You are on page 1of 27

RAPPORT (simplifié

)
INSPECTION PRÉACHAT
TRIPLEX Montréal, Québec

TABLE DES MATIÈRES

1. SOMMAIRE, AVIS AUX LECTEURS
2. STRUCTURE
3. EXTÉRIEUR
4. TOITURE
5. PLOMBERIE
6. ÉLECTRICITÉ
7. CHAUFFAGE
8. VENTILATION ET ISOLATION
9. INTÉRIEUR
10. CONCLUSION DU RAPPORT
1. SOMMAIRE, AVIS AUX LECTEURS

REQUÉRANT(S) : M.M., acheteur

DATE ET HEURE : Le 21 mars 2009, 10h00; Période d’inspection : 3 heures
CONDITIONS MÉTÉO : 1ºC, nuageux
INSPECTEUR : GABRIEL PARTENIE
INTERVENANTS SUR PLACE : M.M., acheteur; la conjointe de M. M.; Gabriel Partenie,
inspecteur en bâtiment; l’agent immobilier du vendeur.
PROPRIÉTÉ INSPECTÉE

ADRESSE : Montréal, Québec
TYPE DE PROPRIÉTÉ : Triplex plus bachelor (studio), maison en rangée, sous-sol +2 étages.
ANNÉE DE CONSTRUCTION : 1966, après le dire de l’agent immobilier du vendeur.

DESCRIPTION SOMMAIRE DE LA PROPRIÉTÉ

Murs de fondation, en béton coulé. Structure maison : probablement bois et acier. Revêtement
extérieur en brique, crépi de ciment sur l’extérieur du mûr de fondation. Toit plat, multicouche.
www.inspectionmaisons.ca
ORIENTATION DE LA FAÇADE

Pour les orientations mentionnées dans ce rapport, considérez que vous soyez dans la rue, face
au bâtiment ou à la pièce concernée. Cette façade est l’AVANT; les murs opposés qui
délimitent l’immeuble ou la pièce forment l’ARRIÈRE. Vous regardez la façade de l’extérieur,
le CÔTÉ DROIT est à votre droite et le CÔTÉ GAUCHE à gauche. Si vous vous placez à
l’intérieur de la maison ou de la pièce, votre côté droit est donc à votre droite quand vous faites
dos à la façade.

2.STRUCTURE

A) Fondations : Murs de fondation en béton, partiellement visibles au sous-sol dans la salle
mécanique (arrière de la maison) et au-dessous d’escalier accès 1-er étage.
B) Poutres : non visible (couvertes par la finition intérieure) / avec l’exception d’une poutre en
métal visible dans le bachelor, sous-sol.
C) Planchers: Non visible (couvertes par la finition intérieure) avec l’exception de la dalle
béton, visible dans le garage.
D) Colonnes : Non visibles (couvertes par la finition intérieure) / avec l’exception d’un poteau
en métal visible au sous-sol, dans le bachelor.
E) Toits : Structure toit non visible.
Fondation

Photo 1 Photo 2
Fissure de fondation observée dans la salle mécanique (photo 1). Toutes fissures sont
susceptibles de laisser infiltrer l'eau. Expertise supplémentaire requise pour évaluer les fissures
et faire les réparations selon les règles de l'art.
-Possible effritement du béton du mur de fondation dans le garage, côté gauche de la maison
(photo 2).
www.inspectionmaisons.ca
Note : Parce que le mur était couvert par des panneaux d’OSB nous ne savons pas la situation
des composantes et la composition exacte (mur en béton ou en bloc de béton). Une expertise
plus approfondie devra être réalisée sur ce point afin de régler le problème, impliquant le
démantèlement de certaines parties des revêtements intérieurs de finition, évaluer les
dommages causés par l'effritement faire et les réparations selon les règles de l'art.

Photo 3

Photo 4
-Ancienne ouverture dans le mur de fondation, rempli avec un matériel inconnu (béton, bloc
béton, mortier ?) (Photo 3). L’inspecteur ne peut pas évaluer la qualité des travaux. Appeler,
d’urgence, un spécialiste en structure pour évaluer la situation, avant de procéder à la
transaction.

-Fissure dans le coin droit de la fenêtre sous-sol, arrière de la maison (photo 4). Une situation
comportant des risques potentiels pour la structure du bâtiment et de sécurité pour les
utilisateurs. Besoin des travaux majeurs et urgents liés au rendement.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 5
-Taches d’eau observée sur la fondation, au-dessous de l’escalier, accès 1-er étage (photo 5).
Expertise supplémentaire requise pour déterminer la cause de ces taches d'eau et faire les
correctifs nécessaires.
-Des traces d'efflorescence importantes ont été observées sur le mur de fondation. Ceci est un
signe d'un manque d'efficacité du système de drainage dû à son âge et où une détérioration
causée soit par des tassements de sol, racines d'arbre ou autres.
Vérifier auprès de propriétaires s’il y a eu d'anciennes infiltrations d’eau et l’existence d’un
drain français.
Expertise supplémentaire du drain français requise afin de déterminer sa condition et effectuer
les réparations ou remplacement nécessaire.
Planchers

Photo 6

www.inspectionmaisons.ca
Photo 7
Observations et commentaires:
-Dénivellation douteuse du plancher au 1-er étage, appartement 3 dans la salle à manger, dans
la chambre côté gauche (photos 6 et 7) et hall d’entrée.
Faire apporter les correctifs approprie à la structure du plancher, si nécessaire. Le
démantèlement de certaines parties des revêtements du plancher est demandé. Prévoir des
dépenses lies aux réparations.
-Élasticité excessive du plancher 1-er et 2-è étage
Une expertise devra être réalisée sur ce point afin de régler le problème, impliquant la
vérification de la structure et le démantèlement de certaines parties des revêtements intérieurs
de finition. Faire vérifier la capacité de portée de la poutre, le soutien latéral de la poutre, les
poteaux et les autres éléments du système.

DALLES DE BÉTON (SOUS-SOL)
Note générale : Beaucoup d’articles personnels, entreposés par le propriétaire au sous-sol, ont
limité l’inspection des surfaces intérieures.

Photo 8 Photo 9

www.inspectionmaisons.ca
-Cernes d'eau sur le plancher. Possible inondation dans le sous-sol.
Voir avec propriétaire pour plus de détails (infiltration d’eaux? Échec du système d’évacuation
d’eau? etc.)
-Soulèvement important observé sur la dalle de béton (photo8). Expertise supplémentaire
requise pour déterminer la cause de ce soulèvement et faire les réparations nécessaires.
-Fissures importantes observées sur la dalle de béton (photo 9). Expertise supplémentaire
requise et faire les réparations nécessaires.
Après le dire d’agent immobilier du vendeur, aucun test de pyrite n’a pas été fait. Nous vous
conseillons de faire d’urgence des tests du sol, faire consulter les tests par une experte
(ingénieure) et suivre les directives proposées.

Murs porteurs
Observations et commentaires:
La structure des murs est non visible.

Colonnes et poutres

Observations et commentaires:
Seulement un poteau et une poutre, en acier, visibles au sous-sol dans le bachelor. Aucune
recommandation à faire au moment de l'inspection.

Structure toit

Méthode d’inspection et limites spécifiques :
L’inspecteur doit pénétrer dans les vides sanitaires et les greniers ou entretoits ayant un passage
libre de dimensions raisonnables, salubres et sécuritaires et ne nécessitant pas l’utilisation
d’outils.
Aucun calcul de la structure du toit n’est effectué, seulement les anomalies apparentes sont
notées au rapport. Pour un calcul de la structure, faire appel à un ingénieur qualifié en structure.
Il est recommandé de déneiger les toitures à faibles pentes et les toits plats régulièrement.
Certains bâtiments qui sont âgés ou qui n’ont pas été construits selon les règles de calculs des
codes de construction en vigueur, peuvent subir des dommages importants s’il y a de fortes
accumulations de neige en hiver sur la toiture.

Éléments structuraux
-La structure du toit est non visible

www.inspectionmaisons.ca
3.EXTÉRIEUR
Revêtements extérieurs
A) Type de revêtements : Briques, clin d’aluminium.
B) Soffites : Aluminium
Note : Tout scellement extérieur au contour des ouvertures et des orifices doit être en bon état.
Une fissuration, une mauvaise adhérence et/ou l’absence de scellant sont des risques potentiels
d’infiltration d’eau et de dégâts d’eau. Une vérification de l’état di scellant et un entretien suivi
des scellants sont appropriés.

Observations et commentaires:

Photo 10 Photo 11
Une courbure du revêtement en brique (aussi appelé ventre de bœuf) a été observée sur le mur,
avant de la maison (photo 10). Chantepleures manquantes dans le bas du mur de brique, avant
et arrière de la maison. Il devrait y avoir des chantepleures dans le bas du mur de briques et les
linteaux des fenêtres et portes. Des situations comportant des risques potentiels pour la structure
du bâtiment et de sécurité pour les utilisateurs (possibilité que les composantes du système à
l’arrière du mur de revêtement sont pourries). Une expertise plus approfondie devra être
réalisée, d’urgence, sur ce point afin de régler le problème, impliquant le démantèlement de
certaines parties des revêtements intérieurs et extérieurs.
-Des signes de réparations antérieures ont été observés sur les murs de brique (photo 11). Les
réparations ont été faites d’une façon artisanale. Il est nécessaire de faire appel à un maçon pour
évaluer les travaux de réfection et de refaire le mur de briques selon la règle de l'art.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 12
-Certaines briques sont écaillées (photo 12). L'écaillement se produit souvent à cause d'une
infiltration d'eau dans la brique et le gel fait éclater celles-ci. Faire appel à un maçon pour
réparer ou remplacer les briques écaillées. Vérifier et corriger la source de l'infiltration d'eau.

Photo 13
-Des fissures ont été observées sur le mur de briques (photo 13). Réparer les fissures sur le mur
de briques.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 14
-Certaines sections du clin, avant de la maison, sont mal fixées et/ou pourries (photo 14).
Réparer le clin mal fixé. Remplacer le clin pourri.

Note générale : Le revêtement extérieur avant et arrière de la maison est rendu à la fin de la
vie utile. Durée de vie atteinte. Danger d’infiltration d’eau dans le système. Possibilité d’avoir
des autres éléments du système pourris. Une expertise plus approfondie devra être réalisée sur
ce point, impliquant le démantèlement de certaines parties des revêtements intérieurs et
extérieurs et faire, si nécessaire, les correctifs appropriés par un entrepreneur spécialisé.

PORTES ET FENÊTRES

Méthode d’inspection et limites spécifiques :
L’inspecteur n’est pas tenu d’examiner :
1° les contre-fenêtres amovibles, les contre-portes, les moustiquaires, les volets, les auvents et
autres accessoires saisonniers similaires non installés;
2° les clôtures;
3° les vitrages de sécurité;
4° les appareils de commande à distance des portes de garage;
5° les conditions géologiques et les conditions géotechniques.
Il n'est pas toujours possible pour l'inspecteur d'opérer chaque fenêtre, notre appréciation de la
fenestration peut être faite par échantillonnage. Afin d'éviter la condensation sur le vitrage (côté
intérieur), il est recommandé d'enlever les moustiquaires en hiver, de laisser les stores ou
rideaux ouverts le jour, pour permettre à l'air chaud de circuler sur toute la surface du vitrage,
et de maintenir, dans la résidence, un taux d'humidité acceptable en utilisant la ventilation
mécanique au besoin. Les conditions climatiques et/ou l'accès limité peuvent être un
empêchement à la manipulation des portes et fenêtres permanentes.

Observations et commentaires:

www.inspectionmaisons.ca
Les fenêtres, portes, et cadres, sont vieilles et approchent la fin de leur vie utile. Même s’ils
sont encore dans un état acceptable, il faut considérer un budget pour les remplacer bientôt.

Note générale : Le calfeutrage des portes et fenêtres est vieux. Danger d’infiltration d’eau dans
le système. Refaire d’urgence le calfeutrage partout au bâtiment.

Photo 15

Photo 16
-Cadre porte balcon app. 5 est non étanche (photo 15).
-Le cadre de porte d’entrée principale est endommagé (photo 16). Le seuil de porte est
endommagé. L’élément s’est rendu à la fin de la vie utile. Durée de vie atteinte.
Réparer ou remplacer les éléments endommagés.
Danger d’infiltration d’eau dans le système. Faire, d’urgence, les correctifs appropriés.

www.inspectionmaisons.ca
Crépi fondation

Photo 17

Photo 18

-Crépis manquants / avant de la maison (photo 17). Appliquer un crépi sur la fondation là où
manquant. Le crépi protège la fondation contre les intempéries et donne une meilleure qualité
d'apparence.

-Réparations artisanales, avant de la maison (photo 18). L'inspecteur ne peut évaluer la qualité
des travaux. Inspection supplémentaire recommandée pour évaluer la qualité des travaux
exécutés et faire les correctifs si nécessaire.

Note générale : Le crépi est fissuré à grandeur de la maison. Une situation comportant des
risques potentiels pour la structure du bâtiment et les composantes intérieures. Besoin des
travaux majeurs et urgents liés au rendement. Appliquer un crépi sur la fondation là où
manquant. Le crépi protège la fondation contre les intempéries et donne une meilleure qualité
d'apparence.
Budgéter avant la transaction
www.inspectionmaisons.ca
TERRASSES, BALCONS
Note : Pour la sécurité des occupants, la hauteur minimale des garde-corps localisés à plus de
6 pieds du sol devrait être de 1100 mm (42 pouces). Les baratins ne doivent par être espacé à
plus de 120 mm (4 pouces) et ne devraient pas être conçus de manière à permettre à un jeune
enfant d'escalader la balustrade. Les autorités peuvent exiger en tout temps des modifications
touchant la sécurité.
Observations et commentaires :

Photo 19

Photo 20
-À l’arrière du bâtiment, l’escalier et les balcons sont pourris à grandeur (photo 19 et 20) ; des
sections les planchers et des balustrades manquent complètement.
Une situation comportant des risques potentiels pour la structure du bâtiment et de sécurité
pour les utilisateurs.
-Balcon app. 7, avant du bâtiment : structure et plancher douteux. Faire des investigations et
remplacer, si nécessaire, l’élément et les systèmes affectés.

www.inspectionmaisons.ca
Parce que la sortie arrière est non utilisable (forts risques d’accident) le bâtiment est non
conforme au Code du Bâtiment. Situation très dangereuse pour les locataires. Risque des
sanctions appliquées par la ville (pompiers).

Appeler d’urgence un entrepreneur spécialisé pour une évaluation des travaux et faire apporter
dans les plus brefs délais les correctifs appropriés.

AMÉNAGEMENT DE TERRAIN

Observations et commentaires :
-Des pentes négatives ont été observées autour de la maison. Pour assurer un écoulement des
eaux de pluie et de fonte des neiges loin de la maison, il est important d'avoir des pentes
positives. La pente de terrain idéal est d’un pouce de dénivellement par pied. Corriger les pentes
négatives près du bâtiment là où nécessaire.

Photo 21
-Surface de l'entrée au garage, en asphalte, très endommagée (photo 21). Lors de la réfection
de la surface, en asphalte, voir à ce que les eaux se dirigent vers le drain et non à l’intérieur du
garage. Budgéter pour refaire la surface endommagée de l'entrée.
-Le cadre de la porte de garage est pourri et en contact avec l’eau d’épuisement. Faire les
correctifs appropriés.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 22

-Drainage de l'entrée au garage inadéquat (photo 22). Vérifier avec un plombier qualifié le
drainage de l’entrée.

Photo 23

-Surface de l'entrée (en béton) très endommagée (photo 23). Danger, risque de chute à cause
de certaines inégalités. Le trottoir en béton est à réparer, refaire.
-Le mur de soutènement est fissuré (photo 23). Danger de chute. Réparer la fissure du mur de
soutènement selon les règles de l'art.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 24

-L'espace entre l'allège de la fenêtre et le sol (photo 24) est insuffisante et est susceptible à des
dommages causés par l'eau. Besoin des travaux majeurs et urgents liés au rendement
(construction d'une margelle).

Photo 25

-Drain plancher à la sortie du bachelor (sous-sol, arrière de la maison), douteuse (photo 25).
Risques d’infiltrations d’eau à l’intérieur de la maison. Faire vérifier d’urgence, l’efficacité du
système de drainage, par un plombier autorisé.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 26
-Mur soutènement sorti bachelor (sous-sol, arrière de la maison), fissuré (photo 26). Réparer la
fissure du mur de soutènement selon les règles de l'art.

4.TOITURE
A) Toit Plat. Membrane : Multicouche + gravier
B) Drainage : Drain de toit.
C) Solins : en métal.
D) Puits de lumière en acier et verre.
Observations et commentaires:
-L'âge de la toiture est inconnu selon la déclaration de l’agent immobilier du vendeur.

Photo 25

www.inspectionmaisons.ca
Photo 26
-Il y a des endroits où le gravier est manquant (photo 25). Le gravier protège le goudron qui est
vulnérable aux rayons du soleil. Ajouter du gravier aux endroits où manquant.
-Des boursouflures (ballons) ont été observées sur la toiture (photo 26). Les boursouflures sont
le résultat d'un gonflement causé par l'expansion de l'humidité piégée entre les couches de la
toiture. Faire appel à un couvreur pour effectuer une vérification minutieuse pour localiser
toutes les cloques et faire les réparations selon les règles de l'art.

Photo 27 Photo 28

www.inspectionmaisons.ca
-Le calfeutrage sur le solin métallique est suspect (photo 27). Il est impossible de déterminer si
une fuite surviendra ou non. Recommande de faire vérifier le solin par un couvreur qualifié et
de faire les réparations nécessaires selon le besoin.
-La pente de la toiture est douteuse. Une mauvaise pente va nuire à l'écoulement de l'eau et
réduire la durée de vie de la toiture. À la réfection de la toiture, il sera nécessaire de faire les
modifications pour permettre un meilleur écoulement et le drainage de l'eau.
-Larmier vieux et endommagé. Réparer ou remplacer le larmier.

-Il y a un puits de lumière sur la toiture (photo 28). Calfeutrage du solin est endommagé. Le
verre est brisé. Solin non conforme. Étanchéité compromise. À réparer/ remplacer le puits de
lumière.
-Les appareils (évents, col de cygnes, la turbine) sont non sécuritaires. Faire les correctifs
appropriés.

Photo 29
-Le support pour les câbles électriques non conforme (photo 29). Stabilité douteuse. Une
situation comportant des risques potentiels pour la structure du bâtiment et de sécurité pour les
utilisateurs.
Besoin des travaux majeurs et urgents liés au rendement.

Dans notre opinion la toiture s’approche la fin de sa vie utile. Danger permanent d’infiltrations
d’eau. Budgéter pour remplacer, d’urgence, la toiture par un entrepreneur spécialisé.

www.inspectionmaisons.ca
5.PLOMBERIE

Photo 30

-Efficacité du drain de plancher (sous-sol), douteuse (photo 30). Vérifier l'efficacité du drain
de plancher par un entrepreneur spécialisé.

Système de production d'eau chaude
Note générale, valable pour tous les chauffe-eau : Plateaux d'égouttement manquants.
Installer des plateaux d'égouttement lors du remplacement des chauffe-eau.

Observations et commentaires:

Photo 31

www.inspectionmaisons.ca
Photo 32
App. 3
Chauffe-eau Ultracascade, Giant, fabriqué en 2004, 60 gallons.
-Photo 31 Connexion électrique avec un fil électrique très douteuse. Électricien requis pour
verifier, d’urgence, la connexion électrique du chauffe-eau.
App. 5
Chauffe-eau Giant, fabriqué en 2006, 40.5 gallons.
App. 7
Chauffe-eau Giant, fabriqué en 1996, 40 gallons.
Il est recommandé de le remplacer lorsqu'il aura atteint l'âge de 10 ans afin de minimiser les
dommages causés par une fuite.
Bachelor
Chauffe-eau Giant, fabriqué en 2008, 60 gallons.
Tuyau de décharge manquant (photo 32). Installer d’urgence un tuyau de décharge à la soupape
de sécurité du chauffe-eau. Faire les correctifs appropriés par un plombier autorisé.

Appareils et robinets
Observations et commentaires:
Recommandation : avant la transaction, faire vérifier les appareils de plomberie par un
plombier certifié.
-La robinetterie, la toilette, la baignoire, l’évier, etc. d’app.7 sont vieux. Les éléments sont
rendus à la fin de la vie utile. Il faut considérer un budget pour remplacer bientôt les éléments.

6.ÉLECTRICITÉ
Description
A) Type d’entrée : Aérien, Branchement à l’arrière de la maison.
B) Capacité de l’entrée électrique (extérieure) 4 x 200 ampères/ 220 V.
C) Type de panneau de distribution : Disjoncteurs. Capacités pour chaque appartement 100 A.
D) Matériaux des fils visibles : Cuivre et aluminium
E) Prise(s) dans la (les) salle(s) de bain(s) : Non DDFT.
F) Interrupteurs et prises de courant : Installation standard résidentielle
G) Mise à la terre, fil cuivre.
H) Détecteurs de fumée, Non
www.inspectionmaisons.ca
I) Système d’alarme, Non

Commentaires valables pour tous les appartements :
-Capacité BRANCHEMENT insuffisante ou à la limite. Les disjoncteurs d’entrée dans les
appartements sont de 100 A.
Dans une future, prévoir une augmentation, pour avoir un minimum de 150A/ 200A par
appartement. Changement des câbles / filage requis.

Photo 33
(a)Filage aluminium observé (photo 33).
Le filage aluminium a été utilisé dans les années 70. Il est reconnu pour avoir causé des
incendies dans le passé. Les connexions peuvent être défectueuses et les contacts peuvent être
mal fixés. Ce type de filage requiert une attention et une vérification périodique afin de le
garder sécuritaire. Nous vous recommandons de changer, d’urgence, les fils en aluminium.

Photo 34
(b)Des éléments dans les coffrets de branchements endommagés (photo 34). Remplacer les
éléments endommagés. Faire inspecter d’urgence tous les éléments du système électrique, dans
la salle technique.
www.inspectionmaisons.ca
(c)Connexion avec marrettes. Aucune connexion avec marrettes dans le panneau de
distribution. Refaire la connexion à l'extérieur de panneau en utilisant une boite de jonction.

-Mauvais accès coffrets de branchements, comptoirs et panneau électrique d’app.3. Améliorer
l'accès. Un espace de 36 pouces doit être libre.

Photo 35

Photo 36
(d)Des fils non protégés, exposés partout ou sous-sol (photo 35 et 36). Refaire l'installation du
filage exposé afin qu'il soit adéquatement protégé selon les règles de l'art.

(e)Prises sans DDFT dans les salles de bain. Toutes prises situées à moins d’un mètre d'une
source d'eau se doivent d'être protégées par un disjoncteur DDFT. Remplacer la prise sans
protection par une prise DDFT.
Des situations comportant des risques potentiels pour la structure du bâtiment et de sécurité
pour les utilisateurs.

www.inspectionmaisons.ca
Une expertise plus approfondie devra être réalisée sur ce point afin de régler les problèmes
(points a, b, c, d, e), impliquant le démantèlement de certaines parties des revêtements intérieurs
de finition.
Nous vous recommandons d’appeler d’urgence un maitre électricien pour une évaluation de la
situation, pour budgéter avant l’achat de la maison et pour faire les correctifs appropriés avec
moins des délais possibles.

-L’app. 5 a le tableau électrique sans un disjoncteur général (disjoncteur). Non sécuritaire. Faire
les correctifs appropriés.

-Prise sans mise à la terre dans l’app. 3, salle à manger et salle à coucher. Électricien requis
pour mettre les prises à la terre. Ceci est recommandé si des appareils tels qu’ordinateurs et
téléviseurs y sont branchés.

-L’interrupteur lumière dans la cage d’escalier 2-e étage est à changer.

-Boites électriques plafond dans la cuisine d’app. 3 sont ouvertes. Non sécuritaire. Faire les
correctifs appropriés.

7.CHAUFFAGE
Description :
A) Système : Plinthes chauffantes.
B) Source d’énergie: Électrique
C) Control température: Thermostats analogues et électroniques.

Observations et commentaires:

-Thermostats désuets dans l’app.7. Changer les thermostats.

-Plusieurs plinthes chauffantes ne fonctionnent pas à plein rendement. Faire approfondir, avant
de procéder à la transaction, par un investigateur qualifié.

8.VENTILATION ET ISOLATION
A) Isolation du toit: Non visible
B) Isolation des fondations : Pas d’isolant
C) Isolation des murs extérieurs : Non visible à cause des finitions
E) Pare vapeur des murs de fondations : Non visible à cause des finitions
F) Pare vapeur des murs extérieurs : Non visible à cause des finitions
H) Ventilation intérieure : Hotte de cuisinière ; ventilateur de salle de bains ; Ventilation
naturelle (portes et fenêtres), Échangeur d’air dans l’app. 7.

www.inspectionmaisons.ca
Observations et commentaires:
-Vieilles hottes de cuisine dans l’app.7 avec l’évacuation à l'extérieur. Budgéter pour remplacer
les hottes de cuisine.

Photo 37
-Échangeur d’air désuet dans l’app. 7(photo 37). Remplacer le système d'échangeur d'air avec
un système de récupération de chaleur.
-Les échangeurs d’air dans les autres appartements sont annulés. Recommande l'installation
des échangeurs d'air / récupérateurs de chaleur.

Photo 38
-Nous vous recommandons une révision générale de tous les conduits de ventilation - voir
photo 38.

9.INTÉRIEUR
A) Murs : Placoplatre ; Tuiles de céramique dans les salles de bain et dans les cuisines ;
B) Plafonds : Placoplatre.
C) Planchers : Parquet, Tuiles de céramique
D) Fenêtres en aluminium, type glissant
www.inspectionmaisons.ca
E) Porte intérieurs : à âme vide
F) Porte-balcon en aluminium, glissant

Observations et commentaires -Valable pour tous les appartements.
Scellant atour des baignoires, douches, éviers - à refaire au complet.
-Les fenêtres, portes, et cadres, sont vieilles et approchent la fin de leur vie utile; l’efficacité
thermique douteuse. Même s’ils sont encore dans un état acceptable, il faut considérer un
budget pour les remplacer bientôt.
Le parquet à côté des portes-balcons est doucement endommagé, dû à l’infiltration d’eau / air
humide d’extérieur. Sceller les seuils des portes partout. Refaire le mur en brique à côté des
portes pour une meilleure étanchéité.

Photo 39
App.5.
Des dommages d'eau ont été observés sur le plafond (photo 39), salle de bain. Expertise
supplémentaire requise pour déterminer l'origine de l'infiltration d'eau et faire les correctifs
nécessaires.

App.7
-Les revêtements, finitions intérieures sont dans un état précaire. Des investissements sont à
faire à grandeur dans les prochaines années. Budgéter avant la transaction.
-Des taches des moisissures ont été observées dans la salle de bain. Nettoyer les moisissures
tout en prenant les précautions nécessaires.

www.inspectionmaisons.ca
Photo 40

-L’allège fenêtre balcon est endommagée (photo 40). À réparer.

App.3
-Dénivellation douteuse du plancher au 1-er étage, appartement 3 dans la salle à manger et dans
la chambre côté gauche. Voir commentaires page 10, planchers, structure.
-Petites fissures observées sur le mur de gypse. Réparer les fissures sur le mur.

Photo 41

-Structure escaliers en bois, Sous-sol / RDC avec des taches d’eau (photo 41). Faire les
correctifs appropriés. Situation a surveillé pour identifier la provenance de l’eau.

www.inspectionmaisons.ca
10.CONCLUSION DU RAPPORT
Nous sommes d'avis que la propriété sujette est affectée de certaines déficiences pouvant
diminuer sa qualité générale et ils nécessitent une intervention d’urgence parce qu’ils
pourraient représenter un risque potentiel de DÉFAUT MAJEUR.

Notamment : Les fissures dans la fondation de la maison et la rampe d’escalier - entrée arrière
studio; la réfection du crépi autour du bâtiment; les fissures et le soulèvement de la dalle béton
sous-sol, l’élasticité excessive des planchers en bois; les fissures dans la dalle de béton (sous-
sol), dénivellation douteuse du plancher au 1-er étage, appartement xxx3; la faiblesse thermique
des fenêtres, la révision générale du système de la plomberie (regard égout, drain français,
puisard, tuyauterie, appareils), la réfection du système d’étanchéité du toit, etc.

Attention : afin de procéder à la réparation/ réfection des tous les problèmes énumérés plus
haut, nous vous recommandons de consulter une spécialiste (ingénieur/entrepreneur spécialisé)
pour déterminer exacte les causes et les méthodes des réparations.

Il y a aussi d’autres défauts secondaires qui nécessiteraient des corrections, des réparations, des
améliorations et (ou) des travaux d’entretien expliqués et rapportés dans les sections du rapport
d’inspection.

Cette conclusion et résumé du présent rapport d'inspection ne représente pas de façon détaillée,
la condition générale de l'immeuble inspectée. Vous devriez lire toutes les constatations et les
explications afin de prendre une décision plus éclairée et vous informer de façon plus précise,
sur sa condition générale.

ATTESTATION
L’inspecteur soussigné atteste avoir effectué l’inspection du bâtiment selon la convention de
service au meilleur de ses moyens, n’avoir aucun intérêt présent ou futur dans ladite propriété
que les observations ont été formulées sans aucune influence extérieure et n’avoir omis ou
négligé, volontairement aucun fait important se rapportant à la présente inspection;
Nous demeurons à votre disposition pour des renseignements complémentaires que vous
pourriez juger utiles. N’hésitez pas à communiquer avec nous, si vous avez des questions
concernant ce rapport.

Bien à vous,

Partenie Gabriel
Inspecteur en bâtiment, diplômé
www.inspectionmaisons.ca
Le 21 mars 2009

FIN DU RAPPORT
www.inspectionmaisons.ca