Guide de l'entraîneur

1) Le joueur : Orientations et objectifs de chaque tranche d’âge.
L’entraînement vise à munir le joueur et la joueuse des habiletés, des attitudes et des connaissances lui permettant de s’exprimer en match. C’est à l’entraîneur, en tant que responsable du développement du joueur de veiller aux respects des principes de la formation du joueur. On forme un joueur de la même façon que l'on construit une maison. Il faut commencer par les fondations et non pas par le toit. Sinon tout va s'effondrer. Il est donc primordial, pour permettre à chaque enfant d'atteindre un épanouissement total, de lui faire passer les étapes les unes après les autres. Le soccer pour les enfants signifie jouer et jouer veut dire s’amuser ! Ce ne sont pas des cobayes. Ils ne s’inscrivent pas au soccer pour servir nos ambitions mais pour y trouver des amis, des défis, avoir du plaisir et s'épanouir en pratiquant un sport qu’ils apprécient. • Le plus important pour les enfants est d’être avec leurs amis • Une participation égale pour tous • Apprendre aux enfants à perdre et à gagner • Créer une ambiance de jeu qui rend heureux • Le soccer des enfants est pour les enfants et non pour les adultes • Le jeu en soi est plus important que la victoire, les médailles, etc … • Les adultes ne doivent pas rechercher le succès à travers le succès des joueurs • Les enfants ne sont pas des adultes en miniature • On ne doit pas faire de distinction entre les joueurs talentueux et les joueurs moins talentueux

a) Phase 1: initiation (5-6 ans)
L'objectif premier est de développer le plaisir de jouer chez chaque enfant. La relation joueur/ballon est essentielle. C'est donc la conduite de balle à travailler avec un ballon par joueur qui fera l'objet de la plus grande partie des jeux. On insistera également sur des notions de coordination, d’agilité, et de maîtrise des appuis. On parle à cet âge de la découverte du jeu et du plaisir de jouer. Il faut donner envie aux enfants de jouer au soccer. Un enfant qui a pris plaisir au départ continuera à jouer longtemps.

b) Phase 2 : l'apprentissage (7-10 ans)
C'est le plus bel âge pour l'apprentissage des fondamentaux techniques, de la maîtrise du ballon (conduite, dribble, feinte, frappe, contrôle, jeu de tête). Tous les gestes techniques doivent être vus et enseignés. La séance doit toujours être amusante. L’aspect ludique doit continuer d’être le premier élément à considérer lorsque l’on travaille avec cette catégorie. L’enfant est toujours dans une phase assez égocentrique où le travail seul avec ballon est important. Le développement individuel doit primer. La technique se développe avec la répétition. La répétition du geste technique juste assurera la qualité de l’apprentissage. Il est donc primordial d’insister sur la correction du geste par les entraîneurs.

Il est intéressant aussi de débuter à inculquer les notions de largeur et de profondeur pour la conservation du ballon. On devra également débuter le travail défensif lors des situations de un contre un. On poursuivra le travail de coordination, d'agilité et de maîtrise des appuis qui a été amorcé dans la phase précédente. Au soccer la technique est première et primordiale; savoir contrôler, dribbler, passer, tirer c’est pouvoir s’inscrire dans le jeu (Claude Dusseau, FFF).

c) Phase 3 : le développement (11-15 ans)
C'est l'âge d'or des acquisitions technico-tactiques, du comportement en jeu (marquagedémarquage, placement, déplacement, replacement, notions de largeur et de profondeur…). Le joueur devra alors avoir une utilisation plus rationnelle de sa technique lors des situations de match. Ce sont les principes tactiques de base ou tactiques individuelles qui doivent être développés. Le quatre contre quatre est une des formes de travail à utiliser pour assurer un développement optimum. Les notions de largeur et de profondeur seront abordées lors de situations de trois contre un et de quatre contre deux. L'âge de l'adolescence n'est pas toujours un âge propice à l'apprentissage de nouveaux gestes techniques étant donné les changements important qui s'opèrent (allongement des membres, changements hormonaux…). Il ne faut surtout pas délaisser le travail des fondamentaux techniques qui a été entrepris dans la phase d’apprentissage. Des exercices simples où le joueur répète encore et encore le même geste permet de stabiliser la technique apprise à la phase précédente. Ceci peutêtre fait sous forme de "devoirs" à la maison si la fréquence des entraînements ne permet pas de stabiliser le geste technique.

2) L'entraîneur : « L’entraîneur est un éternel chercheur. »
Aimé Jacquet, Sélectionneur de l’équipe de France Championne du Monde en 1998

a) Principes généraux
En tant qu’entraîneur, au-delà de l’obtention de bons résultats, vous devez également faire en sorte que vos joueurs continuent d’aimer le soccer et s’amusent dans la pratique de leur sport. Vous devez également reconnaître le soccer comme moyen d’éducation et de développement de l’individu et non pas seulement comme une fin en soi. Vous devez inculquer le respect des lois du jeu, des coéquipiers, des adversaires, des arbitres, des équipements et leur montrer l’exemple constitue un bon moyen d’y parvenir. Il est important que vous traitiez vos joueurs de manière égale, que vous soyez enthousiaste, patient et indulgent ainsi que vous gratifiez continuellement leurs efforts lorsqu’ils le méritent. Bref, il est très important d'insister sur le rôle primordial et sur l’influence que joue l’entraîneur auprès des joueurs.

b) Rôles de l’entraîneur : enseignant, leader et conseiller
À titre d’enseignant, vous devez : • fournir des éléments d’enseignement simples pour aider les enfants à apprendre et développer des habiletés par l’entremise de jeux et d’activités • s’intéresser au développement personnel des jeunes • valoriser plus l’effort que la victoire À titre de leader, vous devez : • être un exemple positif, c’est-à-dire être prêt à mettre en pratique vous-même ce que vous attendez de vos joueurs • établir des objectifs à la fois réalistes et remplis de défis • souligner l’importance d’avoir un bon esprit sportif et de jouer loyalement À titre de conseiller, vous devez : • démontrer à vos joueurs qu’ils comptent pour vous en écoutant leurs préoccupations et en les aidant à trouver la meilleure solution possible tout en leur accordant votre appui • travailler à donner une image positive et amusante du soccer.

c) Philosophie de l’entraîneur
C’est le moment, pour vous, d’établir vos priorités à titre d’entraîneur, d’établir ce qui est important à vos yeux sur le terrain comme en dehors du terrain. Ainsi, votre philosophie dictera vos actions, guidera votre manière d’agir par la suite. La discipline, le travail et la rigueur sont des valeurs qui devraient être promulguées, sans aucun doute, à l’intérieur de votre philosophie. Il faut également penser à prioriser ces dernières tout en développant une ambiance plaisante et un respect mutuel entre vous et vos joueurs ainsi qu’entre les joueurs eux-mêmes. Évitez des prises de position trop hâtives en début de saison du type « ceux qui ne s’entraînent pas ne jouent pas » car elles risquent d’être difficiles à respecter compte tenu des facteurs de quantité et de qualité des joueurs. Vous devriez plutôt adopter une attitude plus souple qui vous permettra de gérer au cas par cas diverses situations sans vous contredire.

3) La séance d'entraînement : l'apprentissage par la pratique.
a) Séance-type
1. Brève présentation de la séance (annonce du thème abordé) 2. Échauffement général avec ou sans ballons (incluant des étirements dynamiques) 3. Partie principale (selon objectifs de la séance, maximum de 2-3 exercices incluant variantes et/ou progressions) 4. Partie jouée (jeu libre, à thèmes ou dirigé) 5. Retour au calme/bilan de la séance

b) Conseils pratiques
1. Préparez votre séance d’entraînement, n’improvisez pas 2. Le jeu doit être au centre de vos séances (plaisir, motivation) 3. Dans tous les jeux, montrez plutôt qu’expliquez 4. Laissez-les jouer 5. Évitez les files d’attente, sauf pour les relais ou des parcours mais limitez les groupes à 3 ou 4 joueurs 6. N’ennuyez pas les jeunes par des arrêts ou explications longues 7. Assurez-vous de la sécurité des jeunes tout au long de la séance 8. Laissez la majeure partie de la séance au match 9. Servez-vous de tout le matériel dont vous pouvez disposer, vos séances seront plus attrayantes et délimitez de façon précise les aires de jeu (elles ne doivent être ni trop grandes ni trop petites). 10. Terminez la séance par un retour au calme (les parents vous seront reconnaissants !)

c) Équipements requis
• Une trousse de premiers soins • Des ballons / idéalement 1 pour un ou deux joueurs • Des dossards • Des cônes et/ou cerceaux

d) Choix et attitude de l'entraîneur
• Choisir des jeux adaptés aux enfants; • Soyez enthousiastes ! • Utilisez la technique du "Observer, Corriger, Démontrer" • Privilégiez les jeux où les enfants sont souvent en contact avec le ballon • Installez minutieusement le matériel • Constituez des équipes équilibrées (niveau) et distinctes (dossards) • Démontrez en étant vu par tous les enfants • Proposez un moment de découverte avant de compter les points • Vérifiez l’activité des enfants. Non aux longues files d’attente • Proposez des variantes • Utilisez un langage simple et imagé • Posez des questions afin de vous assurer que les enfants ont bien compris ce que vous attendez d’eux • Pensez à encourager tous les enfants, utilisez leur prénom

e) Déroulement-type
i. mise en train : - Ratio ballon/joueur : aucun, 1/1 ou 1/2 - Durée : 10 à 12 minutes - La mise en train doit être en relation avec le thème d’entraînement - Éviter les gestes excessifs (trop brusques ou violents) - Entrecouper de poses d’étirement des régions musculaires sollicitées - L’organisation spatiale doit être simple - Les joueurs doivent pouvoir travailler dans un maximum d’espace ii. technique (sans opposition ou opposition faible) : - Ratio ballon/joueur : 1/2, 1/3 - Durée : 10 à 15 minutes - L’objet d’entraînement est présenté en détail, de façon progressive (amener les éléments techniques ou tactiques un à un) pour maximiser l’intégration - Les interventions de l’entraîneur sont collectives - Opposition faible pour permettre une meilleure intégration et réalisation - L’organisation spatiale doit se faire rapidement et simplement - Tenter d’inclure le tir au but dans le plus d’exercices possible - S’assurer que le placement et déplacement des joueurs à l’intérieur de l’exercice est bien compris et bien réalisé. iii. technique (avec opposition) : - Progression logique et beaucoup plus réaliste en rapport avec le thème de l’entraînement - Durée : 10 à 15 minutes - S’assurer que l’opposition est appropriée mais que le thème de l’entraînement est toujours réalisé (réussi) - Veiller à la rotation des défenseurs et des attaquants - Organiser le temps de travail et de repos pour que les joueurs aient assez de répit pour demeurer efficaces, tout en ne restant pas arrêtés longtemps iv. match : - Ratio ballon/joueur : 1/8 à 1/22 - Laisser les joueurs libres en situation de match réaliste (dimensions du terrain par rapport au nombre de joueurs, dimensions des buts) - Deux choix : jouer en demandant que les buts soient marqués ou construits en rapport direct avec le thème (match à thème) OU jouer librement en insistant fortement, dans les interventions, sur les actions de jeu reliées au thème de la séance. - Il est possible d’utiliser des appuis (joueurs autour du terrain), des joueurs neutres (joueurs dans le terrain qui jouent avec l’équipe qui a le ballon), des restrictions de zone (diviser le terrain en deux, en trois, avec restrictions de passage de joueur et/ou de ballon d’une zone à l’autre).

v. fin de séance : - Retour au calme sans ballon et séance d'étirement - Durée : 5 à 7 minutes - Profiter de cette période pour transmettre des informations générales aux joueurs comme le rappel des horaires de matchs ou des pratiques, l'importance du respect de certaines règles ou le port d'équipement (protège-tibias).

4) Principales techniques d'habilité au soccer.
a) Conduite de balle
• Garder le ballon près de soi, collé au pied • Alterner entre le regard posé sur le ballon et l’environnement immédiat • Équilibre • Utilisation des deux pieds • Pousser le ballon doucement • Lever la tête

b) Dribble
• Protection du ballon – loin du défenseur (couverture de balle) • Changement de direction • Changement de vitesse • Tourner avec le ballon

c) Passe
• Ballon devant soi à une distance confortable (un pas) • Placer le pied à côté du ballon • Regarder le ballon au moment du contact • Cheville ferme au moment du contact • Frapper le ballon tout en prolongeant le mouvement • Chercher la précision • Chercher la vitesse / le synchronisme / le dosage • Utilisez les deux pieds et différentes surfaces • Observer l’endroit du contact avec le ballon

d) Contrôle de balle
• Regarder le ballon • Positionner son corps dans la ligne de trajectoire du ballon • Attaquer la balle en se déplaçant vers elle • La première touche devant soi à une distance permettant de rejouer après un pas • Tête haute – prendre la décision de dribbler, passer ou tirer

e) Tir
• Ballon placé devant soi, à une distance confortable (un pas) • Faire un pas et placer le pied d’appui à côté du ballon, à une distance confortable • Regarder le ballon en le frappant • Frapper le ballon en un mouvement et prolonger le geste • La cheville doit être ferme lorsque l'on frappe la balle avec le "cou-de-pied" • Utiliser les deux pieds • Observer l’endroit du contact avec le ballon;

f) Jeu de tête
• Garder les yeux sur le ballon • Point de contact, le haut du front • Le cou doit être ferme • Les bras pliés et rapprochés pour un meilleur équilibre et une protection • Genoux pliés en cas de saut, se pencher vers l’arrière légèrement et poursuive le mouvement au moment du contact

5) Esprit sportif et responsabilités.
Avoir l'esprit sportif et être responsable au soccer signifie : Pour le joueur : Respecter son engagement envers son équipe, en fournissant les efforts nécessaires Jouer sans tricher Pour l'entraîneur : Se rappeler qu’il est un modèle pour ses joueurs et qu’il doit toujours avoir un comportement courtois et franc Connaître les limites de ses joueurs et ne pas mettre leur santé en danger Bien connaître les règlements et les appliquer lors des pratiques et des matchs Ne pas crier après les enfants, être à l’écoute Laisser les enfants jouer le plus possible Éviter tout comportement provocateur Rencontrer les parents pour qu’ils adhérent à votre philosophie Posséder les connaissances et la formation nécessaires Pour un parent : Connaître les limites de son enfant et respecter son choix Ne pas forcer son enfant à participer s’il n’en a pas envie Apprendre à l’enfant à jouer pour le plaisir, mais avec sérieux L'enfant joue au soccer pour son propre plaisir et non le vôtre Supporter son enfant, être présent aux activités de l’équipe Encourager son enfant, ses partenaires et ses adversaires Ne pas mettre de la pression inutile. Laisser le jouer ! Supporter le travail de l'entraîneur de l’équipe Reconnaître que l’entraîneur est le seul habilité à diriger l’équipe

6) Le Soccer intelligent : bonnes habitudes et préventions.
Le soccer est le sport le plus populaire au monde. C'est un sport à plusieurs niveaux auquel participent des personnes de tous les âges et des deux sexes. Le soccer n'est pas sans risques, alors il est important de créer un environnement de jeu amusant et sécuritaire! Les joueurs, parents, entraîneurs, arbitres peuvent prendre plusieurs mesures pour aider à réduire le risque de blessure au soccer.

a) Comportement
• Les jeux déloyaux sont nuisibles et peuvent causer des blessures. Ne participez pas aux jeux déloyaux et découragez ces derniers auprès de vos joueurs. • Lorsqu'on ignore les règles de l'esprit sportif, le risque de blessures augmente. • Apprenez les règles du jeu et respectez-les. • Respectez vos joueurs, vos adversaires et les arbitres.

b) Équipement
i. Protège-tibia (obligatoire !) • Les protège-tibias aident à absorber les chocs du ballon, du sol, des poteaux de but et des coups aux tibias. • Les protège-tibias doivent être ajustés à la forme, à la taille et à la longueur du tibia. • Les protège-tibias devraient être portés pendant les pratiques et sont obligatoires pendant les matchs inter-municipaux. ii. Rembourrage • Les uniformes rembourrés sont importants, plus particulièrement pour les gardiens de but, puisqu'ils aident à protéger les épaules, les coudes et les hanches. iii. Ballons • Plus le ballon est gros, plus la force de choc est élevée. La taille du ballon devrait toujours être adaptée au groupe d'âge des joueurs. • L'utilisation d'un ballon de taille appropriée est essentielle, particulièrement lorsque les enfants apprennent à lancer de la tête. L'utilisation d'un ballon de plus petit format pourrait protéger le joueur de la force de choc d'un objet plus lourd ou plus gros, et lui permettre de mieux contrôler le ballon durant son apprentissage s'il n'a pas terminé son développement physique. • Les ballons de soccer devraient toujours être bien gonflés. La pression du ballon peut varier en fonction de son utilisation, des changements de température et des conditions météorologiques. Moins il y a de pression et de poids, moins est la force de choc. Prenez note de la pression de gonflage recommandée sur le ballon. • Utilisez des ballons résistants à l'eau. Remplacez le ballon lorsqu'il a perdu ses qualités imperméables. Un ballon détrempé aura une plus grande force de choc sur la tête.

iv. Buts • Les but amovibles devraient être fabriqués avec du matériel léger. • Les buts amovibles et fixes doivent être ancrés dans la zone de jeu d'une façon appropriée et autorisée. • Les joueurs et les spectateurs ne devraient pas se suspendre ou se balancer sur les poteaux, puisque cela pourrait augmenter les risques de blessure causée par la chute des poteaux. v. Drapeaux de coins • Les drapeaux de coin sont utilisés pour marquer les dimensions du terrain de jeu. • Les tiges des drapeaux de coin sont flexibles et les bouts sont arrondis afin d'éviter les blessures. • La hauteur des drapeaux de coin doit être de 5 pi (152 cm) au maximum. • L'utilisation de pylônes ou d'autres sortes de drapeaux de coin n'est pas conseillée, puisque ces équipements peuvent causer des blessures. vi. Le terrain • Assurez-vous que les terrains sont entretenus régulièrement et qu'ils ne recèlent pas d'objets dangereux. • Les terrains mal conçus et mal entretenus augmentent les risques de blessure. Les blessures telles que les claquages musculaires et les lésions ligamentaires peuvent survenir sur des surfaces inégales et mal entretenues. • Les entraîneurs devraient inspecter le terrain avant le match. • Les spectateurs et l'équipement devraient être gardés à une bonne distance des lignes latérales.

c) Préparation et mise en forme
Effectuez toujours des exercices d'échauffement avant les pratiques et les matchs. Un bon échauffement est un facteur important de réduction des risques de blessure. Par exemple, un échauffement progressif peut comprendre une période de marche autour du terrain puis de jogging léger pendant cinq minutes. Cet échauffement est généralement suivi de sprints sur de courtes distances et des changements rapides de direction, avec et sans le ballon, par intervalles (c.-à-d. entrecoupés par de brèves périodes de repos). Une période de récupération après les pratiques et les matchs est également utile; elle peut comporter des étirements, bien que leur utilité pour prévenir les blessures n'ait pas été démontrée.

d) Alimentation et hydratation
L'alimentation des joueurs de soccer doit compenser pour l'énergie qu'ils dépenseront sur le terrain. Les joueurs devraient adopter une alimentation équilibrée composée d'hydrates de carbone, de gras, de protéines, de vitamines et de minéraux. Reportez-vous au Guide alimentaire canadien pour plus de détails. Veillez à ce que le joueur ait bien fait le plein d'énergie avant de participer et insistez sur l'importance de boire.

La soif n'est pas un bon indicateur pour savoir quand un joueur devrait boire mais c'est un bon indicateur de déshydratation. Selon le niveau de transpiration et la prise de liquide, le joueur peut subir une perte d'eau au cours d'un match. Boire de l'eau et d'autres liquides contenant des électrolytes (p. ex. des boissons énergisantes) peut réduire les risques de déshydratation. Attention ne pas confondre boissons énergisantes (Gatorade et autres) et boissons énergétiques (RedBull et autres ...). Ces boissons énergétiques sont à proscrire car contiennent en plus d'un grande quantité de sucre, des substances excitantes telles que la caféine, la créatine ou la taurine entres autres. L'utilisation en excès de ces drogues mènent à une accoutumance et à une stimulation cardiaque. L'emploi de ce type de substance pour une activité sportive est considérée comme une forme de dopage et est donc interdit. Immédiatement après l'activité, la perte d'énergie devrait être compensée par la consommation d'aliments nutritifs tels que des fruits.

d) Météo
Soyez attentif aux conditions dans lesquelles vous jouerez. Consultez toujours la météo! Par temps frais, la performance musculaire peut être réduite. L'échauffement par temps frais est important et contribue à réduire les risques de blessure. Une couche de vêtement sous le maillot qui permet à la transpiration de s'évaporer contribue à garder le joueur au chaud par temps très frais. Lors de journées chaudes, les joueurs peuvent souffrir de la chaleur. L'échauffement devra être écourté et les joueurs ne devraient pas arriver sur le terrain trop échauffés. Comme mentionné plus haut, une perte d'eau peut survenir au cours d'un match tout dépendant du niveau de transpiration et de la prise de liquide d'un joueur. Boire de l'eau et d'autres liquides contenant des électrolytes (p. ex. des boissons énergisantes) peut réduire les risques de déshydratation. Il est important de disposer d'un endroit ombragé pendant les matchs et les pratiques, particulièrement entre 10 h 00 et 16 h 00. En cas d'orage, les éclairs présentent un risque pour toutes les activités extérieures. Environnement Canada conseille de trouver un abri adéquat lorsque vous pouvez compter 30 secondes et moins entre l’éclair et le tonnerre. Ceci signifie que le terrain doit être évacué, et que les participants et spectateurs doivent se réfugier dans l'édifice le plus près, ou, s'il n'y en a pas, dans les voitures. Après avoir vu le dernier éclair ou entendu le dernier coup de tonnerre, il faut attendre 30 minutes avant de reprendre le match.

7) La tactique au soccer.
a) Qu'est-ce que la tactique au soccer
La tactique en soccer est définie comme la collaboration de partenaires décidés à résoudre en commun les problèmes posés par l’équipe adverse tant sur le plan offensif que défensif. En d’autres termes, la tactique c’est l’ensemble des moyens qu’on emploie pour obtenir un résultat. Ces moyens sont d’ordre individuel et collectif. On parle alors de tactique individuelle et de tactique collective.

b) Les fondements de la tactique au soccer
Le soccer est un jeu basé sur un rapport de forces entre deux équipes qui s’affrontent. Quand l’une attaque, l’autre défend. De cette dualité, on peut faire ressortir trois moments principaux dans un match : la possession du ballon, la possession du ballon par l’adversaire, et le changement de possession du ballon (perte ou récupération). À ces trois moments principaux correspondent des principes de jeu qui s’appliquent en fonction de l’emplacement du ballon sur le terrain : le tiers offensif, le tiers central et le tiers offensif. Notre approche consiste à subordonner le travail technique, physique et psychologique au travail tactique, c’est la méthode globale ou intégrée. Elle a le mérite de présenter un modèle d’apprentissage unitaire qui viserait à développer l’intelligence de jeu des joueurs, car basée sur une méthodique d'acquisition des principes de jeu offensifs et défensifs dans un contexte d’opposition. En effet, ces trois moments principaux s’inscrivent dans une perspective d’opposition où l'on distingue trois grands rapports de jeu (tableau ci-dessous). Conservation du ballon Opposition à la progression Déséquilibre de la défense Récupération du ballon Finition Protection du but Ces trois grands rapports constituent les problèmes tactiques du soccer que doivent résoudre les joueurs individuellement ou collectivement. Chaque problème est posé en fonction du rapport attaque-défense. Il peut être favorable à l’attaque, favorable à la défense, ou équilibré (tableau cidessous). Si le rapport attaque défense est Favorable à l'attaque Animation Offensive Attaque rapide (aller vite, conserver son avance en temps et en espace) Attaque placée (créer le surnombre, jouer en mouvement, créer l'incertitude Attaque placée (conserver le ballon et progresser Animation Défensive Défense en poursuite (freiner l'action offensive, protéger l'accès au but) Défense en barrage (cadrer le porteur, créer le surnombre du côté du ballon) Défense en surnombre (récupération organisée du ballon, créer de la certitude)

Équilibré

Favorable à la défense

c) Les principes du jeu
Après avoir défini le cadre tactique dans lequel évolue le soccer, il est maintenant temps de s’attaquer aux moyens dont disposent les joueurs pour pouvoir résoudre les problèmes qui se posent à eux durant un match. Ces moyens sont les principes de jeu (tableau ci-dessous), des principes qu’il faut inculquer aux joueurs afin de les doter d’une culture tactique. Le tout naturellement en respectant les catégories d’âge.

Conservation du ballon
Utilisation, création d’espaces libres - Occupation large et profonde du terrain - Déplacements et jeu dans les intervalles Création d’incertitude - augmentation des possibilités d’échanges par les appuis et les soutiens

Opposition à la progression du ballon
Réduction d’espaces et de mouvement - Pression sur le porteur du ballon - Repli défensif vers son but à l’intérieur du terrain Réduction d’incertitude - Marquage des receveurs potentiels

Progression et déséquilibre défensif
Utilisation, création d’espaces libres - Fixation latérale puis renversement - Fixation axiale puis débordement - Coordination appui, soutien, appels - Dédoublements, écrans

Récupération du ballon
Réduction d’espaces et de mouvement - Augmentation de la densité numérique côté ballon et dans l’axe du but - Coordination pression sur le ballon, marquage des receveurs potentiels - Organisation en 2 lignes de force avec suppléance Réduction de l’incertitude - Placements pour intercepter - Actions défensives au sein d’un système de jeu

Utilisation du jeu en mouvement - Limitation de touches de balles - Limitation du nombre d’échanges - Passe et va et passe et suit Création d’incertitude - Alternative jeu direct- indirect - Changement de rythme avec et sans le ballon - Surnombre offensif - Utilisation de la feinte avec le ballon et dans les déplacements sans ballon

Finition
Utilisation du jeu en mouvement - Limitation des touches de balle - Réception en mouvement ou en l’air Création d’incertitude - Surnombre offensif - Utilisation de la feinte

Protection du but
Réduction de l’espace et du mouvement - Couverture, renforcement de l’axe du but - Recul frein Réduction de l’incertitude - Anticipation des actions offensives adverses

d) Développer l'intelligence du jeu
La tactique n’est pas seulement une question de connaissances des solutions aux principaux problèmes posés par l’adversaire. Les situations de jeu sont tellement changeantes qu’il y a autant de solutions que de problèmes. Donc l’essentiel pour un entraîneur est de développer chez ses joueurs la capacité de résolution de problèmes, voire leur intelligence de jeu, afin de les aider à faire le bon choix, donc de trouver la bonne réponse, leur réponse. À l’image des parents qui préparent leurs enfants, via des valeurs éducatives et morales, à faire face aux obstacles de la vie et à ses soucis quotidiens (principes de jeu / principes de vie !). Une fois partis de la maison, ils volent de leurs propres ailes. Le sens tactique ne s’improvise pas, il faut donc le développer et l’entretenir lors de l’entraînement. C’est un travail fastidieux qui implique beaucoup de rigueur et de discipline. Le sens tactique, c’est aussi un état d’esprit qu’il faut inculquer aux joueurs pour collaborer. L’entraîneur doit faire comprendre à ses joueurs que le groupe est souvent plus fort que l’individu. Le joueur développe ainsi sa volonté d’aider, accepte de prendre des initiatives, et surtout apprend à communiquer avec ses partenaires. Le talent individuel est mis au service de l’équipe. Certes il faut que les jeunes aient une bonne technique pour pouvoir bien s’exprimer sur le plan tactique. Mais, c’est une erreur de penser que la technique et la tactique doivent être enseignées séparément. En fait, le travail tactique doit être vu comme un concept global. La technique doit être au service du jeu et enseignée en tenant compte de la réalité du match : pression constante de l’adversaire, déficit de temps et d’espace.

e) Une méthode de travail : les situations de cas
L’entraîneur doit placer ses joueurs dans une situation où ils doivent trouver eux-mêmes la solution au problème posé. À titre d’exemple, prenons le problème-jeu suivant : un match à effectif réduit, cinq contre cinq, avec deux petits buts à défendre et deux petits buts à attaquer. En fonction des rapports de jeu tels que décrits ci-haut, les joueurs vont faire appel aux principes de jeu du tableau "principe de jeu" pour faire le bon choix. Ils doivent percevoir, analyser et décider. Deux partenaires de la même équipe doivent offrir une solution différente au porteur de ballon. L’un fait un appel de balle court, l’autre un appel de balle long. Étant donné qu’on joue avec un seul ballon, il y a forcément un joueur qui ne l’aura pas. On parle alors de jeu sans ballon, un volet important du travail tactique. Le joueur qui n’a pas la balle doit toujours se demander ce qu’il peut faire pour aider son équipe, et anticiper l’action suivante. N’oublions pas qu’un joueur ne touche au ballon que durant 2 ou 3 minutes dans un match de 90 minutes. Le reste du temps, il joue sans ballon.

f) Développer la vision du jeu
Les observateurs étrangers, de passage au Québec, font tous le même constat sur le soccer québécois d’élite : au niveau technique, nos jeunes s’en tirent bien, mais leur bagage tactique est par contre faible. Ils lisent mal le jeu et ne perçoivent pas toutes les solutions qui s’offrent à eux pour résoudre le problème posé en match. Mais qui dit lecture du jeu dit vision du jeu, qu’on peut développer assez tôt chez les jeunes. Sans une bonne vision du jeu, on ne peut ni bien lire le jeu ni l’anticiper, et adieu le jeu sans ballon. L’anticipation est synonyme de vitesse de pensée. Prenez le joueur d’échecs, s’il n’est pas capable de lire le jeu à l’avance, il ne pourra jamais anticiper ses coups ni prévoir ceux de l’adversaire. Il a même perdu d’avance.

g) Les trois moments important au soccer
Moment 1 : ON A LE BALLON Objectifs Garder la possession du ballon Créer des chances de marquer Marquer des buts Moyens Créer le plus d’espace possible Penser et jouer en profondeur aussitôt que possible Sinon élargir en jouant sur les côtés Prendre de l’initiative, anticiper la situation, penser à l’avance Se replacer après avoir joué le ballon Moment 2 : L’ADVERSAIRE A LE BALLON Objectifs Éviter les chances de marquer et les buts ! Nuire à la préparation des attaques adverses Récupérer le ballon Moyens Refermer les espaces le plus possible, en fonction de la qualité et la force de l’adversaire : pression, repli et resserrement des lignes Presser l’adversaire sur sa position Marquage des receveurs potentiels Couvrir nos partenaires et occuper les espaces dangereux Soyez utile le plus longtemps possible : ne pas se livrer inutilement Moment 3 : ON RÉCUPÈRE LE BALLON Objectif Changer aussi vite que possible d’un objectif de jeu à un autre Si récupération du ballon Jouer en profondeur le plus rapidement possible : longue balle Appels de balle en profondeur = contre-attaque Sinon élargir le jeu = attaque placée des receveurs potentiels Supporter le porteur du ballon ( appui et soutien) ON PERD LE BALLON Objectif Changer aussi vite que possible d’un objectif de jeu à un autre Si perte de ballon Empêcher la longue passe Augmentation de la densité numérique côté ballon et dans l’axe du but Coordination pression sur le porteur de ballon adverse et marquage des receveurs potentiels Obliger l’adversaire à jouer large, à dribbler vers les lignes de touche Resserrer les lignes Ralentir le jeu

Le soccer, c’est plus dans votre tête que dans vos pieds !

8) Exemples de séances d'entraînement.
a) à partir de 5 ans
i. Dribbler - passer le ballon Activité préliminaire : Chaque joueur a un ballon à l'intérieur d'un périmètre 20x20m. Les joueurs dribblent le ballon et l'entraîneur donne ses instructions sur les exercices sous forme du jeu "Jean a dit", c'est à dire "Jean a dit pivotez, arrêtez, sprintez, etc ...

Exercice en ligne : Deux lignes de joueurs placés à environ 10 mètres de distances. Le porteur du ballon dribble jusqu'au centre, passe le ballon au joueur opposé, puis court à la queue de la ligne opposée. Le joueur qui reçoit le ballon exécute la même routine. Autre choix : 1) dribble -passe ou 2) contrôle - passe

Activités ludiques : course relais Les joueurs en équipes de quatre avec un ballon se placent derrière le cône A. Au signal, les joueurs commencent à courir. La première équipe qui termine l'exercice et qui s'assoit, gagne. 1) Dribbler autour du cône B et retourner 2) Dribbler jusqu'au cône B et passer 3) Dribbler jusqu'Au cône B, contourner le cône et passer

Activités techniques : passer le ballon Les joueurs travaillent à deux à l'intérieur d'un périmètre de 20x20m. 1) Passer en utilisant l'intérieur du pied. Utiliser le pied gauche, puis le pied droit. 2) Passer dans la direction où le partenaire doit aller pour capter le ballon et le contrôler. 3) Passer n'importe où à l'intérieur du périmètre. 4) Les paires se déplacent et se passent le ballon à l'intérieur du périmètre.

ii. Dribbler - botter - tirer le ballon Activité préliminaire : Entraîneur et joueur avec un ballon entre eux, se déplacent librement sur le terrain. L'entraîneur recule et le joueur avance avec le ballon à ses pieds. Au signal de l'entraîneur, le joueur botte le ballon vers lui. L'entraîneur arrête le ballon avec un pied, puis continue de reculer en s'éloignant du ballon et du joueur. La séquence est répétée tant qu'il faut.

Activité ludique : flexibilité Joueur dos à dos, un ballon entre eux. Répéter l'exercice dix fois et la première paire qui termine s'assoit et gagne. 1) Au coup de sifflet. les partenaires se passent le ballon de main e n main autour du corps dix fois.

2) Les partenaires se passent le ballon autour du corps en dessinant un huit.

3) Les partenaires se passent le ballon au-dessus de la tête, puis entre les jambes de manières à dessiner un cercle.

Activité ludique : concours/course Équipes de 6 joueurs debout en ligne au cône B. La course commence avec un joueur au cône B, le ballon entre les mains. Au signal, il transporte le ballon autour du cône A et le passe au suivant en tête de ligne, puis court se placer à la queue de la ligne. Le suivant reprend la même séquence, de même que tous les autres joueurs de l'équipe. La première équipe qui termine et s'assoit, gagne. Varier les conditions de chaque course, c'est à dire du dribble, dribbler pour sortir et passer, ...

Activité technique : botter - tirer le ballon Un joueur-gardien reste dans le but, entre deux cônes placés à 5 m de distance. Un autre joueur se place devant ce joueur-gardien à environ 8 m. Le joueur botte ou tire le ballon vers le but et le joueur-gardien doit l'arrêter en utilisant ses pieds seulement. Après quelques minute, on inverse les rôles et on reprend la séquence.

iii. Garder le but Activité préliminaire : Entraîneur et joueur avec un ballon entre eux, se déplacent sur le terrain en se lançant le ballon. Lorsque le joueur l'attrape facilement, l'entraîneur doit modifier le tir en lançant plus haut, plus loin ou en faisant bondir le ballon devant le joueur.

Activité ludique : flexibilité 1) Le joueur et l'entraîneur se placent à 5 mètres se distance. Ils se lancent le ballon. Le joueur doit tenter 10 bonnes réceptions.

2) Le joueur s'assoit, l'entraîneur fait rebondir le ballon haut dans les airs. Le joueur se relève et attrape le ballon avant qu'il touche au sol.

3) Le joueur se couche sur le do, l'entraîneur fait rebondir le ballon dans les airs. Le joueur se relève et attrape le ballon avant qu'il touche au sol.

4) L'entraîneur fait rouler le ballon entre les jambes du joueur. Le joueur pivote et attrape le ballon.

Activité ludique : concours/course Équipes de 6 joueurs, deux par deux face à face à 5 m de distance. Au coup de sifflet le joueur A lance le ballon vers le joueur B qui le lance à son tour vers le joueur C et ainsi de suite jusqu'au joueur F. La première équipe qui réussit la séquence et qui s'assoit, gagne. Autre choix : 1) faire rouler le ballon 2) faire rebondir le ballon 3) commencer et finir avec le joueur A (aller-retour)

Activité technique : plonger sur le ballon Le joueur et l'entraîneur ont deux ballons de soccer. Le joueur se place entre les deux ballons à environ 4 m de distance de l'entraîneur. L'entraîneur se déplace vers un des ballons. Avant qu'il n'y parvienne, le joueur doit capter le ballon en le protégeant avec ses mains.

a) à partir de 8 ans
i. Contrôler-passer-coup de tête Activité préliminaire : Tous les joueurs ont un ballon et dribblent à l'intérieur d'un périmètre de20x20m. Au signal, les joueurs: 1) arrêtent avec un pied sur le ballon 2) pivotent et vont dans la direction opposée 3) laissent le ballon et dribblent le ballon de quelqu'un d'autre. Si les joueurs réussissent facilement, numérotez chaque partie de l'exercice et mélangez les commandements (2-3-1 par exemple)

Passer-contrôler : Les joueurs travaillent à deux avec un seul ballon et se le passent d'abord avec le pied gauche, puis avec le pied droit

Coup de tête : Le joueur lance le ballon dans les airs, puis frappe le ballon de la tête vers son partenaire. Les joueurs travaillent à deux pour garder le ballon dans les airs avec la tête.

Activité ludique : course relais Équipes de 5 joueurs avec un ballon. Le joueur x1 a le ballon au cône B. Il le passe à tour de rôle à chacun de ses co-équipiers qui doivent lui retourner la passe et se placer à la queue de la file. Lorsque le dernier joueur retourne la passe, x1 pivote et dribble autour du cône A situé 10 m plus loin et passe alors la balle à x2 au cône C. Par après, le joueur x1 court se placer à la queue de la file. Chaque joueur doit remplir le rôle que x1 avait au début. La première équipe à terminer et à s'assoir, gagne.

Coup de tête : À l'intérieur d'un périmètre de 10x10 m, avec un but et un gardien, x1 sert le ballon par dessous à x2 qui essaie de le frapper de la tête derrière le gardien. Chaque joueur a droit à cinq essais debout et à cinq essais où il doit sauter pour frapper de la tête.

i. Contrôler-passer-coup de tête Contrôler-dribbler : Chaque joueur a un ballon et dribble à l'intérieur d'un périmètre de 20x20m. À la demande de l'entraîneur, les joueurs utilisent différentes surfaces du pied pour contrôler le ballon : intérieur et extérieur du pied; arrêter le ballon avec la semelle; pivoter et partir en direction opposée; faire un tour complet en utilisant l'intérieur du pied; faire un tour complet en utilisant l'extérieur du pied.

Pirates de l'espace : Tous les joueurs dribblent à l'intérieur d'un périmètre de 20x20m. Un joueur sans ballon (pirate de l'espace) entre et essaie d'enlever le ballon à un joueur en dribblant. S'il réussit, le joueur dépossédé devient le pirate. Pour rendre le jeu plus intéressant un joueur peut parer le pirate en posant un pied sur le ballon (pistolet spatial) et an criant "zap!"

Activité ludique : course relais Équipes de 4 joueurs avec un ballon. Les équipes se font la course en dribblant. 1) Dribbler à partir du cône A, autour du cône B, 10m plus loin e revenir au point de départ.

2) Dribbler complètement autour du cône B une seule fois et revenir au point de départ

3) Dribbler en tricotant entre les 3 cônes et revenir au point de départ.

Les équipes peuvent courir un ou deux circuits à chaque course.

Jongler : Le joueur laisse tomber le ballon de ses mains sur son pied, et renvoie le ballon dans ses mains avec son pied (rebond). Dès que le joueur réussit cette séquence, progressez à un seul rebond, puis aucun rebond après chaque contact.

9) Exemples d'exercices pratiques.
Passe à 10 Deux équipes s'échangent le ballon. La première qui a réussi 10 passes consécutives marque un point. Limiter la possession de ballon de chaque joueur à 3 touches. Passe à 10 Deux équipes s'échangent le ballon. La première qui a réussi 10 passes consécutives marque un point. Aucune limitation dans la possession de balle de chaque joueur.

Série de touches (1) Soient de 2 joueurs A et B espacés de 20 métres. A fait une touche vers B. B contrôle et fait une passe à A. S'appliquer sur les touches (talons) et sur les contrôles.

Série de touches (2) Soient de 2 joueurs A et B espacés de 20 métres. A fait une touche vers B. B remet de la tête sur A. Doser la touche pour qu'elle arrive à bonne hauteur.

Match Simple Deux équipes s'affrontent sur un miniterrain. Chaque équipe défend 2 buts de 1 mètre. Limiter les touches de balle. Éviter qu'un joueur se transforme en gardien.

Passe à 2 Durée 7Min.

Footing 10

Chacun à son rythme, on court pendant Soient 2 joueurs A et B. 10 minutes. Il ne faut pas s'arrêter. A est statique. A et B se font des passes. À chaque passe, B recule de 2 mètres. Commencer par une série avec un contrôle avant la passe, puis finir sans contrôle.

Série de passes (1) Deux groupes enchaînent des séries de passes de type une-deux Travail en une touche de balle. Le remiseur doit toujours remettre au sol et dans la course. Série de passes (2) Soient 2 groupes en colonne. L'un en face de l'autre, ils s'échangent le ballon. L'exercice doit être fait en une touche de balle

Couloir de passes Un joueur se dirige vers le but en prenant appuie sur 3 joueurs. Assurer les passes et les contrôles. Les remises, les passes et la frappe se font en une touche de balle.

Centre et course croisée Soient 3 joueurs A, B et C espacés sur la ligne médiane. A passe à B. B passe à C qui déborde pour centrer. A et B croisent leur course et essayent de marquer. Une fois l'exercice réalisé correctement, on peut ajouter 1 ou 2 défenseur(s). Travailler les centres à gauche puis à droite.

Passe à 4 Quatre joueurs forment un rectangle. Ils s'échangent la balle en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre. 2 passes courtes et 2 passes longues. Changer régulièrement de place.

Toro amélioré Soient deux équipes. L'une est dans la surface de jeux et l'autre en dehors. Les joueurs s'échangent la balle en une ou deux touche(s). Toutes les 15 secondes, un joueur de l'équipe adverse entre. Changer l'ordre d'entrée des joueurs. Attention, les joueurs ont tendance à rester statiques.

Match 4 buts (2) Deux équipes s'échangent le ballon. Elles peuvent marquer dans les 4 buts. Privilégier un terrain dont la largeur est plus grande que la longueur. 3 touches de balle, on marque en une touche

Renverser le jeu et centrer Partir d'un côté du terrain pour aller centrer de l'autre. Une fois l'exercice compris, on peut mettre 1 ou 2 défenseurs.

Corner Montrer le placement et le déplacement au moment du tir. Travailler également le marquage .

Passe et suit Sur un parcours, chaque joueur passe le ballon et va prendre la place du destinataire de la passe etc ... Assurer les passes, et surtout la course pour aller se placer.

Attaque - Défense Sur un demi terrain, une équipe cherche à marquer. L'autre défend et tente de ressortir la balle par 2 petits buts. Pour l'équipe qui défend, on peut varier la méthode pour marquer : soit marquer en une touche soit traverser le but soit arrêter la balle dans le but.

Trouver des ouvertures Dans une zone composée de 3 rectangles équivalents, 3 joueurs se placent dans la zone du milieu et 1 joueur dans chacune des 2 autres zones. Les 2 joueurs libres cherchent à se passer la balle. Éviter les balles lobées. Celui qui intercepte le ballon prend la place du passeur.

Passe longue vers un carré Soient 2 joueurs A et B. A fait une passe longue dans un carré où se trouve B. Celui-ci doit contrôler la balle sans sortir du carré. Puis il enchaîne une passe courte vers A - Soit B passe à A, puis il devient défenseur et empêche A de marquer. Soit B passe à A qui cherche à marquer par un tir au but.

Passe en retrait (2) Débordement sur le côté d'un joueur. Changement de direction vers le but, puis passe en retrait.

En retrait ou centrer A partir d'un débordement, on choisit soit d'aller centrer soit de partir vers le but pour une passe en retrait. L'entraineur indique au dernier moment si on va centrer ou si on "plonge" vers le but. Duels après un sprint L'entraîneur lance en ballon soit en l'air soit à terre. Deux joueurs essaient de marquer...

Tir simple Soient 2 joueurs A et B. A conduit la balle du milieu du terrain jusqu'à l'entrée de la surface, puis il immobilise le ballon. B frappe au but.

Contrôles à 2

Vitesse navette

Soient 2 joueurs. L'un envoie le ballon Deux équipes s'affrontent sur un parcours. au pied (façon dégagement de gardien) à On peut également faire l'exercice avec un son coéquipier. Celui-ci tente de ballon. On peut varier le parcours. contrôler le ballon avant le rebond.

Série de deux duels Soient deux défenseurs dans deux zones rectangulaire. Les autres joueurs doivent traverser successivement les deux rectangles avant d'aller frapper au but. Le rectangle doit être traverser dans sa longueur.

2 contre 1 (simple) Deux joueurs partent du rond central avec un ballon. Un joueur part de la ligne de but et il defend. La seule consigne est de marquer le but...

Touche et tir Soient deux joueurs A et B, A fait une touche vers B. B remet à A qui fait une passe longue au sol pour que B puisse frapper au but (après le plot).

Touche et centre Soient 2 joueurs, A et B. A fait une touche vers B. B conduit la balle pour aller centrer en retrait. A va se placer pour frapper au but.

Mise en train par 2 2 joueurs trottinent avec un ballon. Soient ils se font des passes courtes. Soient l'un conduit la balle en essayant de suivre son coéquipier.

Chasseur Soient plusieurs joueurs dans une zone. Chaque joueur conduit sa balle. Un chasseur essaye de faire sortir de la zone un des ballons. Le joueur n'ayant plus de ballon devient chasseur...

Droit au but Du point central, un joueur part en conduisant la balle en direction du but. Un défenseur tente de la rattraper.

3 séries de duels # série 1 : poitrine contre poitrine , retour à son plot puis duel pour marquer # série 2 : sprint vers le plot adverse, duel pour marquer # série 3 : 3 ballons, un duel par ballon, retour à son plot. On peut limiter le nombre de touche pour les duels. Pour les poitrines, on peut obliger les joueurs à mettre leurs mains dans le dos.

Conduite de balle Soient 3 zones, les joueurs de la première zone essayent de rejoindre la troisième zone, en passant par la zone du milieu. Celle-ci est défendu par plusieurs joueurs...

attaque à 2 (1) Soient 2 joueurs, A passe à B qui conduit le ballon jusqu'à l'entrée de la surface. Il passe à A qui frappe au but...

attaque à 2 (2)

Soient deux joueurs A et B. A passe à B. Celui-ci remet aussitôt à A. A fait une passe en profondeur pour B qui cherche à marquer.

Parcours physique

Penalty

Parcours en 3 temps: Sprint, Saut (au Chaque joueur tire 2 penalty. dessus d'un banc ou d'un ballon), Sprint.Varier le type de saut : pied joint, cloche pied (gauche, droite) Travail à 3 Soient 3 joueurs, dont 2 avec un ballon. Le joueur sans ballon se place au milieu des 2 autres. Ceux-ci passe leur ballon à tour de rôle au joueur qui se trouve au milieu. On peut faire des séries : pied droit, pied gauche, tête.

Navette Physique Sur trois longueurs, en travaillant uniquement à l'aller et en trottinant au retour. On effectue différents exercices physiques. Penser au phase repos.

passe et suit 8 plots disposés sur le terrain le joueur passe la balle a un joueur et va prendre sa place et ainsi de suite finir par une frappe au but. Passe appuyé et à terre.

2 contre 2 2 attaquants partent du rond-central. 2 défenseurs partent des poteaux de but. Les premiers doivent marquer, les seconds doivent défendre.

Passe en étoile Soient 2 joueurs, l'un est statique et se place à l'entrée de la surface. L'autre passe de plot en plot avec entre chaque une passe. Au dernier plot, il frappe au but.

Match Suisse 2 équipes s'affrontent sur un seul but, défendu par un gardien. On ne peut marquer uniquement de la tête, de volée ou de demi volée (en une touche de balle). Prévoir une zone devant le but où personne, à part le gardien, ne peut aller. Quand une équipe perd le ballon dans la surface elle doit en ressortir pour pouvoir marquer.

Rectangle de sprint Sur un rectangle au dimenssion variable. On trottine tranquillement sur la longeur on sprint sur la largeur.

Passe longue suivie d'un tir (1) Soient deux joueurs A et B.A fait une passe longue à destination de B. B contrôle se retourne et va frapper au but. On peut ajouter un défenseur sur B.

Passe longue suivie d'un tir (2) Soient deux joueurs A et B.A fait une passe longue à B. Celui-ci contrôle et remise dans la course de A qui va frapper au but. On peut ajouter un défenseur sur A.

3 contre 2 3 attaquants cherchent à marquer. 2 défenseurs doivent s'y opposer. 2 zones latérales sont réservées aux attaquants. Le but est de chercher à centrer pour les attaquants, et de faire un marquage individuel pour les défenseurs.

Passe et contrôle 1 Ronde américaine. Plusieurs surface de contact possible (pied droit, pied gauche, tête etc...) Faire tourner tout les "x" temps.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Cancel anytime.