You are on page 1of 13

Categorías

 Suelo.
 Caballo con arcos.
 Barra de equilibrio.
 Anillas.
 Paralelas asimétricas.
 Barra fija.
 Paralelas.
 Salto de potro.

Se asigna un nivel de dificultad a la tabla codificada de elementos gimnásticos. Cada ejercicio
es evaluado por dos grupos de jueces, obteniéndo así dos puntuaciones basándose en dos
aspectos:

Dificultad: Se suma la puntuación de los ocho elementos más difíciles (10 en los hombres).

Ejecución: Se evalúa, hasta 10.0 puntos, la ejecución artística, penalizando los errores.

Sobre una superficie construida de un material elástico para amortiguar las caídas, el ejercicio debe
adaptarse musicalmente mediante una coreografía.

Durará entre 70 seg (M) y 90 seg (F).

Caballo con arcos: Sucesión de movimientos circulares con todo el cuerpo y pendulares con las
piernas abiertas en tijera.

Anillas: Incluye elementos de fuerza, vuelos y equilibrios.

Barra de equilibrios: Combinación de saltos, giros, pasos y posiciones estáticas, que concluye con
una salida acrobática por un extremo o un lateral.

Paralelas asimétricas y barra fija

Las paralelas asimétricas cierran el orden de aparatos femeninos. Los giros y 'sueltas' se suceden
junto a los movimientos de enlace entre las dos bandas.

La barra fija cierra el orden de aparatos masculinos. Combina giros con 'sueltas'.

Barras paralelas

Los movimientos continuados se desarrollan sobre y debajo de las barras.

Salto de potro

Tras una carrera, el gimnasta realiza un salto, terminando con un aterrizaje controlado

La GAF tient autant de l'art que du sport : au-delà de la performance physique. Les gymnastes se doivent aussi d'être rigoureuses et disciplinées pour atteindre l'excellence. barres asymétriques.1 Table de saut (Saut de cheval) 2. la souplesse et la grâce sont les qualités de la réussite. poutre et sol (dans l'ordre olympique). Sommaire 1 Historique 2 Agrès 2.3 Poutre 2.2 Barres asymétriques 2.1 Articles connexes 5.2 Liens externes Historique Les premières épreuves olympiques féminines se tiennent en Jeux de 1928 à Amsterdam. C'est d'abord un pianiste qui assure l'ambiance musicale. puis on a recours à des bandes pré-enregistrées de versions orchestrées. Les performances comportent également une part de chorégraphie au sol (en musique) et à la poutre. Gymnastique artistique La gymnastique artistique féminine (également abrégée GAF) est une discipline olympique qui se pratique sur 4 agrès : saut de cheval.4 Sol 3 Code de pointage 4 Gymnastes célèbres 5 Voir aussi 5. Agrès . La largeur de la poutre est fixée à 10 cm à l'occasion des Jeux olympiques de Londres en 1948. La musique accompagne les démonstrations au sol depuis 1958. En 1948. la maîtrise technique.

la gymnaste prend une impulsion sur un tremplin (premier envol). le "saut de cheval" a été remplacé par une table. Pour la notation.40 m pour un diamètre de 4 cm. Les points accordés tiennent compte de la réception au sol qui doit être stabilisée. Cet exercice consiste à sauter à l'aide d'un tremplin par- dessus une table de saut (depuis 2001. les bras et les genoux. la qualité de la réalisation.80 m.30 à 1.25 mètre. C'est un . et écartées de 1. Cet exercice consiste à réaliser des figures de voltige entre deux barres rondes en fibre de verre et bois d'une longueur de 2. puis lors d'un second envol. plus large). la table de saut est située au bout d'une piste d'élan de 25 mètres.Le concours général ou concours complet regroupe l'ensemble des agrès. Les mouvements aux barres asymétriques sont très spectaculaires : « soleils » (grands tours en montant dos vers le sol et en descendant ventre vers le sol) et "lunes" (grands tours en montant ventre vers le sol et en descendant dos vers le sol) autour de la barre supérieure. et le contrôle de l’équilibre à la réception ainsi que tous les petits détails tels que les pointes.70 m). La gymnaste avec le plus de points à la fin sur l'ensemble est désignée championne. Le saut de cheval est un exercice commun avec la gymnastique artistique masculine. placées parallèlement à des hauteurs différentes (2. lâchers et sorties acrobatiques. les juges évaluent la complexité du mouvement. prend appui avec les mains sur la table de saut.50 et 1. suivie d'un flip et d'une figure complémentaire (comme un salto ou une vrille). les mains. Table de saut (Saut de cheval) Article détaillé : saut de cheval. Barres asymétriques Article détaillé : barres asymétriques. en effectuant un mouvement acrobatique. L'épreuve se déroule en quelques secondes : après une course d'élan rapide. Le saut est l'agrès où le passage est le plus rapide. appelé le Tsukahara ou le Yurchenko qui consiste en une rondade sur le tremplin. Les barres sont le seul agrès de bras de la gymnastique artistique féminine. Les figures classiques sont le saut par renversement (ou « lune ») assorti de vrille ou de salto. Ces impulsions doivent donner à l'athlète une hauteur suffisante pour réaliser la figure. D'une hauteur de 1.

car les exercices se déroulent à la force des bras. les éléments sont presque les mêmes qu'au sol. Jeunes gymnastes se tenant sur demi-pointes. placée à un mètre vingt-cinq du sol. La durée de l'exercice varie entre une minute quinze et une minute et demie. La gymnaste doit savoir piler ses acrobaties afin de ne pas être déséquilibrée.Les sorties et parfois même les entrées à la poutre sont également acrobatiques. alternant des passages rythmés et acrobatiques et des passages plus chorégraphiques. Il est très dur aux barres (comme à tous les agrès) de présenter un mouvement parfait. et dix centimètres de large. C'est au sol que les gymnastes peuvent le mieux exprimer leur talent artistique. Ce n'est pas l'agrès le plus difficile en matière de force mais le plus technique. sur un praticable — « tapis de sol » de douze mètres sur douze (entouré d'une bande — de couleur — rouge le plus souvent — sur laquelle les gymnastes ne doivent pas marcher. Cet exercice consiste à réaliser. Cela en fait un exercice très complet. En effet. Mais la force physique ne suffit pas pour maîtriser les passages d'une barre à l'autre et les lâchers. la gymnase doit effectuer une très courte chorégraphie (tout comme au sol). Cet exercice consiste à effectuer différentes figures sur une poutre de cinq mètres de long. un programme d'une minute et demie. Tout est dans la qualité du geste. Sol Article détaillé : sol (gymnastique). . Lors de son passage en poutre. en suspension ou en appui. sur un accompagnement musical. Il leur faut également faire preuve de qualités athlétiques et d'endurance pour enchaîner les éléments acrobatiques très variés. souplesse et grâce. sous peine de pénalité). Les barres sont aussi un agrès où se développent coordination et finesse pour parvenir à exploiter l'élasticité des barres.agrès physique. L'équilibre est une vertu première pour évoluer à la poutre avec maîtrise. Poutre Article détaillé : poutre (gymnastique).

et présenter une chorégraphie. Renaissance Le terme "gymnastique artistique" voit le jour au début des années 1800 pour distinguer la gymnastique de loisir de celle pratiquée par les militaires. la gymnastique est l'expression de la parfaite harmonie entre le corps et l’esprit. Code de pointage Article détaillé : Code de pointage (gymnastique artistique). . Des origines philosophiques Platon. Parmi les disciplines qu’elle rassemble sont écartées la massue.Comme le saut de cheval. Histoire Pour les Grecs anciens. formés à la gymnastique dès l’enfance. Aristote et Homère recommandaient chaudement la pratique de la gymnastique pour ses qualités fortifiantes. en effet. Les notes parfaites de 10 obtenues à seulement 14 ans par Nadia Comaneci et Nellie Kim aux Jeux de Montréal en 1976 annoncent l’ère des jeunes champions. seule la pratique conjointe de l’activité physique et intellectuelle rendait possible l’harmonie entre le corps et l’esprit. Pour les Grecs. la gymnastique artistique olympique accueille des concurrents qui ont souvent un passé de danseur et peuvent espérer atteindre l’apogée de leur carrière à 20 ans. le sport évolue vers ce que nous considérons aujourd’hui comme la gymnastique moderne. le sol est un agrès commun avec la gymnastique artistique masculine. Aujourd’hui les gymnastes doivent être âgés de 16 ans minimum pour participer à la compétition olympique. Les compétitions de gymnastique se multiplient en Europe dans les écoles et les clubs d’athlétisme et font leur grand retour quand les Jeux Olympiques renaissent à Athènes en 1896. mais les gymnastes masculins présentent leur mouvement sans accompagnement musical. La pratique de la gymnastique moderne se développe à la fin du 19e siècle. Les temps changent À ses débuts. Pierres et massues Entre 1896 et 1924. qui fait sa première apparition en 1922. le lever de pierre et même la natation. Il faut 8 éléments pour avoir le maximum de points .

agilité. elle comporte des disciplines que l'on peut difficilement qualifier d'artistiques. virtuosité. La gymnastique artistique féminine Parmi les sept disciplines gymniques. à l’exemple de l’escalade et de l'acrobatie. suite à la création en 1883 de la Fédération russe de gymnastique.Histoire olympique La gymnastique artistique est introduite dès les premiers Jeux Olympiques de 1896 à Athènes et figure à chaque édition des Jeux depuis. Lorsque ces éléments sont réunis. La gymnastique artistique féminine comporte quatre épreuves : le saut. Elle a connu un essor sans précédent dans la foulée des performances exceptionnelles de la Soviétique Olga Korbut et de la Roumaine Nadia Comaneci aux Jeux olympiques de 1972 et de 1976. Olga et Nadia ont frappé l’imaginaire de millions de jeunes filles et popularisé la gymnastique à travers le monde. la poutre et le sol. La gymnastique artistique est un sport extrêmement exigeant. les femmes sont admises aux Jeux à Amsterdam. précision technique et créativité artistique. En 1928. Les bases du programme olympique sont jetées aux Jeux de 1924 à Paris. c’est cette fois la République de Chine qui se distingue en remportant une majorité de médailles d’or. Les gymnastes doivent savoir combiner élégance. . individuelles et par équipes. puissance. Au début. les performances paraissent sans effort et offrent un spectacle époustouflant. avec sept épreuves. puis se stabilise à six épreuves à partir des Jeux de 1960 à Rome. les barres asymétriques. souplesse. courage. Cette discipline est principalement dominée par l’Union Soviétique à partir de 1952. Il faut attendre 1952 pour que le programme féminin se développe. la gymnastique artistique féminine est la plus pratiquée et la plus connue du grand public. date à laquelle apparaissent les compétitions par engin masculines. Au Jeux de 2008 à Beijing.

Elles devront alors réaliser deux sauts. les gymnastes sont tenues de passer d’une barre à l’autre. LE SAUT La table de saut mesure 1. Pour obtenir le plus de points possible. .61 m du sol. LES BARRES ASYMÉTRIQUES Les barres asymétriques consistent en deux barres de bois ou de fibre de verre reposant sur des montants de hauteurs différentes. à l’exception de celles qui souhaitent participer à la finale de cet engin. ou encore de lâcher leur prise sur la barre pour effectuer une rotation dans les airs avant de la rattraper. En compétition internationale. Elle est placée face à la piste de course où la gymnaste prend son élan.41 m. La barre inférieure est située à 1. la barre supérieure à 2. dont la moyenne sera retenue pour le classement final.25 m de hauteur. la majorité des athlètes ne réalisent qu’un seul saut. derrière un tremplin.

maîtrise et aplomb. La gymnaste doit utiliser toute la longueur de la poutre et exprimer à la fois élégance. de tours. souplesse. d’ondulations et d’éléments d’équilibre exécutés en position debout. de sauts. rythme. Les exercices sont d’une durée maximale d’une minute et demie. Leur programme doit réunir une variété d’éléments acrobatiques. . couchée ou assise. perchées à 1. une bande de 10 cm de largeur et de 5 m de longueur sur laquelle les concurrentes livrent des performances audacieuses. LA POUTRE L’engin le plus impressionnant est sans doute la poutre. équilibre. de pas de course et de marche.25 m du sol.

LE SOL Alors que la poutre met à l’épreuve le courage des gymnastes. La gymnastique artistique masculine La gymnastique artistique masculine consiste en six épreuves : les exercices au sol. le saut de cheval. Originalité. les barres parallèles et la barre fixe. maîtrise et qualité artistique sont les élément évalués par les juges lors des performances réalisées sur le praticable de 12 m sur 12 m. Les chorégraphies au sol comprennent à la fois des mouvements de danse et des éléments acrobatiques. maturité. les exercices au sol font appel à leurs habiletés et à leur expressivité. . le cheval d’arçons. les anneaux.

le cheval d’arçons est pourvu de deux poignées (les «arçons») de 12 cm situées à une distance de 40 à 45 cm l’une de l’autre. Ils y enchaînent des mouvements circulaires et diverses figures. des rotations – qui font simultanément appel à la force. Ils sont constitués d’un enchaînement d’éléments – des pirouettes. des appuis renversés. CHEVAL D’ARÇONS Mesurant 1. à la flexibilité et à l’équilibre du gymnaste. Les gymnastes utilisent toute la surface de l’engin. EXERCICE AU SOL Les exercices au sol sont exécutés sans accompagnement musical sur un praticable de 12 m sur 12 m. .15 m de hauteur. comme des ciseaux et des appuis renversés.

La note est attribuée en fonction du degré de difficulté.75 m du sol. et la table est haute de 135 cm. Cette épreuve consiste en une alternance de phases d’élan et de figures statiques qui mettent à l’épreuve la force du gymnaste. . le gymnaste doit réaliser. de l’exécution technique et de la position d’atterrissage. Sa phase d’envol comprend une ou plusieurs rotations et se termine par un atterrissage contrôlé. en maximisant la hauteur et le temps de vol. La piste d’élan mesure 25 m. LES ANNEAUX Les anneaux sont suspendus à 2. Le programme doit se conclure par une sortie acrobatique. des mouvements précis et puissants. LE SAUT Au saut.

jumellent des mouvements d’élan.50 m de longueur. sans arrêt et avec précision. les barres parallèles. LA BARRE FIXE La barre horizontale mesure 2. BILLETS EN VENTE . à l’image des anneaux. elle est généralement spectaculaire et comporte plusieurs rotations transversales et longitudinales. tourner dans les deux sens. Il doit changer de prises.75 m.40 m et est fixée à une hauteur maximale de 2.95 m de hauteur et mesurant 3. La sortie est le véritable clou de l’exercice. aussi bien au‐dessus des barres qu’en dessous. Le gymnaste exécute des mouvements de rotation et des figures. LES BARRES PARALLÈLES Situées à 1. de bascule et d’appui qui mettent à l’épreuve la force musculaire. et lâcher puis rattraper la barre. Le gymnaste doit parcourir toute la longueur de l’engin.

>CLIQUEZ ICI INFOLETTRE Pour ne rien manquer. abonnez-vous à notre infolettre BOUTIQUE Affichez votre passion de la gymnastique en vous procurant nos produits officiels. VISITEZ LA BOUTIQUE > .