You are on page 1of 5

Physique

Statique des fluides
A – Relation de la statique des fluides :

Définition :

Un fluide est un milieu sans rigidité qui ne possède pas de forme propre, susceptible de
s’écouler.

2 types de fluides : les liquides ( incompressibles )
les gaz ( compressibles )

masse volumique :
ρ= m/v

cas d’un liquide : V=V0(1+kθ) si θ V ρ ----> ρ = m/V0(1+kθ) ρ = ρ0/1+kθ

Anomalie de l’eau
(sous 101325 Pa )

θ 0°C 4°C 1000°C

1000 kg/m3

ρ

990 kg/m3 980 kg / m3

Modèle des gaz parfaits : pV = nRT <===> ρgaz = m/v = pM/RT

Dans les CNTP, T=0°C et P=101325 Pa, ρ 0= p0M/RT ====> ρ/ρ0 = pT0/ρ0T

Page 1 sur 5

g ρ corps Densité d’un corps : d corps = ------------.ρ . ( p et T donnés ) ρ corps réf. dfN Par définition. g g et grad p ont le même sens (vers le bas ) Relation de la statique des fluides : 1/ forme différentielle : grad p = ρ . g et dp = grad p . il est orienté dans le sens des pressions croissantes. MM’ ===> dp = ρ g MM’ dp = . Physique Poids volumique ϖ : ϖ = m. Isobare) 2/ forme différentielle : p2 p2 ∆p = ∫ dp = − ∫ g .ρ g dz Propriété : si z=cte dz=0 ---> dp=0 ---> p=cte. dfN en N et dS en m²) dS Gradient de pression : 1 gradient représente une variation.dz or g = cte et p = cte ( si T = cte ) ==> ∆p = − g . (pm en Pa. Si le liquide est homogène. la p est la même en tt pt d’1 plan horizontal ( surf.g / V ϖ = ρ.ρ . on montre que grad p = ρ .∆z p1 p1 Page 2 sur 5 . la pression au point M est : pm = ---. Pour les gaz : dgaz = m gaz / m air La grandeur de pression : la grandeur pression est une grandeur caractéristique du fluide en un point. Le gradient de pression se note grad p. grad p = dp / MM’ (MM’ : distance entre 2 points proches et de pressions proches) dans le seul champ de pesanteur.

0 la référence de la P relative est la P atm locale. Charge du ρ . Physique p Dans un fluide au repos la qté p + ρgz est cte ==> + z = cte. Les liquides transmettent INTEGRALEMENT en tous points les ∆p qu’ils subissent. Sensibilité des manomètres de type hydrostatiques : Déplacement du liquide La sensibilité notée σ d’un manomètre a liquide est σ = -------------------------------- σ en mm/Pa. Cas d’une presse hydraulique : Sur le petit piston : ∆p = F1/s = F2/S ==> F2 = F1 (S/s) F2 = F1 (R/r)² Pression absolue – pression relative : Pression P abs > 0 P atm La référence de la pression absolue est la pression du vide absolu. Propriétés des liquides : Principe de Pascal. = P – P atm Mesure de pression: -----> baromètres -----> .g fluide. . P rel. déplacement en mm et ∆p en Pa ∆p Page 3 sur 5 .manomètres à déformation de solide ( ex : tube de bourdon ) -----> capteur de pression à quartz ou piézoélectriques.manomètres à liquide.

H 2 2 Force exercée par un liquide seul : La force totale F exercée par un liquide sur des parois peut toujours se décomposer sous la forme : --> --> --> F = FH + FV C – Poussée d’Archimède : Théorème : Tous corps flottant ou immergé dans un fluide au repos subit une poussée verticale vers le haut égale au poids du volume de fluide déplacé.ρ . Physique B – Force de pressions : * Forces dues au liquide seul : z0 surface air ( P atm ) M liquide z 0 la force totale qui s’exerce sur la surface est : F = ∫ df = ∫ ( p − patm )dS s s * Poussée sur une surface plane verticale : 1 F= g . Le point d’application est le centre de gravité du liquide déplacé.l. Page 4 sur 5 .à son poids P . P < PA : le solide remonte et émerge.à la poussée d’Archimède PA 3 cas : P > PA : le solide tombe. Il est soumis . Condition de flottaison : Soit un solide placé dans un liquide au repos. P = PA : équilibre indifférent.

celui ci prend la forme. non mouillant Mesure de la tension superficielle : * Méthode de l’arrachement : T − m.g .R si h < 0 : liq. ----> F = ∫ 2. Adl si A = cte.g A= 4π . mouillant si h > 0 : liq. telle que. pour un volume donné. Physique D – Tension superficielle : Phénomène de capillarité : Dans une lame liquide. on le compare au nombre de gouttes N 0 d’un liquide de référence contenu dans le même volume A0 m A= A : tension superficielle m0 m : masse des gouttes Page 5 sur 5 . F = 2 AL (A : tension superficielle.R A= 2 cos θ * Stalagmométrie : on compte le nombre de gouttes N contenues dans un volume V. g .h. dl : diamètre de la lame) Lorsqu’il y a modification de la surface libre d’un liquide. Propriété : A quand T Montée dans un tube capillaire : 2 A cosθ La hauteur h est donnée par la Loi de Jurin : h= ( R : rayon du tube ) ρ . il y a 2 couches superficielles.R * Méthode de la loi de Jurin : ρ . la surface qui le délimite soit minimale.