You are on page 1of 12

1

Cours d’Acoustique
Techniciens Supérieurs Son
Ière année

Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert
2006-2007

Niveaux Sonores
Puissance, Pression, Intensité

1 La puissance acoustique
Définition La puissance est une quantité d’énergie émise pendant un certain temps.
Une source sonore diffuse de l’énergie acoustique. En général, l’énergie désigne tout
ce qui permet d’effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière ou un mouve-
ment. L’énergie se mesure en Joules (J). L’énergie acoustique correspond aux mouvements
des molécules d’air propageant l’onde acoustique. Si une source acoustique émet un son
d’énergie égale à E Joules pendant un intervalle de temps ∆t secondes, alors on définit la
puissance acoustique P de la source comme :

E
P = .
∆t

La puissance acoustique se mesure en Watts (W). Par exemple, si une source sonore
émet un son d’énergie égale à 30 Joules pendant 5 secondes, sa puissance acoustique sera
de 6 Watts.
La puissance acoustique est une donnée propre à une source : elle ne dépend pas de
la distance à la source. Lorsque plusieurs sources émettent simultanément un signal
sonore, ce sont leurs énergies, et donc leurs puissances qui s’additionnent.

Exemples Le tableau 1 présente la puissance acoustique de quelques sources sonores.
On peut voir que la puissance acoustique des sources les plus classiques est très faible.
Attention ! Il ne faut cependant pas confondre la puissance acoustique et la puissance
électrique. Par exemple, un haut-parleur utilise de l’énergie électrique pour produire de
l’énergie acoustique. Cependant, la puissance électrique d’un haut-parleur est de l’ordre
de plusieurs dizaines de Watts alors que la puissance acoustique produite est autour de 1
Watt. C’est la puissance électrique qui est indiquée lorsqu’un achète une enceinte.

en un point de l’espace. la pression totale : Ptot = P0 + p Cette pression acoustique exerce une force sur le tympan. donc toujours positive. 1 – Puissance acoustique de quelques sources 2 La pression Définition Quand on appuie sa main contre un mur.10−3 W Haut-parleur 1W Avion 1 kW = 1000 W = 1. Cette pression est appelée pression de référence. En acoustique.10−5 P a. la pression résulte d’une force F appliquée sur une surface S.10−10 m.00001 W = 1. Elle a une valeur qui varie en fonction des conditions climatiques mais elle vaut en moyenne : P0 = 1. Elle met en vibration le tympan qui transmet les ondes au cerveau via les mécanismes de l’oreille moyenne et de l’oreille interne. on exerce une "pression" sur ce mur. on distingue deux pressions particulières : La pression atmosphérique (aussi appelée pression statique) : c’est la pression qu’exerce l’atmosphère (toutes les molécules d’air) sur la Terre. 013.10−4 W Voix criée 1 mW = 0.103 W Tab. En fait. . La valeur de la pression est alors définie comme : F P = . S La pression se mesure en Pascal (Pa). Seuils d’audition et de douleur Le seuil d’audition correspond au son le plus faible (en intensité) que l’oreille est capable de percevoir.1 mW = 0.0001 W = 1. La pression acoustique correspondante vaut à 1000 Hz : pref = 2. Cette variation de pression est ce que l’on appelle la pression acoustique p.01 mW = 0. – Remarque : la pression atmosphérique est une pression qu’on appelle "absolue".105 P a ≃ 105 P a La pression acoustique (aussi appelée surpression acoustique).2 2 LA PRESSION Source Puissance acoustique Voix normale 0. 3.001 W = 1. Ainsi. les molécules d’air en mouvement modifient légèrement la pression localement. alors que la pression acoustique est une fluctuation autour de la pression atmosphérique. et est donc alternativement positive (surpression) ou négative (dépression).10−5 W Voix forte 0. Lors de la propaga- tion d’une onde acoustique. Elle correspond à une vibration du tympan d’environ 0.

Dans l’air. 400 Ainsi. Ainsi. L’intensité acoustique se mesure en W/m2 . Cette source émet des ondes sphériques. une source isotrope de puissance P émettra des sons dont l’intensité sonore variera en fonction de la distance d à la source par la relation : P uissance Intensite = 4πd2 Relation avec la pression L’intensité et la pression acoustique sont reliées par la relation suivante : p2 I= ρ0 c avec c la célérité du son et ρ0 la masse volumique du milieu. ou homogène. Elle se définit comme : E I= S∆t avec S en m2 . d’où : p2 I= en W/m2 avec p en Pa. La surface d’une sphère vaut S = 4πr2 avec r le rayon de la sphère. Une source isotrope. ρ0 ≃ 1. soit : I = PS . le seuil d’audition correspond à une intensité sonore de : Iref = 10−12 W/m2 . correspond donc à une quantité d’énergie acoustique E (en Joules) qui traverse une surface (réelle ou virtuelle) S (en m2 ) pendant un temps ∆t (en secondes). L’intensité acoustique. avec P en W et S en m2 . est une source qui rayonne dans tout l’espace. L’intensité reçue sur un front d’onde P vaudra donc : I = 4πr 2 avec P la puissance acoustique de la source. On voit donc que l’intensité acoustique se définit comme une puissance acous- tique sur une surface. 3 Le seuil de douleur correspond à la pression acoustique d’intensité maximale que l’oreille peut supporter sans être endommagée pdouleur = 20P a. Remarque : Cette relation n’est valable que pour le son direct provenant d’une source acoustique et non pour le son réfléchi ou réverbéré dans une salle. Relation avec la puissance On a vu que la puissance acoustique se définissait comme E P = ∆t . 2kg/m3 et c = 340m/s. donc les fronts d’onde sont des sphères. ou intensité sonore. 3 Intensité Définition L’intensité est un flux d’énergie transportée par unité de surface.

1 LI douleur = 10 log{ } = 10 log{1.10−12 et au seuil de douleur.10−12 Toujours dans le cas d’un son direct émis par une source. si l’on compare le son émis par une source sonore (par exemple une goutte d’eau) au son émis par 1000 sources identiques. on se rend compte que le niveau sonore ressenti n’est pas 1000 fois plus fort.1012 } = 10 × 12 = 120dB = Lp douleur 1.10−5 P a. 4 Niveaux sonores Sensation de niveau sonore Comme on l’a vu précédemment. au seuil d’audition : 1. on a : p2 I 400 p2 p 2 p p LI = 10 log{ } = 10 log{ p2ref } = 10 log{ 2 } = 10 log{ } = 10×2 log{ } = 20 log{ } Iref pref pref pref pref 400 Ainsi. le niveau d’intensité et le niveau de pression mesurés en un point de l’espace (par exemple sur un microphone placé dans une salle) sont équivalents : LI = Lp . p2 Démonstration : comme I = 400 . qu’il soit calculé à partir du niveau d’intensité ou du niveau de pression.10−5 Ce niveau (Level en anglais) se mesure en décibel (dB) ou dB SPL (Sound Pressure Level) ou encore dB linéaires (dBlin ). Niveau de pression Le niveau de pression (ou niveau sonore) est défini comme : p p Lp = 20 log{ } = 20 log{ } (avec p en Pa). L’oreille fonctionne comme une échelle logarithmique : le niveau sonore n’est pas directement proportionnel à la pression acoustique. Iref 1. On notera donc dans la suite le niveau sonore Lp . pref 2.10−12 LI ref = 10 log{ } = 10 log(1) = 10 × 0 = 0dB = Lp ref 1.4 4 NIVEAUX SONORES Elle est appelée intensité de référence et correspond à la pression de référence pref = 2. Et le seuil de douleur correspond à une intensité sonore de : Idouleur = 1W/m2 (correspondant à la pression pdouleur = 20P a).10−12 . Niveau d’intensité Le niveau sonore peut aussi se calculer à partir du niveau d’inten- sité : I I LI = 10 log{ } = 10 log{ } (avec I en W/m2 ).

5 Le niveau sonore est mesuré par un appareil nommé sonomètre. 2 – Echelle des niveaux sonores Exercice : Dans le tableau 2. Le décibel électrique On peut calculer un niveau en décibel pour des grandeurs autres que des grandeurs acoustiques. cela ne veut cependant pas dire que les sons au dessous de 0 dB n’existent pas. Remarque : L’oreille ne perçoit une différence de niveaux que s’ils diffèrent d’au moins 1 dB. Le décibel électrique se mesure avec un vumètre. par exemple une tension électrique. un micro- phone traduit la pression acoustique en tension électrique (exprimée en Volts) et on définit le niveau électrique de la façon suivante : L = 20 log{ UUref }. Normalement. C’est pourquoi les niveaux sonores sont indiqués sans chiffre après la virgule (ou au maximum un chiffre après la virgule pour les calculs intermédiaires). avec U la tension mesurée et Uref la tension de référence prise à 0. Il est de même pour les sons au dessus de 120 dB qui peuvent endommager sévèrement ou détruire le système auditif. mettre en correspondance les niveaux sonores et les valeurs d’intensité et de pression correspondantes. Un sonomètre est composé d’un microphone et d’un système électronique qui calcule en temps-réel le niveau en dB à partir de la pression captée sur le microphone. Niveau (dB) Exemple de source Tic-tac d’une montre à plusieurs mètres 0 Seuil d’audition 10 Chambre sourde 20 Bruit de fond naturel dans le silence 30 Studio d’enregistrement 40 Campagne calme 60 Voix normale 70 Bureau calme 80 Orchestre symphonique 90 Voix criée 110 Sirène des pompiers 120 Seuil de douleur 140 Formule 1 150 Avion à réaction 170 Explosion Tab. l’oreille n’entend pas les sons en dessous de 0 dB. Ils corres- pondent seulement à des vibrations très faibles qui génèrent une pression acoustique que l’oreille ne peut pas entendre.775 V. En effet. Echelle des décibels Le tableau 2 montre des exemples de niveau sonore de quelques sources acoustiques. .

Le premier cas correspond à des sources non corrélées et le deuxième à des sources corrélées. Si chacune d’elle parle à 60 dB.6 5 ADDITION DE NIVEAUX SONORES 5 Addition de niveaux sonores Imaginons deux personnes qui parlent en même temps. Le niveau sonore total vaut donc : Itot I1 + I2 Lp tot = 10 log{ } = 10 log{ }.. on distingue deux cas.. + IN Lp tot = 10 log{ } = 10 log{ }. ne sont pas deux sources corrélées car il y a des petites variations temporelles entre chaque son.. Il faut retenir que dans le cas général : seules les puissances ou les intensités acous- tiques s’additionnent ! 5. + IN . on remplace I par 400 . Iref Iref p2 Si on remonte aux pressions.. Cas de N sources : L’intensité totale d’un son résultant de N sources d’intensité I1 . même du même instrument.1 Cas de sources non corrélées : cas général Deux sources non corrélées correspondent à deux sources indépendantes.I2 . Exemple : un piano et une flûte jouant en duo. il faut revenir aux valeurs non logarithmiques. Le niveau sonore total est donc Itot I1 + I2 + . On voit que ce ne sont pas les pressions qui s’additionnent.. (On considère que deux instrumentistes jouant à l’unisson. c’est-à-dire qui ont des représentations temporelles différentes. On a donc : q ptot = p21 + p22 6= p1 + p2 .) Cas de deux sources : L’intensité totale d’un son résultant de deux sources sonores d’intensité I1 et I2 vaut : Itot = I1 + I2 . le niveau sonore total n’est pas égal à 60+60=120 dB ! Pour additionner des niveaux sonores. d’où : p2tot p2 p2 = 1 + 2 400 400 400 c’est à dire : p2tot = p21 + p22 . Iref Iref .. Pour le calcul. sans relation de phase ("des sources qui ne se ressemblent pas trop")... IN est : Itot = I1 + I2 + .

Supposons que l’on ait N sources sonores de niveaux Lp1 . Démonstration : I Lp = 10 log{ } Iref Lp I = log{ } 10 Iref I Lp log{ }= Iref 10 I L p = 10 10 Iref (car si log(b) = a alors b = 10a ). Cela veut dire qu’ils ont tous la I même intensité I telle que Lp = 10 log{ Iref }.. 75.1 Cas de sources non corrélées : cas général 7 Intensité ou pression en fonction du niveau sonore : Supposons maintenant que vous ne connaissiez que les niveaux sonores de différentes sources en décibel. Lp2 . + }..m−2 Lp Pression : p = pref × 10 20 . avec Iref = 10−12 W.. avec pref = 2. il faut remonter aux valeurs d’in- tensité ou de pression...10−5 P a et Lp = LI le niveau sonore en dB.. 66 et 82 dB ? Réponse : 60 75 66 82 Lptot = 10 log{10 10 + 10 10 + 10 10 + 10 10 } Lptot = 10 log{106 + 107. + I = N × I = N I Le niveau sonore total est donc égal à : Itot NI I I Lptot = 10 log{ } = 10 log{ } = 10 log{N × } = 10 log N +10 log{ } = Lp +10 log N Iref Iref Iref Iref Soit : Lp (N sources identiques) = Lp (1 source) + 10 log N . LpN .. + IN I1 I2 IN Lptot = 10 log{ } = 10 log{ } = 10 log{ + + .2 } = 83 dB Calcul du niveau sonore avec N sources de même niveau Supposons que N sources acoustiques aient le même niveau sonore Lp . L’intensité totale est égale à : Itot = I + I + I + .. En effet : Itot I1 + I2 + .5 + 106.5. Iref Iref Iref Iref Iref Exemple : quel est le niveau total résultant de 4 hauts parleurs émettant des niveaux sonores de 60. + 10 10 }. LI Intensité : I = Iref × 10 10 ..6 + 108. Pour connaître le niveau résultant de l’addition des sources.... Le niveau total résultant de l’addition de ces sources sera : Lp1 Lp2 LpN Lptot = 10 log{10 10 + 10 10 + .

on ajoute 3 dB au niveau sonore.. + pN Lptot = 20 log{ } pref . deux sources synchrones.2 6 1 10 0. si on passe de 1 violon à 2 violons. + pN (et non p2tot = p21 + p22 + . La pression totale est égale à : ptot = p1 + p2 + . p2 . Exercice : de combien augmente le niveau si on passe de 1 à 3 violons ? de 1 à 10 violons ? de 1 à 100 violons ? Deux sources sonores de niveaux différents : supposons qu’on ajoute deux sources de niveaux Lp1 ≥ Lp2 . . On aura donc : Lptot = Lp + 10 log 2 = Lp + 3 dB Ainsi.4 Tab.. 5. 3 – Calcul de deux sources sonores On voit qu’à partir de 10 dB d’écart entre les deux sources. Le tableau 3 donne l’augmentation du niveau par rapport à la source la plus forte en fonction de la différence de niveau entre les deux sources. Le niveau sonore total est donc : p1 + p2 + .7 4 1. Supposons que l’on ait N sources corrélées de pressions p1 . si on passe de 100 violons à 200 violons. on dit qu’elles sont corrélées..5 5 1. le niveau résultant sera égal au niveau le plus élevé.2 Cas de sources corrélées Lorsque deux sources sont en phase ou juste décalées dans le temps. Exemple : deux sons purs.. Différence de niveau (dB) Augmentation de niveau (dB) entre les deux sources par rapport à la source la plus forte 0 3 1 2..8 5 ADDITION DE NIVEAUX SONORES Exemple de deux sources sonores Deux sources sonores de même niveau : supposons qu’on ajoute deux sources de même niveau sonore Lp . Dans ce cas seulement : les pressions s’additionnent.. pN .. le niveau global augmente (seulement) de 3 dB. De même. c’est à dire que leurs représentations temporelles ont une relation de phase.5 2 2. + p2N comme dans le cas de sources non corrélées).1 3 1..

L4 . L3 . Iref = 10−12 W/m2 . Exercice 2 On analyse le bruit d’un compresseur au sonomètre.5 500 77. 2.3 1000 72 2000 69. L5 . Quelle est la différence entre dB et dB (A) ? . donnez l’expression du niveau sonore global L de ce bruit. 2. 3. 1. le niveau sonore résultant est égal à : 2p p Lptot = 20 log{ } = 20 log{ } + 20 log(2) = Lp + 6dB. Fréquence (Hz) Niveau (dB) 125 83. N2 = 60 dB . la somme des deux pressions vaut 0 le niveau résultant est donc nul (en théorie : −∞). si on a deux sources identiques en phase. Donner l’expression littérale des intensités sonores respectives I1 et I2 correspondant au fonctionnement de chaque source. EN RESUME – si on additionne 2 sources non corrélées de même niveau. 9 Ainsi. On trouve les résultats dans le tableau 4. – si on additionne 2 sources corrélées en phase de même niveau . Lorsque (S2) fonctionne seule. pref pref Si on a deux sources en opposition de phase. L2 . On appellera Iref l’intensité correspondant au seuil d’audibilité.3 4000 68 Tab. 2. 4 – Niveaux du bruit du compresseur mesuré par bande d’octave 1. En appelant L1 . Lorsque (S1) fonctionne seule. Calculer la valeur du niveau sonore N obtenu lorsque les deux sources émettent simultanément. L6 les différentes valeurs du niveau sonore dans chacune des bandes de fréquence précédentes. le niveau sonore mesuré est N2 . Calculer numériquement le niveau sonore L du compresseur. le niveau sonore mesuré est N1 . on augmente le niveau sonore de 6 dB 6 Exercices Exercice 1 Un microphone reçoit les émissions sonores provenant de 2 sources distinctes (S1 et S2). on augmente le niveau sonore de 3 dB. et qu’elles ont toutes les deux la même pression p et le même niveau Lp.4 250 80. Application numérique : calculer les valeurs de I1 et I2 sachant que : N1 = 67 dB .

en se faisant accompagner par deux guitares électriques et une batterie. en déduire l’intensité minimale audible Iref . Calculer les différents niveaux en dB (A). sachant que la source sonore. le niveau de bruit de circulation seul est de 57 dB. à quelle distance faut-il se placer ? 2. 2. Le niveau sonore correspondant N1 valant 73 dB. Calculer le niveau global en dB (A). On enregistre alors un affaiblissement de 3 dB. A une distance d1 = 4. combien faut-il ajouter de chanteurs pour que le niveau paraisse deux fois plus fort ? 3. le niveau perçu est jugé trop faible.10−5 Pa. N1 . . le public est disposé sur un parterre dont le premier rang est à 5 mètres et le dernier rang à 45 mètres de la scène. A la distance r du podium. De quelle distance x s’est ont éloigné ? Exercice 4 : Premiers et derniers rangs Lors d’un concert en plein air. Si on choisit de rester à la distance r. mais gêné par la foule. 9 m d’une source sonore isotrope on enregistre une puissance P1 = 6.10 6 EXERCICES 4. Calculer la différence de niveau sonore entre le premier et le dernier rang. 1. ce qui avance le microphone d’un mètre. Quelle est la méthode la plus pratique pour augmenter le niveau sonore. Vous voulez l’enregistrer. vous décidez de tendre le bras. Quel est le niveau sonore lorsque le groupe entier répètera ? Exercice 7 : Bruits dans une salle Dans une salle. la pression acous- tique minimale audible vaut : Pref = 2. On s’éloigne d’une distance x du point où P1 . située sur la scène a une puissance P . vous ne pouvez pas vous en approcher à moins de 5 mètres. on a le choix entre deux solutions : se rapprocher ou augmenter le nombre de chanteurs. Quel est le bruit de la ventilation ? Exercice 8 : Prise de son à bout de bras Un orateur prononce un discours en plein air. Exercice 3 1. Aussi. Exercice 6 : les voisins rockers Votre voisin chanteur de rock vous annonce qu’il a été décidé de monter un groupe. Si on stoppe la ventilation. Calculer l’intensité sonore I1 à cette distance de la source.10−3 W . pour avoir plus de "proximité". Exercice 5 : Doublement de la sensation Un groupe choral de six chanteurs se produit sur un podium en plein air. pour l’augmenter. Le niveau sonore est de 55 dB lorsque le chanteur est seul. il est de 62 dB lorsqu’une guitare joue seule et de 67 dB lorsque la batterie joue seule. Calculer la pression acoustique P1 en ce point sachant que Pref . Ce bruit a deux origines indépendantes : une ventilation et le bruit en provenance de la rue. I1 et d1 ont été mesurés. le bruit de fond est de 62 dB. 5. Pour avoir la sensation que le son est deux fois plus fort.

on peut aussi calculer un niveau en décibels.2 Le décibel pondéré Afin de prendre en compte du rôle des fréquences dans la sensation subjective de l’intensité. Elle vaut : pref = 1. Pour cela. Emergence Dans une ambiance sonore bruitée (hall de gare. on dit alors qu’il a une sonie de 2 sones. On a vu en particulier au cours précédent comment la sensation de niveau varie en fonction de la fréquence avec les courbes isoso- niques. on dit qu’un son de 1 sone est perçu comme un son pur de 1000 Hz à 40 dB. Les tests d’écoute montrent que les sujets perçoivent qu’un son est deux fois plus fort lorsque son niveau sonore augmente de 10 dB. Ce n’est cependant pas la sensation exacte par l’oreille du niveau sonore. 7 Annexes 7. vous découvrez qu’une baleine produit un niveau de 160 dB dans l’eau. un son pur à 1000 Hz et de 50 dB paraîtra deux fois plus fort d’un son de 1000 Hz à 40 dB.10−5 Pa dans l’air. 11 1. et un son de 4 sones sera perçu comme deux fois plus fort qu’un son de 2 sones. B et C. Déterminer la distance limite au delà de laquelle l’augmentation du niveau obtenu en tendant le bras n’est plus perceptible.) pour qu’une source sonore puisse être entendue distinctement. durée et timbre). en tenant compte de la sensation logarithmique de niveau de l’oreille.1 Perception du niveau sonore Niveaux d’isosonie Le niveau sonore Lp est une façon objective de calculer le niveau sonore. Un son pur de 1000 Hz à 60 dB aura donc une sonie de 4 sones car il paraît 4 fois plus fort qu’un son pur à 1000 Hz à 40 dB. Elle n’est donc pas proportionnelle à l’intensité sonore en décibels. une nouvelle unité est utilisée : le sone. L’intensité sonore perçue (ou intensité subjective) est appelée la sonie. on utilise aussi une autre unité que le dB SPL : le décibel pondéré. Il existe trois pondérations : pondération A. Exercice 9 : Niveau sonore dans l’eau Dans l’eau. Un son de 2 sones sera perçu comme deux fois plus fort qu’un son de 1 sone. Dans une publication scientifique.10−6 Pa. la pression de référence n’est plus la même que dans l’air. par rapport à la situation où le microphone reste à 5 mètres ? 2. 7. au lieu de pref = 2. mais en étant placé à 12 mètres ? 3. Ainsi. Arbitrairement. La sensation du niveau sonore par l’oreille dépend en effet de l’intensité du son mais aussi des autres caracté- ristiques du son (fréquence. Par exemple. Combien de dB auriez-vous gagné en tendant le bras de la même manière. . A quel niveau correspond-il avec la pression de référence aérienne. il faut qu’elle ait un niveau sonore supérieur d’environ 15 dB au dessus du niveau sonore du bruit de fond. Ainsi.. un son de 80 dB ne va pas paraître deux fois plus fort qu’un son de 40 dB. La pondération la plus utilisée est la pondération . Cependant. salle de concert. un son de 1000 Hz à 120 dB paraîtra environ 500 fois plus fort qu’un son de 1000 Hz à 30 dB. cocktail.. Combien de dB gagnez-vous en tendant ainsi le bras.

5 -8. Le tableau 7 donne quelques exemples de niveaux sonores équivalents. 6 – Exemple de calcul du bruit en dB(A) 7. on fait la moyenne du niveau sonore pendant un intervalle de temps ∆t. le niveau sonore présenté est un niveau sonore mesuré à un instant donné. par exemple.5 51. Le décibel pondéré A est noté dB(A). f(Hz) 125 250 500 1000 2000 4000 Niveau sonore du bruit (dB) 65 60 65 80 70 85 Pondération A (dB) -15. de 0. car c’est celle qui se rapproche le plus de la sensation de l’oreille. Le ∆t peut aller.5 -8. Un sonomètre permet également d’afficher les niveaux sonores en dB(A). 5 – Pondération A Exemples de calcul du dB(A) Supposons que l’on connaisse le niveau sonore d’un bruit par bande d’octave (grâce à un analyseur de spectre) : on peut rectifier le niveau en dB SPL dans chaque bande à l’aide du tableau précédent et ainsi connaître le niveau en dB(A) dans chaque bande. Définition de la pondération A Les valeurs de la pondération A sont définies par bande d’octave.12 7 ANNEXES A.(B) ou (C).5 -3 0 1 1 Tab. Ainsi. Cependant. f(Hz) 125 250 500 1000 2000 4000 Pondération A (dB) -15.25 secondes à plusieurs heures.5 -3 0 1 1 Niveau sonore du bruit (dB(A)) 49. On obtient alors le niveau moyen Leq (Level equivalent) pour l’intervalle de temps ∆t. On donne dans le tableau 5 les valeurs des pondérations les principales bandes d’octave. 7 – Quelques Leq en dB(A) .5 62 80 71 86 Tab. le niveau sonore peut évoluer au cours du temps.3 Niveau équivalent LEQ Jusqu’à présent. Batterie 100 dB(A) Répétition en petites formations 90 à 100 dB(A) Discothèque (bord de piste) 100 à 105 dB(A) Local de répétition rock 102 à 107 dB(A) Concert rock variétés 102 à 107 dB(A) Tab.