1

1. Ionie : dans la Grèce antique, cette région désigne les rives occidentales de
La civilisation égéenne et Schliemann
Nourries par l’influence des civilisations
d’Orient, des civilisations de l’âge
du bronze naquirent sur les rives
orientales du bassin méditerranéen
vers -2000, et furent découvertes
par deux passionnés de mythologie.

Schliemann Evans

Ionie1, au VIIIe siècle avant notre ère

bla
bla

a…
H a ha h

Homère

8
1. Ionie : dans la Grèce antique, cette région désigne les rives occidentales de
l’Anatolie bordant la mer Égée. Elle correspond à une partie de l’actuelle Turquie.

Hélène
Oh !

Ménélas
Jadis…
eleiadeo
Menin aeide, thea,
(Chante, déesse…)

(la colère
d’Achille…)

avait un frère cadet.
Agamemnon, roi de Mycènes2,

de Grèce.
(le fils de Pélée).
Achileos oulomenen

Il s’agissait de Ménélas,

Celui-ci avait pour épouse
Hélène, la plus belle femme
roi de la cité-État3 de Sparte4.
2. Mycènes : ancienne ville située dans le nord de la péninsule du Péloponnèse, elle constituait le foyer de la civilisation mycénienne. 3. Cité-État : petit état grec composé d’une ville, et de sa campagne proche, peuplé de citoyens.
info

9
On les désigne également par le mot grec « polis » (« poleis » au pluriel). 4. Sparte : cité-État de la Grèce antique, ennemie d’Athènes. La formation extrêmement sévère que recevaient ses soldats, les Spartiates, est restée célèbre.
p.34
Tandis que les petites cités des
Achéens1 se perdaient en vaines

Querelles, un pays puissant et riche
prospérait de l’autre côté
de la mer Égée. Son nom était Troie2.

info
Pâris p.34
Un beau jour, une délégation
troyenne se présenta à Sparte…
1. Achéens : nom donné aux Grecs dans l’Iliade. 2. Troie : lieu où se déroule la guerre du même nom racontée par Homère dans l’Iliade. Elle est située dans le nord de l’actuelle Turquie.

menée par le jeune
et beau prince Pâris.

Hélène et lui tombèrent
éperdument amoureux…

Aide-
Troie moi, mon
et s’enfuirent tous
frère…
les deux à Troie.

Quoi ?!

Sparte

Agamemnon

10
Furieux, Agamemnon demanda à toutes
les cités-États de se rallier à lui,
et constitua une grande armée afin
de récupérer Hélène.

Les troupes comptaient
p.34 dans leurs rangs un roi
génial du nom d’Ulysse…
Ulysse

Achille

le vénérable
Nestor,

3. Éthiopie : il s’agit de l’Éthiopie antique, dont le territoire occupait une vaste partie du continent africain.
le héros Achille

4. Les Amazones : peuple de femmes guerrières vivant sur les rives de la mer Noire dans la mythologie grecque.
Nestor et son ami Patrocle.
Patrocle

Le camp des Troyens…

était composé du roi d’Hector, l’un des frères aînés
Priam et de Pâris… de ce dernier, ainsi que d’Énée,
l’un des fils de la déesse Aphrodite.

Memnon

Hector Énée Penthésilée

Priam
Ils furent ensuite rejoints
par Memnon, roi d’Éthiopie3,
et Penthésilée, reine des Amazones4.

11
Les Grecs assiégèrent
la cité de Troie…

et les combats firent rage
pendant plus de dix ans.

Alors qu’Achille avait
quitté le front, Patrocle
succomba face à Hector.

Patrocle
est mort ?!

Achille retourna sur
le champ de bataille afin
de venger son ami…

terrassant Hector…
avant d’être abattu
par les flèches de Pâris.

Puis…

ce dernier périt
à son tour.

12
En dernier recours, l’armée grecque
mit en œuvre un plan audacieux
échafaudé par Ulysse.

Les troupes se replièrent en mer après
avoir déposé devant les remparts de Troie
un gigantesque cheval de bois, à l’intérieur
duquel des soldats grecs étaient dissimulés.

Croyant que leurs ennemis avaient fui,
les Troyens s’emparèrent du cheval
comme trophée de guerre, l’introduisirent
dans la forteresse et fêtèrent la victoire.

Lorsqu’ils s’endormirent,
épuisés par les célébrations…

les soldats grecs
sortirent de leur cachette
et ouvrirent les portes
de la citadelle…

pour permettre à leur armée
de pénétrer dans la ville.

13
La famille royale de Troie fut
exterminée, à l’exception d’Énée, l’un
des fils d’Aphrodite…

et la cité autrefois prospère
ne fut bientôt qu’un tas de ruines.

Remarquable,
cher Homère.

Vous êtes un aède (un poète chantant
des épopées) béni par les muses
(les déesses des arts).

Soyez-en sûr, votre nom restera
pour toujours associé au récit
de la guerre de Troie.

Ce serait là mon vœu
le plus cher, Madame…

mais je doute fort
qu’il se réalise.

14
tu sais.
Papa ?
Tiens…

Heinrich.

Mais ce n’est
qu’une légende,
Voilà pour toi,

Homère, le poète
dont nous a parlé
Ce passage concerne
Ankershagen1,
royaume de Prusse2 Noël 1829.

C’est l’auteur
Oui, c’est ça…

de l’Iliade, l’épopée
de la guerre de Troie.
de Jerrer5 !
L’Histoire du

aux enfants4
monde racontée

existé !
Pas du tout !

La preuve,
c’est qu’on

les livres !
Heinrich Schliemann3, 7 ans

du monde entier.

Elle a vraiment
gisent toujours

en parle dans
La cité majestueuse

On raconte qu’elle
Ouah…

a été détruite en une
d’or et d’argent venus

nuit et que ses ruines
qui abritait des trésors

enfouies quelque part…
1. Ankershagen : petit village situé dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, dans le nord de l’Allemagne.. 2. Royaume de Prusse : le duché de Prusse devint royaume en 1701, puis fut intégré à l’Empire allemand en 1871,
dont il resta la composante principale jusqu’à en 1918, lorsque l’Allemagne devint une république. 3. Heinrich Schliemann (1822 – 1890) : archéologue allemand, il prouva que la ville de Troie mentionnée dans les mythes grecs a réelle-
ment existé. 4. L’Histoire du monde racontée aux enfants : dans son autobiographie, Schliemann raconte que les illustrations de ce livre sont à l’origine de sa fascination pour la ville de Troie. 5. Georg Ludwig Jerrer : historien allemand.

15
Il n’y a que les
gamins pour croire Moi, je pense
à ces histoires ! qu’elle a peut-être
réellement existé.

Wha ha ha ha !

grrr…

Dis, Papa…

Si un jour je trouve
les ruines de Troie…

on deviendra riches ?

Et les gens
de la paroisse…

ils pourront tous
manger à leur faim ?

Si tu découvres les ruines
de Troie, tu pourras venir
en aide à tout le monde.

Oui.

16
i nfo
LA CIVILISATION ÉGÉENNE
ET SCHLIEMANN
Schliemann
un passionné Les épopées du poète
d’archéologie polyglotte Homère
• De nationalité allemande, Schliemann par- • L’Iliade est l’une des épopées les plus
lait au total plus de 15 langues, dont le fran- célèbres d’Homère. Les épopées sont des
çais, le néerlandais, le portugais et le grec. poèmes épiques racontant sous forme de
Il les avait apprises en apprenant par cœur vers des légendes, des mythes, des faits
et de manière phonétique des livres entiers historiques ou les exploits de héros. L’Iliade
qu’il lisait à voix haute. On raconte même est le récit de la guerre de Troie. Ce titre vient
qu’il a été plusieurs fois chassé des lieux d’“Ilion”, l’autre nom de la ville. (page 10)
où il séjournait au cours de ses voyages, en
• Autre épopée emblématique d’Homère,
raison des séances de lecture interminables
l’Odyssée faisait également partie des œuvres
qui dérangeaient ses voisins. (page 9)
importantes dans l’éducation des classes
• Schliemann fut d’abord marié à une femme supérieures de la Grèce antique. Ulysse, son
de nationalité russe, dont il divorça avant personnage principal, apparaît également
d’épouser Sophia. Lorsqu’il fit sa demande dans l’Iliade, et la cité de Troie présentée
en mariage à cette dernière, il lui dit qu’elle dans les deux œuvres a longtemps été consi-
était le portrait vivant d’Hélène (la fille de dérée comme une ville légendaire. (page 9)
Zeus et laplus belle femme du monde selon
la mythologie grecque). Comme son mari,
Sophia apprit l’Iliade par cœur et se rendait
parfois sur les champs de fouilles archéolo-
giques. (page 21)
Homère :
Poète du VIIIe siècle
Les trésors de Mycènes avant notre ère.
Auteur supposé de
La civilisation mycénienne doit son nom à la l’Iliade et de l’Odys-
ville de Mycènes où elle a été découverte. Elle sée, il exerça une
est célèbre pour son trésor, dont le masque profonde influence sur
d’Agamemnon constitue l’un des objets les les générations suivantes
plus emblématiques, pour ses ruines ines- d’auteurs, en particulier en
timables ainsi que pour ses techniques de Europe. (page 8)
fonte du bronze très perfectionnées. Bien
que l’œuvre d’Homère ait fortement influencé
Schliemann pour la conduite de ses fouilles
archéologiques, il existe de nombreuses dif-
férences entre la description de Troie faite
dans les épopées et dans la réalité. (page 27)

34