You are on page 1of 5

Les options stratégiques :

I-les stratégies intra-secteur :


1-stratégie de domination par les couts:
permet d’avoir un avantage concurrentiel par la diminution de cout de production et de vente avec
même qualité,
Avantages : promouvoir une production de qualité, assurer une distribution efficace,
Limites : l’imitation par les concurrents, risque de progrès technologique qui peut annuler
l’avantage.

2-stratégie de différenciation:
permet a l’E/se de positionner son prd comme différent de ceux des concurrents par l’innovation et
la création,
Avantages : dégages des marges relativement confortables, pouvoir couvrir les pertes de marché,
Limites: changement de gout de consommateurs.

3-stratégie de concentration de focalisation:


s’appelle aussi niche ou créneau:
*St de niche : l’E/Se s’intéresse à un marche vacant (besoin non encore satisfait),
*St de créneau : l’E/se cherche à conquérir un segment du marché mais s’adressant à aune clientèle
spécifique.
Avantages : permet de dégager un profit supérieur à la Mayenne de secteur,
Limites: l’écart entre prd propose et les attentes des clients, risque de la différence entre le prd
offerts par l’E/se et celui des concurrents.

4-les stratégies de dégagement, recentrage:


est une stratégie défensive permet améliorer l’activité.
*St de dégagement : l’E/se abandonne une ou plusieurs activités devenus peu rentable.
*St de recentrage: l’E/Se se recentre sur son métier initial en abandonnent des activités annexes.
Avantage : investir dans les domaines de bases pour améliorer la production, augmenter le résulta

II-les stratégies inter-secteur:


1-l’intégration verticale :
l’E/se intègre une activité a son activité de base. Permet de contrôler les couts.
Intégration en amont :pour maitrise les approvisionnements ,
Intégration vers l’aval :pour maitriser la distribution,
Intégration sur l’ensemble : pour maitriser les deux,
Avantages:*Financier (réduction des stocks intermédiaires), *Technologique (meilleur contrôle de
qualité),*Commerciaux (l’appropriation de marché), meilleure adéquation entre demande et offre,
Limites: augment des ch. fixes, la S rentabilité devient élevé.

2-stratégie de filière:
repose sur 3 dimensions :*Dim technique (permet de transformé la mt 1éré en prd fini),*Dim
économique (permet de repartir la v.a aux différents stades),*Dim organisationnelle (permet de faire
des relations de pouvoir évolutives.
Avantages : meilleur répartition des risques,
Occuper un plus grande part de marché.
Limites : échec ponctuel, risque de dilution de l’axe stratégique.

3-stratégie de diversification :
c’est l’entrée de l’E/se dans un nouveau domaine d’activité ou nouveau marché,
*divers par produit (prd nouveau sur marché actuel),
Avantages: gains de synergie réalisés, gamme de prd élargie ,
Limites: nécessité de financé des stocks importants
*divers par le marché/zone geao (prd actuel sur marché nouveau),
Avantages: réalise d’économie d’échelle,
Limites: frais commerciaux, risque de change,
*divers total (nouveau prd et marché),
Avantages: avoir un portefeuille d’activité équilibre, gamme élargie ,
Limites: investismet importants, gains de production limités.

III-stratégies d’inter-entreprise :
1-stratégie d’impartition : ce sont des stratégies de partenariat et d’alliance,
Formes:
*relation clients : l’E/se demande a son frs de réalisé une production,
*la sous-traitance : une E’/se confie une partie ou tout sa production (externalisation de
production),
*Co-traitance :les partenaire partagent a la réalisation des travaux communs,
*commission : l’E/se confie à une autre E/se une de ses fonction (comptabilité),
*concession :l’E/se confie une partie de ses opérations a une autre (distribution),
*cession de licence : par lequel une E/se autorise à aune autre d’utilise son brevet d’innovation avec
le paiement des redevances,
*franchise :par lequel le franchiseur communique un savoir faire au marque à un franchisé contre
partie redevance,
*l’externalisation : entretien de couts, restauration,
*le portage ,Avantages : réduction des couts, renforcement de compétitivité, Limites : vol
d’information, dépendance économique.

IV-stratégies d’internalisation :
Consiste pour une E/se a développé son activités(ou ses activité) au delà de son territoire, c’est une
croissance hors marché national de l’E/se.
Raisons : saturation de marché national, concurrence très agressive,
Se multinationale:/se dont l’activité s’exerce dans plusieurs pays. Avantages : manilleurs
croissance des marchés étranges, élargissement du marché,
Limites : risque politique, risque liés à la crise régionale
V-croissance : c’est l’augmentation durable de niveau d’activité de l’E/se.

1-direction :
*croissance horizontale : développe des activités situées au même stade, même activité,
*croissance verticale :Des activités différentes faites par la même E/se,
*croissance conglomérale : développe des activités différentes et indépendants les unes des autres
(holding).
2-Formes de la croissance :
*croissance interne : consiste a augmenter sa capacité de production par l’acquisition de nouveau
machine,*avantages : l’indépendance de gestion, autonomie financier, Limites: processus lent,
l’endettement.
*croissance externe : consiste a acquérir des entreprises ou partie d’E/se déjà existantes.
Avantages : augmentation de la part de marché, internalisation rapides, Limites : rachat couteux,
dilution de pouvoir entre les associes.
3-Modalités:* juridique : prise de participation (si X détient plus de 50%, Y filiale), fusion ou
réunion : X+Y=Z, fusion-absorption : X+Y=X, apport partiel d’actifs, scission : X=Y+
autres.*financiers : ramassage boursier, OPA, OPE, OPV.

Analyse concurrentielle :
I-analyse classique (SWOT): c’est un diagnostic qui repose sur l’analyse des forces et faiblesses de
l’entreprise, et les opportunités et menaces de l’environnement.
*forces: est un pouvoir qui donne un avantage différentiel a l’e/se,
* faiblesses : est un manque de résistance qui peut crée un handicape dans un DAS,
*opportunités : occasion qui vient a se présente dans l’environnement d’e/se (nouveaux besoin,
demande,
*menaces : est un problème posé par une perturbation de l’environnement.

II-analyse industrielle (PORTER) : selon porter l’e/se se différencié de ses concurrents quand elle
possède quelque chose unique c’est l’avantage concurrentielle, et cet avantage et basse sur:
1-chaine de valeur : c’est la combinassions entre activités principales (production) et de soutien
(administration) ,
2-les couts : minimisé les couts de production avec la même qualité de produit des concurrents
(vente avec un prix bas) ,
3- la technologie: est un avantage concurrentiel.
4-forces: clients, concurrents, fournisseurs, entrants potentiel, substituts.

III-analyse technologique :
1-ADL : distingue 3 types de technologie :*technologie clé : sont qui ayant impact majeur sur
l’avantage concurrentiel,*de base : utilise par tous les E/ses pas d’avantage *émergentes : sont au
stade de lancement mais qui semble offrir des valeurs ajutées au future).
2-SRI : détermination de meilleures technologies, annulation des mauvais, évaluation des FIP, FPT.
3-analyse de Foster : tout technologies a un cycle de vie, l’E/se doit actualise sa portefeuille Tech.

IV-analyse de pastel : permet d’analyse marche et anticipe les influences qui ont impact sur l’E/se.

Modèles d’analyse stratégiques :


I-matrice BCG : permet de gérer le portefeuille d’activités de l’E/se, aide à la prise de décision.
Basé sur :
*Taux de croissance : c’est le taux d’augmentation des ventes globale sur le marché, il permet de
juger le dynamisme.
*part de marche relative : mesure le positon de l’E/se sur le marché.
1-vedettes : ont une forte part, croissance élevée, s’autofinancement ,
2-vache a lit : forte part, croissance faible permet de financé les charges fixes et de dilemmes,
3-poids mort : faible part et croissance à abandonner.
4-dilemmes: faible part croissance élevée. Avantage : l’évaluation de chaque DAS, juger l’équilibre
de l’ensemble des activités de l’E/se. Limites : n’est pas assez qualitative, n’est pas réaliste,

II-matrice McKinsey : repose sur :


*l’attrait (c’est la capacité de l’E/se a attiré les clients et a maîtrisé son activité),
*le positon concurrentielle de l’E/se. Avantages : souplesse d’élaboration, présentation graphique,
riche et réaliste, Limites : subjectivité, n’est à la porte des PME.

III-matrice ADL : repose sur :


*le degré de maturité de l’activité (permet de savoir dans quelle phase l’activité de l’E/se se
positionner.
*le positon concurrentiel : mesure la force relative de l’E/se par rapport de ses concurrents.

Les 3 options stratégiques d’ADL : développement naturel, développement sélectif, l’abandon.


Avantages : permet de se situer par rapport aux concurrents, évaluer la trajectoire et de l’anticiper,
Limites : subjectivité, s’écarte de la rigueur scientifique.

Politique Distribution :
*la politique distribut°: La distribution est l’ensemble des opérations qui permettent à un produit
sortant de l’appareil de production d’arriver au consommateur final.
Les rôles de la distribut° : (livraison, l’assortiment, stockage, les Sces, financement).

Les facteurs de choix :


=>f. interne : L’Ese (sa taille, ses moyenne fin…), les attentes de l’Ese(ses objectif...) , pdt (sa
nature..),cout de circuit.
=> f. externe : marché (diment°, Nbre de consommateurs, répartit° géographique…), consommateur
(habitude d’achat..)
*canal : C’est l’ensemble des intérimaires ayant la même spécialisation.
*circuit : C’est l’ensemble des canaux de distribution marketing empruntés par le produit pour aller
du producteur au consommateur.
*réseau : C’est l’ensemble des personnes physiques ou morales qui concourent à la vente d’un bien
ou d’un service entre les producteurs et le consommateur.

Les strategies de la distribution :


=> D. Intensive : c’est la distr. Massive d’un pdt, consiste à distr. les pdts partout où les Consmt°
sont disposés à les acheter.
=>D. exclusive : accorder à un distributeur unique le monopole pour une zone donnée.
=>D. sélective : des points de ventes sélectionnés en fonction de leur image, leur emplacement,
l’assortiment existant.

Les tâches principales de la distribution sont :


Transport : ensemble des opérations de transport et de manutention.
Fractionnement : il convient de les fractionner pour qu’elles correspondent aux besoins de chaque
client, grossiste, détaillant.
Assortiment : réunir dans un même point de vente plusieurs modèles de produits variés de
manière satisfaisant,
Conditionnement : des opérations de conditionnement entre la production et la consommation
peuvent être effectuées par la distribution (thé, fruits et légumes,
Stockage, Financement.
1-Canal direct :
Producteur…………………………..→ Consommateur
2. Canal court :
Producteur ………..→Détaillant………→consommateur
3. Canal long :
Producteur ………..→Grossiste…...→Détaillant………→consommateur
4. Canal long associé :
Producteur….→ Chaînes volontaires……...→Consommateur
Grossiste + détaillant
Producteur……..→ Groupements d’achats de détaillants ……...→Consommateur
Producteur…...→ Réseau franchisé…….....→Consommateur
5. Canal intégré :
Producteur ……..→Centrale d’achats + réseau grandes distributions ….…→consommateur