You are on page 1of 16

LA LETTRE DES AMOUREUX DU BOIS

LI BOUVET
L._1. N _._3 _ _ _f)i_W_1_·
s_F_MA-RS--AV-RIL-1-981__ 0
dt__:__~_d!P4-
__

LE
(:HEVILLAGE
L a cheville est la. signature.d'un beau
meuble t1aditionnel. Même si les co!-
les rocx:lernes sont suffisarrrnent effi-
caces pour éviter le chevillage,
il faut cheviller. L'aspect du meuble en
dépend.
Mais, contrairement à ce que l'o~ pour-
rait r>enser, il y a des règ~es précises. .
Je me souviendrai tou7ours ~ pet~t
sourire, amical certes, mais néanm:nns cri-
tique de François Gerrrond devant .un de mes
meubles où les chevilles étaient .mal
placé.<2s. c'est pourquoi, avec son aide,
nous ,ibordons dans ce numéro les règles du
chevillage. r
_ _ _ _ _ _ __:__ _ _ _ _...,;,____.:._ _ _ __.:.._ _ _ _ _ _1
&litorial teur M:Jnsieur LE
VIa:JUROUX. Adressez-roc,i

T
I. LA FABRICATION out d'abord, _-je vous vos
DES CHEVILLES. plans, ils seront
dois des excuses ·JX)ur p..ibliés.
le retard pris dans Une autre nouveauté: le
l'expédition du N°2. premier d'une série d'ar-
Première rèqle il ne A cause des grèves, l'en-
faut jamais découper les ticles sur le tournage du
voi n'a pi se faire que le bois par notre ami Michel
chevilles à la scie car la 13 _-janvier et certains nu-
scie . coupe les fibres du Bourqeat, animateur de
méros ne sont arrivés que 1 'At~lier de 1 'Oiseau
bois et les chevilles ris- début février. Merci de me
quent de se fendre lorsqu'on Blanc.
pardonner. Corrme vous le voyez, vo-
1 les enfonce.
Il faut fendre les chevil-
Une grande nouvelle: la
célèbre revue américaine
tre BOUVET se porte très,
les au ciseau. très bien, grâce à vous
FINE WXJfX\ORKING m'a donné tous. Le nombre d'abonnés
1 • Découpez une pièce de l'autorisation de repro-
bois à ~a· longueur des che- auqmente de _-jour en _-jour
duire des ext1aits de ses et-atteint, actuellement,
villes désirées (prévoir 40 articles. Vous trouverez
à 50 !lin de plus que l'épais- presque 2000. Continuez .à
les premiers "Trucs parler du BOUVET, à écri-
seur du rrontant à cheviller). d'ateliers" traduits de
2. Au ciseau, faites éclater re, à envoyer vos idées,
cette revue dans ce numéro. vos suggestions et
dans le sens du fil du bois, Dans ce numéro,
en voyant large (10 à 12 merci à tous pour vos en-
éqal ement, 4 pages de pl us couragements qui me font
p)ur une cheville de 8 par : - un plan de banc-coffre
exemple) . chaud au coeur.
breton fourni par un lec - Didier Ternon.
.. .suite page 2

1
I,E CREVII,LACE suite de la page 1
• PositionI'l€!'lell t:
1ère cheville: Plus la che-
ville est écartée du joint,
plus le bois risque de pren-
dre du retrait et laisser le .~
joint s'ouvrir.
Il faut donc placer la
1ère cheville le plus près
possible de l'arasement du
tenon.
Une bonne règle de base:
percez à une distance égale
au diamètre (ou section) de
la cheville.
3. Raootez en utilisant un •. ~ • .,. •
"
"rroule à chevilles". Voir
article: "Accessoires astu-

4.
.
cieux ••• "
Au ciseau, donnez de
1-=
1 ,.,
.. I" • ,.. • .
l'entrée aux chevilles 1 1 • chevilles indispensables
carrées.
~ ~éventuellement mais pas indispensables

"t III. MISE EN PLACE

Serrez et vérifiez
Tenez corrpte des épaule- 1 'équerrage. percez le nvn-
ments du tenon. En cas de tant et la traverse en dis-
UN ~SEIL Je me suis rainure, le tenon est dimi- p:,sant une pièce de bois
aperçu que, pour les meubles nué de la largeur de la (martyr) à 1 'arrière afin
traditionnels, j'utilisais, rainure. Sinon vous risquez d'éviter les éclats.
dans la majorité des cas, de cheviller dans le vide ou Diarrètre du trou= section
des chevilles de 8. Je n'hé- d'éclater le bord du tenon. de la cheville (f2J 8 p:,ur
site donc pas à les fabri- cheville de 8x8).
quer d'avance, en série, et 2è cheville: Elle est déca- frbuillez la cheville. Les
à les conserver pour les lée vers l'extérieur de la professionnels l'enduisent
utilisations ultérieures. traverse de manière à ne pas de salive.
être dans le m✠fil du Enfoncez par petits coups
II. EMPLACEMENT bois, ce qui risquerait de secs en faisant "contre-coup
DES le faire éclater. à l'arrière à l'aide d'un
CHEVILLES. Mais, tenez corrpte de la mai 11 et. Sous 1e trou tant
longueur du tenon. Si vous que la cheville ne dépasse
Une ou deux chevilles par percez trop près de l'extré- pas. A ras de la cheville
tenons ? Sans hésitation mité il y a risque dès qu'elle aFf)é:iraît.
deux. Le croquis ci-dessous d'éclaterœnt.
rrontre qu'une seule cheville
fait pivot et ne garantit
absolunent pas l'équerrage.
c::! 0

--- --- C: Q


---- - f
f
. La disposition doit répon-
dre à une règle simple, ma.is I.MRJlTAN1' : Entrez la che-
f qu'il faut connaître: la 2è ville parallèlement au fil
du bois et non en diagonale
''
cheville doit être placée au
dessus de la 1ère pour les p:,ur éviter de fendre le
-----------J
1

parties situées au dessus du bois. En effet, la cheville


• 1 regard et, en dessous de la est plus large dans sa dia-
1ère pour les parties si- gonale et fait "coin". (voir
--J croquis )
tuées en dessous du regard.
• .. suite }Jdge J

2
l'intérieur. Puis percez les
LE CHEVILLAGE suite de la paqe 2
,, ,
..
tenons.
4. Rem:mtez et rrettez en
Trucs
-'
place la cheville. Prévoyez
d'Atelier
t~ NON
OUI
des chevilles plus effilées
que pour
classique.
un chevillage

D'après
TECHNIQUE
Flne
y\fqqq\\,brkfng
POUR SER.RER

IV. ARASEMENT o•ÈQUERRE

A l'aide d'une scie ster- Mettre sous presse un cadre de


linq coudée (ou mieux, une à grandes dimensions parfaite»ent d'é-
Chevillage des dessus de
che;illes), découpez les neubles.
querre crée- soovent des problèmes.
parties en excédent. Jusqu'au XVIIIè Siècle on
D'~utant plu:s gue l 1 on dispose de peu
Personnellement, j'utilise de teips car 1.1 colle skhe,
utilisait souvent des che-
un petit "truc" : j'interca- villes corrme de véritables Voici la ~chnique des profession-
le un carton entre le bois nels :
clous pour fixer, par
et la scie. Cela évite d'a- exemple, • fneolln vos assemblage.s et ae-rrei
les plateaux de
bimer la pièce. De plus, provisoiraeht.
tables.
cela laisse un léger relief Ces chevilles étaient en- - Vérifiez 1*équerra9t en 1est1tillt
que l'on ponce partiellement foncées en biais à travers les diagona:les telles iioiven:t êtte
ensuite. Ce petit relief est le plateau et les rrontants égalest. •
très esthétique dans les co- pris arasées. - Pour rmifier l'équerrage, dépla-
pies rustiques. cer. lé9ère1e11:t lu urrt-j-0ints cGue
iftdiqué s11r les eroqais ci-4eeaous.
Ces cr~ie aOJ1t eugérta 1, po11r b.
eo1préheuio1 ·• : eu fait, uu très lé-
ger dépbest1t .odifie b.q!Nit
l 1.1ssetbla,e-• .

Une autre technique re-


posait sur l'utilisation de
chevilles borgnes bloquées à Al
l'aide de coins. La cheville
Si les chevilles sont sus- était fendue à la scie à son
ceptibles d'être enlevées extrémité. Un coin introduit
pour dérocmter le rreuble, dans la fente. En enfonçant
laissez la sur-longueur vers la cheville, le coin écar-
l'intérieur de manière à tait la cheville et la coin- A2
pouvoi r chasser la cheville. çait dans son logement.

V. CAS PARTICULIERS

81
. Che,,illage à tire: S'uti-
lise surtout lorsque le ca-
dre à cheviller est trop
grand pour être serré à
l'aide de serre-joint.
Voici la technique: B2
1. Enlevez la traverse et Dans 1 e prochain numéro
percez le rrontant. nous étudierons une autre
2. Mettez en place la tra- P3rtie .ùrp:,rtante des meu-
verse et tracez, sur le bles: LES PCETES. di * 81 ;
tenon, à travers les trous. IJéfattt à1équerr~
3. Dém:mtez, décalez les Didier Ternon. , A1·B1:
tracés vers l'arasement du l(Jl1errage recti!U
tenon et légèrement vers

3
LA PAGI DIS PBOFISSIOlflflLS
FERS DE TOUPIE
Par François Germond
Professionnel et enseignant.

D ans
numéro
le
nous
dernier
avons
abordé 1 'affûtàge des
des fers de toupie.
Vous avez été nombreux à
Votre quincaillier devrait
fCUVoir vous en fournir un.
Sinon, il vous reste la fCS-
sibilité de vous en fabri-
quer un, suivant la techni-
3. En appuyant fortement,
l'affiloir est fCUSsé vers
l'autre extrémité du biseau
et, en mêne temps, vers le
haut en gardant bien l'angle
nous demander de revenir sur que indiquée dans l'encadré d'affûtage.
ce sujet et, p:1rticulière- ci-contre.
ment sur un FK)int que nous Pour retourner le fil,
n'avions p:1s suffisarrment procédez comne suit:
dévelofPé : le retournage du
fil. 1. Le fer de la toupie est
Nous avons écrit : "le maintenu verticalement dans
tranchant se retourne à un étau.
1 'affiloir ••• " mais nous
n'avons p:1s indiqué la tech-
nique à utiliser.

Mais, avant toutes choses, 4. Mêlœ opération en pen-


nous devons rectifier une chant un peu plus l'affiloir
erreur qui s'est glissée jusqu'à obtenir un angle
dans le numéro 2. Il y a, en maximum de 30 ° •
effet, une contradiction en-
tre le texte (fin page 7)
"mais, attention, le fil ne
se retourne ~ ?U1" les p:1r- Fa. b .r .i qL:a.~ .z
ties du tranchant travail- -v-c:,t .r~
lant à plat • •• " et la légen- 2. La pointe de l'affiloir a . f f .i 1c:,.i.r
de du croquis "le tranchant est posée à plat à une ex-
se retourne à l'affiloir trémité de la partie dont on
uniquement sur la p:1rtie en veut retourner le fil (coupe Si vous disposez d'une
coupe tàngentielle". C'est tangentielle) • vieille lime "queue de
cette légende qui dit vrai. rat", vous FKJUVez vous fa-
Dans le texte, il faut lire briquer un affiloir en
"ne se retourne ~ · •• " au procédant de la manière
lieu de que. Merci de par- suivante :
donner cette "coquille".
- Usez toutes les stries
TEXlINIQUE DE de la lime à 1 'aide d'une
RE'lOORNllGE DU FIL meule à eau de manière à
ne p:1s détrerrper 1 'acier.
Pour "retourner le fil" on
utilise un outil particulier wrsque toutes les
ai::pelé affiloir. stries sont diSP3rues il
L'affiloir est un outil faut FOlir l'outil à l'ai-
qui ressemble à une lime non de de pierres à affûter,
striée, en acier très dur et en carcnençant p:1r un gros
poli. Il peut avoir une sec- grain et en finissant p:1r
tion triangulaire (dans ce un grain très doux. Aucune
cas les angles sont arron- rayure ne doit subsister.
dis), ou ovale ou ronde.

4
ASTUCÏEU.X 5. Placez la cheville brute
A FABRÎQVER dans la cm,<~t;..Le du rroule.
Donnez 2 passages de rabot
vous-MgME ! sur la face du dessus
(veillez à l'orientation du
bois pour le sens de
rabotage) . Tournez la che-
ville d'un quart de tour et
procédez de mêrœ. Ainsi vous
obtenez 2 chants de référen-
ce d'équerre.
UN MOULE
A CHEVILLES
'- -M .. •• : : : : : - - : -

~~
L e principe de base est simple : un logement,
calibré, découpé au ciseau dans une pièce de bois.
On y introduit la cheville brute d'éclat
et on rabote les 4 faces.
Contrairement à ce que 1 'on prop:.>se dans certains
6. Positionnez une des faces
rabotées au fond du rroule et
rabotez jusqu'au niveau du
livres, je préconise plutôt de creuser le IOC>ule sur le rroule.
chant de la pièce de bois que sur une de ses faces. Avan-
tage ;· on peut serrer plus facilement le IOC>ule à cheville
dans la presse de l'établi.
les cotes indiquées ci-après corresp:.>ndent à des che-
villes de 8, mais il est simple d'adapter les dimensions.

1. Prenez une pièce de bois


dur d'environ 200 rrrn de long
sur 150 de large. Dégauchis-
sez bien d'équerre et rabo- 7. Tournez d'un quart de
tez pour l'amener à 32 tour pour que l'autre face
d'épa.isseur. de référence soit au fond du
rroule et rabotez jusqù'au
2. Sur un des chants, tracez niveau du rroule.
au trusquin 2 lignes à 10 de
chaque face. Il reste donc 8. Vous obtenez, ainsi, des
12 au centre. chevilles dont les 4 faces
sont d'équerre et dont la
UTILISATION section est d'environ 9x9 à
une des extrémités et 7x7 à
4. Fendez, au ciseau, des l'autre. Elles seront intro-
chevilles brutes dans une duites dans des trous de 0
' pièce de bois de 70 de 8).
largeur. Ces chevilles bru-
tes feront environ lOxlO
mais seront très irréguliè-
res du fait car l'éclat se
fait en suivant la fibre du
bois.
3. Tracez à l'équerre une

.-
longueur de 80 rrrn. Avec un
ciseau à bois de 10, creusez
le logem=nt ainsi délimité lous àYons reçu plusieurs àccessoires
d'un côté à 9 de profondeur, .. àstucieu1 de lecteurs du BOUVET. lous
de l'autre à 7 rrrn. Aplanis- les ferons p.1uître dàns les procluins
sez bien le fond du rroule en nu.éros.
pente régulière. Adressez-nous les ,otres.

5
LUREM A LA TV
LE BOUVE T Le s r e ~ dez-~~~s d~ b~is
A LA FOI R E
DE PARIS
Du 4 avril au 14 juin , mées par J ean- Pi e r re Descom-
Le salon "Br icolage pour tous les samedi à 11 h ,. sur bes qui fera jouer les
tous" de la Foire de Par is FR3 les amateurs du travail téléspectateurs. Un concours
se déroulera, cooroe chaque du bois auront l'occasion doté de 300 000 F de pr ix
année , du 30 avril au 10 mai. d 'assister à de véritables est prévu.
Pour l a première fois , "LE dénünstrations de machines à Alor s , notez bien ces
OOWET" y sera présent sur boi s LUREM. rendez-vous : tous les same-
un stand bien à l ui. La revue SYSTEME D parti - di matin à 11 heures du 4
Sur ce stand intitulé c i pera à ces émissions, a ni - avril au 14 j uin sur ER3.
"CDNSEIL OOIS" vous ren-
contrerez Didier Ternon,
bien sûr, mai s vous pourrez
également voir tourner les
dernières machi nes à bois de
TRUCS D'ATELIER
différ entes marques (KITY,
LUREM, I NCA etc) • Extrait
Vous pourr ez vous rensei-
gner sur l es diverses quali- UNE POIGNEE D E S ECUR I T E
tés de bois gr âce à la so-
ciété ROUBJIS qui décorera POUR D EGA.U.
le stand de diverses varié-
tés de bois français et Le dégauchissage des petites pièces est très dange-
éxotique s . reux (j'y ai personnellement l ai ssé l/2 phal ange). De
Tous l es jours, à heure tous les nanbreux nooèles que- j'ai~ voir, l e système
fixe, Didier Ternon ani.rœra ci-dessous est réellement le plus pratique.
un véritable cours de tra- · Ses avantages :
vail du bois en reprenant, - il protège les deux nains
en déltonstration, les prin- .;. sa fomè effilée A 1 avant e t à 1 'arrière écarte les
#

cipaux articles du OOWET: protecteurs juste le t:e,rps nécessaire au i;;assage de l a


les queues d'aronde, les pièce
tiroirs , l es portes etc. . Sa fabrication em; sinple. La. p::,ignée est con-sti t uée
De plus, nos amis anima- de deux pièces collées.
teurs ·de stages feront, en - dressez soigneusement
pennanence , des .déltonstra-
tions de tournage, d'utili-
le . fa.ce qui. viendra
s'a.RXJ.Yer. sur le guide
.-,
sations de mach i nes et ré- èph.ffm - -
. de~u,
pondront à vos questions. _- ménager les dé::ot.pes
En un root , c e sera réelle- pour insérer les deux
ment le poi nt de rencontre p:,ignées (dans Fine
de tous l es arooureux du bois Pbodttt:,,rki.ng on préconise
où l'on viendra prendr e des l'utilisation de manche
idées et échanger les sien- de brosses à pein-
nes avec celles des autr es . t.ure • •• ) ces p:,ignées
doivent ~tre légèrarent
plus courtes que la hau-
ENTR EE S GRATUITE S teur tata.le de manière à
ae qu 'ell ~ "n'accrochent

pas" sur la table.
J' a i pi obtenir 200 en- · - assemblez et collez •
trées gratuites (valabl es - découpez à la scie à n.lban les <x>urbes avant et ar-
pour l' ensemble de la rière et p:,ncez ,
Foire ) • Ces 200 cartes s ont - dégagez à 1 'arrière une rainure où viendra s 'encas-
à l a disposi tion des p lus trer ~ petite Cdle. Cette cale doit ~ r d'envi-
r apide s . d'ent re-vous ron 15 nm. Il préférable de ne pas coller la cale de
adressez-rooi s:i.rrplement une :mrm:iAre à p::>l.lVOir la changer de tenps en tatps..
envelofPe t imbrée à vos nom Adapt;er les di.tœnsions à vos besoins. Fabriquez-vous
et adresse . J e vous posterai en deux de longueurs différerttes ( 40 et 60 an ]:Br
une carte dès que j e l es au - exarpleJ.
r ai (courant avril).

6
l,8 BOOVirt pleia d'id!es l'J. lldrs/Avril 1987

LES PLANS
DES LECTEURS
Nous avons tous, dans nos tiroirs, des
plans de ,eubles que nous avons réalisés N'hésitez pas à y a.fauter un petit
ou que nous pro_ietons de réaliser. texte précisant:
Pourquoi ne pas en faire profiter - l'origine du meuble. Si vous connais-
d'autres amateurs 'amoureux du hois ' sez des anecdotes sur son utilisation,
CO/IIRe VOUS ? son histoire •.•
Si nous arrivons, grace au BOUVET. à - le type de bois à conseil lé
11ettre en commun tous ces plans, i11a9i- - une feuille de débits
nez la 'bibliothèque' qui sera à la dis- - des précisions sur les assembla9es Alors, fouillez vos tiroirs et
position de nous tous ! - des croquis de détails adressez-nous vos plans. Si vous avez un
Vous n 1êtes pas un as du dessin ... ? - éventuellement, des 'trucs' de réali- photos de votre meuble Ide préférence en
Ce n'est pas un problème. Envoyez-nous sation pour les pièces délicates J fa- noir et blanc) _joignez-là. Herci d'avan-
vos brouillons cotés, nous les re- çonner ce au nom de tous les lecteurs du
dessinerons. - le type de finitions 'BOUVET'.

Le premier plan est


p.lblié ici, grâce à Adressé par Monsieur LE VIGOUROUX de Templeuve
la Société LUREM qui
a financé ces quatre LE BANC-CO FFRE A opssIER
pa.ges supplémentaire s. Origine Bretagne,
région de Trégoat .

• • • • .. • ,

.•••
.. • ..
..
•••• •
' ...
.• . . •• ••
~-·- ......... .• f>.. :,
... .. .... "' ,,. .. ...
.•
. ..•... •..
,,. . :::· .

••
'.

B 1.14 m - L 1.76 - P 0.55 m

7
Ba..ri.C! -C!C>f f .re

FEUILLE DE DEBITS

Rep Désignation Dimensions Nb Observations J


1 Plateau-siège 1760x550x30 1 en 3 planches - voir croquis 1
4
2 Pieds avant 490xl20x30 2
3 Pieds arrière 1140x120x30 2
4 Traverses coffre 1620x120x30 3 dont 2 tenons de 50
5 Traverses côtés 490x120x30 4 assemblages tourillons
6 Traverse basse dossier 1620x210x30 1 dont 2 tenons de 50
7 Traverses interm. dossier 620x60x30 2 dont 2 tenons de 30
8 Traverse dossier 1620x130x30 1 voir schéma.
9 lt>ntants interm. dossier 490x60x30 2 dont'2 tenons de 30
10 Traverse centr. dossier 460x60x30 1 dont 2 tenons de 30
11 Panneau central dossier 360x390xl5 1 voir croquis détail
12 Panneaux côté dossier 580x260x15 2 voir croquis détail
13 Panneaux coffre AV et AR 446.5x230xl0 6
14 Panneaux côtés coffre 510x230x10 2
15 Plancher coffre 1700x490x15 1
16 Quenouilles 30x130 8 à tourner sur rond de 0 30
17 lt>ntants interm. coffre 310xl20x30 2 dont 2 tenons de 50

Traverse haute dossier

A G2o
Sfo ,
t
Go 60
____!é..!, t. o _ J
9o
-
~
o"'
-+ - C
'4

~ ,.l)
'<('""

,:rf
1!
·I
.

~ qo
' 1
11 1 ~~ 1 ,41 1
131
~~ io l: _-Zoo - --~ _ ---~ _oo_ ~o

1
SG I AH A-11. AA?. /\A?. 'SA 2. I\A 't. }.A?. ,M't s,

8
©
'I ~
('l
ô ® ..
_ _ _ l..__

.. r © © . ,.....
@ :. . .' .. .©... ... . . ,~
~
l,+J

°'
0
~
~
...
Cl\
© . . . • •
~
. ~

• •

® .. -
J

tJ\
0
@ ()

Cl\

..

-~'
..
,..
• i
, ,11

~
,, 0 'I

·#
1 .' ,1'~- ,.t1
1 " -
...0,...
0

cA r
11\
tlG
0
lrJ\ J:
V\
0
\5)
0
@ cA
0
-
G

@
'
- --
,''--'~'·~-.........._r~,...
I
-_j·.-1
-7""..--.J----- -- -- -- --........:.-::..._-_-_:-_.:...,.,__-- -- .J.--- -- - -- -- --- -- -- -- --- -- --_-_-_- -

"1 " ' : • t Zio_ +uj


'1to
r
k--~-~- ~ -c _
a
Ba.r1C!-C!c:>f f.re

DEROULEME NT DU TRAVAIL

Bois conseillé :
chêne ou chataîgnier.

Les motifs des ~anneaux des dossiers


1, Rabotez les 2 pieds avant (2) et ar- 7. Façonnez le plateau-siège à rainure- sont réalisés à l'aide de clous de ta-
rière (3). languette suivant le croquis. pissier en laiton (0 10), Un conseil :
Façonnez les mortaises pour recevoir : percez des avants-trous avant d'enfoncer
• à l'avant : les traverses (4) les clous •
• à l I arrière : les traverses (8), (7), (4) Les petits losanges des panneaux (12 )
, rainurer (10 de large) entre (7) et ) sont des petites pointes de diamant en
(6) et entre les traverses (4) bois, rajoutées. Le motif central de la
rosace est une fraction de sphère
2, Rabotez les traverses rajoutée.
, avec un tenon de 50 sur (4 ) et (6)
et de 30 sur (7) et (10) Ce plateau est ensuite scié en 3 parties
• les traverses de côté (5) sont assem- (2 fixes et une relevante)
blées aux pieds par tourillons
• rainurer un des chants de (4), (5) et
{7 ) et les 2 chants de (6)
• façonnez les mortaises sur (8) et (6)
pour recevoir (9) et sur (4) pour rece-
voir (17) fixe couvercle
3. Rabotez les montants (9) avec tenons
de 30 et (17) avec tenon de 50
, rainurer chaque chant de (17) 370
, sur (9) rainurer un des chants sur 1760
toute la hauteur et,sur l'autre, unique-
ment entre (6) et (7)
, Cette partie relevante ·est articulée à
4. Façonnez la traverse (8) suivant le environ 90 de l'arrière.
croquis n'3. La rosace centrale peut, Au lieu de charnières vous pouvez fabri-
soit être solidaire de la traverse (dans quer 2 pivots en bois suivant le croquis
ce cas il faut découper l'ensemble dans ci-dessous.
une planche de 250) soit être rajoutée
et fixée par tourillons.

5. Façonnez les panneaux avec une plate-


bande de 55 de large sur 5 d'épaisseur
sur (11) et (12) ,
;id!.-·
'.•·-:·.·- · •._ .

Les parties fixes sont fixées par


tourillons,

8. Fabriquez un fond au coffre supporté


par des tasseaux fixés sur les traverses
basses.

9. FINITIONS: après ponçage fin, tein-


dre l'ensemble du meuble (en pensant à
6. Tournez les quenouilles suivant le teindre les panneaux avant montage).
croquis (grandeur réelle), Ces quenouil- Appliquez 3 couches de fondure en
les sont fixées à (7) et (8) par des 'déqlaçant' à la laine d'acier extra-
tourillons de 10. fin~. Puis encaustiquez. /

10
PETITES
Monsieur Daauerre ioint à sa lettre
une photo de ses meuble en modele ré- ,\NNCNC:l:S
duit ... tres jolis. Sans échelle, il
est impossible de voir si ce sont de Adressez-nous vos petites
vrais meubles ou pas. annonces •.. c'est aratuit.
APPEL donc aux lecteurs : savez-vous Soyez le · plus précis possible :
où trouver de la quincaillerie d'ameu- description de l 'obiet, ttât, âge,
blement en miniature ? Ecrivez au prù désiré. Indiquez vos no11s 'et
iournal. adresse et, éventuellement téléphone.
-:-
Voi ci une sélection du courrier que
nous avons reçu. Il est telle1ent im- Je me félicite de vous avoir fait CHERCHE M A . ~ A OOIS
portant qu 'i l est impossible de faire confiance et m' être abonné au 'Bouvet'. Recherche tachines à bois, co1binée
état de toutes les let tres. Hais .. . C'est une initiative qui manquait et je (1ini 260) ou individuelles - circu-
continuez à nous écrire. C'est Je seul vous dis 'Bravo' . laire - ruban - toupie - aortaiseuse.
soyen de faire de ce journal ce que Toutefois , étant débutant, j'aurais Alain NICOLLE 6 rue du Port au1
vous souhaitez vraiment. besoin de conseils sur la fabri cation Dates, 91210 DRAVEIL Tél
des portes de cuisines (les tiroirs, 69.40.02.38 le soir.
Je me permets de vous félic iter de c'est fait avec le No 2) ••.
cette idée qui , à n'en pas douter, ren- CHERCHE SCIE A RUBAN
dra certainement service à beaucoup Nous aborderons la fabrication des Recherche une scie à ruban, aarque
d'entre-nous. portes dans Je prochain numéro. indifférente.
MJean Petit. Aigrefeuil le . Jean-Marie MASSON 27 rue de
APPEL A 'IUUS l'Abreuvoir, 78100 ST GERflAIN BN L,
J' ai bien reçu votre No du Tél 34.51.38.06
'BOUVET", Je t rouve que ce 'canard' est Je préf)Jre un article sur les après 20 b.
assez at tract if et risque de le devenir accidents. lous a,ons tous fait des
de plus en plus grâce à l'appel que 'bêtises' qui peu,ent être lourdres de VEND OOIS EN Pim"S
vous lancez à vos lecteurs pour qu 'i ls conséquences. ED principe n.ous ne les Particulier vend plots de chêne et
vous adressent leurs trucs, ficel les et refaisons ja11ais 2 fois 1 hêtre en plateau1 'belle qualité'.
tutti quanti ... Alors aettons en collllUll toutes nos Epaisseurs 18 à 8811. Bois sec à
MBernard BESIGOT. Le Perreux . 'bétises' pour éviter auz autres de l'air, scié il J à 3 ans. Possiblité
faire les .êaes. de détailler et livrer (si co11ande
C'est avec plaisir que j 'ai reçu le Ecri ,e1-110i, racontez ,os accidents suffisante ). Ce bois est stocké ré-
No 1 et, à priori, je me féli cite de en ae disant pourquoi c'est arrivé {ou gion Saulieu. Kenseigneaents : Tél
vous avoir fait confiance ••. J'aimerais ça il failli uriver). 46.45.94.08 à partir de 19 h
voir t raiter d'une manière approfondie
: La Toupie, surtout le réglage machine
pour éxécution des profils/contre
profils ...
'TRUCS D'ATELIE R
••• Je serais tenté d'ajouter : 'S' il Transmis par Mon s i e ur Jea n-Paul MULLER
vous plait M onsieur Catbury, pouvez- La Celle-St-C loud.
vous le faire un peu plus long !'.
M Patrick Le Vigouroux. Templeuve .RABOTAGE DES P I ECES
T.RES MINCE S
Un peu plus long .. c'est fait : 4 pa-
ges de plus dans ce nu•éro... grâce J
votre plan, H Le Vigourour, et aussi
grâce à LURE!f qui a 'sponsorisé' ces 4 bbour tkl pikt, tn, mœf 11 J. - i1trodlli1n li pi~ J. rabottr tt p.1-
pages supplé•entaires. Et ••• ce n'est 1111J m ae op/ratio. illiah tt f/lli m l'BISblt ùu 11 t1~ par pe-
qu'un début. pm, .e.t, ittt ~ - tiu, pann ncœi,i-re,,
Void Ill ~ mp}t n dfiact :
Bravo pour le No 1 du ' Bouvet' que - pt9el w pil!œ è boù lpnm bia .
j'ai pa rcouru avec beaucoup d' intérêt "9adit tt rMIOtie,
(i 'ai déjà fa briqué le gabarit réglable - œllez, J dMJlt tltmiti tt bü1
pour queues d'arondes) ••. perptllàiœl,i1Ue11t J J 'u ~B dl1u, 1
, ,, J'en profi te pour m'adresser à vous U6Rlfll dilfttùl1 J. 15•. ~' ch,-
même et aux aut res lecteurs pour avoir frtill mt UJ11œ1 rtn l'iatlrit11r
l'adresse d'une maison qui pourrait me Ibie t11tada : nrt.t pn tk clowJ,
fourni r de la petite quincaillerie pour - ch.tttilll, J. ~ tztdaiti, 1l
les meubles en modèle réduit que ie fa- pi&!t lli.œ ' mottt. Sl ltagtlm' tfoit
brique (boutons de ti roirs , petites œrtt,polll!rt ez1~tast J 11 di1ûact
paumelles, charnières , serrures etc . ). tlltrt l tl 1 tnstar.1.
M Georges DAGUERRE, Biarri tz

11
LA PAGE DES PROFESSIONNELS
LE MEUBLE BRESSAN :
( S-u.i t.,e .. • • )

Par Michel lbussy,


Expert "Maisons de France"
et "Maisons et châteaux".
On ne trouve pas de meu-1 leur p::>li, si la cire d'a-

D ans le dernier
numéro, Michel Doussy
nous a décrit la piè
ce maîtresse de l'ameu-
blement bressan :le buffet-
bles bressans abînés...
apparerment, ils ont tou-
jours joui d'un entretien
sourcilleux et d'une consi-
dération que seule une con-
beille a pu suffire à garan-
tir ce brillant. Ont-ils
reçu un vernis à la fabrica-
tion? (ce gui n'est pas une
hyp::,thèse à rejeter du fait
vaisselier. Il termine, 1c1 tinuité familiale peut que le veinage contrarié de
son article par l'a.rrroire, expliquer. la loupe de frêne et autres
la table et les sièges, éga- A cet égard, on est sou- essences implique un
lement très caractéristiques. vent intrigué de la patine "remplissage" des p::>res du
très particulière que revê- bois très ouverts, à la gom-
L'anooire tent ces meubles. On se me laque ou à d'autres rési-
vertu de l'ordre demande, à voir leur éclat, nes dures, sensibles à

L'a.rrroire bressane est ra-


rement de format TOC>deste,
sans p::>ur autant atteindre à .1

la démesure C()('['f(e on le note


parfois dans d'autres
provinces. Pourtant, on sent
indiscutablement qu'elle 1 a
été faite p::>ur recéler des
trousseaux confortables, or-
donnés avec un rien de
coquetterie, d'un baroque
gui les démarque nettement
de toute rusticité.
Là encore, on est étonné
de voir l'échantillonnage
des panneaux de loupe de
frêne et leur large surface.
Parfois, on peut noter une
luxuriance très significati-
ve des ferrements, surtout
p::>ignées et entrées de
serrures, et dans les décou-
pes sinueuses des panneaux.
Il semble même que les TOC>dè-
les les plus tardifs affi- Rema.rquez:
chent les plus grands excès les panneaux en
en ce domaine. loupe de frêne
On relève toujours les faisant
corniches en "chapeau de contraste,
gendarrœ" très généreuses et la richesse
des piétements en "escargot" des ferrures • ••
assez élancés.

12
•.. suite de la page 12
Des notifs décoratifs "L'éventail" est pratique-
ment inmuable en milieu de
l'alcool, cornp:)sition très Ils n'abondent pas dans traverse et des rappels flo-
proche des vernis classiques. l'art bressan qui demande sa raux mais plus géométriques
On m'a rapporté un usage décoration à d'autres métho- ornent des tiroirs ou des
des ébénistes bressans qui des que la sculpture • •• corniches. plus intéressante
"travaillaient" leur patine On relève, malgré tout, serait l'étude des
avec de l'huile de lin, fon- des rrotifs floraux (issus rroulurations, toujours
çant les bâtis de noyer et souvent de pots de fleurs). riches.
gardant clairs les panneaux La. coquille ou la rocaille
de f rÉine. Ce n'est pas im- Régence trouvent une réson- A conseiller: la visite du
possible; l'usage de l'hui- nance baroque sur des corni- Monastère de Brou, (à proxi-
le de lin bien que réservé, ches ou des compositions as- mité de Bourg-en-Bresse), où
en général, aux résineux est sez tardives (milieu du XIX 0
se tient un intéressant Mu-
fort en honneur dans la Sa- siècle). sée de 1 'Ain.
voie toute proche.

De la table aux sièges


TRUCS D'ATELIER
Les exemples de tables ou
de siëges à attribuer à coup
sûr à cette région n'abon-
dent pas, mais on doit si- GABARIT DE TRAC.AGE
gnaler des tables de bois DES EPAULEMEN T,$ .
fruiti er, parfois de chêne DE TENQNS
qui représentent en lxmt des
sortes de coffres plus ou
rroins élaborés, si.rrq?les hu-
ches à pain dans certains
cas, dans d'autres de véri-
tables anroirettes avec por-
tes et tiroirs. Avec, bien
entendu, des panneaux clairs
~
~ ~~ ·. . •...
.· .ri cet1.ld~u
~d
lorsque l'on Qécoupe les joues~ ,
i~
·) s .
. ·. .~
f·,dooutga .ne
·
.~ ·.œ
=~-~-~--~-~. :; ~,;~;
.•:•_•:..,':•.••... •.•.· .,•· .•
·•.:.•·..·•ux
·,·u··,•e..... . - .· .•
a s ·-
u
•: . t·: . . .i
.. .c : ..·,.
,:.···,,·····:'•:•'p ·.· ,e
•.~.'.·.,•:· ·, ····· • ..
•..
.. ..
••
•,.:..
.•.• .. , .
·.· u · ,.
.,'.••'.
'.' _ .•.t
: . -.·.·,.· •.
·.·.·, •
,••.,l.'•,:. •'.fl
·.·...·.·. . r
····,,. .. :.··.·
.·.·.··.··
,'·· e _
· '·,•,•:.••
·:· d
• . r,'.,,'. · .• ~.'.
· ...
L ,.•. •... r· ····
:.'.··.·,:.··
.·,,.
•.•• ·ê
,•.,.
•.
.· ..
·· ,.· .~
'. ~ ~, ,

en ceinture ou même en mar-


quetterie ou parquettage sur
les plateaux.
L'ar chebanc est davantage
répandu. Corrroe l'étyrrologie
le suggère, il s'agit d'un
banc-coffre (coffre =arche)
souvent à deux ou trois
compartiments. Ces bancs
n'ont pas de dossier, mais
des accoudoirs. Une solution consiste à utiliser le guide ~rallèle dé
A notre avis, c'est panni la scie à ruban. Si# carme Jean-Claude Maigneux, vous
les archebancs qu'il nous préférez travailler sur tracé, fabriquez vous une série
été donné de voir que se si- de petits gabarits de différentes railles. Le mieux est
gnalaient les meubles bres- de les façonner à la toupie avec une fraise à rainurer
sans les plus anciens. (par sécurité, travaillez sur une pièce plUs grande que
Cependant, l'association · vous découperez ensuite) •
frêne- noyer n'ar:paraît L'utilisation est évidente sur le croquis ci-dessous.
qu'assez tard (XVIII siècle
0

finissant ) et même une con-


ception nettement plus légè-
re de la construction de ces
meubles, bien que l'on ne
trouve jamais dans l'arche-
banc les formes compliquées
des anroires ou des
vaisseliers. Ils restent
toujours très si.rrq?les.

13
LE TOURNAGE
SUR BOIS
chapitre 1
Ne serrez pas trop la course de Ja
contrepointe,- ce ne- doit pas être un
Par Philippe Bourgeilt
serre-joint ! Elle est là pour maintenir
fotailteur de 1'Atelier
la oièce à l'axe, c'est tout .
de l'OiseiJU Blilnc.
U~ tour de rotation lancé par la main

4
doit être aisé et non ralenti par un ser-
notre époque où tout va s1 Pour cela. vous allez réaliser l ' équerre rage trop fort.
vite, chacun aime réailser suivante en contreplaqué de 5 ou 10 mm.
quelque chose de ses mains,
pour satisfaire son besoin de créer.
La vitesse
Avec Je bois comme matlere de base, la
Une fois ces précautions prises, et •••
réalisation d'un obiet est souvent longue.
on v va ! On appuie sur le bouton et le
Une technique un peu 11éconnue permet pour-
,boi; tourne. Il faut approprier la vitesse
tant une création simple et rapide pour un
de rotation au diamètre du bois. Plus il
résultat très présentable, c'est le tour-
nilqe sur bois.
!est oros. moins on tourne vite. Mais pro-
;portionnellement au diamètre on doit tou-
La simple application de quelques règles
de base vous offre tout de suite des ré-
liours tourner à la vitesse optimale.
sultats intéressants. 1
' One idée 'style Bouvet• :
Placez vous à qauche de la poupée fixe
Avant d'expliquer la tenue des outils
sur le tour, souvent source de problè11es
i (au cas où la pièc~ serait éjectée), met-
·tez en ma rche (2 secondes environ) et
pour le débutant, il 11e paraît indispensa-
arrêtez. Si le tour vibre trop, vous tour-
ble de signaler ici quelques points i•por- Cette équerre vous permettra de centrer nez t rop vite. réduisez la vitesse et re-
tants: des cvlindres de tous-diamètres . Vous pré-
commencez l'expérience. Ainsi vous serez
sente~ votre rondin sous l'équerre et vous sûr de tourner à la vitesse approprié.
Tourner des rondins tracez. One rotation et on recommence.
L'intersection des traits donne le centre. VoilJ l'approche du tournage : les bois,
- Le tourneur sur bois tourne souvent des Et, en plus Çd marche aussi pour les bois le centraqe, la vitesse.
pièces petites en comparaison avec l 'ébé- de section carrée ou rectangulaire (dans Il faut'aborder maintenant les outils et
niste ou Je 11enuisier. Aussi il peut uti- ce cas passez l 'équerre sur les 4 côtés). leur utilisation, puis toutes les astuces
liser des bois que ses confrères délais-
du métier propres J chaque montaqe.
sent parce que les secti'ons sont
Ce la se f e;a dans le prochain ~uméro du
insuffisantes. I, 'olivier est bien connu
BOUVET et se prolongera sans les suivants.
comme bois de tournage, mais il y a aussi
tous les fruitiers : le noyer et le meri-
Philippe Bourgeilt,
sier bien sûr, et encore le poirier, le
pommier, le pêcher, le prunier, l'amandier,
J 'oranqer, } 'abricotier, le laurier, le Si Je st1le de Philippe Bourgeilt vous a
plu, vous pouvez le rencontrer J son Ate-
qenevr~·er (ou cade) qui sont parmi les
plus belles essences de bois et vous of- li er de }'Oi seau Blilnc (34600 BEOABIEOI).
frent des flammes exceptionneJJes et si Vous l trouverez toute la pilnoplie du
souvent inconnues. toutDeur : tilraud, filières, outils en
- Tourner ces bois est aisé et tourner un ilcier rapide et aêae des llécilnisaes de
rondin de fruitier dans le sens du fil est sillières, de poivrières, des 9laces de sil-
bliers etc..
un vrai plaisir, car on réalise alors,
réellement, du déroulage. Pensez-y et ré- Pilr ililleurs, Philippe aet J liJ disposi-
tion des tourneurs JO espèces de bois ra-
cupérez tous ces bois.. surtout vers fin Le bois est alors prêt pour être mis sur
res (ébène, piilissilndre, corilil, zébrilno
novembre début décembre lorsque la sêve le tour. Avec une pointe de marquage on
etc) déjJ cbiJntournées en cylindres. Ces
est en terre. Ainsi ils fendent moins. siqnifie définitivement le centre et l'em-
bois peuvent être vendus pilr correspondiln-
pl~cement des crochets de la griffe ce (J } 'unité).
Le centrage d'entrainement.
La pièce est maintenue entre la broche Solution du jeu de la page 12
- Une fois les bois stockés, prenez un (à oauche. dans la poupée fixe A ) et la
morceau de rondin. Pour l'installer sur le contrepointe (à droite, dans la poupée mo- • 1-b, 2-a . 3-c. 4-a , 5-b
tour, il faut le centrer. Co111ent ? bile B). • 6-a • 7-a , 8-c, 9-b .10-a

14
\ t\1 , TRUCS D'ATELIER
~:_!prou~e Flne
o• après y\qqq\\brklng
Ce 110is ci, nous vous proposons quatre
nouveau1 livres qui nous ont se•blés
correspondre à ce que vous recherchez. UN GABARIT
POUR COUPE o·oNGLET
TI::ON)I.CG!E DU TOURNN;E SUR DES MOULURES.
OOIS. G Bidou.
232 paaes - 275 fiaures et photos - Dans 1 'assemblage des cadres des p:)rtes, par exemple
Ed. 1987. _(si vous n'utilisez pas la technique Hprofil-
Fruit de l'expérience de contreprofil"} il faut faire sauter une partie de la
plusieurs années d'enseigne- :rooulure du nontant en la coupa.nt à 45D.
ment (l 'auteur est animateur Cette mêfœ coupe à 45" est effectuée sur la traverse.
de stages professionnels) ce De la précision de ces coupes ~ l'aspect de
livre se veut, avant tout, l 'asseublage.
pédagogique. Nombreuses pho- Voici un gabarit, très sin1?le à réaliser
tos et croquis très clairs. aidera dans ces coupes.

1A PRATIQUE KDERNE DU 'IDUR-


W\GE SOR OOIS Gordon Stokes
128 paaes - 250 photos,
45 schémas - 2è tirage 1985
Traduit de l'anglais. des
photos très "parlantes". Un
bon m3.nuel de base bien con-
nu des tourneurs. Moins com-
plet que le livre de G Bidou
mais intéressant.

GUIDE DES SEllŒ.l'S DE L'ANI'I-


QUAIRE Michel Doussy
TRUCS D'ATELIER
384 pages - nombreuses photos et croquis TECHNIQUE POUR COUJ?ER
- Nouvelle Edition. o•EQOERRE!
Conroent garder ou rendre vie .A LA SCIE A RUBAN
aux objets anciens qui or-
nent votre intérieur? Com- J'ai souvent constaté qu1 i l était préférable, à la
ment les "comprendre" et les . .sçie à ruban~ de découper "à l ~oeil" plutôt qu'avec les
"soigner" avec tous les · gUi~. La légère souplesse de la lame se coop)rte mal
"trucs" propres aux profes- en face des contraintes qu guide.
sionnels ? Un livre indis- 1;pur· coupe:i;- bien d'équerre un tasseau, par exenple,
pensable à consulter à cha- .v oiçi une techni~ •volée.. à un professionnel ..
que problème.
-.-. .J.~.
. .
F~tes une trace légère ·
1A CCNSTRUCTION DU MJBILIER .. sûr · 1 des faces en effleu-
PAYSAN Alain Bruel. .· rânt le bois avec la lame.
130 pages - 53 planches illustrées -
Ed.1987
Un nouveau livre sur la
construction des meubles 2.. Tournez la pièce d 1 1/4 de
r égi onaux. Une analyse des tour et utilisez le. 1er
principaales régions trait de scie p:;,ur guider
( noulures, sculpture ••• ). votre sciage.
15 plans de meubles avec va~
riantes et analyse de la
construction. Technologie Si votre lame est bien d .. é-
des assemblages ••• quincail- querre avec la table, votre
lerie ~'ameublement, fini- coupe sera parfaite.
tions , etc.

15
Stage de marqueterie
Par François Germond.AS.

Apprendre la placage et la marquete-


rie, c'est vraiment sauter un pas. C'est
Pour chaque terme de métier, nous vous prop:>sons 3 dé- passer du meuble régional massif au vé-
finitions: 2 sont fantaisistes, une est vraie. ritable meuble d'éMniste.
Cochez celle que vous pensez être la lxmne et vérifiez Si vous avez aimé François Germond.à
votre réponse page 6. Comptez vos points. travers ses articles dans 'Ee Bouvet' et
son livre, vous pourrez le rencontrer et
1. rriboulet : 6. St1lobdte : apprécier sa pédagogie (et sa
a) type de rabot a) planche remplaçant une plinthe gentillesse) à } 'occasion des stages de
b) mandrin de tournage tonconique b) crayon de menuisier .argueterie que } 'Atelier A5 or9anise.
c) assemblage de charpentier c) pointe à tracer Ces staqes se dérouleront dans la réaion
parisienne (!1ontreuil).
2. Scotie: 7. rare : Dates : 30/03 au 4/04
a) profil de moulure a) 11oulure semi-circulaire et 6/04 au 10/04
b) défaut du bois b) outil de tourneur Coût : 1800 F.
c) extrémité effilée d'une pièce c) manche d'outil pour gaucher Atelier A5 : 2 rue Désiré Chevalier
93100 !10NfRElJIE
J. Détirea1 : 8. !Jdlustrade : Tél {16-1) 48.59.31.35
a) serre-joint de grande dimension a) forme de corniche E'atelier A5 organise de nombreux staoes
b) tournevis à cliquet b) étagère de vaisselier de tournage, utilisation des machines à
c) cheville pour serrer 'à blanc' c) rangée de balustres formant galerie bois, outillage à main, sculpture etc.
Renseignements sur demande en s 'adres-
4. Briquet : 9. Listel: sant à A5.
a)
b)
charnière de table à feux
logement pour vis de rappel
a)
b)
scie fine d'encadreur
profil de moulure *
Stages de sculpture dans
le midi.
) c) établi de sculpteur c) double gouge de sculpteur

5. Viret traacbt1at : 10. Ecoiaçoa : E1atelier de J10iseau Blanc anillé par


a) outil pour découpe du plaquage a) meuble appliqué en angle notre ami Philippe Bourgeat et bien con-
b) profil de moulure b) système de serrage pour panneaux nu pour ses stages de tournage, innove
c) ciseau à bois en biseau
----------------.
BULLETIN n•ABONNE~ENT
---,
c) cheville conique de charpentier en 1987 en proposant des stages de
sculpture sur bois.
Ces stages sont animés par un ancien
artisan qui a 20 ans d'expérience en
Photocopiez et retournez 55 Av Ch de Gau ll e
sculpture : André Liez.
78290 CROISSY S/S
Six sessions d'une semaine sont cré-
vues en 81 : 18/22 mai - 15/19 iuin -
21/31 _juillet - 2U28 août - 21/25 sept.
Nom •••••••••••••••••••••••••• • Prénom ••••••••••••
- 19/23 octobre.
N° ••• Rue ••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••
Coût : 2000 F
Renseionements : Atelier } 'Oiseau Blanc
Ecole de Taussac. 34600 BEDARJE[IX
Localité ••••.•••••••••.•..••.•..•...•..•••....••
rèl 67.23.25.85
Code ·Post ••••••••• Ville ••••••••••••••••••••••••• ISSI 0981-7573
Bimestriel : ll-01-03-05-07-09
Je désire m'abonner A partir du N° ... pour un Directeur de la publication :
an (6 Nos). Ci-joint •••.••...•.•••••••.•.. . 90 F Didier Te mon,
Ees numéros 1 et 2 sont toufours disponibles. Si vous désirez ces Nos, ajoutez Edité par SEDT (Sar] au capital de
15 F par N' (+ 3 F de frais pour 1 N' ou 4 F pour 2 Nos} 2000 Fl.
Je désire le(s) N° .• / •.• Ci-joint •••..•...•. 55, Av Ch-de-Gaulle. 78290 CROISSY SIS
Imprimé par :
Tot a 1 •••••••••••••
Imprimerie de Bouqival
45 rue du Gl-Leclerc. 78380 BOUGIVAL
Ci-joint chèque, CCP, mandat à l'ordre de SEDT Dépôt léqa l Mars 1987. (Cl 1987

16