You are on page 1of 4

Au commencement, Rav Hamenouna, l’ancien dit :

Nous trouvons dans les premiers mots de la Genèse, une inversion de lettre par rapport à l’ordre
alphabétique. Les deux premiers mots ont pour initiale un -Beith (Béréchith-Bara) = Au
commencement réa -Les deux mots suivants ont pour initiales un – Aleph (Elohim-Eth) = Dieu et –
Voici la raison de cette interversion.
Quand le Saint Béni Soit-il voulut créer le monde, les lettres étaient cachées, et pendant les deux
mille ans qui précédèrent la création, il les contemplait et jouait avec elles. Lorsqu’il se décida à
créer le monde, toutes les lettres, mais de la dernière à la première, vinrent se présenter devant lui.
Ainsi la lettre -Tav – se présenta la première :
Maître des mondes, dit-elle ; Qu’il te plaise de te servir de moi pour opérer la création du monde,
attendu que je forme la lettre finale du mot -Emeth = Vérité -gravé sur ton sceau. Toi-même a pour
nom – Vérité = Emeth – et il sied à un Roi de commencer par la lettre de vérité pour opérer la
création du monde. Le Saint Béni Soit-il lui répondit ;
En effet, tu es digne et juste. Mais il ne convient pas que je me serve de toi pour opérer la création
du monde, ceci pour deux raisons : Tu es appelée à être marquée sur le front des hommes fidèles qui
ont observé la loi de la première lettre de l’alphabet -Aleph -jusqu’à la dernière – Thav – et qui
ensuite, mourront sous ton signe. Aussi ; parce que tu formes la lettre finale du mot -Meth = Mort –
Honnêtement Thav ; Penses-tu que la création puisse commencer avec une lettre de mort ?
Bien que celle-ci soit indispensable pour l’évolution de tout ce qui va être créé de vivant. Non ! Et
bien pour ces raisons, il ne convient pas que je me serve de toi pour opérer la création du monde. La
lettre – Thav – se retira immédiatement.
La lettre -Chin -Se présenta alors et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de m’employer pour opérer la création du monde. Je suis
l’initiale de ton saint nom -Chadaï – et il sied au maître de créer le monde avec un nom Saint. Le
Saint Béni Soit-il, lui répondit ; Tu es digne, tu es bonne, tu es vraie. Mais comme les lettres du
-Mensonge = Cheqer – t’ont prise pour être avec elles, je ne peux créer le monde par toi. Le
-mensonge = Cheqer – n’a de consistance que si la lettre -Qoph – et la lettre – Reich – te prennent.
Écoute bien : Pour faire accepter leurs mensonges, les menteurs utilisent un fond de vérité.
En toi-même – Chin -tu es cette lettre de vérité. Tu es aussi le signe de vérité des trois patriarches
que tu représentes avec tes trois barres ; et par lesquelles ils se sont unis. Il y a encore le fait que les
lettres -Qoph -Reich – forment le mot -Qar = Froid -Elles sont de ce fait des lettres qui apparaissent
du coté de la rigueur. Et pour être effectives ; Elles t’accueillent entre elles pour former ainsi le mot
– Qecher = Complot – A ces mots, le -Chin -sortit.
Les lettres -Qoph – et – Reich – n’osèrent se présenter.
Pourtant, c’est bien à doses égales de justice et de charité que le monde allait être créé. Que toutes
choses dans ce monde de l’en bas allait avoir son contraire, à l’image de la balance avec ses deux
plateaux en équilibre sur un axe. (le bien, le mal ; le chaud, le froid ; le bon, le méchant ; le riche, le
pauvre ; le fort, le faible ; etc. Etc.)

La lettre – Tsadi – se présenta et dit ; Maître des mondes ! Qu’il te plaise de créer le monde à partir
de moi, car tu sais bien que j’appose mon sceau sur les – Tsadiqim = Justes – et toi-même qui te
nomme – Tsadiq = Juste – Tu es distingué grâce à moi ; Comme il est écrit au psaume 11/9 « Dieu
est juste et il aime les justes » Aussi convient-il de créer le monde avec moi.
Le Saint Béni Soit-il lui répondit ; Tsadi ! Tsadi ! Tu es juste, mais tu dois rester cachée et ne pas
trop te dévoiler afin de ne pas fournir trop d’arguments contre le monde. Tu as la forme de la lettre
– Noun – surmontée de la lettre – Yod -venant du nom de la Sainte-Alliance. Selon ce secret,
lorsque je créerai le premier homme, je lui ferai deux visages. « C’est pourquoi la lettre – Yod -est
représenté de dos ( ) et non de face ( ) Les lettres – Noun – et -Yod – sont dans la formation de la
lettre – Tsadi -dos à dos, et non face à face. » Un jour, je te diviserai en deux, pour que tu
apparaisses face à face. Mais cela aura lieu ailleurs.
La lettre – Tsadi – se retira et s’en fut.

La lettre – Pé – se présenta et dit ;


Maître des mondes ! Qu’il te plaise de te servir de moi pour opérer la création du monde, attendu
que la délivrance que tu es appelé à effectuer en ce monde, est inscrite en moi. Je commence le mot
-Pédouth = Délivrance – Il convient donc de créer le monde à partir de moi. Le Saint Béni Soit-il lui
répondit ; Tu es digne en effet, mais il y a aussi le mot -Faute = Pechah -qui commence par toi.
Cette faute qui se cache est dessinée en ta forme, à l’image du serpent qui frappe puis qui ramène la
tête vers son corps ; ou de celui qui a péché et qui baisse la tête et étend les bras. – S -Retourne à ta
place ! Je ne peux pas commencer la création par toi À la lettre -Ayin – initiale de -Avon = Crime –
et bien qu’elle fit valoir qu’elle commence également le mot -Avanah = Modestie ou Humilité le
Saint Béni Soit-il lui déclara ; Tu sais fort bien que je ne peux me servir de toi pour opérer la
création du monde. Le – Pé -et le – Ayin – sortirent de devant sa face.
La lettre – Samekh – se présenta et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de te servir de moi pour opérer la création du monde, car en moi
se trouve un – Appui = Sémikhah -pour ceux qui tombent, comme le dit le verset du Psaume 145/14
-Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent – Le Saint Béni Soit-il lui répondit ;
C’est précisément à cause de cela que tu dois rester à ta place sans bouger. Car s’il t’arrivait de
l’abandonner, qu’adviendrait-il de ceux qui sont près de tomber ? Eux qui n’ont que toi pour se
retenir. Le – Samekh -se retira aussitôt.
Le – Noun -se présenta et dit devant le maître du monde ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de te servir de moi pour créer le monde. Je suis la lettre initiale
de l’expression – Redoutable = Nora – redoutable en louanges bien sûr, et de l’expression –
Agréable = Navah – qu’elle est agréable la louange pour les justes. Le Saint Béni Soit-il lui répondit
; Ô ! -Noun – Retourne à ta place, car c’est à cause de toi que la lettre – Samekh – est retournée à la
sienne, et appuie toi sur elle. Tu oublies que tu es l’initiale de – Nophélim = Ceux qui chancellent –
et de -Néphilah = Chute – Sans attendre – Noun – se retira et reprit sa place.
La lettre – Mem – entra et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de te servir de moi pour opérer la création du monde, car c’est
grâce à moi que tu es -Roi = Mélékh – Le Saint Béni Soit-il lui répondit ; Tu dis vrai, mais ce n’est
pas avec toi que je créerai le monde, puisque ce dernier a besoin d’un Roi. Rejoins ta place
accompagnée des lettres -Lamed -et -Caph – avec lesquelles tu formes le mot – Roi – Te rends-tu
compte de l’anarchie qui régnerait dans le monde, s’il devait demeurer sans Roi pour le gouverner.

La lettre – Caph – descendit alors du trône de gloire et dit d’une voix tremblotante ; maître des
mondes ! Qu’il te plaise de créer le monde avec moi, puisque je suis ta – Gloire = Cavod – Dès que
le – Caph -descendit du trône de gloire, deux cent mille mondes ainsi que le trône lui-même furent
ébranlés. La secousse était si violente qu’elle menaçait tous les mondes d’écroulement. Le Saint
Béni Soit-il s’écria ; Caph ! Caph ! Que fais-tu ici ? Retourne à ta place, je ne peux pas créer le
monde à partir de toi. Tu es l’initiale du mot -Calah = Extermination – et c’est par toi qu’elle est en
train de se faire entendre. Retourne vite à ta place et restes-y.
La lettre – Caph -se retira aussitôt à sa place.
La lettre – Yod -se présenta et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de m’employer à la création du monde, car je suis l’initiale de
ton Saint Nom -Y-H-V-H- Il convient donc que tu crées le monde avec moi. Le Saint Béni Soit-il lui
répondit ; Ce n’est pas assez suffisant pour toi d’être gravé en mon nom ? Tu sais très bien que tu es
gravée en moi-même et que toute ma volonté tient en toi. Retire-toi ! Il n’est pas bon que tu sois
arrachée à mon nom.
La lettre – Teith -se présenta à son tour et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de créer le monde à partir de moi qui te fait nommer -Tov
= Bon et Droit –
Le Saint Béni Soit-il lui répondit ;
Je ne créerai pas le monde à partir de toi, parce que le bien que tu représentes est caché en toi,
suivant les paroles du Psaume 31/20 – Combien est grande la bonté que tu tiens cachée pour ceux
qui te craignent – Comme cette bonté est abritée en toi, tu n’as pas part au monde que je vais créer ;
Mais au monde à venir.
Le Saint Béni Soit-il ajouta ;
De plus, parce que ta bonté est dissimulée en ton sein, les portes du temple seront englouties, ainsi
qu’il est écrit aux Lamentations 2/9 – Ces portes ont été englouties par la terre Le Saint Béni Soit-il
ajouta encore ; Tu n’es pas sans savoir que tu as pour voisine la lettre – Hheith – avec laquelle vous
formez ensemble le mot – Hhet = Péché

C’est d’ailleurs pour cette raison que vous ne figurerez ni l’une ni l’autre, dans les noms des douze
tribus Saintes d’Israël. Le – Teith -et le – Hheith – se retirèrent à leur tour.
La lettre – Zayin – se présenta et dit ;
Qu’il te plaise O! maître des mondes ; De créer le monde avec moi. Tes enfants veillent au –
Chabath -grâce à moi, comme il est dit dans l’exode 20/8 -Zakhor = Souviens-toi -du jour de
Chabath, pour le sanctifier – Le Saint Béni Soit-il lui répondit ;
Je ne me servirai pas de toi pour opérer la création du monde. As-tu vu ton graphisme ? C’est tout à
fait l’image de la guerre. As-tu vu ta forme ? C’est la forme d’un glaive aiguisé et d’un poignard de
guerre. Puis tu sais bien que la guerre commence par toi, et se dit = Ziyoun -En plus de tout cela ; tu
ressembles au – Noun Final – (celui de la chute).
Zayin sortit immédiatement.
La lettre – Vav – se présenta et dit ;
Maître des mondes ! Qu’il te plaise de créer le monde avec moi, car je suis la lettre de ton nom. Le
Saint Béni Soit-il lui répondit ;
Vav ! qu’il te suffise à toi et au – Hé – de figurer dans mon nom. Vous appartenez au secret de mon
nom, vous êtes gravés et inscrits dans mon nom. Aussi, ne me servirai je pas de vous pour opérer la
création du monde.
La lettre – Hé – sachant parfaitement qu’elle faisait également partie du saint nom, ne se présenta
pas devant le Saint Béni Soit-il. La lettre – Daleth -accompagnée de la lettre – Guimel – se
présentèrent ensemble et formulèrent la même demande.
Le Saint Béni Soit-il leur répondit ;
Qu’il vous suffise de rester associées, car, comme les -Dalim = Pauvres – ne disparaîtront jamais du
monde, il faut les pourvoir en – Gamol = Bonté Tu sais bien -Daleth – que tu es la -Dalouth =
Pauvreté -. Et toi – Guimel – que tu es le – Guémilouth = Bienfaiteur – qui soulage.
Restez donc l’une près de l’autre, pour que l’une nourrisse l’autre.
La lettre – Beith – se présenta et dit ;
Maître des mondes, qu’il te plaise de créer le monde à partir de moi, attendu que je suis pour te –
Baroukh = Bénir – en haut et en bas. Le Saint Béni Soit-il lui répondit ; C’est effectivement de toi
que je me servirai pour la création du monde, tu seras la base de l’oeuvre de la création. La lettre –
Aleph – s’abstint de se présenter. Le Saint Béni Soit-il lui dit ;
Aleph ! Aleph ! Pourquoi ne te présentes-tu pas devant moi comme toutes les autres lettres ?

Aleph – répondit ;
Maître des mondes ; J’ai vu toutes les autres lettres comparaîtrent devant toi sans résultat.
Alors pourquoi me serais-je présentée ?
De plus, tu as accordé ce don précieux à la lettre – Beith -et il ne convient pas au Roi suprême, de
retirer le don qu’il vient de faire à un serviteur, pour le donner à un autre. Le Saint Béni Soit-il lui
répondit ; Bien que ce soit la lettre – Beith – que j’utiliserai pour la création du monde, tu seras la
première de toutes les lettres de l’alphabet. Je n’aurai d’unité qu’en toi. Tu seras la base de tous les
calculs et de toutes les oeuvres faites dans le monde. L’on ne pourra trouver d’unité nulle part, si ce
n’est dans toi, ma lettre -Aleph C’est à ce moment précis que commença l’oeuvre de la création.
Le Saint Béni Soit-il les façonna ensuite en grandes lettres pour l’en haut, et en petites lettres pour
l’en bas. Voilà pourquoi les deux premiers mots du livre de la Genèse, ont pour initiales deux –
Beith – – Béréchith Bara = Au commencement créa Et pourquoi les deux mots suivants ont pour
initiales deux – Aleph – -Elohim Eth = Dieu et -Les premiers – Beith – et – Aleph – sont des lettres
de l’en haut.
Les seconds – Beith – et – Aleph – sont des lettres de l’en bas.
Mais toutes ; Celles de l’en haut et de l’en bas, étaient rassemblées en l’unité.
Et le Rav d’ajouter ;
Viens et vois que le Saint Béni Soit-il ne retient le salaire d’aucune créature. Et bien que les lettres
se présentèrent dans l’ordre inverse, Thav, Chin, Reich….. Il les repoussa de devant lui, donnant la
gloire à la lettre – Beith – Lorsqu’il s’apprêta à créer son monde, il se mit à les combiner avec la
lettre – Beith –
D’où l’expression – Béréchith -Premier mot de la bible, qui s’écrit – beith-Reich-Aleph-Chin- Yod-
Thav = Au commencement -Où tu trouves le – Thav -le – Chin -et le -Reich -Les lettres -Aleph – et
– Yod – lui furent également associées. La lettre – Beith – prit toutes les lettres avec elle.
Le Saint Béni Soit-il créa avec elles son monde, et toutes les lettres furent appelées :
– Léphanim = Avant –
Pour quelle raison ?
Parce qu’elles furent créées deux mille ans avant que soit crée le monde.
Et avec la -Thorah = les Écritures Saintes -qui est appelée -Avant –
Le Saint Béni Soit-il créa son monde ainsi qu’il est écrit au Psaume 102/26 :
– Avant = Léphanim -tu as fondé la terre, et les cieux sont l’oeuvre de tes mains –

Related Interests