You are on page 1of 520

Histoire du tribunal

révolutionnaire de Paris :
avec le journal de ses actes /
par H. Wallon,...

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Wallon, Henri (1812-1904). Histoire du tribunal révolutionnaire
de Paris : avec le journal de ses actes / par H. Wallon,.... 1880-
1882.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart
des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur
réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet
1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment
du maintien de la mention de source.
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de
l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation
particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur
appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable
du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les
bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont
signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à
s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de
réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le
producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica
sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans
un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la
conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions
d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces
dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par
la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition,
contacter
utilisationcommerciale@bnf.fr.

HISTOIRE
DU., t
»•
TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE

DE PARIS

949. PARIS, IMPRIMERIE A. LAHURE
9, rue de Fleurus, 9

HISTOIRE

DU
U

TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE

DE PARIS

AVEC LE JOURNAL DE SES ACTES

PAR H. WALLON
Membre de l'Institut

n~
Ïînylk
1915 j
TOME SIXIÈME

PARIS
LIBRAIRIE HACHETTE ET G'e
79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 79

1882
Droit* <U propriété «t dt Lriuluctitmréaervé*

LE
I.

TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE

DE PARIS

CHAPITRE LVI
PRÉLIMINAIRES DU PROCÈS DE CARRIER

1

Carrier à la Convention depuis son retour. Premières accusations contre lui à la
Convention. Cris contre lui au tribunal.

Carrier, au retour de Nantes, avait pu encore, après
ses sinistres exploits, reprendre son siège dans la Con-
vention sans y paraître trop déplacé. C'était le temps où
la question du Père Duchesnc et des enragés était loin
d'être encore résolue. D'ailleurs, si Nantes avait eu ses
noyades, Lyon avait eu ses mitraillades, et le grand mi-
trailleur de Lyon, Collot d'Herbois, siégeait au comité
de salut public, dans l'alliance intime encore de Robes-
pierre. Il s'était donc trouvé dans ce groupe de repré-
sentants en mission qui avaient chacun un assez gros
dossier à leur charge, qui commencèrent à s'inquiéter
quand Ilobespierre eut frappé, d'une part Hébert, de

l'autre Danton, et qui, à la suite de Collot d'IIerbois,
entrèrent dans la ligue dont le résultat fut le 9 ther-
midor. 11 était donc des vainqueurs du 9 thermidor;
qu'avait-il à redouter désormais?
Néanmoins, dès avant le procès du comité de Nantes,
le nom de Carrier avait déjà été prononcé à la Conven-
tion avec les imputations les plus graves. Le 8 vendé-
miaire an III, un député dont le nom n'est pas au Mo-
niteur, montant à la tribune, dit

On n'a conservé dans la Vendée que les généraux qui y ont
commis le plus de scélératesses, ceux qui jouissaient de
femmes après qu'elles étaient mortes, ceux qui les en-
voyaient à la mort après en avoir joui, ceux qui faisaient
fusiller quand on venait leur demander justice. Il est temps
de dire la vérité. La guerre de la Vendée n'a été rallumée
que par les horreurs qu'on a commises dans ce pays.
Il est bon que vous sachiez, citoyens, qu'un représentant
du peuple, après avoir promis une amnistie aux habitants de
ce pays s'ils déposaient leurs armes, les a fait fusiller lors-
qu'ils ont été désarmés (on frémit (Vliorrcnr). C'est Carrier.
On lui amena une femme qui peut-être était coupable, je n'en
sais rien elle fut fusillée. Cette femme avait deux enfants,
l'un âgé de trois ans, l'autre de vingt mois. Lorsqu'elle fut
morte, on examina ce qu'on ferait de ses enfants. « Si on les
laisse vivre, dit-on, ils se souviendront du traitement qu'a
éprouvé leur mère, ce seront des serpents que la République
nourrira dans son sein. Qu'ils périssent. » (L'indignation
augmente.)

Carrier était là. 11 s'empressa de relever celle imputa-
tion

Je n'ignore pas, dit-il, les calomnies que de vils pamphlé-
taires ont répandues sur mon compte, et je m'apprête à y ré-

pondre par un mémoire que je vais livrer à l'impression et
qui contient le compte exact de ma conduite et des arrêtes
que j'ai pris avec plus de vingt de mes collègues, qui tous
ont été témoins de mes actions dans la Vendée.
On parle d'une femme qui est venue chez moi et que j'ai
fait périr. Si le fait est prouvé, je porte ma tête sur réclia-
faud.
Une voix. On en prouvera bien d'autres.
Mais lui se rejeta sur l'état de la Vendée, réduite à
l'impuissance lorsqu'il était à Nantes, et depuis son dé-
part redevenue redoutable ce qui donna lieu à Merlin de
Thionville, u Lequinio, à Carnot, de montrer par quelles
atrocités et par quelles perfidies l'insurrection s'était
ranimée en Vendée, et amena pour cette fois le décret
d'arrestation contre le général Tureau et deux autres2.
Plusieurs députés avaient été compromis dans cette
discussion, et l'on pouvait prévoir qu'il y aurait des
mesures à prendre pour concilier l'inviolabilité de la
représentation nationale avec les droits de la vindicte
publique. L'affaire des membres du comité de Nantes al-
lait rendre la chose plus pressante, lorsque de nouvelles
révélations firent demander que le tribunal révolution-
naire commençât sans délai leur procès. André Dumont
1. C'est le mémoire qui parut en effet peu de jours après sous ce titre
Rapport de Carrier, représentant du peuple, sur les différentes missions qui
lui ont été déléguées (vendémiaire an III). Il y joignit pour supplément en bru-
maire la défense qu'il eut à présenter alors devant la Convention nationale
I'helippes-Tronjolly ne négligea pas cette occasion de diriger, par forme de réfu-
tation, une nouvelle attaque contre lui Noyades et fusillades réponse au
rapport de Carrier (Bibl. nat I,b41, n° 1370); cf. les Noyades, par Menée fils
[il/id.,n° 1369) Tableau effrayant des crimsa el for faits commis par Carrier,
pièces originales contre lui (ibid., n" 1421); la Vie el les crime-, de Carrier,
par Gracchus Iiabeuf les Parties honteuses de Robespierre restées aux Jnco-
bins, par Lamberti (contre Carrier, après l'adresse de la ville de Nantes à la Con-
vention, 9 brumaire an III).
2. Séauce du 8 vendémiaire au 111 (29 septembre 179-4). Moniteur des 11 et
12 (2 et 3 octobre 1794).

fit décréter en même temps que le tribunal y compren-
drait tous ceux qui s'y trouveraient impliqués (et il
faisait allusion à Carrier), sauf à l'accusateur public à
instruire le comité de sûreté générale des progrès de
l'instruction, afin qu'il pût soumettre à la Convention
les mesures réclamées par la justice. Des informations
transmises au comité ne lui laissaient aucun doute qu'il
n'eût bientôt à remplir ce devoir, et pour mieux s'en
acquitter, il se fit adjoindre, par un autre décret du 29
(20 octobre 1794), les deux comités de salut public et de
législation
Il était urgent que les trois comités arrêtassent leur
plan car le moment allait se présenter de l'appliquer.
La situation n'était plus tolérable au tribunal. Le
6 brumaire (27 octobre), à la suite de la déposition du
témoin Laurent, Réal, défenseur officieux du plus grand
nombre des accusés, invita le président à solliciter de la.
Convention une prompte décision sur la requête de
Goullin, déclarant la défense impossible, si Carrier
n'était appelé et entendu contradictoirement avec ses
clients; et tout le peuple d'applaudir et de réclamer
Carrier à grands cris. Le président, lorsque le calme fut
rétabli
Je répète au peuple qui m'entend, que, par décret de la
Convention, le tribunal est investi du droit de poursuivre et
faire juger les complices et continuateurs de Robespierre, et
qu'il lui est enjoint de rendre compte, jour par jour, de
cette instruction. Le tribunal, continue le président, con-
vaincu de l'importance de ses devoirs, s'en acquitte exacte-
ment. Journellement il communique aux autorités constituées
le résultat des débats de chaque séance; le réquisitoire de

1. Séance du 29 vend. an III. Moniteur du 3 brumaire (24 octobre 1194).

Goullin a été remis aux trois comités réunis qui doivent faire
leur rapport incessamment à la Convention qui peut seule
prononcer sur la demande des accusés'.
Ce même jour, en effet, Merlin de Douai vint, au nom
des trois comités, lire son rapport.

II
Décret du 8 brumaire an III (20 octobre 1794) sur le mode de procéder contre
les représentants. Redoublement des cris contre Carrier au tribunal.

Ces démonstrations du public au tribunal ne pouvaient
pas manquer d'avoir leur influence sur les résolutions
de la Convention. Le projet des comités avait, il est vrai,
un caractère général. Il s'agissait de donner sécurité aux
représentants incriminés, sans entraver le cours de la
justice. Après une discussion qui dura deux jours, on
vota un décret (8 brumaire, 29 octobre 1794) dont voici
la substance

1. Bulletin, 6' partie, p. 297. Le procès-verbal d'audience, ordinairement si
sommaire, ne laisse pas que de relater cet incident à sa date. On a de plus une
lettre de l'accusateur public Le Blois au comité, datée de ce jour, qui prouve tout
à la fois et que le tribunal, comme le disait le président, informait journelle-
ment les pouvoirs publics de la marche du procès, et que le Bulletin en repro-
duit assez fidèlement les péripéties. En voici les parties principales
6 brumaire « Les débats offrent toujours Carrier comme le premier et le prin-
cipal auteur de tout ce qui s'est passé à Nantes; tous les témoins l'accusent et
on n'impute aux membres du comité révolutionnaire aucun fait qui ne soit aus-
sitôt rejeté sur Carrier, qu'on désigne comme un lu mine ivre de sang et
inspirant la terreur à tous les habitants de Nantes, même aux plus patriotes, »
II rapporte deux dépositions et il ajoute
« A ces deux différentes déclarations, les spectateurs ont murmuré et à la
séance de ce matin, sur l'intcrpellatiou des accusés et de leurs défenseurs de
donner acte de cesdéclarations et de l'envoyer sur-le-champ a la Convention, on
a, pendant plus d'un quart d'heure, demandé à grands cris Carrier. Le tribunal n'a
obtenu silence qu'après avoir u le décret qui ordonne d'informer le comité (le
sûreté générale des résultats des définis 'H avoir attesté que le compte de cha-
que séance était exactement rendu.

ibitt. Si la Convention. Mais leurs efforts n'empêchèrent point qu'on ne le votât. les Léonard Bourdon. Quand le rapport tendra au décret d'accusation. Il sera présent à la discussion et y sera entendu. une commission de vingt et un membres de la Con- vention sera nommée par tirage au sort pour faire un rapport sur lesfaitscomprisdans la dénonciation et admis à l'examen. Moniteur (lu 11 (1er nnrcinlire 1791). Les hommes qui dans la Convention avaient eu le plus de part à la Terreur. Avant de présenter son rapport. la commission présentera le lendemain l'acte d'accusation qui contiendra les faits articulés et préci- sés sur lesquels le prévenu aura été entendu. Le prévenu pourra de son côlé faire imprimer et distri- huer telles pièces et mémoires qu'il jugera utiles. étaient moins touchés des garanties offertes aux représentants par ces dispositions que de la me- nace de jugement contenue au fond du décret. Une adresse de la . séance du soir. la Conven- tion nationale décidera s'il y a lieu à l'arrestation provisoire. et le jour même on en fit application à Carrier une com- mission de vingt et un membres fut nommée pour exa- miner les plaintes portées contre lui'. 8 lirumniro (2"> octobre 1704). procédant par appel nominal. Le rapport et les pièces seront imprimés et distribués. de sûreté générale et de législation Sur la déclaration sommaire des comités qu'il y a lieu à suivre. et la discussion ne pourra s'ouvrir que trois jours après la dis- tribution. Toute dénonciation contre un représentant du peuple sera portée aux trois comités réunis de salut public. la commission entendra le prévenu. Le tribunal ne pourra informer et juger que sur les faits compris dans l'acte d'accusation'. décrète qu'il y a lieu à accusation. les Àlbitte. 2. Séance du 8 liminaire. lesDuhem.

s'est écrié l'auditoire. de recourir à leur moyen de défense. Avec les formalités prescrites par le décret. il criait Carrier! Carrier1!l Un jour. La déposition. Si nous sommes les agents de Carrier. 11 applaudissait leurs paroles. il lit retentir les cris Carrier!I Carrier! «Il serait difficile. Chaux s'étant écrié. à la séance du 8 (20 octobre) cf. qui donna lieu à l'incident. se rapporte. ibid. et envoyée à la Convention qui en ordonna l'impression et le renvoi à lit commission des Vingt et un le 29 brumaire (Moniteur du 1" frimaire. 311.. qui devenaient presque innocents lorsque Carrier demeurait impuni. p. Ou nous sommes des agents de Carrier. le président se couvrit pour rappeler le ville de K. qui résumait toutes les accusations contre Carrier. Il faut. Et le |'euple. 21 novembre 1794). 1. et pendant longtemps. sans examiner aux ordres de qui nous avons obéi. s'écriait Bachelier. prenait parti pour ces misé- rables. 319 (séance du 10). Les juges reprirent leur place. p.inles. il faut que Carrier lui-même vienne satisfaire à cette interpellation. Bulletin. . à la fin d'une séance (14 brumaire. le jour même où le décret fut rendu. il faut que Carrier paroisse. et à mille autres qu'il a provoquées. d'après le procès-verbal d'audience. l'ut rédigée le 9 brumaire an III. à chaque nouvelle interpellation du pré- sident. exaspéré. et la fermentation se continuant. et les accusés ne man- quaient point. 4 novembre) « Avons-nous donc nommé un représentant pous assas- siner le peuple? -Non. ou nous avons agi de notre propre mouvement. de retracer le tumulte de cette scène et toute l'agitation des specta- teurs. ce fut une véritable émeute. dit le Bulletin. plus d'un jour devait s'écouler avant que la commission pût être en mesure de faire son rapport. non ». Ou s'ost borné jusqu'à présent aux faits qui pa- roissent à notre charge dans l'instruction présente.

Elle avait reçu.peuple au respect du tribunal. Homme vint à la tribune faire son rapport au nom de la commission des Vingt et un. III Rapport de la commission des Vingt et un contre Carrier. le rapporteur. Il exposa la marche que la commission avait suivie. Elle en avait donné copie à Carrier. le calme s'étant rétabli Le trouble et l'agitation de l'auditoire. et que leur but ne soit d'occasionner quel- ques mouvements séditieux. 2. si l'on ne voulait que l'émotion n'éclatât plus violemment. communication des pièces relatives à Carrier. Mais cette altcnle devait avoir un terme. Ces comparutions de Carrier devant la commission donnèrent lieu à nn incident qui émut vivement la Convention et dont Homme parla ainsi dans la séance du 12 brumaire (2 novembre '1794) Carrier se rendait à la commission des Vingt et un il s'est aperçu qu'il était . Discours de Romme. Puis. me font craindre qu'il ne se soit glissé quelques mauvais citoyens dans l'Assemblée. le 10. de Merlin (de Douai). Décret d'arrestation contre Carrier. La commission s'était attachée à observer strictement les règles que lui traçait le décret du 8 brumaire. dit le président. Défense de Carrier devant la Convention. il a toujours rempli le but de son institution. llullelûi. il le remplira toujours et l'on peut se reposer sur sa justice1. Le rapporteur faisait 1. elle l'avait entendu lui-même aussi souvent qu'il l'avait voulu2.' Le tribunal est pénétré de ses devoirs. Le 21 brumaire (11 novembre 1794). faits successive- ment par les soins des trois comités réunis. p. envoi suivi de quatre autres. 539.

n'en avait réelle- ment pas. 4 novembre 1793. qui lui paraissait tiède. Cet homme cria aussitôt « Force à la loi. à ses caprices. avait mission de surveiller et se donnait le droit d'arrêter et de piller les suspects. les orgies sur les bateaux qui servaient à ces exécutions. Cependant l'inspecteur de police continuait de crier qu'on arrêtât Carrier. les satellites particuliers du proconsul. quoique Carrier lui montrât sa carte. officier du poste. ses déclamations contre les riches. lui qui avait été l'apologiste du tribunal du 22 prairial. à raison de 10 1. sa lettre au général Ilaxo. dit qu'il ne s'étonnait pas de le voir attaquer le nouveau tribu- nal révolutionnaire. (Applaudissements. ensuite l'analyse de ces pièces. « pour prévenir l'opinion publique et capter le suffrage des jurés ».) A cette occasion. (Ibid. ses violences contre le co- mité révolutionnaire lui-même. suivi. il s'est arrêté dans un passage il a vu que l'homme qui le suivait s'arrêtait aussi alors il a menacé cet espion qui se trouva être un inspecteur de police.) Les informations qu'on a prises ont prouvé que cet inspecteur de police. Un vétéran.) . qui contenaient les prin- cipaux griefs mis à la charge de Carrier ses impréca- tions contre les habitants de Nantes. celui-ci montra sa carte de représentant du peuple le gendarme le respecta comme il le devait. qui avaient bien plus de libertés encore les 80 (90) prêtres qui. Notre collègue nous a rapporté que le gendarme lui avait dit qu'il l'accompagnerait jusqu'à la commission pour le proléger. » Un gendarme sortit à ce cri et voulut arrêter Carrier. corol- laires infâmes des noyades. Un de ses collègues. devaient être déportés. Pour s'en assurer. le prit au collet et l'entraîna à la commission des Vingt et un. nommé Cigogne. La querelle aurait pu s'envenimer la Convention passa à l'ordre du jour. qui. » (Moniteur du 14 brumaire an III. qu'il méconnut. et tous les excès d'un des- pote qui ne connaît aucun frein à ses passions. la formation de la compagnie de Marat. par jour pour chacun de ses membres. aux termes de la loi. Duhem se plaignit vivement de ce que le tribunal révolutionnaire avait fait afficher l'acte d'accusation du comité de Nantes dans Paris. qui prétendait avoir des ordres. contre les marchands. où il annonçait l'intention d'exterminer les habitants de la Vendée. et qu'il fit noyer sans pi us de formes les noyades érigées dès lors en moyen de vider les prisons les mariages républicains. qu'il menaçait de faire décimer et fusiller.

Plusieurs voix réclamaient déjà l'arrestation de Car- rier. dit le compte rendu du Moniteur. et ce n'était plus le temps où l'on se croyait permis de procéder contre un représentant du peuple sans l'entendre. par un homme qui appartient à la Vendée. il n'avait fait qu'exécu- . Le comité de Nantes existait avant son arrivée. il évoquait les souvenirs des principaux faits de la guerre de Vendée. rend la roche Tar- péienne voisine du Capitole. puisque Dobsent est né dans le département des Deux-Sèvres. l'accusé lui laissait par prétention la res- ponsabilité des noyades. pour les fonctionnaires publics. « il est accusé: serait-ce parce qu'il a éteint les torches du fanatisme qui embrasaient plusieurs départements? » etc. « La lecture de ces pièces. » Le rapporteur finissait en exprimant l'opinion de la commission « qu'il y avait lieu à accusation contre le représentant du peuple Carrier ». et composé de royalistes. Il s'élevait ensuite contre le tribunal révolutionnaire. affirmant que tous les brigands amenés à Nantes et mis à mort avaient été pris les armes à la main. fatalité qui. de fédéralistes et de contre-révolutionnaires. disait-il. Pour lui. quand il demanda à être entendu. « sa tête était couverte de lauriers» aujourd'hui. est fréquemment interrompue par des frémis- sements d'horreur et d'indignation. « présidé. de brigands et de chouans dont la horde vient ensuite peupler les tribunes de la Convention pour influencer ses délibérations». Il y a six mois. ajoutant que « ce procès est celui de Charette contre les vain- queurs de la Vendée » Après cela. Il lut à la tribune un mémoire justificatif où il com- mença par déplorer la fatalité des événements.

au contraire. en faisan le tableau des horreurs commises par les rebelles. mais qu'il ne ferait jamais celui de son hon- neur ». à Toulon. complices (le ce système d'extermination par la part qu'ils y avaient prise ou par l'adhésion qu'ils y avaient donnée. si une fois on donnait raison à ces récriminations « On ne manquerait pas d'accuser tous les représentants du peuple qui ont été en mission dans la Vendée. en attaquant tout à la fois et la loi 1. et les journées des 2 et 3 septembre». car ces journées sanglantes couronnaient toujours l'oeuvre de la Révolution. mais pour en affaiblir la portée. il mon- trait où l'on irait. Il prétendait la justifier. de faire le pro- cès à la Révolution française. les vainqueurs de la Bastille.ter les décrets de la Convention qui mettait hors la loi tous les ennemis du peuple. de condamner les héroïnes des 5 et 6 octobre. Et se cherchant des auxi- liaires parmi tant de membres de l'Assemblée. Plusieurs membres prirent alors la parole et le rap- porteur aussi. . On obéissait à la proclamation de la Convention nationale répandue à profusion dans cette armée « Il faut que les brigands de la Vendée soient exterminés avant le mois d'octobre'. les soutiens du 31 mai. non pour soutenir son rapport. » Mais il n'attaquait point la Convention. à Lyon. Il terminait en déclarant que la patrie était en danger et la Convention en péril « qu'il avait fait le sacrifice de sa vie. à Marseille. Depuis longtemps on ne faisait plus de prisonniers lorsqu'il arriva à l'armée de l'Ouest. les hé- ros du 10 août. Voyez aux Appendices n* I quelques échantillons de lu correspondance de Carrier avec le comité de salut public. comme l'entendaient les jacobins.

{Applau- dissements.) Baudin Le fait est faux. car elle est remplie d'imperfec- tions et d'omissions. avec celui qui est investi du caractère de représentant du peuple? Où est la justice nationale qui per- met à un tribunal de recueillir des déclarations sans y être autorisé? (Quelques applaudissements d'une partie de la salle. Merlin (de Douai) rétablit la vérité des principes et . tu te conduis lâchement.) Il faut que les représentants du peuple aient les moyens d'étouffer la calomnie qui s'attache à leurs pas. Il est essentiel que celui qui accuse un représentant du peuple ne reste pas dans l'ombre.) La plus grande partie des faits sont fondés sur des décla- rations ou sur des dépositions qui ont été provoquées ou mendiées. Murmures dans l'autre. évidemment calomnieuses. le rapporteur a vu les pièces quand il l'a voulu. (Applau- dissements. Où est l'esprit public qui met en balance l'homme justement soupçonné. serait évidemment un poignard mis entre les mains d'un tribunal ou d'une commis- sion contre la représentation. le président se cou- vre. dit-il. il se fait un grand tumulle. et vous serez surpris lorsque vous saurez que la déclaration d'hommes qui ont été traduits au tribunal révolu- tionnaire pour les actes de férocité qu'ils ont commis fait foi contre Carrier. l'homme qui est traduit de- vant la justice.) Pierret Romme. (Vifs applaudissements.en vertu de laquelle il procédait et le tribunal qui avait fourni les matériaux à la procédure La loi que vous avez faite. Plusieurs membres de la commission se précipitent à la tribune. Murmures. de distinguer dans la moralité des dénonciateurs ce que valent les dénonciations. le calme renaît peu à peu. Je ne dis pas qu'ils le soient tous. Même mouvement dans les tribunes. J'ai vu parmi les faits qui nous étaient cités des choses absolument contradictoires. mais il a été impossible à la com- mission de vérifier les faits.

décréta.am t se dit malade. On voulait désormais que l'accusé eût le moyen de se défendre. puisque je les ai collationnées moi-même. il proclama le décret d'arrestation au milieu des cris de Vive la République. Carac- tère des dcbnls.amer (1" et ïrimaire an Illj. sûr de leur fidélité. qu'il serait en arres- tation chez lui sous la garde de quatre gendarmes. selon sa demande. j'en ai demandé des copies. et quand deux jours après Carrier se . Il demanda que si elle voulait changer d'avis elle décidât qu'il serait pri- sonnier dans sa demeure. Carrier mis en accusa- s. après l'avoir mise aux voix. Mais Carrier sou- tint. v IV bélials sur la mise en accusation de ('. malgré les dénégations de toutes les parties de la salle. les mettant même aux frais de la nation. revenant sur son vote véritable. Discours de Carrier. Il reparait sur la menace de prononcer sans lui. il est vrai. La loi du 8 brumaire établissait un délai de trois jours entre la distribution des pièces et la discussion pu- blique. et Homme lui-même dut revenir sur ses allégations par des explications qui en étaient une rétractation véritable IIm'était impossible de disposer seul des pièces pour faire mon travail.it!un dans la nuit du 5 au 4 frimaire.défendit contre le rapporteur la loi et la procédure. Il avait donc vu les originaux! Avant ce débat on avait demandé l'arrestation de Car- rier. Appel nominal. et l'Assemblée. Le 5 r. Le président reprit la proposition et. J'étais. non pour l'aggraver mais pour l'a- doucir. qu'après l'avoir entendu la Convention avait passé à l'ordre du jour sur son arrestation.

plaignit.de la gène que les gendarmes apportaient par leur présence aux communications qui lui pouvaient être utiles. Séance du 23 brumaire (13 novembre). Un débat s'éleva à l'occasion de ces deux ordres vraiment mons- 1. Moniteur du 30 (20 novembre 1794). avec la communication dediverses pièces. la Convention l'autorisa à prendre un secrétaire et à recevoir ses amis'. l'Assemblée accorda le premier point et passa à l'ordre du jour sur le second C'était le mettre en demeure de se présenter devant elle sans plus de retard. . mais latribune qu'il lui fut donné de par- ler. il s'excusa de n'avoir pas eu le temps de préparer un discours. Ce- pendant le terme ne pouvait en être reculé indéfiniment l'affaire de Carrier était liée à celle des membres du co- mité de Nantes. non pas à la barre. un délai nouveau d'une décade pour aviser à sa défense. Il gardait tous ses droits de représen- tant du peuple. Les débats se continuaient sur eux. et ne pouvaient s'éterniser. Quoique frappé d'un décret d'arrestation.(4) qu'il reparut devant la Convention. C'est le 1" frimaire (21 novembre J 7. et. comme la première fois. 2. Aussi lorsque le 28 brumaire Car- rier écrivit à la Convention pour lui demander. Les trois jours s'écoulèrent sans qu'on parût remarquer l'expiration du délai légal. et annonça qu'il se bornerait à de simples ob- servations sur les pièces qui étaient à sa charge c'est de la sorte qu'il procéda pendant deux jours. lisant la pièce et la faisant suivre de sa justification. Tout en réclamant le silence (et le président rappela que c'était le devoir strict de l'Assembléeet des tribunes). Moniteur du 21 (14 novembre 1794). ce fut. il n'était pas encore accusé.

(Quelques murmures. on n'a pas intercalé après coup des noms de femmes et d'enfants? » . seront mis à mort dans les vingt-quatre heures. Séance du '2 frimaire.^Quand les individus sont liors la loi. est adressé au président du tribunal révolutionnaire de Nantes. Moniteur du 4 et du 5 (24 et 25 nov. et j'ai cependant bonne niémoire. car la Convention ni moi ne pouvons savoir si j'ai effective- ment signé ces arrêtés.) Un mo- ment. l'eut-on savoir d'ailleurs si. dont une de dix-sept ans* avec ordre de les exécuter sans jugement.Irucux où Carrier adresse au président du tribunal révo- lutionnaire. il ne faut qu'une reconnaissance. Carrier s'écria Eh bien. et Clauzel. dans les listes qu'on présente. p. pris les armes à la main. Mais au moins. Il cite des cas où il a envoyé les enfants des Vendéens aux hôpitaux. citoyens. vingt- sept autres parmi lesquels quatre sœurs. 1794). Quelques voix Sans jugement! Carrier. Que porte l'arrêté? de les faire exécuter. le 27 frimaire. écoutez. XXIII. au moins faut-il que je voie ces arrêtés Et il revint à deux et à trois fois sur ce point. t. mais après que le fait aura été constaté par une commission militaire établie ad hoc. en le supposant de moi. je vous prie. lui opposant l'article 2 du décret qui porte que les bri- gands. citoyens. et le 29. c'était à lui de faire la reconnaissance. vingt-quatre Vendéens dont deux de treize ut deux de quatorze ans. un arrêté de Bourbotte qui ne soustrait à la peine de mort que les brigands de moins de seize ans. récla- mant les originaux': la Convention faisant droit à sa 1. il ne faut pas de jugement. mon ordre. tandis que Tureau et lui en fixaient le terme à dix-huit la proclamation de la Convention du 17 octobre pour en finir avant la fin du mois avec la Vendée. je ne me le rappelle pas. 572 et 575 de la réimpression « 11 faudra toujours bien qu'on me repré- sente les minutes. vous en avez eu la preuve le 9 thermidor. un moment.

Cette annonce fit bondir Le- gendre qui présidait Je demande. la Convention n'étant pas un jury de jugement. (Les applaudis s'ements redoublent. nécessité. et personne ne le trompera sur cette affaire. (En montrant l'ex- trémité gauche. – On applaudit vivement. tandis qu'à l'ouverture de la séance on discutait sur les formes à garder dans la suite du dé- bat et sur la nécessité de l'abréger. faites refluer la Loire à Paris (applaudissements). faites amener les ba- teaux à soupape. faites venir les cadavres des riial heureuses victimes qu'on a sacrifiées. Carrier fit dire qu'il était malade. ce penchant qu'ont tous les hommes de bien à croire les autres aussi probes qu'eux.) La discussion qu'on a éle- vée hier.) On a demandé des preuves matérielles.) Le peuple a les yeux ouverts. parce que je respecterai toujours ce sentiment d'humanité. (Non. mais il ne faut pas que la Convention se laisse mener. Le troisième jour.demande expédia un courrier extraordinaire en Brela- gne pour les faire apporter.) Tous ceux des membres de cette assemblée qui ne sont mus que par des principes de justice ont cédé à tout hier. je n'aurais point pris la parole. à prouver que l'on veut sauver Carrier.) S'il n'y avait que la justice qui réclamât ici. eh bien! si vous en voulez. afin qu'on ne pût lui faire aucun reproche. (Nouveaux applaudissements. mais je déclare qu'il est dé- montré pour moi que ceux qui ont voulu faire aux Jacobins un rempart de leurs corps à Carrier sont encore ici pour le sauver. Et passant du fauteuil à la tribune Je n'accuse personne. est partie du haut de ce côté. dit-il. ils sont en assez grand nombre pour cacher les vivants. et dont les plus grands . non! s'écrient tous les membres en se levant. combattue par plusieurs au nom des intérêts de la défense. On applaudit. dit-il. (Vifs applaudissements.

et vous aurez compté le nombre de ses crimes. à Châleaudun. il lui re- commanda d'attendre la commission militaire. à Saumur.) Après cela. et que s'il n'y vient pas on procède à l'appel no- minal. passant à Nantes pour aller à Brest. Sur les noyades. tu as un plus grand bassin et des bâtiments à ton service » Dumont (du 'Calvados) que sous le règne de . scélérats abusent. à Cliâteaugontier. Prieur (de la Marne) dit qu'instruit que Carrier voulait prendre des mesures extraordinaires à l'égard des prisonniers après la bataille de Savenay. lui crie Thuriot.) Mais je ne souffrirai jamais qu'on trompe la Convention et le peuple je n'aurai jamais d'iî mi que p3rmi les amis de mon pays. et je dénonce- rai tous ceux qui prétendraient à devenir des meneurs. que quand. cela ne te justifierait pas ». il arriva en effet presque aussitôt et reprit l'analyse et la réfutation des pièces alléguées con- tre lui mais l'Assemblée échauffée se mêle de plus en plus à la discussion. et que sans doute les repré- sentants qui étaient dans ces quartiers n'en ont rien su non plus.) Je demande qu'il soit sommé de se rendre dans le sein de la Convention. les démentis lui arrivent de toutes parts « Quand cela serait. (Nouveaux applaudissements. celui-ci lui dit « Tu es plus heureux que moi. à Paimbùjuf. (Vif* applaudissements. quand il prétend qu'il n'en a rien su. à Angers. on a fait les mêmes choses. il vit Carrier. (Applaudissements. (Les applaudissements redoublent . il remonta au fauteuil et les débats ne tar- dèrent point à se rouvrir. Carrier averti fit savoir qu'il allait reparaître. fus- sent-ils mes frères. mes parents. qu'à Laval d'ailleurs. on aurait dû s'allendrc qu'il dcsceiuKlà à son banc. Laigne- lot.) La prétendue maladie de Carrier ne peut pas empêcher de le juger jetez les yeux sur le calendrier comptez le nombre de jours qu'il a demeuré à Nantes.

Puis. car on accusaitCarrier d'avoir fait jeter à l'eau les femmes qui sortaient de ses bras: ce dont il se défend avec indignation. Pour sauver la patrie. (Nou- veaux mouvements d'horreur. Cicéron fit périr dans les prisons tous les complices de Catilina Horace tua sa sœur qui pleurait Curiace immolé. Il se compare à Calas. Après ce pénible débat qui demeurait si accablant pour lui. revenant sur plusieurs obser- vations qu'il avait jetées déjà dans le cours du débat La Convention. rejetant même les pièces dûment collationnées et réclamant tou- jours les originaux. Rome a-t-elle fait périr Horace ou Cicéron? Lui aussi a sauvé la patrie en exterminant les Vendéens il a vengé les patriotes car il n'y a pas une famille patriote (lui n'eût . car les explications qu'il a présentées sont bien pâles auprès des griefs dont il a donné lecture. dit-il. orgies suivies de noyades. dit-il.) Ce procès est celui du roya- lisme contre le patriotisme. Désormais on l'écoutait sans plus se mêler à la discussion. récusant les témoignages comme d'ennemis. « Je l'ai en- tendu ». du fanatisme contre la philoso- phie.Robespierre la proposition ayant été faite à l'Assemblée de déporter tous les prisonniers alors détenus. Carrier dit « Oui. déportés à ma manière ». invoquant le témoignage de ses collègues mais nul ne répondit à son appel. fait son procès à elle-même. Aux accusations relatives aux noyades se joignaient celles qui regardaient les orgies orgies suivant les noyades. il obtint encore la parole pour lire un discours où il résu- mait sa défense: opposant le démenti aux affirmations.

j'ai néanmoins terminé une guerre terrible dont les pieds de géant menaçaient de fouler la France entière. victime de cette guerre Les massacres de Machecoul et de Saumur étaient récents.et plusieurs. à Marseille. la mort de Cicéron. Je n'ai vécu que pour ma patrie. qu'eussent-ils fait à ma place? Était-il au pouvoir de l'homme d'arrêter le torrent de la révo- lution ? fut il au pouvoir de la Convention même de prévenir les excès commis à Lyon. l'échafaud de Sidney. J'envi- sage le brasier de Scœvola. j'ai tenu mon serment. la main tendue sur l'autel de la patrie. ajoutèrent à leur vote l'expression de leurs sentiments. dans la Lozère? Pressé par les tempêtes politiques. Mais c'eût été reprendre le débat sur chaque vote à l'unanimité la Convention décida qu'il serait ramené à domicile. Environné de ces orages. de sauver mon pays. J'ai conservé Nantes à la République. parce que ce mode de . L'appel se fit immédiatement à commencer par le département de la Meurthe. l'épée de Caton. comment l'humanité. la ciguë de Socrate. Carrier demanda à y être présent. dans l'Avey- ron. si le salut du peuple l'exige. dit Couturier (de la Moselle). Plusieurs auraient absous Carrier sur les faits les plus monstrueux Ce ne sontpoint les noyades.à pleurer quelqu'un de ses membres. eût-elle pu faire entendre sa voix ? La froide raison pouvait-elle compasser exactement ses mesures? Ceux qui s'élèvent contre moi. ni même les soupapes prétendues de l'invention de Carrier qui fixent mon opinion. morte dans ces crises terribles. je saurai mourir pour elle. on réclama l'appel nominal sur les cône) usions du rapport. j'endurerai leurs tourments. Le vote pouvait être motivé il voulait être en mesure de répondre à des assertions inexactes. Ce discours fini. les fusillades. comme on avait pu s'y attendre. à Toulon. J'avais juré.

et que. de Cauibon. et il en prit occasion pour dénoncer d'autre part « une faction fondée sur un infâme système de calomnies et de crimes. un des agents les plus odieux du dictateur de Nantes dans le Morbihan et c'est un grief qui revient plusieurs fois encore dans les votes motivés Duhem lui-même dit oui. disait Billaud-Varennes. liourbollc disait oui aussi bien qu'avec douleur « parce que je crois. Collot d'Herbois et Billaud-Yarennes osèrent aussi dire oui contre Carrier. il n'en eut pas l'intention. c'est l'arrêté par lequel Carrier avait défendu aux autorités de reconnaître Tréhouard.9 thermidor. que si Carrier s'est rendu coupable des atrocités qu'on lui reproche. que l'impassible et pure justice de la Convention na- tionale veillera sur les suites des dénonciations qui se multiplient contre ses membres ». qu'elle fixera son attention sur les motifs qui dirigent les dénonciations contre les représentants du peuple » « dans l'espoir. mais qui en voulait user pour arrêter Lebatteux. . de l'atrin. faction dictatoriale de l'opinion publique ». faction sou- doyée par l'étranger. autre député investi comme lui des pleins pouvoirs de la Con- vention. ils 1. eux engagés autant que personne dans le système de la Terreur Comptaient-ils ainsi détourner d'eux les foudres de la Convention? « Persuadé. ajoutait-il.destruction des ennemis et brigands contre la République ne peut être jugé criminel que par son intention bonne ou mau- vaise Ce qui le décide. Voles de Homme. s'il commit des crimes. disait Collot d'Herbois. et pour accuser Tallien et Fréron à qui il ne pardonnait pas le .

Deux seulement avaient émis un vote. non point opposé. exprimait le désir (et pour cause) qu'il fiit le dernier de ses collègues sur lesquels on eut à se prononcer. autre représentant du peuple en mission. est aussi pris à partie Grande colère du mé- decin Duhem de voir qu'il ne peut sauver son ami Carrier et que l'avant- garde des égorgeurs va défiler sans trompette sur la place de la Révolution (par Baralère). 1. signe éclatant de son unanimité. même ceux qui avaient à leur charge les mitraillades et les destructions de Lyon. seraitt envoyé aux armées'. L'appel se prolongea ainsi jusqu'à deux heures du matin (nuit du 5 au 4 frimaire). de Marseille et de Toulon. en tenant compte des absences. ajoutons pour ce qui touche Carrier On veut sauver Carrier. Sur la proposition de Duhem (il se produit beau- coup trop dans cette affaire). Et Dulicm. on veut faire le procès au tribunal révolu- tionnaire. faisant le vœu que Carrier se justifiât. Peuple prends garde à toi. il avait à cœur de laver le comité des récriminations de Carrier qui prétendait n'avoir fait qu'exécuter ses ordres. même l'incendiaire du village de Bedoin. mais simplement condi- tionnel en sorte que l'on peut dire. citées plus haut. que Carrier avait réuni contre lui l'unani- mité de ses collègues. . Cambon motiva aussi très-longuement son opinion membre du comité de salut public. Sur cinq cents votants quatre cent quatre-vingt-dix-huit avaient approuvé les conclusions du rapport.furent ceux de l'erreur et d'un patriotisme délirant ». Bernard de Saintes (deXanthe! Pioche-Fer Bernard). la Convention décida que l'appel nominal. malgré le zèle dont il fit parade dans le vote sur Carrier. Aux brochures du temps.

Carrier refuse de répondre dans l'interrogatoire préliminaire. les mariages républicains 8° sa conduite en- . 25 novembre 1794]. une autre fois vingt-quatre brigands. la Conven- tion décréta que Carrier serait traduit sur-le-champ à ia Conciergerie et désarmé. d'enfants et de femmes 7° les pouvoirs donné à Lamberty pour les noyades. La commission des Vingt et un avait été inviléc à dresser l'acte d'accusation sans retard. sans jugement. Elle l'apporta. CHAPITRE LVII PROCÈS DE CARRIER 1 Carrier à la Conciergerie. il tenta de se brûler la cervelle. dans la séance du lendemain 5 frimaire (25 novembre 4794). 0° les noyades d'hommes. Acte d'accusation (5 frimaire. Les conclusions du rapport étant adoptées. 5° l'autorisation donnée à une com- mission militaire de faire fusiller des paysans dont une partie n'avaient pas pris les armes 4° l'ordre de fusiller ou noyer des brigands venus à Nantes sur la foi d'une amnistie 5° la façon dont il avait traité quatre-vingts cavaliers qui venaient se rendre et promettaient de livrer leurs chefs. Cet acte lui reprochait les principaux faits qui avaient été l'objet du débat 1° et 2° l'ordre écrit donné à Phelippes d'exécuter une fois vingt-sept. Ce n'était pas sans raison quand on vint pour le prendre.

Ibid. 18. ayant reçu de Carrier un pouvoir illimité. Mais ce refus ne pouvait arrêter l'exécution dudécret rendu par la Convention et.lendemain 7 fri- maire. récusant la section du tribunal et les jurés qui siégeaient dans le procès commencé. 2. près . 3. conformé- ment au décret du 22 vendémiaire qui lui ordonnait d'instruire l'affaire sans aucune interruption. 1. lettre qui fut le signal de massacres et d'in- cendies 10" d'avoir donné à la compagnie Marat des pouvoirs qui livraient à sa discrétion tous les citoyens'. cherché son excuse. Le juge n'insista pas et en dressa pro- cès verbal 5. prenant la parole. décida. p.. l'accusateur put en donner lecture au tribunal. né à Yolft. parce que Tréhouard avait fait mettre en prison Lebatteux. Le G. ce ne fut pas d'ailleurs pour longtemps. le. demanda l'ajour- nement des débats jusqu'à ce qu'il comparût.-R. en avait abusé 9° d'avoir écrit au générai Ilaxo que l'intention de la Convention nationale était de faire exterminer tous les habitants de la Vendée. Mais il refusa de répondre. p. Carrier avait comparu devant un des juges du tribunal pour subir l'interrogatoire préliminaire au débat public. Le lendemain du jour où le décret d'accusation fut rendu contre Carrier. qu'il avait dénoncé comme partisan des fédéralistes. A répondu se nommer J. que les débats seraient continués. Carrier futamené avecles autres devant le tribunal. persistant dans le système où il avait. 12.vers le représentant Tréhouard. Bulletin. Mais le tribunal. et Réal. qui. Et les débats continuèrent2. âgé de 37 ans. 7" partie. dès le commencement. Carrier. Le public pouvait désormais prendre patience.

on le peut croire. attendu les plaintes légitimes et les reproches bien fondés qu'il a articulés. Qu'il ne peut se soumettre à subir aucun acte de juridiction de la part du président du tribunal révolutionnaire. rue d'Argenteuil. tant contre les jurés que contre le président. (commis greffier). à quelle époque il s'y est rendu et celle à laquelle sa mission a cessé? U. à moins que l'autorité suprême ne le force de s'y soumettre. il se plaint de n'avoir pas subi l'interrogatoire préalable avant d'être amené au tribunal (et l'on a vu qu'il a refusé d'y répondre) il prétend que son affaire est une cause nouvelle. nous avons du procéder à la continuation du présent interrogatoire jusqu'à ce qu'il en ait été autrement ordonné. puisqu'il est l'objet Aurillac. repré- sentant dn peuple. pièce 10. de violents murmures éclatèrert à sa vue mais le président sut les contenir. non pius que des jurés qui la composent. le substitut et les jurés. Cet homme qui dans son proconsulat menait si rondement les procès. Tl Carrier au tribunal. était comble. Archives. duquel il invite la Convention à se faire donner lecture à l'endroit où il articule les plaintes et les reproches qui annon- cent une intention anticipée qui ne caractérise point l'impartialilé qui convient à des juges. Une foule immense était accourue à ce spectacle. demeurant à Paris. Il récuse le président. l'accusateur public et son substitut dans son dernier rapport. de l'accusateur public ni de son substitut près la section chargée de juger le comité révolutionnaire de Nantes. Signé DOBSENT. Attendu le refus fait par le prévenu de répoudre à notre interrogatoire.) . qui voulait que le tribunal révolutionnaire de Nantes envoyât à la guillotine sans jugement. département du Cantal. 3e partie. \V 493. Si en sa qualité de représentant du peuple il n'a pas été envoyé dans le département de la Loire-Inférieure. Les débats offrirent alors un curieux spectacle. a recours à des chicanes de procureur. et la salle. PETIT. Un mouvement d'indignation. Cahkieu. Jossf. D. Ses chicanes de procédure. n° 479.

20-21. 3. sur le réquisitoire de l'accusateur public. Mais le lendemain il n'en avait pas trouvé3. liulletin. passa outre l'affaire était connexe. On trouve au dossier (2" partie. il veut que les jurés soient tirés au sort devant lui. comme à tout autre accusé. enfin. les débats devaient reprendre leur cours2. humilié sans doute par ce refus. séance tenante. Vilain. 1. Mais le tribunal. p. Carrier. le droit de les récuser. La séance. 7° partie. pièce 24) « Je choisis pour défenseur Chauveau-Lagarde. Carrier objecta alors qu'il n'avait pas encore choisi de défenseur. des témoins avaient. que tout doit donc être renouvelé. n'acceptèrent pas. et qu'on lui reconnaisse. on ne peut informer contre moi que sur les faits pré- cisés dans l'acte d'accusation. sans plus déformes. Carrier 2. il n'en aurait pas été autrement de Carrier. 40. c'est ce titre qui avait motivé un décret le décret était rendu. et les défenseurs nommés par le tribunal donnaient des excuses. . Les deux affaires ne peuvent donc pas se cumuler. fut renvoyée au lendemain. Tronson-Ducoudray ou Huneau (7 frimaire). Il en avait choisi plusieurs qui. s'il n'eût été couvert par son titre de représentant du peuple. été rangés. p. sur sa demande. que ses réclama- tions soient soumises à la Convention'. et qui finit par décider un homme de loi. On en impute beaucoup au comité révolutionnaire de Nantes qui n'y sont point insérés. Bulletin. sans doute. 4. parmi les accusés. On aurait dit qu'il n'avait pas été défendu ce fut le tribunal qui insista cette fois pour qu'il prît un conseil. à accepter cette rude tâche'. dé- clara qu'il se défendrait seul. pièce 26) cette note de Carrier D'après le décret qui assura aux représentants du peuple des garanties légales contre les dénonciations. On trouve de lui cette note au dossier (2' partie.d'un acte d'accusation particulier. s'instruire ensemble.

V partie. l'accusateur public de la commission militaire. . Vaugeois. Ce témoin redit. en réclamant les pièces authentiques et en ré- criminant contre la commission militaire -• J'observe. ce qu'il avait exposé déjà dans une audience antérieure les pouvoirs donnés à Fouquet et à Lamberty pour ex- traire des prisons tous ceux qui. c'est-à- dire à la mort. mis en jugement. au grand déplaisir des représentants qui succédèrent à Carrier. p. femmes et enfants. Ses lettres aux généraux Avril. tandis qu'il n'en est pas venu à Nantes plus de trois 1. se réclamèrent de Carrier. Dès le premier jour (8 frimaire). III Reprise des débals faits particuliers à Carrier. parce qu'elle a outre-passé ses pou- voirs parce qu'elle a fait fusiller plus de quatre mille bri- gands. Ilaxo. que la commission ne vient faire des dé- positions aussi terribles que parce qu'elle a jugé tous les brigands de l'Entrepôt. dit-il. Carrier s'était trouvé en face d'un redoutable témoin. la résistance du président de la com- mission et la menace dont il mourut les fureurs de Carrier contre lui-même. 44. en y ajoutant des traits nouveaux relatifs Carrier. liulletiti. hommes. Ses ordres d'exécution sans jugement. quand Fouquet et Lamberly. et que Vaugeois vint à Paris pour lui demander un dés- aveu par écrit. Dufour. étaient destinés à leurs « expéditions1 ». Carrier ne sut répondre qu'en déclinant l'imputation comme étrangère aux griefs contenus dans l'acte d'accu- sation.

. Les fusillades ainsi justifiées conduisaient aux noyades: LE président. Avez-vous eu connoissance des fusillades? CARRIER. tandis que tout Nantes en retentissoit. Est-ce vous qui avez organisé la commission militaire. à Laval. dont j'ai rendu compte à la Convention. Bulletin. comment Carrier. et partout ailleurs 2. mais je ne m'occupois aucunement de leurs travaux. comme d'un événement que j'ai toujours cru fort naturel. LE PRÉSIDENT. ibid. on en usoit à Nantes à cet égard. et je croyois devoir respecter leur ouvrage. sans cela je n'eusse pas eu la maladresse d'en faire mention. il est bien difficile de croire que Lamberty et Goullin ne vous aient point entretenu de ces noyades.mille je demande que le président soit tenu de représenter tous les jugements de la commission Mais si la commission agissait de la sorte. 7* partie. Quant aux fusillades. 2. . en votre qualité de représentant. ne leur avez-vous pas demandé compte de leurs travaux? Carrier. L'établissement de cette Commission n'est pas mon ouvrage elle est cependant entrée en activité de mon temps. LE président. comme à Angers. 25. on disoit qu'elles étoient ordonnées par la commission. Il est bien étonnant que vous ayez ignoré les noyades. et a-t-elle opéré pendant votre mission? Carrier. ld. à Saumur. p. Pourquoi. Avez-vous eu quelque connaissance des noyades? CARRIER. sans me permettre aucune inspection. le souffrait-il? LE président. avec les pouvoirs dont il était investi à Nantes. J'en ai entendu parler. Point d'autre que celle des prêtres. Cette commission avoit été établie par mes collè- gues. Avez-vous ordonné à Goullin 1. LE président.

en la masquant par les mots de trans- fèrement à Belle-Isle c'est par ces détours artificieux que . et le comité ne l'a que trop éprouvé. Carrier. Carrier me répondit que le comité ne pouvoit être inquiété pour la noyade du Bouffay. et cela est si faux que l'acte d'accusa- tion n'en fait aucune mention. je n'ai signé aucune extraction. Carrier est démenti sur tous ces faits par l'accusé Goullin. sur laquelle je vous interpelle. Je vous répète que vous êtes accusé d'avoir ordonné ou toléré les noyades. Chaux. je n'ai pas donné de pouvoirs illimités. LE président. ni au comité. Carrier dit ignorer les noyades. je vous soutiendrai » mais. je demande que Carrier soit interpellé sur les motifs qui l'ont déterminé à faire transférer cent cinquante détenus à Belle-Isle.la noyade du 24 au 25 frimaire? Avez-vous su l'évasion de Leroi? Carbiek. LE président. vous ne connoissez pas les grands vos corps leur servent de mar- che-pieds». GOULLIN. Il serait inutile à Carrier de contester les ordres de noyades. à moins qu'il n'y eût une contre-révolution qu'on n'avoit fait périr que des brigands. comptez sur ma foi. je n'ai ordonné que le transfèrement à Belle-Isle. de Bussirat. lui qui. je dis à mes collègues « Ne vous y fiez pas. Je le nie. je la signerai. vous devez donc répondre sur la noyade du 24 frimaire. ils sont trop bien établis par la notoriété publique. Carrier a signé l'extraction des détenus deux mois après la noyade. Je n'ai jamais donné d'ordres semblables. et s'il étoit possible en ce moment d'aller à Belle- Isle. sanctionna la noyade du Bouffay. Carrier nous accuse d'avoir donné l'ordre de faire fusiller en chemin les brigands en présence de Vineux. J'observe aux jurés que pour couvrir les noyades. Carrier nous dit « Faites l'autorisation. ni à Goullin. Lorsque je demandai à Carrier un ordre écrit qui nous servît de garantie. continue Chaux. à l'issue d'un dîner.

fusillés sans juge- ment tout le débat était de savoir s'ils avaient été pris où s'ils s'étaient rendus. et le lendemain il . les jeunes Vendéens qui s'étaient rendus. la réunion des corps administratifs de Nantes. p. D Et il raconte comment par son opposition il lit rejeter une première fois ce projet.. et à y substituer le men- songe'.. d'accepter leurs propositions. et dans le moment. plus qu'en toute antre rencontre. « C'est Carrier. p. si on eût eu pour ces brigands tous les égards que commandoient l'humanité et les circonstances difficiles où nous nous trouvions. comme on disait par dérision de la façon dont on les avait fait boire2. 20. la noyade du 'Bouffay. 3. au nombre de 80 cava- liers. et les témoins affirmaient que le département insistait pour qu'on acceptât leurs ser- vices5. p. 50.. et toutes les autres qui n'avaient pu se faire assurément sans qu'il en sût quelque chose4. 29. 42 et 62 « II arrive à Nantes de jeunes brigands qui se ren- dent volontairement. il étoit avantageux. et le banquet dans la galiotte qui avait eu son emploi dans la première. si on vouloit les laisser retourner dans le pays pour porter des paroles de paix. 43. nous sondons ses dispositions. opérées et payées par ses ordres. tenue les 14 et 15 frimaire. 5.Carrier parvient à déguiser la vérité. Ibid. « la grande tasse des prêtres».et la mesure d'extermination qu'il avait voulu y faire adopter5. sur laquelle avaient déjà été produits tant de témoignages accablants. cette jeunesse pouvoit rendre de grands services à la République.) 4. où Carrier se trouvait impliqué. 30. lbid. furent repris contradictoirement avec lui les noyades de prêtres. Carrier fait semblant d'être de notre avis. Bulletin. 27. Ils promettoient d'ailleurs de convertir plusieurs communes au giron de la République. 2. Il fut question de consulter le représentant.. p. p. dit Plielippes-Tronjolly. 35 et 48. les fusillades journellement ordonnées ainsi à 1. et qui a fait agiter la question de savoir si on les ferait ou non périr en masse. (Ibid. qui a provoqué cette assemblée. offrant de servir la République. et ce sans jugement. Ibid. Les principaux faits allégués à la charge des autres accusés.

afin d'encourager les autres à se rendre. nous n'oublions rien pour faire rétrac- ter l'ordre sanguinaire. et que des mesures outrées contre les brigands sont plus propres à en augmenter le nombre qu'à le diminuer que beaucoup de rebelles sont égarés par leurs chefs. par cette lettre. et au dehors l'extermination de villages en- tiers prescrite aux généraux Carrier. pour déterminer le parti à prendre en pareil cas. nous nous efforçons de luii faire sentir les conséquencesfunestes d'un ordre aussi cruel. qu'il fiuil pardonner quelque chose à l'erreur. p. consenti- ras-tu à nos demandes? Carrier se contente de nous répondre J'ai des ordres. Carrier paroit pendant quelque temps indécis.dePhelippes-Tronjolly. Mais. par leurs prêtres. . enfin nous terminons par dire à Carrier que dans le cas où il trouveroit quelque inconvénient à déférer à nos représentations. ii faut que je les suive. qui annonce avoir fait beaucoup de prisonniers sur les brigands. et qu'il falloit faire périr les généraux qui coutrarioieut leurs mesures (Déposition de Hicqucau. lui répliquons-nous.) 2. 59. si nous parons à tous ces inconvénients. Carrier disoit que ceux qui blâmoient la conduite de ces commissaires étoicnt des contre-révolu- tionnaires. Bulletin. nous l'in- vitons à se concerter avec son collègue Francastel. au yênèral Haxo.. Il vous est ordonné d'incendier toutes les maisons des re- belles. je ne veux pas me faire guillotiner. Au moment où nous allions nous retirer. \). qu'il a cru de la bonne politique de aie pas les faire fusiller. et. ils grossiront l'armée des rebelles. Carrier nous répond que si nous renvoyons les douze cents brigands venus à Nantes. Carrier déclare qu'il lui est impossible de rien changer à ses ordres. 1. Ibid. Carrier soutient encore qu'il n'avait fait qu'exécuter les ordres de la Convention et à certains égards. mais le décret de la Convention dont le ordonne de fusiller ces brigands égarés qui sont venus se mettre à notre merci. il demande à Carrier quel traitement. Quand on se plaignoit des commissaires de la Vendée. Nous profitons de cette circonstance pour renouveler nos instances. quel sort il doit faire à ces brigands. d'en massacrer tous les habitants et d'en enlever toutes les subsistances2. nous lui observons que le Morbihan menace d'une insurrection. Alors nous faisons des représentations à Carrier. ils soulèveront cette commune. il n'a- vait pas tort. l'espoir de voir adopter nos mesures de clémence renaît dans nos âmes. vient la lettre de Wcstermann. représentant du peuple. et que si on les fait entrer dans Santés. le sabreur.Nantes et frappant indistinctement hommes. femmes et enfants'. ébranlé par nos observations. administrateur du département de la Loire- Inlericure). mais il n'est pas de longue durée.ici: même des fennnesenceintesl(Dépos.

désigne leurs propriétés aux corps administratifs pour faciliter la confiscation voilà les ordres que je te donne et que tu exécuteras avec le plus de zèle et d'activité qu'il te sera pos- sible3. Continue de porter la terreur et la mort dans le Morbihan. p. que des com- missaires du département de la Vendée veulent partager avec ceux du département de la Loire-Inférieure les subsistances ou fourrages qui se trouveront dans Bain. Il est bien étonnant que la Vendée ose réclamer des 1. incendie les propriétés des révoltés. Nantes. Autre lettre au général Haxo 25 frimaire. J'apprends à l'instant. dans cette guerre de Vendée. llulletin. Disons que. mon brave général. et tous ceux qui figureront dans des rassemblements.président lui fit lecture parlait des rebelles pris les armes à la main. incarcère les gens suspects. Ibid.. p. étoient-ils compris dans le décret dont vous excipez? Carrier cherchant à éluder la question. 2. ou dans Noirmou- tiers. 1 frimaire. 39. il y en eut bien davantage. ajoute le ma- gistrat. « le président l'y ramène en lui observant qu'il est prouvé que vingt- deux communes se sont rendues volontairement et qu'elles n'en ont pas moins été fusillées1 ». Ce n'était pas la seule lettre de cette espèce Carrier au yénéral Avril. dénonce aux autorités constituées les individus absens qui seront présumés porter les armes chez les rebelles. . et comme Carrier alléguait des ordres posté- rieurs Tous les habitants des communes insurgés. 45.

les denrées. 45. Salut et fraternité. c'est le vœu de la Convention. 2e partie. absolument tout. car je vais à l'instant t'en faire passer l'ordre. Bulletin. camarade. séant à Nantes. Qui peut être à l'abri des déla- tions dans les circonstances où nous nous trouvons? Je te rendrai justice. n° 479. Archives. en un mot. je t'en donne l'ordre le plus précis. Il entre dans mes projets. copie. de servir la République et d'exécuter les ordres que je te donnerai. l'exécution.subsistances. p. denrées. Bulletin. les fourrages. et ce sont les ordres de la Convention nationale. Continue. Bulletin. p. 2. tout. d'enlever toutes les subsistances. de ce maudit pays de livrer aux flammes tous les bâtiniens qui y existent encore. dès ce mo- ment. En un mot. le plus impératif. '2e parlie. brûle toujours. ibid. C(. tu m'en garantis.. ne laisse rien dans ce pays de proscription que les subsistances. 01. pièce 18. la plus cruelle. p. Brûle. se transporte à Nantes. fourrages. Signé Caiirier1. Et au général Dufour 19 nivose. 3. pièce 13. Carrier répond encore sur cette lettre J'avois reçu les ordres les plus positifs de la Convention on m'avoit même envoyé des matières inflammables pour consommer les repaires des brigands'. 61. après avoir déchiré la patrie par la guerre la plus sanglante. mais prends bien soin de sauver les bâtiments qui renferment des subsistances et du fourrage2. . il refuse de répondre 1. après les avoir fait périr par milliers Oppose-toi de toutes tes forces à ce que la Vendée prenne ou garde un seul grain fais-les délivrer aux commis- saires du département. cf. tout. Et sur la lettre du général Ilaxo. W 493. et ils voudroient encore affamer les patriotes. Archives. d'en exterminer tous les habitans.

cf. Moniteur du 1" friniairo (21 novembre 1794). des vieillards enfermés dans leurs maisons. Il les avait pris en haine pour les résistances qu'il avait d'abord trouvées parm eux. » Mais la ville de Nantes elle-même. qui étoit venue pour désigner un repaire de brigands. manifesta la plus grande prévention contre Nantes et même le pro- jet de la détruire*. dit-il. VI 3 .jusqu'à ce qu'on lui en ait représenté l'original. TRIB. » L'adresse du 9 brumaire des Nan- tais. J'ai vu brûler vifs des hommes. j'ai vu cent-cinquante soldats maltraiter. était remplie de faits à cet égard. a retenti d'un long frémissement d'horreur1. après la prise de Noirmoutiers. p. comme pour les aulres. des femmes. disant d'ailleurs. p. Il avait dit à la Société populaire que les Nantais étaient des scélérats et qu'il fallait jouer à la boule avec leurs têtes. p.. « Tout l'auditoire. dit un administrateur du département. le ton déclamatoire que cette conduite et c% langage leur inspire n'ôte rien aux fondements trop bien établis de leur plainte 3. qu'elle était littéra- lement conforme aux décrets. Mais le témoin Thomas fit savoir comment on exécutait ces ordres et ces décrets J'ai vu. à son ar- rivée. 2. renvoyée par la Convention à la commission des Vingt et un et qui fut aussi lue devant le tribunal. 3. il n'était pas éloi- gné de la traiter comme la Vendée « Carrier. Bulletin. ajoute le Bulletin. les massacrer ensuite et jeter de bayonnettes en bayonnettes de tendres enfants qui étoient à côté de leurs mères étendues sur le carreau. massacrer une municipalité en ccharpc. 45. RÉVOL. Voir la séance du 29 brumaire (19 novembre). Ibid. 1. violer des femmes. des filles de quatorze à quinze ans. 02.

W 493. Il ne se trompe pas moins quand il parle de fusiller c'est guillotiner qu'il fallait dire. Le représentant du peuple. avait ré- clamé la production des pièces originales. pièce 39. Elles arrivèrent. . Le recto et le verso de la feuille. 2. président du tribunal cri- minel.sansjugement les vingt- quatre brigands ci-dessus. l'ordre d'exécution au bas de chacune des deux listes on peut le vérifier aujour- d'hui encore aux Archives. Il demanda du temps pour prendre connaissance de ces pièces. 64) donne à tort le nombre 30. Aiclittôs. n° iCt. CARRIER 3. et le rédacteur aurait pu le voir dans !a déclaration de Phelippes- Tronjolly qu'il reproduit à la même page sur la première exécution « Je déclare au tribunal que Carrier s'est rendu dans sa voiture auprès de la guillo- tine pour faire eiécuter sans jugement les vingt-quatre brigands dont il s'agit » (ibid). et la Con- vention. Nantes. le second. dossier 47U. mais les sentences de mort du tribunal criminel de Nantes s'exécutaient par4a guillotine. indivisible et impérissable. il pré- tendit qu'elle lui avait été surprise. du 27 frimaire. et on put ainsi lui représenter authentiquement ces deux fameux ordres le premier. Le Bulletin du tribunal révolutionnaire (7* partie. devant la Convention. avait envoyé un courrier extraor- dinaire à Nantes pour les en rapporter. 5. la pièce originale porte 27.est tout entier de sa main: Pour ordre au citoyen Philippe. de faire exécuter sur-le-champ. Mais ce n'est pas une simple signature. portant la même injonction pour vingt- sept'. Même formule écrite et signée de sa main au bas 1. Déjà. enjoignant d'exécuter sans jugement vingt-quatre brigands. Carrier. 27 frimaire l'an II de la République française une. on l'a vu. du 29. p. s'écartant des textes dont on ne lui opposait que des copies. et ne pouvant dénier sa signature. et de l'autre part qui viennent d'être arrêtés les armes à la main. L'ordre porte exécuter. 2° partie.

Ibid. Tronjolly. elle en a ordonné l'in- sertion au Bulletin 3. pièce 40. Bulletin. et que Carrier persista à exiger que les femmes et les enfants fussent expédiés comme les autres. 2. « s'écria Carrier. en lui disant que la loi et l'hu- manité répugnaient à faire fusiller (guillotiner) des en- fants de treize ans. 64. p. J'ai informé la Convention qu'on fusilloit les brigands par cen- taine elle a applaudi à cette lettre. pour assister à l'exécution qu'au nombre des vingt- quatre. par jour! mais c'était par ordre de la commission et ce fait m'est absolument étranger.. avouant d'ailleurs les fusillades exé- cutées sous sa souveraine autorité. « il y avait des femmes et des enfants » deux enfants de quatorze et deux enfants de treize ans dans la – liste des vingt-quatre. pour en rejeter la responsabilité plus haut encore Je conviens qu'on a fusillé cent-cinquante ou deux cents prisonniers par jour. en fit l'obser- vation au représentant. 70. ibid. 1.. que lui. . «4. Ce n'était que trop vrai*.de l'ordre d'exécution des vingt-sept. De plus. Archives. le 29 frimaire1. ibid. Phelippes-Tronjolly déclara que Carrier s'était fait transporter dans sa voiture auprès de la guillotine. p. Voir la séance du 6 nivôse (20 décembre)) Moniteur du 8 (28 décembre 1795). 3. et il persista Les faits sont faux » dans son système impossible (les pièces étant là) de si- gnature surprise'..

s'était émue pourtant de la façon dont ses ordres étaient exécutés. dont les habitants du Morhiban redoutoient plus l'approche que celle des brigands. agens de Carrier. La Convention. Lebatteux fut arrêté et ce fut alors que Carrier s'oublia au point de déclarer cet agent inviolable. J'en écrivis au comité de salut public. et de noter d'infamie les auteurs de l'arres- tation de Lebatteux'. continue le témoin. qui exterminait tout à son aise par décrets. mais imposant. IV Déposition du jeune Jullien sur sa mission. J'ai parlé de la mission du jeune Jullien dans l'Ouest. s'était même permis de faire enterrer des hommes tout vifs » Je me rendis à Vannes. p. Il raconta au procès comment il avait été amené à dénoncer les agents de Carrier et à provoquer le rappel de Carrier lui-même. Bulletin. que cette armée. parce qu'ils se permettoient plus d'atrocités et de bri- gandages que les brigands eux-mêmes. à cause des cruautés journalières exercées par les soldats de cette armée. pour vérifier ces faits. avec invitation pres- sante de rappeler les bataillons aux ordres de Lebatteux et Avril. marchant sous le titre faux. qui poussait la cruauté jus- qu'à faire creuser aux victimes qu'elle voulait Immoler leurs propres tombeaux. et prendre connaissance de la conduite de Lebatteux et Avril. Ces agens me furent dénoncés de toutes parts. ainsi que l'armée prétendue révolutionnaire. . de révolutionnaire. 65-60. On lui avait dit t que Carrier avait une armée révolutionnaire qui mettait tout à feu et à sang.

et de son arme redoutable dont il menaçoit tous les ci- toyens. tenir tête à Carrier et provoquer dans la Société populaire. j'eus assez d'énergie pour terminer mes observations en ces termes « Tu es le maître de mon sort. sacré gueux. enfin convaincu du refus du représentant à admettre ma justification.II appela le général Vi- 1 Bulletin. . » Je fais tous mes efforts pour être entendu de Carrier. une réunion des bons ci- toyens pour résister à sa tyrannie. et qui sauront dévoiler les grands coupa- bles1. j'ai des patriotes qui vengeront ma mort. j'eus soin de me placer à une très grande distance de Carrier « C'est donc toi. le fit enlever la nuit par le général Vimeux. p. toute la férocité de ce représen- tant. et bien persuadé que je touchois à ma dernière heure. Carrier. à Nantes même. je ne me donnerai même pas la peine. pour lui donner des explications sur les reproches qu'il m'adressoit. je serai moi-même ton bourreau et celui de tous les scélérats qui peuvent te ressembler. GG. dans huit jours tu seras guillotiné. instruit de son audace. où le proconsul menaçait de son sabre ceux qui n'étaient pas de son avis. je recueille toutes mes forces pour faire face au tyran. et comme j'avois souvent entendu parler des accès de fureur de Carrier. qui te permets de me dénoncer au comité de salut public c'est donc toi qui ose blâmer mes travaux? Sais-tu qu'en un instant je puis trancher le fil de tes jours? et comme il importe quelquefois au bien général de se défaire de certaines gens en secret. Cen'est pas tout le jeune Jullien avait osé. ajoute Jullien. et se le fit amener chez lui Connoissant.de t'envoyer à la guillotine. tu peux faire de moi ce que bon te sem- blera mais souviens-toi que si tu me fais périr aujourd'hui. » Carrier avait pu savoir que derrière ce jeune homme il y avait en effet Robespierre.

concierge du Bouffay. le jeune commissaire reparut devant la Société populaire. Le lendemain. 1879. 1. p. p. 36. 52 Je répète que le peuple me regardoit tellement « comme son bienfaiteur. D'héron. Cette capitulation du despote dissipait tout son prestige. toujours juste. . Ibid. Bulletin. La Convention. l'adjudant-général Lefebvre et le capitaine Macé. qui avait aidé à la confection des listes'.. Forget. 54. rassemblé sur la place de l'Égalité. continue-t-il. etPierre Robin. Bulletin. qu'à la fête de Toulon il a fait pleuvoir sur ma tête une nuée de couronnes civiques. sur D'héron une très intéressante bro- chure de M. toujours sage dans ses décisions. 55 et 70. toutes les injustices de Carrier ». tout le succès qu'on en pouvait désirer. raconta la mesure arbitraire dont il avait été l'objet et retraça « toutes les cruautés. Voy. » 3. « Elle eut. peut- être V* Nouveaux témoins mis en accusation D'héron et Robin.' inspecteur des vivresmilitaires. p.» Et Carrier prétendait que. et Jullien fut ramené où il avait été pris. ci-devant aide de camp de Lamberty le 18. de la Sicotière le Patriote D'héron.meux. quinze jours avant son dé- part. 2. p. Nantes. cf. Jullien n'eut donc point de peine à faire signer une adresse qui fut envoyée à la Convention. On les savait mieux que Jullien. mais on venait d'apprendre qu'on pouvait les braver avec lui. séance tenante. 66. vint lui décerner des couronnes8! Et cela était vrai. le peuple. Dans le cours de cette seconde période des débats. lui parla bas. arrêtés et mis en accusation les 13 et 14 frimaire. plusieurs témoins furent encore. prononça le rappel de Carrier'.

Le témoin D'héron 1. W 493. 10 ventôse. recueilli par Villenave. Il n'y en l'eût bien mérité. dit le Bulletin. Mais j'espère que ma lettre n'en aura pas moins son effet. « « Passant près de ces enfants. pendant que la colonne défilait. J'aperçus. son avocat devant le tri- bunal révolutionnaire de Paris « Un jour. M. de la Sicotière. Je fais mon devoir et je te jure que. si les officiers du bataillon de Dieppe n'eussent eu un reste d'égard pour le caractère public dont il était revêtu. citoyen inspecteur. Je dis à Damin. La colonne rencontre à trois quarts de lieue de Vue trois enfants d'environ onze à douze ans qui gardaient paisiblement leurs moutons. je . qu'il faisait baiser aux femmes d'avoir massacré et fait massacrer impitoyablement des enfants de treize et de quatorze ans. Mais il paraît qu'il il n'en est pas quitte. Je serais moi-même criminel et complice si je ne l'en prévenais. « Tiens. il est menacé et sa vie n'est pas en sûreté. vois-tu ce b. a publié cet aveu d'Héron lui-même. Je t'engage instamment à le rappeler de suite nj moi ni mes collègues ne voulons avoir pour coopérateur un assassin. il a la même réputation que Dhéron. Il était aidé d'un gendarme. » Le gendarme tire sa carabine sur eux. La commission se désho- norerait en tolérant ces abus. Dbéron malgré nos remontrances. qui fuyaient. 2" année républicaine. je me trouvai à la fin de la colonne avec des gendarmes. Voici. Je ne crois pas prudent pour moi d'en écrire officiellement à la commission. Nous marchions en colonne sur le châ- teau de la Sicaudais. massacre impitoyablement ces trois enfants qui lui demandaient la vie à genoux. pièce 23. Voilà a cinq mois que je suis l'armée dans la Vendée. Je ne peux passer sous silence. qui faisaient paître leurs moutons dans la campagne1. le fait atroce dont j'ai été témoin hier dans notre expédition. Dhéron aurait payé sur-le- champ le prix de ce forfait. II me dit qu'il une commission. si ces deux hommes ne sont pas rappelés. m'a-t-on assuré. je dis aux gendarmes « Qu'en dis-tu? qu'en « ferons-nous? il faut les fusiller. sur ces abominations. deux personnes. Tant pis. nous approchons. repaire des brigands. il les a fait achever à coups de sabre. n° 479. M. dans sa curieuse notice. nous marchâmes avec une colonne pour attaquer les brigands.) Sur l'expédition de Vue. J'en dis autant de Pinard. que j'ai trouvé ici sans le connaître. Che- min faisant. a pas un qui ne « D'héron. 3" partie. Vue. j'abandonne le poste et je retourne à Nantes. Dakbefedille aîné.-N. (Archives. a été convaincu de s'être montré dans la Société populaire avec des oreilles de bri- gands et des parties. une lettre qui honore au moins celui qui l'a écrite. dont l'une mâle et l'autre femelle. tu dois en sentir les raisons. Nous faisions pirtie de la cavalerie qui précédait le gros de la colonne. Les tirailleurs et l'avant-garde ne les avaient pas inquiétés. gendarme là?. Je n'ai jamais vu de la part de ceux attachés à la commission de telles abominations.

J'ai parlé de ces noyades à Carrier. p. de la Sicotière. mais un coup fort et rude. des noyades. il a prétendu que souvent les enfants de l'âge de ceux par lui massacrés étaient porteurs de cartouches qu'ils servaient d'espions à leurs pères et mères1. je ne sais si c'est un soufflet. On attachoit les brigands. qui m'ont été com- mandées par Carrier avec la même franchise que je les ai exécutées s. » Robin avait pris part aux noyades. L'aveu "ne lui en coûtait guère. Ibid.. il disoit qu'un décret ordonnoit de mettre à mort sans jugement les brigands pris les armes à la main. Ibid. Bulletin. tire mon pistolet de ma ceinture. Je ne sais si je les atteignis. Je n'attesterai pas des faits fourré».est convenu de tous ces faits. Lamberty. . 54 5.. Je ne me rappelle pas qu'on m'ait lue une proclamation portant que les femmes et les enfants seraient mis sur les derrières de l'armée. 2. et ils étoient en- gloutis. 47.) 1. Sullivan et d'autres nous y avons même chanté des chansons patriotiques 3. je m'y rendis. le Patriote D'héron. » (L. J'ai assisté à deux ou trois noyades. Il me porta. et il me dit que je méritais qu'il me brûlât la cer- velle. il s'est retranché sur ses services rendus dans les combats contre les rebelles. on les faisoit descendre dans une gabare on ouvroit les soupapes. Et il avait dit dans une autre séance Lamberty m'assura qu'il avoit des ordres de Carrier de noyer les hrigands pris les armes à la main. p. disait-il. p. 47. Je conviendrai. Je me rappelle qu'un ollicier vint ensuite et me moralisa. Foucault. J'ai dîné sur la galiote hollandaise avec Carrier. il m'engagea à m'y trouver. Il me prévint que pendant la nuit il exécuteroit une noyade. mais mon intention était de les atteindre. Je ne me rappelle pas qu'on m'ait fait dans le moment aucune observa- tion. Mon pistolet creva dans ma main. je fais feu sur les enfants qui me parurent avoir quatorze ans et qui gardaient les moutons. Je ne me rappelle pas que ces enfants se soient mis à genoux et m'aient demandé grâce ou pardon. 71. Je ne les ai pas fait achever par un tam- bour. Il avait à la main un pistolet de très gros calibre. p.

Le début du réquisitoire de l'accusateur public futt simple et digne C'est en vain. que certains individus veulent per- suader au peuple que c'est faire le procès aux patriotes. Ils vinrent rejoindre les autres. 23 février 1794). Lefebvre et Macé n'étaient pas des témoins au procès de Carrier c'étaient des hommes qui. A la liste de ceux qui. Séance du 22 vendémiaire (15 octobre). Défense des avocats. capitaine du bâtiment le Destin. avec Robin. les atrocités 1. vinrent grossir le nombre des accusés. avaient continué dans la Loire-Inférieure le système des noyades l'adjudant général Lefebvre. pièce 43 (acte d'accusation) et pièce 45 (procès-verbal d'audience). 2. Moniteur du 24 (15 octobre 1794). que de poursuivre la répression de tous les actes arbitraires com- mis dans la Vendée. il faut ajouter l'adjudantt général Claude-François Lefedvre. le 14 frimaire2. en faisant périr ainsi cinquante femmes et enfants de bri- gants. Archives. dit-il. et Pierre Ma. ibid. pendant les débats. Réprimer les brigandages. commandant à Bourg- neuf.ce. même après son départ. et le capitaine Macé en exécutant cet ordre(5 ventôse.. VI Réquisitoire de l'accusateur public. les pièces lues à la Convention dans la séance du 22 vendémiaire an III (13 octobre 1794) avaient provoqué un décret d'arresta- tion contre les deux coupables1: c'est leur affaire qui rappela celle des membres du comité de Nantes et fit hâler leur procès devant le tribunal révolutionnaire. v . amenés le 2 ventôse (20 février 1794) des marais de Saint-Cyr.

il leur attribue la pensée hypocrite qui leur fit accom- plir la noyade du Bouffay. ils ont souvent. et. leur en avait donné l'exemple. Cette part faite. de la liberté et de la vie de leurs concitoyens. de leur propre auto- rité. disposé des biens. Ilu'/etin. s'ils n'avaient point partagé ses passions.les plus révoltantes. avec autant de bon sens que de vi- gueur au comité révolutionnaire de Nantes et à chacun de ses membres en particulier. Sage réflexion bien peu goûtée de certains patriotes! Il entre ensuite dans l'examen des faits. 75. parmi lesquels des femmes et des enfants La commission chargée de juger et de fusiller des gens de campagne qui n'avaient pas même pris les armes. Ils ne se sont pas d'ailleurs bornés à lui céder. celle de Carrier restait encore assez large Les deux ordres écrits d'exécuter sans jugement les vingt-quatre et les ving-sept prisonniers. le commandant temporaire de Nantes. Il leur rapporte la première idée des fusillades et des noyades. ce n'est pas détruire la révolution. Ils auraient pu le ramener à une autre façon d'agir. toutes les violations faites aux lois. commandée par Carrier. . qui refusa pour sa part d'exécuter l'ordre de fusiller en masse les dé- tenus. en la masquant sous les dehors d'un ordre de déportation il prouve qu'ils auraient pu résister à Carrier: Boivin. 1. c'est la consolider'. sans craindre d'aller contre l'impulsion que l'on avait donnée à l'opinion publique en reportant sur Carrier la respon- sabilité de tous ces attentats. il montre la part qui en revient aux membres du comité révolutionnaire. p.

l'accusateur public appelât sur la tête de Carrier toutes les rigueurs de la loi. ils ar- riveraient à dégager leurs clients. car pour Carrier. où le projet d'extermination en masse des détenus fut mis en avant et soutenu par lui Les noyades. notamment celle des quatre-vingts cava- liers qui étaient venus se rendre volontairement. membres du comité de Nantes. que les débats. or. La mission des défenseurs officieux ne paraissait pas très facile: je parle des défenseurs du commun des ac- cusés. Le thème obligé. prendre en charge ceux des autres. Les pouvoirs attribués à la compagnie de Marat. il voulait être son propre avocat. la détestation du régime dont Robespierre avait été le grand maître et Carrier un des plus sinistres agents. dit l'accusateur public. et. etc. et les défenseurs aimaient à croire qu'en rejetant sur lui tout l'odieux du système.que les satellites plus ou moins obscurs de Carrier? Mais Carrier était là. c'était le panégyrique du 9 thermidor. les accusés de Nantes avaient-ils été autre chose. ont porté au nombre de vingt-trois les fusillades de tous les jours. fait constaté par les ordres notifiés à la force armée de tolérer leurs « expéditions » nocturnes. sans distinction. dans la Vendée: Voilà assez de faits atroces pour que. sans décharger les autres. L'assistance aux deux séances des 14 et 15 frimaire. qui sait même? à . comme une âme damnée qui pou- vait bien. L'ordre donné par lettre au général Haxo de tout brû- ler et de tout massacrer. après lui son conseil ne pouvait plus avoir qu'un rôle bien secon- daire. avec ses propres forfaits. Les pouvoirs illimités donnés à Fouquet et à Lamberty.

nous saurons être libres sans être des assassins. La journée mémorable du 9 thermidor nous assure à jamais la liberté. qu'il falloit toujours tenir levé. encou- rageant pour les patriotes. De nouveaux Titans. nous par- loient au nom de l'humanité comme les imposteurs au nom du ciel. Il y avait donc des précautions à prendre. Mais attaquer la Terreur.leur assurer le bénéfice de cette démonstration anti- terroriste à laquelle ils semblaient les associer Le règne des faux patriotes est fini. effrayant pour les gens tièdes et apathiques. dont l'éclat seul devoit suffire pour intimider. – Une guillotine platonique. capable de briser les résistances et pourvu des moyens de le prévenir. menaçant le ciel. C'était en un mot un glaive qui devoit menacer plutôt que frapper. Cela dit. l'avocat n'a- vait pas de peine à établir que tel n'avait pas été le ca- ractère de cet instrument 0 jours désastreux^ jours horribles où retentit dans toute l'étendue de la France ce cri épouvantable La Terreur est à V ordre du jour! Bientôt la terre de Liberté est couverte de . La liberté n'a pas besoin de poignards. juste envers tous. mais souvent. terrible pour les conspi- rateurs. s'écriait Tronson-Du- coudray. et l'avocat définit ce que devait être le gou- vernement révolutionnaire Un régime ferme. Ils érigeoient l'assassinat en principe de là la stu- paur. celui des véritables commence. qu'était- il. sinon l'instrument judiciaire de ce gouvernement? Son nom même le disait. n'était-ce pas répudier le gouvernement révolutionnaire? et le tribunal. n'exigeant le sacrifice de l'intérêt particulier que là où l'intérêt général le commande. En vain espéreroit-on nous faire rétrograder vers l'esclavage on n'y réussiroit pas. juste par-dessus tout.

des traitements bar- bares. les citoyens tremblent à chaque instant pour leur liberté. . le mari des bras de son épouse tous ensemble sont souvent précipités dans les cachots on les y entasse. Les vertus de la justice. la con- fiance est bannie des sociétés l'ami se défie de son ami en un mot. les monuments des arts sont brisés les ateliers de l'industrie sont renversés. Le père est arraché des bras de ses enfants. l'Être suprême. vont ré- gner. p. 88.prisons et d'échafauds. à son tour. des aliments infects. et c'est le règne du crime le plus effréné. un air pestilentiel. des hordes de brigands se répandent comme un torrent sur toute sa surface. voilà leur destinée! Quel est leur crime? leur for- tune. On abuse de ce nom pour consacrer le tyran et la tyrannie. On proclame l'a- théisme la Convention nationale indignée proclame. on entend le bruit d'une voiture. On révolte les hommes simples qu'on eût pu éclairer des prê- tres infâmes viennent se vanter de leur longue hypocrisie et ne reconnoissent. disent-ils. dit-on. un geste va devenir un crime on n'ose se le per- mettre. Bientôt une nuée d'espions est répandue dans toutes les communes. le malheur d'avoir déplu à quelques brigands1. Le jour on ose à peine paroître on se voit observé. on croit voir arriver des satellites. que la nature. leur naissance. L'orateur avait prévenu l'objection qu'on eût pu être tenté de faire à ce tableau. La nuit. et il y revient en l'ache- vant 1. les richesses des anciens temples sont enlevés à la nation les scandales les plus absurdes et les plus dégoûtants sont accumulés. le vol le plus infàme est souvent consacré sous le nom de taxe révolutionnaire les administrations sont livrées à l'ignominie et à la friponnerie. ou de la paille. on les y abreuve de dou- leurs on les y laisse pêle-mêle la terre nue. lorsque dans le silence du calme. Bulletin. Les propriétés dévas- tées.

Goullin et Chaux. les deux principaux organisateurs des fusiliades et des noyades. répétés plusieurs fois avec l'accent du désespoir. il ne peut articuler que ces mots en faveur de Goullin « C'est mon ami. C'est sous le bénéfice de ces observations qu'il de- mandait l'acquittement de deux des plus obscurs des accusés Vie et Prou. un des accusés. je le connois depuis neuf ans il a élevé mes enfants. Il fit appel à la sensibilité! il avait recueilli quelques traits d'humanité dans la vie passée de ces monstres. attendrissent tout l'au- ditoire. sont-ce la (les hommes féroces! » . Gallon est obligé de sortir. se lève hors de lui-même. Réal avait une plus forte tâche en plaidant pour les deux plus compromis au contraire. Réal s'écrie en les montrant « Jurés. faisant oublier tout le reste. c'est un honnête homme. Non. mais sauvez-le. versent des larmes. son coeur est celui « d'un patriote pur. et. il amena une scène que le compte rendu du Moniteur présente ainsi « « Plusieurs accusés et Goullin avec eux. il les para de ses formules philanthropiques. c'est mon ami. Real. ému lui-même. prononce ces mots avec chaleur Sa tète fut exaltée. nous ne faisons pas le procès à la Révolution mais il faut démasquer ceux qui s'identifient tellement avec cette Révolution qu'ils veulent se confondre avec elle-même. et celui d'un homme de bien. tuez- moi. » Des sanglots se font entendre Gallon. et fondant en larmes. Tous les accusés fondent en larmes. » Ces mots.

Chaux. mais comme ils avaient noyé. C'était la mort pour Carrier. Il parla quatre heures. Ma moralité est décrite dans une adresse de mon département. fusillé. et lui-même finit par accepter ce rôle fatal. Je demande que si la justice nationale doit peser sur quelqu'un. je m'en rapporte à la justice des jurés. Bachelier. VII Défense de Carrier. 26 frimaire an III (16 décembre 1794). le jury se retira dans la chambre de ses délibéra- tions pour les résoudre. etc. 11 était minuit et demi quand Carrier prit la parole à son tour. Je demande tout ce qui peut être accordé pour mes coaccu- sés. et non pas pour eux seulement Goullin. affirmative sur les faits. étaient déclarés cou- pables de noyades. Grandmaison et Pinard la liberté pour Gallon et Vie. négative sur l'intention.. . exténué. les questions étant po- sées. elle pèse sur moi seul'. et dit en terminant Fatigué. Allocution du président. Moniteur du 8 nivôse an III ('28 décembre 1794). L'émotion excitée en faveur des autres se tournait tout entière contre lui car il fallait bien que quelqu'un répondît du sang versé. pillé sans intention contre-révolutionnaire (tant s'en faut!) ils 1. Robin. de fusillades et de tous les excès qu'on a vus. Sa réponse fut affirmative sur tous les points en ce qui concernait Carrier. Après le résumé du président. et négative pour Gallon et Vie pour tous les autres. Grandmaison et Pinard. Dernières paroles de Carrier. jugement.

allaient être aussi acquittés. Carrier osa dire « Je meurs victime et innocent. Bien- tôt l'instant du supplice fut annoncé et attira dans tous 1. Après avoir entendu sa sentence. et jamais l'opinion n'avait paru plus prononcée contre des accusés. et après l'effusion de ces premiers sentiments. avec' quelle impatience le public qui remplissait en ce mo- ment les salles. Jamais procès n'avait paru fixer autant l'attention publique. Le président. Archives. livrez-vous tout entiers au service de la République que votre attachement pour elle fasse oublier ces moments d'erreur où sans doute un zèle mal dirigé vous avoit entraînés. Grandmaison et Pinard furent ensuite intro- duits. on apprit avec une certaine indifférence que presque tous les membres du comité avaient été acquittés. leurs trop coupables excès. em- ployez cette liberté qui va vous être restituée après la pénible épreuve que vous venez d'essuyer. toute passion pour ne s'occuper en s'unissant étroitement que de concourir uniquement au bon- heur de la patrie. tout désir de vengeance. et il parut juste à la plupart que celui qui les avait poussés au crime expiât.. ibid. Vous êtes libres'1 Carrier. mon dernier voeu est pour la République et le salut de mes concitoyens. Cependant la nouvelle de la condamnation de Carrier sembla satisfaire l'attente générale. avec ses fortaits. . les cours du palais et toutes les rues adjacentes. osa leur dire Allez jouir des embrassements de vos familles et de vos amis. attendait le résultat du jugement. les faisant rentrer les premiers. pièce 45 (procès-veibal d'audience). » « Il serait difficile d'exprimer. 3' partie. dit Des Essarts. et souvenez-vous surtout que des républicains doivent savoir oublier toute haine particulière.

quoique Paris n'eût point été le théâtre de son despotisme sanguinaire. Pinard et Grandmaison. Il accablait Carrier de ses imprécations. t. il régnait dans l'expression de la joie publique le même sentiment d'indignation et de félicitation générale que lorsque Robespierre avait été traîné au supplice. Procès fameux (nouvelle série). sa face. chacun était avide de voir un homme dont la funeste célébrité s'atta- chait à tant de crimes. – Décrets Renouvellement du tribunal révolutionnaire et renvoi des acquittés devant la justice criminelle. qui sabrait ceux qui surnageaient. d'un teint naturellement olivâtre et bilieux. la charrette sortit de la Conciergerie. on remarqua que. p. était tout en plcurs. écumanl de rage. On l'eût dit comme touché par la mort. Son re- gard semblait éteint dans ses yeux enfoncés. l'un rappelait trop bien la mémoire de l'autre. 170-177. l'exécuteur des noyades. sans produire d'ailleurs une impression plus favorable sur la foule. Débat à la Convention sur l'acquit temenl des aulres. » (26 frimaire an III = 16 décembre 1794. Vers trois heures après midi. pour ne pas être asso- ciés dans les souvenirs de leurs contemporains en ce mo- ment.avait pris l:i 1.les environs du palais et dans tous les lieux où devait passer le cortège. il voulait se jeter sur lui et le saisirl' avec ses dents pour le déchirer1. un concours immense. II. et ils avaient tous les deux trop également outragé l'humanité par leurs sanguinaires attentats. L'allilude de Carrier faisait contraste avec celle de ses deux compagnons. . l'assassin des enfants et des femmes. en effet.) VI II Exécution de Carrier. l'inard. se débat- tait furieux. (iraudmaison.

il y en avait deux que le jury déclarait non coupables. t. l'iocès fameux (nouvelle séiie). fut long à parcourir. quoique abrégé depuis le 9 thermidor. couleur du cadavre debout encore. les malédictions ne leur furent pas épar- gnées sur la roule et le chemin. Il. la question était différente. Ah! Ça ira. (). il en avait déjà la raideur et l'insensibilité. Le couperet tomba aux cris accoutumés de Vive la Ré- publique. Tout n'était pas dit à l'égard des acquittés. après une horrible lutte contre le bourreau et contre la mort. Dans le nombre. Mais pour tous les autres. jusque dans son abattement. il se fit un grand silence. Gallon et Yic pour ceux-là. La charrette arriva enfin à l'échafaud. Les insultes. nulle difficulté. Grandmaison fut exécuté le premier. Un brusque mouvement de Carrier montra combien. tant la foule. 177. mais tout à coup un son nasil- lard se fit entendre c'était une clarinette jouant l'air favori des Jacobins. puis Pinard. cent-cin- quaute-cinq individus qui ont été noyés la nuit du 24 fri- 1. Lorsque Carrier parut à son tour sur la plate-forme. pour cou- 'struire les bateaux à sonpape. Des Essarts. en- tassée entre la Conciergerie et la place de Grève. . obs- truait le passage. qui ont servi aux différentes noyades en signant un ordre de déportation di. Le jury avait déclaré leur culpabilité: Que Goullin s'est rendu auteur ou complice de ces manœu- vres et intelligences en donnant et signant l'ordre du 15 l'ri- maire pour faire fusiller cent trente-deux prisonniers pris au llouffay en signant et donnant des ordres à Affilé. il avait ressenti cet indigne outrage jeté à son supplice. Le peuple exigea que le bourreau lui montrât la tète du supplicié1.

Les conclusions du comité. XXIII.maire. La Convention . Moniteur du 10 nivôse an III (50 décembre 1794). 2. et traitant avec dérision les malheureux qu'il faisait injustement incarcérer. Qu'était-ce qu'un tribunal qui absolvait des atrocités de cette sorte. Chaux et les autres étaient renvoyés libres. La Convention décréta le renou- vellement du tribunal. 5. etc. combattues pai* Hewbell. de Grandmai- son et de Pinard n'étaient pas une satisfaction suflisante pour l'opinion publique. en assistant à l'extraction des prisonniers et en les conduisant au bateau avec lequel ils ont été engloutis. furent appuyées par Louvet. l'ancien proscrit. etc. après un amendement de Bourdon. Quand l'affaire revint devant l'Assemblée sur le rapport du comité(9 ventôse). t. si Goullin. qui demandait qu'on les remit en jugement. 74. en im- primant la terreur par des actes arbitraires. pourvu qu'elles n'eussent pas été commises dans une pensée de contre-révolution? Le supplice de Carrier. 2 mars 1795). col. 2. La pétition de la commune de Nantes.) 1. et la discussion fut ajournée au primidi suivant (Moniteur du 12 ventôse.Moniteur. p. en abusant de ses pouvoirs pour faire incarcérer sans examen des citoyens pai- sibles en levant des taxes arbitraires. Mais ne l'ayant pas fait avec des in- tentions criminelles et contre-révolutionnaires'. Et ainsi des autres Tous convaincus. 22 janvier 1795). La discussion ne fut reprise que le 2 floréal. le survivant de la Gironde. Il soutenait que le jugement rendu n'était plus du ressort des tribunaux. fut renvoyée par la Convention au comité de législation dans la séance du 30 nivôse an III (Moniteur du 5 pluviôse. rigoureusement légale. ileaulle en com- battit les conclusions au nom des principes. qu'il n'y en avait appel qu'à la posté- rité. On prétendait que le jugement du tribunal révolutionnaire n'avait pu éteindre que le délit révolutionnaire. Cette sentence. était la con- damnation du tribunal révolutionnaire. et ordonna que ces assassins bons patriotes seraient retenus et renvoyés devant la justice criminelle3. (28 frimaire an 111 = 18 décembre 1794. C'est à ce litre que le tribunal les avait acquittés et mis en liberté2. et que le crime de droit commun restait impuni.

Son jugement. le procès des membres du comité de Nantes les avait vivement inquiétés. 24 et 25 avril 1795. longue- ment instruit.) C'est le point de droit touche par cette décision que M. la Convention avait dissipé les dernières illusions des terroristes sur les consé- quences forcées du 9 thermidor. Le livre de Sirey sur le tribunal révolutionnaire. non sans l'enrichir du fruit de ses lectures aussi étendues que curieuses. . Des le début. seraient envoyés par-devant le tribunal du district d'An- gers. acquittés par le tribunal révolutionnaire. » (Moniteur des 5 et G floréal an III. Au moment où le décret du 28-29 frimaire fut signifié au tribunal révolutionnaire. Fouquier-Tinville occupait le fauteuil – le fauteuil d'accusé. venait de commencer. de la Sicolicre a eu surtout en vue dans sa brochure le Patriote d'Héron. et leurs ressentiments trouvaient encore aux Jacobins un lieu pour se produire. Le dernier acte du président fut de le renvoyer dans sa prison. Keprise de l'al- taque contre [iillaud-Varennes. qu'il devait reparaître. pour y être jugés sur les délits ordinaires. CHAPITRE LVI1I LE TK1UUNAL RÉVOLUTIONNAIRE DU 8 NIVOSE AN III (28 DÉCEMISHE I79l) 1 Progrès de la réaction thermidorienne fermeture des Jacobins. Darère et Collot d'ilcrbois. C'est devant un tribunal nouveau et à la suite d'une nou- velle instruction complémentaire. En frappant le tribunal révolutionnaire du 25 ther- midor par son décret. Billaud-Varennes se décréta «que les individus du comité révolutionnaire de Nantes. Il se trouva forcé- ment suspendu. puisqu'il n'y avait plus de tribunal.

Les pamphlets ne les pas veut expliquer ce mot dans sa Réponse surdes faits particulier! (p. avaient redoublé l'irritation de leurs adversaires. Dix jours après (15 frimaire = 5 décembre). reproduisait le texte de son accusation avec les pièces imprimées. Les Jacobins sont f. Lecointre. aussi bien qu'aux cris d'indignation du public au tribunal. y avait dit « Le lion n'est pas mort quand il sommeille. Il 2. du cabinet d'histoire naturelle des ci-devant Jacobins. prononcées par le tribunal révolutionnaire. à demi voilées. quand il y avait dans son sein tant de membres qui ne valaient guère mieux! (5 fri- maire = 25 novembre). Moniteur du 17. Un pamphlet intitulé la . » Ces menaces. vive la Convention nationale. -M. sauvée. Cou- plets en l'honneur des mémorables journées du 21 et 22 brumaire (par Mar- tainville). et à son réveil il extermine tous ses ennemis'. Le congé donné aux Jacobins. les cris et les hurlements de chaque bête et leur utilité' (par Martin). plus dans leur chute Grande dé- nonciation faite aux Jacobins dans la dernière séance contre les diseurs de chapelets cl découverte d'une conspiration universelle dans les patenôlre s et les Ave Maria. 9). poëme héroï-comique et la France est Vains efforts du jacobin Aigoin pour soulever le peuple contre la Convention ou Réponse au libelle intitulé A bas les brigands et les buveurs de sang. on renvoyait le tout à l'examen des trois grands comités3. Voyage des Jacobins dans les quatre parties du monde (par Gracchus Bal)euf). – Description et vente curieuse des animaux féroces. La polémique de pamphlets ne leur suffisait plus. dont la sortie contre les mem- bres des anciens comités avait été repoussée le 15 fruc- tidor par un ordre du jour flétrissant. et sur sa demande.plaignant des mises en liberté d'aristocrates. Séance des Jacobins du 15 brumaire (3 novembre 1704). 1. T>. que la Convention avait voté la mise en ac- cusation de Carrier. mâles et femelles. Ilaiimont). chanson (par F. en quatre chants et en vers. La Jnrobiniade ou le délire et l'agonie des Jacobins. à l'unanimité moins deux voix restées conditionnelles. on les expulsa par la force (18 brumaire 8 novembre 1794)% et c'est sous l'influence de ce mouvement des = esprits. Moniteur du 17 frimaire (7 décembre 1794).en disant qu'il s'agit d'une comparai-on entre le lion des Jacobins et le léopard britannique.

même de modération (par com- paraison. fédéralistes. pour des écrits prétendus fanatiques. il était temps de rendre à la liberté ceux qui avaient été les premiers victimes de la Terreur. On les rappela (18 frimaire = 8 décembre). dit l'auteur. pour des propos. y disait-il. 370. p. les plus paisibles. la Convention avait passé simplement à l'ordre du jour. tu vas produire des cerlificats de Fouquier-Tinville que l'échafaud attend. tout en maintenant l'arrêt d'expulsion contre les survi- vants de ceux qui alors avaient été mis hors la loi. 5 octobre 1791. et j'y avois eu trop de part. Collot-d'Herbois et Barère. accuser un tyran ou ses complices. mais après avoir entendu les inculpés et Carnot qui se portait leur défenseur. Toute mon âme se souleva d'indigna- Crande queue de Laurent Lecointre et signé du pseudonyme Felhkmesi avait reproché au malencontreux député de Versailles les maladresses de ses premiers procédés «Quand on veut. royalistes. . l'attaque avait élé reprise déjà Ic 12 vendémiaire (5 oc- du tobre 1794) par Legendre. Mais au lieu de cela. 14 vendémiaire an 111. les hommes les plus honnêtes. même au dire de Duhem » et il faisait de plus vives sorties contre liillaud-Varenues. avec le tribunal de Robespierre et ses nombreux assassinats). hélas.) 1. il faut les prendre la main dans le sac et produire contre eux des preuves et des pièces qu'ils ne puissent rejeter. même d'excellents patriotes. J'avois vu ces horreurs et mille autres de détail ou [non] moins désastreux. Cepen- dant je voyois ce tribunal irrépublicain usurper une réputa- tion de justice. d'humanité. sans doute. A la Convention. le nouveau tribunal ré- volutionnaire égorger un à un. I. Lorsque les principaux agents du régime terroriste étaient ainsi frappés ou menacés. ou par trois. ces 75 ou 74 députés mis en arrestation (Amar les eut voulus en accusation) pour avoir signé une protestation collective contre la proscription des Girondins1. Quant au tribunal révolutionnaire. ou même par sept. t. factum dont la préface seule est posté- rieure à la condamnation de Carrier J'avois vu de mes yeux. Voyez ci-dessus. Sirey en avait pro- noncé l'arrêt dans un factum publié au cours même de frimaire an III. ou deux par deux.

déjà la Convention a décrété la suspension de ce tribunal plus que suspect et un épurement républicain dans la masse de ses membres. Sirey. qui se sont instruits à une mauvaise école sous le sensible Fouquier. ma rédaction terminée j'allois publier mon ouvrage. votre mort parait inévitable. » (1>. L'accusateur public s'expliquant familièrement sur votre cause vous dira qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat. tion et je résolus de dévoiler à ma patrie toutes les turpitudes que couvroit cette institution dite révolutionnaire. c'est que l'indignation populaire a contenu les juges. Du tribunal révolutionnaire. il note les traditions subsistantes dans la rédaction des actes d'accusation « Je n'en accuse pas. J. dit-il. Parmi les abus signalés. lorsque je sentis qu'il falloit prendre garde d'émousser le glaive lors suspendu sur les noyeurs de Nantes. on y lit mille crimes. Et après avoir accompli ce programme (lre partie Des abus. Ils diront qu'ennemi mortel du peuple souverain.< protéger les buveurs de sang. aussi funeste l. frimaire an III (104 pages). 17). » (P. Il lui est impossible de tout voir. 2. si toutefois l'esprit de liberté peut souffrir l'existence d'un établissement aussi dangereux. vous avez ourdi des trahisons. il insiste sur la lenteur de la chambre du conseil à faire sortir de prison ceux que la Terreur y avait entassés (p. égorgeurs n'ont pas été acquittés. honnêtes. Indiquons tous les abus de cette institution. » C'est l'af- faire de ses secrétaires « Ce sont des jeunes gens doux. hormis trois. 2e partie Théorie dcs tribunaux révolution- naires1). il conclut comme sa préface le pouvait faire pressentir 1. la majorité du jury a déclaré que tous ces assassins.) Il se défie de certains juges « Un petit nombre de septembriseurs souillent de leur présence odieuse et de leur influence meurtrière ce tribunal respectable. . Il y a deux mois nies matériaux étoient recueillis. fusilleurs. l'accusateur public. Le moment est propice hà- tons-nous de faire entendre contre ce tribunal les accents éner- giques du républicanisme et de l'humanité. 24.-B. 28-50. Enfin les Nantais sont jugés. L'acte vous parvient il est effrayant. et si tous ces noyeurs. dont le patriotisme consistoit à condamner les hommes paisibles.) Par eux se trouvent . avoient assassiné honnêtement et sans crime. Déjà le public a flétri ces jurés et ces juges septembriseurs. montrons combien de réformes y sont absolument nécessaires.

Sirey.a question intentionnelle est établie pour ainsi dire alin d'innocenter les coupables et ils veulent qu'elle serve à criminaliser les innocents. II Rapport de Merlin de Douai sur le renouvellement du tribunal révolutionnaire décret du 8 nivôse an III (28 décembre 1794). tout renouvelés qu'ils étaient eux-mêmes. et le rapport de Merlin de Douai sur le projet de remaniement présenté aux délibérations de l'Assemblée montrait que les comités. Sous les triumvirs sanguinaires. » (P. citoyens paisibles. pas désarmer. n'entendaient.) 1. ce tribunal fut mille fois plus borrible que la chambre étoilée. La Convention ne prononça pourtant pas encore l'abo- lition du tribunal. un instrument de tyrannie. Loin de le détruire. vos comités fidèles au devoir que vous leur avez prescrit ne s'étaient étudiés qu'à l'améliorer. et il en réclame la suppression8. Le tribunal révolutionnaire n'est pas un tribunal. même contre les buveurs de sang. rassurés depuis cette faussées les meilleures intentions de la loi « I. disait-il. annoncé à l'aristocratie que ce n'é- tait pas pour détruire cette institution que vos comités avaient préparé le projet de loi que je vous présentais en leur nom. 38. que la chambre ardente dont les Anglais rougissent encore d'avoir toléré l'existence. Il le déclare complètement inutile. p. 10}. Hommes purs. . Le décret du 28-29 frimaire n'en ordonnait que le renouvellement. c'est une commission. Il rappelait le décret d'institution du tribunal sub- stitué le 25 thermidor au trop fameux tribunal du 10 mars J'ai dès lors. Dit Tribunal révolutionnaire.

qui ne s'étaient jamais connus Loin du tribunal que nous proposons un pareil amalgame. Suppression de cette pratique jusque-là inouïe qui. réunissait dans un même jugement. il lui faut encore des héca- . pour abréger. droit de défense à l'accusé Frappe.heureuse époque. c'est à la réunion de ces deux carac- tères que le peuple reconnaîtra en nous des représentants dignes de lui. protectrice des bons. mais nous ne voulons pas que la liberté règne sur les déserts. vous savez que l'échafaud n'attend plus que les contre-révolutionnaires vous savez que Sylla n'est plus. La Révolution doit anéantir les conspirateurs. Cinquante sections! Il n'en eût pas moins fallu en effet à l'ancien tribunal pour juger distinctement les délits distincts. des accusés du nord et du midi. et on n'en prévoyait pas le besoin pour le nouveau tribunal. Après ces déclarations rassurantes à demi. Il vaudrait mieux le composer de cinquante sections que de lui conserver un tel point d'analogie avec les jugements des 2 et 3 septembre dont les auteurs aussi osaient usurper l'au- guste nom de tribunal. Sévères mais justes. mais écoute. il signalait les principales réformes introduites dans le projet de loi Restrictions au pouvoir discrétionnaire de l'accusateur public pour mettre un prévenu en jugement. mais que la liberté reste avec la justice. inflexible contre les conspirateurs. mais on ne renonçait pas encore à faire à la liberté des sacrifices humains: Sans doute. disait le rapporteur. l'homme de la Révolution trouve dans ces mots la règle de sa conduite.

le tribunal révolutionnaire du premier jour. devaient apporter au tribunal l'expression de l'opinion du pays. Seulement. La loi fut votée le 8 nivôse an III (28 décembre 1794) comme clle avait été proposée2. Moniteur du 14 (5 janvier 1 705). c'était toujours la loi du 10 mars. de plein droit. Le texte en est donné dans l'appendice n° II à la lin du volume. bien plus que dans ses assises. Les jurés. et les juges. dont ils ne cessaient pas d'être justiciables eux- mêmes. et telle qu'elle est sortie de vos mains après la seconde lecture qui en fut faite le 25 thermidor. La liste des juges et des 1. pris parmi les magistrats des dif- férents départements. . et il les signalait en finissant comme deux importantes réformes Nous nous sommes cependant permis d'y ajouter une dis- position qui tend à faire renouveler les juges en même temps que les jurés. séance du 8 nivôse. appelés de tous les points du territoire et renouvelés tous les trois mois. mais que le mot de justice soit toujours inscrit sur leur frontispice c'est ainsi que le gouvernement s'affirmera. Ces deux points avaient bien toute l'importance que le rapporteur leur attribuait. deux choses étaient nouvelles en fait. Rii|'|iort de Merlin. dégagée des additions de la loi du 22 prairial c'était une loi qui remaniait dans son personnel. et il en convenait à la fin de son rapport Voici la loi telle que vous l'avez décrétée. sinon en droit. c'était pour eux une délégation tem- poraire la suite delaquelle ils rentraient. ne pouvaient plus être les instru- ments d'un parti. 2. dans leurs fonctions. et à faire porter ce renouvellement sur l'inté- gr[al]ité des uns et des autres1. Au fond.tombes.

ne l'ayant pas acceptée. ne le fit pas davantage. républicain. en vertu d'un décret du 19 du même mois. Moniteur du \G nivôse (5 janvier 1795). plein de vigueur et d'énergie. III Installation du tribunal révolutionnaire du 8 nivôse an III. à son inauguration. et le Moniteur la reproduit dans le compte rendu de la séance1. par Agier. citoyens. Discours d'Aumont. 'I. fut arrêtée après une légère discussion le 15 nivôse. disait-il. commissaire national du troisième arrondissement de Paris. qui présida. du président Agier. nommé à cette haute charge. par son rapport. est ré- volutionnaire il est républicain. c'est-à-dire sévère. Une modification y fut introduite quelques jours plus tard.jures. et on a vu que Merlin. Moniteur du 22 (11 janvier 1795). quant à la présidence. . Ce fut encore Aumont. actif. y fut rem- placé. n'en avait pas absolument répudié le sens. le 8 plu- viôse (27 janvier 1793). dressée en vertu du décret du 28 frimaire. police et tribunaux. c'est- à-dire juste. commissaire des administra- tions civiles. bien qu'il cherchât aussi à tempérer ce que ce nom. Le tri- bunal gardait son nom. Révolutionnaire. commissaire national près le tribunal du cin- quième arrondissement2. Aumont. gardait de souvenirs odieux: Le tribunal que vous allez former. l. Mouricault. même après la modération relative du tribunal du 23 thermidor. dans son discours.

peut-être. qui. envoyait incessamment à la mort des milliers d'in- nocentes victimes. mais la pure exécution des lois non le meurtre de l'innocent. Il glorifiait la révolution accomplie et constatait l'es- prit nouveau qui devait inspirer la justice: On nous demande non des assassinats pour lesquels sans doute on aurait mal choisi. ce fauteuil où la vertu a subi tant de fois la destinée du crime. comme les armées aux ennemis du dehors La sévère justice de ses jugements. mais la juste punition de tous les scé- lérats. Les sièges que nous occupons. le président. seront aux factions de l'intérieur ce que sont à la ligue impie des despotes étrangers les prodiges de nos frères d'armes. sur un tribunal de sang qui naguère. dont il recevait le glaive ensanglanté (la balance n'avait jamais été son sym- bole) Nous montons avec effroi. ces tristes gradins exposés à nos regards. ne montrait pas le même enthousiasme pour cette justice. encore moins de l'homme de bien. Letribunal était toujours destiné à faire la guerre aux ennemis du dedans. continuait-il. etc. hélas! des sujets personnels de deuil et d'amer- tume. sous toutes les manières et par tous les moyens possibles. dit-il. sous tous les noms. ont conspiré la perte de leur pays. Mais il n'en déplorait pas moins la mission conliée aux nouveaux juges . en frappant comme au hasard quelques tètes coupables. toutes les parties de cette enceinte rappellent à chacun de nous des souvenirs déchirants. Le tout pour la félicité de la nation et le bonheur du monde! Mais Agier. du vrai patriote.

Obéissons puisqu'il le faut. et ne pouvant avoir le mérite du refus. nous sommes immolés nous-mêmes au bien public avant d'être sacrificateurs. La sentence de mort ne frappa donc qu'une seule tête. Une véritable révolution s'était donc opérée dans l'es- prit des juges plus encore que dans le système des lois et dans les formes du tribunal. 17 lévrier 17U5). une femme. et sur les seize. victimes. Seize seulement furent réservés pour les assises du tribunal. et le Journal pour cette période. t. IV Opérations du nouveau tribunal une condamnation pour fabrication de l'aux assignais. 157. Et en s'cngageant il appliquer la loi. il invitait le public au respect de la justice. Sur quatre-vingt-un prévenus. nous devenons. ayons celui de la résigna- tion. trente-sept lurent renvoyés devant la justice ordinaire. le tribunal ne fit-il guère que prononcer des acquittements ou des renvois. Aussi. Voyez Cauipardun. pour ainsi dire. Marie-Thérèse Marchal-Ja QUET elle fut condamnée le 5 ventôse an III (21 février d 795). quinze furent acquittés1. depuis son ins- tallation en pluviôse jusqu'au 8 germinal. six condamnés à la détention et vingt-deux mis en liberté par jugements rendus en chambre du conseil. pour avoir « pratiqué avec des intentions contre-révolu- tionnaires des manoeuvres et des intelligences avec les 1. Prêtres de la justice. II. . époque où recommence le jugement de Fouquier. p. acquittements significatifs Lacoste et Guilbert (29 pluviôse an III.

W 49G. 3. devait. et qui. attirer toutes les sévérités de la justice. JI avait 1. Le même jour. il était accusé d'avoir amassé un grand nombre de citoyens rue du Faubourg-Saint-Denis. Que sortant de chez un traiteur il trouva trois ou quatre femmes qui sor- toient de chez ce même traiteur et qui s'al'fligeoient de ce que l'on faisoit fermer les églises. cf. après interrogatoire. à cette époque surtout. Elle avait sur elle pour 6000 livres de fauxa assignats quand on l'arrêta revenant de la Suisse5. Voici ce qu'il en dit dans son interrogatoire de l'avant-veille R. puisqu'ils avaient été mis en accusation et renvoyés devant le tribunal. pièce 8 (paquet de faux assignats). qu'il s'entretint à ce sujet avec elles et leur dit qu'il avoit lu autre- fnis dans un livre que nation contre nation et royaume con're royaume se révol- . pièce 0 (interrogatoire). ennemis de l'État par un commerce de faux assignats et contribué sciemment à l'introduction de ces faux assi- gnats sur le territoire français l crime de fausse monnaie rigoureusement puni dans toutes les législations. 2. et tenu au milieu d'eux les discours les plus fanatiques*. Archives. François GUILBERT Dans un acte dressé par Fouquier-Tinvillc et ordonnancé par Dumas. Moniteur du 6 venlôse an III (24 lévrier 1795). 4. n° 517. C'est dans ces cas réservés et suivis d'acquittement que l'on peut sur- tout apprécier le contraste entre la cruauté des lois ré- volutionnaires et l'esprit nouveau qui animait les juges. avec les circonstances visées dans le jugement. n° 51"». Le 29 pluviôse (17 février 1795). Quinze autres avaient paru. décision heureusement suspendue par le 9 thermi- dor. qui avait mal parlé de la Con- vention. W 490. espéré le retour des émigrés et refusé des assi- gnats en disant que c'étaient « comme des crapauds dans sa poche » le fait ne fut pas déclaré constant3. pou- voir mériter un sort pareil. nous trouvons'BIar- tial Lacoste dit Larjelicr. Archives.

et il avait répondu an commissaire que « c'était le signe de son divin roi ». il s'agissait de symboles religieux ou Avec de langage contre -révolutionnaire.) 1. 2. Cette façon de se défendre. Un publiciste. W 496. Guilbert. qui eût assuré sa perte avant le 9 thermidor. bien plus. fut pour lui sans péril. Archives. mais il signe Delacroix. Le jury déclara qu'il n'était pas constant qu'il eût prêché. manifesté les mêmes sentiments dans son interrogatoire. .. et il récita quelques fragments des psaumes de David. un petit volume portant station de la cha- pelle du Calvaire. Ibid. incidents législatifs à son sujet. il avait un cru- cifix et un cœur de Jésus imprimés sur le bras avec de la poudre à canon et du vcrmillon. Jacques-Vincent Delacroix2. un christ. une morale fanatique et contre-révolutionnaire. princes et seigneurs. n° 514. que l'on Irancheroit la tête à plusieurs rois. Fouquier-Tinville l'accusait d'être complice des Ven- déens devant le nouveau tribunal. n" 51G. voici pour les écrits C'est une affaire qui avait eu plus d'une péripétie. et l'on avait trouvé sur lui une feuille où était le psaume xii. C'est sur cette parole qu'il avait été arrêté. rue du Faubourg-Saint-Denis. teroient. et il fut acquittée V Suite des acquittements 2 ventôse (20 février 1795) le publiciste Delacroix. 11 est appelé souvent Iiacroix. W 490. l'accusé déclara qu'il n'avait jamais eu l'intention de faire le mal. et qu'il pensoit que c'étoit le temps de l'événement de cette prédiction. qu'il n'avait jamais eu en vue que la gloire de Dieu et le bien de tout le monde. (Archives. avocat à Paris.

ayant payé leur contribution un vote par oui ou par non sur ces questions République Constitution de 93 Constitution de 91 Adhésion à une paix honorable si elle est pro- posée par les nations étrangères. et examiné en divers écrits les constitutions des différents pays. c'est-à-dire le rétablissement de la royauté! La lecture du fragment de ce livre et de ses conclu- sions. La Constitution de 1791.m 111 (3l) et/31 décembre I79ij. qu'il les allait traduire devant le tribunal révolutionnaire. venait de faire paraître un nouvel ou- vrage intitulé le Spectateur français pendant le gouver- nement révolutionnaire. ouvert un cours public de droit au lycée. et l'on salua par des applaudissements l'annonce que le Comité de sûreté générale avait déjà lancé un mandat d'arrêt contre l'auteur et l'imprimeur. Bour- don de l'Oise. dans la Con- vention. . un vote où il n'admettait que des citoyens sachant lire et écrire. il y proposait une sorte d'appel au peuple. Dubem en exprima son étonnement dans la séance du 9. Dans l'intention ou sous le pré- texte de confirmer la République. L'arrestation de l'auteur avait été décrétée à l'unanimité et au cri de Vive la République. domiciliés depuis un an dans leur commune. Moniteur du 10 el du 11 nivôse . y avait provoqué une explosion d'indignation et de colère.qui avait autrefois publié un mémoire pour la convoca- tion des états généraux. faite le 8 nivôse an III. n'avaient pas assez d'anathèmes contre l'infâme libelliste'» et comme l'incident n'avait été mentionné ni au Bulletin ni au Feuilleton. et 1. par Duhem. La question était posée entre la république et la royauté Cambon.

il avait été.demanda que « le mouvement sublime qui s'était mani- festé à cette occasion dans le sein de la Convention y retrouvât sa place1». fut. Moniteur du G (25 janvier 1795). Delacroix était donc bien recommandé. où Dubem. plus éclairé. envoyé à l'Abbaye. Mais le décret qui réorganisait le tribunal révolutionnaire n'avait été rendu que le jour où il avait été dénoncé par Duhem. Séance du 4 pluviôse. par décret. qui avait assassiné Étienne Olive avec des intentions contre-révolution- « naires. Séance du 9 pluviôse. On venait d'y renvoyer aussi un meurtrier. » et Bourdon de l'Oise avait trouvé qu'on ne devait pas hésiter « à prendre le même parti pour celui qui. renvoyé devant le tribunal criminel de Paris pour y être jugé révolutionnairement2. le 9 pluviôse. avait empoisonné l'esprit public dans un ouvrage contre lequel » la Convention s'était « si forte- ment élevée3. 3. » Cette proposition avait été pourtant combattue et.. lbid. sur la proposition de Bourdon de l'Oise. Pierre Morin. Moniteur du 12 nivôse (1" janvier 1795). . La question allait se représenter sous une forme plus définie. et comme en fait le tribunal n'avait encore ni juges ni jurés. Lecointre de Versailles entreprit de faire revenir l'Assemblée sur sa résolution incident qui pro- voqua un débat orageux. 2. Moniteur du 11 (50 janvier 1795). comme ayant insulté la Convention tout entière*. Le tribunal criminel de Paris avait soulevé une diffi- culté sur l'exécution du décret qui renvoyait Delacroix 1. s'étant écrié que l'aristocratie et le royalisme triomphaient. le dénonciateur de Delacroix. 4.

d'établir ses bases sur les mœurs et la vertu*. pièce Ô0. seront jugées par le tribunal révolutionnaire1. Séance du 9 pluviô-c. convenait- il qu'il y eût dans la même commune deux tribunaux jugeant les crimes contre-révolutionnaires. Ce renvoi avait eu pour motif la non-inslal- lation du tribunal révolutionnaire. il écarta les apparences royalistes que la Conven- tion.Or. avait cru voir dans son ouvrage. la Convention rendit ce décret nouveau Toutes les affaires dont la compétence est attribuée au tri- bunal révolutionnaire et qui. devant lui. de la faire fleurir.) . la résolut négativement. » (Archives. 2. 11 affirmaqu'il l'avait composé «dans l'intention de purifier la République de tous les vices qui l'ontt environnée. ce tribunal venait d'être établi et formé en sections. » Il expliquait son appel au peuple On contestait à l'intérieur et au dehors la sincérité du vœu des Français pour la République démocratique 1. auraient été renvoyées au tribunal criminel du département de Paris. par les citations de Duhem. avant son inslallation. Delacroix y comparut donc le 2 ventôse. au jury du tribunal révolu- tionnaire. Dans sa dé- fense. C'est au fond ce qu'il avait dit déjà dans son interrogatoire du 25 pluviôse précédent « qu'il l'avait fait pour raffermir la République et fortilier la majorité de la Convention. Moniteur du 12. W 4'JO. institué pour juger les délits de droit commun. n° 510. saisi de la question. et d'assi- miler le jury du tribunal criminel. jury spécial pour les délits ressortissant à ce tribunal? Le comité de législation. Cela étant. et chargea Pothier d'en présen- ter les motifs à la Convention il concluait à l'abrogation du décret rendu contre Delacroix. Sur le rapport de Pothier. et dont cependant la procédure ne serait pas commencée.

en montrant l'abus qu'on avait fait de la loi qui la concer- nait sous la Terreur Ils égorgeoient avec cette loi. Eh bien. prouve à ses détracteurs que leurs asser- tions sont téméraires et mal fondées. citoyens. un mot étoient punis de mort. Voilà. son conseil. cherchons un moyen d'asseoir la Répu- blique sur des bases inébranlables. les cris de révolte. Moniteur du 8. Évidemment on ne demandait qu'un prétexte pour l'acquitter. que le peuple. disait-il une phrase. comme dit le Le calme et la Moniteur. » Tronçon-Ducoudray. rendu à l'unanimité. n'avait déjà plus à le défendre. firent sur le public une impression que le discours sévère de l'accusateur public ne réussit point à effacer. . Une foule immense de citoyens que la célébrité donnée à l'affaire avoit attirés à la séance 1. » Et le tribunal acquitta et mit en liberté Delacroix Ce jugement.veiHùse an III (20 février 1795). disait-il. dit le Moniteur. « simplicité de sa défense. Le tribunal en jugea ainsi le jury déclara « Qu'il n'était pas constant que l'ouvrage intitulé le Spec- tateur français pendant le gouvernement révolutionnaire tendit à provoquer le rétablissement de la royauté et la disso- lution de la représentation nationale. il défendit la liberté de la presse. a été couvert d'applaudissements. La Convention ne veut au contraire que punir la malveillance séditieuse. dans quelle intention j'ai écrit le chapitre qui a attiré sur moi la sévérité du gouvernement'. consulté individuellement. l'intention perverse pour renverser le gou- vernement1. les efforts criminels.

Le 18 frimaire an 111. comparais- sait à son tour pour un fait bien plus grave. et il a été reconduit chez lui au bruit des acclamations universelles'. Tous se sont empressés de le féliciter. J. l'an 2 de la République une et mdivisible. le 17 nivôse an Il (6 janvier 1794). L'affaire venait parmi beaucoup d'autres qui res- taient à liquider du temps de la Terreur. que je veux un roi. et ensuite au conseil général de la commune. ex-inspecteur des travaux publics. . Cazin. et je cric Vive le roi. Chose inouïe et qui cette fois fait honneur a l'admi- nistration de police et à la commune qui reçurent ces lettres En ce temps où de pareils actes de désespoir ne manquaient jamais leur effet.s'est portée sur le passage du citoyen Lacroix. Moniteur du 4 ventôse au III (22 février 1795). il avait écrit à l'administration de police. le 24 du même mois (15 janvier) Je sais bien un moyen de vous faire répondre. Cazin. oublié dans sa prison et voulant en sortir à tout prix. avait été interrogé sur ses lettres. 5 (23 février) Bureau.-B. 11 (1" mars) le royaliste Bordaux. VI Suite des acquittements 4 ventôse (22 février 1795) Cazin. ex-pâtissier cuisinier. 11 1. Le 4 ventôse (22 février 1795). La loi punit de mort quiconque a provoqué le rétablisse- ment de la royauté en France eh bien je vous déclare que je demande un roi. 6 (24 lévrier) le sans-culotte Brutus Magnier. Aux Galbanons. on n'y répondit pas davan- tage. Incarcéré en raison de quelques vérités hardiesqu'il avait exprimées.

W 496. Le nouveau jury lui en tint compte. Convaincu d'avoir commis à Rennes. ex- président d'une commission militaire révolutionnaire près les armées de l'Ouest On peut deviner s'il s'é- tait abreuvé du sang des Vendéens – II écrivait d'en- voyer des prisons de Rennes à la commission. et ne croyait pas davantage qu'on dût punir de mort la pensée. Gatelier. des propos contre-révolutionnaires. n'ayant pas tenu ces propos avec des intentions contre-révolutionnaires » était acquitté*.. pour être jugés. préférant le dernier sup- plice à la détention1. 24 novembre 1794). Timothée Bureau. 3. il en convient dans son interrogatoire'.les avoua en dit le motif « Que son intention était et. Archives. il adressaitt à un de ses pareils. malgré que je sois perruquier » mais il était ivre or. . W 496. que Gatelier remplissait à sa fantaisie. des gibiers de guillotine et à cet effet. Le 5 ventôse (23 février 1 795). le nouveau tribunal ne suivait plus la maxime que l'ivresse ne fait que dévoiler le fond de la pensée. 2. ex-canonnier. d'obtenir un prompt jugement. et Cazin fut acquitté. en germinal an II. n° 520. en criant « Vive le roi!1 rive let reine! vive le dauphin Je suis de condition. des réquisitoires en blanc. était convaincu d'a- voir tenu. Le 6 (24 février). » La détention avait assez long- temps pesé sur lui. mais sans intentions contre- révolutionnaires. pièce 32 (4 frimaire an III. des abus d'autorité dans l'exercice de ses fonctions. Il déclara le fait constant. ex-coiffeur. c'était un accusé d'une autre ori- gine Brutus Magnikr. n' 523. dans la maison commune de Compiègne. mais ne l'ayant pas fait 1. n° 518. et Moniteur du 8 ventôse (20 février 1795). âgé de 18 ans. lbid. //«< W 497. jeune homme de 25 ans. en con- séquence Bureau.

boulanger au faubourg du Temple. VIII Suite des acquittements 12 (2. le 16 fri- maire an li (6 décembre 1795). Charles-Nicolas Bordaux. Seulement.laiu>. 1er germinal (21 mars) le jeune soldat Lacroix. clerc mi- noré. il fut. pour un certificat signé par eux au profit de la femme d'Allaire. puisqu'il n'avait pas été traduit plus tôt en justice: – acquitté5.. 525. Ibhl. Nico- las llurel et Pierre Allaire. était accusé d'avoir. 20 (16 mars) la domestique Sophie.« avec des intentions criminelles ».mars 1705) le vicaire Robillard réparation à la mémoire de ses anciens complices. devant le tribunal criminel d'Ule-et-Vilaine1. 5. royaume de France3. et l'on peut croire qu'ils ne l'étaient pas.. 22 (12 mars) liardon. où ils avaient fait suivre leurs noms des mots « Tous professant la religion catholique. apostolique et romaine. Archives. il fut renvoyé. Le 11 (Ier mars). » Le certificat ayant été intercepté. comme il était en outre prévenu de dilapidation des deniers publics. le curé Benard et Hurel 1. son curé. ^Y 497. poursuivi en messidor par Fouquier-Tinville. n. Mais les faits ne furent pas dé- clarés constants. W 497. lui aussi. Moniteur du 9 ventôse (27 février 1705).524. Il. vicaire de Sainle-Marguerite-des-Loges. ac- quitté. A Sainte- Marguerite-des-Loges. . avec les pièces. avec Gabriel Benard. Jean-Siméon Rorit. etc. 2. Pierre Allaire. province de Normandie. foulé aux pieds la cocarde tricolore et tenu des propos « tendant au réta- blissement de la royauté et à l'avilissement de la repré- sentation nationale ». Le 12 [2 mars). évècbé de Lisieux.

marié ensuite et pour-• 1. a acquitté et mis en liberté Jean-Siméon Robillard. c'est l'écrit lui- même que le jury déclara non coupable. professeur au sémi- naire de Meung.avaient été condamnés à mort le 15 messidor. adjudant général. la salle a retenti de vifs applaudissements2. t. faussement accusé de propos contre-révolutionnaires tenus pendant le siège de Mayence. Dans son résumé des débats. Charles PERRIN. p. du 22 ventôse (12 mars 1795). clerc minoré. du 4 mars 1795. absolvant ainsi la mémoire de ceux qui avaient été condamnés pour ce fait: Le tribunal. portant qu'il n'est pas constant que l'écrit en forme de certificat. ce n'est plus seulement de l'accusé. était acquitté sur les témoignages favorables de Merlin de Thionville et de Bentabole3. . Il prouva que la signature. Le 22 (12 mars). Théodore. « Après le prononcé de ce jugement. Il s'était constitué prisonnier le 8 ven- tôse an III (28 février 1795). devenu épicier. Monit. âgé de 55 ans. mais Robillard ne s'était pas laissé prendre. Mais le jugement porta plus haut. Il se montra après le 9 thermidor. Moniteur An 10 ventôse an III (6 mars 1795). » Le 19 (9 mars). 3. 365. IV. Voyez ci-dessus. était fausse c'est ce que son curé Benard. dit le Moniteur. vu la déclaration unanime du jury. provoque le rétablissement de la royauté. 2. L'acquittement de Robillard ne pouvait donc pas faire difficulté.Waldemar Bardon. c'est des condamnés de messidor que le prési- dent Agier présenta la défense1 et ce n'est pas seulement l'accusé qui n'avait pas signé l'écrit. en ce qui le concernait. précepteur. avait déclaré au procès. tout en avouant la sienne.

n" 531. « l'accusé ne jouissant pas depuis longtemps. n° 528. n° 532. 2. Le 26 (lB^mars). 1. Moniteur du 3 germinal (23 mars 1795). Archives. mais écarta le chef d'intentions contre-révolution- naires (il les avait écrites à la Convention). convaincue d'avoir tenu des propos contenant provocation au rétablissement de la royauté et tendant à ébranler la fidélité des citoyens envers la République « qu'elle désirait un roi. que la Convention nationale serait tenaillée par les ennemis » -mais sans intention contre-révolutionnaire elle fut acquittée2.de la plénitude de sa raison1 ». . un jeune soldat.. Ibid. 5. Moniteur du 27 ventôse (17 mars 1795). ajoute le texte et on le devine par tout ce qui précède. W 497. Le jury déclara constant le fait des lettres tendant à l'avilissement et à la dissolution de l'Assemblée natio- nale. de fanatisme et d'avoir écritt des lettres contre-révolutionnaires. une domestique. Archives. Le germinal (21 mars). dite Sophie. non plus de paroles. Marguerite Con- VERSAT. \V 497. Alexis Lacroix était accusé. âgée de quatorze ans il était accusé d'immoralité.suivi en divorce par son épouse. W 497. mais d'un acte plus grave il s'agissait d'une conspiration tendant à introduire les Espagnols sur le territoire français le fait ne fut pas déclaré constant5.

puis comédien au théâtre de la citoyenne Montansier. au milieu des mots armée révolutionnaire du département du Nord. et en avant le bour- reau présentant une tête*. adjudant gé- néral chef de bataillon. général de l'armée révo- lutionnaire du département du Nord. avant la Révolution négociant à la Rochelle. et dans l'entête de ses lettres. adjudant général chef de bri- gade. n° 535. âgé de 52 ans. avec La Valette. 19 brumaire an III « Que tout le monde doit se rappeler que ce scélérat. Commandant général de l'armée révolutionnaire du Nord. afficher partout que la terreur et la guillotine étaient à l'ordre du » il . ensuite général de brigade à l'armée des Côtes-du-Nord. on y lisait Le peuple est las des traîtres. commençait un procès d'une autre nature. VIII Suite des acquittements 2-6 germinal (22-26 mars 1795) Dufraisse. C'était un de ces démagogues qui se faisaient un jeu de répandre partout l'alarme et la terreur. Archives. un extrait du procès-verbal de la société populaire de Douai. aide de camp du général Morton de Chabrillant. général de l'armée révolutionnaire du département du Nord. on voyait une guillotine montée sur quatre roues. arrivant dans cette commune. représentant une guillotine ambulante. même dossier. cf. juré au tribunal du 17 août 1792. flanquée de faisceaux d'armes. la guillotine est là. 1. Le cachet du gé- néral portait la même empreinte une guillotine avec cette inscription Scélérats. pièce 106. et La terreur et la guillotine sont à l'ordre dit jour. il avait imaginé. ex-commandant de Lille. tit jour. une cartouche à délivrer à tous les soldats. W 497. L'accusé était Simon DUFRAISSE. Le lendemain 2 germinal (22 mars).

Moniteur du 17 germinal (C avril 1795). Après avoir rappelé l'appareil de terreur dont s'entourait le farouche général « Il a développé. avait été blessé ainsi que l'accusé. Dans les arrêts de non-lieu. un témoin qui n'avait guère qualité pour le servir ici vinrent déposer en sa faveur. fit valoir un trait qui devait toucher le tribunal c'est que pendant les massacres de septembre. eut un mot qui devait dicter la déclaration du jury. son défenseur. Les témoins s'accordèrent à parler de ses discours ultra-révolutionnaires. tonna contre le système de dépopulation suivi avant le 9 thermidor et contre ce plan de terreur dont Dufraisse avait été un des plus chauds partisans. dans son résumé des débats. » Real. par des femmes qui avaient envahi le prétoire ce qui ne l'empêcha pas de pro- noncer sa déclaration en faveur de l'accusé. Le président Agier. on peut voir celui des juges. étant juré dans l'affaire de Montmorin. dit-il.- Mais Dufraisse ne paraissait rien comprendre a ce qu'on lui reprochait « Mon cœur est pur. Plusieurs députés. entre autres Duhem. mais il offre en même temps l'exemple unique peut-être d'avoir fait beaucoup de peur et point du tout de mal » (Ggerminal) Dans ces acquittements. etc. les dispositions les plus capables de terrifier les citoyens. déclara à l'assemblée populaire « qu'il allait faire tomber plus de têtes en huit jours qu'il n'y en avait dans l'assemblée ». .s'est manifestél'espritdes j urés. dit-il dans sa dé- fense mes mains sont vierges et je suis content. Le procès dura quatre jours. 1.-L'accusateur public. abandonnant les griefs mal justifiés. Dufraisse. mais aucun ne l'accusa d'avoir abusé des pouvoirs énormes que le règlement de l'armée dont il était le chef mettait à sa disposition.

Son ami habitait Clermont-Fcrrand (l'uy-de-Dôme). mais mon maître. . Citoyen. – Personne. ou qu'elle attendoit depuis cinq heures un quarteron de beurre fort qu'elle n'aura pas obtenu. Pourquoi n'y croyez-vous plus aujourd'hui? La mode a changé. pourquoi croyiez- vous en Dieu hier? C'était la mode. pour qu'il soit non pas mon égal. dit la chanson. 1. avait été arrêté pour une lettre pleine d'une ironie amère sur les misères du temps. car on plante les Tuileries. Vienne l'année prochaine. Il écrit Je soupçonne que la citoyenne fille était la neuf cent quatre-vingt-dix-neuvième en ordre à la porte de quelque chandelier pour accrocher une chandelle unique de suif noir à demi refroidie et qui lui aura fondu dans la main avant qu'elle ait pu la rapporter à la maison. paie et ha- bille. Aujourd'hui il en coûte autant pour se donner un savon qu'il en auroit coûté ci-devant pour meubler une garde-robe. Hier ils faisoient dans leurs chausses de peur de la plus légère mention des cornes ou des griffes de Son Éminence le diable. nous aurons au moins de quoi paître. Un de ses amis était allé chercher des nouvelles d'une voisine. Une farce surtout vraiment originale et beaucoup plus comique que celles dont nos sans-esprit régalent dix fois par décade nos sans-culottes c'est la brutale et stupide intrépidité de nos athées de vingt-quatre heures. aujourd'hui ils cra- chent sur la barbe du Père éternel. Je ne sçais si l'on se divertit bien dans votre puy' mais dans ma citerne les fêtes se succèdent sans interruption « Dan- sons la capucine ». nous aurons. le Luxembourg. etc. de me rendre le service d'y retourner pour moi. J'ai le lendemain prié le citoyen que je nourris. Qu'on en juge par quelques extraits. âgé de dix-sept ans. Donnons-en un seul exemple Jean-Baptiste-ClaudeVaubeutrand.

mais elles n'offraient rien de reprochable. 23 germinal du calendrier de Fabre d'Églantine. nourriture digne des mangeurs. et à l'impossibilité de se procurer les besoins de la vie. par Masson. il avoua qu'en écri- vant cette lettre. Archives. juge au tribunal révolutionnaire. Deux jours après l'acquittement de Dufraisse. avec invitation de faire perquisition chez lui. mais sans mauvaise intention. 1. Sa lettre avait été interceptée à Clermont et envoyée au comité de surveillance révolutionnaire de la sec- tion** de la commune de Paris. Le nouveau tribunal l'exa- mina en chambre de conseil et par des considérants qui assurément eussent mérité toutes les rigueurs de l'an- cien tribunal Attendu que l'écrit dont il s'agit n'est qu'une lettre privée et secrette adressée à un simple particulier dont quelques expressions paroissent inspirées par la mauvaise humeur natu- relle à l'état d'infirmité de son auteur. W 495. et il ga- gna ainsi la fin de la Terreur. . Interrogé le 16 6 floréal an II (5 mai 1794). d'autres lettres furent saisies en effet (pièce 2-4). aliter le Muséum national d'histoire na- turelle en truffes à cochons. On ne pressa point son affaire. Son jeune âge plaida sans doute pour lui. le tri- bunal reprenait le procès de Fouquier-Tinville.le Jardin des Plantes. n° 491. le guillotiné. car le correspondant était père d'émigré. plus que par haine contre la Révolution Que la manifestation des pensées doit être libre et ne peut être criminelle qu'autant qu'elle tendroit à troubler l'ordre public Il prononça la mise en liberté'. il avait commis une imprudence. 28 germinal (17 avril 1794).

en effet. Collot d'IIcrliois. Barère. Dès le 6 nivôse.). Débats à la Convention. En cela. 2 germinal et jours suivants. Voulland et David et proposaient de nommer. 12 ventôse. Les trois mois qui s'écoulèrent depuis l'institution du nouveau tribunal jusqu'au procès de Fouquier-Tinville. n'avaient compté qu'une seule condamnation à mort. Barère. Commencement de la procédure contre les membres des anciens comités (Billaud-Varennes. Collot d'Herbois et Vadier. et ce mouvement se déclarait de plus en plus contre les terroristes. Clausel fit décréter que le rapport des trois comités de gouvernement serait fait le lendemain et. Décrets de déportation contre Billaud-Varennes. l'avant-veille de sa recon- stitution. Merlin de Douai apporta les conclusions qui déchargeaient Amar. etc. CHAPITRE LIX HIOCÈS DE FOUQUIER-TINVILLE ET DES MEMBRES DU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE. on reprenait à la Convention l'affaire des membres des anciens comités. conformément à la loi du 8 brumaire précédent (17 octobre 1794). Décret du 17 germinal (7 avril 1795) qui supprime la peine de mort en ma- tière politique (le royalisme excepté) et restreint le ressort du tribunal révo- lutionnaire. Journée du 12 germinal. il suivait le mouvement de l'opinion. Rapport de Saladin. I Réaction de plus en plus prononcée contre les Terroristes. Le tribunal n'avait donc guère prononcé que des acquit- tements et un bien plus grand nombre d'arrêts de non- lieu. le 7. une . FIN DU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE DE PARIS.

tel était le fond de son caractère. une « transpiration abondante qui ne de- 1. sous les étreintes de la misère et de la famine. 5. mot qu'il expliqua plus tard2. Jules Clai'clici Camille Desmoulins. – Barère avec son éloquence fleurie n'avait guère fait moins de mal « Faible et léger. publiées par ~I. et que ne doit-on pas craindre de la peur jointe à la fai- blesse dans ces temps de tourmente'! « C'est cet homme . pour le salut du corps social. Il se vantait à la tribune des Jacobins de connaître un homme suspect en le regardant seulement entre deux yeux'. Billaud-Varennes en était l'âme. Ces quatre étaient assurément. attaqua Camille Desmoulins au sujet du vieux Cordelier1. t. p. Sa parole avait une vertu homicide un poignard sur la langue.commission de vingt et un membres pour faire un rap- port sur les faits imputés aux quatre autres Billaud- Varennes. (i.. \-oles de Courlois. disait-on. 472. . Carnot et David d'Angers. Mémoires de Barère. peureux ». I. mais qu'il laissa appliquer durant toute la Ter- reur sans commentaire..la dépopulation était à l'ordre du jour. Barère et Vadier. disait Courtois. publics par Il. disait le même Courtois. qui.» Il était l'auteur du mot Il ri y a que les morts qui ne reviennent pas. Clarctie. P_17.) 2. Il était souter- rainement cruel. Le vieux Vadier poursuivait ses ennemis avec l'acharnement de la hyène il l'avait montré dans le procès des Darmaing. p. après ceux qui avaient péri. Mémoires. notes de Courtois. il recommandait. J. Collot d'Herbois l'était avec ostenta- tion. les hommes le plus directement responsables du régime de la Terreur.atroce par lâcheté. Camille Desmoulins. Collot d'Herbois. Dans ces temps où. (Voyez sur lui un poitrail plus étudié de Meillau. le pre- mier.

et nous y avons ren- voyé bien souvent. le 16 nivôse (5 jan- vier 1795). substitut. et la Convention en ordonnait l'im- pression et le renvoi à la commission des Vingt et un. 3. Voyez le rapport même. -1. Moniteur du 22 pluviôse an III (10 février 1795). Et peu de jours après (20 pluviôse=8 février 1795). l'envoi aux départements et aux armées' Ainsi la réac- tion suivait son cours. Moniteur du 9 nivôse an III (29 décembre 1794). vroit s'arrêter qu'après la destruction de douze à quinze millions de Français1. Dans la séance du len* . par Cambon. Il a été imprimé à part avec les pièces. Courtois faisait le sien sur les papiers trouvés chez Robespierre. 3. les trois comi- tés de gouvernement (salut public. que dix ans après sa mort. En attendant qu'elle fît son rapport. sans approuver les désordres de la rue. La Grande queue de Laurent Lecointre. Moni- leur du 30 pluviôse (18 février 1795 et jours suivants). 4. rapport qui était la justi- fication (le son jugement et pouvait fournir des éléments à celui des autres. Ses bustes qui se trouvaient dans tous les théâtres furent brisés et jetés dans les égouts (l'2 pluviôse an 111 = 51 janvier 1795). conformément au décret de la Convention. sùretégénérale et lég is- lation). Résumé du procès de Fouquier~Tinville. Ses restes venaient d'être portés au Panthéon (5e sans-culottide an II). p. » Le renvoi à la commission des Vingt et un fut décrété*. Tout décret dont les dispositions seraient contraires est rapporté. On ne respectait même plus Marat. Cequi était l'enlèvement légal des bustes et la dèpeuh- Ihconisation des restes de Marat4. Moniteur du 18 nivôse (7 janvier 1795). 1. soumi- rent à la Convention et firent adopter le décret suivant Les honneurs du Panthéon ne pourront être décernés à aucun citoyen et son buste placé dans la Convention nationale et les lieux publics.

Le 5 ventôse (23 février 1795).-P. Moniteur du 9 (27 février 1795). ploya-t-il avant d'assassiner César ? Il rappelait Carrier. Il s'en serait même fort bien passé. après le vote d'un décret qui reléguait dans leurs communes tous les membres des comités. les prévenus furent mis en arrestation chez eux5. Voyez aussi une brochure inti- tulée La dépanthêonisation de J. et ce fut après une nouvelle salve d'ap- plaudissements qu'il donna lecture de son rapport. qu'Antoine tombe avec César il faut que les assassins de ma patrie rentrent dans le tombeau'. demain. Sur la proposition de Legendre. et Carrier n'était que le suppôt de ces quatre grands coupables Que Séjan tombe avec Tibère. la Convention vit défiler devant elle un grand nombre de sections. ainsi que du tribunal révolu- tionnaire Qu'aviez-vous besoin de ces formes lentes? Brutus les em. par lleiuiquez. Ce jour-là (2 mars 1795). quand Saladin. concluant à la mise en accusation. Voyez Moniteur des 23 et 24 pluviôse an III (11 et 12 février 1795). Merlin de Thionville demanda quand donc enfin on aurait son rapport. Mais on en voulait bien plus encore aux vivants. w . tribunaux et commissions révo- lutionnaires de province. Marat. On eut grand'peine à lui faire entendre raison et prendre patience jusqu'au 12. il fut accueilli aux acclamations unanimes et prolongées des tribunes. qui venaient la féliciter d'avoir épuré le Panthéon français. entra dans la salle. rapporteur de la commission des Vingt et un. patron des hommes de sang et des terroristes (20 pluviôse). ~-=. -» – «l^Séiince du 5 ventôse. fondée sur les crimes et sur [les forfaits des Jacobins. ~teur du 1~ (4 mars 1795). Que faisait la commission des Vingt et un? C'était trop de retard.

34 pages in-8. représentant du peuple. Réponse publiée à la suite de la publication du livre de Lecoinire (les Crimes des Sept.'<>" •î . 120 pages in-8 il y répond aux 26 griefs de Laurent Lecointre. le 1°' du 2 germinal an III.-M. et plusieurs de ces réponses avaient même été impri- mées par ordre de la Convention*. Les inculpés. qu'ils avaient au con- 1. appel à la Convention nationale et aux républicains français. Défense de B. Ils en firent aussi de particulières. Les prévenus y relevaient les différents griefs de Lau- rent Lecointre. Réponse de J. imprimée par ordre de la Convention nationale (11 ventôse). depuis la révolution de thermidor.-M. imprimée par ordre de la Convention nationale à Paris de l'imprimerie nationale. aux inculpations i/tti lui sont personnelles. avaient été assez souvent mis en cause pour avoir eu le temps de préparer leurs moyens de défense.-N. le second sans date. Collot. Restai a à discuter le rapport et à en adopter les con- clusions. Réponse des membres des deux anciens comités de salut public et de sûreté générale aux imputations renouvelées contre eux par Laurent Le- cointre de Versailles et déclarées calomnieuses par décret du 15 fructidor dernier (l'an III). Il fut suivi après le renvoi de l'affaire à la commission des Vingt et un d'un nouveau mémoire signé des trois membres du comité de salut public retenus seuls dans la cause Second mémoire des membres de l'attciett comité de salut publie détzoncés par Gaurettt Lecointre (signé B. 26 pluviôse. du 25 ventôse au 6 germinal) les Alors à la Convention nationale ou Origines Deux numéros. 5 pluviôse). article par article.-M. à Laurent Lecointre. s'attachant à prouver qu'ils n'avaient pas eu part à la dictature de Robespierre. 15 venlôse an III. '2. J. i% . Collot. imprimée aux frais de l'auteur Réponse de J.-N. Cette réponse avait été précédée d'une autre. J. Barère à la Convention nationale. Défense de J. J. 02 pages in-8. imprimerie de Vatar. représentant du peu- ple.-N Bil- laud.). Observations de Barère sur le rapport fait le il ventôse par Saladitt à la Convention nationale (7 numéros. lequel porte la date du 20 brumaire. 30 pages in-8. Biixaud.Barère. Collot. B. repris en partie par Saladin dans son rapport. des mesures révolutionnaires. etc. Réflexions rapides sur l'imprimé publié par Lecointre contre sept membres des anciens comités de salut public et de sûreté géné- rale. Paris. par B. liillaud. ils avaient d'abord opposé une réponse commune1. représentant du peuple. A l'accu- sation de Lecointre. 14 pages in-8. Barèiie. in-8). ventôse an III (28 p. représentant dit peuple. Barère à Dubois Crancé Réponse à l'accu- sation personnelle remise le 14 nii'ôse à la commission des Vingt et un. représentant du peuple. l'an III. à ses collègues.

Les douze épitaphes des douze apôtres de Ilobespieire. à coup sur. Adieux de Carrier à Collot. Barrère de Vieuzac. L'abo- lition de la loi du maximum avait fait tomber les assi- gnats. Collot et les complices de Robespierre au tribunal révolutionnaire. traire et dès longtemps (ceci n'est bien établi que pour la veille du 9 thermidor) conspiré pour la détruire. – La grande colère du lion Billaud. etc. Voyez l'appendice n° III. et cette crise jetait le peuple dans une misère qui faisait contraste avec le luxe étalé. Amar. Barère. désormais sans péril. Levasseur et autres gibiers de la guillotine. Billaud de Varennes. et. a plus d'une révélation curieuse sur divers points de l'histoire de la Révolution'. Inutile de dire que leur procès s'instruisait et se débilitait aussi dans la rue ou du moins dans la petite presse qui courait la rue Le masque de verre du Notes historiques pour servir au procès qui s'instrnit dans l'opinion publique contre Barère de Vieuzac. jetant les yeux sur la province. envoyé à la commission des Vingt et un. et de suite le docteur Duhem et le financier Cambon. – [je nouveau testament de J. . Mais les circonstances étaient peu favorables aux prévenus. fort intéressée. Billaud de ïarennes et Collot d'Herbois.-B..}. etc. Collot- d'IIerbois. que d'ailleurs dans ce qu'ils avaient fait. et vous tous enfin qui composiez les anciens comités de salut public et de sûreti! générale.. etc. A votre tour après Carrier MM. Billaud de Va- rennes. et sa grande aventure aux enfers. en faveur de Collot-d'Herbois. B. Carrier.. agents dit gou- vernement anglais. Cette revue. dans les salons de la société thermidorienne et les fau- bourgs commençaient à mal supporter le tapage de la jeunesse dorée de Fréron. C'est au milieu de cette fer- v f- ^. Acte d'accusation de Collot. Vadier. de Fréron à Toulon. de Tallien à Bordeaux. Vouland. Billaud. ils demandaient s'il n'y avait rien à redire dans la conduite de plusieurs de ceux qui étaient à la tète du parti de leurs accusateurs. ils avaient eu les autres membres non inculpés des comités et la Conven- tion elle-même pour complices. Barrère. La massue du peuple ou les Justes vengeances des égorgés de la Révolution (avant le supplice de Carrier).Varennes de voir que l'orateur du peuple va lui faire la barbe avec le rasoir national.. Duhem. La grande queue de Barère ou les Dangers d'aller aux Jacobins. du passé. Barère et Vadier. lueurs têtes branleut. Billaud. Barrère. Que de têtes qui branlent! ou Grande prédiction pour l'an III de la République.

7. Chasles. les jugeant elle-même. Mai- guet. 6. Cependant la fermentation allait croissant. Cambon. Un second décret leur adjoignit Vadier. de la peine de la déportation. Séances des 2 et 5 germinal. dans la nuit du 12 au 13 germinal (1-2 avril 1795)2. Voyez en outre dans la discussion des articles les défenses de Collot d'IIer- Jjois. les frappa. de Carèie. laissés à l'écart dès le commencement.mentation des esprits que cette discussion commença (2 germinal = 22 mars 1795). même Lecointre de Versailles. oublié par André Dumont. Thuriot. et 1. et quelques jours après plusieurs autres montagnards. 3. Levasseur (de la Sarthe). un de leurs anciens séides. Moniteur des 6 et 7 (26 et 27 mars 1795). 12 germinal (1er avril) et entraîna leur perte. Granet de Mar- seille. Léonard Bourdon. le premier promo- teur de l'accusation contre Billaud-Varenncs et autres membres des comités (16 germinal 5 avril 1795)'. tinrent à honneur de répondre à l'appel de leurs collè- gues accusés Robert Lindet en faisant valoir leurs ser- vices. thermidoriens ou non Moïse Bayle. non pas leur mort pourtant. Séances des 4. l'émeute triomphante? C'eût été pour les inculpés le salut. elle alla jusqu'à l'émeute mais l'émeute échoua. 11. Carnot en rejetant surtout le mal sur Robespierre'. 5. 8. Moniteur du 20 germinal an 111 ('J avril 1795). Amar. Huguet. Irait-elle jus- qu'à l'émeute. 12 (du 27 mars au 1" avril 1793). 8. D'autres frappèrent d'arrestation dans la même nuit le fougueux Duhem. 4. 9. Hentz. mais non plus leur renvoi au tribunal révolutionnaire. de Billaud-Varennes. sur la proposition d'André Dumont. Moniteur des 14. La Con- vention renonça au procès et. 9 et 10 germinal (24-50 mars 1795). -10. Crassous. discussion où Robert Lindet et Carnot. = Ajoutez Rossignol. le trop fameux général jacobin. 15 et 16 germinal (3-5 avril 1795). Foussedoire. Moniteur des 7. . 2. Ruamps'.

Sur la proposition de Fréron. 2). l'ancien maire de Paris. trahison militaire et provocation à la royauté. d'in- telligence criminelle et prouvée avec l'étranger. la déportation fut substituée à la peine de mort en matière politique Billaud. dit-il. etc. Barèr^et Vadier. 17 (6 avril 1795). Collot. Sur quel coupable en effet pourrait-on appeler le glaive. La déportation y était substituée (art. lorsque les plus grands criminels ont échappé à ses coups? Qui puuira-t-on de mort lorsqu'on laisse la vie aux décemvirs? La peine de mort fut donc abolie. Art. aussitôt que le procès qui s'instruit contre Fouquier-Tinville sera terminé. et le lendemain. ne connaîtra plus que des délits portés en l'art. excepté pour les royalistes. en donna l'assurance à ceux qu'on venait d'envoyer au château de Ham. La peine de mort est abolie pour tous les crimes révolutionnaires. qui avait su éviter le sort du Père Duchcsne son compère. Pachc. lr. Mais il y avait une autre exception impliquée dans l'article 5 Le tribunal révolutionnaire. le grand juge ou dicta- teur en perspective. 1er. excepté pour les crimes d'émigration. Enfin on restreignait déjà le ressort de ce tribunal si démesurément étendu par la loi du 27 germinal pré- cédent . la fabrication de faux assignats. Mais la déportation prononcée contre les membres des anciens comités prouvait assez qu'il ne s'agissait plus de sanglantes hécatombes. ont été condamnés à la déportation par ce seul fait la peine de mort est abolie pour tous les crimes révolutionnaires.

s'étendaient maintenant aux juges et aux jurés du tribunal. limitées d'abord à l'ac- cusateur public. qui passa à l'ordre du jour sur ce motif Que la loi du 8 nivôse dernier (28 décembre 1794) n'in- 1. A l'avenir les délits révolutionnaires qui ne sont pas compris dans l'art. dont le procès venait d'être repris le 8 germinal (28 mars 1 795). 1er seront jugés par les tribunaux cri- minels des départements respectifs où se trouveront les ac- cusés'. Cette loi nous ramène à Fouquier-Tinville. II Le procès de Fouquier-Tinville étendu aux juges et aux jurés du tribunal révo- lutionnaire. suspendu par l'abo- lition du tribunal du 23 thermidor. adopté par le tribunal nouveau du 8 ventôse. Moniteur du 20 (9 avril). Le co- mité de législation. soumit la question à la Convention. C'était en quelque sorte le procès du tribunal révolutionnaire lui-même. L'acte d'accusation dressé par Leblois. accusateur public du tribu- nal révolutionnaire du 23 thermidor. Art. le nouvel accusateur public. . s'était demandé s'il pouvait user de l'acte d'accusation légalement produit contre Fouquier-Tinvillepar son prédécesseur Leblois. Les poursuites. Séance du 17 germinal an III (7 avril 1795). Le procès ayant été repris devant un tribunal nouveau. 4. Le procès de Fouquier-Tinville. recommençait au tribunal du 8 nivôse dans des proportions singulière- ment agrandies. et toute l'histoire que nous en avons retracée va trouver ici son épilogue. ou s'il devait en rédiger un autre qui comprendrait avec lui ceux qui lui étaient associés comme complices. Judicis. consulté.

en telle sorte qu'un homme qui n'avait été ni accusé ni condamné avait péri. p. Ce fut à ce dernier parti que Judicis se résolut. 8. qui ne s'étaient jamais vus ni connus (1) une telle hâte que la remise de l'acte d'accusation. 1-0. 2. ou de rédiger un nouvel acte d'accusation ou un acte supplémentaire. Procè» Fouquicr. L'acte rédigé par Leblois devint donc la base de l'accusation contre le principal accusé*. n" 1. tant que les choses sont entières. lorsque l'un ou l'autre lui paroît né- cessaire. et que celui qui avait été condamné était vi- vant (5). le jugement. des accusés contre lesquels il n'y avait aucun témoin. soit pour laisser aux accusés tous moyens de légitime défense'. un citoyen (le 1.terdit pas à l'accusateur public la faculté. n° 1. Acte d'accusation rédigé par Leblois. de toute provenance. la guillotine dressée à l'avance (mais n'était- elle pas toujours dressée?). 20 frimaire (Archives. mais contre lesquels nulle formule de condamnation n'est écrite (7). . soit pour l'instruction du jury. comprenant dans le préambule un grand nombre d'ac- cusés qui ont été exécutés. cf. retenus aux débats et expédiés avec les autres (8). Moniteur du 11. Séance du 9 ventôse au III (27 février 1705). \Y 499. dos- sier 500. et Procès Four/mer. pièce 8). p. les charrettes commandées et les jugements signés avant la comparution des accusés (0) de prétendus jugements qui sont restés en blanc. On y signalait la réunion en un seul procès d'accusés de toute condition. la condamnation et l'exécution avaient lieu dans la même journée (2) et les irrégularités de toute sorte qui s'accumulaient dans des procès conduits avec tant de précipitation des jugements suivis d'exécution sans acte d'accusation ni aucune forme (3) des exécutions sans jugements vé- ritables (4) des substitutions de personne.

puis envoyé à l'échafaud. aux dépens des patriotes (14) despotisme à l'égard des agents du tribu- nal et des secrétaires du parquet. mise en jugement des accusés sans défenseurs (17). une personne étant appelée au tribunal. quoique étranger à tout assas- sinat (9). et plu- sieurs se trouvant du même nom dans la même prison. obstacle à la défense. nul compte tenu des pièces à dé- charge des paquets où il y en avait à l'adresse de Fou- quier-Tinvillc ont été trouvés encore cachetés dans son cabinet (18). entrée de l'accusateur public dans les salles de délibération pour agir sur les résolutions du jury (12) influence exercée par l'accusateur public sur les témoins avant et pendant les débats. non sans les menacer si les dispositions trompaient son attente (15). qui avait écrit pour réclamer sa liberté. oppo- sition à ce qu'il fût statué sur des récusations légales. ordre de les amener toutes « qu'elles y passeraient » ordre suivi de leur jugement et de leur exécution. mis en jugement pour cela même et exécutés dès le len- demain (Louvatière et Cornette-Laminière) (11). mis en jugement comme étant pressé et pour le satis- faire.comte de Fleury). partialité en matière de dénonciations. Ajoutez les manœuvres de toute sorte pour amener les condamnations choix des juges et des jurés. . deux détenus ayant exprimé de la compassion pour des condamnés. bien qu'il n'y eût d'accusation que contre une seule (la du- chesse et la maréchale de Biron) (10). remanie- ment des listes. obligés à dresser des actes d'accusation sur des pièces qui ne révélaient aucun délit (15) la puissance redoutable de l'accusateur public mise au service des inimitiés particulières (16). revêtu de la chemise rouge avec des assassins.

c'est lui qui. et un lion du reste payable sitôt la mise en liberté.r. échappée à l'échal'atid par t'intrigue de ces vampires. au 2e et 5e étage. éludé (19). . qui provoque en outre des dénonciations particulières. chez un nommé Demey se disant homme de loi.Ve 129. va dans les prisons. leur a valu 50000 livres. les endoc- Irine un d'eux. Sir/ut1 S. Une seule tète de la maison de Boulflers. qui aposte les témoins dans les prisons. retenues. L'accusation relevait encore divers actes de dureté ou d'indélicatesse à sa charge des sommes à lui envoyées pour être remises à des accusés.) Disons que l'accusateur publie n'a pas cru devoir faire entrer cette imputation dans ses griel's. fort de cette loi. escroqueuse et intrigante sur le pavé. et l'ordre du tribunal de leur distribuer sur cet argent 50 livres par décade. Un dernier grief. bien que le greffier eût seul caractère pour les recevoi. et parfois les rédige. ne laissant à ces hommes que la peine de signer (25). de Paris. dont 1000 livres comptant.mji. pi. où. reçues comme en dépôt. sur le derrière. suscite les délateurs et les faiseurs de listes (22). (Archives. C'étoit dans ce coupe-gorge. 2« dossier. d'autres valeurs. c'est la fureur de Fouquier-Tinville On trouve aux Archives une dénonciation contre Fouquier ainsi conçue Renseignements certains sur Fouquier-Tinville. Fouquicr-Tinville fréquen- toit et alloit dîner habituellement deux fois par semaine rue Serpente n° (i. tout ce qui se rattache à la prétendue conspira- tion des prisons. C'est à Fouquier que l'on impute et l'idée de la con- spiration des prisons et l'initiative de la loi du 22 prai- rial (on lui peut trouver d'autres auteurs) (21). vivant clandestinement avec la lille Martin. n'ayant d'autres moyens de subsister. fut mis en jugement sur quelque prétexte et condamné (24). Depuis longtemps et notamment l'année dernière. et disparues en partie sans qu'on en retrouve la moindre trace (20) Enfin. au milieu des orgies on trailoit impunément à prix d'argent de la liberté ou de la mort des incarcérés. W 501. qui en avait révélé quelque chose.nif.

]1 signale son intimité avec eux. n° Ti'iO. W 499. et l'roces de Fouquier-Tinville. 1 et suivantes. p. même envers les jurés et les juges. son opposition aux ordonnances de mise en liberté. Archives. et c'est le 28. s'il n'eût rattaché Fouquier-Tinville à la grande conspiration de ceux dont il avaitété le principal agent au tribunal Ro- bespierre et les hommes renversés le 9 thermidor. dans un dernier para- graphe (25) il relève les traits qui caractérisent l'homme féroce dans l'implacable accusateur la joie qu'il pre- nait aux condamnations. quand il voyait sa proie lui échapper. Cet acte portait la date du 25 frimaire il était suivi de la mise en accusation datée du 26. que le tribunal avait été supprimé. sa fureur. au moment où le procès allait commencer. I. leurs orgies communes. ce cri. dont il ne fut pas le maître dans le procès des parlementaires « Qu'il la rattraperait bien. et comment il se complai- sait aux exécutions. pièce 8. Enfin. on l'a vu.lorsqu'un accusé était acquitté. 25 frimaire an II (15 décembre 1794). ses menaces. leurs conférences secrètes. en commandant à l'avance tous les apprêts du supplice1. et lorsque la victime lui échappait. le plaisir qu'il avait à réunir le plus grand nombre d'accusés dans une même four- née son ironie à Pégard des condamnés. . » L'acte d'accusation n'eût pas été complet.

L b 1711). Dans le temps qui s'écoula jusqu'à la reprise du pro- cès par le nouveau tribunal du 8 nivôse et l'intervalle n'est pas de moins de trois mois. Il publia un premier mémoire où il répond aux principaux chefs d'accusation. aurois-je. Acte d'accusation supplémentaire du nouvel accu- sateur public Judicis Fouquier-Tinville. tous reconnus pour chefs? N'aurois-je pas été dans le cas d'être indiqué par eux comme complice. et j'ai rempli mon ministère vis-à-vis d'eux. avec le même zèle et avec le même courage que je l'ai toujours rempli vis-à-vis de tous les conspirateurs. ydisait-il. D'après les circonstances actuelles il ne peut rester aucun 1. le 10 thermidor. cepen- dant ni les uns ni les autres n'avoient perdu la parole. requis l'application de la loi contre les scélérats Robespierre. Fouquier-Tinville avait eu le loisir de pourvoir à sa défense. p. les jurés. . III Mémoires rédigés p. on y trouvera la preuve que mon principal soin a été de mettre en jugement les grands conspirateurs ex-nobles et prêtres. Saint-Just et Couthon. 6 (BibI.enfaçonquelconquedans cette conjuration. Dumas. nationale. soit depuis le jugement? Aucun des conjurés n'a même prononcé mon nom. Mémoire ia-4. Henriot.ir Fouquier-Tinville dans l'intervalle de sa mise en jugement et de la reprise des débats. lesjuges. soit à l'audience. surtout au plus redoutable celui d'avoir été complice de Robespierre p Si j'eusse trempé. Fleuriot. Payan. parce que ma conscience est pure Et il finissait par une déclaration qu'il croyait de na- ture à toucher sensiblement ses juges Je n'ajouterai plus qu'un mot on peut vérifier au tribunal.

le Tribunal révolutionnaire de Paris. pièce 10. 2e dossier. Aussi je compte parmi mes témoins un grand nombre de femmes et autres pirents des condamnés. Il en publia un autre encore (15 pluviôse an III. II. « A. 24 mars 1795). Collot. où il répond non seulement aux chefs d'accusation portés dans l'acte du 25 frimaire. aussi bien qu'à la première réponse particulière de Billaud. et Procès Fouquier. nat. . p.iit allusion à un acte de prévarication de Four|tiier-Tinrille (Moniteur du 14 nivôse. Judicis. Fouquier lui écrit le lendemain pour protester contre le fait. W 499.b41 1608. 5. t. quand il reprit l'acte rédigé par son prédécesseur et y ajouta son acte supplémentaire Dans cette pièce (4 germinal an 111. d'autres présentés en blanc. et il y joignit ses pièces justificatives s. avait ces mé- Le nouvel moires entre les mains. p. Dans son rapport sur l'insti- tution du nouveau tribunal révolutionnaire (8 nivôse). » (Archives. Ce mémoire a été réimprimé par M.. 5 février 1795). mais à la défense générale de Billaud-Varennes. Archives. Bibl. loin de rien retrancher des griefs antérieurement allégués il y ajoutait plusieurs faits qui avaient été ou révélés ou mis plus en lumière par la suite de l'instruction 1° Des actes d'accusations remplis de ratures. De là les haines et les ressenti- ments. 19. etc. p. d'autres où les noms des accusés avaient été écrits postérieurement d'une autre main et d'une autre encre. 246-28. n" 500. 6-16. où des noms avaient été soit ajoutés en inter- ligne ou en marge. Carnpardon.doute sur les véritables motifs de l'auteur de la déclaration et dénonciation contre moi dirigée1. il y a même jusqu'à des individus contre lesquels il existe des actes d'accusation par moi dressés. n° 1. 5" pièce. Mémoire iu-4. Fouquier-Tinville. 5 janvier 1795). Merlin de Douai ayant f. Je vous demande justice. et il ajoute « Je le répète.) 2.. W 500. renvois ou interlignes sans approbation. soit rayés et effacés sans approba- tion 1. Fouquier. I.-Q. accusateur public. mon crime est d'avoir été l'agent de lois trop sévères et qu'il il n'étoit pas en mon pouvoir de ne pas exécuter.

Mais le nouvel acte concernait plus expressément les juges. substituts et jurés de l'ancien tribunal 1. etc. donnent lieu de croire qu'ils étaient préparés avant l'audience et qu'on ne faisait paraître les prévenus que pour la forme » (induction excessive tirée de cette irrégularité). . t. mais on a vu que ce juge- 1. et le moment ne revenait pas. 421. non approuvés contre 155 prévenus (effectivement 157). alors que les médecins déclaraient que le temps n'était pas venu encore de se prononcer. qui les comprenait tous les 157. 2° Le nom d'un accusé condamné à mort et exécuté un mois auparavant remis dans un acte comme s'il était encore à juger preuve qu'on dressait souvent des listes sans voir les accusés. datés et signés. Deliège et Bravet. l'exécution immédiate ordonnée contre des femmes qui se disaient enceintes (grief déjà reproché à l'accusateur public). IV. alors que les médecins décla- raient que l'on ne pouvait pas encore constater si le fait était vrai ou faux. 5° La réquisition de porter à Féchafaud le cadavre d'un condamné qui s'était tué après sa condamnation (le girondin Valazé). Pour les juges au premier chef la monstrueuse irré- gularité des jugements signés en blanc ces « jugements. Le troisième signataire était Dumas. le 19 messidor. le jugement en blanc signé par Barbier et Deliège1. 4° L'exécution immédiate requise contre des femmes qui se disaient enceintes. Voyez ci-dessus. ordonnancé par trois juges Barbier.. La parole refusée aux accusés sous prétexte que ce n'était pas le moment. l'acte d'accu- sation avec ratures et renvois. 2. p. dit l'accusation.

Le jugement du 8 thermidor où le père est jugé pour le fils (Les Loiserolles) quoique la présence du père. 5. le 9 messidor plein de ratures et de surcharges où l'on voit qu'une femme a été acquittée et par con- séquent jugée quoique non comprise dans l'acte d'accu- sation. t. dont 25 seulement furent mis en jugement et 25 effec- tivement jugés car sur les 27 il y en a quatre rayés dans les questions soumises au jury. le 8 messidor (un accusé porté dans le préam- bule ne se trouve pas dans le narré de l'acte d'accusa- tion qui s'y rapporte). L'acte d'accusation chargé de ratures et jugement en la même forme du 26 prairial où deux accusés. exécuté depuis un mois. 4. Un procès-verbal d'audience du 9 thermidor où l'on fait paraître un nommé Morin. La signature en blanc d'une ordonnance de prise de corps. et le jugement rendu à la suite. que les 157 furent partagés en trois jugements dont deux contenaient encore des irré- gularités signalées dans l'accusation présente1. et un jugement du même jour rempli de sur- charges où l'acte d'accusation fait figurer 27 accusés.ment ne fut pas rendu. IV. Le jugement du 18 messidor condamnant à mort un individu qui n'était compris ni dans l'accusation ni dans les questions soumises au jury et qui fut néanmoins exécuté (Perès). (3. furent néanmoins soumis au verdict du jury et heureusement acquittés mais cette irrégularité où la vie de deux hommes était en jeu n'en était pas moins imputable aux juges. Voyez ci-dessus. 5. p. dont les noms étaient rayés. 422 et suivantes. . 7. 1.

Le jugement du 14 prairial relatif à 14 accusés. t. Le jugement du 7 messidor bien plus irrégulier on n'y trouve ni questions posées au jury. Soulès et le comte de Fleury). prouvât bien qu'il n'était pas celui que l'on mettait en cause. et trente-neuf accusés ont péri. ni déclaration du jury. rien enfin de ce qui est essentiel au jugement. Une note de Fouquier-Tinville indiquait que l'on pouvait se passer de témoins. 9. Le jugement du 5 prairial ayant même caractère. ni application de la loi. qui ne pou- vaient être réputés complices de l'assassinat (car ils étaient en prison alors) et qui n'en furent pas moins conduits au supplice en robes rouges (Marino. Dangé.âgé de 60 ans. bien qu'il y en eût (mais on avait oublié de les faire assigner). p. V. 10. Froi- dure. 14. Voyez ci-dessus. . contenant une irrégularité de plus il n'y a de décla- 1. 13. 12. 29. et re- commandait de faire en sorte que les accusés ne fussent pas mis hors des débats (affaire de Pelchct) 11. Le jugement du 1er thermidor où c'est le fils au contraire qui est condamné pour le père (Saint-Pern). 8. Le jugement du 25 messidor signé en blanc et rempli ensuite des noms des accusés et des parties essen- tielles de l'acte. Le jugement annonce 32 accusés et le procès-verbal n'en contient que 27 il y en a cinq dont le sort est incertain. Le jugement du 29 prairial relatif au prétendu assassinat de Robespierre où figuraient cinq individus qui n'élaient pas compris dans l'accusation. Le jugement du 28 messidor également nul. bien qu'il ne fût pas compris dans l'acte d'accusation.

p. excepté un. et pourtant la plupart furent condamnés 2. L'acte d'accusation faisait à chacun des accusés leur part spéciale dans ces griefs et rappelait aussi leurs excuses ils n'avaient pas fait la loi. Voyez ci-dessus. 15. Dans le procès des ci-devant fermiers généraux il n'y a point de déclaration du jury. et quant aux irrégularités des actes signés par eux ils en renvoyaient la faute au greffier: Que l'immensité des prévenus mis en jugement. X. p. on ne trouve qu'un blanc suivi de la signa- ture de Coffinhal. 111. n° 1. p. Voyez ci-dessus. Mais l'accusateur public répliquait Que le nombre des pièces qui présentent non-seulementt ces vices de forme. sont déclarés convaincus. les 28. . ils n'avaient pas intenté les accusations. 17. 16. et pourtant dans les questions posées au jury. Procès Fouquier. mais encore des omissions qui détruisent t. lorsqu'il n'y avait que 22 accusés à l'audience1. 3. t. 12. la préci- pitation qu'il était indispensable d'apporter dans ce tribunal de circonstance les engageoit à donner leurs signatures de confiance*.ration du jury ni dans le jugement ni au bas des ques- tions posées et signées par Scellier. 171 (une des sections du 9 thermidor). L'acte d'accusation du 8 thermidor contre 28 ac- cusés dont trois portés en marge le mot absent annule six noms. Après la signature de Scellier. 401. t. L'acte d'accusation non ordonnancé et le juge- ment du 2 messidor contenant des renvois et surcharges non approuvés. avec des questions posées au jury oit l'on trouve les mêmes vices de forme. ils n'avaient pas dicté les ré- ponses du jury.

qui se trouvaient accusés aujour- d'hui. cinq ou six minutes après en être sortis. c'est-à- dire en moins de cinq décades.les premières et les plus essentielles bases d'un jugement. sous prétexte qu'ils étoient assez instruits. rentrés dans la chambre de leur délibération. pris en particulier dans une circon- stance dépouillée des accessoires qui se présentent dans cette affaire. Procès Fouquier. et dont le résultat présente. L'accusateur public était et devait être plus sévère contre les jurés. ne permettent guère de douter que si chaque fait. depuis le 22 prairial jusqu'au 9 thermidor. communs à Fouquier-Tinville et à Liendon. qui. mais que les débats et l'examen des pièces découvertes jusqu'à ce jour ou qui pourront encore se découvrir. ne présenteroit d'abord. quoique le simulacre des débats n'eût duré souvent qu'une heure et demie. est si grand qu'il n'est guère possible d'en rédiger ici une série assez détaillée. Il citait le texte du serinent imposé au juré par la loi. que de simples prévarications. on ne peut pas considérer sous ce simple rapport cette masse de délits plus ou moins graves. et demandait aux hommes investis naguère de ce mandat. sans opérer une confusion. 12. . s'ils y avaient été fidèles 10 Quand ils coupoient la parole aux accusés et à leurs défenseurs qui n'avoient encore pu rien dire pour leur dé- fense. p. environ treize cents condam- nés par quatre-vingt-trois jugements1. se lient nécessairement à cette conspiration dont Fouquier est prévenu d'être un des principaux agents. pour y émettre leurs opi- 1. ou quand ils en sortoient pour faire la conversation avec des personnes étrangères. 5° Quand ils rentroient dans la salle des audiences. dans beaucoup de cas. son substitut. malgré qu'il y eût soixante accusés et quelquefois plus 2° Quand. ils y recevoient Fouquier et d'autres prévenus d'avoir dirigé et influencé leurs opinions.

arrêtoient ou faisoient arrêter. en s'exaspérant contre ceux des jurés qui ne les imi- toient pas 14° Quand ils disoient. interlignes et noms intercalés. tantôt sans être ordonnancé. 13° Quand ils se vantoient de n'avoir jamais voté que la mort. en allant à l'audience. 12° Quand ils disoient que pour donner leur déclaration. qu'ils alloient TRIE. et souvent sans qu'on leur ait réuni aucunes pièces. ils calculoient. pour s'en rendre ensuite les juges. et le fils pour le père. malgré les ré- cusations que les accusés pouvoient leur adresser. prénoms. le nombre des victimes qui devoient passer chaque décade. avec une joie féroce. si considérable. âges. 9° Quand ils disoient qu'ils n'avoient besoin pour se con- vaincre que de voir les accusés 10° Quand. dans les orgies qu'ils faisoient avec Fouquier. VI 7 . souvent sur une masse d'accusés. que le temps de l'audience n'avait pas suffi pour les interroger sur leurs noms. quoiqu'il fût impossible de se méprendre sur la différence des personnes. il falloit en imaginer. et sans avoir entendu aucun témoin 8° Quand ils disoient que quand il n'y avoit point de délits. REVOL.nions. professions et demeures 4° Quand ils donnoient une seule déclaration sur tous les accusés en masse. ils n'auroient besoin que de voir la -lettre qui étoit à côté du nom. 11° Quand ils dénonçoient. ceux dont ils éloient les ennemis. tantôt ne contenant que le préambule d'usage. sans distinguer le fait d'après les pré- venus 5° Quand ils déclaroient convaincus le père pour le fils. traduire au tribunal révolutionnaire. et dont le narré étoit en blanc. attendu la grande différence des âges 6° Quand ils déclaroient convaincus plus d'accusés qu'il n'y en avoit à l'audience et même dans les actes d'accusation 7° Quand ils prononçoient sur des actes d'accusation tan- tôt remplis de ratures.

52 ans. Le nouvel acte était donc intenté contre ces deux catégories de prévenus Juges Gabriel Dkliège. p. des corres. 1. parfois même à un seul c'étaient les débats qui devaient en faire le par- tage mais il estimait que tous ceux qui avaient mérité de Fouquier le nom de solides devaient se trouver com- pris avec lui dans le compte que réclamait de lui la justice. pondances avec les conspirateurs tombés sous le glaive de la loi. et de. Procès Fouquier. qui les avoient fait nommer aux places de jurés Ici la part de chacun n'était pas possible à faire comme pour les juges dont on avait la signature au bas des actes incriminés. faire feu de file. par quatre- vingt-trois jugements. ils ont accepté les places importantes de jurés. ils feroient préalablement faire uns saignée aux condamnés. dont la plupart n'en ont que le nom qu'ils ne méritent même pas 17° Quand. L'accusateur public reconnaissait que si plusieurs de ces griefs étaient communs à tous. que le nombre n'est pas connu. dont quelques-uns d'entre eux ont rempli les fonctions dans un état habituel d'ivresse 18° Quand enfin ils entretenoient des liaisons. dans moins de cinq décades. puis fonctionnaire public. ils disoient que s'ils étoient accusateur public. qu'il falloit que toute la finance. d'au- tres n'étaient propres qu'à quelques-uns. 14. mais duquel on pourra juger quand on verra environ treize cents condamnés. désespérés de voir la fermeté des condamnés qu'on conduisoit au supplice. sans savoir ni lire ni écrire. pour qu'ils ne montrassent pas tantde fermeté 16" Quand enfin le résultat de leurs opérations a envoyé tant de personnes à la mort. les prêtres et les nobles y passassent 15° Quand. . avant la Révolution avocat.

François-Louis-Marie Delaporte. avant et depuis la Révolution menuisier. 26 ans. membre suppléant de la commune de Paris en 1789. 65 ans avant la Révolution homme de lettres. Charles BRAVET. 52 ans. ci-devant cultivateur et fermier. homme de loi. 33 ans. . Pierre Aubry. avant la Révolution épicier. Nicolas PIGEOT. 45 ans. 58 ans. 46 ans. Gilbert LIENDON.-B. 45 ans. tailleur. Pierre-Nicolas-Louis LEROY dit Dix-Août. Jean-Louis Prieur. et depuis 1. homme de loi et depuis juge au tribunal du IIe arrondissement. du département des Vosges. François Trinchard. Antoine-Marie Maiiie. Charles Hauny. Jurés Jean-Baptiste Lohier. 50 ans. Marc-Claude Naulin. 46 ans. de Lorient. faisant ses études.-Henri-Antoine Félix. 51 ans. J. François-Pierre Garmer-Launay. avant la Révolu- tion gantier. parfumeur. Léopold Renaidin. Joachim VILATE. 39 ans. 61 ans. avant la Révolution vivant de son revenu (marquis de Montflabcrt!) et depuis officier municipal et maire de sa commune (Coulom- miers). Jean-Marie BARBIER. 58 ans. 56 ans* peintre d'histoire. lieutenant pour le roi de la commune de Vermanton. Étienne Foucault. Maurice Duplay. et depuis employé au bureau de la liquidation du département de Paris. ex-substitut de l'accusateur public au tribunal révolutionnaire. président de la commission mili- taire d'Angers. avant la Révolution homme de loi. coiffeur. de l'Allier. avocat au parlement de Paris. 55 ans. menuisier.1 Révolution professeur à Guerchy. Gabriel-Toussaint Scellieh.

n'avaient pu être arrêtés1. Rappelons que Dumas et Coffinhal avaient été exécutés et notons que Liendon. Jean-Baptiste DIDIER. né à Paris. charpentier. 41 ans. juges. jurés. 45 ans. demanda que tous les jurés de l'ancien tribunal fussent mis en jugement. avant la Révolution garde de la connétablie. en liberté. Un des défenseurs des jurés. 34 ans. 1. Jean-François Gauthier. IV Ouverture des débats. et l'on passa outre. Félix. substitut. limonadier. Pierre-Nicolas Chrétien. Témoins mis en accusation. avant et depuis la Révolution tailleur d'habits. se fondant sur le texte du passage qui les concernait dans l'acte d'accusation. Bravet et Bar- bier. Répliques des accusés. Didier et Gauthier. Georges Ganney. . Des dépositions de témoins se peuvent voir aussi au car- ton W 500. Claude-Louis CHATELET. orfèvre. 2e dossier. mais l'accusateur public répondit que si d'autres se trou- vaient incriminés. serrurier. Jean-Étienne Brochet. W 501. FOUQUIER-TINVILLE restait naturellement à la tête de la liste générale. perruquier. L'interrogatoire des prévenus préalable au jugement se trouve aux Archi- ves. le tribunal statuerait à leur égard. François Girard. ou ceux qu'on accusait. Les débatss'ouvrirent par un discours de l'accusateur public qui reprit sommairement les points divers de l'accusation contre Fouquier-Tinville et ses coaccusés. Benoît Tray.

Procès Fouquier. avait ajouté de son chef les trois noms d'Osselin. il s'y montre excessivement réservé (Procès Fouquier. de Senlisse et du fils de Sillery à la liste des victimes adressées au tribunal*. p. une chambre à part dans la prison et le traitement des plus favorisés. 1). Des témoins racontaient comment le premier dénonciateur. suisse du Luxembourg. 2. eut. D'autres disaient comment Lanne. le témoignage de Stral. commissaire des administrations civiles. depuis le 26 prairial jusqu'au 9 ther- midor'.discussion. 3. commencé le 8 germinal. p. 4. Appelé d'abord comme témoin au procès. son adjoint. n° 8. avait pu voir à l'œuvre ceux qui avaient eu un rôle dans l'invention de la con- spiration du Luxembourg. Archives. sans oublier Fouquier-Tinville. police et tribunaux5. cf. n° 10. défenseur officieux. chargé de la direction de la maison. lbid. le substitut de l'accusateur public demanda que le sujet du débat fût défini chaque jour. ils avaient eu le concours spécial de l'administrateur de police Dupau- mier. n" 13-15. du 10 au 11 germinal. p. et de Lanne. 2. n» 8. ne se termina que le-17 du' mois suivant'. par supplé- ment aux dénonciations. 2 et 4. W 499. au guichetier Verney et aux deux moutons Benoit et Boyenval ou Boyaval*. et il signalait la part qui en revenait au concierge Guyard. n° 16. On pouvait établir pièces en main comment elle s'était organisée sous l'inspiration du comité de salut public comme sous la direction d'Herman. 5. et des . p. Réal.. Pour mettre de l'ordre dans la. 1. dossier 550. 3. la nourriture de l'infirmerie. dès que l'on eut reçu sa dénonciation et commencé à faire les listes. écroué au Luxembourg la même nuit que Danton. Le procès. À Bicêlre. cf. et l'on commença par celui on s'accumulaient le plus de griefs la conspiration' des prisons.. le forçat Valagnos. pièce 7 (procès-verbal d'audience). Ibid.

. p. 5. p. Ibid.. nient toute conspiration des prisonniers (Procès Fouquier. et un jour. 8 et 9. 3. n° 4. p. n" 10. On en a vu. On avait voulu circonscrire d'abord le débat dans cette prétendue conspiration des prisons.. Mais les dépositions des témoins y mêlaient bien des détails accessoires il n'était pas aussi facile que l'on pensait de coordonner une matière si complexe. et n» 9.p."i. Benoit. n°5. Ibid. Manini.3. comme faiseurs de listes. ~)W. Pas de conspiration aux Carmes non plus où Benoit avait été transféré du Luxembourg et logé en chambre pour dresser des listes plus à son aise8. 3. qui. 6. plusieurs détails qui nous ont paru propres à y jeter de la lumière. 4. au milieu de ces scènes de meurtres prémé- dités. 1. Ibid. signalant Jobert (le belge) avec Robiquet. Un crime en évoquait un autre. n°4. Boyaval et. 2. 4. porte-clefs Daubrinet et Garlois. n"18. le plus compromis des moutons. le substitut Cambon. Mais il y en a d'autres qui caractérisent le procès actuel. 3. 9. 1. n" p. comme jadis l'honnête Lesenne devant le premier tribunal.. ni à Saint-Lazare Pepin des Grouettes est forcé d'en con- venir. . sans se justifier suffisamment du soupçon d'avoir été leur complice'. osa seul soutenir la réalité du complot qu'il avait si traîtreusement imaginé*. . s'écria « Comment des juges ont-ils laissé àssas- siner tant de monde !5 » L'affaire de Danton provoqua aussi les plus vifs débats. p.2. ne maîtrisant plus son hor- reur. W 9. avec eux. Beausire assignés comme témoins. sans pouvoir nier qu'ils y eussent coopéré pour quelque chose'. n"5.Guyard. 1). se renvoyaient les uns aux autres la part principale dans la confection des listes. Là. 2. Ibid. p. p. à l'occasion de son procès. Ibid. Verney..

s'écria: « Quoi! vous étiez convaincu. comme on l'avait prévu. de la trahison épouvantable exercée envers la Convention par quelques-uns de ses membres pour faire assassiner plusieurs de leurs col- lègues. vous eussiez fait votre devoir. s'adressant à Fouquier-Tinville. les jurés. vous eussiez donné un grand exemple de justice et de courage. vous eussiez dès lors démasqué des traîtres. être déchiré en pièces. n° 16. parmi les juges et les jurés. et vous avez souffert que cet assassinat se con- sommât! Quoi! dans le tribunal. p. une seule voix ne s'est pas fait entendre en faveur de l'innocence! » Et comme Fouquier répondait « Que pouvais-je faire que je n'aie fait pour les sauver? Ce que vous pouviez faire? requérir les juges. par la lecture du décret. Le 25 germinal. le témoin d'Aubigny. Procès Fouquier. quand vous eussiez dû mourir à l'instant même. se trouva convaincu de complicité et mis en jugement sur le réquisitoire de l'accusateur public. sauvé votre patrie et empêché des torrents de larmes et de sang de couler » Mais on a vu que Fouquier n'était pas d'humeur à rien faire de tout cela. 3. Dans le cours des débats plus d'un témoin. neuf nouveaux accusés furent ainsi associés aux autres 1. .Ainsi à propos du décret obtenu pour étouffer la voix du redoutable tribun. le peuple de se transporter avec vous à l'instant même à la Convention. Sans danger? Eh bien. pour l'éclairer sur la surprise horrible qui venait de lui être faite! Je n'aurais pas fait cette démarche sans danger.

VALAGNOS. pièce 1 . l'ancien président du tribunal révolution- naire. dont on a vu la position à Bicêtre. F. Un second acte (18 germinal an III) comprenait les sept autres'. 2. peintre en bâtiment. BEAUSIRE. Guyard. J. son adjoint. l'homme d'action dans cette ténébreuse affaire il était allé dans les différentes pri- sons de Paris pour y suborner quelques détenus et les pousser à faire des listes de prétendus conspirateurs. devenu en prairial le commissaire des administra- tions civiles. Mi'me dossier. W499. faisait principa- lement l'histoire du prétendu complot de Bicêtre et montrait comment Herman avait étendu le même système aux autres prisons'.-M.-B. J. LANNE. J. condamné de Bicêtre. dossier 550. L'acte spécial d'accusation dirigé contre lui et contre le con- damné Valagnos (25 germinal an III). dissimulant quelquefois et disant qu'il ne s'agissait que 1. F.-J. Judicis signalait la part de chacun d'eux dans cette invention infâme et meurtrière que l'on appela la conspiration des prisons. ex-porte-clef du Luxembourg et concierge de Saint-Lazare. Lanne. DUPAUMIER. administrateur de police. BENOIT. L'acte d'accusation rédigé contre eux par Ant. avait été avec Fouquier. VERNEY.-L. rentier. adjoint d'Herman.-G. tous trois détenus et employés comme dé- nonciateurs au Luxembourg. Procès Fouquier. n° 52. HERMAN. pièce 9. commissaire du conseil exécutif. en était principalement responsable après Robespierre et les autres meneurs du comité de salut public. A. P. police et tribunaux (intérieur et justice) M. ancien lieutenant d'infanterie J. et P.-J. BoYAVAL. et Archives. ex-concierge du Luxembourg. Herman. comme chef de l'administration.

Cela ramena devant le tribunal plusieurs témoins déjà entendus. Guyard cherchait à provoquer une rébellion réelle parmi les prisonniers. Procès Fouquier. disait-il. Verney surtout en désignant ceux qui pouvaient le mieux s'y prêter comme dénonciateurs et les menaçant de les signaler eux-mêmes comme conspirateurs. et ils avaient servi de témoins pour achever leurs victimes devant le tribunal. que ce soit celui-là ou un autre. concierge. pourvu que j'aie mon nombre ». cf. porte-clef du Luxem- bourg. mais qu'il fallait bien entendre encore pour que leurs dépo- 1. Ces différents griefs résumés dans les deux actes d'accusation et dont on a vu la justification dans l'his- toire qui précède. en particulier. Guyard. pièces 17-26. dans la confusion de ces boucheries. et lui-même y avait pris part il y avait ajouté des noms de sa propre main. Archives. s'ils s'y refu- saient. l'inventeur de la conspiration de Bicêtre qui donna l'idée de toutes les autres 1.. . de livrer un prévenu pour un autre « Que m'importe. ibid.d'un simple transfèrement à Vincennes. il l'avait annoncée et il s'était montré fort irrité lorsque Boyaval et Beausire ne lui fournirent que 145 à 147 noms environ. même dossier. n" 31 et 32. furent repris d'ensemble par le sub- stitut Cambon à l'audience du 25 devant les nouveaux accusés et devinrent le sujet des débats. pièce 11. Il avait compté sur une liste de 250 à 500. en les accablant de mauvais traitements. et Verney. ajoutant « Qu'il passe aujourd'hui ou demain. Il ne s'inquiétait pas. Beausire et avec eux Benoit avaient donc été les principaux auteurs deces listes. cela n'est-il pas égal? » Boyaval. Dupaumier avait été. avaient secondé Lanne dans cette œuvre. Sur Dupaumier diverses pièces.

n" 421) fournit par leurs interrogatoires quelques renseignements de plus sur la conspiration des prisons. etc. Il y eut quelques autres témoins dont la présence était acca- blante pour Fouquier-Tinville et pour les anciens juges des échappés de leur tribunal et comme des revenants de l'échafaud 1° La veuve de Maillé dont le fils âgé de 16 ans avait péri le 6 thermidor. condamnée avec son mari en même temps que Mme Élisabeth. – 2° La veuve Mégret-Sérilly. le 21 floréal. dans la fabrication des listes pour la conspiration des prisons. Ibid. Procè» Fouquier. Voyez au Journal. autant vaut aujourd'hui que demain3. p. dit-elle. 170. Réal. 34 et 35. notamment le général Baraguey d'Hilliers1. » Elle-même. p. chef de division à la commission nationale des administrations civiles. t. dé- fenseur officieux. avait été prise pour elle J'ai encore appris. 4.. Leur procès (Archives. n"36. et remise au lendemain gagna ainsi le 10 thermidor le jour de la mort de Robespierre*. Procès Fouquier. et ThirrietJGrandpré.sitions pussent être contredites par les nouveaux accusés. 1. . police et tribunaux dont Herman était le président'. 2.. mais c'est autant de fait. à peu près du même nom. perdit connaissance à la vue des gradins où son fils avait comparu trois jours auparavant. et qu'on lui dit après son jugement « Ce n'est pas vous qu'on voulait juger. qu'on interrogea ici la citoyenne Maillet sur des faits qui pouvaient me regarder. Voyez ci-dessus. cf. Il avait été accusé déjà de complicité avec Amans. W 488. n° 6. n01 33. n" 56. 1. Beausire. amenée au tribunal le 9 thermidor. 3. et acquitté avec Vauclielet et Jullien le 1" frimaire an III (21 no- vembre 1794). V. on se le rappelle. et qui elle-même n'échappa à la con- damnation ce jour-là que parce qu'une autre femme.

3. n'avait pas pour femme 1. il est du 21 floréal. n° 58. âgé de cinquante-cinq ans. âgé de dix-sept ans. .. devaient s'aper- cevoir que le fils.. où nous avons cité les pièces. 3. 3° Amélie de Saint-Pern. On nous en apporta un dans lequel il était dit que nous avions assassiné le peuple le 10 août*. continua le substitut. 3. Ibid. a recouvré sa liberté. 2. mon père. mon mari et plusieurs autres accusés. 55 et suiv. Mon frère. le fils n'y étant pas compris: ce qui n'empêche pas que la déclaration du jury ne porte J. Procès Fouquier. a été condamné à mort pour mon père. contre lequel il n'y avait aucun acte d'accusation. né à Rennes*. Mon mari et moi nous n'a- vions pas reçu d'acte d'accusation mon mari ne voulut pas monter sans l'avoir reçu. t. sauvée aussi par son état de gros- sesse mais ce n'était pas d'elle qu'elle venait parler Le 1er thermidor j'ai paru ici en jugement avec mon grand- père. Voyez ci-dessus. j'y vois aujourd'hui ses assassins et ses bourreaux'.ajournée parce qu'elle fut reconnue enceinte et comprise pourtant avec les autres dans le procès-verbal d'exé- cution Voici mon extrait mortuaire. p.-B. qui. S. Et le substitut Ardenne donna lecture des pièces d'oit il résultait que dans l'acte d'accusation il n'y avait que « Saint-Pern et sa femme ».. mon frère.-Pern. V. n° 40. veuve Cornuillier condam- née avec son mari. Les juges et les jurés. lbid. p. sans état. ex-noble. depuis le 9 thermidor. J'ai vu là mon mari. ma mère. p. n> 40. âgé de 17 ans. dit-elle. âgé de dix-sept ans. jour de notre jugement à mort il m'a été délivré par la po- lice administrative de Paris.

tu es bien connu dans ta section pour être un mauvais citoyen. 447. arracha à la foule un cri d'horreur. Bezard répondit qu'il avait fait tout le bien qu'il avait pu faire. » Alors Girard entrant en fureur et frappant sur la table « Eh bien si ce n'est toi ni ton frère. t. se portant accusateur lui dit « Au surplus. à propos de Bezard. III. un aristocrate » – (ils étaient de la même section). Comme son innocence était démontrée. p. artiste du théâtre du Palais. et votre châtiment commence par un hasard particulier vous vous trouvez assis à la même place. le juré Girard (et non Gérard). dit-il. banquier. D'autres témoignages à la charge de. accusé d'intelli- gences avec l'ennemi pour une opération de change. Voyez ci-dessus. prenant à partie l'accusé « Vous ne pouvez nier ces faits.sa mère âgée de quarante-huit ans le tribunal a condamné le fils pour le père. précisément à la même place où vous avez égorgé le meilleur de mes amis. tel ou tel des accusés firent aussi une vive impression sur l'auditoire. satisfait à toute réqui- sition. Je n'ai point de frère. reprit Bezard. tragiquement imitée de la fable. à laquelle d'ailleurs il avait été personnellement étranger (27 floréal'). c'est au moins ton père. . » Le récit de cette scène. et il le prouvait quand Girard l'interrompant « Tu as un frère commandant dans la garde nationale qui est connu pour un déterminé aristocrate. l'homme qui n'avait d'autre crime que d'avoir de la fortune et qui l'employait à soulager les malheureux. par exemple celui de Beaulieu. Et le témoin. » Girard ne put répondre qu'en faisant remarquer aux 1.

Procès Fouquier. que les instruments. notant les griefs qui lui étaient imputés. Des Essarts. Il avait cité dans son dernier mémoire ces arrêtés du comité de salut public en date des 2 et 5 ther- midor qui lui adressaient non plus cent cinquante-neuf détenus comme dans la prétendue conspiration du Luxembourg. 5. ex-marquis de Montflabert) s'écria « A-t-on oublié que le mouvement révolutionnaire le vouloit ainsi. y répondant de point en point et payant d'audace dans ses dénégations. s'appliquant d'ailleurs. 1. III. des anciens juges ou jurés accusés à cette heure*. p. l'exé- cuteur aveugle d'un pouvoir redoutable dont lui-même portait le joug. p. t.jurés que le témoin était l'ami de Bezard et que sa déposition était suspecte'. et il se faisait un titre de s'y être dérobé quelques fois. Les débats furent marqués d'ailleurs par plusieurs sorties assez vides. se déclarant le serviteur de la loi. 2. mais quatre cent soixante-dix-huit. disaient-ils. qu'il existoit des lois qui mettoient les aristocrates hors la loi et la terreur à l'ordre du jour? A-t-on oublié surtout la loi du 22 prairial qui portoit des dispositions terribles et qui conféroit des fonctions plus terribles encore?' » Fouquier-Tinville montra pendant ce long procès une contention d'esprit]vraiment extraordinaire suivant les débats dans tous les détails. lui aussi. 108-118. 2. Ils cherchaient leur justification dans les lois dont ils n'étaient. Procès fameux (nouvelle série). Dix-Août (Leroy. J'en ai cité quelques traits à propos de leurs personnes. Ainsi à propos de la rapidité des jugements. IV. . t. p. n° 48. avec ordre « de les mettre en jugement à l'instant même ». à di- minuer son rôle. quand il ne pouvait autre- ment répondre. 126.

S'il produisit. D'ailleurs s'il avait résisté quel- ques fois à de telles injonctions. . n'eussent pas rempli en cette partie les fonctions de grands jurés d'accusation. on pouvait dire sans doute que. combien plus souvent ne les avait-il pas devancées? et parfois même dans ce débat.et il avait montré que ces arrêtés qu'il n'avait pas exécutés dans leur teneur. comme on le peut croire. ce fait et cet argument devant le tribunal. étaient non pas un simple renvoi à l'accusateur public. 24 et 32. tous amis de Danton. l.. comme dans la conspi- ration du Luxembourg. ils se seroient bornés à ces expressions Renvoyé au tribunal révolution- naire et les feuilles à l'accusateur public.b". laissé libre de remplir son office. Pour ce qui le regarde. sa nature l'emporte et déchire tout voile. nnt. p. où il voudrait s'effacer. qui venait après celles de Wolff et de Pari!. A la suite de la déposition de Taver- nier. ils n'auroient pas ajouté ces autres expressions Pour que les dénommés soient mis en jugement à l'instant. BiW. entre autres. 1008. il les avait distribués en séries c'est une opération que le 9 thermidor avait seul interrompue. in-8. qu'avait-on à répondre? Rien pour ce qui est du comité. s'il n'avait pas mis en masse ceux qu'on lui livrait dans un même acte d'accusation. car qui dit mettre en jugement dit mettre en débats1. mais un ordre de mettre en jugement sans plus d'exa- men Si les comités. Mémoire. il s'écrie 1. oit il siégeait comme accusé. Un jour. il lui échappa un cri de regret de n'en avoir pas immolé davantage. disait-il. sur ces gradins où il avait traduit tant de victimes. et c'était encore une manière d'obéir.

Après le 2 floréal an 111. 1. il reprit J'entends que j'ai empêché leur arrestation'. lettre notoirement du fils qui fit mettre en jugement et condamner le père. p. Appréciation du Moniteur. quand il eut fini. depuis le 1" floréal jusqu'au jugement. le substitut Ardenne ayant re- montré à Fouquier-Tinville « qu'il a commis un faux en traduisant un président de la cour des aides pour un membre du parlement ». qu'on aurait plutôt fait de le juger. soit dans l'exposé des affaires auxquelles ils se rapportent. perdant patience.. le rédacteur du Bulletin. qui donne le procès de Fouquier- Tinville. L Procès Fouquier. Nous ne revenons pas sur ces témoignages. p. 2. Défense de Fouquier-Tinville et des autres. dont les audiences. répond « qu'on le rendait responsable des débats. nous en avons reproduit lest principaux traits. Ibid. 3. Fouquier. C'est le jugement de Danton qui nous conduit ici voilà la récompense de la conservation de ces gens-là! Et comme des murmures éclataient dans l'auditoire. à propos du procès des parlementaires de Paris et de la lettre de Sallier. 1" mai 1795). Le sub- stitut Cambon reprit les charges que les dépositions des témoins n'avaient fait qu'aggraver' et. Réquisitoire de Cambon. Nous regrettons de ne pouvoir exposer dans ce moment ce qui concerne . Les débats furent clos le 12 floréal (1er mai). 3. comme étant du père. y renonce lui-même et dit « Nous prévenons nos lecteurs que nous terminons ici les déclarations dés témoins entendus dans le cours de cette longue procédure. f Clôture des débats (12 floréal an III. qu'il n'avait plus rien à dire et qu'il était prêt2 ». n" 42. soit dans le tableau du tribunal révolutionnaire après la loi du 22 prairial. n° 28. Une autre fois. ont duré environ douze heures par jour..

un réquisitoire terrible contre le comité de salut public et tout le régime de la Terreur. les jugements en blanc. que 196 témoins à charge et 223 témoins à décharge. Dois-je être responsable de la rigueur et de l'atrocité les délits matériels relatifs aux femmes enceintes. les lois et la volonté toute-puissante du gouvernement. quant à présent. Il parla deux heures le premier jour et quatre heures encore le len- demain. j'ai obéi. Ne perdez pas de vue. citoyens. que peut-être nous donnerons un jour. Fouquier a pris la parole le 12 et le 15. ont été entendus. Le ressort était-il trop violent? C'était au gouver- nement. » 1. mais c'est comme homme public qu'on veut me punir. mon ministère. total 419. A défaut du Bulletin. . j'opposerai mes actions domestiques et politiques. les nombreuses dépositions des témoins à décharge. un des grands arrestateurs de l'ancien comité de sûreté générale. les résumés de l'accusateur public. les déclarations contre Héron. que je n'étais qu'un rouage mobile et soumis à l'action du ressort de la mécanique du gouvernement révo- lutionnaire. Les débats ont été fermés le 12 Iloréal. et il ajoute « Nous dirons seulement. je ne pou- vais que recevoir l'impulsion et la rendre avec la même force.Fouquier-Tinville se défendit lui-même. Il faudroit encore près de 40 numéros pour achever cette tâche que nous interrompons à regret. ne voulant rien laisser sans réponse mais comment nier les faits? Tous ses efforts tendaient à en rejeter la responsabilité sur ceux qui avaient eu la direction des affaires. que l'on m'accuse. » Sa défense est un dernier réquisitoire. à la Convention même de l'arrêter moi. parce que c'est une des pièces les plus essentielles à l'histoire des crimes de notre siècle. Toute son argumentation revenait forcément à ce thème fondamental « J'ai appliqué la loi. y disait-il. comme homme public. qui ne dit plus rien depuis longtemps1. » Il annonce son intention de réimprimer le procès en petit format avec des notes. on la peut trouver dans les pages de son dernier mémoire C'est comme particulier. Le compte rendu détaillé s'arrête au 2 Iloréal. Comme simple particulier.

même, si vous voulez, de la loi du 22 prairial, lorsque je
n'en pouvois être que le passif exécuteur? Est-ce moi qui fai-
sois les lois? Est-ce moi qui ai fait le choix des juges et des
jurés? N'ont-ils pas été nommés par la Convention? Est-ce
moi qui ai couvert le territoire de la République d'échafauds
permanents ? Est-ce moi qui ai entassé dans les cachots,
pêle-mêle avec le crime, l'erreur, l'innocence et la vertu?
Est-ce moi, en un mot, qui écrivois le livre des morts et qui
désignois les victimes?. Au reste, j'agissois sous les yeux
du gouvernement chaque soir j'allois rendre compte des
opérations du tribunal; chaque jour, par conséquent, ma
conduite et les opérations du tribunal étoient approuvées par
les comités du gouvernement. Ainsi, quant au prétendu crime
de mes fonctions, j'ai la garantie des lois et du gouvernement.

Et plus tard encore, au milieu des plaidoyers faits
en faveur de ses coaccusés, on le voit reprendre la parole
et s'écrier
Ce n'est pas moi qui devrois être traduit ici, mais les
chefs dont j'ai exécuté les ordres. Je n'ai agi qu'en vertu
des lois des 14 frimaire et 25 ventôse, lois portées par une
Convention investie de tous les pouvoirs. Par l'absence de ses
membres, je me trouve être le chef d'une conspiration que
je n'ai jamais connue; me voilà en butte à la calomnie, ;i un
peuple toujours avide de trouver des coupables. {Violenta
murmures.) Il n'y a que des malveillans qui puissent trou-
ver mauvais ce que je dis'.
Mais quelque raison qu'il eût et quelle que fût la part
de Robespierre et des autres membres du Comité de
salut public dans les actes monstrueux du tribunal, il y
en avait encore assez pour le charger lui-même et ses
coaccusés.

1. Procès Fouquier, n" 48.
TRIB. RÉVOL. VI g

Le Moniteur, qui n'a pas rendu compte des débats, les
résume avec une brièveté dédaigneuse « La longue
durée des débats ne tient pas seulement à la compli-
cation de cette cause et au grand nombre de prévenus,
mais encore à l'extrême latitude qui leur a été accordée
pour produire tous leurs moyens de défense. Malgré la
prolixité de leurs objections et leurs divagations fré-
quentes, jamais la parole ne leur a été interdite. Une
longue procession de témoins à décharge a été admise à
déposer, même sur la moralité des accusés la plus anté-
rieure aux fonctions sur l'exercice desquelles leur con-
duite était soumise à l'examen du tribunal. La fatigue
et les dégoûts d'une instruction si prolongée et devenue
permanente, également pénible, il est vrai, pour les
prévenus et pour le tribunal, n'ont occasionné ni décou-
ragement ni précipitation. Les jurés ont montré jusqu'à
la fin toute l'impassibilité qu'exige cette institution
sublime. Souvent troublés par les murmures impatients
de l'auditoire, par l'exaspération des esprits qui se
manifestait à tous moments contre les* prévenus, malgré
les représentations énergiques du président et de l'accu-
sateur public, ils paraissaient à peine s'apercevoir de
ces inconvenances. Aussi leur patience et leur attention
soutenue inspiraient-elles la plus grande confiance aux
accusés.
« Le caractère impétueux de Fouquier-Tinville a
rendu quelquefois les séances très orageuses. Il se dé-
chaînait avec violence contre l'auditoire et, regardant
aussi comme une injustice les observations pressantes
du ministère public, il l'accusait lui-même de par-
tialité.
« Dans ces luttes énergiques d'une part, et indécentes

de l'autre, Fouquier s'abandonnait à toute la fureur de
son caractère; il lui arrivait même d'adresser à sa partie
adverse des expressions injurieuses.
« Dardenne, l'un des substituts, a plusieurs fois tonné
avec une éloquence foudroyante contre le système hor-
rible de dépopulation dont le tribunal du 22 prairial
fut un des moyens d'exécution les plus actifs. Entraîné
par une indignation généreuse, il s'écartait peut-être
un peu des bornes de son rigoureux ministère, et Fou-
quier en prenait aussitôt l'occasion de répondre avec
véhémence. Privé de véritables talents, doué seulement
d'une astucieuse perspicacité, il puisait quelquefois dans
l'excès de son mécontentement une certaine force de logi-
que et des mouvements oratoires qui le faisaient écouter
avec un peu plus de calme. Mais le désordre de son âme
était au comble, lorsque les greffiers, huissiers et autres
employés du tribunal, qu'il avait eus longtemps sous sa
direction, venaient développer, en qualité de témoins,
tout ce qu'ils avaient connu de sa conduite ostensible,
et les détails particuliers qu'eux seuls avaient pu saisir
dans la continuité de leurs relations avec lui.
« En général les. plaidoyers des défenseurs ont été
plus oiseux qu'utiles aux prévenus. Ceux-ci s'étaient
défendus eux-mêmes avec tout le soin et l'étendue que
leur intérêt pouvait les porter à y donner. Fouquier a
improvisé sa défense avec une impétuosité soutenue; et
si elle a été impuissante sur l'esprit des jurés, c'est
moins par l'insuffisance et la faiblesse des moyens pré-
sentés, que par le nombre et l'évidence des délits qu'il
lui était impossible de réfuter victorieusement. »
Et il ajoute quelques mots sur la défense d'Her-
man, de Vilate, de Renaudin, parlant de leurs vertus

privées; de Renaudin dont l'émotion, les sanglots ne
tirent que soulever contre lui les murmures de l'audi-
toire1.

VI

Ordre du jour motivé à la Convention sur une question soulevée par le tribunal.
Jugement.

Une chance restait à Fouquier-Tinville et aux anciens
juges et jurés du tribunal révolutionnaire c'est que
le tribunal du 8 nivôse leur assurât le bénéfice de la loi
que le tribunal du 23 thermidor avait appliquée aux
membres du comité de Nantes, complices des noyades et
des fusillades de Carrier. La loi du 2 floréal an IIP
avait inspiré des doutes au président Agier. Il se deman-
dait si c'était de l'intention contre-révolutionnaire ou de
l'intention criminelle que le tribunal devait poser la
question au jury car la question intentionnelle devaitt
être nécessairement posée. L'intention contre-révolu-
tionnaire Il eût fallu bien du mauvais vouloir pour la
supposer à Fouquier-Tinville et à ses anciens collègues.
On l'avait bien admise autrefois pour Hébert et pour
Chaumette; mais le tribunal où siégeaient Fouquier-
Tinville et les autres n'y regardait pas de si près quand
il fallait immoler les ennemis du Comité de salut public.
Les nouveaux juges avaient plus de scrupules. Sur la
question d'intention contre-révolutionnaire, Fouquier-
Tinville devait obtenir un Non qui l'eût fait acquitter. Le

1. Moniteur du 20 floréal an III (9 mai 1795).
2. Peut-être le décret qui renvoya devant le tribunal criminel d'Angers les
membres du comité de Nantes, acquittés par le tribunal révolutionnaire. Voy.
ci-dessus, p. 51, note 3.

comité de législation auquel le président Agier avait
communiqué ses doutes par une lettre voulut prévenir
le scandale possible d'un pareil acquittement et il1
apporta à la Convention un projet de décret ainsi conçu
La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de
son comité de législation sur cette question posée par les
juges du tribunal révolutionnaire « Est-ce l'intention contre-
révolutionnaire ou l'intention criminelle que le tribunal
doit soumettre au jury dans les affaires de sa compétence? »
Considérant 1° que le titre Ier de la loi du 8 nivôse qui
fixe la compétence du tribunal révolutionnaire, contient l'é-
numération des délits dont la connaissance lui appartient;
Considérant 2° que dans le titre vi, article 58, la loi dispose
littéralement que « le président posera distinctement les
questions que les jurés ont à décider tant sur les faits que
sur V intention dans laquelle ils ont été commis
Considérant 3° que d'après la disposition de l'article 68 du
titre vir, l'accusé, après avoir été déclaré convaincu, ne peut
être acquitté que dans le cas où le jury déclarerait en même
temps que le fait a été commis involontairement ou sans
mauvaise intention ce sont les propres termes de la loi qui
ne distingue point ici l'intention contre-révolutionnaire de
l'intention criminelle;
Décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la question
posée'.
Dès ce moment, le sort de Fouquier-Tinville était
certain; il fut condamné avec Foucault*, Scellier,
GARNIER-LAUNAY, anciens juges, Leroy-Dix-àout5, Renau-

DIN, Prieur, VILATE, Ciiatelet, Girard, anciens jurés;

1. Séance du 14 floréal an III, Moniteur du-18 (7 mai 1795).
2. Le député Martel avait déposé à la décharge de Fouquier et de Foucault
sur un on deux points particuliers (Procèt Fouquier, n" 30, p. 1). Nous avons
reproduit quelques autres témoignages en faveur de Fouquier, mais ils se per-
dent au milieu des autres.
3. Sur Leroy, voy. diverses pièces, Archives, même dossier, n° 124.

HERMAN, commissaire des administrations civiles, et
LANNE, son adjoint, principaux organisateurs de la
conspiration des prisons Boyaval et Benoit, les déla-
teurs DUPAUMIER, directeur de Bicêtre; VERNEY, porte-
clefs du Luxembourg et concierge de Saint-Lazare.
Le jury usa d'indulgence pour les autres en faveur des-
quels avaient déposé plusieurs témoins dans le cours
des débats1. Maire, Deliége, Harny, Naulin, LOHIER, ju-
ges, DELAPORTE, Duplay, Trinchahd8, BROCIIET, Chrétien,
Ganey, TREY, jurés, Glyard, concierge du Luxembourg,
et les deux délateurs, Beausire et Valagnos, étaient
acquittés3.
Le Moniteur a retracé en ces termes la scène de la
condamnation
« Le président a lu le jugement d<;
condamnation.
La plus grande partie des condamnés ont manifesté leur
mécontentement de la manière la plus scandaleuse; d'a-
bord individuellement, à mesure qu'ils étaient nommés,
puis tous ensemble, avec des démonstrations plus ou
moins énergiques. »
« Scellier s'est montré le plus séditieux et le
plus
indécent pendant toute la 'procédure, il avait affecté
beaucoup de douceur et de modération mais au moment

1. Dépositions de Ducret, de Tavernier, de Bouclier, de Sézille (Procès Fou-
quier, n" 27, p. 4; 28, p. 3 29, p. 3; 58, p. 2).
2. Il avait fait ses réflexions au lendemain du 9 thermidor et il les a consi-
gnées dans ce billet à son frère, billet qui est bien de son style et de son ortho-
graphe
« Au citoyen Trinchard, canonnier.
« Les événement qui vienne d'ariver doivet aprendre aux patriotes quil vaut
mieux être lami de sa patrie que d'etre james idolaire des hommes.
11 thermidor.
« TitixciiAiin. »
(Archives, W 500, 1" dossier, n« 11.)
3. Archives, W 499, n° 550, pièce 12 (questions posées au jury); pièce 10
(condamnation.); pièce 15 (acquittement).

fatal il a développé toute la fureur d'un caractère or-
gueilleux et méchant. Quand le président a prononcé
ces mots « La déclaration du jury est que Scellier est
« complice, et qu'il a agi avec mauvaise intention )'
« Ils en ont menti! » a répondu Scellier. Plusieurs
autres ont fait la même exclamation « Nous pensons
« tous de même! » ont répété simultanément la plu-
part. Scellier était couvert: un gendarme a voulu lui
ôter son chapeau Scellier l'a jeté par la fenêtre avec
un mouvement de rage.
« Herman, nommé à son tour, a, sans proférer un
seul mot, lancé un livre à la tête du président. « C'est
« Herman! » ont dit plusieurs des condamnés. Scellier,
dont les forces physiques étaient presque éteintes par un
état continuel de maladie, a voulu déclamer quelques
phrases accompagnées de gestes oratoires. Le désespoir
et sa faiblesse étouffaient sa voix; il est retombé sur son
gradin, épuisé et toujours plein de colère. A tout mo-
ment il proférait de nouvelles injures « Votre tour
«
viendra,f. et ça ne sera pas long. »
« Foucaultet Garnier ont crié: Vive la République!
« Renaudin a dit avec douleur « Je péris innocent,
« et pour avoir aimé ma patrie j'atteste que jamais je
« n'ai eu aucune mauvaise intention. »
« Boyenval [Boyaval] a dit «
Je demande au peuple
« qui est dans cette salle, et à toute la République,
« puisque je dois périr, de me
laisser expier mes fautes
« sans nous injurier sur notre passage. »
« Je lègue aux vrais patriotes ma femme et mes six
« enfants », a dit Foucault.
« Vilate s'est emporté comme un énergumène, gon-
flé de vanité autant que de colère: « II est bien incon-

« ccvable, a-t-il dit, qu'on soit assez injuste pour me
« confondre avec un individu tel qu'un Fouquier. »
Celui-ci n'a point paru sensible à cet outrage. Vilate a
parlé des vérités qu'il laissait à ses concitoyens ses
idées se sont brouillées il a parlé sans pouvoir rendre
sa pensée intelligible.
« Pendant ce temps, le président poursuivait le pro-
noncé de la sentence. Un murmure sourd, mêlé aux
phrases incohérentes de Vilate et à quelques sorties
perdues d'autres condamnés, rendait cette scène vrai-
ment hideuse.
« L'accusateur public a procédé aux formalités ré-

biens au profit de la république « Elle n'aura,
v( rien de moi », a dit Scellier.
f.
servées à son ministère. A l'article de la confiscation des

«
Fouquier a demandé la parole; elle lui a été ac-
cordée. Il a réclamé contre l'application de la peine
« Après
avoir fait une procédure dans laquelle les seuls
« auteurs
des crimes que l'on nous imputait n'ont point
«. paru, on prononce
contre nous la mort, quoique les
« vrais coupables
n'aient été que déportés! Où est la
«
justice? Mais la postérité jugera. Je n'ai plus qu'un
« mot à
dire: je demande que l'on me fasse mourir sur-
«
le-champ, et que vous montriez autant de courage
« que
j'en ai. » Il n'a plus rien dit.
« Girard, ex-juré, a demandé la
parole à son tour. 11
a dit, avec un ton pénétré, mais calme « Je meurs à la

«
place de ceux qui ont causé les maux de ma patrie.
« Je souhaite que ceux
qui nous survivent soient plus
« heureux que nous. »
« A la suite des
conclusions de l'accusateur public,
un des juges, en prononçant son opinion, s'exprimait

avec beaucoup de difficulté, soit qu'elle fût naturelle,
ou bien occasionnée par la scène qui se passait
« Apprends donc à lire! » dit Scellier avec arrogance. »
Un retrouve au dossier un demi-carré de papier por-
tant ces mots tracés de la main de Fouquier-Tinville
comme une dernière protestation, sans doute, après
son jugement
Je n'ay rien à me reprocher; je me suis toujours conformé
aux loix; je n'ay jamais été créature de Robespierre ny de
Saint-Just; au contraire j'ay été sur le point d'être arresté
quatre fois, je meurs pour ma patrie sans reproche, je suis
satisfait; plus tard on reconnoîtra mon innocence..
A.-Q. FOUQUIER1.

YI11

Exécution des condamnés. fin ilu tribunal révolutionnaire de l'aris.

Le sort des condamnés n'inspira guère de pitié, à en
juger par le récit de leurs derniers moments
« Les seize condamnés subirent, le 18, vers les onze
heures du matin, leur jugement sur la place de Grève
ils furent conduits sur trois charrettes au milieu d'une
multitude immense qui les couvrait de huées et de
malédictions. Fouquier y répondait quelquefois par les
plus horribles prédictions; sa figure était pâle et livide,
ses muscles contractés, ses yeux animés et égarés par la
colère: la contenance de ses complices n'était pas moins
hideuse; ces hommes, souillés de tant de crimes, et
couverts de tant de sang innocent, appelaient encore les
massacres et la mort sur leur patrie. »
1. Archives, W 479, n° 5r>0, pièce 41.

Et l'auteur du récit leur prête des paroles qu'assuré-
ment il n'a pas entendues.
« Ces discours, ajoute-t-il, prononcés au milieu de tous
les symptômes de la rage, ne faisaient qu'augmenter
l'horreur qu'inspirait leur présence la marche du cor-
tége fut souvent et longtemps retardée par l'empresse-
ment de la multitude le fils leur redemandait son père
l'épouse, encore couverte des signes de sa douleur, sem-
blait renaître à la consolation en voyant les bourreaux
de son époux marcher au supplice. Une femme jeune
et belle s'était comme attachée à la charrette qui traî-
nait Fouquier là, malgré les flots de la foule qui
venaient la presser, et quelquefois l'exposer au danger
d'être étouffée, malgré la fatigue extrême d'une marche
si pénible, elle ne cessa, les larmes aux yeux et le dés-
espoir sur le front, d'accabler de ses malédictions l'as-
sassin de son époux infortuné.
«
Ce n'étaient pas des cris d'allégresse qui retentis-
saient autour d'eux, c'étaient des cris d'indignation et
de douleur; leur aspect semblait rouvrir toutes les
plaies qu'avait faites leur cruauté barbare.
« Enfin le moment fatal arriva le glaive de la justice
trancha la tête de ces assassins de l'humanité; Fouquier
fut exécuté le dernier; le peuple demanda sa tête; le
bourreau la saisit par les cheveux et l'offrit aux regards
de la multitude1. »
Ceux qui ont insulté les condamnés sur la roule de
l'échafaud, ceux qui par leur récit même se sont asso-
ciés à ces outrages ne pouvaient pas les épargner après
la mort. Fouquier faisait oublier tous les autres dans cette
1. Place de Grève, 18 floréal an III, à 11 heures du matin (procès-verbal
d'exécution). Archives, W 527. Des Essarts, Procès fameux, t. III, p. 241-242.

eut tout le temps d'y voir arriver ses anciens adversaires. c'est lui. Chaumette récitoit un rosaire. Lr Club infernal. Hébert chauffoit ses fourneaux. sur la route. quit- 1. et Coffmhal qui lisoit le Journal universel d'Au- douin. . Billaud-Varennes. On lit dans le Club infernal Fouquier entra. C'étoit à qui l'embrasseroit. séance (signé Pilpay). Il refusa l'amnistie offerte après le 18 brumaire. La salle était éclairée par des lampions posés dans quarante-cinq crânes de fermiers généraux. comme il souffrait de la soif et demandait à boire. mais. et les pamphlets s'attachèrentplus par- ticulièrement à sa mémoire. tout le monde se leva. Déporté à la Guyane avec Billaud-Varennes.terrible expiation. tenant sa mâchoire d'une main et traçant de l'autre avec un poignard le vaste plan d'un cimetière univer- sel. c'est Fouquier! Où est donc Barère? Où est Hillaud? que fait Collot? tout le monde parloit à lafois' Collot ne devait pas tarder à y apporter lui-même de ses nouvelles. et. Au fond sur un trépied ardent était assis mollement Maximilien Robespierre. Dumas prenoit des mouches. tout le monde sauta de joie. soute- nir contre les blancs une insurrection des noirs: ce qui le fit enfermer au fort de Sinnamary. on le rapportait à l'hôpital de Cayenne. Sijas démuseloit un tigre. il y voulut reprendre ses allures révolutionnaires. Lavalette qui prenoit du tabac. demeuré à Cayenne. le voilà. on lui donna une bouteille de rhum qu'il avala et il mourut dans des douleurs atroces. Couthon méditoit un crime. A la vue de Fouquier-Tinville. Saint-Just écrivoit un rapport. A gauche on voyoit Lubin qui pleuroit. A droite Fleuiïot se mordoit les ongles. et la canaille der- rière. Henriot qui grin- çoit les dents. Pris de la fièvre. Le voici. Payan qui se les curoit. les nouveaux déportés du 18 fructidor.

en 1841. il revint en France après la révolution de 1850. Plaçant hardiment la Convention elle-même devant la justice de l'Europe « incertaine. Si la mort avait été injustement donnée. Il n'avait pas été déporté avec ses deux collègues.tant la Guyane quand elle revint à la France en 1816. député au Corps législatif pendant les Cent-jours. Amnistié après le 18 brumaire. » On l'allait déporter seul un peu plus tard. la Convention avait manifesté ses dispositions à cet égard. il devait se faire attendre plus longtemps. Quant à Barère. quand il s'échappa des prisons de Saintes. si elle doit . disait-il. dit-on méchamment. la mort. Avant même qu'il fût terminé. etmourut paisiblement. âgé de quatre-vingt-six ans. La confiscation suivait la mort. dès le 30 ven- tôse (20 mars 1795). conseillergénéral. mais il y en avait d'autres toujours subsistants la confiscation des biens des condamnés. « C'est la seule fois. Les actes de tribunal avaient eu des effets irrépa- rables. Le procès de Fouquier-Tinville marque la fin du tri- bunal révolutionnaire de Paris. Il était arrivé trop tard. pour cela. il fallait plus que des déclarations faites à la tribune. qu'il ait manqué le vent. où il mourut dans l'abandon en 1819. avait posé la question. elle en avait flétri les actes comme pour montrer par une répudiation solennelle qu'elle n'en était pas solidaire. Or. il se réfugia à Port-au-Princé (Haïti). notre contemporain. fut élu député (élec- tion annulée). banni comme régicide en 1816. les biens confisqués pouvaient-ils être justement retenus? C'est sur ce terrain que Boissy d'Anglas. Pendant que l'on jugeait les hommes du tribunal du 10 mars.

que désormais elle ne pou- vait plus rejeter sur personne la responsabilité de ses actes. les traîtres qui les provo- quèrent. en renversant la tyrannie. » il rappelait que le 9 thermidor la Conven- tion. nous savons tous que les confiscations qui ont été la suite de ces jugements monstrueux sont des vols. à leurs enfants. et que ces vols ont plongé dans la misère cent mille familles innocentes. vous mettez au rang 0 des plus grands forfaits de Robespierre et de Couthon la . Puis. nous environnent. nous suivent. et nous les envoyons à l'échafaud. les vils scélérats qui les prononcèrent.nous accuser d'avoir souffert tant de forfaits ou nous plaindre d'avoir été si violemment ou si longuement opprimés. dans cet instant. nous ne pouvons rendre la vie à ceux que le crime a frappés. méritaient une juste et éclatante vengeance. un tribunal de sang. à leurs frères. et planent dans cette enceinte ils nous demandent de rendre à leurs veuves. l'opprobre de la nation française. le bien qui leur appartient. la honte du dix-huitième siècle. Quelle en était la conséquence? Il le disait Législateurs. nous avons tous reconnu que ses arrêts sanglants. faisons notre devoir. tous nous poursuivons les monstres qui les dictèrent. avait pris l'engagement d'en réparer les injustices. et arrivant au fait Nous avons tous reconnu que le tribunal révolutionnaire établi par nos derniers tyrans était un tribunal inique. nous avons tous reconnu que ses juge- ments ont été des assassinats juridiques. nous pressent. laissant cette image pour évoquer des souvenirs plus vifs et en tirer des conclusions plus pressantes Vous faites un crime aux hommes que vous accusez d'avoir contribué à l'infâme loi du 22 prairial. une authentique réparation. mais consolons dit moins leurs mânes qui.

s'écriait-il. l'âge et les infirmités étaient insultés par les raille- ries féroces de ces juges-bourreaux? Il proposait donc un décret qui annulait tous les jugements postérieurs à la loi du 22 prairial et qui or- donnait la révision de tous les autres rendus par les tribunaux révolutionnaires depuis leur établissement1. absurdement accusées de conspiration. infirmes. balancerait à prononcer que les bourreaux armés du fer fatal étaient les moins cruels parmi cette bande d'assassins qui. Voy. 2. Moniteur du 3 germinal au 111 (23 mari 1795). 1. dont le sexe. vieilles. Et il prenait pour exemple plusieurs épisodes de la conspiration des prisons « invention infernale » qu'il faisait remonter aux 2 et 3 septembre. proposition de cette infâme loi. sous le nom d'accusateurs. hélas! la part qu'il avait prise à l'institution du funeste tribunal s) Qui d'entre vous. mais qui avait 1.capitale pouvaient- elles faire subir la mort? Cette mort infligée à des magistrats qui avaient refusé de signer ces protestations n'est-elle pas la plus atroce des barbaries? Peut-on laisser subsister ces jugements de cannibales rendus contre des femmes vertueuses. formaient le tribunal révolutionnaire de Paris? On ne sait pas assez de l'horrible histoire du tribunal révolu- tionnaire. de juges. 49 et 53. t. . Cette proposition fut appuyée par Lesage (d'Eure-et- Loir) (il pouvait se rappeler. celles qui ont été motivées sur des délits effacés par des amnisties postérieures. p. ne sont-elles pas la honte de l'hu- manité et le renversement de toute justice? Les condamnations portées contre des protestations anciennes qu'aucune loi anté- rieure n'avait menacées d'aucune peine. et vous laisseriez subsister des jugements qui ont été rendus d'après ses formes! Les condamnations prononcées sans qu'il y ait un acte de procé- dure.

plus audacieux qu'au mois de septembre. Le Comité ne faisant pas son rapport. pour la mieux coordonner. la question fut reprise les 15 et 14 floréal. . 2. elle fut laissée à leurs familles éplorées. plusieurs. réclamaient la question préalable.dépassé sous sa forme nouvelle les horreurs de ces journées Ils périrent aussi. Louvet était rentré dans la Convention 21: vertu du décret du 18 ventôse an 111 (8 mars 1795). les prétendus conspirateurs du mois de septembre. Moniteur du 16 et du 17. en demandèrent le renvoi au Comité de législation.. Duhem. Ruamps. et le renvoi fut ordonné malgré Duhem qui criait « Vous assassinez la patrie. et Boissy d'Anglas ne pouvait pas manquer de s'y rallier. c'était la confiscation même que l'on voulait abolir. vous décrétez la contre-révo- lution! » Plus d'un mois s'écoula. C'était à tous les condamnés des tribunaux ou commissions révolution- naires. Moniteur du 4 germinal an III (24 mai 1795). Tel était l'objet du discours de Louvet2. qu'on proposait d'appliquer la mesure de restitution.et cette fois dans des termes plus larges. avant comme après la loi du 22 prairial. Séance du 13 floréal an III (2 mai 1795). disait-il. Toutefois dans ces 1. mais leur fortune au moins ne fut pas confisquée. tandis que le restant des terroristes. n'auraient pas cru avoir besoin de s'enfouir dans l'ombré des cachots et auraient commis leurs crimes publiquement? D'autres membres appuyèrent encore la proposition en la modifiant. Et pour- quoi les parents des victimes de messidor seraient-ils plus cruellement traités que ceux des victimes du mois de sep- tembre ? Serait-ce parce qu'en messidor les vrais conjurés. Chasles.

Mais pour ce qui est du tribunal. » 1. Séance du 14 floitfal an III (3 mai 1795). Moniteur du ltt. combien il est juste de restituer aux veuves. et venaient à cette tribune proférer ces mots atroces « Nous battons monnaie sur la place de la Révolution8. vous avez senti. il fut encore applaudi à plusieurs reprises. vous vous respectez trop vous-mêmes pour vouloir. les biens que les tyrans avaient envahis au nom de la nation vous respectez trop le peuple. mais assassinés » (Vifs applaudissements. nul ne lui marchanda les qualifica- tions qu'il méritait.termes. aux crimes de vos derniers tyrans qui. sur ce principe que « nul1 ne peut hériter de celui qu'il a assassiné. en rete- nant ces biens. sans rechercher s'ils frappaient ou non des coupa- bles. » Berlier sou- tenait que les jugements des tribunaux et commissions révolutionnaires ayant été dépourvus des formes pro- tectrices de l'ordre social. comme tous les amis de la liberté.) Et répétant presque dans les mêmes termes cette affir- mation. osaient encore se jacter de leur scélératesse. la proposition devait rencontrer des contradic- teurs. non con- tents d'assassiner pour s'emparer des dépouilles des morts. Et Gamon « On vous a déjà prouvé. aux enfants de tous les Français injustement ou même illégalement condamnés. Lanjuinais1 « Il est nécessaire de convenir que tous ces individus inno cents ou coupables n'ont pas été jugés. nul n'osa en prendre la défense. 2. Rentré dans la Convention en vertu du décret du 18 ventôse an III (8 mars 1795). Tous insistent sur le caractère dominant de ces actes l'assassinat. associer la Convention et le peuple aux bri- gandages. Giraud (de l'Aube) niait les droits du trésor aux biens confisqués. il y avait lieu de les annuler tous. .

an 111 (14 mai I79J). Fréron reprit la proposition de son collègue (21 floréal5). T1UB. an III (3 mai 1795). AI 9 . Renvoie à son comité de législation pour lui présenter dans trois jours la série de ces exceptions ainsi que le mode de restitution1. Même séance. Dans la discussion sur la forme du gouvernement il demandait en même temps l'abolition du gouvernement révolutionnaire [Moniteur du 25 floréal. en annulait les effets. sanctionnant les récriminations les plus sanglantes contre les jugements de l'ancien tribu- nal. Moniteur du 18. sans qu'il soit besoin de la révision des procédures. c'était toujours un tribunal révolutionnaire. précéda de bien peu la sup- pression du tribunal nouveau qui lui avait succédé sous le même nom. Cet actequi. Déjà dans le cours du débat on avait demandé qu'il fût aboli on n'y voulait d'autre délai que la fin du procès de Fouquier-Tinville. mais supprimée quant aux effets des juge- ments rendus par la justice révolutionnaire La Convention nationale décrète que les biens des condam- nés depuis l'époque du 10 mars 1793 [date de l'institution du tribunal révolutionnaire de Paris]. un tribunal d'exception. un ar- ticle de la proposition de Berlier le déclarait Le tribunal révolutionnaire cessera toutes fonctions après le jugement de Fouquier-Tinville et coaccusés2. L'occasion était favorable. Ce 1. Séance du 14 floréal. Moniteur du 10. Le débat qui avait eu un double objet aboutit à deux conclusions différentes. Quelque différent qu'il fût par son es- prit. seront rendus à leurs familles. sauf les exceptions et sans qu'il soit besoin de la révision des procédures. 11ÉVOL. 2. 3. La confiscation fut maintenue en principe. Le procès terminé.

et la chose avait été soumise au Comité de législation. 2. Suivent trois articles qui ri-glent l'instruction de ces sortes de délit. Le tribunal ainsi aboli restait à donner suite à l'autre décret relatif aux effets de ses jugements. Les délits dont la connaissance était attribuée au tri- bunal révolutionnaire seront jugés par le tribunal criminel du département où ils ont été commis 2. et le mode de jugement des accusés traduits par un décret du Corps législatif pour faits de conspiration ou d'attentat à la sûreté publique. il en proposa la suppression dans un projet de décret qui fut adopté en ces termes I. et le 5 floréal les pouvoirs des juges et jurés furent prorogés par un autre décret jusqu'à leur remplacement (Moniteur du 8 floréal). ils avaient eu hâte de se faire relever de leurs fonctions. Moniteur du 10 prairial (4juiu 1795). Le vote du décret est annoncé dans le Moniteur du 13. Le juge- ment rendu. . et Porcher vint en son nom faire un rapport le 12 prairial (31 mai 1795). on n'en était plus là. un mode de restitution à déterminer. non pour l'ex- cuser. an 111 (31 mai 1795. II. mais pour la flétrir. (Séance du ii prairial.) 3. et le Comité de législation devait faire ses propositions dans 1. C'est la fin du tribunal révolutionnaire de Paris. 12 prairial. créé par la loi du 10 mars 1793. an III (51 mai 1795)3. est supprimé. Le tribunal criminel extraordinaire. Il y avait des exceptions prévues. C'était l'acte par lequel la Convention devait se dégager de toute par- ticipation à ces assassinats. La proposition de Berlier y fut renvoyée en même temps.) Moniteur du 10.grand procès avait prolongé la mission des juges bien au delà du terme que la loi leur avait imposé1. Un décret du 29 germinal an III avait décidé que le tribunal révolution- naire resterait en permanence jusqu'à la fin du procès {Moniteur du 4 floréal an III). Après avoir rappelé l'origine de l'institution.

et . Séance du 23 prairial. Les articles suivants prescrivaient des mesures pour la garde de ces pièces et la délivrance gratuite des expé- ditions aux parties intéressées'. les pièces des procès non jugés seront également déposées au greffe. 2. 1. Duval. Moniteur du 2(i. mais ne leur promettait pas une satisfaction bien prochaine. 77. décrète Art. II. Ier. considérant qu'il est de l'intérêt public. Il dit que la proposition de Boissy-d'Anglas fut renvoyée à une commission dont il fut nommé président. de conserver dans ce moment les minutes et pièces qui se trou- vent tant au greffe qu'au parquet de ce tribunal dans un seul dépôt. t. qui font partie des procès jugés. Sur sa proposition l'Assemblée adopta ce décret La Convention nationale. ce fut pour proposer une mesure qui.les trois jours. sans doute. qui leur donnait un gage. an III (11 juin 1795). Les trois jours s'écoulèrent sans qu'il fît son rapport la question était complexe. et réunis aux affaires auxquelles elles appartiennent. seront remises au greffe. et de celui des familles qui ont eu des parents con- damnés par le tribunal révolutionnaire établi à Paris. p. Les pièces et procédures qui se trouvent dans ce moment au parquet du tribunal révolutionnaire. malgré certaines asser- tions trop peu d'accord avec la marche de ces débats et le texte de ces décrets pour être bien croyables'. ex-accusateur public. mais les pièces de leurs procès nous sont restées c'est le seul héritage qu'ils aient sûrement laissé après eux. qu'il fit sou rapport deux jours après que la restitution immédiate fut volée. G. réservait tous les droits. Souvenirs thermidoriens. et les diffi- cultés parurent d'autant plus grandes qu'il y avait à ren- dre de l'argent. et qui ont été retenus par Fouquier- Tinville. Quand il sortit de son silence. Les biens des condamnés ont-ils été rendus à leurs familles? La chose est douteuse.

il ajoute que non seulement les héritiers furent remis en possession des « biens ». mais que « même remise leur fut faite des arrérages perçus par la nation depuis le moment de chaque confiscation! » . en marquant d'infamic leurs bourreaux.Précieux héritage: car il donne le moyen de mettre en pleine lumière les procédés du tribunal et de venger au moins la mémoire des victimes.

et dont la tète tombe au bas. le premier. têtes de prêtres. CHAPITRE LX CONCLUSION Une estampe du commencement de l'an III représente une guillotine entourée de plusieurs monceaux de têtes. têtes de gens du peuple (c'est le tas le plus gros) sur la planche sanglante. Saint-Just. à son tour. têtes de nobles. un homme dont la main tient encore la corde qu'il a tirée. Réorganisé le 8 nivôse an III. il avait. et avec Robespierre. leur agent. avait provoqué la création du tribunal du 17 août. direc- teurs suprêmes du tribunal révolutionnaire dans le comité de salut public. précurseur de celui du 10 mars. cette inscription Admirez de Sanson l'intelligence extrême. Couthon. et les principaux de ce qui restait des juges et des . il avait livré à la guillotine Fouquier-Tinville. sur le réqui- sitoire de Fouquier Tinville envoyé à l'échafaud Robespierre qui. Au lendemain du 9 thermidor. Par le couteau fatal il a tout fait périr Dans cet affreux état que va-t-il devenir? Il se guillotine lui-même. ce que disait la légende. le tribunal venait de l'accom- plir. C'est l'image du tribunal révolutionnaire et c'est la conclusion de son histoire: ce qu'exprimait la figure. et Dumas le président du tribunal.

comme échappée.jurés de l'ancien tribunal. y ont été successivement violées. a perdu la Révolution. sans qu'on le voulût. 11 en a ruiné les principes. en dehors de toutes les règles du droitt et de la justice. Maint arrêt prouve avec quel empressement les juges donnaient à cet égard satisfaction à l'accusateur public. Ega- lité. entendue dans le sens étroit du sentiment le plus intime témoin la peine de mort appliquée aux propos tenus dans l'ivresse. Fraternité. Première moralité de cette histoire. La Liberté! le tribunal l'a poursuivie sous toutes ses formes. La Révolution avait pris pour devise: Liberté. au juge pour la sécurité de ses jugements. La Révolution s'était faite au nom du droit. qui lui ait fourni plus (le victimes. L'Égalité il y avait autrefois des classes privilégiées. Ce tribunal. Liberté même de la pensée. il y a désormais des . et le tri- bunal a été établi comme instrument d'une justice extraordinaire. Mais il y a d'autres enseigne- ments qu'on en peut retirer. ce n'est pas impunément qu'on institue et qu'on exerce une telle justice en ce monde patere legem quam ipse fecisti. des plus secrets réduits de l'âme. Toutes les garanties indispensables à l'accusé pour sa défense. Liberté de la presse l'auteur était puni de mort et l'on en était revenu à brûler les livres par la main du bourreau. Liberté de la parole pas un délit dans toute la série de tant de crimes ima- ginaires. car ici ce n'est plus le propos qui est puni. puisqu'il est inconscient. il en a perverti l'esprit et déshonoré le nom même. justiciables du tribunal. il en a moissonné les hommes. et se livrant elle-même. inventé comme un moyen de salut dans un jour d'égarement. c'est la pensée qui est saisie.

des Montagnards. par un simple renversement de l'ancien ordre des choses. Mais celui-là dure et il fait revivre les autres à sa manière. La Fraternité! on ne s'en croyait pas tenu à l'égard de l'ennemi mais y eut-il jamais haines plus vives qu'entre les sectes révo- lutionnaires. mais les hommes de la Révolution avec eux. De la devise républicaine. laboureurs (leurs noms tiennent la plus large place dans notre funèbre journal) non plus seulement les contre-révolutionnaires de tout ordre. on est libre sur l'échafaud: au milieu des cris de vive la républiquel on y peut crier vive le roil La mort finit aussi par rétablir l'égalité dans les classes ce ne sont pas seule- ment les nobles et les prêtres qu'elle réunit. des enragés. entre les hommes de la Révolution? les frères Caïn. ce sont les gens du peuple. la Révolution c'est la Révolution elle-même que la justice révolu- .classes proscrites: ce sont. comme disait Danton et c'est au tribunal qu'ils le prouvent. elles ont un rang à part au tribunal. Vergniaud et madame Roland. Ronsin et le Père Du- chesne. Chaumette et Gobcl. La mort rend la liberté aux victimes: on se sentait plus libre déjà dans les prisons. Tous vien- nent renouveler à leur tour devant le tribunal la lugu- bre légende du moyen âge. Couthon et Saint-Just."» y ont ajouté: la mort. des indulgents. artisans. Danton et Camille Desmoulins. Où est le Holbein des temps nouveaux qui nous retracera la danse macabre des Giron- dins. jusqu'à ce sinistre trio de Robespierre. les classes jadis privilégiées?. entremêlés à tant de nobles victimes dont eux-mêmes avaient demandé les tètes? Mais ce ne sont pas seulement les hommes de. il ne reste plus qu'un mot: c'est celui que les hommes de 179.

Billaud-Varennes sont venus demander successivement à la Convention les décrets qui. acclamée comme une délivrance. par leurs adeptes dans la Convention. lui donnaient sur la France entière un pouvoir si terri- ble. en éten- dant la juridiction du tribunal et en créant pour sa jus- tice de nouveaux délits. on le peut dire. en détruisant la sécurité que chacun doit attendre pour soi de l'autorité publique. Saint- Just. ont. Couthon. Ce sont eux qui. donné définitivement le pouvoir et dès ce moment c'est le Comité de salut public qui en doit répondre. puisque le tribunal du 1 7 août. la dictature elle-même a été accueillie. en avait pris. après la loi du 22 prairial. elle en a dégoûté la nation et elle a fait que. la direction absolue: ramas- sant par sa police les suspects de partout pour en rem- plir les prisons de Paris instituant pour vider ces pri- . ont. qui en est comme la première forme. par la Commune insurrectionnelle de Paris sortie de leur sein. malgré l'avortement de leur insurrection des 9 et 10 mars. Ce sont eux qui. à la vie des citoyens. C'est le Comité qui. Ce sont eux qui en firent le principal instrument du Comité de salut public quand la révolution du 51 mai et la chute des Girondins leur eut.tionnaire a perdue. fait voter l'établissement du nouveau tribunal. C'est en son nom que Robespierre. aux biens. c'est au parti qui avait de bonne heure pris la direction du mouvement révolutionnaire: aux Jaco- bins. tous avec la mort pour sanction. après la déchéance du roi. En s'attaquant avec tant d'arbi- traire à la liberté. lui est antérieur. imposé à l'Assemblée législative le tribunal du 17 août pour juger ses prétendus complices. A qui s'en prendre de cette institution funeste? Ce n'est pas à la Convention seule.

c'est le Comité de salut public qui l'a répandu et non pas seulement Robespierre. qui autorisaient communément de leurs noms les actes de leurs collègues et qui signaient ces listes de cinquante. Saint- Just ou Coulhon. comme bons à guillotiner à Fouquier- Tinville. armé de tant de lois homicides? Rien ne s'était fait que par décrets et les décrets ne s'appliquaient-ils pas sous ses yeux? Parce qu'elle n'assistait pas toujours aux exécu- tions. Mais la Conven- tion devant laquelle il plaida sa cause en premier res- sort pouvait-elle s'en dire innocente et quand. comment pouvait-elle se défendre elle-même d'être leur complice? N'est-ce pas elle après tout qui avait institué le tribunal révolutionnaire? N'est-ce pas elle qui l'avait investi de tous ses pouvoirs. que Fouquier-Tinville. ne savait-elle pas qu'il y avait un redoublement atroce. après la chute de Robespierre.sons les commissions populaires. sans y regarder davantage. Ce n'est donc pas sans raison. on entama devant elle le procès des membres des anciens comités de gouverne- ment. parce que l'échafaud avait été éloigné des Tuileries. renvoyait la responsabilité de ses actes au Comité de salut public. mais ces autres membres rangés parmi les travailleurs. sous sa signature. . devenu le bouc émissaire du tribunal au jour fatal de la réparation. contrôlant le triage opéré par ces commissions obligeant l'accusateur pu- blic à lui soumettre les listes des accusés et les envoyant. de soixante à condam- ner. et le tribunal dans ces derniers mois ne faisait guère que les enregistrer par ses arrêts de telle sorte que le sang versé à torrent sur l'échafaud. nous l'avons dit. du 22 prai- rial au 9 thermidor. comme elle le fit à l'anniversaire du 21 janvier.

Mémoires sut Caniol. Je sais que plusieurs. 1. créa le tribunal mais comme on ne peut méconnaître l'usage qu'il en fit et combien il en est solidaire. 1. réduit autant qu'il peut celle des juges « Enfin. dit-il.insensé. je l'ai dit (et il y en a qui ne s'en cachent guère) seraient tout prêts à la recommencer le cas échéant. C'est sa condamnation. . dans l'immolation des victimes ? Elle le savait et elle s'est tue. ce tribunal lui-même prononça moins de condamnations que ne lui en demandaient les passions populaires. l'au- teur. dis- posées à voir dans tout coupable un ennemi et tels de ses arrêts qui blessent justement nos consciences cal- mées sont basées sur des faits très criminels alors aux yeux du pays entier. l'éditeur voudrait (et il a pour cela les motifs les plus honorables). veulent lui trouver dans le passé une excuse. atténuer la charge du Comité de salut public en cette matière. croire que le raisonnement. 400. en voudraient faire la justification du Comité de salut public et même du tribunal. Je ne m'arrêterai pas aux apologistes de la Terreur: ceux-là. les désarmera. ce serait folie. appuyé même de l'histoire. Dans la publication des Mémoires de Carnot ou sur Carnot. pleins d'horreur pour un pareil régime dans le pré- sent. étendant la thèse de Billand-Varennes et de Fouquier-Tinville. p. 1. Je n'ai en vue que ceux qui. reprenant. Écoutons un homme respecté de tout le monde et dont le caractère modéré pourrait d'autant mieux donner crédit à son opinion. pour faire sa part de responsabilité moins grande. Ce n'est pas (il a raison en le disant) le Comité qui.

Voyez t. Le peuple. les gens du faubourg voulaient dételer les charrettes. sans doute. Le 9 thermidor. il y avait sur la place de la Révolution. c'était bien le vrai mot. J'ai dit que les habitants de la rue Saint-Honoré obtinrent que les charrettes prissent un autre chemin. Ils avaient laissé faire jusque-là faut-il en conclure 1. ce n'est pas une excuse si l'on veut dire le véritable peu- ple. Il y avait.]. Le tribunal a-t-il prononcé « moins de condamnations que ne lui en demandaient les passions populaires? » Mais qn'entend-on par passions populaires? Si l'on veut parler du peuple des clubs. 22. des hommes à bonnet rouge qui saluaient chaque tête abattue des cris de Vive la république Mais ce n'était pas là.. III. sur les degrés du palais. du Trône renversé. le faubourg Saint-Antoine ne se montra pas jaloux de la préférence. et ils auraient empêché ce der- nier sacrifice. la nation. qui attendaient la sortie des victimes et accompagnaient avec insulte les charrettes à l'échafaud. On dut éloigner la guillotine des Tuileries qui cessaient d'être un jardin fréquenté par le public. si Ilanriot et son élal-major n'eussent dissipé la foule et contraint les bourreaux. clc. on le sait. les furies de la guillotine. non ce n'était pas la nation. par les observateurs de police. . tant la vue et l'odeur du sang inspiraient de répulsion et quand la guillotine fut transférée de la place de la Révolution à la place du Trône. du peuple des tribunes. il faudrait le prouver. des femmes. autour de l'échafaud. ce n'était même pas le vrai peuple de Paris. et on ne le prou- vera pas. se détournait avec dégoût de cet odieux spectacle1. lorsqu'on apprit l'arresta- tion de Robespierre.

avec un Allemand' cité dans les Mémoires sur Carnot. Puisque cela n'arrive pas en France. 2. 09. n'avaient vu. ce sont les juges qui sont les coupables5. Mémoires. le règne de la Commune dans Paris. lui. ni celui qui le cite. » Il se le disait et il s'est tu. dans les mé- moires de Thibaudeau « En voyant passer quelquefois sous mes fenêtres ces fatales charrettes de victimes avec le sourire de la résignation. I. I. 3. je me disais Lorsqu'on va à l'échafaud d'un air serein. Mémoires sur Carnot. p. tuer tous les habitants impunément chacun pouvant redouter pour lui un pareil sort. c'est qu'ils l'approuvaient? « Per- sonne. p. t. Campagne du duc de Brttnstvick. que ni l'auteur allemand. Mais tout le monde s'est-il tu? On lit. que. t. » La volonté nationale! et l'on accepte au profit des exécuteurs ce jugement d'un étranger sur cette triste page de notre histoire2! Est-ce donc le seul exemple de ces grands crimes dont il faudrait alors charger la na- tion ? Et ne sait-on pas l'empire qu'une bande de scé- lérats fortement organisée peut prendre sur une multi- tude sans cohésion et sans chef? Le lecteur devinera sans peine. dit cet écrivain ne croira que dans une ville ou dans un pays quelconque une bande de scélérats puisse incarcérer. note. juger. quand il avait pour le dire tout haut la tribune! Il savait bien. 500. il est vrai. Thibamleaii. Elles savaient bien aussi où cela 1. où cela l'eût conduit. il y aurait bientôt un soulèvement général. il faut bien que ce qu'entreprend la faction dominante ait en sa faveur la volonté natio- nale. s'ils l'ont toléré. quand ils écrivaient ces lignes. .

Mélanie Enouf: François Loissilier qui affichait ce placard Peuple. nous dit-on. habitants de Paris. t. Marie-Madeleine Virolle. t. je l'accorde. » (Voyez ci-dessus. en pleine Ter- reur. ces femmes obscures qui. C'était aussi le cri d'une enfant. III. 271. Voyez ci-dessus. d'une petite file de cinq à six ans. parce que les patriotes sont des scélérats qui tuent et massacrent lout le monde. » Leur tribune à elles fut l'échafaud et la hache du bourreau n'a point étouffé leur voix: qu'elle retentisse à jamais contre cette exécrable politique! Elles n'auront pas perdu leur cause si leur sang mêlé à celui des vic- times qu'elles voulaient sauver inspire l'horreur pour les bourreaux.les conduirait. Mais était-ce conspirer que de ne pas prendre part aux conspirations formées et avouées contre la monar- chie fondée sur la constitution? Était-ce conspirer que 1. La condamnation de ces femmes sera-t-elle rangée parmi ces arrêts qui. p. 111. Mélanie Enouf qui. tirent entendre le cri de la conscience publique au prix même de leur vie. armez-vous de courage pour sauver la vie à ces innocentes victimes et faire finir la guillo- tinc. a le droit de se défendre contre des conspira- tions. Marie-Madeleine Virolle. deman- daient. à la vue de ces exécutions. ni patriote. p. ratta- chant ces boucheries au règne des Jacobins. Françoise Loissilier.) . dénoncée au Comité de salut public « Qu'elle n'est ni citoyenne. 582-588. pauvres filles du peuple. un roi « Parce que la France serait plus heureuse et qu'on ne tuerait pas tant de monde 1. étaient « basés sur des faits très criminels aux yeux du pays tout entier? Où sont donc ces faits très criminels ? Tout gouvernement.

de ceux qui la voulaient dé- truire ? Était-ce même conspirer que de ne pas applaudir à la révolution du 10 août. protesté contre l'outrage qu'elle avait reçue. étaient-elles criminelles? et cependant elles étaient impitoyablement mises à mort comme complices d'émigrés. pour leur santé. avant sa chute. mais . fût-ce dans son village. mais pour celui qui le gardait chez lui. de regretter la mort du roi. Que dire après cela de tant d'autres délits d'écrits ou de parole. le 20 juin. sans être condamné pour propos « ten- dant au mépris des autorités constituées et à la dissolu- tion de la Convention nationale » et les sociétés popu- laires. les clubs prétendaient à la même inviolabilité. pour leurs affaires. les femmes. quand on passait la frontière pour prendre les armes contre la France mais combien avaient émigré pour échapper au fer des assassins. les filles. les sœurs d'émigrés qui recevaient d'eux ou qui leur transmettaient des nouvelles toutes de famille. l'eût-il sans le savoir (à cet égard on n'admettait pas d'excuse) car posséder de pareils écrits donnait lieu de croire qu'on en partageait les sentiments preuve nouvelle que c'était non pas la manifestation de la pensée. Encore moins pouvait-on rien écrire de la même sorte. et trouvaient la mort en y rentrant! L'émigration était un crime. combien d'autres étaient sortis de France sans avoir l'intention d'émigrer. de pleurer sur la reine ? Or pour combien le moindre signe d'une manifestation de cette espèce est devenue cause de mort L'émigration était un crime.d'avoir. soit: mais les mères. tenus pour crimes de lèse-nation ? On ne pouvait pas dire son fait à un coquin haut placé. et il y avait peine de mort non pas seulement pour l'au- teur de l'écrit.

7 et 8] thermidor par le tribunal révolu- tionnaire (51 p. de parler contre eux. et la quali- fication leur en est restée après la Terreur'. 102. on n'en trouvera pas dix.. Là on il y avait encore quelque liberté de langage. 111. on n'en trouvera pas deux qui aient été prononcées pour des crimes punis de mort dans le Code pénal. sur 2559condamnations antérieures au 9 thermidor. – Celait un crime digne de mort aux yeux des Jacobins non pas seulement d'écrire contre eux. 1Ô5 t.la pensée elle-même que l'on frappail. témoin Riouffe. dans le débat solennel qui eut lieu sur la restitution des biens des condamnés". t. Supprimez un très petit nombre de cas justiciables desconseilsde guerre. Vuyez ci-dessus. et c'était dans les prisons. retranchez aussi quelques exemples de bourreaux qui deviennent victimes à leur tour. 2. ce qu'ils étaient. Assassiuat commis sur qualre-vingl-un prisonniers de la prison de Saint-Lazare les 7. p. des assassinats. p. p. 3. C'est le nom que leur donnaient Wolff. j'opposerai celle d'un autre homme que la Révolution ne reniera pas non plus. té- moin Beugnot. et qui 1.témoin Beaulieu. un des greffiers du tribunal. Girondins revenus ou anciens Montagnards. . C'est le nom dont les flétrit la Convention elle-même aux applaudissements de tous. et le substitut Cambon. Voyez ci-dessus. sauf quelques terroristes. la pensée sccrcle. au procès deFouquier-Tinville2. 8 et 9 [t>. in-8") et maint autre écrit. A l'appréciation de l'éditeur des Mémoires sur Carnot. qui a vu les choses de près. 125-128. – les arrêts du tribunal s'appelaientvul- gairement. mais de penser autrement qu'eux. Disons donc que ces 2550 condamnations environ et les juges qui les prononcèrent et les pouvoirs qui les autorisaient méritent la flétrissure de l'histoire. IV.

Les circonstances les plus affreuses de ces auto-da-fë avaient reçu des noms ironiques que la tyrannie et le lana- . la fleur et l'es- pérance de la nation. plus scrupuleux. la condamnation. On taxait d'avance chaque prison à un nombre déterminé de victimes le sang était mis en réquisition. les décemvirs ont promené leur glaive homicide sur tous les âges. ils l'ont dirigé de préférence sur les talents distingués. une fois investi du pouvoir suprême. sur toutes les fortunes. dit Daunou. Dans l'immensité de leurs fureurs.en parle. que l'on entraînait trois heures après à la mort. Ils ont immolé des vieillards révérés dont la vertu avait commandé en quelque sorte le respect de l'Europe entière. et qui avaient honoré leur pays par cin- quante ans de travaux et de bienfaisance ils ont égorgé des femmes vertueuses parce qu'elles n'avaient pu voir qu'on assassinait leurs époux sans donner un essor généreux à l'indignation de leurs âmes. parce qu'il semblait qu'elles eussent été moins dévorantes. Un supplice inventé pour abréger les souffrances devint entre ses mains dictatoriales un moyen d'extermination rapide on était tenté de regretter les anciennes tortures. J'ai vu arracher d'auprès de moi des infortunés que l'on traduisait soudainement au tribunal. et il suffisait aux juges d'avoir le temps non d'interroger mais d'insulter chacun des pros- crits. depuis le 2 juin jusqu'en germinal. Paris consterné avait vu tomber environ six cents victimes sous le glaive de l'anarchie le comité de salut public. souvent même moins scandaleusement expéditifs. sur toutes les opinions. sur les caractères énergiques ils ont moissonné autant qu'ils ont pu. on peut en avoir l'assurance. dans un temps si court. en fit égorger plus de deux mille en quatre mois. Les débats. avec la rigide im- partialité dont il a fait preuve en toute chose « Durant neuf mois. la traversée et le supplice se consommaient au milieu des sarcasmes stupidement inhu- mains. avec quarante complices qu'ils n'avaient jamais vus. sur tous les sexes. Les juges de Septembre avaient été plus éclairés.

j'ai voulu aussi les re- mettre dans leur cadre. L'une tient fatalement à l'autre. Dès qu'on est entré dans la pleine domination des Jacobins. La barbarie a été semée dans des âmes délicates. Ce langage horrible était l'éduca- tion de l'enfance. et dont les juges. août 1 794 1. dans tous ses actes. Mémoires écrits Documents biographiques sur Daunou. publiés par M. Les faits sont là. dans la prison de Port-Libre. et notre journal en a fourni la preuve. dans le régime de la Terreur.illéguera plus de prétendus crimes qui puissent excuser ces immolations. Je les ai livrés dans toute leur simplicité au jugement du lecteur mais pour qu'il sache à qui s'en prendre. qui sait si des générations féroces ne mena- cent pas la patrie. . on n'ac- cusera plus de déclamation les écrits animés de l'horreur qu'elles inspirent. une chose au moins consolait l'humanité en l'honorant. c'était le courage des victimes' » 11 n'y a pas une ligne de ces pages qui ne trouve vingt fois sa justification dans l'histoire que je viens de retra- cer. il n'y a pas par Daunou. et c'est pour cela que j'ai tenu à la faire absolu- ment complète. les jeux de l'enfance consistaient à imiter ces épouvantables scènes. en les rattachant au mouvement de la Révolution car l'histoire du tribunal ne peut se séparer de l'histoire politique. pages 51-52. les bourreaux et les assistants soudoyés fatiguaient l'agonie de leur proie quotidienne. On n'. mais parce que c'est le tribunal qui dans sa constitution. non pas seulement parce que c'ost au tribunal que les grandes luttes de la Révolution viennent aboutir. Taillandier (1841). ne grandissent pas pour les malheurs d'un demi-siècle? Disons toulerois qu'en ces déchirants spectacles. exprime le plus fortement la pensée du parti dominant. dans ses développements.tismc répétaient dans leur bonne humeur. Ici point d'intermittence à son action.

» En présence de cette extermination réfléchie dont on trouve le dessein de plus en plusnettement exprimé dans les discours de Robespierre. discours prononcés non pas au milieu des périls de la République. Un bruit sourd. en messidor. s'émoussait. d ans un domaine où il n'avait pas mis les pieds depuis deux ans l'un et l'autre a convaincus 1. Qu'on se re- porte au jugement de l'agent de change Gondier. finissant par l'égorgement « Le fatal couteau. sert d'accompagnement à ces chants de triomphe. aprèsFIeurus. lesinistre instrument n'accomplisse son office. Conspiration île Hobeupicrre. dit Montjoie. commen- cées par la décapitation.un jour où par les arrêts de l'odieux tribunal et par la volonté du Comité de salut public. expiraient dans un long martyre en poussant des cris aigus1. condamné parce qu'on avait cru découvrir des grains de blé mêlés à la boue d'un bassin. de Laverdy. p. ai-je dit: mais je ne reproduis pas les notes aiguës qui s'y mêlaient dans ces exécutions en masse. on comprend que l'on n'ait pas seulement rapporté le re- doublement de rigueur de la justice révolutionnaire aux craintes du gouvernement et qu'on lui ait cherché d'autres mobiles. mais après son triomphe. Il y a des malfaiteurs qui assassinent pour voler. con- damné à mort parce qu'on avait trouvé de vieilles croûtes de pain dans son grenier. lugubrement rythmé. en thermidor. et les dernières victimes qui en étaient frappées. Entonnez tant que vous vou- drez l'hymne des Marseillais en l'honneur des gouver- nants d'alors: un bruit sourd. 152. il y a un grand nombre de condamnations du tribunal qui n'ont pas d'autre motif que la confiscation. .

« Voulez-vous payer les dépenses immenses de vos quatorze •armées? guillotinez. ou la vie et la mort de Carrier. et Lavcrdy avait avoué dans son interrogatoire que sa fortune s'élevait à 1 400 000 francs. celui d'Ànisson Duperron. mot prononcé par lui à la Convention et rappelé à la même tribune après le 9 thermidor « Nous battons mon- naie sur la place de la Révolution » on verra si Le- «ointrede Versailles pouvait être accusé de faux et frappé de censure quand il reproduisait dans la Convention. en nommant ses témoins et sans être démenti. Du système de dépopulation. t. avec des recherches et des <*< <<e< co)Mt~a<ton< considérations /)o/t<<~ue~ ~ur les politiques sur t. guillotinez et puis guillotinez. pour réduire le nombre des habitants de la France? Cela a été dit dans le temps même ou au len- demain du régime de la Terreur. 120. Qu'on relise le jugement de la mar- quise de Marbeuf. de Cambon « Voulez-vous faire face à vos affaires? guillotinez. ces paroles du grand financier de la république. et l'on verra s'il faut se faire scrupule de prendre à la lettre le mot cynique de Barère. non point par des enne- mis de la Révolution. Les Crimes des sept membres des anciens comités. V. Voyez ci-des- sus. » Mais un agent de change devait être riche. etc'. soit procès et celui du comité révolutionnaire de Nantes. Faut -il croire que ce n'est pas seulement pour assouvir des ressentiments politiques. Guillotinez.d'avoir voulu affamer le peuple français. ni par besoin d'ar- gent que l'on pratiqua ce système. mais que l'on tua pour tuer. 290. générales f/M décemvirat du <<. « l'Anacréon de la guillotine ».emttt)'<t< dans l'i~taeutiou zie ce système. mais par des révolutionnaires des plus prononcés témoin Gracchus Babeuf qui en a fait le sujet d'un livre: Dit système de dépopulation*. Dans ce 1. sur sa conxbinaisoxtprincipale avec la guerre .Me< y~efa/M /e< vues. p. 2. p.

ce que répète le Moniteur. que le territoire ne suffisait pas à nourrir sa population. jeter à l'eau une partie de l'équipage. temps de misère. qu'il fallait donc comme sur un navire en détresse faire la part de la nécessité.et le livre de Babeuf prouve que ces incroyables idées avaient crédit alors auprès de certainsesprits. effrayant le commerce. Si la France comptait trop d'habitants. dépoptder c'est ce que dit l'accusateur public dans le procès de Simon Dufraisse (2 germinal an III. quand le paysan avait si peu d'intérêt à cultiver son champ et que. c'étaient tous ceux qui se rattachaient de quelque manière à l'ancien régime? C'est la théorie de Carrier. les grands écono- mistes de la Montagne s'étaient figuré qu'il y avait trop de bouches en France. il n'y avait qu'un pas. ce que soutient dans le procès de Fouquier-Tinville le substitut Ardenne. De là à supposer qu'ils les appliquaient au moyen de la justice révolutionnaire. les Jacobins pouvaient-ils hésiter à se dire que les premiers à suppri- mer pour assurer la vie des autres. 22 mars 1795). avec cette épigraphe Vémté. Moniteur du 1 germinal n III (6 avri I 1 79">) et du 20 floréal (9 mai 1 795) p. par Gracchus Babeuf. un de leurs chefs les plus fameux. il y avait mille habitants par lieue carrée qu'il était dé- montré que le sol de la France ne pouvait nourrir tous ses habitants qu'il était nécessaire de se défaire de de Vendée et sur le projet de son application à toutes les parties de la République. an III la République. la loi du maximum décourageant l'in- dustrie. Il disait au rapport d'un témoin « que d'après la récapitulation de la population de la France. . Paris. 115. les choses indispensables à la vie étaient si difliciles à obtenir. M. <1e 1. quand le chômage laissait tant de bras inutiles.

que le parti contre-révolutionnaire eût été abattu sans des rigueurs extrêmes1. I. Mémoires sur Carnol. et Biron. à la mort. qui réparait les échecs des Ronsin. les négociants. le commandant de l'armée des côtes de la Rochelle. les marchands. t>09. p. t. des Rossignol. . mais la farouche inspiration de la faim. La coalition a été vaincue mais est-ce parce qu'on a envoyé au tribunal révolution- naire. etc. Houchard. et. les généraux en chef de nos armées: Custine. les nobles. qu'aucun de ces hommes-là ne pou- vait aimer la République. le commandant de l'armée des Alpes. M. Et maintenant que dirons-nous de cette dernière as- sertion de l'auteur cité « 11 est difficile de croire que la coalition eût été vaincue. Brunet. Michelet. M. sans des efforts immodérés. on s'explique qu'or.premier avait conquis la rive gauche du Rhin. Luckner? Custine qui le.. partant.l'excédant de cette population. » Des écrivains qui ne passent pas pour être des ennemis de la Révolution. Quinet. » Et vraiment quand on voit cette rage de détruire dominer de plus en plus à me- sure qu'on avance vers le 9 thermidor. Brunet. l'ait pu rapporter à cet odieux système et l'on est tenté de se demander s'il n'y avait pas en effet dans ces massacres non pas seulement l'excitation de la haine ou l'effarement de la peur. Houchard le vainqueur d'Hondschoote. ont depuis longtemps réfuté cette pensée. sans quoi il ne pouvait exister une République. les banquiers. mais 1. Biron. qui pour maintenir la discipline dan« son armée n'avait pas cru devoir sou- mettre à ses soldats le vote de la constitution. qu'il fallait commencer par les prêtres.

a-t-elle été abattue par ces <. ne sont donc pour rien dans le succès. ont fait peut-être plus de victimes. si l'on pouvait craindre que de pareils hommes pnssent l'entraîner dans les mêmes égarements. une furenr qui ne s'a- vouait pas et que les pouvoirs publics. Elles la perdraient encore aujourd'hui. si l'exemple de ses prédécesseurs ne lui avait fait craindre de s'expo- ser. les jacqueries qui ont porté le fer et le feu dans les campagnes. rendu à la liberté par le 9 thermidor. le géné- ral Hoche. et quand il se passa de formes. au moindre échec? Quant à la contre- révolution. est parvenu à la pacifier? Ni la terreur. C'est donc servir la cause de la Révolution d'où la société moderne est sortie que de répudier les crimes qui ont souillé ses origines. et il n'en est pas dont le souvenir soit resté plus odieux dans l'histoire que les actes du tribunal révolutionnaire de Paris. faisait peu de cas de leur personne? Et croit-on que J. vainqueur. Elles ont déshonoré la Révolution dans le passé. qui en était l'instrument. sans y réussir tou- jours. Les meur- tres qui ont ensanglanté les rues. il était fondé sur la loi. quand il . ni la justice révolu- tionnaire.< mesures extrê- mes » ? N'est-ce pas là au contraire ce qui a relevé la Vendée. prenaient du moins à tâche de réprimer. et n'est-ce pas en suivant un tout autre système qu'un des disgraciés du Comité du salut public. ce fut encore en vertu de la loi (lui l'en avait affranchi.ourdan aurait laissé tant d'intervalle entre la bataille de Wattignies et la bataille de Fleurus. mais on y pouvait voir les suites de l'effervescence populaire. elles ont perdu la république alors. il prononçait dans les formes que la loi lui traçait. Mais le tri- bunal révolutionnaire faisait partie des pouvoirs publics.

Une justice obéissante. Le temps 1. Moniteur du \ï (30 juilli'l Wi\) . Qu'est-ce autre chose que l'assassinat légal? et il y a d'honnêtes gens qui.poursuivait de mort de simples délits. Ce parti est incorrigible. formulé ironiquement par Camille Desmoulins. lui trouvent en cela son excuse! C'est contre un tel aveuglement que j'ai voulu pro- tester c'est contre le rcnouvellement possible de pareils excès que j'ai entrepris d'élever une barrière. le 10 au matin. sous le nom de Tacite. il ces- serait d'être le parti jacobin. s'il était susceptible d'amen- dement il lui faut des tribunaux d'exception. comme ce terrible et plat tribunal. et que j'ai pris pour épigraphe de mon livre Ce sont les despotes maladroits qui >e servent de baïonnettes. disant « Nous venons prendre vos ordres pour le jugement des conspirateurs* ». mais il est bon d'avertir ceux qui répugnent à ces pro- cédés et qui ne veulent pas en devenir les victimes Qu'ils y avisent lorsqu'ils le peuvent encore. Non que j'aie la simplicité de croire que je puisse arriver à dé- tourner des procédés révolutionnaires les héritiers des hommes de la Terreur. une pa- role. une ma- gistrature sans indépendance. ils sont trop convaincus de la vérité de ce principe. Tout entiers à la passion de domi- ner. qui. il ne faisait encore qu'appliquer la loi. une pensée. l'art de la tyrannie est de faire les mêmes choses avec des juges Ceux-là ne se convertissent pas. un écrit. se présentait à la barre de la Convention. comme l'était celle de notre tri- bunal.servile instrument de Robespierre jusqu'au soir du 9 thermidor. est la dernière arme dont ces hommes consen- tiraient à se priver. aujourd'hui encore. Séance du 10 Uieinmlor.

Si nous n'usions pas de tous les moyens que le droit public laisse entre nos mains pour y faire obstacle. c'est à nous-même que nous aurions à nous en prendre de tous les maux que notre indifférence coupable nous aurait causés. 9 octobre 1881. .presse.

p. p.. p. 1 (18 août 1794).-Mitre GONARD. Nous y joindrons. 282. en les indiquant expressément. J. quelques rares condam- nations à la déportation ou autres peines. V..) 11 (28 août).) François-Pierre DESCHAMPS. (Ibid. 276). p. (Ibid. 277. 5 (22 août).-B.. Pierre-Thomas BAILLEMONT. (18 août – 28 décembre 1791) 1 condamnations à mort AN II 1 Fructidor. . Jean Saumont. (Ibid.) 6 (23 août). Jean SERVIN. (Ibid.) 1. 284. JOURNAL DU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE TRIBUNAL DU 23 THERMIDOR AN II DU 1" FRUCTIDOR AN II AU 8 NIVÔSE AN 111. t. Antoine-Paul Lavaux ou Lavaur (voy.

. Jacques Lombard. (Ibid.) 22 (-8 septembre).) 26 (12 septembre). (Ibid.) 18 (4 septembre).) 5° saus-culottide (19 septembre). 504.) Le même jour.) lre sans-culollide (17 septembre).. (Ibid.. Toussaint Menegaud.) 19 (5 septembre). p. Nicolas Sakmé.) Joseph BLAT. 299. (Ibid. 305..) 28 (14 septembre).dit Colombier était condamné à la déportation pour avoir signé l'adresse contre l'attentat du 20 juin et gardé divers écrits conlro-révolution- .. 298. 15 (1er septembre). 297.) Pierre Iîigoulet. p. 302. p. (Ibid. V. (Ibid. (Ibid. (Ibid. p. 292). p. 295. p. Étienne Pluviîset . Jean-Joseph Bousquet. p. Jean Paumier. (Ibid.) 23 (9 septembre). Joseph Gaucher-Lavergne.. (Ibid. 294. Nicolas Deffies. p. Lemonnier (voyez t. p. Jean-Baptiste Bouvret.. Louis Godlneau dit Flambart.. (Ibid. 17 (3 septembre).

n° 124 et Bulletin. Ponce Daveske. était simplement condamné à la déportation. (Ibid. jugé coupable même sur la question d'intention crimi- nelle et contre-révolutionnaire. 4 (25 septembre).) 12 (3 octobre).) . p. 510). p. ex-chanoine (voy. (Archives..naires.) Pierre Lemunce et Pierre Leforestier.) AN 111 Vendémiaire. (bid..) 9 (30 septembre). emprisonné depuis près d'un an comme sus- pect. 3 (24 septembre). Claude-Joseph Vuilhelm ou Wilhelm et Jeanne-Marie TouL- loise. t p. p. marchand de vin de Dijon. Jean-Edme Etienne (voy. 311. (Ibid. 308. Philippe Aurlik et Catherine Renaud. (lbid. n° 175 et Bulletin. p. 504). 307. p. 104.) Le même jour. prêtres. 309. W 451. V. (Archives. t. 512. (Ibid. 5e partie.) 8 (29 septembre). p.. 123-125. A!exandre Guerrier et les six autres accusés deFontevrault.) 17 (8 octobre). Jacques Raux. femme JACQUET. W 458. 13 (4 octobre). Anloine-Philippe NoEL. veuve Cordeuer. p. V... Jacques-Marie Dorzat et Antoine Goignaru. (Ibid. p. t.

maréchal ferrant. (Ibid. l(i ans et demi. p. p. p. 2 (19 août) Jean-Henri Fischer. 24 (15 octobre).. CabiIier. Pinard etGfiANDMAisoN.) Brumaire. p.. François Beaufils. 11 ( I novembre) François Bidaii ou Bidan. 1 (18 août 1794). 277). {Ibid. Pierre Montel-L. et t. VI.vmbehtie et Pierre-Éléonor Pipacd (voy.) II Acquittements. 318. 26 (16 décembre).. 1 et suiv. t. Pierre Moulin. Bénigne Arcelot. . p. femme Saumont (voyez t. 314). Catherine Maury. 8 (29 octobre). Antoine Marguet (voyez t.) 16(6 novembre). (Ibid. V. ex-curé de Saint-Cliristophe-sur-Loire. 21 (12 octobre). (Ibid. 326 et suiv. V. AN II Fructidor. V. p. p. 515.) Frimaire.. 317).

etc. meunier puis marchand comme on disait du mal du gouvernement. VI.accusé d'avoir donné plusieurs coups de sabre dans l'arbre de la. Si on vous entendait. Antoine Faure dit Chevalier. distribuant des coups aux murailles l'arbre de la liberté avait été touché. il allégua un discours où il applaudissait à la mort de Marie- Antoinette qu'il appelait « scélérate Capet.) – François BLANC. qui s'était fait remplacer et était accusé d'avoir dit que si on le forçait. p. 9. mais les mèmes témoins qui en déposaient attestaient son civisme et déclaraient qu'il était ivre lorsqu'il tint ces propos. p. suisse. Bul- letin.CT^" Vy 1. 81.) Devant le tribunal il expliqua sa pensée. il avait couru. 290). 12. tanneur propos anti-patriotiques. et.-Gilles CHOVORY. W 438. n° 9 et Bulletin. (Archives. le sabre à la main. W 435 n° 10 Bulletin. à qui l'on imputait d'avoir dit « que Lebon épar- indication.liberté. 5 (20 aoiit). de plus. garçon boulanger propos (voyez t. ibid. 6e partie. n° 26 et Bulletin.) Jean Marmesse. il était ivre on lui avait mis un habit de chasse et. l'accusé fut acquitté. p. il passerait de l'autre côté :-propos niés par lui et contredits d'ailleurs par d'autres témoins à l'audience. vous passeriez pour fédéraliste. p. monstre fe- melle ». J. 16. En fructidor. (Archives. Tous les renvois au Bulletin à la 0" partie jusqu'à nouvelle du tribunal révolutionnaire se rapportent .. ci-devant vicaire de Marseille (Aveyron). » (Archives. p.-B. (Archives. -On aurait bien tort. il avait dit « Qu'il avait pourtant entendu dire que ce gouvernement était bon. W 455.) Jean-Antoine BENAZETH. n° 27. dût été un crime capital avant le 9 thermidor.

» Mais des témoins attestaient qu'il était bon patriote. n». c'est bon. n° 55 et Bulletin. 15. p. ibid. et il serrait les dents de rage. Non constant (Archives. p. n° 51 et Bulletin.. W 438. (Archives. que lorsqu'il avait tenu ces propos. » Propos déclarés non constants. (Archives.) Il était en prison depuis le 1er novembre 1793. ac- cusés de fraude dans la nourriture des bestiaux destinés à l'approvisionnementdes armées. 71 ans. souscrit par un émigré. toucheurs de bœufs. il était ivre à ne pouvoir se tenir. Bul- letin. p. Acquitté. W 438. accusé d'avoir dit « Je mets cette cocarde. dit-il. 20. ibid. mais des lettres à lui adressées et datées de 1790.) Claude Marguerye.. 17-19. accusé de correspondances et d'intelligences à l'étranger le dossier comprend nombre de lettres et le Bulletin en cite quelques fragments.) Jacques de Novio:v. La réponse du jury fut affirmative sur la question de fait. Jean BouRoux et René Bol-dot. 19. Le cas le plus grave était le payement d'un billet de 300 liv.5. ex-capitaine de dra- gons. mais détenu comme suspect jusqu'à la paix. p. cultivateur et ancien procureur. qu'il iroit à la guillotine et de plus que le peuple étoit plus heureux de payer les rentes et les dîmes que d'être comme il étoit. Des témoins déposèrent de son pa- triotisme. mais avant qu'il soit trois ans on la fera poser ». W 459.gnoit les aristocrates et frappoit les patriotes. p. ex-comte. » Non constant. Et encore. n° 25. mestre de camp dans la légion de Flandre. ça ira. mais négative sur cette autre question « L'a-t-il fait dans des intentions criminelles et contre-révo- lutionnaires et jouissant de la plénitude de sa raison? » (Archives. que la personne fût émigrée. officier de santé du Cluseil (Mont- Blanc) Il avait dit « qu'il reconnaissait toujours le roi sarde comme son bon roi. 14. n° 28 et Bulletin. n° 32 et Bitllelin.) Pierre Lacombe. (Archives. 4 (21 août). mais il ne savait pas. au bruit de la prise de Cambrai « Ça va.) .

que cette Convention feroit beaucoup mieux de s'occuper des affaires pour lesquelles il la payoit qu'elle lui devoit des comptes et feroit beaucoup mieux de les rendre que de recevoir des députations ». 5 (22 août). sans mauvaise intention. une dénonciation écrite qui les confirmait était d'un Gascon qui s'était cru outragé par ces paroles et qui avait souffleté l'accusé. p. 24. il allégua qu'il s'était offert le premier pour marcher contre les Marseillais avec Cartaut. affirmative sur le fait. enfin cette femme même. Il avait dit « que les Marseillais. etc. qu'il avait le premier provoqué la clôture de l'église Saint-Sauveur dont il était vicaire. L'accusé ne le niait pas absolument. qui répéta les propos incriminés à l'au- dience. Claude MIQUET. Le 7 prairial. A l'au- dience publique. (Archives. qu'ils alloient à Paris pour faire rendre compte aux députés de la Convention na- tionale. 11 (28 août). qui re- venait de la Convention. ajoutant à l'adresse des dé- putés une qualification grossière. qui . ex vicaire de la commune de Graune. faïencier propos contre la Convention. W 439. la femme du cabaretier. marchoient pour le bon ordre. officier public et inspec- teur général pour les transports sur les routes à l'armée d'Ita- lie. qui ne faisoient que des coquineries ». n° 36 et Bulletin. fut négative sur l'intention. district de Crest (Drôme) notable. à l'époque du fédéra- lisme. Pierre-André FAURE. il avait dit « que tant qu'il y auroit des gascons à la Convention nationale tout iroit mal. Mais l'accusé expliquait autrement ses paroles il avait parlé des gascons qui ren- daient compte à leur manière des débats de l'Assemblée. n'était pas dans la chambre où l'on disait qu'ils avaient été proférés. il soupait dans un cabaret une citoyenne. témoignant sa satisfaction des péti- tions énergiques que l'on y avait portées et de l'accueil qu'elles y avaient reçues.) La réponse du jury. s'il l'avait fait c'était dans un moment d'erreur.

) Ch.) 12 (29 août). p. W. 25 ans. » etc. -Louis-Marie Méracd. que nous étions trahis ». de s'être montré l'ennemi des sociétés populaires au point d'appeler son chien Jacobin.. Les deux frères Sanson et les quarante autres. « cherché à décourager les défenseurs. 35. position. crié pour plaire au tyran constitutionnel Vive le roi. ibid. en disant que les géné- raux avoient fait prendre à l'armée une f.déposait contre l'accusé. On l'accusait en- core d'avoir. W 431. p. déjà condamnés à des peines afflictives. armurier « Pré- venu d'avoir. 24 ans. ajoutait « Je ne puis croire que ce propos ait été tenu dans de mauvaises intentions. (Archives. un complice de la Saint-Barthélémy que la cour préparait le 10 août. Mais le témoin qui déposa de ce fait. Mais les témoins produits par l'accusateur public déclaraient qu'ils n'avaient aucune connaissance de ces faits et il fut prouvé aux débats que les dénonciateurs étaient des êtres immoraux.. n° 66 et Bulletin. parce que l'accusé m'a toujours paru patriote et l'ennemi de la tyrannie. 29-51. étant volontaire. impli- qués dans le soulèvement (le la Commune au 9 thertni- . n° 58. d'avoir fait signer . p. étant de service aux Tuileries en 1792. » Cette déclaration et les explications de Canaple le firent absoudre par le jury.de la cause de la liberté. (Archives. (Archives. signalé dans l'acte d'accu- sation « comme un des plus furieux aristocrates. Le fait fut déclaré non constant. n° 65 et Bulletin. 442.) 15 (1er septembre 1794). disait qu'elle l'avait vu souvent chez elle et qu'elle ne l'avait jamais entendu tenir d'autres propos inciviques. 57. Bulletin. Jean-François-Esprit Canaple. etc.une pétition contre la fête des Suisses de Châteauvieux ».

60 ans. 50 ans. 52 ans. Noël-Michel Masson. 9. Antoine Chicot. 50 ans. ci-devant charron et membre du comité révolutionnaire. 12. En voici la liste 1. 5. V. p. sergent-major des canon- niers de la section du Nord. 26 ans. commandant en se- cond du bataillon des Sans-Culottes.as. . tapissier et membre du comité révolutionnaire de la section de Bondy. Nicolas-Marie Lepauvhe. Louis-François Dogukt. 10. 292).) 15. David-François VAYOQUE. tandis que Lemonnier payait pour tous de sa tête (voy. Henry SANSON. 43 ans. membre du comité civil de la section tles Gravilliers. ci-devant peintre et commissaire de ladite section. 36 ans. tailleur de pierres. Sulpice Chevalier. capitaine des canonniers de la section du faubourg du Nord. et à présent membre du comité civil de la section de l'Indivisibilité. carreleur. Jean Emvot. 49 ans. membre du comité révolutionnaire de la section des Sans-Culottes. et membre du comité révolutionnaire de la section de Bondy. Jean-Nicolas Hardok. et membre de la section du Finistère. charpentier. 40 ans. ancien marchand forain. 40 ans. Jean-Jacques Philidor. acquittés. Jean-Baptiste JOUIINET. demeurant rue Antoine. Pierre Gobelet. t. et membre du comité civil de la section du Finistère. 15. sous-lieutenant des canonniers de la section du Nord. 8. Étienne-Victor Pkij. 2. Pierre-Charles Sanson. marchand de vin traiteur. peintre. il a été mis hors des tlébats et réintégré dans sa prison. et membre du comité civil des Gravilliers. peintre. 7. 14. président du comité civil de la section de l'Indivisibilité. 28 ans. 4. 26 ans. agent des forges nationales et membre de la Commune. Marie Dijon. (Sur la déclaration qu'il était membre de la Commune.dor. 27 ans. 11. 56 ans. 5. 6. 62 ans.

receveur des rentes . ancien boulanger. et membre du comité révolutionnaire de la section de l'Observatoire. 52 ans. mar- chand de planches. 50. 42 ans. membre du comité civil de la section de la Commune. président du comité révo- lutionnaire de la section de l'Indivisibilité. 17. et com- missaire civil de la section des Sans-Culottes. membre du comité civil de la section des Droits-de-l'Homme. 44 ans. ex-trésorier de la Marine. Jean-François POULAIN. teinturier. Jean-Baptiste Queuedajse. Jean-Conrad Heymel dit Y Allemand. domicilié rue des Tournelles. 27. 26. Jacques-Étienne Jallot. commissaire du comité de bienfaisance de la section susdite. 29. 16. 50 ans. membre du comité civil de la section Mucius-Scœvola. instituteur et membre du comité civil de la section de l'Indivisibilité. membre du comité révolutionnaire de ladite section. Nicolas Martin. 50 ans. membre du comité civil de la section de l'Indivi- sibilité. capi- taine de la 27e compagnie de la section de la Réunion. 29 ans. Louis Delaterre. 28. 50 ans. 5J ans. 54 ans. 51. 21. 64 ans. Louis Goust. et membre du comité révolutionnaire de la section de l'Observatoire. Louis-Pierre-ToussaintMasciaux dit Chevalier. 22. 27 ans. membre du comité civil de la section de Challier. 51 ans. instituteur. 18. 20. 69 ans. Richard-Valentin Poiret. imprimeur. 25. 45 ans. Antoine-Nicolas LaL\é. 24. sculpteur. Jean-François Martixy. et garçon de bureau de la grosse artillerie. 25. gazier. marchand de vin. orfèvre. ci-devant employé chez Boutin. Jean-Baptiste Guérin. membre du comité civil de la section de l'Indivisibilité. Jean Poksard. et secrétaire de l'assemblée générale. cordonnier. Amédée-François CHEVASSU fils. 58 ans. Charles-Antoine Dehemy. membre du comité révolutionnaire des Sans-Culottes. Pierre-Paul Leroux. 58 ans. 19.

58 ans. Guillaume Co.ntajxt. marchand pelletier. ci-devant épicier. 55. commissaire civil et tréso- rier de la section des Arcis. 54. Antoine TUGOT. Thomas-Luc Oger. commissaire civil de la section de Mucius-Scœvola. et membre du comité révolutionnaire de la section du Fau- bourg du Nord. Jean-Laurent DEHUREAU. menuisier. François-Pierre Periiiag. et l'accusateur public ne réclama pas contre lui la maxime in vino veritas. Eugène TUROT. 52 ans. ci-devant instituteur. 56. 59. 59 ans. marchand mercier. Même date. salpêtrier. Des témoins avaient déclaré avant sa mise en jugement et ils répétaient à l'audience qu'ils lui avaient entendu dire « qu'il aimoit son roi et son Dieu. Jean-Nicolas Pasquier. 52 ans. assesseur du juge de paix. 41. orfèvre. 58. Paschal-Simon-Antoine Tricadeau. On lui tit dire à l'audience . à présent secrétaire-greffier de la section du Faubourg du Nord. 33. Pierre-Michel Compère. que les représentants étoient des gueux et les sociétés populaires composées d'un tas de coquins » mais ils reconnaissaient en même temps qu'il était ivre. commissaire civil de la section des Arcis. membre du comité civil de la section du Nord. 57. perruquier. Félix-Antoine Renault.de la ville de Fontainebleau. 40 ans. horloger. 37 ans. ex-novice religieux. Jean-Guillaume Bois. orfèvre et batteur d'or. 35 ans. commissaire civil de la section de l'Indivisibilité. 55 ans. trésorier du comité de bienfai- sance et membre du comité civil de ladite section. et commandant en second du bataillon de la section des Arcis. 52 ans. 40. 32. 42. commandant le bataillon de la section des Sans-Culottes. comman- dant du bataillon de la section de la Réunion. Jean RICHARD. 50 ans. aujourd'hui vivant de son revenu. 59 ans. devenu boulanger. sculpteur en porcelaine.

p. domestique de Crevel. n° 75. adjudant général de la garde natio- nale. veuve DEVÉ. ibkh. W 444. n° 85. et l'accusé fut acquitté.) Jean-Baptiste Lapierre. Jean Curé. femme Crevel. Bulletin. 51.) 17 (3 septembre). Bulletin. . mis en jugement comme complices de Paulmier.) 16 (2 septembre). Bulletin. et Élisabeth Duflos. Bulletin. (Archives. Le jury déclara que les propos avaient été tenus. et lléal. (Archives. ibid. défenseur officieux. dit qu'il avait vu avec regret la destruction de ses temples et l'apostasie de ses prètres. 55. n° 74. p. qui était plus connu (Archives. veuve Desvkieux ou DA- vrieux et Pierre-Jacques-Philippe-Dagobert Labakre fourni- tures de six à sept cents chemises en mauvaise toile. Marguerite-FVançoise-Rose d'AvmL.qu'il approuvait la mort du roi. Charles CREVEL.)) 18 (4 septembre). se portait garant du patriotisme de son client ]. François-Dominique Lemaître. accusé d'avoir favorisé la fuite du roi en juin 1791 et défendu le château. qu'il regardait les sociétés populaires et le gouvernement républicain comme devant « sauver la France et faire le bonheur de ses habitants » mais il ne renia pas sa religion. 50. Dans les questions posées au jury. mais sans intention criminelle. n° 79. Élisabeth Thouroude. p. (Archives. mesureur. (Archives. pièce 17). W 445. cordonnier cas analogue pour des souliers. on lit « le 20 juin 1792 ». Jacques BOT- tier. Mais l'accusateur public convenait que les témoignages repo- saient sur des ouï-dire et ne s'accordaient pas entre eux. aubergiste. n° 77. qui fut condamné à mort pour dilapidation dans l'adminis- tration des fourrages. p. dans la nuit du 9 au 10 août 1792. 55. aubergiste. W 445. Sans intentions criminelles. mais dé- tenu comme suspect.

ibid. etc. l'amour de son pays paraît-il étranger à Lapierre? ». 59). 22 ans propos ten- dant à ébranler la fidélité des jeunes citoyens. Nicolas CHATLIN. limonadière et marchande de modes à Mézières intelligences avec les émigrés. – Non convaincu. au temps de la rareté des subsistances. Bulletin. bon ami. (Archives. Acquittée. aubergiste – Le jury déclare 1° qu'il a existé une conspiration. elles se prêtent la main. bourrelier il était accusé d'avoir mani- festé de la joie lors de la fuite du roi et de la douleur lors de son arrestation. tailleur de pierres. La première des vertus. Elle reconnaît qu'un émigré lui a écrit. 60. bon père. n° 88 et Bulletin. ) 22 (8 septembre). p. Les témoins assignés déclarèrent qu'ils n'en avaient pas connaissance. Nous avons fait serment de nous prêter secours dans les dangers j'acquitte donc ma dette en ce moment. 59. Henriette Bourguignon. négative sur l'in- tention. W 446. bon mari. 87 Bulletin. p. p. Réponse du jury affirmative sur le fait. Nous avons tous deux juré sur le même autel une haine « implacable aux tyrans.. (Bulletin.) Jean Bériixon. Le jour où commence le procès des 94 Nantais intelligences avec des émigrés. i6-57. il avait dit que cela n'avait pas lieu quand il y avait des rois. (Archives. p. Le jury prononça dans le sens du défenseur. mais qu'il n'est .) 21 (7 septembre). 2° que Chatlin est convaincu d'en être le complice. n° 86. mais retenue comme suspecte jusqu'à la paix. Lapicrre pourrait-il ne pas être patriote? Les vertus sont sœurs. (Archives. qu'elle lui a écrit à lui-même pour pouvoir retirer une lettre chargée.. ibid. David Grincourt. » Et s'appuyant sur les témoignages rendus à ses vertus sociales « Bon fils.

(Archives. (Archives. 107. discrédit des assignats. etc. g. ibid. que les Parisiens étaient des lâches d'avoir laissé exécuter le jugement d'une aussi belle fille. p. selon les témoins.. et des g. commissaire du district de La Roche- foucauld. n° 90 et Bulletin. et que ceux qui avaient fait périr Charlotte Corday. n° 98. qu'il ne l'a jamais désiré.) 24 (10 septembre). p. Acquittés sur l'in- tention. » Propos tenus. n° 97 Bulletin. p. ci-devant curé et officier muni- cipal fédéralisme. Si le 14 floréal il a dit qu'avant six mois on crieroit vive Louis XVII? H. Jean-Baptiste Moret. en lui livrant de mauvais fourrages. n° 95. (Archives.) 25 (11 septembre).) Catherine BRETÉ. Peyraud déclare qu'il a pu avoir un moment d'erreur. W 447. . n° 99 et Bul- letin. mais dès qu'il a été instruit des faits relatifs « à la sainte insurrection du 31 mai ». dans un moment d'humeur et elle en avait exprimé des regrets. prévenu de conspiration contre la République. Les témoins attestaient leur patriotisme. pièce 57 et Bulletin p. accusée d'avoir dit « que ceux qui avaient fait mourir le tyran étaient des f.) Élie-Léonard PLANTY. étaient des g. W 446.) 25 (9 septembre). 108.pas convaincu de l'avoir fait avec des intentions criminelles. (Archives. mais que c'étoit parce qu'il l'avoit entendu la veille. qui méritaient de périr eux-mêmes. Planty nie. Acquittée sur l'intention. 55 et 106. p. 104. ibid.. (Archives. Louis-Martin BATAILLE commerce de numéraire. Bulletin. 106. Claude Johlet propos tendant au rétablissement de la royauté D. assassin de Marat. Qu'effectivement il avoit tenu ce propos. ibid. et Pierre Peyrabd.

je veux qu'on me mène au tribunal révolutionnaire. et Bulletin. (Archives.) . p. Il fut acquitté sur l'intention.) lrc sans-culottide (17 septembre). 111. Acquittement de Jacques-Bernard-Marie Moxtané.). p. Absous sur la question d'intention. et Archives. W 448. Jean Loup. l'ancien président du tribunal révolutionnaire dont il a été parlé plus haut (voy. V.) 29 (15 septembre). p. 111. n° 108. W 450. n° 106. Dans son interrogatoire il allégua qu'il était ivre. sous-régisseur de Champignols. (Ar- chives. p. A l'audience il donna quelque autre excuse. Il fut acquitté sur l'intention. à l'audience. (Archives. conduit chez le commissaire de police.) 27 (15 septembre). Bulletin. Acquittement de Phelippes-Tronjolly et de ses coaccusés de Nantes (voy. (Archives. t. mais retenu comme suspect. 109. ibid. t. il criait « Je veux un roi. pièce 15. mais détenu. 18 ans. p. Bulletin. Non convaincus. I. Bulletin. complicité dans la conspiration d'Hébert les Droits de l'homme voilés dans la société po- pulaire d'Igé.) 28 (14 septembre). 263. avait jeté dans son trouble ces cris de déses- poir. Jean-Baptiste Allais.. W 448. Pierre-François BELLE. p. J'ai ma tête prête à passer à la guillotine. W 449. et. et Louis-François Noirault. presque pris en flagrant délit de vol. 545 et suiv. brocanteur il s'était pris de querelle avec un propriétaire an sujet d'une commode qu'il cherchait à faire enlever de sa maison. n° 116. 120. n° 100. marchand de bois correspondance avec les émi- grés. des témoins le pré- sentaient comme un rôdeur qui. n° 105 ce dossier est rempli de lettres où il insiste pour être jugé.

W 451. pièce 5.-Emmanuel Morcourt. mais retenu comme suspect jusqu'à la paix. disait-on. Mais le dénon- ciateur était un usurier qui lui avait escroqué un billet. faisaient argent. Acquitté. W 451. ci-devant garde d'Ar- tois correspondances avec les émigrés à qui il envoyait des vins dont ceux-ci. Les faits furent déclarés constants. écrivain de l'accusateur public. Tenant à Fouquier-Tinville. (Archives. puis em- ployé dans les charrois militaires il avait dit « que les administrateurs étaient des f. ex-curé de Fontenelle. 2e sans-culottide (18 septembre). et Bul- letin. et Bulletin.) N'était-ce pas vrai alors? Les malversations ne furent pas prouvées. cf. » (Archives. il menaçait du tribunal révolutionnaire ceux qui lui déplaisaient. Joseph Duhamel. 122. accusés de malversations et surtout de sentiments royalistes. n° 117. femme Beiitin. » – « Propos. mais retenu comme suspect. impliqué dans l'af- faire de Pluvinet comme ayant signé une adresse contre l'attentat du 20 juin et gardé divers écrits contre-révolu- tionnaires. p. mais on le traita en ivrogne et on l'acquitta sur l'intention. 123-125. ci-devant portier à la filature des Jaco- bins Élisabeth Pasquillon. dit une limonadière. 117-119. p. Duhamel notamment était accusé d'avoir dit « Qu'il ne se consoleroit jamais de la mort d'Autoinette et que les gueux qui l'avoient fait guillotiner auroient bientôt leur tour. qu'il pro- férait toutes les fois qu'il venait dans son café mais il y venait toujours ivre. Jean-François Foxtalne-Lavitoxkière. Acquitté. J. p. coquins qui nous rongentet qui nous mangent. W450. Charles Dkegé. ni les propos. n° 124. Bulletin.) . chef d'atelier. caissier. (Archives. n° 120. – Pierre Frakçois.) 58 sans-culottide (19 septembre).

Il fut donc acquitté et néanmoins retenu comme suspect jusqu'à la paix. n° 129. p.) 2 (25 septembre). émigration et intelligences avec les émigrés avec Boufflers. W 452. (Archives. veuve du comte de Boit- flers. n° 127. Y. époux de la deuxième. 4e sans-culottide (20 septembre).Édouat-d de Boufflers. (Archives. accusé d'avoir dit que ceux qui avaient condamné le roi étaient des gueux et les autorités constituées des coquins. p. garde-vaches. Jacques Anglade. La réponse du jury fut affirmative sur le fait et négative sur l'intention. et Joseph-Augustin-Victoire Delestenne. Vendémiaire. quant à Delestenne qui. Non convaincus. 504). ex-noble. Amélie-Constance Puchot-Desalleurs. W 4o2. Le jury reconnut que les deux femmes étaient rentrées en France avant le délai fatal. domes- tiflue de la dernière. postérieurement. Marie-Charlotte Campel-Saujon. maréchal de camp. Les témoins rendirent hommage à sa moralité et l'accusateur public lui-même écarta des propos toute intention contre-révolutionnaire. sa belle-fille. 126. et Bulletin. Thomas Anger et Germain-Thomas Anger (père et fils) ils avaient tenu caché dans une cave cinq à six boisseaux de seigle et un de sarrasin. fils de la première. divorcée de 1. -1 (22 septembre 1794). était allé en Angleterre (il le recon- . ancien dragon. ex-capitaine de dragons correspondances contre-révolutionnaires (voyez t. pièces 14 et 10.) Érard-Louis-Guy CHATEiSAY-LANTy. AN 111.

La dénonciation fut prouvée calomnieuse. W 453. Joseph ROSIER. pièce 3 (juge- ment). Mais les témoins éta- blirent que tout cela était faux. 307). que sous trois mois on n'en auroit . 137.vnd et sa femme Marie-Anne-Renée Ma- réchal. 140. Etienne-Laurent Viret et Mathieu DAVID dit Ferata. n° 140. accusés d'intelligences avec les brigands de la Yeudée et de propos contre-révolu- tionnaires. il avait refusé de signer une adresse où l'on approuvait le supplice de Louis XVI. sa femme. coaccusés de Dorzat et de Guignard. et Bulletin. n° 133. et Bulletin. p. la femme était prévenue « d'avoir engagé des officiers municipaux qui vou- loient acheter des écharpes chez elle. W 453. par des personnes interposées. (Archives. réfugiés à Saint-Quentin et expulsés de la ville pour intrigues contre les patriotes. (Archives. p. (Archives. arrêtés ensuite pour propos contre-révolutionnaires. 138. Le mari avait accueilli les Vendéens lors de leurs incursions à Chmon. p. Bulletin. W 454. mais sans intention criminelle. Alexandre-Michel Cassenac.) 5 (24 septembre)* Louis-Joseph Roix. n° 141. V. p. à ne prendre que des étoffes du plus bas prix. le jury déclara qu'il avait quitté le territoire français. Tous les trois furent acquittés mais retenus comme suspects. les meubles et au- tres objets qu'il avait à vendre. de Yalencienncs. ci-devant administrateur de district accusé d'avoir abusé de ses fonctions de commissaire aux ventes des biens d'émigrés et de prêtres déportés. pour acheter à vil prix. st Marie- Anne-Catherine Breton.) 4 (25 septembre). pour la raison qu'elles ne devoient pas durer longtemps.) Étienne Gaudinot.naissait) pour en ramener sa femme malade. mercier à Chinon. qui furent condamnés à mort (voyez t. 5 (20 septembre).

Bulletin. il écarta la circonstance d'intention contre- révolutionnaire. et toutefois sans intention contre-révolu- tionnaire. mais les accusés avaient été acquittés sur plusieurs chefs par la commission militaire et révolutionnaire de Tours. (Archives. et.. convaincu d'avoir dit qu'il fallait un roi. W 456. W 455.) Acquitté. et Bulletin. elle ajouta «N'est-il pas vrai.» Les témoins ne les déchargeaient guère. ibid.) Gérard Paris. 149. p. et Bulletin. (Archives. n° 157. tout en déclarant les faits constants. il fut condamné au criminel à quatre ans de fer. craignant d'être arrêté parce qu'on l'avait accusé d'avoir été dans l'affaire de Léonard Bourdon il se trouvait ce jour-là de piquet à la Commune. sans intention criminelle acquitté de ce chef.plus besoin » et son mari étant survenu en ce moment. (Archives. Les accusés furent acquittés mais retenus comme suspects. manouvrier. Bulletin.neuve. Le jury ne voulut pas sans doute se montrer plus sévère. (Ibid. p.. Antoine Jacqïïesson et Jean Bougenot manœuvres pour ex- citer des troubles en exigeant un prix supérieur au maximum pour les travaux de la récolte. Perret-Maisox. n° 158. (Archives. Voici le résultat de la délibération du jury A-t-il pris part à l'assassinat de Léonard Bourdon? Oui. Non convaincus. L'a-t-il fait méchamment et à dessein? Non.) . 156. mais comme il était en outre convaincu de s'être ap- proprié des effets appartenant aux défenseurs de la Républi- que. p. méchamment. pièce 3. 21 ans. 144-148. 148. pièce 4. que sous trois mois les écharpes n'existeront plus? » A quoi il répondit « Je le crois. mon mari. p. employé dans les hôpitaux mili- taires a fait usage du passeport de son frère. 145. W 456.) J.) 6 (27 septembre).-B. n° 454. Le jury et le tribunal montraient assez par là ce qu'ils pensaient de l'assassinat de Léonard Bourdon toutefois l'acquitté fut retenu en prison comme tant d'autres suspects.

161. accusée d'avoir dit « qu'elle voudroit que les Prussiens entrent dans Paris pour saccager l'Assemblée nationale. femme Va trin.) Élisabeth Pognon. que le peu de confiance que l'on avait dans ces papiers était la seule cause de l'augmentation [du prix] des denrées et de leur rareté Le Bulletin ajoute « Il est demeuré constant. d'après l'audition des témoins pro- duits par le ministère public contre ledit Lavairchaire. quoiqu'on n'eût pas le moyen de se donner ce bonnet. en cherche la cause pour y appliquer le remède. 8 (29 septembre). W 456. Dans son interrogatoire. accusé de propos irrévérencieux pour les sans-culottes. pièce 4. journalier. et il sortit ac- quitté. que ce dernier avoit réellement tenu les propos qui lui étoiert reprochés. sur- tout depuis que l'on recevait les assignats en payement et qu'ils avaient pris la place de l'argent monnayé. que ces propos n'avoient été dans Lavairchaire que l'expression. que seulement il a dit qu'on pou- voit être bon républicain. n° 162. que les arbres de la liberté et autres objets de cette nature ne pou- vaient dédommager la République des pertes qu'elle faisait journellement et de l'état de disette où elle se trouvait. il affirme « qu'il ne s'est pas moqué de ceux qui portoient le bonnet rouge qu'il aime.) Jean-Alexandre Laverchaire. » (Archives.162. et dans son inter- rogatoire il avait avoué qu'il l'avait fait par contrainte pour sauver sa vie. succombant sous le poids de la dé- tresse. » (Bulletin. que le sentiment de l'homme souffrant qui. p. accusé d'avoir arboré des cocardes noires et blanches. n08 158. parfumeur à Saumur.) A l'audience on lui reprocha d'autres propos encore Que la France se ruinait d'hommes et d'argent. mais qu'ils lui étoient échappés dans toute la sim- plicité et l'ingénuité de la nature. AV 456. Joseph Marcf. (Archives. et Bulletin. p. Le fait fut déclaré non constant.scheau. que l'on étoit beaucoup plus lieu- .

t. 508. n° 163. V. cerclier.) Claude Lombaiid. » 11 nia le cri de Vive le roi! mais pour le reste.) Le fait datait du 21 prairial. W457.reux sous l'ancien régime que sous le nouveau. mais ce n'était plus le temps où la pos- session d'une pareille chose entraînait la peine de mort. acquitté sur l'intention. p. et aucun témoin ne l'en chargea. Il fut heureux de n'être pas jugé d'après la loi du 22. Bulletin. n° 174. vivent ceux qui ont le bon droit. mais répondit négativement sur la question intentionnelle c'était absoudre l'accusé. 162. Même jour habitants de Dun impliqués dans l'affaire . François-Michel Loin et Anne-Baptiste Durasd. (Voy.) Même jour Pierre-François Matheï. Quant il se au sceau fleurdelisé. a refusé de crier « Vive la nation » et par contre il était accusé d'avoir crié « Vive le roi. p. il ne s'en souvenait pas. pièces 5. W 456. vive la religion catho- lique apostolique et romaine. Le jury déclara le fait constant. il était ivre convaincu du fait. (Archives. – justifia des propos. acquittés dans l'affaire de Vuilhelm ou Wiliielji et de la veuve Cordeliek. le fait n'était pas niable un procès- verbal le constatait. » (Bulletin. (Ar- chives. » Comme on lui reprochait de ne pas aller aux messes des prêtres (constitutionnels) il avait répondu « Tu crois donc qu'elles sont bonnes? Eh bien! quant à moi je n'y crois pas.) Les témoins à l'audience déclarèrent qu'ils n'avaient aucune connaissance de ces propos et « qu'ils n'avoient cessé de voir depuis la Révolution la femme Vatrin dans les principes de la liberté et de l'égalité. accusé d'avoir tenu des propos inciviques et gardé un signe contre-révolutionnaire (un sceau fleurdelisé).) (J (30 septembre. que la Con- vention et ceux qui gouvernoient ne s'occupoient nullement du sort des malheureux.n° 167. » (Archives.) Louis-Jacques Chalot. 9 et 11. directeur des messageries nationales à Paris. p. W 458. 165.

9. Françoise-Christine Rochakd. 69 ans. maçon. et depuis officier municipal de Dun. 20. Marie-Françoise Gérard. 71 ans. Louis Bonnv.ot. ci-devant homme de con- fiance. Nicolas Grenet. Ponce Bernard. Louis GODET. vigneron et sergent-doyen de la municipalité de Dun en 1792. 56 ans. 17. 58 ans. adjudant au 2e régiment des chasseurs à cheval. 7. 45 ans. 10. 509). 54 ans. Françoise Henriquez. ci-devant employé dans les aides. Jean-François Gauthier. 4.d'Aublin et de la femme Jacquet qui furent condamnés à mort. marchand cirier. femme Bregeot. Jean-Pierre Lefebvbe. 60 ans. 1 6. 50 ans. 38 ans. Jean-François Mei. . cultivateur. 6. 56 ans. vigneron. et commissaire de police en 1792. chamoiseur. 8. Nicolas Renaudin. Jean-Baptiste Noailles. et membre du conseil général de la commune de Dun. 62 ans. 40 ans. femme Bonnet. t. Hubert Pognon. 44 ans. 2. cultivateur. Étienne Hocquemelle. à la résidence de Dun. Nicolas-Jean Bouchier. 49 ans. et membre du conseil général de la commune de Dun. Henri Destiveaux. 18. 15. 49 ans. 19. et membre du conseil général de la commune de Moal (?). 5. Les trente-trois acquittés sont 1. ex-notable du con- seil général de la commune de Dun. vigneron. ordonnateur-fores- tier. 28 ans. 12. tailleur d'habits. p. Nicolas Fromy. 20 ans. notaire. Marie-Françoise IÎochard. 14. rentière. et greffier de canton. (Voy. tailleur d'habits. cultivateur et brasseur avant la Révolution. 40 ans. tisserand. faisant exploiter une verrerie. 11. Louis Chkpy. femme Faucheux. et mem- bre du conseil général de la commune de Dun. 5. V. femme de Jacques Périgkon. Victoire Faucheux. ex-contrôleur des actes à Dun. 48 ans. 51 ans. 15.

58 ans. ibid. Marguerite François. vitrier et cultivateur. receveur des enregistre- ments. 25. 50 ans. manou- vrière. et commissaire de police de la commune de Dun. n° 178. pièces 24 et 6. garçon boucher. 24. Martin Bassenet. depuis le commen- cement de la Révolution. accusé d'avoir excité des troubles à Dreux. et Bulletin. veuve Colin. Il avait pris part. 11 (2 octobre 1794. Élisabeth Génon. 52 ans. 52 ans. 50 ans. On lui repro- chait des relations avec des personnes suspectes d'incivisme il dit que loin d'exciter des troubles. Comment donc avait été dressé l'acte d'accusation? (Ar- chives. Jeanne GOLGET. 26. 52. 27. 29. W 459.. Catherine Aunes femme Aimond. vigneron et officier municipal de la commune de Dun. 29 ans. il avait toujours tra- vaillé à les apaiser et tous les témoins parlèrent de même.) François Lacomise. couturière. Bulletin. capitaine de gendarme- rie.) Étienne-Philippe Lauolèrk. 55. ex-curé de Quingey (Doubs) accusé de fédéralisme. mais attestèrent que l'accusé. 28. 55 ans. Élisabeth Brunvarlet. 25. Ponce Jacquet. n'avait pas cessé de se montrer patriote. à l'assemblée tenue en juin au chef-lieu pour résister à la Révolution du 51 mai. n° 177. 45 ans. limonadier et cultivateur. p. 51. 21. Christine COLIN. Jean-Baptiste Boisé. 55 ans. femme Cuny-Lamralle. Agnès Masson. comme administrateur du dé- partement. Marguerite IIemy femme Charbot. 62 ans. 169. acquitté sur la question intentionnelle. 24 ans. et cultiva- teur en 1792. 22.) Étienne-Pierre Hachin-Coijrbeville. Jean-Baptiste Cousin. accusé (l'émigration . domestique vigneronne. 50. (Archi- ves. p. femme de Jacques Gérard. 166. couturière et vigneronne. femme Debœux. Louis-Alexandre Léo. Les témoins confirmè- rent le fait. 24 ans. 43 ans. ex-noble.

Jean-Claude Gomuu. V. pièce 5. p. Nicolas Barthélémy. ses sacrifices mul- tipliés pour la Révolution.-B. ibid. qui fut condamné (voyez t. et Isidore Go>d. J. p. Bulletin. 171. Jean-Baptiste-Gilbert Colle ou Collet. W460. Claude La Posse aîné.) . Bul- letin. (Archives. t. veuve Thibault. V. dont elle se disait simple usufruitière. 510). Iligobert Maraudet. 175. Ponce Lefkrvre. n° 183. ex- curé d'Aubigny. accusée de com- plicité avec Raux.-B. Heureusement les témoins attestèrent « sa moralité civique ». stipulant pour un neveu émigré. p. représentant du peuple (il l'avait insulté dans un moment où il faisait un discours patrioti- que) acquitté « Mais attendu qu'il résulte des débats et des pièces qu'il a maltraité les patriotes et fréquenté des aristocrates. n°179. Dans une maison. W 459.) 15 (4 octobre).ot. Lambert HENRY. p. intelligences avec les ennemis de la République. officier municipal. d'outrage à la représentation nationale en la per- sonne du citoyen Chasles.en Vendée.. n° 43. 167. J. et sa bienfaisance envers les pa- triotes indigents. de plus elle s'était op- posée. tous les six marchands de bois. n° 180. son maître. (Archives. traduits comme complices de Ponce Davesne dans une fabrication de hampes de piques (voy. domestique. il fut retenu en prison. p. il y avait des armoiries qu'elle s'était bornée à faire couvrir d'un papier ce qui avait donné lieu à la confiscation de la maison. gens suspects. à ce qu'on touchât à un mur d'où l'on induisait qu'elle était en rapport avec ce neveu cela lui pouvait coûter la tête. (Archives. Marie-Madeleine Marchand.) 12 (5 octobre). accusés de propos monarchistes et fédéra- listes mais les témoins n'étaient pas d'accord et Gond était un prêtre renégat. DOUCE. et qu'il n'a pu justifier d'une ré- sidence sans interruption sur la territoire français. et Bulletin. Barré. Marie-Colombe GODART. 511).

propos D. que la cocarde nationale a été déchirée et foulée aux pieds 2° Que l'accusé est convaincu d'avoir tenu lesdits propos et d'avoir déchiré et foulé aux pieds ladite cocarde 5° Mais qu'il ne l'a pas fait dans des intentions contre-ré- volutionnaires. applaudi aux succès des troupes sardes.) 15 (6 oclobre).. p. manque de respect à l'égard de l'arbre de la liberté. ibiâ. Jean GorssÉ. cultivateur à Tuile (Mont-Blanc). W461 n° 195 Bulletin. refus de s'enrôler (il avait cinquante ans). (Bulletin.) Et le tribunal l'acquitta. Mais les témoins n'étaient pas d'accord et il réfuta victorieusement les accusations. il n'y peut croire. Bulletin. n° 192. des autorités constituées. Jérôme Gardet. 16 (7 octobre). et de différents propos.. et au rétablissement de la royauté. tendauts à l'avilissement de la représenta- tion nationale. ibid. (Archives. Toutefois les faits les plus graves furent tenus pour vrais. ibid. Si étant à boire il a coupé la bouteille en criant « Vive le roi » 11 ne se le rappelle pas. (Archives. 180. Joseph REVEILLÉ. vigneron.. acquitté aussi sur la question intentionnelle (Archives. vœu homicide contre la Convention. n° 188. p.) Le jury déclara 1° Qu'il est constant qu'il a été tenu des propos contre- révolutionnaires. 14 (5 octobre). p. 182. régisseur de forges propos contre-révo- lutionnaires. accusé d'avoir déchiré sa cocarde. 170. Le maire de sa commune qui l'accusait ne comparut pas et plusieurs dépositions parurent être l'effet de la haine.) . regret de la mort du roi.

17 (8 octobre).
Urbain METAY, marinier intelligences avec les brigands
de la Vendée en leur fournissant des bateaux pour le pas-
sage de la Loire. Non convaincu. (Archives, W 462,
n° 203; Bulletin, p. 19G.)
Étienne CALLOUARD, garde-chasse d'un émigré, vigneron,
accusé d'avoir reçu chez lui des Vendéens, détourné des
jeunes gens d'aller à la frontière. Non constant. (Archives
ibid., n° 205, et Bulletin, p. 197.)
Louis-René Garreau et Louis Guillou, acquittés dans l'af-
faire de Fontevrault. (Voy. t. V, p. 312.)

19 (10 octobre).
Esprit-Joseph-François Chieusses, ci-devant VILPEY, de
Lorgnes (Var), partisan de l'ancien régime, recevant chez
lui des aristocrates; criant de son balcon pour narguer les
patriotes Ça n'ira pas. On l'accusait même d'avoir été à
Lyon pour « entretenir des intelligences avec les conspira-
teurs de cette commune rebelle ». Après les dépositions
des témoins, l'accusateur public dut reconnaître lui-même
que rien n'était prouvé, sinon les relations aristocratiques de
l'accusé; mais le défenseur officieux avait pu dire que « sa
vie révolutionnaire était une offrande continuelle à la patrie».
Il n'avait qu'une fille et cette fille, « lors de la fête instituée
en l'honneur de Marat, avait été offerte et agréée pour re-
présenter la déesse Égalité. » (Archives, W 464, n° 217, et
Bulletin, p. 199.)
Raymond-Marie-Louis LouBERs, ex-juge du tribunal du dis-
trict de Toulouse, accusé de fédéralisme et, par exemple, d'a-
voir dit que la Convention n'était pas libre le 31 mai
témoignages vagues sur les faits, énergiques sur le patrio-
tisme de l'accusé. (Archives, ibid., n° 218; Bulletin, p. 198.)
21 (12 octobre).
Louis Catherine Rergevin suspect de royalisme et d'émi-

gration; à l'audience, concert d'éloges de la part des té-
moins. (Archives, W 466, n° 252; Bulletin, p. 202.)
François-Philippe CHAFFART, chapelier, ci-devant brigadier
dans le 10° régiment de chasseurs. Il avait dit « Ces co-
quins de Jacobins sont des scélérats », et « ces gueux de
bonnets rouges, je ne puis les souffrir ni les voir » en outre,
il avait dit de prêtres suspects qu'il avait été chargé de con-
duire dans une maison de reclusion « que c'étoient de
bons enfants et qu'il voudroit bien avoir à faire une longue
route avec eux. » Excusé et acquitté sur l'un et l'autre
propos pour cause d'ivresse. (Archives, ibid., 254, et Bul-
letin, p. 205.)
22 (15 octobre).
oclobi-e).
Cyr-Sahn-Hégésippe Hennet, ex-lieutenant de la prévoté de.
Bavay, président du comité de surveillance de Charenton,
suspect d'émigration et accusé d'intelligences avec l'ennemi
« Citoyens jurés, dit l'accusateur public, les débats vous
ont appris comme à moi la vie errante de l'accusé depuis la
Révolution, son goût particulier pour les maisons de jeux,
les tripots, circonstances qui nous autorisent à l'assimiler aux
chevaliers d'industrie de l'ancien régime. »
Mais il reconnaissait que rien ne prouvait qu'il eût émigré
et finissait en disant
« Si quelques soupçons planent encore sur la tête de l'ac-
cusé, ils paraissent suffisamment écartés par la moralité
civique de l'accusé et les dépositions de témoins qui se sont
expliqués en sa faveur. » C'était l'absoudre. (Archives, ibid.,
n°256, et Bulletin, p. 209).
Lazare COLAS, maçon; Étienne LAPETITE, chapelier; Jacques
Frappet, journalier propos séditieux à l'occasion de la
réquisition des grains, propos aggravés après qu'on les eut
arrêtés. Acquittés sur l'intention. (Archives, ibid.,n° 257,
et Bulletin, p. 210.)

25 (14 octobre).
Henri Robin, cuisinier à Paris propos. Étant au corps de
garde, il avait frappé son caporal en l'appelant Caporal de
m. et ajoutant qu'il fallait un rui. Il prétend qu'il a été
injurié lui-même; s'il a frappé son caporal, c'était par mé-
garde, étant dans le vin comme les autres. (Archives, W 467,
n» 244).
« Les témoins entendus, dit le Bulletin, n'ont donné
aucuns renseignements certains sur les faits, et Robin d'ail-
leurs a paru s'en justifier d'une manière satisfaisante et établir
suffisamment son patriotisme pendant la Révolution. » (Bul-
letin, p. 214).
Louis-Jacques-Philippe-Nicolas Savary-Calais François-
Augustin Pichard-Cailler ou Lacaillère intelligences avec
les brigands de la Vendée à Fontenay-le-Peuple.
Savary avait été nommé du conseil provisoire à son insu,
et c'est ainsi que son nom s'était trouvé au bas d'une affiche
imprimée.
Pichard-Caillier n'était pas du conseil, et le jour d'après
que les brigands eurent évacué la ville, il avait fait nommer
un autre comité.
Les témoins déposèrent qu'ils n'avaient accepté ces fonc-
tions que pour protéger la ville et déjà l'acte d'accusation
avait relaté que quatre des membres de ce conseil provisoire
avaient été acquittés antérieurement sur la question d'inten-
tion. L'accusateur public à l'audience ne se montra pas plus
pressant. (Archives, W 468, n° 250; Bulletin, p. 211-214.)
24 (15 octobre).
Eticnne Jouanneau, volontaire il avait tenté de vendre les
effets d'équipement qu'il avait reçus de sa section, mais il
fut reconnu bon patriote. (Archives, W 469, n° 259, et Bul-
letin, p. 215.)
Louis Gonel (dix-huit ans) étant en faction. il avait
frappé de coups de sabre l'arbre de la liberté; mais il fut

établi qu'il était ivre. Acquitté sur la question intention-
nelle. (Archives, W 469, n° 260, et Bulletin, p. 215 '.)

25 (16 octobre).
Paul Barthès dit Labiche, vigneron murmures contre la
loi du maximum « Que ceux qui avaient mis le maximum
sur la moisson étaient des ânes », etc. (Ibid., n° 261.)
Jean-Baptiste JEAN dit Sans-peur, ex-capitaine des grena-
diers au bataillon des fédérés des quatre-vingt-trois départe-
ments il s'est soustrait à l'arrêté du représentant qui ordon-
nait sa détention jusqu'à la paix, – mais sans intention
contre-révolutionnaire. (Archives, ibid., n°262).

26 (17 octobre).
Maurice CASTELAN, et Jean-Louis Trotobaz, cardeurs, ac-
cusés de propos tendant à la dissolution de la Convention
nationale et de mépris pour la cocarde.
Castelan, dans son interrogatoire, dit qu'il n'a point parlé
de la Convention, mais de ses décrets qu'il ne connaissait pas,
étant toujours occupé de son travail pour nourrir une mère
de quatre-vingt-dix ans. Quant à la cocarde, il dit que les
opinions étaient libres et qu'on ne peut être contraint à la
porter quand on n'est pas de service. Même réponse de Tro-
tobaz relativement à la cocarde.
Acquittés sur l'intention, mais détenus. (Archives, W
470, n° 267, p. 8 et 9.)
Jean-Baptiste Verkier, accusé d'avoir supposé une réqui-
sition pour extorquer des effets. (Ibid., n° 268.)

27 (18 octobre).
Noël-François Dinoyer, correspondances et intelligences
(numéraire porté à divers particuliers). Acquitté sur l'in-
tention. (Ibid., n° 269.)
1. Le Bulletin, absorbé par les débats du procès du comité révolutionnaire
de Nantes et de Carrier, suspend ici la publication régulière des antres affaires.
Il n'en rapportera plus que deux ou trois autres incidemment.

28 (W octobre).
Jacques CHARRIER propos. Il avait dit à son curé qu'il était
renégat pour avoir prêté le serment. Acquitté sur l'inten-
tion. (Archives, W 470, n° 274.)

29 (20 octobre).
Jacques-Marie AVICE intelligences avec l'ennemi.
On lui demande
Si depuis 1789 il a été employé au service de la Révolution
et en quelle qualité ?
A répondu qu'il a été le premier maire de sa commune, et
qu'il a ensuite été continué dans cette fonction.
D. S'il n'a pas retiré chez lui le ci-devant curé de sa com-
mune qui avoit refusé de prêter le serment, et s'il ne l'a pas
institué son chapelain et précepteur de son fils?
A répondu qu'oui; qu'il a retiré ce prêtre non pour son
chapelain, en ayant un alors, mais bien à cause de ses talents
pour servir de précepteur à son fils.
(Cette réponse est criblée de marques au crayon rouge).
D. Si lors de la loi sur la déportation des prêtres réfractaires
qui contraignait ce curé de partir, il n'a pas envoyé son fils
avec ce curé habiter le territoire d'Angleterre.
A répondu qu'il confia son fils à ce prêtre pour aller en
Angleterre où il est encore aujourd'hui en pension au col-
lège, et que ce départ date de la fin d'août ou du commence-
ment de septembre 1792.
Après le 10 0 août
Acquitté mais retenu comme suspect. Il l'était incontes-
tablement.
(Interrogatoire du 5 fructidor, Archives, W472, n° 28G,
pièce 9.)
Jean-Antoine-Alexandre CORCORAL et Ambroise-Alexandre
Corcoral, accusés de propos tendant au rétablissement de
la royauté.
Dans un souper intime, on avait demandé à Ambroise si,

dans le cas où les Espagnols viendraient à Alby, il ne les sui-
vrait pas, et il avait dit qu'il suivrait le torrent; mais il ajou-
tait qu'alors il avait bu et n'avait pas toute sa raison.
J. -Antoine avait parlé contre le mariage civil (il explique
ce propos). Comme on disait que la mort de Capet serait vite
oubliée, il avait dit « que toute l'eau du Tarn ne suffirait pas
pour effacer la mort de Capet de la mémoire des hommes. »
Acquittés, mais détenus. (Archives, W 472, n° 287.)
J.-François Mialhe, accusé d'avoir favorisé la désertion des
volontaires; fait nié et déclaré à l'unanimité non constant.
(Archives, W 472, n» 288.)
Jean-Antoine VIAL, cultivateur, ex-procureur général syndic
du département de Maine-et-Loire, accusé d'avoir signé la
capitulation de Chalonnes tendant à livrer cette ville, dont
il était maire, aux brigands (Vendéens). Il soutenait qu'il
s'était échappé, malgré les menaces de coups de sabre, quand
on voulait lui faire signer une lettre aux brigands. Les débats
durèrent du 24 au 29 vendémiaire. Une foule de témoins
furent entendus et ils firent que l'accusateur public conclut
en faveur de l'accusé.
Il fut donc mis en liberté. (Archives, ibid., n° 289, et
Bulletin, 7e partie, p. 821.)

1. Ici le rédacteur du Bulletin publie cet avis Le public est averti que
l'instruction relative à l'affaire du comité révolutionnaire de Nantes, nous a em-
pêché de donner les cahses portées en la salle de la Liberté, et que, comme
dans la plus grande partie des causes, les faits ont été déclarés non constants
par le jury et que presque tous les accusés ont été acquiltés, on ne s'élcndni
que sur les affaires où la peine de mort aura été prononcée, et qu'on ne don-
nera qu'une légère esquisse des autres causes, afin d'arriver plus tôt à l'affaire de
Fouquet [Fouquier], qui doit reprendre dans trois jours. (Bulletin, 7" partie,
n° 21.)

Brumaire.
2 (23 octobre 1794).

Louis DOUCEUR,fermier des moulins de Benumont-sur-Oise,
et Jacques-Louis LEMAIRE, garçon de moulin altération de la
mouture. (Archives, W 475, n° 297.)

5 (24 octobre).

Jean-Jacques BIIODHAG, directeur des postes; Jacques Bko-
QUET, cordonnier; Dominique Magnin, jardinier; Claude-Jo-
seph Veruat, sculpteur; Antoine Philippe père, chaudronnier:
Louis PHILIPPE fils, id. Joseph FLEURY. domestique de Bro-
dhag Anne BRODHAG': exportation d'argent. Réponse affirma-
tive sur le fait, négative sur l'intention acquittés, mais
les cinq premiers détenus jusqu'à la paix. (Ibid., n" 299.)

4 (25 octobre).

Pierre-Polycarpe Pottofeux, ex-procureur général syndic
de l'Aisne, ami de Saint-Just et de Robespierre. Neuf députés
de l'Aisne avaient appuyé l'accusation, mais un grand nom-
hre de témoins, parmi lesquels on comptait cinq députés, fu-
rent entendus à l'audience, et Pottofeux, reconnu excellent
patriote, fut acquitté à l'unanimité; les débats avaient duré
quatre jours, du 1er au 4. (Ibid., n° 300.)
Joseph Rubaud, tailleur de pierres perquisition sans
mission et actes arbitraires à propos du recensement des
grains. Acquitté sur l'intention. (Archives, W 474,
n" SOI.)
5 (26 octobre).

J.-B. TOUSSAINT, Nicolas Toussaint et Jean-Louis Chariot,
laboureurs propos qui remontaient à la fin de 1792 non
prouvés. (Archives, W 475, n° 315.)
Sébastien Goyard: infraction à la loi du maximum. – II

avait vendu du pain au-dessous du prix pour soulager des
indigents! (Archives, W 475, n° 314.)
Pierre Bralev, bonnetier avilissement des autorités.
(Ibid., n° 515.)
6 (27 octobre).
Etienne-François Brochand, et Jeanne-Avoie-Modeste Al-
lais, sa femme fraudes et infidélités dans le service des
étapes détournement de chevaux, 'mauvaises fournitures.
(/?< n° 518.)
Pierre Chevallirr dit Bresse (dix-huit ans), propos incivi-
ques tendant à discréditer les assignats. (Ibid., n° 519.)

7 (28 octobre).
Elisabeth Seure femme Aubo.n^et « Que les patriotes
étaient des f.
gueux. Nié. (Ibid., n° 520.)

8 (29 octobre).
Jean-Baptiste Sirey, acquitté dans l'affaire de lipaud, Mou-
lin et Lamberty (voyez t. V, p. 517).

11 (1er novembre 1794).
Jean-Louis Cra, boulanger propos. (Archives, W 477,
n" 554.)
François Laurent, Adrien Bottiaux, Robert Mercier, An-
toine Michaux père, Antoine Michaux fils acceptation de fonc-
tions pendant l'invasion de la commune d'Angles-Fontaines.
Le fait principal était avoué, mais le jury déclara « qu'd
n'est pas constant qu'il y ait eu intelligence avec l'ennemi. »
Les deux Michaux et Mercier n'en furent pas moins retenus
en prison comme suspects. (Ibid., n° 555.)
Jean DITGUET, Jean ROYÈRE et Jean Aûn dit Mnzièrex ob-
stacle au recrutement. (Ibid., n° 556.)
Jacques Goupillière ou Goui'ii.i.iER, laboureur, ci-devant pro-
cureur de la commune de Pledran non coupable d'avoir
toléré des rassemblements.

12 (2 novembre).
Georges-François Banque, salpêtrier; Augustin Hugard,
agent de l'administration des salpêtres Louis With, préposé
à cette fabrication; accusés d'avoir ébranlé la fidélité des vo-
lontaires.
On avait demandé à With
S'il n'a pas reçu de l'argent de jeunes gens ainsi que du
vin pour les soustraire à la première réquisition en les em-
ployant dans les ateliers de salpêtre.
R. Oui, mais qu'il l'a rendu [l'argent] aussitôt qu'on l'a
réclamé et qu'on l'a instruit que cela était contraire à la loi,
mais qu'il n'a pas reçu de vin.
Acquittés tous les trois, mais Witli retenu en prison. (Ar-
chives, W 477, n° 550.)

14 (4 novembre).
Jean-Claude Boutay, chef de la légion de la garde natio-
nale Madeleine PIERROT femme Boutay; Pierre Philippe, em-
ployé au bureau des hôpitaux Frédéric Commerei., Catherinc-
Éléonore Linange-Lœwestein dilapidations; achat de meu-
bles pour des émigrés; correspondances. Non constant.
(Ibid., W480, n»551.)

15 (5 novembre).
Nicolas MILLON, ex-curé d'Orvillers, et Pierre HERLUISON,
cultivateur, auteurs d'un rassemblement pour réclamer du
maire l'argenterie employée au culte. Acquittés sur l'in-
tention. (Ibid., n° 356.)

17 (7 novembre).

Jacques Wencker, homme de lettres correspondances avec
l'ennemi. Non constant. (Archives, W 482, n°361.)
Georges AUPROUX propos tendant à ébranler la fidélité des
volontaires. (Ibid., n° 562.)

Michelle MÉRY, femme Mouxy, couturière. Propos anti-
patriotiques. (Archives, W 482, n° 364.)

18 (8 novembre).
Guillaume Caillot, notaire propos. (Archives, W 485,
n» 572.)
Anselme HUET id. et dilapidations. (Ibid., n° 575.)
François-Christophe Kellermann, général en chef de l'ar-
mée des Alpes, accusé, avec son état-major, par une société
populaire du Mont-Blanc d'avoir conspiré pour favoriser le
succès des rebelles de Lyon. (Ibid., n° 574.)
Déclaration négative à l'unanimité.

22 (12 novembre).
Philiberte Rigolage, accusée d'intelligences avec l'ennemi.
Elle avait conservé des chansons contre-révolutionnaires
ces chansons se trouvaient sur une planche, parmi des papiers
qu'elle ne connaissait pas, les ayant ramassés, sans y faire at-
tention, après la mort de sa sœur. (Archives, W 485, n° 580.)
J.-B. Beadsire, conducteur des diligences de Paris à Bor-
deaux – propos. (Ibid., n° 581.)

25 (15 novembre).
Jean-Marie Moreau Saint-Martial, président à la cour des
aides de Bordeaux, depuis maire dans sa commune accusé
d'avoir improuvé les lois sur le clergé et sur le sequestre des
émigrés; prévariqué dans ses fonctions pour favoriser les
émigrés. Non constant. (Archives, W 484, n° 386.)

24 (14 novembre).
Pierre Decaisne père; Casimir-BenjaminDecaisne fils, aides-
gardes des magasins de l'armée du Nord; Pascal BRACELET,
cultivateur prévarication dans leurs fonctions pour les deux
premiers complicité pour le troisième. Non constant.
(Ibid., AV485, n»592.)

sa femme. correspondance et envoi de fonds. sn NicolasAuMoivr. Louise Pelisson. 26 (16 novembre). W 480. Claude Pajot. signe Hellebois). Non con- stant à l'unanimité. et Michel Reffatin. mais sans intention contre-révolutionnaire. (elle signe Obry). accusé d'avoir avili la représentation nationale. Le jury reconnut qu'une lettre avait été écrite. femme. Claude-Marc Pelletier. joints au premier comme complices.) 28 (18 novembre).. (Ibid. Beauvais Augustine Vakderllnne. n° 402. Jean-Louis Ansel. dénoncés par les administrateurs du district de. revenant de l'étran- ger.Vv1'Ansel. Madeleine Goulet. . Marie-Marguerite Bourse.) 27 (17 novembre). Dix-huit prévenus d'émigration et de correspondance avec les émigrés. marin.) Jean-Jacques-Louis-Marie VILLA. juge de paix de la Guerche. n° 404. Il avait été arrêté. Marie-Louise Asseli.) François-Michel Levamer. Rosalie -Joseph Lkbois (elle Marguerite Aubhy. (Archives.w Marie-Anne-Béatrix Dasso. sa femme. n° 405. négociant: intelli- gences avec les émigrés. veuve Aubry Mathias Rethallui. Il avait quitté la France en 1786 et y était revenu plusieurs fois sans connaître les lois sur les émigrés.. Joseph Rethaixer. tailleur. Marie-Françoise Lavkrve. Pierrette BENOIT correspondances et intelligences au de- hors. (Ibid. (Ibid. VILLE. officier de santé. Pierre Darmenson Elisabeth Sakdrey femme Marie Anne Corbeau sa Aumont (elle signe Omoist). femme. n° 40. en abusant fausse- ment du nom d'un représentant du peuple pour commettre des vols.. Guillaume BERNOT.n- Marie-Jeanne FASQCELLE.

(Ibid. Pierre Dervillé. Acquitté.. W 488. n° 450. vente et dilapidation de grains.. propos contre la Convention. qui avait pris la fausse qualité de représentant du peuple. W 488. (Ibid. Matthieu LEMAITRE.) 9 (29 novembre). (Ibid. affirmativement sur l'autre point. – Non constant. (Ibid. Pierre-Anne Vaussy. Non. n° 452.) 2 (22 novembre). Le jury répondit négativement sur la question d'embauchage.) Jacques-Pierre JonLET. Non prouvé.. 1 (21 novembre). mais avec trois mois de prison. (Ibid. mais non contre-révolutionnaire:acquittée. ci-devant cuisinier.) Catherine-Josephe Gamache. (Ibid. n° 439. ci-devant volontaire. (Archives. par mesure correctionnelle. Le fait reconnu constant. mais. mais sans intention contre-révolutionnaire. Marie-Louise-Restitue Rakçon. n°440. n° 423. -l'in- tention était toute contraire sans doute. à l'unanimité. Frimaire. W 489.) 4 (24 novembre).) JosephANDRÉ. n° 420. (Ibid.. provocation au rétablissement de la royauté. cultivateur. en y reconnaissant une intention criminelle. cinq francs d'amende et quatre jours de prison.. propos inciviques.) 8 (28 novembre). accusé d'avoir tiré sur le peuple le lO^août.) . n" 451... n» 456. marchande de cocardes embauchage et achat d'effets pour la Vendée. instituteur propos. W 490. Jacques-Gédéon Leblokd.

n° 462. autre prévenu du prétendu assas- sinat de Léonard Bourdon. Antoine-Mathias HuE dit Mousseron « Qu'il ne seroit pas content qu'il n'eût la tête de cinquante patriotes. (Ibid. François Foucher-Monceau. W 493.. n° 452. Non constant. (Ibid. Louis-Henry Lakdron. W 491. W 492. (Ibid. (Ibid. (Ibid. fondeur de cuillers propos contre les assignats.. n° 458. n° 472. Acquitté sur la question d'intention. corres- pondances.. Bonaventure Poux.. Jacques BOUQUET. fripier discrédit des assignats.) 21 (11 décembre). étant emboissonnée) (Archi- ves. accusés d'avoir reçu des émigrés à l'époque de l'invasion dans le département du Nord.) 22 (12 décembre)..) . (Ibid.) 13 (3 décembre). W 490. mais sans inten- tion criminelle. Louis-Antoine ANDRÉ. » – Non constant.) 19 (9 décembre). et Cécile Laporte.) 17 (7 décembre). Joseph-André PAREZ. un des prévenus du prétendu assassinat de Léonard Bourdon.. ex-curé à Givry en Argonne refus de publier les lois sur le divorce. (Ibid.. sa femme. fermier..) 18 (8 décembre). Non constant. etc.) 12 (2 décembre). (Elle ne se le rappelait pas. n° 475.) Thomas-Joseph Lefebvre bris de scellés. n° 442. pièce 9. n° 443. n° 461. (Ibid.

avec le ton de franchise et de naïveté qui carac- térise l'innocence. dont le Bulletin rapporte le procès dans cette période. était accusé d'avoir dit en public de la Convention « que c'étaient tous des traîtres. 81'. il s'était emporté en injures « contre les gendarmes et l'officier de police qu'il traita de mouchards et de 'petits Robespierre ». » (Archives. Goullin et les autres membres du comité révolutionnaire de Nantes (voy. qu'il fallait que tout Paris se levât en masse contre la Convention. . VI. lui Ferret avait la tête échauffée de quelques verres de vin et qu'il ne possédait pas toute sa raison. Mais. 47). et Bulletin. 26 (16 décembre). Louis FERRÉ. 1. 27 (17 décembre). avoir respecté la Convention dans ses discours. C'est le seul des acquittés. 7e partie. W 494.) L'accusateur public s'en rapporta à la prudence du jury qui l'acquitta. » arrêté. dit le Bulletin « L'accusé interpellé sur les différents chefs à lui imputés a soutenu. il est convenu avec les témoins que. t. p. p. le 21 fructidor. n° 480. tourneur.

) 2 (19 août). (lb'ul. n° 7.. tisserand propos. (Archives. François Perron curé constitutionnel. Michel Mesnard. régisseur de Mme de Marbeuf nul délit constaté. i. Louis IUylet. W 435... ir 5. n° 2. ancien trésorier des vivres. (Archives. caporal au 71° régiment. [Ibid.) Jean Hamel. Le- . Claude Dems.) Fructidor. soldat au 71° régiment. AN III Thermidor. 27 (14 août 1794).) Louis LE Suisse.) Jacques-André-François Vakdehaiicq. n° 4. cultivateur. cultiva- teur et agent national de la commune de Cuverville propos contre-révolutionnaires. tailleur propos où l'on ne reconnaît aucun caractère contre-révolutionnaire. François Roussel. W 435. (Ibid. n<> 8.-W. aucune imputation n'est arrivée contre lui.) 28 (15 août).. et Jacques Lefebvre. 1 (18 août 1794). (Ibid. arrêté sans raison suffisante. III lionlieu. Gabriel Lefebvre. menuisier. n° 1.

. no 18.) J. Lemaire. Ponce Guichard. Le 1er prairial. 80 ans. mais renvoyés comme prévenus de vol devant le jury criminel. pré- venus d'émigration. Michel Meslin et Marie-Augustin RIANNE.) 5 (20 août). W 456.. W 456.clair.) Théodore Gormand. pièce 6). n° 17. ex-noble. et Louis GIBERT. régisseur à Vezelay. Si chez le citoyen Chartraire il n'a pas dit que si les .) Il s'agissait d'une dispute. volontaires. arrêtés pour des faits qui n'avaient pas même le caractère de délit. on n'en fit rien alors. (Ibid. jugement. cultivateur propos tenus dans le vin. (Ibid. n° 16. arrêtée pour sa qualité. Heureusement pour lui et pour ses codétenus.. (Ibid.) Marie Brodtin. soldat au 71e régiment. pièce 1 bis.-B. pièce 2. Meslin avait sollicité qu'on le jugeât sans plus tarder (ibid. mis hors de cause pour délit contre-révolutionnaire.. (Ibid. n° 12.) Jean-Jacques-CasimirBresson.. veuve SOUVILLE. (Archives. professeur de géométrie au collège de Lausanne. n° 14. négociant. chirurgien. L'affaire datait du 19 août.. et Abraham Gix- DROZ.) Jean Naude-Dupré. W 456. soldat au 15° régiment « Attendu qu'il n'existe aucune trace contre eux d'un délit contre-révolutionnaire et que leur longue détention les punit d'ailleurs assez du trouble momentané qu'ils ont occasionné à la Commanderie (département de l'Eure). portefaix à Amiens propos tenus en état d'ivresse. Mais avait-on trop de sol- dats et de volontaires aux armées? Pierre Caxut. (Ibid. (Archives. cf. ci-devant notaire. n° 13.) Antoine Fremont et sa femme Catherine Poulain. n° 15. n° 19. Louis Dicquemare. » (Archives. ci-devant prieur de Sainte-Croix de la Breton- nerie et Charles Thiron. Le propos qu'on lui attri- buait en faisait un complice de l'invasion D.

(Ibid. cultivateur propos non jugés contre- révolutionnaires. le second. pour sauver sa vie... ils ne feroient pas de mal? R. comme les autres habitants. ci-devant curé de la Pitié accusé de relations avec Biroteau et autres fédéralistes. pièce 11. ibid. notaire à Paris.. accusé de correspondance et d'envoi d'argent au dehors. Sans preuves... et Charles IIuet.) Joseph-Honoré VALANT. n°30.) . François LAUCHÈRE. accusé d'infidélités. un simple morceau de papier. Jacques lIAuzo.. employée à la cuisine de Bicêtre propos inciviques.) Jean Wolski.) 4 (21 août). (Archives. et Germain Bas- taiî]'. gendarme le premier avait dû fournir aux réquisitions de l'ennemi lors de son entrée à Véziers. (76W.) Jean-Antoine-Remi Lalokdrelle. (Ibid. (Ibid. ajoutant que ce n'a été que par motif d'humanité. n° 57. avoué actes relatifs à des personnes censées émigrées.émigrés et les Prussiens rentroient. Marie-Anne CADET. (7MdM n<>39. n° 21).) Antoine Pezet DE Corval. Guillaume Lajoukies. le voyant très inquiet ainsi que sa femme sur les événements de la guerre et manifestant surtout une crainte de l'arrivée des émigrés qui pouvait influer sur leur santé. entrepreneur de la fourniture des chevaux d'artillerie. ancien maire.) Bernard CABANON..n»24. il leur dit pour les rassurer qu'ils ne feroicnt pas tout le mal qu'ils croyoient. avait pris la cocarde blanche. entrepreneur de chevaux d'artillerie. W 456. (Ibid.) Et il avait pour lui les meilleures attestations de la muni- cipalité et des habitants de la commune. Polonais. n° 22.. déserteur ennemi. (Ibid. (Archives. n° 58. accusés de conspiration (ibid. Que se trouvant un jour chez Chartraire. n° 29. Marie Very. n° 23. accusé de propos. et sa femme.) 5 (22 août). n° 20.

n° 42. Mais les preuves manquaient. ci-devant sergent de chasseurs. st. ni qu'elle pût me com- promettre. Fran- çois Lefebure.. et on était au 14 prairial D. n» 40.. accusé d'avoir voulu faire tirer sur les sans-culottes dans la journée du 20 juin. (Ibid. (Archives.) Alexis-Gabriel-François Lallemand-Lecoq maître des re- quêtes Menou dit Lafleur. irii.) . (Ibid. accusés de correspondances. Je ne lui ai nullement parlé des affaires politiques. N'avez.. W 440. {Ibid. et un jugement les attendait mais le 9 ther- midor intervint. W 440. veuve Bocquiixon. accusés d'avoir favorisé les commu- nications entre détenus. n° 43. Ils avaient été destitués parHerman. (Ibid.) Louise Rouaiîd. concierges à l'Hospice. et bien certainement je n'ai eu aucune mauvaise intention en lui écrivant cette lettre. attendu que j'avois appris qu'il n'y avoit que les correspondances criminelles avec l'étranger qui fussent défen- dues par la loi.) G (23 août). Marie-Anne-ÉIisabctli Baudet. Jeanne-Claude IIejniu femme GAUTHIER et Antoine Gauthier fils obstacle à Penrôlemcnt.) Mais heureusement l'affaire n'avait pas été appelée. nu 45. W 430. Jacques Fleuhy. culti- vateur participation à des troubles à Saiut-Martiu-dcs- Champs.. Claude-FrançoisGauthier père. jardinier propos nié. n° 48.) François Sinseit et sa femme. n° 41. pièce 8. jardinier. je n'ai eu d'autre intention que de lui donner de mes nouvelles comme à un ami de collège.vous pas eu de correspondance avec les émigrés? IL Je dois à la vérité de dire que j'ai écrit une seule lettre environ dans le mois de mars 1793 (v. et Jacques Morin. Mais en écrivant cette lettre. (Archives.) à un jeune homme avec qui j'avois étudié et qui se trouvoit à cette époque en Angleterre. le 15 prairial. Jean-Léonard Yvrié.. (Ibid.) Lefebure n'avait rien voulu dissimuler dans son interro- gatoire. Philippe-Jean Dlval.

) 10 (27 août). (Ibid. mais rentrée avant le décret du 9 mai 1792. t. garçon de service à Bicètre. (Ibid. W 440. 518).. (Ibid. W 441. n° 52. n°47. (Ibid. secrétaire général dans l'administration de l'ha- hillement. -il avait bu.) Marie LEBLEU'. accusé d'avoir été porteur d'une lettre d'un prisonnier « Attendu qu'au- cune pièce ne prouve qu'il fût instruit du contenu de la lettre.) Germain-André Goureau. (Ibid. Que non. émigree.. greffier injures aux commissaires qui proclamaient la loi du maximum.n°48.. Marie-Jeanne LEBEL. Joseph BoxE.) 8 (25 août). V. Si elle n'a pas dit: Votre f. Elle signe LE BLEU et elle est appelée dans l'arrêt Le Blanc. n° 5(3. n 49.) Jean-Louis Loy délit non caractérisé.) François Flory.. n° 54. p. . Marie-Louise Marprikce. (Archives. n« 51... 7 (24 août). Jérôme NEGMÉ correspondances.) Doucet. n° 55. On y vit du délire plutôt qu'une intention contre-révolu- tionnaire. j'y ai été deux fois: on n'y faisoit que des bêtises et des choses qui faisoient peur? B. » (Ibid.) Urbain Guittière. Convention. » Dénonciation isolée. (Archives. n° 50. qui avait été condamné à mort le 1er pluviôse. accusé de complicité avec Thi- baut. sa fille paroles grossières contre la cocarde nationale. et Geneviève Poul- LOT. peintre ordinaire du roi (voy. (/(n"il. veuve LOYER. dite femme Julien D.) 1. femme Poullot.

et le juge déclare qu'il n'y a aucune dénonciation évidente contre les accusés et aucune pièce à leur charge « Enfin que dans le temps le comité de surveillance des . François BoucoN. (Ibid. Lepescheux était accusé d'avoir essayé de soustraire. (Ibid.) François Trotyakne. 11 (28 août).) 15 (50 août). W 443.n°68. a» 57. garçon limonadier il n'a que des certi- ficats de bonne conduite. (Ibid. (Archives. (Ibid. Jean Morin propos non caractérisés. n° 67.) François Douilly. u° 64.. et les autres étaient poursuivis comme ses complices. 11 avouait avoir con- senti à des sacrifices d'argent pour faire cesser des persé- cutions dirigées contre lui... n° 62. W 441. (Ibid. domestique impliqué dans des troubles de Versailles. n° 61.) Énorme dossier. (Ibid. jardinier. ci-devant procureur syndic à Thion- ville et Jean Degoest. ci-devant secrétaire du district au même lieu accusés d'avoir souscrit des arrêtés liberticides.) 14 (11 août). n° 60. (Archives..) Louis Billoré. Françoise Barbeius sa femme. n° 70.) 12 (29 août).) Joseph Roger.. des pièces suspectes saisies chez lui. n» 65.) Casimir PETIT. marchand: correspondances. Augustin Dobou et Vincent-Mathieu-Gabriel Lhuillier attroupements séditieux à Champlost.) Antoine-Marie Delaire.. Jacques LEFIEUX. etc.. montreur Je curiosités papiers irréguliers. Roch Momet et Paul Pourtalez. à prix d'argent. n° 69.. (76/d. (Ibid. Antoine LEPESCHEUX. soldat de la ci-devant armée révolutionnaire propos.

W 443. Il me qu'il ait bu à sa santé il prétend avoir dit au contraire que ce courage était de la férocité. receveur particulier correspondances. (Ar- chives. n" 70. accusé d'avoir approuvé Charlotte Corday. des invitations de venir s'expliquer sur ceux des délits attribués à Trotyanne et à Degoest. W 444. Louis-Alexis Chkdevili. cuisinier émigration.e (vingt-ét un ans). . Il y avait donc encore des blancs seings. Jacques-Augustin Aubert. et personne néanmoins ne s'est présenté. W 445. pièce 122. mis en juge- ment par décret de la Convention nationale pour participation aux troubles révolutionnaires d'Argentan contre la levée des 500.) 19 (5 septembre).) Jean-Baptiste-FrançoisDorimère père.000 hommes. cela lirait moins à conséquence.) 17 (3 septembre).. Il se trouvait dans un banquet à Hcnnebont où l'on dit qu'elle avait montré beaucoup de fermeté. etc.) 15 (1er septembre 1794). Pour les mises en liberté. (Archives.lieux habités par lesdits accusés a fait faire. On l'accusait aussi d'avoir témoigné du mépris pour une inscription portant Vive la République une. par affiche et proclamation au son de la caisse. Marie-Suzanne Rosenkruz femme Funeroz la déclaration de non-lieu ne relève aucune trace de délit.-René Crochereau.-B.) 1. La foi mule de déclaration de non-lieu paraît avoir été écrite à l'avance au Las de l'imprimé. et Jean- Marie Nicaud dit Dugny. W 444. Les noms du libéré et des juges ainsi que la date sont écrits d'une autre main. n° 51 même dossier que la veuve Loyer. (Archives. W 441. (Ibid. (Archives. n° 70.) Joseph DESAIGUES et J. de la môme main qui a écrit le corps du jugement. marchand de meubles. n° 75. n° 71. » (Archives. – s'est il borné à dire qu'elle était tracée en mauvais caractères. n° 81'.

) Pierre Viala impliqué dans un attroupement séditieux contre le recrutement. chapelier. Daniel IIeyl. (Archives.LE. arrêté par erreur.) 24 (10 septembre). (Ibid. Louis placard contre un citoyen: « Attendu que le HERVÉ placard n'attaque aucune autorité constituée. (Ibid. Joseph.) 21 (7 septembre) Antoine BEAUGARD. n° 84. Antoine et Michel Miller ou Muller.. « Si nous en exceptons la fatale santé portée à l'infâme Corday à Hennebout dans un repas où présidoit sans doute le délire et l'ivresse. parce que ce sont tous des f. » il n'y avait rien en lui que d'un vrai républicain..) 27 (15 septembre). Clément UIIL François MAYER et Joseph Doras discrédit des assignats. impliqué dans la même accusation que Chédeville.-B..) 22 (8 septembre). renvoyé à la commission militaire d'Amiens.) J. n° 88 bis.. n° 93. Georges. n° 91. François Lamarre. n° 97. (Ibid. W 445. (Ibid. n° 92. (Archives. (Ibid. W 446. accusé de ce propos contre les auto- rités « Nous sommes f. Claude-Jean PARENT.Victor Bourdon.) François-Joseph Burger. II établit qu'il a pris part deux fois au tirage au sort. médecin à l'armée. arrêté sur un mandat décerné contre lui le 13 messidor. Michel Hugel et Jean BRESLÉ fournitures infidèles. » (Ibid. » .. Jean SCHOT.) Étienne BOURGEOIs-GUEDREVII. pièce 8. Sébastien Schmitt. Michel Hartmann. -Marie. Mais d'après l'attes- tation du maire d'Hennebont. coquins. Maximilien et Joseph KoHLER. n° 83. n° 82..

elle n'a pas le temps de s'occuper de ces bagatelles » Étienne Pillot « Qu'étant au temple de la Raison. Élisabeth AUBRY. il avoit trouvé que c'é- toit long. en disant « Tant mieux. n°104. v Pierre-DurandPELLOT ou P. n° 10*2. V. lui soldat.. » (Ibid. sel)leîitbî~e). (Archives. c'est dans l'ivresse.) Charles Blin. Étienne PILLOT. Dura>d dit PELLOT.) 29 (15 septembre). mercier. n° 109.. des revers de nos armées allégation isolée et tellement dénuée de preuves qu'il fut mis en liberté sans jugement. qu'elle ne savoit ni lire ni écrire.) 28 (14 septembre). W 449. » (Archives. femme Claude. Il avoue seulement avoir approuvé un décret autorisant les approvisionnements comme par le passé. Ayant des petits enfants. mais attestation d'une société populaire qu'il était bon républicain. (Ibid. ex- garde du tyran. Dans l'interrogatoire. Élisabeth Aubry « Qu'elle n'avoit parlé ni pour ni contre l'Être suprême. . capitaine au 19e régiment de hussards. et étant rappelé par les travaux de son état il avoit té- moigné quelque envie de voir finir le discours. à qui l'on demande s'il a dit « que cela ressembloit à des masques ». 519). Claude Destourbet. se réjouissant. accusés d'avoir troublé la fête de l'Être suprême.. Kicolas Aubry. car il y a trop longtemps que la muni- cipalité nous attrape.) 50 (16 septembre). n° 110. Nicolas Aubry fils. officier cris antipatriotiques (voyez t. W 448. répond que s'il l'a dit. Il le nie. propos inciviques. dénoncé comme un partisan zélé de la tyran- nie. p.

femme Lacan. p. W 450. Marie-Anne IIEY. n° 126. W 452.. (Ibid. (Ibid. mais repris. Pierre Boch.. tisserand. » Non-lieu. W 451. t. V. Julien-Jérôme Gouoe nouvelles alarmantes Qu'il y avait dans son pays (le Maine) cinquante-neuf paroisses soulevées. acquitté pour ce fait par le tribunal criminel de la Haute-Garonne.) AN III Vendémiaire.) Charles-Louis Jeakmn.) 5e sans-culottide (19 septembre. n« 125. « Attendu qu'il ne l'a dit que pour justifier son voyage. cordonnier. mis en liberté par le nouveau tribunal en raison de ce premier acquittement. (Ibid. n° 118..) 4'' sans-culottide (20 septembre). femme Genieyès. (Archives.) .) Jean Prébourtau. Frédéric COTTA. 1 (22 septembre 1794). brigadier au régiment de chasseurs. Jacques-Abraham Martin. n° 15. 320). Imputation mal fondée. Noël Genieyès. cultivateur. (Archives. domestique tumulte à la porte d'un boucher. Antoine Ozan. Michel Carpentier. accusé de la soustrac- tion de morceaux de cuir. Marie Saluer. ac- cusés d'avoir favorisé la circulation d'un écrit fanatique. ex-officier de bouche (voy. ac- cusés d'avoir tenté de renouveler la permanence des sections pour exciter une insurrection à Strasbourg. 2e sans-culottide (18 septembre). 8e prévenu de complicité avec la faction de la Gironde. n° 119. n° 130. (Archives.) Félix Giuf.

Pierre Lallemand. Barthélemy-Honoré Nègre... Etienne BOURGEOT. Nicolas-Sébastien PORCIIET.) Jacques REVEL: relations avec la veuve Lowenstein. W 455. Joseph Doszelot. W 455. n° 148. Charles-Antoine Legeixdre. n» 152. n" 159. Heureusement on n'était plus en messidor ni en thermidor.) Marie-Anne Sénil. n° 151. femme Michel propos.) Christophe RICHARD dilapidations de biens nationaux et correspondances avec les émigrés. (Archives. n° 135. (Ibid.) Nicolas CIRIER dit Brutus opposition à la libre circulation des grains. François CHEVASUT.-B.. n° 146.) Remy NocART propos inciviques. (Ibid. entrepreneur de la fourniture de pain de l'hôpital militaire et de l'étape de Rouen accusé d'émigration.) 2 (25 septembre). (Archives.. (Ibid. J. W 452. Pierre Graix. Carpentier. Ber- nard Vives. déjà jugé par le tribunal criminel de l'Aisne. (Ibid. (Ibid. (Archives.. point de délit. Philippe-Jacques Friez complicité dans la conspiration de la maison d'arrêt de la Force. n» 138.) .) 4 (25 septembre).. Barthélémy-Guillaume GALLERAND. n» 147. André François.) François MALÈGUE complicité dans la conjuration du comte de Saillans (camp de Jalès). Antoine GEORGET logeait chez lui des Anglais.. (Ibid. Pierre Auvrav. (Ibid. n» 145.. n° 154. (Ibid. (Archives.) 5 (24 septembre). n° 144. W 454.) Jean-François LAGASSE.) Charles-Georges-Étienne Bournisien suspect d'émigra- tion. n° 155.

) Pierre-François Bichon-Latour manoeuvres contre-révolu- tionnaires. instituteur à Valogne conspira- tion. (lbid.) 7 (28 septembre). W 455. Pierre PETIT vente au-dessus du maximum. (Ibid. femme Jaboulay propos. Robert-François PICOT. garçon infirmier aux Invalides. 520). et Claude Papillon propos royalistes. n° 150.)' Jeau-Baptiste Coulon et Léonard-Xavier Dentremeuse id. (Ibid.e... Citoyenne Desnos. rassemblements nocturnes. femme LABARRE (voy. (Ibid. (Ibid. n» 160. Il demandait aux jeunes invalides « qu'est-ce qu'ils avoient gagné à aller à l'armée qu'il leur en restoit de beaux fruits » détenu jusqu'à la paix.) 6 (27 septembre) Marguerite Philippe.. (Archives.. (Ibid. Jean-Claude Bougeot correspondance avec des émigrés (les pièces manquent). 5 (26 septembre). (Ibid. François-Marie Mamessier. n° 151. n° 109. p. n° 149. W 457. V..) Edme CHARLOT. t.) 9 (30 septembre).) Joseph-Ignace Foisset actes ou écrits contre-révolution- naires..) Étienne BARRÉ modérantisme.) Pierre Leclanchet faux témoignage. n°155.) 8 (29 septembre). n° 155. Pierre Lombard et Pierre-François Silvestre troubles et propos contre-révolutionnaires. n° 152.. (Ibid. laboureur.. (Archives. carrier émigration et manœuvres contre- .. n° 105. n° 170. cultivateur.neur ou Auga- gneuii. (Ibid.. (Ibid. tailleur.) Philibert Ducarp.) Claude Larbouillard. n° 168. François Auga. n° 104.

sa femme. signée de lui et imprimée.) . n° 180. capitaine de la lé- gion des Alpes. » (Ibid.) François JOLY ou Goly: bris de scellés. ait eu des intelligences avec Rabeau.révolutionnaires il avait un couteau portant cette inscrip- tion Ah ciel! nous nobles que deviendrons-nous ? Tonte la nation est contre nous.. Jean-Joseph-Valentin VARIER. n° 175. fausses nouvelles. 12 (3 octobre).) 15 (i octobre). et François Rejiacle conspiration.) François-Armand Boileau propos en état d'ivresse il f. (Ibid.) Étienne-Pierre Makche dit Baîjouville. dont elle a seulement été la concubine.) 11. » (Ar- chives. avait dit qu'il se « de la République ».) On n'en jugeait pas ainsi autrefois. W 458. accusé d'être l'auteur d'une pièce contre Ma- rat on trouve au contraire au dossier une complainte en faveur de Marat.(5 octobre). ne portent pas un caractère vraiment contre-révolutionnaire. Jean-Baptiste Giulies dit Lacroix.. Philippe-Henri Gérard et Marguerite-Élisabeth Vaultrin. détenu jusqu'à la paix. (Archives. (Ibid. pièce 4.) Anne-Marie PANTELAGE. qui ne sait ni lire ni écrire. W 459. Il n'y avait pas pris garde. tenus par le prévenu dans un état d'ivresse bien constaté.. sa femme. n° 181. W 460.. n° 185. Non prouvé « que la femme Cordier. « sa conduite n'é- tant pas celle d'un ami de la Révolution. (Ibid. ci-devant colonel des hussards. n° 171. » (Ibid. (Archives. n° 189. n° 184. n° 172. veuve CORDIER intelligences. Jean-François Durand et Madeleine-Thérèse FABERT. et l'arrêt de non- lieu dit « que les propos.. commissaire des guerres: pro- pos. Dominique SABATIER DU Colombier intelligences avec son lrère émigré.

) François Bonneville troubles dans une section.. cultivateur propos. Détenu comme suspect.) Léonard Gachelin-Vaubécourt. (ftirf. W 462.) 15 (6 octobre)...) Philippe-Jacob Grimeissen et Marguerite-Elisabeth Rœde- rer sa femme vente au-dessus du maximum.. (Ibid. (Ibid. boucher: insultes à l'arbre de la li- berté et aux autorités constituées. Jacques-Auguste Marin – nul délit motivé. (Archives.) Jean-Marie DUSAUGE. vu son grand âge et son état d'ivresse.) . registre 4. et ses coaccusés avaient été mis en liberté. n° 196. (Ibid. ex-noble fabrication de poi- gnards. Il était ivre. Jacques-François Rey.) 17 (8 octobre). quatre- vingt-deux ans prévenu de s'être décoré de la croix de Saint- Louis dans des repas donnés aux aristocrates. n° 190. n° 194. il» 191. (Ibid.) Pierre-Théodore Charpentier propos inciviques tenus dans l'ivresse.. Marie-Anne Galant femme Bertier bris de scellés. (Archives. curé adresse fédéraliste.) Caroline-Éléonore Fostange. Il a prêté tous les serments. W 461. (Ibid.n° 200. n° 197.) 10 (7 octobre).) Jean More au DE Saijst-Martin. mendiant cri de Vive le roi. François Bazin ac- cusés d'avoir voulu empoisonner le boire et le manger chez les traiteurs.) François Girault. n°20I. (Ibid. 11 dit qu'il est l'ennemi juré des aristocrates et qu'il a donné l'exemple de déposer sa croix. capitaine d'invalides. n° 195. Louis Mérignac. W 552. (Ibid. (Archives.. n° 199. Jean-Baptiste Guesi'ey. n° 198. W 460.. Mis en liberté. n° 202.. (Archives.

(Ibid. W 462. Jeanne Jallot. et Marie- Antoinette Thiébault: propos. Ignace Burreh. femme Berthou. (Archives. n° 214.) Jacques Dursus Bonne-Jeanne-Scholastique de Lahaye. ex-député à l'Assemblée constituante. veuve Rolland. n°208. veuve Thibaut Amable-Pierre-François de BÉRULLE. n° 212. W 400. n° 206.) Louis-Jean-Baptiste BouciiEit et Jean-Baptiste Chalveau correspondances. n° 215. n° 209. (Ibid.) AlexisIÎATEAU troubles dans une société populaire. gendarme question de maximum... (Ibid. cultivateur: complicité d'émi- gration... (Archives. (Ibid.. n° 211. (Ibid. conseiller au parle- ment de Grenoble Françoise-Marie BLONDEAU.) Cyprien DUQUESNOY. 18 (9 oclobre). détenu en cette qualité.) Jean-Denis TREVEY..) Pierre Boms: prévarication dans la levée des mulets. W 405. et Louis Poussais. n° 210. (Archives. n° 215.) Laurent-Athanase Trokche. femme de Latour-di Pin-Chambly propos. Joseph Vouroa.) 19 (10 octobre.. n° 207. (Ibid. Angélique-Louise-Nicole de Bérulle. royaliste.) Louis-Hubert-Vallérie COLLARDEAU partisan de Lafayette. (Ibid.. femme Mesnildot Marie- Jeanne-Vicloire-Béatrix.. n° 216. gendarme. etc. (Ibid. n° 191. batelier.) l'aul Carmemras dit Court-d' argent ( dans le registre Cour d'Argent) propos inciviques tenus dans l'ivresse.) Pierre-Alexandre Dulac suspect comme ex-noble et ex- prêtre. femme Brioland refus d'obéir à une réquisition. femme Lamaiie. (Ibid.) Sébastienne Caillet.) Marie-Colombe Godard. Anquetil Beaudhe- .

n° 229.. n° 224.) Pernette CROCHET propos inciviques elle avait appelé son chien citoyen « comme elle l'eût appelé César. (Ibid.) Charles-Antoine Sivard dit Beaulieu. n» 222. (Ibid. (Ibid.. Jean-François VAU- QUELIN. (Ibid. mais détenus comme suspects. (Ibid. (Ibid. no 220.VILLE.. n° 226. représentant dans le département de la Manche. W 464. prévenu d'émigration.) Noël Dépikois s'est vanté d'être porteur d'une commission du comité de salut public.. n-> 223. n° 250. presque tous ex-nobles. (Ibid. W 465. veuve d'Anneville. Théodore-Sylvain-Auguste Lacouk. journaliers soupçonnés d'émigration.) Nicolas-Romain GAUFFE.) Antoine COURT et Étienne COURT. veuve Poirier-Portbail.. voilés sous le langage mystérieux et illuminé.) Pierre ATTAS dit la Pointe. prétendu ex-noble. (Ibid. attestation de civisme. n° 228. envoyés par Le Carpentier. Marie-Anne-Jacque- line Camprond..) Jean-Pierre Poisson. le 27 mes- sidor non-lieu. n° 227. n° 225. c'était un patriote. veuve Lamare.. veuve du marquis d'Har- couRT. n° 221. Marie Simon.) Jean-René Lecauf dit Banoville suspect d'émigration. (Ibid.) Louis-Léon-Félicité Brancas-Lauraguais. (Ibid. ex-noblc: conspi- ration au contraire... n° 231. prévenu « d'avoir tenu des propos royalistes.) Jean-Baptiste Planson menaces aux commissaires chargés de la recension des grains.) Anne-Charlotte Françoise Maillart. ex-noble. » (Archi- ves.. 73 ans: correspondances. n° 219. Marie Lemperière.. » 11 était ivre. 79 ans s'est mis en défense contre deux ivrognes qui voulaient forcer sa porte.) Jean GAVET et Françoise Cordier propos. ouvrier. et fréquentant les aristocrates. (Ibid.) . (Archives.

renvoyés au tribunal criminel. n» 259. ancien frère novice (voy. J. Marie Barbuot veuve Ganay. ex-noble.-B. n» 246).. (Archives. il a été le premier fondateur des sociétés patriotiques. (Ibid. Pierre-Marie Hayer-Duperron.. (Ibid. 21 (12 octobre). W 467. (Ibid.) Pierre GRATAN correspondance tendant à avilir la repré- sentation nationale. 321). n° 255. Évêque depuis 1778. p. n° 258. a fait de son mieux pour propager l'esprit républicain n'a quitté son évêché qu'en vertu du décret de la Convention nationale et quand il en a été requis. (Ibid. et Marguerite . conseiller au présidial de Péri- gueux.) Pascal Decaix. et Marie Chillaud.) Pierre Chillaud LA Rigaudie. n° 2 il.) Alexis-Louis Dubouay DE Coïïebourg émigration.) Barthélemy Vauréaisle. et Pierre Combes complicité d'assassinat. V.. Étienne Lahossois. marchand de chevaux propos. boulanger.) François GUIBERT ex -prêtre correspondances. Lecourtois. (Ibid. femme de Bertrand Chazaud écrits contre-révolutionnaires. Charles Lafond-Savine.. n° 245. ci-devant évêque de Viviers. n° 245. W 467. ancien maire. envoyé comme tant d'autres au tribunal par le représentant Lecarpentier. Irréprochable (Archives. ex-maréchal de camp cor- respondances. nommé représentant aux états généraux en 1789. nommé administrateur du département.. (Ibid. t. Louis et Mathieu Bernard..) 22 (13 octobre). W 466.) 25 (14 octobre). n»240. il a donné sa démission après les dix premières séan- ces au retour. n° 242. (Archives. ex-marquise.

W 469.. père et fils. n° 254. (Archives.. (Ibid. n° 252. n° 247. Holrdé..n- goujiar et César-Antoine Olivier commerce d'argent.) Michel-Jean-Paul Malkilatre.) 25 (16 octobre). Jean-François-René Leroy dit Camp- . n° 251). (Ibid. ex-noble. propos. n» 204.) Élisabeth Roger veuve Seebach.MoiiiLLOTveuve Marey correspondances. fabricante de médail- lons.) Marie-Victoire Serlet femme Lottin. mais détenues jusqu'à la paix. et Mauricetabletier accusés d'avoir fabriqué des médaillons représentant la famille Capet. Joseph-Étienne-Augustin-Sébastien Aubery. 24 (15 octobre).258). n° 256. (Ibid. n° 255..) Godefroy Bardo>-Duméage. âgée de 82 ans corres- pondances. Louis Clémekt.. etc. (Archives. on les oublia pourtant en prison jusqu'au 25 vendémiaire an III. (Ibid. (Archives. Marie-Thérèse Crève- cceur femme Du Trésor.) Claude Dosle. Louis Beiîée propos. (Archives. W 468. Jean-Baptiste-Barthélemy Bonnefous.) Anne-René-César Lagox. n° 265. (Ibid. sa femme détenus comme père et mère d'émigrés Joseph-Bon Levavasseur dit Dhiéville. n. n° 255. Étienne-Nicolas A.) Pierre Labauge. ex-noble complicité d'émigration. ex-noble et frère d'émigré détenu comme suspect.. et Jeanne-Suzanne- Gabrielle Regjvouk. C'était avant la mort du roi mais ils étaient interrogés par Coffinhal le 51 août 1795. ancien notaire correspondances.nivière. Non-lieu. où on les mit en liberté. (Ibid. Louis Hesry correspondances. \V 467. W 469. Barthélemy Tocrox et Guillaume Serda intelligences. manouvrier propos.

propos « plutôt que de vendre le blé au maximum. Jean Ruffray. n° 205. en engraisser les vaches ». François-Bonaven- ture-Corentin Maucosvenakt et llarie-Louise-Catherine Lefil- lastre. officier municipal. J. mais Ledain retenu jusqu'à la paix. mais détenus. . journalier propos tenus dans l'i- vresse. W 470. etc. On lui demande dans son interrogatoire D. Jean Herrlot. journalier.. ralisme. (Archives.) Guillaume-Auguste DELORT. Agnès FAVEROT veuve Letoublon et Pierre-François CORDIER (il signe D. Mis en liberté.) François Thoyïset. Bernardine PERCY femme Lefauconnier-Behnaville. trésorier des ponts et chaussées fédé. sa femme. Pierre-Odot Couutel. ci-devant prêtre. René Chauchy troubles dans la commune. (Ibid. W 469. Angén'que- Jeanne DUTROUSSET femme Dobsonville. Le désir de conserver les preuves d'un état pour lequel j'aurai toujours du respect et dont j'ai toujours su et saurai toujours allier les devoirs avec ceux qu'impose à tout citoyen le gouvernement sous lequel il vit. n° 272. Non-lieu. n° 260. Pierre-Hyacinthe-Henri Leforestier. Etienne Ledain. (7&ÙL. Fercodier). n° 270. grain. (Ibid.) Marguerite Dubois. Jean-Joseph Letoublon. ancien curé. Delort avait prêté serment ses lettres de prêtrise lui ayant été enlevées. n°271. Quel espoir fondez-vous ou du moins quelle satisfaction sur des papiers de cette espèce? R. 27 (18 octobre). Françoise-Charlotte-Adrienne HUE femme LE Hérier (elle signe ainsi).) 26 (17 octobre). maire. membre du comité de surveillance. (Archives.. il avait écrit au président de la Convention pour les ravoir. Gervais Mercier.

.le et Bonaventure Dupou on demande à Dufou s'il a eu des relations avec les brigands – R. 28 (19 octobre). mais il avait été rapporté par la Convention nationale. (Ibid. (Ibid. ayant favorisé l'émigration. (Archives. 11 en a eu avec son fusil et son sabre. l'arrêt constate « qu'un fanatisme non dangereux paraît avoir uniquement dirigé le prévenu dans les circonstances où il était question des effets des églises fermées qu'au surplus la loi a reçu son exécution sans trouble.) Gui-François-Olivier La Rousselière. n° 284.. (Ibid. négociant propos en état d'ivresse. 23 ans s'est moquée des fêtes décadaires.) n° 285). (Archives. Durand-Michel AltarocHe fédéralisme. (Ibid. n° 290. Alexandre Tarart propos. n° 276. Un décret avait été obtenu contre lui par Carrier. w 281.) François Boisson. n° 285.. (Ibid. Joseph-Paul-François Audiffret.. (Ibid. le 7 thermidor. Pierre Mauditt* Gilles Polimkre rassemblements et ma- nœuvres.) Louis GuosSaim' bris de scellés. n" ^71. François-Marie-JosephDelavii.) Mathurin-Pierre Rousseau. négociant à Bruxelles liaison avec Du- mouriez. n° 279.) Marie-Anne Pjlot. W 472. (Ibid. le 11 aùût 1795.) Emmanuel-François Bouley. n° 278.. (Ibid.) 50 (21 octobre).) Louis Reglëx il s'est dit. n° 291) . n° 275. no 280.. (Ibid.) 29 (20 octobre).) Pierre Alexis embauchage. n° 282.. ancien juge part à la conspiration de Jalès. porteur d'ordres du comité de salut public et de Fouquier-Tinville il était ivre.. » (Ibid. (IbiiL.. agent national. – ivre.) Joseph Lacoste. W 471.

Jeanne-Hippolyle Gau- THIER. W 475. et Jean-Baptiste Delaitre. François Lagarde-Praliolx. femme d'un négociant d'Amsterdam avait porté un portefeuille à un prévenu. Marie-Anne Lasujerdie. (Ibid. Léger DAUBECH.) 5 (2ioctobre).lier. Jacques Braconnât. (Archives. n" 502. Jean- Joseph Meynard-Fourton. Louis Saint-Phiest-Duchambon. veuve Darluc.) .) 2 (25 octobre). Jeanne-Françoise-Bernardine Chauoz. Marie-Anne Lajunie veuve Brossard. (Ibid. ci-devant commissaire de marine aux îles du Vent. (Ibid. Pierre-Jacques Lelardeux lettres qui ne présentent aucun caractère contre-révolutionnaire. Jean-Pierre Sarleton. n» 295. François Faugeyron. n° 296. (Ibid. (Archives. Faits contre-révolutionnaires d'ancienne date pour lesquels plusieurs avaient déjà été acquittés. Jacques-Joseph Soustré père.) Brumaire. Joseph Froment. Pierre-Joseph LE Borgne. (Archives.. auteur de deux libelles diffamatoires. Antoine CHAUMONT. ex-religieuses correspondances. Astorg Alaiuc. 1 (22 octobre 1794). Claude-Pierre-Maximilien Radix Sainte-Foix conspiration. An- toine Lacoste. n° "292. ri" 293. François Melon jeune.) 4 (2ô octobre). n» 294-.) Alexandre-Julien Lhui.) Joseph Albier. \V 475.. huissier prévarication dans la vente des effets de l'église de Romans. W 474.. Bartha de Wemher.. agent national. n° 298.

a reçu une lettre d'un frère. n» 511.) François BOQUET. 19 ans..) Pierre-Louis-Jean-BaptistePlzei. (Archives. prêtre déporté – détenu comme suspect jusqu'à la paix. (Ibid. n° 507.) Jean-Nicolas DEMAIN. et Joseph Peu- nel propos en état d'ivresse.. laboureur et officier municipal.) Françoise-Guillaume Bole lettre reçue d'un prêtre réfugié en Suisse. (Ibid... W 476.. (Archives.. (Ibid. sa femme propos.) Jean-Baptiste-Donatien Yimeuh-Rochambeau. n» 505. (Ibid. n°508. Pierre Pilliot. Jean Piox. perruquier propos contre-révolutionnaires. attestation favorable. (Ibid. n° 3 16. (Ibid.. n° 522. n° 509. ancien noble. n° 504. maréchal de France. et Stanislas Foulon-Décotieiî nul délit.) Marie-Ursule Gremer distribution d'écrits contre-révolu- tionnaires. (Ibid. employé dans les bureaux du district de . dit Roursier.. n° 512.) Pierre Defouges.. apothicaire correspondances. (Ibid.) 6 (27 octobre). n° 506.) Claude LE BLANC et Marie-Anne Doucet. Julie-Jeanne Giérin femme d'Urvoy. W 475.) 5 (26 octobre).) 8 (29 octobre). ex-prétre obstacle à la vente de biens nationaux. ex-noble émigration. Joseph Baratte. (Ibid.. lieutenant au 19e d'infanterie propos. [Ibid.. n° 510. (Ibid. n° 305). Claude Mathieu. n° 517.) Jean-Baptiste Laperche il a satisfait à un jugement anté- rieur du 7 septembre 1793. boucher propos et correspondances.

Louis-René-François Simon DE LA Sommaiserie. et Arnaud Comdrel dit Marsillac. ex-chevalier de Saint-Louis signataire de pétition.) Jean-Gabriel Fouinât. (Ibid. (Ibid. (Ibid. 10 (51 octobre). (Ibid.) Jean-Hilaire GODIN subsistances fournies aux brigands de la Vendée.) 9 (50 octobre). Laurent ScHRAMM. accusés de complicité avec le fameux Euloge Schneider. Étienne-Pierre CLAYEL.. n° 524. François JJutenschoek. p. n° 527. Jean-Daniel HESS.. (Ibid. Léonard DUFRAISSE dit Devianne. ci-devant lieutenant de maréchaussée. François VOIGTE. pendant que la ville était au pouvoir des Autrichiens il les avoue. n° 552. Par contrainte.) Antoine Largués.) François Sudour.) 12 (2 novembre).. W 477.. (Ibid. W 478.) Quarante-cinq prévenus envoyés de l'armée des Alpes. homme de loi on atteste leur civisme. n° 550. (Ibid. et Jean-Baptiste Rabanide. accusé d'a- voir distrait les officiers municipaux de leurs fonctions. officier de santé discrédit des assi- gnats. (Ar- chives. t..) Marie-Françoise Chevallier. ex-maire malversa- tions. n° 551. n° 329.Valenciennes relations avec des habitants de Valenciennes. (Archives. n° 328. n° 525. . n° 525..) Joseph Lespinasse-Bournazet. Jacques Koller. Jean-Jacques Xestljn. n° 557. mais c'était pour tirer des patriotes des mains de l'en- nemi. V.. ci-devant conseiller au présidial de Tulle.) Claude-François-Philippe Mouciiet. (Ibid.. mercière (voy. ancien avoué. il avait écrit une lettre injurieuse au représentant Turreau. 524). Jean Anstett. 14 ans et demi dans la douleur de voir son père injustement détenu.

Barthélemy Ducros. Jean Toulouse. bits. Jean Nadau. cultivateur. Rose PASCAL. Jean Jullian. cultivateur. Jean Dumas. Jean MATHIEU. cultivateur.. id. (Ibid. Joseph Dumas. vrier. Pierre-Alban Pascal. municipal. tivateur. vateur. laboureur. cordonnier. Joseph PAGES. Joseph Gros. id.) . cultivateur. cultivateur. id. officier muni. n° 559. Joseph-François-Scipion DES. W 478. teur. André. Louis-Joseph Bonnaure. cul.par Albitte. laboureur. Louis Duifès. Joseph Brahie. Jean-Pierre AUJULAS. TOL. Antoine PASCAL cultiva. 21 ans. laboureur. tailleur d'habits. Louis-René Ranconnet-Noyant non-lieu en raison d'un jugement du 28 septembre 1795. Pierre Malignon. journalier. Antoine Perré. Etienne VENISSA. cultivateur. boulanger. meunier. cul. comme complices d'un assassinat (Archives. tailleur d'ha- Jean Dumas. cultivateur. Jean Antezon. Marie Thibet femme Antajou. Jean VENISSA. Pierre ROUMESTAN. Mathieu DESBOULLEZ. cipal. laboureur. Joseph AUTAYON. Pierre Pages. Jean Dumas. Jean PERRE. cultivateur. culti- Marie Sivolsière femme Chris. 57 ans. cultivateur. Marguerite Thibon femme VE. cabaretier. Baptiste Mathieu. Jean-Nicolas DESBOULLEZ. notaire et cultiva. laboureur. m 358) Thomas Dumas. tivateur. teur. LÈBRES. labou. id. Pierre Toulouse. Pierre Bonnaure. mssa. André Jullian. Jacques JULIEN. Joseph Dumas. manou- Marie-Anne Divol. cultivateur. André BOISSEL. laboureur et officier Joseph Julien. François Boissin LA Roche. reur. terrassier.

Julienne Loudixot femme Troussetot correspondance avec- leurs maris émigrés. (Ibid. W 480. laboureur émigration. dépensé une cinquième partie de son revenu en dons patriotiques et n'a jamais voulu quitter la France: « Au moment où on m'a arrêté.. n° 546. (Ibid. (Ibid. ajoute-t-il. il déclare qu'il persévère dans ses principes. Claude-Antoine Grosdidier.-B. voulant toujours la liberté de son pays « Arrivé malade à l'Assemblée constituante. ancien constituant.) Jeanne LA Roche femme Chamdon propos dans un mo- .) Charlotte-Françoise Maucleb veuve Doyen. ci-devant bénédictin Guillaume R. j'étois occupé. » II a observé les lois. femme divorcée de LEMUET.vmmllo> Marie Gravier veuve Fleurissons et Armand Fleu- rissons son fils intelligences avec les Vendéens. (Ibid.) J. je me trouvai placé entre diverses factions dont je connoissois les chefs (ils ont tous péri depuis sur l'échafaud). 14 (4 novembre). 15 (5 novembre). dans les intervalles de santé. n° 542.) Jean-François Euviurd. de réunir les matériaux d'un grand ou- vrage sur la législation et la liberté.-Louis Devèze émigration. (Archives. n° 541..intelligences. mais détenu jusqu'à la paix il aura le temps de méditer sur son ouvrage. n° 545.) Jean-François Beksot-Chaban» propos. Dans son interro- gatoire du 2 vendémiaire an III. n»547.. (W. n° 540.. Anne-Louise-Rosalie Dlbourg.) Nicolas BERNASSE.. » Non-lieu. 479. (Ibid. n° 544.) Jacques-Gilbert Boiset. je pris le parti de m'éloigner d'eux et de me renfermer dans les bornes de mon mandat et d'attendre un temps plus heureux pour développer mes idées plus à mon ai?e. accusé de s'être apitoyé sur la mort du tyran au contraire.

n° 566... n° 555. Claude-François Mesny dit Daniel.) 17 (7 novembre).. n° 550. (Ibid. W 482..) 16 (6 novembre).) Jean-Baptiste THIBAUT.) 15 (5 novembre). il a été heureux de servir la patrie il a prêté tous les serments et il a évidemment changé son nom de baptême contre celui de Légalité.ment d'humeur en voyant arrêter son mari (W 480. ancien prêtre: n'a pas émigré. n° 558. n° 552.) Guillaume CARRA.. (Ibid. n° 548). journalier coalition pour faire hausser le prix de la journée. (Ibid. huissier propos. juge de paix un des dix-sept conduits à Paris comme complices d'Euloge Schneider. n° 555. (Ibid.. Légalité (Pierre) RECULET. (Archives. Pierre Néel. Marie-Clotilde Marchand a fait circuler une lettre fana- tique.. n° 565.) François-Noël Souche dit Bremodière il se donne comme un républicain prononcé. (Ibid. n°559. (Ibid. (Ibid. (Ibid.) Jeanne-Denise Papegay et Antoine Mukier correspondances. (Ibid. n° 465.) Pierre Seigné. (Ibid. François-Guillaume Gambs. Barthélemy TORT dit Lasonde les pièces ont été renvoyées au ministre de la justice. porteur d'eau troubles dans l'assemblée . n° 549).) Gaspard Magnik.) André Lamotte émigration.. cultivateur propos.) 18 (8 novembre). domestique émigra- tion. n° 554.. au contraire. n° 557. Il s'était donné des coups de couteau et il était resté en route... cultivateur. libéré sous caution par jugement du 7 oc- tobre 1795 mis définitivement en liberté. (Ibid.

des sections et devant la boutique d'un charcutier (W 482,
n° 367).
Laurent Leteur, journalier propos. (Ibid., n° 568.) Il avait
dit à un meunier dont les poules mangeaient son orge et qui
lui opposait son titre de membre d'un comité de surveillance
« Un beau surveillant! tu tiens la place d'un âne! » (Ibid.,
n° 568).
Pierre-Robert FRIGNET dit Montant, ingénieur des ponts et
chaussées, commandant des canonniers de Rennes envoyés à
Évreux après le 51 mai. Il croyait la Convention réduite à
cinquante membres, etc. (Ibid., n° 569.)
Jean Lenoau, cultivateur fédéralisme. (Ibid., n° 570.)
François-René Péak, chirurgien, prévenu d'émigration
établi à Naples longtemps avant la révolution, il n'était
revenu à Paris en 1792 que comme passager; il avait regagné
Naples en 1 795 avec un passeport en règle « il n'était sorti
de ce royaume que pour se soustraire à l'atrocité de renoncer
à sa patrie et de prêter serment au despote napolitain. »
(/Wd.,n»371.)
19 (9 novembre).
Joseph Blien, 15 ans premier jugement d'ajournement
du 19 floréal, suivi de la mise en liberté. (Archives, W 483,
n° 575.)
Jean-François Pretot, portier, et Joseph Planche, maître de
pension complicité d'émigration. (Ibid., n° 576.)

21 (11 novembre).
Guillaume POULLET, ex-curé d'Asy-le-Vif, secrétaire et of-
ficier public de la même commune soustraction des regis-
tres de la municipalité. (Ibid., n° 377.)
François Boer intelligences. (Ibid., n°578.)
Jacques Berthomé, cultivateur propos. (Ibid., n° 579.)
22 (12 novembre).
Claude-Antoine Minary, laboureur, et Geneviève Ecarnot
femme Maire voies de fait. (Archives, W 484, n° 382.)

Guillaume Malroc, Paul Malroc, son fils, Jean-Clément
ROUVEROLLES, Pierre-Gaston Dufresnes, Jean-Cyr-Théodore
Simore, Jean Poucet mouvements séditieux à Mirepoix (W48 4,
n° 385).
Pierre Voysin, laboureur sentiments hostiles à la révo-
lution. (Ibid., n° 584.)
Nicolas-Charles Chambaud, ex-noble déjà acquitté par le
tribunal de l'Allier; détenu comme suspect. (Ibid., no 385).
25 (13 novembre).
Jean-François Chamois, complice d'un prévenu déjà ac-
quitté en floréal. (Archives, W 485, n° 587.)
Marie-Eugénie Préaideau femme Dasson correspondances.
(Ibid., n° 588.)
Antoine Briard, ancien curé, administrateur pour la vente
de récoltes d'un émigré, accusé de malversations et acquitté
par le tribunal criminel de Seine-et-Oise. (Ibid., n" 589.)
Adrien BOURGEOIS s'est refusé aux réquisitions. (Ibid.,
n° 590.)
Jean-Charles Asselin et Jean-Jacques-Constant Renard
l'arrêt de non-lieu vise un jugement antérieur. (Ibid., n° 591.)
24 (14 novembre).
Étienne CART a reçu sans le savoir en dépôt des paquets
contenant du numéraire. (Ibid., n° 595.)
Edme RESLU, laboureur, envoyé en police correctionnelle
pour fausse déclaration de grains. (Ibid., n° 594.)
Louis-François Savarin, instituteur fédéralisme et écrits
liberticides son civisme est démontré. (Ibid., n° 595.)
Catherine Nugehère veuve VIGRAL correspondance avec
son fils, prêtre déporté. (Ibid., n° 596.)
Jean-Antoine LEVÉEL, cultivateur, avocat détenu pour
incivisme. (Ibid., n° 597.)

26 (16 novembre).
Jean-Baptiste Luzv, ancien mousquetaire, et Hélène Bail-

larb-Descombaux, sa femme, ex-noble correspondance. (Ar-
chives, W 480, n« 598.)
Pierre DÉGRÈVE et Catherine Kiefker, sa femme propos
(/fti"d., n-599.)
Jean-Jacques Rey.nal, cultivateur propos au cabaret. (Ibid.,
n» 400.)
Michel Delaporte, ministre du culle catholique, accusé
d'avoir prêché le fanatisme son patriotisme est prouvé. (Ibid.,
n»401.)
27 (17 novembre).
Joseph Dezanneau, ex-vicaire constitutionnel refus de ser-
ment il le nie. (Ibid., d° 400.)

28 (18 novembre).
Pierre-Joseph Lanchy, 74 ans, Anne-Françoise Péugnot, sa
femme Jeanne-Agathe, Jeanne-Françoise et Honoré Lanchy,
leurs enfants accusés d'avoir reçu un prêtre déporté; ils ne
le connaissaient pas. (Archives, W 487, n° 408.)
Charles-Antoine-Henri Duvalk dit Dampierre, vicaire gé-
néral, et Pierre-Louis BUREAU dit Charmoy. Bureau, détenu
comme suspect pour une lettre où il se dit aristocrate. (Ibid.,
n°409.) 1)

Jean-Dominique d'Huart, ancien militaire, et Marguerite
Cabouili.y, sa femme intelligences. (Ibid., n° 410.)
Hermann VERSEN, Jacques Bender, Charles-Joseph Berçais,
Georges Klarmaxn, Jean Scherer, Adrien Hesck, François-
Antoine Welker. Nul indice d'accusation. (Ibid., n° 411.)
Marie-Catherine Receveur a favorisé la rentrée d'un émigré.
(Ibid., n«412.)
Jean-Claude-Paul Dessirier, prêtre capucin a prêté le ser-
ment. Il proteste qu'il n'a pas troublé l'ordre à Sandras
qu'au contraire il y est allé pour le rétablir, parce qu'il avait
été troublé, à ce qu'il paraissait, par l'institution du culte de
la Raison.
Comment l'entendait-il?

Dans l'arrêt de non-lieu, il est dit que son civisme con-
stant est prouvé par pièces jointes et qu'il a abandonné ses
fonctions ecclésiastiques aussitôt que le peuple a manifesté
son désir pour l'établissement de celui (du culte) de la
Raison. (Ibid., n° 413, pièce 54.)
Louis Marcais, journalier relations avec les ennemis.
(Ibid., n° 414.)
29 (19 novembre).
Pierre-Colas Malmus, supposé complice de l'assassinat de
Léonard Bourdon. (Ibid., n° 415.)
Jean-Nicolas-Gabriel Pierrot, adjudant au 10° de cavalerie
Jean-Étienne Lobereau, lieutenant, et Joseph-Pierre BAUDOT,
maréchal des logis au même régiment accusés d'avoir dé-
tourné les cavaliers de leurs devoirs. (Ibid., n° 416.)
Jacques-Denis-Vincent Gosse, ex-prêtre il n'a pas prêté le
serment civil, n'étant pas fonctionnaire détenu comme
fanatique; et Jean-François GossE, ex-prêtre et professeur de
belles-lettres mis, faute de preuves, en liberté. (Archives
W488, n°417.)
Jacques-François Boillok, cultivateur Jeanne-Thérèse et
Marie-Gabrielle Boillos correspondance avec des prêtres dé-
portés. (Ibid., n° 418.)
Jean-François Coixir.xt était de la colonie hollandaise, ser-
vant la Hollande depuis 1780; revenu sur un vaisseau étran-
ger, n'ayant pas d'autre moyen de transport. Loin d'avoir porté
les armes contre la République, il est disposé à les prendre
pour elle. (Ibid., n° 419.)

Frimaire.
1 (21 novembre).
Louis Baraguey d'Hilliers, général de brigade Antoine
VAUCHELET, et Denis-Michel Julien, négociants accusés d'avoir
pris part à la fabrication des listes de prétendus conspirateurs

dans les prisons, de complicité avec Amans, Beausire, etc.
On les a vus dans les derniers procès des conspirations
des prisons en messidor et thermidor. (Archives, W 488,
n° 421.)
Pierre et Antoine Sariuzix, Étienne BATTAIT, vigneron ils
ont exigé un salaire au-dessus du maximum. (Ibid., n° 422.)

2 (22 novembre).
Michel-Charles Locqiet, ex-noble; Modeste Ferrox-Sigo-
gmère, âgée de cinquante-deux ans; Françoise-Marguerite
Dubreil veuve Dcbreil, Françoise Logerot veuve Beaumost,
Hélène LOGEROT dite Montortout; presque tous nobles, reste
d'un envoi de l'ardent Lecarpentier. (Archives, W 489,
n» 424.)
Dominique ToicAT, notaire: persécution des patriotes.
(Ibid., n° 425.)
Louis Noirjeax, cultivateur infidélité dans une fourniture
de fourrage. (Archives, W 489, n° 426.)

5 (23 novembre).
Françoise Viala correspondances. (Ibid., n° 427.)
Joseph Portanier, fabricant de savons principes contre-
révolutionnaires et correspondances. (Ibid., n° 428.)
Sébastien Schmith s'est soustrait à la réquisition. (Ibid.,
n° 429.)
5 (25 novembre).
Nicolas COLBERT, fruitier; Louis-Antoine Fasquellë: bris
de scellés. (Archives, W 490, n° 455.)
Philippe Duval, François Sentis et Charles-Joseph CASTA-
BÈDE, cultivateurs manœuvres pour détourner les habitants
de la campagne de l'obéissance aux lois. (Ibid., n° 434.)

7 (27 novembre).
Joseph LANTY, potier d'étain lettre contenant des expres-
sions inciviques. (Ibid., nu 455.)

9 9 (29 novembre).
Gabriel QUEYSSAT, ex-noble, général de division à l'armée
du Nord. Complicité avec Lafayette il avait eu des rela-
tions avec Lafayette en Amérique et nullement depuis. Il
explique longuement sa conduite. (Ibid., n°457.)
Jean-Baptiste-Joseph BARRÉ, négociant fournitures infidè-
les. Les pièces constatent que les souliers défectueux saisis
n'étaient pas pour l'armée. (Ibid., n° 438.)

11 (1er décembre 1794).
Bernard GEORGE, ancien prêtre propos tendant à fana-
tiser. Soumis à la surveillance des autorités dans sa com-
mune. (Ibid., n° 441.)
Jean-Antoine-Frédéric DAUDIER prétendue complicité dans
l'assassinat de Léonard Bourdon. (Ibid., n° 441 bis.)

13 (3 décembre).
Marie-Françoise Carles Migelli (elle signe Miceli Caries)
propos. (Ibid., n° 444.)
Wilhelm Toks, prisonnier de guerre. Il avoue « qu'un jour
étant saoûl il se souvient d'avoir dit des bêtises Vive le roi
de Prusse! » (Ibid., n° 445.)

15 (5 décembre).
César CouDr.vï, cultivateur propos. (Ibid., no 446.)
Françoise Barral veuve Foktange (les pièces envoyées au
comité de sûreté général) détention. (Ibid., n°447.)
Jean-Baptiste CHAGSTIER a jeté un tison allumé sur un vais-
seau de la République. Certificat de civisme. (Ibid., n° 448.)

16 (6 décembre).
Joseph Lhtillier, et Simon BÉE, militaire propos incivi-
ques. (Ibid., no4i9.)
Suzanne Dumoulin d'Escoutanceries a écrit à son père pour

le presser de revenir et lui demander des secours; rien de
suspect dans ses papiers. (Ibid., n° 450.)
Pierre-François Buciiet correspondances. (Ibid., n°451.)

18 (8 décembre).
François Lausard, domestique, et Françoise-Ursule BRION
veuve DUME, cuisinière complices de Tabourot, leur maître,
accusé d'avoir enfoui de l'argent. (Archives, W 491, n° 455.)
Louis BISCARRAT, Antoine Philipon et Joscpfi PELEGRIN coali-
tion contre les autorités constituées. (Ibid., n° 454.)
Louis-Joseph Dauvillez: propos. (Ibid., n° 455.)
François Mé.nil, dix-neul' ans, garçon perruquier compli-
cité dans des fournitures frauduleuses. (Ibid., n° 456.)
Catherine-Victoire-Ferdinande D'ARTHAUD femme Dubois
propos. Renvoyée dans son département pour y être détenue.
(/&«/ n° 457.)
19 (9 décembre).
dé(-eitibi~e).
Laurent-Théodore BARON, et Geneviève-Théodore Bahox,
sa fille, ex-religieuse: correspondances. (Ibid., n° 459.)
Charles-Marie CAQUERAY, autre prétendu complice de l'as-
sassinat de Léonard Bourdon. (Ibid.,n° 460.)

21 (11 décembre).
Jean ARBOUYS dit Grand Cadet propos tendant à la désor-
ganisation de la garde nationale. (Archives, W 492, n° 463."
Claude-Thomas Béo> a crié Vive le roi il était ivre.
(/&«/ n° 464.)
Étienne Barges, cordonnier: propos. (Ibid., n° 465.)
Pierre OBILET, chasseur, arrêté depuis quinze mois pour
propos tenus en état d'ivresse. (Ibid., n° 466.)
22 (12 décembre).
Toussaint Jourdain encore l'affaire de Léonard Bourdon
(Ibid., n° 467.)
Claude-Guillaume-Victor-Jean-Baptiste-BenjaminDu WICQUET

et Rose-Victoire Du WICQUET, sa sœur, arrêtés à Boulogne par
ordre d'André Dumont nulle preuve. (Ibid., n° 468.)
Louis PINET, tisserand: cris de Vive le roi! il était ivre.
(Ibid., n» 469.)
Marie-Hélène Germain, domestique délits contre-révolu-
tionnaires non prouvés. (Ibid., n° 470.)
Joseph Brousseau, homme d'affaires de l'ex-évèque de Séez,
etMarie-Paul-Bonaventure BnoUSSEAU, son fils correspondance
avec un émigré renvoyés au corps administratif sur la ques-
tion de savoir si l'ex-évêque de Séez était émigré, ils furent
mis en liberté sur le désistement de l'accusateur public.
(Ibid., n°471.)
23 (15 décembre).
Pierre Lascous, ci-devant garde du tyran et chevalier de
Saint-Louis fréquentation des ci-devant nobles, ayant des
enfants émigrés – détenu comme suspect. (Archives, W
495, n° 473.)
Jean-François RENÉ, instituteur il enseignait sans auto-
risation, et avait dans son école des livres fanatiques (c'est-
à-dire religieux). On lui demande si plusieurs de ses élèves ne
lui ont pas proposé de leur faire lire la constitution ainsi
que les Droits de l'homme s'il ne s'y est pas opposé en di-
sant que cela n'était pas son opinion.
Il s'en excuse sur son ignorance des lois il a fait lire les ou-
vrages élémentaires – Ses élèves n'entendaient pas en rester là
Joseph Chometon, cuisinier; nulle preuve de délit. (Archives.
W 532, 4e registre.)

25 (15 décembre).
Jean-Marc Lagarde-Saignes, ex-noble ne :ait pourquoi il
a été arrêté, proteste de son civisme. (Archives, W 495,
n° 477.)
26 (16 décembre).
Pierre GRASSET, volontaire nulle preuve de délit. (Ihid.
n° 478.)
TKIB. KEVOL, VI 15

27 (17 décembre).
Jean Gutllot dit Larchevêque, brocanteur a pris part à
des émeutes contre-révolutionnaires à Lagny. (Archives, W
494, n« 481.)
François Ferrière-Sadvebœïïf correspondances. ( Ibid.,
n" 482.)
Madeleine-Barbe Chavanne, veuve Mokdion émigration et
correspondances. (Ibid., n° 485.)
Jean MALLET-PAULVERIÈS dit Descourges nulle preuve de
délit. (Ibid., n° 484.)
Ambroise Memmie-Pannet, commissionnaire cris de Vive
le roi! en état d'ivresse. (Ibid., n° 485.)
Ambroise Meugnioz, manouvrier propos étant à boire.
{Ibid., n° 486.)
Nicolas-François Leroy géomètre-arpenteur complots
contre-révolutionnaires. Celui dont il était le secrétaire ayant
été acquitté, il est venu se mettre entre les mains de la jus-
tice. (Ibid., n° 487.)

28 (18 décembre).
Pierre-Ignace ROUSSET et Jean-Alexandre BOURGEOIS, culti-
vateur complicité d'émigration. (Ibid., n° 488.)
François Giraid, boulanger accusé d'avoir fait passer des
lettres au dehors; son interrogatoire datait du 1er septembre
1795. (Ibid., n°489.)

TRIBUNAL DU 8 NIVOSE AN III

DU 8 PLUVIOSE AU 17 FLOREAL AN III1.
(29 janvier 6 mai 1794.)

Mort.

AN lIt.
Ventôse.
7) (21 février 1795).
Marie-Thérèse Mahchale, femme JACQUET, voyez p. 61.

Floréal.
17 (6 mai 1795).
Fouquier-Tinville et ses coaccusés, voy. p. 117.

Acquittements.
AN III.
Pluviôse.
29 (17 février 1795).
Martial Laco&te, dit Lugélie propos, etc. (Voy. p. 62.)
François Guilbert, sellier-bourrelier accusé de propos
fanatiques. (Voy. p. 62.)

Ventôse.
2 (20 février 1795).
Jacques-Vincent Lacroix ou Delacroix. (Voy. p. 65.)

1. Le tribunal du 8 nivôse ne fut installé c|u'au bout d'un mois, le 8 plu-
viôse. (Archives, W 35'2, registre 5.)

(Archives. Marguerite Conversât.-B. p. Alexis Lacroix. (Voy. 72. coiffeur: propos.) 26 (16 mars). Cazin. Timothée Bureau. 68. (Voy. jeune démagogue. p.) 11 ({"mars 1795). 4 (22 février).|(Voy. p. boulanger acte contre-révolu^ tionnaire. J. Charles Perrin. Brutus (Antoine-Louis-Bernard) Magkier.) 5 (25 février). 71. Nicolas Plessis et Joseph Franck. p. (Voy. cordonniers fournitures infidèles. 69.) 22 (12 mars).) . (Voy. p. 1 (21 mars 1795).) 12 (2 mars). Jean-Siméon Robillard. pâtissier lettre provoquant au rétablissement de la royauté. p. (Voy. W 497. 72. m 550. dite Sophie: propos royalistes. (Voy. 71. adjudant général propos. Théodore-Waldemar Bardon. Charles-Nicolas BORDEAUX. 69. 70.) 24 (14 mars). p. (Voy.) 6 (24 février). p. (Voy. précepteur lettre contre-ré j volutionnaire.) 19 (9 mars). p.) Germinal. 70. Ilenvoi à la justice criminelle. ex-vicaire. soldat intelligences avec l'ennemi.

. Gim- BERT. Kuhn et Blum mauvaises fournitures de chaus- sures. (Ar- chives.) 15 (le' février 1795). etc.) Simon DUFRAISSE ou DUFRESSE. W 495.. Pierre Préveraux et PEcQrET-LAURIÈRE: propos contre-révo- 1. J. n° 490. 6 (26 mars. aubergiste. (Itriil. ci-devant receveur du canal de Tou- louse ses lettres prouvaient son séjour en pays ennemi. vol de deniers publics renvoi au tribunal du district de Riom. mais l'une était de 1791. n° 493. Son dernier jugement est celui de Fouquier-Tinville le 17 floréal (0 mai 1795).-B. AN III.) 15 (3 février). Le registre des audiences du tribunal du 8 nivôse (Archives.) 16 (4 février). Puchou. Pluviôse. 73. (Ibid. Renvoi à la justice criminelle. sa dernière mention le 15 prairial (3 juin 1795) est celle de la loi qui supprime le tribunal révolutionnaire. où l'émigration a été défendue. chef de l'armée révolution- naire du Nord: excès démagogiques. n° 491. » (Archives. Il n'a rien des arrêts de non-lieu.-Claude Vaubertrand. et même au décret d'am- nistie. p. W 495. W 532) ne contient que les condamnations à mort et les acquittements. et douze autres. l'autre sans date et paraissait antérieure « Attendu que le fait est antérieur au 9 février 1792. 11 (30 janvier).. n° 492.) \on-licii'. Jean Chalamrert. Antoine Rouquetti. avocat correspondances. (Voy.t.) Gœppert.

Jacques-Félix Durois aîné et Jean-François Duhois cadet. Mais.. (Ibid.) . n° 503.) J. n° 497. (Ibid. n" 500. Bernard Bailleur.an.) 23 (11 février). cx-bénédictin accusé d'avoir signé un arrêté fédéraliste. (Ibid.-B.-on les mit en liberté.'l Denier au.. W 495. après avoir été condamnés à la déportation le 13 juillet 1793. (Lbaret.) 21 (9 février). se disant capitaine au 25e régiment de cavalerie désertion. soldats accusés d'avoir présidé au massacre des patriotes à Machecoul ils le niaient. notaire conspiration en facilitant aux émigrés la vente de leurs biens (Archives. n° 501.i° 502. Demangeot. « attendu la loi du 12 frimaire portant amnistie en faveur des brigands et chouans qui dé- poseraient les armes ». n° 494. (Ibid. {Ibid. 18 (6 février).. n° 493. ex-noble arrêté pour avoir nié au ca- baret les succès des Français sur les Piémontais en floréal an II. tisserand relations avec des pays en- nemis pour en tirer des marchandises. (i'w/ .. n° 498. détenu sur les galères fausses nou- velles.) François Verdier et Jean-Pierre Mouly faits de concussion. Antoine-François Charpentier. (Ibid.) 17 (5 février). Renvoi à la jus- tice criminelle. (Ibid.) Antoine VEUILLET.. André Marjoi. n° 499.) 19 (7 février).. Renvoi à la jus- tice criminelle. – Renvoi à la justice criminelle.) François Ollivier vol et dilapidation. Renvoi à la justice criminelle. faux et assassinat. (Ibid...lutionnaires. n° 496).

W 495. Jean-Antoine Aubert.. « Que d'ailleurs il est sincèrement patriote. n° 507). sa maison est pillée.. volontaire au 7e bataillon des fédé- rés émigration (il avait été fait prisonnier) (ibid. » – Les Français quittent Gifeld à onze heures. Il avait adressé au duc d'York une lettre dont voici quelques extraits « Depuis que je suis retourné en France. A deux heures. tout a tourné contre moi. cherche à émouvoir ses tyrans. n° 505. » (Archives. etc. et Dieu sait que tout le temps que je restai au camp de Gifeld que (sic) tout mon cœur n'aspirait qu'après la venue des Anglais. » 27 (15 février). capitaine au 12e bataillon des fédérés. Renvoi au directeur du jury du district de Mcaux. Nicolas Deschamps vagabondage. n° 506. vive Robespierre. il expose sa détresse « Un mot de Votre Altesse Royale est un flat (fîalus) de Jupiter qui provoque l'orage contre les nations rebelles et qui rend le calme et la paix à ceux qui recherchent votre protection. fait arrêter eux-mêmes « Attendu que les termes inciviques e tcontre-révolutionnaires employés dans ce projet partent moins d'un ennemi de la révolution que d'un infortuné qui. quelques mois plus tôt. arrive un sergent anglais il croit voir en lui un libérateur protection insuffisante. (Ibid. ci-devant curé constitutionnel propos contre-révolutionnaires. n° 504. par la flatterie. (Ibid. François-Nicolas-Gérôme Pv. . Antoine Frédéric. Il était accusé de provocation à la royauté pour un papier où on lisait « Vive Louis XVII. vivandier à la 5e division de la gendar- merie nationale.) 26 (14 février).) Philibert PILLET..) L'excuse que lui trouvent les juges pour le mettre en liberté les aurait assurément.

n° 521 .vive Sergent. mais par contrainte. (Archives. (Ibid.. capitaine au 2' régiment d'infanterie lé- gère accusé d'avoir engagé les soldats à ne pas marcher contre l'ennemi et fourni de l'argent à un officier ennemi. (Ibid.) 28 (16 février). sans suite et comme pour le simple essai d'une plume.) Bastien FLAMAND. y vit « plutôt le produit de l'inconséquence et de l'effervescence de l'âge du prévenu que d'un dessein prémédité.. François HUMBLE. » (Ibid.. et qui avait dit « qu'il n'aimoit pas la République parce qu'elle l'avoit tenu quatre mois et demi sans être habillé. propos contre-révolutionnaires. en chambre du conseil. n° 509. Jean Rivirre propos. 1 (19 février 1795).) Ventôse. parti pour la première réqui- sition.. en vertu de laquelle il avait été arrêté. W 496. n° 508. des expressions équivoques qui annoncent autant le pour que le contre. On le laissa libre d'y relourner. mendiant la loi du 27 germi- nal. tisserand entraves au recouvrement de l'impôt.) 4 (22 février). » Le juge instructeur nota que c'était « un simple chiffon de papier gris sur lequel sont écrits au hasard. n° 510. avait été rapportée le 18 frimaire an III. (Ibid. vive Pelou (sic). (Archives. capitaine au 2e bataillon d'infan- terie discrédit des assignats. jardinier. n° 515. étranger.) François CLÉRADIN. W 495. Félix VERGNASCO..) Jean-Michel Campaka. (Ibid. vive Bourbon! La race des Bourbons est une race impérissable. » Il avait donné des preuves de patriotisme à son bataillon. vive Aubry. n° 511. n° 512. » et le tribunal.) .

Gervais Derissart.) 14 (4 mars). prisonnier de guerre cris provoquant au rétablissement de la royauté renvoi au tribunal criminel de Seine-et-Oise. W 496. 3 (23 mars 1795). femme Ca vaille. (Ibid. n° 522.) 5 (25 mars). (Archives..) 12 (1er avril 1795). 5 (23 février). et Bernard REYNAL. émigré détenu jusqu'à véri- fication de ses excuses. Vincent Pierry et Pierre Tov abus de fonctions. (Ibid. n° 519. n° 533.) Germinal.) François Tournet. (Ibid.. . ci-devant greffier du juge de paix contra- vention jugée nulle. (Ibid n° 556).. (W 497. n° 540. enrôlé dans la 28e division de cavalerie propos en état d'ivresse. tisse- rand propos tournant en dérision les signes de la liberté. n° 529. – Détenus. Pascal NEVEU. charron attentat à la sûreté d'un repré- sentant du peuple il lui avait montré les poings. ci-devant ministre du culte catholique. (Archives.. Toussaint Mottier accusé d'avoir favorisé les projets de l'ennemi. W 498. (Ibid. dit Beauvais. François Reiker.. Antoine-Alexis Bonet cris séditieux. Renvoi à la justice criminelle. (Ibid. n° 534.) 23 (15 avril).) Cécile Bonnet. n° 526 bis. n° 526.) Joseph Corbeau.

adjudant provisoire à l'adjudant général de Landau accusé d'avoir dit que le conseil de défense dont il faisait partie était à moitié autrichien. W 498. Renvoi au tribunal criminel. aide de camp du général Laubadère mouvements séditieux contre un représentant du peuple. (Ibid. (Ibid.) Joseph Gueho. n° 537. Jolivet.ne. accusé d'espionnage. manouvrier. n° 542. (Ibid. émigré détenu jusqu'à vérification de ses excuses. Floréal.. n° 558.) . André Kikorvan cris provoquant au rétablissement de la royaulé. 16 (5 avril). François DESLANDES... Lancrade.. n° 559. (Archives. étapier fraudes.) 2i (13 avril). n° 544. (Ibid. Claude Beaulieu. (Ibid. 6 (25 avril).) Pierre Philippe.) 18 (7 avril). Pierre Dhmes.) 8 (27 avril). Pluvigné. Renvoi à la justice criminelle. capitaine de navire avant la révolution et depuis commis à l'administration de l'habillement calom- nies contre la représentation nationale et chansons royalistes.. originaire de Trèves. – Mis en liberté.. [Ibid.) Hugues Hardouin. accusés d'avoir coupé un arbre de la liberté et d'y avoir mis cet écriteau Non-Rkpitbliqi'e. n° 545. n° 546. Renvoi à la justice criminelle. Nicolas Buesch. Gilbert Rouchaid et Jean-François LA- plaxche. Mirobazil Forêt. Renvoi à la justice crimi- nelle.

» On les renvoya au jury du tribunal du district d'Angers. (Ibid.) 28 (17 mai). et Jean Neckmir. « Que ces délits imputés aux accusés sont les mêmes.. soldat nulle charge. n° 548. Jean-Baptiste-Denis Mary. id. charron discrédit des assignats. Ambroise Vigoureux. Jean Rivière. 9 (28 avril).. (Ibid. et il ne le savait pas. poursuivis comme complices des noyades « Considérant que par un décret du 2 de ce mois la Con- vention a renvoyé devant le tribunal du district d'Angers les individus du comité révolutionnaire de Nantes. n° 558. possesseur d'une tabatière portant les mots Vive Louis XVII! mais en caractères si petits qu'à peine étaient-ils lisibles. Aignan Ferat.) 12 (1™ mai). LEBATTEUX... (Archives. François PERDHEAU. n" 552. Détention provisoire.) Charles HÉBERT.) 13 (2 mai).) 22 (11 mai). (Ibid. W 499. boucher. Renvoi à la justice criminelle. n° 547.) . batelier à Nantes. pour y être jugés avec les délits ordinaires. antérieurement directeur de la poste aux lettres à Nantes et commissaire de Carrier. n° 549. W 499. François Seidz. (Ibid.. acquittés par le tribunal révolutionnaire. n° 545. (Archives. perruquier es- pionnage.

.

Voilà comme on marche. la République seroit vigoureuse et florissante. de Pennes à Nantes et de Nantes à Rennes. Il faut sans rémission évacuer. Nous serions bien heureux. mon brave ami. s'il y avoit partout des com- missaires aussi énergiques que toi et ton collègue. etc. quand ils n'ont pas le temps de multiplier leurs rela- tions. si ta santé te l'a permis. Nous pourrons être humains. renfermer tout individu suspect. quand les représentants ne séjournent pas dans un endroit. Je viens de recevoir ta lettre et au même instant je l'ai lue au comité de salut pub! ic qui l'a entendue avec une vive satisfaction. APPENDICES 1 (l'âge 129. Paris. l'an 2' de la République.) Correspondance du comité de Salut publie avec Carrier. digne républicain.npire. quand nous serons assurés d'être vainqueurs.. Courage. quand ils frappent en passant de grands coups et qu'ils en laissent (sauf à la suivre) la respon- . 29 septembre 1795. Nous te conjurons d'y aller sur-le-champ nous t'envoyons un arrêté qui te presse de purger cette ville qui est de la dernière importance. La liberté ne compose pas. Le caractère de la représentation nationale se déploie avec bien plus de force et d'e. avec ton collègue ou seul. Tu dois être à Nantes. L'intention du co- mité est que tu ailles. leurs connoissances. etc. Hérault de Séchelles à Carrier.

mais circonscrits dans les de partements qui te sont désignés. représentant du peuple. Les représentants du peuple. Tes pouvoirs sont illimités. indivisible et impérissable. mais le général Haxo m'a marqué en dernier lieu qu'il n'a pu faire brûler la forêt deMachecoul. il falloit l'en faire sortir.. (la lettre. une marche indépendante et rapide. pièce 14. » (Toujours des tendresses au milieu des assassinats. Paris. etc. le 9 brumaire an 2 de la République une. au comité de salut public.sabilité sur ceux qui sont chargés d'exécuter. etc. 2" partie. au citoyen Carrier. de quatre grandes pages. représentant du peuple dans le dé parlementa. . Ces mesures s'exé- cutent encore. mon ami. Le comité de salut public te fait passer. je t'embrasse. Carrier. La recommandation de l'incendie des fours et moulins es inutile. 2* partie. citoyen collègue. Le fédéralisme l'avoit plongée dans la torpeur. « Hérault4. Il falloit que la Révolution prît enfin. malgré ses précautions. l'arrêté qui te désigne pour l'établir dans les dé- partements du Morbihan et de la Loire-Inférieure. Ibid. 1. pièce 10 (l'original dans l'armoire de fer). est incom- plète2). n° 479. 2. nivôse l'an 2 de la République. membres du comité de salut public. La Convention nationale l'a senti elle a créé le gouvernement révolutionnaire. Elle devoit pour ainsi dire se régénérer. avec le décret du 14 frimaire. Archives. nous avons fait brûler toute espèce de bâtiments que nous avons trouvés dans les pays révoltés. le. W 493. Adieu.) Nantes.

Billaud-Varenne. dont pourraient se rendre coupables les membres et adjoints des commissions exécutives. III.) La loi du S nlvAse an III. Art. Il. l'égalité.. conformément à la loi du 19 floréal. piète 12. Le tribunal révolutionnaire connaîtra de tous les attentats contre la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat. les juges et accusateurs publics des tribunaux criminels. Compétence du tribunal révolutionnaire. Les tribunaux criminels continueront de connaître. Ils connaîtront en outre exclusivement de tous les vols et dilapidations de deniers ou effets nationaux. ou à l'éta- blissement de toute autorité attentatoire à la souveraineté du peuple. II (Page 59. des délits contre-révolutionnaires dont la connaissance leur a été con* servée par la loi du 19 floréal. contre la liberté. quoique non compris dans la loi du 7 frimaire. et de tous complots tendant au rétablissement de la royauté. contre la représentation nationale. Carnot1. 2" partie. Fr. Il connaîtra pareillement. . en observant les formes 1. Arcltives. des négligences. PRIEUR. C. Signé COLLOT d'IIerbois.-A. concurremment avec le tribunal révolutionnaire. Les membres du comité de salut public chargés de la cor- respondance. ibid. TITRE 1". malversations et autres délits mentionnés dans la loi du 14 frimaire. l'unité et l'indivisibilité de la République.

seront tenus de se rendre sans délai à leur poste. V. ils sont mis à cet effet en réquisition. la loi du 29 septembre 1793. six huissiers. six commis expéditionnaires. IX. de substitut ou de jurés du tribu- nal révolutionnaire. II sera attaché au tribunal révolutionnaire six com- mis-greffiers. dont un président et deux vice-présidents. En conséquence. demeure restreinte à celles qui seraient de nature à faire manquer les approvision- nements des armées. IV. VI. Le tribunal révolutionnaire sera composé de douze juges. con- cernant les infidélités des agents ou préposés des administra- tions et fournisseurs de la République. d'un accu- sateur public. Les citoyens qui seront appelés aux fonctions de juges. tant pour l'aller que pour le retour. d'accusateur public.prescrites par cette loi et par celles des 14 germinal et 21 floréal. VIII. Les places ou emplois qu'ils occupent actuellement leur seront conservés et s'ils n'ont pas de suppléants. Il sera en outre attaché au parquet sept secrétaires-commis et deux garçons de bureau. Composition du tribunal révolutionnaire. TIT!lE Il. sans diminution des indem- nités et appointements qui leur sont attribués par les lois antérieures. – II y aura près le tribunal révolutionnaire trente jurés. de trois substituts et d'un greffier. X. un concierge et cinq garçons de bureaux. . ils seront remplacés provisoirement par la Convention nationale. Les frais de route leur seront remboursés. VIL – Le tribunal et le jury seront renouvelés en entier tous les trois mois.

. XX. et d'un commis- saire de chaque section. XII. Le tirage au sort se fera en présence du président. et ce répartiment sera renouvelé tous les mois. Lorsqu'un procès sera porté au tribunal révolu- tionnaire. et trois à faire en chambre du con- seil les actes d'instruction qui doivent précéder le débat et l'examen public de chaque procès. elle ne sera admise au tirage qu'a- près que le sort en aura assigné à l'autre un nombre égal au sien. le sort désignera à laquelle des deux sections il sera assigné. XI. XVIII. à la fin du mois. XV. XIV. XIX. TITIIE III. trois à tenir l'audience pour juger publiquement les accusés. – Chaque section sera composée de six juges. Ordre du service. l'examen d'un on de plusieurs procès était ouvert. Les juges du tribunal révolutionnaire seront divi- sés en deux sections. Les procès qui feront suite ou qui seront connexes à celui dont une section se trouvera saisie seront portés de- vant cette section sans tirage au sort. Si néanmoins une section se trouve chargée. Si néanmoins. XIII. Les juges seront répartis au sort dans les deux sections. de l'accusateur ou de l'un de ses substituts. – Ces six juges seront tous les jours et alternative- ment employés savoir. XVI. XVII.de plus d'affaires que l'autre. le renouvellement serait dif- féré jusqu'au jugement de ces procès. Les juges d'une section pourront suppléer ceux d'une autre section.

xxm et lxvi ci-après. Les représentants du peuple en mission dans les départements feront conduire au comité de sûreté géné- rale les individus qu'ils auront mis en état d'arrestation comme prévenus de délits de la compétence du tribunal révo- lutionnaire. soit de l'accu- sateur public. XXIV. par la chambre du conseil. TITRE IV. et s'il est jugé qu'il n'y a pas lieu. Les autorités constituées adresseront dorénavant au comité de sûreté générale les pièces relatives aux préve- nus de délits contre-révolutionnaires. Mais avant de les mettre en jugement il fera décider.XXIII. devant les- quels il aura déposé. près le tribunal révolutionnaire. les prévenus seront mis en liberté. le tribunal décernera contre lui. L'accusateur public pourra décerner des mandats d'arrêt contre les complices des délits dont le tribunal se trouvera saisi. et les faire juger conjointement avec les accu- sés principaux. s'il y a lieu de présenter aux jurés l'acte d'accusation de complicité qu'il aura dressé contre eux. Lorsque la déposition d'un témoin paraîtra évi- demment fausse. Ou par un mandat d'arrêt soit du tribunal. XXI. Nul ne pourra être traduit au tribunal révolution- naire que Par un décret de la Convention nationale. dans les cas déterminés par les articles xxn. un mandat d'arrêt en vertu duquel il sera jugé sur- le-champ par les mêmes jurés et les mêmes juges. séance tenante. dont l'article v de la loi du 18 nivôse leur enjoint de faire l'envoi à l'accusateur public. XXII. . . Traduction des prévenus devant le tribunal révolutionnaire. Ou par un arrêté du comité de sûreté générale. XXV.

Lors de l'interrogatoire. l'interrogera sur les faits y énoncés. XXVIII. et le tribunal jugera de la validité dans les vingt-quatre heures. Il ne serareçu. ne pourront être traduits au tribunal révolutionnaire que par un décret de la Convention. l'un des juges d'instruction. Dans chaque procès porté au tribunal révolu- tionnaire. TITRK V. en présence de l'accusateur pu- blic ou de l'un de ses substituts. XXIX. Les membres et adjoints des commissions exé- cutives. fera amener devant lui l'accusé. Aussitôt qu'un procès sera porté au tribunal révolutionnaire. le président. aucune récusation non motivée. la lisle des jurés des- tinés à prononcer sur les faits imputés à l'accusé leur sera communiquée. l'avertira que la loi lui permet de choisir un conseil muni d'un certificat de civisme. les généraux en chef et ceux de division ou de bri- gade. 11 statuera dans le même délai sur les récusations qui auront été proposées par l'accusateur public. soit de la paît de l'accusateur public. ou par un arrêté des co- mités de salut public et de sûreté générale réunis. XXX. L'accusé qui voudrait récuser un ou plusieurs jurés sera tenu de proposer ses causes de récu-ation lors de son interrogatoire. De la procédure devant le tribunal révolutionnaire XXVII. . et fera tenir acte du tout par le greffier. XXVI. lui communiquera l'acte d'accusation. lui en fera délivrer copie. et il sera inlcrpellé de déclarer à l'instant s'il entend en récuser un ou plusieurs. et d'un commissaire de la section à laquelle il aura été assigné. et vingt-quatre heures au moins avant qu'il ne soit soumis au débat. fera tirer au sort onze jurés pour prononcer sur les faits imputés à l'accusé. soit de la part de l'accusé. commis à cet effet par le président de la section à laquelle le procès aura été assigné. recevra ses réponses.

l'accusateur public trouve utile à la manifesta- tion de la vérité de faire recevoir par écrit leurs déclarations. XXXIII. et au moyen d'un laissez-passer de l'accusateur public. Si. Si le prévenu ou accusé d'un crime contre- révolutionnaire se soustrait à l'examen de la justice. XXXII. commis à cet effet par le président de la section saisie du procès. XXXV. XXXVI. avant que les témoins ne soient entendus à l'audience. II sera dressé autant d'actes d'accusation qu'il y aura de délits à juger. dans un acte d'accusation. com- prendre plusieurs délits à la charge d'une même personne. les complices d'un accusé seront compris dans le même acte d'accusation que lui. pour servir de renseigne- ment seulement. Lorsqu'une même personne sera prévenue à la fois de délits contre-révolutionnaires et de délits ordinaires. elles seront reçues par l'un des juges d'instruction. ou condam- née à une peine moindre que celle à infliger aux délits ordi- naires. l'acte d'accusation ne portera que sur les premiers si elle en est acquittée par le tribunal révolutionnaire. elle sera renvoyée par-devant le tribunal criminel ou de police correctionnelle. Dans tous les cas. les faits d'après l'exposé desquels un décret des représentants du peuple l'aura mis en liberté. ou qu'ils ne le soient que dans un seul. Le conseil choisi par l'accusé ne pourra com- muniquer avec lui qu'après son interrogatoire. XXXIV. On pourra néanmoins. ou aura déclaré qu'il n'y a pas lieu à inculpation contre lui. il en . Ne pourront être compris ni énoncés dans l'acte d'accusation qui sera dressé contre un prévenu. XXXVII. XXXI. traduit au tribunal révolutionnaire ou aux tribunaux ordinaires. soit qu'ils se trouvent impliqués dans tous les délits qui lui sont imputés. auquel appartient la connaissance des autres. – Ces déclarations et les notes de l'interrogatoire dont il a été parlé ci-dessus seront remises au juge qui devra présider à l'examen et au débat. XXXVII.

tu vas entendre les charges qui seront produites contre toi. tant avant que depuis la Révolution. en présence des juges. de n'écouter ni la haine ou la méchanceté. » XLIV. . XLI. avec l'impartialité et la fer- meté qui caractérisent des républicains. sa demeure. Le président dira à l'accusé d'être attentif à tout ce qu'il va entendre.sera usé à son égard conformément à la loi du 5 thermidor sur les contumaces. les as- cendants contre les descendants. et. sa qualité et sa profession. XL. de se décider d'après les charges et moyens de défense. après quoi il dira à l'accusé « Voilà de quoi on t'accuse. Le président fera prêter à chacun des onze jurés le serment d'examiner avec l'attention la plus scrupuleuse les charges portées contre l'accusé de n'en communiquer avec personne jusqu'à leur déclaration. Le président dira à l'accusé qu'il peut s'asseoir. il ordonnera au greffier de lire l'acte d'accusation. TITRE VI. les frères et les sœurs contre leurs frères et sœurs. l'accusé. les jurés prendront place tous ensemble sur des sièges séparés du public et du tribunal i ils seront placés en face de l'accusé et des témoins. des jurés et des citoyens. ni la crainte ou l'affection. Ne pourront être entendus en témoignage un mari contre sa femme. suivant leur con- science et leur intime conviction. L'accusateur public exposera le sujet de l'accu- sation il requerra la lecture de la loi sur le crime de faux témoignage. il fera entendre les témoins. Le jour fixé pour l'examen du procès. libre et sans fers. XXXIX. et les alliés au même degré. De V examen et de la conviction. XLIII. XLV. et il fera tenir note de tout par le greffier. après la lecture. XLII. le lieu de sa naissance. sera amené à la barre. son âge. et réciproquement. Le serment prêté. lui demandera son nom. de l'accusateur public. une femme contre son mari.

pouvant servir à conviction. Cependant l'accusateur public pourra. LUI. ce qu'il jugera utile à sa défense. XLVI. dire. et s'il entend parler de l'accusé présent. LIY. Chaque témoin sera tenu de déclarer s'il est parent. Les témoins assignés à la requête de l'accusé seront entendus alternativement avec ceux qui auront été produits par l'accusateur public. Les témoins ne pourront jamais s'interpeller entre eux. à l'ouverture de la séance suivante. Les effets trouvés lors du délit. seront représentés à l'accusé. ou qu'un ou plusieurs d'entre eux soient introduits pour être entendus de nouveau. après leur première déclaration. séparément ou en présence les uns des autres. LU. Ils seront entendus séparément. ou depuis. et de dire la vérité. l'examen des témoins sera toujours fait de vive voix. avant de déposer. XLVII. LI. est rapportée. et sans que leurs dépositions soient écrites. – Lorsqu'un débat a duré plus de trois jours. de . L'accusé pourra. le président deman- dera à l'accusé s'il veut répondre à ce qui vient d'être dit contre lui. XLIX. ainsi que son conseil. le président est tenu. s'il le connais- sait avant le fait qui a donné lieu à l'accusation. L'accusé aura la môme faculté. tant contre les témoins que contre leur témoignage. prêteront serment de parler sans haine et sans crainte. XLVIII. Hors les cas déterminés par les lois des 18 prai- rial et 2 messidor. qui est relative à la mise hors des débats. Les témoins. allié ou attaché au service de l'accusé. L'accusé et son conseil seront tenus de s'exprimer avec décence et modération. La disposition de la loi du 15 germinal. – A chaque déposition de témoin. L. demander qu'ils soient entendus de nouveau en présence les uns des autres il pourra également demander que ceux qui ont déposé se retirent de l'auditoire. et il lui sera demandé de répondre s'il les reconnaît.

il terminera en leur rappelant avec simplicité les fonctions qu'ils ont à remplir. Le président résumera l'affaire. il posera distinctement. après avoir pris l'avis du tribunal. Si les jurés répondent non. LX. LVII. ainsi qu'il est pre- scrit par les articles suivants. l'accusateur public et les jurés pour- ront faire des observations sur la manière dont les questions auront été posées. LVI. LV. Lorsque les jurés se trouveront en état de donner leur déclaration. Chaque juré prononcera sa déclaration dans la forme suivante . Toutes les questions seront rédigées avec simplicité. Si les jurés répondent qu'ils sont suffisamment instruits. LVIIt. les questions qu'ils ont à décider. fera remarquer aux jurés les principales preuves pour et contre l'accusé. l'accu- sateur public sera entendu l'accusé ou son conseil pourra lui répondre. ils y resteront sans pouvoir commu- niquer avec personne. LIX. – Le président mettra par écrit les questions suivant leur ordre. l'instruction sera con- tinuée jusqu'à ce qu'ils aient fait une déclaration contraire.demander aux jurés si leur conscience est suffisamment éclairée. LXII. tant sur les faits que sur l'intention dans laquelle ils ont été commis. LXl. et les donnera au chef du jury qui sera toujours le plus ancien d'âge. ils rentreront dans l'auditoire et feront chacun à haute voix et publiquement leur déclaration indivi- duelle sur les questions qui leur auront été remises par le président. nonobstant toute réclamation contraire. 11 ne pourra en être posé aucune dans laquelle il y ait rien de complexe. Le président ordonnera aux jurés de se retirer dans une chambre voisine. son conseil. L'accusé. il sera procédé sur-le-champ. A la suite de la déposition et des débats.

et. Il recevra les éclaircissements que le prévenu donnera sur ce nouveau fait. LXV. à moins qu'il n'y ait lieu de le retenir en état d'arrestation. pour être décidé s'il y a lieu à un nouvel acte d'accusation. LXIII. Du jugement. . Le jury ne pourra donner de déclaration sur un délit qui ne serait pas porté dans l'acte d'accusation. et renverra le prévenu. il délivrera un mandat d'arrêt. ou l'accusé n'est pas convaincu. et devant le directeur du jury du lieu du délit. d'office ou sur la demande de l'accusateur public. s'il y a lieu. soit d'après les articles XXXVI et LXVI ci-dessus. en cas qu'il s'agisse d'un délit contre-révolutionnaire. Si l'accusé est déclaré non convaincu du fait porté dans l'acte d'accusation et qu'il ait été inculpé sur un autre crime par les dépositions des témoins. LXVIII. LXVII. ainsi que les témoins. signée de lui et de tous les juges. si les jurés ont déclaré que le fait a été commis involontairement ou sans mauvaise intention. tel fait est constant. quelle que soit la déposition des témoins. Il est convaincu. LXVI. Chaque question sera décidée à la pluralité absolue des voix. Il en sera de même. ou il n'est pas convaincu de l'avoir commis dans telle intention. le prési- dent prononcera qu'il est acquitté de l'accusation et ordon- nera qu'il soit sur-le-champ mis en liberté. devant la chambre du conseil. l'accusé est convaincu de tel fait. LX1V. soit d'après l'article X de la loi du 17 septembre 1795. ou n'est pas constant. s'il n'est question que d'un délit ordinaire. Sur mon honneur et ma conscience. TITRE VII. le tribunal. La déclaration du jury sera reçue par le greffier. ordonnera qu'il soit arrêté de nouveau. Si l'accusé est déclaré non convaincu.

Toute personne ainsi acquittée ne pourra plus être reprise ni accusée pour raison du même fait. LXXV. dans le cas où le fait dont il est convaincu n'est pas défendu par elle. LXXH. le lieu de sa nais- sance. traîné dans la boue. tant avant que depuis la Révolution. ou Tarif des montagnards jacobins. les juges prononceront ensuite la peine établie par la loi ou acquitteront l'accusé. . sa profession. LXIX. LXX. Tout jugement du tribunal révolutionnaire énoncera le nom du condamné. Tout fonctionnaire public acquitté purement et simplement rentrera de plein droit dans les fonctions aux- quelles il avait été appelé avant d'être accusé. LXXI. L'article III du titre n de la loi du 10 mars 1793 est rap- porté. Lorsque l'accusé aura été déclaré convaincu. Il est dérogé à toutes dispositions des lois anté- rieures qui seront contraires à la présente loi. le fera comparaître et lui donnera connaissance de la déclaration du jury. son âge. [Moniteur du 14 nivôse an III.) III (Page 82.) t tbeHes et chaneono contre les survivantA de ta Terreur Aux publications citées plus haut on peut joindre Le rempart de Carrier. LXXIV. Toute condamnation à la peine de mort empor- tera la confiscation des biens du condamné. Les jugements du tribunal révolutionnaire seront exécutés sans recours au tribunal de cassation. LXXIII. LXXVI. L'accusé ou son conseil pourra faire des observations. en présence des citoyens. L'accusateur public fera sa réquisition pour l'application de la loi. 5 janvier 1795. sa demeure. sa qualité. le président.

aveugles et infirmes. je lègue à la Société mère des égorgeurs. les accidens de leur âge aux garçons. « Au médecin Duhern. rédigé sur mes ordonnances. un traité en vingt-deux parties sur la théorie des bains froids. noyeurs et fusil- leurs. avec la méthode sûre de les admi. On sait que Collot d'Herhois avait été sifflé à Lyon comme acteur. mes bateaux à soupape il verra. les 1. J invite ses présidents à revêtir cet ornement unique toutes les fois qu'ils rempliront leurs augustes et philanthropiques fonctions. que cette invention utile réunit le double avantage d'étouffer promptement les sifflets impor- tuns' et d'éviter la consommation de poudre et mitraille nécessaires pour les foudroyements. aux enfants nouveau-nés. soit en tout autre lieu également convenable. Levasseur et autres gibiers de guillotine. Billaud. aux jeunes filles. « A Collot d'Herbois. sous la surveillance du comité révolu- tionnaire de Nantes. aux vieillards sourds. Je l'engage à en faire un essai général sur ceux des ouvriers et manufacturiers qui ont échappé à la faim et à ses premières expéditions. « Autre traité chirurgical contenant la manière d'épargner aux femmes enceintes les douleurs de l'enfantement. Ledit traité. Adieux de Carrier à Collot. mon gilet rouge passé en couleur par les teinturiers Fouquet et Lamberly. dans une des fusillades nantaises. et d'après un grand nombre d'expériences par Fouquet et Lamberty. si jamais il retourne à Lyon. . sorte de testa- ment satirique. Carrier remet l'exécution de ses dernières volontés au vieux Vadier. et continue ainsi « Pour la conservation de ma mémoire et de mes principes. pour guérir radicale- ment toute espèce de maladie. qui a mérité sa confiance par ses fameux soixante ans de vertu. Barère. séant aux ci-devant Jacobins. Duheni. nistrer conjointement avec la saignée. rue Honoré. celles dela dentition. en cas qu'elle sorte de la crise alarmante où elle se trouve et parvienne à r'ouvrir ses séances soit aux cabanons de Bicêtre. les étourderies de la jeunesse.

Qu'elle inspire l'amour! Sainte. Par ta seule influence. etc. la faction Veut affermir en France La Constitution. chanson où Collot d'Herbois. Sainte. Du coin. fusiller ou massacrer. etc. Sainte Jacobinière. aimables filleltest. Un Jacobin sincère Me disoit l'autre jour Qu'elle est faite pour plaire. Soutien inébranlable De nos nouvelles lois. etc. suivez. Bil- laud-Varennes. Et le Jacobinisme Languiroit sans appui. etc. Ce traité est enrichi de notes curieuses sur les expériences et opérations faites par Pinard dans les environs de Nantes. Guillotine en tout temps. David. Couvre la France entière D'échafauds permanens. Sans toi le Brissotisme Règneroit aujourd'hui. Grand trésorier de France 0 sublime Samson! Combien dans la finance Tu surpasses Cambon Sainte. Sainte. 0 guillotine aimable Nous chantons tes exploits. . Lebon. messieurs. » Citons encore Carrier a commencé la marche. sont successivement pris à partie. suivie de LA GUILLOTINE Air Vous.regrets sur le temps passé en les faisant noyer.

Couvre la France entière D'échafauds permanens.De notre République Tu grossis le trésor. Les mines du Mexique Ont produit bien moins d'or. . Sainte Jacobinière. Guillotine en tout temps.

480. IV. 111. a pu quelquefois rédiger sa liste. nicipalité de Fresnoy. très complète d'ailleurs. W 551 et 532). ancien domestique. 517. 599. à reproduire tous les procès dans son livre. sidor an Il. f 28 mes- Adam (Marie-Gasparine). 540. 555. 505. f 8 prairial an II. II. secrétaire de la mu- an II. 474. Abzac (Bernard-Augustin d'). IV. IV. V. IV. si l'on en fait la comparaison. f 24 nivôse Adet (Charles). II. cordonnier. officier muni- chand de vin. dentiste. capitaine de vaisseau au service | 18 prairial an II. Admiral (Henry). Campardon. dit Tliibaud. •] 22 messidor an II. selon le plan qu'il s'est tracé. veuve Gra. f 8 messidor an II. M. l'ordre de Cluny. Sans négliger ce moyen de . Accault (Louis). LISTE DE TOUTESLES PERSONNES TRADUITES AU TRIBUNAL EXTRAORDINAIRE DU 17 AOUT 1792 ET AU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE DE PARIS' A Aboulln (Joseph). Campardon. IV. officier de dragons. 9 9 germinal Adnet (Louis). mar. acq. 29 prai- Adam (Jacques-Nicolas). 1. marchand de vin. Adhémar (Raymond). t lité de garçon de bureau. puis attaché à la loterie en qua- 5 ventôse an II. ex- Advexel (Jean-Baptiste). 288. II. Accault (Charles). quelques différences d'ortho- graphe entre plusieurs des noms compris dans cette table et ceux de la liste générale de M. Ou trouvera. ADAM LE Marin (Jean-Geneviève). 58.. | vant. IV. 441. officier de marine. sacristain de rial an II. qui n'a pas eu. d'après les registres d'audience du tribunal révolutionnaire (Archives. III. 256. 5 nivôse an II. ancien de la compagnie des Indes. an II. f 28 germinal an II cipal^ 5 messidor an II. 85.

On les retrouvera à leur date dans le Journal du tribunal révolutionnaire du '23 thermidor au II et de celui du 8 nivôse an III. 109. marchand de mou. fabricant de acq. la mienne lui fournira peut-être quelques additions et corrections. 515. sidor an II. tivateur.Mathias d'). ancien curé. cultivateur. 531. Amox (Catherine Acnés. Alenço. Albisson (Antoinette). tlc't. IV. V. Aigueville ( Jean Jacques Marie 255. Alexis (Pierre). acq. 50 vendémiaire an II. f 11 ther. maire an III. t 6 thermidor an II. f 22 messidor an II. tailleur pour fem. femme mes. lib. f 15 1 16 messidor an II. IV. Voy. détenu 30 septembre 1792. ou Saint-Alouarxi. t 5 nivôse an II. instituteur. 27 brumaire an II. Ai. 50 vendémiaire Allais (Jean-Baptiste). 16 mes- Aguesseau(Henriette-Anne-Louised'). j 4 thermidor Albier (Joseph). plomb.t (Augustin). noble. garçon coiffeur. Alleaume (Martin). brocanteur.. f 26 germinal an II. sont rétablis ici avec renvoi aux dossiers. Alba (Jean). Allais (Jeanne-A voie-Modeste). t 7 messidor an II. Aléno (Aimé-Marie).. Annie (Aslorg). rectifier très souvent les noms fort estropiés même dans ces actes officiels. CamparJon m'a fait faire plusieurs vérifications très utiles. messidor an II. détention jus- qu'à la paix. membre du conseil général Brouiaxd. La liste de M. déporta- tion. 6 brumaire an III. 1" thermi- •{•26 prairial an II. 381. libération ou non-lieu. duchesse d'Aïen. IV. 1. ALEXANDRE. an III. acq. quand ils savent signer. ont été rectifiés. lib. 9 vendémiaire an III. tisserand. 11 bru. an III. Joseph-Martin). Allard (Marie-Jean). dit Langlois. renvoi à une autre juridiction. Ailly (Louis-Josephd'). acquittement. Aigloz (François).BERT](Jean). 19 messidor an II. dor an II. Les femmes sont données à leurs noms de femmes et à leurs noms de filles.Agant. Allais (Charles-Michel). vicaire à Niort. acq. IV. 72. Allai* (Jean-Baptiste). IV. V. renv. Les deux chiffres qui suivent la date renvoient au volume el à la page. IV. Gréaude. ex-maréchal de camp. 28 vendémiaire Aimand (Charles). femme Paisac. lib. f 7 messidor an II. omis dans le journal. ci-devant prési. 195. 407. an III. 514. | binet. IV. dit le petit Cardinal. On se rendra compte facilement des abréviations t. Il. quand il y avait lieu de le faire. 550.. et surtout des interrogatoires où l'on trouve les signatures des prévenus. acq. V. midor an II. 1™ sans-culoltidean II. tons. 424. IV.dit Saint-Alouarl dent au parlement de Toulouse. t 8 messidor an II IV. ancien courrier de ca.. III. dit Matières. ex. . Aikvli. contrôle. ex- 425. c'est par ces signatures que l'ou penl. de la Commune de Paris. ilép.27. je me suis servi des jugements dont ces registres ne donnent que les extraits. cul. 441. 521.. Les noms. lib. 276. femme). noms qui ne les out pas se rapportent au tome VI et à la masse des individus acquittés ou mis en liberté après le 'J thermidor. Allaikk (Pierre). V. comte. ex-noble. acq. Quelques arrêts de non-lieu sans importance. avoine (Joseph). 490. acq. Ai. Il.x (Charles. mort.

compagnon maçon. IV.Anjulas (Jean-Pierre). cabaretier. laboureur et officier munici. Aitaroche (Durand-Michel).mand (Louis). 3 juillet 1793. maire an III. IV. 310. -]• f 17 messidor an II. Ansel (Marguerite Aubrï ou Obry. veuve) Anxeyille ( Marie. acq. acq. ANDRÉ. lib. 277. 515. midor an II. Camwiond. ANDRECY (Nicolas-Pascal). 23 messidor an III.-F. Axglade (Jacques). garde-vaches 441. 21 pluviôse Amsson-Dii'krron (Étienne-Alexau- an II. 10. V. 28 bru- André (Hubert). 350.Angibault (Pierre-Étienne).Alleray. acq. Amiral (Charlotte BoYAu. 396.Jacqueline f 4 thermidor an H. 539. acq. 524. 8 floréal au II. 6 floréal an Il III. IV. f 14 floréal an II. III. vendémiaire an lit. Alloneau (Jean).). Voy. dier au bataillon des Filles-St- dor an II. miaire aa III. 12 brumaire an III. III. 4 frimaire an UI. IV. A. 527. 415. II. ALLUT (Antoine). ex-curé de Allike (Nicolas). 111. ex-huissier. prince d'Hé. département au bureau des re. directeur de l'impri- Amiet (Geneviève). André (Louis-Antoine). dét.mar (Etienne-Nicolas). 4 ans de maire an III. f 6 messidor an 94 Nantais.d'Alleray (Denis). lib. f 4 germi.1" vendémiaire an III. employé au 19 vendémiaire an III. 551. ex-lieute- | 8 messidor an II. merie nationale du Louvre.ANSEL (Jean-Louis). vigneron. f 7 messidor Anger (Thomas). acq. 491. 28 brumaire t nant de vaisseau. IV. acq. f 13 messidor an II. A. dre-Jacques). 341. Givry en Argonne. V. femme Quentin. an II. cultivateur. 415. 12 brumaire an II. III. V. prairial an II. acq. manouvrier. ou- nant civil.4b". Marc-Marcellin d'). acq. 29 vendémiaire an JII. Thomas. A. f 9 floréal an II. Axcard (Jean-Baptiste). A.nin (Charles-Alexandre. acq. 18 fri- 15 messidor an II. acq.Anneville Chiffrevart ( François- cherches des émigrés. V. grena- maréchal de camp.nuran. 371. ex-député à l'As. Ansot (A. IV. acq. 425. IV. acq. Il. acq. ex. 2 midor an II. IV. vrier imprimeur. . charron. Henri d'). 459. Anclade (Jean-Pierre). 24 lib. 27 messidor an II. Alï (Marie-Jeanne). 4 ther. Ancelin (Louis). lib. Amaiiiy (Maclou-Claude-André). ex-noble. dor an II. 4 ther. lieute. 413. 522. veuve d'). veuve). 348. acq. H. femme Gauvain. V. dit Lagarde. 24 floréal an II.vdré (Joseph). 28 brumaire an III. AMIRAL fils (Auguste). 424. III. 482.Annereau (Pierre). semblée législative. Angou. dragon. Alsace d'Héxix-Liétard (François.vgran d' Alleray. lib. pal. I. f 19 messi. Joseph d'). lib. lib. dét. IV. acq. fers. 28 fructidor an H. Amiral père (Charles). acq. 1™ vendé- an II. V. Alsace de Boussu DE Chimay. ANSELIN (Marie-Louise). + 19 messi- nal an II. ex-noble. ci-devant Anger fils (Germain-Thomas).Anne. un des ANDRÉ (Thomas). 12 brumaire an III. 4° sans-culottide an H.

serrurier. ancien maré. ARSOUT (Dominique). frimaire an III. 518. Antié. 18 f 9 thermidor an II. f 12 thermidor an H Aruxcourt. ancien coiffeur ARNAUD. Arpajon (Anne-Claude-Louise). Armand (Jean-Antoine-Florent). lib. 525. député. 548. an II. du- V. 14 messidor an II. 1" pluviôse an H. f 17 ventôse an II. an II. dit Léonard. 522. t 4 thermidor an H. I. 420. f 7 thermidor an II. 4 pluviôse an Il. 580. membre de la Commune sidor an 11. fil ther- homme de loi. \euve d'}. IV. acq. Ardillot (Jean-Gabriel). ARTOIS DE Lévis (Marie-Gabrielle d').élève veuve . V. 425. voy. voyez BACULARD d'Arnaud. 9 brumaire neterre. 347. 27 nivôse an H. 3 mes. dit Grand-Cadet.Anstett (Jean). 21 mes- Akma. 550. }• V. couiit. 456. l'un des midor an II. fabricant de Argot (Joseph-Renier). Arnaud (Bertrand) lecteur secré- 12 brumaire an III. un des 94 Nan- Appelvoisin DE LA Roche -Dumaixe tais. nande d'). 12 brumaire an III. Prévost d'Arlix. Girondins 9 brumaire an III Arnaud (Marie-Cécile). Macquenem d'Artaize. 541. II.Marron. femme Julien. lib. charpentier. 408. 8 prairial an II. toiles. ouvrier en Artaize. chesse de Mouciiy. marquis d'). 1" thermidor an Ai'cuoN (A. IV.mée). II. Arnoux (Gilbert). 117. acq. V. f 28 prairial an 11. IV. III. entrepreneur ARCELOT (Bénigne). 477. Antoine ( Anne-Françoise ) lib. V. V. membre du conseil général Axtiboul (Charles-Louis). acq. Arnoux ou Hernoux (Marguerite-Ai- Apbemont-Linden (Joseph d'). papiers. 111. de Paris.535. 535. 53i. femme Dubois. .Arxould (Joseph). lib. voyez Darluc. soldat. contrôleur de la halle aux an Il. 16 prairial ble. f 8 thermidor an III. dite (TAlle- (50 octobre 1793). ex-no. Côte-d'Or. Anws. Arthaud (Catherine-Victoire-Ferdi- Armlière (Gérard-Jean). Arnoild procureur-syndic de la 29 juillet 1795. huissier. lib. ex-noble. Armilhon (Élienne). 172. 148. IV. f Artigue (Marie-Marthe-Charlotte d'). IV. f 9 messidor ARBOUYS (Jean). ci-devant de la Commune de Paris. Voy. lib. V. midor an II V. IV. gret. 217. femme Du Luc. an II. Axtajou (Marie THIBET. 1. V. soie. an II. maix. 166. voyez Boucher d'Arois. femme). (Charles-Gabriel). sidor an II. Appert (Jean-Nicolas). sidor an Il IV. 11. II. t 16 vendémiaire de bâtiments. de la reine. t 4 germinal an II. acq.mières (Marie-Charlotte de Sek. sous-lieutenant. ex-noble. 41. menuisier. IV. Arnauld (Jean). 21 frimaire an III.442. V. II. acq. 28 fructidor an II. Arxoult (Timothée). noble. Aniezon ( Jean ) laboureur lib.-Claude de Saixt-Ger. 75. acq. lib. f 29 ven- chal de camp t 18 germinal tôse an Il Il. ther- en chirurgie. |17 mes. taire. 272. ARLUC. 288.-L. 46. Arthur (Jean-Jacques).

Voy.Aubry (Nicolas). garçon cordonnier. V. 531 thermidor an H V. acq. GEOFFROY D'ÀSSY. maître Mirecourt. ex-maitre Aubertis (Martial-François). lib. 14 messidor chitecte. lib. femme CLAUDE. 7 brumaire an III. an Il. an III.Aubry (Nicolas). 5 brumaire an Il II. vrier. -j. 61. -j. acq. lib. Aubliji. femme). II. f 25 plu. ancien prêtre. H. 117. meunier. 309. ou. IV. lib. AUBERT DE Fligst. lib. III. Aubereau (Elie). 447. 25 bru. [ acq. acq. àubert (Charles). 542. bataillon. Aucane (Jean-Louis-Marie). ajourné i prairial an II IV. AUBRY (Jacques). veuve). 396. frimaire an II II. V. Aubry (Laurent). f 9 thermidor an II sier-fleuriste.Aubigny (Claire-Thérèse BOURDELOIS. 25 nivôse an II de latin à Coulommiers. 192. Sébastien). Aubry (Marie-Olympe. 467. dite de Gouges Aubert (Jacques-Augustin). Aubry (Jacques). 27 pluviôse an III. Attas (Pierre). femme de de meubles. lib. 28 fructidor an Il. 15 fructidor lettres. acq. fructidor an Il.AiDiitEiiT-RoLBAiD (Jean-Laurent). lib. 9 thermidor an Il V. veuve au 7e bataillon des fédérés. IV. d'). H. . marchand AUBISSE (J. ancienne ventôse an 11. femme divorcée deLE Maillot cier municipal à Rouen. ex-prêtre. ex-vicaire perpétuel de Saint-Mar. Aubert (Georges). 184.-B. se . f 20 prairial an II. veuve d'). viôse an Il II.in (Jean-Charles-Tliomas). Aubert DE Rassay (Jacques-Auguste). offi.543.Aubrox (Philippe-Jean). 27 Aubeut (Anne-Catherine). 171.). plumas. 28 brumaire an III. 554. messidor an H. f 11 Il. ASSELIN (Jean-Charles). ex-commandant de V. 15 i taine de cavalerie au ci-devant ré- frimairean Il. lib. floréal an II. 410. V.marchand ou Uëgouges. lib.Ascï (Louis-Jean-Charles). giment Colonel-général. IV. dét. 7 ther. [-27 messidor an II. f 27 messidor an II. maire an III. 22 floréal an II III. f 1" 6 frimaire an II Il. vigneron. AUBERT (Pierre-Jean). •}• 9 vendémiaire Assy. Il. 396. ex-noble. Aubry (Elisabeth).220. f 12 brumaire an Il. 425. acq. ancien curé. Auberï (Joseph-Klien ne-Augustin. volontaire AUBRY ou Obry (Marguerite). Aubert (Jacques-Antoine). curé. 19 vendémiaire an III. et dét. religieuse. 172. 202. 11.9 fri. des comptes. 9 426. Aubigny (Jeanne-Claire-Scholastique Assei.AUBONNET (Elisabeth Seure. midor an Il V. 277. juge au tribunal de Albry (Jean). 524. 25. 17 vendémiaire an 11. Aldeni (Jean). prairial an II. 24 vendémiaire an III. Asselinoi (Jean-Gilbert). charron.8 messidor an Il IV. KS7. officier municipal de Dun.ar. et DE Pont. ex-capi- ancien maréchal de camp. ancien feudiste. 28 maire an II. Ansel. 27 épicier. f 22 an Il IV. clerc tonsuré. 512. t tin-des-Champs à Paris. ancien soldat. mendiant. ancien notaire. Attiret (Jean-Baptiste-François). dit la Pointe.

24. lib. | 9 thermidor an II. 545. lib. Ayenel (Jean. 29 messidor an II. ex-chanoine. 58. AvAUX. militaire. veuve Fuir. et dét. 111. Papillon d'AiTE- Ai'drain (François).Auvray (Jean-Baptisle-François). II. acq. V. acq. crétaire de Gilbert de Voisins. Il. 16 fructidor an II. Auger (Louis). 4 vendémiaire t de Paris. (Simon).nès (Catherine). an. ancien des sciences de la Grande-Breta. III. 16 vendémiaire AUGER (Nicolas). Babaud-Lafoudie (Jean). de Lyon. ancien curé de Autaïon (Joseph). 95. acq. garçon boucher. 155. Aumont (Georges-Michel). lib. lib. femme). menuisier. IV. 6 frimaire an Il II. 9 vendémiaire an III. Audigiek St-Laurent. 482. Auganeur ou Augagnedr (François). 548. III. Y. Yoy. acq. lot pluviôse an 11. Aviat-Turot (Joachim-Laurent). IV. 542. ex. ex-prêtre. II. V. B Auphant (Félix). ex-noble. Au. IV. 426. 548. f 15 prai. 485. cultivateur. 17 nivôse an Il Il. Avice (Jacques-Marie). femme). H. ROCHE. acq. au III T 28 ventôse an II. acq 17 brumaire crétaire à la chancellerie royale. 426. acq. ancien se- Aui-Roux( Georges). homme de AVRIL (Nicolas). disant ex-secrétaire de l'Académie Ainioi. . f Auger (Claude). toire Bigot -Latouane.). d'). 27 brumaire an III. 72. femme Aimon. acq.mvmi. ex-chanoinedeN. se- boureur. 426. acq. lib. 29 vendémiaire an III.ancien maire. tivateur. commis 22 floréal an Il III. f Avrillon (J. lib. 9 thermidor an II. RoLLET d'AvAUX.François). acq.acq. lib. laboureur. duchesse d'). Avril (Marguerite-Françoise-Rosed'). 1"' pluviôse an II. veuve Davrieux ou Devahieix. 117. Autichamp (François-Charles-Antoine Aufroy (Jean-Alexis). la. Ai'terochk((T). officier de paix de la Commune Aivraï (Pierre). cien juge. 192. acq. Aumoït ou Omont (Nicolas). t 5 thermidor an II V. sidor an II. VOy.-D. loi (manifestation de Rouen). 7 thermidor an ÏI. Allier (Philiberte Turin. If. midor an II. acq. f 4 ther- Aumom eu OMONT (Elisabeth Sasdreï.. homme de loi. conseiller à la Cour des monnaies | gne. 21 prairial an II. 555. 8 floréal an II 5 septembre 17!)5. cul- Auget (Marie-Louise). an III. guesseau. banquier. 7 floréal an Il. an II. 25 pluviôse an Il. veuve d'). acq. veuve). 497. f ^'mes- Acger (Jean). Arzoux (Pierre). 55. lib. 8 vendémiaire an III. 521. 27 AYEN (Ilenriette-Anne-Louise d'A- brumaire an III. prêtre. IV. 4 prairial an II. 481. AUDIFFRET (Joseph-Paul-François). 28 vendémiaire an Auriol (Geneviève Go. lib. 25 pluviôse an II. queux. Alget DE Chambrï (Marguerite-Vic. (Antoine-Louis-David). V. dét. 8 thermidor an Il Y. rial an II. Y. 172. 471. f 28 messidor an Il 12 brumaire an III. II. et dét. V. laboureur.

409. charron. y 25 prairial an K. 15 messidor an II.oTKAu (Philippe). ancien mem. néral de brigade. employé aux sal- 15 nivôse an II. y 6 messidor Bachmato. IV. IV. DOS. Baltiiazar. II. y 18 octobre 1 792 huissier de justice de paix. acq. Baillot (Firmin). II.266. Lecaif. 26 brumaire an III. imprimeur.I. acq. H septembre 1793. lrr fri- maire an II. 192. 45. Bacnkux. 15 prairial an II. voy. y 12 messi- de l'armée du Nord.k. 28 prairial an II. I.I Bain (Jean-Charles).19 plu. -1. voy. 566. Bali. acq. an II (W 522. laboureur. Baii. f 19 pluviôse an II.n (Jean-Pierre). acq. IV. (Jean). f 20 prairial an 11. acq. Voy. cuisinier. mas). racheveur de bou- Bacitard d'Arnaud (François-Tho. femme Roistatx. tidor an II. ( Jules-César-Mar. 525. major-général des gardes. et dét. huissier. un des 94 Nantais. Bai. Bachelier (Pierre-Louis). ex-noble. cordonnier. Uah. Bai. 26 fri. II. acq. maire an III. tial). BAiLLARD-DEscoMBAix(II(''lène). ancien maire de Paris. et VI. 47. 29 prairial an H. 495. Lacoir DE Bau. 15 messidor an II.lUu. 25 juillet paix.Bajot (Pierre).femme Balsa.icontT (Jean). -]. I 270. notaire Bajo. 28 fruc- 1. Bacilarii-d'Arnaid (Jeanne Antoi. an II. suisses. employé aux charrois Balleydier (Catherine).vcuiER (François). voy. 509. IV. 505). viôse an H. 2 Ihermidor an II. Dangers -Bag.vuel (Jean). pêtres et poudres. comte de). acq.tii asard ( Angélique Félicité) Baiij.leil (Bernard). y 8 messidor dor an II IV. -j* pluviôse an II. 275. Baii. Baueroy. cles. 495.oteai (François). tisserand. 25 juillet 1795. acq. 270.nkix. 347.15 plu. . IV. IV. Balin (Pierre).lard-Thousseuois (Jean-Jacques. Baqiei.Bvmx (Jacques). 529. mois de détention. 40. maire au III. 25 prairial an II. Yoy. imprimeur. lib. f 19 Baxce (François). y public. deux Baixax (René-Julien). homme de lettres. 492.Baragiky-d'IIii. IV. 22. change. 22 messidor an II lib. IV. Luzy. IV. 266.ot ou IhcgiELOT (François^. ancien colonel. Cart-Bai. liu. 73. acq.liers (Louis). y 6 fructidor an II V.29 prairial an II. ex-trésorier. viôse an II. V. Firmy.eroy.xt(Pierre-Thomas). IV.prairial an II. IV. li aii. instituteur. ex-gé- bre de l'Assemblée constituante. 492.ard Descombalx (Louise-Made. H2. Bul (Simon).Balleroy (François-Pierre).tiiazar. Baiuï (Jean-Sylvain). 475. IV. garde-meuble). an II. juge de nette Dai'iiiumi). 18 pluviôse an III. l'iémontais (vol du B\LLKRoï(M. IV. 411. IUo. 20 bru. li.agentde Rame (Jean-Philippe). f 19 prairial an II. 411. 282. 27.lejio. -j-2 septembre 1792 .icliel-Théodore-Magloire).laboureur. 16 messidor an II. lib.lard-Chervh. V. propriétaire. VI. 525. II. acq. II. Uanoyili. acq. membre du comité révo. IV. 22 pluviôse leine). lutionnaire de Nantes. BACHELIER (Jean-Marguerite). IV. -j. II. acq. 525. râpeur de tabac. 411. 221. chef d'escadron. 1793.

II. lib. veuve Ganay. conseiller 4 brumaire an III. 1" Barjouville. lib. femme Nottaire. f 7 ven. BARON (Charles). Bardon-Diméage (Godefroy). 198. Hi9. 199. 17 germinal an II. VOy. 438. VI. IV. lib. II. cul. BARON (Philippe). trict. ancien gref. II. nachs. lib. 463. .Barkteau (Marie). an 111. 277. Marie). lib. II.devenuépi. femme). inspecteur des haras. 216. BARON (Geneviéve-ThPodore). f 11 nivôse an II. Bardï (Jacques). II. 5 vendém. 17 ventôse an II. 71 louse. 28 plu. maire an II. 584. Barbey (Matthieu). BARRÉ (Chartes-Marie). sidor an II. II. Barue. au parlement de Toulouse.femme Barges (Etienne). V. BARBOT (Jean-Jacques). an III. III. veuve Foxtakgk. GOUAUD. Barberon (Marie-Jeanne). Fromenteau. III. 528. homme de loi. receveur du Bardou (Pierre). 520. maire an II. dit Channoir. V. professeur BARRAS (Marie-Marc-Antoine).f 24 prairial an II 1V. de la garde nationale de ce dis- BARDY (Benoit). Barbier (Georges-Félix). domestique. lib. BiRRÉ(Étienne). f 7 ventôse an II II. 184. f 8 fri- 27 ventôse an Il. cepteur. H.) f 8 messidor an II. maitresse de DE Quatresols DE Marolles. voy. IV. lib. IV. 121 Barbier (Louis-Georges-Auguste). f 12 nivôse an Barberis (Françoise). quise. 508. lib. 458. 22 ventôse an III. IV. 22 vendémiaire an III. dite veuve Crécij. cultivateur. Baron (Calherine-Augusline-Thé- Barbotan (Joseph-Clair Carris DE). lib. acq. bonnetier. PUY de Vérine.Pierre-Joseph- prairial an II. f rèse). administrateur du district de Tou- cier. U mes- ex-constituant. sergent dans 18 messidor an H. femme LEPES. III. apothicaire. f Bardol (Pierre). f tôse an II. lib. Bardon (Théodore-Waldemar). cheux. 5 fructidor an II. l. prairial an II. acq. 98. 440. cordonnier. Barral (Françoise). veuve Praud. 15 frimaire an III. ex-noble. femme ligieuse. 15 fructidor an Il. II. IV. BARNAVE (Antoine.ex-sergent. 558. ventôse an II 11. Bardet-Fromenteau. horloger. II. député à fier de justice seigneuriale. f l'Assemblée constituante. dét. IV. f 24 Barbuot (Marie).BARON (Maurice-Laurent). et dét. 595. 24 germinal an II. Barentin (Louise-Madeleine). mar. BARBE (Kené-Antoine). tivateur. f 9 thermidor an BARON (Laurent -Théodore). 21 frimaire ait 111. f 12 octobre 1792. f 11 germinal an sidor an II. ex-noble. (W 32*. viôse an II. 19 frimaire an III. Baron (Antoine). 456. marchand d'alma. II. pré. Marche. 7 messidor an Il. 185. RAHBET(Marie-Anne-Élisabetli). lib. femme Barberon (Élisabeth).Baratte (Joseph).ancien au séminaire de Meung. f 9 fri- pension. instituteur. acq. 22 vendém. clerc minoré.488. Sinseit.ex-re- BARCOS (Marie-Marguerite). IV. Bareau (Agathe Jolivet. 19 frimaire an III. VOy. 495. -j-24germinal an II III. district de Lassay et commandant f 22 messidor an If. l'armée révolutionnaire. 28. BARDEL (Anne-Marie).519. f 21 mes- | 20 vendémiaire an II (11 oc- tobre 1795). 164. 519. II.Barnerat (Jacques).

mune de Dun. f 19 mes- mune de Verdun. . et dét. se disant militaire. I. cu.19 messidor an II. ex- BART (Jean-Baptiste). Basset-Lamarelle (Marie Bordeau. acq chidiacre de la cathédrale de Bé. IV. ex-conseiller au lieutenant particulier da l'ami- parlement de Toulouse. ciant. 5 frimaire an II II. acq. 17 ventôse an II. 501. noble. cien-Ilector). 1 5 floréal an 11. royal. 16 août 1795. 474. t Barré (Jean-Baptiste). fournisseur. Bastie (Antoine-Ange). renvoi pour dépor- Barrême (Joseph-Henri). ex. IV. rial an 11. 27 nivôse an II. IV. 22. t 9 thermidor an 11. 424. 15 vendémiaire an III. 27 germinal an II. 596. f ziers. acq. acq. r Basset (Catherine). III. f 4 prairial an II IV.prêtre. Bascher (François-Alexandre). -j. f 4 prairial an II. acq. agent national à an II. I. f 21 BASTIN (Isidore). II. 14 prairial Barthès (Paul). BART (Mathieu). f 21 messidor saire du roi. f 5 messidor Barthélémy (Nicolas-François). 454. cureur au thàtelet. 14 messidor bois. Basse. Baschet (Marie-Pierre-Charles). président au grand conseil. 424. BARROT (Pierre). grand ar. soldat. 22. ex-chevalier de Saint-Louis. 9 frimaire an III.f 4 floréal an II 111. Basset-Lamarelle fils (Fleury-Lu- BARTHE (J. III. garde-chasse. ex-commis. f 4 prai. IV. 22. BARRY (Jean). un des 94 Nantais.Bascher (Jean-Michel-Vincent de noble. femme FRAsANs. acq. employé à boucher et cultivateur. sellier. Paul). ex-noble. 9 vendémiaire Barrois (Jean). négo.BARRÉ (Jean-Baptislc). 555. garçon BARROIS (Félix-Daniel). marchand de 5 fructidor an Il. ex-noble. sidor an II. missaire de police de la com- vôse an II. 20. lib. acq. rauté. IV. V. ré de Senonge (Vosges). 172. ex-noble. Barrème (Joseph-Antoine). ex-noble. 569. puis com- l'habillement des troupes. 5 fri. 1793. BARRÉ (Jean-Baptiste-Joseph). dit Labiche. IV. Barthélémy (Nicolas). acq. 21 nivôse an II II. ruquier. BARRY (Claude-Brice). 495. an II.soldat. an II. 16 aoùt f noble. -j. juge de paix. bois. soldat. marchand de BASSET (Jean-Baptiste). ex- BARRÈS (François). 554. II. acq. Gannat. f 21 messidor an II. 548. fanterie au régiment ci-devant 26 frimaire an II. 436. lib. maire an H II. garçon per- bois. II. receveur de la com. IV. cultivateur. Barrême (Joseph -Auguste). 475. lib. IV.6 ni. 546. ancien capitaine d'in- Barré (Jean-François). marchand de Bartholdy (Philippe). 456. 477. 551 Basset-Lamarelle père (Louis). prêtre. noble. 28 fructidor an II V. Bastard (Germain). ron. 541. maire an II. 1 messidor an 11 IV.-B. 560.net ou Bazinet (Martin). 194.Bartou DE Montras (Gaspard-Siméon). Barthélémy (Antoine). vendémiaire an II. ancien pro. ri-nvoi pour déportation. femme). loueur en garni. Il. 15 vendémiaire an Kl.). tation. IV. IV. an III. II. Il. acq. cordonnier. 551. ex. 455. vigne- an II. 22 fri. 25 vendémiaire an III. 4 prairial an Il. femme Fleiche. ex- zcq. ex. 249. avoué. Barré (Jeanne).

gendarme. •} 25 floréal an II. mercier.Bavei. veuve). un des let 1793. {79. 488. 15 B vitre (Jean-Baptiste-Pierre). portier.ot (Françoise). lib. Bvurès (Jean-Baptiste). 2 thermidor an II Y. médecin. lib. III. horloger. I. 47. II. ouvrier en in. veuve Manne- IV. IV. dor an II. Baveli. 26 floréal an II. III. Nattant (Etienne). I. tôse an If. nivôse an Il. femme Douet. acq. Bayard DE la Yinctrie (Louis-Jacques). f 11 thermidor an H. 257.erc. vigneron. IV. de Nantes. acq. acq. acq. lib. lib. 422. 456. 19 floréal an II. 495. 56. Y. 441. Bazin (Jeanne-Catherine Lexoin Baudot (Joseph-Pierre). IV. III. Baye (Nicolas). 382. Beaudei. Baussancourt (Philippe-Charles-Éli- Bataille (Augustin). 409. 9 août 29 brumaire an III. 12 prai. f 18 prairial Broglie. 29 prairial an II. . ancien Beau ou Lf. Y.2 thermi- rial an II :1V 493.Bayerel (Romain). 585. 22 juil- Bunw (Charles). et dét. 29 juillet 1 795 1. 25 prai. et officier municipal de Paris. noble.ier (Jean-Baptiste). maréchal des femme). ci devant capi- an II. II. an II.728germinalan II. 66. 348.k (Jean-Gérard). lib. membre du lieutenant de bailliage. an III. 493. lib. Bazin (Pierre). ex-vicomte. Bvtici. an II (W 31 5. li maille (Louis-Martin). (W 597.v. an II. Ratailhé-Francès (Marie -Claude).lib. tion nationale. lib. Baudot (Joseph). teur de district. 72. 529. VI. i TRois. I. 442. 25 fruc. f 25 prairial an II. ancien bénédictin. sous-lieutenant de carabi- diennes. -j. agent national. acq.lib.-17 messidor an II. chef de bureau Bazire (Claude). taine dans la garde du tyran. III.Beauchet (Marguerite). Baurès (Maurice). logis au 10° de cavalerie.) dant de Jlalesherbes. épicier. tidor an II. 144. acq. IV. gendarme. 10 floréal an II. 5 août 1793. acq. an H. Y. 554. -J. Cahors. 16 germinal an II. sée). ex- Bataille (Etienne). couvreur.bkai: (Jean). lieutenant civil et criminel de 17 prairial an II. III. inten.Beai'chaip (Philippe). 18 prairial an II: IV. 135. lib. 7 sep- comité révolutionnaire deTroyes. 94 Nantais. garde-chasse. 12 ven- 1" frimaire an III. Bviciieron (Antoine). II. 4 i2. 72. 7 floréal an II III. administra. 550. 448). rial an II IV. 28 fructidor Bazi. tembre 1795.238. lib. agent national.Victoire se disant Yictor-Amédée-Xavierde Leci. Baddus (Guillaume-Joseph). Baudky (Thomas). dép. Beal'ciivmp ou ISeuchvnt (Bénigne). 27 vendémiaire an II. cour(. 442. Bazin (François). député à la Conven- aux affaires étrangères.ier. 444. 482. commissaire du comité | niers.Amédée). Bairieux (Jean-Jacques). 389. 16 vendémiaire administrant la cure de Tremble. 565. ans de détention.Antoine. f 8 thermidor acq. f 24 mes- sidor an II V. 18 nivôse an II. 1793 an Ii I. Bâtard (Charles. 7 pluviôse acq. Batv (Marie-Anne-Élisabeth. V. révol. et dét. 26 frimaire Baisset (Joseph de). lib. 111.

526. sous. Beauté (Salomon). Bechet (Paul -Stanislas Édouard) nal an 111. réal an III. -J. dét. réal an II. 221. femme La vio- Beaumoxtel. 8 nivôse an 1[. acq. Beauregard (Nicolas-Jacques). acq.Alexandre). rier. rentier. juge de paix. VI. 485. ex-duc. chapelier. -J.Loire.). V. ment ci-devant Colonel-général. 171. 41. f 6 thermidor an II démiaire an III. Bechet (Louis-Joseph). lib. non exécutée. IlKA<-DONXET(Jean-Pierre). veuve DE). ex-sous-lieutenant du régi- [. 190. 22 brumaire 11. 24 germi. 00 vendémiaire an II. 94. 1 9 mai 1793.alrepaire (Catherine -Michelle de Bégat (Marie-Antoinelle-Denise Co- Faldoas. et 21 ventôse an II. 298. soldat. 547. de). Beauvoir (Chartes-Louis-Ange). tabletier. V. 185. 17 flo- IV. IV. 101. chapelain du Beaisire (Jean-Baptiste). Il. dénoncia- imprimeur. IV. IV. adju- j 24 prairial an II. dant général.fl ther- Beaudreyille (Anquelil). Il. ex-mousquetaire. V. 110. TEL. Beaulieu (Claude). f 15 prairial Beaulieu (Louis. 334. ex- Beaitout (Marc-François). IV. lib. de Beaimox. Beauvoir (François-Auguste-Renaud | Bellesauve. I. flhristophe-sur. 16 frimaire an III. ex-général. Becherk. pâtissier. Beaugrand (Alexandre). Bf. lib. 65. -j. V. I.jiô. an II IV. Béchon d'Arquian (Jean-I'ierre. ancien curé. ex-cheva- réal an II.lib. lette. -j. V. t 5 mai 1793. 546 et Vf. lib. f 25 messidor lombeau. Beaidot (Louis). an II. femme). lib. ex-curé de Saint. 110. f 9 thermidor Beaumont (Françoise Logerot. dor an II.! 18 nivôse an II.S tbermi. stituant. Bk utils (Pierre-Louis). II. 22 flo- Beauharkais (Alexandre de). lier de Saint-Louis. prov. 112. noble. IV. III.udevin ou Beaidvin (François). Marie-Victoire). fabricant de draps. III. Beauvillier de SAiNT-AiGNAN(Françoise- Bi: » fils (François). Il. 111. 276. acq. I'k. 15 prairial an II. voy.flo. 2 floréal an II. JI. sursis pour cause de grossesse. infanterie. V. teur au Luxembourg. 19 vendémiaire an III. Beauvillier DE Saixt-Aignan (Paul- . 14 messi- an II.519.8 messidor an II. 65. et définitiv. ex-duchesse. Dlvai.Théodore). f 5 thermidor an II 21 fructidor an II. conducteur duc d'Orléans.Bealdevant (Anselme). 95. Beausire (J. acq. Beaidoi x (Louis). lib. f 8 prairial an If. Bkaigvrd (Antoine). négo. ciant. laboureur. an III. -j-25 ventôse an II. de). Beauvais (Charles. 13 frimaire an II. lieutenant. Camille de Beraxcer. Bée (Simon). veuve). manufactu- dor an II. 26 prairial an II. 541 dét.8 messidor an II. 315. 479. comte Heaume (Michel -Iîenoist). de diligence. 489.2i ven. curé d'Orveau. Bkdtinger (Catherine). midor an II. ex-con. 17. . lib. III. 270. 2 frimaire an III.ic (Jean-Baptiste). IV.-B. IV. lib. 21 prairial an II. V. femme de).

ancien curé. 28 plu. du tribunal d'Élain. acq. f tidor an II. boeufs. Benard (Denis-Alexandre) impri- 192. 441. f 28 prairial an II. 1. an III. IV. PLATRE. 528. voy. Ladroussk. f 5 octobre 1795. -j. II. Bégu (Louis-César). 192. Bellecise (Charles). Bender (Jacques). agent natio. II. an 11. I. 24 prairial dor an Il IV. çois). 18 messidor Beixanger (Jacques). curé Bellegon (Jean). voy. Beauvilliers. 50. 3 messidor an II. 396. IV. Bégon (Paul). an II. acq.11 juin BELLET (Thomas-Augustin). IV. Benazeth (Jean-Antoine). 8 pluviôse sidor an II. 25 messidor an II. femme de).Victoire vicaire deMarseille (Aveyron). . Beisseriet (Michel). Belami (Jacques-Marie). cuisinier. Bellecourt. t 22 messidor an II. V. f 12 mes. IV. Belot (Françoise Macillk. ancien garde du Belot (Marie-Jeanne). 187. 18 messi- roi. bœufs. f 5 octobre 1793. V. dit l'Éveillé. 364. Belgoder (Marie-Mélanie Legrand. lib. chef de bataillon Kellepointe. IV. VOy. Beguink (Louis). 523. nE Tkoussebois. voy. IV. 528). ex-con- nal à Etain. président IV. BENARD (Pierre-Gabriel. 29 fruc. femme). conducteur de an Il IV. dép. auditeur 1795. gêne. 526.Benaut (Joseph). an II. D'EsTAT-BELLECOUR. dor an II. viôse an II (W 326. ex-noble. Begiinet (Pierre-Félix). -iL an II IV. 18 messidor Belhade ou Belhap^e (Léonard-Fran. t 13 messidor an II. j. acq. 532. III.ancien Benoist (Jean)t apprenti charron. ci-devant Bellecise (Armand e-Amédée. 552.Belmard (Etienne). acq. IV. 299. III. fin messidor an II. constitutionnel. acq. BELOT (Aimée). V. 18 messidor Belgenque (Jean-Claude). Jourdax. réal an II. 24. IV. meur. 28 brumaire BELLECOUR. conducteur de 25 germinal an II. mercier. lib. Belot (Madeleine). 170. ex-curé de Bellegeville (Nicolas). 286. chirurgien-major. acq. Bellanger (Pierre). ancien curé. ancien libraire à Paris. f 21 messidor an II. Massuet. BELOT (Pierrette). -çfiÊ'djsàteiniAndré-Guillaume).Belloo (Antoine-Thérèse). 6 ans de 384. seiller au parlement de Toulouse. ex-curé de Col- 28 messidor an II. Benière (Jacques-Michel). BELLE (Pierre-François). 1 18 messidor an II. courrier de Chaillot. soldat. 598. leville. 526. acq. 5 fructidor an II. Belleville. 522. 346. tapissier. dépêches. BENOIST (Étienne-Augustin). III. f flo. II. i" juillet 1793. voyez REGNAULT. IV. acq. 229. IV.16 messi. acq. 552. 18 messidor an II. | 11 prairial an II. 555. f Bellœil (François). f 13 prairial an II Begmnet (Jean-Baptiste). Bellot. f 2 floréal an II. 528. 552. lib.441. 16 vendémiaire an II. IV. II. voy. des comptes. femme). 273. 471. f 15 messidor an Il IV. IV.

IV. acq. lib. Bernage-Schintillier (Charles-IIyacin- Bérard (Jeanne). 459. 425. Berçasse 1 (Nicolas) ancien consti- 27 vendémiaire an Il. bourrelier. 66. f t marbre. Béon (Jean). 408. III. sidor an II. sculpteur en bataillon des Filles-St-Thomas. IV. 436. -j. lib. non de police à Paris. BERNARD (Charles). Berlier (Théophile). femme). BÉRANGER (Henriette-Françoise DE Lé. 346. f 2 thermidor an II. f 21 messidor 21 fructidor an II. 7 mes- Benoist (Marguerite RUELLE. V. 57.17 flo. -j. f 1er flo- cier ou Mersix. capitaine du Bernard (Alexandre). 273. Beny (Urbain). acq. lib.6 thermidor an II. an Il. Bernard (Claude-Antoine) ancien démiaire an III t juge. BENOIT (Jean-Louis). 1er octobre 1792. voy. Benoist ( Pierre-François-Joseph ) 24 germinal an II. 475. 550. teil. Rkrger (Catherine Ciiatenet. 571. 15 messidor an II IV. veuve 1. 16 messidor an II. V. 522. 1. Bereteau I OU Bvrtheau (Marie). BÉRANGER. 459. tuant. 2 prairial an H. f 13 septembre 1793. 21 vendémiaire an III.450. 529. 520. 4 ans de fers. acq. acq. grand-marteau BÉRANGER (Jean-François). 2 prairial an II. 27 brumaire 1 Behger (Jean-Claude) journalier. Bergerat (Jean). de la mail rise des eaux. BENOIT (Pierrette). et administrateur duchesse. VI. BÉRARD (Thomas-Simon). et dét. BENOIT (Pierre-Guillaume). II. 56. femme Du. des 94 Nantais acq. LûISEAU. roi. III.fil thermidor exécutée. midor an II. lib. volon. V. employé à la DE BEAUVILLIER DE S. garde du corps du dép. 412. Berée (Louis). 525. ancien suisse. vis. dit Mer.na. 13 brumaire an III. eX. 458. f 4 ther- maire an III. dénon. IBeraai-s (Charles-Joseph).|§8> . acq. t 20 octobre 1792. lib. 12 floréal aa*rfÇ. 202. et marchand de tableaux. journalière. 24 ven. 1er thermidor Bereytter 1 (Jean-François). Békillon (Jean). halle aux cuirs. étudiant. lib. t Lheriteau. 110. an III. DuBùIS-BÉRANGER. femme i. ex-notaire un réal an II. 28 bru- concierge du Luxembourg. 29 messidor taire. an II. IV. femme de). BÉRANGER. marchand de tabac. veuve). banquier an II. femme Bergot (Jean-Baptiste). V. 28 prairial an II IV. IV.'IIermi. an II. 104. IV. III. 1Berger (Claude-François). 28 fructidor BERLY (Marie-Thérèse Trimaille anII. BERBIS (Louise-Angèle). 1792. IV. y 20 octobre Bergevin (Louis-Catherine). acq. dit Lallemand. cultiva- ciateur au Luxembourg.57. IV. I. 1. maire an 111. journalier. I. 2 prairial an II. Béranger (Françoise-Camille). femme). 405. acq. 5 vendémiaire an II II. commis. acq. 14 floréal an II. aubergiste.UN'T-AlGNAN. VOy. the-Laurent). V. 270. teur.V. tisserand. lih. V. ex- Béon (Claude-Thomns). saire du conseil exécutif. 12 prairial an II. acq. réal an III. 21 fri. BERGÈRE DES Barres (Jean-Pierre). contrôleur des actes. acq.

membre du conseil général de la IV. 272. Bertiiox (Bon ne-Jean ne-Scholastique BERNARD (Jean-Pierre). membre de la Commune de Paris. lib. Bertrand (Pierre-Louis). Commune. chirurgien. IV. 6 6 messidor an Il. Berouvili. II. IV. 4 frimaire an II II. 14 vendémiaire an III. 545. lib. 422. fondeur.homme de Bf. agent de l'ad. jor de grenadiers de la Côte-d'Or. 271. an II. 5" sans-ciilottide an II. cultivateur. maçon et charpen.rniaud (Jean). commis. cheval. 545. lib. cultivateur. boucher. III. criminel. II. domestique. BERNARD (Philippe-Clément). 486. an II. femme). 594. garçon con- 216. du district de Tarascon. BERNARD (Marc-Antoine). Bertix (Denis-Simon) fils. 426. lib. BERTEAUX. f 10 thermidor an 11. acq. V. 22 messidor an II V. domeslique. tier. 501. cordon- juge de paix. an II LI. Bertix. 528. prêtre. 544. Bertrand (Louis-François). voy. acq. reau. f Bertin (Jean-Pierre). II. 5 fri- f 9 thermidor an II. juge de paix de homme de loi. f Bernier (Lambert). 28 prairial an II. 2 pluviôse an 11. 3 frimaire an 11. 21 brumaire an III.538. cultivateur et bras. ex- BERNOT (Guillaume). cor- renv. 548. au 2e régiment des chasseurs à 23 messidor an II. 15prairial an H IV. 16 brumaire an II. Bertrand (Nicolas). dit Satis-Smici (Pierre).adjudant Bertrand (Charles). acq. 551. -| 25 messidor an Il. t me de Giichard-Maiditry. Bertiieau (Jeanne-Élisabeth). V. . 19 vendémiaire an III. | 11 thermidor an II. fem- ex-noble. 4 pluviôse an II. f giment du Cap. aubergiste.e (Jeanne-Catherine). 9 vendémiaire an III. acq. 587. adm. 411. sergent-ma. . sage- Bernard (Jean-Baptiste). II. Berson. 8 juin 1793. Bernot-Charant (Jacques-François) Bertrand (Pierre-Hubert). -j- acq. tailleur. Il. Bernard (GabrielleCHARASsE. 15 pluviôse an III. Berthier (Etienne). Bertrand (Pascal). 5 ther- 510. III. BERNARD (Jean-Claude). au tribunal Bertix père (Simon). i_5 floréal an II. seur avant la Révolution. lib.t. 5i0. V. fils (Denis-Simon). lib. 5 frimaire an If. 205. 26 brumaire an III. Bertix (ÉlisabetliPASQiu. II. 15 brumaire an III. acq. V. marchand de vin. 11. au tribunal lib. 58. 1. 418. 252. lib.icq. ex-prêtre. dét.440. } 27 prairial an II IV. et nier. IV. fiseur. V. 22 vendémiaire an III.BERNARD (Eustache-Louis-Antoine). renv.femme). renv. V. Jiiurdaix-Berteaux. f26 floréal BERNARDIN (Nicolas). femme. IV. femme). BERTON (Edme). cordonnier. Bernard (Louis). et ne Lahaye femme). 387. acq. 5 ventôse an II. Bertrand (François). 13 messidor an II. ancien soldat dans le ré- BERNARD (lacques-Claude). sous-chef de bu- criminel. BERTiER(Marie-Anne Galant. loi. 492. 22 vendémiaire an 111. t 19 messidor Guerche. f BERNARD (Ponce). 28 prairial an H. BERNARD(Matthieu). 16 floréal 3 pluviôse an II. lib. 172 et maire an II Il. 338. V. lib. 16 messidor an Il. Bkrthomé (Jacques).ox. midor an II. et VI. donnier. ministration de l'habillement. acq. 385. Bernard (Louis). 545.

BiDANouBiDu(François). voy. 425. Bigot-Latouane (Marguerite-Victoire). I BEYSSER (Jean-Michel). II.9 messidor an II IV. lib. marquis de). BESSE (Marie-Louise). ex-noble. marquise de Crus. 448). 27 floréal an II. 1" nivôse an Il. noble. •}• 24 germinal an II Ilf. 480.Bkrl-lle (Amable-Pierre-Albert de). ancien 28 fructidor an II. IV. SOL d'Amdoise. an II. 5 vendémiaire an III. veuve Tricard. 30 octobre Bessablons ( Thérèse-Pélagie-Anne 1792. Bigeard DE Saist-Maurice (Charlotte- TEL. I. (W 515. 21 floréal an II. et dét. Ledic-Biéville. lonel du régiment de Beauce. V. III. 19 pluviôse an II. 411. Il.mairedePlé- 1 IÎKSMER (Charles). acq. comtesse de Bessix (Angélique). an II. capitaine des nal révolulionnnire. 447. II. Beurdouche (Jean-Nicolas). f 5 thermidor an II. BÉZANGER(François). Bidai'lt (Urbain). 13 prai. 2 2 messidor 1 BiÉvii. Billiard (Jean). II. 582. 420. lib. 16 6 aoûl 1 793. 1 Bigaxt (Claude). 499. co. 1 ROYER. acq. domestique. Billard (Florentin). femme Gènes. -J. 467. 525. Victoire-Armande). noble.sassier (Jean-Marie). V. 413. IV. général de Bkrille (Angélique-Loui<e-Nicolede).nolaire I et maire. cultivateur. III. | 11 thermidor an II. 7 thermidor an If. fripier. acquitté dran. 464. 353. Bkrille (Amable-I'ierre-Fnnçoisde). Bksnard (Marguerite). 18 vendémiaire an III. 432. ex-juré ait tribu. Troussebois. 111. IV. lib. femme).551. charrois.LE. IV. 9 floréal an II III. -j. acq. I'ksnard (Claude). 202. 6 ans de fers. 555. Df. V. acq. 1" pluviôse an II. boutonnier dra- pier un des 94 Nantais. Bezodis I (Charles). ex- ex-premier président du parle. Béyi 1 (Jean-Henri-Louis Joly DE). IBiciion-Latoir (Pierre-François). V. 1 thermidoran Il V. f 548. 9 prairial an II. brigade. 19 vendémiaire an II. Beziers. 18 prairial 1 conseiller au parlement de Gre. Y. femme DE Latour-du-Pin-Chambly. veuve). BILLARD (François). ancien commer- Beschet (Théodore). V. 346. lib. voy. 6 thermidor régiment de Poitou. brigadier de gendar- . fil brumaire an Il V. depuis cultivateur. 518. 27 messidor an II. ser- Besmèrks (Nicolas). I BÉZARD (Charles). an II IV. BIGRE (Henri). III. Hose-Barthélemi. 1Bidault (Marie). lib. acq. Bestel (Thérèse Pierson. administra. 50. 12 nivôse an 11. 517. 279. teur des établissements publics. peintre et membre Besse (Gaspard de). II. Guillaudoi'x. Bevierre (Etienne). rial an H. 443. ex-lieutimant-colonel du t ment de Grenoble. veuve d'AUGET DE Chajibry. f 5 floréal an II. 2 frimaire an II. 6 germinal an II. acq. | Béthune-Charost (Armand. vante. 535. comte de). 117. f 17 messidor bre de l'administration de po- an II IV. f lice. 472. acq. 95. acq. ancien du conseil général de Paris. 110. curé. Besscejol'ls DE Roquelai'rg (François. 550. 9 messidor an II. mem- bailli de Malte. 11. | çant. acq. lib. 18 vendémiaire an III.

échappé des ral en chef. 1793. Y. BINARD (Marie-Thérèse). Biré (Philippe). 21 fri. II. 111. octobre 1792. f 10 nivôse an II II. 441. 547. Birague (Jean-Baptiste-Charles de). Voy. Lucas DE Blaire. ancien agriculteur. V. ] 18 ger- Bimbenet-Laroche (Barthélémy). minal an II. dép. 235. BILLOT (Antoine-François). géné- pelant Perdreauville. 18 frimaire tribunal criminel. IV. clerc BIRON (Françoise-Pauline de Roye. 5'20. femme). 502. 11. t 26 prairial an II. coupeur de velours. Billioud (Antoine). •) 12 messidor an II an II. ex- Billalx (Joseph). IV. 256. lib. ex. 9 duc de). f 28 ventôse an Il. 397. volontaire. 6 ans de BILLORÉ (Louis). tôse an II. 389. fructidor an II. 482. que de la femme Grandmaison. . f 192. rant à l'état ecclésiastique. messidor an II. au BiscARRAT (Louis). IV. -j. V. f 17 vendémiaire an H. lib. lib. 453. BILLE (François). lib. L'Empereur-Bissy. sabotier. Blaiseau (Louise Riqikt. BILLON (Nicolas). f bataillon du district de Clermont. -[17 un des 94 Nantais. 382. 315. II. 5 prairial an II IV. f 8 prairial an Il IV. 335. IV. perruquier. 405.Biron (Armand-Louis. 415. 28 prairial an III. peintre vitrier. armée révolutionnaire.iilanc (Antoine-Julien). galères. 277. et renv. 521.-maire deMontargis. Billauji (Joseph). domesti- de Sully. merie. 36. V. 8 messidor an 11.302.8 messidor an II. BIRON (Amélie Boufflers veuve du Bulox (Louis). 450. 382. cordonnier. II. IV. BLAMONT (Louise-Silvie Chamborant- Biset (Marie-Edme). 438. 21 juin 1793 I. 493. IV. Biochaye (Louise Colin-). déserteur éiranger. f BINET (Antoine). veuve du maréchal de). BILLOURS (Louis). 8 floréal an Il III. Billon (Louis-Charles-Maurice). 470. IV. acq. lib. 2 ans de prison. ancien sous-lieutenant. duc de). f 27 messidor Yillevert. 12 ven. BLANC (Clément-Marie). 1. an II IV. acq. 12 Bissy. conseiller au parlement de Tou- maire an III. de procureur. I. dans le noble. 21 pluviôse an Il II. ingénieur. f 7 Bizot (Guillaume). f 18 messidor an Il. ci-devant Bion (Claude-Thomas). 40. f 16 messidor Biollet (Aimé). f 26 prairial an II.BIZOT (François-Joseph). 495. Blanc ou Lf.soldat de la ci-devant dét. lib. ci-devant chanoine BIRET-TisSOT (Jean-Louis). BILLON (Jean-Louis). 195. IV. 24 né Français. 5 frimaire an ventôse an II. 29 messidor an H. 442. f 25 prairial an II. IV. acq. louse. s'ap. IV. i ex-noble. 29 prairial an II. carmélite. dit Barbet. BISSOT (Pierre-François). VOV. Birague-Lamottk (Antoine-Edme). f 9 mes- IV. fructidor an II. aspi. 3 messidor an II. V. Bizet (Pierre). 111. femme). 545. 286. 277. 29juillet BLAIRE. 28 floréal an 11. f 9 messidor an H. acq. sidor an II IV. II. an II.

29 floréal an 11 III. f de la Commune de Paris f 11 8 thermidor an II.27 vendémiaire an II. I. II. voyez Rouxki. 501. lib. conducteur de bœufs 9 messidor an II. f 587. marchand. cul- . Blanchard (Gilles). IV. V. IV. servante.-Blanche. de Montmorency. Il. 484. V. Blaxchelande. 168. 291. IV. f BLANCHETON ( Charlotte Koirette. acq. arma. Blin (Matthieu). Bobba (Ludovic).' au service de la république. 29 fructidor an II. acq. vigneron. LANDE. 529. ex-commissaire pert. BLANCHARD (Philibert). déserteur sarde. 2 fructidor an II. cultivateur. cabaretier. 14 septembre 1795. an. minel. Blois. f 18 messidor an II. acq.ix (Jacques-Nicolas). 495. "acq. Bi. 22 prairial an II. BLANCHET (Pierre). II. acq. 587. acq. 484. Blo. acq.l (Pierre-Jean). 402. Blies (Pierre-Joseph). Blauwart (Joseph). cri- Toulouse. acq. écrivain ex- Blanchard (Pierre). capitaine au 19e rég. 550.ouet (Jacques). pluviôse an II.ii. 533. 19 messidor an II. étapier.w. Dangé. V.andin (François). Bi. 155. V. Bi. f 4 messidor an II. renv.lm (Jacques). marchand de vin. limonadier. 28 messidor an II. 525. lib.172. mouchoirs. 395. t 26 floréal an 28 messidor an Il V.in' (Charles). V. Blothi'iève OU Blothsierre-Dusaussay Blandin (Jeanne-Baptiste). IV. femme). 24 messidor an II Y. négociant. . 162. 14 ventôse an II. acq. maire. dét. lib. faiseur de filets. 389. 302. sans-culottide an Il. Bi. Blevard. V. BLANC (François). III. garçon boulanger. f 12 pluviôse an II. maréchal. Blanchard (Thérèse-Charlotte Corio. 518. 488 et YI. 444. femme). ancien curé. V. 247. Blandin (Louis-Germain). 482. acq. II. concierge du duc floréal an II. ou DrsAiZAY (Marguerite). secrétaire gi effier-adjoint général à l'armée des Vosges. Blot (Joseph) fils. IV. î 22 ventôse an II. la pluviôse an II. III. 19 bru- lib. 11 III. BWT (Jacques). [ 14 | 1°' thermidor an II. an II. cultivateur. déserteur sarde. f 5e acq. 407. 492. acq. 19 floréal an Il. fabricant de Blot (Marguerite GEOFFROY. acq. BLANC ou LE Blanc (Louis). ajourné etdél. 575. 28 pluviôse an II (W 526. 8 messidor an II. 402. 587. floréal an Il III. maire an III.ndeau (François). Blanchet (Marin). 524. 530). lis. IV. 15 messidor an Il. cien conseiller au parlement de Bi. Rolland. 471. lib. BLAT (Joseph). acq. acq. IV. thermidor an Bi. 423. Bobba (Louis). au trib. homme de loi. femme). 15 Blanquet DE Rouille (Charles). thermidor an Il V. Blanchard (Silvain). 15 prairial an II. 410. 218. de hussards. 25 messidor an 11. Bobk (Jean-Baptiste).ondeau (Françoise-Marie). •]• 2 Bi. IV. canonnier. Blanchard (Sylvain). 14 messidor an Il IV. V. Bliet (Toussaint). 517. f 5 thermidor an Il. Biondel (Jean). 8 lloréal an II III. Blanc (Jean). II. pâtissier. II. f 25 frimaire Blanquet (Jean-Baptiste-Félix). t teur. II. 18 vendémiaire an III. lib. ex-garde du roi. veuve II. 13 pluviôse an III. voy. Blass (Matthieu).

Bois 1 (Jean-Guillaume). acq. IV. -|. Boisguïo. ci-devant Bocq. ex-noble et lib. 21 IV. 544 et 546. II. o ex-comtesse. 470. juge suppléant bre 1792. f 7 messidor brumaire. Bocqiet (Anne-Rosalie). ci-devant juge de Boisi'iiKAu (Jacques-Adélaïde Servh. membre du comité do sur- . IV. acq. II. Hoire (Jean). cultiva. femme).19 messidor an Il. 471. Boikot 1 (Antoine). T paix. 145. an II. Bogars (Pierre-Joseph). 425.Boissat (Jean-Baptiste). du bataillon de la section des Bocqienet (Nicolas-François). premier prési. f6 thermidor an II. député. IV. III. ex-curé de homme de loi. IBoirï (Angélique-Catherine). 11.25 messidor an II. -]• 19 messi-- BocQLET(Marie-RosalieIlALLÉE. maire. lib.x (Gabriel-Nicolas-François). femme de).15 mes- 27 frimaire an II.le. 95. 430. Boissé.6 thermidor an Il Y. sidor an II. 580. f 13 prairial an 11. Boisgelix (Louis-Bruno). lib. fructidor an Il. III. sidor an 11. lier. instituteur public. lib. I. Boer (François). Bociiart DE SARON DE Goi'rgl'e (Jean.scieur de (Louis).in (Jean-Dominique). 1793). Bogue (Pierre-François). bénédictin. garde-bois. 544 et 526. 6 octo- BOCQUENET (Michel).lon (Jeanne-Thérèse). 4 ans de fer. orfèvre et bat- Baptiste-Gaspard). II. f 9 brumaire an III. an Il. -j. lib. Boufflers. -J. 435. 9 vendémiaire an 111. II. lib. dor an Il IV. prov. 25 ventôse Chatou.veuve). lib. 2e sans-culottide | Bosfast. lib. femme FIL. et défin. acq. Boissahd (Julie). Boisgki. journalière 7 mes- Koillon (Jacques-François). III.ce.eil. 27 frimaire an II. 15 brumaire. l'un des Girondins. Boiset 1 (Jacques-Gilbert). paix. 492. 29 bru.net (Jeanne Nacrot. femme Bocu (Pierre). I.475. Boismarié pierres. Boileal' (Jacques). (François-Armand) . 520.25 prai. ancien Boisjiaigre (Claude-Henri). 4 pluviôse an H. veuve). 13 brumaire an III. ex-noble et i. Biiissvrd (Théodose-Joseph) procu- Boii. 15 fructidor an Il. 1er frimaire rial an II. an H. 378. 521. -J. lib. f 233 Arcis. acq. maréchal de camp. -j. (30 octobre 401. 29 bru. et commandant en second 1" floréal an Il III. acq.19 messidor an H. an II. tivateur. IV. reur de la commune de Pontar- maire an III. 219. veuve). 423. 29 brumaire an III. 379. 52 1 teur. homme de 1 oi. Y. -|. loueur en garni. adjudant général. 17 germinal an II. 518. brumaire an III. 9 vendémiaire an Ilf. Bois I (Joseph). assesseur du juge de dent du parlement de Paris. Boisgelin (Jlarie-Calherine-Stanislas Bogquillon (Louise Rouard. 530. teur d'or. Boillon (Marie-Gabrielle).27 ventôse an II. et déiin. 15 ou Guillotte veuve). sidor an H IV. dit Briard i. prov. Boilem. II. 286. 1 mes. 592. 19 germinal an II. 145. au tribunal de la ci-devant abbaye Boisard 1 ou Boizard (Marie Giillet de Saint-Germain. floréal an Il. V. IV. lib. IV. lib. f 15 floréal an II III. Bocage (François). médecin et maire an III.

3 germi. lib. 507. 1 7 vendé- Bonfant (Angélique-Catherine Boirt. ancien an Il. Bollogniel (Antoine-Nicolas). divorcée de Lepelletier. Boler (Martin). lib. 18 vendémiaire sidor an II. 29 vendémiaire an III. 24 vendé- Bollogne (Jean-Baptiste). II. 17nivôse an Bonnkuil (Jacques-Louis). H. 331. veuve Picard tiste). acq. horlo. Bonnefois (Jean-Baptiste-Barthé- noble. femme). rial an II. Bonis (Pierre). Bonet (Antoine-Alexis). laboureur. femme). homme de loi. Boisson (François). Bonis (François). sergent. 5 Ihermidor an II. ger. II. rial an 11 IV. Bollogne ( Camille Capisuchi-) ex. 559. Boizot (Antoine-IIonoré-Louis). III. Boissel (André). femme brumaire an III. IV. 15 pluviôse an III. lib. vicaire à Bicêire. 12 Bonnaire (Marie-Charlotte de). ancien Bonneval (Louis-Etienne). IV. 28 prairial 5 brumaire an III. 219. 29 germinal an IV. teur. lib. 195. agent national. an II IV. acq. IV. miaire an III. miaire an III. ex-noble et conseiller au couturière. 541. lib. 35).(Pierre-Jean-Bap. II. 5 mes. acq. imprimeur. BoNNAURE (Pierre). VI. III. Bonnefoi (Elvire. lib. Bonhomme-Dipln. | veuve Sapin. IV. 459. dét. 5 ventôse an III. 27 nivôse an II. cultivateur. BONNISSANT (Charles-Pierre-Etienne ) Bonie (Pierre). Bonnefoy (Ch. membre du comité révolu. 248.-François). V. Bon-cerf (Pierre-François). lib. 12 brumaire an III. lib.! 17 nivôse an II. Bonneville (François). 29 ger- Boissm LA Roche (François). acq. 497. III. II. 547. 12 brumaire an III. de Bretagne. 8 prai» 5 floréal an II. 248. II. aubergiste. 9 vendémiaire an III. lib. Bonneville (Basile-Aimé). i 27 nivôse an II. 2 2 messidor an II. 531. gent aux Gardes-Françaises. 7 7 messidor an II. II. minal an II. ancien ser. femme). nal an III. Bonnifait (Jean). renv. lib. femme Gimbert). 7 messidor an lI. II. Bonnaure (Louis-Joseph). Bonnet (Françoise-ChristineRocnARD. t Bonnot (Claude). 41 . III. veillance de Bourgueil. com- 17 nivôse an lI. riague. 500. 47. Bonnaire (Marie-Claude-Emilie Ha– lioisso ou Boissot (Marie-Modeste). lemy). 26 prai. 2*5 fri. Parlement de Toulouse. adjudant. IV. pagnon menuisier). Bonnet (Cécile). femme Cavaillé. lib.! 17 floréal an Il. missaire des guerres.Bonnin (Catherine). Bonne (Pierre-Louis-Constantin).-Ant. 272.logne (Nicolas-Vincent). 12 brumaire an III. 19 germinal an II. lib. 320. valet de receveur général des domaines chambre. 8 floréal fils.com- Bole (Françoise-Guillaume). III. lib. 510. II. cultivateur. 534. 520. 392. tionnaire de Nantes. corroyeur. 6 ans de dét. an III. 12 nivôse Boi. an II. lib. cultiva. maire an III. ex-noble. 16 nivôse an II. II. III. 2 prairial an II. Il. 18 ventôse an 415. 482.

15 pluviôse an II. Bossu (Pierre).BOSQUET (Lonis-Jérôme). an II. acq. Borqsoux (Jean). national. f 7 floréal lioQiKT (François). IV. réal an Il. Bordet (F. I. 381. 404. Boucher (François). 25 ger- Bonny ou Bouny (Pierre). voy.489. 549. 277.. 4 messidor an II IV. | loi. bre 1793 1. I. 1.Boucher (Pierre). Borel (Clément). 8 août 1795. 5 messidor an II.net (Jean-Baptiste). 581. f 10 messidor national de la commune de Châ- an II. lib. f Bouchard (Gabriel). les bureaux du district de Valen. 23 floréal an 19 messidor an II. 501.tieh (Charles-Jean-Bap. 503. lib. an III. lib. IV. tisserand. teau-Renard. I. 4 mois de Boucher (Athanase-Jean). I. 11 ventôse an III. colonel du Boucher (3larie-Vicloire). Domemps (l'ierre-Airné-Josepli). IV. Botot (François-Marie). Boucher (François). 482. acq. acq. Borne fils (Gabriel-Ilercule-Victor). 581. marchand. 27 avril 1793. ex-nuble. Bordeaux (Charles-Nicolas).VTVILLE. dit Augusle. homme d'affaire.25 germinal an H. 5 octobre 1792. homme de dét. | HouiKQuoY (Marie-Jeanne). soldat. 16 mes. meunier (mani- DE la Marelle. 442. domestique. 28-29 septembre lib. acq. chapelier et agent Boutequoy (Matthieu). domestique. 477. 15 juin 1795. 258. laines. 27 mai 1 793 sidor an 11. gagne-denier. VI. Borie (Joseph). tailleur. journalier. -j. lib. f 29 messidor an II.). III. acq. 455. Dornsciiad.t 3 lloréal sidor an Il. Bosredon (Pierre). 5 floréal an H. lib. -J. Boucher (Joseph). t lant. ex-noble. 1. 450. minal an II III. « cavalier ré. f Borjac. 8 floréal an II.mes. 501. ciennes. 502. artiste en porce- ex-noble. Faron-Bossut.lioxjiï (Lou's). Y.f21 mes. 481. commissaire Borain (Jean-Antoine). 401. Bouchard (Marie-Nicole). NI. 58. 454. II. 5 septem- sidor an II. volutionnaire ». 441. Bottier (Jacques). Boutet (Jacques). acq. 1792. thermidor an Il V. 8 brumaire an III.255. queville. -J. des cliasses à cheval. Boscary. conducteur de dili- . III. 111. 58. dentiste ambu- Boiîie (Raymond). III. Borne-d'Ai.. t festation de Rouen). 132 note. IV. an H. lib. 8 messidor an II. acq. ancien officier démiaire an III. Borsat (Pierre-Louis). 228. III. 224. Boucher (Louis-Jean-Baptiste). tiste-Victor). t 29 prairial an II IV. IV. acq.Bottiaix (Adrien). cordonnier. Boso. CHECHOUART-Po. Voy. 9 ven. veuve Ro- 4° régiment de dragons. 21 mes. 482. 4 octobre 1792. lib. laboureur de Fran. f 16 messidor IV. 156. 11 brumaire ger. Bordeau (Marie). IV. III. 17 fructidor an IL Iîordier (Marc-Antoine). 70. 18 vendémiaire an III. ItociEQUoï (Augustin). employé dans an II. femme de Basset BOTTAIS (François). 8 flo. BOSSUT. 140. I. 455. IV. f 21 messidor an Il IV. journalier. II. boulan. lib. sidor an II IV.

Saujon. tôse an Il 11. BOUDARD (Marie). charcutier. 547. femme Goulard. 11.em. veuve de). IV. Bougenot (Jean). acq. midor an II V. an III. -Stanislas de). veuve miaire an 111. Douillet ou Douillette (Geneviève). IV. ex-comtesse. 15 nivôse au Boudier (Benoît). lib. médecin. | 5 thermidor an H. tailleur. femme DE Boisgeiin. 95. i 2 messidor an II. Boudot (René). inspecteur Desalleurs. au magasin de Trainelle. II. veuve du duc Boulay (Nicolas). Bolgon (Charles-Jacques-Mat thieu). 1. BOUFFLERS (Amélie de). acq. tôse an II. 60. 10 ans de réclusion. vendémiaire an 111. et dét. 26 an II. . 4 fructidor an Il. 540. III. an II IV. 1 mes. lib. Bouis (Pierre). I. Thibaud. ployé à l'administration de l'ha. cultivateur.555. dét.prairial an II. 21 ven.! 22 pluviôse anll . 14 fructidor Bouchet (Jacques). démiaire an Il. an II. j. t 5 therrni. 185. 401. acq. 498. f 25 ven. 576. IV. sidor an II V. f 28 mes. IV. 422. inspec. 10 mai 1793. mer. marchand. Bouillart (François-Denis). colonel. acq.|9 messidoranll. Boufflers (Marie-Charlotte Campel- dor an II V. Bouillie (Antoine). au Châtelet de Paris. 8 messidor II. Boucher-d'Argis (André-Jean). 211. libraiie. acq. Boulay (Pierre-François). cultivateur. Boucouhd (Jean-François). IV. f 28 prairial an Boudier (Pierre-Anne). femme). 425. femme Chakciaux.II. 540. Boufflers (Amélie-ConstancePuciiot. Bougeoi (Jean-Claude). 2 Boicher-Duclos (Etienne-Marcel). acq. lib. gence. ex. 444.450. acq. II. II. 488. bre 1792. Bougars-d'Apremont (Louis-Auguste- f billement des troupes. f 14 prairial sidor an II IV. acq. 21 septembre 1 793. frimaire an III. II II. 240. 487. BuuiuAiiT (Saint-Clair). acq. 486. et acq. 1. ex-membre du conseil général de Boucheron (Jacques-Félix). 19 floréal an H. 29 germinal an H II. II. an II. cier. juge. Boudin (Pierre). lib. Boucheron (Augustin-Denis). | 24 prairial an II. noble. V. IV. 9 vendémiaire an III. 19 floréal Boulay (Jean). Bouchet (Michel-Joseph). 5 ventôse an II II. 27 nivôse an II. marchand debois.19 frimaire an II. 27 septem. la commune de Paris. et dét. f 25 prairial 14 fructidor an II.507. lib. 2 vendémiaire an III. François). IV. II. 411. lib. Bougon (Louis-Jean-Charles).488. 459. Boucher-Larupelle(Marie-Geneviève). marchand. V. 16 ven- Boudot (Madeleine Gallet. 525. Bouffechoux (Lazare). ex-noble. 517. lib. cordonnier.473. acq. acq. Boulani) (Louis-Adrien). 18 vendémiaire an III. IV. BoucuiER (Nicolas-Jean). 255. f 10 ther- teur de la navigation. acq. 111. 9 vendé- Boucherin (Anne-Henriette). femme divorcée de). 554. 6 vendémiaire femme de charge. 20. Bougon (François). BOUFFLERS (Marie-Cath. Boulard (Étienne). ex-lieutenant particulier | -19 messidor an II. 7 ventôse an deBiRox. 541. lib. ex-garçon de bureau au timbre. Boucon (François). an Il. lib.

gnon joaillier. V. f d'Aubignt. Bourgeois (Ilippoh te). Vaugirard. III. IV. Troyes. mestre de camp à la suite sa section. Boullanger (Servais-Baudoin). d'IIanriot. artisan. 19 floréal an II. ex-prêtre. veuve quier. ex-greffier de Fon- Boullissière (Jean). 396. 5 thermidor an II.Boulet (Marie-Marguerite). 19 fructidor an II. vi- Bouley (Emmanuel-François). volontaire. réal an II. cultiva- Bourbonme (André-Dominique). 598. 23 brumaire Boulogne (Jean-François). ci-devant curé de 75. 488. procureur de la Bourdon-Chérot (Denis). j. tevrault. lib. acq. Bourdon (Jean-Baptiste-Marie-Victor). Boireau (Pierre). compa. 28 frimaire an III. miaire an III. 7 Bourbonne (Marie-Colombe Legris. 11 thermidor an médecin à l'année. lib. -f 3 prairial an II. commandant la force armée de noble. Bourgeois (Louis-Philippe).le (Henri-Joseph de). note 5. lib. III. dennes. Bourdet (Bernard-Richard). j. Audemer. perru- Bourdelois (Claire-Thérèse). 2 thermidor an 11. acq. . f 14 prairial an H. 483. IV. lia. 1" vendé- de la poste aux lettres à Pont. ex. BOURGEOIS (Adrien). II. V. Bourdeh. acq. juge au tribunal du district de If.messidor an II III. IV. ]. fermier Bourg (Michel). colonel de gendarmerie. V. f 7 thermidor an 46. 19 fruc- il. V. lib. Bourceois (Jean-Charles). 5 thermidor an II V. f 4 nivôse général. III. 22 frimaire an III. «3. 27 messidor an II. de la cavalerie. floréal an II. 96 lers. vigneron. Bouxlongne (Jean-Baptiste). pension. lib. 117. teur. V.2 floréal an II. V. 11 floréal BouQuiN (Vincent)." an 27 ventôse an II II. fondeur de cuil. un des administrateurs des Ar- 597. tidor an Il. III. Bourgeois-Guedreville (Étienne). caire de la paroisse Saint-André. naire du roi. Bourdet (Marie-Joseph-Adrien).homme Bouquet (Jacques). 465.-[-4 germinal an II. 490. acq. Bouré (Salomon). { 27 messidor an II. 409. 28 vendémiaire an III. 415.directeur Bourgeot (Étienne). 293. 460. 297. Boulleso (Marie Lemesle. acq. 410. lib. 259. IV. t volutionnaire. Bocllaï (Nicolas). femme). -j. 205. Bourgeois (J. acq. et dét. f 19 prairial an H. 481. 7 germinal an II. 396. 7 flo- Boullet (Jean-Martin). II.second aide de camp lib. Bourgeois (Jean-Alexandre). III. 482. 542. an II. 5 thermidor an II V. III. V. Bourgeois (Jean-Baptiste-Antoine). acq. Bourdeaux (Gilbert). II. femme Richard. f 27 prairial an II. menuisier. f de loi. 515. général de l'armée ré. femme). dans les bureaux de la guerre. lib. BOURGEOIS (Antoine-François). Bourdoin (Julienne). III. sidor an II. 530. lib.17 vendémiaire an II. V.-Baptiste). commune.27 mes. acq. f 19 floréal an II. an III. élapier. cordonnier. 26 brumaire an II II. ex. 7 ventôse an H. lib. employé IV.

11 messidor an H. 588. II. IV. Bournazet. 505. 21 fructidor an II.Boutay (Madeleine PIERROT. Voy. V. acq. 280. acq.29 floréal an II. acq. Boutequoy fils (Augustin).Bouïet (Rose). sous-lieutenant de la C vendémiaire an III. ].di (Marie-Antoinette).BouioT (Charles-Pierre). gieux et curé. Hortier. ex-baronne. président de la première chambre Bouvet (Michel). acq. -r 1" floréal an II: acq. ture). 1795. acq. V. Boutequoy fille (Marie-Jeanne). llouRi\[siEN(Cliarles-Georges-Étienne). Bourmeau-Fleury (Jean-René-An. garde nationale. limonadière tide an II V. ex-reli. I.Boutequoy père (Matthieu).Boum (Simon-Charles). 24 messidor Bourrée-Corberon (Pierre Daniel). 151. II. Boutay (Jean-Claude). Voy. 1" nivôse an II. 469. 589. dét. ex-abbé. religieuse. 27 prairial un H IV. 15 juin 22 messidor an II. 10 mai 1795. 16 messidor an Il. et dét.d (François). 1" vendémiaire an III. D'ALSACE. à la fabrication des assignats. V$ H. acq. IV. institu. -f 19 frimaire an t Bouilly. f 1" sans-culot Bourguignon (Henriette). Bouroux (Jean). des biens nationaux. matelot. vier). imprimeur II. trésorier de 28 prairial an II. commis marchand. II. deli trice. 111. 494. -]. Bourquien (Claude). Voy. ex. 581. 2 thermidor an Il V. 381. Bouzereux (lùigénie). 28 brumaire an III. 486. gendarme. 409. messidor an Il IV. 273. -J. 381. clerc de notaire. 299. Boursier. acq. 74. Catherine). BoiROTTE (René-Alexandre). acq. I'azel. chef de lé- jusqu'à 21 ans. et marchande de modes à Mé. ancien chanoine. 1 thermidor an II. boucher. tisse- ZET. femme Morel.lon (André). acq. Bourrée Corberox (Armand). Voy. Bourret-Grimai. Bourguignon-. IV. Bouvet (Tliérèse). IV. marchand de parasols. toine).4H. un des 94 Nantais. tisserand. marchand bourg. vente. f 24 messidor an Bouvier (Jean-Baptiste). Bouvexot (Henri-Gabriel -Bonaven- Bourrée-Corberon (Philibert-Pierre. acq. lieutenant de gendarmerie. 26 frimaire an III V. 576 Bourre (François). 522. 162. 28 fructidor an Il. 440. III. 11. Bocssï (Jean). 12. 423. Boutherin (Jean-Baptiste).Boussu de Chimaï.Bousquet (Jean-Joseph).Bourguenoui. ex-noble. commissionnaire pour la acq. 495. j21 prairial an gion de la garde nationale. dit Fri. 4 fructidor an II. III. Bourrelier dk Mentry (Cliarles-Xa. 12 germinal an H. des enquêtes. cultivateur. femme de . lib. an II V. noble. lib. IV. '('marine. 519. Bourse (Marie-Marguerite). acq. t 16 messidor an II. laboureur. toucheur de boeufs. 294. 14 brumaire an III. dép. I. Lespinasse-Bourna. messidor an Il IV. desservant de la commune de Bourrii. 18 fructidor an Il.10 acq. V.BotrEL (Jacques). IV. BouvENoT (Pierre). H brumaire an III. l'J messidor an Il IV. acq. rand. zières. Ô35. femme). f 24 messidor an H Bouvret (Jean).

12. t28 messidor an II.Voy. caporal.veuve 1Breslé (Jean). lib. Brancas-Lauragiais (Louis. acq. miaire an III. 17 prairial an II. III. Brac-Laperrière (Jacques-Joseph). III. 1" prairial an II. 1BRELLOU. dét. acq. lioYER (Michel). 398. rédae. f 25 messidor an II an II. 1Brésillok (Antoine). cultivateur. Voy. t 19 messidor an II. 379. VI. cordonnier. 112. IV. 425. 45.Léon-Féli-i- 479. 28 pluviôse an II (W 525. f 9 floréal an II. 24 fructidor Bragot (Benoit). BRETON (Alexandre-François) acq. veuve Amiral.dénonciateurau t 1er messidor an II. femme). 5 mai 1793. 30 vendé. démiaire an III. 24 messidor an H V. 22 fructidor an II. pluviôse an II (W 322. V. roi. ex-noble. Kl. Diprat. volontaire. Boze (Joseph). f 19 floréal an 1Bremodièkk. 598. f prairial an Il. II. 1BRASSEUR (Pierre). tivateur. 388. 12 26 octobre 1792. 495. tapissier. 488. peintre ordinaire du 1Bregeot (Marie-Françoise Rochard. IV. III. f 1" prairial an 11. Breté (Charlotte). acq. 550. 392. BRAGELONGNE(Marie-Marguerite). soldat. 1Drasseur (Jean-Augustin). fermier général. 25 ventôse an II.xe (Jacques). 8 BIIACELET (Pascal). 365. 4 thermidor an II. IBréard (Jean-Nicolas). 21 1BRASSOD (Michel). Braley (Pierre).comte IV. un des 1Braud (Jean). lib. acq. 9 brumaire I3rebion-la-1Iaye (Joseph). I. bonnetier. lib. acq. 1Bravards-Deissat (Jean-Louis). ancien lieute. Boyav al (Pierre-Joseph). 10 fructidor an II. 506. menuisier. cité). 3 fructidor an 11. 467. 520. f 17 floréal an III. BOYER-BRUN (Jacques-Marie). charge. IBraudau (Jean-Louis). IV. car- Boyau (Isabelle PARIS. lib. IV. f 12 messidor an II. 24 brumaire an III. ciant. 475. IV. femme). manouvrier. 9 teur du Journal de Nîmes. Brauie (Joseph). médecin. tSréan ou Bréiian (François). homme de lettres et 24 prairial an II IV. instituteur. nantd'infanterie. an II (30 octobre 1793). Luxembourg. Bragelongne (Marie-Nicole). IV. journaliste. 104. 19 vendé- Boyau (Charlotte). 413. V. lib. 11 an II. lib. f 9 floréal an III. acq. f 29 messidor an II. Paris-JIontbrun. 9 floréal an II. brumaire an III BRETON (Marie -Anne -Catherine). 495). II. gendarmerie. 551. Boïer (Joseph). acq. de la marine. mélite. ancienne Bretag. Souche. acq. V. brigadier de BRACONNAT (Jacques). f miaire an III.négo- III. lib. 456. 1Bresson (Jean-Jacques-Casimir). meunier. floréal an III. 1BRESCH (Nicolas). I. acq. Boyer (Pascal). CLERC-BRELLOU. député. BRARD (Marie-Claude-Cyprienne). f 5 messidor patriotes de la Sarthe. lib. . t l'un des Girondins. I. cul. 5 ven- brumaire an III. 523). 38 et 452. 1 religieuse. floréal an II. propriétaire. 9 vendémiaire an III. commissaire Boyer-Fonfrède (Jean-Baptiste). 5 femme CASSENAC. acq. V. 550. lib. acq. IV.

III. j. IV. 497. acq. le plus 10 vendémiaire an II. ca- Briard (Antoine). Massé. BRICIIET (Matthieu-Jean). V. V.Brillox-Saint-Cyr (Alexandre). 6 brumaire 28 fructidor an II. Boire. étudiant. f 9 ther- V. maitre des comptes. 20. IV. acq. veuvePROT. 1" messidor an II. ex-noble. 471. BRioTpère(Toussaint).Brochand (Jeanne-Avoie-Modesto Al- ciant. 456. f 9 thermidor Brund (François). en vue du parti de la Gironde. rial an II.-B. 425. Brincourt (Jean-Baptiste-Marie). roi (conspiration de Bretagne). f 5 thermidor IV. sergent. IV. acq. cultiva- | 29 messidor an II. Brissot (Jean-Pierre) homme de Bridoux (Pierre-Hubert). 546. un des 94 Nantais. commis au Brion (Françoise-Ursule). V. 566. 448. III. V. I. f 26 BRIGAND (Jacques) notaire. 45. IV. 18 vendémiaire an III. f 28 prairial an II. V. lib. 479.BREVET (Étienne-Louis). 28 fructidor an II. acq. pitaine au 29e régiment ci-devant 23 brumaire an III. veuve LOREU. plâtrier. 576. teur (conspiration de Bretagne).brumaire an II (30 octobre | tre. II. I. chambre de l'ex-comte de Laval. ancien valet de acq. dit Beaujour. 18 frimaire an III. IV. priétaire et ancien secrétaire du cien curé de Port-Marly. set de Fleury. 255. 172. Dauphin. 434. 275. 26 floréal an II. Brière (Jean-Baptiste). III. an III. Bréville (J. femme). ex- | nalière. jour.BRILLE (Louis-Martin). lib. Briand (Jacques-Libre). Brideau (Marie-Aimée) carmélite. commissaire national près le tri." Bridier (Françoise). f lettres. IV. ci-devant député. BRIGAND (Geneviève-Elisabeth Dauphin. 14 messidor an II. 6 brumaire an 111. un des an II. domestique.François).-Bernard Onfroy). I. Brillon (André-Jean). acq. f 19 messidor an Il. comptes. 168. IV. notaire. un des 94 Nantais. acq. Briard. f 25 mes. veuve Ddme. 353. f 21 cuisinière. IV. Brière (Joseph). . 5 floréal an II. 7 messidor an Il. Briel (Gabriel-Jean-Bapiiste). de conseiller à la chambre des major. Bretomville (Marie). acq. messidor an II. fils Bri\nçon (Augustin). LAIS. sidor an II. !>4 Nantais. 173. an. ex-prê. lib. 472. Brisset (Pierre). 18 juin 1793. dét. bunal du district d'Angers. pro- Bricogne (Louis-Joseph-Samson). 491. 28 fructidor an H. III. an II III. département de la guerre. ancien curé. acq. 402. lib. BRIOT fils (Jean-Guillaume). notaire. dét. V. Voy. acq. 24 floréal an Il. laboureur. an II. 18 juin 1795. mar. femme). Bridier (Etienne). 548 midor an II. 9 avril 1795. t femme). f 17 floréal Brix-d' Amour. ancien libraire chand. f 25 Brioland (Sébastienne CAILLET pluviôse an II II. 592. Briciiard (François). 258. germinal an II. 1. 173. chirurgien. f 13 prairial an II. 415. f 15 prai- 521. commis de négo. domestique de Ros- Montmorency.Brison (Louis). 29 prairial an II. Voy. 1793). Bfullon-Buffk (Perronet). V. Brochasd (Etienne. 492.

487. noble. veuve Souville. ex. f 12 germi. scieur etc. 577. ex-constituant et ex-grand Saint-Nicolas-du-Chardonnet. j 5 5 thermi- Broigne (François). acq. acq. avant la Ré. ex-sous-lieutenant dans la 1. de Marsillac. lib. nard Bourdon). 2 fructidor an Il. acq. l'un des Girondins. 1.rrii. 17 floréal an 111.au-Beauregard (André-Georges).vt-Prest (Antoine). f 29 messidor an II Brulard (Jacques). III. 555. IV. Brumf. BROU (Symphorien-François). maçon. 402.lk). V. 9 bru- Broquet (Pierre). Brognard (Charles-Alexandre). f 8 thermidor an Il. la garde nationale (affaire de Léo- Brochet DE Sai. 584.. 15 août Brolliart (Jean-Baptiste). domestique.BROCHANT (Anne-Élisabeth LE Chah. juge de paix. 101. lib. f 12 juillet 1795. Brossard (Louis-Guillaume-Antoine). garçon serrurier.Broullier dit Pot-ke-vix (Jean-Claude). ex-chanoine et ex-grand vicaire à ancien membre du comité révo. 155.f 21 mes- 9 messidor an Il. ex. III. dor an II.'12 pluviôse an II II. maire an II (50 octobre 1795) I. lutionnaire de Terrasson ancien 172. V. tedk. 14 prairial an II. veuve). de l'évêque de Séez. 22 fri- BRODHAG (Jean-Jacques) directeur maire an III. de). 50 vendémiaire an III. 198. f Brucks (Marie-Anne-Louise). Luçon. Brochet de 'Saisi-Priest (Charles). dogne et membre du directoire. 15 vendémiaire an II. j 8 8 vicaire de l'évêque inconstitu- thermidor an II. acq.. 22 frimaire an III. 94. et depuis juré au tribunal révolu. Voy. Brun. IV. an Il. prince ture). V. 100. 21 août 1795. f 9 thermidor an II V. prêtre non asser. acq. tionnel de Mende. ex-constituant. ex-curé BRUCE (Michel-Ange). Broisseau fils (Marie-Paul-Bonaven- Broglie (Charles-Louis-Victor. hommed'affaires an III. ex-in- Brochet (Jean-Etienne). nohle et maitre des requêtes. puis maré. Brugière (Pierre). cultivateur. IV. 474. acq. BRUN (Pierre dit Pif. Boyer-Brun. III. Rrodhag (Anne). garde de Louis XVI. ex- régiment de Bourbon.Brossard (Marie-Anne Lajuxie. specteur des citasses.Broue DE la Salle (Jacques). acq. IV. 5 brumaire an III. . ancien curé 1795. f Brousse (Antoine). III. 519. ex-nobte.445. de long. 548. puté. lib. lih. 135. 529. 19 floréal teur du département de la Dor. | 10 brumaire an Il II. des postes. acq. lib. chal de camp. f 24 germinal an II. V. nal an II. mandant en 2' du 4e hataillon de VI. 184.11 messi- volution garde de la connétablie dor an II. 19 messidor an II. com- tionnaire. noble. curé. II. sidor an II V.BRUN (Louis-Henri). Brulart-Sillery (Charles-Alexis). ex- constitutionnel de la paroisse de prêtre. BROQUET (Jacques). 27 floréal an II. ancien colonel du ci-devant Broutin (Marie). 447. lib. cordonnier. veuve). lib. dé- 5 brumaire an III. ancien administra. menté. 5 brumaire Broisseau (Joseph). 225. 420.

195. V. Brisi.é (Jean-Baptiste).i. sous-lieutenant au régiment de la Buhf. LeCLERC DE BlFFON. domestique. 520. lib. ex. sidor an 11 IV. marchand et garde national. dit Charmoy. 2 brumaire t (Seine-el-Oise). -j. dor an II IV. 542. lingère à la halle. 28 fruc. [• 5 messi- 14 ventôse an II. dit Lafouciiais. f 26 prairial an If tidor an II. IV. cureur de la prévôté de Maubeuge. Bi'cnKT (Pierre-François). canonnier. l'Œillet). II. ex-curé de Gagny Nogent-le-Rotrou. procureur de la Brinki. IV. 195. tecte. 347. Voy. III. dél. 16 fri. IV. V. 29 vendémiaire an II. 449). 5 ventôse an III 202.Buisson (Marie-Catherine-Françoise).27 floréal Buffé. Bcquet (Jean). 106. ancien lib. de Toulouse. f 21 floréal an II.Bcg. néral de division. 69. V. ex-coiffeur. Grandmaison. Bossot (Joseph-Hippolyte-Adrien). Bûcher (Jean-Baptiste-Ernesl). 206. Buisson dit d'ArssoNNE (Samuel-Jac- Bruno (Joseph). à Biquet (François). LETELLIER. Brili. 9 vendémiaire an III. VI. 486.24 brumaire lib. 29 brumaiFe an II. gé. acq. Bruxelles (Laurent).au (Timothée). 184. Iîuiie. ex-noble. Brinï (Jérôme). 504. Biii"xel (Capret). -j. Voy.. 451. major avec rang de colonel dans Bilt. Burke (François-Ursule). 8 prairial an II. ex- reine. III. | 160. II. et thermidor an II V. femme). 75. lib. . gien-major. membre de la Commune BERGÈRE (Jean-Nicolas). ex-noble. ex-conseiller au Parlement un des 94 Nantais. Voy. ISkimt (Gaspard-Jean-Baptiste). an II. 13. Jinr. menuisier. II. V. 41. BURGER (François-Joseph). I.us (Madeleine Levasskor. 457. f 24 germinal an If. 117. tutionnel de Saint-Laurent. 8 BUISSON (Antoine). IV. an II. thermidor an H. 29 JJiniau (François-Xavier). ancien pro- juillet 1795.NOT (Marie-Joseph). f 12 mes- | 27 messidor an H. JSiis (Jean). 442. f 12 Brinvarlet (lilisabelh).wtet (Jean -François). 7 pluviôse an II (W315. lib. acq. Buard (Denise). 415. matelot. Bureau (Pierre-Louis). horloger. curé consti. ex. valet de 2 chambre. 15 mai 1795. 22 Bugneau (Nicolas-Marie-Jean). Buret (Jean-Baptiste). BlFFON. 7 thermidor an Il.r. (affaire de la conspiration de prairial an II. 597. maire an Ill. lib. fem- la légion de l'Ile-de-France. archi. IV.if. I. 1. liisiNï (André-Jean-Marie). fructidor an II. an II II. Voy.on-Biffé. acq.2fi prairial an II. commune de Vertemey.le (Marie-Cécile Tarin. -]. juillet 1 795 (affaire de Léonard acq. chirur conseiller au Parlement de Tou. 97. veuve Colin. 457. 28 brumaire an III.Voy. 456. lib. -j- II. juge. 195. Oursin DE BURE. -j. louse. III. f '24 frimaire an II. BURET. Bui. prairial an Il. çois). II.Bri-xkau-Deliot (Henri-Benoist). Bourbon). ques Eugène Louis -Jean-Fran- procureur au présidial de Nantes. 5 thermidor an H V. f 8 me).

de la guerre. ex-prêtre. 486. f 9 frimaire an H. femme de). Voy. 12 messidor Cabouillt ( Marguerite ) femme an Il. 445. f 17 brumaire C an II. IV. acq. an Il. François. fabricantt . acq. do- an II. IV. Cailleau (Simon).442. laboureur. dit DES. 18 vendémiaire an III. Caillet (Henri) gendarme lib. religieuse.lol (Jean-Joseph). 9 bru. vendémiaire an III. 157.f29 prairial an II. V. Cacqdkrat (Charles-Marie). maire an III. 17 messidor an II. an II. laboureur Calemard (Jean-Baptiste). III. mestique d'un ex-maréchal de BUTTEUX (André-Joseph). CADET. IV. lib. 257. Voy. II. 553. IV. Canne (Pierre-François). volontaire. 155. de Saint-Marc. Voy. femme divorcée de). IV. Caisso (Jean). Botenschoen (François). LAND. acq. journalier. Caille (Pierre) ferblantier lib. employée à la Caire (Charles).CAILLOT (Guillaume).' acq. lib. Voy. 575. maire an III. 491. V. Jassaïd. colonel de la légion cuisine de Bicêtre. et cabaretier. du Nord. f 4 thermidor an II V. négociant. an II. Caillet (Pierre). II. batelier. IV. tourneli. Caillault (Étienne-Jean). 1er nivôse an II. chand de tabac •{• 22 prairial Cailleteau (Marie). II. 582. 29 juillet 1795. f 15 mes- Bl-rrer (Ignace). 18 brumaire an III. 18 sidor an Il. Bi'ssy (Lov\ise-Antoinette Fargf. et dét.ex-officier Cadoc (et non Cardot) (Jean-Jacques). 21 fri. CADET (Marie-Anne). f 17 messidor 5 thermidor an II. 7 5 thermidor an II. 14 messidor an II CADET. IV. lib. lib. 19 fri. 28 prairial an II. employé dans le génie. CAILLET (Henri).es. curé comtesse de). ex-prêlre. acq. 540. 16 pluviôse an II.Burke (Marie-Félicité Launat. Charpentier. 207. V. 482. 12 ventôse y 19 messidor an II. 552. dor an II. CAILLET (Sébastienne). IV. Caillon. renvoyé au ministère 25 prairial an II. Rltler (Marie-Alexandre-Renée de 549. f au 16' régiment. et dét. II. 28 brumaire an III. u'Huart. lib. 12 ventôse an II-. 590. Burlandeux (Joseph-Ilenri). lieutenant de gen- Cabaille (Jean). 25 août 1 795 I. CABANON (Bernard). Cm (Jean-Baptiste). capitaine Caii. 75. dit Dussard. beth Hébert. 3 fructi. 521.-[. darmerie. IV. lib. femme). officier municipal des Ponts-de-Cé. de paix. 401. pluviôse an III. f thermidor Caillaux (Jacques). notaire. maire an II II. 1. 411. 3 fructidor 550. lib. 21 7 floréal an II.9 floréal an Il III. lib. IV. CACHARD (Louis-François). 96. Cabaret (Denis-Paul). Cadot (Marie-Charlolte-Louise-Élisa- Bussikhe (Jean-Baptiste). 526. Perrin. II. 551. Chaïaux-Caillon. Cacînïé (Jean-Baptiste-Charles). 184.on. femme Brio- CACADIER (Pierre-François) mar. CADET. camp. lib. lib. II. an II. acq.

CARBON (Pierre-Louis). H. femme Cric. V. III. 425. lib. ex-substitut de la cour des lib. I. soldat. vant président du comité de sur. 5 thermidor an II V. CANGT (Pierre). acq. aides de Paris. 4 messidor an II: conseiller de grand'chamlire. lieutenant-colonel du 102° régi- 551. 480. 512. 5 ven. 440. 459. taire. IV. CAmvAL(Toussaint). cultivateur. acq. prê- midor an Il V. an II. f CAMUS DE Lacuibodrgère (Jean-Louis). 2 fructidor an II. 21 floréal an II. 286. 7 germinal an II III. Canolle fils (Jean). t 5 frimaire an II. -j. lib. pitaine de dragons. t Calmer (Louis-Benjamin). la Commune de Paris. garde-chasse. 18 messidor an Il IV. tre. IV. au parlement de Toulouse. 4 thermidor Cambon (Etienne-Dorothée de RIQUET. 29 germinal an II. II. membre de vrier. an II. manou- avant la Révolution. f 15 nivôse an H. CAMUS (Clément). 470. II. V.) Canet-Ducay df. lib. t bailliage de Nevers. Cakel (Joseph). 592.475. négociant an II | 18 messidor an II. CARBONNIERS (Gilbert-Alexandre). ancien ca- CAMELIN (Anne-Suzanne). 2 prairial Caiibonel (Pierre). 435.ot (Marguerite). CARBONNIER (Louis). Canolle père (Jean). (W 318. coiffeuse. IV. dit Baaf. 1 mois de 4 prairial an II IV. Marange (Claude- Cai. [ 4 ventôse nt. f 29 messidor | de). Caligny (Charles-Alberl-Marie-Hue) CANAPLE (Jean-François-Esprit). 292. capitaine au CARADEUC DE LA CIIALOTAIS (Anne-Jac- 2° bataillon d'infanterie. Cappon-Ciiaieau-Tiiierry ( Claude-An- Caméron (Anne-Caroline). ex-chanoine de St-Claude. ex-procureur général 27 pluviôse an III. CAMPANA (Jean-Michel). II. anII. ex-conseiller 2 vendémiaire an III. III. 4 prairial an II IV. 515. vi. 407. 462. 462. de rubans. perruquier. 501. f 8 messidor an II IV. 8 thermidor an II Capisuchi-Bojllogne. Capotte-Feuillide (Jean). Bollogne. i Galle (Joseph). Louis). f Campgrain. CAMUS (François-Remy). f 12 ther. 70 et rier.femme Die. Calmer (Antoine-Louis-Isaac). juge au f 18 prairial an II.-J-5 messidor an II. acq. IV. lib. Sainte-Croix de la Bretonnerie. 276.17 vendémiaire an III.veuve du parlement de Rennes 22 messidor an II. floréal an II. | du comte de Boufplers. gneron. garde-magasin. Voy. ancien capitaine. acq. 4 octobre 1792. 21 messidor an Il IV. 472. femme No. 405. Campel-Saujon(Marie-Charlotte). ci-de. 45(1. ex-noble. 5415. If. tôse an Il. acq. dét. toine). acq. 4-1-2. ci-devant prieur de Calouard (Etienne). f IV. ex-noble •{• Calmette (Maffre). V. 7 frimaire an II. LEROY. 455. t femme de). 415. III. ques-Raoul). an II. 12 fructidor an II. 160. 14 pluviôse an II. 111. ancien général de brigade. . 155.i. Calmon (Joseph). 413. 4 floréal 14 frimaire an II. II. charpentier belge Canuzet (Claude-Philibert).Canisï (Charlotte DE Loméme femme veillance de Clichy. lib. Calwaert (Albert). ment. 595. V. 501. IV. Voy.armu- acq.

épicier. dét. Yoy. IV. IV.1 (Remi). II. IV. 6 août 1795 (W Carvoisin (lilise-Éléonore). depuis marchand de che. Cassegrain (François-Claude). -j. lib. acq 3 frimaire an Il. 195. louse. If. II. instituteur. IV. V. Carris DE Barbota*. IV. IV. 5 frimaire an III. avoué. f 4 frimaire 5 pluviôse an II. 347. menuisier. épicier. ton.Cassenac (Alexandre-Michel). lib. 2 i brumaire an III. pour démence. Castarède (Charles-Joseph). bijoutier. puis agent national à Lameray. Cassaigne (Jacques). 25 prairial an II. f 22 messidor an II IV. III. 5 vendé- CARRA (Jean-Louis). lib. miaire an 111. dor an II. dép. porteur d'eau Cassexac (Marie-Anne-Catherine BRE- lib. mercier vaux. f san. 484. 18 brumaire an III. 368. Carcadot (Louis. gardien des scellés. 28 fructidor an II. 520. f 3 mes- Molan (Meuse). 18 messidor an II. un des Carpentier (Antoine). II.carmélite. -[. ficier au régiment d'Armagnac.. acq. homme de let. 595. 536. 27 vendémiaire an II. teur. ex-officier de an Il. 501. dét. dét. ex-noble CARRÉ (Louis). de confiance de la citoyenne Mar- Cardinal (François). veu- | ve). Cassart (Guillaume). boucher. 164. 501. 551. 2e sans-culottide an II. t4 messidor an II. 52. •j. Cartereau-Désormeaux (Nicolas).14 messidor an H. Cariac (ttienne). transférée loi. 461. Carpemier (Jean-Baptiste). hb. 278. Cartron (Noël-Antoine). 18 vendémiaire an III. 377. IV. lib. dit Caiwin. àChinon. 21 pluviôse an Il. IV. 441 29 prairial an II. 5 vendémiaire V. 4 ven. Cassaigne (Jean) dit Cauvin. un des . fCart-Baltiiazar (Alexandre). V. an II. IV. Caron (Jean-Hyacinthe) curé de 5 messidor an Il IV. f 14 prairial an Il. homme de Parle (Marie-Françoise). an III Carra (Guillaume).21 messi. ex-of. CASTEL (Jean-Noël) ainé CARR. 1. f Carmentran (Paul). 29 germinal an H III. près Dieppe. sellier. lib. Cvrles-Migelli (Marie-Françoise). curé de l'ithiviers. 455. dit Cowt-d'Ar- gent. -j. an II. •]• 26 prairial an II. 475. f 12 prairial an II Cassaigne (Joseph-Henri). tres. p 27 germinal Oarpentier (Michel). acq. ancien vi- 15 frimaire an III. IV. acq. lib. Carman (Marie-Jeanne Lebreton. ci-devant député (Girondin). ancien démiaire an III. 415. 529.Carbonniers (Jean-Charles). CASTELAN (Jean). acq. 2 ans de dét. 256. CASTEL. sidor an II. CARTERET (François). 500. bricant de savon. Bakrotan. ci-devant IV.Cart (Étienne). IV. II. guide de l'armée des f 23 prairial an II. femme). caire à Saint-Nicolas-des-Cliamps Carlier (Jean-Baptiste). et 94 Nantais. bouche. Voy. 2 messidor an II. acq. gendarme. 487. Alpes). 256. 501. Cassaigne (Bernard-Louis). 105). fa- Carette (Pierre). IV. Ritouret-Castel. 95. homme 5 thermidor an II. négociant. 62. marquis de). conseiller au parlement de Tou- Caros (Pierre-Calixte-Joseph). cultiva- | 9 brumaire an II (30 octo- bre 1795).5 prairial et maréchal de camp.

Catkrnf. 28 fructidor vaux publics. dét.Céleste. Caixiioix (Alexandre-Pierre).T. chef de division dine). et dét. V. V. t 22 ventôse an II II. 21 août 1795. lib. Cava (Jean-Baptiste). V. 29 juillet 1793. commissionnaire. graveur sur Ciiauod (Claude-Joseph-Augustin). ancien clerc de notaire. 8 thermidor an II. 1. femme).n (Pierre-Roch). 590. Catki. 546. maire an III. Y. 95. t16 germinal an II. Cassaigne. 525.442. 11 thermidor an II. Co. Cavet (Basile). Cavaii. ci-devant com- CiSTFj. Chabrigxac (Paul-Alexandre) dit officier municipal de Paris. 441. palefrenier du ci- Cavin-Pommesargies (Jean-Jacques) devant général Laferrière f rentier. 10 nivôse an II. V.28. Ciitmux (Joseph). 10 messidor an Il. acq.I. 2 raire des bois nationaux. acq. 5 ventôse an Hf.mer. IV. bricant. f 17 ven- Cazes (Antoine). 21 vendémiaire an III. 34.au dit Castelnault (Louis.445. Cazotte (Jacques). 475. Cezerox (Louis-Claude). femme). acq. 4 juillet 1793. sidor an Il. Cazenard (Jean).i. IV. 1. Voy. garde surnumé- Caomont. 4 bru- d'artillerie dans les charrois. 195. ex-inspecteur des tra. 550. 94 Nantais. Ciiaffart (François-Philippe). cuisinier. 29 floréal acq. lib. Voy. Ciiabud (Jean). CiaimwES (Marie-Henriette Foir. 27 messidor an Il V. an II.au (Jeanne FOUGÈRE. député à la Convention nationale. 154. ex-pâtissier 10e régiment de chasseurs. lib. IV. 8 floréal an II. 517. (Pierre) G ans de gêne. 14 frimaire an Il. noble. lib. membre du comité de sur. 29 juillet 1793 I. ancien capucin.lib. 2G vendémiaire an III. Ciudebacd. II. acq.. officier municipal. 490. ex-noble. Cazes (Jean-Paul). chevalier de Saint-Louis. Iîeversac-Ckleste. ancien brigadier dans le Cazjn (Jean-Baptiste). acq.fa- métaux. -f Condé. IV. missaire général de la marine. an Il. officier municipal. lib. III. Catrï (Amable). rial an II. imprimeur. lib. 442. lier. ex-religieuse. 4 ventôse anlll. 550. 457. lib. 547.k (Cécile Bomet. ex-officier du régiment Ciiabaui) (Louis). acq.vui.archi. lib. 5 mes. y 25 ventôse an Il. f prai- Cauvin. Cérioux (Jean-Baptiste). 65. tecte. chape- f 26 prairial an II. 10 messidor an Il. Castot.mbette-Caumont. marquise de). 482. Y. 8 floréal an II. III. ci-devant juge de démiaire an III. Voy. Cazot (M. commis marchand. lib. cardeur. ancien militaire. Chabot (François).nsier (Pierre). J. ] Anloine). 471. Dauphk-Cimdebaud. veillance de Bourgueil. provincial. 1. Ciiaboz ( Jeanne-Françoise-Bernar- Cavi. ». 421. lib.). . IV. 1 vendémiaire an Il II. •]. Ce. Y. Voy. 144. Ht. 550. 111. ci-devant con. 2 thermidor an II. Ciiabai'lt (Pierre). Ch <dotf. •f 27 messidor an If. Castela* (Maurice). [ 5 thermidor an II.II. Gaterseau. 507. Voy. CAiMONT(Armand-IIenri-Ilerculede). t bailliage. seiller au parlement de Toulouse.513. 25 floréal an II. f 25 septembre 1792.

ancien cien procureur-syndicdu district chanoine.ot (Louis-Jacques). Yoy.CIIAMPENOIS (Louis). 51fi. officier aux ci-devant gardes-fran- ClIAJIBERTRAND. noble. t le).6 thermidor an II. 22 messidor an Il IV. VOV. Moi. 4 1 5. 496. -j. 95. général.15 ventôse 21 messidor an II IV. II.É.f t 28 messidor an II. -J. 24 mes.Ciiamborant-Vili. 28 germinal an II. admi. reuv. 'ex-no- Ciiai. Dessalle-Ciiampa- 9 vendémiaire an III. Ciiampigny (Pierre-Laurent). acq. Voy. ClIAMPLATREUX.CIIANCEL (Hector).ton (Louis-Jose ph-Ignace). DuCFIAMBON.j floréal an II. 25 bru- me). -J. 35. f 16 ven- »i. Voy. 440. ex-curé ClIAMBON. ble. Giiampflecry ( François-Ktienne-Jo- ex-noble et maréchal de camp. Voy. Ciiambon D'ARBOUVILLE (Félicité-Fran. 568. Chambond'Arbouville(Gaspard-Louis). an Il II. 589. ex- lib. chef d'état major. 259. femme). nant colonel du ci-devant régi- nistrateur de la paroisse de Mar. Chamrud (Nicolas-Charles). 28 pluviôse an Il lib. ex-noble. 535. III.28 ventôse Chaii. CRESSY. VOV. receveur des des comptes de Metz.Ciiampfort (Véroniiiue Picard. IV. |21 messidor an H. général an II. Apôtres. V. 25.et DE VERGES (Xavier). Voy. ex. boulanger.Thérèse). carmélite. ex-capi. acq. nivôse an II II. f Ciiahbbun d'Usseloup père (Claude- 14 messidor an II. 15 pluviôse an III. ClIAMILLY. I.ambert (Jean). LhERBIIE. chirurgie. Voy. meuble). et dét. Chalambert (Marie RiCHor. 521. an II. Chai. -j- | sal.Champagne (Antoine-Louis). 520. Tabourot. {• 5 messidor an II. 506. ex-noble. femme Rlamom. sidor an II. 14 brumaire an III. V. | me). •{• 5 thermidor an II.t!! (Louis de). cerclier. 455.ment de Flandre.^ 5 thermidor an II V. çaises. Champagnier. 6 thermidor an II CiiAMBORANT(Marie-Catherine-Gabriel. 7 germinal an II. 15 pluviôse an III.evert(Louise-Sylvie).Ciiaffin (Jean-François). IV. prêtre.grin (Marie-Félicité Verset. 462. . rédacteur des Actes des Ciiambly (Charles-François).Chamois (Jean-François). fem- çoisn-Sopliie Fretteau. 455. t de Villepinte. V. lib. f seph). 410. III. -j. tôse an Il.lv (Jean-Mare de). II. Laurent). V. Al'GET DE ClIAMBRY. 22 brumaire an III.Essis. LoRIMIER. ClIAMPMlLON. Champagne (Louis-René) ex-lieute- Cifalot (Jean-Pierre). maire an III. Ciiambon (Jean-Jacques) (vol du garde. femme). auditeur de la chambre Ciiaii. 7 messidor an Il: IV. Chai. renv. CIIAMPFEU (Marie. veuve Du.25 septembre 1792. II. f 4 ther- consignations. laine dans les troupes nationales Ciiampeix (Jean-Baptiste) élève en de Cayenne. de brigade. ClIAMBRV. i1 12 d"[!zès. Ciiampcenf. Chamborant (Harie-Rose). IV. Pelletier. 5 thermidor an Il Y. 78. 109.i. Ciialmf. (W 526. GNIER. lih. V. capitaine. femme Chambon (Jeanne Laroche. 4 thermidor an Il V. Y. 145. 95. acq. Ciiambrix ii'Usseloup (Pierre). ex-noble. an. Chaiibure. III. fem. l" pluviôse midor an II. 569. 526). acq. aubergiste. femme). 415.

Chanteloup (Pierre). filthermidor an Il V. Bernot-Charant. cat au parlement de Rennes. tre. an II. II. ancien em- Ardennes. f bits. f Chanrond. IIamon. renv. 402. an II IV. acq. acq. Dasse. Ciiapus-Dubost (Jeanne-Daniel Teïras. garde-magasin. Chanzy (Jacques). Chakdot (Pierre-Dominique). au bailliage de Cusset. 436. Charle (Thomas). 430. V. 28 fructidor Chaperon (. acq. 520. 22 pluviôse an H. 15 pluviôse an II. 552. procureur. 1. 472. feudiste et grena. f 2 Denis). f 19 prairial an II. 531. 438. Chanmain. nistrateur du district de Sézanne. couturière. Chapeau (Louis). 15 nivôse an II. 21 ventôse an 11 11. instituteur f 12 prairial Ciiakasse (Gabrielle). 597. ex-noble. ancien de Paris. 25 prairial an II. il. charretier. 12 floréal an Il. II. Souchon. 16 septembre 1793. acq. 7 17 plu. femme). acq. IV. 307. acq. acq. 3 48. des 94 Nantais. f 421. IV. 111. f 25 prairial an H. ancien procureur du roi Chanciaux (Marie Boudard. Voy. Chapus-Dubost (Claude-Gilbert) fils.nac ( Marie-Gabrielle ) 547. 532. f 9 mes. IV. Voy. ancien prê. dit Bailly. 1 19 messidor an II IV. I. 9 vendémiaire an II. marquise de PAYsAc. Y. 3 frimaire an II.V. ex-avo- CHAPERON (Marie-Colombe). Charlemont.Marie-Madeleine) veuve an 11 . IV. tidor an II.Chanciaux (Jean). 26 prairial 75. 450. Charant. instituteur et olficier municipal Chapuis (François-Amable). Chapus-Dubost (Côme-Marie) fils. ployé à la poste. 28 fruc- T 5 messidor an II IV. procureur-syndic Chapon (Claude) dit Colin acq. 25 prairial an II. ex-aide Charbot (Marguerite Remy. femme). note 5. 3 thermidor manouvrière. me). Channot (Étienne). 24 prairial an II IV. f 12 messidor 15 prairial an Il IV. un des 94 Nantais. Chapelle (Louis-François-Sauveur). CiiARDiN(Claude). rial an II. . IV. 168. IV. -[• 25 prai- 10 ans de fers. 168. femme BER- an II IV. acq. ex-noble. acq. 17 messidor an 11.185.541. 205 et 499. I. 168. charpentier. Chapt-Rastjg. Chapeleur (Charles-Joseph). administrateur des Charbonnier (Christophe). tailleur d'ha. lieutenant-colonel. Voy. lib. nard. de sa commune. admi. acq. Chapon (Jean) canonnier acq. f 21 messidor messidor an II. Charbonnier (Germaine Quetier. CnARBONNEAU (Toussaint). IV. panetier. Charlemagne (Jean-Louis). Voy. 56. femme). 552. acq. 10 ans de fers. Ciiarlemagne (Jeari-Pliilippe-Victor) viôse an Il II. Ghantemerle (Amable). 9 messidor an Il IV. 412. 286. 317. un sidor an Il. 27 septembre 1792. an 111. Chantier (Pierre-Raymond). 24 germinal an II III CHAPERON (Jacques). brocanteur de livres. venlure). 27 Chapus-Dubost (Étienne-lIubert-Bona- septembre 1792. f 202. Maignan. 485. fem- dier dans la garde nationale. IV. IV. an II. CHARBONNIER de Sainte-Croix (Antoine- Chapelain (Marie). 168.

démiaire an III. 485. 494. 11. dit 19 messidor an II. 110. no. 126. lib. carrier. fripier. Charrier (Jacques). commis. 17 flo- Ciiauvinnerie. 9 9 thermidor an II guste. 11. Charretier (Julien). V. f 22 brumaire an II. II. III. fille de Charpentier (François-Charles). Chasteigmer (Jean-René-IIenri). acq. commune de Paris. chargé des transports militaires. 413. réal an II III. Charmentjer (Pierre-Abraham). du Charrw (Jeanne Hoettiers nE LA trihunal révolutionnaire.15 frimaire an II. 28 prairial an II. 16 floréal an II. LE Peletier DE Hosajibo. I. 6 pluviôse sier. acq. 8 ans de fers. -[-11 thermi. Voy. ClIATELET. duchesse du). Voy. IV. 26 frimaire CHATELIER (Michel). lib. tailleur. f 9 messidor an II IV. an II. TEAU-TlIIERRY. marquis de) (frère du vi- V. ancien aide de camp de Dam.Charlet (Jean-Louis). 16 floréal an Il. ex-lieutenant-colonel de la service de Mme de Cosse. laboureur. acq. noble. CiiAR. lib. 277. 28 vendé- 5 brumaire an III. Voy. dit Sil. Bureau. 168. lib. f 6 thermidor an II. dor an Il. armu- et IV. CIIARRAS. CHARRON (Jean-Baptiste). CllAROST. Chasseloup (Pierre-François). 17 vendémiaire an III. 100. 20 octobre 17D2. III. 305. pelier. acq. Voy. 5 floréal an II. 336. an Il 8 8 messidor an H Il. juré. f réal an III.et (Diane-Adélaïde de Rociie- Charrè (Edme-Jérôme). -j. CHARTON (Abraham). 17 pluviôse an III.e (Marie). f 29 messidor an II. IV. ex. 27 prairial an II IV. 547. DU ClIATELET.EVAL (Césaire-Auguste de). Y. cha. ex-noble. Charrt (Cliarlolte-Félicité de Luppé.3 flo- Charpentier (Claude). membre du conseil général de la 5 messidor an II. CHARLOT (Edme). Charton (Jean). 15 nivôse an II. 275. cultivateur. 525. comte de Chateaubriand).et (Claude-Louis). 486. 97. lib. 37.vioY. cocher au Soble. Cadet. ancien négociant. Chatei. f 3 floréal 7 pluviôse an II (W 315. III. lib. chouart. 505. CiuRi. acq. 12 flo- Charlot (Louis). 504. lery. Vu)'. marquise de). chasseur au 17° bataillon Chateaubriand (Jean -Baptiste -Au- d'infanterie. tonnelier. ancien colonel du 102e régiment. IV.201. Charicny (Jean-Baptiste). marchand tapis- pierre. acq. Capon-Cha- Charpentier (Pierre-Théodore). Chasi. Ciiatkaubriand (Anne-Thérèse. acq. BÉTHUNE-ClIAFiOST. Lmenton. acq. garde constitutionnelle du roi. 11 pluviôse an H. rier. miaire an III. IV. marquise cuisinier. | de). YI. CHATAIGNIER (François). (J ven. -j. an II. acq. 448). Charrier (René-Rémi). veuve Fontaine-Mervé. III. .581. puis commissionnaire de roulage. f 1 messidor an H IV. 486. ex- Charpentier (Antoine-François). f Charpentier (Charles-Matthieu).aide. taire. Chassaigne (Pierre). 550. 5 messidor an II. f au III V. Ciiatei. marquise de). Charrin (Pierre-François-Xavier). 575. V. Charmes (Charles-Alexis de). 507. 11. 505. Voy. III. 5 messidor réal an Il. Lalairencie -CHARRAS. Chateau-Thierrï. Chassey. 424.

21 pluviôse an Il II. Voy. acq. f Chépï (Louis). 20 ans de fer. garde- Chauchy (René). mis-marchand. 2 prairial an II. négociant. ex-noble. lib. Ciiaudoi (Vivant-Jean-Baptiste). 27 vendémiaire chasse. 27 germinal an II an 111. 531. 348.2 mes- vendémiaire an III. Ciiavanne (Madeleine-Barbe). CiiEDoTAL (Jeanne Uuet. membre midor an II. 116. Chaux (Pierre). 405. 13 prairial Chailin (Nicolas). 304. Chenu -Viuangers (François -Jean- Chauveau (Jean-Baptiste).marchand. Ghazaud (Marie Chillalu. bois. Chayannon (Pierre). III. 24 germinal Chaussier (Claude). lib. un des 24 octobre 1792. Chenaux (Joseph). III. de la commune. 459. 22 fructidor an Il. lib. CHENET (Thérèse-Julienne). Chaurand (Louis). Cher (François). Ciiataux. marchand de an II III. II. brasseur. II. 198.Caillon (Êtienne-Nicolas- taire. 471. 498. démiaire an III. Joseph). 18 Marie). acq. -J. 28 fructidor an II. lib. Chaux-Descuhes. gons. Chaumoot (Antoine). I. maître de poste. aubergisle. 26 frimaire an III. profes. 476. Chauvreau (François-Martin). visitandi- Chaustier (Jean-llaptiste). Nantes. 7 515. juge. acq. com- sin. IV. 198.Chateun (Antoine). IV. national de la commune de Paris. seur de l'École nationale de des. an Il. acq. administrateur des établis. sous-lieutenant au an II. Chaumette (Pierre-Gaspard). IV. 548. acq. fruc- f 24 germinal an II. 6 messidor an II IV. 27 frimaire an III Chatenet (Catherine). V. no. 431. IV. 528. V. ancien officier municipal. 472. homme de loi. acq. IY. f 11 ther. 465. commune de Dun. t 13 prairial an sements publics et membre de la II. II IV. acq. homme de loi. 94 Nantais. CHEMIN (Jean). veuve V. table du conseil général de la Chauvet (Joseph-Marie-Hyacinthe). -j.7 thermidor an Chauveau fils (Félix). Chénikr (André). 320.25 pluviôse an II. ex-capitaine de dra. ex-sacristain de . 4e sans-culottide an II.15 prairial Ciiai'medku (Jean). un des 94 Nantais. 30 vendé. Chauveret ou Chauvet (Louis). acq. tidor an II. Chaveroche (Guillaume). 22 vendémiaire an III. VI. V. agent lib. IV. y miaire an III. sidor an Il. 423. f 17 floréal an II III. membre II. 28 fructidor an Chenaux (Louis-Barthélémy). 24 fructidor Chauvin (Jean). 8 prairial an an II. sidor an II IV. Goitï. lib. lib. lib. acq. acq. du comité révolutionnaire de Chatekat-Lastt (Érard-Louis-Guy de). lib. 1 Ciiédeville (Louis-Alexis). T 4 floréal an II. chamoiseur. 22 prairial an II IV. 592. f 16 mes- Chatelin (François-Laurent). 65. IV. femme). 512. ex-no- 7 messidor an H. 1 17 messidor an II. -J. commune de Paris. -|. 9 ven- négociant. III. Momion. 47. 15 fri. femme BERGER. ne. 486. femme). 19" chasseurs à cheval. dép. maire an III. CHAUMUROT (Gilbert).

mer. Chevassu fils (Amédée-François). taire d'une partie des bâtiments 4 vendémiaire an III. Chemin (Julie Rochon. tôse an II. III. lib. réal an II III. forain et membre du comité civil Chevalier (Catherine). d'Ameville. Chevalier. Chevalier. Ciievailler (Marie-Suzanne). acq. 166. un lèvre. f bomirska. CIIIFFREVART. 482. 28 fructidor pagnie de la section de la Réunion. Manciaux. 576. Chêron (André-François). Ciiillaud (Marie). Chkvaukr (François). vins traiteur. fournis- 524. Chervil. 495. acq. V.28 prairial an II. -j. marchand de CniMAY (Marie-Charlotte Lepelleïiek. 256. 9 brumaire an 111 V. an 11. 387. Voy. dit Bresse. Voy. acq. 222. f de la Muette. femme SIPART. 488. Chevalier (Antoine). 22 vendémiaire an III. 503. Voy. Chometok (Joseph). lib. IV. 305. 111. Chodkiewicz (Rosalie). V. fruitier. acq. 25 frimaire ait III. f 29 prairial an II. | CuEYRrER 5 thermidor an II. Chevalier. lib. tenant général. 19 floréal an II. 15 fructidor an II. or. 510. marquis de). f thermidor an révolutionnaire de la section de II. f 2ti 110- IV. ex-prêtre. des Gravilliers. femme Chazaid. cière. acq. ancien lieu- III. Yoy. Il. acq. III. ancien marchand 4 pluviôse an 11. . membre du comité princesse de). duchesse DE Chevamuer (François -louis-René). 5 floréal an 11 Ill. V. Bondy. GRAJio. thermidor an II CiievillyC (Jeanne Agron DE Makcilly. 586. Chimay. la prairial an II 1Y. 475. { 18 iloréal an H. Chicot ( (Antoine). an II. Cheyrier ( (Robert). Chevalier (Sulpice). Voy.f 25 ven. II. acq. D'ALSACE.NT. lib. 272. Voy. Chevalier (Jean-Baptiste). V. acq. natif de Valdrôme. Chwardet (Pierre). parfumeur. Chevalier (Pierre). 2 ventôse an II. Bourdon. V. Clériac. Chohnet.). •[- Chevallier (Pierre). femme 1" nivôse an II II. Chevaiwes-Maugery (Basile). seiller au présidial de Périgueux. prêtre. III. Chéron. -j. con- chevaux.gendarme. acq. capitaine de la 27° com- des 94 Nantais. 347. ci-devant YILPEY.9 prairial an Chieusses ( (Esprit Joseph-François). 19 ven- CHEVALIER (J. Faure. 492. l'église cathédrale de Nantes. 8 floréal an II. adjudica. ( (Jacqnes-Benoit). Il.f 3 floréal an II. 15 fructidor an II.-A. acq. Ciioiseau (Pierre-Etienne). seur de chevaux d'artillerie. lieutenant de Choiseil-Labai:me (Claude -Antoine • gendarmerie. Il IV. lib. marchand de ClIILLAUD LA RlGAUDIE (Pierre). V. acq.Chevassii C (François). 25 messidor au II. 145. 15 floréal an II. femme de). princesse Lu- Chevallier (Marie-Françoise). 466. 393. Baillard. journalier. 22 vendémiaire an III. 535. Ciioiseix (Béatrix de). CniAVARi ( (Anlonin-Joseph). III. 19 germinal an II. femme). Lamartimère. acq 15 fructidor lib. Voy. 22 messidor an III. 90. 536. démiaire an III. 6 brumaire an 111. cuisinier.

23 messidor an II. 351. officier municipal des ClehoMabille (Jean). acq. f Chopplet (Jean-Jacques).Clartan (Armand). 587. 27 du Ie' mois (18 octobre 1793). f 14 messi- III. 3 fructidor an II Clavière (Jean-Pierre). 496.Clerc (Denis-Joseph). maire d'Étampes. 4 vendémiaire an III. 482. f 6 nivôse an H. fileur de laine. IV. Chrétien (Pierre-Nicolas). 387. acq. 23 messidor an II. naire.f17 brumaire an Il. portier. lib. 393. II. 12 brumaire | 29 floréal an Il. CLARISSE (Paul-François-Joseph). horlo- III. 493. IV. Chrétien (J. lib. Clerc (Jean). 521.27 pra- quis de). dor an II.Cléradin (François). 6 ans de fers. III. régisseur. 9. IV. sidor an II. ancien lieutenant-colonel. Pommeuse. Ponts-de-Cé. Ciiotin (François). charpentier. puis maire an III. Clain (Jean). perruquier à Ver. an III. 17 floréal an III. thée). meunier. tisserand. tailleur. f 3 messidor Chrétien (Gildas). 28 fructidor an II. f 26 ventôse an II. Voy. f 12 floréal an 11. f 9 floréal an II.-Gilies). 3 prairial CLAUDE (Élisabeth Aubry. marchand. minal an II.-B. bre.29 mes. II. f 5 floréal an II. Chrétiennot (Hubert).). 9 bru- CHOVORY (J. lib. carmélite. lib. 28 pluviôse an Ill. 424. f 1er mes- chal des logis. ex-avocat et juge an II. 9 frimaire an II. femme NARRET. valet de cham. dit Brutus. II. 512. dun. IV. 201. rentier.CHOMONT (Louis). ancien curé. 6 messidor an II.). 461. lib. Clavel (Étienne--Pierre). acq. dit Chevalier. un des . CHRÉTIEN (Madeleine). Ciiristol (Marie Sivolsière. let 1793 1/442. f 25 messidor an II. an II. IV. Choulaire (A. 7 ger- | 13 nivôse an Ii. 501. CLAUDEL (Michel). curé. 482. f 19 messidor an Clemenceau (Antoine). à Hennebont. 476. CHOPINET (Jean).médecin. II. ancien chef du CIEURAC (Pierre-Jacques Godail. Chouillao (Guillaume). 16 prairial an II. lib. Clerc-Ladevèze (Pierre-Joseph-Doro- Cirier (Nicolas). -¡- et juré au tribunal révolution. IV. commission. 29 juil- II.-L. CLÉMENT (Amable-Augustin). CHRÉTIEN (Jean-Pierre). f 12 mes- an II. maré. 157. III. acq. acq. III. mar. 146. acq. limonadier Clément (Jacques). V. IV. 355. III. lib. V. 11. CLÉMENT (Charles-Antoine). 496. ger. II. CLÉMENT (Dominique). Clerc-Brellou (Jean). femme). CLÉMENT (Louis). lieutenant. femme Langlois DE gociant. V.Claivet (Georges). Mesnard DE Chousy. 8 floréal an If. 4 ans de fers. 45. f 22 messidor an II V. V. 12 brumaire an III. IV. femme). VI. sidor an II. 524. colonel. II. 367. 366. rial an lI. acq. lib. II. sidor an II. IV. acq. Choust. CHRÉTIEN (Rose). 8 floréal an II. 496. gobelet du ci-devant roi. CLERC (Marie-François-Amour).531. 477. f 14 nivôse an Il. 470. naire. 24 vendémiaire 100. né- Chupin (Sophie).

Cocquereau-Boisbermer (Charles). veuve).441. commis mar. 9 vendémiaire an III. f 27 nivôse an II. IV. 555. 255. V. député à la 208. bonnetier. IV. 166. V. f Paris. marchand d'estampes. 94 Nantais. cou- 20 juin 1795. V. an- Clère (Jeanne-Catherine).CorFMUL. Cochefer (Christophe). Voy. V. ancien prieur de Clisson.joint aux adjudants généraux de Rhône. acq. V. V.6 messidor an II. 134. cultivateur. j-18 avril 1793. acq. 1. 545. Convention. membre du con. et III. l'armée révolutionnaire. 29 nivôse an II. CLERIAC. lib* Colin' (Christine). garde de bois. Clermont Tonnerre (Jules-Charles.Colin (Elisabeth BRUNVARLET. femme démiaire an III. charron. V. envoyé à l'échafaud par f 20 avril 1793. IV. sidor an II.Colard (Thomas-Bernardin). chand. 9 messidor an II queline-Françoise de Manneville.166. Paris. I. darme. Colas (Lazare). If. acq. II.t8 thermidor an Il. duc de). 509. chapelier. le 9 ther- André. femme Rolland.Coetnempren (Joseph-Marie). 464. homme de lettres. Choisedl-Labaeme. acq. Il. 388. f 4 germinal an II. 119. CLERGEAU (Jean). ex-noble. f 7 ther. f 1 thermidor an II V. taine du vaisseau le Jean-Bart. 28 fructidor an bureaux du commissaire Hermau. IV. capi- Henri. le 18 thermidor an Il. et depuis employé au bu. C<ecr-d' Acier (Simon-François). 22 ven- Cochard (Marie-Françoise). f 9 thermidor au II. Clikchamp (Antoine-Jean). lib. anglais. 553. Poikselet. veuve). 153. Colas (Louis). 5 fri- Paris. I. t 21 messidor an II. maire an III. II. seil général de la commune de COLBERT (Nicolas).Colas (Marie). 555. 5 frimaire an II. Codrington (Guillaume). COATTRELLE (Joseph-François-Marie Colas (François). ancien officier d'infanterie. de). néral. 6 prai. 518. 1"' ni- chand tapissier. t 8 thermidor an II. jugement du tribunal criminel de CLooTz(Jean-BaptisteditAnacharsis). Colbert-Maulevrier (Charlotte-Jac- t Cocheux (Pierre). midor. fruitier. V.!^'mes- 172 et 418. CHAPON. 385. 551. Il. 10 thermidor an II. V. Il. maçon. noble. religieuse. reau civil et criminel dans les Colin. lib. 8 thermidor an II. 500. 142. ex-lieutenant gé. f 24 messidor an II. II. 496. IV. 14 nivôse an II. 15. lib. . acq. acq. rial an II. IV. 421 1" prairial an II. et membre de la commune de Clercx (Thérèse). V. dét. ad- ministrateur des Bouches-du. Cochoix (Jean-Baptiste). et dét. Coignet (Claude). femme Debœux. ancien ad. Cochois (Antoine). vôse an II. lib. midor an II. turière. tique. ancien mar. 266. cien officier. 18 nivôse an II. gen- CLETTE (Denis-Ilonoré). •j. Voy. 46. f 25 juillet 1795. f 17 messidor an II. dit Saint. ex- Clermont (Claude-Ignace-Joachim).mis hors la loi. 9 vendémiaire an II1. 547. domes. 518. acq. Cldny (Jean). Coessin DE Laborate (Armand). 1.

lib. dit Marsillac. Colombkau (Marie-Antoinette-Denise). garçon épicier. f 29 floréal an II. marchand Colliez (Claude-François). Colmont DE Vaugrenan (Anne JACQUET | 1™ thermidor an II. lib. nal. COLOMBIER. ca. maire an III. Coi. 29 bru. acq.xgrkmom (Louis-David). 487. 586. lib. Conen Saint-Lic (Victoire). 547. ci-devant conseiller au Par- miaire an III. Cônes S. 14 messidor Colivet (Simon). Il. Colombe (Jean-Pierre). III. t 17 mes. mar. religieuse. 11. BlOCHAÏE. floréal an II Cunen Saim-Llc (Françoise-Marie Duioz. au tribunal lib. Cumpère (Pierre-Michel). 12 pluviôse an II H. H. ci- Collenot d'A. femme). 18 vendémiaire an III. 402. 549.femme Mak- sidor an 11. 18 messidor an II. 111. dét. lement de Toulouse. ci-devant lieutenant viôse an II (W 515. IV. ex- Collis (François). 1792. cien conseiller au parlement de Collexel-Fontet (Jean-Melcliior). agent natio- Colligson (Jean-Baptiste). lib. III. négociant. 533. an II. lib.le (Jean-Baptiste-Gilbert).j-24 messidor an lî. 194. ex-noble.16 fri- maire an II. 260. ancien béné. vigneron. meur. Collardew (Louis-IIubert-Vallérie). -p 26 fri. I. LA Colonue. régisseur. renv. f 11 prairial an II. III. 22 vendémiaire an III. IV. acq. 595. 441. acq. 15 . 526. Combettes-Labourelie (François). f 9 germinal an II. mercier.nt (Jean-François). criminel. 592. inspecteur général des postes. II. Collard (Louis). COMBE (Louis). Combette-Caumont (Jean-Joseph-La- chand de bois. II.ndikk.Pluvinet. V. 517. maire an III. 3 ventôse an II.BlOCHAïE. 257. 386. V. Nord. acq. Vov. V. 28 mes- 15 nivôse an H. III. 14 bru- du Nord. an. dictin à Verdun. I. 54. 9 brumaire an III. teur de district. 54. courrier de l'armée Commerel (Frédéric). 17 messidor an II. 495. 54. lib. général.103. an- 549. boulanger. administra- Colwet DE la Salle Chouville (Pierre. devant lieutenant de maréchaus- secrétaire de l'administration de sée.nan(Henri-Camille). zare). f Colloz (Jean-Michel). Collery (Pierre). impri. II. sidor an 11. V. an Il. f 1er août 1793. t Toulouse. la garde nationale. 15 fructidor an Il. 465. 15 vendé. f 21) prai- Collig. 1 17 floréal an 11 conseiller au parlement Maupeou. Compvret (François-Claude). l°r thermidor an II.Nicolas-Marie). 468. IV. f 1" thermiaor Colmoxt de Vaigre. 448). IV. j. 102. rial an II. 21 août Commelard (François). cien lieutenant-colonel. 6 juillet 1793. ancien Culuer-Lamarlière (Antoine-Nicolas). Combrkl (Arnaud). garde-magasin à l'armée du rial an II IV. f 12 germinal an II. général commandant. cordonnier. femme). VOV. IV. V. f 26 prai- COLLÉ. IV. Comi'in (. I. Combes (Pierre). acq.vim-Ll'c (Gilles-René). 7 plu- Maurice).CoLI. Comte (Louis).Conkarnau (Marie-Anne). acq. maire an II. femme Iîégat. | 17 ventôse an II.

BOURRÉ-CORBERON. an II III. acq. dit Beauvais. Voy. acq. révolutionnaire de la section du homme de loi. CORBERON. f f 5 messidor an H IV. . gendarme à CORDELIER (Jean-Bapliste-Étienne) cheval. 26 germi. 531. Corrié (Marie-Jeanne). CORDELOIS (Alexandre). 157. . an II III. blanchisseuse. 293. nal an Il. dite Sophie. tecte. femme Mathieu. porcelaine.t29 prairial an II. acq. CONSTANT (Bnrlhélemy). 187. non exécutée. CONSTANT (Christine). tidor an II. 111. 491. membre du comité Cordiek (François Joseph Marie). leste Saint-Pern.jl 1 messidoran II.519. veuve). 22 messidor an II. 485. acq. CJQUEAU (Claude-Philibert). 550. Cordier(Françoise). chirurgien. lib. 1. t V. Cornuillikr ( Amélie-Laurence-Cé- 24 floréal an II. 27 ven- domestique acq. an II. 12 floréal 110. ex-chevalier. Contamin (Joseph). 15 prairial an II. COPIN DE Villepreux (Pierre-Claude). lib. valerie. f 17 juillet 1795. inspecteur de la forêt de Ram- dét. 9 thermidor an II. 5 germinal Faubourg du Nord. f thermidor an II. 15 fruc. 255. 168. acq. Contant (Claude).IV. 1" thermidor an 11. Corteuil (Nicolas-Valentin-Martin) CORCORAL (Ambroise-Alexandre). sculpteur en démiaire an III. bouillet. IV. acq. V. 12 floréal an II.ige au tribunal Cordaï d'Armont (Marie-Anne-Char- f du district d'Angers. V. V. lotle de). archi. V. f 6 thermidor an II. 257. Cormaux (François-Georges). 576. femme CONVERSAT (Philippe). 72. an III. 27 nivôse an II veuve). CORON (François). V.lib. 534. 19 Conte. 10 ventôse Blanchard. an III. 12 floréal an II. 26 frimaire MENSON. et dét. V. servante. Maillet-Conte. CONRANDIN (Aimé). V. ex-capitaine de ca. femme). IV. acq. CORNETTE DE Laminière (Louis-Félix). acq. 64. 27 messi. n. Voy. 465. veuve). vigneron. renv. acq. f 21 prairial an II. Coriolis (Thérèse-Charlotte). blanchisseuse. acq. CORDIER ( Anne-Marie PANTELAGE 28 messidor an II V. III. Cornesse (Anne). IV. dét. 54. 376. H.CONNEAU-DESFONTAINES (Célestin). 15 ven- CONTANT (Guillaume). CORBILLET (Denis) menuisier. 28 brumaire an III. lib.. femme Dar. damnée. f Corcoral (Jean-Antoine-Alexandre). j. Corbeau (Marie-Anne). VI. 29 vendémiaire an III. acq. IV. III. 54. vendémiaire an III.569. 29 vendémiaire an III. ancien officier dans l'é- de l'intérieur. 17 messidor an II. prêtre. 8 vendémiaire an III. acq. dor an II. IV. COQUET (Anne-Thérèse RAFFÉ. lib.COQUET (Pierre-François). 26 ventôse démiaire an III. f dor an Il. CORDELIER (Jeanne-Marie Tolllonk limonadière. CONVERSAT (Marguerite). ex-commis chez le ministre ex-noble. con- CORBEAU (Joseph). 440. 508. CORNUILLIER ( François-Joseph) f f 15 messidor an II IV. CORDIER (Pierre-François). 398. 1" thermi- 12 germinal an III. 483. 402. III. 168. tat-major général des dragons.

22 prairial an II. acq. an II Il. homme de lettres. 19 frimaire an II II. 2* sans-culottide an II. brocanteur. 85. ciseleur. lib. 411. an II. dite Leblanc. I. agent de change. V. f 9 ger- . lib. lib. -j- lib. 486. journalier. CoUBERONOuCoiRBERON. I grainier.. V. Cottet (Claude-Melchior). mune. 5 floréal V. Voy. noine. IV. fil thermidor an III. 3 sep- Codet (François). 411. Cotté (Xavier-Barthélemy). an H.V. fils de conseiller COTTEL (Claude). 163. de Vermantois. lib. 15 frimaire an III. acq. acq. Courieult (Charles). 97. veuve du maréchal Coui.V. domestique. l. marchand. 436. minal an II III. ex-of. Couder (Jean-Baptiste). 532. thieu). -j. acq. garde du roi. cultivateur. DuBOUAY. 257. f 29 chasseur dans la garde nationale prairial an II. tembre 1793. 19 vendémiaire an III. COTTON (Jean-Baptiste). Costrejean (Antoine). . lib. IV. COURT (Étienne). IV. t 12 juillet 1793. COTTON (Sigisberl). 458. 54 et 407. COUBRET (Pierre).Cortkï (Joseph-Victor). dit VERMANTY et ex-comte 20 octobre 1792. IV. 18 brumaire rial an II. 544. IV. 4 prairial an If. membre de la Com. 341.Coudray (César). Voy. d'Orléans (affaire de Léonard Coru (Jacques-Pierre) marchand Bourdon). Cotta (Frédéric). supérieur géné- 25 messidor an II.COUREUR (Jean). Coupé (Barthélemy). 587. f Ie' thermidor an II. dit le Petit COURSELLE (Claude).f 8 messidor an II. 27. III. 19 vendémiaire an III. renvoi pour dép. 592. Cotel (Augustin). femme. domestique COURSIN (Jean). V. traiteur.Voy. midor an II V. Coudert (Benoit). 57.Courlet-Beaulop (Fra nçois-Désiré-Ma- que de Joseph Dumesnil. soldat au 19' rési.HoCQUART. ficier au 7° d'artillerie. acq. paveur. réal an II. COURTIN (Denis).t 3 prai- de Vergniaud. 5 vendé- de Noaim. acq.A thermidor an II miaire an III. 401. 482.on (Jean-Baptiste). receveur de rentes. 9 août 1793. 25 messidor CouRTEL(Pierre-Odot).) f an H III. Charlotte de). 7-2. domestique f COURTIN (François). f 5 thermidor an II Cossé-Brissac (Catherine-Françoise. IV. au parlement de Besançon. 171. adjoint aux offi- Chasseur (vol du garde-meuble) ciers municipaux à Longwy.journalier. V. f 25prairial an II. Coppé (Marie-Élisabeth-Françoise) COSTEL OU Cottelle d'Autresoul (Jean. IIACIIIN. III. 276. COURTIN (Pierre-François). I. 25 messidor an II. 487. journalier lib. 184.es. 16 floréal Costard (Avoye PAVILLE. -f 5 ther.COUILLARD (Jean-Jacques-Gervais ) vil de Paris. 26 vendémiaire an lit. 20. 9 mes- Baptiste-Hyacinthe-Désiré). acq. V. ancien cha- CoUEBOURG. épicier. acq. CouRT (Antoine). f 8 novembre 1792. I. ouvrière.domesti. COURBEVILLE. 5t8.COUPERY DE Maisonneuf (Jean) ex- midoran II. IV. officier public à l'état ci. 8 flo. sidor an II. lib. ral de l'ordre de Cluny. 393. 9 ther- ment. f thermidor an II.

IV. 19 nivôse maire an II. 445. Bourgogne.Cressande (Marianne). lib. lib. 284. 510. III. 5 fri- me). acq. Couveï (Ignace). 548. . chasseur au 19° ba. III. ancien 175. telier. 532. 424.414. acq.au. 14 brumaire de département. bergiste-étapier. Codsin (Étienne-Hippolyte). II. 540. 29 frimaire an 11. CRETEL (Louis-Jacques-Théophile) Couthon (Georges). boulanger. 550. ancien procureur de la commune vention nationale. ex-noble. 520. •]. Cremer (Louis). Cremer (André). palefre. CRETOT acq. f27 prairial ciion. 26 fri- Y. 554. 25 messidor an Il. Coi-rite (Catherine). II. Courtot (Claude-François). veuve Nel. 117. chef d'a. j. ancien I. f H thermidor Coutelet (Marie-Madeleine). ( cureur du parlement de Rouen. Il. 544. III. 502. officier municipal et administra- véglise. acq. IV. 445. de Senlis. anll. 531. vitrier et cul.' 10 août 1795. Crespin (Charles-Antoine). 94 Nantais. f 2 messidor an 11. 541. teur de police. 506. acq. 488. f 16 pluviôse Couvert (Pierre-Jean). 11. 510. Cressï-Champmili. IV. Coltouly (Alphonse). midor an II. pellier et sergent-major du 11e ba- tivateur. fileuse de co. Coûtant (Henri). H.7 ther- Cousin (Guillaume-Jacques).lib. 15 ventôse an H. fermier gé- Courtonnel (Jean-Baptiste-Louis). 19 brumaire an II II. 11 frimaire an 11. tonnelier. Alexandre de). lib. CRESPIN (Jean-Antoine). 28 fructidor ci-devant receveur des états de an H V.on (Charles). accusateur public à | stitutionnel. f 24 prairial an II Créoii Du Montmorency ( Charles- IV. II. 27 nivôse an II. 478. 21 floréal an Il. sous-lieutenant de marine j- Couteret (Mathurin). curé con. 252. Cramoiseau (Pierre). 19 frimaire an Il II. garde du roi. ex-clia- 18 prairial an II IV. (Alexandre-Philippe). noine de la cathédrale de Mont- Cousin (Jean-Baptiste). Cresson (Jacques-Louis). V. an II. 11 brumaire an III. fem. 204. acq. Couture (Joseph-Alexandre). H. Cambray. 19 messidor an II. femme Sou- taillon de Paris. Courvoisier (Catherine Simonin. un des Cousin (Jean-Élisabeth-Barthélemy). f 14 messidor an Il. 9 vendémiaire taillon révolutionnaire du dépar- an III. 1 8 août 1 795. marchand.Crétin (Jean) aubergiste 425. maire an III. ex-pro. homme de let. 308. an II. IV. 414. lib. II. 19 pluviôse an II. 1 19 floréal an II. 260. COUTURIER (Guillaume). an II IV. et dét.COURTOIS (Alexandre). cordonnière. 592. f 4 floréal an II. an II V. ébéniste COUTELET (Marie-Louise). 111. député à la Con. tement de Seine-et-Oise. I. acq. acq. dor an II V. pâtissier. Courtot (Pierre).4 messidor ton. néral. administrateur nier. f 14 brumaire an II II. | très. 590. acq. Cra (Jean-Laurent). t 17 floréal an H an II II. f 10 thermi.

curé constitution- 21 prairial an 1I. f Cupeunï (François). ex. Ciré (Jean). lib. Citer (Claude-Paul) gantier f CROSNE. III. 481. 534. et depuis. I. Crochereau (J. 15 messidor an II. Crussol d'Amroise (Angélique Bessin. Chas (Matthieu). t contrôleur des rentes. 8 nivôse an Il Il. III. acq. 440. lib. 17 7 fructidor an Il. aubergiste. capitaine néchal. tidor an II. capi. Cpevel (Charles). acq. ancien curé. 5 thermidor an II. femme). 485.Cusacque (Hyacinthe). IV. lib. lib. 577. f 25 brumaire an II H. 552. femmeDu l'Assemblée constituante.-René). député du Calvados. Cric (Ilumbert). f 6 messidor CURTEL (Jean-Baptiste). lib. réal an II III. maçon. III.NtN (Etienne). seiller au parlement de Toulouse. f 9 messidor femme). I.flo. IV. III. nel. IV. 70 et 4H.-B. 17 fructidor an Il. employé (le même?). carmélite. cordonnier. Grihnox. CURTON (Joseph-Philibert). Clcd d'IIérouville (François-René). femme). Croist (Louis-Pierre). lI. ex-député de la noblesse à midor an II. III. 27 ni- 19 vendémiaire an III. f an II. 415. f 21 floréal an II Creyel (ElisabethTiioi'roi'dk.vnt (Anne-Marguerite Normand. 505. CROISSY (Marie-Françoise). Crevel (Victoire). Cros. f 28 prairial an II. IV. f CRUSSOL d'Amboise (Anne-Emmanuel. ex-ar- lieutenant-général des armées du chidiacre de Coutances. IV. 444. François-George. d'ouvriers d'artillerie -j. 17 fruc. 8 ther- Trésor.Crèvecœur (Marie-Thérèse). 161. CRUAU (Joseph). Croillière (Marie Saluer. Citesac (Philippe-Joseph-Marie).le (Marguerite François. . Mont-de-Piété. acq. Crolxlière fils (René). 415. Y.Cussr (Marie-Louis-Léonard). lib.Ci-Nï (François). 17 prairial an If. 70 et 411. Cric (Marguerite Callot. juge. vendeur de verre- an II. 535. 18 fruc- | 6 messidor an Il IV. -[. veuve de). domestique. 505. marquis de). 2i prairial an II. 555. 291. viôse an Il If. marquise de). 8 septembre 1793. 78. 8 août 1 795 taine. midor an Il. et dét. Croûte (Marguerite) f floréal Cirtox (Joseph-Hippolyte) ancien an II. Thiroix. -1" 18 messidor an II IV. 555. I. 488. fermier gé- tidor an Il. 45. f 7 flo- C. Cu. 1" plu- 29 messidor an Il V. dor an II. Croullière (Jean) charpentier. acq. Voy. 505. 25 vendémiaire an III. 20 mai 1793. acq. 470. 111. 275.Cugnot-Lépinay (Claude). 9 vendémiaire an III. 598. IV. ex-noble. V. f 19 floréal an II III. Cwï-Lambai. IV. Cussï (Gabriel). domestique chez le comte de Sé- Croïé (Henri-François). dép. 442. 6 messidor an II IV. con- lib.Riw (Joseph-Anne). 11. 395. Crochet (Pernette). 7 germinal an H. femme). Crignox. 7 germinal Cceiïot (Pierre). acq. néral. 4 messi- 21 pluviôse an Il. V. f 1" floréal an II. vôse an II. Cussï (Louis-Léon) ex-noble. 470. lib. 479. acq. 287. acq. 535. IV. carmélite. portier. -f 5 ther- roi. an Il. Voy. employé au réal an II. ries.

acq. dét. 12 ans de DANSE (Gabriel-Claude). f 19 mes. député à verneur des pages. f collégiale de Châtillon. 65. f 20 octobre Dardigna (Bernard). 442.| 14 nivôse an II.femme devant comte de Luxembourg.Danton (Georges-Jacques). IV. t2 thermidor 1792. -¡ f des équipages. 529. lib. ci-devant con. 21 messidor an II. f 17 floréal colonel au service de la Potogne. 221. DAMOISEAU (Charlotte). directeur Cuvïeb (Jean-Baptiste). an II. 402. Voy. 593. 434. DANIEL. architecte. seiller au parlement de Toulouse. 206 et IV. Mesnt. f 7 messidor prairial an II. IV. Dalleau (Marie-Françoise). 29 messidor an II de Y Œillet. f 8 mes- Dammartin-Fontenoy (Michel-Ignace). I. f 13 nivôse an II. III. receveur. officier d infanterie. -J. 221. ex- Morei. f Daignan-Montaigu (Pierre). f rial an II.v. . f 26 prairial an Il IV. général en Damoor (Louis-Joseph). ex-chanoine de la sidor an 11. f midor an H.451. IV. 494.IDARCHY (Jean). dans la conspiration veuve de). et dét.de la commune de Monlreuil. l'affaire des Chemises rouges. 96. femme Mo. f Cusiinb (Laurent-Louis-Pliilippe). II. 1792. Dangé (François). 23 juillet 1793. 118. police. 111. ci-devant gou.510. ex-noble.27 août 1793. III. an II V. 10 nov. du général. III. Damas (Jospph-Antoine-Auguste). domestique du ci. femme MARQUAIS). 459. 19 floréal an II. prêtre. DALBERT (Rosalie). Dangerï. coutelier.fils 14 messidor an II. se disant Esther Danquechin Dorval (Jean-Pierre). 4 messidor an II. Damaud (André-Jacques-Salomon). 37. f 16 ger- an II. orfèvre f lu prai. sidor an II. et Dangers-Bagneux (Louis. IV. IV. an H. 326: Dangé (Louis). minal an II. 7 nivôse an II. 473. réclusion. V. lib. DALVINART (Souchet). 5 brumaire an II. 195. 17 prairial an II IV. IV. 253. Marthe.CUSTINE (Adam-Philippe). 5 ther- Damien (François-René). Darmaing. 502. cul tivateur et officier public Daiché (Pierre). noble. 37. II. Dabçon (Jean). 479. H. Voy. 25 avril D 1793. IV. 14 messidor an II. acq. IV. 226. 16 frimaire an II. Dande (Jean). 65. 532. faisant fonc- chef. 6 prairial an II IV. administrateur de Dabret dit Pradot (Paule Mesnard. 14 prairial an II. 424.DARGEAVEL (Alexandre). I. 19 germinal an II. t fermier général. acq. IV. 1. ex. 29 brumaire.Balthasar). f 19 germinal an II. lieutenant- tiierault. III. IV. f dans V. général de divi- noble et ex-sous-lieutenant au 16" sion. 68. H. 398. dit Darçu. lib. f Lard».Danquechis (Louise-Adélaïde). I. acq. II. V. f 25 messidor la Convention nationale. 369. 11. régiment de dragons. dit BLOIS. 1. 391. tions de capitaine des charrois. Dagoumère ou DUGOMMIER (Madeleine.Daoust (Eustache). 525. Dancourt-Demarest (Louis). 17 prairial an II. 312. 277. Daigne (Joseph). huissier. Dagun (Jean-Joseph). 29 Dadouville (Auguste).

50 vendémiaire an III.18 messidor an II. 511. Daodier (Jean-Antoine-Frédéric). lib. 481. la Révolution avocat de la séné. lib.DAVID (Anne). 535.H thermidor an Il an II. ma. 400. Il. IV 477.13 5 vendémiaire an III. -j. an Il IV. concierge. DAuzoN (A. IV. acq. 480. cert. 396. floréal an H.8 mes. général. veu. 591 maire an III.Damait (Edme-Claude). Dvuphin-Chadebaud (Jacques) ex- Darhaing (Jean-1'ierre-Jérôme). femme de Pamiers. 28 bru. au tribunal civil. 50 vendémiaire de lance. 164. me). II. IV. 18 fri- sidor an II V. conseiller au parlement de Tou- ve). femme PETREMOND. 529. 16 ventôse an II. maire an III. Dan. 5 flo. 482. 28 brumaire an III. acq. Toulouse. maire an III. 276. 518. cof.Dauvillez (Louis-Joseph). t Dai'bit (Nicolas). 11 frimaire an III. 42 1 Davesne (Ponce). veu. requérir la fabrication des hampes Daubech (Léger). -J- femme Rethai-ler. dre-Bertrand-Bruno). se disant commis- Laubarèdk (Jean-Anselme). DAUSAGNEL-LASBORDES(Hector-Alexan- IV. f 11 prairial ex-conseiller au parlement de an II. -j. 5 floréal an II. domestique de labour . saire du pouvoir exécutif pour t 6 thermidor an II V. avant noble. V. puis électeur et administrateur Dauphin (Geneviève-Élisabeth). lib. ci-devantt chaussée de Pamiers. 164. f 18 messidor an II. f Daubin (Jean-Antoine).16 prairial an II. Daupiun-Lapayre (Jacques). fem. f 16 prai- Darmenson (Marie-Anne CORBEAU. 18 prairial an II IV. f 23 prairial an II Brigand. IV. homme de loi et avocat. ex- Dasse (Marie-Madeleine CHAPERON. dit. 66. Darhaing l'aîné (François). ex-noble. femme). acq. 8 floréal an Il. curé de Cha- 28 messidor an II. acq. 6 ve). 11 messidor an II. 24 ventôse fretier. IV. 28 bru. t 25 mes. commis aux dis- Daubancourt (René-Toussaint). 21 ventôse an II. mon. 332. 25 brumaire an III. ex-noble. femme). f t jor de la place de Verdun. -i. 497. -518.lib. -j. IV. rial an II. III. f 23 prairial IV. 462. t tributions de vivres. II. capitaine en se- sidor an II IV. Daudé (Jean-Marie). César). depuis. louse. IV. juge chevau-léger. f 16 messidor an II. 541. médecin et juge. an III. IV. marchand d'huile. V. David (Julien). réal an II III. 146.). lib. 475. ex-noble. f 16 prai- Daiwenson (Pierre). Darluc (Marie-Anne Lasujerdie. Dauphin-Goursac (Jeanne). 25 ventôse an II. gardes françaises. 67. II. III. Dasson (Marie-Eugénie Préaodeau. III.- Saint-Priest. DAupHiN-LEYVAL (Augustin-François- Darthus (Adrien). Davanne (Antoine). V. Daubermesml (Jacques-Nicolas). Dauphin-Gour sac (François). Dassonville (Marie Anne-Béatrix). tailleur. cond avec grade de colonel aux DASPE(Augustin-Jean-Charles-Louis). 468. Davaine (Jean-Baptiste). j. 1" messidor an II. 6 ans de fers. rial an II. acq. Dario (Blaise). DASSIER DES Brossks (Julie -Agathe 596.

297. 547. 479. II. négociant. me- criminel. viôse an III (W 522. V. f 22 2 thermidor an II. IV. Il. 409. II. I. impri- 15 pluviôse an 11. II. dit Ferata. Degout (Dominique-Michel). an III. 498).André -Philippe). 24 brumaire an III. I.15 prairial Debaune (Jean-Louis). lieutenant au 19* Debeause (Jean-Jacques). femme MENTRY. Decrest-Saot-Germain (Ant. 7 floréal an II. 28 fruc- du Nord. 405.. David père (Nicolas-Michel). 5 no- acq. ancien curé de Neuvy. insermenté. cou. 15 nivôse an II. 481. 4 vendémiaire an III. cordonnier. 476. 1793. IV. garde des magasins de l'armée un des 94 Nantais. acq. 166. lib. LISTE DE TOUTES LES PERSONNES TRADUITES (conspiration de Bretagne). bénédictin desBlancs- turière. Dédiot (Claude). acq. dit LAFLEUR. Defoux (Félicité). III. David fils (Louis-Michel). de gendarmerie. acq. 238. 549. 485. lib. nuisier. cultiva. DECOURTIVE (Nicolas). IV. 525. courrier de l'armée.480. V. 6 ans de réclu. acq. cordon- nier. prairial an II. DEFORIS (Dom). des magasins de l'armée du Nord. 650). 6 an II. 8t Decotier. 22 vendémiaire an III. 533. 26 brumaire nivôse an II. ex-curé. dét. vembre 1792. DECOUS 23 avril 1 795. DEFFIES (Nicolas). 347.459.25 pluviôse an II. 439. Dkflandre (Jean-Joseph). maire an III. 459. 345. II. lib. 205. aide-garde Defresne (Nicolas. 111. teur. 1 sinière. Degrendel (Benoît). femme). an Il. 18 juin 1793. 9 vendémiaire an Manteaux. 472.! 27 prairial an II. régiment d'infanterie. 6 floréal an Il. cui- lib. 2 messi-t thermidor an II. 546. Debon. lib. Decaix (Ambroise-Ferdinand). 14 fructidor an II. Dealle (Guillaume). Décaisse père (Pierre). Dkbaune (Jean-Baptiste). lib. prêtre. 20 septembre DECONCLOIS (Rose). I. 499. acq. Deganneau ou GANNOT (llenri-Pascal). 2 nivôse an H. -J. IV. Y. Voy. Rebarry (Edme). IV. 1. III. 2 nivôse an II. Défrondat (Jean-Pierre). Il. horloger. f 28 germinal an II acq. lib. IV. II. RocH de Cabie.ne (Jean-Baptiste). acq. 24 brumaire an III. 474. secrétaire de district. f 7 messidor an II.aide. II. Dkbœux (Christine Colin. Voy. 1. f 23 Dégrève (Pierre). acq. lib. boulanger. DECOURTIVE (Pierre). sion. dor an Il. . Decaix (Pascal). Decaux (François-Philippe). frimaire an II. f Degoest (Jean). DE Caine. renvoyé au tribunal Deglane (Pierre). gendarme. 172. cordonnier. acq. acq.-Louis). 423. acq. chanoine régulier f 8 préposé aux douanes. David (Mathieu). 15 prairial. lib. H. acq. 452. lib. Decourchant (Jean). prêtre. 2 floréal an II III. (Jean). tidor an II V. instituteur. acq. DECOLONGE (Joseph). Davigsos (Antoine). 25 avril 1795. acq. meur-libraire. frimaire an II. vigneron. colonel des hussards. Foulon. serrurier. Décaisse fils (Casimir-Benjamin). 5 bru- j. 23 plu- 7 germinal an II (W 340. cordonnier. V. 533. I. DEFORGES (Pierre). 29 mes. négociant. fructidor an II. brigadier sidor an II. canonnier.

Dklaage (l'ierre-Gabriel). Delalonde (Pierre). 482. Delacroix (Jacques-Vincent). noble. IV. I. 63. 398. 6 ans de réclusion. 1. 255. lippe). f 16 germinal tembre 1793. f 2 messidor aux fermiers généraux. 26 brumaire an III. 509.lai.-Geoffroy). Delaage fils (Clément-François-Phi. dit Delaunaï (Pascal).ex- Dei.259. H. f 19 floréal an II. nier. montreur de 96. II. ex-notaire catholique. III. ex-avoué. f 5 thermidor an II V. dor an II. lib. 28 fructidor lib. PLÉMONT.aherche (Jean-Baptiste). 26brumaire an 111. 550. curiosités. f 27 domestique. 488. adjoint général de division. naux. IV. 111. fermier gé. y 29 néraux. rentier. cultiva. 11 thermidor an Jl V. lib. acq. femme). réal an II III. accusateur DELATERRE (Louis). 4 floréal an II III. Delaunat (Joseph). DELAMARE (Adrien-Jean-Nicolas). Delaunay (André). négociant. 272. | 21 messidor an II. acq. Delamarre DE Crux (Jean-Julien). 2 ventôse an III. III. Delamel-Bournet (Jean-André). 2 Delamare (Hildevert). acq. cat du roi. lib. ex-garde-chas- thermidor an Il. 19 iïo. quêteur au bailliage de Coutances. de Bret. V. V. an II. depuis ^arde des bois natio- Ukiureau (Jean-Laurent). vention nationale. 27 brumaire an ventôse an Il. 368. 409. 347. 7 thermidor an H. 94 Nantais. député à la Con- nifestation de Rouen). premier commis Delaunat (Elisabeth FANET. acq. f Delaroqie (Jacques-Nicolas). mem. 57. Delaulne (Claude-Louis-François). I. 491. f 15 brumaire an II. IV. floréal an II.ain (Charles). 421. instituteur. acq. mem- public du district de Cosne. Deiian (Jacques-Jean-Baptiste). Delaage père (Clément). en prison. f 28 prairial an II. domestique (ma. H. acq. au ministère de la guerre. renvoi an II. Delaporte (Henri-Louis). 3 juillet 1793. huissier. II. III.-N. 455. y 22 bre du comité civil de la section prairial an II. lib. Df. ex-juge commissaire en- lib. tique (manifestation de Rouen). Jacquet. ministre du culte Delacour (Pierre-Nicolas). Voy. 152. Delattre (Louis PierreFrançois) Delahame (Étienne-Marie). domes- la section des Arcis. acq. 599. IV. 5 septembre 1793. Delattre (François-Xavier). avo- néral. an II V. 8 Paris. messidor an II. un des Delaitre (Jean-Baptiste).fermier gé. Delaporte (Michel). IV.398. V. 2 brumaire an III. tidor an Il. se. renvoi en prison. 544. III. 15 fruc. f 19 floréal an II. f 5 sep. 24 prairial an II. marchand de four- . 520. ex-prieur teur. 144. avoué acq. lib. Delair (Antoine-Marie). 12 fructidor an II. 25 floréal an H. 15 fructi- DELAGE (Marie). III. avocat à Delarue (J. 16 ventôse an II. V 411. 19 floréal an II. adjoint aux fermiers gé. 441. Deiafaye (Edme-Étienne). femme). de l'Indivisibilité. et officier municipal de Paris. II. cordon- Delaiiaïe (Étienne-Marie). bre du district de Troyes. néral.Dégrève (Catherine Kieffer. 486. commissaire civil et trésorier de Delamarre (Charles-François). religieuxde Saint-Victor. 480. Delattre.

chef LEURRS. DELORME (Jean-Baptiste-Joseph). 388. et depuis fonctionnaire an II. 1. retier.domestique acq. Il. manouvrier. dit BACONET. Delignon (Gabriel). V. 501. ancien ad. DELPY (Jean). 15 mai 1793. Voy. d'Amélie Constance Puchol-Desal. ancien écuyer. II. acq. 420. Delort (Guillaume-Auguste). 98. 509). 432. f 12 pluviôse an II. ci-devant Delion (Claude). dor an II. avant la révolution Delpèciie Saint-Ton père (Raymond).ancien Delgcse (Françoise). et instituteur. 17 floréal an III messidor an II. re). 552. public. de Saint-Louis. journa. 451. 390. officier municipal de t femme). f 2 prairial an II Delrue (François-Joseph). 2 vendémiaire an d'escadron au 6e hussards. 8 prairial an II. Paris et membre de l'état civil. fermier. lib. acq. 2 1er mois (18 octobre 1793). ancien DELISSE ou DELYS (Adélaïde Folrnier. 365. réal an II III. 2 ventôse an II. an II III.DELTON (Jean-Louis). Delormet (François. manou- IV. maréchal des Deldciie DE Lacroze (Jean-Noël). dit GOUDELLE. V. 17.imprimeur. diers du régiment provincial de DELELÉE (François). III. Delestenne (Joseph-Auguslin-Victoi. tailleur. DELIGNY (Claude-Louis). 28 vendémiaire an III. II. Bruneau-Déliot. officier d'Artois. juge au tribunal révolu. service du sieur Hafin. f tionnaire. 8 prairial an II. acq. DÉLIOT. . rages. 26 nivôse an Il. DELORME (Jean-Baptiste). 2 messidor an Il IV. Il. ci- logis. 11 floréal Paris -j. 15 vendémiaire an II. f 28 ministrateur du département de prairial an Il. f femme). IV. Drltombe (Marguerite Foi-Franquet. 271. an III. 24 messidor an II V. 1792. 587. DELETTRE (Antoine-François). f 28 floréal an II. dét. III. DELEPIERRE (Jean-Baptiste). 40. 57. I. lib. III. 27 vendémiaire 23 pluviôse an II (W 322. IV. 500. maitre d'écriture f 25 messidor an II: V. acq. ci-devant capitaine des grena- lib. 20 octobre lib.Delpèche Saint-Ton fils (Jean). acq. brocanteur. Deligny (Timothée).. acq.Auguste). acq. 26 pluviôse an H. ex-noble. 581. -}• 5 messidor avocat. 146. II. Delaunay (René-Pascal). f 27 du Delorne (François). lib. 19 frimaire an II. IV. 529. menuisier. la Moselle. nivôse an II II. DELAVILLE (François Marie. 437. II. garçon parfumeur. ancien dragon. 95. domestique au pier. DELORME (Claude-Louis). 12 floréal an II. DELTROIT (Claude-Antoine). V. 465. colleur de pa.char- lier. devant curé d'Ergny. 501. i 16 messidor an II. 554. ex-chevalier IV. 539. acq. f 25 messi- 539. 23 flo.Joseph). culottière. DELIGNY (Claudin-Louis). DELORMEL(Jacques-Louis). fil thermidor an II. IV. VI. 566. acq. 592. II. acq. Delmas (Bernard).Delvaux (Jean). acq. 535.5 thermidor an II. IV. prêtre. Deliége (Gabriel). vrier. lib.

Desboisseaux (Charles-Huant). commis- DEMANGEOT (J. 19 vendé. f 1" nivôse 71e régiment. 529. V. f 19 messidor an II. 1793. Desaigues (Joseph). III. ex-noble et lieutenant de 415. f 1 9 messidor an II IV. f 16 mes- DEMAIN (Jean-Nicolas). 8 messidor an K IV. 18 messidor an II. fondeur. 277. 26 juillet 1 795. f 18 garde-meuble). 4 floréal an Il. Desacres DE L'AIGLE (Louis). saire du comité de bienfaisance dictin. II. Depeyron (François). et garçon de bureau de la gros- rier.112. ancien aide. Demonts (Julien-François-Léonard). 14 commis au directoire du district ventôse an III. juré f 28 floréal an II. 10 floréal an II.534. IV. de Paris. IV. jésuite. ex-chanoine de Coutances. ministrateur de la municipalité Demremeuse (Léonard-Xavier). lib. 4 thermidor an II. Dermlly (Louis-Gilbert). acq. DES Ardières (Sylvestre-Joachim Ro- Deplan ou Despleins-Desai'uiers(Gas. du tribunal révolutionnaire. DESAULNETS (Maxime). ad- acq. . 155.1. dét. V. 535. 479. lib. commissaire de phine) femme DE KOLLY. lib. soldat au Derville (Julien). etdet. thermidor an II. f 5 mai section. III. Derville (Jeanne). Depierre (Etienne). 411 maire de Toulouse. DEREMY (Charles-Antoine). III. 27 vendémiaire an se artillerie. lib. volontaire dans le an II. 11.Demaciiy (Antoine). Voy. IV. 425. Derassat-Dulacq (Bonnet). acq. 425. an Il. f 26 frimaire an 11 II. 8 messidor an II IV. lib. Depons. miaire an III. 467. tailleur d'habits. 1792. médecin et ancien thermidor an JI V. 18 octobre 1792. j i acq. acq. -Sébastien). 485. an II II. 5 vendémiaire an III. acq. ex-béné. t seur. 249. femme Lichy. cultivateur. veuve).Fnmç. 25 octobre Derville (Pierre). sidor an II IV. menuisier. acq. acq. 279. lib. cultivateur. huissier pri- 29 messidor an II 405. lib. épicier. 18 nivôse an II. lib. ex- pard). bataillon du district de Clerinont. 527. 15 fructidor II. dit FRANCISQUE. Derousse (Marie-Madeleine FERRIER. Démolis (Charles). noble. acq. 2 fructidoran Il. ex-prêtre. Denis (Claude). dit). Denis (Nicolas-Guillaume). Dépinois (Noël) fripier. 27. serru. 442. 432. 278. 4 frimaire an III. I. garde-magasin des subsistan. Denis (François). t 3 Derrey (Marc). 1. I. 5 brumaire an III. Dera (Bertrand). f 8 thermidor an II. fil messidor Dknin (Nicolas).-B. 17 fructidor an II. ventôse an II II. ex-élève de marine. ancien gentilhomme piémontais (vol du comte et maréchal de camp. de la section de l'Observatoire Demay (Jean-Baptiste-Joseph). bert dit). 16 pluviôse an III. Pons. -[ 11 DERABEC (Madeleine. 495. Des Ardières (Jacques-Paul ROBERT ces. lib. charron. Depont (Jean-Baptiste-François). de Bonin.oise-José. vaisseau. V. ancien secrétaire Derissart (Gervais). 519.

acq. général de brigade. 531. 531. 1. Paulveriès. 5 fri- des 94 Nantais. acq.DEsFiEux (François). acq. un Descourtives (Edme-Jean). 11. dét.. DESCAMPS (Joseph). (conspiration de Bretagne). femme Grassin. et depuis marchand et au tribunal de Meaux. Deshaïes (Jean-François). femme fier de la section des droits de FOURNIER u'Alleïrac (conspiration l'homme. 16 août femme DESCLOS DE LA Fauchais 1795. Desboullez (Jean-Nicolas). homme de loi. -i V. 408. II. 447. Voy. retier. DESCOMBES (Antoine). III. imprimeur. 456. Desherbiers-Létandlèkk ( Antoine- Deschamps -Tresfontaine (Charles. 299. Comeau.508. II. Descourtives (Adrien-André). II. 25 pluviôse Deschamps (André). 172. 28 pluviôse an II. maire an H. lib. aide de de fleurs et légumes. banquier. Deslandes (François) renv.Desbouchaud (Thomas). 14 messidor an II. I. 257. vagabond renv. femme). V. an II V. 25 pluviôse membre du comité de surveil- an III. t4 germinal Descamps (Henriette). 1" prairial an 11. 11 ventôse an II. 109. 426. Dkshuissards (Pierre).172. anII. 463. 507. an H. 284. -j. f 21 prai- camp d'Hanriot. horloger . lib. cultiva. 486. Desgoutières (Valentine). secrétaire-gref. Voy. commis chez un lieutenant au régiment royal. Desfontaines. maître 2 floréal an II. f 17 ventôse an Il II. ] 4 germinal an II. officier municipal. 4 juin 1793. Goçy. 547. Yoy.ancien Desisnard (Louis). 172. et dét. I. cultivateur. marchand de maire an III. laboureur et IV. lance de Luçon. (conspira- 1793. 28 fructidor maire an II. V. marin. Françoise DESILLES. Desboullez (Matthieu). Desilles (Marie -Thérèse). Baillard. 198. Vox. •[- Jean-Baptiste). Charmes Deschai ffour-Lo>gchamp (Jacques). dét. II. 571. Deslèbres (Joseph-François-Scipion). 18 Descombaux. ancien Deschamps (Nicolas). IV. an II. III. crim. an II. 6 6 thermidor an 11 vaisseaux. vins de Bordeaux. de Bretagne). militaire. Desécdres. f d'affaire. juin 1795. marchande DESCHAMPS (François-Pierre). f 5 fructidor rial an II. 18 juin 46. 111. Auguste). Desciiarmes. an II. 525.ngremelle (Toussaint). y 14 floréal an H. (con. au trib. acq. acq. 3 frimaire an H II. Descombiès (Jacques-François). 6 floréal an III. I. IV. Desilles (Jeanne Julie Michelle) spiration de Bretagne). 12. caba. 12 brumaire an III. 46. IV. DESILLES (Angélique -Françoise) prêtre. f 18 OESCLOS DE LA Fauchais (Angélique. . Desjardins (Gabriel). lib. de langues.Dese. III. acq. 5 messidor Descourges. acq. IV. Voy. homme teur. juin 1795. f Desfrançais (Louis-Antoine). renvoi pour dép.f 11 bru. | l" thermidor an II. 1793 1. f 18 juin veuve DiFRESNE-ViREi. 172. tion de Bretagne). 12 bru. -r 29 prairial Deschamps (Noël).

Desi-rés (Pierre-Joseph). CARTEREAU. moignon. ex-avocat. Desminières. . capucin. acq. prêtre. Desormeau. ancien homme prêtre. valerie. 520. 422. taillon du 46° régiment. 1 1er nivôse an II. f DESTOURBET I (Claude).Dethorre (Françoise DUCHESNE. an Il IV. I. serrurier. 491. 7 ven. f 5 flo. IV. acq. f 19 messidor an II IV. dit Saint-Clair. quartier maitre. 26 germinal ligieuse. Convention nationale. 28 brumaire an III. 511. 529. V. sidor an II. lib. f 22 floréal an II III. 118. acq. 111. veuve). Il. 549. Desnoux (René). acq. acq. ex-comtesse. 30 fructidor an lI. an II. laume). lib. II.473. 459. Postel. II.Dethorre (Antoine). II. VOY. Dessaubaz (Martin). Destourkeues (Catherine-LouiseLa- 1 50 avril 1792. 578. mé. 12 pluviôse an maire an III. f 5 thermidor an II. 596. acq. V. 204. Desplasses (Antoine -Pierre Guil III. 6 messidor an |6 thermidor an II. journalier. municipal.352. sous-lieutenant au régiment ci- f 24 germinal an II..Despujols 1 (Pierre). IV. f Desrousseakx I (Louis-Georges).NS (Camille). ca- Desnos. ILvkappier-Desormks. 65. Desparbès (Jean-Jacques-Pierre). 1 DESORMES. lib. ancienne re. 109. 15 frimaire an II II quis de Cieurac. fabri- 22 floréal an II. ouvrier ga. lib. dre-Jean-François). ex-noble et Desmoulins (Lucile DUPLESSIS. femme). acq. Desprez (Gérard). III. fil thermidor an II. Desvieix (Mare-Louis). lib. t 15 mes. de confiance. domestique du mar- acq. gou.I. lib. ami de Mme de Charry. 111. II. Desmouceaux (Antoine). 111. 476. V. 15 messidor 1Destor (Pierre. Voy. Desouches (François -Claude). acq. V. 527. 550. chanoine. 11. mercier. notaire et cultivateur.ex-noble. IV. III. f 16 ger. DESPREZ (Louis). et depuis officier 423. acq. V. DESSIRIER (Jean-Claude-Paul).Destiveaux 1 (Henri). femme). 17 avril 1793. 426. femme Labarre.Dessalle-Champagnier 1 (Gohier-Alexan- minai an II. f 15 prairial an II. I. de Fia vigny. 9i. an III. 14 pluviôse an II. III. ex. DESMOUI. 350. V. Despréaux fils (Pierre-Jean-Baptiste). 426. officier du 2e ba- 9 floréal an II. DESPALLIÈRES (ÎNicolas). DESMARAIS (Angélique). 350.Vincent-François). 530. prêtre. 25 floréal an II. 26 ventôse 140. gendarme. Després (Jacques). cant de drap. veuve). Desprez (Marie-Louise-Cécile VAUGER. 22 brumaire an 11. devant Royal-Champagne. Destruel (Jean). acq. 319.537. III.femme).94. démiaire an II. 553. président du tribunal du 5° ar- zier. II. rondissement de Paris et notable. Desvieux (Madeleine-Henriette-Louise f 16 messidor an II. 9 vendémiaire Despalènes (Anne). f 27 messidor an II. an Il. réal an II. Voy. prêtre. député à la IV. f 9 floréal an II. 22 brumaire an H II. verneur de Saint-Uomingue. 12 bru. IDesréaulx (Louis-François).

veuve). III. membre de la Com an II. f 29prai. f Devillard (llarie-Alexandrine-Fran. prêtre et cha- 351. Y. acq. inspecteur des vi- fructidor an II. f 5 thermidor an II. f 5 thermidor an II. 23. blanchisseur. III. coiffeuse. ex-noble.commis maire an III. 4 prairial an II IV. 13 brumaire an III. jardinier Diacon (Pierre). procureur du f 21 messidor an Il IV. f fleuriste. DEZ (Claude-Anatole). an 11. adjudant général. Dhun 1 père (Athanase). III. 435. f 9 floréal an II. 465. acq. V. sermenté. ex-noble. néral. IV. 145. IV. Devaux (Philippe). acq. Dieufï (Jean-Jacques). lative et de l'Assemblée consti. III. 521. Didier (Pierre-Louis). vres. III. 256. 2 floréal perruquier. IV. Dicquemare (Louis). de Paris. rial an II. h laTrésorerie nationale. tôse an II. 424. 414. Devarieux ou Davriedx (Marguerite. 27 au régiment des gardes fran- brumaire an III. tuante. 3 fructidor an II. DEVAY (J. lib. dor an II. 435. renvoi au département. Ill. ancien no. 288. 6 prairial an II D'hazard (Jean-Baptiste-Mathieu). tique de M. Devillers (Nicolas-Marie-Gabriel). dét. f 2 thermidor Diecsie (Louis). lib.f 16 germinal an II. t Il thermidor an II. 66. taire. 255. d'affaires.-Louis). I. acq. IV. lib.femme). Yezelay. V. mune. 475. 461. Didkloi (Jean-François). vicaire constitutionnel.ex. menuisier.Devalois (Antoine). Dhun fils (Antoine). acq. 546.-B. Dietricii (Frédéric). 398. 5 messi- f 22 mai 1795.-B. çaises. 104. 443. prêtre. noine de Sainte-Opportune à Paris.Digard (Pierre-Jacques). f 10 thermidor an II. 28 fructidor an II. II. agent de Carrier. III. 288. II. cultivateur. au. Devèze (J. ex-adjudant DEZAUNEAU (Joseph).iN. IV. ancien domes- | veuve). Devillabs (Claude). régisseur de V. lib.598. homme an 11. fermier général. acq. 424. Convention. 111. çoise-Catlierine -Julie Fhasans. Didier (Jean-François). roi. 90. De-visle (Nicolas). acq. Didiot (Jean-Baptiste). de l'Assemblée légis. employé dans les bureaux de la DiENï(Anne-SuzanneCAMEi. 21 messidor an II. Devé (Elisabeth Duflos. (Nicolas). acq. 7 frimaire an II II. 369. prêtre in- bergiste. 17 fructidor an Il.lli. 29 germinal an Il. f 19 messidor an II. 1 19 floréal an II. 294. . de la Bourdonnais. Devadx (Pierre-François). 16 D'héron 1 (Jean).-Pierre-Marie). Françoise-Rose d'Avril). 302. 235. Deveyle (Pierre-Louis). II. Strasbourg. f 8 nivôse an II. 7 ventôse an II. Didier (Jacques-François). 8 germinal Diederichsen (Jean-Frédéric). fermier gé- acq. lib. Dezanneau ou ex. f 19 floréal an H. papetier. IV. Y. f 28 ven- Dieudonné DEYEUX (Claude-Didier). 3 messidor an II. 47. ancien maire de V. ancien militaire. 26 fri- Devaui (Jean-Louis-Michel). f 26 germinal an II. membre de la Commune 12 floréal an II.

de la Commune de Paris. 155. peintre. midor an II. 479. IV. 15 fructidor sidor an II. peintre. général. f 5 prairial an II. 198. carmélite. 456. Doldecoq (Charles). 540. Domangeville (Jean-Baptiste-Marie. f 21 messidor DoRNSciUD(etnonBoRjAc)(Gothfried). DIUT (Sébastien). f 19 prairial Marie). Dorlange (Nicolas). f 1 1 ther- Diverneresse (Pierre). 26 pluviôse an II II. garde constitutionnelle du roi. dit Vincent. 498). 1Dorignï (Louis-François). f 5 mes- tion de Bondy.Digieux (Jacques). acq. 192 et 194. Dorival (Jean-Baptiste). 465. Dijon (Marie). Dordan 1 (Marguerite). 1 7 prairial an III. II. dit Ribonnet (Bernard- travaux publics. viôse an II. IV. note. Dorimère père (Jean-Baptiste-Fran- Divol (Marie-Anne). 21 plu- j-6 6 thermidor an II. 26 pluviôse an II II. V. employé aux DORTET. 15 fructidor an Il. lib. 12 ventôse an II. acq. 12 brumaire çois). 110. 117. dét. laboureur. domestique. 416.540. acq. Dormoy (Jean-Jacques). 41. saire au Châtelet. ex-commis- miaire an III. II. Dorse fils (Jean-Baptiste). IV. I. lib. charretier. f 8 prai. lib. t 7 messidor an II. acq. 455. acq. femme). 409. 74. Dorival (Charles-François-Marie).ex- Dix-aout. 55-4. lib. f 29 floréal tier. an II. t 5 ventôse an II. Dorlï (André). III. colporteur. midor an lI. guerres. maire an II II. Du RozET. 422. an II IV. an II. acq. Dortoman (Jean-Jacques). général de DONADIEU (Jean). II. 194. 8 thermi- Dobsosvili. commis DOMERGUE. TROUSSET. ex-comte. IV. conseiller au parlement an II. ancien capitaine de ca- valerie. villiers. membre du conseil général an II. acq. 321. DONA (Etienne). II. Dillon (Arthur). IV. ex-officier de la çon. 514. commissaire des Dolct (Charles). charpen- Dippre (Jean-Henri). 15 fructidor an II. V. 27 nivôse an II. Donon ] (Anne). f 22 messidor Dodet (Louis). hussard. 11. brigade. procureur de la . t ermite et tisserand. IV. Doncard (Léonard). dép. an III. membre du 1Doszelot (Joseph). 26 prairial an II. ci-devant 25 prairial an II. IV. f 7 ther. | 24 germinal an II. acq. Voy. V. acq. 4 vendémiaire comité civil de la section des Gra. ancien procureur à la Cour des Thomas). DORLÉANS (Noël).Dorvo (Jean-Marie). an II. IV. III. DORSE père (Jean-Antoine-Bernard). 27 vendé. prêtre. 442. peintre et commissaire de la sec. lib 26 juillet 1 793 (W 322. 426. ma. IV. 495. f 25 bru. IV. IV. greffier.12 ventôse an Il. 19. Doguet (Louis-François). lib. femme Doucet. gentilhomme du 2 thermidor an II V. 483. dor an II V. 504. 426. t de Toulouse. prince de Salm. Voy. Leroï.e (Angélique-Jeanne Du. rial an II. | comptes. 439. f 4 prairial an II. 26 prairial Dorgé 1 (Pierre). 21 pluviôse an II Douve (François). général de brigade. Domont (Pierre-Nicolas). an III.

5 5 thermidor t nicipal. employé 2 brumaire an 111. démiaire an III. ris. IV. acq. dentelière. ble). côte avant la révolution et depuis Doucet (Marguerite Dordan. femme). prêtre réfrac. acq. 524. 28 fruc. 15 brumaire an III. lib. 96. femme LE Blanc. -j- août 1792. ex-sous- tidor an II. 519. Nantais. Y. V. 4 vendémiaire an II. f 1er prairial DoucE (Jean-Baptiste). au ci-devant présidial. Drème (Louis-Jean-. Dozonville (André-François). pro- Douheret (Claude-Vivanl). garde- 10 fructidor an 11. f 25 septembre 1 792 1. 577. acq. bann. 5 brumaire an Il. 450. Douyille (Marie). acq. 484. f 24 nivôse an II II. V. dét. 559. Dusle (Claude). ex-curé de Fonte- femme). secrétaire général dans l'ad. lI. II. 544. commune de Nantes. 25 octobre 1792. Dreux père (Uené-Charles). DOYEN ( François Maximilien f acq. ex-secrétaire Dorzat (Jacques-Marie). f de vins. commandant de la Dossonville. 2 messidor an II.t 25 floréal an Il. (vol du garde-meu. DOUCEUR (Louis). 306. principal de collège. 15 prairial an II. ancien gnon bourrelier. 504. 67. un des 94 12 fructidor an II. limonadier. marchand fesseur de mathématiques. 550. 11 messidor an II. au bureau de casernement à Pa- Douet (Jean-Claude). lib. 19 brumaire an II. acq. Dodziech (Jean). dét. fermier des mou.llexandre). 5 messidor an II IV. receveur de sa commune. V. DOUCET (Marie-Anne). 10 ans de gêne. conseiller Douilly (François). f DOYEN (Gabriel-Charles). 540. cultiva- Dours (Joseph). tôse an II. I. Douailly (Adélaïde). lins de Beaumont-sur-Oise). compa- DOUSSET (Marie-Louis-Joseph). 497. an II. Doyen (Pierre-Alexis). Doyen (Charlotte-FrançoiseMauclerc. DOUET (Marie-ClaudeBataii. III. V. an II V. DREGÉ (Charles). acq.19. 1 prairial an II IV. dor an II IV. ex-avocat. 111. 388. un des 94 Nantais. 451. 500. 5 brumaire an II. fructidor an II. fermier géné. IV. acq.iié-Fhancès. acq. 548.442. II. 479. 547. domestique. lib. officier mu. . 20 ans de fers. 5e sans-culottide Dodgados (Venance). ancien cui- 11 messidor an II. acq. lib. ouvrière. 7 ven. femme). 1" messi- chanoine de Nevers. teur. an II. 28 fructidor an II Douligsy (Joseph). II. Dreux fils (Charles-Joseph). Doutremont (Jean-Hubert). IV. f 25 floréal an II. DRAPEAU (Auguste-Louis). 24 messidor an II. lib. 28 Doussain (Louis-Hilaire). IV. lib. lib. taire. f Doucet. 24 vendémiaire an III. 1. de l'abbé Viennet. nelle. 440. II. 524. an II. 27 garde nationale de Toulouse. manouvrier. bann. 5 brumaire an III. Drevault (Jean-François). 25. femme LEBLOND. V. IV. ministration de l'habillement. bûcheron. 58. 15 messidor an II. IV. 4 frimaire 5 thermidor an II. ancien capucin. 15 ven. sinier de la reine. lib. Dotel (Jean-Nicolas). DOUBLOT (Catherine). 22 fructidor an II. acq. Dozonville (Marie-Anne-ColasPoisson. veuve). 549. ral. un des 94 Nantais.

laboureur. III.i germinal an II III.Armand Du Barry (Jeanne Yaubkrmer. DUBOURG. 21 messidor an H. lib. dor an H.V. gradué en médecine. f f 23 vendémiaire an III. femme). 9 messidor an II maire an III. femme). IV. 4*5. lib. V. II. t 7 ventôse an II. 415. Dubois DE Béhengeu (Charlotte-Hya- sermenté. veuve breil. veuve). 26 juillet 1795. V. II. lib.1" thermidor Megret-Déligny. 521. 414. femme). DuBiiEun. Droijîet (Jean-François). Di'iilaizkl (Antuine-Joseph). f 4 ther- Dubois cadet (Jean-François). sidor an II. V. lib. I. femme DE LA Dubor (Augustin). 116. Vuy. an II. IV. journalier. homme de Dubois (Jean-François). Dubois (Jean-Sébastien-Louis) père. 9 avril 1795. il* tôse an II. quier. dit Dunuissox (Michel). -[. valet de cham- V. IV. Dubois aîné (Jacques -Félix). Dniira (Françoise-Marie). acq. Dubois (Nicolas). an If. 515. Y. VOV. 1. anII. lib. acq.442. lib. président à la Chambre des 1 )rieux (Catherine Lou ise-IIonorée comptes de Nevers. 45S. Dibiiurg (Mathias-Marie. domestique. III. Dubuisson (Pierre-Ulrich). 11.(Ani]e-Louise-Iiosalie). 221. f 6 thermidor an II. 75. | bre. 17 vendémiaire an II. 256. Drovk (Pierre). fem- 459. (Gilberl). IV.218. 17 brumaire et 27 frimaire commune de Fontevrault. marchand fripier. lib. acq. lib. 195. (mani. Moullou DU Bellay. 1. 18 an II . f 1 germinal an II. II. Droiscmat (Jean-François). femme Drugk ou Grugé (Marguerite). 110. Dubois (François). domestique de Coxen Saim-Luc. 15 fri- mestique. festation de Rouen). 547. | Toulouse. 27 vendé- bre 1795. V. me). f 5 septem. de- Clouet. 25 prairial an II. Dubrat (Dominique). acq. lib. 555. 488. 490. f 4 mes- nier. Dubois (Marguerite). 502. Du Bklmy. un Dubois (Catherine-Yictoire-Ferdinandee des 94 Nantais. acq. Dubouciiet (Jean). lib. 12 fructidor Mote DE Senonnes. procureur de la lib. 19 floréal an II. 168. Di'bouay de Coukbourg (Alexis-Louis). 19 pluviôse an III. -j. 2 frimaire an III.21 messidor an II. 26 prairial an Il. I. 54. Y. 7. Dû-but (Gabriel). I 6 thermidor an Il. Drouin (Noël). puis se disant vivandier. Drouin (François). et . DuBounr. frimaire an III. 21 prairial an II. mar. dét. f 4 thermi- Ritpin. GuESDON-DuBOURG. tonnelier. do. 5iO. 442. 12 Diïiiïssox (François). femme Dubois (Antoine). cinthe Tardieu DE Maleissye. IV.Dreïre ou Dkeyek (Barbe Soutt. Brouillard (Suzanne). garçon perru- messidor an II. ci-devant conseiller de quise). lib. Lefèvre. (Françoise-Marguerite Du- Dubois (Élisabeth-l'erretle). 12 ven. de FLEURY. dit midor an II. prêtre in. divorcée de Lemuet. Pierre). ex-noble. j. Dunosc (Pierre). IV. ouvrière. bijoutier. domestique. DuBREii. miaire an III. 19 pluviôse an III. 21 floréal an II. 1 10 frimaire an II. 5 juin 1795. lettres.III. ceinturon. 546. 28 fructidor d'Arthaud. IV.

178. 135. 376. au- Duclos (Amé-Dieu-Jean-Baptiste-Fé. Duclozeau. lix). -. 481. maire an III. 28 vendé- 5 ventôse an H. . 27 nivôse an Il II. officier municipal. Voy. V.Ducui'rnau (Pierre). 7 floréal an II acq.f 1 6 floréal an II 4 germinal an II III. député l'un des Giron- Du CHATELET (Marie-Louis-Florent). MERLE. 589. IV. acq. Tessikr-Duclozkau. cureur général au parlement de Duchesne (Louis-Henri). maire an II. Ducout (Paul). 557. 58. 27 nivôse an II. Duciiilleau (Adélaïde-Marguerite DE Duffès (Louis). IV. lieutenant au régiment du Dufossé (Mathieu). LISTE DE TOUTES LES PERSONNES TRADUITES dét. 347. 22 brumaire an II vant perruquier-coiffeur. Ducros (Barthélémy). dit Duquesne. i 17 ventôse an II. ex-secré. 554. ancien Ducix'skaux (Jacques). acq. DUCIIESNE (Jean-Baptiste). Dichesne (Françoise) femme DE. dit Ganache. V. miaire an III. maître de 12 brumaire an III. II. bergiste. langues un des 94 Nantais. 492. lib. 576. homme de loi. 46. Ducastellier (Louis-Adrien). bre 1795). dins. Voy. 540. homme de 15 messidor an II. des françaises. Bourgogne. Pinon Du Cou- Il II. femme). III. veuve Devé). 26 nivôse la ci-devant Madame. f 25 prairial an II IV. 284. 2 messidor an II. Duclos (Marie-Anne Goss. f 23 frimaire an Du Coldray. V. Dudon (Pierre-Charles). an II. Dufios (Élisabeth. intendant de Bordeaux. 550. tailleur. Cap. II. 579. IV 8 thermdor an II V. 9 prairial an II. acq. y 9 bru. Duclos (François-Augustin). 6 thermidor an II V. 29 germinal an II III. acq. et dét. III. Di'clos-Dufresnois (Charles-Nicolas). acq. quier. I. Difaïs (François) artisan lib. 517. 442. carrier. ancien pro- 28 fructidor an II. lib. acq. ex-prêlre. II. com- Il. 588. an II II. laboureur. 467. lib. II. homme de I. Il. y 1"' thermidor an II. ci-de- THORRE. f 22 bru. f 12 brumaire an III. cultivateur.Ducroqi'kt (Frédéric-Pierre). dé. Duclos (Basile) cordonnier acq. 518. Dufaux (François) tisserand •[• Duchesne. y taire de l'ancien gouverneur de 26 nivôse an II II. ex-chevalierde St-Louis. 146. Ducannoit (Pierre-Hilaire). f Duc (Jean-Joseph). 26 frimaire an 111. acq. Ducos (Jean-François). lettres. ancien colonel des gar. f 14 pluviôse Ducarre (Philibert). lettres. 379. épicier. 29 juillet 1795.9 brumaire an Il (51 octo- ex-duc. y puté l'un des Girondins. 246. perru. (30 octobre 1795). DRAÏ. 8 vendémiaire an III. 554. curé. I. missaire aux accaparements. IV. Duchemin (Jacques-Marie). Dufou (Bonaventure). IV. acq. peigneur de laine. femme divorcée de). acq.Ducontknt (Philippe). 11 prairial an II. 554. f Duchesne (Jacques). 468. acq. Duchastel (Gaspard). 248. lib. ancien notaire. 17 fructidor. 9 messidor an 11.

172. Duhamel (Joseph). 482. Difour (Marie).Dumas (Jean). ci-devant portier à sidor an II V.f 16 prairial an II. 12 brumaire an III. Dumas (Claude). acq. GUY. . IV. Voy. 22 bru. tribunal du 17 août 1792. chambre. 9 brumaire an 21 messidor an II V. 187. terrassier (57 ans). femme MENTRY. Du GRAIL La VILLETTE (Charles-An. 585. lib. cloutier. 110. brumaire an III. cultivateur. acq. Du IIaumokt (Jean). dét. 496. femme de 3e sans-culottide an Il. 8 floréal an II III. 1. agent natio- 69. II | 16 prairial an II. 577. ébéniste. 6 germinal an III VI. caporal-fourrierdans chelle DESILLES. 493). ex-noble. Yoy. puis comédien. lib. f 29 mes. sinière. lib. II. dét. Dumas (Jean). Duguisy (Gabriel). 18 24 germinal an II. an III. -f 20 avril 1793 I. 67. puis 19 nivôse an II.ur (Jean-François). dit Devianne. 19 messidor an II. (conspira. 15 frimaire an II. acq. III. II. 478. 17 prairial an II. chelle. f Duleu (Jean-Baptisle). IV. acq. Lévis. dét. lib. cultivateur. Dufour (Félicité). 467. acq. f Du Luc (Marie-Gabrielle d'Artois DE 15 frimaire an Il. IV. I. femme HA- DUFRAISSE ouDcfresse (Simon). 476. notaire. 501. lib. archi- 1" messidor an II. Duhamel (Éloy). 6 messidor an 11. puis général de DuLAC (Pierre-Alexandre). émigré. 12 bru- toine). acq. (21 ans). [ Dofraisse (Léonard). dins -j. lib. ex-noble ex-garde du maire an III. femme). député selle). Dijore ou Dupré (Claire). IV. 341. sidor an II. 436. tion de Bretagne). nal. seau. aîné. 18 vendémiaire acq. Dufrasne (Claude-François). l'armée révolutionnaire du Nord. IV.Dumas (Jean). IV. 17 prairial an II. 479. 45. brumaire an III. III. 6 ans de Duliège (Marie-Françoise-Charlotte). 73. DUFRENOY. IV. t corps. f 9 prairial an II IV. dét.Difoulf. tecte. 12 brumaire an III. cui. lieutenant de vais- lib. ex-noble. IV.9 brumaire an II (50 oc. régisseur DUFRICIIE-VALAZÉ (Charles-Éléonore). juré au Dulac (Hélène Jansox. 16 prairial an IL. f 5 messidor an II. l'un des Giron. 140. carmélite. Difour (Marie-Louise). IV. Dufrancastel (Jean-Philippe). ex-prêtre. ci-devant conseiller au présidial Duhaut (Jean-Baptiste). 511. 522. la Révolution négociant à la Ro.l'armée révolutionnaire acq. en relations avec Mme de Charry. f de Tulle. f 21 mes- DUFRESNE (Pierre-Gaston). maire an III. Dumaine. Voy. aide de camp. lib. Duguet (Jean). femme). Dufresne-Virel ( Jeanne-Julie-Mi. Ddfresne (Léon). 424. II. DUMAs (Joseph) laboureur lib. Dugommier (Madeleine-Marthe). avant cura. Dagovhière. ancien abbé. veuve). Merriau-Dufrenoy. acq. 12 tobre 1793). tuilier. la filature des Jacobins. Dcfour (Charles-Joseph). juin 1793. Dumas (Fulcrand-Jérôme). IV. 21 pluviôse an Il (W à la Convention. des fourrages (armée de la Mo- cultivateur propriétaire. officier de santé. 199.

410. ingénieur et membre 17 floréal an III. t Vannod. an II. tat. Dumontiers (Joseph). journaliste. président du pecteur du château des Tuileries. lib. boulanger f Duplessis (Marie Sapin. PlCHARD-DuPAGK. 540. V. veuve). Voy. 371. 204. IV. 275. de la Commune de Paris. 19 frimaire ve). dét.t. cultivateur. femme Saint- 1 Dume (Françoise-Ursule Brios. Duplessis-I. lli frimaire an III. I. Duplessis (Lucile). officier Duplessis-Ciiatillon (M arie-Félicité) municipal de Paris. Dupont (François). Dumay (Pierre). Ill. 2 thermidor an II V.amerlière (Catherine). V. admi. 12 brumaire an III. 520. Duperron. an II. 99. 57. en I repre. veuve). 1 19 messidor an II. 28 fructidor an II. et dét. 480. bois. fermier. II. -{• 24 germinal an II acq. officier municipal. Anisson-Dupkrron. acq. II. 424. comtesse de Narbonne-Pelf. acq. 107. Dumont (Thérèse-Élisabelh). 11. }• 10 tlier. inanouvrier. 27 vendémiaire an III. DUPERREUX. acq. 28 prairial an II. f Dupin 1 (llenri). 434. ex-noble et conseiller d'É- 11 thermidor an Il. veuve de Camille DUMONT (Claude-François). menuisier. midor an II. Dumenne (Pierre). 18 frimaire an III. et ins- Dumas (René-François). capi. LlLLE-DuMOLARD. f 27 brumaire an Il. Dumay (Léonarde). f 14 prairial an II.Dumas (Louis). 548. IV. neur. Dupin. 28 messidor an II V. ci-devant curé. 159. 251 Dup. MlLLI. IV. émigré. Dumont (Pierre). directeur de la poste 14 messidor an II. Dumoulin d'Escoutanceries (Suzanne). DuPAIiE. menuisier et juré 20 octobre 1792. acq. lib. 507. marchand forain. de police. administrateur 1 Dumas (Thomas). 17 floréal an III. femme Duplessis (Marie-Rose Chamborant. IV. tribunal révolutionnaire. 55. Duparc (Pierre-Charles) capitaine lib. acq. un des 94 Nantais. lib. aux chevaux à Saumur. Duparc (Jean-François). veu. Voy. 500. domestique de Mes- . Dupont (Jacques). pensionné des Invalides. f 28 messidor an II V. Savin. Dupont (Jean). f 12 brumaire an III. rial an II IV. an II. tailleur. démiaire an II II. acq. Lévèque-Dumoulin. Dupin (Marie-Sylvie). 495. Yoy. f 27 nivôse lib. V. II. des vivres. IV. Yoy. Dupleix-Bacquencourt (Guillaume-Jo- nistrateur des subsistances. 20 floréal an Il III.N-DuFERREUX. Duplain (Joseph-Benoît). I Voy. Dimez (Pierre). Duplessis-Grenedan (Toussaint-Jean). administra. capitaine de vaisseau. f seph).vu.vier (François). Voy. directeur de Bicêtre. Dumesnil (Joseph-Alexandre). au tribunal révolutionnaire. DUMOLARD. femme Montegut. Dumoulin. 9 prai. -|. 21 messidor an taine au régiment d'Esterhazy. verrier. 553. VI. marchand de | 28 prairial an II IV. •{• teur de police. 05. 4 nivôse an 11. 7 messidor an II IV. 34. V. f 11 thermidor 8 thermidor an II. 46. ex-directeur Dupont (Jacques-Louis). f Duplay (Maurice). 271. •]• Duxoyer (Noël-François). IV. II. 6 floréal an III. f 17 ven- f Dumazet (Silvain). 424. f 5 messidor an H. lib. Boniiomme-Dupin. Dksmoulins. 335. Dupain (Jean-Baptiste). 9 messidor an II IV.

7 messidor 18 vendémiaire an III. billement des troupes. Duprat (Jean). à Dourdan. Dupont (Jean-Nicolas). 441. 8 vendémiaire an III. ler de grand'chambre. 5 novembre 1792 I. acq. Voy. lib. 4 ans de dét. 248. Dupuy-Luaroux ou Lajarousse (Char.lib. rial an II. Durand (Jean-Jacques). 546. 24. 5. DuCHESNE. IV. Durand (Jean-François). dét. III. homme de octobre 1793). acq. IV. 508. Durand (Anne-Baptiste). 11. 485. H. III. DiQi'ESNOY (Cyprien). lib. Durand (Madeleine-Thérèse FABERT. 2 thermidor an II. François). dét. aide de camp du Durand (Pierre). ancien avo- Dupressoir (Marie-Anne-Antoinelte).12 vendémiaire an III. loi. 26 frimaire an III. 12 vendémiaire an III. et dét. 581 et 484. nard de Chouzy. 512. III. Durand (Antoine). -[• 7 pluviôse an II. Dupuis (Dominique).15 floréal député à la Convention l'un des an II. IV. femme Meurine. sergent-major. saire du comité révolutionnaire rial an II. suicidé 5 prairial an II. Dupuis. Durassier (Jean-François). Dujore. V. IV. Dupuis (Antoine). veuve). ex-député à Dupont (Louis). 9 messidor an Il IV. venant de St-Domingue. employé à l'ad- Dupuis (André) journalier. acq. 565. 4 messidor an Il IV. Girondins. 555. f pour le déchargement des navires 1" floréal an II.46. 286. I. an If. Dupuis (Jean-Pierre). 77. 24 floréal an II. III. Duportai. 495. acq. 5 messidor an II. Durand (Jean). Il.Durand (Jean-Louis). f 11 messidor an II. 286. suisses). lib. f l'artillerie volante. III.-B. de Nantes. f 19 prairial an II. Bravards-Deissat. Diîprb. Duport (François-Mathieu). 47. acq. f 5 prai- Duprat. 580. III. 25. ministration de l'habillement. If. cat et maitre de la cour des aides. (Pierrette-Nicole) ex-ab- Durand (Jacques-Noël-René) acq. employé d'adminis- général Brunet. DUQUESNE. maréchal de logis de l'Assemblée constituante lib. lib. 4 prai. réal an II. IV. terrassier. 22 frimaire an II. ci-devant négociant. conseil. maire de Montpellier. journalier. an II. courtier conseiller de grand'chambre. ouvrière en Dupont.-François). II. IV. 294. Voy. ployé à l'administration de l'ha- 121. III. V. Voy. acq. . commis- t Duprey (Anne Fert. III. Saint-Louis. Voy. ancien ministre de la Durand (Jean-Baptiste-Charles)jem- | justice. 4 prai. VI. f 1er flo. Défont (J. acq. linge. 502. 8 frimaire an II. IV. 15 flo. marine. Dupuis de Marcé (Charles-Jean-Pierre). 558. besse de Louye. 11 floréal an II. (30 Durand (Jean-Frédéric). lib. ancien colonel et major des cent- Dupuis (Louis-François-Boniface). 29 germinal les-Athanase ) ex-chevalier de an H. 462. 24 floréal an II. 451. commis à la IV. f 9 brumaire an Il. 577. f 22 messidor an H. 25. f Durand-Dubignon (François-Louis ). j. et Duport-Dutertre (Marguerite-Louis. 409. rial an II. 490. femme). f 23 nivôse réal an II. tration.

IV. nant de cuirassiers. acq. dit Pascal. t Du Rozet (André DOMERGUE). BEVAL.488. DUSAUSSAY. 441. dét. femme). Duval (Philippe-Jean). t des finances. ex-audi. Voy. 16 vendémiaire an III. lib. Dutilleul (Sophie Lebon veuve). Voyez LA ROCHEFOUCAULT. homme de loi. cine. Du TILLET (Charlotte-Geneviève Sab- Durocher (François-Louis). 9 août 1793. 7 ventôse Duval (Jean-François). f 22 messidor . Caillaux. lib. Bernardine). Durolle (Claude). 494: V. II. 517. adjudant général. dét. t notaire. jardinier. lieute. f Duruey (Joseph). lib. f 481. 28 mes. f veuve). IV. 521. II. DUTROUSSET (Angélique-Jeanne). cultivateur. al'f. lib. 6 DUSSARD. lib. démiaire an III. f 8 messidor an II. t me). teur des comptes un des 94 Nan. 6 messidor an K. 12 nivôse an II. III. f 24 germinal an II. Dutrewl (Antoine). fem- Durieu (Christophe). de la conspiration del'Œillet. 66. _1 camp. perruquier. receveur général 21 floréal an II. f 4 thermi- Dursus (Jacques). V. III. lib. 2 thermidor an H V. DUSABLE (André). messidor an II. jardinier.Thérèse Crèvecœur. 5 septembre 1795. dit Cadet. teneur de menté. 15. lib. marchand forain. mendiant. DUTIIUY (Jacques). Duval (Louis-Nicolas) marchand Du SAUNIER (Raimond-Gabriel) f t quincaillier. livres. 20 juin 1793. acq. DUVAIR (Anne). veuve DE Logny. f 14 5 frimaire an III.Duval (Philippe). ex-noble. V. acq. IV. Voy. no. 442. journaliste. IIf. . écailler (manifestation de Rouen). lib. 511. menuisier. 168. tique. 29 brumaire an II. f 25 août 1 792 Du TRÉSOR (Marie. 400. an II. 13 prairial an II. 13. lib. x DURIEZ (Pierre) imprimeur. 535. f 15 floréal an II. II. 19 flo- D'Usson (Louis-Mathieu-Armand). 413. Durosoy. 525. veuve DE L'AIGLE. administrateur 15 fructidor an II. domestique de Il. Duval (Jean). I. 25 messidor an II. an II.1. 73. 1" prairial an II. Duteil (Louise-Angèle Berbis. tais. IV. réal an II. I. 202. fructidor an II. étudiant en méde- vendémiaire an III. acq. 255. 593. 471. 28 ventôse an II Duval (François). lib. sidor an II. 1 LISTE DE TOUTES LES PERSONNES TRADUITES ble. Duval (Pierre). 376. garçon d'écurie. auparavant prêtre et asser- Durut (Claude-Louis). dor an II V. 28 fructidor an II V. domes. 548. f 8 ther- Dutailly (Antoine). 25 vendémiaire an III. DURFORT (Gilles-François-Anne de). maréchal de midor an II. 206. fem- DiiRTAL (Anne-Alexandrine-Rosalie me Dobsonvule. acq.Duret (Antoine). I. Durot (Eugène). l'ex-président Mole. IV. Dusauge (Jean-Marie). 111. acq. Dusaussay ou DUSAUZAY (Madeleine. 19 Duval (Hippolyte). 1" pluviôse an II II. 310. ex-garde du roi. dudistrict de Monestrol. 27 ven- LA Rochefoucault. IV. BLOTHFIEVE. 9 thermidor an II 28 floréal an II III. 442. 1" brumaire an II II. Dutremblay (François-Jean-Louis). comtesse DE). acq.

brasseur. V. 14 ventôse an II. I. 495. f de Ris. acq. ex-noble. général. t 12 ventôse an II. IV. -J. III. 25 ventôse an II II. dit Lablache. 21 messidor an II. concierge et économe de la terre EDELMANN (Frédéric). EDET (Louis).EPERY (Nicolas). sœur de Louis XVI. lieutenant-co. Baptiste). t darme. . f 12 messidor an II. 37. dit pine-Hélène). 22 messidor an II. V. syndic de la Mayenne. femme Maire. fabricant d'ins- I. cien constituant. 495. femme TREMBLAY. 22 pluviôse an II (W 522. acq. tor-Jean-Baptiste-Benjamin). 505). 28 prairial an II. EDET (Louis).12 prai- rial an II IV. renvoi au tri- Duvaucel (Louis-Philippe). IV. menuisier. E Esbrayat (Vincent). 345. femme d'). bunal criminel. Écarnot (Geneviève). conseiller à la Eorée (Nicolas-Joseph). rial an Il. IV. employé à l'extra. Duval d'Éprémeskil (Jacques). 9 juin de dét. tailleur et gen- Duverne ( Lucie-Marie-Caroline-Jo. veuve). 8 floréal an II III. 1 floréal an II III. 22 brumaire an III. 65. lerie). f 5 floréal an II | 29 prairial an II. EPRÉMESNIL (Françoise-Augustine San- Du Wicquet (Rose-Victoire) tuaré. II. t 6 floréal an II. lib. naire de la section des sans-cu- Duverne (Barthélemy). 435. 4 thermi. 6 ans Emeria (Jean). III. f 15 prai- lonel dans le 1" régiment de cava.Duval (René). 57. Erard (Madeleine).385. ex-noble. 14 floréal an II. 22 frimaire an III. IV. Duvahgarnier (Marie-Alexandrine Emé fils (François). 440. membre du comité révolution- 521. an II. 484. IV. 407. 257. sidor an II. Elisabeth DE FRANCE (Marie-Philip- Duvalk (Charles-Antoine-Henri). t camp. dor an II. Duvernay (Laurent). IV. 485. f général. lib. f 29 prairial lib.f 10 Enjibault (René-Pierre). 398. II. 72. ENGLERT (Michel). f 15 prairial an Il IV. 400. 442. Du WICQUET (Claude-Guillaume-Vic. III. musicien. fermier bunal criminel. procureur floréal an II III. 26 juillet 1 795 Edelmann (Louis). ordinaire de guerre. 473. IV. 452. acq. f 21 floréal an II. 22 frimaire an III. Enoup (Félicité -Mélanie). f 16 floréal an II. Emyot (Jean). Duvivier (Louis). ex-noble. ESCOFFIER ou L'Escoffier(Emmanuel). seph-Thomassine). f Émery (Louis Henry). charpentier. 15 fructidor an II. lib. 56. 550. 65. DUVERNAY (Marie-Catherine PATISSIER. truments de musique. f 29 mes- Duval DE Beaumontel (Marie-Jean. 505. 28 brumaire an III. f 28 messidor an II. maréchal de lottes. modiste. 429. 5 octobre 1792. tailleur de pierres. grand'chambre. 482. DUVERGER (Philippe-Cyprien). IV. perruquier. le jeune. veuve). 29 messidor an Il. 111. Emé père (Pierre). ex-carme. lib. 1793 1. III. V.440. renvoi au tri- t Martinville. lib. 28 prairial an II. 257. V. Dampierre. lib. vicaire général. an.

tailleur de pier. fournisseur des ar. Fabien (Pierre). 398. Mégret d'Étignt. EUDE (Jean-Pierre). Saint-Jean. V. 550. député à la Conven- tidor an II. femme DELAUNAY.TuRSAN-D'EsPAGNAT. an II. ex-noble. t 29 germinal an II. f 16 germinal an II. acq. baronne Go.eray (Auguste-LoiiH. ancien conseiller et procureur du gué.11 pluviôse III. 595. I. 25 messidor an II. F mées. 243. Estat-Reliecoùr (Jeanne-Marie No. ex-procureur Zacharie). chambre des domaines de Chain Estiiac (Catherine d'). 146. Voy. res. 16 mes- Êtigny. ancien abbé. lib. Marquier. 27 messidor 5 messidor an 11. régisseur de chambre de la tante du roi. III. 348. ex-valet de Eudeline (Claude). II. tion nationale. Fagnier de Mardeuil (Léonard-Louis). V. FAQUET (Jean-Chartes).-|. 354. f 1™ floréal an II. IV.FANET (Elisabeth). 4 ans de fers. tailleur. ESTOURBILLON (René). général. Voy. pagne et Brie. 547. THERF. général syndic. V. 381.Fabre (Pierre-Joseph). 434. 16 ventôse an II. dit Fignerol. Estaing (Charles-Ilenri d'). Espagnac (Marie. Evrade. Espivent (Antoine-Anne). mili. 530.Fajac.ne (Philippe-Fran- un des 94 Nantais. 1" floréal an II. f dép. lib. H. II.René Saiiuguet D'). écuyer ca- 28 fructidor an II. acq. Durand. un des 94 Nantais. ESTAT-BELLECOUR(Angélique-Micheld'). 536. an II. Voy. ex-gendarmenational. 9 avril 1795. 397. FABRE d'Églanti. lib.Eudelike (Jacques). 528. Esperou (Etienne). an II. Fajard (Jean-Baptiste). II. laboureur. III. II. acq. 27 brumaire an II. ex-noble. Vidalet ou Vidallis. II.Fabus-Vernasd (Denis-Ilenry).i. 7 pluviôse an II. maire. ou t 9 floréal an Il III. ferme. IV. amiral. Espiard DE Dai. domestique. valcadour du cardinal de Rohan. volontaire. 256. ETIENNE (Jean-Edme). IV. 12 vendémiaire an III. postil- .fil thermidor an Il. taire. IV. fondeur. 21 messidor an Il. femme EsPAGNAT (D'). I. rite-Bernard d'). 544. agent du Estore (Joseph-Louis). Y. III. 450. 248. duc de Nivernais. 496. acq. FABERT (Madeleine-Thérèse). IV.29 germinal roi au bureau des finances et an II. Paris. Fadet ou Fallet (Toinette Vidai. III.Euvrard (Jean-François). an II. 436. 9 messidor an II. çois-Nazaire). III. Esmenard ou Mexard (Laurent). acq. 248. femme d'). 286. acq. femme). 144. Voy. f 16 germinal Esrat ou EvRAT(Jean-Bapliste-Pierre). boureur. acq. sidor an II.!19 floréal an II. III. f 21 frimaire an (manifestation de Rouen).Escodrs ou EscoupRE (Louis-Margus. I. 412. 28 fruc.4 thermi. 505. 1" messidor 475. Falcoux (Jean). la. 306. FARDE ou Fardet (François). V. -j. 14 brumaire an III. Faiseau (Jean-Baptiste).VU DE BILLENS.fermier dor an II. 5 vendémiaire an II V. 15 octobre 1792. membre de la Commune de lib. 5 septembre 1793.

f 9 floréal Graune (Drôme). 28 fruc- F aro (Jean-Léonard). Faihoas (Éléonore de). 27 messidor an II V. 26 floréal an II. 585. lib. an II. 19 fri- miaire an III. Féxelon (François-Gabriel). l'un des Giron. femme Ravin. 426. Faucheur (Daniel). 5 fri. acq. IV. lib. 260. Fasqukij. an H. Faveaix (Antoine).578. 17. Fariot (Nicolas-Antoine). lib. 8 brumaire an II II. lib. imprimeur. et dét. f 12 nivôse an II. f 9 prairial an II. 9 vendémiaire an III. 17. Fassin (Antoine-Jean-Baptisle). 23 prai- tobre 1793). me). 111. f 25 messidor an Il V. f 25 messidor f 9 prairial an II. procureur-syn- FAURE (Antoine). Fakon-Bossut (Antoine-Isidore). Faverou. veuve Fenaux (Pierre-François). marin. acq. au 44" régiment. asses- Faucheux (Victoire). charretier. II.dit Martin. V. rial an II. femme).508. pluviôse vados. capitaine de ca- ancien employé aux postes valerie. faiseur de guêtres. Faudoas (Augustin Hervé. 532. ancien militaire. f FAURE (Jean-Louis). III. Feigey (Edme-Joseph). 422. acq. V. 27 vendémiaire an III. Fauvel (Chartes-Augustin). 17. 1. Faverot (Agnès). 466. veuve Letoublon. ex-vicaire de du comte DE Busgy. dit Chevalier. 489. maire an III. . lib. ouvrière. penteur. I. ex-prieur de Saint-Ser- ancien substitut.ex-noble. dins. 467. acq. acq. Faudoas (Catherine-Micbelle). Salignac). député. an Il V. femme Gauthier. 259. fil thermidor an II. 28 bru.351. 550. gar. IV. Fasquelle (Marie-Jeanne). acq. marquis Feminot (Jean). de police. II. V. veuve Faure (Pierre-André). IV. homme de loi. 10 septembre 1795. t 27 messidor an II. Féneion (Jean-Baptiste-Augustin de Faulquier (Léger-Nicolas-Jacques). dic de la commune de Bitche. seur du juge de paix. Fargeon (Louise-Antoinette). ar. Fai-chkt (Claude). administrateur tidor an Il V. Fklman-Loth (Louis-Joseph.25 ventôse nin. II. -j. çon menuisier. 26 nivôse Faucheux (Françoise Henriqiez. 444. Ion. maire an II. Fardt (Jeanne).k (Louis-Antoine). Fayel (Louis-Gilles-Camille). 18 germinal an H. Félix (Jean-Joseph). an II. 554. 11. 487. paix.4 floréal an II. 597. 24 floréal an Il III. f 29 frimaire an II. miaire an III. acq. 3 fructidor.es (Ilenriette-Louis-Charles Y. IV. f 25 messi. an II. évoque du Cal. III.juge de maire an III. acq. V. chef de brigade acq. II. 555. acq. ex-noble. 595. 347. 9 vendé. suite de l'armée. an II. III. f 22 messidor an II. 595. IV. 471. Febvé (Matthieu -Jean -Baptiste). fem. Faïvre-Picou (Claudine-Françoise).-]. FENNAR (Alexandre). 473. II. 25 messidor de). acq. acq. 515. f 9 brumaire an III (50 oc. acq. de). ancien militaire et colonel à la dor an H. 50 vendé. Farizol (Marguerite Hurion. 1 19 messidor an Il. acq. 492. 5 fructidor an II. de Beaurepaire. f 19 messidor Faugeyron (François). an II. un des 94 Nantais.

réal an II III. 487. Fielval (Pierre). III. acq. IV. tôse an II II. fil prai. f 2 pluviôse au II.f 3 floréal an II. FERAL (Jean-Pierre-Victor). Voy. 8 floréal an II. fem. volontaire. 2 fructidor an II. acq. tourneur. IV. Filliocx (Simon). 15 ventôse an II. 492. Mortemart. homme de Fintzel (Adam). 25 ventôse an Il. maire an III. IV. cultivateur. femme Rageot. IV. acq. FLAMAND (Guillaume). SEUILLAC. IV. 255. f 7 mes- j 25 prairial an III. III. acq. soldat. Voy. avocat. cins. 18 me). f 1" flo- 22 messidor an II. veuve 145.Filsac (Jean). lib. 389. III. cultiva- IV. II. III. sidor an II. entrepreneur. veuve DUPREY. Balsa de). f 6 thermidor an II V. 2 floréal an III. juge militaire du tribunal cri. chef de brigade. lieutenant de vais- Fhbon (Marie-Anne). jardinier. acq. ancien Feydeau (François-Joseph). 26 germinal an II. 514. II. 482.Fity (Joseph). 3 mère. f FERET (Pierre-Antoine). frimaire an H. Capotte-Feuillide. 575. Feugnedr (Charles). 22 pluviôse an H (W 322. 473. rant. f 26 floréal an II. } 24 mes- taine. boulanger. employé de la régie FERRAUD (Pierre-Élisée). teur. V. femme Las.).FILET (Michel). Iib. 340. acq. 492. et dét. 5 floréal an II. 9 9 ven. IV. charron. seau. f 9 prairial an Il. Ferry (Louis-Hégésippe). marquise de). lib. Coutances. t chasse. 49. V. FERRAUD (Marie-Anne). 534. ESTOR. à la Feuillidk. 28 pluviôse an III. David. renv. sère. DEROUSSE. Ferké (Louis). lib. ancien capi.-J. 208. . FEREY (Bonaventure). 540. FEUILLAC. 5 ther- 27 frimaire an III. facteur de clave- loi. 24. FEVRET (Antoine). président IV. Ferron-Sicockière (Modeste). du comité révolutionnaire de La. FEUILLET (J.FILLEUL (Anne-Rosalie BOCQUET. t 14 prairial an II. ancien chapelain de la cathédrale de capitaine. acq. an II. -j. 18 nivôse Filliot (Thomas). 61. de l'enregistrement. 551. 513. ferblantier. 410. journalier. t FERY (Anne). Ferat (Aignan). minel du 1" arrondissement de Firmy (J. menuisier. f 28 prairial an II Ferruyaux (Louis-Jacques). f 19 nivôse an II. FIGNEROL. 9 prairial an II. femme). ancien garde. ancien curé de 2 frimaire an III. IV. II. Feuqmères (Anne-Marie-Thérèse Pel- Ferata. Fkron (Guillaume). 531. floréal an II. acq. 521. 13. 27 fri.-J. sidor an II. prêtre. Fillon (René). acq. 557.FLAMAND (Bastien). tement du Lot. 286. II. Ferrier (Marie-Madeleine). parlement de Toulouse). 1 justice criminelle. conseiller au l'armée des Ardennes. Ficiiet (Étienne). 441. II.FISCIIER (Jean-Ilenri). midor an II. 467. secrétaire du dépar- mothe Sainte-Héraye. FEUCHÈRE (Marie-Aimée Leroy. rial an II IV. 467. 1 1er prairial an II IV. 500). Voy. t 12 messidor an II IV. Ferrière-Sauvebœuf (François). maréchal-fer- rial an II. Ficatier (François-Remy). acq.III. acq. 4 prai. II. Voy.

f 12 frimaire an II Il. V. 76.domestique (manifes- Foicier (Pierre-Louis).mère (Jean-Fran- Fleury (Jacques). FLEURY (Élisabeth-Perrette Dubois. de l'armée des Pyrénées. V. FLORY (François). Il. 28 fructidor an II. III. f 16 mes. II. an II.lib. V. ex- FLEURY (Joseph). 528. municipal de la commune de IV. Foi-Frakquet (Marguerite). . 394 et 487. II. ci-devant garde d'Artois. femme Flavigny (Madeleine-Henriette-Louise Deliombe. 162. 544. chef à Bicètre.Folzer (Pierre-François-René). lib. général en chef démiaire an III. ex. 2e sans-culottide an II.441. III. et dép. lib.450. Fleuriot (Alexandre). f 6 thermidor an II. acq. Foissy (Pierre). acq. V. Fontaine (René). lib. femme Desvieux. 392. 559. 9 ventôse an 11. 19 prairial an II. tation de Rouen). acq. 587. ex-noble.veuve). un des 94 Nantais. rjiL. fer. tembre 1792. 495. 1. mière. journalier.258. IV. lib. ex-noble. acq. II. f 12 pluviôse an II. f 6 thermidor an II. comte de). noble). 541. Fleuri (Marguerite). 5 septem.veuve). Rosset. marchand FLEURIOT (Jean). marchand de bois. 15 frimaire an III. ci-devant sergent çois). (aff. Paris. receveur général des \ 4 thermidor an II. 7 ther. garçon de service Flavigny (Athanase-Florimond). lib. II. Guillaumot. 168. 17 floréal an II. ancien officier Roland. IV. 1. FONTANGE (Charlotte-Françoise BAR- FLEURY (Louise). f nale du district de Chauny. Fontaine -Laviton. de laconspirationdeVCEillei). 5i7. lib. V. instituteur. 4 ans de fers. tenant en 2° aux gardes fran. Fleurisson (Armand). III. Voy. 10 juin 1793. 417. de). 29 brumaire an II. Fontakge (Louis). Foissey (Joseph-Ignace). acq. midor an 11. 206. 109. f 21 floréal an II. f 9 thermidor an II. 321. veuve bre 1795. 15 brumaire an III. 109. 26 juillet 1 795 FLEURY (Marie-Maximilien -Hercule I. ex. 15 bru.Flosse (Jean-Baptisle-Nicolas). lib. 255. lib. 5 fructidor an acq. vétérinaire. se disant cultivateur. finances. femme). 3 brumaire an II. 201.110. 442. acq. 1 sep- veuve Joly de). cuisinière de Folloi>e (Georges). 1. çaises. 18 floréal an II. lieu. II. II. Flèche (Rose). 17 vendémiaire an III. FLEICIIE (Jeanne BARRÉ. Fleurisson (Marie GRAVIER. 255. II. 5 ven- Flers (Charles de). Font aine-Mer vé (Marie Chasle. de chasseurs. 26 pluviôse an II.FuGNY Voy. 381. noble. de vins. H. | 6 thermidor an II.FoiJiG (Françoise-Perpétue). FLEURY (Jean). 414. veuve Tardy. ex-comtesse. f 7 messidor an II IV.FoiNFRÈDE. BoYER-FoNFRÈDE. comte. f 11 nivôse an II. 8 fructidor an II de la 1" légion de la garde natio. Fondary (Antoine-Denis). ex- militaire. veuve). maire an III. 73. 17 ventôse an II.FLOBERT (Nicolas). AUBERT DE FlIGNY. lib. lib. 19 brumaire an II. acq. V. ex-noble. f 22 brumaire an II. Fontaine (Pierre). acq. FoNTANGE (Caroline-Eléonore). t 29 prairial Flavigny (Anne-Louis-Jean de). V. sidor an H. breveté lieutenant-colonel. domestique.

officier an 21° régi- commissaire civil aux iles du Vent. carmélite. 65. FouciiER-MoNCEAU (François). 480. Forget. révolutionnaire de Troyes. acq. IV. receveur des tinan- Nantes. 25 floréal an H III. puis vicaire de l'évêque à Verdun. 9 prairial an 11 j. cordonnier. 253. V. Fougère (Jeanne). 480.ntenay (Marie-Madeleine PÉRIER. ex-maîlre renard. V. IV.Fouinât (Jean-Gabriel). V. 424. Forret (Joseph). 18 germinal an III. 175. femme Fo. t 1!) messidor an II. V. réal an III VI. 9 bru- sidor an II. Fhuquerel (François-Thomas). 26 frimaire an III. y 10 thermidor an II. Foucault (Etienne). des comptes. 547. t bunal révolutionnaire.2 . Fossé (Marguerite SCIIEFFER. f 27 messidor an II. agent de commerce du duc de FOUBERT (Adèle-Marie). 17 ger- en chef de l'habillement des trou. f 3 mes. juge au tri- Forceville (Elisabeth-Françoise). f 8 thermidor an II. marchand cirier capucin. veuve). Y. ancien Fuucaud (Joseph). 8. acq. acq. 355. maire an III. traiteur. V. député constituant. 19 floréal an H. 288. ancien FORTIN (François).ex-capitaine Foulon-Décotieii (Stanislas). sidor an II. acq. messidor an II. 488. devant lieutenant de carabiniers. cultivateur. crim. Fouii. acq. femme Chadoteau. 4)5. 478. 571 ] 8 thermidor an II.2 mes- 1. -[-15 prai- FojïTEviEUx (Jean-Baptiste-Georges). 397. ancien seigneur de Château- Forget (François-Marie). de). ex-noble. 17 Jlo- noble. rial an II. Fouques (Jean-François). Fiiuqukï (l'iene-Louis-Ferdirand).Fomboiillam). V. 155. commandant tem- III. 99. 7 ventôse an II. 596. ex. Fossois (Claude). II. 216. minal an II. vateur et fermier. Forest (Charles). notaire. nelier. ex. 135. ancien avoué. pes. V. lib. Foi quet (Jeu u-ISaptiste). frimaire an III. un des 94 Nantais. renv. maire an III. f 1 messidor an II IV. 26 frimaire an 111. membre de la Commune de Paris. FossÉ (Charles-Jean-Louis de). 20. 2 thermidor an II. lib. acq. f 4 prairial an II IV. lib. 425. écrivain belge. Deux-Ponts. -1. ci-. II. V. Fortin (André-François). IV. à la just. V. ci-devant culti- IV. 21 pluviôse an II. Fougerat (Joseph). constitutionnel et officier muni- FORTIN (Gabriel-François). acq. lib. 17 Forêt (Mirobazil). 409. ancien ton- FORESTIER (Jean-Étienne). boulanger. IV. membre du comité 22 messidor an II. dét. t 17 prairial an II. 28 fructidor an II. ment. f 5 floréal an II III. Voy. IV.loux (Antoine). Forien (Jean). ces.18juin 1 703 suite de l'armée du Nord. IV. ex-noble.Foucart (Pierre). Foulon (Gilles). fi bru- de la gendarmerie des tribunaux. charretier à la ration deBretagne). 27 acq. •[. FomGNï (Claude-Michel). fondeur. f 14 messidor an II IV. 550. Weytard. | 27 messidor an II. concierge du Bouffay à Fougeret (Jean). ancien officier des dép. f 18 prairial an JI. 284. 3i. IV. inspecteur1 cipal de Verdun. -j- Forgeot (Henri).18 prairial an II. 455. 575. 467. Foucault (t'ierre). chasseurs du Gévaudan (conspi. poraire de Paimbœuf. 111.

Frasans (Catherine Basset. marquise 22 vendémiaire an III. f 21 messidor an II. -j. 435. H. 6 octobre 1 792 1. puis employé dans des guerres. ingénieur à Nan. 498. femme de peine. insti. âgé de 14 ans. 172. 166. 1 19 prairial an H. 544. chevalier Fraxine. François (André). DE Ciiabannes. 500. 18 juin 435. 2 2 mes- FOURNIER DE Varennes (Jean-Jacques. II.. Julien). 509. IV. 12 septembre 1 792 Franck (Joseph). IV. un des 94 Nantais. 24 ventôse an III. f 8 mes- tuteur. dit Salpêtrier.ne. Fournier (Pierre). (conspiration villard. dit Carré. acq. cultiva. f 27 messidor an II. -j. j. renv. IV. IV. FRANCOT (Pierre). maitre de mu- | 26 prairial an II. FRANKART (Jacques) fils. FOURNIER (Pierre-Chartes). ex-prêtre. brocanteur. 28 fructidor an II. reur. 456. acq. 111. FOURNIER (Marie-Henriette). écrivain de l'accu- FOURNIER (Jean-Baptiste). dét. François (Charles). femme). Frappier (Augustin-Edme). 65. fiscal. Frappet (Jacques). l»r pluviôse an II. femme Cuny- ans de dét. . sidor an H. -J. 560. 475. ex-commis sateur publie. FOURNIER (Jean). IV. de Saint Louis. 548. 597.489. 29 messidor an II.21 messi- Foir. an III. ex-noble. t 18 messidor an II. f 2 messidor an II Focquier-Tinville (Antoine-Quentin). Frasans (Marie -Alexandrine-Fran- Fournier d'Alleïrac (Marie-Thérèse çoise-Calherine-Julie). juge II. acq. femme). François (Nicole). lib. Paucade-Fraxi. ans de dét. IV. sans-culottide an Il. Fournier (Joseph). V. 196. Fournier (Jean). V. II. épicier. FouRNiER (Adélaïde). François (Pierre). 450. FRAVAL (Pierre de). militaire. 501. 9 vendémiaire 360. IV. I. V. IV. accusateur public au tribunal Fourqleux (Marie -Louise Augkt. 22 floréal Joseph). acq. 21 ventôse an II.451. 20 François (Marguerite). 2« V. f 5 messidor notaire. 75. dor an II IV. Fourcault DE Pavant (René-François). f 8 thermidor an II les charrois militaires. labou- | 27 nivôse an II. 12 bru- Fourneaux (Pierre). Foirmestreau DR Brisseuil (Ignace.mer (Marie). f 18 prairial an H. ex-noble. an III. Voy. journalier. dit Cadet. 11. acq. 541. lib. de Bretagne). chambre au Parlement de Paris. tes. 346". IV. acq. II. 480. Foussegrive (François). f 15 prairial an II. an III Fournier (Catherine Urgon-. f 21 messidor an II. teur. ex-conseiller de grand an II. IV. IV. femme DE- DESILLES. Lamballe.2 ventôse an II II.177 floréal veuve). lib. ancien officier. dét. cordonnier. femme). sidor an Il. 517. lib. 498. révolutionnaire. acq. Foutrier (Cliarlps). acq. 404. acq. 27 nivôse an II. 4 vendémiaire f 2 messidor an II. an II. et 1.25 ventôse an Il. 1795. 553. cavalier à l'École maire an II. Francise (Charles). IV. femme Dkjjsse. sique et de danse.

femme). prairial an II. frottenr lib. lib. 27 flo. Frédéricq (Nicolas). 527. acq. 2'J Paris. 286. 145.n (Philippe-Aimé-Joseph). grepont.245.Froment (Joseph). primeur à la fabrication des assi- 21 ventôse an II. f 25 messidor an Il. 435. 258. 494. lib. IV. Freret D'IlÉRicouRT(EIisabeth-GoraET. femme). constituante. Friez (Philippe-Jacques). veuve).FROMENT (Nicolas). 449 FROMENT (Marie-Jeanne). gnats. II. Fhémcwt (Marie-Gervaise Vernix D'AI. FRILEUSE. acq. f 21 messidor ministrateur de police. II. 3' division de la gendarmerie na. an 111. anII.FROIDURE (Nicolas-Marie-André). 541. lloréalan II. III. ex- ex-doyen du grand conseil. ex-no. 21 ventôse an II. III. 488. V. FRETTEAU (Félicité-Françoise-Sophie). femme MAF- et IV. 470. 7 germinal an II. Rennes. 7 germinal an II. V. lement de Paris. 497. f 8 ther.FROMENT (Jeanne Watiiier. Frérette (Richard-Frédéric). 166. lib. 455. 18 brumaire an III sidor an II. ex-curé. ex-noble. 7 germinal Philippe). 21 messidor an 11. 1" floréal an Fret (Simon-Junius). Fréville (Anne-Françoise). Frixo. flo messidor an II.lib. II. fructidor an Il. 175. dit Montaut. III. midor an II. 2 acq. femme Ciiamboïj D'ARBOUVILLE. banquier. ex-député à l'Assemblée an II. IV. ci-devant tail. V. notaire. Fremoîw (Catherine Poulain. ad- ble et ex-baron. f 22 frimaire ingénieur des ponts et chaussées. Frédy (Henri-Louis). marchand Frémost (Louis).f21 mes. 1" messidor an II. 2 fructidor an II. Frizon (Augustin). Fretteau (Emmanuel-Marie-Michel. acq. Tropuscka. 26 pluviôse an III. vivandier à la FRÉVILLE (Anne-François-Joachim). 27 prairial an II. de son vrai II. 15 frimaire an Il. 140. im- ancien secrétaire du roi. 441. noble. 425. 145. IV. III. Frédéric (Antoine). f 22 mes. acq. Frignet (Pierre-Robert). Voy. commandant des canonniers de FRERET (Jacques). IV. f grand chambre. f 26 prairial an II III. lib. acq. Fremont (Antoine). II. III. 541. Friant (Jean-Baptiste). Freret d'Uéricoort (Nicolas-Louis). manouvrier. 470.II. t dans seil général de la Commune de l'affaire des chemises rouges. acq. boulanger.Frécait-Laimt (Jacques de). 590. lib. ex-conseiller au Par. jardinier. IV. lib. III. acquitté an II. IV. 18 ventôse an II. . Frézard (Claude-Nicolas). f 1 thermidor an Il V. de vins. IV. 29 juil. lib. I. lib. 15 floréal an II. serrurier. Fresle (Marguerite). leur des pages de la maison du Fret (Emmanuel). { 16 germinal an II. 582. III. dét. dans l'affaire de Mme de Charry. tionale. PERCEVAL-FRILEUSE. de son vrai nom roi. III. 541. 484.! 16 ger- FRELON (Jacques). 7. 50 vendémiaire let 1793. FRÉRY (Antoine). fioli. 4 vendémiaire an sidor an Il. femme). acq. III. membre du con. 470. acq. 442. 21 minal an II. 15 lloréalan II. conseiller de III. réal. nom Tropuscka.

IV. f de Charry. raffineur. Gaillard (Jean-Louis-René). acq. 467. terrassier. 28 saire du comité révolutionnaire prairial an Il. louse. Gaidon (Nicolas). vendémiaire an II II.. 15 frimaire an II. femme Bertier. se disant Fhossart (Xavier). III. lib. acq. 9 frimaire an Gailiiac Lagardie (Antoine-François).498. II.15 ventôse an II.(Galant (Etienne). guidon de l'ancienne gen- papetier. femme). IV. 140. teur de bœufs au service de la charpentier. lib. <. lor messidor an II. négociant. vigneron et com. 401. 547. 551. garde-magasin et inspecteur de 10 nivôse an II. 209. II. ( GALANT (Marie Anne). prairial an II. garçon frotteur. acq. IV. Yoy. 17 7 Gaboriau (Charles). Funeroz (Marie-Suzanne Rosenkrl-z. V. 201. lib.meau (Gilbert BARDET-). rreur-libraire. 19 floréal an II. meuble). 19() lib. en rapport avec Mme Gamacue (Claude-Ilenri). V. f 27 prairial an II. H. 111. I. FURET. 22 ans missaire de police en 1792. blan- GaIGNOT. Gallaï (François). conseiller au parlement de Tou- 29 floréal an II. brocanteur. f 26 prairial an II IV. Gabei (Françoise). 14 vendémiaire an III. 4 octobre 1792. f 22 prairial an II IV. 4 floréal an Il III. ex-comte. Gagnolet (Antoinette).IV. 4 vendémiaire an III. acq. 592. 27. maître d'armes. III. IV. capi. 515. 9 vendémiaire an Ill. 497. femme Boldot. lib. 455. perruquier. f 9 floréal an thermidor an If. cuisinière Gallon (Pierre). 14 miaire an III.GALLOIS (Michel). f II.Frome.ex- Gaillard (Barthélémy-Simon).garçon comte. Gallet (Madeleine). Gamache (Denis-Éléonore-Michel). Gaixeton (Joseph). 212. Fromt (Nicolas). 27 prairial an Il IV. volontaire. (Galizot aîné (Nicolas). Gaciielix-Yai'bécocrt (Léonard).. acq. officier municipal floréal an II. 523. darmerie. I. y 28 messidor Gallois. juge de . G acq. 529.fil germinal an II. perruquier. IV. GlJENOT OU GuENIOT. conduc- Fustier (Jean-Charles -Christophe). 200. 599. 17 fructidor an II. taine d'invalides. 487. commis- (morte avant le jugement). 457. Gamacue (Catherine-Joseph). 471. 9 avril 1793. 17 vendé. VI. f 5 prai.5 bunal de Trévoux. 26 frimaire an III. 90. Gallet DE Santehre (Étienne-Fran- G abet (Jean-Marie). 450. III. de Nantes. Frossard (Louis). acq. IV. aide de camp. membre du tri. Galleraxd (Pierre-Michel). rial an II. de fers. lib. ci-devant Gambs (François-Guillaume). -j. III. 47. Gallet (Charles). de sa commune.o:s). chisseuse. l'armée. f 29 prairial an II République. dit Matelot (vol du garde an II. acq. Voy. I. banquier. 194. Gallkrasd (Barthélémy-Guillaume). 16 messidor an II Frolllé (Jacques-François). ex-noble. impri. 162. I'rébaron. 6 ans de dét. lib. IV. f 50 septembre 1792.

f 28 messi. culottière. avoué.528. f 11 thermidor an II. garçon 15 vendémiaire an III serrurier. ancien membre du district de Troyes. paix. ment de La Fère. 408. Gakxot ou Ganot (Alexis). marquise. Gasinot. femme). 23 vendémiaire Carreau (Louis-René). 14 brumaire an III. ex. noble. maire (50 octobre 1793). coiffeur. | 7 thermidor an II. 1795. | 4 thermidor an H. Coetizac. 577. Gauciier-Lavergnk (Joseph). 547. 13 nivôse an II. V. 1V. veuve). 21 prairial an Il. chaudronnier. 28 fructidor Gaudix (Victoire). V. f 1er thermi. orfèvre. IV. 7 2 messidor an II. ex- f syndic d'Étain. Gathan (Barbe Sciimiit.libraire au 2 messidor an II. Gattey (Marie Claudine). ex-noble. ancien femme de peine. f 3" sans-cu- Garnier (liené-Alexandre). 409. V. acq. lib. dor an Il V. 499. 99. 9 484. Garnier (Jean-Antoine. Guimer (Claudine Levrat. V. IV. 16 messidor nn noble. acq. devant procureur général syndic. Garnon-Desnouis (Jean-Bapliste-Nico- 425. lib. 575. lib. major. 25 an Il V. Gardinet (Antoine). 100. l'Oratoire. ex-noble. 599. commis chez au couvent de Smnl-Lazare. 229. lib. 405. 25 germinal an II. VI. 116. Gaston (Louis).juge Gamorry (Martial). comtesse 17 vendémiaire an III. V. Gaxney (Georges). IV. garde. ex-sous-lit-utenant au régi- acq.Etienne). quetaires. un lottidean Il. 512. membre au Irihunal révolulionnaire. -j-18 pluviôse an II. canonnier. germinal an II III. V. f 2 messidor Gatisois (Charles). Lupy. f 26 Mugon Lablinaye. femme Laroche- II.Modeste). 442. 348. GAND (Elisabeth-Pauline de). VI. IV. II. an II. lih. IV. t marteau. II. acq. 16 août 1793. 169. 7 juillet G armer (Armand. IV. lib. dor an II. pluviôse an II. lib. f 2 III. f 7 Gahdin (Anne-Hélène). 499. Gardin (François-Marie). pluviôse an Il (W 523. f Gaitey (François-Charles). Gardet (Jérôme). f 9 bru. 1. veuve). acq. 54. perruquier et juré 415. acq. f 1" thermidor an Il V. ventôse an II. de Paris. Voy. V. ci. Gaxay (Marie Barbuot. Gascoing (Louise). I. 468. Gassinais (Françoise Wilhe. ex-prêtre de an III. 499. las-Claude). lieutenant dans les mous- II. 15 messidor an II Gardien (Jean-François-Martin). 2 thermidor an II. IV. cultivateur. . du tribunal révolutionnaire. Gaucher (Alexandre). Gattier (Jean-Baptiste). t Palais-Égalité. marchand de bois. f du conseil général de la Commune 17 floréal an III. femme Magon. (l'un des Girondins). vigneron lib. de Lauraguais. Degameau. GAR?iiER-LAraAY(François-Pierrp). 502. Gastoin ou Gastosix (Jean). procureur Castel (Charles-Henri-Louis de). 2 prairial an II. II. femme). 17 floréal an III. 527. des 91 Nantais. 232. 445. 1. Gaucher (Henri-Geneviève). 459. 509).ex-religieuse Gardy (Christophe). prairial an II.acq.

Gauthier (Claude). 17 messidor an 11. II 111. et dét.reli- démiaire an III. des princes. Gauthier (Etienne). fem. Gebistroff (Gaspard-Joseph-Aloyse).491. acq. f 20 octobre 1792. Gavrey (vicomte de). nistrateur de district. Gautier (Jean-Baptisie). etdét. ancien domestique. ex-noble. cultivateur. 490. Y. femme Le- stitutionnel de Négron près Am. Gautier (Jean-François). lib. 5 prairial an 11. 412. 220. 5 fructidor an II. 505). III. 19 ven. II. I. 24 floréal an II. 22 pluviôse an me). Gauthier (Jean-François). 4G0. acq. Gauthier (Jean). 551 Gauthier (Jacques). concierge 22 prairial an 11 IV. 4 ven. cordonnier. Gauvain* (Geneviève Amif. (Gauthier (l'ierre-Claude). lib. Gaudhon (Joseph-Louis). dor an Il. 480.t. 111. Gautier (François). acq. 29 messidor an 11. 19 brumaire an II. f 26 frimaire an III V. lib. 404. militaire. 570. boulanger. V. 4 notaire de Franc-Amour (ci-de- thermidor an II. tidor an II. Gauthier de la Touche (Étienne-IIya- Gaujean (Jacques). acq. 5 fructi. Gauthier (Claudine-FrançoiseFaïvhe. lib. ex-curé con. Gayaudant (I'ierre-AI)raham). G nivôse an 111 II. f Gauthier (Antoine). acq. vigneron. peintre en ple maitre ou gendarme à la suite porcelaine. teur forestier. et dét. 5 fructidor an II. lib. du roi. 550. noir). coutelier. an III. charcutier. acq.(Gauthier (Jeanne-Hippolyte). f 5 thermi- seil général de la commune de dor an II. acq. 4 thermidor an II. V. '27. 547. 401. IV. II (W 522. Gauthier fils (Antoine). V. 588. ex. IV. charpentier. marinier. III. Gauvaix (Louis-Kmeric) notaire. clerc de Gaudry (Lazare). V.-j. 19 germinal an II. lib. boulanger. 19 vendémiaire acq. ex-carme Gauthier (Jeanne-Claude IIe. 505. vant Saint-Amour). Gauthier père (Claude-François). V. de la Mairie.(Gauthier (Marie-Claude). 110. dor an Il Y. de Guyenne. 28 fruc- rial an II. Gauthier (Jean-François). 9 vendémiaire an III. IV. 400. acq. lib. 555. V. Gauthier (Jean-Claude). 551. 17 messidor an II. gieuse. 550.4 4 mes- IV. femme). 08. lib. acq. IV. 9 prai. 4 brumaire an III. 9 prairial an 11.not (Etienne). sidor an 11. femme). il 5. acq. Dun. acq. lib. 592. ex-page du Géant (Jean-Claude). cintlie). Guicuard. acq.nri. IV. f 24 messi- GAUFFE (Nicolas-Romain). V. . Gazet (Jacques). officier munici- pal. Voy. ci-devant admi. Gauthier (Jean-Baptiste). dit Bailly. Gautron (Jean). 14 prairial an 11. 474. conseiller au parlement réal an II. 2i flo. acq. un des 94 Nantais. Gayet (Jean). 57. et membre du con. 415. f 29 messidor an II. démiaire an III. boise. f 17 floréal an roi f 6 thermidor an II. ex-commissaire thermidor an II. Picou. IV. lib. 16 messidor an H. IV.Galdi. attaché comme sim- Gaiterot (Jean-Louis). Gavelot (Pierre). ordonna.

255. 12 vendémiaire Gexieyès (Noël). IV. V. 217. 455. 27 novembre Gérard (Marie -Françoise. lib. offi- frimaire an II. tôse an II. 25 sidoran II. charcutier. Geoffroy d'Assï (Jean-Claude). III. 471. mern- bre du conseil général de la com- acq. Gérard (Jean-François). 7 10 thermidor an II. cierau 1 ("régiment de chasseurs. 7 19 germi. V. 2li an 11. ancien prêtre. 55. laboureur. 528. Gérard (IMiilippe-IIenri). I. Genestel (Marie-Louise Resse. Génon (Elisabeth). 183. 111. nivôse an 11 11. 7 3 messidor Gérard (Claude-Jean-Iiapliste). II. IV. 410. IV. l'un Gemeïès (Marie Saluer. marchand 1 viôse an II (W 518. GEOFFROY (Jean-Baptiste). lib. membre du con. femme).1. 7 21 messidor an II. 377. Gerl (Charles). H frimaire an III. seil général de la commune de lib. ancien curé. marchand. et V. 109). 25 mes. 75. femme). armurier. homme de loi. 594. Gelis (Jacques-Louis). an 11. banquier. acq. 15 plu. lib. 53k Gesse (l'ierre). Gelier (Jean). t 29 germinal an Il III. sans-culottide an Il. Gensonxé (Armand). Genxot (Nicolas). 481. trin. acq. 75. f 7 ven- ci-devant député. IV. 5 GEOFFROY(Alexandre-Casimir). dins i 9 brumaire an II (50 oc. Saut-Didier de Nkrestax. sidor nu II IV. Gkrmaix (Antoine). 587. l'un des Giron. George (Bernard). démiaire an III. Paris. Germain (Louis-Joseph). traiteur. Geué (Jean). tonnelier.480. 7 0 mes. Gémi* (Louis). Gexèbre (Itertrand). 412. 12 pluviôse au li. III. 111. 422. Y. 387. cultivateur. femme Bloj sidor an II. 501. I. 451. lib.! 21 prai- 541.| I . 540. d'étoffes. 4° sans-culottide an II. 4' an III. ex-marquis de acq. Georcet (Antoine). II. 535. Gemielle (Antoine). Geskste (Antoine-Henri). lib. femme Gérard. maçon.ï (Jacques-Philippe). 9 vendémiaire an III. IV. rial an Il. 18 floréal an III. 5 ventôse an II. y l'J prairial an H. GEOFFROY (Marguerite). femme) Gérard (Marguerite-Élisabelli Vail- 7 9 messidor an Il IV. 1 "un an II. Il. journalier. lib. II. 24 ail Georgeoi (Jean-Baptiste). femme 1792. des administrateursdes Ardennes. acq. 7 10 messidor Gkri-. femme). IV. finances. . acq. lib. an Il. 25. dit Pcllissicr. 5 floréal an II."prairial an II :1V. mai 1793. lib.acq. 187. 7 floréal an il. 555. 598. II. noble et caissier général des Gemptel (Guillaume).not (Jean). acq. 5 vendémiaire mune de Pari*. Gexcy (Antoine). acq. 7 19 prairial an Il IV. 9 vendémiaire an III. 16 floréal tobre 1795). IV. Ge. 12 ven- acq. Gkricot (Paul). charpentier. Genesïel (Ilector). 171.nox. acq. acq. scieur de long. Georget (Claude). 28 mes. Geué (Jean-Baptiste). Gérard (Marie-Claude-Gabriel).4 prairial an II. nal an II. cordonnier. Gérard (Elisabeth Gé. 551. III. des administrateurs des Ardennes. lib.i1 1 thermidor an H V. dét. ex- acq. PÉRiGxia). 9 vendémiaire an 111. f 28 messidor an Il.

05. midor au II. acq. 17floréal an III.15 prairial an II IV. renv. pluviôse an II (W 522. lib. 443. IV. requêtes. acq. midor an II V. devenu Guïot (François). négociant. f 11 thermidor an II. II. lib. lib. IV. 505. Gir. Gillet (Jean). femme). lib. II. renv.in (Théodore). Gesvres. . 21 Gimbert (Claire Bonnefoi. de Léonard Bourdon). 7 pluviôse au II avant la révolution major de Sedan. 552. ex. an Il. 172. subsistances militaires.acq. acq. domestique. 12 pluviôse an 11. 587. 1. ancien au tribunal révolutionnaire. acq. V. 5i7. dit Miciiaut. acq.Gillet (Léonard). lib. 2 fructidor an II. Giac (Martial de). 7 12 ther- prairial an II. VI. ^ven- démiaire an III. lib. loueur de che. 7 0 thermidor an 11. vaux. 448). 17 7 messidor an II.ARD (Geneviève). POTIER de Gesvres. 520. 499. V. Girardin (Jacques).9 thermidor au H V. Gillet (Jacques-Alexandre). 10 août 1795. curé. orfèvre et juré Gilbert DE Voisins (Pierre). Girardin (Jean-Claude). acq. soldat. perruquier. GILLOT (Pierre-Paul). II. dét.184. chaud et garde national (affaire ment. 110. 28 Gillet (Jean). marchand. 421. II. Gili. IV. couvreur. loueur de che. II. 7 messidor an II. an H. Girard (François).Germain (Jîarie-IIélène). garçon vaux. 17 messidor an Gervais (François). 580. ancien berger. fiir. V. 586. 8 nivôse an II. 65. IV. IV. pâtissier. Gimbert (André). IV.9 ther- fructidor an II.et dét. II. soldat au 15' régi. vigneron. lib.5 fructidor an II. Girard (François). maire an Il. mar- Gibekt (Louis). 513. IV. vitrier. 8 nivôse an II. j. loiles.Gillkt (César-I'ierre-Marie). 587. 100. (W 515. 78. ex. 495). directeur des 15 pluviôse an III. 17 novembre 1792. évenlailliste. démiaire an II. un des 9i Nantais. 470. 7 17 messidor an II. Gigot (Barthélémy). GERVAIS (Etienne). messidor an II IV. et membre du conseil général de Oibo. Gillet-Marie (Pierre-Eutrope). acq. 7 25 bru. -j. 452. Voy. 4 floréal 27 ventôse au Il II. 542. 249. •]. ancien maitre de 1 prairial an II.n (Marie-Rosalie Guïot. 7 président à morlier. marchand de 14 pluviôse an 11. de district. f 15 la commune de Paris.' de l'armée. veuve). 7 f (ÏKsi. 25 messidor membre de la commune de Paris. 22 frimaire an III. notaire. lib. 7 messidor an II. -j.Gindroz (Jean-Abraham). Gilles (Geneviève LE Lorain. 168. professeur grand vicaire et chanoine de Sens. III. acq. Gillet (Jean-Pierre). administrateur Gigon-Saint-Sdion (Louis-François). paveur II. GiLLET-DiviviEis (Jean-Henri). GiLLEROND(Eloy). 7 12 juillet Giblain (Jean-Baptiste). acq.oT DE Boisbernier (François). femme Maréchal. acq. brasseur. 7 10 ven- maire. Girard (Toussaint-Charles). fournisseur 1793. fiiGXAT (Jean). 423. I.20 frimaire an II. 15 pluviôse an 111. 479. I. Gesi. V. 348. femme). ('ibert (Jean-Louis). 547. de géoinél rie.n-Vermon (Pierre).equist (Jean-François). médecin. 479. II.. V. Gillet (Edme-Alexis).

laboureur. •]-20 octobre 1792. II. Giret-Dupré (Jean-Marie). 28 prairial an II IV. 520. Gliîise (J. acq.Marie-Anne-NicoIePiot. 5 fri- IV. 21 1 dor an Il. 9 vendé- François-Charles). 554. 551.f 20 prairial 1793. dor an II. IV. entrepreneur de con. boulanger. Godefroid (Jeanne-Charlotte). médecin mandant en second du bataillon des eaux de Vichy. -J. l'ordre du roi. 18 nivôse ex-membre du conseil général an II. marchand vendémiaire an II II.95. bault. Pierre). 538. chapelier. tailleur d'habits. 26 mai Godepain (Madeleine). 192. vois militaires. 421. cultivateur.Jean. GiRAin DE Yarenne (Mathieu. 5 ventôse an II. GODET (Louis). f 25 mes. de bois. Cifxrar. nationale. Godail (Pierre-Jacques). -j. 45G. 7 pluviose an II (W 515. lib. membre du conseil général de la Gobeau (Adrien-Nicolas). 425. substitut f commune de Pari». 198. Giroiard (Jacques). nal an II. Lecoq. acq. homme et garde du corps du roi.ou (Toussaint. provisoire de l'acusateur public dor an II. jour- . Giret (Miehelle). faïencier. 28 messidor an II. 502. évêque cons- au tribunal criminel des Bouches. maire an II. 593. exempt des cent-suisses. commune de Moal. et dét. 525. marchand mercier. V. V. 6 ans de dét. acq. carreleur.fl*rfrimaireanll.57. membre du conseil général de la Givervii. Girault (François). sous-garde Godefroi (Jean-Maur). au III. III. dit FLAMDART. 5 septem- Gmoi'x (Théodore). fem. j 11 Godefroy (Hyacinthe-Amand-Cons- thermidor an II. ancien maire. f GODET (Ilenri). 3 septembre 1705. accusateur public Corel (Jean-Baptiste). + 24 germi- du-Rhône). lib. domestique (manifes- 19 nivôse an II. II. peintre. acq. près le tribunal criminel du dé- Giram) (François). acq 15 vendémiaireanlll. V. dit Lessart gentil- (îrROT (Jean). 25 messidor an Il. Girot (Marc). 4 Godart (Marie-Colombe). acq.au (Louis). 445. 470.Gobillet (Jean-François). de la commune de Paris. an II. lib. 424.) II. Godin (Jacques).n (Jean-Ililaire). 1. acq. •j. veuve Thi- messidor an II. 569. maire bre 1795. 15 fructi- i cipal.Godi. 19 GODBILLOT (Jean-Claude). Gobelet (Pierre). acq. 1.10 thermi- 28 frimaire an III. II. 1. V. V. marchand cirier et V. tôse an II II. Godinf. 259. 599. femme Girod (Pierre). 255.441. parlement de Paris. IV. 145.u'd (Joseph).-Louis). imprimeur.le DE S aint-Maci.Godin (Louis). lib. des manuscrits à la Bibliothèque 12 août 1795. f 19 messidor an 11.15 messidor an II.11.12 floréal an II. acq. tant-llonoré). com- Gibai'd (Robert-Antoine). tation de Rouen). acq. IV. marquis de GiRAUDOT(. GujTKON(Jean). 5 thermidor an 11. 1 1 thermi. 58G.-J. 15 vendémiaire an III. 448. des sans-culottes. 1. prêtre. de Mirbel. lib. litutionnel de Paris. I. acq. officier muni. ex-chevalier de miaire an III. acq. 412. acq. II. Y. Gir. 9 brumaire sidor an II. boucher.2(5 ven- me).

1 9 floréal an II Goxdrecourt (Marc-René de) ex. I. 478. 500.25 messidor 5 fructidor an II. tion. 440. 12 juillet GossE (Jacques-Denis-Vincent). femme Pasquier viôse an II II. 479. mercier cordonnier. officier en retraite. Gorsas (Joseph). III. Gosset (Pierre). noble.Ie' ventôse an II. an II. 471. ancien administra. f Gombalt-Gcinebaut (Pierre-Etienne). 21 ventôse an II.458. V. épicier. acq. 575. prètre. lib. 484. -j. 544. 189. H. f 11 plu- Gonin (J. 25 pluviôse an II. 25 germinal Gondier (Pierre). Gonnet (Élisabeth).13 frimaire an II II. 12 vendémiaire an III.15 brumaire an II. Goguey (Antoine). LA REVENCIIÈRE. Gomand (Geneviève). Goriaux-Dévaux (Pierre-René-Marc). 475. ex- 1795. ancien curé acq. femme Duci. IV. f 7 octobre 1795. député à la Conven- Golv. 426.kei jœppert (André). 488.os conseiller au parlement Maupeou. acq. 20 ans de fers.. 490. an II. gendarme. Go. 12 ventôse an II. . ancien 452. auxiliaire au ministère de l'inté- nier. et lieutenant de la garde du la Magdeleine à Verdun. IV. aide Gonard. acq. ex-baronne). Gossenay (François). 2 ancien régisseur. 74. -j. marchand à Bar.my (Claude-Éloy).Gotiiereau DE Billens (Catherine midor an II.21 prairial messidor an II IV. d'IIémcoiirt. femme Fkf. acq. Gory DE Chaux Désécures (Louis- acq. acq. 381. II. III. canon.y. chand. lib. lib. ci-devant Go}is (Marie-Anne). d'Ksthac. réal an II. cuisinier. lib. H. secrétaire-greffier. chanoine et curé de rie. Gosset (Honoré). Gonaud (Guy). teur de Pontoise. II. Goesman (Loais-Valentin).-]-~5 messidor . Gosset (Alexandre).1. III. t 29 germinal an II. et professeur de belles-lettres. commis mar- Verville. III. •J. 298. 540. II. -j. Voy. 24 vendémiaire Gossin (Pierre-François). ex-consti- an III. -f 5 flo- t roi. II. an H. Gonel (Louis). 5 ther. 117. IV.icquette). acq. 188. lib. 154. -J. 22 messidor an II IV. an II. 9 prairial an II. Gorneau (Étienne-Pierre). f 7 thermidor au II.GoRMAND(ïhéodore). de camp. nalier. boul inger. acq. IV. cordonnier. GOND (Isidor). 29 brumaire an III. Joi. tuant. ancien capitaine de cavale. hussard.28 fructidor an II V. 29 brumaire an 11f. 96. commis Goisset (Guillaume-Antoine). 541.52(i. 10. 18 germinal an Il. 13 pluviôse an III. veuve de Goubet (Jean-Baptiste). 1. 25 prairial an II. 555.Gossra (Jean).IY. 467. Philippe). Mitre-Godard. dit Barre.mU. acq. mairf. GONNEL (Marie-Adrienne). f ni. agent de change.f4 thermidor an Il. f 10 vendémiaire an Il: III. Gosse (Jean-François) ex-prêtre vôse an II II.cultivateur. 248. f 1 prairial an II Gouard (Sylvain). acq. Voy. 484. Gomot (Nicolas). lib. femme AuRior. charretier. V. Y.. 17 brumaire an II. ancien lieutenant criminel Gonfreviue (Jean-Pierre). 4 frimaire rieur. II. Goiiier (Émile). dét. H. V.

22 floréal 2 messidor an II. III. veuve ODRY. Gouges (Marie-Olympe de) ou Degou. veuve Aubry. vigneron. lib. 28 brumaire an III. fem. lib. f 22 messidor an II. acq. blanchis. lib. f6 floréal an II 6 floréal an II. Latour DU PIN. Gouffé DE BEAUREGARD (Louis). IV. Voy. 26 frimaire an III. t 28 ventôse an II II. femme de let. 15 nivôse an II. 318. viôse an II. 2 nivôse an II II. 10 fructidor an IL Gooffé (Marie-Thérèse). Gousault ou Gonsault (Claude-Noël). Voyez Bochart DE SARON de seuse. 425. 548. ancien Goursac (Thérèse Thomas. tres. 204.LiN (Jean-Jacques). ex-noble. GOUPIL (Marie-Marguerite-Françoise. lib. lib. directeur de la ci-devant loterie. 248. président à mortier. IV. 1 Leroy. cien militaire. III. Gouvernet. démiaire an III. 19 messi- GOULET (Louise-Marguerite). dit Beaufort. veuve Hébert). an- V. GOUTTE (Jean-Louis). Gouron (François). t section du Muséum. çois de). 95. 16 ven- Goujet (Jeanne). III.thermidor procureur de la commune de an Il V. général des postes. Goussainville père (Michel). II. membre du GOULET (Magdeleine). -j. t GOURDET (François). III. 7 plu. domestique vigne. 9 vendémiaire an III. f 12 brumaire an II: 11. H. Goursaud-Merly (Jean-Baptiste). ancien maitre d'hôtel du roi et Goursac. III. 499). 19 messi-f 21 messidor an Il V. ges.167. acq. naux. 545. 74. 548. tion de l'Observatoire acq. ci-de- Goulard (Geneviève Bouillet. dor an II. Dacpiikî-Goersac. 364. 425. Goureau ( Germain-André ) lib. volontaire. IV. Goust (Louis).f 6 germinal an 11 acq. l"floréalanll. manu- Goum (Jean-Baptiste). charpentier. Goucenot (Louis-Georges). 11 brumaire an II. 506. employé à la liquidation de la ré. membre du et évêque constitutionnel de comité révolutionnaire de Nantes. f facturier. 29 nivôse f 19 messidor an II. Gousse (Jean). ancien avocat. III. ad- gie générale en qualité d'ancien ministrateur des domaines natio- receveur.551. GOULET (Jean). f 9 floréal an H. GOURGUE. ronne.29 germinal an II. veuve). vant commissaire de police de la me). acq. IV. miaire an III. 498. puis cultivateur. GOUYON (Luc-Jean). femme dor an II. Gourgue. 489. -[. 1" vendé. f 24 germinal Gouy d'Arcy (Louis. IV. an H. •[• syndic de la compagnie des Indes. Gora (Nicolas-Louis) inspecteur Goussainville fils (Michel). dit Longprê. lib. 2 pluviôse an Il (W 322. comité révolutionnaire de la sec- acq. IV. 58i. 425. 547. Gourgues (Armand-Guillaume-Fran- Gouffé (Thomas). -J. 15 fructidor an H. II. ex-constituant ex-maré- GOUPILLIER OU Goupillière (Jacques). 111. 60. acq. III. Voy. Goust (Charles). ex-constituant Gmi. gazier. V. 16 prairial an II.Madh de).GOUDE (Julien-Jérôme). chal de camp. an II. ex-noble. acq. Goy (Philippe-Étienne). chef de lé- . 545. 440. noble. Saône-et-Loire. 521. 286. l'iédran. ex- an II.

IV. 5 brumaire naire de Nantes. II. Gravier ou Gravure (Pierre-Joseph). Graxgier la Ferrière (Charles). 22 prairial an If. y 24 germinal an Il. •]• 2 messidor an II. Gresiost (Jean-Bapliste). ancien prêtre à Saint-Roch. sans-culottide an H. ex-huissier. acq. 1" messidor an Il. 4 vendém. 17 ventôse an II. -j. 16 floréal an Il. tille. 27 floréal an II III. gazier. dans la cavalerie révolutionnaire. y 1 ven- Dcrakd. V. y 2 Grand (Jean-François). il floréal an II. Grasse» (Gilbert).. Goyet (Charles-Louis-François). Granton ( Nicolas-Homard ) acq. seplans. IV. y 24 germinal an III. IV. an 111. IV. III. rial an 11. 588. maire an III.le. ancien curé. 165. 288.ix. 285. II. bre. Grandmaison (Marie). 15 prairial an II.i. ] messidor an II. acq. an H. y Grassi. y Grei. et fils de Suisse. 530.26 frimaire an III. 22 vendémiaire adjudant-général. Gravier (Pierre). 110. Grandmaison. Arrouvs. comtesse d'Ossux. 555. lib. an II. ci-devant Kuret. dit Lyonnais. chesse de).426.110. gion de la garde nationale y Grandmaison (Michel Moreau. 165. ex. 109. 486. ex- Grand (Joseph-Pierre). III. acq. Grain (Pierre). tave). 1. 48. 15 brumaire an III. IV. médecin. III. Gravier DE Vebgesses père (Jean). 475. Grandcadet.505. domestique. 412. IV. Gratan (Pierre). veuve Fleurisson. II. lib. 27. Gravier (Marie). f 1er thermidor an II. VI. ex adjudant général. 29 juillet 1795.485. gé- Giuf (Félix). | du roi. Gré vude (Agathe. ex-rnaitre des requêtes. Gr amont (Béatrix de Cnoisi. Voy. Grasset (Pierre). lib. lib. III. comte. tôse an II. Graindorge (Charles-François-Gus. 111. couturière. veu- Grammont fils (Alexandre). lib. lib. femme Taroui- lot. U6. Grandvii. Locquet de Grand- Go von (Geneviève) soixante-dix. 465. j 29 prairial Grémy (Médard). ancien acleur. y 8 thermidor an H. 198. ancien secrétaire Graxont (Geneviève de). Gravier (Louis). du. lib. f 5 floréal an II. 275. Gravant (Marie-Gasparine Adam. III.v (Henriette Descamps. Gravier DE Vergennes fils (Charles). Grvmmont (Nourry). ex-noble. 408. V. -j. Grelieh (Marie-Ursule). 258. 25 messidor an II V. 320. Voy. Massot. domestique. IV. officier ve). lib. dit). ex-capitaine de la garde nationale. y 28 prai. | 6 thermidor an Il. dame d'atour de la reine. 26 frimaire an III. me). se disant comte de Messil. Graxdmaison (Antie-Adelaide Mu. fem- 6 thermidor an 11. an III.y22floréalanll. 26 brumaire an II. 111. GRANDFEBVRE (Anne).noble.5 floréalan II. V. y 6 thermidor an II V. Graxdjean (Jlelchior). volontaire lib. •{ 9 floréal an I1. 198. 5 nivôse an II II. 24 messidor an Il V. Y. . membre du comité révolution- Goyard (Sébastien). 111. veté de lieutenant colonel. 496.et (Mélanie Hfxaid femme). Grammont. 5e néral de brigade. 107. Voy. Voy. faussement Agant). Lkrov DE Grammoxt. actrice aux Italiens. 550.n. 4 bru- dite de).

V. princesse de). 9 vendémiaire an III. 6 floréal an III. 94 Nantais acq. 05. 30 vendé- an Il. 392. 25 nivôse an II. 5 frimaire acq. femme Penon. 2 thermidor acq. ancien capitaine. miaire an III. V. et concierge du ci-devant prince GUEDREVILLE. sidor an II. 507. Bretagne). renv.m. que d'émigrés.dit Legrand. I. GUEDON (François-Nicolas). V. Grosfils (Joseph-iNicolas). dit Langevia. acq. I. f 12 thermidor Grossaint (Louis). Voy. officier Gromand membre du conseil général de la municipal. femme). commissionnaire. 11. 515. Saleure DE Grizieux. DERER. négociant un des Grosjeax (Étienne) maçon acq. fabricant de papiers. IV. 14 vendéT 15 pluviô. Il frimaire Grivelet (Denis. Grimaldi. 1 18 juin 1793. et membre de la Com. Grosjean (Jean). f 24 pluviôse an II. 387. lib. gis. t 11 thermidor II. oflicier municipal. Groui. cultivateur. Griois (Catherine-Suzanne Vincent. réal an II.). au Grizieux. Bourret-Grimai. 1G2. Commune de Paris. Grosdidier (Claude-Antoine). V. femme). 421. (François-Sébastien). Grimoard (Ilenri-Barlhélemy).i rgueri :e-Êlisal)etli Rœ. lib. 8 août 1793. 347. rier. Voy. ^rugk. peintre en ployé dans les charrois. II. Grignox (Alexandre). BoURGEOlS-GuEDRE- d'Aremberg acq. Guay (Thérèse). f 15 prairial un II. 3 lliermidor an II.iincirii intendant Griscourt (David). GRIMOUX (Juliette). 17 7 flo-f 19 prairial au II. de Ghimeissen ( Philippe Jacob ) lib.Grenard (René).f 29 prairi al an II IV.-e an III. 425. 173. GURIIO (Joseph). crirn. Gruau (Marguerite Riciiou. Il. an Il. an II. V. aux contributions. 332. I. 554. 28 fructidor 2 octobre 1792. notaire. épicier Y DE Stainville. 518. Grignon (Aignan). f Gueau-Reverseaux (Jacques-Philippe- 9 ventôse an II. trib. 75. GRENET (Nicolas). domesti- lemme). Voy. Grimouard (Loui>). an II. acq. mune de Paris. . III. capitaine de vaisseau (conspir. 410. 21 fructidor an Il. laboureur. f Guelland (Étienne).acq. commis Grenon (Germain). serru- Grmeissen (M . 394. V. acq. acq. acq. Voy. ex-contrôleur des 12 brumaire an III. IV. DRUGÉ. GROss(Just-Nicola>). lib.4-37.. 23 messi. 257. III. maréch:ildf s lo. ex-noble. 412. 14 brumaire an III. dor an II. 15 colonel d'artillerie de Metz. f 27 mes- portraits. Gromaire (Jean-Sulpice). V.in (Augustin). avoué. acq.t DE LA Moite (Nicolas-Bernard). Moulins. ancien renvoi au tribunal de Riom. acq. 551. acq. V. Grdialdi-Monaco (Thérèse-Françoise Grossei. 14 vendémiaire an III. GRUAU (l'ierre). 140. f 5 pluviôse an III. Grexier (Jean-Louis). renvoi au tribunal de Riom. 12 juillet 1793 1. homme d'affaires an II. 15 frimaire VILLE. lib.532. Isaac). H mes>idoran II. actes. GROS (Joseph). 8 thermidor an II. em- GRILLET (Jenn-Biipliste). tailleur de pier. IV. an II. II. an II. miaire an III. 438. II res. 432. floréal an II.

445. 491. 7 6 messidor H prairial an II (sursis). vigneron. £84. 19 fiiERBOis (André). GnnEtiT (François). 512. boucher. f 5 thermidor 544. prêtre. f 25 prairial an II.). valet de chambre. Guiciiard (Guillemette-Marie). Gukrin (Éticnne-Nicolas). 7 29 prai- glaces. frimaire an II. 149. quier. t de Toulouse. f cien homme de loi. Gcerrter (AI. rial an II. acq. Gilbert (Louis de). ca- 8 août 1793. GrEMK. 7 Gienot (Jean-Baplisle). IV. 475. 21 22 vendémiaire an lit. 58. 2 fructidor an Il. Guerpel (François-Christophe). an II. 485. lib.Giibora (Jean-Antoine). 517. soldat au 71* régi- Guêrin-Li'cas (Gabriel). 192. général de la manufacture des ex-noble. 1G8. Guiciiard (Jean-Baptisle-François) | 10 thermidor an II. f divisibilité. d'approvisionnements militaires. comité civil de la section de Un. IV. Guérin (Jean-Baptiste). an Il. acq. V. lib. charretier. 487. IV. Gueneteau (Pierre).Louis -Cliar. f 26 prairial an II. culiivateur. com. lib. vigneron. ex-caissier (tuetiienoc Uoiian-Rociiefort (Jean). Guérin (Nicolas). ci-devant lieutenant criminel à Gi'emciiot (Pierre-Jacques-Barthéle. 255. 4M. acq. femme d'Urvoy. I. Y.Gie.Di'bourg (René). buraliste. Guesnier (Louis). messidor an Il. 592. IV. femme Pailei). II floréal an II.Giékoult (Jean-Baptiste-Chartes). f Rouen).net (Antoine). Voy. 8 brumaire an III. vicomte de Gavrey. 549. Guesdoj i. 14 pluviôse an II H. MO. II. an II. 25 prairial an II. IV. acq. Vigiier. Giérard (François-Ba rlliélemy). IV. membre du GuiBEVIIXE. J 7 floréal an 11 I». 510. V. Guéris (Grégoire). curé constitulionnel de Saint-Bar- GiÉRiN-LoRiLLARD (Thomas). 167. Melun. III. cultivateur. ex-noble. 469. Guérin DE Sebcilly (François-Louis). Guespey (Jean-Baptiste). 7 17 vendémiaire an 11. 193. V. 365. sellier. lib. 546. Gi'enot. volontaire. ancien 549. femme Marc Quincery. T. lib. IV. 29 septembre 1792. Gi'érin (Louis-Chartes). III. 475. receveur de GnciiARD (Jean-Jacques-Nicolas). journalier. 7 7 thermidor an II 9 messidor an Il IV. acq. -[• 1" floréal ail II. f thermidor an II. I. ex- rentes. 21 juillet 1795. 7 22 messidor an H IV. IV. perru. f 8 floréal an II. 11 brumaire an II. pitaine de hussards. fournisseur ment. 256. 7 9 thermidor an Il V.vu ( Marguerite. curé de Fonlevrault. tapissier. veuve Giérix (Julie-Jeanne). f 21 prairial an II. an- lotte). 15 messidor an Il IV. f 15 du 1" mois an If. V. tbélemy. ancien sénéchal Giérix (Jean-Baptiste). 528.IiUemot on Gaignot (Pierre). mis banquier (manifestation de Guesxier (Jean-Baptiste). II. my). V. 15 fructidor H prairial an II. 17 vendémiaire an III. tailleur. lib. ex-prêtre. Guenois (Marie. Guiciiard (Ponce). ex-noble. lib. acq. receveur à la ville. ILlRIAGl'E. III. 258. II. .

acq. dit iVoimc (Augustin-Tho- k'ii.lot (François). pal. Guillauhot ( Françoise Perpétue Giïli. pluviôse an 1IOV 515. ancien clerc de 15 prairial an Il. soldat invalide. II. entrepreneur acq. garçon sellier. ex-curé Guillot (Jean). 411. an 111. 491. ancien capitaine de cava. II. an II. mas. de bâtiments. femme).lf. 17 prairial 4Ô0. 08. 547. f 14 ventôse an II. 100. y paix à Cosne. Guigxard (Jean-Baptiste). 17 vendémiaire an III. mas).Guii.GcnxoT (llobcrt-Josepli). 18 floréal an II libéré 12 vendémiaire an III.min (Pierre). IV. femme Lebon. cordonnier. 512. 586. dant du Languedoc. lib.jiili. serrurier. acq. 5 thermidor an II. an II. révolutionnaire.er-Noxvc. Guicxard DE Saixt-Priest ( Marie-Jo. 20 frimaire 13 nivôse an II. acq. 90. Guig. 25 messi- Gnu. doranll. IV. 69 et 479. membre d'un comité procureur de la Commune. 17 prairial an H. 27 frimaire an 111. dit Duplessis. 448). { ( hïi. V. . notaire.Guixtrand (Joseph-Marie). 17 vendémiaire an III. 0 messidor an H IV. IV. 450. Foing. j 7 7 messidor an II. V. 415. 5 thermidor an H. Guillemeau DE Saint-Soupi. dit Lacroix. 21 messidor an H. lib. acq. IV. 550. f 14 ventôse an II. 515. juillet (Pterre). V. V. Berouville. -j. juge de de l'abbaye de Fontevranlt. IV. veuve veuve Dessablons). IV. Guillot (Pierre). 474. kiiAER-NoNve (Augiistine-Félicité) 1 an de dét. ( kiLLEMKTEAu (Jacques). lib. cordonnier. an II. 3 octobre 1702.ies (Jean-Baptiste). 456. II.Guiciiard-Mauditry (Jean-François) ancien écuyer du roi. acq. V.4 vendémiaire an II. 594. V. •[ canteur. Gtillaudocx (Thérèse-Pélagie-Anne. Guillaume (Jean Baptiste-François).nard (Antoine). seiller au parlement de Toulouse.LF. ex-con- Giii. lier. acq. 577. I. [ thermi. lib. 411. dit Larchevêque. III. i IV. 44 i.emeau DE Saint-Souplet (Anne. V. G8. 321. Guillebert (Jean-Baptiste). y 1er floréal an III. II. 1 14 ventôse i ex-noble. f 2 messidor Boisard. acq. 475. veuve). IV. 7 18 messidor an H. juillet on GUILLOTTE (Marie). 5 septem. ex-vicomte. Guillon (Louis). marchand de vin. 24 ilomd Guili. Guillon.( kiLLEMix (François). femme). III. procureur lerie. 499. f 18 floréal an Il. acq. 5 thermidor an H. V. f 17 prairial an II. 02. 276. Gi'iuKBAi'o (Charles). iNicolas). kïixERMx (Marie-Joseph). ancien inten. fripier. officier munici. bro- constitutionnel de Monlfermeil. ex-domestique.n 507. Godet (Arnould). f 8 messidor an II. 594.et (Anne. 590. grand vicaire de Montpel. 29 pluviôse an III VI. 7 bre 1793. de la Commune. Michel). (Elisabeth-Marie Tho- seph-Emmanuel). dor an II V. 1. II. 450. f Guiciiard-Mauditrt (Jeanne-Callierine 8 Ihermidor an II. an 11. Guillot (Thomas). IV. ex-religieux Guillaumot (Jean-François). III. V. ex curé.EMEAU DE Saint-Souplet (Claude). 450.bert (François).

111. 10 mai 1705. f 8 messidor an II IV. 23 juillet 1793 I.414. + 16 germi. 1 vendémiaire an III. au service de la France. 409.coin. veuve Boc- au 111. 16 prairial an II. I. dit Lonjne-Bàe. imprimeur. 17 floréal I Iaixée (Marie-Rosalie). 1Iu:iun-Couubeyuj.244. H. 104. 88. IV. 442. 588.nais. an II. acq. lib. réal an II III. artisan. Charles). IV. domes-. 17 prairial an Il. •j. dit Dumaine. marchand. f 6 iherniidor an II. 77. y 2 messi. IV. 50 juil- Gi'ïon (Claude). et dél. Guïot du Rijolx (Jean). 550. V. 2 thermidor an 11 V. ex-noble. 140. cultivateur. V. Hvi. IV. VI. négo- GuYOT (Marie-Françoise). ex- Giittvrd (François). V. 23 messidor 22 frimaire an Il. notaire. GuY (Michel-Clémenl). lih. 1 72. 407. V. thermidor an II. 11. 499.21 flo- GiiïABD (Jean) ex-concierge du réal an Il. acq. 11 thermidor an II. milé central révolutionnaire. 411. 28 dor an II. Guy (Jean). 483. 15mes. 545. 28 tiier- | ligny. tique. H Gismax (Anilré-Marie). 7 venlôse an II.boirg ^Catherine). GuriiÈRE (Urbain). 595. ex-conseiller au homme poitevin. sidor an II. Guïot (Pierre-Joseph-llemy). ancien curé.y père (Jacques-Joseph). Hasard (Jean-Nicolas). sidor au II. négociant. -|. ciant. instituteur. i chanoine. 409. Gltii (Joseph). 69 el 479. acq. midor an II. 7 GnoN (Claude-Etienne). officier munici. Espagnol. 2 let 1792.4 thermidor an II. greffier lib. V. 587.-]. IIai. porteur. 9 thermidor an II: V. Gi'stke (Nicolas). tisserand. acq. Giiraud (François-Michel). acq. acq. gentil- Gurixgaud (Pierre). 517. i'JU. V. 588. 523.GUINTRIUD OU Guintrand (Joseph-Hya. Hajœl (Jean). IV. Luxembourg acq. acq. f 2 messidor an II.442. f Gitard (François). acq. j. 273. capitaine de gendarmerie. Guïot DES Maulans (Louis). lib. II. 1 (vue (Théodore). fructidor an Il. 425. 305.18 floréal an II. bouclier. marchand de Haoer (Pierre). courtisane. 145. IV. reur au ci-devant bailliage de l'o. V. un des 94 Nantais. f Guy (Pierre).v (Antoine) cocher. 548. I. pal. Hachi. 24 messidor an II. Giïahd (Michel). 415. Hamboi'rger (Jean). V. veuve Geslix. lib. 50 vendémiaire ex-administrateur du Jura -j- an II. 12 flo. IV. 4 Haciiin (Claire Dimore ou Dlprk. cinthe). thermidor an JI. acq. dit Lallwbaudière.e (Etienne-Pierre). 24 messidor an II V. col. 17 prairial an 11. 111. quet. II. j 0 avril 1795. f 1er ther. f 18 mes. 479. . 131. Hamon (et non Ciiarlemont) (René- lib. 1. IIadot (Barthélémy). bre de la Commune de Paris. GUYOT(Marie-Rosalie). mem- vin. 7 fruclidor an 11. nal an 11. médecin. femme). IV. ex-procu. membre du co- mis marchand. Giï(Louis-Charles-Barthéleniy). Guyon-.(Jean-Joseph-1'lustaclie) midor an II.28 prairial au H. V. parlement de Toulouse. acq.

22 fructidor Haktz (Jean-Sébastien). 482. négociant. 546. gé. et administrateur du maire an II. f an II. 15 fructidor an Il. 7 prairial an II homme de lettres. l)i. 94. IV. 482. Haismam (Georges). ancien commissaire Hardy (Edme). ex-noble. Hardy (Jean-Baptiste). Hanneton (Jean-Antoine-llubert) Harmant (Louis). t 14 flo. 15 messidor an II. juge au tribu- IV.19 ven. III. Haxoxxet (Jean-Bapliste-Marie). IIANGEST (Louis-Gabriel d'). f ve de Bosxaire.-]. 11. IIaiiny (Cliarles). acq.marquised'). négociant. 99. 5 frimaire Hanappier-Desormes (Louis). f 29 germinal 29 messidor an II V. réal an III.Iib. reuv.ident au parlement de Paris. cordonnier. 14 prairial an II. y 29 germinal an II. hus. 3 fri- des guerres. III. noble. ex-comte. Haramdore (Louis-Alexandre d').n (Jean Nicolas). an II. rie. II. com- Hanot (Joseph-Simon). VI. à l'aulorilé mililaire. acq. midor an II. 12 ans de fers. veu- lLunssET (Marie-Anne). II. acq. II. midor an H V. 424. 465.e. f 17 prairial an Il. 17 prairial an H. commission- 541. Hvltefort (Abraham-Frédéric d'). Harcourt (Anne-Charlotte-Friinçoise 14 frimaire an H. Hannais (Joseph). Hardo. maitre particulier des eaux et fo. réal an II. 62. lib. 19 messidor an II. Hayer-Dupehron (Pierre-Marie). 8 floréal an II. IV. 17 tlo- IIanot (Antoine).Hardy (Antoine-Auguste). 479.' 442. II.i. III. IV. acq. aux substances militaires. Uakiague (Marie-Claude-Émi!ie). Harelle jeune (Jean-Valéry-Marie). 479. IV. III. ancien an Il. lib. hussard. 424. néral. III. IIaltevii. démiaire an III. NI. acq. ex-général de HARROP (Chartes). 371. 22 prairial an II IV. ex- l'autorité milit. 465. acq. ex-noble. 21 floréal an II. acq. 252. 8 flo. 12 nivôse ci-devant duc de Mortemar. f 10 Iher. V. nal révolutionnaire. 510. rece. 524. 9 9 germinal an II. missaire. préposé sard. renv. IIatton (Gié). an II III. II. lib. réal an II. 248. garde-chasse du tailleur. 257. adjoint provi. rêts. daurjtb»44> ventôse an III. Hanriot (François). an II IV. 215. à Uariague DE Giibeville (Pierre). 5 ther- la force armée de Paris. pré. 23 avril 1795. I. IIaczo (Jacques). 5 fructidor an Il. ex- comte. 488. III. acq. entrepreneur de la Hardouin (Hugues). Voy. épicier. 45. Hardaz d'Haute- membre de la section du Finis. TILLE. 247. carmélile. 162. tère. 551. 16 ventôse an II. charpentier.Ha. peintre en bâtiments. qualifié Haitefort (Jeanne-Marie d'). çois-René de).! 17 germinal an II. juge de paix. Haroiard (Charles-Emmanuel). fourniture des chevaux d'artille- soire à l'adjudant général de Lan. MuLLART. Hartmann (Joseph). acq. Loiret. ex- . avant la Révolution veur de district.uple (Jean-Baptiste-Joseph). 7 venlôse an II. Hanappier (Ami). IV. naire en vins. acq. f 29 prairial an H IV.19 messidor Hardaz d'IIauteville (Chnrles-Fran.. 531.

Henri (Jeanne-Claude).. 535. voyez D'Hvzvrd. fournis. rial au H. femineOuESNEi. démiaire an III. 15 messidor an II.Henry (Gabrielle). 7 prai- Hébert (JaC'jues-liené) (le Père Du. volontaire delà Ven- IIédouville (Joseph d'). 5 flo- Hébert (Pierre). réal . veuve). dit Dubois. IV. d'Alsace. Hébert (Marie-Chariot te-Louise-Éli– He. H. IV. acq. 528. an H. 415.acq. aci|. IV. 55 i.nbiquet (Simon). au III. acq. 204. 65. 255. 29 nivôse an II. 9 vendémiaire an III. -j- floréal an H. Demeaux. IV. maire an II. gons. 12 flo. Hébert (Germain) boucher. ol'licii-r nu 6° dra- Hazard (Jean-Baptisle-Mallhieu d'). Hennuy (Etienne). femme Gau- Hébert (Marie-Marguerite-Françoi^e thier. 567. 28 brumaire çon de boutique. 29 messidor bits (manifestation de Rouen). II. 354. acq. 229. f 3 Hexiiy (Gaspard-Casimir). cheux. 442. Henin. f 7 thermidor an II V. V. 7 ventôse an II. 403. V. bb. voie. femme).m III. Goupil. colporleur. 27 prairial an II. veuve réal an III. f 15 prairial an II. 494. IIENCK (Adrien). Hébert (Charles). f gent national près la Commune i germinal an II. ancien constituant. tailleur d'ha- t dans tas clianoU. dée. 524. acq. 25 germi. un des de Paris. acq. f 1er prairial an II. HEM(Charles d').19 messidor IV. acq. 1 1 7. Voy. 41 1. 46. 524. domestique. III. Henneveix (Marie-Pierrette). 15 messidor \ thermidor an II. IV. 5 fri. ancien curé. Hellot (Louis). Hébert (Marie-Anne de Meaix ou I. lib. acq. lib. lib. perruquier.HENRY (Lambert). 485. Hélt (Louis). f 24 germinal Henrmcquk DE Ravignac (Marie-Au- an II. acq. gar. acq. ex- seur de l'armée du Nord f lieuleiiant de la prévôté de Bavay. cliesne).n 11 III. 5 fructidor an Il. femme divorcée de Cadot. procu. 22 vendé.Hesmquez (Françoise). Voy. 465.libraire. Henry (Etienne). Hennon (Jean). Hébert (Augustin). an II. III. 20 ans de dét. 5 floréal an II. notables de Sedan. prê- sabeth). IV. soldat. prêtre. 503. 401. ex-cicré de Courbe. 5 septembre 1793. – . III. f 5 prairial an II Henrion (Nicolas) -j. d'Alsace. ex-noble. giu-liiie d'). 13 vendémiaire anJIL. Hemond (louis). Hébert (Bon-Jacques-René). IV. t Hkll (François). II. 16 nivôse an II. midor an H. reur général syndic de la province III.. femme FAu- çoise). 22 ven- 14 messidor an II. lib. substitut de l'agent na. V. acq. Lesclapart. 442. miaire . Hesky (Barbe). IV. 56. 455. 29 juillet 1793. général. I. IV. président du comilé de snrveil- Hébert (Charles). Hébert ( Marie-Marguerite-Fran. maréchal de camp. Verdière D'IIEM. 25 prairial an II. nal an II III. H. f lance de Charenlon. capitaine en second IIENRY (Jean-Baptiste). perruquier. Hennet (Cyr-Salm-Hégésippe). marchand de bois. 531. 5 ther. tre assermenté. f an II.

V. nistre protestant. f 28 germinal an H III. Hernoix. 408. f 5 floréal an II. 498.Médard à Verdun. | tutionnel. 503. Voy. V. IV. des administrations civiles. IIklueuert (Charles). depuis administrateur de police. 548.5 floréal an H. III. toiles. ex-avocat. IV. ancien mi- ment de Paris. IV. III. 509. Uéry (Amélie-Joseph-Xavier). •}• 21 prairial IIéry (Thomas). ancien curé cunsti. III. lib. 291. f 26 floréal an II. 548. 28 fructidor an Il: Hérault de Séchelles (Marie-Jean). un j. 14 messidor an Il. tonnelier. 535. maréchal des rier. III. Y. des 94 Nantais. Hervé. secrétaire de la mu- an II IV. puis commissaire Lalance. 104. Saiiit. marchand de an Il. Herbillon (Françoise). (Antoine). Hkss (Jean-Daniel). IV. 4 messidor an II: IV. serru- 1IÉR. 25 prairial an 11. 480. Henry (Suzanne). Herblot (Jean). de la municipalité. lib. veuve Masson.Henry (Louis). 484. -]. II. journalier. savons. membre de la Con. IV. du coinilé révolutionnaire de la . Uer. lib. 157. cien président du trihunal révo- Henry (Marie-Françoise) femme lutionnaire. 17 floréal an III. fabricant de fructidor an Il. 24 Hérard (Jean-Baptiste). 525. 129. Cucud'Héroimlle.messidor vention et du comité de saint pu. receveur des loteries. profes- Henry (Pierre). 520. 94 Nantais. -]. lib. blanchisseuse. Herald (Jean). et dét.5 flo. H. lib. 1" thermidor an II. lib. 28 fructidor Henry (Pierre-Louis). 421. 22 pluviôse an II (W logis. 492. police Henry (Nicolas). HÉRouviLLE.8 prairial an II. Herluison (Pierre). lib. 555. 7 pluviôse an H (VY515. {. cultivateur. rial au II IV. Hernallt (Augustin). an- an III. f 10 germinal an II. greffier du tribunal seur de piano. blic. acq. Hekbin (Philippe) épicier Heydenreich (Jean-Guillaume) Y acq. dit Y Allemand. Herbillon (Didier). acq. Héhy (Thomas-Casimir). ]• 5 floréal an II.) IIekvé (Louis).M. 9 prairial an de Bitche. secrétaire nant.1 ventôse an II II. III. marchand de planches.11 thermidor an II. ancien avocat général au parle. Voy. IIermann (Jean-Dominique). 555. 521). -]. 18 nivôse an 11. 553. 554. acq.-]. 6 Iloréal Hervet (François). Voy.12 prai- réal au II Ht.1II. Faidoas. nicipalité des Ponts-de-Cé f Herbillos (Christophe). 9 brumaire \ 10 messidor an II. 187. 22 fruc- d'un comité de surveillance. un des an H. an III. VI. acq. 450. horloger. 27 vendémiaire an III. IIeryiei'x (Jean-Baptiste).viasson (Julie). -j.lieute- Herbault (Jean-Antoine). 408. 53. acq. acq. an II IV. membre Heyl (Daniel). membre la brumaire an III. HERYÉ (Jacques-Toussaint). maire. 40. curé de 17 brumaire an II. II. 25 vendémiaire Herman (Amand-Martial-Joseph). Heymel (Jean-Conrad). •]• Henry (Pierre). valet de chambre. et tribunaux. 47 i. Arnoix. tidor an II. homme de loi. V.

III. et membre du conseil géné. 5 frimaire Hocquart Couberon (Gilles Marie). instituteur public. lib. 358. I. -J. et. IIocquemelle (Etienne). bits. II. Horïier (Jean-Baptiste). jugée ce jour-là. Silvain de Soyecourt. canonnier de la ex-noble. LA. -[-4 floréal an II. 109.ex-noble. IV. IIot (Hugues). 315. dit Bourgui- 2li septembre 1792. II. Voy. IIii. 5 frimaire an II nore-Pélagie. concierge de vaisseau. chef de l'armée du Nord. an II. -j. cordonnier. sidor an Il. (Archives.2 nivôse HonnicH ou IIolrich (Pierre) f an II. ni dans le procès-verbal d'audience.. premier président de la cour des HOUDARD (Guillaume). veuve d'). se disant cultivateur. 82. W 396. 520. f 7 messidor an II. et le jugement est en blanc. Voy. Probablement sa femme. 277. IIii. 450.eriieau ou Lheriteau (Thibaut. 22 messidor de la Muette. IV. I locQUART-CouBEnoN (Madeleine-Éléo. de l'Observatoire acq. ral de la Commune de Dun. l'aura remis en mémoire. lib. Horion (Louis-Charles). V. acq.HOUDARD (Rose). acq. IV. fil messidor an II Hocchard (Jean-Nicolas). f 26 nivôse an II. IIivonnet (Henri). 466.i. H. ce qui est plus décisif. nal an II. 145. III.) Mais on le trouve sur la liste des questions.Hollier (Claude). f 11 germi- PO11TE D'UlBOUST. an II. 545. après les noms des accusés.kriteau ou Lheriieau (Marie BE. tlor an Il. femme F ARIZOL. IV. gnon. f 8 messi- IIooielle (Etienne). pièce 91. Dei. .Hoddetot (Charles-César-Henri d'). Il. Hocquart-Couberon ou Coubron ne figure ni dans l'acte d'accusation. 545. f écuyer de la Dauphine. II.i. Baraguey-d'IIilukrs. maire an II. Hkyriès (Jacques-Joseph). 7 mes. V. 442. il est resté en blanc comme le jugement. musicien et veuve). 488.IIOUDARD (Marguerite). II. ancien procu. ex-jockey. 516. IV. ajouté de la main du président Naulin (ibid. 14 messidor an II.Hollet (Jean-François). capitaine Hollande (Louis-Marie). séance tenante. tailleur d'ha. 519. an H. | de Bordeaux. sect. 545. pièce 95). Voy. pièce 'J4). 10 ans de fers.1" floréal an II. Houdelle. f 6 thermi. 5 frimaire sidor an II. reur fiscal. 518. général en IV. veuve) messidor an Il IV. 545. on le trouve sur le procès-verbal d'exécution (ibid. [• 27 prairial 520. 1 1 i n. II. Houdard (Jean-Louis).py. II. ex-baronne. Hobmac (Pierre). f 2 bru- HotQiART (Antoine-Louis-Hyacinllie). 1. On l'aura fait venir (car il était en arrestation depuis le 23 ventôse) et on l'aura jugé sur accusation verbale. dor an II. lib.msdal de Fumale (Catherine-Louise. lib. JIiboust (Jean-Étienne d').mers. dossier 918. femme). Horion (Marguerite). f 6 thermidor an II an II.. 369. IV. section Bonne-lYouvelle acq. an Il. III. Un. vicaire épiscopal 7 iikteau ou Bariheau. 5 frimaire aides. 286. IV. 538. 1 5 fructidor an II 9 vendémiaire an III. quoique le procès-verbal d'audience n'en dise rien mais. 207. 16 pluviôse an II. t 7 mes.

D'IIours. dit Moiisswon. salpêtres. lib. Voy. lib. 491. Huguet (Nicolas). juge de 111. IIUARD. f soldat. femme Hugcet (I'hilippe). 12 brumaire an III. paix. femme Chedotal. Hue-Calignt. Huart. lib. 9 floréal an II Hubert (Jean). II. HouRDÉ. 517.IIuet d'Ambrun (Angélique-François). veillance de Bourgueil. 436. miaire an III. 27 messidor an II. acq. faiseur de bas. IV. acq. acq. an II. 519. 531. acq. 545. f 27 ger- Housse (Joseph). Hubert (Marie-Geneviève Lombard femme). }• 12 prairial sidor an H. 490. Y. terrassier. f 6 mes. HUART (Marguerite Cabouiut. IIourdé (Nicolas-Louis). 24 vendé. 403. 6 frimaire an II. H. marchand. filmessi. ancien an II. 5 frimaire an II. agent de l'ad- 397. 522. postillon. IIuet (Jacques). bi. 336. 551. 193. aubergiste. 22 fructidor devant paroisse de N. 53. il. ancien tais. minal an II III. 53. acq. Huimy (Jean-Baptiste) commis des Hubert (François). de Lo. 317. IV. 5 fruc- Hoirt (Étienne). f 26 prairial an II. joutier avant la Révolution. ilouzET (Claude).HuE(Antoine-Malhias). ponts et chaussées. dor an II. employé dans les sidor an Il. t de Verberie.4 ni. IV. rette à Paris. lib. 25 vendé- IV. IV. 18 brumaire Hourtz (Bernard). IIUBERT (Guillaume). IV. gendarme. lib. instructeur de jeunes III. ancien curé Hue (Françoise-Charlotte-Adrienne). rial an II. Montaut-Huart. 28 brumaire an III. ( acq. V. noble. 434. acq. IV. 237. 25 floréal Huubert (Charles-Hyacinthe). | 7 IIoklier thermidor an II.Hugel (Michel). 12 prairial an II. -]- IV. note. hb. Caligny. III. -]. Hugard (Augustin). ex- IV. 545. perruquier. curé. artisan. IIuet (Jean). IV. H6. volutionnaire. 348. IV. ex-vicaire de la ci. an Il IV.-D. Étienne-Mcolas ) V. dit La Violette. tidor an II. IV. Huet (Anselme). Voy. lib. vicaire. V. t sous-lieutenant. 12 messidor an II. 23 tloréal an II Hu (Charles-Louis-Mathieu). Humbert (François-Louis-Étienne) 29 messidor an II. f 21 messidor an II Hugonneau (Armand-Joseph d'). lib.Hugard (Augustin). capitaine. 9 messidor an Il femme LE Hérier. f 6 messidor 5 frimaire an II. gens de la 1" réquisition. un des 94 Nan- Huart (Jean-Dominique d'). 21 frimaire an III. ex-noble. 39. 52.Hugault (Silvain). lib. membre du comité de sur. }• 8 prai. an Il. f d'). 508. ral et adjudant dans l'armée ré. ministration des salpêtres. colonel du 19* régiment . depuis IIuet (Jeanne). 512. vôse an II. Huard (Auguste). II. lieutenant géné. militaire. miaire an III. an III. 16. 6 me-sidor an II. Huard (Nicolas). acq. 27 messidor an Il. 28 fructidor an Il V. acq. 28 brumaire an 111. 5 mes. f 1" prairial an II ancien maitre des requêtes.

lib. f 0 floréal I an II III. II.9 vendémiaire an II. V. soldat dans la légion des lais. Il. f 18 nivôse an II. vigneron et officier Igonnet (Charles). imprimeur à la JACQUET (Jacques-Nicolas). IV. 15 ni.) vôse an Il. 12 juillet 1793. un des 94 Nan. du duc de Montmorency. V.JACQUINET (François). 531. f 24 messidor an II. 470. III. IV. V. 185. de Léonard Bourdon). f 8 messidor an II. IV. 386. aubergiste. 494. fabricant d'étoffes. Jailliant (Pierre-Louis). lib. acq. f 15 prairial tion. 276. acq. laboureur. Raumn-IIi'sson. acq. fem- f 13 messidor an II. 22 pluviôse comité de surveillance. 547. Jacquet-Delattre (Simon). 345. femme). II. an II. JACQUET (Ponce). an II. acq. Jacquemont (Angélique). 503. canonnier. acq. II. . Voy. IIussée (François).. acq. 16 messidor an II.Jacquemin (Claude-Joseph). Issotier (Jacques). JACQUET LE COLONGE (Anne). Imbert (Claude-Augustin). viôse an II. IV. négociant. 499. IIutin (François). 494. me). f 24 prai. -j- Iunari) (Jacques).V. tailleur et en droit. acq. COLMONT DE Vaugrenan. JACQUILLAT (Nicolas-Henri). trésorier miaire an III. Belges. | 18 prairial an II. veuve Padei. f 17 mes- chaussée. fabrication des assignats. f 25 fri. sidor an II. 6 vendémiaire an III. JACQUET (Philippe). lib. chambre de Malesherbes. officier de maré. Husson (Claude). Jaboulay (Marguerite Philippe. commis- Isnard (Jacques-François-Sixte). I. IV. grenadier. •j.JACQUET (Catherine Renaud. 510. matelot. 247. Ciel. f 8 messidor JACQUELIN (Michel). f 5 tliermi- doranII. 184. dit Monte-au- vres de la marine. vôse an II. f 24 prairial an II IV. IV. II. valet de missionnaire en vins. étudiant. de chasseurs à pied. femme Imbert (François). 528. II. 302. 386. 9 vendé- viôse an Il. Husson. 547. f greffier d'un tribunal. maire an II. Husson (Jean-Pierre). 494. 13 ni. (W322. 402. fripier. Hijibert (Sébastien). Jacquenier ou Jacquemi. tonnelier et com. J 27 prairial an II. G vendé- Husson-Chancourt (Jacques). IV. 589. 575. 72. V. notable de Sedan.v (Pierre). f 2 plu- an II. 3 fri- 28 floréal an H. IV. 547. acq. commis aux vi. 168. 95. acq. 27G. IIukel (Nicolas). suppléant à la Conven. G5. Jacquesson (Antoine). IV. Hissoh (Pierre-Alexandre-Auguste). miaire an III. rial an H. 28 fructidor an lI. municipal de Dun. II. JACQUET (Jean-Claude). rentier. 28 messidor an II. maire an II. IV. lieutenant des grenadiers (affaire 27 prairial an II IV. f 12 plu. 12 prairial an II. secrétaire d'un Jacquemin (Guérin).

et de l'OEillet). II. Jai. t 13 messidor an 11. mo. femme DE Butler. 28 fruc. V. membre du comité civil an II. lib. IV. ex-prêtre. un des Paris. III. lib. homme de bataillon des fédérés.8 llienuidw tidor an II. rurier. Jarrey (Antoine). acq.uk (Nicolas) tourneur. Jallot (Jacques-Etienne). 589. IV. f 28 prairial an II. . postes. un des 91 Nantais. 541. membre Jardin (Etienne-Julien). 25 nivôse an Il. Jarroifflf. IV. IV. Jault J (t'ierre-Simon-Joseph). 593. 547. III. 16 floréal an H. cuisinière. j-9 floréal Janison (Benoîte Thivkt. 487. 196. dit Sans-Peur. Jaxsiot (Nicolas). 548. diste. notaire. -}• 5 prai. en religion tion. -j. acq. 493. et membre de la Commune (le James (Henri). IV. directeur des trans. et auparavant piqueur du sœur Dorothée. 295. 14 ans de fer. Joberi (Augustin-Germain). 25 ven- peine. an II. 571. 318. . 2 prai. 111. 18 James (Marcelle-Aimée). rial an II. 28 fructidor 42-2. 421. acq. V. offi- 0 Jakhin (Charles). II. acq. IV. Voy. Jobin (Charles). 256. V. V.K. IV. acq. f 20 prairial an 11. 18. cier municipal et directeur dos floréal an H. Jobert (Jacques). IV. marchand de vin. banquier.acq.V. f 29 prai- 15 fructidor an II. f 11 thermidor an II. 482. 421. 588. 5' sans-culottide an II. artiste lib. 24 messidor an II V. facteur d'orgues. 21 messidor an II. 19 vendémiaire an III. 458.Jeanton (Michel). acq. f 11 thermidor an Il: V. III. dét. au II. Jassaud (Marie-Alexandre-Renée de). 200. ligieuse. ex-capitaine des grenadiers au James ou Janin (Nicolas). Jeannin (Charles-Louis). YVlKMK. an II. démiaire an III.551. j 5 messidor an H roi. 25 prairial an II. 29brumaire an II dét. 165. Jkandei (Nicolas). charbonnier. f 8 ther. de police (aff. lib. marchand JJaucourt (marquis de).155. 521. tisseur en toiles. femme Dilac. de la Commune et administrateur rial an II. acq. Jero. 562. canonnier. ancienne re. 11. 94 Nantais. JlNVILI. ser- Jaktiiiai. 2e mois an II (24 octobre 1 793) Jeanson (Charles-François). 11. ports militaires depuis la révolu. -[. 527. Jean (Jean-Baptiste). lib. du lib. ex-greffier du Chà- telel. f 23 prairial an II. rial an II. Jardin (Etienne). acq. V. femme). 1. f 28 ventôse an Il. 10 novembre 1792. pluviôse an Il (W 551). Janson (Claude). 257. (Louis). JAUGE J (Théodore). 29 nivôse an II. IV. 11 thermidor an II. 459. IV. Janson (Hélène). Jeanneqdin (Joseph-Sébastien). midor an II. tonnelier. de vin. 1 7 floréal de la section Mucius Scaevola.ot (Jeanne). 19 nivôse an II. acq. II. de la conspiration Jarny (Jeanne). II.Jubart (Marguerite).t (Jean). médecin.i. cordonnier. 15 messidor an H. fondeur-racheveur. Jausst (Antoine). garçon meunier. 273. acq. Jean (Pierre-Jean). 451. IV. femme Mesnildot.

41. Jm. 22 frimaire 5 prairial an Il.269. révolutionnaire. f 5 tlo- veuve Crécij. Jouneau (Modeste). Jui. IV. dant aux chasseurs bataves. Voy. sidor an II IV.ly (Anne Mobicet. 503. lib. 1795. III. Jûudhier (Claude). lib. j. IV.F. 508. JossELiN (François). f 7 mes. 24 vendémiaire an III. 5211. écrivain. t 7 août maire an III. 41. réal an III. inspecteur général lêle. adju- sidor an II. 525. 15 mai 1795. Jocaille (Jacques-Joseph). perruquier. dit Belle-pointe. I. Jnm. lib. et dét. 12 ven. 421. 13 prairial an Il. acq. 5fiû. ci-devant Joi.y (Charles-Joseph). f Jui. 18 messidor an Il IV. 551. 505. f 27 du 1" nr is V. | nant. -1.Y (Jean-I!aptiste). 495. acq. -|. 552. III. acq. Jiiizkl (Denis). lib. 26 floréal an Il. f mes- 146. Jouanneau (Etienne). Jourdain (Jacques). acq. FLEURY.Jonas (André). 551. II. ouvrière. bouclier. an II. Jourdan (Jean). 47. 518.messidor an II. f 12 nivôse an 11. 5 thermidor an 11. 545. IV.i. des postes de la Côte-d'Or. ancienne marchande de légumes.Anne ) révolutionnaire de Nantes. Joirnet (Jean-Baptiste).f 11 thermidor an H. ancien prêtre. Jouen (Gilles). service de Monsieur frère du agent de Condé.Jokquoy (Claude). Jouet (Pierre). volontaire. Jciuvet (Agathe). cantde linon.Jongleir (Catherine). tlét. 21 prairial an 11 IV. 490. membre du Co- . an III. fabri. IV. cordonnier. Joirdan (Mathieu-Jouve).KT (Jacques-Pierre). Joi. III. 521. IV. dit Coupe- Jcu.y (Marie). couturière. Joffroï (Joseph). maréchal des logis. domestique. Jolrd'heuil (Etienne). 4 fri. f 8 pluviôse an II nation. VI. veuve). acq. [ 14 messidor an II. dite Foulon. 111. gendarme. fileuse. Bévy. 96. commissaire du Comité Jourdain-Bertemjx (Marie.y DE Bévi. canonnier. sidor an II. 25 fruc. 28. III.f 9 floréal an II. 464..iYET. puis garde des bois de la 0 germinal an H.28 ventôse 20 frimaire an 111. 1.Jomain (Jacques). anciennement au Josset Saim-L virent (Louis-Jean). 592. fondeur en acq. acq. 50 ven. Joorey (Charles).T (Claude). acq. V. II. prairial an II: IV. crim. 7 mes. II.ï (François). IV. 457. femme Bareau. IV. 555. Jiii. réal an II. dite Joulin (Michel) gendarme. acq. charron et membre du Comité Joli' DE FLEURY. Voy. tabletier et admi- démiaire an Il II. Jiily ou Jolie (Marie-Barbe). 3 frimaire an II. 15 prairial an II. sous-lieute- démiaire an III. 485. Jouiuon (Simon). de l'an II (18 octobre 1795). femme de charge. 8 prairial a» II. f roi.y ou Goly (François). 11 floréal an II. acq tidor an II. Joire (Pèlerin-Guy). f Jolrdan (Toussaint). 6 flo.Jom. 520. III. renv. IV. •17 floréal an 11. lib. cuivre. volontaire. Il. Jiim.24 floréal an II III. laboureur. nistrateur. au trib. Joly acq. 11. 472. 472. acq.

V. 469. 12 brumaire an III. lib. lib. Julien (Marguerite-AiméeArnoux ou 21 pluviôse an Il. ancien intendant d'Alençou. 458. ex-conseiller au Parle. f 1er floréal an f 1 Jouves (Camille). IV. lib. négociant. IV. 475. IV. 18. ancien capitaine des carabiniers. acq. lib. 425. Journet (Pierre). Juéry (Guillaume). 413. Juiiel (Jean-Nicolas). femme). ci-devant syndic bre 1795. acq. 41. 1" frimaire an III. II. IV. ment de Toulouse. IV. de l'abbaye d'Andlau. f 29 mes- JULIEN (Jacques). tailleur.Kalop (Jacques-François) aîné. 455. an II. capitaine des dragons. IV. acq. Juvenot DE Tiuisxel (Isabelle-Louise). officier au régiment Jugonoux (Jean. IV. tôse an Il. acq. delier. 411.Antoine -Valentin). IV. sidor an II. acq. acq. veuve de LA Châtre. ex-noble. f 8 prairial an II. ex- dor an II. lieutenant de la garde nationale. 442. charretier. 11 prairial an II. Salm-Salm. V. {• 2t brumaire an H. 159. Jullien (Charles-Joseph). ex-curé. V. IV. 15 fructidor an II maire an III. III. ma. noble. Kersaint (Armand-Guy-Simon). ex- JULIEN (Jean). coiffeur.Kellermami (François-Christophe). 18 brumaire an III. t 2 sep. dor an II. I. planeur en cuivre. f prai- rial an H. 405. chef de l'armée des f 19 messidor an II. 461. 41. V. I. lib. IV. 12 bru- JouvENEr (Nicolas-François). etc. 5 prairial an II. général en. 412. f 4 thermi- dor an II. 9 août 1795. boulanger. Hersoux. JUDDE (Michel). midor an II. greifierdela commune de Gavray. cordonnier. Juddb (Jean). cabaretier. cultivateur. ex. tembre 1792. Kératry (Jean-François-Marie). ancien conseiller au Jut (Claude). 477. y Châtelet. 1" septem.Karadec (Louis). I. émigré. brocanteur. 135. f 7 messidor an II. 558. 257. ltrmai 1795. dre). Julien (DemVMiclit'l).Julien (Joseph). 7 septembre 1793 garde du comte d'Artois. dit Bonu&é. capitaine. acq. cordonnier. défenseur cier municipal de Montargis. f 3 ther. 75. f 18 messi. 16 prairial Joussineau DE LA Tourdonnais (Jean). Kehtischkr (Jean-Baptiste). t puis colonel. lib. KUB (Frédéric). 522. 470. mité civil de la section de l'Indi. f 1. III. V. 395. f 21 messi. -]• officieux. 462. f 29 ven. agent de change. IV. IV. II. ancien JUDE (Jeanne). JULLIEN (Jean-François). f 29 prairial an II. JULIEN (Antoine-Jean-Baptiste-Alexan. sous-lieutenant. K Juéry (Jean). lib 1 bru- visibilité. an- . JUZEAUD (Antoine). nœuvre. f 3 prairial an 11. I. 8 prairial an II. ancien cor- 317.f 8 thermidor an II 18 germinal an 11. JULIEN (Ilugues). 5 thermidor an II. II. Alpes. Jullian (André). maire an III.272. 110.Keppler (Théophile). ancien offi- JittEAu (Mathurin-Pierre). 12 brumaire an III. Jullian (Jean).

crim. 74. •)• Labarberie DE Reffuveille (Jacques. III. II. 15 SIN. IV. an II. Voy. IV. 4 germinal an II. notaire. phine Herabec. Lus (Charles-Marie-Nicolas). -j. artisan. 26 brumaire an III. femme Dégrève. COUES- KuiiN (Joseph). Labbé (Louis). III. Kock (Jean-Conrad). ancien 5 mai 1793. III. 29 germinal an II. f 5 mai 1795. lib. lib. V. tion. culottière. banquier. f KOLLER (Jacques). 401. 440. 6 floréal an III. LABOULBÈNE DE Montesquioi. II. 46. 509). 509. 22 fructidor tuant. KOLLY (Madeleine-Françoise -José. 425. lib. lib. ancien LABORDERIE (Rose). Barthès.Labbate (Léopold). tailleur. 9 brumaire an III. nel. 545. Périchon. 4 thermidor civil de Paris. miaire an III.Labklinaye (Maurice-René). à la Législative et à la Conven. ex-député Labarre (citoyenne DEsNos. 5 9. 28 brumaire Labauge père (Pierre).. Dagobert). V. f 4 nivôse sidor an II. III. I. femme de). 24 mes. 1. giste.112. 4 juin Kolly (Paul-Pierre de). 28 floréal an II. t charrois. Labbs (Louis). IV. 501. 24 ven- an III. premier adjoint dor an II. an H. Labaiut (Antoine). pluviôse an III. marquis de). 15. aux subsistances militaires. curé constitution. V. lib. Kieffer (Catherine). ancien taire. Labat (Jean-Savit). mier général. Knœpffler (Dominique). I. ancien LABALUE. adjudant aux sidor an II. cultivateur et auber- 112. III. cordonnier. Lablimye. 124. ancien fer. cordonnier. 490. 27 brumaire an II. L ancien commandant de marine. renv. 7 vendémiaire an 11. acq. ex-consti- Kohier (Joseph). II. 22 fructi. -j- KIRBOURG. (Jean- . an H. 494. Voy. ex-marquis. f 6 mes- Kourtz (Michel). Laborde (Jean-Benjamin de). 5 messidor an II. chevalier de Saint-Louis. Salm-Kirbourg. (W 523. 492. Voy. f 19 messidor an II. 24 vendé- 26 floréal an II. 589. 550. Yoy. Voy. cien officier de marine. LABEYRAYE ou LABORAYE. V. IV. f 28 messidor an II. Voy. commis-greffier à l'élatt f fermier général. lib. Magon-Labalue. Labosdie (Jacques -Etienne. banquier du gouvernement. Klarmann (Georges). 488. lib. H. lib. secré. ex-maréchal de camp. Laborde (Joseph. au trib. Labarie (Jean-Pierre-Constant). 229. 23 pluviôse an II. 1795. lib. Magon-Lablinaye. j 25 germinal an II. f LA Baume (Louis-Alexandre-Melchior). f 5 nivôse an II. IV. démiaire an III. Labiche. Labarre (Pierre-Jacques-Philippe- Kerversau. Augustin). lib. KwoavAîf (André). 247. lib: capitaine au régiment des gardes. f Labauge fils (Pierre). 1er prairial an II. femme). Kohler (Maximilien). j- lib. 14 messidor an II. Kilg (Georges-Louis). f 14 frimaire an II. 16 fructidor an II. acq.Victor).

ex. I. acq. 20-J. 25 mai 1 795 devant conseiller au Parlement I. V.LA Chaloiais. Nonnat-Lacaze. LACOSTE (Joseph). f 12 bru- capitaine au régiment d'Auvergne. 552. 485. midor an II. médecin nistre Laporte. II. SOTIN. LABRENNE (Sébastien-Alarose). V. II. 506. 152. architecte. lib.7 thermidor an 11. -J. veuve Lacaillère. Lacuaut (Charles). devant premier commis du mi- Laboureau (Jean-Baptiste). Laciiave (Louis-Michel).ren- Labrousse-Bki. kot DE Traisnei. acq. lib. LA BROSSE (François).ack. 333. 110. acq. midor an II. ris-Labkosse ` Lacloye (Adélaïde-Clotilde Lam. ï 15 messidor an II. Yoy. Laboillaïe DE Fessanvilliers (Rose. et dét. III. santé. 380. ex-noble. V. ili-pulé. 7 5 ilo- chevaux.]Lachapelle (Charles-Gilbert). -J-24 germinal an II.leville (Élie-François). cien procureur. acq. 46. veuve de). f Lacombe-Puigueyraud (Jean-Simou) 25 ventôse an II. Voy. 47. femme). 16 floréal an II.29 messidor an II. 4* sans-culottide an Il. f 9 brumaire caire d'Aire). Françoise). 165. Lacorbièrk (Claude-Elisabeth). Voy. 417. 596. acq. ex-procureur bâtiments. V. négociant. miaire an III. ci- midor an II. . entrepreneur de trésorier de France. journalier. LA Bussière (Henri). II. IV. 144. III. de la commune de Chezy. Lacorée (Elisabeth-Thérèse). ex-noble. H. 479. f 27 messidor et premier commis au conseil de an II. négociant. LACAZE. 475. 12 nivôse an II réal an H 111. de Toulouse. 3 fructidor 405. ex-noble. rier de la légion du Luxembourg.Inrqnpsl.6 thermidor an H. lib. DE Péricard. Caradeuc. f 9 ther.Lachaui (Antoine). 24 frimaire an II. 111. j. Voy. Voy. lili. Lacoste (Antoine). femme). 17 prairial an 11. ex-noble. Henri de). l'un des Girondins. 50 vendé- Lahaux (François). 578. f 18 germinal an II. 24 frimaire au II. marchand de du chapitre de Verdun. 4 germinal an II. 195. 217. Voy. ancien imiv. ci. f 8 ther. an II. 552. libraire. ex-grand vi. ancien laire de la Gironde. Pichard-Cailler. V. -j. Labkoune (Joseph-Germain-Paul). V. Labrohsse DU Boffrand (Jean). i>8 vendémiaire an III. an II. 15 ventôse an II. V. fil prairial Labrousse (Nicolas-Antoine). V. tier. IV. IV. cultivateur et an- noble. II. PA. 533. ac<|. acq. LABKossE(etnon Labrousse). ex. Lacombe (François). IV. an III (50 octobre 1793). 75. juge et subdélégué. tréso. LA Chaire (Isabelle-Louise de Juvk- III. Lacan (Marie-Anne REY. Lacoindièbe. dit Montpansiii. maire an II. acq. 540.f 4 ther- Labourelie.doyen Labussière (Pierre). acq. Combettes. membre de la Commission popu- Labussière (Jacques-Jean). colporteur.Lacombe (Pierre). 168. f 26 prairial an II. Lacombe (Charles-Jean-Baptiste). l. 11 vendémiaire an III.\r\7F (. LACODRE (Nicolas). II. 27 messidor an 11.

III. V. 19 vendémiaire an III. V. guste).1 G ger. LAGARDE. IV. Clerc. sier du comte d Arlois. 108. V. Lacolr (Charles). midor an II. Lacroix (Sébastien). Lacoir DE BALLEROY (François-Au. acq. Voy. maréchal de camp. Voy. Memou. acq. Lafleur. 1. puis employé à la poste. domestique. 590. . acq. Grangier LA FER- 11 prairial an II. Voy. RIÈRE. •{ 11 thermidor an II. lib. 501. 555. Voy. f 24 ger. 272. des départs. réal an II. II. 423. marchand bouton- ployé. Lafont DES Essarts (Charles-Emma- Lacroix (Madeleine). 457. 488. LAFOSSE (Jacques-Geneviève). f 15 LAFLEUR. Ladry (Jacques). 15 prairial an II. 75. -j. brocan teur. Voy. Df. Lacroix (François). garçon menuisier. IV. Delacroix. LACROIX (Claude). 540. nier + 28 prairial an II. IV. offi- Lacroix. f 18 Lafosd (Michel). Voy. 325. Voy. VI. 1™ ger. Ladmiral (Pierre-Léon). fabricant de bas. f 29 prairial an II. ex-chef d'escadron. cier et fournisseur. f Convention nationale. . 472. seuse. 272. GUILLIES. LACROIX (François). Pri. Lafa (David). 51. 580. iloréalan II. IV. 1" floréal an Il. blanchis. 28(i. Ladevèze (Pierre-Joseph -Dorothée 27 pluviôse an III. chef de la snr- Lacroix (Marie-Joséphine). messidor an 11 IV. veillance de la police de Paris. III. conseiller Lvcroix (Jean-François). ci-devant lieutenant général. V. 26 juil. 11. lib. 6 frimaire an 11. minal an Il. lib. Clerc-). Lacroix. 21 vendémiaire an III. 50 vendémiaire I. | 24 messidor an II. mité révolutionnaire. IV.['i::f. 474. Lafosï (Antoine-Joseph). Lafargue (Pierre). 58'J. nuel). em. député à la au Parlement de Toulouse. Lacroix (Claude). 443. LA FERTÉ. commis. III. de- 14 messidor an II. Lacroix (François-Théodore). Lacroix (Alexis). 14 prairial an Il. Paris. III. f LA Ferrière. III. Laforge (Louis).n 1". 118. LAGARDE. f 3 nivôse let 1703. Bruno. 1\ 250. mer- Lacroix (Pierre-Charles). 62. (François). minal an II. •[. PAPILLON. cier invalide. voy. acq. et membre du Con- lib. Voy. dét. lib. acq. manouvrier. aubergiste. Thibault. III. minal an II. rial an H. IV. 2 llo- minal an III. j-4 ther- f 27 prairial an 11.aciid/k. an II. dit Lagelie. 75. membre d'un co. -j. -J. 21 août 1795. Lafossf.glane. ancien de lui. écrivain. 27 messidor an Il. IV. évèque. LAGARDE-PRALIOUX (François). soldat. IV. Lacroix (Marie-Anloine-Louis).Lacoste (Martial). f 28 prairial an II. ANCELIN. Voy. ancien cais- LICROIX (Dominique). lib.2 prai- 5 messidor an Il. IV. I. •}• 6 ger.homme Lafosd-Savine (Charles).442. au bureau Lacoir (Théodore-Syl vain-Auguste). 205. G germinal an II. seil général de la commune de Lacoir de Balleroï (Charles-Auguste). III. Lafoiicuais ou Lasouciiais. lib. Laffilard (Dominique). ancien curé. blanchisseuse. 75. Voy. 502. fruitier.

425. f 19 mes- de). 27 messidor an II.Suzanne-Ga. | V. Voy. 25 frimaire an III. 440. marchand. f 5 floréal an II. président du La Girouzière (Marguerite-Angélique). capitaine. section de Popincourt. midor an II. 12 messi. 9 messidor an II. LA Guiciie DE Sévignan (Anne-Charles). L'ALLEMAND. sidor an II. LALANNE (Jean). 521. Pantin. frère novice et 2 thermidor an Il. Lajauoux ou Lajarousse. bomme de Lajoumes (Guillaume). 12 messidor an H. noble. payeur Lalance (Marie. 551. 555. ancien secré. 18 vendémiaire an III. V. 590. 4 vendémiaire an 111.25 messi. Lallemand. dor an II. 435. LAGUERRE. Il. femme Berthon. 6 frimaire an Il. Ie' thermidor an II. ex-no- La Haie. Lagonnivière (Jeanne. IV. lib. ex-no. f Laguzet ( Jean gendarme. Lalande-Magon (Auguste. comité révolutionnaire de la sec- f 5 floréal an II Ht. 25 vendémiaire an III. 54.Lagarde-Saignes (Jean-Marc). III. Irlandais. Voy. IV. 555. Lagrive (Alexandre). SARD. f sidor an II. 555. lib. 25 juin 1795. 521. lib.lon (Pierre). IV. femme). concierge L'AIGLE (Anne DUVAIR DE). f 12 ther- ble. IV. 415. 435. veur des rentes t 26 vendé- taire du roi. lib. Voy. Voy. femme). Laine (Antoine-Nicolas). | Charles). 9 brumaire an II. dép. 409. LAINY (Thomas). 22 messidor an II. Duruï¥ lib. 480. Bkebion La IIAYE. acq. Lacoste. Lagrange (Jean-Baptiste). de l'armée du Nord. LALLEMAND (François). II LAGELIE. LALLEMAND (Pierre). 520. acq. lib. bijoutier. ble. 50 mai 1793. acq. f 29 germinal an II. lib. V.ex-noble. LAMOTTE. IV. Lalau (Guillaume-Gilbert-Firmin) Laguyomarais. V. f Laiiossois (Étienne). III. LALLEMAND (Pierre-Germain). HEYMEL. I. La Houssaye (Joseph-Gédéon-Julien. ancien colonel. Lagasse (Jean-François). 15 LAGONDIE (Guillaume-Guislain). Laguepierre (Victor). f fructidor an II. 480. ancien receveur des loteries. f 12 mes- ex-marquis. IV. brielle REGNOUF. ex-noble. ex. 1 commandant en second de la Lallemand Lecoq ( Alexis Cabriel- 1 . IV. rece- LA Hui'roye (Pierre).igant-Morii. marchand grènetier. 25 vendémiaire an III. 401..Françoise HENRY. cien procureur du roi. lib. et dét. lib. Lalaurencie-Charras (Marie). V. veuve Bros- 21 messidor an II. et dét. an- lazy. -j. Voy. tailleur. 1. 321. Lahaye (Bonne-Jeanne-Scholastique Lai. rial an II. LALLEMAND (Jean-Népomucène). 1 18 prai- Lagonnivière (Anue-René-César). IV. 25 vendémiaire an II. Laiiike (Jean-Étienne). marchand. Voy. II. lib. Laguedec (Jean-Marie-Julien). 248. f Lajunie (Marie-Anne). 401. loi. Lajaroux.Érasme- dor an II. cultivateur. 3 vendémiaire an III. Voy. Lair (Julien). IV. tion de 1 Indivisibilité. 19 mes- sidor an Il. 441. V. acq. 596. boulanger à la Chartreuse de Be. François). 50 vendémiaire an III. acq. f 21 flo- de prison. miaire an II. 4 fructidor an II. II. Beny. 550. réal anIII.

IV. né- LA Marre (Marie-Anne). cultivateur. 34. 8 brumaire vailler. LAMBERT (Claude-Guillaume). LAMBIN. 256. 285. employé aux Lamartimère (Marie-Suzanne CuE. LAMENDIER (Lambert). f 24 germinal Lamarciie (Jean). François). ex-contrôleur général des finan- 480.333. 412. dor an II. COLLET Lamar. bre de la cour. ex-constiluant. II V. Lambriquet (Jacques). 336. acq. 442. III. Moutin-Lambix. IV. II. I. marchand LAMBERT (Françoise). -J. d'homme. acq.23 prairial an 1" thermidor an II. 37. 504. Lamellière (Gabriel). f 29 prairial an an II Il.390.G floréal au II. f 25 messidor an lI. femme). III. 487. 70. f 28 an II. Lambla (François-Xavier). 28 fructidor an II V. IV. femme Pru- de bois. con- LAUEMANT(Jean-Nico] as). garçon bou- Lamarche (Simon-François). postes. f 8 floréal au Il III. Voy. V. MULOT. LAMBALLE. seiller au parlement de Paris. acq. Voy. 15 vendémiaire an III. t ces. f 1 mes. 71. notaire. Lamare (Marie-Charlotte Thomas. dét. jardinier. lib. 27 fructi. fournisseur à LAMBERT (Chrétien). 5 fructidor an LAMBERT (Jean-Baptiste). Lambucy (J. 550. Lambert (Jean-Baptiste). acq. Gidy. Saint-Ouen. 11. lib. 29 juillet Lamvrre (François). Cusï-Lamballe. Lambert (Henri). acq. Lambert (Mathurin). femme VILLE- an Lamare (Marie-Jeanne-Vicloire-Béa. LA Menardière. Voy. lib. G fructidor an II. 9 messidor an II. laboureur. Voy. f 18 brumaire an II. surnumé- II. sidor an II. lib. lib. IV. 549. f 2 messidor an Il II. ancien curé. 1793. Montel-Lambertie. receveur du dis- Lamarre (Marie Leselle. l'armée du Nord. veuve). 158. ancien maire. Lamrertïe (Madeleine. acq. lière. Lamèles (Nicolas). Lambert (Jean-François). 7 messidor an 111. -j. III. II IV. 348. femme). LAMÉ-FLEURY (Pierre-François). IV. dét. Il IV. 12 pluviôse an II. prairial an II. trix. 5 à Dieppe. 519. 19 vendémiaire LAJIBERTIE. Voy. Lambert (Jean-Pierre).-B. et dét. raire au bureau d'enregistrement Lalop (Jacques-François). LALLIER (Pierre-François). 19 vendé. 513. 408. V. trict de Verdun. miaire an III. f 25 floréal an II NI. au Luxembourg. femme de gociant. directeur de la fabrique des assi. un des 94 Nantais. V. f 5 prairial an II IV. 595. . IV. main). porte-clefs 17 floréal an II. valet de cham- LAMARELLE. maire de Lamare (Kobert). | 7 germinal an Il III. 205. 3 thermidor an Saint-Roch. lit). 529.-Louis). bouquetière. thermidor an II. •{• 27 messidor an Lamaruère. V. 207. ci-devant cher. ci-devant curé de gnats. Lamaguière ou Lamuguikre (Denis). acq. ex-minime. -J. III. f LALONDRELLE (Jean-Antoine-Remi ). 451. II. ancien prêtre à Schelestadt. BASSET-LAMARELLE. femme). Voy. I 16 messidor an II. f 5 floréal an Il.

19 frimaire an III. | 3 lloréal an II III. II III. 401. 172. 9 lloréal anJeanne Micallt). 20 juin 1 795 (W 551).Lancry-Pronleroy(Louis-Claude. ex-coiu-eil. |. Voy. 11. soeur de Malesherbes. 28. 28 brumaire an III. femme]1. 25 prairial an sident à la cour des aides.Jo- nal an H. Lamotte. Laxohkk (Thérèse-Françoise).Lamoukeux (Marie LÉGER. Il vendémiaire Lakchère. 413. Potier. maire an III. noble.i. ex-comte. femme). III. I. Lauchkrk. imprimeur à j-5 floréal an II. Lamiy (Honoré). •[ 18 gerini. 18 lllus^idor an Il IV. I. POTIGNY. vigneron.12 prairial an 11.18 germi. lib. IV. trict d'Étain. veuve Lamotte Lagiyomarais ( Marie- Df. ex. (Jlenot. ancien II. Guillaume). f 16 messidor an acq. 27 prairial an II IV. f 22 nivôse an Il JI. femme).. IV. fils. 505. Droi ii. 28 brumaire an 111. I.wr. 10 brumaire réal an II 111. acq. Lamy (Jean Baptiste). -J. ministre.Lameri. Lumignon (Callierine-Louise). 172.essis-Lamer.stoireli. secrétaire du tlis. 541l Lvsioir. marquise Lamotte-Lacuiomarais (Casimir de) DE Sésozax. 550.ère (Élienne-Philippe). briel-François de) cultivateur. Lamotte-Laguïojiarais (Amaury de). acq. MÈItE. Lamoicxon (Anne-Nicole). ci-devant olli- Laskithe (Marie-Joseph). 218. 494. Lmdois (Pierre). Lesège-Landrecost. ancien premier pré. 5 messidor an II.Lamotte-Lacuïomarajs ( Joseph-Ga- LIÈRE. boulangère. an III. La Moi.NON DE Malesherbes (Chrélit'ii. Voy. Cornette DE Lami. cultivateur. Landron (Louis-Henry). acq. Lamotte (Henri). seph). 18 juin 1793. tion de Bretagne). IV. La Mote dk Senonnks ( Suzanne lib. ex-curé. 507. Lamimère. acq.iêre. mendiant. -{ ler au parlement de Toulouse. 5159. Lamoignon de Malesherbes (Anloinette. acq. 1795. 596. 1. 170. { 5 prairial an II. Voy. ]• 18 juin 1793. imprimeur. lit. 28 bru- nolilc. Laxokamiiière. .Lanuiy (Jeanne-Agathe). Rosanbo. cier aux gardes françaises. lib. 303.es. gentilhomme breton (conspira- f 1" messidor an 11. ex. veuve LE PELETIER DE bre de l'assemblée législative. ancien mem- Thérése de). lib. Lamoke (Claude). maire an III. nal an II. 111. 28 brumaire an III.Lamourette (Adrien). f 18 juin LlMEÏ. lib. Birague-Lamottk. lib. 53. Voy. fils. Dupi. huissier. I. 28 bru- Pierre. défenseur de Louis XVI. Lasiirecost. 218. f 12 flo- Lajiotte (\ndré. Voy. lib. -J.Landrisson (François). III. Voy. évèque constitutionnel de Lyon. dét. Lanchy (Anne-Françoise PÉwr. Lanchy (Pierre-Joseph). acq. dét. La Meule (Jean-François). 18 juin 1793. IV.172. •j-21 floréal an II. dét. cultivateur. 281. marquis de). Yoy.ard. la fabrication des assignats. Lanciiy (Jeanne-Françoise Pe/ii- La Moik de Senonnks ( François. IV. 5-28. IV. an III. femme).

Ilf. 24t comité révolutionnaire. renv. III. 425. Lwgi. 24 prairial an Il IV. Gruau. 172.ois (Jean-Nicolas). Linné ( Marie-Emmanuel-Joseph ). 1795. 98. lib. Voy. Lapierrk (François acq. Langlois (Marie-Élisabelh Sulau Lapayre. officier municipal de Paris. lib. 18 membre du conseil de la Com. III. 4 bru- maire an III. 25 mai III. an Il III. | Laperche (Jean-Baptiste). Lanoue (René-Joseph\ général. IV. lib. Dauphix-Lapayre. 7 frimaire an III. 22 vendémiaire an III. Lacloye).nis (C)jarles). lib. f 22 floréal an forain. chirurgien.ois DE Ress. 19 iloréal Langlois. 255. •[• ger. 566. à la juslice (anglaise ou Lvxglkss (Pierre). ISrac-Lai'eriuèri:. V. 10 mai 1795:1.11 Lapetite (É'ienne). lib. f 21 522. 200. maire an II. 1. marchand fripier. Lvnglois père (Philippe-Denis). lib. II. 10 vendémiaire an II. acq. Langlois DE Rézy (Marie-Marguerite Laplanciie (Pierre-Joseph). Lanoix (Joseph). 10 no. 27 frimaire an II. LAPEYRE (Pierre). serrurier. 4 ans réclusion. -|. élapier. VOV. lib. femme femme). criminelle. com- braire. minal an Il. lib. f 11 thermidor Lanty (Joseph). veuve). thermidor an Il.tjfGi. 554. peintre. adjudant ancien conseiller au parlement de général de la garde nationale. II. chapelier. compagnon veuve). I. garçon de LANTY. 198. L. 451. an II V. t 27 prairial an II. Langi. 1 17 floréal an III. 566. acq. naire des Tuileries.j. II. III. Paris. sard. 24 germinal an III. 417. IV. dét. IV.ois (MarieFrançois). acq. Lanulois (Louis-Jacques). 0 ans de gêne. Voy.489. Aigloz an II. li. 27 fri. libraire. 27 nivôse an Il H. -j. Langlois ( Françoise Georgelte Lanou (Jean-Baptiste). f 27 prairial adjoint au tribunal révolution- an II. f Laplanciie (Jean-François). (Jacques). acq. ex-noble. membre d'un Langlois (Marie). 456. II. hus. f 12 floréal an Il. IiAnct. f 4 prairial an Il. f 12 floréal an II. 1. 5i7. 423. Langlois de Pommeuse (Auguste-Henri). 257. 101.445. LAPLACE (Adélaïde– Clolilde. Voy. acq. 5i7. femme). 16 germinal an III. . Chatenay-Lanty.27 germinal Langlois fils. papetier. floréal an II. LANGLOIS DE Pommeuse (Sophie Chupin. II. acq. lib. Lapierrk (Jean-Baptiste). VI.440. 408). limonadier. août 1795. vembre 1792. 12 floréal an lI. 1. domestique. 566. naire. 525. Lant. 7 thermidor an H. LANTY. 27 frimaire an II. 25. marchand Péricard. 21 pluviôse an 11 (W Laxloip (Joseph de). femme Maxtienxe. V. Lapalpe (Jean-Marie).et (Marie -Jeanne -Chariot le). Voy. Voy.(Auguste-Louis). Lanirin ou Lautrix (Jo-eph). Frécaut-Lanty. potier d'étaiu. Laperrièee. 5 septembre 1795. missaire du comité révolution- 547.Langevin. mune de Paris. 18 fructidor an Il. 205. 111. Langlois (Jacques). Langrade. cuisine (manifestation de Rouen).

t 8 mes. V. vigneron. volontaire de la homme de loi. dre). t 19 germinal an II.\ tribunal révolutionnaire acq. an II. et depuis em. 556. Larboiillard (Claude). acq. Chiueau La Ri- clerc de notaire.. l'administration des domaines 26juinl7(J3. sidor an II. LARCHER-LATOURAILLE (Jean -Chris. 276. f 19 germinal an II. 535. IV. domestique de Fon. sidor an II. maçon. IV. acq. f mune au Cap. fripier. lib. 14 brumaire an III. nationaux. sidor an II. Voy. DE LA ROCHE DUMAINE. 28 fructidor Largués (Antoine). officier muni.Laroche (Jeanne). 425. LAPORTE ou Delaporte (François. juge au LA Revanchère. 17 floréal an III. 168. employé à Laporte (Jacques). an II. Larget (Joseph-Simon). dél. acq. femme Chambox. peintre. IV. Lapixme (Jean). capitaine de çois). III. procureur de la com. 441. dét. menuisier et volon. an II. 9 brumaire an III. avant la Révolution dent du tribunal criminel de gantier. 13 frimaire an III. f 8 messidor première réquisition. Lapoiste (Louis-Claude-Raymond). an II.-Alexis). LAPORTE (Pierre). LA ROCHE FONTENELLE (Louis-Antoine . etc. parfumeur. 277. LAPORTE (Arnaud de). Lareveliiêre (Jean-Baptiste).LA ROCHE. JI. Lard» (Georges). Laiuvière (Louis-Pierre).21 mes- an II. f 27 prairial gacdie. 19 prairial an II. V. lib. 99. lib. lieutpnant-eolonel. 441. officier de santé. 516. IV. Voy. acq. cavalerie au régiment de Condé. 1. 5 pluviôse. ancien frède et de Ducos. prési- Louis-Marie). IV. I. garçon infir-Larivière d'Imbermais (Charles-Alexan- mier aux Invalides. 383. midor an II. 17 prairial an Il. ex-noble. Lardehelle (J.femme). VI. 301. 454. Maine-et-Loire. 94 Nantais. Boissin La Roche. Gabriel). Voy. acq. de la liste civile. 22 mes- 1er pluviôse an II. LA ROCHE Dumaine. IV.Lapleignbe (Mathieu). f 26 germinal ployé au bureau de la liquidation an II. II. lib. III. 12 vendémiaire an f ronne. intendant LARDIN (Louise-Adélaide Danqueciiin. 544. LARCHÉ (Jacques). 473. au ci-devant régiment de la cou- cipal. IV. acq. taire. femme). LARDIN (Pierre-Saturnin). acq. •{• 25 ventôse maire an II.Laroche (Margueritel'ERRAU.13. t 7 messidor 9 vendémiaire an III. Il. 479.-B.221. Larché (Louis). Appelvoisin LARCHEvÊQUE-TniBAuiT(Jean-Iiaptiste. III. -j. un des IV. du département de Paris. chevalier de Saint-Louis.Laroche -Boussot (Louis-Marie-Fran- tophe). 18 bru. t 25 août 1792. lib. REVANCHÉRE. II. 21 messidor an II. 111. LAPORTE D'IIIBOUST (Jean-Étienne) LA Rigaodie. et dét. marchand. 74. an II. 255. ex-noble. 9 ther. lieutenant La PoRTE '(Claude). f 19 messidor an Il. V 347. IV. Voy. Pasquier L. 221- Laporte (Cécile) femme Parez.

de). 30 vendémiaire an III. curé. 54. 11. LA RUELLE (Emmanuel-Nicolas-Fran- Laroche-Lambert (Jean-Alexandre). f 12 ventôse an II. ci-devant an II. Lasnier (Jacques). 27 floréal an II. V. 412. cloutier. 54. ancien colonel femme).!9ventôse an II. noble et prêtre. 390. II. forestier. -[-17 messidor an Il IV. député. conseiller au parlement de Tou. Dausagnel-Lasbordes. 11. fil thermidor an II. IV. LAROQUE (Françoise). f 23 floréal an II. Voy. IV. 452. Voy. IV. SOMMAISERIE. La Roche-Lambert (Jean-Joseph. | lefrenier. Lastic (Hugue). l'un Laroque (Victor-Hyacinthe). 198. II. 446. dière. 521. IV. lib. -j. 453. f 4 thermidor an II. t 19 messidor an II. f 25 prairial an II. 423. capitaine. Laroche Lupy (Louise Gascoing Lasbordes. 1 25 prai. 524. [• 25 messidor LARROQUAU (Jean-Frarçois). Il. SIMON DE LA LAROQUE (Nicolas-Frédéric). Laskière (Marie-Anne Ferraud Laroque (Jean-Louis). ci-devant conseiller au LAROQUE (Nicolas). femme de). V. Lasource (Marc-David).membre. H. 164. 492. binier au 4° bataillon des chas- . Voy. LAROQUE (Floride). 413. f 18 mes- Larosée (Jean-Pierre). f Rosalie) comtesse de Dortal. Louis. 15 messidor an Lasonde. -j. de comité révolutionnaire. LA SOMMAISERIE. V. 29 juillet 1793. LARTIGUE (Antoine-Louis). de dragons. 6 6 nivôse an II. femme LA- miaire an III. Delaroque. médecin. 442. LA ROCHEFOUCAULT (Anne-Alexandrine. 532. lib. f 1er thermidor officier municipal de la commune an II. midor an H. 147. 396. agri- culteur. t 12 messidor an II. 26 prairial an II IV. 379. ci-devant noble. f 6 nivôse an II an II (30 octobre 1796) I. LASUJERDIE (Marie-Anne). lib. LA Sourdière. çois). négociant. 1. Il. 25 messidor an Il. LASALLE(Guillaume-Nicolas). V. 195. V. f 1er thermidor Y. an II. SUDERIE-GAMORY. lib. veuve DAR- t louse. LASALLE [(Jean-Jacques-liené). 421.4 ther. 28 vendé. 18 ventôse an II. LARRUE cadet (Jean-Paul). LA Rousselière (Gui-François-Oli. domes. LATELISE (Grégoire). roi tyran et chevalier de Saint- Larocque (Henri). IV. TORT. Lassus Nestier (Marc Bertrand 492. tique. 23 frimaire an III. parlement de Toulouse.515. vier). LASUDERIE (Marie-Anne). RAYNAUD LA Sour- Laroque-Trémarh(Alexandre-Marie). de Paris.capitaine des Girondins. ex-noble. sidor an II. t 9 brumaire de vaisseau. -[- Antoine de). t 6 brumaire Larrue aîné (Joseph). 164. 24 germinal an II III. luc. 396. III. Voy. Lascous (Pierre) ci-devant garde du V. acq. ancien comte. garde Lakoche-Lupy (Étienne de). 73. cara- rial an II. Voy. dét. 467. III. V. homme d'affaires. f 4 thermidor an II. ex-noble. an II. François). IV. ci-devant pa. ex-noble et chanoine de Beauvais.

ex-oratorien. comte sidor an H. I. laboureur. 507. ancien lieutenant général.instituteur.ind-IIilaire de). t Godefroi de). 5 thermidor Laurent (Jean-Pierre). 5 thermidor an II. f 18 juin 1795. femme Lauraguais. I. Ladbriat (Pierre). Laurent (Jacques-François) mar- Laiïll (Jean-I'aul-Marie-Aniie). Voy. LAURENT (Pierre). acq. f 4 germinal an II. seursfrancs. mission du commerce. 175. femme Voile. 2!) venlôseet 16 iAicHÈRE OU Lanciière (Marie VERY. femme). agent de la com- curé constitutionnel de Saint.f messidor an II IV. 542 et IV. 5 fructidor an H.nsAY(SIarie-Félicité). 166. f 19 messidor an Il IV. midor an II.Laura- de). de).350. GUAIS. acq. II. 3 fructidor an Il. f 14 floréal an 11. fournisseur de bois François). Bramas. 10 messidor an II. 107. lib. 11. cien lieutenant général de l'ami- Latmson (Nicolas). ancien acq. rentier. rentier. Laubkspin (\rm. ouvrier.LAURENT (Louis-Alexis). LATOUR (Pierre-Alexandre-Martial). officier an H-.kg. acq. f 1 mes- Latour-Dupin (Jean-Frédéric. 27 messidor an II. f ex-constituant. Il. comtesse de). 18 vendémiaire an III. acq. municipal de Paris. lib. 10 ther- LATREILLE (Marie-Anne). II. LA. V. H. III. an II. 5 pluviôse ci-devant régiment des grena. un des rauté de Saint-Malo (conspiration 94 Nantais. f 28 nivôse an II II. viôse an II. Latouh-Dupin-Gocverney (Philippe. marquis de). Lauraguais (Elisabeth-Pauline de IV. 470. V.femme Bit. chaudronnier. 405. général de brigade. cavalier. f 9 floréal Laurent (Denis-Étienne). Gand. 550. 549. diers royaux. Launay (Renée). 11 brumaire an III. II. 571. 591. j 19 pluviôse Latoor-Dcpin-Chamblt ( Angélique. f 9 floréal an Il III. lib. 90. an- 27 prairial an II. 550. -j- an II V. 46. 27 prairial an II: Laurent (François-Henri) sous-lieu- IV. 17 germinal. LAURENT (François). 36G. 13 nivôse an II. libraire. III. 7 floréal an H. volontaire. Launay (Paul). Launay (Guillaume-Maurice de). 383.Laurent (Claude-François). V.Laurey (Claude-Gabriel). ex. LA Trémouuxe (Charles-Auguste. Louise-Nicole DE Bérulle. 255. 24 pluviôse an II. V. an II. V. -f 4 germinal an Il III. 507. ex-ciré. 401. j 29 nivôse an II. ex-noble et colonel au pour l'armée. 198. Laumur (Michel). an Il. lib. II. LAi(iui\-DLpm-CiiAMBLï(René-Cliarles-Launoy (Joseph). 565. acq. 28 fructidor an Il. un des 94 Nantais.548. ret. -[ 8 ther- Thomas d'Aquin. III. tenant. tonnelier acq. 347. 550. LA Tude (Jean YissEC baron de). Antoine. directeur des 1 noble. acq. 410. LiTiiÉusB (Joseph). 547. lerie. lieutenant général.acq. IV. 28 fructidor de Bretagne). 1 messidor an II. lib. 25 plu- Lauciière ou Lanchère (François). entrepreneur de chevaux d'artil. 40.chand épicier. Lathèke (Charles). 1er juin 1793. ex. . IV. femme Qué. 401. 424. V. 111. midor an II. tineau. messageries.

ex-noble. 95. f 11 germinal Lauvain (Edme-Marguerite). dor an II. femme). I.Lavergne (Victoire Resnier. 8 vendémiaire an lib. 28 brumaire an Commune de Paris. avocat à Bordeaux. ci- LAVALETTE (Louis-Jean-Baptiste-Tho. fil thermi. Lavillette (Charles -Léonard). dét. acq. femme LEMILLE. f 18 germinal an II gade à l'armée du Nord. maire an II Il. 26 bru. V. . et Laverve (Marie-Françoise). tôse an II. Laussel (François-Auguste). 256. 550. taire de Longwy. Lavergne ( Louis François ) dit Lautour (André) f 19 messidor Champlorier. 96. thermidor an II. f 18 nivôse an II. LAVILLE (Jean-Joseph). f 11 germinal an II. Laviton. procu. cienne servante de curé. f frimaire an II Laussel (Élisaleeth Pommier. Voyez Du GRAIL LA Lavaux ou Lavaur (Antoine-Paul). (30 LA Vigne-Dampierre (Frédéric-Joseph- octobre 1793). 531. MÈRE. cordonnier. 9 frimaire an II. LAuzANNE(Augustin-François-Marien). 173. VILLETTE. garde-chasse -j. 590. 480. com- Lavalette (François Joseph Elisa. 252.nière. officier Lauze-Duperret (Claude-Romain). missaire du comité révolution- beth-Thomas de). 110. II. V 424. f 6 thermidor an H. 257. tional du tribunal central des di. III. 88. 422.LAVIOLETTE (Catherine Bedtinger dor an II. f 25 messidor noble. 360. ex-noble. ancien conlrôleur général acq. Levis-Lavibval. an II. l'un des an II. III. ancien capitaine naire des Tuileries. acq. acq. II. 531.yveciiain (Marie-Joseph-Félicité). f 27 germi- aux gardes. II. II. sonnais (conspiration de Bre- Laval-Montmorency (Marie-Louise de). f 29 prairial an II. IV. 18 frimaire an III. f 27 ven. Laviéval. affaires étrangères. L. recteurs du jury d'accusation. an. receveur de rentes. Il. acq. 334.et maintenant commissaire na. femme membre du conseil général de la PELLETIER. acq. 9 brumaire an H. abbesse de Montmartre. Lavicne (Étienne-Silvestre). t Girondins. f 1" fructi. femme).Luisard (Françoise).ntaine-Laviton- Laverchaire (Jean-Alexandre). LA VILLETTE. jour. 11. ex-avo. an II. femme). commandant mili- an II. 519. 377. au 6e dragons. V. f 10 III. Montargis. 453. domestique. II.LA VIOLETTE. acq. 470. I.LAVERDY (Clément-Charles-François reur de la commune de Lyon. nalier. général de bri. d'infanterie au régiment de Sois- •12 ventôse an II. V. César de). Voy. III. voy. commis aux Laval-Montmorency (Pierre de) ex. LAVILLE (Pierre). Fo. 18 juin 1795. III. f 27 nivôse an II. tagne). Lavigne (Élisabeth). devant président de l'élection de înas de). Housse. 277. Voy. noble et ancien officier LAVAL (Joseph). nal an II.535. IV. IV. 29 nivôse agriculteur et député. II.III. cat. des finances. V. 9 frimaire an II. de). f 18 prairial an II.

mier général. renv. tY_L_7 an 11 ( Antoine Julien ) Voy. Leba-rbier (Charles-François-Alexan. commis aux ponts nier. acq. 545. II. 31 octobre 1792. IV. acq. 378. aff. III. juillet 1793. cordon- Laxalde (Jean). LEBLANC fils (Jean-Louis). femme). 10 LEBON (Sophie). acq. 22 floréal LEBLOND (Jacques-Gédéon). f 19 floréal an II. LEBON (Jean-Noël-François). 19 floréal an II. ex-noble. sciences. femme LEBEAU (Jean). III. Voy. Voy. noble.442. 29 ventôse an II. lib.L Lavoignac (Marie). dép. ans de fers. veuve LOYER. LEBLOND (Adélaïde DOUAILLY.LE BLANC (Claude). II. 415. 9 frimaire an Lebault (Jean-Baptiste). avocat au III. II. acq. BEAU. V. Lavoisien (Godefroy-Élisabeth). 17 prairial Lebègue d'Oïseville (Jacques-Louis). ci-devant an III.. veuve Dutilleul. Leautenois (Alexandre). 184. an Lebègue-Boys (François). 1. ment. de la conspiration del'Œillet. 206. V. dre). 451. lib. an II. acq. nn 29 1 15 lerie. fer. receveur de l'enregistre. à la just. bre de la Commune (aff. 206. 398. 415. lib. 479. 5 brumaire an III. 5 thermidor an II. dite femme rial an II. 28 brumaire. BLANC. com. IV. LEBLANC (Marie-Élisabeth-Françoise). 69. LEBLANC père (Louis-Paul). III. instituteur. lib. 4 thermidor an V. 5 brumaire an III. receveur 378. f 25 messidor an II. acq. curé. 77. LEBAS (Jean-Pierre). II. cultivateur. régisseur III. 9 frimaire an II II. 29 brumaire an II. mem- an II. crim. 15 prairial an LEBAS-COURMONT (Louis-Marie). LAVOISIER (Antoine Laurent) ex. ancien ffl. lib. acq. 445. 398. t 15 floréal LEBON (Augustine-Félicité Gullek- an II.Josèphe ). NoNAC. d'Anisson Duperron. cordonnier. t lommiers. 3 messidor an Il. douze conspiration de ['Œillet). 8 fructidor an II. Lebois (Rosalie. curé.jLE BLANC (Pierre).1'. 29 brumaire an II. IV. Lebleu (Marie). dame de comptoir. volontaire. f 6 floréal LEBOEUF (Nicolas). Julien. 17 prai- LEBEL (Marie-Jeanne). 169. 5 thermidor an Il. f 15 août 1793. LEBLANC L AC floréal Il. IV. curé de Cou.Lebon dite Poupée (Victoire-Fran- . 287. f et chaussées. V. mis à l'administration des do. an. membre de l'Académie des LEBLANC-BEAULIEU (Jean). cien lieutenant-colonel de cava. f 9 thermidor an II. fructidor an II. 58. LE BLANC (Marianne Doucet. ravaudeuse. LE BENSAIS DE Wiéval (Georges). d'arrondissement. femme). bourrelier. femme). CourÉ. I. 376. III. Lebattedx. Parlement de Paris. de la Lebeau dit Fanard (Charles). 19 prairial an II. 528. t 15 floréal an II. acq. menuisier. IV. LISTE DE TOUTES LES PERSONNES TRADUITES __I_\ cuisinière. 415. fermier général. lib. LEBLOND (Charles-François). III. II V. acq. maines. I. 393. Retiialler. commissaire de Carrier. f acq.

I. lib. ancien LE CANDRE (Étienne) capitaine. 424. an. 2 fructidor an Il. 200. IV. vrière (manifestation de Rouen). Moreau. 15 messidor an II. 441. in. lib. 65. 19 floréal an II. acq. veuve BROCHANT. vigne- LEBRUN. IV. 2 brumaire an III. çoise). f 3 floréal an II III au ministre de la guerre. f 7 mes. 459. II. 256. 535. lib. ex. 9 vendé- LEBRETON (Françoise-Candide). IV. armateur. II. ministre des affaires étran. IV. vol MAN. ex-noble. 378. 505. acq. 27 nivôse an II. 12 pluviôse an II.LE Chanteur (Élisa). 348. acq. domestique. IV.LECLERC (Anne). . dix ans de reclusion. femme Pichard. ancien tenant de gendarmerie. 11. 513. lib. 1795. tailleur 550 et III. LEBRASSE (Maurice-François). LECHENARD (Jean-François). 255. femme PICARD. lib. membre du conseil général de la intendant de la marine f commune de Paris. miaire an III. Leclamhet (Pierre). LEBRETON (Marie-Jeanne). •}• 22 messidor an II. veuve CAR. LECLAIR (Jean-Baptiste). LECLERC (Claude-Toussaint). •{ 8 floréal an II. f 15 prairial an II. ventes. Le BRETON (Jean). 521. H. IV. II. t 23 septem- LEBRUN (Anne-Madeleine) femme bre 1792. lib. f 25 sep- LEBOUCHER DE Valiefleurs (Luc-Fran.t 19 prairial an II. Lkbbet (Charles). II. acq. III.Lecinque (Remi). LECLERC (François). 25 juillet LECAUF (Jean René) dit Banoville. 5 septembre 1793. IV. f 2 messidor an II IV. commissaire aux tionnel. 74. I. gendarme. et juré du tribunal du 17 août. 332. ou.438. I. IV. 4 no. Voy. 27. volontaire. Lebourg (Claude-Marie) lieutenant LECHANTEUR (Jean-Charles-Nicolas). LECLERC (Amand-Hubert). I. III. commissaire au 488. 5 septembre 1795. 500. bureau de la comptabilité. LEBRUN (Pierre-Philippe-Marie). tisserand. LECLERC (Aubin). ToNDu. 46. 518. chef de division au bureau de la LE BRETON (Marie). 11 messidor an 11. cien inspecteur des bâtiments. çois). lib. Lecarbonnier (Louis-César). vembre 1792. jardinier. 484. 212. Lebrasseur (Joseph-Alexandre). f 5 floréal acq. brasseur. sidor an II. soldat volontaire. de vaisseau. LECLERC (Claude). du garde-meuble. 447. f 4 germinal an II III. V. 1. t 12 thermi- 27 prairial an Il IV. 2 prairial an f 13 vendémiaire an II. an II m. 27 floréal an II. acq. (manifestation de Rouen). guerre. lieute. tembre 1793. specteur général des remontes. f commissaire de marine. 144.548. Renvoi constituant. Lebret (Jean). ex-curé constitu. IV. Lbcable (Jean-Baptiste). tôse f 24 germinal an II. 12 ven. Le Borgne (Pierre-Joseph).LE CHAPELIER (Isaac-René-Gui). ron. 8 prairial an II. 19 vendémiaire an LE BOULLANCER (Jean-Guillaume). gères. 41. 451. •f 12 messidor an II. III. -j. 480. 21 prairial an II. LECLERC. dor an II. III. ci-devant acq. IV.

5 septembre 1793. 576. 7 nant des maréchaux de France pluviôse an II (W 315. 553. domestique. libraire. ci-devant major en femme). acq. et dét. fripier. LECOINTRE (Pierre). t vaisseau. domestique. IV 470. IV. 5 septembre 1703. (manifestation de Rouen). ci-devant lieute. ex-curé. père.LECOY (Nicolas). Lécluse (Jean-Marie). 18 nivôse an second du régiment d'Angou. 15 messidor an Il. III. menté. LECOMTE (Jean-Marie). LE Doux (Louis-Pierre). 283. douanes. puis bou. f 2 messidor an II. 11 prairial au II. lih. f 14 prairial an II. f 28 frimaire an II. V. ancien notaire et 28 fructidor an 1I. 3 thermidor au 11. 482. lib. Lescuykr. lib. à Saint-Roch. lib. LECOMTE (l'ulchérie).an. 11. 540. 72. prêtre inser- LECLERC (Marguerite). i 19 prairial an II. prairial an Il. commissaire national près le tri. un des 94 Nantais. 255. Marie). 28 réal an II. 15 cien clerc de notaire. la manifestation de Rouen). IV. II. acq. lib. f L'ÉCUYER (Mathias). 10 Ledain (Étienne). cordonnier. f 24 tembre 1793. dél. LE Cœur (Denis).ex-noble. f 18 prai. ancien prêtre 5 septembre 1793. tôse an II II. mois. juin 1793. 442. 27 vendémiaire an III. ancien maire. maréchal- religieuse visitandine. 455. Lecointre (Pierre). général. IV. avoué. vigneron. LECLERC (Pierre). t 6 messidor an II prairial an II IV. Lallemand-Lecocq. V.441. commis aux 1" nivôse an Il II. LECOURT (\icolas).441. directeur de la LECOMTE (Jean-Baptiste). Voy. Leclerc-Glatig. lib.444. L'Écuïer. enseigne de Lecourtois (Jean-Baptiste). 42G. acq. 1. Voy. LECLERC (Michel). 548. LECLERC (Jacques). 7 sep.LEDET (François). II.LECLERC (Henri).LECOMTE (Pierre-Marie). 510. juillet 1793. 2 pluviôse an II. 12 ventôse an II. IV. II. 22 flo. acq. IV. vigneron. acq. 255. tisserand. f 22 ven. prêtre. 1. 469. t 199 IV. LECOQ (Louis). L'Écusson (Etienne). journalier. Le Clbkc DE Buffon (Georges-Louis. 389. Leduc (Marie-Anne). cultivateur. 410. 448). f 59. acq. 494. II. 252. 22 vendémiaire 375. Lecocq. 12 prairial an II. f 22 de charge. IV. messidor an II. IV.534. Lecocq (Pierre-François-Célestin).Leconte (Anne-Élisabeth). LECLERC (Marie-Anne-Élisabeth-Vic. 1. II. ancien curé. Lecointre (Louis). 1. LE Cocq (Pierre-Joseph).255. volontaire.LECOQ (Jeanne-Charlotte Godefkoid.Ledodx (Antoine). V. 486. commis- Chronique nationale et étrangère sionnaire ( manifestation de (un des principaux auteurs de Rouen). femme VALEX- . femme Batï. ferrant. toire). fils. V.vy (Sophie-Adélaïde). f 12 ventôse an Il. acq. an III. domestique de Roland. 51.LECOMTE (Gilles-Michel). acq. langer. rial an II. III. f I. femme bunal du district de Cosne. t 22 messidor an lI. IV. floréal an 11. 482.

501. 540. 499. f 5 floréal an démiaire an III. un des pa.ff. LF. de confiance. -f 3 vendémiaire an II II. jor. 26 Lefèvre d'Ormesson (Anne-Louis- frimaire an III. lib. ancien béné. f floréal an Il III 483. Lkfauconjiier-Beriuville (Bernardine LEFEBVRE (Pierre). Il. sidor an II IV. acq. avant la LEFEBVRE (Jacques). mandant à Bourgneuf. an II. acq. V. 2 thermidor an II. V. général à la table de marbre à triotes de la Sarthe. 416. ex-chapelain de . acq. 25 ven- dictin à Verdun. François-Paul). LEFEBVRB (Jean-Baptiste). muréchal. 255. IV. 286. 411. LEFIEUX (Jacques). miaire an III. Lefevre (Jean). 527. 512. II. commis dans LEFEBVRE (Thomas-Joseph). 475. 5 thermidor an II. Leforestiek (Henri). 2 fructidor an des douanes de la République. veuve). 15 ventôse an II. III. femme Mauconvenam. V. femme). 12 pluviôse an II. LEFEBVRE (Pierre).LEFEBVRE.nuc-BiÉviixE (Etienne-Michel). acq. II. acq. com. maréchal au parlement de Paris. III. IV. 12 fructidor an II. lib. -j. bois. 25 vendé. ancien em. LEFEBVRE (Claude-François). chapelier. lib. lI.f 17 mes- sidor an II. acq. an Il II 555. LEFEBVRE (Louise-Catherine-Angéli- seiller au parlement de Rouen. II. colporteur.bvrf. (François-Pierre). cultivateur. garçon LEFOL (Julienne). DiBpis cadet. dor an II. acq. institu- 557. 13 vendémiaire an acq. dét. 5 fructidor an Il. 11 Paris et maire de Montargis. capitaine général de Cuverville. ancien président Lf. dier. IV. ancien procureur Lefaucjieux (Louis). d'infanterie. } 7 mes. LEFEBVRE (Louis). officier municipal. et député des logis au 18° régiment des à la Constituante. -J- perruquier. Voy. femme Quesnkl. sous-lieutenant LEFEBVRE (Jean-Pierre). Lefaux (Marie-Elisabeth). f 1er floréal chasseurs à cheval. 111. 191. 5 septembre 1793 I.3 thermidor an ployé dans les aides. ancien lieutenant de chasseurs. 25 frimaire LEFEBVRE (Bernard) tambour-ma. 387'. 555. 9 ven. lib.LEFOL (Claude). Pétion. depuis. f pluviôse an II. 400. LEFLOT (Claude-Alexandre). belle-mère de 16 prairial an II. acq. LEFILLASTRE (Marie-Louise-Catherine). con. 445.an III. acq. Leduc-Biéville fils (Antoine-Louis). démiaire an III. LEFEBVRE (Guislain). Lefébure (François). garçon limona- LEFEBVRE (Gabriel). IV. TIN. acq. floréal an II. LEFORESTIER (Pierre). LEFEBVRE (Thomas-Louis). III. lib. 475. 2 fruclidor an Il. 15 messidor an 11. f Lefebvre (Onuphre). f 24 messi. lib. II. cultivateur et révolution capitaine général des agent national de la commune fermes. f que RICARD. 18. acq. femme LEFEBVRE (Ponce). PEREY. 27 16 prairial an Il IV. V. curé. 27 nivôse 2 messidor an 11 IV. marchand de Vrakd (manifestation de Rouen). 5 prairial an II. teur. homme les vivres. 391.

acq. 27 messidor an II: V. LEGENDRE (Charles-Antoine). 25 LEGENDRE (Jean-Baptiste-Emmanuel). Bodrbonne. paix. 408. 59.impri. 471. V. lib. 171. Adrienne Hue. Lejedne ou Lejoune (Pierre). 1" thermidor an LE Hérier ( Françoise -Charlotte- II. II. an II. LEGAY (Louis-Augustin).Legdain (Jean-Baptiste). prairial an II. LEGENDRE (Jacques). vendémiaire an III. maréchal des d'affaires et membre du conseil logis. 397. 23 cier municipal de Paris. employé aux char- LEFORT (François). V.Leiné (Nicolas). 2 vendémiaire an (l'un des Girondins). V. IV. 474. Legrand (Louis). 1. LEGARDEUR ( Jean-Baptiste-Delphin ) Legris (Edme-Antoine). Legris (Adrien). ex-noble. Legrand (Sicaire). et renv. lib. garçon de res. V. V. 404. 29 messidor an II V. acq. IV. et dét. entre. 397. 420. femme). capitaine Legros (Antoine-François). l'Hôtel-Dieu de Paris. 25 floréal an | rois. f 9 brumai- III. ancien homme de LEGARDEUR aîné (François-Pierre). lib. I. lib. III. IV. loi. II. 9 thermidor an Il. acq. 9 août tobre 1792. perruquier. 367. V. cultivateur. messidor an II. femme Lamoureux. IV. 25 vendémiaire an boulangère. 25 prairial an III. 168. acq. 380. V. thermidor an II. 492. 20 juillet 1795. f 15 prairial rêvolutionnaire. floréal an 11. acq. t 11 thermidor an Il. directeur au sémi. commis-greffier au tribunal fabricant de draps. député de Rouen. f 25 messi- preneur de la fourniture de pain dor an II. cheval. journalier. t II. f 1er thermidor an II. domestique du Legaiaic (Pierre). 75. Lejeune (Louis-François). lib. dit Ra- . 491. homme Lefrancq (Claude). à Bicêtre. f 15 prairial an II. LÉGER (Claude). 28 prairial an Il IV. 29 messidor an II. peintre au 23" régiment de chasseurs à et officier de la garde nationale. 404. agent national des postes. lib. IV. V. 1793. LEFORT (Charles-Emmanuel). général de la Commune de Paris. 24. 271. f 9 prai. V.Colombe ). II. Legrand (Pierre-Jacques). f 27 messidor an II. LÉGER 1 (Jean). 25 miaire an II. officier de Léger (Antoine).1Legrand (Jacques). acq. LEFORESTiER(Pierre-Hyacinthe-IIenri). 20 oc- naire Saint-Sulpice. 65. médecin. taurant. 423. lib. IV. acq. 15 f 19 prairial an II. laboureur. rial an II. 435.9 thermidor an II V. re an Il (50 octobre 1795). 442. f 11 avril 1795 I. I. 24 des administrateurs desArdennes. LEGAL (Jean-Baptiste). un meur. 8 ans de fer. lib. 1Léger (Marie). 387. 29 juillet 1795. 459. 490. meunier. sieur de Monferrant. V. 534. 18 nivôse an I. t 15 prairial an II IV. -j. 37. acq. Legris ( Marie. 467.442. I. III. f 4 vendé. ex-offi. de l'hôpital militaire et de l'étape LEHARDY (Pierre). f fabricant. notaire. femme Legault (Laurent). 65. matelot.

femme Leroi/x. Lemaître (Matthieu). femme). L'EMPEREUR-BISSY (Claude-Édouard- Lemasne (Jean-Baptiste). 387. V. 28 fruc. perruquier. garde du roi. 351. archi. acq.9 floréal an II. 50 9 messidor anII. sellier. lib. bouchère. acq. f vorcée de). IV. IV. IV. 13 floréal an II. 5 ther- la Commune de Paris. en pierres et administrateur de LEMILLE (Guillaume). moulin. 7 messidor an II LEMOINE (Geneviève). réal an II III. 513. ex- acq. monnet. de la Gironde. sidor an II. musique. LEMAIRE (Louis). 413. professeur de Coulommiers). -j. (conspiration de Bretagne). f 27 nivôse an II. V.graveur acq. commis- mesureur. 22 messidor an II IV. t tecte ingenieur du roi. 370. seur. acq. f Lelardeux (Pierre-Jacques). chirurgien. V. tidor an U V. rial an II IV. négociant. 256. 293. Lemille (Élisabeth Lavigne. LEMESLE (Marie). lib. garçon de 423. f 1 flo. III. Lemonhier (Bernard-Marie). II. femme PETIT. 17 fructidor t saire des guerres).443. midor an II V. 424. IV. II. t 15fruc- 1793. LEMESLE (Marie-Charles). an II. et membre du conseil général de Lemeré (Louis). femme di. curé. acq. an Il II. . LELEU (Charles-Nicolas). 5. 20. instituteur. acq. négociant. midor an II V. LE Melletier (Claude). 360. III. LEMOINE-CRÉCY (An ne-Madeleine-Lu- LEMAIRE (Jean-Baptiste). f 4 prairial an II. f 29 prai- f avoué. portefaix à saire de section. III. I. et dét. 442. IV. 393. II. LEi. 15 août Lemonnier (Joseph-Julien). 297.iÈvRE(Jacques-Ma!hurin). 1" frimaire an III. acq. LEMOINE-CRÉCY(Alexandre). 277. IV. 517. dép. 413. 6 frimaire an H. 415. bre de la co'mmission populaire LE Maillot DE PoxT (Jeanne-Claire. LELEU (Élisabeth). domestique. V. 4 messidor an Il. perruquier •j. f thermidor LEMARCAND (Jean-François). LEMAÎTRE (François Dominique ) Lemonnier (Julien-René). f 12 ther. 12 pluviôse an II (affaire de LELOUP (Jean-Claude). acq. ci-devant cilePARMENTiER. dor. II. f 12 brumaire an Scholastique d'AusiGNY. 360.596. ex-garde- V. 27 messidor an II. 2 fructidor an Il. 18 juin 1793. femme GILLES. f 2 floréal an II. Lemairb (Jacques-Louis). f 19 messidor an II. mem- II. 369. 172. vendémiaire an III. 2 brumaire an III. 26 nivôse an II II. 1. f 29 messidor an H. femme BOULLENC. acq.26 frimaire Amiens. f 27 nivôse an II. 531. II. 152. meuble. ex-juge au un des 94 Nantais. L'EMPEREUR (Marie-Édouard). 437. t bailliage de Nevers. an II. LEMAU (Maximilien). LEMASSON (Joseph-Marie). LE Lorain (Geneviève). 4 Ihermi- tidor an II. LE Jolivet (Charles-Joseph). femme). fournis. 8 mes. chirurgien 403. police. François-de-Paul). commis- LEMAIRE (Jean-Baptiste). 422. fil thermidor an H: V. lib. an II. Lemoine (Guillaume-Antoine).V*. 249.

marquise bre 1793). 9 vendé- 455. 490. LEPAUVRE (Nicolas-Marie). Jean).550. LENTAIGNE (Jean-François). f 3 floréal an LENOAU (Jean). et dét. IV.1er floréal an II II. fille du président. hors des débats et 413. 25 messidor an II V. 24 floréal an II. enregistrements.LENTAIGNE (Joseph). Lendroit (Louis-Frédéric). acq. SORIN. Lenfant (Jean-Baptiste-Pierre). 541. 8 messidor an II IV. III. la Commune. AtmÉ. rier. 29 germinal an II. Lenfcmey (François. 24. II. NEXON. I.III. V. cultivateur. femme). I. an- nistrateur pour l'habillement des cien président à mortier au parle- troupes. LE PELETIER DE Rosmbo (Antoinette- teur et juge de paix. LÉONARD. maire. 15 fructidor an II. 24 floréal an II. LEPELLETIER (Marie-Charlotte). lib. admi. dét. 11. MO. lib.490. agent des LENEI'F-SOURDEVAL ( Louis-Bernardin. 198. 591.Lenormanb (Jean-Baptiste). 276. t de plâtre. f 21 floréal an II. 490. f 3 tôse an II. mar- Lf. ex-garde du roi. 18 brumaire an III. 30 mai 1793. femme). meur. LE PELETIER DE Rozanbo (Louis). 145. f m. Voy. 16 ven. procureur Lenoik (Marie -Claude Gauthier. 13 bru. LENOIR (Jean-Louis). tagne). f 21 prairial an II. lib. conseiller 15 fructidor an II. 166. de LENOIR (Anne). t 25 messidor an II. compagnon couvreur.Lemperiêre (Marie). 13 fructidor an II. et lieutenant général de bailliage. forges nationales et membre de comte de). marchand et per- LENOIR. floréal an II. V. miaire an III. batteur T 15 brumaire an II II. fabricant. huissier. f 1er floréal femme). lib. maire an III. Lenglé-Schoebecq (Pierre). 173. t Lenain (Jacques). 8 f LENOIR (Jeanne Catherine Bazin. 24. lib. III. . t chand. miaire an III. III. LENOIR (Michel-Etienne). III. femme). veuve 24 floréaIanII. sidor an II. DE CHATEAUBRIANT. 286. 303. lib. cultivateur. dép. f LE PELETIER DE ROSANBO (Anne-Thé- H du 1" mois de l'an Il (2 octo. et ex-princesse de Chimay. rèse). Voy. -j. lib. III. teintu. et dét. 21 ventôse an II ment de Paris. 17 mes. 18 juin 179)]. lib. aux enquêtes de la 1™ chambre au Lepescheux (Françoise Barberis Parlement de Paris. Lepescheux (Antoine). f 15 prairial an II. IV. 29 juillet 1793. thermidor an H. Voy. I. III. femme divorcée de). receveur des négociant. acq. I. LÉo (Louis-Alexandre). 285.mcet (Anne-Louise-RosalieDubourg. 10 mai 1793. lib. LE MUET DE Maurot (Nicolas-Pierre). LEPAINE. femme divorcée de). Thérèse Lamoionon. 19 vendé. cultiva. 65. IV. acq. lib. LEPETIT(Pierre). an II. LEPELLETIER (Marie -Charlotte. 248. Lepaoe (Jean). ancien avocat. lib. veuve POIRIER.Honoré). II. 484. ruquier (conspiration de Bre- Lenoir-Peïre (Jean-Louis). 303. Bonnaire. impri- Portbail. Lepelletier Delabidoudrie (Louis 442. III.

acq. lib. président honoraire de l'ex-élection de 3 thermidor an II. Il. 431» 1795. tôse an II II. sique. Leroux (Charles). deux ans de dét. arpenteur. ancien chanoine. f Lepuon (François-Robert). 347. 24 ventôse an II. gendarme national. Leroux (Geneviève Lemoine. acq. de scellés. 11. II. V. 442. IV. veuve de an II. de la Commune (aff. 1. Campgrain. receveuse d'abonnements.507. 524. II. Lépinay (Jean-François-Louis) garde 5 pluviôse an II II. 166. Leroux (Ilippolyte). Leroux (François-Adrien). membre Leroux (Jean-Jacques). Lépinay. 540. fk vendémiaire an II. colporteur. 518. officier de santé. 555. femme). 29 bru. juge de paix. veuve PERNON. acq. président de la 3" chambre des t19 nivôse an II. I. an II. f 11 brumaire an Il. LEROY (Jean-Baptiste). ex-chanoine de an 111. an II. de la con. 9 avril et 19 mai 1705 1. H. receveur langer. 5 ventôse an Il. Le«oy (Louise-Marguerite Goulet. 534. II. 27 frimaire an LE ROUGET (Pierre). distributeur des vivres. LEROY (Marie-Aimée) femme Feu- Lerebours (Jean-Baptiste-Auguste). 24 ven. acq. 479. rue Feydeau. Cugnot-Lépinay. 494.337.. 304. IV. | 10 vendémiaire an Il Leprince (Charles-Louis). comme malade 9 thermidor inspecteur des vivres. 273. 387. 195.Lepezant (Nicolas). III. femme). Il. f 28 floréal an II. Le Roy (Nicolas). commissaire civil de la des douanes. Leroux (Julien). subdélégué LEROY (Jean-François -René) dit t 2 messidor an II. 27 brumaire Leroux (Périne-Jeanne). 285. lib. an II. spiration de l'OEillet). 411. 518. 29 juillet lib. 11. 12 ventôse II. Maillé. acq. ancien bou- Lépreux (Charles-François). CHÈRE. tondeur de draps. IV. II. géomètre- 50 juillet 1793. III. théâtre. Y. Lerat (Étienne). V. V. mise hors des débats LEPREUX (Bernard-François-Joseph). enquêtes au parlement de Paris. bufl'etier. professeur de rhétorique. LEROY (Marie-Anne) attachée au f 26 prairial an II. prairial an II. 12 nivôse an II. 5 frimaire an Il Il. commis LEROY (François). LEROY (Nicolas-François). IV. 12 pluviôse an II.540. 172. V. Coutances. ex-négociant un maire an II. midor an II. acq.442. 21 nivôse an Lepître (Jacques-François) ancien II. lib. 28 fructidor Leprestre (Marguerite-Dominique). lib. lib. 13 messidor an II. 11. Voy. 545. 545. dit Sans-Gêne. 518. 24 ventôse section des Sans-Culottes. pâtissier- traiteur. 15 fructidor an Il. acq. an II II. acq. f 28 prairial an II.206. LEROUX (Pierre-Paul). des 94 Nantais. 23 acq. cordonnier. f 8 ther- Leroi (Jean-Nicolas). acq. maitre de mu- Lepriest (Auguste-Georges). acq. LEROUGE (Jean). acq. Mantes. . cordonnier. acq. 197. LEPREUX (Jean-Bernard). 487. lib. III. 25 vendémiaire Leprince (Pierre).

•)• 6 thermidor Lesire (Jean-Charles-Pierre). çois). ex-noble. V. musi. ci-devant bailliage présidial de Coutances. 458. professeur au LE TELLIER TRIGOUET. 596. 17 prairial an II. 287. brumaire an III. IV. f 6 2 messidor an II IV. artiste. culti. IV. filther- 3 messidor an Il. caporal au 71° ré- IV. ancien procu. 26 germinal an II. et rentier. veuve). LETELLIER (Louis-Pierre-Marcel). LE Suisse (Louis). la commune de Paris. LESPINASSE fils (Guillaume-François- LEROY DE PRESNEL (Jean-François). veux. LESCOT-FLEURIOT (Jean-Baptiste-Ed. acq. révolutionnaire. ex.416. receveur de district. 29 germinal an II. I. acq. 95. colonel de la garde natio- thermidor an II. Voy. conseiller au parlement de Tou- LESAGE (Claude). député. Dix-août. 145. . 10 septembre lement des troupes. 257. 105. f2 messidor anll. giment. f 5 louse. f collège des Quatre-Nations. II. nale de Florentin en Albigeois. 253. floréal an II. 479. an III. ex-noble f 18 messidor an II. 21 ven- 1793. juré du tribunal dét. administrateurpour l'habil- Lescdyer (Jean). acq. f 5 thermidor an II. IV. LE TAILLEUR ou TAILLEUR (Jean-Fran- f 14 août 1793. chevalier de Saint-Louis. ex- LESCALE (Victoire). ancien conseiller au parlement de LEROY DE Grammont (Louis-François).379. ancien con- mond). V. TANDUÈRE. III. carmélite. ex-noble. LEROY (Pierre-Nicolas-Louis). l'un | 5 thermidor an II V. 235. 500. ex-noble. f 1" prairial an II. VI. V. f 10 thermidor an II. acq.I. 94. femme Lamarre. stituant. 9 t noble 26 germinal an II III. LESURE (Nicolas-Remi). LETELLIER ( Marie Anne Thérèse ) 475.LE Roy (Pierre). 411. f 18 messidor an II. messidor an II. 420. 499. 7 messidor an Bultier ex-noble employé à II. Lescuyer (Joseph-Guillaume). agent national de vateur et membre du conseil de Val-libre (Val-Saint-Georges). instituteur. 513. Toulouse. Lescandey (Charles). III. l'habillement des troupes. 414. IV. dit LESNIERS (Philippine). tôse an II. substitut au LESTERP-BEAUVAIS (Benoît). f 9 brumaire an III (50 octobre 1793). veuve). f 29 prairial an II. f 27 frimaire an II. lib. femme LONGROIS. Lesège-Lvndrecost (Céleste Françoise (Antoine). marquis de Montllabert et depuis LESOT (EustacheRoland Roger ) officier municipal et maire de blanchisseur de linon. général. et de Coulommiers. reur. 2 fructidor an Il. LESPINASSE-BOURNAZET (Joseph). 1. 541. ex-noble. acq. 21 t Leseurre (Étienne). 250. DeSHERBIERS-LÉ- cien. LESCLAPART (Marie-Pierrette HENNE- des Girondins. f 17 floréal LEspiNAssE(Pierre-Antoine). 255. IV. Lescuïkr (Charles-Joseph). Joseph-Catherine). dit bouquetière. LÊTANDUÊRE. f LESCALE (Marie-Jeanne). II. 595. lib. 455. an II. midor an II V. III. IV. IV. maire de Paris. lib. Leselle (Marie). 99. V. 297. IV. femme Rogé. avant la Révolution 21 pluviôse an II 11. dép.

27 ven. acq. • Leveiliy (Louis). 436. IV. et acq. lib. comité révolutionnaire de Nantes. II. IV. 47. ancien curé. (Marie BÉRETEAU OU BER- (W 518. veuve) jonrnalière. veuve). chal de camp. lib. 21 septembre 1793. -|. curé de Saint. j. avocat. ancien constituant. t 7 Levéel (Jean-Antoine). 13 pluviôse an II Liiériteau. V. IV. 200. Leurwers (François). II. f 9 prairial an II. 184. I. membre du bre d'un comité de surveillance. 26 brumaire an III. 455.L'HERMINA (Jacques-Marie). Lévis (Henriette -Françoise de). f 27 prairial an II. -j. cultivateur. comte acq. 413. âgé RossET. Leveillard (Louis-Guillaume). des gentilshommes de la Cham. vendémiaire an II. 320. IV. 399. 472. f 13 prai- LEVEAU (Jean-Baptiste-Louis). f Letoublon (Jean-Joseph). an II. lib. Leuillot (Augustin). ancien président taine de gendarmerie. LHERMITTE Élisabeth ). Lévêque (Jean). cien agent de change.LE Tellier (Nicolas). démiaire an III. maçon. V.19 sep- rial an II. Levrat (Claudine). chanoine de Sens. LEYDE (femme Rouffe). 25 vendémiaire an III. II. Remy de la Vanne. f 26 prai. LETEUR (Laurent). IV. lingère à la halle. LEVASSEUR (Madeleine). . Marc-Gaston de\ ancien maré- LEVASSEUR (Jean). acq. f 28 Lévis Mirepoix (Charles-Philibert- messidor an II. lib. garde-magasin dép. III. de l'élection de Mortain. (manifestation de Lhermitte DE CHAMBERTRAND (Louis- Rouen). acq. LEVASSEUR (Étienne). f 8 prairial an II. femme). t 7 messidor an II. dét. 26 frimaire an III. 470). de l'abbaye des Châtelliers. journalière. 434. denier. VI. doyen IV. LEVAVASSEUR dit Dhié- (Joseph-Bon). II. LFVANrER ( François Michel ) juge Levis-Laviéval (Marc-Antoine. 15 vendémiaire an II. Claude). 579. 467. 471. 15 prairial an II. 320. 25 pluviôse an Il II. f 21 messidor an II. 401. lib.f 21 floréal an II. Lévêque (Louis). 1" messidor an II. acq. acq. gagne. rial an II. Letenneur (Nicolas-Toussaint). f 15 floréal an II. de 15 ans. 5 vendémiaire an II. I. lib. messidor an II. 5 bre du roi. THEAU. f 9 frimaire veuve de). 1. de). IV. 21 t floréal an II. femme de BÉRANGER. lib. Lévèque-Dumoulin (Pierre) fermier 18 brumaire an III. femme BUL. 456. 27 vendémiaire an III. femme DE Lkvêque (Guillaume-Thomas). III. f 15 ventôse an II. dor an Il. IV. 476. IV. laboureur. meunier. journalier. 522. 496. III. femme Garnier. 29 vendémiaire an II II. libraire. H. IV. 41. tembre 1793.255. 452. Lévis (Gabrielle-Augustine-Michelle. 28 messidor an II. 24 brumaire an Lhériteau ( Marie TIIIBAUT veuve) III. Liierbette ( Charles-Antoine ) an- ville. vigneron. 415. 522. dét. 539. capi. acq. LEVIGNEUR ( Thomas) imprimeur Letodblon (Agnès Faverot. IV. L'HERMINA (Jeanne BÉRARD.21 messi- 529. vembre 1792. 16 no- 542. tais. mem.

LiÉNAHD (Adélaïde). veuve). domestique. limonadier. dite Montorlout.ier (Vincent-Mathieu-Gabriel). an III. lier de l'Éperon.Lohikr (Jean-Baptiste).Lhoxme (François). lib. 168. acq. messidor an II V. agent LocnoT (Pierre). 546. 11. VI. III. an II. veuve de). acq. 2 frimaire ail III. révolutionnaire. Liard (Louis). [ 9 messidor an II. et définitivement 16 frimaire 335. national. ex-cheva. Loignon (Charlemagne). | tivateur. provi. 485. 2 frimaire an III. f Alexandre-Louis de). lib. acq. Locquet Granville (Félix-Victor). 7 7 messidor an Il. acq. acq. II. LlÉGEARD DE LIGNY. LiiiLLiER (Alexandre-Julien). 554. ci-devant volution épicier. V. nonnier. Bretagne). ex-nohle. Locquet (Michel-Charles). 502. f 9 frimaire L'Huillier (Antoine). Libois (Jean-Baptiste-Marie) (manif. commis dra- Lii. 2 frimaire an III. II. 200. 524. 17 floréal acq. IV. acq. Liiuillier (Jean-Antoine). curé de Saint-Remi. Lobereau (Jean-Élienno). III. IV. IV. Voy. an II. 29 brumaire an III. cul- soirement 15 frimaire an II. de Mégret-Sérilly. acq. lib. 99. 20 mai 1793.9 thermidor Liîsden. 175. officier municipal. cordonnier. femme). -j- loi f 4 messidor an II. 38. mune de Lusigny. 76. ex-pro. 2 brumaire an III. 9 messidor an II. des biens de Condé. ex-agent Limoi'x. homme de Lirzin (Jacques). pier. f 9 messidor an Logerot (Hélène). 320. Apremont-Li\den. IV. lib. 15 prairial an Il cureur-syndic du département IV. domestique V. Voy. acq. soldat. . -J. LIGNY. f 18 juin 1793. Voy. LiÉiunnl Louise Sibkrt. de Bondy. 355. IV. 593. ca- Lionnais (François). Fanfan. acq. de Paris. 281. 21 septembre gentilhomme (conspiration de 1793 I. f 7 messidor an Lognï (Madeleine-Bernardine Du- 11. dit Chassey. porteur d'eau. DE de Rouen). 320.domes- | saussay. t 21 floréal an Limenton (Augustin). IV. ancien caissier an II II.lier( Pierre-Alexis). f 25 messidor an II Liiost (Jean-Baptiste). Il IV. 184. an III. 14 brumaire an III. veuve Beau- 16 floréal an II. lib. IV. juré du tribunal lieutenant de la garde du roi. lib. qualifié 27 prairial an II. 19 prairial an II. homme de Linange-Liewestkin (Catherine-Éléo- loi. 1. 20 octobre 1792. ex-agent national de la com. avant la ré- LiKiiTAiD (Jean-François). nore). 525. 414. IV. Lichy (Jeanne DERVILLE. 1" messidor an Il. Pkicy-Limoux. Liéceard de Ligny (Réné). Lhuili. tique. 16 germinal an II Liotald (Jean). 258. MONT. dit Liiuillier ( Louis -Marie ). lieutenant.V. I. IV. f Logerot (Françoise).le-Dumolard (Paul-Marie-Stanislas. 13 messidor an Limoges (Antoine).175. 597. 27 messidor H. Lhlii. 14 messidor an II. lib. 169. IV. I. homme de loi et de lettres. 25 III. 12 fructidor an Il. Lixglet ( Simon Nicolas Henri ) LiiriLMER (Joseph). 471. marquis. 440. lib.

f 16 floréal an l'administration de l'habillement II. veuve). rentière. 295. 21 floréal an II III. 398. 490. 21 floréal an II prairial an II. III. V. Loison (Guillaume). . III. notable de la Loransot (Pierre). III. III. Lops (Léon). Lorimier DE Chamilly (Claude-Chris- Lonéme (Charlotte de). an III. 413. 540. 539. 154. Y. -1. 8 thermidor an 11. garde champêtre. aubergiste. Longpré (Jean-Baptiste). 12 ventôse an 11. 5 messidor an II IV. ex. fer. H. poê. 415. LOPRIAC-DONZE (Félicité). 19 messidor an II Loméxie (Alexandre. 210. f 28 messidor an Il V. directeur des de Querhoent. IV. f Longrois (Marie-Anne-Tliéièse Letei. -j- 551. noble. épouse divor. Loménie (Martial de). 282. f 29 de la guerre.uizerolles père (Jean-Simon).ancien coadju- mier général. et ancien curé. femme). 413. 540. 476. meunier. IV. 145. 12 ventôse an II. Lorcet (Jean-Baptiste). 415. 476. 517. f 19 floréal an II. 417. vateur. domestique. femme Poi- V. 168. acq. acq. 16 prairial an II. instituteur. Loradour (Marguerite).vrd (Jacques). Loiseau-Béranger (Jean-Louis). teur de l'archevêque de Sens. Longrois (Pierre).6 ther- du bailliage de l'Arsenal. Lomfiv'ie (Louis de). 9 vendémiaire an III. f 29 prairial an II. f 25 prairial an II. t midor an Il. Lombard (Marie-Geneviève). maire. 7 thermidor an Il Y. ancien ministre Lorinirr (Marie-Adélaïde). IV. f 9 thermidor an à la Muette. 210. St Louis. | bre du roi. floréal au II. 145. -f- Lo. II.- 9 thermidor an 11. acq. ancien notaire. II. directeur du Longré. acq. V. Voy. fai. 145. V. cien colonel de chasseurs. IV. lib. Loméïiïe (Charles de). 506. f 21 floréal an II.mu. Y. ouvrier en baleine. marquise Lombard (Claude). an. 8 messidor an Il IV. 382. Loisillier (Claude-Françoise). Yoy. femme). ancien militaire chevaux. f 19 fructidor an II. II. likr. 6 frimaire an Il. tophe). postillon. tionnaire public à Bruxelles. V. 168. lib. 8 vendémiaire Loreu (Françoise BRIDIER. V. Lombard père (Louis). rier. acq. théâtre des Champs-Elysées. 56. 413. 20 germinal an II. ex-noble et valet de cham- cée de Canisï. culti- Lombard fils (Jean-Louis). f 21 Lorget (Simon). marchand de Lolière (Abraham). commune. 2G pluviôse an II. Longueville (Pierre). femme Lorenzo (Grégoire-Philippe) fonc- IIibert.Loillier (Pierre). IV. | 1" messidor an II. IV. III. ancien lieutenant général Loncrois (Marie-Thérèse).167. ex-garde-meuble lier-fumiste. Goust. Lombard (Pierre). f 8 thermidor an messageries nationales à Paris. GuÉRIN-LoRULARD. payeur de seuse de modes. 402. 6 thermidor an II II. Loison (Anne Maurice. acq. f 6 thermidor an I. f 21 floréal an II III. f III. comte de). II. -j. if. chevalier de LORILLARD.

10 avril 1793. Toth. . V. LORRY (Jean-Louis). Lurieme (Georges-Charles). 423. acq. III. 423. 432. lib. ex-juge au tribunal du district 1er prairial an II. quise de CHARRY). f 24 floréal juré au tribunal révolutionnaire. serrurier. démie de peinture. LUMIÈRE (Jacques-Nicolas). fem. lib. V. 66. Ludet (Jean-Baptiste). Loriot (Claire Sevin. manouvrier. veuve). 546. cour. f 15 frimaire lib.11 thermidor an II. Lothringer (François-Joseph). ancien curé. nistrateur des subsistances. 8 vendémiaire an III. lib. f Luuyt (Félix-Jean-Baptisle). 29 fructidor dor an II. 14 brumaire an II (4 novembre lib. Loin. tisane. commissaire des guerres. menuisier. 519. ex-noble. 2 thermidor an 11. Louvatièrb (Jean-Baptiste). de Toulouse. 152. t 28 tôse an II. IV. f LOUVET (Jean-Baptiste). acq. ancien 11 thermidor an II. LOYER (Marie Lebleu. V. fabricante de médaillons. IV. 1. Louher (André). 505. rier. rondissement.prêtre Lubomirska (Rosalie Ciiodkiewicz assermenté. 65. octobre 1792 I. an II. 25 frimaire an II II. Loubers (Raymond-Marie-Louis). 25 vendémiaire an III. f an II. 2 ven. chef armu- Loudinot (Julienne). acq. élève de 244. mar- LOUTRE (Jean). II. f 19 messidor dateur de la ferme générale. II. 15 prairial an II. homme de loi. Lux (Adam). Voy. LOTTIN (Marie-Victoire Serlet. et substitut de Luth (François-Michel). l'Aca- Lubin (Jean-Jacques). 15 brumaire an III. Guérin-Lucas. f 18 floréal an lI. IV. 422. lib. 1793. maréchal de an III. Voy. IV. an II. lib. j- Loï (Jean-Louis). f 524. 1. vigneron. 3 floréal an II III. noine de Rouen). membre du conseil général de la Loup (Jean). 11 messidor an II. 5 septembre t princesse). notaire. t 28 prairial an II. Voy. 422. Laroche-Lupï. an II III. 596. et depuis. IV. JI. Lucas (François-Nicolas). IV. lib. 8 Lupy. 246. juge au tribunal du premier ar- 9 germinal an II. IV. V. 545. t 15 nivôse an II. acq. marchand de vin. lib. Lurion (Jean-François). ex-admi. messidor an II. t LOUYAU (Claude). veuve). Loubet (Georges).220. 126. 271. 10 fructidor an Il. de Paris. 15. cultivateur. 1793). député de Mayence. 22 messidor an II. f 22 frimaire an II.492. l'agent national de la commune acq. Louault (Nicolas). lot. 441. 510. 15. ancien soldat. officier municipal. acq. LUTTIER (Nicolas). 1" prairial an II. ex-cha- Louvatière (Jean-Baptiste). -j. II. 19 vendémiaire Luckner (Nicolas). fil thermi- Champignoles. f Louvet (Pierre-Alexandre). France. Lucas. 460. me). femme TROUSSE. musicien. sous régissenr de Commune de Paris. 25 floréal an II 111. V. III. LUCAS DE BLAIRE (Marie-Julie). 436. 27 brumaire an II. LUCAS DE BLAIRE (Marie-Claudine). 8 fructidor an Il. Lïppé (Charlotte-Félicité de). ex-liqui. II. 401.

acq. maître d'é- garde-meuble). 287. maire an III. f 15 octobre cole et chantre. au trib.15 brumaire an III. négo- brouck. V. 69.dit Chanromain. officieux. III. soldat au 6" des France. pour l'habillement des troupes. III. quetaire. f 8 ther- Madelaine (François) midor an II. ancien mous. Macdonald (Charles-Édouard-Frédé. Maffioli (Marie-JeanneFroment. | 25 messidor an II. ancien lieu. f 3 messidor an 11 M IV. acq. f 24 messidor an II. hussards. mar- chand forain. f 29 germinal au 11. sieur. et renv. 26 frimaire femme SAINT-PERN. IV. 54. 13 août Maffioli (Jean-Pierre). 12. VI. commission militaire révolution- Lïon (Pierre-Jean). 483. 54. III. 26 brumaire Magnier (Brutus). lib. curé.24 messidor Magon-Coetizac fils (Jean-Baptiste). commandant du ba. serrurier. receleur (vol du Magnier (Jean-François). 1" thermidor an II. administrateur Magon. 55. et dét. III. Magnier (Louis-Antoine-Joseph).V. lib. ex-noble. lib. V. ex. jardinier. an II. Machet-Vélye (Pierre-Charles). 541. 54. Magon (Françoise -Marie -Jeanne) teau le Destin. acq. anlI. 3 brumaire an III. f 22 messidor an II. 499. MABILLE. Maguerre (Marie-Joseph). IV. f lor ther- 441 midor an II. écuyer de la ci-devant d'Artois. Mackerel (François). 7 germinal an II Mahuet (Nicolas). V. gendarme. 1 . 69. Mahieu (Nicolas). f 2 messidor Machet (Alexis). f naire. domestique. V. -j. 482. 6 ventôse an III. lib. Magon-Villehcchet (Nicolas). fem. Luzy ( Hélène Baillaud-Descombaux t 25 prairial an II. Voy. f intendant des bàtimen's de Mon. acq. LYRE (Louis). 499. f2 messidor an II. 26. tenant-colonel au service de la Magnt (François). 529. acq. 26 bru. an II.. Machaut(Jean-Louis). 470. Magnant (Pierre-Louis). MAGON DE LABLINAYE (Luc).Magnin (Gaspard). lib. 396. me).Luzy (Jean-Baptiste). 495. crim. lib. II. Maignan (André-Éloi). femme). femme). 13 vendémiaire an ciant. juif. 498. Lalande-Magon. lib. IV. MAGON DE LABALUE (Jean-Baptiste). 241. 591. Macquenem-d'Artaize (Henri-Anne). 7 germinal an Il. f 2 messidor an II IV. 8 floréal an II. Écossais. ex-président d'une an III. journalière Mahé (Pierre-François de). imprimeur. 135. et dét. défenseur 1793. V. habitant d'Haze. 17 prairial an IJ. Machin (Dominique). 21 ventôse an II. II. IV. V. III. huissier. II. MAcÉ (Pierre). 588. 27 messidor an II V. secrétaire-greffier an II. 11 floréal an II. Voy. III.443. f 1er thermidor an III. 1. acq. Clerc-Mabille. acq. ric-Henri). I. 18 floréal 1792. 470. IV. acq. Magon-Coetizac (Anne-Hélène Gardix. de Franc-Amour.

Orléanais. 486. mestique. Maillet (Nicolas). 347. épinglier. 26 germinal an 11. {• 6 ther. Mainard (Louis). avocat au Malhoc (Paul). f 22 prairial an juge au tribunal révolutionnaire. 12 brumaire sidor an II IV. Mauxé (Fortuné-Charles-Louis-Fran. 29 507.net (Marie-Anne). 28 fruc- naire de Nantes. Mallette (Annette-Jean-Baptiste) 7 brumaire an II II. 5 messidor an II IV. capitaine de cava- Rhûne. imprimeur. Malmus (Jacques).9 brumaire an II Malrog (Guillaume). brumaire an III. Maingot (Antoine). 500. III. acq. acq. lib. domestique. Malher (Pierre). 1793). an II V. 109. Pbrrès. député. marchand de fer. f 2 mes. 467. lib. 11 avril 1795. 22 brumaire an III. 27 juillet 1795. pour le roi de la commune de Maltaverne (Anne) ouvrière en Vermanton. Maisonneuf. midor an Il.Maisokneuve. lib. un des 94 Nantais. de la Commune de Paris en 1 789. 2 vendémiaire an III. Mainguet 'Jean-Baptiste).Malicnon (Pierre). teur. cultivateur. dit Des- darme. juge de paix.Malet (Étienne). 255. cultiva. t çois de). lib. bunal criminel des Bouches-du. Voy. V. Coupery-Maisonneuf. 459. 22 brumaire an III. VI. 474. 24 vendémiaire an 111. f 27 du de). acq. V. Louvois. Maillé (François-René. lieutenant brumaire an III. juge de paix. Maire (Antoine-Marie). l'un des midor an II. lib. I. Voy. Maillart (Anne-Charlotte-Françoise). II. ex-noble. VI. cultivateur. 95. Lamoignon DE MA- Maillet (Augustin). -j. f 5 thermi- 28 germinal an Il III. 17 prairial an II. Girondins. 456. Maire (Geneviève Écarnot. I. 109. Malvagne ou Maldagne (Jean-Bap- . membre du comité révolution. Malicor. grand 1" mois de l'an JI (18 octobre vicaire du Puy-en-Velay. ex-noble. Voy. LESHERBES. lib. dép. an III. suspect d'avoir recuilli courges. acq. 414. lib. f 5 thermidor Mainguet (Charles-Robert). acq. 479. ex-prêtre. du sang de Marie-Antoinette. dor an II. 47. démiaire an III. V. lib. négociant. V. acq. Malfilatre (Michel-Jean-Paul) lib. gendarme. 9 prairial an II IV. 26 frimaire tidor an II. f 20 juil- Maillocheau (Jean-Baptiste-Joseph). 6 thermidor Malègue (François). fripier et gen. 265. 19 ven. 5 ventôse an Il II. 146.ne (John). femme). cultivateur. acq. let 1793. Malherbe (Louis-Charles). 22 parlement de Paris. lib. membre suppléant linge. Malmuze (Pierre-Colas). V. 380. II IV. an III. I. 97. lib. Malo. lib. marquise d'Harcodri. f 8 messidor an II IV. domestique de curé. 27 frimaire an III. 99. employé au théâtre Maillet-Conte (Jean-Baptiste) do. an II.Alexandre Malengé (Pierre -François). président du tri. IV. 351. acq. 17 floréal an III. 170.Mallet-Paulveriès (Jean).ancienne Maillot (Louis). (30 octobre 1 793) 1. lerie. 205. f 5 ther- Mainvielle (Pierre). Malesuerbes.

554. 521.Marcel (André). 200. dét. f 27 Marciiale (Marie-Thérèse). membre du bert-Maulevrikr. 13 vendémiaire an III. marchand de co. Mangin (Clément). 1" nivôse an Il. capitaine des charrois. lib. 535. 488. femme Thomassin. Yoy. f réal an II. journaliste.I. 28 brumaire an III. femme PASQUET- an II. 15 fructidor Maraulin (Valérie). Mandai (Mexandrine-Claudine-Féli. 18 nivôse an II. Marcault (llarie-Suzanne) reli- Maxgoi (Désiré-Charles). DUPUIS DE MARCÉ. H. acq.Marcescueau (Joseph). 21 pluviôse an H Maraxdey (Rigobert) cultivateur. III.Marbeuf (Anne-Michelle.Maraval (Joseph-Julien). marchand et vi.14b. maçon. juge. acq. 378. 24 messidor an II. fiacre.n (Jean-Baptiste). 15. 455. Il. f 7 thermidor an II V. acq. Yoy. Manciabx (Louis-Pierre-Toussaint). lib. 8 vendémiaire an III. acq. lib. Maxgin (François-Albert). Manuel (Pierre). II. ancien procureur Mamessier (François-Marie). 545. an II IV. Saint-Pbojet. marquise de Col.Marcual (Nicolas). membre Marat (Jean-Paul). t néral.nceaux ou Manciaux (Louis). de la commune de l'ariset député teur. 200. f 24 brumaire Ma. vandier. 25 nivôse an II (af- Manson ou Mauso. f 27 avril 1795 I. 400. f 24 messidor an II V. Marcais (Louis). fil thermidor an II. 9 pluviôse an H. ofticier municipal de Passy. 515. III. 515. 598. distrait de f 21 nivôse an II Il. Marcasdier (Marie-Anne Cohkarnau. père. cocher. tiste). Manneville (Jean). l'accusation. ex-curé de Louvres (Seine. cultiva. 554. cocher de gieuse. Marcual (Joseph). f 7 floréal an II. 5 frimaire sidor an II. ancien com. 499. Marange. an II. Mandrillon (Joseph). f 18 prairial an II. acq. 28 messidor an II. faire de Mirecourl) Il. IV. f de). 24 avril 1793. dit Chevalier. Marcaxdier (Roch). gé- ve). 19 lloréal an II. Mannetrois (Françoise Beaudelot veu. femme). Marchais (Denise-Elisabeth). V. journalier. 71. . Maintienne (Marie-Jeanne-Charlotte Cl. f 3 ventôse an III VI. femme prairial an Il. II. f 12 mes. député à la Con- du comité civil de la section de vention. coiffeur. f 27 prairial et-Oise). f 14 prairial an II. k la Convention. IV. 166.IV. cor. 548. femme). II. f 4 ventôse an II. loueur de voitures. V. Masgh (Nicolas). parfumeur à ton. 117. f 4 ventôse an II. f 17 pluviôse an II. cité). V. an II. Manneville (Charlotte -Jacqueline Marcé.Marcé (Louis-IIenri-Françoisde). 473. IV. ci-devant com. II. f 7 messidor an 11. sculpteur. femme Manoel (Etienne). 60. H. f 23 flo. 558. 140. Saumur. marquise missaire du pouvoir exécutif. Françoise de). II. Vial. lib. l'Indivisibilité. JACQUET. missaire de l'ile de Sainte-Lucie. donnier. Mantiesne (Michel). de Paris. LANGLET. III. f 513. 15. IV. f 8 thermidor conseil général de la Commune an II. H. Canet-Dugay. acq. 8 vendémiairean III.

f 24 prai- Marguerie (Edouard-Marie). 21 pluviôse an Il II. IV. lib. III. et MARIE (Pierre-Jean). IV. V. acq. 15 plu. V. |7 ventôse an II.lieule. Teissier. an II. 5 vendémiaire ciant. f 28 prai. 412. y Alpes. 27 Marcilly (Jeanne Agron DE). 209. I. IV. III. •j. 17 prairial an II.). II. tiste).Marchand (Claude). Marchand (Pierre). DE CHEVILLY. viôse an 111. V. veuve). 482. femme Gilard. 15 frimaire an Il. MARivETz(Elienne-Claude). 407. Maréchal (Jean-François). la commune de Choiseul (Haute. des 94 Nantais. un dét. 28 fructidor (Marie-Clotilde). 9. (affaire Chalambert.ex-noble. an III. veuve germinal. Marciiandon (Marie-Anne) acq. fabricant de chan. homme de dent du comité de surveillance de loi. 15 messidor an II thermidor an II. lib. Marnai'lt ou Marinault (Jean-Bap- lib. MARCHE (Pierre). an II. II. Marey (Françoise). ex-avocat. servante. 237 et 258. 12 vendémiaire an III. Marchand fJacques-l'Jtienrie). se disant capitaine nier. IV. 545. ex-prési. renv. ex-juge de nant de gendarmerie. boucher. IV. | 22 messidor an II. Marion-Lamolle (Philippe-Benoît). Maret. 55. Marchand (Marie-Madeleine). . cordon. 9 germinal an II. Maréchal (Geneviève). juge. Maréchal (François). Marguerittes. capitaine de la légion des Marie-Antoinette. 17 novembre 1792. MARÉciiAL(Marie-Anne-Henée). 15 septembre 1793. 479. colporteur. 222. acq. 548. huissier. acq. an II V. 4 fruclidor an II.Marin (Jacques-Auguste). et dét. -J. ville. Yoy. acq. acq.Marino ( Jacques Jean -Baptiste ) f Marne). 9 vendémiaire an III. lib.1« t ex-noble. I. 111. 444. acq. Marguet (François-Antoine). maire an III. au 23° régiment de cavalerie. II. dit Barjou. rial an II. acq. noble.Marivaux (Jacques Claude-Martin). 485. officier de santé tique. ancien colonel de la garde consti- delles. 575. acq. f 19 germinal an II dans !a fournée des Chemises III. 21 pluviôse an III. 9 thermidor an II Y. 532. ancien militaire. acq. V. lib. 22 vendémiaire an III. inspecteur des mai- 169. 15 vendémiaire an III. et dét. 8 floréal an 11. i tutionnelle du roi. 432. Marmande (François). etc. j 29prairial an II.reine de France. du Cluseil (Mont-Blanc). et dét. cordonnier. ex- lib. 514. la monnaie et négociant. V. ancien écuyer des tantes du roi. 16 bru- Marchand an II. Marey (Marguerite Morillot. Marguerye (Claude). 28 fructidor Marche (Elienne-Pierre).482. 8 floréal homme de loi. t 5 fri. commissaire. ex-noble.21 vendémiaire an 11. 466.! 4 thermidor an II. 94 Nantais. lib. acq. 558.MARjoLAN(André). dit Tourville. acq. 170. rial an II. rouges. Marcot (Jean-Baptiste). III. JIarguerin (Bonaventure). 441. sons garnies. domes. 548. femme Marlot (Louis-René) ancien négo- Rolland. Marec (Charles). 16 octobre a 795. un des maire an II. 12 prairial I.

femme). f 7 ther. et dét. anlI. -j. section du Muséum. capitaine d'une compagnie soldée Martin (Jean). ex-curé. Martin (Jérôme). Marteau (Joseph). acq. dit Henry. de réclusion. 529. Martin (Charles). 441.V. Martainville (Alphonse). tures. Marqlikr. tanneur. I. un des veillance de Bourgueil. marchand de toile MARQUETTE (Charles). 486. 72. 26 juillet 1795 rabiniers. t prétre et hussard. I. réal an Il. conseil exécutif de Manies. sards.440.12 seph). se- Marsan (Théodore). lib. Martin (Anne-Rose-Vietoire). notaire. 5 mes. MAROLLES fils (Jean). 5 brumaire an II. | 5 thermidor an II. TfGUE. V.14 Martin (Joseph). Martin (Georges). H. IV. 22 Marsii. an II. 10 mai 1795. acq. 442. 23 messidor an II.2G prairial an II Martin (Henri). 7 floréal an II. t 6 messidor an II IV. -J. lib. veuve DcvAUGARMER. officier de ca. . grainetier. 165. an lib. messidor an II. loueur de voi. liste. IV. Martin (Jean-Louis-Henri). 9 Martin (Alexis). acq. journa. 27 Martainville (Marie-Alexandrine). V.7 messidor an Il. Voyez Combux. 21 prairial an II. MARTEL (René). 525. acq. IV. médecin. fondeur. membre du comité de sur. Martin (François). IV. commis marchand. gendarme. Martin (Jacques-Abraham) lib. IV. acq. soldat.lot. IV. l(i MARQUAIS (Jean-Thomas). postillon. bijoutier. et dét. lib. Martin (Jean). 10 novembre 1792 Marprikce (Marie. Marsillac. 1. f 18 messidor 485. 8 fructidor an II. 12 ven- Marquier (François-Vincent). 521). 7 floréal an II III. V. capitaine de hus- messidor an II. 111. au ministre de la guerre. f 15 flo- an Il: V. 9 juin 1795 I. 441. aeq. lib. tôse an II. ex-conseiller au parlement pluviôse an H. 509.fi thermidor Martin (Jérôme). un des 586. 347. lib. Martin (Félix). Marron (Marie-Marthe-Charlotte d'Ar. V. 482. vivant de son crétaire du juge de paix de la bien. 20 mai juin 1793. f8 thermidor an H. I. ex. IV. 257. lib. 1795. Quatrksols. 451. VOV. II. 507. midor an II. Marolles père (Louis-Marie). lib. 94 Nantais. «x-noble. acq. Martin (Alexis). dét.Louise). 513. 441. an Il. If. ex-noble. homme de loi. du bataillon de la Jussienne. 380. lib. médecin. lib. Marquais (Madeleine-Marthe Dagou. ex. dit Fajac (François-Jo. 151.54O. 195. j. commissaire du Marquis. gen- darme. 386. 28 fructidor 2 fructidor an II. acq. veuve). an II IV.Marniesse (Jean). 15 ventôse an II. Martin (Guillaume). 2e sans-culottide an II. 8 messidor 550 ei III. 28 fructidor sidor an II. Martin (Jacques). à Toulouse. à Caen. prêtre. 595. pluviôse an II (W 325. 97. floréal II III. f 29 prairial an Il.lac (Antoine). -f. femme I. 94 Nantais. acq. 117. MÈRE ou Dugommier. Poui. 482. 278.I1. renvoi IV. 12 ans Marolles.

ancien colonel. IV. officier t- 5 thermidor an II. 351. midor an H. ther. acq.iubert (Joseph-François). 512. inspecteur des 12 brumaire an III. acq. 27 nivôse an II. 41. ron. 272. an II. II. ex-noble. cuisinier. floréal an II. membre du comité lib. 546. lib. Mathieu (Baptiste). IV. 333. acq.546. -j. acq. Voy. Matiiey (Pierre-François). Martinot (Edme). emballeur. •j.vTius (Louis). acq. civil de lasection de Challier. Il. 9 vendémiaire an Mathï-Simon (Louise-Élisabeth-Ga- III. Joseph). mercier. Fariot. | 21 messidor an II.Mabtis (Louis-Alexandre). III. 15 fructidor an II. 24 nivôse an II 11. maire an II. sergent-major 15 fructidor an Il. des caniioniers de la section du Martix (Philippe). batelier à Nantes. menuisier. acq. V. acq. 11. volontaire. vigneron Massuel (Adrien). Mathieu (Claude). acq Mathieu (Ambroise-Toussaint). IV. 5 messidor an II. marchand de vin. à la lib. prêtre. cordonnier. IV. Martin. 455. 498. marchand de bœufs.9 flo. Masson (Agnès) couturière et vi. 19 frimaire an H. 474. acq. 229. lib. dit Bellot. femme). cavalier au 18° régi- dét. f 7 messidor Matiiias (Benoît). 410. Martiny (Jean-François). III. t 9 messidor an II. messidor an 11. 485. 404. IV. prairial an II. teinturier. renv. ment. démiaire an III. Mary. V. Massé dit Brin-d' Amour ( Pierre. t 5 floréal an II. 15 fructidor an II. 415. bûcheron.29 section de la Commune. f 8 prairial an II. lib. Mvtiiieu (Jean). 517. just. limonadière. 417. maison commis-libraire. tailleur d'habits. Martin (Pierre).Mathieu (Antoine). f 25 septembre lib. femme VIGNE- Mary (Jean-Baptiste-Donis). 4ti9. domes- .21 5 brumaire an III. 7 thermidor an II. 116. 12 brumaire an III. II. 547. 16 nivôse an 11. ron. acq. IV. ancien soldat. Masson (Nïcolas-Richard). de dragons. f 5 bru. III. Mathieu (Catherine). brielle). II. cuisinier. -vivres à l'armée de l'Ouest. Massot (Thomas-Jean). Martin (Remi). 534. 28 floréal an III. dit Grand- Martin (Pierre). curé constitution. veuve de Mayet. 14 prairial an II. ancien chanoine Masson (Françoise Herbillon. (Saône-et-Loire). -j. 547. bourrelier. boulanger. V.f Masson (Antoine). 191. membre du comité civil de la . M. 29 messidor an II. veuve). Martin (Nicolas). V. 8 ven- Martinet (Amable-Louis). 1793 If. III. -j-4 ventôse an II. bourrelier. III. Masquet (Jean). 25 germinal an II. crini. V. 516. lib. peintre. 456. Mathieu (ChristineCossTANT. Massoneau (Louis). Masson (Noël-Michel). III. acq. Massion (Louis). 15 Nord. Mathieu (Claude).28 prairial an H. -J. acq. 11 floréal an II. IV. acq. Martin (Nicolas). de Verdun. IV. cordonnier. orfèvre. 474. Massé (Simon-Jules). vigne- et officier municipal. réal an II. lib. nel de Saint-Sernin-du-1'lain M. 19 frimaire an II. 15 germinal an II. gneronne.

et capitaine au régiment Royal- Maulgué (Joseph-Louis). acq. curé constitutionnel de Brice- puis curé constitutionnel. . IV. 1" pluviôse an II. agent de l'ex-maréchale de Biron. 28 prairial an II. ve Doyen. lib. 555. Voy. Guichard-Mauditry. 25 ven. firmier. II. fructidor an II. Mauvoisin ou Mauvoirin (Henri). If. ci-devant Mauclerc (Charlotte-Françoise). ancien bénédictin. Mauborgne (Jean-Nicolas). Maurin (Jean-Dominique). 479. 1" piuviôse Ma têt (Louise-Elisabeth-GabrielleMa- anIl. 411. in- Maudiit (Pierre) cultivateur. Mauuet (Louis-Julien). an H. lib. Maudiit (Sébastien). 423. veuve de). an Il. fem- f 5 septembre 1793. 455. mier général). Il. 571. 490. 540. 9 thermidor an II. batelier. li. Mauger (Auguste). II. 456. 205. 1. Mayeux (Nicolas-Vincent). 50 mai 1793. lib. femme Saumoxt. femme Loisox. ancien Maudet (Jean-Baptiste). Maulmont (Madeleine-Elisabeth). lib.5 15 floréal an H III. f 25 messidor an II. porteuse Mazelier (Joseph). nal an II. 15 ventôse Maumont (N'aillas). -J- ministration de la marine. lahoureur à Mon- an II. 255. Mauger (Élienne). 240. acq. f 16 Maurert-Neuilly (Jean-Germain). f 6 prairial an II. 540. Corentin) ex-noble. III. 11 frimaire an II. | braire. I. curé. II. -}.Maury (Catherine). ÏIaucosvexast (Marie-Louise-Cal he.Mauviel (Marie-Pierre-Thomas). thy-Simon. femme). me Raynaud La SOURDIÈRE. lib. colporteur.i5: I. f 19 mes- MAL-coNvENAST(Franeois-Bonaventure.Mauscier (Pierre). sous-chef à l'ad. 578. V.24t Libre (Saint-Bricr). lib. veu. Maussion (Etienne-Thomas). marchand de Maydieu (Jean) chanoine acq. Mai-claire (Pierre) brocanteur 592. acq. 15 brumaire an III. 277. I. maitre des requêtes. sidor an II. IV. -j. 29 germi- floréal an Il. V. imprimeur. démiaire an III. Il.Mater (François). Maurice (Anne). y 12 pluviôse an II. thermidor an II. 555. t 11 prairial an II. f 19 floréal an II. tagnac. 26 prairial an II. V. | vin. -f. 27. 25 vendémiaire an III. -j. Mabddit (Pierre). f 21 messidor an II. de la Normandie. 50 vendémiaire an III. ci-devant noble à la balle. i 23 juillet 17(. f Mauclère (Barthélémy-Louis).6 ventôse Mauditrt. 204. 51. femme). aux écritures. Ill. f 27 prairial an II IV. lib. rine Lefillastre. dor an II. acq. V. messidor an II IV. fer. 168. batteuren grange. intendant acq.Maze (Guillaume Pierre. Maulnoir (Etienne-François). 50. 383. II. 598. 271. III. acq. 15 ventôse an II. IV. Mauger (vol du garde-meuble). tique (manifestation de Rouen). 529. f 7 thermi- Mauger (Catherine Colombe. IV. 1" fructidor an II. 12 prairial an Il IV. paix. I. juge de III.Nicolas). 265. mentale à l'Université de Caen. V. jrol'esseur de physique expéri. 116. 22 50 septembre 1792. V. commis 386. Mai-jean (Marie-Geneviève). f 14 floréal Piémont.

femme Belot. Mentry. EsMENARD. quier. II. 413. t 21 floréal an II. 2 prairial rial an II. Bourrelier DE Mentrï. 25 fructidor an II. 522. 456. III. horloger. ex-prêtre. 415. femme). -j. ]Melleton (Joseph). 468. Alba. puté à la Convention. t 9 germinal an II. an II.et. Mazuyer (Claude-Louis). domes-Mexou (Louis). 459. 13 nivôse an II.ny (Antoine). II. 57. LE Mei. Thomas. IV. soldat. | lti floréal an H. 13 prairial an II. lib.4 germinal an III. 46.Melecot } (Claude). III. ancien curé. agent national. II. jardinier. maire.Memmie-Pa. ancien tre. 475. acq. cordonnier. aide-major des gardes-françaises. ex-commis tôse an II. 453. IV. 27 frimaire mée révolutionnaire. Il (sursis et lib. -[-12 ventôse mier général. chef d'escadron de l'ar. MERCIER (Gervais).nnet (Ambroise). 85. III. 16 ventôse an II. acq. lib. 27 messidor an II. vendémiaire an III. III. 18 messidor an II. Voy. •{-Mentrï (Félicité Difour ou Defolx. cuisinière. Mazon (Marien). Mazière. acq. des affaires étrangères. ancien MENU (Antoine). pein- Mégret DE Sérilly (Antoine). Mazuel (Jean-Bapliste). IV.letikr. IV. H. ancien cor. acq. Mazin (Marie-Florence Vai. II. Mégret 1 DE Sérillt (Anne-Louise 16 prairial an 11. veuve de Jo. f IV. ancienne reli-Ménil (François) garçon perrn- gieuse ursuline. . 15 messidor an II. V. V.Mazerat (Alexis).19 floréal an IIi an II. Voy. f 15 prairial an i carabiniers. rial an II. maire. Meraud (Charles-Louis-Marie). lib. 12 fructidor an II. IV. 1Mellet. sous-lieutenant de tique de noble. acq. acq. f 29 ven. 366. rurgie. notaire. lib. 117. seph Hkkert. acq. •]. IV. an II IV. 398. 472. femme). IV. III.MENARD. ?Melletier. 15MELON (François).Mekdouze (Jean-Pierre). 27 21 floréal an II. 36. t trésorier général de la guerre. acq. 598. 366. ancien dé. 6 fructidor an Il. lib. 18 frimaire an III. II. II. déî. boulanger.). fer- Mazure (Pierre). Meciiine (Charlotte). f 5 prairial an II MENEGAUD (Toussaint). III. Menou dit Lafleitr. com- donnier. 479. Voy. miaire an III. | 21 messidor an II. 530. étudiant en chi. ]Melot (Jean-François). 379. 17 prai- Mégret (Edme-Isaac). des novices de l'ordre de Cluny. tisserand. 9 vendémiaire an III. 552. lib. f 21 floréal an Mazeyrie (Pierre). 11 prairial an II. IV. t Ménnin (Michel). III.prai-ii Me aux (Marie-Anne de). Tabart-Mazière. Meynard-Melj. 69. Méguet-Détig. ancien écuyer. 550. Mélin (Antoine-Jean).ory. missionnaire. 10 vendé- Meffrk (Joseph-Antoine) maître mi-iire an Il: JI. 298. et dét. femme). lib. acq. Mazillé (Françoise). voy. veuve). 485. acq. 413. {. M-égard (Jacques-Adrien). 7 thermidor an Il V. Megnier (Toussaint). Mazières. MvztiN (Marie-Anne Roussel. 7 ventôse an II. Voy. Ménage nE Pressigny (François). IV. Voy. 50 vendé- } nivôse an II. Mi. lib.

III. 440. f 28 f 25 floréal an II. nistrateur des Quinze-Vingts. IV. II. 521. 517. 474. lib. directeur des imprimeries de la Merry (Louis). 422. lib. cocher.MERCIER (Louis). couturière. tion de Rouen). 111. f Merriau-Dufrenoy (Antoine) capi- 11 thermidor an Il V. miaire an III. ex-juge au tribunal de Pi. commissionnaire. IV. -j. volontaire. Mergot-Mopitebgon (Charles-Pierre). f 12 messidor an H. MERET (Nicolas). MERLE (Jean). 465. Merlot (Pierre). III.5 septembre Mesnard DE Ciiouzy (Didier-René- 1795. Mesnard (Paule). et dét. lib. acq. Mérot (Jean-Louis). et depuis dans les thermidor an II. veuve de Dabret. V. Voy. V. •}• 9 floréal | tivateur. IV.18 prairial an II. Mermin (Hyacinthe). 248. germinal an II. Mérignac (Louis). 17 messidor an Mercier (Robert). -J- -J-8 messidor an II. f 29 germinal an Merlin (Pierre). Mercier (Pierre). II. 2 fructidor an II. 401. 16 vendé. cuisinier. 28 fructidor Méry (Françoise) marchande de an Il Y. f 12 pluviôse an II. acq. II. potentiaire. 4iO. III. 550. Mesmer (Henri). Meslin (Michel). Yoy. 17 brumaire 4 novembre 1792. 520. vigneron. 516.on (Denis). femme Mouxy. brasseur. Méry (Michelle). f 15 prai- 70. 248. menuisier. lib. 28 messidor an H. an H. 65. Mercier (Stanislas). Beranger. V. libraire. çois). f 29 messidor an lI. Mesnil (François-Etienne). 27 t 22 messidor an Il IV.491. rial an II IV. -Durand. notable de la Commune. 402. commissaire général de la lib. . fermier général. 8 prairial an II. volontaire. 111. 16 ventôse an II. Mersix. 11 brumaire an III. 12 messidor an II. taine. thiviers. enfant de huit ans fils. négociant. lib. François). an K. Mékimé (Aubin). manouvrier. et admi. Mercier (Pierre). Pradol. f tribunaux. ancien curé. 19 fri. 1. acq. acq. 1. f H telet de Paris. 2 fructidor an II. 255. Fontaine-Mervé. dit Dubois. 248. Mesnii. 10 ans de fers. IV. 552. 402. Mkrcier d'Aubeville (Charles-Fran. I. 29 germinal an II me divorcée de Ducihlleau f III. V. f 14 ventôse an II II. thermidor an II. 397. III. 29 germinal an II. II. Voy. Graindorgf. frotteur. un des Mervé. 351. 94 Nantais. Mesnard DE Ciiouzy (Jean-Didier-René). Mercier (Louis-Joseph). 2i floréal maire an II. cul- ancien garde du roi. Méresse-Coui. IV. 547. V. bouche du roi. Mesnard (Léonard). Mesnard (Alexandre). messidor an 11. ancien ministre pléni- Merle (Adélaïde-Margueritede). fem. ex-huissier au Châ- fabrication des assignats. ex. Mesnard (Léonard). IV. 29 messidor an II. 386. Mercier (Marc-Martial). Mérillon (Jean-Pierre). bouquets. maréchal. dit acq. officier municipal. -j. 552. 172. II. 422. (manifesta. journalier. acq. Mesnard (Michel). acq. 451 an III. V.

clerc de no. 475. 17 prairial veillance de Bourgueil. IV. V. saire aux accaparements. I. IV. 19 vendémiaire an 111. Meury (Jacques). Mettot (Dominique). ci-devant garçon lib. ancien consti- Metay (Urbain). des dames de Bellevue. tailleur. f 16 prairial an II. •{ thermidor an Il V. . niel. f 26 floréal an II. adjudant général Meynard-Fouston (Jean-Joseph). acq.Métras dit Grandcon (vol du garde- taire f 25 pluviôse an 11. blanchisseuse.102. acq. 2 prairial an II. et dèt. i maines nationaux. manouvrier. 17 prairial an JI. IV. •{• 5 messidor an II IV. messidor an II. f 2LI messidor an H. 75. 3" régiment. Micault-Mainville (Mathurin). IV. Meu. II. Mialiie (Jean-François). Mézeray (Paul). IV. IV. darme. Lamotte-Laguïomarais (conspira V. 68. acq. 41 fi. lion de lîretagne). commis aux do- Meunier. homme 15 floréal an II. acq. IV. membre du comité de sur. acq. à an II. 507. PRESSOIR. Il. acq. Mezy (Antoine). IV. commis au maire an III. Meynier (Etienne). 877). 17 tuant. 8 messidor an Meunier (Louis-Théodore). dit Da. messidor an JI (W 581. 15 bru. Mesnildot (Jeanne Jallot. acq. municipalité aux archives de l'é.Meynard-Mellet (Joseph) ex-noble. Messier (Michel). 517. V.Mevnard (Jean -Jacques). 27 frimaire an III. lib.mer (Marie-Geneviève) novice Micault (Marie-Jeanne). Mktitier (François). 505. V. mai 1795. 27.agent d'affaires Meyrand (Jean. curé cons- et secrétaire greffier adjoint de la f titutionnel. f 8 messidor an II. prairial an Il. I. 18 nale. femme de carmélite. Meunier (Marie). vateur. gendarme. acq. 423. bureau de la comptabilité natio- Messager (Jean). Mézières (Marie-Elisabeth Thouroijde. lib. 470. ancien maire de Nimes: vendémiaire an III. 476. j thermidor an Il an II. | tat civil de Paris. femme).Antoine). gen. 1" messidor an II. 12 Mesny (Claude-François). 5S1. 410.Meurs» (Isabelle Pigret. an II. 458. 29 prairial vorcée de). 552. 29 ven- 5 thermidor an II. V. f 1er novembre 1792. femme).Mesnil-Simon (Henri de). Meurine (Marie-Anne-Antoinelle Du. 24 frimaire an II. MEUGNIOZ (Ambroise. démiaire an III. 478.| 18 juin 1795. MO. 11 ll. IV. IV. 172. et dét. 45. Miaczimski (Joseph). 496. lib. IV. général. chasseur au veuve). femme di- taine de cavalerie. acq. MEUNIER (Jean-Robert). capitaine démis- sionnaire. Mestriot (Jacques-François). lib. 409. MEUNIER (Alexis). 50 vendémiaire an III. 14 f 5 thermidor an II. marinier. culli- acq. III. III. 17 2 thermidor au II V. 422. 492. Mézikres (Jean-Baptiste). 1. ancien capi.ermidor Meyvière (Jean). 277. domestique. acq. 257. prairial an H. commis. charron. meuble. de loi (conspiration de Rretagne). Il. acq.

acq. coutelier f 5 lib. Michelot (François-Nbolas). lib. Millet (François-Denis). ex-conseiller Michaux père (Antoine). acq. cultivateur.Millard (BonavenlureJean-Baptiste). f 15 prai- j. perru. Hr. 276. f 29 prairial an II. Mical't (Joseph-Vivant). boucher. •}• 26 acq. V. 12 Migot (Laurent). ancien colonel marin. II. notaire. 195. rial an II. Miller ou Muller (Georges). IV. 502. 2juin 1793. batelier. IV. 475. et dét. 468. IV. 544. 95. 27. 540. lib. batelier. employé de la Commune inspecteur de la gendarmerie. 1. an II. laboureur. Michel (Dominique). III. lib. lommiers). et dét. bate- principal à l'armée du Rhin. 22 fructidor an II. chargé des Millanges (Louis). 576. bate- Michenon père (Pierre). chanoine. f 8 acq. messidor an II. Michel (Marie-Anne Sknil. 15 nivôse (W 507. 155. 412. 22 fructidor an IL 29 messidor an Il V.nard (René-Jacques). affaires du marquis de Mesme. 494. de l'OEillet). Créole. lier. limonadier. et dét. 173. femme). 18 juin 1793. an 11. et . conseiller an parlement de Dijoti. de la conspiration V. Miellé (Cyprien). Michaux (Cliarles-Quenlin). Miller ou Muller (Joseph). IV. lier. Gillet. 16 nivôse Michel (Nicolas). lib. au parlement de Toulouse. 257. I. acq. 22 fructidor an II. reur. 96. caissier Miller ou Mlller (Antoine).167. Miciionis (Jean-Baptiste). IV. sards de la liberté. Migueno. Milcent (Claude-lfichel-Louis). étudiant. aubergiste Mignard (Antoine). Michaux fils (Antoine). V. Voy. acq. 22 fructidor an II. acq. Miller ou Mullf. Michelet (Jules-François). II. prov. 5 frimaire an II. II. 547 f 7 prairial an II. (aff. 12 ventôse an Il.x (ils (Jean-Pierre). laboureur). trésorier du 1er régiment des hus- J 5 thermidor an II V. cultivateur. quier. t avoué. ex-colo- prairial an II. IV. t 28 floréal Michelim (Joseph). 15 messidor an II. lib. ]MIETTE (Paul). f 12 ventôse an II. f 27 messidor an II acq. perruquier. 11 brumaire an III. i 21 novembre 1792. Millet (Nicolas). Michel (Joseph). I. et dét. II. V.Michot (Jean). 27. f 5 thermidor an II. journaliste.etdét. 5 prairial an H. Miegeville (Antoine). 582). 96. ex-comte. dit lib. Michel (Henri-Sébastien de). 5 thermidor an II. 404. an II. V. 4 vendémiaire an III. 14 pluviôse an Il. MiciiAiT. acq. prairial an II. 12 pluviôse an II (affaire de Cou. ex-noble. 34.r (Michel). teinturier acq. brocanteur.thermidor an II. 11 brumaire an III. lib. 464. 470. nel. de Paris. quartier-maitre. et défin. 206. 29 brumaire an H. f 5 pluviôse an II II. lahou. Il. 5S7. 453. thermidor an II. ex-noble et ancien administrateur de police. et dét. 27 brumaire Millard (Ponce). garçon bouvier. 505. II. 12 prairial an II. lib. Michelot (Jacques-Charles). lib. vol du garde-meuble. IV. 545. lib. seigneur Mig. II. Miel (Cyprien). ci-devant de Monthuchox. Il. IV.

trésorier du district l'OEillet). 486. f prairial an II. lieutenant de vaisseau. 111. {•19 messidor an II. meunier. f 18 juin j. réal an II. lib. gendarme.25 pluviôse Il. an II. meunier. 15 messidor an II. 208. porteur. IV.441. volontaire dans le 1er bitaillon Millin-Labrosse (Claude-Valentin) des Phocéens. acq. V. jt constitutionnel de l'évèqued'Aix. 15 ventôse an Il. dessinateur en bro- . 37. 22 Miquet (Claude). 22 brumaire an III. I. IV. lib. dit Millon (Nicolas). 175. Mistron (Joseph). fayencier. président à corps de Monsieur. acq. maison. lib. de Chaumont. Molart (Jacques). I. homme de loi. 165. ex-curé d'Orvilliers. IV. Moisette (Joseph).286. Mociion (Gilles-Louis-François). spiration de Bretagne). Millet (Pierre). f 3 thermidor an II.21 des guerres. 16 mai 1793. II. cultivateur. 505. 15 brumaire an III. garçon épicier. dit Benoist. 277.Mognat-Lécluse. f 15 Mique père (Richard). V. Molin (louis). lib. Mitre-Gonard (Jean-Baptiste). acq. 6 fri- Mique fils (Simon). fructidor an II. II. Mole DE Champlatrrux ( Édouard- Mirambel (Jean-Louis). 15 prairial an II. 7 août. 1. messidor an Il. Rogeardicre. 1" architecte messidor an II. 20 octobre 1792. 57. du procureur de la Commune liage de Beauvais à l'Assemblée (alfaire de la conspiration de constituante. puis vicaire Millin DU Péreux (Jérôme-Robert). III. 21 prairial an II. 11 messidor an II IV. Moellien de Fougères (Thérèse). garde de la duchesse de Fleury. 1793. 540. journalier. t flo. couturière. acq. 532. MiNGRÉ(Emeric-Louis-Charles-Gode. commissaire dans la partie des tableaux. 425. -J. mis à l'intérieur. 412. froy). François-Malthieu). dét. Mn. Moelle (Claude-François). II. 532. 8 juin 1795.LY (Nicolas). ditede Grand. et acq. du roi de Pologne. huissier.Moissette (Jean). MaLis(Anne-Adélaïde). IV. -j. 105). f 1" floréal an II. Moindrot (Claude). 98. 545. garde-du. Millon DE Montherlant (François). ex-prêtre. 1799. acq. acq. ancien dragon. 414. 425. acq. Miranda (François). IV. j. laboureur. général. 550. 527. I. IV. t 28 Moinkau (Jean-Bon). marin. religieux minime. 530. f 19 messidor Molandre (Jean-Denis) premier com- an II. V. f 20 octobre mortier.17 messidor an II. 29 brumaire an II. lib. menuisier. IV. dét. 8 thermidor an II. col. 206. 524. 26 brumaire an II. f 7 pluviôse an II. (con- Millot (Benoît). f 5 fructidor an ancien capitaine. jUilner (Ferdinand) commissaire Moheau (Jean-Baptiste). 9 brumaire an II. suppléant ex-député du tiers état du bail. 503. ancien Millin (Alexis-Marie-Élienne). ancien Il. 441. f 5 messidor an Il. II. Minarï (Claude-Antoine). JI. acq. dét. 1. IV. maire an H. IV. 1" juillet 1793. 421.5 thermidor an II. Il. V. acq. 1. Mirville (Jean-François). 1793 (W 279. Minet (Elisabeth). 454. 57. IV. 4iO.

impri. Montbazon Rouan ( Louis Armand- pissier. 271. Voy. ex-auditeur des comptes. ancien Monaco. Voy. ancien garde du roi. meur-iibraire. nal de Besançon.26 prairial an II. -444. lib. 492. maire an III. femme). 34V. 515. administrateur du ancien président du tribunal ré- département de Paris. curé de Touquin. 455. 12 pluviôse au II 8 prairial an II. 16 août 1795. prince de). puis juge au tribunal valier de Saint-Louis. Molikds (Pierre-Colas). Montagne (Jean). Montarlt (Étienne-Louis).. ex- de la ci-devant sénéchaussée de noble. Montagnac (Louis-Laurent-Joseph). Molinery-Mlrols (François). acq. 7 thermidor an If. 409. V.t (Émilanfl). marchand de tabac. f 7 ther- t civil. IV. Monet (Jean). f 15 ger- Monet (Pierre-François). I. IV. dép. 58. (affaire de Coulommiers). RlPERT-MoNTCLAR. culle salarié. Mollard (Joseph). III. Voy. ancien colonel. menuisier. prairial an H. acq. Voy. capitaine au régiment du roi. 27 fructidor minai an II. 587. II. 28 fruc- an II. fermier Monnot (Claude-Alexis). -J. Fouciikr-Monceau. f minal an II. Mostané (Jacques-Bernard-Marie). III. boucher. survi- . acq. Montbas. 116. Monsirbent (Jean). V. lib. dél. caire. ventôse an II. V. volutionnaire. f 21 messidor an II. Montcloux (Georges-Gilberl. f C plu. Frignet. Mongin" (Georges). veuve). lSfructidor an Il. 570. 104. Grimaldi-Monaco. et V.capitaine Mollet (Joseph). IV. ta. ex-noble. -f 5 thermidor an II. 27 frimaire an III. 404. V. Montaiir. II. seigneur. MoNTALBAN(Joseph-Pasquet). Montazet (Pierre). Moncelkt (Pierre). 13 prairial I. boucher •{• 25 +12 ventôse an II. f de cavalerie acq.ï (Joseph -Gabrielle.4 ger. 2 thermidor an II. ParIS-MoNTBMJN. Montagne (Pierre).f 7 messidor an II: IV. che- Pamiers. f 19 floréal an Il. V. 40. II.! 25 prairial an II IV. Montalembert (Gratien de). 409. 2 thermidor un des 94 Nantais. midor an H.Montcrif (Louis-César-Maurice de). lib. 41. III. 598. sous-lieutenant. f 0 thermidor an II. acq. 164. vice-ami- 168. IV. négociant. Monghelciiotte (Josepli-Friinçois). 95. juge du tribu. RosE. lib. grenadier. 1793. Molinf. V. an III. acq. 524. V. Momuon (Madeleine-Barbe Chayanne. 7 Montari. -|. V. ex-con. 445. prêtre. Monsirbent (Jean-Pierre). Bartou DE Montras. acq. viôse an 11. apothi. 7 germinal an II. dép. f Mojiet (Roch). III. 29 messidor an Il V. -j. 29 bru. ral. ex-ministre du Montblanc (Pierre-Julien). II. 57. II. Voy. Montaut-IIuart (Charles). 505.24 messidor an II. général. 195. dor an Il. 117. Yoy. 15. Monmotte (Philippe). IV.15 floréal an MONTCLAR. III. deries. prêtre. an H. 23 prairial an II. commis au greffe Montcrif (Claude-François de). 15. -{.lib. Mondot (Sébastien). II. juge de paix. MoNTBRUN. 9 septembre seiller au parlement de Toulouse. 17 brumaire an II. Momoro (Antoine-François). 409. Constantin. MONCEAU.

Voy. 488. Créqui. IV. acq. Moreau (Jean). gouverneur de Fontaine. an II. capitaine. et dét. Montégut (Raymond-André-Philibert). S06.413. cultivateur. V. IV. an II. Montcrif (Pierre-Louis de). Voy. f 8 bru. meunier. Bordeaux. ex-vicaire femme). crissier. 395. la ville de Paris. III. Yoy. Laval. 195. acq. f 26 prairial an II. architecte de Montmorency. veuve Moreau Saint-Martial (Jean-Marie). 19 floréal an II. 22 brumaire an bleau. maire an II V. 523. Moreau (Antoine). Vannoi» DE Montpe- du comte d'Artois. épiscopal à Périgueux. an II. III. III. III. 2i prairial an II. MOREAU (Henri). 19. 7 germinal femme). 78. f cier. 111. If. Montmorency. étapier. f Monter (Jean-Étienne-François). 5" sans-culottide an II. commune. 485. 8 ans de fers. 11 floréal Montégut (J. 490. 27 ï an II. lib. commis. III. f 25 prairial Monticny (Anatole). 415. Montortout. 111. femme). ex-conseiller au parlement de Morcourt (Jean-Emmanuel). III.286. cultivateur. 454. acq. Yoj\ MeRGOT-MoNTERGON. de). 28 fructidor an II V. 408. Voy. I. 447. Yoy. 547. 413. Moiseau Saint-Martin. lib. Morand (Augustin-Murie). ancien offi. Lacodre. homme d'aiïai. Moreau (Joseph). vancier chez le comte d'Artois. an II. teur des comptes. | res. Montmessin (François). nant de chasseurs. 185. an II II. f 5 messidor an II. V. f transports militaires. IV. 17 vendémiaire an III. f 21 messidor Montmorin (Antoine de). acq. Montmorin (Françoise de Taneff. Yoy. Logeiiot. f 17 floréal an II. 171. lib. III. 21 floréal Moreau (Théodore). parlement de Toulouse. de l'armée du Nord. Toulouse. 11. lib. 9 ventôse MoNTERGON. ex-conseiller Mostpereux. gé. Montesqciou. floréal an II. teur à Nantes. MOREAU (Pierre-Louis). lib. ancien soldat. conseiller au an II. perruquier.Victoire-Hippolyle. •} der flo. -J. ex-noble. directeur du 5 thermidor an lI.447. 18 vendémiaire 9 thermidor an II. 171. IV. Moreau (François). I. un des 94 Nantais. nuit du 51 août au III. an Il. MosiiîfiuT (Léonard Dumay. 27 floréal an II. 517. sous-lieute. entrepr3neur de an II. près le tribunal criminel militaire Momiierault (Charlotte Damoiseau. 451. 488.-François). Montriciiard (Gabriel). Laboulbène. 347. thermidor an Il. 21 messidor an II. IV. ex-noble. agricul- réal an II. f Montevis (Gaspard). 1"'e. f 9 thermidor REUX.Monty (Salomon). 1" septembre 1792. Yoy. séminaire Saint-Sulpice. président de la cour des aides de Montmorin (Louis. Montozon (Jean-Baptiste). 19 (loréaliin H. néral de brigade. Y. 16 nivôse Moreau (Claude). V. ex-audi. acq. III. Moreau (Anne-Madeleine Lebrun Montel-Lambertie (Pierre). acq.Moïtpansin.-QriNGERY (Marguerile-Louise- . MOREAU (Michel).MoRF. depuis maire de sa Luce). Grandmaison. accusateur public 9 août 1793. lib.21 floréal an II. 442. IV. 454.

f Mohin (Louis-Clerc). Mortet (Claude). ex-maire. lib. 40! Mory d'Elwaxgk père (François-Do- Moiiet (Jean-Baptiste).journalier. {• 25 germinal an Morel (Jean-Baptiste). 511. M. Charlotte Guemau. Morillot (Marguerite). acq. Morel (Ferdinand). Morillon. Moru (François). III. bien.Mort (Françoise). Mocciiy (Pierre-Charles) commis- Morin (Denis). acq. Il. perruquier. IV. IV. il prairial an H. 486. 520. III. écrivain. membre 442. Moricaid (Pierre). il fructidor 555. 10 mai 1795. 26 germinal an II II. Voy. 22 vendémiaire an III. Morel père (Jean). 14 septembre 1795 rial an Il IV. mar. 520. 4 thermidor an Il. (Augustin). IV. N'oailles. 188. 14 floréal an II. -[.21 mes. 15 venlôse journalière f 7 messidor an Il an III. -j. lib. Muricet ou Morisset (femme Jolï). Yoy. IV. de la Commune de Paris. f 10 prairial Fraueois). V. acq. juge au tribunal sidor an II. IV. II. marchand Mouciiet (Nicolas).5 ven- brication des assignats. 507. III. lib. cultivateur. lib. ancien contrôleur Mokel (Joseph). {• 25 prai. V.Morisset (Henri). acq. 48. 28 mes. tecte. an II. acq. IV. 25 floréal an 11. 10 brumaire an lib. j. de paix. 4D4. réal an Il III. . 400. femme). 476. 27î tôse an II.Motiiiron (Jean). 491. II. tidor an Il. Mouciiet (Claude-François-Philibert). 58. officier au 6° dra. an II IV. Mme Du Barry. 2 thermidor an Il V. 14 prairial an II (sursis). IV. Laligant-Morillon. cultivateur.Moam (Nicolas). III. ancien agent du Mory d'Elwange fils (Léopold-Remi- comte de La Mark. fruitière. Moiiin (Charles-Sosthène). acq. 131. Moiillet (Marie-Thérèse). réal an II. chand.7 messidor dét. 111. des équipages de Condé. de Montargis. acq. 491 Moreuil (Alexis). 6 fructidor an Il. Morei.Morlv (Jean). Morel (Jacques). 7 Morin (Jacques). I. Morel (Jean-Théodore) commis. Moiciielet (Georges-Louis). maréchal. cavalier dans l'armée gons. acq. 16 flo- Morel (Thérèse Bouvet. lib. peintre et juge de livres. 228.lib. 172. f 3 nivôse an II Y. II. 25 floréal an 11. imprimeur à la fa. épicier. veuve Marey. dét. 473. 24 fruc.458. Mordt (André-François). minique). [. prairial an 11. an H. 73. 423. fil ther. 235. lib. vivant de son 29 messidor an H. acq. 13 messidor an II. 1. (conspiration de Bretagne). révolutionnaire. acq. chirurgien II. 522. 454. 12 nivôse an marchand. 486. 488. femme). 16 llo- sidor an II. 29 nivôse an II. archi- Morillon DU Bellay (Pierre).(. acq. II. f Mouciiy. valet de chambre de t marchand. épicier. instituteur. I.22 messidor an II. 48 i. Mottier (Toussaint). IV. midor an II V. Morisson (Catherine). notaire. 18 juin 1795.

559. acq. -[. journalier. 19 directeur de la poste aux lettres novembre 1792. sergent de N chasseurs francs. dit le Danseur. acq. Voy.18 prai- II. lib. Moizm (Jean-Joseph). lib. Mullot (François Honoré) ancien n acq. 199. 501. 277. ÏIolinéry– MunoLs. f 22 messidor an Mlrdock (James). 12 Mouthon (François-Joseph). Moclix (Pierre). 29 ven- II. 161. 2 ther- 25 messidor an II. ex-conseiller Louis-Denis). employé au Nuiur (Pierre). renv. IV. substitut de l'agent natio- Mouret (Antoine). Voy. Blondin. IV. III. 24 523. 3 germinal an Molxy (Michelle Mkry.nier ( Jean. •[. ouvrière. 25 plu- Moublot (Anne). à la jus. dit an H II.18 germinal an Il. éclusier. IV. -J. messidor an II IV. puis attaché au cabinet Moulin (Claude). acq. lib. Ml'squinet (Michel). Moulet (Pierre). livres. III. femme). cou- II. Moulin ci-devant Leroy (Jean-Nicolas). acq.Joseph ) brumaire an III. maire d'Ingouville. 451. mes. 15 Mois. 24 floréal an II. turière. Hue. f 18 V. Moussier (Jean). acq. Mourette (Joseph). un des administra- . II. 18 pluviôse an III. IV. II.11 thermidor an sidor an II. Écossais. 70. et dét. MOUSSERON. 425. sculpteur. 5 thermidor an II. Mozère (Jean-Baptiste). du roi de Sardaigne. dit Lapagne. t de Cherbourg. fruitier f 5 messi. 21 prairial an II. boucher. midor an Il. coiffeur de fem- dor an II: IV. 517.6 mes- messidor an H. Moutte (André). 14 ans de fers. lib. sidor an II. 445. ex-garde brumaire an III. V. acq. -j. ex-accusateur public Uouzakd (Denis-Cluirles-Grégoire) de Périgueux. |8 mes. 410. viôse an II. Mousset (Louis-Pierre). f 26 ventôse Mousson (Jean-Baptisle-Nieolas). acq. 70. démiaire an H. 5 prairial an II. 15 messidor an II. germinal an II. 7 ventôse an II. MOCRETTE (Jean). département de Paris. 470. V. 595. 27 d'affaires de Burlandeux. nal de Paris. 568. 25 messidor an II. lib. 475. Munier (Antoine).8 brumaire an perruquier. commis teneur de tice crim. I. 593. Il. 440. -j. volontaire. an H. rial an II. V. ex-soldat. acq. IV. bouquetière. f 12 floréal Namon (François). IV. Mlrols. 529. homme de loi. Nvn\u (Jean). juge de paix. 511. dit Sans-Peur. 596. Moût (François-Joseph). acq. 470. III. IV. 569. V. 14 prairial au H. V. f 14 messidor 5 floréal an H. Milot DE LA Ménardière ( Claude- Mourluis (Jean-Pierre). Mi'sci'Lus (Georges). 45. an Il. IV. -f 29 messidor an H au parlement de Toulouse. 490. V. acq.Moyne (Jacques). II.Mouton (Jacques). 410. 27.Jacques. Moltin-Limbin (Jacques). curé constitutionnel. 17 brumaire an 111. 597. Mouly (Jean-Pierre). ancien notaire. III. lib. IV. 111. 474. III. Moulinier ( Marguerite ).

lib. 47. II. Nestier. Nicoi. au. IV. Maubert-Nfxillï. dit Maurice. Voy. 546. 26 frimaire 28 prairial an II. V. marchand de fer- Narbonne-Pelet (Marie-Félicité Du. f 7 ventôse an II.5 prairial an II. II. 442. f 9 floréal an trib.8 Iher. Nicaud (Jean-Marie). {. 47. II. II. 111. 567 NEVEU (Pascal). 29 germinal an II. lib. Genestel. dit Saint. lib. lib. 544 et 5 floréal an II. 29 germinal an H. acq. III. dit Lenoir. 19praiml an II. II. II. III. lieutenant-colo- lib. 7 fructidor an II. 441 26' régiment. 27 frimaire an II. midor an II. prov.NEUVILLE. 575 et VI. an III. ci-devant greffier du et VI. Lassus-Nestier. f 20 du 1er mois de Neckmih (Jean). bergiste. acq. commandant de Verdun. II. nègres libres. IV. Narret (Madeleine Chrétien. Nestlln (Jean-Jacques). NEUFVILLE. 15 brumaire an H. cui- Nazon (Jean-Charles). Nègre (Joseph). 166. 26 vendémiaire an II. 9 brumaire an III. Voy. 22 Niclot (Jean-Baptiste). lib. comité révolutionnaire de Nantes.rNkel (Pierre). Nau aîné (René). charron. chirurgien. 475.greffier du j juge | 8 thermidor an II. boisselier. -479. V. V. 17 brumaire an Nantiat (Claire de). ex-contrôleur des caisses. notable de Rouen. veuve).aï (Aymar de). de paix.juge au tribu. 272. dit Dugny. ord. comtesse de). lib. ex-noble. IV. et délîn. lib.550. III. 12 flo. Négrié (Jérôme). III. femme Bocquenet. 4 vendémiaire an III Thérèse de Notant -Pierrecourt. 26 frimaire an III V. de la compagnie NEVEUX (Charles-Pierre). 9 floréal an III. hussard Narboxne PELET (Adélaïde-Marie. NEWTON (William). Narquet (Antoine). réal an III VI. prov. 15 fructidor an II. ancien président Neef (Guillaume de) renvoi aux du grand conseil. acq. culti- nal révolutionnaire. femme). 11 germinal an II. 510. | tai!. 195. 47. 98. 475.II. 75. constructeur de Naude-Dupré (Jean). f 11 III. Nicolaï père (Aymar-Charles-Marie). 532. dét. Neton (Joseph de). | 15 nivôse an Il. y Marat à Nantes. Vieuxbled. prairial an II IV. 5 ventôse an III. •j. Nègre (Barthélemy-Honoré). voitures et charrois. ord. 99. acq. N'élis (Jean-Matthieu). -j. et d'ét.18 prai- 5 fructidor an Il. fermier de Barbo- comtesse Raymond de). Voy. Namys (Pierre-Gervais). railles. . et dé. lib. 77. II. et l'an 11(17 octobre 1795). vateur. Nase (Rose. NEEF (Jean-François de). Nauroy (Jeanne). VILLEROY. V. Alençon. 167. an II IV. Naulin (Marc-Claude). rial an H. Neuvéglise (Marie-Louise COUTELET. IV. NExoN (François). acq Neuilly. 400. renvoi aux ex-noble et 1" président de la . caporal au messidor an II IV. 548. 4 pluviôse an II. capitaine des sinier. membre du veuve). 496. 26 floréal an Il. Voy. 542. plessis-Chatillon. perruquier.Nerestan. 495. f 4 floréal an II. nel. Aubin. [ fin. juge de paix. acq. Kau (Louis). baigneur. teurs des Ardennes f 19 prairial trib. lib.

17 brumaire an Niemann (Catherine). 587. mandant de bataillon de la garde . IV. ci-devant an III. 362. NoaiÉ (Jeanne-Ilarie. 489. Nosant-Pierrecourt (Adélaïde-Marie- Noailles DE Mouciiï (Anne-Louise Ar.n. 166. -{-8 thermidor II. femme Blax- lotte de. acq. | floréal au II. ancien curé de Pau- | noble. Noël (Jean). Nocart (Remi). réal an H IV. II. f 26 prairial an II. IV. Niveht (Charles). cette commune. frimaire an II. II. an Il IV. f 2 prairial an II IV. valet de Noël (Michel). flo prairial an II IV.561.nax (Félix-Prosper). femme d'Estat- NIVELLE (Jean). acq. 355.Noël (Charles). 21 messidor an If. acq.Noirjean (Louis). conseiller au parlement de Tou- Nok (François). 4 floréal an réal an II. an Il III. chanoine. veuve de). vre (district de Vouziers). Noailles de Mouciiï (Philippe). oflîcier mu. f 4 thermi. 2 vendémiaire Nomnat-Lacazë (Raymond). 341. 12 Noiraclt (Louis-François).. 65. II. {. 425. Nolin (Germain). Noël (Jean-François). Il. f 15 messidor an louse. marchand ventôse an 11. 9 vendémiaire an III. f 19 mes. cultivateur. lib. ex-duc. verneur de Versailles. 111. Thérèse de). 19 floréal an II. NOËL (Pierre). VOV. V. imprimeur et NOËL (Jean-François). -j. femme de) f 9 messidor an deNarbo. acq. 535. de bois. IV.12 pluviôse an II. | 9 floréal an H. 424. 20. secrétaire du comité de sûreté de Nicolais (René-Josepli). LES. actrice. 555. chambre des comptes. dép. ex. t 4 thermidor an II. lib. acq. 19 floréal f 12 thermidor an II V. 488. com- de vin. f 12 flo- Niessingh (André). IV. VïRRIEUX-NoLLÉ. 248. 18 Nicolas (Jean-Nicolas). IV. marchand Nonneville (Charles-Philippe).ne-Pelet. ex-gou. ex- 456.CossÉ-BfussAc. lieutenant de la Noailles (Jean-Baptiste). f 25 messidor an II. ciieton. lib. dor an Il V. Nicolas (l'ierre-François). Yoy. Nonac. 258. 72. 6 germinal an II.vvc. an Il IV. vicomtesse de). III.Noirette (Charlotte). III. chirurgien. chambre. II. 29 fructidor an II. Nicolaï fils (Aymar-Marc-Léonde). 540. f 9 messi. 457. acq. garde nationale. Noël (Antoine-Philippe). 2 frimaire an III. confiseur. Bellecoir). dit Laurent. 194. V. f 21 messidor an II. III. f 29 germinal an H. lib. IV. ex-chartreux. cultivateur. conventionnel.Noël (Jacques). III. IV. 72. Noailles (Anne-Dominiquede Noail. NOLLÉ. Gliller dit No. potier d'étain. Noailles (Catherine-Françoise-Char. ex-maréchal de France. Nicolas (Léopold).21 messidor et greffier du juge de paix. 454. dor an II. 488. 482. lib. 9 vendémiaire an IH. -J. 18 messidor nicipal. 454. III. V. Nogaret (Jean-Guillaume). 111. juré du tribunal révolutionnaire.No. an II.479. comtesse Raymond i'ajox.24 flo- sidor an II. cordonnier.

OLLIVIER (François).. f 28 messi- dor an II. 12 pluviôse an II. des Ponts-de-Cé. an II. ex. chasseur. IV. thermidor an II. lib. Odienne (Jacques-Clément). sidor an II. navigateur de commerce. 22 mes. ex-curé.ad CROSANT. 28 brumaire an III. don). conduc- Nobt (Nicolas-Agnès-François) an. 14 vendé cien comte. Nugehère (Catherine).Obrï (Magdeleine Goulet. lib. V. •{• 15 plu- femme). 400. secrétaire-greffier de la acq. Normand avaut juge de paix de Versailles. 7 frimaire an Il: viôse an H. renv. I. I 2 messidor an I1. veuve). ex-procureur général et (Toussaint-Jacques-César). Voy. 7 mes- dor an II. 1" floréal an II. acq. OLIVIER (Martin). 424. capitaine de dragons. III. OLLIER (Vital). section du faubourg du Nord. femme Obilet (Pierre). messidor an II IV. 486. 272. veuve de Odanger (Denis-Anne-Ferdinand). an II IV. f 9 messidor an Il IV. capitaine d'une Ofproy (Gérard). teur de bœufs. nationale (affaire de Léon Bour. fileuse. 467. ministrateur du dép. II. f 1" thermidor acq. NOTTAIRE (Yves). 61. 395. an Il. femme). vigneron. ex-comte. f 17 brumaire Novion (Jacques de). 587. . VOY. ODOT. 520. maire. 531. ci-devant insli- Nortier (Louis-François). 28 prairial gié en France. Olivieb (César-Antoine). II. NOYANT. Courtei. t 12 juillet 1795. 15 fructidor an II. ancien cuisinier de t ex-noble. taire aux Invalides. Joseph). Normand (Anne-Marguerite). Ranconnet. 5 Omont (Elisabeth Sandret. IV. 415. IV. NOT (Pierre). 499. V. 425. acq. II. 558. f 19 messidor an II. Oise. 531. V. mestre de Olivier (Marie-Florence-Angélique- camp dans la légion de Flandre. 184. sidor an II IV. Ogier DE Baulny (Élienne-Thomas). IV. Ogier (Claude-Jacques). acq. f 9 prairial an II IV. III. sidor an Il. 358. à la jus- tice criminelle. frimaire an III. vigneron. 28 brumaire an 111. Ollivier (Marie-Philippe). f 17 1 19 messidor an II. acq. ancien curé. 21 Saint-Pekn. colonel d'infanterie. lib. 16 flo. ci-devant secré- légion belge en 1789 et réfu. 4 fructidor an II. boucher. 480. Oger (Thomas-Luc). 24 ven- Nottaire (Catherine-Augustine-Thé. f 0 Bresan (Pierre). de Seine-et F35. f 11 messi. 157. an- NOTAIRE (Anne-Caroline Caméron cien conseiller du roi. acq. IV. Nouveuon (Jacques-Noël). 397. 21 pluviôse an 0 III. Olivier (Florent). veuve VIGRAL. 11 mes. t Olivier ou OLIVEAU (Charles). l'archevêque de Paris. V. rèse BARON. Korthit (Thomas). 27 messidor an Il: V. 286. tuteur. 24 brumaire an III. officier municipal réal an II. miaire an II II. ex-noble. démiaire an III. H. acq. 586. lib. femme).

IV. officier de paix.f 28 mes- sidor an II V. 435. Duzonwi. f 21 messidor an 11 thermidor an II. V. comédien. hôte de Rabaut- Ozan (Antoine). lib. Il. ancien jardinier. I'umi- . bonnetier et notable de Paris. Voy. II. Bhéville. 47. lib. Ostalier (Claude). com. II. acq. (Jean-Pierre). f 166 ventôse an H. an Il. général irlandais P an si rvice de la France. dame d'atour de la reine. Voy. f Onfrûy. tessed').Padel (Angélique Jacquemoxt. 29 frimaire an II Il. et dél. 26 floréal an II avant le jugement. t 29 OURSIN DR Bure (Jean-Baptiste-Louis). 407. 540. 72. femme nel. V.Paignon (Elisabeth-Marie).Omost ou Ai'mori Yoy. IV. du district deMonestrol. II. 554 f 29 prairial Pajot (Claude). f 8 brumaire an III.e. ex-noble. 26 frimaire an 111. 491.nteau (Benoît). II. 249. Oïsevili. ceinturonnier.286. femme). Yoy. O'noran (Jacques). II. ministrations nationales. maitre d'ar. Oïakne (François-Augustin). titutionnel. III. 496. Orléaks (Louis-Philippe-Joseph-Éga. maire an III. tailleur. vicaire de paroisse. V. V. tisserand. 126 et IV. II. 276. cultivateur. lib. et dét. Pages (Joseph).n. frimaire an H. concierge de la dép.i. 26 bru- an H. Paindavoise (Claude). 12 Osmost (Antoine-Joseph). acq. prairial an II IV. dit Bournet. conven. IV. 494). 18 t 7 messidor an II. duc d').lk. 4* Saint-Etienne. maintenant imprimeur des ad- midor an II.Pages (Pierre). 402. lib. 505. Paillet (Simon). 434. messidor an II. Pacot (Louis). II. PAFF (François-Auguste). 19 flo- ventôse an II. mes. lVr 257. Paisac (Étienne). 14 pluviôse an 375 et Vf. 1'ai. acq. III. f 7 messidor an sans-culoltide. Il. lité. 13 Pages (Louis). acq. f chal de camp. conseiller aux requêtes du Palais. 321. mort le 17 Outiuier. 111. II. 256. veuve). 265. réal an II (W 360. 410. Lerègie D'OYSEVILLE. ca- f 1" floréal an H. curé. III. 126. acq. maison des ci-devant loteries. 15 frimaire. 4 floréal' an OSSELIN (François-Nicolas). Palmahe-Fraxisf. lib. Oudaille (François-Augustin). Tardieu DE Maleissïe. t 3 thermidor an II. 321 nivôse an Il. clerc de notaire. 12 tionnel. 770). 15 frimaire an II. 479. acq. Osseiin (Cliarles-Nicolas). PAGNEST (Michel). pitaine d'infanterie.PAILLOT (Louis-Nicolas). acq. 0 Sullivan (Jacques). Il.t 16 brumaire an f 18 prairial an II. marchand Ornako (François-Marie d'). f 21 messidor an II IV. 167. curé cons. adjudant de la place de Nan. f 1" ther. administrateur | 8 thermidor an H. cultivateur. maitre brumaire an III. ancien lieu- tes. Ocdet (Anne). II. ancien Paisac (Antoinette Albisson. Aumont. Patli-et (Damien). 8. II. scieur de long. 21 pluviôse an II (W 522. servante. 422. V. | tenant-général. Ossun (Geneviève de Gramont. frère du convention. 400. 29 floréal an II. IV. dép. ûzosvn. ex-maré.

acq. 415. DIER. 547. acq. V. PARAT (Claude). 505. 398. veuve COR. 19 floréal an rial an II. lib. 550. commissionnaire. PAREZ (André-Joseph). dit La. lib. f 19 messidor Il . V. ex-professeur an III. IV. an II. H. 25 nivôse an II. commis de Du- Parent (Claude-Jean). liste. III. 4 pluviôse an Il If. Pan. instituteur. fermier. tenant particulier civil au séné. 11 thermi. 19 nivôse réalanll. Paris (Isabelle). PARENT (Nicolas). f dor an Il. V. V. 397 de Mirecourt. 313. ex-noble. lib. 26 floréal an II III. de belles-lettres. 13 frimaire an III. acq. veuve Oui.-Frii. 594. •}• 14 floréal an çois). Papillon (Claude). PAQUOTTE (Jean). 440. f 22 messidor an II. III. 73. Pardonmer (Marie-Barbe). 493. capitaine com.554. acq. III. III. acq. chal de Pamiers. 24 messidor an II V. 571. II. Pantelage (Anne-Marie). PAPEGAY (Jeanne-Denise).net.PAREZ (Cécile Laporte. 19 fructi. mandant à Ancenis.28 nard. f 9 floréal dor an Il. ancien avoué. 15 brumaire an III. an II. VOY. -j. Pantin (Bernardin-Marie). f 29 prai- t fermier général. II. an H. juge au tribunal 27 messidor an II.Marguerite t municipal de Paris. volontaire. 3 floréal au Il 111. 425.Parizot (François). 548. 547. 13 frimaire an III. 11. BEL. f 19 flor comptes de Paris. femme). 282. 425. receveur des rentes. 28 fructidor an II. Paris (Anne-Scholastique). 28 messidor an II. V. 585. 598. coquetier. Bragelongne. Il. veuve). f Papigny (Nicolas). acq. 402. nIEMMfE-PANNET. f 25 prairial an f 14 pluviôse an II II. employé au bureau charge. f 2 mes- guerre. . j 5 5 thermidor an PALOTOT (Joseph). III. 256. ex-noble. acq. 388. détat-rnajor du 2° bataillon. H. Parmentier (Dominique). PARCEL Saint-Cristan (Antoine-Fran. Paris. palefrenier. messidor an II V. messidor an II. lexis) président à la chambre des ques). officier munici- Papillon (Denis-Pierre-Jean). 401. femme Boyau. IV. 534. Parcevai. dite Ber- Papas (Nicolas). fermier général. 421. dit La pal de Paris. Papigny (Thomas). Parmentieb (Anne-Madeleine-Lucile). 13 vendémiaire an III. 6 vendémiaire an III. fermier général. un des 94 PARIS (André). IV. lib.Labrosse (Anne-François-A- Papillon D'AUTEROCHE (Nicolas-Jac. II. II. manouvrier. 25 nivôse an PARIS (Gérard). 27 messidor an II V. t 22 Nantais. ex-vicaire de Ro. sidor an Il.V. 598. lib. IV. acq. t thermidor an H.J'ariseau (Pierre-Germain). IV. femme de PARIS (François). journa- | sière. 161. mont. 8 vendémiaire PARIS (Pierre-Louis). f 11 thermidor an Ferté. acq. PARENT (Nicolas) ancien constituant. réal an II. lib. V. ciseleur et officier Paris-Montbrun (Marie. f 19 flo.euse ( Charles René ) femme Lemoine-Crécy. V.Paiifait (Jean). Parmentier (Pierre).

4 prairial an Il IV. PAVILLE (Avoye). fermier-général. Parseval ( Alexandre. 462. 29 prairial an II. prairial an II.lib. PASQUIER LA Revenchère (Jacquette Pavas-Leroy. t 3 prairial an II. IV. chef d'atelier. Pierre). fermier général. de bois. 478. 7 prairial an Il. au tribunal révolutionnaire. III. f 5 prairial an II Paulze (Jacques). PASCAL (Joseph). 597. pluviôse an Il. ancien juré viôse an Il II. 402. . III. 7 germinal Pasquin (Nicolas) ancien valet de an II. 12 messidor an Il. II. f 16 prairial an Paris. PAUMIER (Jean). mois de l'an 11(25 oclobre 1793). 11. V. acq. 598. lieutenant de Paulveriès. déserteur espagnol. femme). PAUMIER (François). 1. IV. prairial an II. 5 H. de Marie Harianue veuve de Bon- 45 pluviôse an 111. 15 fructidor an II. marchand de cannes. f Pasquillon (Elisabeth). voiturier. gendarmerie. f 1" floréal an PAUMIER (Joseph). agent PASTOUREL (Pierre-Jean-Baptiste). tabac. -f 14 prairial an Il. 257. 8 août 1795. PA YMAL (François-Michel). 285. 465. IV. Paulis (François). garçon religieux devenu boulanger pâtissier. professeur de géo- PASCAL (François). Mallet-Paulveriès. renv. II. cultivateur. marchand forain. iiït. t pied de Mme Elisabeth. f 29 germinal an II. 26. 0 ans de fers. femme). les fourrages. 25. Paulét (François). Payen (Edme). f 2 du 2° thermidor an Il. 12 brumaire an III. Pasquet-Saint-Projet (Valérie Marai. 19 floréal an II. veuve Payen (Joseph). renvoyé au tribunal de Gonin. PAUME (Jeanne-Marie). laboureur. III. -j 18 flo. t 17 t Davernay. marchand de tide an II. 598. 487. 248. f 5 réal an II III. 442. 294.Philibert PAULET (Jean-Baptiste). acq. 475. Païsac (Marie-Gabriel Chapt-Rastignac.400. IV. acq. H. 474. veuve Saint- acq. lib. Pascal (Antoine). ex-novice Pautose ou PANTONE (Louis).nois. 548. ancien notaire. 21. acq. t 17 pluviôse an II •{•28 prairial au II. f 10 curé de Saint-Hilaire. naire. 5e sans-culot. 521. marquise de). domestique Paturel (Mathieu). domestique. -j. 11.PAYAN (Claude-François). 26. IV.Pavy (Pierre-Joseph). 117. 12 pluviôse an II. 407. femme). 272. commissaire pour IV. IV. V. 111. graphie et de grammaire. lib. 252. f 17 fructidor an I'asquier (Élienne). Voy. f IV. femme Bertin. PRIEST. 12 brumaire an III. lib. 28 messidor an Il. PAUL (Pierre). III. 146. IV. de la Commune de Paris. PASCAL (Pierre-Alban). floréal an II III. 18 plu. PASCAL (Jean-Antoine). PAULET (Marie Git.28 germinal an Il.442. ancien marchand PAscAL(l!ose). cultivateur. IV. femme COSTARD. gendarme. conseiller de Il. f 19 lib. V. 9 août 1795. marchand. I. 464. grand'chambre.7 thermidor an Il V. {. Pasqvier (Jean-Nicolas). PATlSSIER (Marie-Catherine). 12 brumaire an III.

acq. Pelée-Varenne (Marie-Joseph-Hippo.de la Pécot (Antoine). an- messidor an II. acq. 515. If. chirurgien. an III. 23 octobre 1792. 161 f 5 prairial an 11. dit Chante. 11. 540.Pkan (François-René). finances. 27 messidor an Il V.PELLETIER (Jacques). mar- hLEGRIN (Jean-Baptiste). contrôleur au garde-meu. lyte). 547. homme de Pèche (Julien). Pequrreau (Antoine). capitaine de quise de Felquières. IV. V. lib. Lanchï. receveur particulier des PELLOT (Pierre-Durand). f 12 messi- t gendarmerie. acq. l'Indivisibilité. 37. acq. et dét. 111. 28. 2i 346. 409. Penon (Pierre). sous-directeur dans les sub- PÈGRE (Anne). 360. officier munici.474. f 18 germinal an II. 5 floréal an II.Pkrcy (Bernardine). 485. Pelletier-Chambure (Hugues-Louis- Pecquet-Laurière. lib. lib. 1. femme). femme). 15 fructidor Pérard (Catherine). acq. an II. Pelsère (Anne-Marie-Thérèse). 28 brumaire 9 ventôse an II. 29 fructidor an Il. lib. tes. Pellerat (Anne). 24 prairial an II. notable et membre. Commune de Paris. Pelard (Jacques). un des 94 Nantais. acq. f 9 ven- Pélignot (Anne-Françoise) femme tôse an II. lib. PELLETIER (Claude-Marc). 1. -j. t sistances militaires. acq. Pellemn (Joseph-Michel). PENNE (Léopold).!> wn- III. marchand de 522). V. rier. ancien directeur des pos- an III.. rentier et admini. i66. scieur de pierre. 27 pluviôse an II (W 526. 28 brumaire an III. acq. déiuiairo an III.k. prairial an II. 45. femme Lefal- ble. lib. an II V. 27 germi- 1. IV. 18 frimaire 2 juin 1793. IV. IV. lib. parfumeur. acq. dor an II. cafetier. un des 94 Nan. PELLETIER (François). Pelletier (Marie-Françoise Laverve. Pelegrin (Joseph). acq.. IV. carmélite.21) Perchereau (Etienne-Richard). tois. II. Péchon (François). 2 thermidor an II. Pkllerin (Jean-Pierre). mercier. du comité civil de la section de acq. pal. tais. 19 floréal acq. 28 fructidor an II. lib. 470. lil>.f 25 messidor an II. cien curé. fil thermi- strateur du département de la dor an II. membre du PELLAS (Élienne-Victor). PELLETIER (Thomas). 550. boulanger. raine. vins. blanchisseuse. 2. an III. 28 fructidor an Il V.597. V. 28 brumaire an III. 488. 14 prairial an 11. 432. 352. ex-consti- lib. f Pelissun (Louise). 18 brumaire an 111.3 ventôse an Il.440. Pécantin (François-Claude). 28 brumaire an III. tuant. armu. ancien garçon d'of- des ciments pour les bâtiments lice de la maison du comte d'Ar- du roi. Loire-Inférieure. 474. 'germinal an II comnirr-IIkrnaviij. 16 pluviôse Jean). 515. nal an II. président comité révolutionnaire de Troyes. III. 488. 14 brumaire an II: II. inspecteur PELLIER (Michel). I'elciiet (Jean-Claude). acq. garde-française. V. peine. . 111. III. PENON (Juliette Grimoux.

acq. manufacturier de PERNET F (Marie-Cécile).521. 396. 440. Pérès (Jean-François). laboureur. 172. 11. 9 thermidor an II. PERNEY 1 (François). 217. IV. 46. -f 25 messidor an II V. exé. Périgord (Françoise). batelier à Nan. f des grenadiers de la section des 28 floréal an II. V.PERRÉ (Jean). tailleur d'habits. 492. droguiste à Verdun. 14 floréal an II. -f 25 prairial an II. 3 floréal an PERIN (Pierre). f 22 floréal an teur de la loterie nationale.371. IV. II. 440. f 18 germinal an II. 470. à la justice criminelle. 486. 111. un des •Périer (Marie-Madeleine). veuve). de dragons et général dans le cuté sans être condamné. Boimoux. Toulouse. tes. agent de l'admi- femme de). Pérignox (François-Pierre). 544. 476. IV. ancien capitaine au parlement de Toulouse. f 12 brumaire an III. V. II. 111. III. veuve Saint-IIi. veuve PERNON I (Louis-Aimond). 545. cheval. IV. t 28 messidor an II. 135.PERDEREAU (Pierre-René). 333. Périn (Philippe). Perrée I (Pierre-Jacques). f 22 mes. 399. acq. 12 | 28 ventôse an II. III. 1 4 germinal an II III. 111.466. lib. acq. capitaine PRESTRE. nal an II. 9 vendémiaire an CHE. nistration de l'habillement. f II. PERDREAU (François). Palatinat. 489.18 messidor an II. 94 Nantais. 1 brumaire an III. f 22 messidor Périer (Françoise). ci-devant procureur. PÉRICHON-KERVERSAU(François-Marie). oflicier de santé. 1 bine de VIRIVILLE. femme Laro- femme). PERRET (Jean-Blaise). 79. femme de). veuve Fon. PÉRIGNON (Marie-Françoise Gérard. femme Texier. 28 fructidor an TENAY. lib. 8 thermidor an II. 16 brumaire an II. f Périot (Charles). et dét. sidor an Il IV. 396. 27 brumaire au 15' régiment des chasseurs à an Il. 493. renv. Il V. Pecicard (Elisabeth-Thérèse Lacorée. 7 germi- tabac. un des 94 Nantais. 1er brumaire an II. t 5 floréal an II. 347. acq. IV. II. lib. 346. III. acq. administra- LANGLOIS DE Rézy. V. brumaire an III. lib. PERRÉ (Antoine). t Petits-Pères. lib. journalier. III. IV. II. laire. acq. PERRAU (Marguerite). 479. PERNOT I (Nicolas-Remi). ex-noble et 28 fructidor an II. Persel P (Joseph). sidor an Il. f 8 germinal an II. 30. capitaine Périllat (François). 18 mes. 478. PÉRIGORD ( Madeleine-Henriette-Sa. IPérotin (Pierre-Augustin). maréchal de camp. III. Il PPernay (Ferdinand-Joseph). 6 28 floréal an III. t 17 prairial an II. 17 7 prairial an III. III. -j. f 22 prairial an 11. II. . laboureur. Péricard (Marie-Marguerite). lib. ex conseiller PERNET P (Jacques). 1PERRET (François). limonadier. an II. 481. ancien ex-conseiller au parlement de vicaire de Saint-Roch. V. Perret-Maisonneuve (Jean-Baptiste). se disant germinal an II-. IV. PERNON I (Marguerite-Dominique LE- ex-constituant à Paris. PEREYRA (Jacob). 1Perotte-Vailiuusï (Jean-François).

mis hors des débats. mégissier. PERRIN (François). IV. 498. membre du comité civil de la Perrot ( Augustin Jean Baptiste ). public. 534. an III. 111. bâtiments. 7 messidor an II. lib. 425. lib. dit Colas. 172. 12 révolutionnaire de Nantes. 277. femme). Perrix. 444. 364 et VI. f 29 mes- IV. adjudant général. 483. V. ex. 12 l'Aube.370. PERRON ( Corenlin ) un des Bre PETIT (Jacques-Charles). III. ex-noble 595. 15 Perrin (Philippe). tailleur. 570. fils. PERROT (Angélique-Pierre). Perriac (François-Pierre). l'ERROY (Claude). floréal an II. f 19 messidor an H. 472. I. III. II. 27 Perri. sidor an II. Petit (François-Joseph). dit Cadet. 509. II. raire dans les bureaux d'enregis- | 316. 47. entrepreneur de acq. V.Perron (François). 28 vendé. 15 floréal an II. IV. salpêlrier. . an II. | 14 prairial an 11. f 16 messidor an Il IV. ex-chevalier de Malte. membre du comité PETIT (François). 19 ventôse an III. acq. f 19 messidor du ci-devant parlement de Tou. juge Perrot (Claude). | louse. 425. cultivateur. 19 messidor dor an II. 111. dit Élzéar midor an II. 472. ex-noble. bùchero". curé coustitution- taires. Perrières (Nicolas-François). acq. puis maire. employé dans les lrôpilaux mili.491. f 8 messidor an depuis 1785. 2u Pestels (Jacques-Joseph). | 6 528. 1. Perrin (Pierre-Nicolas) député de PETIT (Casimir). V. acq. II. 13 prairial an 11. surnumé- tons jugés sans être entendus. et président de la cour des aides. acq. fonctionnaire nivôse an II. et président de la ci-devant cham- substitut du procureur général bre des enquêtes. floréal an II. PEscno (Jérôme). IV. PETIT (Elisabeth LELEU. fructidor an Il. officier municipal. ration de Bretagne). cordonnier. Pkrrot (Antoine-Nicolas). floréal an II III. 96. lib. 483. acq. 403. 18 messidor an II. miaire an II. h septembre 1705. an Il IV. tisse- rand. 470. -473. jardinier (conspi. section du Nord. 6 vendémiaire nel. ex-noble. cognac. tailleur.Perruchot (Nicolas-Marie-Bernard). Perti. ex-noble Perrev (Dominique-Antoine). 425. juge. 12 ans de fers. 525. 255. III. 21 IV. f 21 acq. IV. Perrochaux (Jean). IV. dét. acq. l8' fructidor an II. 15 fructi. tailleur. 13 floréal an Il. négociant de prairial an Il IV. prairia! an Il IV. f 5 ther- Perrin (Pierre-Jacques). f 18 germinal an II.yant (Pierre-François). 310 et trement (manifestation de Ronen). de paix. maitre des comptes à Dijon. IV. 18 juin directeur des fermes générales 1793. t ex-noble (23 ans). ancien notaire. IV. ancien PERRIN (Charles). Perruchot (Bernard).n (Pierre-Joseph). acq. ràpeur de tabac. acq. f 23 prairial an II PETIT (André). messidor an Il IV. f 2 messidor an II Perrw (Louis). acq. dép. 167. Perrim (Claude). 26 frimaire an III.

t 18 23 octobre 1792. tôse an II. commissaire Philippe (Jean-Baptiste). tapissier. j. 3 brumaire an Itl. 111. 525. land. Convention nationale. réal an III. femme). et depuis messidor au Il. II. 23 fruc.Jeanne). 442. 28 Petit fils (Jean-Baptiste). réal an Il III. 25 Piiilipp (Pierre). ancien curé an III. IV. 586. lib. III. chaudronnier. PICARD (CatherineBonmx. ex-avocat du roi. inspecteur des l'ETREMOND (Guillaume-Nicolas). lib. vigneron. 17 avril 1793. Philippe (Louis). Petit (Joseph).). lutionnaire de Nantes. des hôpitaux. 24 flo.Piilipon (Marie. IV. dit Tron- an II. 489. IV. 8 tlo- 16 vendémiaire an II. an III. cou- Pezet DE Coiival (Antoine). ba\. acq.351. an III.15 floréal LAY.335. acq. acq. 18 brumaire an Il. ex-prési- PETIT(Jean). femme Jabou- Pétha (Laurent). f 16 ger- Peyraud (Pierre). constitutionnel. 5 brumaire PETIT (Philippe-Joseph). dét. femme). 4C7. à Paris. 393. de l'habillement. curé constitu. 14 brumaire Peurneï (Marie-Nicole). I. acq. Philippe père (Antoine). . t dent du tribunal criminel révo- 9 prairial an H. Peyre. acq. Lenoir-Peyre. 5 Horéal Phelippes (François-Louis). IV. dit Éme. 497. menuisier. V. jollij. 6 vendémiaire an 1II. -j. acq. fructidor an 11 V. acq. acq. III. 546. notaire turière. membre du comité révolution- tionuel. Petit (Pierre). { au parlement de Toulouse. Peyrot (Jean-François). commissaire à l'administration PETIT (Nicolas). 5 floréal an II. 111. 65. 6 ans de gène.405. III. PETIT (Thomas). postillon. 11. acq. chaudron- démiaire an III. ex-conseiller PICARD (Anne LECLEIIC. II. 479. IV. 118. lib. Peton (Félix). chapelier. 2 ven- 1" messidor an II. II. 28 frim. an II. V. IV. nier. acq. Petremond (Anne David. 24 prairial an Il. lib. naire de la section de Bondy. 185. officier municipal. 487. la Révolution.PETIT (Jacques). lib. 320. 559. femme TER. 1. Petit-Jean (François). Voy. Philippe (Dominique). médecin.252. et dét. ancien capucin. 18 floréal an II. 450. postillou. acq. H. 23 messidor an 11. chiffonnier. ric. acq. ordonnateur à l'armée du Xord.|9 Horéal an II. tonuelier et maire. veuve). femme Ro- tidor an II. | 15 prairial an II. f 18 pluviôse an Philippe fils (Louit. acq. 395. 18 frimaire Peussetet (Jean-Baptiste). 27. 111. -j-8 germinal Piulippeaux (Pierre) député à la an II. PEVRE (Cosme). chevaux d'artillerie. III. 497. ci-devant curé et minai an II. 11. vigneron. maire. 15 fructidor an II. fructidor an Il. Peyre (Jean-Baptiste). messidor an II. f 7 ventôse an II II. f 7 messidor au Il. 82. capitaine de na- vire avant. Philippe (Pierre). 132.nre an Il. aubergiste. PHYLIDOR (Jean-Jacques). terrassier. 7 ven. employé au bureau 1er messidor an H IV. Philippe (Marguerite). PiiiLipofi (Antoine). curé. f Philippe (Pierre).370.

ex-noble. f 1 messi- Picoi (Marie-Anne-Nicole). lib. propriétaire. 19 messidor an II. femme). 195. IV. 347. Pichelin (Joachim). 521. II. 12 prairial an II. dit le Lorrain (vol 1795. 29 pluviôse an II. limonadier. 483. 29 messidor an II. 14 brumaire an III. secrétaire de Males- V. I. IV. 6 ans PicoT (liobert-François). f 1792. IV. à la FORT. justice crim. çois-Louis). 27. 521. -j- 501. | 5 messidor an Il. 6 ans de acq. 45. pâtissier. IV. £9 pluviôse an Il II. II. Pierssn (Thérèse). Piennes (Thomas-Henri de). brocan- t tier au parlement de Bordeaux. volontaire. juge 56. spiration de Bretagne). domestique. 5 septembre 1793. monnaie. 598. de fers. lib. femme Champ. Picot-Lemoelan (Michel-Julien-Alain). de paix. un des 94 Nantais. 443. 370. I. f de fers. un des 94 an III. IV. 11 messidor an Il IV. chapelier. 8 messidor an H. PICARD (Jeanne). III. 28 fructidor an 11. lib. 5 floréal an II. président à mor. femme Bolxiv. acq. Pierry (Vincent). marchand forain. 527. 25 octobre Piécourt (Marie-Anne). gentilhomme (con- sidor an Il IV. cordonnier. député à la Législative. pâtissier. 15 pluviôse an III. 277. couturière. acq. V.PICARD (François). réal an II. 5 thermidor an Il V. III. f 18 juin PicARD (Joseph). IV. 351. garde-magasin. 7 7 messidor an II. Piciiolier aîné (Jean-François). Pierkot (Jean-Nicolas-Gabriel). | 527.n. 111. f PIERRE (Pierre-Louis). Pichelin père (Julien). f 20 acq. la justice criminelle. f 12 messidor an II. 535. 527. ex-noble. GIRAUDOT. acq. 6 ans PIEDANA (Guislain). 18 pluviôse an Il. du 1" mois de l'an II (17 octobre PIERRY (François). 29 pluviôse an II. 172. Picard (Véronique). V. 320.ex-juge de la V. 28 fructidor an II Piersos (Jean).. II. II. de paix. 592. t herbes. Piciiard DU Page (François-Jean). 29* régiment d'infanlerie. teuse. 9 9 floréal an II dant général au 10' de cavalerie. PicHARD (Marie LE Breto. 276. f 17 tto- miaire an III. 358. IV. femme dor an II. 555. adju- homme de loi. Nantais. fers. 547. 287. à acq.f 7 mes. Pichard-Cailler ou Lacaillère (Fran. 5 vendémiaire an III. 19 messidor an Il IV. 412. IV. carmélite. t du garde-meuble). PICARD (Jean-Louis). PICARD (Sylvain). . instituteur. dét. femme BESTEL. Pichon (Nicolas). grenadier au PIERROT (Madeleine). 9 floréal an II. pâtissier. Pierron (Jean-Jacques-li&re).355. acq. acq. renv. 29 brumaire an III. Pierre (Nicole-Marguerite). ex- çois-Augustin). 25 germinal Pichelin fils (Jean-Marie). Piciiard (Nicolas). 111. assesseur de juge 1793). Pierdiiouï (Victor).Piet DE BEAUREPAIRE (Armand-Fran- sidor an Il IV. 12 messidor an II. 520. Picard (Nicolas). 405. 23 vendé. f 8 mes. cordonnier. f 3 messidor an II IV. acq. PICARD (Louis-Paul). PIERRE. renv. I. 27 messidor an Il.

an II. lib. PION (Jean). lib. 527. 6 brumaire an III. thicaire. V. négociant. lib. acq. veuve Tkestoudas.. ex-avocat. Giraudot. 546. maire an III. tisserand. IV. 15 messidor an II. f PILLET (Philibert). bûcheron. 5 prairial an Il IV.PLANCQ (Jean-Baptiste-Joseph). 346. apo- viôse an II. tailleur. III. 14 floréal an II. l'administration de son district. ci-devant agent de cant de toile. 19 vendémiaire acq. pluviôse an III. batteur en grange. et dét. f 24 messidor an II. ex-noble. 486. f 6 thermidor an II V. officier municipal. au III. 23 dét. lib. PIRLOT I (Laurent-François). lib. II. homme de let- Pilliot (Pierre). curé constitutionnel. acq.anty (Élie-Léonard). 527. 553. perruquier. t Pinakd (Barthélémy). greffier de Pinson (Paul). PILOT (Marie-Anne). 192. ex-procu- représentants du peuple. gociant en vins. 28 fructidor PINET (Louis). IV. 28 fructidor an II. ancien bénédictin. Pillot (Etienne). tres. acq. dép. viguier de Saint-Remi. 529. 4 brumaire an III. PLANCKAERT (François-Joseph). dit Pa. marchand de chevaux. 28 vendé. Planchy (Jean). 317. 23 prairial an II. acq. du district de La Rochefoucauld. 427. | 26 frimaire an III. 532. 371. ex-ju. 19 brumaire an III. f 22 prairial an II. 388. 382. 27 ven- t Ferrary. acq. I. officier de sanlé. 28 messidor démiaire an II. commissaire du co. lieutenant au ba- 110. dét.Pietrequin (Rose). IV. 3 septembre 1793. taillon des Filles-Saint-Thomas. un des 94 Nantais. femme divorcée de V. Pinson (Louis).. laboureur et officier Pi. juge de paix. blic à Nantes. dit Fichot. 19 frimaire an Il. 143. 22 fri. f 9 mes- PINARD (Charles-Antoine). 555. 12 ventôse an II. journalier. ex-président de PINARD (Jean). t la Dordogne. Pitot1 (François). 15 plu. secrétaire de Berthier. mité révolutionnaire de tantes. 451 lib. Il. ancien 22 floréal an II. 15 floréal an H. accusateur pu. PINON DU Coudray (Pierre). 94 Nantais. 2 thermidor PITOYE (François-Louis). 489. charpentier. II. 487.1Pitoy (Nicolas). lib. PLANÇON. 66. 23 fructidor an Il. an II.'e- 1 an II. lib. lib. acq. 47. V. IV. 492. lib. acq. 25 floréal an II. V. né- Pinau (Sébastien-Augustin). PLANCHE (Joseph). un des acq. 8 brumaire an II PIGRET (Isabelle). reur syndic du département de 18 messidor an II. II. 540. 26. 2 ans de 27 floréal an Il III. . Medrsin. ancien commis des IPipaud (Pierre-Éléonor). PIGNON (Benoist). V. PITOU I (Louis-Ange). PLANCIIUT LA Cassaigne (Gabriel). maitre de pension. IV. Pivent (Antoine). 485. prairial an II. acq. III. II. Il. sidor an II. acq. PIQUET i (Simon). Planson (Jean-Baptiste). VI. lib. an II. JV. commissaire municipal. III. 26 miaire an III. 398. f 19 frimaire an II. Pinard (Nicolas). V. Piot (Marie-Anne-KicoJe) fnnme acq. fabri- Pinet (Pierre). f 27 pluviôse villon. 28 fructidor an II. III.

POIRIER (Nicolas). Pohl (Georges). lib. 498. I. 5 brumaire an H. sous-lieutenanl. et dét. H. de Saint-Laurent. f 8 prairial an II. jardinier. curé constitutionnel 438. ancien colonel. f 28 messidor nu II. 19 vendémiaire Ploquin (Jacques-Martin). veuve). Poisson (François). 30 divisibilité. 440. 8 juin 1795. 26 juin Poirier-Portbail (Marie Lemperière. prairial an Il. 15 fructidor an II. crim. 555. mise en liberté pro- Poinselet (Marie-Françoise Cochard. 5 germinal an II f 9 germinal an 11. vendémiaire an III. 543.. dit Colombier. t 23 brumaire an II.brocanteur. f 28 messidor an Metz. au trib. 9 vendémiaire an III. marchand de vins. 1793. ancien do. Polinière (Gilles). Poisson (Jean-Pierre). Poirson-Bussy (fille). 3e sans-culoltide an H. prêtre. 5 frimaire an II. cultivateur. Plâtré (Charles). 35. Il. IV. 3i7. ex-noble.Gabriel). f 28 midor an II. 6 flo. un des 94 Nantais. D'Ozonville. II. II. ancien maire de dat. Il. lib. dit Bellecourt. POISSIER (Jean-Baptiste). lib. Plessis (Nicolas). 527. V. an. II. deMirecourl. acq. III. Polastron (Jean -François. impri. dip. lib. IV. IV. t chand de vin. Poitou (Antoine-François). 70. . canonnier. Poirot (Remy). lib. femme an II. et tourneur. trichien. II.PLASSE (Benoît). visoire comme malade. acq. 15 messidor an II. acq.25 nivôse an H. 341. 8 vendémiaire an III. acq. ex-comte. 41. Il. f 9 mes- lutionnaire de la section de l'In. 472. au trib. Plisson (Étienne). 554. 1. LANCLOIS DE Pom- acq. MEl'&E. renv. V. femme VELU. Poisa (Marie-Barbe). 1" pluviôse an II. 27 nivôse an Il. POIRIER (Bertrand). Pognon (Elisabelli). IV. négociant t quier. ban. Pommeuse. membre du comité révo. femme Vatrin. IV. sergent-major au. cordonnier et sol. III. f 18 messidor an II. Pluvigné. 24 ventôse an III. 534. 84. lib. lib. t 3 ther. femme). réal an III.Pomel (Barthélémy). prairial an II. acq. 545. POIRIER (Pierre). homme de loi. et renv. PLUVINET (Etienne). 545. Poinselet (Nicolas). 15 messidor an 29 floréal an II. vigneron et sergent- doyen de la municipalité de Dun. mar. 19 vendémiaire an III. perru- POIRIER (François-André). Voy. I. 16 juil- femme). t curé de Vaux. POIRÉ (Louis-François). 5 floréal an II. lib. ancien mestique de Talleyrand-Périgord. 55. prêtre in. 179. 441. POLLISSE (Pierre). IV. Il. POIRET (Richard-Valentin). sidor an II. Pognon (Hubert). III. acq. et dét. 5 frimairePoissoN (Marie-Anne-Colas). IV. 7 ventôse an II. 272. III. 68. t sermenté. 594. cien coiffeur à la cour. an III. notaire. let 1793. acq. cordonnier. V. acq. 28 fructidor an Il. 441. 13 POIRIER (Marguerite de Loradour. acq. 378. meur. POIRIER (Jacques-François). Pommeraye (Jean). V.

an II. 546. Il. PONTAVICE (Louis-Anne de). acq. Pons (Charles-Armand-Auguslin de). IV. Droits de l'Homme. acq. 256. 546. ancien com.21 prairial municipal. 2 messidor an II. 13 pluviôse an II. Postel DES Minières (Jean-Baptiste- Ponsard (Jean-Baptiste). . an III.Pommier (Elisabeth). 284. tenant-colonel du régiment des Pons (Elisabeth de).29 prairial an H. ci-devantChampagne. -J. grenadiers. acq. Poss (Marguerite-Renéede). II floréal an II. du comité civil de la section des Postei. 466. 16 floréal an II. 30 octobre 1792. ex-noble. II. POSTEL (Louis). vons. menuisier. mandant de la garde nationale. 22 ans de réclusion. bonnetier et Henry). III. IV. -J. employé au garde- Poreï (Jean-Baptiste). IV. Il.431. acq. POTIER (Pierre-Alexandre-IIenri) un Portanter (Joseph). IV.25 ventôse an II. 473.21 prairial an II IV. Pont (Joseph). religieuse. 551. 9 germinal sidor an II. lib. an II. II. tidor an II. IV. 2 ventôse an II. 173.21 prairial f 21 prairial an Il. 18 juin 1793. strateurde la Loire-Inférieure. 545.29 prairial an II. lib. PoRTA(Jean). 12 vendémiaire an II. 444. cordonnier. Voy. 532. an. 111. •}. membre tôse an II. Portepain (Jacques). f 21 prairial an II. III. 106. 157. 1. gendarme. cordonnier. 111. POTIION (Arthur-Charles). femme Laussel. 486. acq. 484. 5 messidor an II IV. frolteur. lerie. IV. lib. IV. II. an II.486. 502. acq. ancien 5 frimaire an II II. un maire an II.498. IV. acq. 15 fruc. Boucher. bijoutier. Portier-Despinay (Nicolas-Marie-An- ex-noble. Pontville. acq. V. t menté. POTIER (Pierre). (conspiration de Brelagne). II. des 94 Nantais. 28 fructidor Porchf. f 8 thermidor an II. 555. meuble. ancienne Poste (Joseph). ex-lieu- 257. lib. acq. an II. ex-admini- domestique d'émigré. 9 frimaire an II II. Porcher (Pierre-Jacques-Charles). Voy. de Rouen. j. ex-conseil ler au parlement maire de sa commune.f 29 floréal an II. domes- Poscelet (François). 4 mes. PoiRIER-PoRTBAIL. PORTBAIL.t (Nicolas -Sébastien). (Saône-et-Loire). Portebœuf (Jean-Baptiste). 157. 12 prairial 19 frimaire an II. femme Pucet. fabricant de sa. lib. tique. -|. Il. toine-Matthieu). lib. cienne religieuse. IV. 7 ven- Ponsard (Jean). IV. PossE ou La PossE (Claude). POTIIIER (François). I. 17 brumaire et 27 frimaire an II. Postel (Jonchim). -j. 538. acq. f 24 fri. 157. 157. curé de Touttenant Poterink (Jean-Nicolas-Marie). prêtre inser- Poncelet (François). V. 52. 485. 559. des patriotes de la Sarthe. 4 vendémiaire an III. POTET (Anne). acq. 19 messidor an II. t acq. et dét. 507. (Marie). dite VitarJ. officier au régiment d'Armagnac Potet (Louis-Matthieu). conducteur d'artil- Pons fils (René de). officier Pons père (Louis de). 5 frimaire an III. tonnelier.

rentier. ble. 411. lib. 347. floréal an 11. f 7 floréal POULET (Jean-Antoine). acq. la section Lepelletier. PRAUD (Marie BARETEAU. 256.Poussot (Jean-Baptiste). 424. 5 thermidor an II V. femme . acq. 368. commis POULHARIEZ (Isidore). ex-curé d'Asy-le. acq. POYDERAS (René-Claude). Voy. f 29 prai. de draps. femme Fremont. ancienne reli- Paris). naire des Sans-Culottes. Poyar (Jeanne-Florentine). acq. Pottier (Louis). f 19 mes. III. Pranget (Prudent-Antoine). 7 messidor an II. Dabrei. instituteur.Pranpain (Michel-Pierre-Louis). de Toulouse. Pralioux. troupes. (W 318. f 12 floréal an II. secrétaire et officier public Préau (Antoine). 8 fructidor Potignï-Lamey (Pierre).ai: (Marie-Eugénie). pro- devant conseiller au parlement fesseur de mathématiques. acq. acq. an II II. 22 brumaire an Poux (Bonaventure). i" nivôse an II. f 12 ventôse rial an II IV. ex-négociant. 75. procureur 412. lib. fripier. 195. un des 94 Nantais. Vif. 481. 424. III. rentier (af- lier. t 17 floréal an II. 199. 4 thermidor an II V. POULLOT (Geneviève). membre du comité révolution. ci. ex-noble et duc. PRA-COMPTAT (Antoine-Charles). Poulhariez fils (Louis-Isidore). agent de no. 4 thermidor an II V. 4 brumaire an Poussain (Louis). lib. maire an III. Voy. ex- 15 fructidor an II. 279. 28 fructidor an II. LAGARDE-PRALIOUX. écuyer. lib. ci-devant con. principal de l'habillement des seiller au parlement de Toulouse. 8 fructidor an Il. POTTOFEUX (Pierre Polycarpe).POURRA (Louis).Poullin (Marie-Anne). t 26 prairial an II et dét. | noble. 450. Phéaudf. V. 15 fructidor procureur général syndic de an II.Pourtalez (Paul). Pottin (Charles-Juste-Hyacinthe). f an II. 486. l'Aisne. 488. acq. gendarme. Potier DE Gesvres (Louis-Joachim. lib. selle. 465). gieuse. juillet 1795. III. IV. f Poullet (Guillaume). IV. IV. sidor an II IV. t 26 prairial an II. V. marchand PouLAm (Jean-François). lib. IV. jour- ruquier. 8 thermidor an II. I. 12 frimaire an III. acq. PRALON (Claude-François). ancien noble. lib. imprimeur et mem. 2 fructidor an II. un des 94 Nantais. 194. 18 vendémiaire an III. f 19 frimaire an II. -[ 19 messidor an II. faire de Léonard Bourdon). 24 germinal an II. femme). 392. an II. 417. 348. acq. hussard. chape. cultiva- Il. trice. Poulain (Catherine). 21 de la même commune. per. 184. III. lib. 12 28 fructidor an II V. II. syndic du département de la Mo. III. III. 520. Poujol (Antoine). ex. bre du comité révolutionnaire de Poup art-Beaubourg (Jean-Baptiste). Pouget (Jean). POULLOT (Marie-Louise Marprince. Pouciiet (François-Amable). POULET (Henri-Jacques). 15 pluviôse an II naliste. III. veuve).PRADOT. 21 bru.

fermier général. cier municipal. frot- tin). II. fermier général. -j. 7 vendémiaire an division des équipages d'artille- II H. Prud'homme (Françoise Lwbert. Probst (Marie). rial an II IV. 242. 4* sans-culottide an II. acq 26 fri- rial an Il. f prairial an II IV. ci- PRÉVOST (Brice). t 19 floréal lib. 11. 440. Prévôt (Etienne). III. pes. 45. 15 brumaire an II. Préfosiaine. Proly (Pierre-Jean-Berthold).Prieur (Jean-Louis). f 4 ventôse an II. lib. f 17 floréal an III.PRovosr (Thomas). Sommereux Préïon. 413. IV. toire et juré au tribunal révolu- PREGAux (Pierre-Jean). ROUGINE. 57. leur à gages. brigadier au Prbvôteaux 1 (Alexandre). ancien capitaine de vaisseau. soldat. 111. Voy. officier Prot (Marie Bketomaille veuve) t municipal. Prévéraux (Pierre). 6 prairial an 11 IV. Voy. 11. 1 PRÉLAT (Jacques-Bruno). '1 25 brumaire an III. 12 pluviôse an II. strateur de l'habillementdes trou- réal an II-. acq. 4G5. 192. 26 prai. ex-bénédictin. cier municipal. lib. PnicT-Lijfoux 1 (Claude-Antoine). Prédicast (Louis-Dominique-Augus. f 7 messidor an II. lib. an II. 510. IV. journalière. Il t1 28 prairial an II. déserteur et tionnaire. ancien femme). f 8 prai. 386. PRESNEL. 359.453. PROFFIT (Pierre-Louis). 471. t PRÉVOST (Jean). lib. pâtissier. 25 flo. IV. II. laboureur. PRESTAT (Étienne). 441. an II. IV. Prout (Jules). f 1 messidor an II. LEROY DE PRESNEL. f 4 germinal f 29 germinal an II.PRIEUR I (Élienne-Emmniuel). cultivateur. H. chef d'escadron. Prébabon (Jacques-Joseph-Laurent 272. LISTE DE TOUTES LES PEKSOMES TRADUITES Dasson. V. 19 brumaire an III. chef de 1 d'émigré. acq. III. 99. VI. 398. 17 avril 1793 Il. PRÉBOURTAU (Jean). menuisier.46. V. V.4 thermidor 1" messidor an II. Voy. 19. 8e régiment de chasseurs. GNY. 529. maire an III. offi- 7 prairial an II IV. an Ill. 512. notaire. offi- Précocbt (Ambroise-Guérin). gade. Prévost d'Arlincourt (Louis-Antoine). rie. 5 nivôse an II. f 4 prairial an II. MÉNAGE DE PRESSI. Voy. 490. an II. 41. 377 et VI. 412. 16 pluviôse t12 ventôse an II.1Prévôt (Pierre-Noël). domestique PRISSETTE (André-Joseph). boulanger. 9 juin 1793. 320. admini- t Adrien). 24 floréal an II. acq. acq. FURET-). t poissons. Prix. devant négociant. peintre d'his- 1 TAINE. 111. PRÉVOST (François-Joseph). émigré. Prud'homme (Pierre). f 6 prairial an II IV. * 2 ventôse an 11. acq. garçon chapelier. juge de paix. IV. cloutier. Prisyé (Claude-Marie). 1.457. IV. 1. 3 thermidor PRETOT (Jean-François). Voy. Prévost D'ARLINCOURT ( Charles PROVENCHÈRE(Alexandre). Prinsat. III. f 57. et dét. 47. chef de bri- Pressignï. Saint-Prix. acq. 96. lib. marchand de Prévost-Lacroix (Charles-Auguste). 530. an 11. portier. .

183. Il. V. t noir. réal an II. homme de loi. 27 pluviôse an III. frimaire au II II. 348. 538. Voy.398. Quantin (François). 2 pluviôse an Il Pucet (Anne Potet. f 9 fri- stance). 29 floréal an II. juge de an II. II. 2 vendémiaiiv Nicolas). marchand de 94 Nantais. j. 1" nivôse an II. 24 PUZEL (Marie-Françoise. acq. maréchal QUATRESOLS DE MAROLLES (Charles- de camp. et dét. ex-marquis. 18 pluviôse Pujet (Henri du). 491. 8 août 1795. III. 96. ral. 374. I. dor an II V. maitre d'école et Q greffier de la municipalité. fils du précédent. 545. pêtrière. f 9 frimaire an II. 483.498. f 19 floréal an II. III. . 4 brumaire an III. ROUX-PUIVERT. f 12 thermi- cos.QUATRESOLS DE MAROLLES (Louise-lla- rial an II IV. frimaire et 15 nivôse an Il II. 111. 169. lib.Queriioëst (Noël-Xavier. femme). Quatremère (Marc-Antoine).en (Louis). 41. 5 thermidor QUENEAU (Pierre-Augustin). QUERHOENT (Félicité Lopriac-Donze lib. et dét. noble. II. un des Quenet (Jean-Marie). lib. 169. Alexandre-Pierre). V. 42 J. membre du directoire du dépar. t 10 PUT (Jean). marchand de parapluies. comte de). f 9 thermidor an II dor an II.ancien curé. f 8 thermidor an- Pïron (Guillaume-Jean). membre de la Commune. QUERÉ (Marguerite). femme). ex-mousquetaire an H. femme). II. V. IV. II. t chand de drap. 503. 36. 183. acq. ex. 438. jardinier. sous-lieute- t nant. lib. 255. 5 frimaire an II. Edouard de Boofflers. Quentin (Pierre). acq. PRUNELLE (Louis). 29 prai. t 29 tement de la Nièvre.. II. dit Boursier. H. ébéniste. 11.9 PUISSANT (François). QUATRESOLS DE LA HANTE (Gédéon- Pcchot Desalleurs ( Amélie -Con. noble. IV. Qcenêt (Louis). Quentin (Marie-Jeanne Aly. femme). PUY DE VÉRINE (Pierre-Durand). 8 prairial an Il. 111. Quei. PRUNEAU (Pierre-Félix). sculpteur. ex-noble. ral au 12° bataillon des fédérés. f 12 ventôse an II. an Il V. V. acq. veuve Va. maréchal des logis. acq. 11 flo- messidor an Il V. 48. II. t Puiffer (Pierre). f 9 thermi. 407. négociant. 453. ^u>). thermidor an II V. mar- 545. t 11 prairial an II. 283 Pv (François-Nicolas-Jérôme). militaire. Commune de Paris. paix.Prunaire (Pierre). deleine de Barentin. 5 f 6 pluviôse an II. 167. religieuse. PUZEL (Pierre-Louis-Jean-Baptiste).\ 1er thermidor an II. lib. 491. Pussm (François). maître des comptes. PUCET (Jacques). acq. V. lib. membre du conseil général de la PUY DE VÉRINE (Marie-MargueriteBAR. et 286.Quesiard (Pierre-François). an III. fermier géné. floréal an II. 24 floréal an II. acq. capo. 183. III. dét. 210. femme divorcée de L. maire an II. marquise de). notaire. administrateur de police. desservant de la Sal- PUIVERT. 28 fructidor bois.

garde-chasse. infirmier major. an III. Quetier (Germaine). 415.V. 1 14 messidor an II. III. RABOURDIN (Charles).15 messidor an II. 95. Rabanide (Jean-Baptiste). 400. 440. IV. ex-chanoine de l'Oratoire. cavalier au 5" ré- giment. Raffé (Anne-Thérèse). receveur messidor an II. R Quesnel (Gabriel). V. 4 germinal an II. femme). 26 floréal an II. femme). 493. floréal an II j III. j. REYNARD. employé à la 525. Quétweau (Marie-Anne Latreille. 1" messidor an H. 272. lib. t 28 messidor an II. Il. Quibel (Marie-Barbe PARDONNIER. 46. f 22 messidor an de Notre-Dame. -|. Quevrin (Louise-Cécile). f 9 prairial an II IV. messidor an II. acq. acq. géné. IV. f 8 thermidor an II V. 522. la régie de Paris. ex-prêtre Radix (Jacques-Louis). acq. R\baluty (Sébastien).IUbaot-Saint-Étienne (Jean-Paul). lieutenant-colo. 402. 15 fructidor an II. f 28 prairial an II. 184. ancien directeur de mité civil de la section des Sans. Ragondkt (fitiennel. Rabourmn (Charles-Liphard). 362. 12 juillet 1793. Salpêtrière. 378. IV. III. acq. 368. 518. III. Quesnel (Jean-Baptiste). des rentes de la ville de Fontai. f 23 floréal an Culottes. 5 thermidor Rabaud (Jacques). musicien. Queïron (Antoine). an II. IV. Il. 467.veuve CoQuET. bienfaisance et membre du co. 455. •(• 7 messidor an II IV. veuve Raynard ou Queyssat (Gabriel). Rafin (Jeanne). 475. (affaire de Léonard Bourdon).Rabt (Étienne). I. 9 frimaire 521. hors la loi. 11 messidor nel. Maximilien). IV. f 13 femme). 5 ther. f 21 messidor II. t 16 Quintz (Antoine). IV. Quinet (Rigobert). f IV. armateur. rat de division. lib. RAGEOT (André). femme de Radix Sainte-Foix (Claude-Pierre- chambre de la comtesse de Nar. IV.Quitré (Charles) garçon tapissier. veuve). Ragon (Jean-Baptiste-Claude). f 12 anII. 381. midor an II. 219. acq. 453. fils. III. f 9 prairial an II. 5 brumaire an bonne. f ex-maréchal de camp. 423. homme de loi. IV. 10 bru- QUESNEL (Marie-Marguerite-Françoise maire an III.15 frimaire an II. IV. f 19 messidor an II. f 12 nebleau. lib. IV. f 13 Queuedane (Jean-Baptiste). chef de bat ail- . ex-noble. RAGEOT (Marie-Anne FÉRON. Quesnel (Julienne LEFOL. t 13 messidor an II. tailleur d'habits. Quétineau (Pierre). IV. 562. II. IV. IV. an II. t 26 ventôse an II. prêtre. 166. 479.Raclet (Pierre). 467. trésorier du comité de ventôse an II II. QUEUEDEVILLE (Germain). Hébert femme). 2 messidor an H. f 19 messidor an II. chevalier de Saint-Louis. IV. femme CHAR. brigadier. messidor an II. bonnier. -497. IV. 454.Rabeux (Léonard).

458. lib. 202.. f 12 RAMEAU (Jean-Louis). 27 ther- du roi. se disant Raymond (François-Marie-Joseph). II.ex- mercier. acq. Ratakiau. épicière. 555. Aubain). chande de cocardes. . Voy. Rapin-Thotras (Jean-François). Raoul (Joseph). an II. germinal an II.ex-noble. greffier du présidial de Nantes. commandant de la Ravot (Jacques). acq. 310.| 15 prairial an II.Ravier (Pasquier). tidor an H. RAVEL (Joseph). IV. renv.Raïnaro ou Reynard (Jeanne Rafin. ancien dé. Raoul (Jean). au trib. -j. 23 plu- Ramonnet. Ravecheau (Sophie RolVnd. 14 prairial an 11. 597. lib. V. vendémiaire an III. V. acq.-F. membre 8 frimaire an 111. Raguet (Étienne-Alexis). acq. V. curé consti. lib.2i Rarat (Charles-llippolyte de). fil thermidor 12 brumaire an III. fabricant de puté à l'Assemblée législative. 423. 117. 12 Rvyer (François). 15. acq. acq. tobre 1705). 423. 409. taine d'artillerie. 7 mes- messidor au Il. Raynard ou Heïnard (Charlotte). V.41ii. III. miçon et officier garde nationale de Creil-sur-Oise. IIANDON LA TOUR (Marc-Antoine-Fran. dép. Renateau. -483. 25 mes. sidor an Il IV. 7 thermidor an Il. Ranqdé (G. laboureur. 520. V. | 7 messidor an Il. IUmpillon (Guillaume). RAMEAU (Jean-François). Raux (Jacques). acq. Ratiéville (Pierre). vons. un des 94 Nantais. çois-Marie). f 2 prairial an II. viôse an II (W 323. acq. 1 7 thermidor an II. 61. dite Rapijî (Jeanne Fardy. ex-chanoine. municipal. ci-devant religieux augus- III. 520. tin. 486. IV.mar. II. et dét. IV. 2 thermidor an 11. femme). 162. f 18 floréal an II. veuve). -j. membre du Con- Rameau (Edrne). midor an II. chirurgien. prêtre assermenté seil général du département de de Saint-Laurent. 11 floréal an 11. 520. juge de paix. f 1er thermidor an II. 1" pluviôse an II. | 19 messidor an H. sidor an II. -J. femme). an II. couturière. ex-prêtre. religieuse. pourvoyeur des tantes Raïlet (Lnuis). RAUDOT (Abraham).Râteau (Alexis). mune de Paris. 547. cultivateur. Ion du quartier du Roule. 18 floréal an II. V. f drap. 13 brumaire an III.19 brumaire an III. du conseil général de la com- Ranconnet-Noyaut (Louis-René). 474.acq. III. Lejeune. fabricant de sa- Ramrourg fils (Armand-Nicolas-Marie. t 27 Maynand. 394. garçon meunier. 506). acq. f 24 germinal la Nièvre. crim. RAUZET. cultivateur. V. assesseur du vendémiaire an II. 394. Rançon (Marie-Louise-Restitue). f 24 messidor an Il. IV. V. 28 fruc- Rapallï (Jean-Baptiste). 75. V. 587. 226. propriétaire. capi. 18 tutionnel. IV. 65. Voy. tailleur. IV. laboureur.).Raclin-Hdsson (Nicolas). salpètrier. IV. 22 prairial an II. III. lib. 19 du 1er mois de l'an II (10 oc- RAGOT (Agathe-Elisabeth).7 messidor an II. III. prairial an II IV. V.

acq. renv. écrivain pu.kt. 525. guerre. officier de santé. 412. 210. 25 ven. 51) vetidtmiaire an Il 11. dél. 512. Régnier (Louis-Jean-Iiapliste). + 17 vendémiaire an Il. blanchisseur. lib. miaire an III. commis à l'adminis- femme Rohaut. adminis- 4 Iloréal an II III. t 9 frimaire an 11. f 4 thermidor an II V. 544 8 messidor an Il IV. an III.Renaud (Antoine). Régnier ( M. femme di. f 4 thermidor au II V. vorcée de). chrff Regnac (Dominique. veuve de). Remigny (Suzanne-Thérèse Séguifr. Régnier (Jacques). IV. 475. ble. paix. II. 28 brumaire an Ill. lib. do. BEMY (Marguerite). 22 marchand d'indiennes forain. 9 vendémiaire blic. 455. lib. i 12 ventôse tique. 478. lib. 9 vendémiaire an III. 8 thermidor au Il. IV. Reciesme (François-Abraham de). 99. démiaire an III. tailleur d'habits. lib. dit Ralaniau. an Il. 18 brumaire Renard (Etienne-Philippe). 5 bru- ex-noble. III. greffier déjuge de mestique. chevalier de Saint-Louis. 555. f 10 messidor an 11. 9 vendé. 26 brumaire an III. lib. Regkkx (Louis). f 17 germinal an Il III. prisonnier de général de la commune de Duu. 425. révolutionnaire. II. .Renaud (Mélanie). acq. ex-noble.