahfoud Kerbadj, qui s’est opposé à l’idée que son équipe aille

N. B.

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Division 1

15
Reprise ce soir
de leurs familles. Pour ceux qui habitent loin, le restaurant de l’équipe sera mis à leur disposition pendant ce mois de jeûne.

ASO

Ali Hadji «Il faut du temps pour retrouver
les automatismes»
miner la préparation sans problème. Quel sera votre nouveau challenge pour le nouvel exercice ? C’est de revenir à ma meilleure forme et d’arracher une place dans l’échiquier de l’entraîneur. C’est le premier challenge pour moi, car il est important de commencer la saison dans l’équipetype. Aussi, la comp étition me permettra d’améliorer mon niveau et surtout mon efficacité devant le but, car pour moi marquer est la meilleure façon de m’améliorer. L’équipe n’a pas joué le moindre match amical, envisage-t-on d’en disputer ? Cela fait deux semaines qu’on travaille et le staff technique privilégie le volet physique. On aura à l’occasion de la 2e étape de notre travail plusieurs rencontres amiComment évaluez-vous ce second stage ? Tout a été parfait, car nous avons pu appliquer tout le programme de l’entraîneur qui a voulu améliorer nos performances physiques après le premier stage. En outre, la présence et la discipline de tout le groupe nous ont permis d’atteindre les objectifs de ce second stage et tous les joueurs se sentent mieux en jambes. L’équipe dispose de quatre attaquants seulement ; serait-ce suffisant ? Comme vous le savez, l’équipe a beaucoup changé cette saison et la direction a fait de grands efforts pour renforcer tous les compartiments. Plusieurs nouveaux joueurs ont été recrutés. Il nous faudra encore un peu de temps pour que les automatismes soient au point. Deux jours de repos sont-ils suffisants pour récupérer ? Pour le moment, on se trouve en pleine préparation. Seulement, le staff technique a jugé utile de nous accorder du repos afin de nous adapter avec le mois de Ramadhan, surtout que les deux premiers jours sont toujours difficiles. On reprendra aujourd’hui le travail en nocturne. Où en êtes-vous avec votre blessure à la cheville ? Je vais très bien merci. J’ai pris tout mon temps pour guérir. Je suis revenu le plus normalement du monde avec le groupe et je travaille sans ressentir la moindre douleur. J’espère pouvoir tercales au menu, c’est-à-dire à l’occasion du stage du Maroc. Le meilleur reste à venir et les joueurs reviendront très forts lors des matchs amicaux pour prouver qu’ils sont en bonne santé. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

coach chéliffien ssLes poulains du Ighil reprendront lors de

Ighil relance la machine

la soirée d’aujourd’hui le travail. C’est ainsi que la première séance en ce mois de Ramadhan se déroulera à 23h au stade Boumezrag et sera consacrée au volet physique. Ce sera l’occasion pour le staff technique de remettre la machine en marche avec un nouveau régime. Tous les joueurs seront au rendez-vous, surtout que l’entraîneur a prévenu tout le monde de la nécessité d’être présent dès la première séance, après 48 heures de repos qui leur a permis de s’adapter avec les nouvelles conditions de travail en ce mois sacré.

de l’ASO est en ssLa directionrétrain de procéder à la novation des appartements des joueurs afin qu’ils ne manquent de rien. L’on a appris que des appartements individuels seront réservés aux joueurs mariés et en colocation pour les célibataires. Ces appartements seront mis à la disposition des joueurs dès la rentrée du Maroc après la fin du Ramadhan. Seul l’entraîneur Ighil a pour le moment bénéficié d’un appartement et d’une voiture.

Les appartements après le retour du Maroc

jeûne, les joueurs trassMalgré lerythme vailleront sur un de deux séances par jour. La première, légère, se déroulera à 18h30 et aura lieu sur le terrain annexe ou dans la salle omnisports du CNFD et ne dépassera pas une heure. La seconde, qui sera plus chargée, se déroulera à 23h au stade Boumezrag et sera ouverte au public qui pourra suivre de près le déroulement du travail.

Biquotidien dès demain

sAprès que la Ligue nationale eut permis sclubs de bénéficier de aux trois autres licences cette saison, la direction du club envisage sérieusement de recruter trois éléments, des attaquants. Il est utile de dire que l’équipe ne dispose que de quatre attaquants de métier. Par ailleurs, Biyaga n’a pas encore rallié le pays. Pour le moment, le président Medouar est en train d’étudier les CV de quelques jeunes joueurs des divisions inférieures pour chercher l’oiseau rare. Mais une source nous a confié qu’il piste les services d’un attaquant émigré dont la venue est prévue dans les heures qui viennent.

Trois joueurs en perspective

séances traslesMalgré lesdedeuxa vail, staff technique envisagé de ne pas effectuer de stage bloqué afin de permettre aux joueurs de se ressourcer auprès

Pas de mise au vert

WAT
Après la signature de Boukhiar, Djemilli et Boulahaïa d’un contrat de deux ans…

La direction a eu finalement le dernier mot !
oulant éviter de voir quelques éléments partir en fin de saison, à l’instar de Djallit, Yalaoui ou Abdelaoui durant l’actuel mercato, la direction tlemcénienne a réussi à convaincre les Chaïb, Djemilli, Boukhiar et Boulahïa de prolonger leurs contrats d’une année «jusqu’en juin 2012», à quelques jours seulement de la date limite de la période des transferts.

V

Les entraînements en nocturne durant le mois de Ramadhan
Après l’annulation du mini-stage bloqué à la forêt de Lala Seti, le coach Fouad Bouali a décidé de programmer les entraînements des équipiers de Tayeb Berramla durant le mois sacré de Ramadhan en nocturne, au stade Birouana, en ayant le privilège de s’entraîner sous les projecteurs, dans un climat assez frais par rapport à la matinée.

Pas de bras de fer au final
Mécontents de la sortie inattendue des dirigeants, les joueurs cités auparavant ne voulaient pas prolonger leurs contrats au départ, après avoir négocié dans un premier temps pour une seule saison, avant l’intervention de quelques sages, qui ont réussi à les persuader de changer d’avis au risque de passer une saison blanche, comme c’était le cas de Tiouli l’an dernier, en évitant de justesse le bras de fer entre les deux parties.

Deux biquotidiens chaque semaine…
Les Bleu et Blanc, qui auront deux biquotidiens chaque semaine, devront donc suer énormément durant le mois de carême, tout en rechargeant les batteries avant le début du championnat et peaufiner davantage la cohésion entre les cadres de l’équipe et les nouveaux arrivés.

… Et deux matchs amicaux aussi
En plus des deux biquotidiens hebdomadaires, nous avons appris d’une source proche du club que la direction, en collaboration avec l’entraîneur Fouad Bouali, est en train d’étudier la possibilité de disputer deux matchs amicaux chaque semaine durant ce mois de jeûne, contre des équipes voisines, sans pour autant connaître leur identité et le planning exact à l’heure actuelle.

Reprise aujourd’hui
Après deux jours de repos accordés par le coach Fouad Bouali, les équipiers de Anouar Boudjakdji devront reprendre le chemin des entraînements, aujourd’hui après la rupture du jeûne, au stade Birouana, durant une séance où le coach widadi devra certainement revenir sur le match nul et vierge enregistré mardi dernier en amical face au nouveau promu de la D2, l’IRBM en l’occurrence. Othmane Riyad Baba Ahmed

16

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil MCO

Entrée fracassante des Hamraoua

MCO 4 - Zidoria 2

Cherif El Ouazzani : «Il nous reste deux aspects à travailler»
bien sûr d’aligner les meilleurs sur le terrain», dira Cherif El Ouazzani au terme de ce premier match amical, avant de révéler : «En tous les cas, on n’a pas un effectif très riche, car il nous manque des milieux de couloir capables de parcourir onze kilomètres dans un match. Nous avons des jeunes comme Bentiba et Aouedj, mais qui manquent d’expérience. Ce qui nous oblige à essayer d’autres variantes en repositionnant quelques éléments.» «Aïssaoui a bien joué, mais c’est le groupe qui m’intéresse» Cherif El Ouazzani n’a pas trop voulu focaliser sur la prestation individuelle de ses éléments, notamment celle de Aïssaoui qui a émergé du lot au cours de ce match. «Il a bien réagi au cours de ce match. Il doit encore prouver ses belles qualités techniques. Il doit aussi perfectionner son travail défensif, car il s’est contenté d’attaquer seulement au cours de ce match», dira le coach oranais avant d’enchaîner : «En ce qui me concerne, je préfère parler du groupe, au lieu d’aborder individuellement la prestation des joueurs.» «Ouamane aura sa chance comme les autres » Concernant le portier Réda Ouamane qui n’a pas joué la moindre minute au cours de cette rencontre, Cherif El Ouazzani a tenu à expliquer : «On ne pouvait pas l’incorporer, du moment que le temps de préparation des autres gardiens de but était plus important que le sien. N’oubliez pas que Ouamane a manqué cinq séances d’affilée. Je pense que nous avons opté le plus logiquement pour le duo Fellah-El Ghoul. Cela dit, Ouamane aura sa chance lors des prochains matchs amicaux. Nous avons trois bons gardiens de but, la concurrence sera omniprésente. On prendra une décision sur leur cas d’un commun accord avec notre entraîneur des gardiens de but, Sbaâ Bachir.» Amine L.

our son premier match amical, le Mouloudia a fait bonne impression en l’emportant face à une équipe de Zidoria qui n’a pas démérité. En effet, les Hamraoua ont réussi à répondre du tac au tac face à des locaux poussés par une frange de leurs supporters présente dans les travées du stade Oussief Omar. Ce sont les Oranais qui ont réussi à ouvrir le score par l’inévitable Daoud Bouabdallah qui est en train de confirmer sa bonne santé. Il faut dire aussi que la passe lumineuse de Aïssaoui a permis à Daoud de se présenter seul face au portier adverse. Les locaux, motivés à l’idée de tenir en échec le Mouloudia, ont su comment remettre les pendules à l’heure suite à un cafouillage dans la surface de réparation permettant à Benmansour d’un

P

réussi, en l’espace d’une minute, tir au niveau des 6 mètres de niveler d’asseoir la victoire Mouloudia. la marque, à cinq minutes du coup Deux buts qui sont se avérés de sifflet de la première mi-temps. comme un coup de massue pour La joie des joueurs de Zidoria a été l’adversaire du jour. Il faut dire que de courte durée puisqu Kechamli les Oranais, bien entreprenants, ont réussira à s’élever plus haut que tout réussi à retrouver ce second souffle le monde pour inscrire un but de la lors de ce premier match tête et permettre aux visiteurs de reamical qui a connu joindre le vestiaire avec ce mince la réduction du avantage. Afin ne pas perturL’équipe score des lober le jeu de son équipe, caux à Cherif El Ouazzani a efdu MCO moins de fectué quatre changeFellah (El Ghoul, 46’) Bedix miments seulement au naoumer (Sebbah, 46’) Briki nutes de coup d’envoi de la se(Boussaâda, 75’), Kechamli (Kaïd, la fin sur conde période. Malun pegré la résistance de 75’), Benattia (Boutiba, 80’) Boukesnalty l’équipe de Zidoria, sassa (Tahar, 46’), Aïssaoui (Hiexécuté les Hamraoua ont chem Chérif, 85’) Aouedj (Tiah, par Zenaréussi à prendre le 65’), Chellali (Chaouch, 46’), gui. large dans le dernier Daoud (Belaïli, 30) quart d’heure lorsque A. L. (Meddahi, 65’) Aïssaoui et Chaouch ont

Aïssaoui, le nouveau catalyseur des Hamraoua
Le Mouloudia d’Oran semble tenir son maître à jouer. De l’avis de tout le monde, Abbès Aïssaoui a été le meilleur joueur sur le terrain avant-hier au stade Oussief Omar. C’est ainsi que l’ancien Harrachi a prouvé tout le bien qu’on pensait de lui en étant l’auteur d’une prestation époustouflante en tant que milieu créateur. N’ayant pas besoin de ce fameux temps d’adaptation, ce dernier a mis d’emblée son talent en exergue. Avec sa touche de balle très raffinée et des passes courtes et rapides, le joueur a donné du tournis à la défense de Zidoria. Il s’entend parfaitement avec tout le monde Voyant Aïssaoui à l’œuvre, on dirait que cela faisait longtemps qu’il jouait au Mouloudia. Le joueur arrivait à trouver ses nouveaux coéquipiers les yeux fermés. Il s’est parfaitement retrouvé aux côtés de Boukessassa et Daoud en première mi-temps. Il a fait autant en seconde période avec les Benattia, Chaouch et Meddahi. Il a été non seulement l’auteur d’une passe lumineuse en première période qui a permis à Daoud Bouabdellah d’ouvrir le score, mais il a donné l’impression d’être très à l’aise dans les quatre coins du terrain. Un talent de buteur en plus En plus de son rôle incontournable au milieu de terrain, Abbès Aïssaoui s’est révélé comme un buteur efficace en seconde période tout en étant derrière le troisième but inscrit par son équipe. En effet, le joueur, qui s’est présenté pratiquement seul face au portier adverse, s’est permis le luxe de le dribbler et mettre tranquillement le cuir au fond des filets. D’aucuns estiment à l’issue de ce premier match amical que Aïssaoui a déjà gagné ses galons de titulaire. Son association avec Daoud, Boukessassa et autre Berradja risque de faire mal en début de saison.

Malgré l’écrasant succès de son équipe mercredi, le coach du Mouloudia a pu détecter quelques insuffisances sur le plan du jeu et au niveau de l’effectif. «C’est, certes, une bonne victoire pour le moral, mais je trouve qu’il nous faut encore du chemin à faire. Après une charge de travail aussi importante, j’ai senti que l’équipe a bien réagi en jouant pratiquement avec le même rythme durant tout le match. Même en seconde période, on a réussi à retrouver notre second souffle. Je suis satisfait, du moment qu’on est à seulement 60 % de nos moyens. Mais il y a des aspects à corriger», dira à la sortie des vestiaires Cherif El Ouazzani Si Tahar, avant d’éclairer : «On doit encore travailler deux aspects : la conservation du ballon au milieu du terrain et l’efficacité devant le but. Cela dit, notre défense est en pleine phase de construction. On est encore à la recherche du duo qui formera l’axe mais aussi des deux hommes de couloir.» «On n’a pas un effectif riche, mais j’ai mon idée sur l’équipe-type» Bien qu’il affirme que son équipe est en plein chantier, Si Tahar pense avoir dans sa tête le onze idéal qui aura pour mission de débuter la saison. «J’ai dans ma tête une idée sur l’équipe type, mais pas à 100 %. Je dois donner une vraie chance à tous les joueurs avant de trancher définitivement. Je tâcherai

Il a sermonné Meddahi
Cherif El Ouazzani était dans tous ses états dans les vestiaires. Malgré le succès et le rendement convaincant de son équipe, le coach du Mouloudia ne s’est pas empêché de faire quelques remarques acerbes à certains de ses poulains. Meddahi a dû décrocher le gros lot lorsque Cherif El Ouazzani lui a demandé sur un ton furieux de bien se comporter et respecter les consignes concernant son positionnement sur terrain. Une remarque qui semble avoir vexé le joueur qui a dû quitter le vestiaire sans avoir pris sa douche.

«Je ne suis pas encore à 100% de mes moyens»
Rencontré à l’entrée des vestiaires, Aïssaoui Abbès reconnaît que son équipe a fait preuve d’efficacité au cours de ce premier mach
Gagner le premier match amical est toujours bon pour le moral, n’est-ce pas ? Je pense qu’il ne faut pas trop se fier au score, car il s’agit tout de même d’un match amical afin d’essayer de retrouver nos automatismes. Je dirai que nous avons un peu les jambes lourdes, car n’oubliez pas qu’on travaille d’arrache-pied en cette période de préparation. Mais le point positif relevé à l’issue de ce match a été la façon de jouer de l’équipe qui un vrai fond de jeu. Même sur le plan de l’efficacité, le MCO a fait bonne impression en inscrivant quatre buts… C’est une bonne chose de marquer autant de buts, même s’il s’agit d’un match amical entre deux équipes en pleine phase de préparation. Le fait de trouver de la sorte le chemin des filets prouve qu’il y a des éléments en attaque très efficaces. Inscrire des buts est la chose la plus importante à n’importe quelle équipe. Je pense qu’il y a une satisfaction à tirer à l’issue de ce match amical. Individuellement, vous étiez le seul joueur à avoir le plus de temps de jeu. Comment vous êtes-vous senti sur le terrain ? Bon, c’était plus un test physique pour moi. Je me suis très bien senti. Je ne vais pas juger ma prestation, car il ne s’agit que d’un match amical. Le plus important est de se montrer performant lors des matchs officiels. Justement, ce match amical démontre qu’on va attendre beaucoup de vous cette saison ? Moi aussi, j’espère être à la hauteur et donner le meilleur de moi-même. Je trouve que toutes les conditions sont réunies pour réaliser une belle saison sous les couleurs du Mouloudia. Je ferai tout pour faire profiter l’équipe de ma petite expérience et de mon savoir-faire. Quel est votre premier sentiment à l’égard de l’équipe ? Je pense que nous possédons une bonne équipe. Et ce n’est pas cette victoire en match amical qui me le fait dire. On doit continuer à travailler de la sorte et je suis convaincu qu’on arrive à réaliser quelque chose de bien. Entretien réalisé par Amine L

Il s’est blessé à la cheville

Djebbari s’oppose au L’auteur du premier but au cours du match MCO/SSA contre Zidoria, Daoud Bouabdallah, n’est pas

Daoud, buteur malheureux

L’ancien allé au terme de la première période. Le vireussef Djebvoltant attaquant du MCO a ressenti quelques Mouloudia, Yo s l’intention de douleurs à la cheville gauche, suite à un contact bari, n’a pa ite avec un défenseur adverse. N’ayant pas voulu rester les bras croisés, su direction du prendre de risques, le joueur a demandé im- au refus de la médiatement à sortir. «Je ne voulais pas prendre club de lui permettre d’innsi le risque de continuer à jouer, car cette blessure rer le MCO/SSA. Ai pouvait bien s’aggraver», dira le joueur en fin tég nt d’apprendonc, l’on vie
de match.

président du

Les lignes téléphoniques des joueurs coupées
La nouvelle direction du club vient de couper les lignes téléphoniques des joueurs, afin de leur remettre de nouveaux numéros aux joueurs ainsi qu’aux membres de l’administration. La direction du club veut aussi contrôler les puces téléphoniques dispersées un peu partout et qui sont au nombre de 60 a-t-on appris.

officieldre qu’il a déposé opposition lement une société contre la nouvelle i, selon du Mouloudia qu tée en lui, n’a pas été mon gleité avec le rè conform ment de la FAF.

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil USMB

17
Après la lourde défaite du Tchad, Ezechiel sera de retour cette semaine
Passeur décisif sur l’unique but de la sélection du Tchad face à la Tunisie, Ezechiel n’a pas pu empêcher la sélection de son pays de sombrer lors de la rencontre comptant pour les préliminaires de la CAN-2012, et cela à N’Djamena même. En effet la «SAO» s’est inclinée face aux Aigles de Carthage sur le score sans appel de 3 à 1.Les buts tunisiens ont été inscrits par El Korbi (9’), Essam Djomaâ (43’) et Benkhalfallah (81’). La réalisation tchadienne fut l’œuvre de Kader Yahia (72’) suite à un caviar d’Ezechiel. Au vu de sa prestation contre la Tunisie, Ezechiel est en pleine forme et cela n’est pas pour déplaire à son entraîneur, Assas. L’international tchadien n’a pas pris part au stage qui s’est déroulé à Hammam Bourguiba car, durant la même période, il était en regroupement avec son Equipe nationale. Son retour à Blida est prévu pour mardi prochain.

Les supporters de l’USMB peuvent rêver

Les nouvelles recrues ont du talent et une folle envie de le montrer !
es supporters blidéens seront et cela n’est pas une surprise très nombreux ce samedi à occuper les travées de Tchaker. Ils sont impatients de voir à l’œuvre ces nouveaux joueurs qui auront à les faire vibrer cette saison. Les échos parvenus de Tunisie, grâce au Buteur, ont déjà mis l’eau à la bouche aux inconditionnels des Vert et Blanc, qui, à coup sûr, n’ont pas raté la moindre information en provenance de Aïn Draham où l’effectif blidéen s’est préparé. Les séances de reprise en Algérie se dérouleront à Mouzaïa et cela ne va pas empêcher des centaines de supporters de l’USMB d’y assister et voir de plus près Belkheir, Bittam et autres Bentayeb. Ce sont là des joueurs qui ont les atouts techniques pour permettre aux supporters de nourrir les ambitions les plus folles. La machine pourrait, car non encore bien rodée et pas tout à fait au point, connaître lors des tout prochains matchs, quelques ratés. Cependant, une fois qu’elle atteindra sa vitesse de croisière, elle risque de faire mal… très mal !

L

Bentayeb et Belkheir, des manieurs de ballon hors pair
Bentayeb et Belkheir sont deux joueurs qui ont émergé du lot lors des tous derniers matchs amicaux disputés par l’USMB. Même si leur mission sur le terrain est sensiblement identique, et qui consiste à donner de l’animation au jeu blidéen, chacun à ses propres qualités. L’ex-joueur du Mouloudia Belkheir est de ces joueurs qui peuvent éliminer deux ou trois adversaires, dans un mouchoir de poche. Il est aussi capable de renverser le jeu et de mettre dans les meilleures conditions ses attaquants, ce qui ne l’empêche pas d’aller au charbon et de défendre quand il le faut. La deuxième bonne surprise est l’ex-joueur du CABBA, Bentayeb. Ce dernier aime plutôt partir de loin, car même s’il est très doué techniquement, il ne rechigne pas quand il faut s’imposer sur le plan physique. Il a marqué deux buts en amical en Tunisie, tout aussi beaux l’un que l’autre, mais totalement différents dans leur conception.Le premier a été inscrit suite à

un lob astucieux et le second, d’une superbe frappe des vingt mètres en pleine lucarne. Si Bentayeb et Belkheir auront le loisir d’étaler leur talent et s’ils se retrouvent sur le terrain, cela peut faire très mal car ce sont là de redoutables manieurs de ballon.

Kherbache, Bittam, Bendjillali et Meguenni veulent conquérir Blida
Il y a fort à parier que ces quatre éléments ne seront pas tous alignés lors de la première journée de championnat car il ne peut pas y avoir plus de onze joueurs dans une équipe. Ceux d’entre eux, qui se présenteront à l’appel de l’arbitre, vont montrer ce qu’ils savent faire. Il y a d’abord Bendjillali qui évolue d’habitude à la pointe de l’attaque. Assas va sûrement le ménager pour ce premier match, car il vient tout juste de relever d’une blessure. Quand il aura totalement récupéré et si on lui donne sa chance, il sera par la

suite très difficile de le déloger de l’équipe-type. Meguenni pourrait connaître son baptême du feu dès le premier match. Il aura à occuper le couloir gauche et sera d’une grande utilité à l’équipe. Kherbache a conquis sa place sur le flanc droit de la défense et c’est avec une grande curiosité que l’on attend sa prestation, en compétition officielle. Il y a enfin le transfuge du CABBA, Bittam, qui pourrait être préféré aux autres postulants au poste de milieu récupérateur et dans ce cas, il pourrait réussir ce véritable examen de passage que représente la rencontre de reprise du championnat. De toutes les façons, tout ce beau monde n’a qu’une seule idée en tête, conquérir les cœurs de ces dizaines de milliers de fans qui attendent beaucoup de bonnes choses de la part de ces garçons qui pour une raison ou une autre ont posé leurs valises du côté de la ville des Roses. Slimane B.

Assas veut six matchs amicaux
Mokhtar Assas, le coach blidéen nous confiera que son vœu est de voir son équipe disputer au moins six matchs amicaux avant l’entame du championnat. D’ores et déjà, les dirigeants se sont mis à la recherche de sparringpartners avant le début du championnat. Slimane B.

Defnoun «Ne pas rater ce premier rendez-vous avec nos supporters !»
Defnoun nous a dit être confiant pour le championnat et que ceux qui ont montré un certain scepticisme en ce qui concerne l’axe de la défense se trompent. Lui et Zemmouchi sont parfaitement capables de tenir la baraque, affirmera-t-il.
Tout d’abord, dans quel état de forme êtes-vous ? Tout va pour le mieux dans ce domaine. Je ne suis pas très loin du top sur le plan physique et cela suite à l’excellente préparation que nous avons effectuée en Tunisie. Nous avons beaucoup travaillé et notre entraîneur a consacré un gros volume horaire en ce qui concerne ce volet. Nous avons effectué des tests d’évaluation et pour moi, ils ont été très satisfaisants. Vous avez joué la plupart des matchs amicaux aux côtés de Zemmouchi, dans l’axe de la défense. Etes-vous satisfait de vos prestations ? C’est à vous, gens de la presse, et à mon entraîneur de dire si cela a marché ou non. J’ai de mon côté fait de mon mieux. Nous avons encaissé cinq buts en cinq matchs et je pense que deux d’entre eux l’ont été sur des erreurs de marquage, suite à des balles arrêtées. Je m’entends parfaitement avec Abderaouf (Zemmouchi) et il n’y a pas de raison pour que cela ne fonctionne pas en compétition. Il y a des gens qui émettent cependant quelques craintes. Qu’avez-vous à leur dire ? Tout simplement que leurs craintes n’ont aucun fondement. La défense de notre équipe est solide et le montrera en championnat. C’est un mauvais procès qu’on nous fait et je peux vous dire que cela ne va en aucune manière nous décourager. C’est peut-être le départ de Belahouel qui explique ces réticences. Qu’en pensez-vous ? Comme vous dites, Belahouel n’est plus à l’USMB et ce n’est pas pour autant que le club va couler. Moi, je ne vois pas les choses de cette façon. Je ne suis pas ici pour faire oublier tel ou tel joueur. J’ai un rôle à jouer dans l’équipe pour que celle-ci gagne et je me donnerais à fond pour y arriver. Je n’ai ni à douter de mes capacités, ni à perdre confiance, suite à des comparaisons qui n’ont aucun sens. Si j’ai à nourrir certaines craintes, c’est pour d’autres raisons. Lesquelles ? Comme vous le savez, je n’ai pas beaucoup joué, la saison dernière, à cause de ma blessure et la compétition officielle n’a rien à voir avec les matchs amicaux. J’espère entrer très vite dans le championnat et surtout avoir cet influx propre à un match officiel. Pour ce qui est de mes capacités, je suis confiant. Quel sera votre objectif lors de l’exercice à venir ? Le premier est que mon gardien de but n’aille pas aller chercher le ballon au fond de ses filets. Pour cela, nous devons, nous les défenseurs, priver les attaquants adverses de ballon. Il nous faut faire des matchs sérieux. Je me dois aussi, quand l’opportunité se présentera, donner un coup de main aux autres compartiments. Pensez-vous effectuer un bon parcours en championnat ? Nous avons l’intention d’aller chercher des victoires avec toute notre énergie. Nous ne voulons pas que les sacrifices que nous avons consentis depuis près d’un mois partent en fumée. Débuter le championnat par une victoire conditionnera le reste de notre parcours. Sincèrement, je pense que nous avons les moyens de bien débuter cet exercice. Il nous faut cependant nous méfier de toutes les équipes. Justement, parlons de votre équipe. Quels sont ses points forts et ses points faibles ? Je ne vous parlerais, ni de ses forces, ni de ses faiblesses. Je peux seulement vous dire qu’elle a des atouts à faire valoir et qu’elle n’a aucune raison de nourrir le moindre complexe et cela devant aucune équipe. Notre principale force sera l’esprit de solidarité car cette saison, tous les joueurs ont une grande envie de réussir et cela ne sera possible que collectivement. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

18

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Division 1

MCS

Un grand travail attend Rouabah
e MCS vient de boucler ses neuf jours de stage bloqué en Tunisie et, durant ce regroupement, l’entraîneur Rouabah a augmenté la charge de travail, profitant de ce stage pour découvrir les qualités de ses joueurs et les voir à l’œuvre durant les matchs amicaux. Durant ce regroupement, Rouabah est tombé sur la réalité du terrain puisque son équipe n’a pas montré beaucoup de choses et l’effectif a besoin beaucoup de travail afin de se mesurer aux équipes de première division. Quelques joueurs n’ont pas donné entièrement satisfaction. Même sur le plan de la cohésion et la manière de jouer, il y a du pain sur la planche pour Rouabah qui va sûrement faire un rapport détaillé au président Khaldi à l’issue de ce premier stage bloqué.

L

avant le début du championnat.

Le compartiment offensif à l’index
Deux matches joués par le MCS durant le stage bloqué. Les attaquants sont restés muets et l’équipe de Saïda n’a pas débloqué la situation sur le plan offensif bien que le club se soit renforcé par plusieurs attaquants. Même si le MCS a tenu durant 45 minutes face à l’USMAn, la deuxième période il a flanché complètement et n’est pas parvenu à secouer les filets adverses. Face à Jendouba, Rouabah a misé sur cette rencontre pour le réveil des attaquants mais ces derniers étaient encore aux abonnés absents.

Deux matchs sans victoire pour le MCS
Le MCS a clôturé son stage bloqué en Tunisie avec deux matches amicaux, le premier face à l’USMAn, où l’équipe de Saïda a essuyé une sévère défaite de 3 à 0, et la deuxième rencontre face à l’équipe de deuxième division tunisienne de Jendouba. Les poulains de Rouabah se sont contentés d’un match nul et les Saïdis ne sont pas arrivés à secouer les filets de cette modeste équipe. Finalement, le MCS est revenu au pays avec deux matchs amicaux joués et aucune victoire ce qui fait douter cette équipe qui doit revoir sa copie

Vers le renforcement de l’équipe
L’équipe du MCS, qui a terminé la première phase de préparation pour le début de championnat n’a pas beaucoup brillé sur le plan collectif ni celui de la cohésion. Le fait de recruter la majorité de l’effectif a porté préjudice sur le plan du jeu et Rouabah aura devant lui un problème à résoudre durant le mois prochain avant le début du championnat. L’autre problème qui a surgi c’est le niveau de quelques joueurs qui n’ont pas donné de satisfaction, ce qui va obliger la direction à penser à renforcer l’équipe avant la clôture du mercato.

Préparer l’équipe avant qu’il ne soit trop tard
Le MCS n’a pas le droit de rater sa saison car dans les rues de Saïda on ne veut pas revivre le scénario qui a fait que l’équipe est descendue en deuxième division après deux saisons parmi l’élite. Rouabah doit trouver les solutions pour la cohésion et la préparation et surtout régler les erreurs défensives de son équipe et le problème de la stérilité du compartiment offensif avant qu’il soit trop tard. Amar Bensadek

Akkouche et Bousmaha seront prêts
Deux joueurs du MCS, Akkouche et Bousmaha, ont raté le premier stage bloqué qui s’est déroulé en Tunisie. Le premier avait un problème d’adducteurs et le deuxième souffrait de la cheville et, à la fin du stage, ils ont repris les entraînements mais se sont contentés de tours de piste. Nous avons appris que les deux joueurs seront avec le reste du groupe lors de la reprise des entraînements et ils vont intégrer le reste de l’effectif puisqu’ils seront aptes pour la reprise.

Super D2

USB

Bouaziz : «Nous sommes sur la bonne voie»
A travers l’entretien qu’il nous a accordé, le président de la SPAUSB semble confiant en l’avenir. Enfant de la région, Bouaziz Zeribi est entrepreneur de travaux publics. Agé de 51 ans, il est le premier président du club professionnel de Biskra. Rencontré dans les locaux de son entreprise, Bouaziz a bien voulu nous entretenir sur le démarrage de l’USB dans le professionnalisme et sur l’avenir du club.
Depuis votre élection à la tête de la SPAUSB, où en sont les choses ? Dès mon installation au poste de président, j’ai confié aux membres qui m’ont élu des tâches organisationnelles, chacun selon ses compétences. Pourriez-vous nous présenter les membres du bureau qui gèrent le club? Il y a tout d’abord moi-même en tant que président de la SPA-USB, Saou Brahim que nous avons désigné comme manager du club. M. Rahal Abdelwahab, ancien président du club et cadre de Sonatrach dont les capacités organisationnelles ne sont plus à démontrer. Il aura à instaurer des bases administratives pérennes pour le club, car c’est malheureux de le dire, à notre arrivée on n’a rien trouvé même pas le moindre équipement pour les seniors. Par ailleurs est-il concevable que le club n’ait ni siège, ni adresse, ni même un numéro de téléphone depuis sa création ? Il y a également au sein de notre équipe un enfant de l’US Biskra, à l’origine de l’accession historique en Division1, l’ancien président Ali Houhou. Sa sagesse et ses capacités à gérer des situations spécifiques au monde sportif seront d’un grand apport pour le club. Mekihel s’il veut bien est le bienvenu pour compléter cette famille. Avez-vous désigné le lieu de votre futur siège ? Nous allions louer un autre local mais M. le wali que nous remercions pour toute l’aide qu’il nous apporte, nous a proposé de temporiser pour nous attribuer un local à la mesure de notre club qui servira de siège. Une chose est sûre, avant la fin de cette saison l’USB aura un siège. L’effectif qui défendra les couleurs du club est-il cerné ? Pour cela le manager Saou et le coach Mechiche sont mieux placés que moi pour en parler. Mais je peux vous dire que nous protégerons le plus d’enfants du club de la déperdition. Nous n’allons pas renvoyer nos jeunes joueurs pour ramener d’autres qui auraient le même niveau technique. Nous sommes à la recherche de 5 ou 6 éléments d’expérience qui devraient encadrer les joueurs du cru et aptes à apporter un plus. On croit savoir que vous auriez des ennuis de trésorerie… Quel est le club qui n’en a pas aujourd’hui ? Comme les autres SPA, en attendant que la FAF vire aux clubs l’argent promis, on tente par nos propres moyens de débloquer cer-

JSMS
Divergences autour d’une convention
Invité par l’OPOW A. Bouteldja, afin de signer une convention permettant au club l’utilisation de l’infrastructure la saison 2010/2011, les dirigeants du club ont jugé le montant des prestations de l’OPOW trop élevées par rapport aux commodités insuffisantes pour permettre à l’équipe de bien se préparer pour la compétition. Les dirigeants n’ont pas encore signé la convention, préférant attendre que le directeur de l’OPOW rentre de son congé pour leur faire d’autres propositions.

Avance sur salaire pour les joueurs
taines situations, mais il n’y a rien d’alarmant. Les joueurs locaux, que je remercie particulièrement pour leur maturité, ont compris que cette saison ils doivent réagir en professionnels. Ils ont perçu comme les nouveaux une avance sur salaire et le travail de préparation se poursuit sans problème. Avez-vous un message à transmettre aux supporteurs ? Je lance un appel aux supporteurs pour qu’ils s’unissent derrière le club et qu’ils nous apportent leur soutien. Nous démarrons une première année professionnelle et certaines difficultés pourraient se présenter en cours d’exercice, donc je leur demande d’être compréhensifs. Par ailleurs je voudrais signaler que l’association des supporteurs est autonome, elle n’est pas actionnaire au sein de la SPA. Elle devrait coordonner ses efforts pour encadrer les fans et leur inculquer l’amour des couleurs dans le fair-play et le respect de l’éthique sportive. Entretien réalisé par T. Serouta Une source émanant de l’administration du club fera savoir que plusieurs joueurs qui ont signés leurs nouveaux contrats pour la saison viennent de percevoir des avances sur leurs salaires. A noter que les saisons précédentes les joueurs percevaient une première tranche de la prime de signature, ce qui n’est plus en vigueur avec les nouveaux statuts élaborés par la FAF.

Reprise samedi avec les éléments officiellement retenus
Après un repos de trois jours permettant aux joueurs de passer ce début du mois de Ramadhan avec leurs familles, l’équipe reprendra du service ce samedi. Seuls les éléments retenus officiellement pour défendre les couleurs du club seront présents. Des matchs amicaux sont prévus pour la deuxième quinzaine du Ramadhan. Hafiane Mohamed Lamine

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil Équipe nationale

19

Eto’o «Prêt à faire mieux que
vec l'arrivée d'un nouvel entraîneur, Samuel Eto'o a pour objectif de jouer plus près du but pour la saison qui arrive et de moins se sacrifier comme la saison dernière. Il révèle son état d'esprit et ses objectifs pour cette nouvelle saison lors d'une interview qu’il a accordée à un journal italien.

la saison passée» A

Club actuel : Int Numéro : 9 uel Nom complet : Sam Eto'o Fils é: Nationalit camerounaise Date et lieu de naissance : 10 mars 1981 à Nkon (Cameroun) Taille : 1m80 Poste : attaquant l Parcours professionne 1997-1998 → CD Leganés 28 (3) l 1998-Jan. 1999 Rea Madrid CF 1 (0) → Jan. 1999-Jui. 1999 Espanyol 0 (0) Real 1999-Jan. 2000 Madrid CF 6 (0) → Jan. 2000-Jui. 2000 RCD Majorque 13 (6) 2000-2004 RCD Majorque 144 (61) 2004-2009 FC Barcelone 199 (130) Depuis 2009- Inter Milan 48 (16) ipe Sélection(s) en équ nationale Depuis 1997Cameroun 96 (46)

hie Biograper Milan

pe Vainqueur de la Cou D d'Espagne 2003 (RC Majorque) ue Vainqueur de la Lig 6 et des champions 200 ) 2009 (FC Barcelone Champion d'Espagne (FC 2005, 2006 et 2009 Barcelone) Coupe Vainqueur de la d'Espagne 2009 (FC Barcelone) Vainqueur de la Supercoupe d'Espagne 2005 et 2006 (FC Barcelone) ue Vainqueur de la Lig 0 des champions 201 (Inter Milan) 0 Champion d'Italie 201 (Inter Milan) pe Vainqueur de la Cou d'Italie 2010 (Inter Milan) e Champion olympiqu 2000 (Cameroun) pe Vainqueur de la Cou s d'Afrique des Nation 2000 et 2002 (Cameroun) Finaliste de la Coupe s en d'Afrique des Nation 2008(Cameroun) des Finaliste de la Coupe 3 Confédérations en 200 (Cameroun) Meilleur buteur de un A l'histoire du Camero avec 43 buts en 92 sélections

Palmarès

Samuel, est-ce vrai que vous avez dit le mois dernier que vous pourriez être sélectionneur du Cameroun dans le futur ? J'ai dit que je pourrais devenir entraîneur, je n'ai pas parlé du Cameroun en particulier. Cette idée ne me quitte pas parce que j'ai eu la chance d'avoir beaucoup de bons professeurs. Le dernier était Mourinho. Est-ce vrai qu'il voulait vous emmener avec lui au Real ? Je ne sais pas. «Je ne sais pas» ça ne veut pas dire «non»... Aujourd'hui, je suis à l'Inter. Je suis ami avec les tifosi de l'Inter et c'est la seule chose qui compte. Je dis que je ne sais pas parce que j'ai appris lors de ma carrière que tout peut arriver dans le football. Je n'aurais jamais pensé quitter le FC Barcelone par exemple. Surtout à cause de votre avant-dernier entraîneur, Pep Guardiola ? Je n'ai jamais eu de problèmes avec lui. Peut-être en avait-il avec moi. Je ne sais pas. Qu'avez-vous pensé lorsque des rumeurs ont circulé sur une éventuelle arrivée de Guardiola à la place de Mourinho ? Je pense qu'il aurait été très important pour l'Inter. Je pense qu'avec Pep, l'Inter aurait eu l’un des meilleurs entraîneurs au monde.

Mais ce fut finalement Benitez... Je l'ai connu quand j'avais 17 ans. Quelques années après, il m'a appelé pour avoir des renseignements sur un joueur camerounais, Kalla. Une belle preuve de confiance non ? Peut-on donc dire qu'Eto'o sera d'une aide spéciale pour Benitez ? Si ça aide Benitez, ça aide l'Inter. En tout cas, je ferai tout pour l’être, parce que Benitez le mérite. Il pourrait vous positionner plus en avant cette année ? J'ai parlé avec l'entraîneur. Je veux et je penserai toujours à ce qu'il y a de mieux pour le groupe, mais je veux également penser à ce qui peut être le mieux pour moi. Je lui ai expliqué que l'Inter m'avait recruté pour pouvoir marquer. Je peux défendre, je peux faire beaucoup de choses, mais je dois aussi marquer. Benitez est doué, il trouvera le moyen de ne pas me mettre trop loin du but et trouvera aussi le moyen de pouvoir faire marquer des buts à tous les attaquants. Pour un attaquant, c'est primordial de marquer, j'espère donc ne pas jouer loin de la surface. Est-ce que ce sera plus facile pour vous avec lui ? Ce sera plus facile pour moi car maintenant, j'en connais plus sur ce groupe et sur le championnat ita-

lien. Mais la chose la plus importante est que cela soit plus facile pour lui. Benitez a des idées claires, de l'assurance et des secrets pour motiver le groupe. Tout dépendra de ce que l'équipe va faire et de la façon avec laquelle elle fera ce que le coach lui demandera. Vous lui avez cependant demandé de reprendre votre vraie place, celle d'attaquant axial. Pourriez-vous encore jouer dans un système en 4-2-31? Benitez sait ce qu'il a à faire. On ne m'a pas demandé d'arrêter de courir, je ferais ce qu'il faut quel que soit mon rôle. Cependant, je pense que je peux apporter plus en jouant comme attaquant axial. Je lui ai dit que j'aimerais jouer plus près des buts parce que le vrai Eto'o joue toujours pour marquer des buts et cela depuis 13 ans que je suis professionnel. Peut-on donc dire que l'on a pas vu le vrai Eto'o la saison dernière ? Oui, on a vu Eto'o à un grand niveau mais en étant sur le terrain d'une manière de jouer qui n'est pas la sienne. J'ai fait les sacrifices que Mourinho m'avait demandés. Donc le moment est venu pour vous de dire stop, plus de ça ? Je ne suis jamais allé sur le terrain avec un état d'esprit

négatif. Si vous commencez à penser ainsi, ça ne va rien vous apporter. Quels objectifs avez-vous pour cette nouvelle saison? De faire beaucoup mieux. Moi et l'équipe formons un très bon groupe et nous pouvons faire encore mieux que ce qu'on a pu réaliser jusqu'ici. Il faut que l'on soit encore plus ambitieux, tout en respectant l'adversaire. J'ai vraiment hâte de commencer cette saison et surtout de marquer des buts. Quand je ne marque pas, je dors très peu la nuit. (Ndlr, il sourit) Qu'attendez-vous de cette nouvelle Inter ? Qu'est-ce qui change avec Benitez ? J'en ai parlé avec lui justement. Nous voulons exercer un pressing plus intensif au niveau de la surface de réparation adverse, c'est une bonne chose pour les attaquants, car on pourra être plus dangereux et on aura beaucoup plus d'occasions. Vous êtes-vous fait une idée sur vos coéquipiers ? J'ai la chance de faire partie d'un excellent groupe et j'ai en effet eu la chance de bien m'entendre avec tous mes coéquipiers, notamment avec Diego et Wesley avec qui j'ai joué en attaque, mais aussi Mario, qui a toujours fait de bonnes choses quand il a joué, et également avec Quaresma, les fois où il a pu jouer. Mais le

plus important, c'est l'ensemble du groupe. Qu'espérez-vous à l'Inter cette année ? Nous essaierons de faire de bonnes choses, comme l'an dernier. Ce ne sera pas facile mais nous allons essayer. Nous allons même essayer de faire encore mieux ! Vous devez vous sentir mieux après une telle saison? Ce fut la meilleure saison de ma carrière, car j'ai fait ce que j'ai pu dans une position qui n'était pas la mienne. Combien de buts avezvous marqué ? Je ne sais pas combien j'en ai marqué, je vous le jure. 16 toutes compétitions confondues : c'est peu ? Si c'est peu ? C'est trop peu. Si je ne marque pas au moins 25 buts, je ne compte pas combien j'en mets. Mais celui à Londres en vaut bien au moins cinq, non ? Vous savez quel est le seul but de la saison dernière qui est mémorable selon moi ? C'est la bicyclette contre Livorno, car j'avais déjà marqué beaucoup de façons différentes dans ma carrière, de la tête, de l'oreille, de la main, en étant assis, mais jamais de retourné acrobatique comme celui-là. Avez-vous été jaloux de Milito ? Jamais. J'étais heureux pour lui et pour l'Inter. Cha-

cun de nous a un rôle différent à jouer, le sien était de marquer des buts, le mien était de lui donner le ballon. Après avoir marqué lors de deux finales victorieuses de Champions League, avez-vous pris moins de plaisir lorsque vous avez vu Milito marquer ses deux buts lors de la finale à Madrid ? C'est une blague ? Ce soir-là, j'ai gagné ma troisième Champions League avec deux clubs différents, je n'ai pensé qu'à ça et pas au fait de ne pas avoir marqué. Encore deux Champions League pour la suite ? Ce n'est possible que si nous restons humbles, très humbles. Et six trophées en un an ? Je n'ai pas pu le faire avec Barcelone, car je suis parti à l'Inter. Mais maintenant, je peux le faire avec l'Inter, car je suis resté ici. Un mot sur Balotelli ? Mario a un énorme potentiel, mais il doit encore faire ses preuves. S'il pense que le fait de quitter l'Inter est la meilleure solution pour lui, il a donc raison de partir. C'est le football après tout. Serait-ce pire de perdre Maicon ? Maicon est un joueur essentiel pour n'importe quelle équipe du monde. L'Inter a de la chance de l'avoir.

20
Chelsea

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil International Fabianski veuttoujours été le titulaire être point faible d’Arsenal. Le poste de gardien du but à
Arsenal
Depuis le départ de David Seaman, ni Jens Lehmann, ni Manuel Almunia n’ont vraiment été à la hauteur. Éternel doublure depuis son arrivée chez les Gunners en 2007, Łukasz Fabiański a confié sur le site uefa.com qu’il espérait enfin avoir sa chance cette saison : «Je pense que je suis assez bon pour jouer régulièrement en Premier League.» Malgré des prestations rarement convaincantes la saison dernière, le joueur de 25 ans reste optimiste : «J’espère que ça va être la saison de ma révélation, je veux devenir n°1 à Arsenal.» Fabianski ne doit pas être au courant qu’Arsène Wenger recherche activement un nouveau gardien...

Angleterre

30 ME pour Neymar ?
Est-ce le but inscrit par Neymar lors de sa toute première sélection avec le Brésil qui presserait Chelsea d'accélérer ? C'est tout à fait possible. Un jour après les débuts tonitruants du prodige de Santos en Seleçao, les Blues seraient sur le point de proposer 30 millions d'euros au club paulista pour s'attacher les services du jeune attaquant de 18 ans, révèle le Times.

Les Rangers
essaient Barazite
Apparu à une reprise en Championnat avec Arsenal (durant la saison 2007-2008), Nacer Barazite est actuellement à l'essai chez les Glasgow Rangers. Il a d'ailleurs participé à la rencontre amicale face à Glentoran (1-2), ce mardi, qui a vu les Ecossais être dominés par les Nord-Irlandais. Agé de 20 ans, ce milieu de terrain néerlandais pourrait être prêté toute la saison afin de s'aguerrir davantage aux joutes du plus haut niveau.

Wolfsburg

Avant et après le laborieux succès anglais face à la Hongrie, mercredi à Wembley (2-1), Fabio Capello a déclaré qu'il ne comptait plus sur David Beckham, le Spice Boy aux 115 sélections, record national pour un joueur de champ. «Un peu âgé», «besoin de nouveaux joueurs»... Le technicien italien a fermé la porte à un retour du milieu offensif des LA Galaxy, évoquant même un futur match hommage au joueur de 35 ans «pour dire au revoir et merci beaucoup aux supporters». Seul petit problème: Capello a reconnu qu'il n'avait pas prévenu Beckham de ses déclarations, une désinvolture qui lui a valu une réplique de l'agent du joueur sur la BBC : «Pour votre information, il n'y a pas eu de discussion sur un renoncement à la sélection. David Beckham sera toujours disponible pour son pays quand il sera remis de sa blessure, et si besoin, il sera là».

Capello ne veut plus de Beckham

David Luiz pour succeder à Carvalho

du grand Passer du statut d’inconnu l’espace de quelques mois, football européen en espoir du a. re connue par Eljero Eli voilà la formidable histoi mbourg et des PaysHa Brillant sous le maillot de nombreuses écuries il de Bas, l’ailier a tapé dans l’œ isé par la Juventus urt du Vieux continent. Co rlandais serait aunational née Turin, l’inter papiers de Wolfsburg, à jourd’hui dans les petits ational. Ainsi, le club alen croire Voetbal Intern la coquette somme de ner lemand serait prêt à alig aire au plus vite. Un tel 15 M€ pour conclure l’aff i faire réfléchir. cas de quo montant a en tout

le 15 M€ pour s’offrir lia E très courtisàé ui de grand public cel

Gerrard proche de raccrocher Les deux buts qu'il a mis
mercredi soir contre la Hongrie (2-1), Steven Gerrard n'a failli jamais les inscrire. En effet, le milieu de Liverpool et de l'équipe nationale d'Angleterre a révélé avoir été proche de mettre un terme à sa carrière internationale après l'élimination en 8es de finale du dernier Mondial (face à l'Allemagne, 1-4). «Je ne vais pas vous mentir, au moment où nous avons été sortis de la Coupe du monde, dans la tête, il était très dur d'être un joueur anglais. Alors oui, l'idée d'une retraite m'a traversé l'esprit par moments. Mais j'ai rapidement changé d'avis et j'ai finalement décidé de rester», a confié Gerrard selon Sky Sports News. Une sage décision.

Ricardo Carvalho tout juste parti au Real, Chelsea s’est déjà mis en tête de lui trouver un remplaçant. Le coach italien des Blues, Carlo Ancelotti, serait, selon le Daily Mail, intéressé par David Luiz, défenseur central du Benfica. D’après le journal britannique, Chelsea serait prêt à claquer 30 M€ pour le stoppeur brésilien de 23 ans. Carvalho n’a lui rapporter que 8 M€…

Un intérêt pour Heinze
Espanyol

Le défenseur de l'Olympique de Marseille, Gabriel Heinze (23 ans, 27 matchs en Ligue 1 en 2009-2010, 4 buts), serait sur la liste d'un de ses anciens partenaires sur le terrain. Selon RMC, l'entraîneur de l'Espanyol Barcelone, Mauricio Pochettino, aurait fait de l'Argentin sa priorité en défense centrale. Toutefois, le salaire mensuel de 470 000 euros brut perçu par l'ancien Parisien ne serait pas raisonnable financièrement pour le club esManchester United pagnol. En cas d'échec, l'Espanyol s'orienterait alors vers l'ancien Stéphanois, Pape Manchester United mise sur l'avenir. Le club de Sir Diakhaté Alex Ferguson vient d'engager un jeune attaquant portugais (20 ans), Tiago Manuel Dias Correia dit «Bebe». Le site officiel du club a confirmé la nouvelle. Liverpool Le Lusitanien rejoint les Red Devils pour cinq ans et contre 8,5 millions d'euros. Laissé libre il y a seulement cinq semaines par l'Estrela Amadora (D3 portuAprès plusieurs semaines de négociations, Christian Poulgaise) qui n'arrive plus à payer ses sen a quitté la Juventus Turin pour s'engager avec Liverpool. joueurs, Bebe s'était engagé au Vitoria Désiré par Roy Hodgson chez les Reds et prié par Luigi Del Guimaraes (D1 portugaise) pour les Neri de partir, le milieu de terrain international danois de cinq prochaines saisons. C'est donc sans 30 ans rapporte 5,5 millions d'euros à la Vieille Dame avoir joué une seule fois en Liga Sagres (auxquels pourront s'ajouter 1,2 millions qu'il effectue le grand saut en Premier League. d'éventuels bonus). La durée du Après avoir passé sa vie dans la rue, et joué lors du Mondial des sanscontrat n'a pas été communiabri, Bebe (1,90m, 75 kg) avait été remarqué par Carlos Queiroz, qui quée. l'avait alors recommandé à Alex Ferguson. Selon Le club de la Mersey espère Marca, le Real Madrid était égaobtenir la qualification de l'anlement sur les rangs. cien joueur de Schalke 04 et PSG du FC Séville pour son premier match de Championnat, dimanche contre Arsenal (16h00 à Anfield). L'arrivée de r du Paris Saintdu côté d'Arsenal, le défenseu Annoncé ans, 1 apparition en Ligue 1 Poulsen pourrait permettre à Germain Mamadou Sakho (20 res cet été. n) ne devrait pas rejoindre Lond Javier Mascherano de faire ses cette saiso ucun contact ur affirme qu'a Selon RMC, l'entourage du joue valises. L'Inter Milan et le FC central et les Gunners. Le n'a eu lieu entre le défenseur le club de la Barcelone sont sur les rangs sous contrat jusqu'en 2012 avec Parisien est une offre de prolongation. pour accueillir l'Argentin. capitale et attendrait toujours

Sir Alex tient son nouveau C. Ronaldo

Bayern Munich

Ribéry en met plein la vue à Bolt

Poulsen a signé

Pas de contact entre Sakho et Arsenal

ulter De passage à Munich pour cons hrt, le Docteur Hans Müller-Wohlfa médecin du Bayern, le sprinter nné Usain Bolt s'est dit impressio par Franck Ribéry. Le joueur a mis français du club bavarois en ïcain, plein la vue au champion jama iratif devant sa vitesse et sa adm conduite de balle. «Ce qu'il fait les quand il se lance dans ses dribb », a et slaloms est impressionnant déclaré Bolt à l'issue d'une et opposition entre les joueurs ich, l'encadrement du Bayern Mun uipe des propos rapportés par L'Eq de jeudi.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Coup d’œil International
Juve Barça

21

Iniesta ou l'incarnation du collectif

Accord trouvé avec Wolfsburg pour Diego
Le milieu de terrain offensif de la Juventus Turin, Diego (25 ans, 33 matchs et 5 buts en Serie A en 2009/2010), se rapproche de Wolfsburg. Selon le quotidien allemand Bild, les deux clubs seraient parvenus à un accord autour de la somme de 16 millions d'euros. L'international brésilien avait coûté 26 millions d'euros à la Juve l'été dernier… Un an seulement après avoir posé ses valises dans le Piémont, l'ancien joueur du Werder Brême devrait donc déménager de nouveau, à condition de trouver à son tour un accord avec les dirigeants de Wolfsburg. Diego demanderait un salaire compris entre 6 et 7 millions d'euros !

Malgré son but décisif inscrit en finale du Mondial sud-africain, Andres Iniesta (26 ans, 29 matchs de Liga en 2009-2010, 1 but), fidèle à ses principes, rechigne toujours à ramener la couverture à lui. Interrogé sur ses objectifs individuels en vue de la saison à venir, le héros de la Roja a une nouvelle fois fait montre d'un altruisme déconcertant. «Mes objectifs personnels sont ceux du collectif, du club. Remporter des titres, c'est ce qui te rend heureux, ce qui rend le public heureux et ce dont on se souvient, ce qui reste. Les choses individuelles ne m'intéressent pas. Ce qui m'importe c'est que le Barça remporte tout et que nous soyons tous contents», a affirmé le chef d'orchestre catalan, relayé par L'Equipe. Le bougre serait presque prêt à refuser le Ballon d'Or qui pourrait lui être attribué d'ici quelques mois.

Une idée pour recruter Robinho

A la lecture du quotidien calatan Sport, on apprend que le FC Barcelone aimerait toujours incorporer Robinho (26 ans, 11 matchs au total avec Santos en 2010, 6 buts) dans l'effectif de Josep Guardiola. Les dirigeants des Blaugrana auraient même trouvé une solution pour éviter de devoir dépenser une somme trop importante. En effet, ils proposeraient dans la balance Zlatan Ibrahimovic (28 ans, 29 rencontres de Liga la saison passée, 16 buts) à Manchester City. Problème : l'attaquant suédois a dit de façon ferme et définitive qu'il a envie de rester en Espagne cette saison. Néanmoins, le joueur scandinave a également ajouté qu'une expérience en Premier League ne serait pas pour lui déplaire, bien au contraire...

Anderlecht

Real Madrid

Fulham

Trois cibles pour Senderos une place absent six Le Real Madrid recherche activement un bumois teur supplémentaire capable de
concurrencer sérieusement Gonzalo Higuain, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo, même si ce dernier n'est pas vraiment un pur attaquant de pointe. En plus de Romelu Lukaku, les Merengue seraient également sur les traces de trois joueurs qui ont disputé le Mondial en Afrique du Sud. A en croire le journal El Mundo Deportivo, les dirigeants de la Casa Blanca apprécieraient les Uruguayens Diego Forlan (31 ans, Atletico Madrid) et Luis Suarez (23 ans, Ajax Amsterdam) sans oublier l'Allemand Miroslav Klose (32 ans, Bayern Munich).

La malédiction se poursuit pour Philippe Senderos. Le défenseur suisse, qui s'était blessé à un orteil lors de la Coupe du monde, a à peine eu le temps de reprendre l'entraînement avec Fulham, son nouveau club, avant de se blesser à nouveau gravement. L'ancien Gunner souffre ainsi d'une rupture partielle du tendon d'Achille, et sera absent durant environ six mois. Il consultera en Finlande le même chirurgien que David Beckham, qui avait souffert de la même blessure au mois de mars.

Le jeune attaquant belge d’Anderlecht suscite l’intérêt des plus grands clubs d’Europe. Parmi les plus attentifs se trouve le Real Madrid qui aurait, selon Marca, proposé 20 M€ pour le joueur. Si l’offre est alléchante, le père du phénomène préfèrerait que son gamin continue son apprentissage au pays. «Cela fait évidemment plaisir que le Real Madrid et un entraîneur comme José Mourinho s’intéressent à Romelu. Moi, je n’ai pas parlé avec aucun club. Nous faisons entièrement confiance à Christophe Henrotay. Le plus important est que Romelu termine d’abord ses études. Il a encore une année à terminer et il aura ensuite tout le temps de jouer à l’étranger», estime Roger Lukaku, le père de l’attaquant.

A seulement 17 ans, Romelu Lukaku est déjà une star

Inter Milan

Maicon fait encore des siennes
Maicon ne Le latéral brésilien Madrid. viendra pas au Real a Blanca, Convoité par la Cas José l’ancien protégé de rtant Mourinho donne pou maux de tête toujours autant de ter Milan. à la direction de l’In ique en riere Dello Sport ind Il Cor t que l’international effe r son contrat auriverde entend voi par à la hausse. Frustré être revu , Maicon son transfert avorté moins de 6 réclamerait ainsi pas d’euros de M€, soit un million actuel. plus que son salaire

Lyon

Bastos ne partira pas !mettre Les rumeurs allant bon train, l'Olympique Lyonnais préfère
les choses au clair. Le club de Jean-Michel Aulas, par le biais d'un communiqué, a ainsi indiqué que Michel Bastos, fortement courtisé (Inter Milan) depuis sa bonne Coupe du monde, ne quitterait pas les bords du Rhône : «L'Olympique Lyonnais tient à préciser que l'international brésilien Michel Bastos restera au club et qu'il n'est donc pas question de son éventuel transfert, contrairement à certaines rumeurs actuelles.» Surtout que le milieu offensif gauche fait partie des cadres sur lesquels l'OL compte s'appuyer tout particulièrement pour réussir une grande saison, tant dans les compétitions françaises qu'en Champions League. Les courtisans sont prévenus.

Weder Breme

Ozil vaun peu partout en Europe mais Mesut Ozil designer au Real On l’a annoncé
vrait finalement rejoindre le Real Madrid. Et ce dès cette année. Selon As, l’attaquant allemand s’engagera pour cinq ans. Le quotidien ne précise pas le montant du transfert mais le Werder est prêt à laisser partir son joueur pour 16 millions d’euros. Ozil devait initialement rejoindrele club dès 2011 et la fin de son contrat. Face aux offres du Barça et de Manchester United, le club madrilène a décidé d’accélérer la procédure pour s’offrir l’attaquant qui manquait à Mourinho. Une bonne nouvelle pour les Merengues, un peu moins pour Karim Benzema.

OM

Champion de France en titre, l'Olympique de Marseille s'est incliné à domicile face au Stade Malherbe de Caen (1-2) à l'occasion de la première journée de Ligue 1. S'il veut dédramatiser la situation, Guy Stéphan estime que les vélléités de départ de Mamadou Niang (30 ans, 1 match de Ligue 1 en 2010/11) sont une des causes principales de cette défaite. «On a fait une préparation intéressante qui s'est plutôt bien terminée avec la Trophée des Champions. Mais cela s'est dégradé par la suite surtout du fait de l'offre de Fenerbahçe qui a déstabilisé Mamadou Niang et le groupe car Mamadou est le capitaine, c'est un joueur important. Quelques joueurs sont en instance de départ et le recrutement prend un peu de retard. Cela nous met dans le doute mais il ne faut rien exagérer, ce n'est que le premier match, il faut travailler s'améliorer et progresser en attendant de nouveaux joueurs», a confié l'adjoint de Didier Deschamps sur l'OMTV.

le cas Niang aurait destabilisé le groupe

22
LA

Le Buteur n° 1294 Vendredi 13 août 2010

perle

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom ante@lebuteur. jeux-s

Sudoku n° 746 Sudoku n° 146
4 9 5 3 5 3 1 2 9 4 5 6 2 9 8 7 9 1 8 2 6 7 9 6 4 1 8 5 8 3 6 1
Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

«Le veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints»

C QCM
Pourquoi dit-on ''ça va prendre 107 ans'' ?
abcC'est une publicité détournée pour une voiture La guerre de cent ans a en fait duré 107 ans La construction de NotreDame de Paris a duré 107 ans

Charade
Mon premier est le célèbre peuple d'Attila le barbare. Mon deuxième est la valeur rattachée à un objet. Mon troisième parfume à merveille le thé. Mon tout est indispensable dans un bureau.

8 9 4 3

LS V
eaviez-

ous ?

Pourquoi dit-on qu'on utilise la ''langue de bois'' ?

ME T L A N R O U M E R G
éli Débusquez 2 poissons dont le noms ont été mélanélo gés…

C’

était…
Trouvez lʼactuelle appellation de

Enigme
L'expression vient des Russes qui parlaient de «langue de chêne», le chêne est lourd et inflexible, pour définir le style pesant de la bureaucratie tsariste. Puis avec l'ère bolchevique, «le bois» a remplacé «le chêne». L'expression langue de bois s'est ensuite exportée à travers l'Europe en commençant par la Pologne.

Devinette

Desaix

Deux pères et deux fils partent ensemble à la chasse. Ils ont tué chacun une bécasse. De retour chez eux, ils cuisinent leurs trois bécasses. Y a t'il une erreur dans cette histoire ?

Quelle est la différence entre un Suisse pauvre et un suisse riche ?

D ’ où Ç a so rt ?

De quel film célèbre cette photo est-elle extraite ?

Qui a dit ?
«Je veux être le frère des blancs, pas leur beau-frère»
Spike Lee Malcom X Marthin Luther King Barack Obama

Déchiffrez
BMW
Merveilleux Enlèvement Posèrent un œil Dépouilleraient

Mots fléchés n° 1191

Ce

jour-là

Très serré Immobilise

Couche Image de bavarde

œuvre de Beethoven Commerces

Lieu de rencontre Baie japonaise Pinallera

Renaitraient Cube de bois

339 Interdiction des mariages entre juifs et chrétiens. 1889 William Gray dépose un brevet pour un téléphone public fonctionnant avec des pièces de monnaie. 1961 Début de la construction du Mur de Berlin.

Travaux de centrales Bigoterie Fonds de bouches Stations Lainages grossiers Peintre célèbre Sources de profit Estuaire breton Proportionnelle Portion Vexerai Uniquement Mot de bébé têtu Distendra Parfums de bain Fulmina Parfois pépin Râpé Elément liquide Dérangé Insonorisations Fiable Genre de clavecin Laxatif Bébés de hase Cross Saint normand Alliée Frappe fort Décollage Atome chargé Vont au hasard Esclave antique Marchai vite Surveillant Etoffes légères Culbuté Partie de squelette Fenouil Hannetons des roses Petit tour Travaux forcés de querre Liquide sanguin Expédiera Plat méridional Roi de Savane Soleil du vieux Nil Port du Languedoc Négation Titre anglais Volcan italien Puissante alliance Très peu de chose Point oriental Bière anglaise Il suit le bis Croissance Possessif Avaler un biberon Chose délicieuse Gazerait Volonté Titane du chimiste Animaux fabuleux Premiers venus PLateau sonore Ravageas Futur fleuve Déchiffrerait

Humour…
 3 femmes se balades sur une plage, une marocaine, une tunisienne et une Algérienne. Soudain, elles trouvent une bouteille sur le sable. Elles la prennent et l'ouvrent. C'est alors qu'un djinn en sort et leur dit : - Je suis un djinn et vous m'avez libéré de ma prison vous avez droit à un voeu chacune, tout en sachant que vos maris recevront 10 fois plus. La Marocaine dit : - Je veux 1 million sur mon compte en banque Le djinn répond : - Dʼaccord, mais ton mari en aura 10. La Tunisienne dira à son tour : - Je veux être la plus belle au monde Le djinn répond : - Ton mari sera 10 fois plus beau LʼAlgérienne réflechit pendant 1 heure et dit : - Je veux une petite attaque cardiaque !  Une femme à son mari : - Demain, c'est l'anniversaire de nos 30 ans de mariage, pour la circonstance, on pourrait égorger un mouton ? - Pourquoi dit le mari, c'est pas sa faute !  Adel récite sa prière avant d'aller se coucher : - Oh mon Dieu, faites que Paris soit la capitale du Canada. Sa mère l'interrompt. - Pourquoi demandes-tu que Paris soit la capitale du Canada ? - Parce que c'est ce que j'ai répondu dans mon examen !

La photo du jour

Fêtés en libations Note de diapason Tremper

Solution des jeux…
D’où Ça Sort ? Traque sur internet Déchiffrez Bayerische Motoren Werke (En français: Manufacture bavaroise de moteurs)
La construction de NotreDame de Paris a duré 107 ans.
5 1 9 6 4 8 7 3 2 7 6 4 2 1 3 8 9 5 3 2 8 9 7 5 1 6 4

Sudoku n°n° 146 746 Sudoku 6 8 1 3 4 9 9 4 7 8 5 3 5 3 2 7 1 6 8 1 3 5 7 4 2 6 5 9 3 8 4 7 9 6 2 1 3 2 6 4 9 5 7 5 4 1 8 2 1 9 8 3 6 7

Charade Imprimante (Hun, prix, mente)

Méli-Mélo

QCM Cʼétait Nador Devinette Le Suisse pauvre doit laver sa Mercedes lui-même ! Qui a dit ? Marthin Luther King Enigme Non. Participent à cette partie de chasse, un fils avec son père et son grand-père.

Merlan et Rouget

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com anté@lebute jeux-s

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Le proverbe du jour

D écrassage
de l'effort accompli»
(Proverbe arabe
Dohr Asr Maghreb Icha

Le Buteur n° 1294 Vendredi 13 août 2010

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières

«L'erreur n'annule pas la valeur

Vendredi
: 13h20 : 16h39 : 19h47 : 21h13

VENDREDI
RISQUE ORAGEUX

SAMEDI
RISQUE ORAGEUX

S

anté

Laurier (el-rande)

Samedi
Fedjr Chourouk : 04h27 : 06h02

Fatwa du jour

La dialyse du sang en état de jeûne
Q : Celui qui souffre des reins et effectue une dialyse du sang alors quʼil est en état de jeûne, doit-il refaire le jeûne ou non ? R : Il doit rattraper son jour de jeûne, car il reçoit un apport de sang frais. Si en plus, il reçoit des substances nutritives, ceci est un autre facteur de rupture du jeûne. Fatwa de Cheikh Ibn-Bâz Fadhâʼil Ramadhân page 2.

le fondateur de la chimie
Jâbir ibn Hayyân (né en 721 à Tous en Iran - mort en 815 à Koufa en Irak) de son nom complet Abu Musa Jâbir ibn Hayyân Al-Azdi était un alchimiste musulman d'origine perse. Il est considéré comme un des précurseurs de la chimie pour avoir été le premier à pratiquer l'alchimie de manière scientifique. Il est le fils d'un apothicaire de la tribu des Azd qui fut exécuté pour avoir conspiré contre le califat des Omeyyades. Jeune homme, Jâbir fut envoyé en Arabie pour étudier le Coran et les mathématiques. Il devient ensuite le disciple du célèbre sixième imam chiite Jafar as-Sadiq. Il vécut la quasi totalité de sa vie à Koufa en Irak. Malgré ses inclinations au mysticisme (il fut appelé al-Sufa) et à la superstition, il reconnut clairement et proclama l'importance de l'expérimentation . Ses travaux constituèrent des avancées significatives à la fois sur les plans théoriques et expérimentaux. Ses livres influencèrent nettement les alchimistes européens et justifièrent leur quête de la pierre philosophale, Lapis Philosophicus. On lui attribue la paternité d'un grand nombre d'équipements de laboratoire de chimie et de procédés maintenant courants ainsi que la découverte de substances chimiques, tels que l'acide chlorhydrique et l'acide nitrique, la distillation et la cristallisation, qui devinrent les fondements de la chimie et du génie chimique modernes. Les travaux de Jâbir concernèrent également la médecine et l'astronomie. Malheureusement, un petit nombre seulement de ses livres ont été édités et publiés, et peu sont toujours disponibles pour la traduction.

Les plus grands scienti iques musulmans Jabir Ibn Hayyan

Propriétés : stomachiques, fortement stimulantes, carminatives, expectorantes, diurétiques, sudorifiques et antispastiques. On recommande le laurier dans les cas de dyspepsies atoniques (digestions difficiles à cause dʼun manque de tonus des organes); ainsi que contre la grippe et les bronchites chroniques. En applications externes, lʼhuile essentielle est employée contre les douleurs rhumatismales, les contusions sur les abcès, les ulcères, dans lʼalopécie (chute des cheveux), le psoriasis ainsi que certaines mycoses. Parties utilisées : les feuilles. Période de récolte : pratiquement toute l'année. Conservation : sécher à lʼombre et conserver en sachets à l'abri de la poussière et de lʼhumidité. Mode d'emploi : infusion : verser une tasse dʼeau bouillante sur une cuillerée à thé de feuilles desséchées et froissées. Laisser re-

Matin : 21°C A-M : 32°C Vent : 11 km/h Direction : N.W.

Matin : 20°C A-M : 30 °C Vent : 14 km/h Direction : N.

Recette

Kebab Mardour

poser 10 minutes, filtrer et prendre 4 ou 5 tasses par jour. Teinture : laisser macérer 10 jours 20 g de feuilles desséchées et froissées dans 80 g dʼalcool à 70°. Presser et filtrer. Prendre 30-40 gouttes, deux ou trois fois par jour, dans une tisane chaude en édulcorant avec du miel. Essence : prendre 4 ou 5 gouttes dʼhuile essentielle deux ou trois fois par jour, sur une cuillerée à café de sucre ou dans une boisson chaude.

Usage externe Huile : mélanger une partie dʼhuile essentielle (essence) avec 29 parties dʼhuile (dʼolive ou dʼamande) et employer pour frictionner dans les cas de rhumatismes, contusions, etc. Huile essentielle : on peut aussi faire des frictions avec lʼessence à lʼétat pur. Bains : faire bouillir deux ou trois belles poignées de fleurs desséchées ou fraîches dans trois litres dʼeau et laisser tiédir. Filtrer et ajouter à l'eau du bain.

Citron : des vertus extraordinaires
Riche en vitamine C, en acide citrique, en flavonoïdes, le citron est lʼallié de votre santé ! Il déstocke les graisses, limite la rétention dʼeau, améliore la digestion, combat le rhume et permet même dʼassainir sa maison. Mode dʼemploi.

 500g de gigot d'agneau coupé en dés  1 gros oignon  1 c à c de paprika  1 c à c de cumin  1/2 c à c de cannelle  Sel, poivre  Huile d'olive  1 bouquet de persil et de coriandre frais  2 œufs (1 œuf par personne)  Mettre dans un récipient la viande. Y rajouter le sel, le poivre, le paprika, le cumin, la canelle, le persil et la coriandre hachés finement, l'oignon haché.  Bien mélanger.  Mettre une cuillère à soupe d'huile d'olive dans un tajine

(ou à défaut une marmite), y jeter la viande épicée et un demi verre d'eau.  Couvrir et laisser cuire la viande.  A la fin de la cuisson, casser les œufs sur la viande (dans le tajine) (ne pas les battre ni remuer), couvrir et laisser cuire les œufs environ 5 minutes.  Saupoudrer d'un peu de persil haché pour la présentation  Pour un meilleur résultat, une fois avoir mélangé les épices et la viande, mettre au réfrigérateur toute une nuit, et faire cuire le lendemain.

Des vertus anti âge
Avec lʼâge, la peau se dessèche, elle devient plus fine et les rides sont plus prononcées. Mais le jus de citron pourrait aider à ralentir ce genre de désagréments. Que faire : Ajouter du jus de citron dans son alimentation permet dʼatténuer les effets du vieillissement cutané. Pourquoi ça marche : Le citron contient de nombreux flavonoïdes, de puissants antioxydants qui réduisent les effets des radicaux libres. En plus : Buvez au moins 1,5 l dʼeau par jour et évitez les expositions prolongées au soleil. Demain : Infusion de citron contre les maux de gorge

A

stuce du jour

Friture moins grasse
Les crevettes ou les légumes frits sont délicieux, mais malheureusement très gras ! Pour les alléger, ajoutez du vinaigre à l'huile de friture ; elle ne pénétrera pas aussi facilement et les fritures seront moins grasses.

Ins

O

lites

La bataille du temps : La Mecque contre Greenwich

Depuis plus d'un siècle, il dicte l'heure qui nous mène inexorablement au bout de la journée. Le Greenwich Mean Time, ou GMT, l'heure universelle, est l'une des dernières fiertés des Britanniques et l'envie d'autres. Grâce au méridien de Greenwich de longitude zéro, matérialisé par un rail de cuivre traversant la cour de l'Old Royal Observatory de Londres, les sujets de Sa Majesté se considèrent comme le peuple de l'heure. C'est l'un des derniers lambeaux de la grandeur impériale passée. Depuis le 12 août, le GMT doit faire face à un concurrent de poids, l'Arabian Standard Time, symbolisé par la géante horloge construite à La Mecque. Pour donner l'heure 'musulmane' à 1,5 milliard de fidèles de par le monde, les autorités saoudiennes n'ont pas lésiné sur la dépense. L'horloge à quatre cadrans de 46 mètres de diamètre lacérés d'or couronne une tour de 609 mètres, la deuxième plus haute au monde après le Burj Khaila de Dubaï (828 mètres). En comparaison avec ses 96 mètres et ses cadrans d'un diamètre six fois plus petit, le célèbre Big Ben fait bien piètre figure. L'édifice est doté de tous les atours, comme l'attestent les deux millions d'ampoules électriques éclairant l'inscription 'au nom d'Allah', présente sur chaque cadran de l'horloge. Pour appeler les fidèles à prier, 21.000 luminaires verts et blancs décorant le sommet de la tour et visibles à 30 km à la ronde s'illumineront cinq fois par jour. Pour ses promoteurs, La Mecque, et non Greenwich, est le vrai centre de l'univers. Aux yeux de l'Arabie saoudite, le développement du temps moyen islamique doit casser l'un des derniers vestiges de l'emprise coloniale et chrétienne de l'ancienne puissance tutélaire. D'après les experts de la charia, le premier lieu saint de l'islam a l'avantage sur Londres d'offrir le parfait alignement avec le pôle Nord, ce que contestent les scientifiques occidentaux.

Question
j

News

S

anté

L'inquiétante émergence de «superbactéries»
La NDM-1 (c'est le nom de l'enzyme produite par cette nouvelle souche bactérienne) a de grandes chances de devenir un problème de santé publique mondial. Une surveillance coordonnée au niveau international est nécessaire. C'est elle qui rend inefficace les antibiotiques les plus courants, de la famille des bêtas-lactamines (pénicillines, céphalosporines et même les carbapénèmes, utilisés jusqu'à présent dans le traitement des souches multirésistantes).

Les fruits sont riches en fibres alimentaires

?

Le

C hiffre du jour

260

Nous n'en sommes pas au scénario-catastrophe d'une pandémie bactérienne incontrôlable, mais l'inquiétude grandit. Une nouvelle génération de bactéries, touchant les poumons et l'appareil urinaire, très résistantes aux antibiotiques usuels est en train de se propager dans le monde entier. Dans une étude parue mercredi dans le journal The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs anglais, indiens, australien et suédois tirent pour la première fois la sonnette d'alarme.

Vrai ! Les fibres alimentaires ont beaucoup d'effets positifs sur la santé. Elles aident au bon fonctionnement des intestins, favorisant la régularité, prévenant ainsi la constipation. A long terme, une alimentation appropriée en fibres permet de prévenir l'apparition de maladies cardio-vasculaires et de certaines formes de cancer.

Un bloc de glace de 260 km² se détache du Groenland
Un bloc de glace de 260 km2, sʼest détaché du glacier Petermann, dans le nord du Groenland, à environ 1.000 km au sud du Pôle Nord, soit un quart de sa superficie. Ce glacier qui mesure 70 km de long est lʼun des deux derniers glaciers du Groenland. LʼArctique nʼaurait pas perdu une telle masse de glace depuis 1962, précise Le Parisien. En 2009, un rapport du Conseil arctique a indiqué que ces dernières années, la calotte glaciaire du Groenland avait fondu, sous lʼeffet du réchauffement climatique, à un rythme alarmant. La calotte glaciaire du Groenland étant le plus grand réservoir dʼeau douce de lʼhémisphère Nord, rappelle Le Parisien.

15:54 Paris sportifs 15:55 Point route 16:00 Natation 17:50 Point route 17:55 Mot de passe 19:00 Journal 19:30 Emissions de solutions 19:31 Tirage du super Loto 19:34 Météo 2 19:35 Chez Maupassant 20:35 Chez Maupassant 21:35 Panique dans l'oreillette 23:35 Journal de la nuit 23:49 Dans quelle éta-gère 23:50 Le grenier de Sébastien 00:40 Enquêtes spéciales 02:35 24 heures d'info

13:50 Mariage dangereux 15:35 New York police judiciaire 16:25 New York police judiciaire 17:20 Secret Story 18:10 Une famille en or 18:55 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:35 Ma maison pour l'avenir 19:38 Courses et paris du jour 19:40 Trafic info 19:45 Les experts : Manhattan 20:30 Les experts : Manhattan 21:15 Secret Story 23:05 Euro Millions 23:10 Bienvenue dans ma tribu 00:45 Trafic info 00:49 50mn Insid

12:45 L'aventure du Poséidon 14:30 L'aventure du Poséidon 16:05 Missing : disparus sans laisser de traces 16:50 Un dîner presque parfait 17:50 L'été de «100% Mag» 18:40 Tous ensemble à table 18:42 Météo des plages 18:45 Le 19.45 19:05 Un gars, une fille 19:40 NCIS : enquêtes spéciales 20:25 NCIS : enquêtes spéciales 21:10 NCIS : enquêtes spéciales 21:55 Numb3rs 22:40 Numb3rs 23:20 Numb3rs

15:30 Questions pour un champion 16:00 Afrique, le défi vert 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Un objet, une histoire 17:30 L'invité 17:40 La petite vie 18:05 Belle-Baie 18:30 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Les années bonheur 22:00 TV5MONDE, le journal 22:15 Journal (TSR) 22:45 360° GEO 23:45 TV5MONDE, le journal Afrique 00:00 Trois femmes un soir d'été 01:45 TV5MONDE, le journal

Pub

N° 1294 Vendredi 13 août 2010

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful