Projet de cours d’AEP

INTRODUCTION

L’importance de l’eau dans l’économie humaine ne cesse de croître et l’approvisionnement en eau douce devient ainsi de plus en plus difficile,tant en raison de l’accroissement de la population et de son niveau de vie accéléré et des techniques industrielles modernes. Vu la dilapidation se capital précieux qui augmente du jours au lendemain, il est nécessaire méme indispensable de prévoir une culture de l’eau cad des méthodes rationnelles pour la réalisation des projets d’AEP, irrigation, gestion et distribution. A partir de ce principe toute étude faite doit, dans notre cas AEP d’une ville,à la fois satisfaire le consommateur et répondre aux aux circonstances actuelles cad la bonne estimation des besoins,étude technico-économique.

1

PDF created with pdfFactory Pro trial version www.pdffactory.com

Projet de cours d’AEP

1-1 Situation topographique : Dans la conception d’un réseau d’alimentation en eau potable, la topographie joue un rôle déterminant vue la circulation des eaux qui se fait généralement par gravité, les terrains de la région présentant une pente moyenne et généralement faible dans des autres cas. 1-2 Situation géologique : notre zone est complètement contenue dans des monts qui forme la limite nord, la première constatation est le prédominance des formations du jurassique séparés par système alluvionnaire formant une courbe orientée vers le sud, mettant en contact les formations carbonatées (calcaire et dolomies) du jurassique et d’autres affleurements de roches métamorphiques telles que les thyolites. 1-3 Situation hydrogéologie : Notre région semble présenter de bonnes prospectives en réserves souterraines du fait de la favorable géomorphologie. Les fissurations de formation géologique peuvent servir de nappe aquifère, les grés de calloro Oxfordien lorsqu’ils sont fissurés etporeux sont d’assez don aquifère. 1-4 Climatologie : Les données climatologiques sont très importantes pour un projet d’AEP, elles nous aident à se renseigner sur la pluviométrie, la température, letaux d’humidité de l’air… 1-5 Pluviométrie : La répartition de précipitations est régulière durant la saison d’hiver,mais elle ne présente pas une forte quantité, et parfois sous forme d’averses. On remarque que la majorité des pluies en tombe en janvier et février. 1-6 Intensité : Ces chutes de précipitations interviennent pendant la période d’hiver généralement avec un taux constant et parfois sous forme d’averse.

2

PDF created with pdfFactory Pro trial version www.pdffactory.com

Projet de cours d’AEP Pendant l’année la précipitation de pluies est très variable. On remarque que les températures en période d’hiver sont en général plus fraîches du fait d’altitude plus élevée. ce sont des vents à direction Nord-Est. 1-7 Température : Les températures les plus basses sont enregistrées dans le mois de janvier et les plus élevées au mois de juillet. 1-8 Vent : Généralement les vents ont des vitesses moyennes et parfois très faible.com . Ces variations et ces valeurs classent ce périmètre parmi les régions semi arides. le module annuel de pluviométrie est de l’ordre de quelques mm et très caractéristiques des région semi arides. 1-9 Gel : Le maximum du gel est enregistré en mois de janvier avec une moyenne de 12 jours. 3 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.pdffactory. suivi par le mois de décembre avec 7 jours.

015)n N : population à l’horizon de projet (2030) N0 : population actuelle (en 2003) =23627 hab ( : taux d’accroissement de la population = 1. 4 PDF created with pdfFactory Pro trial version www. Ni /1000 (m3/j) Qmoyj : consommation moyenne journalière en (m3/j) Qi : dotation journalière en (l/j/hab) Ni : nombre de consommateurs.5% n : nombre d’années séparant les deux horizons = 27ans Donc : N = 35318 hab 2-3 Concentration moyenne journalière : la concentration moyenne journalière est le produit de la norme unitaire moyenne journalière (dotation) par le consommateur exprimé en mètre cube par jour : Qmoyj = Qi . Cette estimation en eau dépend de plusieurs facteurs (l’augmentation de la population.pdffactory. 2-2 Estimation de la population : Connaissant le nombre d’habitants que comporte notre ville en 2004 et le taux d’accroissement prévu. la population à l’an 2025 pourra être estimée grâce à la relation suivante : N = N0 (1 + 0. équipements sanitaires. elle diffère d’une période à autre et d’une agglomération à autre.Projet de cours d’AEP 2-1 Introduction : L’alimentation des besoins en eau d’une agglomération nous exige de donner une norme fixée pour chaque catégorie de consommateurs.com . cette norme unitaire (dotation) est définie comme un rapport entre le débit journalier et l’unité de consommateur. niveau de vie de la population…).

pdffactory. on peut admettre une quantité de 180% des habitants et de 150 l/j/hab pour 60% d’où les besoins domestiques sont représentés dans le tableau suivant :( tableau N°1) Tableau N°1 Type de consommateur Habitants Nombre de consommateurs 35318 Dotation (l/j/hab) 80 Qmoyj(m3/j) 2825 Besoin d’arrosage : Equipements Rues Jardin public Total Surfaces (m2) 80 000 10 000 90 000 Dotation (l/j/m2) 05 06 -Qmoyj(m3/j) 400 60 460 2-4-3 Besoin d’élevage : Tableau N°3 Type de tete Bovins Ovins Total Nombre 6 000 20 000 26 000 Dotation (l/j/tete) 50 10 -Qmoyj (m3/j) 300 200 500 5 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.Projet de cours d’AEP 2-4 Besoins en eau par catégorie : 2-4-1 Besoins domestiques : Les débits de consommations connaissent des variations dues : Aux conditions climatiques Aux activités de la population A l’évolution du niveau de vie de la population En première approximation.com .

com .pdffactory.Projet de cours d’AEP 2-4-4 Besoins industriels : Equipement Savonnerie Tableau N°4 Produit (tonne/j) Dotation (m3/tonne) 04 50 Qmoyj (m3/j) 200 2-4-5 Récapitulation des besoins en eau de l’agglomération : Tableau N°5 Categorie des besoins Domestiques Arrosages Elevages Industrie Total Qmoyj(m3/j) 2825 460 500 200 3985 6 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.

par contre pour les besoins d’arrosage. appelé pointe.Projet de cours d’AEP 3-1 Introduction : le débit appelé par le consommateur varie considérablement dans la journée en fonction du mode de vie de la population et présente au maximum. des pertes et des erreurs d’estimations.3. 3-3 Débit de calcul 3-3-1 Débit maximal journalier : le dédit maximal journalier est défini comme étant le débit d’une journée où la consommation est maximale pendant une année. Le réseau doit reprendre à la demande exceptionnelle et il faut affecter le débit moyen d’un coefficient qui correspond à la concentration de tout l’écoulement sur une durée de la journée. parmi ces variations : Variation annuelle et longtemps qui dépendent du niveau de vie de l’agglomération Variation mensuelle et saisonnière qui dépendent de l’importance de la ville Variation journalière qui dépend de jour de la semaine ou la consommation est plus importante Variation horaire qui dépend du régime de consommation de la population. La valeur de K maxj varie entre 1.1 et 1.3. K maxj (m3/j) Q maxj : débit maximum journalier Q moyj : débit moyen journalier K maxj : coefficient d’irrégularité maximale des variations de la consommation journalière en tenant compte des gaspillages. pour notre cas on prend K maxj =1. 7 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.pdffactory. d’élevage et industriels on prend K maxj =1. 3-2 Variation des débits de consommation dans le temps : Les débits de consommation sont soumis à plusieurs variations dans le temps.com . Il est donné par la formule suivante : Q maxj =Q moyj .

Projet de cours d’AEP Récapitulation des besoins en eau maximaux journaliers de la ville Tableau N°6 Categorie des besoins Domestiques Arrosages Elevages Industrie Total Qmoyj (m3/j) 2825 460 500 200 3985 Kmaxj 1.1 Tableau N°7 4 000 6 000 1.Qmoyh (m3/h) Kminh : oefficient d’irrégularité horaire minimal qui est fonction de deux autres coefficients : α : qui dépend du niveau du confort de degré d’équipement sanitaire.pdffactory.6 d’où on prend α min =0. il est donnée par la formule suivante : Qminh = Kmin .3 β dépend du nombre d’habitations de l’agglomération.4 d’où on prend α max =1.6 8 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.5 50 000 1.4 20 000 1.sont représentés dans le tableau suivant : Nbre hab ß max ß min <1 000 2 0.1 2 500 1.2 0.15 0.com .3 1 1 1 -Qmaxj (m3/j) 3673 460 500 200 4833 3-3-2 Besoins en débit horaire : a-Variation de débit horaire : Le débit horaire d’une agglomération varie selon l’importance de cette dernière et la variation des débits horaire d(une journée.1 1 500 1.5 1. α min varie entre 0.4 0.2 et 1.2 0.5 α max varie entre 1.25 10 000 1.8 0.4 et 0.3 0. b.Débit moyen horaire : Le débit moyen horaire est donnée par la formule suivante : Qmoyh =Qmoyj/24 (m3/h) Qmoyh : débit moyen horaire en m3/h Qmaxj : débit maximum journalier en m3/j c-Débit minimal horaire : ce débit correspond à un débit de consommation pendant l’heure la moins chargée.6 0.

com .6 1. β max Les différentes valeurs des débits horaires minimal et maximal sont représentées dans le tableau suivant : Tableau N°8 Qmaxj (m3/j) Qmoyh αmin (m3/h) αmax ßmin ßmax Kmin Kmax Qminh (m3/h) Qmaxh (m3/h) 4833 201. et il est donné par la formule suivante : Qmaxh =Kmaxh . β max = 1.39 308. Qmoyh (m3/h) Qmaxh : débit maximal horaire Qmoyh : débit moyen horaire Kmaxh : coefficient d’irrégularité horaire maximal qui est donné par : Kmaxh =α max .18 0.28 1.4 0.Débit maximal horaire : ce débit correspond à un débit de consommation pendant l’heure la plus chargée.53 56.55.3 0.Projet de cours d’AEP Pour notre cas : β min =0.5 1.18 Donc K min est donné par la formule suivante : K min = β min d.14 9 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.pdffactory.

pdffactory.3 253.2 4833 --- 33.14 7.17 4.5 100 55.31 1.54 42.6 5.4 202 202 165.75m3/h Qmoyh=201.34 8.3 146.38m3/h 10 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.10 91.5 1.6 5.17 4.32 8.31 2.7 35.6 183.5 2.32 8.4 155.6 183.42 4833 Cumulées 1.6 229.7 490.6 273.33 153.34 8.62 3.5 6.16 100 8.17 4.56 25.7 35.7 1493.9 2723.3 153.62 56.6 183.5 55.32 200 Consommation 1.34 8.17 4.17 4.3 176.34 8.6 220.16 4.8 35.25 6.31 1.14 7.26 4.6 273.42 126.8 2988 3405.82 128.14 14.34 8.17 4.1 946.4 4769.7 227.14 7.7 700.42m3/h Qmaxh=417.42 63.32 8.67 100 --63.16 4.71 4.5 4.7 227.32 8.16 4.51 96.6 165.3 118.4 399.8 3805.24 7.2 46.25 6.com .34 8.33 3.4 220.7 35.96 98.16 7.31 2.17 4.07 2.16 4.7 353.5 5.7 35.7 35.33 61.34 8.93 5.3 4687.45 78.2 136.9 110.34 8.5 1.14 7.1 3673 Arrosage Bestiales Industrie 4.17 4.34 8.83 4.17 4.8 100 500 D’après ce tableau on a : Qminh=63.26 8.7 35.10 55.Projet de cours d’AEP Répartition des débits horaires Tableau de la consommation horaire de la ville : Tableau N°9 Domestiques Heure 1-2 2-3 3-4 4-5 5-6 6-7 7-8 8-9 9-10 10-11 11-12 12-13 13-14 14-15 15-16 16-17 17-18 18-19 19-20 20-21 21-22 22-23 23-24 Total 1.30 94.7 35.6 5.88 36.97 91.7 35.34 8.5 2268.78 63.9 2040.25 5 5 5 6 6 5.7 35.47 19.16 4.17 4.14 7.1 4204.14 7.4 417.5 4 3 2 1.71 4.34 8.09 5.3 202.6 229.2 73.42 100.48 8.2 2495.33 33.17 4.6 4414.7 35.71 86.81 70.5 3.33 5.1 1219.34 8.6 4.6 227.71 1.17 4.16 4.5 5.1 4569.5 81.64 8.32 8.14 7.8 190.31 1.32 8.33 33.34 8.5 4.17 4.34 8.45 1.25 6.10 55.10 55.32 8.71 5.3 153.3 7.14 7.8 399.1 229.5 1.21 2.16 4.34 8.7 35.17 4.31 10.6 229.14 7.3 246 273.14 7.34 8.6 273.7 35.17 4.7 264.9 209.42 63.16 35.14 7.17 4.91 51.33 100 63.14 7.5 209.42 63.22 30.

Projet de cours d’AEP GRAPHIQUE DE CONSOMMATION DOMESTIQUE 250 200 Qmaxj(m/h) 150 100 50 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 Temps(h) GRAPHIQUE DE CONSOMMATION JOURNALIERE D'ARROSAGE 200 150 Qarro 100 50 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 Temps(h) 11 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.com .pdffactory.

pdffactory.com .Projet de cours d’AEP GRAPHIQUE DE CONSOMMATION JOURNALIERE D'INDUSTRIE 10 8 Qind(m/h) 6 4 2 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 Temps(h) COURBE DE CONSOMMATION JOURNALIERE DE BETAIL 40 35 30 25 20 15 10 5 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 Temps (h) Qbet (m/h) 12 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.

com .pdffactory.Projet de cours d’AEP GRAPHIQUE DE CONSOMMATION TOTALE DE L'AGGLOMERATION 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 Temps (h) Qcons (m/h) COURBE INTEGRALE DE LA CONSOMMATION TOTALE DE L'AGGLOMERATION 6000 Qmaxj en cumulé 5000 4000 3000 2000 1000 0 0 5 10 15 Temps (h) 20 25 30 13 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.

pdffactory.04l/s 14 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.les réseaux mixtes :ramifiés+maillés).en cas de panne de la pompe l’alimentation est assurée à partir du réservoir et en tout point du réseau de distribution la pression suffisante est assurée.75m3/h QCONS+116. 4-3 Choix du système de distribution : Dans notre cas on a choisi le système de distribution avec un réservoir de tête . Tracer les conduites maîtresses de tel façon on peut prévoir les conduites secondaires.dans ce système les pompes refoulent vers le réservoir de stockage puis la distribution sera gravitaire à partir du réservoir. en retour et une simple manœuvre des robinets. Le réseau de distribution choisi dans notre étude est le réseau maillé car le tissu urbain présente un avantage pour cela.com . Cas de pointe +incendie. Comme conclusion ce système permet la réduction du volume de réservoir de distribution.Projet de cours d’AEP 4-1 Introduction : Suivant la structure et l’importance de l’agglomération on distingue ces différentiels types des réseaux de distribution les plus utilisés (les réseaux ramifiés.ce type de réseau permet une alimentation en route. 4-5 Détermination des débits : 4-5-1 Débit de consommation : D’après le tableau N°9de consommation horaire de notre agglomération on a en cas de pointe (16h-17h) : Qcons=417. 4-2 Principe de tracé du réseau maillé : Pour tracer le réseau maillé il faut : Choisir les lieux des consommateurs. Déterminer le sens d’écoulement.les réseaux maillés. 4-4Calcul hydraulique du réseau de distribution : le système choisi dans notre cas est celui avec un réservoir de tête qui est caractérisé par deux cas : Cas de pointe.

Qferme :debit ferme ΣQconc=8.14 m3/h Donc : ΣQroute=116.Li (l/s) À partir de cette expression nous aboutissons aux résultants inscrits dans le tableau de la page suivante (Tableau N°10). 15 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.8=44.Projet de cours d’AEP 4-5-2Debit en route: Ce débit est reparti uniformément le long d’un réseau .com . ΣQconc=Qind+Qferme Qind :debit industriel. Qcons :debit de consommation en (l/s).26=103. ΣQconc : la somme des debits concentrés en (l/s).78 l/s 4-5-3 Débit spécifique : C’est le rapport entre les débits en route et la somme des longueurs des tronçons.il est donné par la formule suivante : Qcons=ΣQroute +ΣQconc ΣQroute=Qcons-ΣQconc ΣQroute :debit en route en (l/s).04-12.78 l/s ΣQconc=12. On a Σli =3421 m Donc : qps=0.pdffactory.34+35. qps=Qroute /Σli (l/s/ml) Σli :la somme des longueurs des tronçons (m).26 l/s Qroute =103.0303l/s/ml -Calcul des débits en route pour chaque tronçon : Ces débits sont obtenus par l’expression suivante : Qroute i = q ps .

76 0.86 4. 16 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.03 4.91 9.07 6. On le suppose concentré dans le nœud N° 9 avec une valeur de 17 l/s .0303 l/s/ml Débit route du chaque tronçon (l/s) 6.55 8.37 103.62 5.28 5.78 -Calcul des débits aux nœuds (heure de pointe) : le débit nodal se détermine par l’expression suivante : Qnd =0.85 3.58 9.pdffactory.04 5.28 8.5ΣQroute i +Qconc -Calcul des débits aux nœuds (heure de pointe +incendie) : Ce débit est déterminé par l’expression suivante : Qnd = 0.74 3.com .Projet de cours d’AEP Tronçons Tableau N°10 Longueur du tronçon Débit spécifique (m) (l/s/ml) 203 151 298 190 30 299 207 182 169 284 174 288 100 160 100 150 292 144 3421 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Total qsp=0.13 8.03 4.16 4.52 5.5ΣQroute i +Qinc -Heure de pointe + incendie : Dans ce cas il faut assurer le débit d’incendie dans le point le plus défavorable.

99 + 2.85 N9 N9-N8 5.32 5.62 N12-N1 8.8 6.33 8.com .07 N7-N6 9.39 6.94 N5-N6 0.32 N8-N12 4.81 9.95 8.5∑Qr + Qconc + Qinc N1-N2 6.86 N3 N3-N2 4.33 + 9.86 N13 N13-N4 4.91 N6 N6-N5 0.28 9.28 10.37 N5 N5-N4 5.62 8.95 N11-N10 8.33 N9-N10 5.03 N12-N13 3.04 N4-N3 9.16 N2 N2-N3 4.82 N12-N10 3.37 10.85 9.82 10.16 N1 N1-N11 5.07 N7 N7-N8 6.8 N2-N13 8.09 9.95 N7-N13 4.59 13.58 6.41 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.03 N11 N11-N1 5.91 4.95 9.31 9.03 N13-N2 8.55 N8-N7 6.76 3.13 N10 8.58 9.74 N2-N1 6.Projet de cours d’AEP -Détermination des débits aux nœuds (heure de pointe) Tableau N°11 N° des nœuds Tronçon Qr (l/s) 0.pdffactory.41 N13-N7 4.55 N13-N12 3.59 N4-N13 4.28 6.28 N8 N8-N9 5.04 N4 N4-N5 5.27 7.52 8.81 N3-N4 9.03 17 Qnd (l/s) 10.32 N6-N7 9.52 5.74 N12 N12-N8 4.13 N10-N9 5.76 9.39 N10-N11 N10-N12 3.09 N1-N12 8.

81 9.95 8.59 13.86 4.55 6.04 5.07 6.09 N2 N3 9.58 9.91 4.59 4.85 5.94 l/s Donc on prend ∑Qroute = ∑Qnod =Qcons = Qcons : debit consommé dans l’heure de pointe.95 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.5∑Qr + Qconc + Qinc 6.74 6.Projet de cours d’AEP On suppose que le débit de bétail est concentré dans le nœud N°6 = 8.13 8.81 N4 N5 N6 9.94 0.95 N8 N9 8.32 9.62 8.16 4.91 0.09 8.03 5.52 8.pdffactory.8 8.28 10.33 +17 5.8 6.32 22.76 3.39 6.32 4.95 4.04 9.76 9.28 6. -Détermination des débits aux nœuds ( heure de pointe + incendie).8m3/s =9.28 5.99 + 2.28 9.27 7.37 5. Tableau N°12 Qr (l/s) 0.39 3.34m3/s = 2.52 5.58 6.33 N10 N11 8.com .07 9.32 l/s On suppose que le débit d’industrie est concentré dans le nœud N°5 +37.16 5.31 N7 9.33 + 9.13 5.62 18 N° des nœuds Tronçon N1-N2 N1-N11 N1-N12 N2-N1 N2-N3 N2-N13 N3-N2 N3-N4 N4-N3 N4-N5 N4-N13 N5-N4 N5-N6 N6-N5 N6-N7 N7-N6 N7-N8 N7-N13 N8-N7 N8-N9 N8-N12 N9-N8 N9-N10 N10-N9 N10-N11 N10-N12 N11-N1 N11-N10 Qnd (l/s) N1 10.

59 8.03 3.04 63.3 4.24 21.5 8.53 16.46 8.82 9.52 11.37 4.19 6.85 14.27 9.pdffactory.22 10.41 10.Projet de cours d’AEP N12 N13 N12-N1 N12-N8 N12-N10 N12-N13 N13-N2 N13-N4 N13-N7 N13-N12 8.97 12.44 37.com .85 3.00 13.43 Diametre (mm) 350 250 125 100 100 80 125 125 80 125 125 150 150 80 125 100 125 200 100 19 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.41 -Dimensionnement des tronçons de réseau maillé Cas de pointe : On utilise la formule du diamètre économique : D = Q1/2 Tableau N°13 Conduite 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Du noeud R1 1 2 3 4 6 7 8 9 10 11 1 1 12 12 13 13 2 13 Au nœud 1 2 3 4 5 5 6 7 8 9 10 11 12 10 8 12 7 13 4 Debit (l/s) 116.28 11.74 4.86 4.03 9.55 3.82 10.19 21.03 8.79 6.

Projet de cours d’AEP -Dimensionnement des tronçons du réseau maillé Cas de pointe + incendie : Tableau N° 14 Du nœud Conduite 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 R1 1 2 3 4 6 7 8 9 10 11 1 1 12 12 13 13 2 13 Au nœud 1 2 3 4 5 5 6 7 8 9 10 11 12 10 8 12 7 13 4 Debit (l/s) 133.59 26.90 12.on procède au calcul du réseau maillé.04 63. La méthode utilisée est celle de HARDY.15 11.pour une maille : ∑∆H = 0 → ∆H1+∆H2+∆H3+∆H4+∆H5+∆H6=0 20 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.64 32.59 12.12 6.com .29 37.la somme des débits qui arrivent à ce nœud est égale à la somme des débits qui en sortent 2ème loi : principe d’équilibre des pertes de charge en chaque maille : le long d’un parcours orienté et fermé.5 12.la somme algébrique des pertes de charge est nulle.pdffactory.77 16.77 9.CROSS qui est basée sur les lois suivantes : 1ère loi : principe d’équilibre des débits :en un nœud quelconque des conduites .07 29.37 4.2 8 Diamètre (mm) 400 250 150 100 100 80 100 100 100 175 175 200 175 125 125 80 125 200 100 -4-6 Méthode de calcul du réseau maillé : 4-6-1 But et principe : Pour assurer les débits réels dans chaque tronçon du réseau et les pressions dans chaque point du réseau.4 25.87 7.96 8.21 9.

D : diamètre du tronçon.D-1.a. il faut qu’il assure la pression minimale à tout point de notre surface à alimenter.d Hsol=18 m Nous pouvons par la suite déduire les cotes piézométriques Cpi.com .e .85. son but est : La conception des réseaux de distribution d’eau en charge La conception des réseaux d’assainissement.qui est donnée par : J=6. Notons que pour les bâtiments la pression nominale admissible est : Hsol= 10+4n n : nombre d’étages du bâtiment Hsol = 18m Supposons que notre cas a deux étages c. pour déduire par la suite les pressions au sol Psi par la relation suivante : Psi= Cpi + Cti 21 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.c.pdffactory. nous pouvons déterminer les pressions exercées au sol . Il est fourni en basique pour accélérer la vitesse d’exécution.on calcule les pertes de charge dans toutes les branches et chaque maille par la formule de HAZEN-WILIAMS.connaissant les cotes des differents tronçons qui se trouvent dans notre réseau ainsi que leur perte de charge. 2.84(CHW/V)1. L’analyse statique La recherche d’optimum La gestion financière -Calcul des pressions de service du réseau : Pour que notre réseau soit réalisable. En pratique la pression de service peut être assurée dans une fourchette (10-40) m. J : pertes de charge linéaires Logiciel de calcul hydraulique des réseaux d’alimentation en eau potable : LOOP Le programme LOOP utilise la méthode de HARDY CROSS et l'équation HAZEN-WILIAMS pour simuler les flux dans les réseaux maillés.Projet de cours d’AEP 4-6-2 Etape de calcul : 1-la méthode de HARDY CROSS consiste tout d’abord à fixer dans chaque maille une Répartition arbitraire des débits.17 V : vitesse moyenne dans la section.

(L/S) : .com .pdffactory.Projet de cours d’AEP Avec : Cpi : cote piezometrique Cti : cote du terrain naturel du nœud i considéré Les résultats de calcul (des pressions. des pertes de charge…) par le LOOP sont représentés dans le tableau suivant : Cas de pointe : +--------------------------------------------------------------------------+ ¦ Fichier LOOP :AEP ¦ +--------------------------------------------------------------------------+ T I T R E : AEP NB DE CONDUITES: 19 NB DE NOEUDS : 14 COEF DE POINTE : 1 P CHARGE MAX/KM: 10 INCERT.01 +---------------------------------------------------------+ ¦ CONDUITE DU AU LONG DIAM ¦ N° NOEUD NOEUD (M) (MM) +---------------------------------------------------------+ 1 100 1 4408.5 375 2 1 2 203 250 3 2 3 151 175 4 3 4 298 150 5 4 5 190 125 6 6 5 30 60 7 7 6 299 125 8 8 7 207 60 9 8 9 182 80 10 10 9 169 80 11 11 10 284 110 12 1 11 174 150 13 1 12 288 175 14 12 10 100 80 15 12 8 160 125 16 12 13 125 60 17 13 7 150 150 18 2 13 292 200 19 13 4 144 100 HWC ¦ ¦ 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 22 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.

04 0.58 6.59 0.85 4 -9.62 0.30 1028.94 16 12 13 125.950 993.00 1030.99 0.45 2 -9.62 11 11 10 284.05 5.84 0.820 1011.74 0.410 1009.27 11 -6.89 5 4 5 190.com . DIAM.14 22.270 999.30 6.36 1027.810 1008.20 1031.98 3.83 1.70 7 -9.50 400 136 116.32 1026.72 8.52 0.03 19 13 4 144.74 4.00 125 136 11.82 1.88 2.69 21.00 80 136 3.58 1.60 0.15 35.35 7.02 2.64 30.00 150 136 15.40 1036.00 60 136 1.79 0.00 0.55 0.00 60 136 0.35 9 -5.10 1027.20 13 -10.60 1.55 1.14 3 -6.40 20.54 0.00 1040.55 36.18 8 -8.10 0.00 150 136 17.32 3 2 3 151.35 9 8 9 182.62 1.00 200 136 32.49 1026.45 7 7 6 299.98 6 6 5 30.00 60 136 1.00 100 136 5. DU AU LONG.00 120 136 7.45 10 -8.00 250 136 64.92 2 1 2 203.82 12 1 11 174.44 10 10 9 169.64 5 -13.11 8.27 1.00 80 136 3.090 1010.950 1017.19 28.800 1008.60 1030.00 175 136 22.00 1027.57 (M) 8.25 0.83 6.74 NOEUD DEBIT COTE H G L PRESSION N° (L/S) (M) (M) (M) ---------------------------------------------------1 -10.95 23 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.310 997.09 100 R 116. HWC DEBIT VITESSE PERTE DE CHARGE N° NOEUD NOEUD ( M ) (MM) (L/S) (M/S) -------------------------------------------------------------------------------1 100 1 4408.35 20.00 125 136 11.54 17 13 7 150.00 0.70 8 8 7 207.00 80 136 2.94 4 3 4 298.40 4.31 6.00 175 136 26.11 14 12 10 100.80 1028.00 150 136 14.55 0.02 7.35 0.17 12 -9.31 0.83 13 1 12 288.99 18 2 13 292.14 1.00 (M/KM) 1.55 0.70 1.57 19.74 0.73 15 12 8 160.05 1.pdffactory.48 5.50 1029.53 2.00 1031.040 1040.54 34.57 24.99 0.79 1.330 991.94 6.28 0.45 21.25 5.73 6 -7.06 7.98 5.05 0.Projet de cours d’AEP COND.00 125 136 8.320 992.23 0.05 26.390 1004.69 0.590 997.

Projet de cours d’AEP Cas de pointe + incendie : +--------------------------------------------------------------------------+ ¦ Fichier LOOP : AEP ¦ +--------------------------------------------------------------------------+ T I T R E :AEP NB DE CONDUITES: 19 NB DE NOEUDS : 14 COEF DE POINTE : 1 P CHARGE MAX/KM: 10 INCERT.com .01 # 1 : Total= 19 Fichier LOOP : AEP +---------------------------------------------------------+ ¦ CONDUITE DU AU LONG DIAM ¦ N° NOEUD NOEUD ( M ) (MM) +---------------------------------------------------------+ 1 100 1 4408. (L/S) : .pdffactory.5 375 2 1 2 203 250 3 2 3 151 175 4 3 4 298 150 5 4 5 190 150 6 5 6 30 100 7 7 6 299 80 8 8 7 207 80 9 8 9 182 80 10 10 9 169 150 11 11 10 284 175 12 1 11 174 275 13 1 12 288 175 14 12 10 100 80 15 12 8 160 175 16 12 13 100 80 17 13 7 150 125 18 2 13 292 200 19 13 4 144 125 HWC ¦ ¦ 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 136 24 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.

50 28.90 5.10 4.34 0.80 22.69 0.29 10 -8.00 150 136 15.71 18.10 1021.00 200 136 29.89 0.590 997.31 7 -9.17 6.50 1028.93 19 13 4 144.17 5.00 125 136 10.320 992.37 0.00 6 5 6 30.00 150 136 17.00 80 136 2.00 80 136 3.41 0.330 991.82 100 R 133.78 1.00 1021.93 0.80 1022.68 2.20 0.94 18.89 0.64 10 10 9 169.08 12 1 11 174.50 375 136 133.00 1040.55 0.91 1.25 3 2 3 151.31 15 12 8 160.20 1029.78 9 -22.30 1.950 993.21 6.93 4 -9. HWC (MM) DEBIT VITESSE (L/S) (M/S) PERTE DE CHARGE (M/KM) ( M ) -------------------------------------------------------------------------------1 100 1 4408.00 1028.31 6.38 1.60 7.92 20.00 15.com .78 18.20 1.26 24.39 30.56 0.00 3.18 1.42 5.00 125 136 11.090 1010.88 5.91 2 -9.09 0.31 12 -9.97 0.Projet de cours d’AEP COND.120 1040.40 1035.58 17 13 7 150.88 5 4 5 190.00 80 136 3.17 0.950 1017.820 1011. N° NOEUD NOEUD ( M ) DIAM.23 0.44 8.50 8.390 997.08 1.58 29.08 11 11 10 284.00 100 136 4.39 0.67 1.53 0.30 1022.19 19.37 0.32 1019.21 2 1 2 203.09 1.pdffactory.94 1.42 19.00 175 136 25.60 8 8 7 207. 25 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.12 1.00 80 136 2.00 275 136 32.49 1019.810 1008.57 9 8 9 182.68 5.60 16 12 13 100.55 13 1 12 288.270 999.390 1004.56 7 7 6 299.19 3 -6.00 150 136 19.82 1.15 Les profils en longs sont représentés ci après.00 80 136 1.67 1.00 175 150 28.26 5 -13.36 1021.60 6 -7.80 1.00 0.48 11 -6.00 1027.10 1.07 3.00 175 136 22.29 5.91 18.18 6.74 13 -10.14 8 -8.70 1.00 250 136 61.29 0.93 4 3 4 298.47 1.60 1029.00 0.43 19.00 175 136 14.66 1.410 1009. DU AU LONG.86 0.19 14 12 10 100.82 18 2 13 292.12 1.95 NOEUD DEBIT COTE H G L PRESSION N° (L/S) (M) (M) (M) ---------------------------------------------------1 -10.800 1008.

ce sont des vannes d’équilibre et ferment sous la pression d’eau. Régulariser les pressions et mesurer les débits.un robinet est installé sur le parcours de la décharge le près possible de la conduite . elles sont placées aux points bas et sont constituées d’une canalisation piquée sur la génératrice inférieure aboutissant à un regard maçonné . 4-7-5 Les bouches et les poteaux d’incendie : Elles sont placées sur les canalisations principales pouvant assurer un débit de 17 l/s et une pression de 1 bar. Vannes papillons : ce sont des vannes utilisées surtout au niveau des réservoirs d’eau. on les trouve toutes les (250-400) m selon l’importance de la ville.com . 4-7-4 Les ventouses : Le rôle d’une ventouse est d’évacuer l’air contenu dans les conduites.pdffactory. 4-7-1 Robinets : Ces appareils seront posés en vue de permettre l’isolement des divers tronçons de canalisation : Robinets vannes : ce sont des appareils de sectionnement pour une manœuvre lente et pour les gros diamètres. divers organes accessoires sont installés pour : Assurer un bon écoulement. le tout trouvant place dans un corps en fonte. ce cas se présente lorsque la conduite est vide. Protéger la canalisation. 4-7-2 Les décharges : Elles servent à vidanger les conduites . il est nécessaire également pour pouvoir évacuer l’air amené par l’eau. 26 PDF created with pdfFactory Pro trial version www. Le placement de l’extrémité du tuyau soit de telle façon que toute remontée d’eau soit impossible.Projet de cours d’AEP 4-7 Equipements du réseau de distribution : Le long d’une canalisation. Soutirage des débits. Il est utilisé à la station de pompage ou il doit être obligatoirement à la sortie de la pompe. 4-7-3 Clapet anti-retour : Il est destiné à assurer un écoulement dans un seul sens. il est constitué soit par un battant unique soit en jeu par des battants multiples disposés sur une même plaque inclinée. Quand la conduite est en service.

Réduction des dépenses d’énergie. le volume correspondant à la consommation journalière totale de pointe du réseau.a. Satisfaire les conditions de pression en tout point du réseau de distribution. pollution de l’eau brute alimentant la station de traitement. La production est le plus souvent dimensionnée et prévue afin de fournir.Projet de cours d’AEP 5-Les réservoirs : On utilise des réservoirs pour la coordination entre le régime d’adduction d’eau (régime permanent. l’existence d’un réservoir en charge sur le réseau de distribution conduit à des économies au niveau des divers aspects énergétiques.com . le réservoir assure une fonction de sécurité d’approvisionnement dans l’éventualité d’un incident sur les équipements d’alimentation du réseau de distribution. pour un temps journalier de fonctionnement généralement compris entre 22 et 24 heures. Troisièmement. en réduisant les diamètres des canalisations maîtresses. Par ailleurs. en permettant les arrêts pour l’entretien ou la réparation de certaines installations. réduction de la puissance souscrite en pointe pour la station de pompage.d le débit de distribution est variable dans le temps). Du de vue technique. Maintenir l’eau à labri des risques de contamination et préserver contre les fortes variations de température 5-2 Fonctions économiques : Réduction des investissements sur les ouvrages de production. En second lieu. 5-1 Rôle des réservoirs : Régulariser l’apport et la consommation d’eau pour permettre aux pompes un refoulement constant. le réservoir est un ouvrage régulateur des débits. lorsque la distribution est assurée à partir d’un pompage. interruption de l’alimentation en énergie. c. puisque sa charge conditionne et stabilise les pressions dans le réseau de distribution. les réservoirs permettent de privilégier le pompage pendant les heures de faibles coût de l’énergie. il permet d’adapter la production à la consommation. Réduction des investissements sur le réseau de distribution. Assurer l’alimentation du réseau en cas de panne ou de l’arrêt des ouvrages situés à l’amont. les réservoirs peuvent conduire à des économies significatives sur les investissements à réaliser sur le réseau de distribution. La quatrième fonction technique réside dans la simplification des problèmes d’exploitation. 27 PDF created with pdfFactory Pro trial version www. le réservoir est un régulateur de pression. Au point de vue économique.pdffactory.a. rupture d’une canalisation d’adduction. c.d débit d’apport uniforme) et le régime de distribution d’eau (régime transitoire.

pdffactory. 28 PDF created with pdfFactory Pro trial version www.… v Estimer les besoins de chaque catégorie de consommateurs v Dimensionner les réseau à savoir .à travers notre présent travail que nous arrivons ainsi au terme d’une étude que nous jugeons en mesure de venir à bout des problèmes d’approvisionnement en eau potable.Projet de cours d’AEP CONCLUSION Vu le manque d’eau qui s’impose à notre agglomération.il a été décidé de faire un projet d’alimentation en eau potable pour cette ville. géologie. détermination des diamètres. nous avons essayés de : v Elaborer un bilan de la situation régnante dans la région cad la topographie. climat. Lors de cette étude.com . les pressions et les pertes de charges dans chaque tronçon.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful