Synt hèSe de l a c andidat ure deS É tat S - uniS p our l a coupe du Monde de l a FiFa™ en 2018 / 2022

French

Accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™ en 2018 ou en 2022 serait un extraordinaire honneur pour les États-Unis, non seulement parce que nous sommes très nombreux à être de fervents supporters du football, mais également parce que nous nous sommes engagés à être des citoyens du monde. Si tel est le choix de la FIFA, nous avons l’intention de lui exprimer notre reconnaissance en mettant en application des mesures qui revêtent une importance majeure, à savoir : développer la pratique du football pour qu’il atteigne de nouveaux niveaux aux États-Unis ; accueillir les foules venues du monde entier dans le cadre d’une magnifique manifestation organisée dans des villes et stades qui symbolisent le progrès et la modernité ; et inviter chaque supporter à utiliser le football comme outil permettant de promouvoir des changements sociaux durables, par le biais d’une série de programmes environnementaux et de mise en valeur des ressources humaines ambitieux, en faveur d’un monde meilleur et plus juste. Nous pensons sincèrement que de nombreuses raisons expliquent pourquoi le choix des États-Unis serait particulièrement convaincant.

la coupe du Monde de la FiFa™ 1994 a constitué un jalon dans l’histoire du football.

Le développement du football aux États-Unis aura un impact profond sur ce sport, aussi bien ici qu’à l’étranger.

Nous souhaitons inviter la FIFA à revenir dans ce pays pour poursuivre la mission qu’elle a entreprise en 1994, lorsqu’elle a eu l’audace de faire venir la Coupe du Monde en Amérique à un moment où les États-Unis étaient certes techniquement prêts à organiser le tournoi, mais étaient encore une jeune nation en matière de football. Depuis le succès remporté en 1994, les États-Unis étreignent pleinement leur passion durable pour ce merveilleux sport, transformant ce pays à la fois immense et opulent en un terrain fertile à son essor grandissant et créant des possibilités d’impact positif dans sa dimension mondiale. Une Coupe du Monde de la FIFA accueillie par les États-Unis en 2018 ou 2022 serait vécue comme le coup d’envoi d’une deuxième mi-temps propice à l’épanouissement de la passion que notre nation nourrit pour le football. Le coup de sifflet de la première mi-temps a retenti en 1984, lorsqu’une foule record a envahi le Rose Bowl pour le tournoi de football des Jeux Olympiques. L’énergie qui s’est alors dégagée a motivé le pays à se porter candidat pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™ 1994, qui a constitué un jalon dans l’histoire du football. La manifestation de 1994 a attiré 3 587 538 supporters, ce qui représente une participation record à une Coupe du Monde jusqu’à ce jour inégalée, et l’héritage direct et très tangible de la décision perspicace de la FIFA est visible sur plusieurs fronts. Nous comptons maintenant plus de 90 millions de supporters de football.
2

Selon l’enquête Big Count 2006 de la FIFA, nous avons le deuxième plus grand nombre d’individus qui pratiquent ce sport (24,4 millions) parmi tous les pays, et le plus grand nombre de jeunes joueurs enregistrés (3,9 millions) du monde entier. Notre ligue professionnelle est saine et en pleine expansion alors qu’elle entame sa quinzième saison. Nous avons de solides équipes nationales tant masculine que féminine. Nous bénéficions même de plusieurs réseaux de télévision dédiés au football, en deux langues. Naturellement, les éléments susmentionnés n’existaient pas avant la Coupe du Monde de la FIFA™ 1994. Leur combinaison actuelle fournit une fondation d’une immensité prometteuse pour que ce sport continue sa pleine croissance, si la FIFA revient vers nos rivages pour donner le coup d’envoi de la deuxième mi-temps du développement du football aux États-Unis. Ce retour permettra d’élever l’économie du football aux États-Unis au même niveau que celui des marchés matures d’Europe et d’Amérique du Sud, ce qui bénéficiera à son tour au football mondial. Le fait d’anticiper le déroulement d’une Coupe du Monde de la FIFA™ dans notre pays aura comme effet direct un enthousiasme encore plus important, une meilleure connaissance de ce sport et un soutien économique plus important en faveur de celui-ci, dans un pays qui aura, d’ici à 2022, une population de plus de 340 millions d’habitants et un produit intérieur brut (PIB) estimé à plus de 19 trillions USD.

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

la réussite de la deuxième mi-temps du football se déroulant aux États-unis permettra de propulser l’ensemble de l’économie du football mondiale en créant de nouvelles opportunités dans toute la dimension du jeu, à tous ses niveaux. ce succès résultera en un niveau de compétition accru, non seulement sur le terrain, mais également dans tout le paysage commercial : augmentation des droits de télévision et de parrainage, franchise et valeurs des équipes accrues, investissements plus importants en faveur du développement des joueurs et assurance d’innovations encore plus remarquables dans tous les secteurs.

La réussite de la deuxième mitemps du football se déroulant aux États-Unis permettra de propulser l’ensemble de l’économie du football mondiale en créant de nouvelles opportunités dans toute la dimension du jeu, à tous ses niveaux. Ce succès résultera en un niveau de compétition accru, non seulement sur le terrain, mais également dans tout le paysage commercial : augmentation des droits de télévision et de parrainage, franchise et valeurs des équipes accrues, investissements plus importants en faveur du développement des joueurs et assurance d’innovations encore plus remarquables dans tous les secteurs. Ceux qui connaissent peu les ÉtatsUnis sous-estiment parfois la passion, voire l’obsession, des Américains pour ce sport. Leurs critiques indiquent qu’ils ne savent pas que, pour un grand nombre d’entre nous, cet amour intense du football a des racines qui plongent profondément dans le passé. Sur les 31 autres pays participants à la compétition pour la Coupe du Monde de la FIFA™ 2010, 13 étaient représentés par plus d’un million de résidents vivant ici en l’an 2000, dont les ancêtres étaient originaires de ces mêmes pays (selon les données du dernier recensement effectué aux États-Unis) et 21 sont représentés par des populations de plus de 100 000 habitants. En fait, 31 groupes au minimum dont les ancêtres sont venus aux États-Unis ont plus d’un million de membres et ces chiffres ne font qu’augmenter tandis que notre diversité évolue. En 2005, 45 % des enfants américains âgés de moins de cinq ans appartenaient à des minorités, et d’ici 2050, la population hispanique représentera 30 % de la population totale. D’autres preuves de notre formidable engouement pour ce sport : en se limitant à l’été dernier, les États-Unis ont organisé plus de 100 matchs de haut niveau auxquels ont participé des clubs internationaux emblématiques tels que le FC Barcelone, l’AC Milan, le Chelsea FC, le Club America et le Real

Madrid, ainsi que le tournoi de la Gold Cup de la CONCACAF. Près de deux millions de supporters dans 26 villes ont assisté à cette « célébration estivale du football ». Pour les 26 principaux matchs, dont plusieurs ont été des rencontres amicales, 1,2 million de billets ont été vendus : 13 de ces jeux ont attiré plus de 50 000 supporters et six d’entre eux ont rassemblé plus de 70 000 spectateurs. Et au 9 février 2010, les Américains ont acheté le plus grand nombre de billets pour la Coupe du Monde 2010 en dehors de l’Afrique du Sud, pays organisateur, soit exactement 119 365 billets. Chaque fois qu’il y a un match de football, les Américains sont non seulement présents, mais ils le sont en grand nombre. Pour beaucoup d’entre nous aux États-Unis, ce qui nous lie les uns aux autres n’est pas tant une langue, une foi ou une tradition culturelle, mais bien plutôt notre passion commune pour ce sport que nous avons rapporté avec nous de chaque coin du monde. Que nous soyons un Américain de la première ou de la sixième génération, le football fait souvent partie de notre ADN. Nous l’avons dans le sang. Pour d’autres, particulièrement pour notre jeune génération, l’amour de ce jeu est né grâce à un contexte dynamique qui en fait le sport au développement le plus rapide parmi les jeunes aux États-Unis, selon une Enquête Turnkey Sports 2009. Que nous soyons jeunes ou plus âgés, nous, les Américains, jouons au football dans les cours d’école et les stades, sur les plages et dans les parcs de stationnement. Nous suivons avec passion les performances de nos équipes dans le cadre des tournois, de la Ligue des Champions de l’UEFA et la Copa Libertadores de la CONMEBOL à la Coupe d’Afrique des Nations et la Coupe d’Asie de l’AFC, et nous passons des nuits blanches à suivre avec fascination les matchs de la Coupe du Monde qui sont retransmis à partir de pays lointains. Le temps et la vie de certains d’entre nous sont même rythmés par les Coupes du Monde. N’en doutez pas : le jeu est en nous.

3

the GaMe iS in Me
— denisse ruiz

Les États-Unis sont une nation d’immigrants qui s’efforce de faire ce qu’elle a toujours fait – accueillir et intégrer les peuples du monde entier.

« rien, cependant, ne propulsera ou n’alimentera davantage cette croissance que le retour de la coupe du Monde de la FiFa™ en 2018 ou 2022. Si son impact a été considérable en 1994, il sera stratosphérique et irrésistible si elle revient. » - Gary hopkins, Star Spangled Soccer : la vente, le marketing et la gestion du football aux États-unis (the Selling, Marketing and Management of Soccer in the uSa [palgrave MacMillan, 2010])

Dans ce cas spécifique, ce sera l’occasion de célébrer ensemble le sport que nous aimons tous sur la scène la plus grande et la plus puissante de la planète, la Coupe du Monde de la FIFA™. Avant même que les États-Unis ne se constituent en un pays, les immigrants sont venus sur nos rivages à la recherche d’un lieu où ils pourraient pratiquer leur croyance en paix, où ils seraient libres de poursuivre leurs espoirs et rêves personnels, où ils pourraient vivre une vie plus juste. Cette expérience inspiratrice et parfois difficile qui entre dans sa 400e année a produit la nation la plus diverse au monde, un creuset extraordinaire de races et de religions, d’origines ethniques et nationales, de langues et de croyances. C’est un lieu où nous célébrons nos différences et nos passions partagées, et où nous sommes unis par des défis et des espoirs communs. Comme Président Barack Obama l’a déclaré dans son discours inaugural : « C’est le voyage que nous poursuivons aujourd’hui... Nous sommes les gardiens de cet héritage, guidés par ces principes une nouvelle fois... Nous sommes une nation de chrétiens et de musulmans, de juifs et d’hindous, et de non-croyants. Nous sommes façonnés par chaque langue et par chaque culture qui proviennent de tous les coins de la planète. »

Si les États-Unis ont une nouvelle fois, le privilège d’accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™, cette occasion donnera vie à un merveilleux spectacle de tolérance et de changement social. Et notre pays accueillera chaleureusement les supporters venant du monde entier, en rendant leur entrée aux États-Unis plus souple qu’elle ne l’a jamais été au cours des dernières années, grâce à la nouvelle loi relative à la promotion des voyages (Travel and Promotion Act) adoptée par le Congrès américain le 25 février 2010. Le Président a promis que la loi bénéficiera du « plein appui de la Maison Blanche et du ministère des Affaires étrangères pour assurer... que les visiteurs du monde entier sentent qu’ils sont bien accueillis et repartent en ayant une idée de l’incroyable diversité du peuple américain. »

5

Les États-Unis disposent d’infrastructures à la pointe de la technologie en matière de stades, de transport et d’hôtels, d’une grande expérience dans le domaine de l’organisation de manifestations de très grande envergure et d’un niveau d’organisation très élevé.
Les matchs de la Coupe du Monde de la FIFA™ seront joués dans des stades modernes existants, qui ont une capacité d’accueil moyenne de 76 000 spectateurs. Et les 18 villeshôtes que nous proposons sont réparties uniformément dans tous les États-Unis. Par ailleurs, nos programmes en matière de sécurité, de services sanitaires et médicaux, de transport, de technologies de l’information, d’installations destinées aux médias et la communication respecteront les normes de la FIFA les plus strictes. Nous pensons qu’une manifestation organisée par les États-Unis sera non seulement une expérience extraordinaire pour les supporters du monde entier, mais également la Coupe du Monde de la FIFA™ la plus rentable de toute son histoire, comptant une audience cumulée de cinq millions de personnes et un montant total de revenus provenant de la vente des billets qui dépassera largement 1 milliard USD (près de 1,5 milliard USD en incluant la Coupe des Confédérations). En outre, il n’y aura virtuellement aucune dépense d’investissement à engager pour des infrastructures municipales et des stades, et notre candidature aura (en fait, elle l’a déjà) l’appui total du gouvernement fédéral des États-Unis, ainsi qu’un appui sans précédent de tous les gouvernements des États et des villes. Il est également important de remarquer que, malgré l’immensité du territoire américain, les communications aux États-Unis sont particulièrement faciles, grâce à des transports et une technologie de plus en plus sophistiqués qui rapprochent davantage notre pays et le reste du monde. Les 18 villeshôtes sont desservies par des aéroports internationaux qui gèrent actuellement et de manière régulière plus de 790 vols internationaux et 3 290 vols directs intervilles, et notre système ferroviaire ne cesse de s’améliorer. Le voyage en train dans la région nord-est, qui abrite cinq villes parmi les villes proposées, est devenu le mode de déplacement choisi par la plupart des touristes et hommes d’affaires. Président Obama vient d’approuver un montant total de 8,5 milliards USD en subventions fédérales pour introduire de nouveaux systèmes ferroviaires à grande vitesse dans des États clés tels que la Californie (où les villes côtières et les villes à l’intérieur des terres seront connectées par des trains roulant à 320 km/h) et la Floride (entre Orlando, Tampa et d’autres grandes villes).

les États-unis sont certains que l’organisation de la manifestation se traduira par des bénéfices records pour la FiFa, y compris des revenus combinés provenant de la vente des billets pour la coupe du Monde de la FiFa™ et la coupe des confédérations de la FiFa de l’ordre de 1,5 milliard uSd.

6

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

du fait de la présence de structures existantes sur le sol américain, la FiFa et le loc (comité organisateur local) pourront organiser l’événement de manière la plus optimale possible.

Les États-Unis continuent également d’être à l’avant-garde des recherches et mises en application technologiques, ce qui rend la candidature à une future Coupe du Monde organisée par les États-Unis très différente de celle qui concernait la manifestation de 1994, lorsque le courrier électronique était peu utilisé, l’Internet faisait l’objet des premiers essais et les téléphones portables se distinguaient de par leur rareté. En imaginant les progrès technologiques qui seront effectués d’ici 2018 ou 2022, on ne peut que prévoir un environnement opérationnel et une expérience générale des supporters d’une Coupe du Monde de la FIFA™ d’une richesse extraordinaire. Sur la base des informations précédentes, nous sommes non seulement à même d’assurer la réussite de cette manifestation aux niveaux de l’organisation et sur le plan financier mais, disposant

déjà d’un grand nombre d’éléments essentiels, nous sommes également prêts à concentrer une grande partie de notre énergie et de nos moyens en faveur des objectifs inspirateurs de la FIFA destinés à promouvoir la responsabilité sociale des entreprises et d’autres initiatives en matière de gestion durable. Et si les États-Unis se voient octroyer l’organisation de la Coupe du Monde en 2018 ou 2022, nous nous mettrons aussitôt au travail, ce qui nous permettra d’établir une collaboration passionnante et hautement anticipée avec la FIFA, sur une période de huit ou douze ans au cours de laquelle nous travaillerons ensemble dans le cadre d’une série de programmes qui, nous en sommes convaincus, peut utiliser la plateforme du football pour changer le monde.

7

Les États-Unis sont un pays qui a pris l’engagement immuable de venir en aide aux plus démunis et ils se tiennent prêts à se joindre aux autres pour faire en sorte que le monde devienne meilleur pour l’humanité tout entière.
Cet altruisme est inhérent à l’expérience américaine, mais il connaît un regain de vigueur sous la direction du Président Obama, alors que ce dernier donne un nouveau ton au dialogue national et crée un nouveau niveau d’engagement avec le reste du monde. Les valeurs fondamentales et l’esprit de la FIFA sont très proches de ceux des États-Unis, et l’opportunité de promouvoir les objectifs de la FIFA s’aligne parfaitement avec l’engagement de notre pays en faveur d’un changement social et environnemental positif, aux fins de transformer cet « espoir pour un meilleur futur » en une réalité. À cet effet, nous avons établi un ensemble d’objectifs de changements sociaux et environnementaux conçus de manière à assurer un impact important et durable. Inspirés par l’initiative Football for Hope de la FIFA, les États-Unis présentent dans leur candidature à la Coupe du Monde un programme qui produira des changements notables et mesurables et qui pourrait servir de modèle dans tout notre pays et, peut-être, dans le monde entier. Nous avons constitué une « équipe de rêve » qui rassemble des experts de renom en matière de gestion durable. Ces experts sont issus d’organisations non gouvernementales (ONG) et des secteurs commercial, environnemental et gouvernemental pour aborder les questions auxquelles nous serons confrontés. Nous assurerons que tous nos partenaires, dans tous les secteurs, du transport à l’hébergement, donnent l’exemple de pratiques durables dans leur domaine
8

d’expertise respectif. Nos objectifs sont peut-être ambitieux, mais notre intention est réelle. L’économiste Jeffrey D. Sachs, directeur de l’Institut des Sciences de la Terre de l’Université de Columbia (Earth Institute at Columbia University) et une sommité du développement économique et de la gestion durable qui collabore avec nous sur nos programmes, s’est ainsi exprimé dans un récent courrier électronique qu’il nous a adressé : « Je félicite vivement la FIFA pour son initiative qui consiste à mobiliser la passion du monde entier pour le football et la Coupe du Monde afin de promouvoir un développement durable dans les communautés du monde entier. J’applaudis les ÉtatsUnis qui en font la pierre angulaire de leur candidature. J’espère avoir le plaisir de collaborer avec la FIFA dans le cadre de programmes de développement durable basés sur le football. Ces programmes permettront de faire avancer les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et de donner de l’autonomie aux jeunes du monde entier pour qu’ils puissent subvenir à leurs besoins, à ceux de leurs communautés et à ceux du monde entier. » Comme Président Obama l’a dit : « Nous avons le pouvoir de créer le monde que nous recherchons. »

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

the GaMe iS in Me
— Bryant duell

Flexibilité, infrastructures, expérience et organisation

Flexibilité
Voici quelques points essentiels liés aux deux aspects les plus importants de notre candidature : 1) notre flexibilité, nos infrastructures, notre expérience et notre organisation ; et 2) les projets déjà menés en matière de football, de développement social et de mise en valeur des ressources humaines et de protection environnementale. un grand nombre de programmes majeurs sont déjà en place à l’heure actuelle, mais avec la promesse d’une coupe du Monde se déroulant aux Étatsunis, nous les pousserons plus avant en lançant de nouvelles initiatives susceptibles de contribuer au type de changement générationnel réel et durable promu par la FiFa.

L’une des grandes forces de la candidature des États-Unis est la flexibilité de ce pays. Grâce à leurs infrastructures et au fait qu’il y aurait une période de huit à douze ans pour préparer la manifestation, les États-Unis souhaitent insister auprès de la FIFA sur le fait qu’ils sont tout à fait prêts à s’ajuster aux mutations qui interviendront et à l’évolution des besoins spécifiques de la FIFA. Tandis que notre candidature est nécessairement spécifique à maints égards, les États-Unis comptent proposer un menu exponentiel d’options parmi lesquelles la FIFA pourra choisir au cours des prochaines années, des stades et villes-hôtes aux hébergements et lieux des manifestations en relation avec la compétition. Nous avons également la capacité d’adapter facilement quasiment n’importe quel volet de notre candidature étant donné que les infrastructures existent et que l’expérience est déjà acquise.

Seattle

Boston new york indianapolis Kansas city nashville San diego phoenix dallas houston tampa Miami atlanta Baltimore philadelphia Washington, d.c.

denver los angeles

10

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

Villes-hôtes

Stades

Les États-Unis proposent 18 villes-hôtes à la FIFA. Ce choix démontre l’enthousiasme de tout le pays en soutien à la candidature. Il garantit également un processus hautement concurrentiel qui bénéficiera au développement du jeu et à l’organisation de la manifestation, tandis que les villes candidates entrent en compétition pour figurer parmi les 12 villes-hôtes qui feront partie de la sélection finale. Les États-Unis sont certes gigantesques et les villeshôtes proposées dispersées aux quatre coins du pays, mais la distribution des sites se prête parfaitement bien à des « lieux de regroupement », facilitant ainsi l’organisation des matchs pour la FIFA ainsi que les déplacements des équipes et des supporters. Toutes les villes dépassent les exigences de la FIFA, y compris les infrastructures, l’appui communautaire et gouvernemental, et l’engagement d’utiliser la Coupe du Monde et le football pour des objectifs sociaux et environnementaux durables d’un niveau supérieur. Toutes les villes ont signé des accords écrits, inscrivant ainsi cette manifestation comme la première manifestation sportive de toute l’histoire des ÉtatsUnis à réaliser un tel niveau de coordination entre diverses municipalités.

Pour des raisons de commodité, chaque stade est situé dans une zone métropolitaine de rang mondial et bénéficie de vastes systèmes de transport public. Utilisant les structures modernes existantes, aucune nouvelle construction ne sera nécessaire. Cette approche est avantageuse pour l’environnement et signifie qu’une plus grande partie des investissements pourra être consacrée au développement du jeu, aux programmes de responsabilité sociale des entreprises et à l’organisation de la manifestation elle-même. Cinq stades parmi les stades qui ont été choisis ont des dômes ou toits entièrement rétractables afin d’assurer des conditions idéales pour les joueurs et les supporters. Nos 18 stades ont une capacité d’accueil moyenne pour la Coupe du Monde de plus de 76 000 spectateurs. Tous les stades respecteront les exigences de la FIFA en ce qui concerne la dimension du terrain et les besoins en matière de vastes espaces supplémentaires destinés aux activités médiatiques, opérationnelles et d’accueil. Pour les nouveaux stades qui sont susceptibles de se profiler dans un proche avenir, nous maintiendrons naturellement toutes nos options ouvertes, collaborant étroitement avec la FIFA pour assurer que les meilleurs lieux figurent sur la liste finale. Cette option nous permettra de tirer avantage de nouveaux complexes et de mener un appel d’offres compétitif. Tous les stades proposés ont signé l’accord provisoire requis par la FIFA (FIFA Stadium Cover Agreement).

11

Finances

transport

L’organisation d’une Coupe du Monde de la FIFA™ aux États-Unis ne requiert pas d’investissement important en matière d’infrastructures. Pour la Coupe du Monde, nous prévoyons la vente de cinq millions de billets, ce qui battra tous les records enregistrés à ce jour, générant un montant de revenus largement supérieur à 1 milliard USD. Nous sommes persuadés que les États-Unis sont qualifiés de manière unique pour accueillir la Coupe des Confédérations de la FIFA et propulser cette compétition à des niveaux inégalés en matière d’audience et de revenus. Une Coupe du Monde se déroulant aux États-Unis assurera des créneaux de retransmission favorables aux téléspectateurs de la majorité des principaux marchés du football. Les États-Unis donnent à la FIFA la possibilité de bénéficier de l’un des marchés de parrainage le plus puissant au monde qui est prêt à brandir la toute puissance du football et à l’utiliser comme plateforme pour atteindre les consommateurs.

Le LOC (le Comité organisateur local) collaborera avec le gouvernement fédéral pour assurer un accès souple et rapide aux voyageurs internationaux qui assisteront à la Coupe du Monde de la FIFA™ 2018/2022. Chacune des villes-hôtes possède actuellement un aéroport international qui gère un nombre total combiné de 790 vols internationaux par jour. Il y a également 3 290 vols quotidiens directs entre les 18 villes-hôtes concernées. Chacun de ces aéroports est déjà capable de gérer un total supérieur aux exigences de la FIFA qui se situent à 60 000 passagers par jour. Toutes les villes-hôtes sont reliées par des transports ferroviaires qui sont de plus en plus efficaces. Grâce aux améliorations continues apportées au système ferroviaire dans la région nord-est des États-Unis, où cinq villes-hôtes parmi les villes-hôtes choisies sont situées, le transport en train est de plus en plus choisi par les touristes et les hommes d’affaires et, au cours de la dernière décennie, il a augmenté de plus de 25 % le long du couloir nord-est. Chaque stade est écologique, étant accessible par les systèmes de transport en commun. Chaque ville dispose de systèmes de transport évolués qui se voient rapidement équipés de véhicules fonctionnant avec une énergie renouvelable.

12

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

Santé et médecine

Sites d’entraînement et camps de base

Les États-Unis sont un chef de file mondial en matière de soins de santé, possédant un vaste réservoir de ressources (hôpitaux, services d’urgence, experts en matière de diagnostic, unités de soins intensifs). Il y a 325 hôpitaux dans un rayon de 20 km autour de nos 18 stades, et au moins deux hôpitaux de renom dans un rayon de 10 km, avec des temps de transport ne dépassant pas 10 minutes. Quelques-unes des équipes médicales les plus expertes du monde se tiendront prêtes à répondre aux besoins de la FIFA et des athlètes. Un centre de commandement qui collaborera étroitement avec tous les lieux sera mis en place pour gérer toute urgence de grande envergure, utilisant et coordonnant les moyens de la ville, de l’État et des agences fédérales.

Nous avons conclu des contrats avec 64 camps de base et 54 sites d’entraînement spécifiques aux lieux choisis dans l’ensemble du pays, y compris des stades qui sont tous propres au football MLS. Tous ces lieux sont en parfaite conformité avec les exigences de la FIFA. En plus des 18 villes-hôtes, nous avons inclus 14 marchés supplémentaires qui pourraient accueillir des camps de base, confirmant ainsi l’envergure réellement nationale de notre candidature. Nous avons sélectionné les meilleurs hébergements que le pays puisse offrir et nous les avons assortis des sites d’entraînement les plus prestigieux. Nous avons retenu une variété d’établissements, de stades qui peuvent accueillir plusieurs milliers de spectateurs à des sites paisibles et retirés, pour permettre à la FIFA et aux délégations des équipes de choisir en fonction de ce qui leur convient. Cette gamme d’options donnera également à la FIFA la possibilité de créer diverses atmosphères pour les sessions d’entraînement (p. ex., vendre des billets ou fournir un parfait isolement).

13

hébergement

Médias

Les hôtels des 18 villes-hôtes proposées totalisent plus de 550 000 chambres. Ce chiffre englobe uniquement les hôtels à trois, quatre et cinq étoiles et exclut les motels et les chambres d’hôtes. Entre huit et douze ans en avance, nous sommes en voie de procéder à la réservation d’environ 9 000 chambres dans les villes-hôtes proposées, pour un total de 162 000 chambres. Cela représentera peut-être la plus grande quantité de chambres qui n’ait jamais été disponible pour aucune manifestation dans le monde entier. Ces chiffres se traduisent en plus de 12 millions de nuitées au cours des périodes de réservation requises pour la Coupe du Monde et la Coupe des Confédérations.

Notre programme médiatique « aucune frontière » dépasse largement les spécifications de la FIFA et propose un environnement médiatique réactif au paysage changeant. Le concept du Centre médiatique mondial permettra à un plus grand nombre de journalistes de couvrir la manifestation même s’ils ne peuvent pas être présents sur site, réduisant ainsi leur empreinte environnementale. Nous prévoyons un « nuage » d’informations pour les médias, une plateforme de services médiatiques « un monde/aucune frontière » qui permettra aux journalistes de participer à la Coupe du Monde de la FIFA™ où qu’ils se trouvent et à tout moment. Nous proposons Atlanta comme site du Centre de retransmission international, car c’est la plaque tournante des prouesses américaines en matière de transmissions par fibres et liaison montante vers le satellite, ainsi que la base de faisceaux de transport facilement accessibles à l’Europe, l’Amérique latine, l’Afrique et la partie continentale des États-Unis.

● ●

Ce chiffre va certainement augmenter si les ÉtatsUnis sont choisis pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA™ 2018/2022, particulièrement tandis que la compétition s’intensifie en se rapprochant de la sélection finale des 12 villes-hôtes. Nous utilisons un réseau unifié à travers les ÉtatsUnis, mettant à contribution les bureaux d’accueil des congrès et des visiteurs (Convention and Visitors Bureaus) dans le processus de la Coupe du Monde.

14

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

coupe des confédérations Manifestations liées à la de la FiFa compétition

Nous proposons d’organiser la Coupe des Confédérations de la FIFA la plus réussie de toute son histoire. Compte tenu des antécédents du pays pour organiser des rencontres amicales et des tournois internationaux qui attirent un grand nombre de spectateurs, nous prévoyons de faire de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017/2021 l’évènement principal des manifestations estivales américaines pour l’année concernée. Grâce à notre héritage multiculturel, chaque équipe sera reçue comme si elle était une « équipe du pays » et ni la FIFA ni le LOC ne devront compter largement sur des acheteurs internationaux de billets pour assurer la présence de foules importantes et enthousiastes. On prévoit que la Coupe des Confédérations remplisse les stades à 85 % de leur capacité, avec en moyenne plus de 70 000 spectateurs. Nous envisageons de régionaliser cette manifestation, en utilisant cinq lieux situés dans deux fuseaux horaires uniquement (les parties est et centrale du pays), afin de faciliter et minimiser les déplacements de la FIFA, de l’équipe et des supporters.

Les manifestations supplémentaires liées à la compétition que nous prévoyons se tiendront dans tout le pays, de New York à Miami et à San Diego, et chaque lieu est historiquement réputé pour avoir géré et mené de main de maître des manifestations. Nous proposons à la FIFA d’organiser le Tirage au sort préliminaire dans la ville de New York, de présenter le Tirage au sort final à Miami et d’implanter le quartier général de la FIFA à Washington, D.C., capitale de notre pays (à une distance d’au moins un tiers des 18 villes-hôtes proposées parcourue en un vol de 90 minutes seulement). Nous proposons également d’accueillir le Congrès de la FIFA (et éventuellement le match d’ouverture) à Dallas, qui a joué un rôle intégral lors de la Coupe du Monde de la FIFA™ 1994 et possède maintenant un nouveau stade spectaculaire, le Cowboys Stadium.

15

héritages : trois manières dont nous prévoyons d’avoir un impact sur une génération

héritage en matière de football
le texte suivant ne fournit qu’une synthèse des manières dont les États-unis ont l’intention de créer un héritage en accueillant la coupe du Monde de la FiFa™.

À chaque étape, dès l’annonce de la candidature gagnante à la tenue de la Coupe du Monde elle-même, et jusque dans les prolongements du succès de la manifestation bien longtemps après son achèvement, nous tirerons profit de l’opportunité ainsi offerte en favorisant une variété d’initiatives de développement du football, utilisant les bénéfices anticipés provenant de la Coupe du Monde de la FIFA™ 2018/2022 pour accroître les investissements dans le cadre des établissements et des programmes à tous les niveaux. Nous nous appliquerons à attirer davantage les communautés urbaines, hispaniques et afro-américaines, ce qui permettra d’augmenter la participation au jeu, d’enrichir la réserve de talents pour nos prestigieuses équipes professionnelles et nationales, et de puiser dans un nouveau marché de supporters du football, tout en ayant un impact social positif. Mettant en scène 18 villes-hôtes qui rivaliseront pour compter parmi les 12 finalistes, nous initierons une rude concurrence pour déterminer quelles villes peuvent promouvoir au mieux notre sport. Il sera demandé à chacune d’entre elles de prendre des mesures supplémentaires pour développer la pratique du football. Par le biais d’un effort coordonné, ces villes présenteront le football à tous les niveaux, génèreront l’enthousiasme de nos supporters et dynamiseront les rêves de notre prochaine génération de footballeurs. Bénéficiant déjà d’une audience américaine grandissante intéressée par le football, le fait d’accueillir une Coupe du Monde de la FIFA™ permettra d’attirer un nombre de téléspectateurs nationaux sans précédent sur le premier marché de télévision du monde et marquera le début d’une nouvelle ère dans la couverture médiatique, alors que le football prendra la place qui lui revient sous le chapiteau des sports américains.

16

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

héritage social et de mise en valeur des ressources humaines

Nous proposons de lier toutes nos initiatives au concept de « individuellement, un par un », une approche source d’autonomie et qui permet à chaque citoyen du monde d’utiliser le football comme outil de changements positifs. Nous avons tout particulièrement l’intention de lier notre vision et nos efforts aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) des Nations Unies, en collaborant étroitement avec la FIFA pour contribuer à lancer des milliers de nouvelles initiatives de par le monde. Nous travaillerons avec des experts de renom en matière de gestion durable, y compris ceux de l’Institut des Sciences de la Terre de l’Université de Columbia (Earth Institute at University of Columbia). Cet institut est dirigé par Jeffrey D. Sachs, sommité du développement économique durable et conseiller pour la présente candidature américaine.

au niveau international, nous nous concentrerons sur trois projets :

La Coupe du Monde de la Vie de la FIFA, qui encouragera les citoyens à « remplir la coupe du monde » en achetant de l’« eau pour la vie » pour des millions de personnes des pays en développement. L’ élargissement du concept de « 20 Centres pour 2010 » de la FIFA à toutes les Confédérations de la FIFA, en adoptant une approche multidisciplinaire qui utilise la popularité du football pour aider à promouvoir et à faire avancer les initiatives scientifiques du projet des Villages du Millénaire. Un site de réseautage social qui mettra en relation des personnes et entités du monde entier avec des projets dans les pays en développement.

17

the GaMe iS in uS

— alan and clayton evans

au niveau national, nous utiliserons la superbe plateforme du football pour contribuer à traiter les besoins sociaux et sanitaires les plus urgents de nos communautés : obésité infantile, délabrement urbain et intolérance sociale.

Nous proposons de créer l’initiative éducative Football pour la vie (Football for Life) de la FIFA et de l’intégrer dans trois de nos programmes américains existants : « Continuez à jouer ! » (Play On!), un programme national destiné à accroître l’activité physique et à promouvoir des styles de vie sains dans les écoles et communautés urbaines. « Le Football clé du succès » (Soccer for Success), une initiative qui a lieu après les heures d’école et qui aborde les principales questions sociales telles que la discrimination, la délinquance et la violence juvéniles, et les réalisations éducatives. « Des espaces de jeu » (Places to Play), un programme qui vise à multiplier les terrains de jeu dans les quartiers urbains à travers tout le pays.

le bénévolat est une incarnation naturelle de notre concept global que résument les termes « individuellement, un par un » et va de pair avec la tradition américaine qui consiste à payer sa dette envers la communauté. par conséquent, nous proposons d’utiliser la coupe du Monde de la FiFa™ pour inspirer la citoyenneté globale sans frontières par le biais des manifestations suivantes :

« Journée des Citoyens du Monde de la Coupe du Monde » (World Cup Citizens of the World Day), une manifestation bénévole à laquelle nous comptons donner une envergure historique. « Football musical mondial de la FIFA » (FIFA World Football Jam), qui utilise la musique pour susciter l’intérêt des jeunes dans le cadre des Fêtes des supporters de la FIFA™ dans le monde entier. « Récompense Humanitas de la FIFA » (FIFA Humanitas Award) qui honorera de remarquables bénévoles dans les communautés du monde entier.

Un dernier élément de notre programme national est la création de l’Institut de la FIFA pour le changement social, véritable usine de réflexion et d’action conçue pour identifier les pratiques basées sur le football et offrir une variété de services pour aider les éducateurs et les groupes communautaires. Cet institut serait non seulement le plus grand centre d’éducation sur le football au monde et un solide héritage durable, mais il illustrerait également un concept qui pourrait être introduit en n’importe quel autre coin du globe.

19

héritage environnemental

Tout comme pour nos projets de développement social et de mise en valeur des ressources humaines, nous lierons toutes nos initiatives environnementales proposées par le biais du puissant concept « individuellement, un par un » selon lequel chaque supporter qui voit un match de la Coupe du Monde, dans un stade ou dans n’importe quel pays parmi plus de 200 pays concernés, comprendra qu’il a un enjeu très personnel en ce qui concerne l’avenir et sera encouragé à faire la différence. Nous avons l’intention de faire de la Coupe du Monde de la FIFA™ organisée par les États-Unis une manifestation auto-suffisante en énergie ainsi qu’une « illustration vivante » qui connecte les personnes à de nouvelles technologies et de nouveaux comportements. Nous livrerons un héritage qui commence par minimiser l’empreinte de la manifestation dans les six domaines clés de la FIFA : l’eau, les déchets, l’énergie, les transports, l’approvisionnement et le changement climatique.

Pour ce faire, nous chercherons à établir de nouvelles normes pour les activités vertes et à fixer des objectifs tactiques pour la manifestation, y compris : neutralité de l’eau aucun déchet dans les décharges aucun combustible fossile utilisé dans la production d’énergie aucun combustible fossile utilisé dans les transports fournis à la FIFA une conformité à 100 % aux normes de gestion durable de la part des fournisseurs et vendeurs moins de 20 % des spectateurs arrivant aux matchs dans des véhicules à moteur à combustion des produits 100 % biologiques, de provenance locale, dans tous les stades et les Fêtes des supporters de la FIFA™ dès son lancement, le LOC utilisera le système de gestion environnementale reconnu mondialement, ISO 14001 pour certifier ses activités

De concert avec la FIFA, nous chercherons à influencer, inspirer et donner une autonomie aux cinq millions de personnes qui auront acheté des billets pour les jeux, aux 25 millions de personnes qui assisteront aux Fêtes des supporters de la FIFA™, aux milliards de téléspectateurs du monde entier, aux fournisseurs et vendeurs, et à la Famille de la FIFA comprenant les joueurs, entraîneurs, bénévoles, travailleurs et les communautés.

20

s y n t h è se de l a c a n di dat u r e de s é tat s-u n is p ou r l a cou pe du mon de de l a f i fa™ en 2 018/2 022

En résumé, si nous avons le très grand honneur et l’importante responsabilité d’organiser une Coupe du Monde de la FIFA™, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour offrir une manifestation extraordinaire et extraordinairement réussie. Nous sommes prêts à accueillir le monde chez nous, à étreindre nos amis footballeurs dans des villes ouvertes et progressistes et des stades modernes, dans un pays dont les valeurs immuables reflètent par un effet de miroir les valeurs de ce merveilleux monde du football. Nous sommes prêts à hisser la promesse de notre pays vers de nouvelles hauteurs d’engagement : faire grandir ce sport dans notre pays à la fois divers et en perpétuelle mutation, et utiliser ce succès pour le faire grandir dans le monde entier. Nous sommes prêts à utiliser le pouvoir et la splendeur de la Coupe du Monde de la FIFA™ pour insuffler à chaque supporter du globe des mesures prises personnellement, « individuellement, un par un », pour créer un changement social et environnemental durable. Nous sommes prêts à honorer la vision de la FIFA et tout ce qu’elle représente.

GouSaBid.coM

20%

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful