You are on page 1of 39

Faire la lumière sur le monde IFRS

IFRS 16, Contrats de location et
autres questions d’information
financière
11 mai 2016

Ordre du jour

IFRS 16, Contrats de location
− Vue d’ensemble
− Définition d’un contrat de location
− Comptabilisation par le preneur/bailleur
− Transition
Autres questions d’information financière
− Nouveau pour 2016
− Autres questions d’information financière
− Plan de travail de l’IASB
− Mise à jour en valeurs mobilières

© Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. et ses sociétés affiliées. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16, Contrats de location et autres questions d’information financière 2

Mise en garde importante

• Cette webémission n’offre aucune indication officielle de Deloitte sur
l’interprétation de questions comptables.
• Pour obtenir des précisions, consultez votre conseiller de Deloitte.

Veuillez noter qu’aucun certificat ne vous sera remis
pour votre participation à cette mise à jour. Nous
vous invitons à vous informer au sujet des crédits
de formation professionnelle auprès de votre ordre
provincial.

© Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. et ses sociétés affiliées. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16, Contrats de location et autres questions d’information financière 3

l.C.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 4 .r. et ses sociétés affiliées.N./s.R.L.IFRS 16 Vue d’ensemble © Deloitte S. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.

Contrats de location et autres questions d’information financière 5 ./s. © Deloitte S.R.L.l.C. soit comme un contrat de location- financement. • Les contrats de location simple ne donnent pas lieu à la comptabilisation d’un actif loué ou d’une obligation locative. • Les analystes et autres utilisateurs des états financiers procèdent souvent à des « ajustements » pour les contrats de location simple afin de mieux comprendre le levier financier de l’entité. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. le preneur doit classer chaque contrat de location soit comme un contrat de location simple. • Les contrats de location simple sont perçus comme créant un arrangement hors bilan (non transparent).N. • Des opérations similaires sur le plan économique sont comptabilisées différemment.E. et ses sociétés affiliées.Préparer le terrain Facteurs ayant mené au changement • Dans le modèle en vigueur (IAS 17).r.

N.r.C.l.R./s.Préparer le terrain (suite) Contrats de location hors bilan actuels Contrats de location hors bilan par région Incidence par secteur pour les preneurs en billions de dollars américains (actualisés) Total Amérique du Nord Europe Asie/Pacifique Amérique latine Lignes aériennes (23 %) Détaillants (21 %) Voyages et loisirs (21 %) Transport (12 %) Afrique/Moyen-Orient Télécommunications (6 %) Énergie (6 %) Médias (6 %) Distributeurs (4 %) Technologies de l'information (3 %) Soins de santé (3 %) ≈ 14 000 entreprises Autre 1 022 entreprises (échantillon IASB) Extrait de l’analyse des effets d’IFRS 16 par l’IASB D’après les données de l’analyse d’impact de l’IASB © Deloitte S.L. et ses sociétés affiliées. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 6 .

| Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.IFRS 16 Identification d’un contrat de location © Deloitte S.R. Contrats de location et autres questions d’information financière 7 .E.l./s. et ses sociétés affiliées.L.N.C.r.

E.r. Contrats de location et autres questions d’information financière 8 .R. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.L.N.Identification d’un contrat de location Les dispositions Appréciation à la passation du contrat Est-ce un contrat de Réappréciation uniquement en location? cas de changement dans les termes et conditions du contrat Droit de contrôler Bien déterminé et l’utilisation d’un bien déterminé Droit d’obtenir la quasi- totalité des avantages Contrat qui confère un droit économiques découlant de l’utilisation d’utiliser un bien pour un certain temps moyennant une contrepartie Droit de décider de l’utilisation © Deloitte S. et ses sociétés affiliées./s.C.l.

et ses sociétés affiliées. Contrats de location et autres questions d’information financière 9 .l.Identification d’un contrat de location (suite) Arbre de décision L’exécution du contrat de location Non dépend de l’utilisation d’un bien Bien déterminé? déterminé.R. Oui « Manière dont le bien sera utilisé et fin à laquelle il le sera ».C.N.L.E. sans que le fournisseur puisse changer Le client a-t-il le droit de décider les consignes d’exploitation? comment utiliser le bien et à OU quelle fin l’utiliser tout au long de Le client a-t-il conçu le bien d’une façon la durée d’utilisation? qui prédétermine comment l’utiliser et à quelle fin l’utiliser? Oui Non Oui Non Contrat de Pas un contrat Contrat de Pas un contrat location de location location de location © Deloitte S. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16./s.r. Oui Non Le contrat confère le droit de Quasi-totalité contrôler l’utilisation du bien des avantages économiques? déterminé. prédéterminées? Oui Non Le client a-t-il le droit d’exploiter le bien tout au long de la durée d’utilisation.

• Il y a une mention explicite du navire au contrat et le fournisseur n’a pas de droit de substitution.r. Contrats de location et autres questions d’information financière 10 .R.E. du moment du transport et des ports où le navire appareillera pendant la durée d’utilisation de cinq ans.Identification d’un contrat de location (suite) Exemple [IFRS 16. sous réserve des restrictions spécifiées dans le contrat. • Il est interdit au client d’embaucher un autre exploitant pour le navire visé par le contrat ou d’exploiter lui-même le navire pendant la durée du contrat./s. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.l.C. • Le client décide de la marchandise à transporter. • Le fournisseur exploite et entretient le navire et est responsable du passage sécuritaire de la marchandise à bord. • Les restrictions empêchent le client de conduire le navire dans les eaux à risque élevé de piratage ou de transporter des matières dangereuses. exemple 6B] Faits : • Un client conclut avec un fournisseur un contrat portant sur l’utilisation d’un navire déterminé pour une période de cinq ans. © Deloitte S.L. et ses sociétés affiliées.N.

ainsi que production qui résulte du bien./s. droit de sa destination et de la de changer le moment auquel la marchandise qu’il transporte production a lieu et droit de changer (décisions sujettes à changement l’endroit où la production a lieu pendant la durée d’utilisation) © Deloitte S.L.Définition d’un contrat de location (suite) Déterminer si un contrat est.C. Contrats de location et autres questions d’information financière 11 . mais non une partie qui n’est pas • Aucun droit de substitution physiquement distincte.r.l.N. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. sauf dans certaines circonstances Concept Éléments précisés dans Autres exemples 2 l’exemple 6B Droit d’obtenir les avantages • Le client a l’usage exclusif du • Un contrat qui prévoit un économiques découlant de navire tout au long de la durée kilométrage limité l’utilisation d’un bien identifié d’utilisation de cinq ans Concept Éléments précisés dans Autres exemples 3 l’exemple 6B Droit de décider de • Le client décide si et quand le • Droit de changer le type de l’utilisation du bien déterminé navire prend son départ. un contrat de location? Concept Éléments précisés dans Autres exemples 1 l’exemple 6B Utilisation d’un bien • Le navire est explicitement • Une partie de la capacité si elle est déterminé spécifié dans le contrat.R.E. physiquement distincte. ou contient. et ses sociétés affiliées.

l.L./s. et ses sociétés affiliées.C.r.R. Contrats de location et autres questions d’information financière 12 . | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.N.E.IFRS 16 Comptabilisation par le preneur © Deloitte S.

N.r.l. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16./s.En bref Modèle de comptabilisation par le preneur Ancienne norme Nouvelle norme Bilan 20xx Bilan 20xx $ $ Actifs au titre du droit d’utilisation xxx Obligations locatives xxx État des résultats 2015 État des résultats 2015 $ $ Paiements de loyers xxx Contrat de location à court terme ou de faible valeur xxx BAIIA xxx BAIIA xxx Amortissements xxx Charges financières xxx Bénéfice avant impôt xxx Bénéfice avant impôt xxx © Deloitte S. et ses sociétés affiliées.R.L. Contrats de location et autres questions d’information financière 13 .E.C.

inévitables paiements des contrats de location à court terme et des biens de faible valeur : activités Temps d’exploitation © Deloitte S. Contrats de location et autres questions d’information financière 14 . | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.C.L.l.En bref (suite) Modèle de comptabilisation par le preneur Tableau des flux de Bilan État des résultats trésorerie Entrées de trésorerie Actifs et passifs BAIIA d’exploitation Profil des bénéfices Sorties de trésorerie provenant Effet sur le levier financier (moins élevés durant les d’activités de financement premières années de location) • Remboursement du principal : • Comptabilisation des actifs activités de financement au titre du droit d’utilisation Intérêt et • Remboursement de l’intérêt : et des obligations locatives amortissement selon IFRS 16 activités de financement ou Profil des charges dans le bilan d’exploitation (dépend de la • Initialement évalués à la méthode comptable appliquée valeur actualisée des aux intérêts). et ses sociétés affiliées.N. Paiements sur une paiements de loyers base linéaire selon l’ancienne norme • Quelques paiements variables.R.r./s.E.

et ses sociétés affiliées.r. Contrats de location et autres questions d’information financière 15 .l.R.N. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16./s.E.L.C.Comptabilisation par le preneur Mesures de simplification disponibles Regrouper deux contrats ou plus Identifier les composantes dans un portefeuille distinctes d’un contrat Non locatives Comptabiliser séparément les composantes non locatives d’un Comptabiliser comme un seul contrat contrat ou Choisir de ne pas séparer (par catégorie) © Deloitte S.

r. et ses sociétés affiliées.l.L.Comptabilisation par le preneur (suite) Évaluation À la date de début : comptabiliser un actif au titre du droit d’utilisation et une obligation locative Actif au titre du droit Obligation locative d’utilisation Valeur actualisée des Coût paiements de loyers Taux implicite dans le contrat de location ou taux d’emprunt marginal © Deloitte S./s. Contrats de location et autres questions d’information financière 16 .N.C.E. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.R.

l.N.R.r.C. paiements variables d’un indice ou d’un taux liés à une performance future) Montant au titre de garanties • Les sommes à payer au titre de garanties de valeur résiduelle de valeur résiduelle • Déclenchement possible d’obligations d’information Prix d’exercice • À inclure seulement si le preneur a la certitude raisonnable d’exercer l’option d’une option d’achat Paiement de pénalités en • À inclure seulement si le preneur a la certitude raisonnable d’exercer l’option cas de résiliation de résiliation du contrat © Deloitte S.Comptabilisation par le preneur (suite) Paiements de loyers Les éléments suivants sont inclus dans les paiements de loyers • Comprennent les paiements de loyers fixes en substance. et ses sociétés affiliées. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. déduction faite des avantages incitatifs à la location Paiements fixes • Les paiements en substance peuvent être variables. ex.L. Contrats de location et autres questions d’information financière 17 . mais ils doivent être inévitables • Tous les paiements de loyers variables non liés à un indice ou à un taux sont Paiements variables fonction comptabilisés en résultat net lorsqu’ils sont engagés (p.E./s.

© Deloitte S.C. • coûts de résiliation et rendement.R. emplacement et solutions de rechange) • conditionnalité liée à l’exercice de l’option Réapprécier s’il se produit un événement ou changement de circonstances important qui dépend de la volonté du preneur et si l’événement ou le changement a une incidence sur la question de savoir si le preneur à la certitude raisonnable d’exercer une option. • importance pour les activités (spécificité.N.r./s.Comptabilisation par le preneur (suite) Durée du contrat de location certitude raisonnable Temps durant lequel le contrat de location est non résiliable Option de prolonger Option de résilier Tenir compte de tous les faits et circonstances qui créent un avantage économique. y compris les changements attendus : • termes et conditions contractuels pour les intervalles de temps visés par l’option (périodes optionnelles). Contrats de location et autres questions d’information financière 18 .l. Modifier si le temps durant lequel le contrat est non résiliable change. • aménagements importants.L. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.E. et ses sociétés affiliées.

Contrats de location et autres questions d’information financière 19 .C.N.Comptabilisation par le preneur (suite) Exemptions Choix de méthode comptable : Appliquer IFRS 16 ou comptabiliser la charge de façon linéaire (si vous appliquez l’exemption : appliquer IAS 37 pour évaluer les contrats déficitaires) Contrats de location à Contrats de court terme (12 mois location de ou moins) faible valeur Un contrat de location qui comporte une option d’achat n’est pas un contrat de Appréciation portée dans l’absolu location à court terme.R. et ses sociétés affiliées.E.L.r.l. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. Choix basé sur la catégorie du bien Choix fait contrat par contrat sous-jacent © Deloitte S./s.

r.l.N. et ses sociétés affiliées. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.L./s.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 20 .IFRS 16 Comptabilisation par le bailleur © Deloitte S.C.R.

Comptabilisation par le bailleur IFRS 16 vs IAS 17 La comptabilisation par le bailleur demeure essentiellement la même. et ses sociétés affiliées./s.L.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 21 .C.r.l.R. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.N. Les principaux changements sont : 1 3 Coûts directs Définition d’un initiaux contrat de location systématiquement définis avec les concepts d’IFRS 15 2 Obligation d’informations accrue 4 Indications supplémentaires sur les contrats de sous-location © Deloitte S.

Contrats de location et autres questions d’information financière 22 .l.E.N./s.R. et ses sociétés affiliées.C.L.IFRS 16 Transition © Deloitte S.r. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.

C.Transition Considérations pratiques Entités non tenues Applicable aux de réapprécier si L’application Défi lié à la saisie un contrat est ou exercices ouverts à anticipée est de toutes les contient un contrat compter du permise si IFRS 15 données par les de location à la 1er janvier 2019 est aussi appliquée systèmes? date de première application Les entités peuvent appliquer IFRS 16 : i.N./s. soit selon l’approche rétrospective modifiée (données comparatives non ajustées mais ajustement du solde d’ouverture des résultats non distribués) © Deloitte S. soit avec effet rétrospectif intégral ii.R. Contrats de location et autres questions d’information financière 23 .L. et ses sociétés affiliées.l. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.r.E.

C. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.E.r. Contrats de location et autres questions d’information financière 24 .l./s. et ses sociétés affiliées. ajusté pour les paiements reçus d’avance ou à recevoir immédiatement avant la date de première application Appliquer IAS 36.L.Transition (suite) Preneurs : approche rétrospective modifiée Valeur actualisée des paiements de loyers restants (taux d’emprunt Obligation locative marginal à la date de première application) Approche rétrospective Valeur comptable comme si IFRS 16 était modifiée appliquée à partir de la date de début Actif au titre du droit d’utilisation (taux d’emprunt marginal à la date de première application) (choix contrat par contrat) Montant égal à l’obligation locative. Dépréciation d’actifs à l’actif au titre du droit d’utilisation (sauf si la mesure de simplification s’applique) © Deloitte S.N.R.

r.N.L. ex. déficitaires durée du contrat) Coûts directs initiaux © Deloitte S.Transition (suite) Preneurs : approche rétrospective modifiée – mesure de simplification prévue Biens de faible valeur Durée du contrat de location Portefeuille inférieure à 12 mois de la de contrats date de première de location application Mesures de simplification prévues Utilisation des connaissances Contrats de acquises a location posteriori (p.C./s. et ses sociétés affiliées.E. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. Contrats de location et autres questions d’information financière 25 .l.R.

l.N.R./s.r. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. et ses sociétés affiliées.Transition (suite) Considérations générales pour les preneurs Information financière Considérations pour le conseil d’administration • Inscription au bilan d’un important passif financier • Conformité : levier financier et clauses • Volatilité dans les états financiers restrictives • Coûts plus élevés des contrats de location • ICP de la direction dans les premières années • Transparence et communication • Incidence sur les besoins en matière • Accent accru sur les coûts et la stratégie liés à d’information l’immobilier • Répercussions sur le processus comptable • Risque fiscal pour les grands groupes • Incidence sur le fonds de roulement Considérations pratiques • Importante charge de travail liée au calcul des obligations • Disponibilité de l’information.E. intégrité et collecte des données (évaluation initiale et réévaluation) • Ressources et rapports hiérarchiques • Préparation du marché et des actionnaires © Deloitte S.C. Contrats de location et autres questions d’information financière 26 .L.

N. et ses sociétés affiliées. stratégie Intégration • Se conformer aux nouvelles exigences • Définir les objectifs liés fiscales au maintien du statu quo • Prendre en compte les Mise en œuvre et mettre en œuvre les incidences sur la changements trésorerie. analyse et données pour de la performance et les permettre la mise en processus et contrôles préparation exigences réglementaires œuvre relatifs à l’information financière • Réévaluer la stratégie en Gouvernance des • Évaluer l’état de • Apporter les matière de location projets préparation • Transmettre les changements requis aux systèmes ou enseignements et • Examiner attentivement • Établir le champ mettre en place des former les parties les accords • Établir une structure d’application d’IFRS 16 outils prenantes contractuels et la et une équipe de • Élaborer la méthode • Préparer une ébauche gestion future des projet comptable. Contrats de location et autres questions d’information financière 27 . notamment des incidences sur le plan de la fiscalité. y compris la • Tester l’efficacité des des informations à contrats • Identifier les transition nouveaux systèmes. les processus et les contrôles.C. de la Atténuation et trésorerie et de la réglementation.Prochaines étapes Étapes pour réussir 1er janvier 2019 IFRS 16 est beaucoup plus qu’un simple changement comptable. de la rémunération.r.L. la • Améliorer la qualité des rémunération.E.l./s. le • Définir la stratégie calendrier et le suivi relative aux technologies du projet © Deloitte S. l’évaluation • Mettre à jour les Évaluation. processus et contrôles fournir selon IFRS 16 principales parties • Recueillir et évaluer les prenantes au moyen d’un essai données • Élaborer le plan. et des incidences plus larges. Les sociétés doivent tenir compte de l’incidence de cette nouvelle norme sur les données. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. les systèmes.R.

Contrats de location et autres questions d’information financière 28 .C.E.l.R.N. et ses sociétés affiliées.L./s.Autres questions d’information financière Un aperçu © Deloitte S.r. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.

r.Nouveau pour 2016 IAS 1. après impôt sur le résultat 1 780 296 Résultat global total de l’exercice 28 922 30 880 En vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016. 2016 2015 RÉSULTAT DE L’EXERCICE 27 142 30 584 Autres éléments du résultat global. et ses sociétés affiliées. après impôt sur le résultat Éléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat net Profit sur la réévaluation des biens immobiliers 1 150 0 Quote-part du profit (de la perte) découlant de la réévaluation des biens immobiliers 500 100 des entreprises associées Réévaluations au titre des régimes à prestations définies 64 34 1 714 134 Éléments qui seront reclassés ultérieurement en résultat net Écarts de change découlant de la conversion des établissements à l’étranger (39) 85 Profit net à la juste valeur sur les actifs financiers disponibles à la vente 105 77 66 162 Autres éléments du résultat global de l’exercice.R./s. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.N. Contrats de location et autres questions d’information financière 29 . © Deloitte S.l.82A – Présentation des autres éléments du résultat global (AÉRG) • Exige que soient présentés séparément la quote-part des AÉRG de la période des entreprises associées et des coentreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence.L.C.E.

/s.Nouveau pour 2016 (suite) IFRS 11 – Comptabilisation des acquisitions d’intérêts dans des entreprises communes SI • Une entité acquiert un intérêt initial ou additionnel dans une entreprise commune et • Les activités de l’entreprise commune constituent une entreprise au sens d’IFRS 3 ALORS • Elle doit appliquer IFRS 3 à l’exception des dispositions qui vont à l’encontre d’IFRS 11 • Elle doit évaluer les actifs et passifs identifiables à la juste valeur • Elle doit comptabiliser en charges les coûts connexes à l’acquisition.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 30 . au besoin • Elle doit comptabiliser l’excédent de contrepartie à titre de goodwill et procéder à un test de dépréciation selon IAS 36 © Deloitte S.C.r. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.R. et ses sociétés affiliées.L. à l’exception des coûts d’émission de titres d’emprunt ou de capitaux propres • Elle doit comptabiliser les actifs et passifs d’impôt différé.l.N.

l.E.L.N.Modes d’amortissement acceptables • Immobilisations corporelles : il est interdit d’utiliser une méthode d’amortissement fondée sur les produits • Immobilisations incorporelles : Il y a une présomption réfutable selon laquelle le mode d’amortissement fondé sur les produits est inapproprié. b) il peut être démontré qu’il existe une forte corrélation entre les produits et la consommation des avantages économiques liés à l’immobilisation incorporelle. et ses sociétés affiliées. un contrat peut permettre à une entité d’extraire de l’or d’une mine jusqu’à ce que le cumul des produits qu’elle aura tirés de la vente de cet or totalise 2 milliards de dollars. il faut faire preuve de jugement © Deloitte S.C.R. cette présomption peut être réfutée dans des circonstances limitées : a) l’immobilisation incorporelle est exprimée selon une mesure des produits. plutôt que sur le temps ou sur la quantité d’or extraite • Les modifications ne définissent pas le terme « forte corrélation ».r.Nouveau pour 2016 (suite) IAS 16 et 38 . Contrats de location et autres questions d’information financière 31 ./s. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. • Le critère a) est satisfait lorsque le principal facteur limitatif est l’atteinte d’un seuil de produits : − Par exemple.

r.Autres questions d’information financière Décision de l’IFRIC concernant IAS 16. Contrats de location et autres questions d’information financière 32 .R. • Cette question a une portée trop large. Immobilisations corporelles et IAS 38. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. © Deloitte S. Immobilisations incorporelles – paiements variables pour l’acquisition d’actifs • Déterminer si les paiements variables qui dépendent de l’activité future de l’acheteur devraient être comptabilisés en tant que passif jusqu’à l’exécution de l’activité et quelle devrait être l’évaluation initiale de ce passif./s.L.N. et ses sociétés affiliées. Décision finale de l’IFRIC • Deux écoles de pensées : − Tous les paiements variables répondent à la définition d’un passif et devraient être initialement comptabilisés et évalués à la juste valeur. − Les paiements variables qui dépendent de l’activité future de l’acheteur répondent à la définition d’un passif lorsque l’activité se produit.l. ne pas ajouter à l’ordre du jour. • L’IFRIC a pris en compte d’autres concepts proposés dans la définition d’un passif dans l’Exposé-sondage sur le Cadre conceptuel (publié en mai 2015) et a indiqué que les membres de l’IASB avaient des points de vue différents.E.C.

la société a un droit juridiquement exécutoire de compenser les montants dans ces comptes • L’intérêt est calculé sur le solde net de l’ensemble des comptes • La société procède régulièrement à des transferts physiques de soldes dans un seul compte de compensation.C. Contrats de location et autres questions d’information financière 33 .Autres questions d’information financière (suite) Décision de l’IFRIC concernant IAS 32.E.l. et ses sociétés affiliées.r.L. Question : L’intention de procéder à un règlement net peut-elle justifier la compensation des soldes à la date de clôture selon IAS 32? Décision finale de l’IFRIC • L’IFRIC a décidé de ne pas ajouter ce sujet à son ordre du jour • L’avis de refus indique que dans cet exemple-ci l’intention de régler un montant net n’a pas été prouvée. Instruments financiers : Présentation – Compensation et mise en commun d’argent L’IFRIC a considéré l’exemple suivant : • Un accord de mise en commun d’argent dans le cadre duquel les filiales ont chacune des comptes bancaires distincts • À la date de clôture./s.N.R. © Deloitte S. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. à la date de clôture. mais ces transferts ne sont pas requis ni effectués à la date de clôture • De plus. on s’attend à ce que les soldes varient en raison de l’activité dans chacun des comptes avant la prochaine date de transfert. La compensation serait donc inappropriée.

les auditeurs sont tenus de communiquer au comité d’audit leurs préoccupations relatives à l’application anticipée par la direction de positions comptables. − La SEC s’attend à ce que les émetteurs privés nationaux et étrangers inscrits produisent des résultats en matière d’information convergents (uniformes) pour des transactions identiques./s. Contrats de location et autres questions d’information financière 34 .L. mais aussi des changements dans la conception des contrôles connexes. • Conformément aux normes du PCAOB.R. © Deloitte S.C. Quelques éléments importants à retenir : • On s’attend à ce que les sociétés inscrites auprès de la SEC surveillent les discussions du TRG et prennent connaissance des procès-verbaux afin d’appuyer leur choix et leur mise en œuvre de méthodes comptables raisonnables.r. • La mise en œuvre peut nécessiter non seulement des ajustements des méthodes comptables.l.E. • La SEC s’attend à recevoir des informations plus détaillées sur l’effet de la nouvelle norme. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. et ses sociétés affiliées.N.Autre questions d’information financière (suite) Que dit la SEC au sujet d’IFRS 15/ASC 606 Le chef comptable de la SEC a prononcé une allocution en mars 2016 sur les nouvelles normes de comptabilisation des produits des activités ordinaires.

Contrats d’assurance Cadre conceptuel (publication) Définition d’une entreprise Clarifications d’IFRS 8 découlant de Classement des passifs l’examen de sa mise en œuvre Réévaluation des intérêts détenus Initiative concernant les informations à antérieurement – Obtention du Initiative concernant les informations à fournir : changements de méthodes et contrôle ou du contrôle conjoint d’une fournir : principes qui sous-tendent d’estimations comptables entreprise commune dont l’activité les informations à fournir constitue une entreprise Gestion dynamique des risques : méthode de réévaluation du portefeuille relative à la macro- couverture Activités à tarifs réglementés Calendrier prévu en fonction du programme de travail de l’IASB au 22 avril 2016. Instruments financiers et paiement est fondé sur des actions d’IFRS 4.À venir Plan de travail de l’IASB Publication d’un Décision sur Publication d’un Publication finale document de l’orientation du exposé-sondage discussion projet Moins de 3* mois Moins de 6* mois Après 6* mois Clarifications sur le classement et Modification d’IFRS 4 – Application Contrats d’assurance l’évaluation des transactions dont le d’IFRS 9.l. http://www.L. et ses sociétés affiliées. Contrats de location et autres questions d’information financière 35 .org/current-projects/iasb-projects/Pages/iasb-work-plan.r./s.N.E.aspx © Deloitte S. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.ifrs.C.R.

E. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.L.R.C. numéro 10) • Examens de l’information continue en cours © Deloitte S.l. Mesures financières non conformes aux PCGR (en vigueur depuis le 1er janvier 2016) • Bulletin Heads Up de Deloitte États-Unis : « Top 10 Questions to Ask When Using a Non-GAAP Measure » (7 avril 2016. et ses sociétés affiliées.r./s. volume 23. Contrats de location et autres questions d’information financière 36 .N.Considérations relatives aux valeurs mobilières Quoi de neuf? • Règlement 52-306.

N.L.E. Contrats de location et autres questions d’information financière 37 . et ses sociétés affiliées.R.C.l./s. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.r.Ressources… © Deloitte S.

N.iasplus.l.com/fr-ca/ • Webémissions Mise à jour technique trimestrielle de Deloitte • Bulletin Tour d’horizon de l’information financière © Deloitte S. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16.L. et ses sociétés affiliées.r.E.Ressources Centre de l’information financière de Deloitte: http://www.C.R. Contrats de location et autres questions d’information financière 38 ./s.

et ses sociétés affiliées.R.E.r./s.l.© Deloitte S.C.L.N. | Faire la lumière sur le monde IFRS – IFRS 16. Contrats de location et autres questions d’information financière 39 .