paris set me free

L e p o r t r a i t d ' u n e v i l l e
intéressantes que l'accordéoniste seul. Les mollets bien épilés et huilés sur leurs talons aiguilles absurdes qui enjambent avec soin les baskets pourries et puantes d'un SDF qui orne le trottoir laissent à pleurer. Et la beauté perçante et pure d'un artiste de la rue qui joue avec une bulle en verre dans une image parfaitement cadrée risque de vous couper le souffle. Images granuleuses et crasseuses se bousculent, au coude à coude avec des paysages impalpables et des personnages tant invraisemblables qu’irréels. Et par derrière tous ces sujets, on pressent l'œil, l'esprit et le cœur du photographe, omniprésents et d'une sensibilité rare. Sab propose, gratuitement, des mini-leçons écrites et des analyses par vidéo sur son site parissetmefree.com. Il organise aussi des tours photo personnalisés très prisés à Paris. Mais tout d'abord, regardez ses photos, et voyez ce que vous en pensez - c'est le plus important pour un photographe. Paris m'a libéré / Paris libèremoi. Le titre global donné par Sab Will à ses photos artistiques de la capitale se traduit, heureusement, de deux façons, et la vérité est que les deux sont justes. Dans la ville la plus photographiée du monde, pour se distinguer de la foule, un photographe doit, aujourd'hui plus que jamais, trouver une identité unique qui prenne naissance en lui-même et s'épanouisse au contact de son âme sœur. Cette identité ne s'achète pas avec le dernier Nikon D700 ou Canon D5, même pas en option. Il faut la mériter et la conquérir. En regardant les photos de Sab Will on n'a ni l'impression qu'il a acheté sa vision photographique au rabais, ni qu'il l'a ramassée quelque part dans une gouttière ; on a le sentiment qu'il la porte comme une bénédiction ou un mauvais sort, et que la seule façon pour lui de s'alléger de ses pesanteurs humaines est de prendre la ville en photo, toute la ville, et de cracher aussitôt ses moments intensément personnels sur papier argentique ; pour les coller ensuite sur carton entoilé, noir comme la nuit. Cette fusion tangible donne lieu à des images bien particulières, ce qui n’est pas au goût de tout le monde – et ce n’est pas pour le déranger –, mais laisse rarement indifférent. Bien que le photographe emploie une variété de styles, dictés par ses sujets pour la plupart, on constate une prépondérance de couleurs saturées, de contrastes élevés, et des sujets bruts et frappants. D’après ses propres mots, le but de l’artiste "est de créer des

images à mi-chemin entre la photo-réalité et un tableau impressionniste, avec un peu de fantaisie jetée dans le mix en sup pour faire bonne mesure".
On remarque des thèmes récurrents dans le travail du photographe : des monuments classiques traités d'une façon inédite ; des gens flous et énigmatiques dans le métro comme des fantômes; des détails architecturaux et quotidiens comme des tuyaux et des couvertures de canalisation transformées en compositions abstraites… Par ailleurs, les juxtapositions amusantes et l'ironie jouent un rôle important dans l’œuvre de l'artiste. Les expressions des touristes qui regardent l'accordéonistesans-tête sont beaucoup plus

~ Paris, automne 2008

Sab Will est un artiste, photographe et poète britannique, qui vit à Paris depuis 15 ans. Inspiré par la Ville Lumière et tout ce qu’elle représente, il peint, photographie, et écrit au gré de ses perceptions, de ses rencontres, de son humeur, mais aussi de son humour ‘so british’. Intrigué également par les formes, les couleurs, et les juxtapositions drôles, ironiques, ou simplement inédites, Sab hante les rues comme il fouille son âme : en quête d’idées et de réponses (impossibles) à des questions parfois inconnues… Surtout, il essaye de s’exprimer et de toucher quelques personnes comme il a lui même été touché ; sans pour autant vouloir imposer son point de vue, qu’il espère discret… D’ailleurs, ses œuvres sont achevées seulement par le regard croisé du spectateur, qui nourrit de sa propre perception le travail de l’artiste. Web: parissetmefree.com E-mail: sab@parissetmefree.com