Amrou Khaled «La purification des cœurs» Trad. par Messaoud Boudjenoun PP.

11 à 13

La s in c érit é La Tanzanie tient tête

M ét éo

29° à Alger, 44° à In, Salah

25e jour (samedi

25 Ramadhan 1431 - Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010 - N° 13990 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

aux Verts (1-1)

Hier à Blida

CAN 2012

P. 2

Santé

Extrait de grenade et cancer de la prostate

P. 14

Ph. M. Naït Kaci

Rencontre amicale Luxembourg - Algérie le 17 novembre à Alger
P. 24

Imsak : 4 h 41 Iftar : 19 h 15

Ouverture, jeudi dernier, de la session dʼautomne du Parlement

15 projets de loi au programme
Yousfi inspecte le projet d'unité de traitement de pétrole brut
Energie - Hassi Messaoud
P. 3

Un dossier au cœur de la dynamique de développement

Lutte contre lʼexclusion sociale

Programme quinquennal 2010-2014

LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE

PP. 3 et 6

PP. 4-5

Mise en circulation de la première clinomobile de soins de proximité à Tessala El Merdja P. 3

Santé

Algérie Télécom lance un nouveau réseau multiservices (MSAN)

La télé sur internet avant la fin de l’année

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 52e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

Ph.Nesrine T. P. 3

2

EL MOUDJAHID

Météo

29° à Alger, 44° à In Salah

Algérie-ONU

Demain à l’INRAA

Mme Hadj Salah Fatiha Merahélue au Comité pour les droits des personnes handicapées
Mme Hadj Salah Fatiha Merah, professeur en médecine, a été élue mercredi ,pour un mandat de deux ans (2011-2012) au comité pour les droits des personnes handicapées (CRPD), a-t-on appris, jeudi, auprès d'une source diplomatique. Cette élection intervient à la faveur de la tenue de la 3ème session de la conférence des Etats parties à la convention pour les droits des personnes handicapées, qui s'est tenue à New York, précise la même source. La présentation par le gouvernement algérien d'un candidat au CRPD témoigne de l'attention portée par les pouvoirs publics à la promotion et à la préservation des droits des handicapés en Algérie, at-on ajouté. Il est à signaler que le CRPD est l'organe de surveillance de la mise en œuvre des engagements contractés par les Etats parties à la convention pour les droits des personnes handicapées.

Le temps sera partiellement nuageux en cours de matinée notamment sur les régions de l'est, avant la prédominance du soleil le reste de la journée. Les vents seront en général faibles à modérés et la mer sera calme à peu agitée sur le littoral est. Au Sud, l’on s’attend à un temps partiellement voilé avec localement des formations nuageuses orageuses isolées sur les massifs du Hoggar/Tassili en cours de soirée. Les vents seront en général modérés à assez forts avec quelques soulèvements de sable. Le mercure affichera 29° à Alger , à Batna , à Constantine et à Jijel 28° à Annaba, à Béjaia et à Sétif, 30° à Bordj Bou-Arréridj, 34° à Chlef, 31° à Oran, 32 à Tlemcen, 36° Tamanrasset, 42° à Tindouf et 44° à In Salah et Adrar.

Réunion consacrée à la mise en œuvre des programmes PRCHAT
M. Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, présidera demain matin à 9 h 30 au niveau de l’INRAA, une réunion consacrée à la mise en œuvre des Programmes de renforcement des capacités humaines et d’assistance technique (PRCHAT).

Moussa Benhamadi, demain, à Blida
M. Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, accompagné de ses proches collaborateurs, effectuera demain une visite de travail et d’inspection dans les infrastructures de la Poste et des Télécommunications de la wilaya de Blida.

Louh confirme

Cet après-midi et ce soir, au siège central du FLN

Formation de jeunes et rencontre avec les secrétaires des Mouhafadate
Le FLN organise cet après midi à 13 h en son siège central une conférence de formation au profit des jeunes. A 22 h 30, rendez-vous est donné pour une rencontre avec les secrétaires des Mouhafadate.

Réunion restreinte de la tripartite avant la fin de l’année
Une réunion restreinte de la tripartite (gouvernement, syndicat, patronat) se tiendra avant la fin de l'année 2010, a indiqué , jeudi à Alger, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M.Tayeb Louh. "Il y aura, avant la fin de l'année, une réunion restreinte de la tripartite entre les présidents des organisations patronales et le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), présidée par le Premier ministre, pour évaluer les dossiers adoptées durant la dernière tripartite", a indiqué M. Louh à la presse en marge de la cérémonie d'ouverture de la session d'automne de l'Assemblée populaire nationale (APN).

Algérie-téléphonie-OTA

L'évaluation du rachat de Djezzy doit être finalisée avant la fin de l'année
L'évaluation du rachat de l'opérateur privé de téléphonie mobile DjezzyOrascom doit être finalisée avant la fin de l'année en cours, a annoncé, jeudi à Alger, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, M. Moussa Benhamadi. "Un comité a été installé au niveau du ministère des Finances pour étudier la question de l'évaluation du rachat de l'opérateur privé de téléphonie mobile Djezzy. Un bureau d'études algérien est en train de travailler avec des bureaux d'études étrangers sur cette question. Ils ont un délai avant la fin de l'année en cours" pour conclure leurs travaux, a déclaré M. Benhamadi à la presse, en marge de la cérémonie d'ouverture de la session d'automne du Conseil de la nation. Le ministre a ajouté qu'une fois l'évaluation faite, le gouvernement à travers ledit comité entamera des négociations avec les responsables de Djezzy. Tout en estimant que le gouvernement ne peut anticiper sur le "coût du rachat de Djezzy", M. Benhamadi a insisté sur son "rachat par l'Etat".

Demain, à l’ESH de Birtraria

Circoncision d’enfants à l’occasion de Leilet El Qadr
A l’occasion de la veillée du 27ème jour de Ramadhan, l’établissement public hospitalier de Birtraria abritera demain 5 septembre, la traditionnelle opération de circoncision des enfants nécessiteux ».

SNTF

Maintient son programme habituel durant l'Aïd El Fitr
La Société nationale du transport ferroviaire (SNTF) a décidé de maintenir tous ses trains de grandes lignes et les trains régionaux durant toute la période des festivités de l'Aïd El Fitr pour assurer le transport de voyageurs, a annoncé, jeudi , la société dans un communiqué. Cependant, même si la SNTF n'a pas jugé nécessaire de déployer un dispositif exceptionnel pour répondre à la demande, elle a décidé de "renforcer le nombre de places disponibles sur les trains de grandes lignes à compter du 6 septembre". Par ailleurs, la SNTF a annoncé la reprise pour les trains de nuits assurant la liaison Alger-Annaba de leurs horaires habituels à compter du 15 de ce mois. Ainsi, le départ d'Alger est fixé à 19 h 40 au lieu de 20 h 45 et le départ d'Annaba est programmé désormais à 19 h 20 au lieu de 20 h 20, a précisé la SNTF dans son communiqué. Pour le service de la banlieue algéroise, la SNTF a fait savoir que des aménagements horaires seront effectués dès le 1er jour de l'Aïd, invitant sa clientèle à se rapprocher des gares pour plus d'informations.

Hamoud Boualem

Cérémonie de circoncision d’enfants, demain, 26 ramadhan
La SPA Hamoud Boualem organisera demain 5 septembre, soit le 26e jour du mois de Ramadhan à partir de 22 h une cérémonie de circoncision d’enfants au chapiteau «Meidet. Ramadhan El Karim », situé au parking du parc zoologique de Ben Aknoun, entrée du village africain.

Ce soir, à la librairie Socrate-News

Récital musical et débat sur les musiques du désert avec Boudjemaâ Soudani
Dans le cadre des activités spécial Ramadhan 2010 « Mille et Une News », la librairie Socrate News abritera ce soir à partir de 22 h un récital musical et un débat autour des musiques du désert avec Boudjemaâ Soudani.

Nedjma organise une soirée en l’honneur des journalistes
Wataniya Telecom AlgérieNedjma a organisé, mardi soir à la Kheima de l’hôtel Sheraton Club des Pins à Alger, une soirée conviviale en l’honneur des journalistes de la presse nationale en présence du directeur général de l’entreprise M. Joseph Ged. Cette rencontre conviviale qui se tient pour la quatrième année consécutive est une tradition que Nedjma tient à honorer chaque mois de Ramadhan. Elle a été l’occasion pour les professionels des médias de se retrouver autour d’un thé et d’un Kelb Ellouz, dans une ambiance chaleureuse et permis aux hôtes de l’entreprise d’apprécier un riche programme musical.

Football

Calendrier des compétitions : programme réaménagé pour le mois d'octobre
La Fédération algérienne de football a procédé à un léger réaménagement du calendrier des compétitions (saison 2010/2011) pour le mois d'octobre, en raison du déroulement de deux matches amicaux de l'équipe algérienne A' face au Mali entre le 7 et le 11 du même mois et contre le Qatar le 12 octobre. Programme du mois d'octobre : Championnat d'Algérie : Vendredi 1er octobre : 2e journée Vendredi 15 octobre : 3e journée Vendredi 22 octobre : 4e journée Mardi 26 octobre : 5e journée Vendredi 29 octobre : 6e journée Ligue des champions d'Afrique 1er - 3 octobre : Demi-finale aller 15 - 17 octobre : Demi-finale retour 29 - 31 octobre : Finale aller 12 - 14 novembre : Finale retour CAN-2012 Qualifications : 8 - 10 octobre: 2e journée : RC Africaine - Algérie.

Cet après-midi, à 14 h, à la librairie générale d’El Biar

Séance de dédicace avec l’auteur Djamel Eddine Selhab
L’auteur Djamel Eddine Selhab dédicacera cet après-midi à 14 h à la librairie générale d’El Biar, son roman «Aïcha» paru à « Hibr Editions». A travers son récit, l’auteur reconstitue un pan de l’histoire contemporaine de l’Algérie incarnée par la splendide figure d’Aicha. Et en réalité, c’est à toutes les femmes du Hodna que ce texte rend hommage.

Le BrentBrent76,59 dollars lelivraison en à de la mer du Nord pour baril Le baril de
octobre s'échangeait hier à 76,59 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, en recul de 34 cents par rapport à la clôture de la veille. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) à échéance identique baissait de 31 cents à 74,71 dollars, repassant sous la barre des 75 dollars qu'il avait franchis la veille.

Demain, au TNA

Concert de l’Orchestre symphonique national et sa chorale
Dans le cadre de l’animation des soirées du Ramadhan et du programme des activités du TNA, l’Orchestre symphonique national et sa chorale donne un concert qui sera dirigé par le maestro Rachid Saouli, demain à 22 h 30 au TNA, Mahieddine-Bachtarzi.

M’hamed Dabouz, DG par intérim d’Algérie Télécom
A l’occasion du lancement du réseau d’accès MSAN, Algérie Télécom a organisé dans la soirée du jeudi à l’hôtel El-Djazair une rencontre conviviale avec les représentants de la presse nationale en présence du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Moussa Benhamadi et du directeur général par intérim du groupe, M. M’hamed Dabouz. Dans un discours prononcé à l’occasion, ce dernier a estimé que la concrétisation des objectifs majeurs inscrits dans la stratégie de développement et de la généralisation de l’usage des TIC ainsi que la mise en œuvre de cette stratégie s’appuie sur le Groupe Algérie Télécom en sa qualité d’opérateur historique et de détenteur des réseaux de base et des infrastructures des télécommunications. Et à propos du nouveau réseau d’accès lancé, il dira «Cette nouvelle technologie s’inscrit dans l’option qu’a prise notre Groupe pour l’introduction systématique des technologies de pointe assurant la mise à niveau, la modernisation et le développement des infrastructures des télécommunications du pays de manière à les rendre aptes à supporter les offres haut débit au profit de nos clients qu’ils soient résidentiels ou professionnels». Avec cette technologie, Algérie Télécom est désormais, note-t-il, en mesure de proposer de nouveaux services de téléphonie IP, d’accès à Internet, de Vidéo comme l’IPTV, la Vidéo surveillance, la Vidéo conférence, la téléprésence, l’hébergement et data center pour la production de contenus locaux, les réseaux privés sécurisés et intranet pour les entreprises et les administrations… «Ces nouveaux services exigent une haute qualité et une grande disponibilité des réseaux, ce qui implique pour Algérie Télécom, la migration de ses infrastructures existantes vers des réseaux de nouvelles générations qui supporteront également la convergence fixe/mobile», a-t-il encore soutenu en expliquant que le développement du groupe s’appuie sur l’innovation technologique et des partenariats stratégiques avec des fournisseurs et intégrateurs qui assurent un transfert de savoir et une maîtrise de nouvelles technologies «Notre groupe qui couvre la totalité du territoire avec un réseau dense, hétérogène et multi technologies, aussi bien en Faisceaux hertziens numériques, câbles et fibre optique qu’en stations GSM et satellites, ambitionne réellement de devenir, à moyen terme, un opérateur majeur dans la région». Dans cette optique, Algérie Télécom compte renforcer la

ATM Mobilis

Baisse des tarifs internationaux sur les offres prépayées et post payées
A l’occasion du mois sacré de Ramadhan et de Aïd El Fitr, ATM Mobilis, premier opérateur de téléphonie mobile en Algérie, annonce la baisse de ses tarifs internationaux sur ses offres prépayées et post payées. Ainsi, Mobilis offre la possibilité à ses clients de joindre différentes destinations (réseaux fixes ou mobiles) à travers le monde, à des prix extrêmement concurrentiels, essentiellement vers la Chine, le Canada, les Etats-Unis et l’Europe. Les nouveaux tarifs applicables en TTC se déclinent comme suit : Destination Chine (Fixe et Mobile) Canada et USA (Fixe et Mobile) Europe fixe Europe Mobile Nouveau Prix 14DA/ min 14 DA/min 14 DA/min 24 DA/min

Mobilis précise que cette nouvelle tarification des communications vers l’étranger demeurera désormais en vigueur pour l’ensemble de ses abonnés Prépayés et Post Payés.

télé densité téléphonique pour atteindre plus de six millions de lignes haut débit à l’horizon 2014. Pour 2010 et 2011, cet objectif se concrétise par la mise en œuvre de 400 000 accès MSAN déployés en 2010, par l’acquisition de 500 000 accès en fin d’années et le remplacement d’un million d’accès Data ADSL par des accès MSAN. D’autre part, le programme FTTH prévoit un million d’accès à l’horizon 2014 sur l’offre triple play

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

Energie

Nation
Hassi Messaoud
sur la situation actuelle du bassin de Hassi Messaoud et les perspectives de son développement ainsi que sur les différents projets dont a bénéficié ce dernier durant les dix dernières années. Selon les explications fournies, tous les indicateurs attestent que ce champ pétrolier, qui représente le poumon du secteur des hydrocarbures en Algérie, donnera une forte impulsion aux capacités énergétiques dans les années à venir. M. Yousfi, qui était accompagné par le PDG de Sonatrach, M. Noureddine Cherouati et des cadres du secteur a également inspecté durant cette visite de deux jours des infrastructures et de nouveaux champs pétroliers à HaoudhHassi Berkine (250 KM sud-est de Hassi Messaoud). Par ailleurs, le ministre s'est enquis, à travers une maquette, du fonctionnement et de

3
Programme présidentiel 2010 - 2014

M. Yousfi inspecte le projet d'unité de traitement de pétrole brut

L

e ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi a inspecté hier, le projet d'unité de traitement de pétrole brut implanté au sud de la zone industrielle de Hassi Messaoud. La réalisation de ce projet s'inscrit dans le cadre des grands investissements industriels du Groupe Sonatrach visant à améliorer la production du pétrole brut conformément aux normes commerciales internationales et augmenter les capacités de production, indiquent les responsables du projet. Cette unité industrielle s'étendant sur une superficie de 94H assure le traitement de 300 000 barils de brut/jour, selon les explications fournies à la délégation ministérielle. La concrétisation de ce projet , souligne les responsables, s'inscrit en faveur d'une nouvelle vision de développement des infrastructures pétrolières à Hassi Messaoud afin de répondre à la demande croissante concernant l'exploitation des champs de pétrole et de garantir, également, une production de qualité. A la base d'Irara M. Youcef Yousfi, avait auparavant reçu des explications détaillées

Un rôle moteur pour les entreprises nationales
D’importantes mesures ont été prises dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2010 qui vient d’être promulguée par voie d’ordonnance avec entre autres objectifs un soutien accru aux entreprise nationales et un allègement de leur charge de sorte à leur permettre de jouer pleinement leur rôle en tant qu’entités compétitives et performantes. Des mesures qui viennent conforter les dispositions intervenues à l’occasion de l’amendement du code des marchés publics avec pour finalité de donner l’opportunité à nos entreprises publiques et privées de prendre en charge la réalisation d’une bonne partie des projets inscrits dans le second programme quinquennal 2010- 2014. On peut constater ainsi toute une batterie de mesures prévoyant des garanties bancaires, des avantages et facilités pour le remboursement des crédits, des dégrèvements fiscaux sans compter les aides diverses dont celle du programme de mise à niveau. De tels choix sont significatifs de la volonté des pouvoirs publics d’encourager l’émergence d’entreprises nationales publiques et privées performantes. L’occasion leur est donnée de parfaire leur expérience et leur savoir faire, de contribuer à la formation de leurs travailleurs, de pouvoir investir aussi dans la modernisation de leurs équipements. Ces choix allant dans le sens du patriotisme économique comportent une exigence implicite à savoir l’obligation morale de s’acquitter honorablement de la mission qui incombe à chacun, de faire preuve de professionnalisme dans la réalisation des projets. C’est dire que les entreprises nationales seront jugées sur pièce sur le plan du respect des délais et de la qualité des ouvrages. Des préoccupations qui doivent être prises en considération avec le plus grand sérieux, compte tenu des enjeux et défis que notre pays se doit de relever à l’heure de la mondialisation. Des objectifs ambitieux ont été fixés pour répondre aux besoins sociaux au plan de l’emploi, du logement, de l’éducation, de la santé etc. Trois millions d’emplois doivent être créés à l’horizon 2014, alors que l’amélioration des conditions de vie des citoyens dans les villes et les campagnes implique la réalisation d’importants programmes en matière d’accès à l’eau, au gaz et à l’électricité en plus de la réalisation d’infrastructures pour la santé, l’éducation, la culture et le sport. Parmi les priorités du programme du Président de la République, il y a la lutte contre le chômage, l’élimination de la pauvreté et l’éradication des bidonvilles. D’importantes ressources sont mobilisées pour relever le défi dans la lutte contre ces fléaux qui sont la manifestation visible de la persistance du sous-développement. L’Algérie s’est fixé l’objectif de rejoindre le peloton des pays modernes et émergents. Le succès dans la tâche exige d’accélérer la cadence dans la réalisation des objectifs de développement. C’est dire l’importance de tenir compte du facteur temps. La conjoncture favorable dont jouit le pays doit être mise à profit et les moyens disponibles doivent être utilisés à bon escient. Une conjoncture favorable dans la mesure où le pays récolte les fruits des bonnes décisions prises et de la politique de rigueur et de prudence qui a caractérisé la gestion des affaires publiques avec notamment la décision judicieuse du remboursement anticipé de la dette et la constitution d’une épargne de sécurité à travers le fonds de régulation. Des ressources qui serviront à accélérer la mutation de notre économie vers une économie productive et diversifiée pour ne plus dépendre de la seule ressource des hydrocarbures. M. Brahim

l'exploitation du brut avec une capacité de production estimé à 230000 barils/jour vers Haoudh Hamra traversant Haoudh Berkine. Le ministre de l'Energie et des Mines a souligné, dans toutes ses interventions la nécessité d'investir dans les compétences nationales et de promouvoir la formation des ressources humaines.

Hier, en présence du Dr Djamel Ould Abbès

Mise en circulation de la première clinomobile de soins de proximité à Tessala El Merdja
La mise en circulation de la première clinomobile offrant des soins de proximité a eu lieu, hier, à Tessala El Merdja, en présence du ministre de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbès.
ette clinomobile joue un très grand rôle en matière de santé dans la mesure où elle permet aux personnes ayant des difficultés d'accès de se faire soigner", a dit en substance M.Ould Abbès, ajoutant que les données cliniques et préventives recueillies lors du passage du clinomobile seront transmises à la structure avoisinante pour la continuité ds soins. Selon lui, cette opération permettra, à long terme, de diminuer la pression dont font l'objet les hôpitaux en matière de rush. Insistant pour dire que le président de la république a particulièrement mis l'accent, et au niveau des autres wilayas du pays. Outre la mise en circulation de la première clinomobile, le ministre de la Santé a reçu des explications exhaustives au sujet la construction d'un centre de soins au niveau de Tessala El Merdja. Les travaux de ce dernier, spécialisé dans les soins pour la mère et l'enfant et s'étalant sur 260 m2, débuteront le 14 septembre prochain. Le ministre de la santé a insisté sur l'importance qu'accorde l'Etat à la santé des citoyens, rappellant que pour le prochain quinquennat pour laquelle la somme de 286 milliards de dinars a été consacrée en matière de santé, 1000 structures sanitaires seront construites. Réfutant la thèse de la pénurie des médicaments anticancéreux, le ministre de la santé soutiendra que ces derniers sont disponibles, amputant le problème à l'"inexistence d'une culture du générique dans notre pays" S'exprimant sur le vaccin, il a affirmé que le stock actuel permet d'assurer les besoins de 5 mois, ajoutant que souvent, la pénurie est exacérbée par des problèmes se trouvant dans les réseaux de distribution du vaccin.

"C

lors de l'audition consacrée au secteur de la santé, sur la santé de proximité, M. Ould Abbès a fait savoir que cette structure prenait en charge les consultations pré et post natales, le suivi de la femme enceinte, la vaccination, le contrôle de la tension artérielle ainsi que les maladies non transmissibles (des examens biologiques de base pour le diabète notamment). Il a indiqué que cette opération s'élargira, dans un proche avenir, à Alger

Algérie Télécom lance un nouveau réseau multiservices (MSAN)

La télé sur le internet avant la fin de l’année
multiservices-MSAN» comprend, en effet, l’ADSL 2+ soit internet VoIP, TV, la visioconférence et la visiophonie, la GSHDSL qui fournit les lignes spécialisées et la VDSL ouvrant l’accès à divers services tels les multimédias, le gaming et la HD vidéo. Destiné dans un premier temps aux localités dépourvues du téléphone et des services internet et à celles qui connaissent d’importantes perturbations au niveau de la connexion à travers cinq wilayas, le réseau connaîtra bientôt une deuxième étape de généralisation au profit de 14 wilayas concernées par 500.000 autres équipements multiservices en phase d’acquisition. Inscrit dans le cadre de la modernisation des réseaux de transmissions d’Algérie Télécom, conformément aux recommandations de la stratégie nationale e-Algérie, le MSAN, appelé à remplacer le vieux réseau déployé au début des années 90, offrira au total 6 millions de accès à l’horizon 2014. A ce jour, 400.000 équipements, d’une valeur de 20 millions de dollars, ont été acquis auprès des fournisseurs chinois Huawei et ZTE, dont 100.000 accès destinés à Alger, 100.000 à Oran, 100.000 à Constantine, 50.000 à Chlef et 50.000 à Sétif. Le déploiement de ces équipements a atteint actuellement la hauteur de 46,25%, soit 123.500 accès disponibles. A Alger 24.500 accès ont été installés à travers 82 sites et 15.000 lignes sont déjà prêtes à l’utilisation. Parmi les localités bénéficiaires de ce nouveau réseau celles visitées jeudi par M. Benhamadi à savoir Bentalha et Chrarba qui ont bénéficié chacune de 1000 accès ainsi que la commune Heuraoua qui vient de se doter d’une nouvelle agence commerciale d’Algérie Télécom (ACTEL) à laquelle seront raccordés 1000 lignes MSAN. «Tous les tests effectués sur le réseau par les 123 ingénieurs d’Algérie Télécom formés en Chine sur la technologie sont concluants et notre groupe est prêt à commercialiser la technologie», informe M. Derradji Samir, directeur national du projet MSAN. A noter que ce réseau multiservices fonctionnant sur une simple ligne téléphonique via des équipements de proximité devrait réduire au maximum les perturbations à répétition qui caractérisent les réseaux actuels d’Algérie télécom. Les débits offerts par le MSAN vont du 512 kilo bits à 8 méga bits avec une tarification qui démarre à 1500 dinars pour le premier débit. Des prix qui sont loin de garantir le retour sur investissement, estime le ministre, mais le groupe public compte lancer plusieurs services à valeurs ajoutée comme l’IPTV, autrement dit la télé sur le net, la vidéo et le e-paiement pour rentabiliser au mieux ces équipements très coûteux. Hamida. B.

G Objectif : 6 millions d’accès à l’horizon 2014.

L

a télévision sur internet sera lancé avant la fin de l’année, a annoncé , jeudi à Alger, le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Moussa Benhamadi La déclaration du ministre coïncide avec le lancement officiel du réseau multiservices MSAN qui offre, en plus de l’internet très haut débit, d’autres services à valeur ajoutée dont l’IPTV ou la télé sur le net. Cette technologie dite "nœuds d'accès

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

4

Ouverture, jeudi, de la session

L’événement

EL MOUDJAHID

15 projets
“Concrétiser les principes de la bonne gouvernance”
M. Abdelaziz Ziari

Le coup d’envoi de la rentrée politique a été donné avant-hier, jeudi, à la faveur de l’ouverture officielle et solennelle de la session d’automne 2010 du Parlement algérien dans ses deux chambres - le Conseil de la nation et l’Assemblée populaire nationale (APN), en présence des deux partenaires de la vie nationale, les membres des pouvoirs législatif et exécutif sous le regard des journalistes et le zoom des caméras. L’ouverture de cette session s’est déroulée lors de deux cérémonies officielles, d’abord à l’Assemblée populaire nationale (APN), ensuite au conseil de la nation, en présence des présidents du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, de l’Assemblée populaire nationale, Abdelaziz Ziari, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia et les membres du gouvernement. La session d'automne du Conseil de la nation s'est ouverte lors d’une séance plénière, présidée par Abdelkader Bensalah, président, en présence du président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Abdelaziz Ziari, du Premier ministre, Ahmed Ouyahia et les membres de son exécutif. Dans son allocution d’ouverture de cette session, le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a indiqué qu’au plan législatif et de ses grandes lignes, les objectifs inscrits dans la feuille de route de la session seront consacrés au renforcement des orientations des trois précédents plans quinquennaux, ce qui confirme davantage la politique des réformes adoptée par le pays et grâce à laquelle l'Algérie a réalisé son développement. Auparavant, une cérémonie officielle a été organisée à l'Assemblée populaire nationale (APN) dont les travaux se sont également ouverts lors d’une séance plénière, présidée par Abdelaziz Ziari, président, en présence du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du Premier ministre Ahmed Ouyahia ainsi que les membres du gouvernement. Dans son allocution, le président de l'APN, Abdelaziz Ziari, mis en avant le souci des députés de concrétiser les principes de la bonne gouvernance à travers la définition des priorités en œuvrant à réaliser la cohésion dans le travail gouvernemental entre les dimensions nationale et locale, s'agissant des exigences du développement à travers les différentes régions du pays et de la rationalisation des dépenses impliquées par le plan de développement. Avec l’ouverture de cette session d’automne, se profile la rentrée scolaire, de quoi ravir plus de huit millions d’élèves, s’annonce la rentrée sociale nationale, le couronnement d’un cycle et le début d’un nouveau cycle de travail entre deux sessions, deux saisons. Les deux cérémonies qui annoncent la rentrée politique et sociale nationale, intervenant à une semaine de la fête de l’Aïd, se sont déroulées dans une ambiance de retrouvailles entre les parlementaires des deux chambres, ceux de l’exécutif et des gens des médias. La procédure de déroulement de l’ouverture de la session d’automne a autorisé des échanges d’informations sur des sujets en rapport avec les audiences du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de certains ministres et les enseignements tirés, à l’exemple de ceux, jugés positifs, du ministre de la Poste, des Technologies de l’information et des communications, Moussa Benhammadi. Des discussions de coulisses l’on notera qu’Abdelmalek Sellal répondait aux doléances des députés et Tayeb Louh, sollicité au sujet de l’état des statuts particuliers de la fonction publique, affirmait que 38 SP sont en vigueur et que les autres interviendront progressivement. Nasser Mehal échangeait des amabilités avec les gens de son secteur en poursuivant son chemin tandis qu’Amar Tou et Omar Ghoul étaient assaillis d’interrogations au moment où Nourredine Zerhouni était entouré par une nuée de journalistes. Pour leur part, Dahou Ould Kablia et Abdelkader Messahel attentifs aux questions souriaient et poursuivaient le pas. En quête d’informations à chaud, les journalistes n’ont pas eu l’écho nécessaire aux questions posées malgré toute l’amabilité des vis-à-vis et leur proximité sachant que le circuit entre l’Assemblée et le Sénat s’est déroulé sans protocole et sans cortège de véhicules de façon à permettre à l’ensemble d’effectuer le trajet en marchant et en se côtoyant. Cheminant côte à côte, les présidents des deux institutions législatives, le Premier ministre près de son vice premier ministre, partagent les discussions entre deux séances dont la première s’achève avec l’annonce d’un proche dépôt d’une quinzaine de projets de lois avec en arrière plan, les deux textes de lois des finance complémentaire de 2010 et des finances et du budget 2011, du programme du plan quinquennal 2010-2014. En ouverture de la file vers le Sénat, Nouara Djaâffar et Moussa Benhammadi traversent les carrées encadrant la BNA et le quotidien El Moudjahid pour rejoindre le siège du Conseil de la nation alors que Khalida Toumi fait son entrée, sous les regards des passants en ce milieu de matinée. Houria Akram

L

e président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Abdelaziz Ziari, a souligné, jeudi à Alger , que les députés, de concert avec l'instance exécutive, s'attelleront "avec sérieux", lors la session d'automne du Parlement, à l'examen de la loi de finance-2011. "Les députés sont soucieux de concrétiser les principes de la bonne gouvernance à travers la définition des priorités et œuvrent à réaliser la cohésion dans le travail gouvernemental entre les dimensions nationale et locale, s'agissant des exigences du développement à travers les différentes régions du pays et de la rationalisation des dépenses impliquées par le plan de développement", a précisé M. Ziari dans une allocution à l'ouverture de la session d'automne du parlement. Les membres de l'APN, a-t-il ajouté, œuvreront également, au cours de cette session d'automne, à "rationaliser les dépenses impliquées par le plan de développement en luttant contre toutes les formes de gaspillage et de dilapidation et en garantissant l'équilibre et la rigueur dans tout ce qui a trait au budget, tout en veillant à la mise en œuvre efficiente du nouveau système comptable et financier national en vigueur". Le président de l'APN a affirmé que l'intérêt national exigeait, dans ce contexte, la nécessaire "accélération du développement de notre système financier et bancaire" car il s'agit, a-t-il dit, de l'une des réformes les plus vitales au regard de la fonction importante et sensible de ce secteur dans le processus de développement global". Si l'Etat est à même de financer les secteurs prévus dans la loi de finances, il est nécessaire de relancer les autres secteurs

Ph. Nacera

productifs afin de réduire la dépendance vis-à-vis des recettes des hydrocarbures, a souligné M. Ziari. Le président de l'APN a, à cet effet, appelé à trouver des alternatives et d'autres ressources pour poursuivre le processus de développement équilibré, à travers la création de mécanismes plus efficaces, l'encouragement des secteurs productifs, notamment agricole et industriel, et en particulier les PME, et la relance du secteur touristique qui constitue une importante source de richesse. M. Ziari a, par ailleurs, rappelé que l'APN examinera, lors de cette session d'automne, des projets de lois relatifs au plan quinquennal auquel une enveloppe de 286 milliards de dollars a été consacrée, soulignant que ce plan "est le plus ambitieux dans l'histoire de l'Algérie au regard des moyens financiers importants qui lui sont alloués". "Il est tout à fait clair que l'objectif visé par ce plan est la

création de trois millions d'emplois", a-t-il dit, précisant qu'il s'agissait d'"un objectif réaliste compte tenu des ressources humaines importantes que nécessite la mise en œuvre du programme". Pour que la stratégie de gestion de ce plan soit couronnée de succès "il importe de tirer des enseignements des précédents programmes" et " que tous les partenaires sociaux et économiques dans les entreprises publiques et privées et l'ensemble du patronat jouent un rôle important dans la réalisation de l'essor de l'économie et le développement des productions industrielle, agricole et des services", a affirmé le président de l'APN. Concernant la promotion de l'entreprise économique, M. Ziari a affirmé qu'"il faut permettre à celle-ci de compter sur elle-même et sur ses ressources d'investissement, de contenir la main-d’œuvre, de contribuer à

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

d’automne du Parlement

L’événement

5

de loi au programme
l'effort financier du Trésor public, de participer avec efficacité dans la sphère économique et de soutenir le processus de développement national". "La réalisation de la croissance économique passe par l'abnégation et le dévouement dans le travail et la mobilisation des représentants du peuple aux niveaux national et local, aux côtés des cadres de la nation, des travailleurs des différents secteurs, institutions et entreprises et de toutes les catégories de la société civile", a-t-il estimé. Abordant l'indice de performance économique qui est généralement tributaire de l'indice de développement humain, M. Ziari a souligné que "le classement de l'Algérie, selon l'indice de développement humain du PNUD, qui ne reflète pas la réalité du développement dans notre pays n'a pas pris en compte les données réelles". Ce qui implique "la révision de ce système de classement sur des bases réalistes et des données objectives, car la réalité "montre clairement que les indices du développement dans notre pays enregistrent une nette progression", précise encore M. Ziari. Le président de l'APN a en outre évoqué la rentrée sociale et la rentrée scolaire et universitaire, affirmant que la consécration de près de 40% du budget national au plan quinquennal de développement humain "vise à relever le défi du développement humain", estimant que les systèmes éducatif et de la formation sont appelés à davantage d'intégration, d'interaction et d'ouverture sur leur environnement et sur le monde". En matière d'amélioration des conditions de vie des citoyens, le responsable a affirmé que l'attention particulière accordée par l'Etat à ce processus ne se limite pas seulement à la revalorisation des salaires, mais concerne également la poursuite des efforts pour la prise en charge des dépenses et des financements nécessaires aux différents secteurs vitaux à caractère social. M. Ziari a mis en exergue l'attachement de l'Etat à la protection des droits des travailleurs de tous les secteurs, à son action continue pour la prise en charge de leurs préoccupations et à la garantie de postes d'emploi aux chômeurs notamment les jeunes. Il a également souhaité que cette rentrée sociale "soit réussie et se déroule dans de le calme et la sérénité", appelant tous les partenaires sociaux à "opter pour le dialogue et à contribuer à la réalisation de la stabilité sociale et de la croissance économique".

L

e président du Conseil de la nation, M. Abdelkader Bensalah a souligné qu'il était temps de procéder à une révision du code communal et de wilaya qui constitue aujourd'hui "une nécessité impérieuse" dictée par la politique de réformes engagée par le pays. M. Bensalah a précisé dans son intervention à l'ouverture de la session d'automne du Conseil de la nation jeudi que "vu l'évolution enregistrée au sein de la société et à tous les plans, il est impératif de procéder rapidement à cette révision qui permettra aux communes de réaliser le développement local". Il a ajouté que "face aux difficultés que rencontrent les communes et les wilayas... Nous affirmons qu'il est temps de procéder à la révision de ce code sachant qu'il dotera ces instances d'instruments juridiques et de moyens financiers nécessaires à même de leur permettre de prendre en charge les affaires du citoyen et de s'adapter au développement du pays". Il a estimé que la révision des codes communal et de wilaya "reste un travail incomplet sans la révision de la carte territoriale du pays et de la loi électorale". M. Bensalah a précisé en outre que parmi les projets de lois qu'il compte inscrire à l'ordre du jour de cette session d'automne, figurent en tête les activités de cinq secteurs prioritaires dont l'économie, les finances et la protection du trésor public. Il a souligné que le Parlement devra également se prononcer sur deux lois de finance (la loi de finances complémentaire 2010 et la loi de finances 2011) ajoutant que ces deux lois traduisent la politique de développement du pays durant l'année. Le Conseil examinera par ailleurs le projet de loi amendant et complétant la loi relative à la Cour des comptes venue "élargir les prérogatives de cette instance de contrôle" ainsi que le projet de loi sur la répression de la violation de la législation et du règlement relatifs aux dépenses et au mouvement des capitaux et le projet de loi relatif à la lutte contre la fraude et la corruption. Pour le secteur de la justice, les députés auront à examiner un projet de texte de loi relatif à l'organisation de la Cour suprême et un autre relatif à l'organisation de la profession d'avocat. Le Conseil de la nation examinera également durant cette session le projet

“Il est temps de procéder à une révision du code communal et de wilaya”
M. Abdelkader Bensalah

de loi relatif aux espaces protégés dans le cadre du développement durable avant de parachever l'arsenal juridique adopté par le pays en matière d'environnement. S'agissant du secteur socioculturel, le Conseil se penchera sur l'examen des deux textes relatifs aux personnes âgées et leur protection et un autre portant sur les assurances sociales. L'activité du Conseil de la nation lors de cette session ne se limitera pas au seul volet législatif, a-t-il indiqué , précisant qu'il sera procédé également, en collaboration et en coordination avec les institutions de l'Etat, à la dynamisation et l'intensification de cette activité à travers l'organisation de sorties parlementaires et la mise en place de programmes pour la promotion de la culture parlementaire tout en incitant les commissions à agir dans le domaine de leur compétence. Il a en outre souligné que le Conseil de la nation travaillera avec l'APN et le gouvernement en vue de la réalisation de plus de cohésion en matière d'action parlementaire. Concernant l'activité parlementaire extérieure, M. Bensalah a fait remarquer que "la coordination entre les deux institutions avait considérablement évolué à travers, notamment, la mise en place, ces dernières années, de règles de travail régissant les relations entre les deux parties. Par ailleurs, le président du Conseil de la nation a estimé que le mois de ramadhan se déroulait cette année dans de "bonnes" conditions par rapport aux précédentes soulignant qu'il est marqué par une plus grande maîtrise des marchés et une présence notable d'agents de suivi et de contrôle des prix.

Ph. Nesrine

M. Bensalah a en outre salué les rencontres d'évaluation du Président de la République avec les ministres des différents secteurs visant à connaître l'état d'avancement de réalisation de projets de développement relatifs à leurs secteurs respectifs et à s'enquérir des difficultés rencontrées. Ces rencontres d'évaluation, a-t-il ajouté, "interviennent à temps d'autant qu'elles se déroulent avant l'ouverture de la session ordinaire d'automne et le début des débats au niveau du Parlement, mais aussi eu égard aux chiffres précis et aux informations précieuses et utiles qu'elles apportent aux parlementaires et aux citoyens. Le président du Conseil de la nation a salué également les taux de réussite importants ayant sanctionné les examens de l'année scolaire écoulée et qui reflètent, a-t-il dit, "le succès de la politique

de réforme engagée dans les différents cycles de l'enseignement". M. Bensalah, s'est dit, par ailleurs, satisfait des "résultats positifs réalisés dans le cadre de la lutte antiterroriste et de la consécration de la sécurité et de la stabilité à travers le pays". Il a souligné que les citoyens ont retrouvé quiétude et sérénité grâce à la "politique judicieuse adoptée par le Président de la République pour encourager les égarés à retourner au droit chemin et grâce au courage et aux sacrifices des forces de l'Armée populaire nationale (ANP) et les corps de la sûreté nationale". "Le projet terroriste a échoué et les égarés n'ont d'autre alternative que de faire prévaloir la raison et demander pardon au peuple", a-t-il affirmé.

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

6

Nation
Eradication de l’Habitat précaire

EL MOUDJAHID

Eliminer définitivement la plaie
D
ans le cadre des auditions annuelles qu’il dirige sur les activités des différents départements ministériels, le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika a conduit une réunion restreinte d’évaluation consacrée à l’habitat et l’urbanisme. A cette occasion, le ministre en charge du secteur lui a présenté le bilan d’activité de l’année 2009 et exposé les actions projetées dans le cadre de la mise en œuvre des programmes du secteur au titre du plan quinquennal 2010-2014. L’opportunité est éminemment propice pour rappeler les efforts de l’Etat en vue de fournir un toit décent à chaque citoyen et d’agir avec détermination pour éradiquer la crise du logement dans notre pays. Des programmes extrêmement ambitieux sont concrétisés au bénéfice des populations privées de logements. L’action des pouvoirs publics est également orientée en direction de l’éradication de l’habitat précaire, des bidonvilles. Nul ne peut ignorer les efforts remarquables que déploie l’Etat dans l’élimination de cette plaie qui gangrène le tissu urbain. La tâche se poursuit sans relâche et avec ténacité. La détermination de l’Etat est constante et il s’est fixé pour objectif majeur la résorption radicale de ce phénomène. L’énergie déployée à éliminer cette périurbanisation rampante et sauvage, se mesure à l’aune des moyens consentis à cet effet. Les bidonvilles qui ont pris naissance à l’orée des grandes agglomérations urbaines et des villes importantes du territoire national ne peuvent plus perdurer avec leur lot de mal vie, de promiscuité insupportable, de maux sociaux et de problèmes liés à des manifestations de délinquance. L’habitat précaire, en tant que phénomène urbain constitue pour des segments de notre population l’ultime recours, un palliatif pour se loger. Cela ne va pas sans difficultés car l’inextirper de nombreux citoyens plongés dans les affres de la promiscuité et de la pauvreté. Une véritable guerre est menée contre l’habitat insalubre qui témoigne de la volonté de l’Etat à éradiquer le mal. Les résultats sont encourageants et augurent de perspectives prometteuses pour ce qui concerne l’action de l’Etat en faveur des familles nécessiteuses. Cette action se veut pragmatique, raisonnée et lucide pour éviter toute tentative de fraude ou d’actes destinés à tromper la vigilance des pouvoirs publics en matière d’attribution de logements. Les erreurs du passé ne peuvent être répétées et des leçons sont tirées. L’action est inscrite dans une démarche qui exclut la précipitation, les opérations sporadiques qui ont tellement prouvé leur inefficience. Ce devoir de vigilance est d’autant plus nécessaire quand on connaît l’ampleur des efforts à concéder. Un seul exemple à citer en guise d’argumentation. Pour la seule ville d’Alger, 10.000 familles doivent être relogées avant la fin de cette année, 35.000 logements sont mis en chantier dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014. Cela donne une idée sur les moyens à mobiliser. L’action des pouvoirs publics touche également les habitations qui menacent ruines, le vieux bâti, les caves, les familles qui vivent dans les cimetières, sur les toits des terrasses. La tâche est de longue haleine mais elle est loin de décourager l’Etat qui demeure fermement décidé à régler ce problème. Le Chef de l’Etat s’est engagé à lutter contre l’habitat précaire jusqu’à sa complète disparition de notre paysage urbain. Les terrains débarrassés des bidonvilles serviront à créer des espaces verts, des lieux de détente et de loisirs. Ils remplaceront les îlots de précarité, de poches de pauvreté. C’est là, un message clair et facile à décrypter. Le temps des masures hideuses est révolu. M. Bouraïb

salubrité de ces demeures de fortune est source de dangers pour les familles qui y élisent domicile dans des conditions difficiles. L’acuité de ce problème de société extrêmement délicat et ardu n’a pas manqué d’attirer l’attention du Président de la République depuis sa réélection en 2004. Il lui a consacré une bonne part de ses préoccupations. Un vaste programme de relogement des familles vivant dans des habitats précaires est lancé. Il a mobilisé des moyens matériels et humains considérables. De grandes opérations de relogement dans des demeures décentes et pourvues de commodités les plus essentielles de vie et d’existence sont initiées avec régularité pour

Lutte contre l’exclusion sociale

Un dossier au cœur de la dynamique de développement

L

a lutte contre l’exclusion sociale est le fondement d’une volonté politique qui postule à un partage plus égal est plus juste de la prospérité nationale. La facilitation de l’accès à l’éducation, la santé, la protection sociale, l’emploi sont au centre de nombreux et importants enjeux, et justifient l’octroi d’enveloppes budgétaires conséquentes et en plus d’être des facteurs importants d’intégration et d’insertion, on a vu l’insistance dont il fait preuve à l’intérieur des programmes de développement par le gouvernement pour faire en sorte que des domaines qui connaissaient par le passé de véritables reculs sociaux participent à présent à cette action d’insertion et de réintégration sociales mises en place par le gouvernement pour que disparaissent les inégalités économiques, sociales, juridiques qui peuvent apparaître à travers une application plus ou moins maîtrisée des politiques mises en œuvres. En la matière, la question de l’emploi est au cœur de l’action politique, économique et sociale actuelle. Voulant rompre avec les effets d’un chômage à deux chiffres (30%) qui a longtemps marqué de façon la plus néfaste qui soit le monde du travail dans la décennie 80 et 90 ; pour cause de crise économique, le gouvernement a commencé à prendre de véritables mesures d’urgence qui ont justifié non seulement le déblocage de crédits mais aussi des mesures volontaristes. Les programmes de développement qui marqueront la décennie 2000, ont contribué puissamment à une stabilisation de la situation, ramenant les taux de chômage à des niveaux moins élevés, de l’ordre de 13%. Ce chiffre reste encore élevé de l’avis même des responsables politiques, mais il y a à présent une dynamique de développement qui plaide pour une résorption

progressive de ce taux. On peut faire remarquer que les dispositifs mis en place par le gouvernement, en faveur de l’emploi de jeunes, ont été salués comme autant d’avancées sur le plan économique et social, voire juridique. Ces mesures innovantes sont aujourd’hui citées en exemple par des institutions spécialisées comme le Bureau International du Travail, qui a, soit dit en passant, la même réaction pour le dialogue social, érigé par notre pays, en tant que facteur de stabilisation au sein du monde du travail, et dans les relations de celui-ci avec les autorités politiques. Des secteurs comme l’habitat, la santé, la protection sociale justifient toute l’attention des pouvoirs publics en tant qu’élément d’intégration sociale. Lors de l’audition du ministre de l’Habitat dans le cadre des rencontres diligentées par le Président de la République, ce dernier a rappelé les aides multiformes consenties par l’Etat pour faciliter l’accès au logement pour le citoyen. L’autre mesure phare revient à la lutte inscrite au rang d’urgence pour l’éradication de l’habitat précaire. Sur le plan de la santé, c’est à la mise en œuvre d’un véritable programme de qualité de soins pour mieux protéger, mieux prévenir, et évaluer la prise en charge globale du secteur de la santé auquel invite le gouvernement, il faut ajouter à cela, l’insistance en matière de formation laquelle doit être adaptée aux besoins induits par le développement exceptionnel du réseau infrastructurel et de la lutte contre les disparités entre les régions. Dans ce panorama, le secteur de l’éducation et de la formation, constitue la clé de voûte. Des étapes importantes ont été franchies, résultat des profondes réformes vécues par le secteur qui demeure porteur d’un des budgets les plus conséquents au monde. Tahar Mohamed Al Anouar

Travaux publics : Ghoul à Tlemcen et Oran

Ouverture du tronçon de l'autoroute Est-Ouest entre Sidi Bel-Abbès et Tlemcen
Un tronçon de l'autoroute Est-Ouest reliant la localité de Sidi Ali Boussidi (wilaya de Sidi Bel-Abbès) à l'échangeur de la route nationale 22 à Tlemcen, sur une distance de 60 kilomètres a été ouvert jeudi par le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul.
tés économiques et touristiques. Pour rappel, le nouveau tronçon est constitué de deux tranches, la première traversant la wilaya de Sidi Bel-Abbes sur une distance de 13 km, entre l'échangeur de Sidi Ali Boussidi et les frontières avec la wilaya de Tlemcen, la deuxième tranche se prolonge jusqu'à l'échangeur de la route nationale à proximité de Ain Hdjar à Tlemcen sur une distance de 47 km. Lors de sa visite, le ministre des Travaux publics a inspecté plusieurs tronçons et s'est enquis des normes techniques utilisées pour la réalisation des travaux, avant de se déplacer vers la frontière algéro-marocaine, marquant la fin de l'autoroute Est-Ouest pour planter des arbustes. Le ministre a également inspecté le chantier de réfection du deuxième tronçon qui traverse la wilaya de Tlemcen, dont l'inauguration est prévue dans les prochains jours et qui s'étend sur 53 km, après la remise en état de la partie endommagée par un glissement de terrain à proximité de Maghnia sur une longueur de 100 mètres. Le ministre a appelé à ne pas négliger "les petits détails" de l'autoroute Est-Ouest comme le renforcement du reboisement et des réseaux d'évacuation des eaux, saluant les efforts consentis par Naftal pour la création d'espaces de repos et l'approvisionnement en carburant.

L

e ministre a affirmé, en marge de la cérémonie d'inauguration de ce tronçon en présence de l'ambassadeur de Chine en Algérie : "Nous sommes arrivés aujourd'hui grâce à ce projet aux frontières algéro-marocaines. Cet acquis important revêtira un caractère maghrébin". Rappelant la décision historique prise par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika pour concrétiser ce projet et les efforts qui ont été consentis à tous les niveaux administratifs et techniques, M. Amar Ghoul a expliqué que "cette autoroute réalisée en un temps record, et conformément aux normes techniques internationales, s'étend sur une longueur de 1.720 km, traversant 3.000 ponts et dont 200 grands ponts, 14 tunnels, pour un coût global estimé à près de 11 milliards de dollars". Le ministre a ajouté que des projets similaires sont en voie d'achèvement dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014, comme la jonction de l'autoroute Est-Ouest avec tous les ports du pays et l'autoroute des hauts plateaux et de la route Nord-Sud, ainsi que plusieurs routes express à travers le pays, afin de développer et promouvoir les activi-

La voie du littoral de la corniche-est ouvrira de nouvelles perspectives économiques
La voie du littoral de la corniche-est reliant Arzew-Kristel par cap Carbon, "ouvrira de nouvelles perspectives économiques, en terme d'emplois et de services notamment touristiques", a déclaré le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, lors d'une visite de travail et d’inspection effectuée hier dans la wilaya d'Oran. "Ce projet permettra, outre les retombées économiques certaines pour les habitants de cette région, le désenclavement de la corniche-est par la création de nouveaux tronçons routiers", a souligné M. Ghoul. Le ministre qui s'est enquis de l'état d'avancement des travaux de réalisation de la route Cap-Carbon-Kristel ( 25 kilomètres) dont il ne reste que 16 kilomètres pour arriver à Kristel, a exhorté la direction des travaux publics de la wilaya à intensifier les efforts pour accélérer le rythme des travaux dont la première tranche de 9, 5 kilomètres a été achevée. "La deuxième tranche de 15,5 kilomètres, est en cours d'étude", a relevé le directeur des travaux publics. M. Ghoul a parlé "d'optimisation des études de ce tracé" tout en insistant sur "la modernisation des axes" existants notamment le CW 75 reliant Canastel et Kristel ainsi que le CW 75 reliant Arzew et Cap Carbon sur un linéaire de 65 kilomètres, en 2x2 voies et en qualifiant de "capitale", l'étude reliant le port d'Arzew à Oued Tlélat. "Le corridor Arzew-Oued Tlélat, est "'hautement stratégique ", et ce, a-t-il dit, pour permettre une activité économique le long de ce tracé de 40 kilomètres . Le ministre a qualifié également "d'important", le programme quinquennal 2010-2014 consacré à la wilaya d'Oran. Il s'agit de la réalisation de voies rapides telles que la route du port à l'autoroute Est-Ouest, l'axe routier devant relier le port d'Arzew à Oued Tlélat, la réalisation et la modernisation de réseaux routiers devant être reliés à l'autoroute estouest ainsi que la modernisation des routes du littoral, Oran-KristelArzew, et Mers El Kébir-Aïn-el-Turck.Le ministre a insisté également sur l'approfondissement des études de la pénétrante du port d'Oran à l'autoroute Est-Ouest sur un tronçon de 26 kilomètres. "Cet accès, nouveau poumon d'Oran, doit prendre en charge toutes les préoccupations futures du port" a dit précisé M. Ghoul , en rappelant que ce projet doit être réalisé en 2x3 voies à l'effet de prendre en charge tout le flux urbain. Lors de sa visite de la corniche ouest M, Amar Ghoul a exhorté les responsables de la direction de travaux publics, à engager en urgence les travaux de modernisation de l'axe routier Mers El Kébir-Aïn-El- Turck afin d'améliorer la circulation routière au niveau de ce site . Il a insisté sur "le lancement des travaux des trémies, au nombre de cinq , en attendant l'achèvement des études pour moderniser l'axe routier reliant la route du port à Aïn-El-Turck.

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

L

Conférence sur le dialogue des civilisations et des religions
Jeudi au siège du parti du FLN
monde musulman, dont le rejet des musulmans par les Occidentaux ou ce qui est communément appelé l'islamophobie, les fouilles corporelles injustes imposées aux musulmans au niveau des aéroports occidentaux, le refus de l'adhésion de la Turquie à l'UE ou encore l'invasion de pays musulmans notamment la guerre en Afghanistan, en Irak, au Pakistan et en Somalie. Après avoir souligné "l'échec" des solutions proposées jusqu'à présent, en vue d'instaurer une continuité civilisationnelle et pacifique, M. Belkhadem a estimé nécessaire de trouver d'autres solutions, à travers un véritable dialogue pour bâtir des ponts entre les hommes et restaurer la paix dans le monde. En abordant cette question, le FLN ne voudrait pas étudier ses aspects académiques mais ses implications politiques, a-t-il précisé. La conférence a été également animée par un groupe d'universitaires et d'intellectuels dont Bencheikh Ghaleb, qui a estimé que le dialogue devrait se tenir entre ceux qui sont convaincus de son utilité, précisant que chaque civilisation est le prolongement d'une autre, citant l'apport de la civilisation islamique à la civilisation occidentale. Le professeur Kardoussi Bachir, de l'université de l'Emir Abdelkader, a évoqué pour sa part "l'ingratitude" de l'Occident envers l'apport de la civilisation islamique au monde actuel, soulignant que les Occidentaux croient que leur civilisation est le prolongement de la civilisation greco-romaine ainsi qu'au judaïsme et au christianisme, oubliant la contribution des musulmans dans l'épanouissement de leur civilisation. A l'issue des différentes interventions, M. Belkhadem a donné la parole au président de l'église catholique en Algérie, M. Ghaleb Badr qui a affirmé que la diversité et la différence sont des caractéristiques de ce monde et reflè-

Nation

7

e parti du Front de Libération Nationale (FLN) a organisé, jeudi soir, une conférence sur le thème du dialogue des cultures et des religions, animé notamment par son secrétaire général, M. Abdelaziz Belkhadem, en présence de responsables politique, de cadres, d'ambassadeurs, d'intellectuels et d'hommes de religion. Intervenant à l'ouverture de la conférence, M. Belkhadem a donné un aperçu sur le dialogue des civilisations et la position des décideurs occidentaux sur cette question, notamment les débats ouverts à partir de 1992 sur la théorie du "conflit des civilisations" et les principaux ouvrages parus à ce sujet en Occident. Le SG du FLN a évoqué la relation entre le déséquilibre des forces et le recours des grandes puissances aux justifications pour exclure l'autre, soulignant que celles-ci évoquent "d'éventuelles menaces" lorsqu'elles veulent opérer un redéploiement stratégique, notamment la menace rouge (le communisme), le menace jaune (Chine) et récemment la menace terroriste et l'amalgame avec l'islam. Il a cité les retombées de cette vision sur le

tent la volonté de Dieu, d'où la nécessité pour l'homme d'accepter l'autre. A la fin de la rencontre, M. Belkhadem a précisé que le débat se poursuivrait pour répondre aux différentes questions posées, soulignant qu'il restait ouvert à tout un chacun en vue de contribuer à son enrichissement.

Tizi-ouzou 414 activités autonomes financées par la CNAC durant le premier semestre 2010

Sétif

Travaux publics

73.000 logements à réaliser à l’horizon 2010

L’

Agence régionale de la Caisse nationale d’assurance chômage (CNAC) de Tizi-Ouzou, couvrant les wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira et Boumerdès, a financé quelque 414 projets d’activités économiques autonomes sur un ensemble de 512 demandes exprimées durant le premier semestre 2010, a-t-on appris de son responsable. S’agissant du genre d’activités financées, ce responsable a expliqué que ses services "veillent généralement à orienter les chômeurs des deux sexes vers les activités et métiers manuels disponibles dans les secteurs du bâtiment, les travaux publics, l'hydraulique, l'élevage de bétail et le tourisme". Il a ajouté que son Agence reçoit une quarantaine de dossiers de demandes de financement d’activité, par semaine, au moment où une durée de 60 jours est fixée pour l’agrément ou le rejet de chaque dossier. Cet engouement pour le dispositif CNAC est expliqué, selon la même source, par les amendements introduits, depuis juillet dernier, par le gouvernement qui a, entre autres, baissé le seuil minimal d’âge des postulants au financement CNAC à 30 années, tout en maintenant le seuil maximal à 50 ans, au moment ou le crédit est désormais plafonné à 10 millions de dinars au lieu de seulement cinq dans le passé. Il a, également, mis en avant le soutien apporté au taux d’intérêt des crédits accordés qui varie suivant le site d’implantation du projet et qui peut atteindre 80% du coût du projet pour les zones rurales et montagneuses reculées, en plus de l’exonération d’impôt pour une durée de trois années, et la franchise douanière pour le matériel d’importation. Le financement CNAC est constitué d’un montage financier triangulaire, dont un taux de 70 % représente un apport de la banque, au moment où la CNAC et le promoteur du projet participent avec des apports respectifs de 25 % et de 5 à 10 %, a-t-on indiqué.

L

a wilaya de Sétif à bénéficié, dans le cadre du programme quinquennal 20102014, d’un programme "important" en matière de logements, avec un total de 73.000 logements de différents types, mobilisant plus de 108 milliards de dinars, apprend-on jeudi des services de la wilaya. Ce programme comprend 15.000 logements sociaux locatifs, 11.400 logements promotionnels et plus de 24.500 aides à la construction en matière d’habitat rural, précise-t-on. Le défi est de parachever, indique la même source, le programme en cours de réalisation, fort de 9.500 logements, en plus du lancement de 6.000 logements sociaux locatifs de la tranche 2010, 3.400 logements sociaux participatifs, en plus de la distribution de 3.500 aides au logement rural, soit près de 13.000 logements toutes formules confondues. Selon la même source, 4.400 logements promotionnels et participatifs seront réalisés par plusieurs promoteurs et

Réception de l’axe Bouira-Boumerdès avant fin 2010

L’

entreprises de réalisation, notamment l’Office de gestion et de promotion immobilière (OPGI) qui a été chargé de réaliser 500 unités et l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL) qui réalisera 1.200 unités. Le directeur de l’OPGI, M. Mohamed el Hadi Bousboula, a considéré, à ce propos, que cet important programme "traduit le souci des pouvoirs publics d’alléger la pression en matière de demande de logements dans la wilaya, en optant pour une politique cohérente de réalisation, assortie d’une architecture

et d’un urbanisme répondant aux aspirations des citoyens". Pour rappel, la wilaya de Sétif a bénéficié, dans le cadre du plan quinquennal 20052009, d’un programme de 54.000 logements tous types confondus, tenant compte du caractère rural dominant de la wilaya et dans le souci de fixer les populations dans leurs territoires. C’est ainsi que le logement rural a bénéficié de 21.000 unités, tandis que 33.000 unités de diverses formules, ont été confiés à 150 promoteurs et entreprises de réalisation.

Tébessa

21.000 logements pour la wilaya

axe de l’autoroute Est-Ouest, reliant sur 27 km, Lakhdaria (Bouira) à Larbaâtache (Boumerdès), devrait être réceptionné à la fin de l’année en cours, soit dans un délai n’excédant pas 4 mois, selon l’engagements pris, hier, par l’entreprise chinoise chargée de sa concrétisation, devant le wali de Bouira. La même entreprise, chargée également de la réalisation du projet du tunnel à double voie (deux tubes d’une longueur respective de 1741 et 1749 m) s’est engagée à livrer, à la même échéance, le second tunnel partant en direction de Boumerdès, suite à la réception, dans un passé récent, du premier tunnel. Les travaux restants consistent, entre autres, en l’installation des équipements d’électrification et aération, selon les informations fournies sur place aux responsables de la wilaya. Auparavant, le wali a inspecté le chantier de réalisation de l’échangeur de Lakhdaria, dont les chargés du projet ont exposé les multiples contraintes auxquels il fait face sur le terrain, ainsi que les solutions proposées pour leur aplanissement. Selon les responsables de la direction des travaux publics (DTP), l’ouverture à la circulation (début 2011) de l’axe autoroutier Bouira-Boumerdès, sur 27 km de distance (dont 10 km traversant le territoire de Bouira), contribuera dans une grande mesure au désengorgement du trafic au niveau des gorges de Lakhdaria, sur la RN 5 en direction d’Alger. Le tunnel (long de 1749 m) en réalisation, sur l’autoroute Est-Ouest, pour relier Bouira à Boumerdès, est considéré comme le second plus long tunnel de cette autoroute après celui de Skikda, sachant que la wilaya de Bouira abrite également le troisième plus long tunnel, à l’échelle nationale, à Ain Chriki, dans la commune de Djebahia, a-t-on relevé.

L

a wilaya de Tébessa a bénéficié de l’inscription de 21.000 logements, tous segments confondus, au titre de l’actuel programme quinquennal, a-t-on indiqué jeudi à la direction du Logement et des équipements publics (DLEP). Un investissement évalué à 18 milliards de dinars sera consenti pour la réalisation de ce programme d’habitat qui se subdivise en 12.000 logements de la formule location-vente, 6.000 unités rurales et 3.000 autres sociales locatives, a-t-on précisé de même source. Par ailleurs, plus de 7.000 logements (4.000 sociaux, 2.286 ruraux et 1.000 promotionnels), relevant des anciens programmes d’habitat inscrits dans

le cadre du précédent quinquennat, seront réceptionnés "au plus tard 2011", selon les services de la DLEP. La wilaya de Tébessa a bénéficié durant la dernière décennie (1999-2009) d’un programme de plus de 32.400 logements, toutes formules confondues, ce qui représente "plus de la moitié de tous les programmes d’habitat octroyés à la wilaya depuis l’indépendance". Cet effort a permis de réduire le TOL (taux d’occupation par logement) qui est passé de 5,35 à 5, a-t-on également indiqué, soulignant que le parc de logements comptera, fin de 2010, plus de 150.000 unités entre habitat collectif et individuel. Les deux tiers de ces logements sont implantés dans des zones urbaines.

Médéa

Bientôt un centre culturel islamique

L

e projet du centre culturel islamique, en cours de réalisation au pôle urbain de Médéa, sera concrétisé d’ici le début du 2e semestre de l’année 2011, a-t-on appris auprès de la direction des affaires religieuses et du wakf. Ce projet, dont les travaux de construction ont été lancés au mois de juin dernier, affiche actuellement un taux d’avancement oscillant entre 10 et 15%, a souligné la même source, ajoutant que le délai de réalisation contractuel a été fixé à 12 mois. Crédité d’une subvention financière d’un montant de l’ordre de 80 millions de dinars, le centre culturel islamique disposera, une fois achevé, d’une grande bibliothèque, d' un cyber espace, d'ateliers et de salles de cours où seront enseignées diverses matières en relation avec la vocation de la structure, a-t-on affirmé. Outre la pratique de nombreuses activités, à caractère pédagogique, didactique et de loisir, le centre culturel islamique servira, surtout, à l’apprentissage et à la diffusion de tout ce qui a trait à notre religion et ce qui est susceptible de contribuer à parfaire le niveau d’enseignement des jeunes générations, est-il indiqué. APS

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

Fête nationale de Saint Marin

Coopération - Monde
Groupe 5+5

9
M. Ouyahia assiste à Tripoli aux festivités commémoratives de l'anniversaire de la Révolution du 1er Septembre
Le Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia, a assisté mercredi soir à Tripoli aux festivités commémoratives du 41e anniversaire de la Révolution libyenne du 1er Septembre. Une soirée artistique a été organisée, à cette occasion, à l'hippodrome Ibn Setta à Tripoli en présence du Guide de la Révolution libyenne, le colonel Maamar El-Gueddafi, de plusieurs hôtes étrangers, dont des Chefs d'Etat et de gouvernement, ainsi que de cadres militaires et civils libyens et de citoyens libyens. La cérémonie a débuté par une démonstration artistique exécutée par des stagiaires du lycée de filles des sciences de la police. Des représentants des zaouïas libyennes sont ensuite passés devant la tribune officielle avant de laisser la place à des enfants représentant les maisons de jeunes. Des troupes folkloriques libyennes ont également participé à la soirée avec des prestations reflétant la richesse et la profondeur du patrimoine artistique libyen. La soirée qui a été agrémentée de feux d'artifice a été clôturée par des démonstrations hippiques. La ville libyenne de Tripoli a été à cette occasion pavoisée aux couleurs libyennes et agrémentée de portraits géants du colonel El-Gueddafi et d'affiches mettant en exergue les réalisations de la Libye au cours des quatre décennies écoulées.

Bouteflika félicite MM. Marco Conti et Glauco Sansovini
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a félicité les capitaines régents de la République de saint Marin, MM. Marco Conti et Glauco Sansovini, dans un message qu'il leur a adressé à l'occasion de la fête nationale de leur pays. "Au moment où la République de Saint Marin célèbre sa fête nationale, il m'est agréable de vous présenter, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations accompagnées de mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous même, de progrès et de prospérité à l'endroit de votre peuple ami", a écrit le Chef de l'Etat dans son message. "Permettez-moi de vous réitérer, en cette occasion, ma disponibilité à œuvrer, de concert avec vous, à la promotion des relations d'amitié et de coopération qui unissent nos deux pays", a ajouté le Président Bouteflika.

Réunion à Tripoli d’un Sommet de concertation

M. Ouyahia, Premier ministre, a conduit la délégation algérienne

U

n sommet de concertation du groupe du 5+5 s’est tenu mercredi soir à Tripoli (Libye) sous la présidence du Guide de la Révolution libyenne, le Colonel Mâammar El Gueddafi. La délégation algérienne participant à ce sommet était conduite par le Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia. Les travaux de ce sommet se sont déroulés à huis clos. Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette réunion, le ministre libyen des Affaires étrangères, M. Moussa Koussa a indiqué que les pays membres du groupe ont convenu de développer davantage ce cadre de concertation et de mettre en place des mécanismes de coopération à même de servir les intérêts des peuples des pays membres. Il a fait savoir, également, que les participants ont eu à se concerter sur plusieurs questions, notamment, la pollution dans la Méditerranée et l'immigration clandes-

tine, ajoutant que les pays membres ont décidé de tenir la prochaine réunion au Sommet du groupe à Malte. M. Koussa a précisé, en outre, que les pays membres ont convenu d’élargir le groupe à de nouveaux membres "qui pourraient être l’Egypte et la Grèce". Ce sommet du groupe 5+5 a été organisé à l’initiative de la Libye qui assure la présidence de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), sachant que le groupe du 5+5 n’a tenu qu’une seule réunion au sommet, à savoir celle tenue en 2003 en Tunisie. Lancé en 1990, le groupe du 5+5 tient, depuis 2001, régulièrement des réunions, essentiellement à un niveau ministériel, et différents secteurs sont sujets de concertation entre les pays membres, notamment ceux de l’environnement, la défense, l’éducation et le transport. Dans ce cadre, il est utile de rappeler qu’une conférence sur l’environnement et les énergies renouve-

lables a regroupé à Oran les 26 et 27 avril dernier les ministres de l’environnement du groupe du 5+5. Cette réunion a été précédée par une autre rencontre tenue les 15 et 16 avril dernier à Tunis ayant regroupé les ministres des Affaires étrangères. Le groupe du 5+5 comprend les cinq pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA), à savoir l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Tunisie et la Mauritanie, et cinq pays européens de la rive nord de la Méditerranée, la France, l'Espagne, l'Italie, le Portugal et Malte. Le groupe du 5+5 est défini comme un cadre de dialogue politique informel avec comme objectifs, notamment le renforcement de la coopération économique, sociale, scientifique et culturelle entre ses membres ainsi que la promotion de la région de la Méditerranée occidentale en aire de développement et de solidarité.

Vague d’attentats au Pakistan

Reprise des négociations directes israélo-palestiniennes jeudi dernier à Washington

79 morts en 48 heures
Au moins 42 personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres ont été blessées hier dans l'attentat à la bombe ayant visé une manifestation de soutien à la Palestine à Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, a-t-on indiqué de source policière dans un nouveau bilan. Le chef de la police de Quetta, la capitale de la province du Baloutchistan, Ghulam Shabir, a affirmé à la presse qu'"au moins 42 personnes ont péri et plus de 70 ont été blessées" dans cette attaque. "La bombe a explosé au milieu d'une manifestation contre la colonisation israélienne et de soutien aux Palestiniens", a expliqué Asif Ghafoor, un responsable de la police de Quetta. Un précédent bilan faisant état de plus d'une dizaine de morts et de blessés. Cette attaque intervient deux jours après que trois attentats eurent été commis à Lahore, dans l'est du pays, faisant au moins 37 morts et plus de 200 blessés. Les talibans pakistanais TTP, présumés liés au réseau terroriste d'Al-Qaïda, sont à l'origine d'une vague de violences au Pakistan avec environ 400 attentats qui ont fait près de 3.500 morts dans le pays ces trois dernières années.

A la recherche d’un “accord cadre”
G Mitchell : « Abbas et Netanyahu ont eu des discussions positives et vont se retrouver à la mi-septembre » Les négociations directes Benjamin Netanyahu, des présientre Palestiniens et Israéliens dents américain et égyptien ont débuté jeudi à Washington Barack Obama et Hosni sous l'égide des Etats-Unis, dans Moubarak, ainsi que du roi le but de parvenir à un accord de Abdallah de Jordanie. Ce gel, a paix d'ici un an. La secrétaire indiqué le dirigeant palestinien, d'Etat américaine Hillary "n'est pas une condition préaClinton a ouvert ces pourparlers, lable (aux négociations), mais en réunissant le président de un objectif pour appliquer une l'Autorité palestinienne obligation sur laquelle il existe Mahmoud Abbas et le Premier un accord". M. Abbas a averti ministre israélien Benjamin qu'un redémarrage des construcNetanyahu. A cette occasion, tions "vouerait les négociations Mme Clinton a exhorté les deux à l'échec". dirigeants palestinien et Israélien à parvenir à un accord Obama appelle Israéliens et pour instaurer la paix dans la Palestiniens à saisir la "chanrégion, tout en signalant que les ce" de faire la paix questions qui seront abordées Le président des Etats-Unis telles les colonies, les frontières Barack Obama a appelé mercredi Etats-Unis ne peuvent pas imposer pas la désirer plus que les parties et la sécurité ne seront pas Israéliens et Palestiniens à saisir une solution, et nous ne pouvons elles-mêmes", a-t-il remarqué. simples et faciles. La première une "chance" de faire la paix peu session devait durer environ avant de lancer le dialogue entre Aides humanitaires au profit du peuple palestinien trois heures, après que les trois les deux parties à la Maison dirigeants aient prononcé des Blanche. "Cette chance de paix discours introductifs. Ces négo- pourrait bien ne plus se représenciations directes parrainées par ter", a estimé le président des l'administration américaine sont Etats-Unis, après avoir reçu succensées aboutir à un accord d'ici cessivement le Premier ministre Le bateau algérien transportant des aides humanitaires au profit du un an. Plusieurs questions, dont israélien Benjamin Netanyahu, le peuple palestinien a accosté jeudi le port de la ville d'El Arich celles du statut final, de sécurité président palestinien Mahmoud (Egypte). M. Amar Talbi, vice-président de l'association des Oulémas et des frontières, seront à l'ordre Abbas, le roi Abdallah de Jordanie musulmans qui parraine ces aides en coordination avec le croissant du jour de ces discussions. et le président égyptien Hosni rouge algérien (CRA) a indiqué que le bateau transporte 60 conteneurs L'autorité palestinienne insiste Moubarak. "Ils ne peuvent pas se sur la nécessité de voir ces négo- permettre de laisser passer" cette (1200 tonnes) chargés de médicaments, de matériel médical, de prociations aboutir à la création chance, a poursuivi M. Obama au duits alimentaires, de vêtements et de tentes. Il a souligné que les d'un Etat palestinien indépen- cours d'une brève allocution à la besoins du peuple palestinien ont été définis avec le concours des resdant et sur l'arrêt de la colonisa- Maison Blanche. "Le temps est ponsables concernés à Ghaza. Le bateau comprend également un hôpition israélienne. Ainsi, le prési- venu pour les dirigeants courageux tal de campagne équipé de différentes spécialités (pédiatrie, obstédent Mahmoud Abbas a appelé et visionnaires d'ouvrir la porte à trique, bloc opératoire, scanner IRM), 60 appareils d'hémodialyse, plus les Israéliens à geler toute la paix que leurs peuples méride 400 fauteuils roulants et des couveuses. Une délégation de 30 construction dans les colonies, tent", a-t-il ajouté. Le président a membres de l'association des Oulémas musulmans et du CRA ainsi au lancement de négociations aussi promis de jeter "tout le que des bénévoles accompagnent le bateau. Après déchargement, les directes à la Maison Blanche. poids" des Etats-Unis dans la aides seront acheminées vendredi vers Ghaza par le terminal de Rafah. "Nous rappelons notre engage- balance pour parvenir à une paix Le bateau d'aides humanitaires a démarré du port d'Alger le 22 août ment à remplir nos obligations et entre Israéliens et Palestiniens. dernier. Un autre bateau d'aides est prévu pour octobre dans le cadre nous appelons les Israéliens à Tout en promettant de guider les des convois de solidarité organisés par le Parlement arabe transitoire. remplir les leurs, dont un gel de négociations, M. Obama a souliIl transportera des articles scolaires. La commission chargée des aides toutes les activités (de construc- gné que son pays ne pourrait pas humanitaires au parlement arabe a mis en place une stratégie globale tion) dans les colonies", a décla- imposer une solution unilatérale à pour la gestion de ces convois humanitaires qui se poursuivront, selon ré M. Abbas, aux côtés du un conflit qui dure depuis des cette commission, tant que l'embargo durera. Premier ministre israélien décennies. "En fin de compte, les

Réseaux d'espionnage israélien au Liban

Beyrouth porte plainte à l'Onu
Le gouvernement libanais a porté plainte auprès de l'Onu contre Israël pour avoir implanté sur son sol des réseaux d'espionnage dans plusieurs domaines, ont rapporté hier des médias citant une source diplomatique. "Le Liban a porté plainte contre Israël pour avoir implanté des réseaux d'espionnage dans plusieurs domaines liés notamment à la sécurité nationale, à la sécurité militaire et à la sécurité des télécommunications dans les réseaux mobile et fixe", a indiqué cette source. Beyrouth a demandé que cette plainte, qui inclut 141 agents présumés, soit à l'ordre du jour de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies ce mois. Beyrouth "appelle l'organisation internationale à prendre conscience du danger que représente ce dossier qui pourrait être un prélude à une nouvelle agression contre le Liban", a souligné la source. Plus de 100 personnes ont été arrêtées au Liban depuis début 2009 dans ce dossier, dont plusieurs officiers de l'armée et des forces de sécurité intérieure. Les agents présumés risquent la prison à vie assortie de travaux forcés. Si le juge estime que cette collaboration a provoqué la mort, il peut demander la peine capitale.

Le bateau algérien accoste le port d'El Arich

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

R am ad han 1431
NDLR :

11

La sincérité (I)
Amrou Khaled - «La purification des cœurs» Trad. par Messaoud Boudjenoun

Cette rubrique renferme des versets coraniques. Prière de préserver ces pages de toute souillure

Comment le Prophète (QSSSL) jeûnait le Ramadhan
Par Salim Ibn Aid Al-Hilali-Ali Hacène Ali Abdel Hamid Traduit par Messaoud Boudjenoun
5 - Ce qui est permis de faire à celui qui observe la retraite: A - Il lui est permis de sortir (de sa retraite) au besoin. De sortir la tête de la mosquée pour se laver ou pour se démêler les cheveux. 'Aicha (qu'Allah l'agrée) rapporte ceci: «Le Messager d'Allah (QSSSL) me tendait sa tête et ses pieds pour l'aider à se laver alors qu'il observait la retraite rituelle dans sa mosquée. Et pourtant j'avais mes règles. Rien ne me séparait de lui que le seuil de la porte. D'ailleurs il ne pénétrait dans la maison que pour accomplir un besoin naturel» [3]. B - Il est permis à celui qui se trouve en retraite spirituelle au même titre que celui qui n'observe pas de retraite, de s'ablutionner dans la mosquée et ce, conformément aux propos de l'homme ayant servi le Prophète (QSSSL) disant: «Le Prophète (QSSSL) fit ses ablutions de façon légère dans la mosquée [4] C - Il lui apppartient de dresser une petite tente vers l'arrière de la mosquée qui lui servira de lieu de retraite car, sur recommandation du Prophète (QSSSL), 'Aicha (qu'Allah l'agrée) lui dressa, pour le besoin, une tente lui ayant servi de lieu de retraite. D - Il lui appartient aussi d'étaler son lit et ses couvertures dans sa retraite, comme le rapporte Ibn 'Umar (qu'Allah l'agrée) selon lequel lorsque le Prophète (QSSSL) observait la retraite rituelle, on lui mit un lit et des couvertures dans sa retraite et plus précisément derrière le pilier du repentir [2]. 6 - La retraite spirituelle de la femme et sa visite à son époux à la mosquée : A - En effet, il est permis à la femme de rendre visite à son époux dans sa retraite. Tout comme il est permis à celui-ci de la raccompagner jusqu'au seuil de la mosquée. Safiyya (Qu'Allah l'agrée) dit à ce titre: «Le Prophète (QSSSL) était en train d'observer la retraite pieuse (au cours des dix derniers jours du Ramadhan) lorsque je le rejoignis pour lui rendre visite de nuit (après que ses épouses l'eurent quitté). Je restais ainsi un bon moment à causer avec lui. Et au moment de partir il me dit : «Attends jusqu'à ce que je te raccompagne» - D'ailleurs sa maison se trouvait chez Oussama Ibn Zaid - Arrivés à la porte de la mosquée c'est à dire devant la porte d'Oum Salama, deux hommes, des auxiliaires médinois passèrent et se mirent à presser leurs pas à la vue du Prophète (QSSSL). C'est alors qu'il les interpella en ces termes: «Doucement, ne vous gênez pas. Il s'agit de Sariyya fille de Huyay (son épouse». Ils répondirent : «Gloire à Allah! Ô Messager d'Allah!». Il enchaîna: «Certes le diable court dans les veines du fils d'Adam et c'est pourquoi je crains qu'il ne jette dans vos cœurs quelque chose de mal ou quoi que ce soit”[1]. B - Il est aussi permis à la femme d'observer la retraite rituelle qu'elle soit seule ou en compagnie de son époux comme le soutient le hadith de Aicha (qu'Allah l'agrée) qui dit: «Le Prophète (QSSSL) observait la retraite rituelle lors des dix derniers jours du mois de Ramadhan et ce, jusqu'à sa mort. Par la suite, ses épouses en firent de même» [2] Notre maître - Fasse Allah le préserver - dit à ce titre: «Voilà un argument en faveur de la retraite pieuse des femmes. Néanmoins cela reste tributaire de la permission de leurs familles et ce, par crainte du risque de séduction pouvant découler de leur contact avec les hommes comme le montrent bien des exemples. Et puis le principe religieux défend la thèse suivante «S'éloigner du mal passe avant l'accomplisseinent du bien».
[1] Il s'agit d'un hadith dûment authentifié par les Imams et par les théologiens. Voir «Insaf fi Ahkàm AII'tikaf» de J'auteur Ali Hacène Abdel-Hamid. Ainsi que l'ouvrage sur «Al-l'tikaf» Afflamami. [2] Rapporté par Abdur-Razzàk dans «AIMusannaf» (8037). [3] Rapporté par AI-Bukhàri (1/342) et par Muslim (297). Voir «Mukhtassar Sahib AI-Bukhâri» (No. 167) de notre maître AI-Albani ainsi que «Jami' AIOuçoûl» (1/341) d'Ibn AI-Athîr. [4] Rapporté par Ahmed (5/364) à travers une chaîne de transmission authentique. [5] Voir «Sahih AI-Bukhâri» (4/226) et «Sahih Muslim» (1173). [6] Rapporté par Ibn Madja (642) dans «Azzawa'ed et par AI-Bayhaqi. De bonne chaîne de transmission. [7] Rapporté par A]-Bukhâri (4/240) et par Muslim (2157). Le rajout est d'Abû Dawûd (7/142-143). [8] Déjà cité.

A

u Nom d'Allah, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux. Louange à Allah, le Seigneur des univers et prière et salut sur le Messager d'Allah (QSSSL). La louange appartient à Allah. Nous Le louons, nous sollicitons Son assistance et nous Lui demandons Sa guidance et Son pardon. . Nous nous mettons sous la protection d'Allah contre les méfaits de nos âmes et contre nos mauvaises actions; celui qu'Allah guide, personne ne peut l'égarer, et celui qu'Il égare, tu ne lui trouveras aucun guide. La sincérité ne profite souvent pas, certes, à ceux qui sont au début de leur engagement. Cependant, parler de la sincérité est chose utile pour ceux qui vivent dans l'obéissance à Allah depuis un certain temps, qui ont une intimité avec Lui et ont goûté la saveur de la foi, ainsi que pour ceux qui se sont tournés vers Allah après avoir résisté aux assauts du diable. Celui dont l'état spirituel est tel, ces paroles lui seront utiles.

Que signifie la sincérité?
La sincérité signifie que tu désires, à travers toutes tes paroles, tous tes actes, bref, toute ta vie, la Face d’Allah et gagner Sa satisfaction, rien de plus. La sincérité signifie aussi que tu vises, à travers tes paroles, tes actes, ta vie, ta mort, ton silence, ton langage, tes mouvements, ton secret, tes apparences, bref tout ce que tu fais en ce bas monde, un seul but : satisfaire Allah (qu'Il soit exalté). De ce point de vue, c’est une chose d'une importance capitale et d'une gravité extrême. Il a été dit dans l'explication d'un des sens de la sincérité : «La sincérité est de faire en sorte qu'Allah soit le seul à être désiré tous les agissements, c'est-à-dire que ton intention doit être le de faire tout ce que tu fais pour la seule satisfaction d'Allah; tu ne dois pas avoir d'autre but dans n'importe lequel de tes agissements, autre que la Face d'Allah. Il a été dit aussi que la sincérité signifie que tu oublies la vue des créatures et que tu ne vois que le Créateur. Il se peut, en effet, que tu sois sincère et que tu te retrouves parmi mille per-

sonnes, en pleurant. Pourquoi? Parce que tu ne vois plus ces personnes. Donc, la sincérité est que tu perdes de vue les créatures, en ne voyant qu'Allah. De ce fait, tu ne trouves aucun problème à faire des aumônes devant les gens et tu ne trouves aucun problème à prier avec humilité, car tu ne vois qu'Allah. Il a été dit aussi que la sincérité est que tu ne demandes la présence d'aucun témoin pour tes actes, c'est-à-dire que tu ne cherches personne pour être témoin de tes actes, en dehors d’Allah (qu'Il soit glorifié). En d'autres termes, tu n'auras pas besoin que quelqu'un soit témoin que tu aies fait ta prière et pleuré durant cette prière; tu n'auras pas besoin que quelqu'un témoigne que tu as fait six fois le pèlerinage; tu n'auras pas besoin que quelqu'un témoigne que tu agis dans la voie d'Allah, et tu n'auras pas besoin que quelqu'un témoigne sur tes actes, en disant que tu as porté le hidjâb, car Allah te suffit : «Et Allah suffit comme témoin». S48. V28. Ainsi, la sincérité est un acte parmi les actes du cœur, voire le premier des actes du cœur; elle est la condition sine qua non de la validité des actes, car le fondement de la validité des actes est tributaire de cette adoration du cœur, une adoration qui est un secret connu d'Allah seul. Et si nous voulons faire connaître une deuxième fois la sincérité, nous dirons qu'elle signifie que la motivation de tous tes actes en ce bas monde, soit la satisfaction d'Allah, Quels sont les actes susceptibles d'être accomplis? Les actes d'adoration et d'obéissance comme la prière, le jeûne, la Zakât et le pèlerinage, tous doivent être accomplis dans le but de

gagner la satisfaction d'Allah. Et que reste-t-il comme actes de ce bas monde? Les actes quotidiens habituels, comme le fait de manger, de boire, de dormir, de se marier, de travailler pour gagner de l'argent, de faire du sport. Et même ces actes doivent être faits avec sincérité et n'avoir d'autre but que la Face d'Allah. Dans cette optique, l'homme peut s'interroger et dire : certes, la sincérité est obligatoire dans les actes d'adoration, mais quelle est la preuve qu'elle doit être présente y compris dans les actes habituels de ce bas monde. La preuve se trouve dans la parole du Très Haut : «Dis «Oui, ma prière, ma dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur des univers. Il n'a pas d'associés. Voici ce qui m'a été ordonné ... ». S6. V162, 163. Notre conception de la sincérité était que lorsque nous faisons la prière, celleci était consacrée exclusivement à Allah. Or, ce serait faire une erreur que de limiter la sincérité seulement à la prière et aux autres actes d'adoration, car la sincérité est d'être toujours au service d'Allah, même en allant travailler, même en restant chez soi pour élever ses enfants, même en allant choisir sa compagne dans la vie, même en allant choisir ses vêtements, même en allant choisir sa nourriture et même en dormant. Donc, il est indispensable d’être sincère envers Allah dans tous les actes de ta vie. C'est là le sens global de la sincérité : «Dis : Oui, ma prière, ma dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, le Seigneur des univers». S6. VI 62 (A suivre)

Notes—————

Selon ‘Alî (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah (QSSSL) a dit : "Ne m'attribuez pas des paroles mensongères! Certes, quiconque le fait, ira en Enfer". (Hadith dans le Sahîh de Muslim )

Hadith

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

12

Ra m ad han 1431

EL MOUDJAHID

• Ses fondements en Islam • Ses formes élevées
Par Aboubaker Djaber El-Djazaïri - (Enseignant à l'Université Islamique de Médine)
min, éprouva une soif ardente et descendit dans un puits pour se désaltérer. Quand il remonta, il vit un chien haletant de soif, léchant l'humidité du sol. Ce chien, se dit-il, éprouve la même sensation de soif que moi. Alors, il redescendit, remplit sa chaussure d'eau, la prit par la bouche, remonta et donna à boire au chien. Son geste fut agréé de Dieu qui lui accorda rémission de ses péchés. Sommes-nous récompensés, dirent les compagnons, pour les bienfaits dispensés aux animaux ? “Oui, dit le Prophète , tout bienfait à tout être vivant est rétribué.” (A suivre)

La pitié

NDLR : Cette rubrique renferme des versets coraniques. Prière de préserver ces pages de toute souillure

FATWA

(II)

Tirer profit de Ramadhan :

Les dispositions de nos prédécesseurs et celles de leurs successeurs
Par Cheikh Youcef El-Karadhaoui

Hadith (Qoudosi) D'après Abou Hourayrah
[qu'Allah l'agrée], le Prophète sws a dit : Allah swt dit : Quiconque montre de l'inimitié à un de Mes dévoués serviteurs, Je lui déclare la guerre. Mon serviteur ne s'approche de Moi que par ce que J'aime le plus, par les devoirs religieux que je lui ai enjoint, et Mon serviteur ne cesse de se rapprocher par des oeuvres surérogatoires jusqu'à ce que je l'aime. Quand je l'aime, Je suis l'oreille par laquelle il entend, l'oeil par lequel il voit, la main par laquelle il frappe et le pied avec lequel il marche. Qu'il Me demande [quelque chose], et Je lui donnerai sûrement, et qu'il Me demande refuge, Je le lui accorderai sûrement. Aucune chose ne Me fait hésiter plus que [de prendre] l'âme de Mon fidèle serviteur : il déteste la mort et Je déteste le blesser. Rapporté par Boukhâri.

Question : Comme pouvons-nous tirer profit du mois de Ramadhan ? Qu’en était-il de nos prédécesseurs ?

Q

Voici des exemples qui concrétisent cette qualité L'imam Boukhari rapporte qu'Anas dit : "Nous sommes allés, le Prophète et moi, voir Abou Yousseph, le mari de la nourrice de Brahim, fils du Prophète. Ce dernier prit son enfant dans ses bras, le baisa et le flaira. Nous sommes allés encore une autre fois, mais l'enfant était agonisant. Les yeux du Prophète se mirent à verser des larmes. Abderrahmane Ben Aouf lui dit : «Toi aussi, Prophète de Dieu, tu pleures !» “Ben Aouf”, dit le Prophète , “ce sont des larmes de tendresse"

Ensuite, il dit : “Les yeux versent leurs larmes, le cœur s'afflige, mais nous ne disons que ce qui plaît à Dieu. Nous sommes bien tristes de ta perte, Brahim !” C'est une marque d'affection de la part du Prophète que d'aller voir l'enfant chez sa nourrice, de l'embrasser et de le flairer. C'est de la tendresse de sa part que de lui rendre visite dans son agonie et de le pleurer. "Oui, dit le prophète, tout bienfait à tout être vivant est rétribué (par Dieu).” Boukhari a rapporté aussi le fait suivant d'après Abou Houreira qui dit : Un homme, poursuivant son che-

Des conceptions erronées Occulter la voix de la femme : une fausse rumeur (I)
Traduit par Cheikh Mohamed Al-Ghazali

Les problèmes de la femme entre traditions stagnantes et traditions étrangères :

V

oici un récit intéressant dont nous retenons ce qui est en relation avec une rumeur scientifique mensongère selon laquelle la voix de la femme serait une `awrah (i.e. une chose qu’il convient de cacher). Ibn Ishâq relate que : "Abû Al-`âs Ibn ArRabî`, un gendre du Messager de Dieu, resté jusqu’alors polythéiste, vivait à la Mecque après avoir été emprisonné à la bataille de Badr et relâché sans rançon en guise de faveur du Prophète. La fille du Prophète, Zaynab, était restée à Médine. Quelque temps avant la conquête de La Mecque, Abû Al-`âs partit à la tête d’une caravane de commerce de quraysh en direction de Syrie. Sur le chemin du retour, il rencontra un détachement militaire qui

s’empara de sa caravane. Abû ; Al-`âs réussit à s’enfuir dans la pénombre de la nuit jusqu’à la maison de son exépouse Zaynab prenant refuge chez elle et lui demandant l’asile, un asile qu’elle lui accorda ! Quand le Prophète - que la paix de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui - sortit pour la prière de l’aube, et entama sa prière et les fidèles entamèrent leur prière après lui, Zaynab qui était dans les rangs des femmes proclama : "Ô gens ! J’ai donné l’asile à Abû ; Al-`âs Ibn Ar-Rabî!" Quand les fidèles eurent achevé leur prière, le Messager d’Allâh - que la paix d’Allâh et Ses bénédictions soient sur lui - se retourna disant : "Ô gens, avez-vous entendu ce que j’ai entendu ?" Ils répondirent que oui. Le

Messager de Dieu dit : "Par Celui qui détient l’âme de Muhammad en Sa main, je n’eus connaissance de rien avant d’entendre ce que vous avez entendu ! Et sachez que les musulmans respectent l’asile du moindre parmi eux !" Ensuite, le Messager de Dieu s’en alla chez sa fille Zaynab et lui dit : "Ma fille, réserve-lui un accueil généreux, mais qu’il ne t’approche pas car tu ne lui es pas licite". (A suivre)
Cet article est traduit du livre de Cheikh Muhammad Al-Ghazali intitulé Les Problèmes de la Femme Entre des Traditions Stagnantes et des Traditions Etrangères. Ce livre est une compilation d’articles de journaux destinés à une audience très large, il ne s’agit pas d’un traité de jurisprudence à proprement parler.

uelle énorme différence entre notre jeûne et le jeûne de nos prédécesseurs ! Quant à nos prédécesseurs, ils ont récolté le fruit de leur jeûne, ils en ont profité et en ont tiré l’âme de la force et la force de l’âme. Leurs journées n’étaient que dynamisme, production et excellence ; leurs nuits n’étaient que visites mutuelles, prières et récitation du Coran ; leur mois tout entier n’était qu’apprentissage, adoration et bienfaisance. Leur langue jeûnait et ne proférait ni insultes ni grossièretés. Leurs yeux jeûnaient et ne regardaient ni l’indécence ni la turpitude. Leur cœur jeûnait et ne pensait ni au péché ni au crime. Leurs mains jeûnaient et ne se tendaient ni vers le mal ni vers l’offense. Parmi les Musulmans d’aujourd’hui, certains saisissent Ramadhan pour en faire une occasion d’obéissance à Dieu et de démultiplication des œuvres pies. Ils jeûnent le jour de la meilleure manière qui soit et prient la nuit de la meilleure manière qui soit. Ils remercient Dieu pour les bienfaits qu’Il leur a accordés et n’oublient pas leurs frères faibles et démunis. Ils suivent l’exemple de leur Noble Messager, paix et bénédiction de Dieu sur lui, qui était d’une générosité infinie pendant Ramadhan. Il était ainsi plus généreux que le vent envoyé par Dieu [1]. À côté de ces bienfaisants, il y a les négligents absorbés par le mal, qui ne tirent aucun avantage de Ramadân et qui ne profitent ni de son jeûne diurne ni de ses prières nocturnes. Dieu l’a assigné pour le cœur et pour l’âme ; eux, ils l’ont assigné pour le ventre et l’estomac. Dieu l’a assigné pour l’indulgence et l’endurance ; quant à eux, ils l’ont assigné pour la colère et l’insouciance. Dieu l’a assigné pour le calme et la sérénité, mais ils l’ont assigné pour les insultes et les querelles. Dieu l’a assigné pour qu’ils modifient les traits de leur âme ; eux n’ont modifié que les horaires de leurs repas. Dieu l’a assigné pour éduquer le riche, mangeant à sa faim, et pour réconforter le pauvre démuni ; ils l’ont assigné à être une foire des plats et des boissons, pendant laquelle les indigestions du riche augmentent alors que le malheur du pauvre croît. Si seulement les Musulmans jeûnaient de la manière qui les formerait à la piété envers Dieu, tel que demandé par le Coran, afin qu’ils sortent de Ramadhan purifiés et expiés de tous leurs péchés. Notes [1] Le terme arabe est Ar-Rîh Al-Mursalah, "le vent envoyé par Dieu". Cette expression renvoie au vent portant les nuages et apportant la pluie ; l’eau étant la source de la vie, il s’agit là d’un grand bienfait de Dieu. L’Imâm Muslim, que Dieu l’agrée, rapporte qu’Ibn `Abbâs, qu’Allah soit satisfait des deux, a dit : "Le Messager de Dieu, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était le plus généreux des hommes. Cette générosité se manifestait pleinement durant le mois du Ramadan, lorsque Gabriel (que la paix soit sur lui) venait chaque nuit lui enseigner le Coran. Et lorsque Gabriel le rencontrait, l’Envoyé d’Allah, paix et bénédiction de Dieu sur lui, était plus généreux que le vent envoyé par Allah (vent porteur de pluie)".

Réponse :

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

Ra m ad han 1431
NDLR : Cette rubrique renferme des versets coraniques. Prière de préserver ces pages de toute souillure

13

CONNAÎTRE L’ISLAM XVIII

Par Cheikh Ali Tantawi (Dar Almanâra Jeddah Arabie Saoudite)

La croyance en l’existence de Dieu est au fond de chaque âme
P
ar une nuit paisible, l'homme se prend à écouter la chanson rêveuse, émanant d'un chanteur amoureux, faisant vibrer le fond du coeur, et lui donnant vue sur le monde de l'âme. Il lit une histoire géniale d'un homme de lettres de talent et se sent transporté dans les chemins d'un monde magique, où avec la magie il y a poésie et bonne odeur. Quand l'histoire prend fin, il se voit réveillé d'un rêve agréable et attirant, il essaie vainement de retourner à sa saveur et à ses attractions. Il vit des instants de Grâce, lorsque les âmes se purifient par la méditation, s'allègent des pesanteurs matérielles, et s'élèvent grâce à deux ailes faites de pureté et de dépouillement, jusqu'à atteindre là où la terre et ce qu'elle porte paraissent trop petites pour être regardées. Cette saveur dépasse celle de la nourriture pour l'affamé, des biens et de la notoriété pour le pauvre ignoré. L'âme aspire toujours au monde spirituel inconnu, dont elle ne connaît que certains aperçus, qui à peine vus disparaissent. Ainsi, l'homme comprend que les désirs matériels sont limités, que les désirs spirituels les dépassent et ont un effet plus profond dans l'âme. Il acquiert la certitude, par l'intuition de l'âme et non par la preuve rationnelle, que cette vie matérielle n'est pas toute chose et que le monde inconnu, caché derrière le monde matériel, est une vérité fondée vers laquelle aspire l'âme qui tente de s'envoler, mais ce corps dense l'en empêche. C'est la preuve psychologique de l'existence de l'autre monde. (La septième règle montre qu'au delà de ce monde matériel existe un monde spirituel dont on ne saisit que certains signes - ndt). Huitième règle : La croyance en la vie dernière est une conséquence de la croyance en Dieu. L'explication réside dans le fait que Dieu n'accepte pas linjustice, ne laisse pas l'injuste sans punition, et n'abandonne pas la victime sans équité. Nous voyons dans cette Créateur de Platon. L'homme s'aperçoit que la plus grande jouissance dans cette vie, la jouissance sexuelle ne dure qu'un instant. Il comprend alors qu'elle n'est qu'un exemple des désirs du jour dernier. Les désirs de cette vie, sont à l'image d'une bouchée d'un repas que tu gouttes, si tu la trouves bonne, tu en achètes et tu manges à ta faim. C’est un échantillon commercial (3), s’il plaît tu commandes le produit. Les jouissances de l’autre monjde sont éternelles, sans limites, et ne deviennent pas “monotones” comme les autres désirs de cette vie. (A suivre) Notes———— (1) Ibn Rûmi dit : Je la prends dans mes bras, et mon âme demeure désireuse, Au delà de l'enlacement. point de rapprochement. Je l'embrasse sur la bouche artrk de dissiper mon désir, Or, ma passion n'en devient que plus ardente. Comme si mon cœur ne pouvait être assouvi à moins de voir nos deux âmes réunies. (2) Le monde des idées est une théorie de Platon, connu sous le nom d’ “idéalisme” (en français dans le texte - ndt), (3) Le modèle commercial est la définition du mot français “échantillon” (en français dans le texte-ndt).

Les Dix Elus du Paradis
De ‘Abdul-Mun’im al-Hâshimî
Traduit par Messaoud Boudjenoun
(Edition Ibn Hazm)

‘Abû ‘Ubayda ibn al-Jarrâh
Le Messager d'Allah continua à discuter avec les gens de Najrân jusqu'à ce qu'il arriva à les convaincre tous. Ils lui demandèrent d'envoyer avec eux une personne qui leur enseignerait les principes de la religion et leur réciterait le Coran. Le Prophète (QSSSL), mit alors la main sur l'épaule d'Abû 'Ubayda ibn al-Jarrâh et leur dit : “Je vais vous envoyer un homme digne de confiance, vraiment digne de confiance, vraiment digne de confiance”. Et c'est ainsi qu'Abû 'Ubayda partit avec eux pour leur enseigner les principes de leur nouvelle religion et leur réciter le Coran. Le Prophète (QSSSL), lui dit : “Va avec eux, enseigne-les et juge entre eux”. Tel fut le témoignage du Prophète (QSSSL), en faveur d'Abû 'Ubayda ibn al-Jarrâh. Il témoigna en faveur de sa confiance. Cette confiance ne se limitait pas à la personne du Prophète (QSSSL), mais il est devenu l'homme de confiance de toute sa communauté Le jour d'al-Saqîfa [2) : Après la mort du Prophète (QSSSL), les gens se réunirent dans la Saqîfa des Banû Sa'd pour choisir un Calife au Prophète (QSSSL). Abû 'Ubayda joua, ce jour-là, le rôle de conciliateur et d'unificateur. En effet, lorsque la discussion entre les Emigrés et les Auxiliaires devint violente, il se leva et dit aux derniers : «Ô Ansârs! Vous étiez les premiers à soutenir et à faire triompher cette idée; ne soyez donc pas les premiers à changer de comportement!». Ces paroles calmèrent l'assistance et apaisèrent les cœurs des Auxiliaires. A la fin de la réunion, tous les présents, aussi bien les Emigrés que les Auxiliaires, nommèrent Abû Bakr alSiddîq le Calife du Messager d'Allah Abû 'Ubayda eut une discussion avec 'Alî au sujet de cette nomination, et 'Alî lui dit ces paroles agréables : “Tu ne verras, de ma part, que ce qui te réjouira, et Abû Bakr ne verra que ce qui le satisfera”(3) Et c'est ainsi que l'homme de confiance de cette communauté fut sincère dans son discours, dévoué dans son attitude, appelant à l'entente et à la compassion, pieux dans ses paroles et fort dans sa foi. Le jour d'al-Yarmouk, Le jour d’Al-Yarmouk, Abû 'Ubayda fut un des héros des Musulmans. Il était le chef de l'armée. Le Calife Abû Bakr lui envoya Khâlid ibn al-Walîd à la tête d'une armée de renfort. Il lui envoya aussi une lettre où il lui dit : «Je t'envois Khâlid ibn al-Walîd pour te soutenir et pour vaincre les armées romaines. Je l'ai nommé commandant de l'armée. Tu lui dois obéissance et dévouement». Entre-temps, Abû Bakr mourût, et 'Umar le succèda. Il releva Khâlid de son poste de commandant et renomma Abû 'Ubayda [à sa place]. Mais celui-ci n'en informa Khâlid de ce changement qu'après qu'il mena les troupes à la victoire. Après avoir été informé de la renomination de Abû 'Ubayda à sa place, Khâlid dit : «Qu’AlIah accorde Sa Miséricorde à Ab û Bakr! Il était l’être le plus cher à mon cœur, et louange à Allah qui a voulu 'Umar». Il ajouta ensuite: «Qu'Allah te récompense, ô Abû 'Ubayda, et sache que je suis un soldat parmi les tiens, et que mon comportement sera le même que je sois émir ou soldat». Sa mort : C'est en Syrie, dans un endroit appelé «Fihl», proche de Bîssân, qu'Abû 'Ubayda ibn al-Jarrâh mourût. Qu'Allah lui accorde Sa Miséricorde et qu'Il transforme sa tombe en un jardin du Paradis, car il est un de ses Elus. (A suivre) (2) Al-Saqîfa: Lieu plafonné par une vigne. (3) «L'Histoire» d'al-Tabarî, t.3, p.199 et ce qui suit.

vie l'injuste mourrir injuste, sans être puni, la victime mourrir victime, sans que justice ne lui soit rendue. Comment cela peut-il arriver alors que Dieu existe et qu'Il est Juste ? Cela montre qu'il faut une autre vie où le bienfaiteur est récompensé et le malfaiteur puni et que l’“histoire” ne prend pas fin avec cette vie. Si un film est projeté à la télévision, puis coupé au milieu, et qu'on dise c'est la “fin” aucun téléspectateur n'ajoutera foi à cela et il demandera : qu'est-il arrivé au héros ? Quelle est la fin de l'histoire ? Il attend de l'auteur qu'il complète l'histoire et qu'il s'acquitte de la fin des héros du film. Telle est leur attitude face à un auteur qui est humain. Comment un être raisonnable peut-il admettre que l’“histoire” de la vie prend fin avec la mort, alors que le solde n'est pas acquitté et que l'histoire n’est pas terminée ? Ainsi la raison a la certitude que cet Univers a un Seigneur et qu'après cette vie viendra une vie dernière. Elle a aussi la certitude que le monde inconnu, aperçu par l'âme à travers une chanson rêveuse, un roman génial, une bonne odeur ressentie à l'heure de la Grâce, n'est pas le "monde des idées” (1) qui est une imagination de Platon mais le monde dernier qui est une réalité qu'a excellé le

D'après Abu Hurayrah (qu'Allah l'agrée), le Messager d'Allah (QSSSL) a dit : "Quand Allah a décrété la Création Il s'est engagé Lui-même en écrivant dans Son livre, qui repose près de Lui : Ma miséricorde l'emporte sur Ma colère". Cela a été rapporté par Mouslim (et aussi par Boukhâri, an-Nasa'i et Ibn Majah).

Hadith

Femmes en Islam

Khadîdjah bint Khuwaylid

(III et fin)

K

hadîdja l'accompagne alors chez son cousin Waraqah bin Nawfal bin Asad bin 'Abdul-'Uzza, qui, pendant la période pré-islamique, s'était converti au christianisme et s'était attaché à l'apprentissage de l'hébreu… Il écrivait l'Evangile en hébreu autant que Dieu le permettait. C'était un vieil homme et il avait pratiquement perdu la vue. Khadîjah dit à Waraqah : "Ecoute l'histoire de ton neveu, Ô mon cousin !" Waraqah demanda : "Ô mon neveu ! Qu'as-tu vu?" L'Envoyé de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) décrivit tout ce qu'il avait vu. Waraqah dit : "C'est celui (l'ange Gabriel) qui garde les secrets, qui a été envoyé par Dieu à Moïse. Comme j'aurais aimé être encore jeune et pouvoir vivre jusqu'au moment où ton peuple te chassera." L'Envoyé de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) demanda : "Vont-ils me chasser?" Waraqah lui répondit par l'affirmative et dit : "Quiconque est venu avec quelque chose de semblable à ce que tu as rapporté a toujours été traité avec hostilité et si je devais rester en vie jusqu'au jour où tu seras chassé, alors je te soutiendrai fortement. " Mais après quelques jours, Waraqah mourut, et la Révélation Divine s'arrêta également pendant un certain temps. (…) (Boukhâri) Le Messager de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) et Khadîdja (radhyallâhou'anha) continuèrent à prier en secret aussi longtemps que Dieu le voulut. Afeef al-Kanadee rapporte : "Je vins à Makkah pendant les jours d'Ignorance et je voulais vendre pour le compte de ma famille des vêtements et du parfum. J'allai chez al-Abbaas b.'Abdul-Muttalib." Il dit : "Pendant que j'étais dans sa maison, je regardais la Ka'bah. Alors un jeune

homme leva sa tête vers le ciel et se tourna, debout, en direction de la Ka'bah. Un adolescent vint et se mit à sa droite. Il ne s'écoula pas beaucoup de temps jusqu'à ce qu'une femme vint et se mit derrière eux. Alors le jeune homme se courba, puis l'adolescent et la femme se courbèrent. Le jeune homme leva sa tête et l'adolescent et la femme la levèrent. Alors le jeune homme se prosterna et l'adolescent et la femme se prosternèrent. " Il continue: "Alors, je dis : "Ô Abbaas ! Vraiment, je vois un grand homme " Abbâs répondit: "Une question importante : Sais-tu quel est ce jeune homme ? " Je dis : "Non." Il dit : "C'est Mouhammad bin Abdoullah bin Abdoul-Mouttalib, mon neveu. Sais-tu quelle est cette femme ?". Je dis : "Je ne sais pas ". Il répliqua: "C'est Khadîdja bint Khouwaylid, la femme de mon neveu… Mon neveu, que tu as vu, nous a rapporté que son Seigneur est le Seigneur des Cieux et de la Terre et qu'il lui a ordonné cette religion qu'il suit. Je jure par Dieu que je ne connais personne d'autre sur Terre qui suit cette religion à part eux. " Afeef dit : "Je voulais être le quatrième (à leurs côtés)… " Le Messager de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) honorait Khadîdja (radhyallâhou'anha) et l'aimait. Il n'était jamais en désaccord avec elle, et ce, avant même de recevoir la révélation. Il pensait beaucoup à elle après sa mort et ne se lassait pas de prier pour elle; au point qu'Aisha (radhyallâhou'anha), la Mère des Croyants, en fut jalouse et dit au Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) : "Véritablement Dieu t'a donné mieux que cette vieille femme." Le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) se mit en colère et dit : "Non, par Dieu, je jure que Dieu ne m'a jamais rien donné de meilleur qu'elle. Elle fut la femme qui crut en moi quand per-

sonne d'autre ne me croyait. Elle a affirmé que je disais vrai quand tout le monde m'accusait de mentir. Elle me soutint avec son argent quand tout le monde m'infligeait des privations. Et Dieu m'apporta à travers elle des enfants, alors qu'aucune autre femme ne m'en a donné. " En fait, le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) fut si en colère à propos de ce que j'avais dit que son front trembla. Alors je me suis dit : "Ô Dieu, si le Messager de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) se calme, je ne dirais plus jamais de choses comme ça." Aïcha (radhyallâhou'anha) dit également : "Je n'ai jamais été jalouse d'une autre épouse du Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) comme je l'ai été de Khadîdja (radhyallâhou'anha). Pourtant, je ne l'ai pas vue, mais le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) se souvenait beaucoup d'elle. Parfois, il sacrifiait un mouton, le coupait en morceaux et les envoyait aux amis de Khadîdja (radhyallâhou'anha) et il disait : "Comment puis-je l'oublier? Elle m'a aussi donné les enfants les plus affectueux." Aicha (radhyallâhou'anha) dit encore : "Le Messager de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) quittait rarement la maison avant d'avoir parlé de Khadeejah et d'avoir prié pour elle". Khadîdja (radhyallâhou'anha), Mère des Croyants, mourut en aidant le Messager de Dieu (sallallâhou 'alayhi wa sallam) à transmettre l'appel de l'islam. Elle quitta ce monde trois années avant l'émigration à Médine, à l'âge de 65 ans. Le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) l'enterra de ses propres mains. Sa mort fut une grande source de tristesse pour le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam). Qu'Allah soit satisfait d'elle et l'agrée ! Âmine.

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

14

Lupus : un médicament potentiellement prometteur bientôt testé
Un traitement de cardiologie, le clopidogrel, testé sur des souris atteintes de formes graves de lupus, a permis d'améliorer leur état et de prolonger significativement leur espérance de vie, selon des travaux qui devraient déboucher en 2011 en France sur un essai clinique humain.
activait les plaquettes d'individus sains, provoquant la production de la protéine CD154, une synthèse d'interféron et la propagation de l'inflammation, tant in vitro que chez les rongeurs. Allant plus loin, ils ont administré du clopidogrel aux animaux malades. Résultats: "une atteinte rénale moindre et une espérance de vie augmentée chez 60 % des animaux traités", indique le Pr Blanco. L'équipe est en train de mettre sur pied un essai clinique en France qui pourrait débuter en 2011 et inclure 400 à 500 patients. "La moitié des patients recevront du clopidogrel ou une molécule apparentée, et l'autre un placebo, en plus du traitement habituel de cette pathologie", précise-t-il. "La maladie, touche 1 personne sur 10.000 environ et 9 femmes pour 1 homme" et "sévit plus fréquemment en Asie, en Amérique du Sud (Brésil..), au Mexique ainsi qu'aux Antilles", ajoute-t-il. C'est une maladie auto-immune, c'est-à-dire que l'organisme s'attaque à certains de ses propres constituants comme s'il s'agissait d'un élément étranger. Les traitements disponibles pour les formes graves (corticoïdes, immunosuppresseurs, etc) ne sont que palliatifs.

Santé

EL MOUDJAHID

Extrait de grenade et cancer de la prostate

S

elon des chercheurs, le premier stade des tumeurs de la prostate est dépendant des niveaux de testostérone circulant dans le sang, mais les

L

a maladie, qui touche une population jeune, surtout des femmes en âge de procréer, se manifeste généralement par des douleurs articulaires intenses, des lésions cutanées du visage (masque en forme de loup) et des atteintes rénales plus ou moins sévères, mais peut également toucher d'autres organes (cerveau, cœur, etc...). Des médecins et chercheurs français, dont les travaux sont publiés , mercredi , par la revue américaine Science Translational Medicine, viennent de démontrer que ce type de médicament se révélait particulièrement intéressant dans cette maladie, le lupus érythémateux

disséminé (LED). Le clopidogrel fait partie, comme l'aspirine, de la famille des médicaments antiplaquettaires qui aident à prévenir la formation de dangereux caillots. Il est prescrit pour réduire le risque de crise cardiaque (infarctus) ou d'accident vasculaire cérébral (AVC). Les plaquettes, des cellules sanguines qui participent à la coagulation du sang, semblent bien jouer un rôle original et jusque-là méconnu dans le développement du lupus. L'équipe du professeur Patrick Blanco, spécialiste d'immunologie (CHU de Bordeaux,

France) et ses collègues ont pointé chez des patients atteints de LED la responsabilité des plaquettes dans le déclenchement d'une production aberrante de substances, comme l'interféron alpha, qui intervient normalement lors d'infections par des virus. Ils ont analysé des plaquettes sanguines prélevées sur des patients atteints de lupus de gravité variable et des personnes en bonne santé et constaté que l'abondance d'une protéine appelée "CD154" produite par ces cellules était liée à la gravité de la maladie. Ils ont également observé que le sérum de malades

tumeurs récurrentes, elles, n’en seraient plus affectées. Les cellules cancéreuses elles-mêmes peuvent ensuite augmenter la synthèse de testostérone, liée à une surexpression du récepteur à androgène. Les chercheurs ont utilisé des lignées cellulaires androgénodépendantes et non androgénodépendantes pour regarder si le jus et l’extrait de grenade avaient un effet sur l’expression des gènes d’enzymes clés synthétisant des androgènes et des récepteurs à androgènes. Ils ont observé que les produits à base de grenade et leurs polyphénols réduisaient la croissance des cellules tumorales et induisaient une apoptose dans les cellules de cancer de la prostate, qu’elles soient ou non androgéno-dépendantes.

L'ablation préventive des seins réduit dans certains cas le risque de cancer

Publicité
Ministère des Transports Société Nationale des Transports Ferroviaires EPIC-SNTF - Région Ferroviaire d’Alger 25 & 27, rue Hassiba Ben Bouali, Alger
Tél. : (021) 71 15 10 — Site web : www.sntf.dz

U

ne ablation préventive des seins et des ovaires réduit le risque de cancer et de décès chez des femmes présentant une très forte prédisposition génétique à la maladie, selon une étude clinique dont les résultats sont publiés mardi. "Les femmes ayant hérité des mutations des gènes BRCA1 ou BRCA2 ont un risque nettement plus élevé (de 56 à 84%) de développer un cancer du sein et des ovaires durant leur vie", écrivent les auteurs de cette communication parue dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) daté du 1er septembre. L'étude de 2.482 femmes présentant ces variations génétiques a été conduite dans 22 centres de recherche clinique aux Etats-Unis et en Europe de 1974 à 2008 et des participantes ont été suivies jusqu'en 2009. Les chercheurs ont déterminé que les femmes ayant

2e avis d’appel d’offres national ouvert
SNTF/DRFA N° 02/10
Objet : La Société Nationale des Transports Ferroviaires - SNTF/Région Ferroviaire d'Alger - lance un 2e avis d'appel d'offres national ouvert portant : « Travaux d'aménagement au niveau des bâtiments voyageurs en gare de Bordj Bou Arréridj » Retrait du cahier des charges : Les entreprises intéressées par le présent avis, titulaires d'un certificat de qualification et de classification professionnelle (catégorie II et plus), peuvent retirer le dossier d'appel d'offres au niveau de la : SNTF - D.R.F. Alger/Division Marchés (6e étage) 25 & 27, rue Hassiba Ben Bouali - ALGER contre paiement préalable d'une somme non remboursable de : - Deux mille Dinars Algériens (2 000 DA) à verser au compte SNTF N° 626 300 300 007 23 ouvert auprès de la BNA Agence AGHA. Date de dépôt des offres : La date de dépôt des offres est fixée à 21 jours à compter de la date de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux à 12 h 00. Délai de validité des offres : Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant un délai de quatre-vingt-dix jours (90 jours) à compter de la date de remise des offres. Présentation des offres : Les offres accompagnées des pièces exigées devront être présentées dans les conditions décrites dans le dossier d'appel d'offres, en deux plis distincts : - Un premier pli : contenant le volume 01 portant la mention « pièces réglementaires et techniques » dans lequel sont placés « l'original des pièces réglementaires techniques et une (01) copie ». - Un deuxième pli : contenant le volume 02 portant la mention « offre financière et la soumission » dans lequel sont placés « l'original de l'offre financière et la soumission et une (01) copie ». Les deux plis ci-dessus doivent être séparés et placés dans une enveloppe anonyme, dûment fermée et cachetée, ne portant que la mention suivante : « Soumission à ne pas ouvrir » 2e avis d'appel d'offres national ouvert SNTF/DRFA N° 02/10 portant « Travaux d'aménagement au niveau des bâtiments voyageurs en gare de Bordj Bou Arréridj » Ouverture des plis en séance publique : Par le présent avis, les soumissionnaires sont conviés à assister à l'ouverture des plis qui aura lieu le dernier jour qui correspond à la date de dépôt des offres, fixée au 26-09-2010 à 13 h 30 au siège de la SNTF/Région Ferroviaire d'Alger sise 25/27, rue Hassiba BEN BOUALI ALGER (Salle de réunions - 5e étage).
El Moudjahid/Pub ANEP 842950 du 04/09/2010

ces mutations génétiques et qui ont subi une mastectomie prophylactique ont totalement éliminé le risque de tumeur cancéreuse durant les trois années de suivi médical. Comparativement, dans le groupe témoin de femmes avec cette prédisposition génétique et n'ayant pas subi d'ablation préventive de leurs seins, 7% ont développé un cancer mammaire pendant la même période. Les participantes à l'étude avec une variation des gènes BRCA1/BRCA2 ayant eu

une ablation des ovaires et des trompes avec conservation de l'utérus (salpingo-ovariectomie), ont également réduit à zéro le risque de contracter un cancer ovarien durant les six ans durant lesquels elles ont été sous observation. Comparé à un groupe de femmes n'ayant pas eu de salpingo-ovariectomie, celles ayant subi cette procédure préventivement ont réduit leur risque de mortalité de toute cause de 10%.

Le fromage anti-cancer ?
a consommation de produits laitiers en particulier de fromage pourrait diminuer le risque de cancers et la mortalité consécutive à ces maladies. C’est ce que suggère l’importante étude européenne sur cancer et nutrition EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition). L’explication viendrait de la vitamine K (et dans cette étude plus précisément de la vitamine K2), déjà connue par des travaux de laboratoire et des expérimentations animales pour sa capacité à inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Dans l’étude EPIC, qui a suivi pendant une dizaine d’années l’alimentation et l’état de santé de 24.340 hommes et femmes âgés de 35 à 64 ans, les personnes qui ont les apports les plus élevés de vitamine K2 voient diminuer leur mortalité par cancer de 28 % par rapport à celles qui ont les apports les plus faibles. Les hommes semblent encore plus bénéficiaires que les femmes : la diminution du risque de cancer concerne surtout la prostate et le poumon. Les auteurs de l’étude observent que ces effets favorables peuvent selon toute vraisemblance être attribués au fromage : plus de 70 % des apports alimentaires en vitamine K2 proviennent de la consommation de fromage !

L

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

Société
Chili

17

Indonésie

La Nasa aide au suivi des mineurs, les patrons de la mine s'excusent

Nouvelle éruption du volcan Sinabung

D

es experts de la Nasa ont commencé, mardi, à aider à l'opération de secours de 33 mineurs bloqués depuis 26 jours au fond d'une mine du Chili, conseillant avant tout d'être "honnête" avec les mineurs, dont une nouvelle vidéo a montré un moral en hausse. Dans le même temps, les propriétaires de la mine San Jose ont demandé "pardon" pour la "terrible situation" des 33 mineurs, lors d'une audition par une commission parlementaire chargé d'enquêter sur l'accident du 5 août, et sur la sécurité en général dans la mine, déjà fermée en 2008 après un accident. "La douleur causée par cette situation, non voulue et non prévue par nous, justifie que nous demandions pardon, pour l'angoisse qui a été éprouvée ces jours-ci", a déclaré Alejandro Bohn, co-dirigeant du groupe San Esteban gérant la mine, à l'audition au Parlement de Valparaiso. Ces excuses lors de débats retransmis à la télévision, surviennent alors que l'"Opération San Lorenzo", nom de code des secours emprunté au saint patron des mineurs, est entrée dans sa phase cruciale avec le forage d'un puits de secours de 702 m et 66 cm de diamètre. Un puissant excavateur commencé dans la nuit de lundi à forer le sol rocheux de la mine, à 800 km de Santiago. Il devait avoir accompli après 24 heures les 15 mètres de progression prévus, a indiqué Jorge Sanhueza, un des ingénieurs responsables des travaux. Le percement du puits puis l'extraction des hommes, un à un, prendra trois à quatre mois, un délai sont conscient les mineurs, selon les autorités. Mais le défi médical et psychologique de les faire tenir jusque là sera accompagné par la Nasa, dont une équipe de deux médecins, un psychologue et un ingénieur, est arrivée au Chili. "C'est important de ne pas construire de faux espoirs et d'être le plus honnête possible avec nos patients, dans ce cas précis, les mineurs", a déclaré à la presse à Santiago le chef de mission le Dr Michael Duncan, de la direction des Sciences de la vie dans l'espace de la Nasa à Houston (sud des Etats-Unis). Il est essentiel de ne pas fixer de date de sortie, a-t-il ajouté, à l'image des longs programmes d'entraînement des astronautes, où aucune date précise de retour sur la Terre n'est avancée en raison des problèmes techniques pouvant la retarder. L'équipe d'experts, qui voyage mercredi à San Jose, comprend un psychologue "porté sur les thèmes d'isolement extrême", un médecin spécialiste des maladies respiratoires et un ingénieur qui aidera sur les questions de lumière et de communication, a précisé le ministre de la Santé Jaime Manalich. Face à l'attente qui s'annonce, les 33 mineurs ont envoyé du fond un nouveau signal d'optimisme. Une nouvelle vidéo diffusée mardi soir par la télévision publique TVN les a montré changés, vêtus de tee-shirts neufs transmis de la surface, rasés de près pour certains, bruyants, riant et écoutant de la musique, avec un "gros moral", selon leurs familles. Là où une première vidéo, jeudi, montraient des hommes sales, barbus et hirsutes, bien qu'affichant un bon moral, la nouvelle vidéo distribuée par le ministère des Mines traduit une nette amélioration de leur état et de leur environnement. "Ils sont bien rasés, tout beaux avec leurs nouveaux habits. Ils sont contents. Ils paraissent avoir un gros moral", a expliqué à l'AFP Cristina Nunez, épouse du mineur Claudio Yanez, à qui la vidéo a été projetée avec les autres familles. "Ils étaient en train d'écouter J'espère qu'il va pleuvoir du café (du chanteur dominicain Juan Luis Guerra). Ils vont tous bien. Ils demandent juste qu'on les sorte vite", a commenté Cristian Zamora, frère du mineur Victor.

L

e volcan Sinabung, situé sur l'île indonésienne de Sumatra, a connu hier une nouvelle éruption, la plus violente depuis son réveil il y a moins d'une semaine après 400 ans de sommeil, ont indiqué des responsables. "Le volcan est entré en éruption à 4h38 (21h38 GMT) et pendant 13 minutes, envoyant dans l'air une colonne de cendres à plus de 3.000 m. C'est la plus grosse éruption" depuis le réveil du volcan dimanche, a indiqué à l'AFP le volcanologue officiel, Agus Budianto. Depuis jeudi soir, "un intense mouvement de magma" à l'in-

térieur du volcan a été enregistré. Lorsque l'érutpion a débuté, elle a été ressentie jusqu'à 8 km de distance. Depuis dimanche, plus de 20.000 personnes habitant dans un rayon de 6 km autour du volcan ont été évacuées mais certains refusent de quitter leur village situé pourtant sur les flancs de la montagne. D'autres ont quitté les refuges et sont rentrés dans leur village mercredi et jeudi, pensant que les éruptions les plus violentes étaient passées. "Je n'ai pas peur. C'est la troisième éruption depuis dimanche. Si c'est vraiment dangereux, nous nous enfui-

rons tous les trois sur ma moto", a témoigné Surya Sitepu, qui vit avec sa femme et leur fils de deux ans sur les flancs du volcan où ils cultivent des légumes. Le Sinabung fait désormais partie des 69 volcans actifs que compte l'archipel indonésien. L'Indonésie est située sur le "cercle de feu" du Pacifique, où l'activité volcanique et sismique est très forte. Au cours du mois d'août, le volcan du mont Karangetang (province de Sulawesi, nord) est entré en éruption, faisant quatre disparus.

Elle retrouve littéralement le sourire après une opération

U

ne adolescente, qui avait perdu la capacité de rire ou de sourire, peut enfin grâce à une opération, sourire. Lara Pepper, 17 ans, a commencé à ressentir d'étranges symptômes en septembre 2008. L'adolescente en effet a ressenti à cette époque des difficultés à s'exprimer. Puis les symptômes se sont aggravés et Lara ne pouvait plus ni rire ni sourire et ne sentait qu'un engourdissement dans les muscles de son visage. "Le plus effrayant était lorsque ma langue se paralysait et que j'étais incapable d'avaler quoique ce soit. Étrangement, après une heure de repos tout rentrait dans l'ordre", a confié à la presse la jeune fille. Les parents de Lara ont alors

décidé d'emmener leur fille consulter un docteur. Cependant, ce dernier fut incapable de diagnostiquer le problème et déclara qu'il s'agissait d'une réaction au stress. Les parents de l'adolescente n'en sont toutefois pas restés là et ont décidé de consulter un neurologue. Lara souffrait en effet de myasthénie, une maladie neuromusculaire rare qui entraîne une faiblesse des muscles et une fatigabilité excessive. Elle fut placée sous un traitement à base de stéroïdes. Mais rapidement des effets secondaires se sont fait ressentir et Lara a commencé à perdre ses cheveux et à souffrir de migraines. La jeune fille et sa famille ont alors décidé de trouver sur Internet une alternative à

ce traitement. C'est ainsi qu'ils ont pris rendez-vous avec un autre neurologue afin de subir une intervention chirurgicale. Le médecin a ainsi effectué une thymectomie et, en retirant le thymus, les muscles attaqués par la maladie ont pu entrer en rémission.

est avec des vents moins puissants que prévu mais de fortes précipitations que l'ouragan Earl a atteint la Caroline du Nord dans la nuit de jeudi à vendredi. Rétrogradé de la quatrième à la deuxième catégorie sur une échelle qui en compte cinq, Earl a provoqué d'importantes inondations. Accompagné de vents atteignant 85 à 110 km/h, l'ouragan poursuivait sa route vendredi en balayant les régions côtières de la Caroline du Nord. L'état d'urgence a été décrété dans cet État, comme en Virginie et au Maryland, et une centaine de milliers de personnes ont été évacuées pour fuir les vents violents et la houle attendus. Si l'ouragan s'est montré moins puissant que prévu, faisant sur son passage peu de dégâts, les habitants des îles d'Outer Banks se sont réveillés face à d'importantes inondations. A Buxton, sur Cape Hatteras, les routes étaient recouvertes de cinquante centimètres d'eau. L'œil d'Earl a touché l'île d'Hatteras vendredi matin, avec des vents qui atteignaient les 160 km/h. De nombreux habitants de la région, habitués aux tempêtes, avaient préféré affronter l'ouragan plutôt que quitter leur maison. Earl, qui est le plus fort ouragan sur le nord-est des ÉtatsUnis et la Nouvelle Angleterre depuis Bob en 1991, se dirige désormais vers le Canada. Il devrait atteindre la province de Nouvelle Écosse samedi matin, où des vents pouvant atteindre 130 km/h sont attendus.

Macédoine L'ouragan Earl balaie policiers la Caroline du Nord Troisrestaurantabattus dans un de Skopje

C'

T

rois policiers attablés dans un restaurant de la capitale macédonienne ont été abattus jeudi soir à l'arme automatique par un inconnu, a-t-on appris de source policière. Parmi les trois fonctionnaires, figurerait un haut responsable de la police, a indiqué de son côté la chaîne de télévision Channel 5. Les trois hommes dînaient dans un restaurant de poissons non loin du centre-ville quand le tueur a fait son entrée vers 20 h (18 h GMT) et les a mitraillés, tuant l'un des policiers sur le coup. Les deux autres sont morts de leurs blessures à l'hôpital, a ajouté une source au ministère de l'Intérieur ayant requis l'anonymat. Le tueur a disparu à bord d'une voiture. Aucune explication à ces assassinats n'était fournie dans l'immédiat et une enquête est ouverte, selon cette source.

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

l'échelle re de magnitude 6,5 sur Un tremblement de ter é , hier, les îles Aléoutiennes en pp ouverte de Richter a fra e nord, a annoncé l'Institut de géoqu Alaska, dans le Pacifi GS). physique américain (US s des îles Aléoutiennes, situées dans Le séisme a eu lieu dan elque 1.900 km au sud-ouest qu le Pacifique nord, à nde ville d'Alaska, une région très d'Anchorage, la plus gra me source. mê peu peuplée, précise la secousse a été localisé à une profonmuniquées L'épicentre de cette premières estimations com deur de 50 km, selon les ormation sur d'éventuelles pertes inf par l'USGS. Aucune tée pour le moment. ines n'a été rappor huma

e 6,5 Un séisme de magnitudnes en frappe les îles Aléoutien Alaska (USGS)

22
aires En présence du ministre des Aff kf religieuses et du Wa

Vie quotidienne
DÉCÈS
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du samedi 25 ramadhan 1431 correspondant au 4 septembre 2010: — Dohr...............….......12 h 47 — ‘Asr...........................16 h 24 — Maghreb...................19 h 15 — ‘Icha.........................20 h 36 Dimanche 26 ramadhan 1431 correspondant au 5 septembre 2010 : — Fedjr..........................04 h 52 — Chourouk..................06 h 22

EL MOUDJAHID

C

’est sous le patronage du mini et en sa présence, que s'est Wakfs, M. Bouabdellah Ghalamallah monie de remise de chèques l algérois la céré tenue dans un grand hôte d'Adrar. Ce qui est une première aux chioukhs représentant 10 zaouïas ile et de l'entreprise. Prenant la dans le monde de la téléphonie mob DG d'OTA, mettra l'accent sur di, parole en premier, M. Tamer El Mah le rôle citoyen de Djezzy. ir d'être à l'écoute de notre «En tant que leader nous avons le devo travaillent pour le bien qui ceux environnement et de soutenir tous en sont un exemple concret.» commun. Et les honorables zaouïas Cheikh Moulay Touhami, figure Prenant la parole aux noms de zaouïas, connue a mis en exergue cette religieuse très respectée aussi bien que zaouïas d'accomplir leur noble action citoyenne qui permettra aux dans les meilleures conditions. nement et d'éducation mission d'enseig Zaouïas, véritables écoles Il mettra en relief le rôle des savoir et la formation dans la ion du d'enseignement, dans la propagat chioukhs des Zaouïas ont tenu à région du grand Sud. Les autres citoyen qu'assume l'entreprise. remercier le DG de Djezzy pour le rôle par d'autres actions en faveur zy sera suivie Cette action de Djez du pays. d'autres zaouïas de toutes les régions

Cérémonie de soutien de Djezzy pays à 10 zaouias du sud du religieuses et des des Affaires stre

La famille Hidour a la douleur de faire part du décès de son cher et regretté

CONDOLÉANCES
Omar HIDOUR
le 22 août 2010. La famille demande à tous ceux qui l’ont connu et aimé d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

DÉCÈS
Les familles Mihoubi et Akloul ont la douleur de faire part du décès de leur cher et regretté Mahmoud MIHOUBI survenu le 1er septembre 2010, à l’âge de 77 ans. L’enterrement a eu lieu le 2 septembre, au cimetière ElKettar. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

PENSÉE
Il y a 40 jours disparaissait un grand ami LAIB Bachir Boualem laissant un grand vide autour de lui. C’est l’occasion pour renouveler à sa famille toutes nos condoléances. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.
Mourad Boulaâm.

Tamanrasset 6e Commandement régional de la gendarmerie nationale

G Dans le cadre de la lutte contre l'immigration clandestine, les services de la gendarmerie nationale du 6e Commandement régional, ont procédé durant le mois d’août 2010 à l'arrestation de 59 personnes de différentes nationalités. Concernant la contrebande, les mêmes services ont procédé durant la même période, à la saisie d’un véhicule de type Mégane, un téléphone portable Thuraya. Ces mêmes services ont traité durant le mois d’août 7 affaires judiciaires et procédé à l'arrestation de 4 personnes qui ont été présentées devant le procureur de la République. G En ce qui concerne la sécurité routière, les unités de la gendarmerie nationale du 6e Commandement régional ont constaté durant le même mois, 18 accidents qui ont fait 4 morts et 36 blessés.Dans le même cadre, ces mêmes services ont relevé durant la même période 561 infractions au code de la route et ont procédé au retrait de 276 permis de conduire.

Intense activité durant le mois d’août

DÉCÈS
La famille Cherfouh a l’immense douleur de faire part du décès de

CONDOLÉANCES
Le frère Arbadji Mahmoud, responsable de la nahia des moudjahidine de Bab-El-Oued, les membres du bureau et des kasmas ainsi que l’ensemble des moudjahidine et moudjahidate sont très affectés par le décès du moudjahed Bachir BEN AHMED survenu le 30 août 2010. En cette douloureuse circonstance, ils présentent leurs sincères condoléances à toute sa famille et l’assurent de leur profonde sympathie. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

M V CHERFOUH El Hadja SAÏ Lyakout
me ve

survenu le 3 septembre 2010, à l’âge de 83 ans. La levée du corps se fera ce jour du domicile familial, sis 5, rue Mohamed Tazaïrt, BEO, à 11 h 30 et l’inhumation aura lieu au cimetière de Boumerdès. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

Un séisme de magnitude 7,2 frappe la Nouvelle-Zélande

U

n séisme de magnitude 7,2 a secoué vendredi le sud de la Nouvelle-Zélande, a annoncé l'Institut américain de géophysique (USGS). L'épicentre de ce séisme, qui s'est produit à 16H35 GMT, a été localisé à une profondeur de 16,1 kilomètres, et a atteint une zone située à 30 kilomètres de Christchurch, la plus grande ville de l'Ile du Sud, a précisé l'USGS. Selon le Centre d'alerte au tsunami pour le Pacifique, aucune menace de tsunami de grande ampleur n'a été constatée après cette puissante secousse. Cependant, le centre a affirmé qu'un séisme de cette magnitude pourrait provoquer un tsunami local susceptible d'entraîner des destructions dans un rayon de 100 kilomètres autour de l'épicentre. Aucune information sur d'éventuelles pertes humaines n'a été rapportée pour le moment.

CONDOLÉANCES

———o0o——— Le 25 août 2010, nous quittait à jamais notre cher et regretté père Mohamed NADER à l’âge de 82 ans, laissant ainsi un grand vide parmi sa famille. En ce mois sacré de Ramadhan, son épouse, ses enfants et ses proches prient Allah le Clément et Miséricordieux de l’accueillir en Son Vaste Paradis, et demandent à tous ceux qui l’ont connu d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

B.P. 02 - Route de Batna, El-Eulma (wilaya de Sétif) ———————————————————————

Avis de prorogation de l’avis d’appel international de présélection n° 04/2010/AMC/DDE
————
L’Entreprise Nationale des Appareils de Mesure et de Contrôle “ENAMC” informe les soumissionnaires que la date limite de remise des offres de l’Avis d’appel international de présélection n° 04/2010/AMC/DDE d’un candidat pour : G la production des compteurs MT ; G le déploiement d’un système de télégestion des compteurs d’énergie des abonnés industriels ; fixée initialement pour le 13 septembre est prorogée au 13 octobre 2010.
E.M./Pub — ANEP 25/4954C du 04/09/10 BUREAUX REGIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre Tél. : (041) 39.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 CONSTANTINE : Route de Sétif 7e km Tél. : (031) 66.49.65 - (031) 92.30.99 Fax : (031) 66.49.37 TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00

Le directeur général, les cadres supérieurs ainsi que l’ensemble du personnel de l’Office National Interprofessionnel du Lait et des Produits Laitiers “ONIL”, profondément attristés par le décès du père du DSA de Tlemcen, M. REZKALLAH M., présentent à sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent, en cette douloureuse circonstance, de leur profonde sympathie. Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.
E.M./Pub — ANEP 823865 du 04/09/10

TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AÏN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-EURL au capital social de 50.000.000 DA

ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 Fax : (04) 84.86.38

EL MOUDJAHID

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Directeur de la publication - Gérant

Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial: 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28

Abdelmadjid CHERBAL
Directeur de la rédaction

Larbi TIMIZAR
DIRECTION GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 DIRECTION DE LA REDACTION Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320

Edité par EPE-EURL EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIMPRAL) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Est : SARL “SODIPRESSE” Tél-fax : 031 92.73.58 Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02 France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

EL MOUDJAHID

Abdelkader Bendaâmèche, Commissaire du festival national de la chanson chaâbi

Culture

23

«Elever le festival au rang d’université populaire»
Abdelkader Bendaâmèche s’est toujours intéressé à la vie et aux œuvres des illustres chouikh, poètes et grands interprètes du chaâbi, du hawzi et de la musique andalouse. Intérêt qu’il concrétisera depuis quelques années avec l’écriture de plusieurs ouvrages consacrés à nos valeureux artistes dont une autobiographie consacrée à Mahboub Bati. Abdelkader Bendaâmèche est aussi chanteur chaâbi. Il est presque normal que l’on le retrouve à la tête du festival national de la chanson chaâbi, manifestation culturel qui assoit chaque année sa notoriété. Le festival en un mot gagne des galants et son commissaire y est pour beaucoup.
La 5e édition du Festival National de la Chanson Chaâbi vient de s’achever, vos premières impressions ? Cette édition nous a permis de confirmer et d’asseoir deux axes importants, qui sont la formation et l’environnement. La tenue des premières journées pédagogiques qui se sont soldées par une réussite, ont été la consécration d’une mission importante de notre institution que nous avons annoncée dès la première édition de l’année 2006, « la connaissance et le savoir comme moyen de développement du genre musical chaâbi ». L’élargissement de l’espace d’expression avec la programmation du Théâtre de plein air Fadéla Dziriya qui a aussi porté ses fruits dans l’animation d’une région importante de la capitale. Cette 5e édition se singularise par son aspect formation, pourriez- vous nous en dire plus ? L’action d’animation doit être l’aboutissement d’un processus de communication de la connaissance. Jusque là nous avons publié plusieurs ouvrages qui concernent la poésie populaire. Principal outil de l’interprète chaâbi, ce dernier a besoin de savoir aussi, d’où l’idée d’élever le festival en une sorte d’université populaire qui fonctionne parallèlement au concours. Nous n’avons enregistré aucun manquement de la part des candidats finalistes. L’intérêt manifesté était au plus fort, ce qui nous encourage à faire mieux encore les éditions suivantes. Ces journées pédagogiques étaient constituées de deux conférences quotidiennes sur les thèmes en relation avec les modes usités dans ce genre musical, les textes poétiques, leur composante et leur abécédaire, l’histoire des maîtres etc… Quelle place réservez-vous au volet hommage et quelle est la portée de cette distinction accordée aux maîtres de la chanson chaâbi ? La place réservée aux hommages est prépondérante, car le maître est une véritable institution, une référence, un modèle auquel s’identifie la jeune génération d’interprète. La reconnaissance des maîtres est en même temps une mise en valeur de leur parcours et leur œuvre, afin que nul n’oublie que ces personnalités historiques ont bien été là, qu’elles nous ont légués toute leur connaissance, qu’elles ont consacré toute leur existence à la promotion de cet art ancestral. Je pense que le minimum qu’on doit faire c’est de leur rendre un vibrant hommage. Nous leur devons à jamais, reconnaissance. La fin de la 5e édition signifie aussi le début de la préparation de la prochaine édition. En quoi consiste-t-elle au juste ? Nous y sommes déjà, car notre mission est un tout homogène et évolutif, la 6ème édition aura lieu du 17 au 23 Août 2011 au Théâtre National MahieddineBachetarzi ainsi qu’au Théâtre de plein air Fadéla Dziriya. Les préparatifs battent déjà leur plein, car nous encourageons la phase présélections - casting dès le mois de février 2011. La formation sera élargie aux phases préliminaires (casting et demifinales) c’est l’une des nouveautés de cette 6e édition. Propos recueillis par Abdelkrim T.

Clôture du festival national de la chanson citadine à Annaba

L'artiste tunisienne Sonia Mbarek en apothéose

L

e talent et la finesse de l’artiste tunisienne Sonia Mbarek ont marqué, jeudi soir à Annaba, la soirée de clôture de la e 5 édition du festival national de la chanson citadine. Devant un public conquis, qui s’est déplacé nombreux au théâtre régional Azzedine-Medjoubi, la chanteuse a su donner, grâce à une voix envoûtante et infiniment de grâce sur scène, leur pleine mesure au chant andalou et aux Mouachahate, puisés du patrimoine arabe authentique. Chaleureusement applaudie par l’assistance, parmi laquelle beaucoup de familles ont pris place, Sonia Mbarek a présenté son spectacle "Voyage en méditerranée", qui consacre une carrière exemplaire, marquée par de riches collaborations, en particulier avec le

grand luthiste irakien Nacer Shemma, et qui démontre tout le chemin parcouru par cette artiste depuis son tout premier album "Tawchih". Durant dix soirées, le public annabi a pu se délecter, grâce à cette manifestation culturelle à laquelle plus de 30 artistes ont participé, de tous les genres de la musique citadine, du malouf au haouzi, en passant par chaâbi et la musique moderne. Organisé par la direction de la culture, ce festival a notamment permis aux familles annabies d’apprécier le talent de plusieurs chanteurs algériens, dont Abdelmadjid Meskoud et Hamdi Bennani, mais également d’autres artistes maghrébins comme la tunisienne Sonia Mbarek et le marocain Abdelmoumene Abderrahim.

Succès du film "Mustapha Ben Boulaid" à Oran

L

Archéologie

La capitale russe existe depuis plus de dix siècles

L'

archéologue en chef de la ville de Moscou, Alexandre Veksler, a déclaré jeudi que la capitale russe, qui fête officiellement cette année son 863e anniversaire, a en réalité bien plus de mille ans. "Moscou va fêter dans les jours à venir ses 863 ans. Mais c'est la date inscrite dans des annales, il y a bien des choses bien plus vieilles", a souligné M. Veksler, dans une déclaration citée par l'agence Interfax. Par ailleurs il a relevé que "Si l'on s'appuie sur les découvertes les plus anciennes, alors nous avons raté il y a très longtemps le millénaire de la ville", sans pour autant donner une date plus précise. Les Moscovites célèbrent chaque année, le premier week-end de septembre, "la journée de la ville", l'anniversaire officiel de Moscou. Si le lieu où se trouve Moscou était alors déjà habité depuis sans doute plusieurs siècles, son nom ancien, Moskov, apparaît pour la première fois dans les annales de 1147 du seigneur de la région, le prince Iouri Dolgorouki. Cette date a dès lors été retenue pour l'anniversaire officiel de la ville.

Vendredi 3 - Samedi 4 Septembre 2010

e film sur le chahid "Mustapha Ben Boulaïd", réalisé par Ahmed Rachedi, a retenu l'attention de plus de 1.400 jeunes spectateurs pendant les soirées de ramadhan à Oran, a-t-on appris jeudi des organisateurs de ces représentations cinématographiques. Ce film a été projeté au titre du programme "nuits Ramadhanesques" initié par la ligue des activités culturelles et scientifiques de jeunes au profit des cinéphiles, notamment les films historiques témoignant des hauts faits de la Révolution Algérienne, a-t-on souligné. Les premières séances du film qui raconte le combat et les sacrifices du Chahid Ben Boulaïd (1917-1956) ont été projetées à la maison de jeunes "Maoued Ahmed" au centreville d’Oran qui a enregistré une grande affluence de jeunes et au boulevard front de mer dans les premiers jours du mois de ramadhan. Cette initiative a constitué une occasion pour les jeunes des communes et agglomérations de regarder ce film dont la projection a eu lieu dans les établissements juvéniles et les places publiques à Benfréha, Tafraoui, EsSénia et Boutlélis.

Algérie A’ face au Mali et au Qatar en amical en octobre
CHAN-2011
L'équipe algérienne A' de football rencontrera en amical respectivement son homologue malienne entre le 7 et le 11 octobre et le Qatar le 12 octobre prochain, a indiqué jeudi la Fédération algérienne sur son site officiel. Ces deux rencontres serviront de préparation à l'équipe de Abdelhak Benchikha, en prévision de sa participation à la phase finale du 2e Championnat d'Afrique des nations CHAN-2011, réservé aux joueurs locaux, prévue au Soudan en février prochain. L'Algérie s'est qualifiée pour la CHAN-2011 aux dépens de la Libye.

L’

Luxembourg - Algérie le 17 novembre à Alger

équipe algérienne de football affrontera son homologue du Luxembourg, en match amical le 17 novembre au Luxembourg, annonce hier, la Fédération algérienne de football. L'annonce de cette joute amicale a été faite à l'issue de la réunion du bureau fédérale de la Fédération algérienne, ce vendredi sous la présidence de M. Mohamed Raouraoua, président de la FAF. Avant de se rendre au Luxembourg, les hommes du sélectionneur Rabah Saadane se déplaceront à Bangui pour affronter, dans le cadre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN-2012, la sélection de la Centrafrique le 10 octobre prochain. L'équipe algérienne effectuera un stage en France avant son déplacement à Bangui, précise la FAF. Les Verts ont entamé hier la campagne des éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations 2012, en accueillant hier à Blida, l'équipe de la Tanzanie, pour le compte de la 1re journée du Groupe D.

Ph. Nesrine T.

Ryad Boudebouz élu meilleur joueur du mois d'août
FC Sochaux

Le bureau fédéral gracie les joueurs et les entraîneurs suspendus

honoré à Sétif footballeur sétifien Adjissa L’ancien
90, e de Sétif durant les années 80 et L’ancien meneur de jeu de l’Entent le prénom de Nassir, a été honoré par Noureddine Adjissa, plus connu sous de football (AAIF), jeudi soir à Sétif. ux l’Amicale des anciens internationa du parc d’attractions, cet hommage a s la salle de spectacles Organisé dan rités locales et d’anciennes figures été rehaussé par la présence des auto ien, à l’instar de Ali Fergani (présisétif marquantes du football algérien et ici, Zoubir Bachi, Mouloud Iboud, dent de l’Amicale), Mustapha Kou mani et le "cheikh" Abdelhamid Issaâd Bourahli, Abderrazak Rah , qui n’a pas eu une carrière internaissa en Kermali. Extrêmement ému, Adj talent, malgré quelques apparitions tionale à la hauteur de son immense é d’être reconnu par les siens. Né à fiert équipe nationale, a fait part de sa dans un quartier populaire de la ville 31 mars 1957, Adjissa a vécu i au Sétif le le de la vie. Découvert par Kermal où il a été formé, très jeune, à l’éco uait à l’USM Sétif, ce footballeur racé, l évol plus début des années 80, alors qu’i à la technique très fine, vivra ses à la vision de jeu phénoménale et l conduira, en compagnie d'Abdelhakim beaux moments avec l’Entente qu’i errahim Bendjaballah, à une histoSerrar, Malik Zorgane et autres Abd clubs champions (1988). Rappelons des rique victoire en coupe d’Afrique s de ce mois du Ramadhan, deux autres cen, que l’AAIF a déjà honoré, au cour Bouzid Mahyouz et l’une des figures emblématiques du WA Tlem rnationaux, l’ancien mouloudéen inte . Tarek Bettadj. Nous y reviendrons

Le milieu international algérien du FC Sochaux (Ligue 1 française), Ryad Boudebouz, a été élu meilleur joueur du mois d'août de son équipe, à l'issue du sondage effectué par le club auprès de supporters, a rapporté mercredi le site officiel du club. Trois titularisations, une entrée en jeu et un but magistral face à l'AS Saint-Etienne : c'est le bilan de Ryad Boudebouz qui a été élu meilleur joueur sochalien du mois passé avec 25,5% des suffrages, ajoute la même source. L'international algérien devance Edouard Butin (21,3%), Kévin Anin (13,2%) et Marvin Martin (12,1%). Boudebouz recevra son trophée avant la prochaine rencontre du FC Sochaux à domicile des mains d'un élu du pays de Montbéliard Agglomération, partenaire de l'opération. Ce sera le samedi 18 septembre à l'occasion de la réception de l'OGC Nice.

L

a Fédération algérienne de football (FAF) a décidé hier, de gracier l'ensemble des joueurs et des entraîneurs des clubs professionnels suspendus durant la saison sportive 2009/2010, ainsi que la levée du huis clos des stades des clubs professionnels des ligues une (L1) et deux (L2), annonce l'instance fédérale dans un communiqué. Réuni au siège de la Fédération, sous la présidence de M. Mohamed Raouraoua, président de la FAF, le bureau fédéral a pris cette décision à l'occasion du lancement du premier championnat de football professionnel. Cette mesure, précise le communiqué, est "étendue, à titre exceptionnel, à l'ensemble des joueurs et entraîneurs du football amateur dans les mêmes formes". Cette grâce ne concerne pas cependant "les joueurs et entraîneurs sanctionnés pour agression, tentative d'agression et crachats envers officiels de matches", conclut le communiqué du bureau fédéral.

Ph. Djamel K.

772

licences seniors de joueurs professionnels ont été déposées auprès de la Fédération algérienne de football par les 32 clubs des ligues 1et 2 professionnelles, a-t-on appris hier, auprès de l'instance du football algérien. Les 16 clubs de la ligue 1 professionnelle ont déposé 387 licences, alors que les 16 clubs de la ligue 2 professionnelle ont, pour leur part, déposé 385 licences, soit un total de 772 licences, précise la FAF à l'issue de la réunion de son bureau fédéral, vendredi. La division nationale, qui est le palier supérieur à la ligue inter-région, totalise pour sa part, 659 licences seniors déposées: 344 pour les 14 clubs de la division nationale centre-est, et 314 pour les 14

772 licences seniors déposées par les clubs des Ligues 1 et 2
clubs de division nationale centre-ouest. "Le club WR Bentalha ne s'est pas engagé et n'a pas déposé de licences à ce jour", note le bureau fédéral. Le Bureau fédéral rappelle que "la division nationale amateur, à l'instar de ce qui existe dans les pays disposant de compétitions professionnelles, a été créée dans le but de disposer de clubs susceptibles de se transformer à l'avenir en SPA et pouvoir, ainsi, prétendre à l'accession au championnat professionnel." Par ailleurs, cette division évite aux quelques anciens clubs de l'ex-D2, qui n'ont pas rempli les conditions du professionnalisme de ne pas rétrograder en ligue inter- régions, ajoute le communiqué. Il convient de rappeler, qu'outre les 3 champions de la saison écoulée en inter-

Championnats 2010-2011

régions qui ont accédé sur la base du critère sportif, le reste des clubs concernés ont fait l'objet d'une accession " administrative " du 2e au 5e pour la seule raison d'organiser des compétitions décentralisés Est/Ouest/Centre pour faciliter l'organisation de la compétition et diminuer le coût de revient de la participation du club au championnat dans le seul cas o^ù le championnat professionnel n'aurait pas débuter cette saison". Le bureau fédéral indique également que "quelques clubs endettés n'ont même pas pu, à ce jour, régler les salaires des saisons écoulées à leurs joueurs, tandis que d'autres clubs ne disposent même pas de stades aux normes fixées dans le cahier des charges publié au Journal Officiel". APS

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful