You are on page 1of 18

MINISTERE DE L’INTERIEUR

DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES

Secteur des Déchets au Maroc
Programme National des Déchets Ménagers et
Assimilés -PNDM-

PLAN  ETAT DES LIEUX  CADRE JURIDIQUE  SITUATION DU SECTEUR DES DECHETS AVANT PNDM  NAISSANCE DU PNDM  OBJECTIFS DU PNDM  CONSISTANCE PHYSIQUE DU PNDM  ELIGIBILITE AU PNDM  GOUVRNANCE DU PNDM  FINANCEMENT DU PNDM  REALISATIONS  CONTRAINTES DU SECTEUR  PERSPECTIVES  ENSEIGNEMENTS TIRES DU PROJET DE LA JICA .

8 millions d’habitants dont 20. ETAT DES LIEUX  Population de plus de 33.  Forte teneur en humidité: environ 67%.9 millions de tonnes par an dont 5.4 millions en milieu urbain.76 kg/hab. soit un taux d’urbanisation de 60 %.5 en milieu urbain.  Production de 6.  Faible pouvoir calorifique: entre 850 et 950 kcal/kg..  Prédominance des matières organiques: près de 70% du poids total. /j. . soit un ratio de 0.

CADRE JURIDIQUE  Adoption en 2006 de la Loi 28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination et de la Loi 54-05 relative à la gestion déléguée des services Publics. .  Déclaration du Gouvernement d’Octobre 2007 considérant la problématique de la gestion des déchets ménagers comme une priorité de l’action gouvernementale.  La loi organique communale.

 Manque de ressources financières affectées à ce secteur.  Absence de traitement des déchets avec prédominance des décharges non contrôlées. .  Insuffisance des outils de planification.  Vétusté et inadaptation du matériel utilisé. SITUATION DU SECTEUR DES DÉCHETS AVANT PNDM  Déficience en matière de collecte et nettoiement:  Insuffisance en infrastructures et équipements de collecte et d’élimination des déchets.  Gestion non professionnalisée du service.

.  Programme évalué à 40 MMDH.  Ce Programme vise principalement la mise à niveau du secteur des déchets. NAISSANCE DU PNDM  Le PNDM a été lancé par le Gouvernement en 2008 pour répondre aux défis d’une gestion durable des Déchets Ménagers et Assimilés et s’inscrire dans la modernisation du secteur des déchets. le Ministère Chargé de l’Environnement et les Collectivités Territoriales et bénéficie d’un appui de la banque mondiale. s’étale sur une période de 15 ans répartis en 3 phases.  Le PNDM est mis en œuvre en partenariat entre le Ministère de l’Intérieur.

 Former et sensibiliser tous les acteurs concernés sur la problématique des déchets.  Réaliser les décharges contrôlées des déchets ménagers et assimilés au profit de tous les centres urbains (100%) à l’horizon 2020 . le renforcement des capacités et la mise en place des systèmes de contrôle et de suivi.  Moderniser le secteur des déchets par sa professionnalisation. .  Fermer ou réhabiliter toutes les décharges sauvages (2020) .  Généraliser les plans directeurs de gestion des déchets ménagers et assimilés pour toutes les préfectures et provinces du Royaume conformément aux dispositions de la loi 28-00.  Organiser et développer la filière de tri. recyclage et valorisation pour atteindre un taux de recyclage de 20% en 2020 . OBJECTIFS DU PNDM  Assurer la collecte des déchets ménagers pour atteindre un taux de collecte en milieu urbain de 90% en 2020 et 100% en 2030 .

156 220 308 684 1.8 616 862.7 formation Total Général 9 051 12 829 18 116 39 996 100 .7 valorisation Communication- sensibilisation. CONSISTANCE PHYSIQUE DU PNDM Phase 1 Phase 2 Phase 3 Total (2008-2012) (2013-2017) (2018-2022) % (MDH) Décharges 965 2 078 3 705 6 748 17 Collecte et 6 421 8 717 11 864 27 001 67 nettoiement Réhabilitation 760 760 760 2 280 6 décharges Total 1 8 146 11 555 16 329 36 029 90 Études et maîtrise 234 329 462 1 025 2. 6 d’ouvrage Suivi et contrôle 79 109 155 343 1 Tri-recyclage- 436.2 4.4 1915.

 Réalisation d’une étude de faisabilité du projet  Prise en compte des aspects sociaux  Existence d’une étude d’impact  Inscription du projet dans le cadre de l’intercommunalité quand c’est préconisé par le plan directeur. notamment sur le plan juridique. pour éviter tout risque ultérieur. . ELIGIBILITE AU PROGRAMME L’appui apporté par le PNDM repose sur six critères:  Existence d’un plan de gestion du service des déchets ménagers à l’échelle du porteur du projet  Disponibilité de l’assiette foncière.

 Une Unité de Gestion du PNDM (UGP) mise en place au sein de la DGCL/DEA qui assure l’évaluation de l’éligibilité des projets au financement du PNDM. . l’Economie et les Finances. les Affaires Générales et le FEC. le suivi et l’évaluation du programme. GOUVERNANCE DU PROGRAMME Le pilotage du PNDM est assuré par :  Une Commission Nationale (CN-PNDM) qui assure la coordination. Elle est présidée par le Département de l’Environnement et comprend l’Intérieur. l’assistance technique aux Collectivités Territoriales et leurs groupements et l’établissement de rapports semestriels sur le PNDM.

FINANCEMENT DU PROGRAMME Phase 1 Phase 2 Phase 3 Total (2008-2012) (2013-2017) (2018-2022) (%) (MDH) Collectivités Territoriales 7200 9295 12645 29140 73 Redevances 210 1 191 3 248 4 649 11 MDP 270 502 282 1054 3 Etat 830 1 300 1 400 3 530 9 Dons (Coopération) 541 541 541 1623 4 Total Général 9051 12829 18116 39 996 100 .

Collecte et nettoiement (fin 2015) Nombre de contrats 105 Nombre de communes 150 concernées (dont 56 rurales) Nombre de sociétés 19 Chiffre d’affaires (HT) 2.  4 Milliards de DH d’investissement.73 Milliards de la DGCL.  Plus de 18 Millions d’habitants concernés. 1.6 Milliards de DH d’appuis apportés par l’Etat aux Collectivités Territoriales dont 1.Mise en décharge ( fin 2015): Nombre de contrats 16 Nombre de communes 94 concernées (dont 43 rurales) Nombre de sociétés 10 Chiffre d’affaires (HT) 290 Millions DH . RÉALISATIONS Jusqu’à fin 2015 (1)  3.13 Milliards de DH 2.

Indicateurs:  Taux de collecte professionnalisée de 86% contre 46% en 2007.Plans directeurs: Lancement de 64 plans directeurs provinciaux/préfectoraux dont 13 achevés. 4.Réhabilitation: 23 décharges sauvages réhabilitées.  Taux d’enfouissement de plus de 40% contre 11% en 2007. . 5.  1 expérience de tri (Décharge Oum Azza - Rabat). RÉALISATIONS (2) 3. 6.Valorisation:  2 expériences de conversion énergétique du biogaz (Oujda et Fès).

 Retard au niveau de la réalisation des plans directeurs  Faiblesse au niveau de l'activité de sensibilisation des ménages  Faible taux de recyclage et de valorisation des déchets. CONTRAINTES DU SECTEUR  Contraintes techniques • Retard dans la réalisation de décharges contrôlées en raison de l’indisponibilité du foncier.  Insuffisance en matière de contrôle et de suivi des contrats de gestion déléguée . • Retard dans la réhabilitation des décharges non contrôlées.  Contraintes sur le financement • Insuffisances de ressources financières de certaines communes. • Refus des communes d’accepter des décharges dans leurs territoires.

PERSPECTIVES (1) • Améliorer la durabilité financière du service (redevance. sensibilisation et de communication. taxes spécifiques. • Développer les activités de tri-recyclage-valorisation. • Renforcer le contrôle et le suivi des contrats de gestion déléguée et mettre en place les structures permanentes de contrôle. amélioration du recouvrement etc…). • Développer les axes de formation. .

• Encourager l’intercommunalité en tant qu’ instrument permettant d’optimiser les coûts de gestion du service et mutualiser les moyens de suivi et de contrôle des prestations. PERSPECTIVES (2) • Promouvoir la bonne gouvernance de la gestion des déchets ménagers et développer les mécanismes de conciliation et de médiation. • Evaluer la performance du secteur des déchets • Adopter de nouveaux documents types de contractualisation et fixer par arrêtés les formes et les modalités de leur établissement. .

ENSEIGNEMENTS TIRES DU PROJET DE LA JICA • Le projet mené par la JICA au niveau de la Province de Tiznit s’inscrit dans les objectifs de la deuxième phase du PNDM. • La généralisation de ce type de projet à travers l’adoption d’une stratégie nationale de traitement et de valorisation des déchets. • Ce projet vise une gestion intégrée des déchets à travers leur valorisation ainsi que des actions de sensibilisation et de communication. • Le renforcement des capacités en matière de gestion intégrée des déchets figure parmi ses priorités. • La JICA a porté assistance pendant trois années à Tiznit pour un projet pilote visant entre autres les activités 3R et un plan d’action de gestion des déchets sur la base du plan directeur provincial de gestion des déchets ménagers et assimilés. .

MERCI POUR VOTRE ATTENTION .