You are on page 1of 7

Vous êtes candidat (e) à un poste d’agent comptable aux Ets EL & Fils.

Son promoteur Monsieur


MBIABO vous soumet à un test et vous remet à cet effet trois dossiers indépendants que vous devez
traiter en quatre heures.

DOSSIER I : OPERATIONS COURANTES

DOSSIER II : TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

DOSSIER III : COMPTABILITE ANALYTIQUE DE GESTION

DOSSIER I : OPERATIONS COURANTES

Le 10/05/2014, M. KOMBO vend les marchandises à sa cliente « ZOUMAÏ » et lui adresse la facture n°
V-100 dont le détail est le suivant :

- Marchandises 40 000 000

- Remises 10% et 5% ………………..

- ESCOMPTE 2% ………………..

- Emballages consignés 500 000

- Port facturé 300 000

- TVA 19.25 % ………………..

Règlement ¼ par chèque bancaire. Le reste à crédit. Le prix d’achat des marchandises vendues est de
24 350 000 F, le transport représente 5 % de ce prix.

Le 15/05/2014, « ZOUMAï » constate qu’un lot de marchandises d’une valeur de 6 500 000F (coût
d’achat 5 300 000 F) n’est pas conforme à la commande. Il le retourne à KOMBO et exige
l’établissement de la facture d’avoir AV-101. « ZOUMAï » restitue une partie des emballages consignés
200 000F et paie le même jour en espèces 50 000F de frais de transport récupérable sur KOMBO.

Le 20/05/2014, M. KOMBO établi la facture AV-101.

Le 21/05/2014, M. KOMBO, tire sur « ZOUMAî » une lettre de change n° LC 88 pour le net de la
facture après déduction de l’avoir. Echéance 30/06/2015

Le 23/05/2014 ZOUMAÎ accepte la traite LC 88

Le 26/05/2014, KOMBO, remet la traite LC 88 à sa banque la SGB pour encaissement à l’échéance.

Le 15/06/2014, ZOUMAî avise qu’elle ne pourra faire face à l’échéance du 30/06/2014 pour
difficultés de trésoreries et demande pour cela une prorogation d’échéance au 30/07/2014. KOMBO
accepte la proposition et demande à sa banque de retourner l’effet impayé (frais de retour 8 500 F).

Le 30/06/2014, KOMBO tire sur ZOUMAÏ une nouvelle traite LC 99 comprenant :

- Le nominal de l’ancien effet ;


- Les intérêts de retard au taux de 6% L’an ;

- La récupération à générer des autres frais de 20 000F ;

- Les frais de retour impayé.

Le 30/07/2014, ZOUMAÏ règle la traite LC 99 contre chèque bancaire.

1er Travail à faire :

1.1 présenter schématiquement les factures V-100 et AV-101 (6 pts)

1.2 enregistrer dans la comptabilité de KOMBO les factures V-100 et AV-101 en inventaire permanent
(3 pts)

1.3 Calculer le montant de la traite LC 99 (3 Pts)

1.4 Enregistrer tous les mouvements relatifs aux traites LC 88 et LC 99 dans les deux comptabilités (8
pts)

DOSSIER II : TRAVAUX DE FIN D’EXERCICE

L’extrait de la balance avant inventaire de la maison MNR au 31/12/2002 présente les soldes
suivants :

Comptes Intitulés Débit Crédit

1981 Provision pour amendes et pénalités - 560 000

2451 Matériel de transport 18 000 000 -

2411 Matériel industriel ? -

2413 Matériel commercial 19 000 000 -

4162 Créances douteuses 700 330 -

501 Titres de placements 38 426 000 -

391 Provision pour dépréciation des stocks - 95 000

2845 Amortissements matériels de transport - 6 300 000

2841 Amortissement matériels industriels - 2 000 000

2842 Amortissement matériel commercial - 10 500 000

4912 Provision pour créances douteuses - ?

591 Provision pour dépréciation titres de placement - 1 745 000

311 Stocks de marchandises 8 300 000 -

INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
A- Immobilisations

- Le matériel de transport :

a) Un camion Toyota acquis à la création de l’entreprise à 8 000 000 F. les amortissements


cumulés sont de 4 800 000 F ;

b) Un camion RENAULT acquis durant l’année 2001.

- Le matériel industriel acquis durant l’année 2001 et pour lequel l’extrait du tableau
d’amortissement se présente comme suit :

Exercices VCN dbut Annuits VCN Fin

2001 ? 2 000 000 10 000 000

2002 ? ? ?

2003 ? 1 875 000 ?

- Le matériel commercial comprend :

a) Le matériel CO1 acquis à la création de l’entreprise à 6 000 000F

b) Le matériel CO2 acquis à la création de l’entreprise à 8 000 000F

c) Un nouveau matériel CO3 reçu par échange au courant de l’année 2002 avec le matériel CO2
le 30/03/2002.

NB : la maison « MNR » pratique

- L’amortissement constant pour le matériel de transport (durée probable d’utilisation 5 ans)

- L’amortissement dégressif pour le matériel industriel (coef. 2.5)

- L’amortissement linéaire pour le matériel commercial (taux 25%)

Concernant l’échange du 30 mars 2002, le comptable a passé l’écriture suivante :

2413 Matériel commercial 5 000 000

5211 SGB 4 000 000

822 Produit de cession d’immobilisation 1 000 000

Suivant chèque n°00565

B- Provision

1- Une provision financière pour risque et charges a été créée en fin d’exercice 2001 pour faire
face à l’éventualité d’une amende fiscale et pénale, celle-ci a été payée le 27/11/2002 par
chèque.

2- Un lot de marchandise évalué à 1 800 000 F a perdu 5% de sa valeur au 31/12/2002.


3- L’état des titres de placement se présente ainsi au 31/12/2002

Titres quantités Prix unitaire Cours moyens au


31/12/2002

SOCAR 200 15 000 13 000

UCB 820 19 100 18 900

SABC 280 22 000 27 500

CAMAT 120 19 000 19 200

SOCATUR 500 20 000 18600

ORANGE 200 14 820 11 820

NB : on a vendu à 22 000F 620 titres UCB par chèque bancaire le 28/11/2002. Aucune écriture n’a
été comptabilisée.

4- Etat des créances douteuses au 31/12/2002 se présente comme suit :

Clients Créances TTC Provision au Règlement ttc Observations 31/12/2002


31/12/2001 2002

AKAMBA 417 375 25% 357 750 Pour solde

OBAMA 608 175 20% 548 550 Irrécouvrable

AKONO 591 480 15% 376 830 Porter la provision à 20% du


solde

ENGOME 1 073 250 40% 715 500 Recouvrement probable 50% du


solde

On classe parmi les nouveaux clients douteux au 31/12/2002 les clients suivants :

- BOUBA : créance HT 800 000F (provision à créer : 20%)

- BEKONO : créance ttc 536 625 (perte probable 25%)

- AMALA : créance HT 260 000F considérée comme définitivement irrécouvrable

- GALAMO : CR2ANCE ttc 798 975f ; Sa situation patrimoniale se présente comme suit :

Actif net : 8 800 000 F

Passif : - créances privilégiées : 2 800 000F

Créances chirographaires : 8 000 000F (dont la nôtre)

5- L’état des créances et dettes libellées en monnaie étrangères en 2002

Eléments Au cours de l’année A l’inventaire


Nombre cours montant nombre cours montant Gain Perte
probable probable

Achat

En Chine 3300 360

En Italie 3000 620

Vente

En Chine 4000 480

En Italie 5000 675

NB : Au 31/12/2002, le YEN Chinois vaut 390 FCFA et la Lire Italienne 600 FCFA

2ème travail à faire

2.1 – Déterminer la date de création de l’entreprise 3.5 pts

2.2- déterminer la date d’acquisition du camion Renault 3.5 pts

2.3- Calculer le taux d’amortissement du matériel industriel 4 pts

2.4 Compléter l’extrait du plan d’amortissement du matériel industriel 4 pts

2.5 Régulariser l’échange du 30/03/2002 4 pts

2.6 présenter l’état des titres au 31/12/2002 4 Pts

2.7 Présenter l’état des créances douteuses au 31/12/2002 6 pts

2.8 Présenter l’état des créances et dettes libellées en monnaie étrangère au 31/12/2002 3
pts

2.9 Passer au journal toutes les écritures de régularisations qui s’imposent 10 pts

DOSSIER III CAGE

L’entreprise « MECANIC » fabrique deux types de radiations de type S et type P à partir d’un
alliage d’acier et de zinc. Ces deux produits sont élaborés dans deux ateliers fonderie et
moulage.

Au cours du mois de mars 2014, les informations suivantes ont été saisies :

- Achat du mois : matières premières : 15 000 kg à 300F le kg

- Ventes de la période

90 unités de type S à 60 000 F l’unité


40 unités de type P à 50 000 F l’unité

- Production de la période

80 unités de type S

50 unités de type P

- Consommation de matières premières

Radiateur de type S 7 200 kg

Radiateur de type P 5 000 kg

- Main d’œuvre directe

Radiateur de type S 500 heures à 800F/H

Radiateur de type P 400 heures à 800F/H

- Charges indirectes : (voir tableau de répartition)

- Stock au 1er mars

Matières premières 7 500kg à 320F le kg

Radiateur de type S 25 unités pour 975 000F

Radiateur de type P 15 unités pour 690 000 F

Encours radiateur de types S 200 000 F

- Stock au 31 mars

Matières premières 10 000KG

Radiateur de type S 15 unités

Radiateur de type P 25 unités F

Encours radiateur de types S 250 000 F

Tableau de répartition des charges indirectes

A compléter et à rendre avec la copie

Charges Total Entretien Administration Fonderie Moulage Distribution

Totaux primaires 1 790 900 260 000 393 400 463 350 357 000 317 150

Répartition
secondaire
Entretient

Administration

Totaux secondaire

Nature d’U.O Kg Matières HMOD 100F de


traitées vente

Nbre U.O.

C.U.O

- Entretien donne : 10% à Administration, 40% à Fonderie, 40% à Moulage et 10% à


Distribution.

- Administration donne : 10% à Entretien, 20% à Fonderie, 30% à Moulage et 40% à


Distribution.

3ème travail à faire :

3.1 Achever le tableau de répartition (10 pts)

3.2 Déterminer les coûts de production globaux et unitaires de radiateurs de type S et de type P
(4pts)

3.3 Déterminer les coûts de revient globaux et unitaires des radiateurs de types S et de types P
(4pts)

3.4 Déterminer les résultats analytiques globaux et unitaires sur S et P (4 pts)

NB : les comptes d’inventaires permanents sont tenus selon la méthode P.E.P.S. Pour les matières
et selon la méthode du CMUP pour les radiateurs.

Les radiateurs de type S sont fabriqués avant ceux de type P.

BONNE CHANCE !!!!!