You are on page 1of 71

Fonctions trigonométriques et

trigonométriques inverses 6
6.1 Rappel (fonctions trigonométriques)
Nous aborderons maintenant une autre classe de fonctions dites
élémentaires, les fonctions trigonométriques. Ces fonctions sont
indispensables à l’étude des phénomènes périodiques.
mesure d’angles La variable indépendante de toute fonction trigonométrique est un
angle. On construit un angle en effectuant dans un plan la rotation
d’un segment de droite autour d’une de ses extrémités. Un angle dont
le côté initial est sur l’axe des abscisses et dont le sommet est le point
θ
d’origine est dit en position standard ou canonique. L’angle est

positif lorsque la rotation est faite dans le sens inverse des aiguilles
figure 6.1.1 d’une montre (figure 6.1.1) et négatif si la rotation est faite dans le
sens des aiguilles d’une montre (figure 6.1.2).
θ

Depuis l’antiquité, on mesure les angles en degrés. L’angle de 360° est


associé à une rotation complète du segment de droite. Dans ce cas le
figure 6.1.2 segment de droite revient à sa position initiale après avoir fait une
rotation complète dans le sens inverse des aiguilles d’une montre
(figure 6.1.3). Ce sont les astronomes babyloniens qui ont choisi le
nombre 360; ils croyaient alors que la terre faisait un tour sur elle-
même en 360 jours. Lorsqu’on fait intervenir le calcul différentiel, il
est essentiel d’utiliser une autre mesure, le radian. L’emploi du radian
360° comme mesure d’angles simplifie la dérivée des fonctions trigonomé-
figure 6.1.3
triques, de la même façon que la base e simplifie la dérivée des
fonctions exponentielles et logarithmiques.

définition 6.1.1 On mesure un angle θ en radians en traçant


B
le radian d’abord un cercle centré sur le sommet de s
θ
lorsque r = 1, la mesure l’angle puis, on établit le rapport entre l’arc O r A
en radians de l’angle de cercle s qu’il sous-tend et le rayon r du s
AOB correspond à la cercle. L’unité «radian» est habituellement θ=
r
longueur de l’arc AB omise.

secteur angulaire longueur de l’arc aire du secteur


une révolution = circonférence = aire du cercle
s
θ AA θ s A
r = =
2π 2πr πr 2
1
⇒ s = rθ et A = 2 r2θ
6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

relation entre Comme la circonférence d’un demi-cercle de rayon r est πr et que θ


degrés et radians
= s/r, un angle de 180° correspond à un angle en radians de
s πr
θ = r =
r = π
Par conséquent 180° = π radians .

exemple 6.1.1 Convertir 30° en radians.


____________

pour convertir des Une simple règle de trois permet d’effectuer la conversion. Si θ est la
degrés en radians, on quantité cherchée,
multiplie la mesure en
π  180° = π 30°× π π
degrés par
180  ⇒ θ = 180° = 6
 30° = θ

exemple 6.1.2 Convertir π/4 radians en degrés


____________

pour convertir des Si θ est la quantité cherchée,


radians en degrés, on
multiplie la mesure en  180° = π π/4× 180°
180  ⇒ θ = π = 45°
radians par
π  θ = π/4

exemple 6.1.3 Calculer la longueur de l’arc de cercle de la figure 6.1.4.


____________
s=?
π/3
On a S = rθ (où θ est un angle en radians)
r=6
= 6(π/3)
figure 6.1.4 = 2π (6,28)

définition 6.1.2 Soit θ un angle en position standard et P(x, y) un point situé à une
les six rapports distance r de l’origine O sur le côté terminal de l’angle.
trigonométriques y r
sinus: sin θ = r ; cosécante: cosec θ = y
x r
cosinus: cos θ = r ; sécante: sec θ = x
P (x, y)
r y x
y tangente: tg θ = x ; cotangente: cotg θ = y
θ
O x
Si le point P(x, y) est dans le premier quadrant alors θ est un angle
aigu d’un triangle rectangle. Dans un tel cas, on peut définir les six
rapports trigonométriques de la manière suivante.
côté opposé

côté opposé hypoténuse


se

sin θ = hypoténuse ; cosec θ = côté opposé


nu

po

côté adjacent hypoténuse


cos θ = hypoténuse sec θ = côté adjacent
hy

;
θ
côté opposé côté adjacent
côté adjacent tg θ = côté adjacent ; cotg θ = côté opposé

André Lévesque 6-2


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

les six fonctions Les six rapports trigonométriques permettent de définir six nouvelles
trigonométriques fonctions: sinus (sin), cosinus (cos), tangente (tg), cotangente (cotg),
sécante (sec) et cosécante (cosec). L’étude de ces fonctions est grande-
ment simplifiée lorsqu’elle est faite à partir d’un cercle de rayon 1.
le cercle On considère d’abord un cercle de rayon 1
trigonométrique centré à l’origine d’un plan cartésien que l’on (cos θ, sin θ)
1
nomme cercle trigonométrique. On trace un r=
θ
angle de θ radians ayant pour sommet le point (0, 0)
(0, 0) et dont l’un des côtés repose sur l’axe
positif des x. L’autre côté rencontre le cercle en
un point (x, y). On appelle

• sin θ la valeur de y, • cosec θ la valeur de 1/y,


• cos θ la valeur de x, • sec θ la valeur de 1/x,
• tg θ la valeur de y/x, • cotg θ la valeur de x/y.

exemple 6.1.4 Trouver sin (π/2) , cos(π/2) , tg(π/2) , cotg(π/2) , sec(π/2) et cosec(π/2).
__________________________________
(0, 1)
L’angle de π/2 est associé au couple (x, y) = (0, 1) ;
π/2

⇒ sin(π/2) = 1 ; tg(π/2) = 1/0 ( ∃/ ) ; sec(π/2) = 1/0 ( ∃/ )


cos(π/2) = 0 ; cotg(π/2) = 0/1 = 0 ; cosec(π/2) = 1/1 = 1

exemple 6.1.5 Si sin θ = 4/5 (0< θ<π/2), trouver cos θ , tg θ , cotg θ , sec θ , cosec θ
__________________________________

côté opposé 4
sin θ = hypoténuse = 5 , par la relation de Pythagore on a

côté adjacent = 


√ 52 - 4 2 = 3
5 côté adjacent 3 hypoténuse 5
4 ⇒ cos θ = hypoténuse = 5 ; sec θ = côté adjacent = 3

θ côté opposé 4 hypoténuse 5


tg θ = côté adjacent = 3 ; cosec θ = côté opposé = 4
52 - 42 = 3
côté adjacent 3
cotg θ = côté opposé = 4

angles remarquables Il est possible à l’aide de la géométrie élémentaire d’obtenir la valeur


exacte de sin θ et de cos θ lorsque θ = π/6, θ = π/4 ou θ = π/3.

sin(π/6) = 1/2 (1/2, 3/2)


cos(π/6) = √
 3/2 ( 2/2, 2/2)
π/6
π/4

( 3/2,1/2)
1
sin(π/4) = 
√ 2/2 1
π/3

1 3/2
2/2
cos(π/4) = √
 2/2 1/2
π/6 π/4 π/3
sin(π/3) = 
√ 3/2 3/2 1/2
2/2
cos(π/3) = 1/2

André Lévesque 6-3


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

exemple 6.1.6 Trouver sin(π/6) , cos(π/6) , tg(π/6) , cotg(π/6) , sec(π/6) et


cosec(π/6).
____________
( 3/2, 1/2)
L’angle de π/6 est associé au couple π/6
(x, y) = (√
 3/2, 1/2) ;

⇒ sin(π/6) = 1/2
cos(π/6) = √
 3/2
1 √ 3
= √
3
1/2 1
tg(π/6) = = = 3
 3/2
√ √ 3 √ 3 √
3

cotg(π/6) = √1/2 = √ 3
3/2

2 √ 3
= √
1 2 2 3
sec(π/6) = = = 3

√ 3/2 
√ 3 √ √
3  3
2
cosec(π/6) = 1 = 2

II en est de même pour les angles associés à des couples symétriques sur
le cercle trigonométrique.

π/2 (90°) → (0, 1)

2π/3 (120°) → (-1/2, 3/2) π/3 (60°) → (1/2, 3/2)

3π/4 (135°) → (- 2/2, 2/2) π/4 (45°) → ( 2/2, 2/2)

5π/6 (150°) → (- 3/2, 1/2) π/6 (30°) → ( 3/2, 1/2)

(-,+) (+,+)

π (180°) → (−1, 0) 0 (0°) → (1, 0)

(-,-) (+,-)
7π/6 (210°) → (- 3/2, -1/2) 11π/6 (330°) → ( 3/2, -1/2)

5π/4 (225°) → (- 2/2, - 2/2) 7π/4 (315°) → ( 2/2, - 2/2)

4π/3 (240°) → (-1/2, - 3/2) 5π/3 (300°) → (1/2, - 3/2)

3π/2 (270°) → (0, -1)

André Lévesque 6-4


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

identités Les fonctions sinus et cosinus sont périodiques de période 2π.


trigonométriques

une fonction ƒ(x) est


1. sin( θ ± 2kπ) = sin θ
(k est un nombre entier)
périodique de période 2. cos(θ ± 2kπ) = cosθ
p > 0 si ƒ(x + p) = ƒ(x)
pour toute valeur de x
La fonction sinus est une fonction impaire tandis que la fonction cosinus
(cos θ, sin θ)
est une fonction paire.
θ 3. sin(- θ) = -sin θ
−θ
4. cos(-θ) = cosθ
(cos θ, -sin θ)

Deux identités fort utiles, sont les identités d’angles complémentaires et


celles permettant les translations horizontales.

π π
5. ( ) = cos(θ - )
sin θ = cos 2 - θ 2
π π
6. cos θ = sin( - θ) = sin(θ + )
2 2

Plusieurs identités découlent directement de la définition 6.1.2.

1 sin θ
7. sec θ = 10. tg θ =
cos θ cos θ
1 cos θ
8. cosecθ = 11. cotg θ =
sin θ sin θ
1
9. tg θ =
cotg θ

(cos θ, sin θ) En utilisant la relation de Pythagore sur la figure de gauche, on a


1
r= sin θ
θ
cos θ 12. sin2 θ + cos2 θ = 1

Si on divise chaque membre de l’identité 12 par cos2 θ on obtient


l’identité 13 et si on on divise chaque membre de l’identité 12 par
sin2 θ on obtient l’identité 14,

13. tg2 θ + 1 = sec2 θ


14. 1 + cotg2 θ = cosec2 θ

Les identités d’addition pour le sinus et le cosinus sont:


mais attention!
sin(θ1+θ2) ≠ sinθ1 + sinθ2 15. sin( θ1+θ2) = sin θ1 cos θ2 + sin θ2 cos θ1
sin(θ1 -θ2) ≠ sinθ1 - sinθ2 16. sin( θ1–θ2) = sin θ1 cos θ2 – sin θ2 cos θ1
cos( θ1+θ2) ≠ cosθ1 + cosθ2
cos( θ1 -θ2) ≠ cosθ1 - cosθ2 17. cos(θ1+θ2) = cosθ1 cos θ2 – sin θ1 sin θ2
18. cos(θ1–θ2) = cosθ1 cos θ2 + sin θ1 sin θ2

André Lévesque 6-5


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

À partir des identités 15 et 17, on peut en déduire deux autres sur le


sinus et le cosinus d’angles doubles.

19. sin 2θ = 2 sinθ cos θ


20. cos 2θ = cos 2 θ - sin2 θ

En utilisant l’identité 12 dans la dernière, on obtient

1 - cos 2θ
21. sin2 θ =
2
1 + cos 2θ
22. cos2 θ =
2

résolution d’équations On résout une équation contenant une ou plusieurs fonctions trigono-
trigonométriques métriques de la même façon que l’on résout les équations algébriques.

exemple 6.1.7 Résoudre l’équation sin 2x = sin x pour x ∈ [0, 2π[ .


____________
on s’assure d’abord que les sin 2x = sin x
arguments des fonctions
trigonométriques sont les 2 sin x cos x = sin x (identité 19)
mêmes puis, si c’est
possible, on transforme tout 2 sin x cos x - sinx = 0
en sinus ou en cosinus (sin x)(2 cos x - 1) = 0
⇒ sin x = 0 ou cos x = 21

Lorsque l’angle x ∈ [0, 2π[, on a

 x → (1, 0) ⇒ x=0
sin x = 0 ⇒ 
 x → (-1, 0) ⇒ x=π

 x → (1/2, √ 3/2) ⇒ x = 3π
cos x = 21 ⇒ 
 x → (1/2, -√ 3/2) ⇒ x = 5π
3

Les solutions de l’équation sur [0, 2π[ sont { 0 ,π3 , π , 5π3 } .

André Lévesque 6-6


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

exemple 6.1.8 Résoudre l’équation sin2 x - cos2 x + sin x = 0 pour x ∈ [0, 2π[ .
____________
sin2 x - cos2 x + sin x = 0
sin2 x - (1 - sin2 x) + sin x = 0 (identité 12)
sin2 x - 1 + sin2 x + sin x = 0
2 sin2 x + sin x - 1 = 0
(2 sin x - 1)(sin x + 1) = 0
1
⇒ sin x = 2 ou sin x = -1

Lorsque l’angle x ∈ [0, 2π[, on a

π
 x → (√
 3/2, 1/2) ⇒ x=6
sin x = 1 ⇒ 
2
 x → (-√ 3/2, 1/2) ⇒ x= 6


sin x = -1 ⇒ x → (0, -1) ⇒ x= 2

Les solutions de l’équation sur [0, 2π[ sont { 6π ,3π2 ,5π6 } .


exemple 6.1.9 Résoudre l’équation cos2 x = sin2 x pour x ∈ [0, 2π[ .
____________

il n’est pas toujours


nécessaire de tout
exprimer en sinus ou en
cosinus

rép: { 4π , 3π4 , 5π4 , 7π4 }


André Lévesque 6-7
6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

graphiques y y
des fonctions
trigonométriques 1
1

la fonction sinus est une


fonction impaire de
période 2π
−3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
la fonction cosinus est
une fonction paire de
période 2π
−1 −1

ƒ(x) = sin x ƒ(x) = cos x


dom sin: R ima sin: [-1, 1] dom cos: R ima cos: [-1, 1]

y y

la fonction tangente est


une fonction impaire de
période π
−3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
la fonction cotangente
est une fonction impaire
de période π

ƒ(x) = tg x ƒ(x) = cotg x


dom tg: R \ { ±π/2 , ±3π/2…} ima tg: R dom cotg: R \ { 0 , ±π , ±2π ...} ima cotg: R

y y

la fonction sécante est


1 1
une fonction paire de
période 2π
−3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
la fonction cosécante est −1 −1
une fonction impaire de
période 2π

ƒ(x) = sec x ƒ(x) = cosec x


dom sec: R \ { ±π/2 , ±3π/2…} dom cosec: R \ { 0 , ±π , ±2π …}
ima sec: ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[ ima cosec: ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[

André Lévesque 6-8


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

L’importance des fonctions trigonométriques tient au fait qu’une


grande majorité des phénomènes étudiés en sciences sont périodiques.
Les ondes cérébrales ou les battements du coeur sont périodiques. Le
courant électrique, le champ électromagnétique produit par un micro-
onde, les mouvements des planètes, les saisons ou encore la
température sont autant de phénomènes périodiques. On n’a qu’à
penser à un phénomène et on a de fortes chances qu’il soit périodique.
Même si tous ces phénomènes semblent totalement différents, ils ont
un point en commun leur périodicité. Il a été démontré que
« tout phénomène périodique quel qu’il soit peut être
représenté comme une combinaison algébrique de
fonctions sinus ou cosinus ».
Par conséquent, une bonne compréhension des fonctions sinus et
cosinus, permet de créer des modèles mathématiques pour tout phé-
nomène à caractère périodique.

caractérisques du y
graphique du sinus 1
y = sin x y = sin(2x)
1
lorsqu’on multiplie Si l’on multiplie l’argument de
l’argument par une sin x par une quantité
quantité supérieure à 1 B > 1 ou B < -1
ou inférieure à -1, la −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
courbe se contracte la période de cette fonction
diminue; elle devient −1


B

y
2
y = sin x y = sin(x/2)
1
Si l’on multiplie l’argument de
lorsqu’on multiplie sin x par une quantité
l’argument par une
fraction, la courbe -1 < B < 1 −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
s’allonge la période de cette fonction
augmente; elle devient −1


B

y
2
3 y = 2 sin x

y = sin x
Si l’on multiplie sin x par une 1
l’amplitude correspond quantité
à la moitié de la A≠0
différence entre le −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2
l’amplitude de cette fonction x
maximum et le minimum
de la fonction devient |A|. −1

−2

André Lévesque 6-9


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

4 y

le déplacement Si on soustrait une quantité C y = sin x


positive à l’argument du sinus, 1
horizontal (vers la droite
ou vers la gauche) de la le graphique subit une transla-
courbe du sinus tion horizontale de C unités vers
détermine le déphasage la droite tandis que si on −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2 x
de cette courbe soustrait une quantité C négative
à l’argument du sinus le gra- −1
phique subit une translation y = sin(x+π /2)
horizontale de C unités vers la
gauche.

y
5 2 y = sin x + 1

Si on ajoute une quantité D 1


positive à la fonction sin x, le
graphique subit une translation
verticale de D unités vers le −3π/2 −π −π/2 π/2 π 3π/2
haut tandis que si on ajoute une x
quantité D négative à la −1 y = sin x
fonction sin x, le graphique
subit une translation verticale
de D unités vers le bas. −2

y
En résumé y = A sin B (x - C) + D
D + |A|
en physique, tous les ƒ(x) = A sin B(x - C) + D
mouvements vibratoires
simples, telles les ondes correspond à une fonction D
électromagnétiques et les sinusoïdale
cordes vibrantes, peuvent 2π
être représentés par des la période est
|B| C C + 2π x
sinusoïdes; on les utilise |B|
l’amplitude est |A| D - |A|
aussi pour représenter les
mouvements oscillatoires
d’un pendule ou d’un le déphasage est C
ressort déplacement vertical de D
(C > 0 et D > 0)

exemple 6.1.10 Tracer le graphique de ƒ(x) = 2 sin 3x.


____________________
y

2π 2π 2
période: =
|3| 3

amplitude: |2| = 2
π/3 2π/3 x
déphasage: aucun
−2
déplacement vert.: aucun

André Lévesque 6-10


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

exemple 6.1.11 Tracer le graphique de ƒ(x) = 31 sin x - π2 .


( )
____________________

période:

amplitude:

déphasage:

déplacement vert.:

exemple 6.1.12 Tracer le graphique de ƒ(x) = cos(4x + π) + 1 .


____________________

période:

amplitude:
les mêmes
considérations déphasage:
s’appliquent à la
fonction cosinus déplacement vert.:

exemple 6.1.13 Déterminer à l’aide de la fonction sinus, une équation qui définit la
courbe ci-dessous.
____________________

période: 3

amplitude:

déphasage: π 2π x

déplacement vert.:
−3

équation:

André Lévesque 6-11


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

L’exemple qui suit nous montre comment on peut utiliser la fonction


sinus comme modèle pour approximer un phénomène concret.

À partir de données expérimentales recueillies entre 1941 et 1970 sur


la température moyenne de l’air (en degrés Fahrenheit) à Fairbanks en
Alaska,

70
60

Tempé rature (°F)


50

40

30

20

10

-10

-20
jan mars mai juillet sept nov jan mars
fév avril juin août oct déc fév avril
la variable x représente le
nombre de jours écoulés
depuis le début de l’année on a utilisé la fonction
ainsi le 31 janvier la
ƒ(x) = 37 sin  365 (x - 101) + 25

température moyenne à
Fairbanks en Alaska est  
37 sin [ 2π
365 ]
(31 - 101) + 25 pour approximer le phénomène étudié.
= -9,6 °F

André Lévesque 6-12


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

Exercices 6.1
1. Convertir en radians la mesure d’angle donnée.
a) 135° d) -240°
b) 15° e) 540°
c) -150° f) 1°

2. Evaluer si possible sans l’aide de votre calculatrice.


a) sin(π/3) h) tg(π/2) o) sec(-3π/4) v) tg(3π/2)
b) cos(3π/2) i) cotg π p) cotg(-5π/4) w) cotg(5π)
c) tg(5π/6) j) cotg(π/2) q) cosec(7π/6) x) sec(9π/4)
d) sin(4π/3) k) sec(5π/2) r) cotg(-2π/3) y) cosec(23π/6)
e) sec(5π/4) l) cosec π s) sin (5π) z) tg(-25π/4)
f) tg(3π/4) m) cosec(-π/4) t) sin(-3π)
g) cosec(π/3) n) sin(-2π/3) u) tg(5π/4)

3. Soit un triangle rectangle en C. Les angles A, B et C sont


opposés respectivement aux côtés a, b et c. Trouver B
a) c si a = 3 et b = 4, c
a
b) b si a = 1 et c = 3,
c) sin A , cos B , tg A , sec B si a = 6 et b = 8, A b C
d) sin A , sin B , cotg A , cosec B si a = 2 et b = 2,
e) a et b si c = 1 et A = π/6.

4. A l’aide des identités trigonométriques montrer que

a) cos4 x - sin4 x = 1 - 2sin2 x d) (cos x + sin x)2 = 1 + sin 2x

b) sec θ - cos θ = sin θ . tg θ e) cos 2x . cos x + sin 2x . sin x = cos x


1 1 2
c) 1 + sin u + 1 - sin u = 2 sec u f) sec(π - x) = -sec x

5. Résoudre pour x ∈ [0, 2π[ .

a) 2 sin x - 1 = 0 f) sin2 x - cos2 x + 3 sin x = 1


b) sin x cos x = 0 g) sin 2x + sin x = 0
c) sin2 x + sin x - 2 = 0 h) tg x = 2 sin x
3
d) 4 cos x = cos x i) 2 cos2 x = sin 2x
e) 2 cos2 x + sin x = 1 j) sin2 x - 3 cos2 x = 0

André Lévesque 6-13


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

6. Tracer le graphique des fonctions suivantes sur une période.

a) y = sin 4 x
1
c) ( π)
1
y = 4 cos 2x - 2

b) y = 4 sin(3x + 2π) d) y = 3 sin(13 x + π5)

7. Déterminer à l’aide de la fonction sinus, une équation qui définit les courbes suivantes.
a) d)
y y

5 2

2π x

−5
4π/3 x

b) e)
y y

1 1/2

3π/4 x π/3 x

−1 −1/2

c)
y

π/4 5π/4 x

−−2

André Lévesque 6-14


6.1 rappel (fonctions trigonométriques)

Réponses aux exercices 6.1

1. a) 3π/4 d) -4π/3
b) π/12 e) 3π
c) -5π/6 f) π/180

2. a) √ 3/2
 h) ∃/ o) -√
2 v) ∃/
b) 0 i) ∃
/ p) -1 w) ∃/
c) -√
 3/3 j) 0 q) -2 x) √2
d) -√
 3/2 k) ∃/ r)  3/3
√ y) -2
e) -√
2 l) ∃/ s) 0 z) -1
f) -1 m) -√ 2 t) 0
g) 2√ 3/3 n) -√ 3/2 u) 1

d) √2 , 2 , 1 , √
2 √
2 1 √3
3. a) 5 b) 2√
2 c) 3 , 3 , 3 , 5 2 e) 2 , 2
5 5 4 3

5. a) { π/6 , 5π/6 } f) { π/6 , 5π/6 }


b) { 0 , π , π/2 , 3π/2 } g) { 0 , π , 2π/3 , 4π/3 }
c) { π/2 } h) { 0 , π/3 , π , 5π/3 }
d) { π/6 , 5π/6 , 7π/6 , 11π/6 } i) { π/4 , π/2 , 5π/4 , 3π/2 }
e) { π/2 , 7π/6 , 11π/6 } j) { π/3 , 2π/3, 4π/3, 5π/3 }

6. a) c)
y y

1 1/4

4π 8π x π/4 3π/4 5π/4 x

−1 −1/4

b) d)
y y

4 3

−2π/3 −π/3 x −3π/5 12π/5 27π/5 x

−4 −3

7. a) y = 5 sin(x - π) d) y = sin 32 x - 2π + 1
( )
b) ( )
y = sin 43 x e) y = 21 sin(3x - π)

c) y = 2sin(2x - π2)

André Lévesque 6-15


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

6.2 Limites et continuité (fonctions trigonométriques)

_
proposition 6.2.1 Si lim ƒ(x) = b ( a ∈R et b ∈R )
x→ a

alors a) lim sin ƒ(x) = sin lim ƒ(x) = sin b,


x→ a x→ a 

b) lim cos ƒ(x) = cos lim ƒ(x) = cos b.


x→ a x→ a 

_
exemple 6.2.1 Évaluer chacune des limites si elles existent dans R .
____________
prop. 6.2.1 et prop. 1.2.3
a) lim sin x = sin lim x = sin 0 = 0,
x→ 0 x→ 0 

b) lim cos x
x→ 0

c) lim cos(x + π)
x→ 0

d) lim 1
x→ 3π/4 2
(cos2 x )
e) lim sec(3r)
r→ -π

f) lim tg x
x→ π/2+

g) lim cosec u
u→ π +

h) lim sec x
x→ - ∞
(1)

i) lim
θ→ 0
√
 1 - cos θ

; g) -∞ ; h) 1 ; i) 0
1
rép: b) 1 ; c) -1 ; d) 4 ; e) -1 ; f) -∞

André Lévesque 6-16


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

_
les formes Si lim ƒ(x) = ∞ ou lim ƒ(x) = -∞ ( a ∈R )
sin(±∞) et cos(± ∞ ) x→ a x→ a

alors lim sin ƒ(x) ∃/ et lim cos ƒ(x) ∃/ .


x→ a x→ a

Dans chacun des cas les fonctions ne s’approchent d’aucune valeur


précise, ils oscillent indéfiniment entre -1 et 1.

_
exemple 6.2.2 Évaluer chacune des limites si elles existent dans R .
____________
cos( ∞) ne s’approche
a) lim cos x = cos lim x  = cos ∞ ∃/ ,
d’aucune valeur précise
x→ ∞ x→ ∞ 

b) lim  sin x
x→ - ∞  x 

rép: b) 0

Pour obtenir la dérivée de y = sin x ou de y = cos x nous aurons à


utiliser les deux limites suivantes:

lim sin x et lim cos x - 1


x→ 0 x x→ 0 x

Penchons-nous d’abord sur le premier problème.

lim sin x 0
x→ 0 x = 0 IND.

Pour lever l’indétermination, on doit transformer l’expression. Il n’est


on doit s’assurer que la
pas possible présentement de procéder de cette façon étant donné la
calculatrice est en mode nature de la fonction. Contentons-nous seulement d’estimer la limite
radian en question en utilisant une calculatrice.

En examinant les tableaux du bas,

x 1 0,5 0,1 0,05 0,001


sin x 0,84147 0,95885 0,99833 0,99958 0,99999
x

x -1 -0,5 -0,1 -0,05 -0,001


sin x 0,84147 0,95885 0,99833 0,99958 0,99999
x

André Lévesque 6-17


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

on obtient
sin x
lim sin x lim
x→ 0+ x
= 1 
x→ 0 x
sin x
 ⇒ lim x = 1
x→ 0
sin x 
lim
x→ 0- x = 1 
Si le tableau avait été complété en mode degré, on aurait obtenu une
valeur limite de 0,01745... On verra à la section 3 que les dérivées des
fonctions trigonométriques ont une forme beaucoup plus simple
lorsque la limite précédente vaut 1 plutôt que 0,01745... Pour cette
raison, le radian sera préféré au degré comme mesure d’angle dans le
calcul différentiel.

sin x _
exemple 6.2.3 Sachant que lim = 1 évaluer dans R
x→ 0 x
sin2x
lim 2 .
x→ 0 4x
____________
2
lim sin x = 4  lim x . x 
1 sin x sin x
x→ 0 4x2  x→ 0 

= 4  lim x   lim x 
1 sin x sin x
 x→ 0   x→ 0 
1 1
= 4 (1) (1) = 4

sin θ _
exemple 6.2.4 Sachant que lim = 1 évaluer dans R
θ→ 0 θ
3sin θ - 5θ
lim
θ→ 0 2θ + sin θ
____________

3sin θ - 5θ
lim =
θ→ 0 2θ + sin θ

sin θ
3 θ - 5 
lim  
θ→ 0  2 + sin θ 
 θ 

2
rép: -
3

André Lévesque 6-18


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

sin x _
exemple 6.2.5 Sachant que lim x = 1 évaluer dans R
x→ 0
lim cos x - 1
x→ 0 x
____________
on multiplie le
numérateur et le lim cos x - 1 = lim
cos x - 1 . (cos x + 1)
dénominateur par le x→ 0 x x→ 0 x (cos x + 1)
conjugué de (cos x - 1)
cos2x - 1
= lim x (cos x + 1)
x→ 0
sin 2x + cos 2x = 1 ⇒
-sin2x
cos2x - 1 = -sin2x = lim x (cos x + 1)
x→ 0

= lim  x   cos x + 1
sin x -sin x
x→ 0   
la limite d’un produit est
= lim  x  . lim  cos x + 1
égale au produit des sin x -sin x
limites si chacune des x→ 0   x→ 0  
limites existe
0
= 1 . 2
lim
x→ 0 [ ]=1
sin x
x
= 0

sin x _
exemple 6.2.6 Sachant que lim x = 1 évaluer dans R
x→ 0
lim x sin x
.
x→ 0 1 - cos x
____________

rép: 2

André Lévesque 6-19


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

proposition 6.2.2 Si g(x) est continue sur l’intervalle ouvert I alors la fonction
sin x et cos x sont deux a) ƒ(x) = sin g(x) est continue sur I,
fonctions continues sur R b) ƒ(x) = cos g(x) est continue sur I.

exemple 6.2.7
Étudier la continuité de ƒ(x) = cos√
1 - x sur ]0, 2π[.
____________
continue sur ] -∞, 1[
(forme irrationnelle)
678
ƒ(x) = cos 1 - x
14444244443
la fonction ƒ(x) est donc
continue sur ]-∞, 1[
(prop. 6.2.2)

La fonction n’est donc pas continue sur ]0, 2π[.

exemple 6.2.8 Étudier la continuité de ƒ(x) = tg x sur ]0, 2π[.


____________
la fonction sinus est continue sur R
(prop. 6.2.2)
678
sin x
ƒ(x) = tan x =
cos x
123
la fonction cosinus est
continue sur R (prop. 6.2.2)
14444444244444443
la fonction ƒ(x) est donc continue surR
(l'intersection des deux réponses du haut)
sauf pour les valeurs qui annulent le
dénominateur c'est-à-dire sauf pour
{ ±π/2, ±3π/2, ... } (prop.2.2.3)

La fonction n’est donc pas continue sur ]0, 2π[.

exemple 6.2.9 Étudier la continuité de ƒ(x) = 1


sin x - cos x sur ]0, 2π[.
____________

rép: la fonction n’est pas continue sur ]0, 2π[


(elle présente deux discontinuités une en x = π/4 et une en x = 5π/4)

André Lévesque 6-20


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

exemple 6.2.10 Étudier la continuité de ƒ(x) = √


2 sin x + 3 sur ]0, 2π[.
____________

rép: la fonction est continue sur ]0, 2π[

André Lévesque 6-21


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

Exercices 6.2
_
1. Évaluer les limites suivantes si elles existent dans R.

cos x - 2
a) lim (3x + 2) cos πx n) lim  1 - cos x
x→ 1 x→ 0  

3 sin x
b) lim sec 2x o) lim 4x
x→ π/3 x→ 0

tg2 x
c) lim sin2 x 8- π
( ) p) lim
x→ -π x→ 0 x2

sin 2x
d) lim (tg x - sec x) q) lim x
x→ π x→ 0

cos2 x - 1
e) lim cosec2 x r) lim  x sin x 
x→ 0 x→ 0  

x - sin x
f) lim sec x s) lim 
x→ π/2- x→ 0  x 

x - sin x
g) lim cotg x t) lim 
x→ π- x→ ∞  x 

x + tg x
h) lim cosec x u) lim  sin x 
x→ π+ x→ 0  

sin x
i) lim cotg 1x
x→ ∞
() v) lim  2
x→ 0  x + 3x

cos x - 1
j) lim
x→ ∞
(1x + sin x) w) lim  5x sin x 
x→ 0  

x sin2 x
k) lim sin x x) lim  1 - cos x
x→ ∞ x→ 0  

sin x (1 + cos x) sin2 x


l) lim y) lim
x→ - ∞ x x→ 0 3x2

m) lim √
sin x - 1 z) lim (cosec x - cotg x)
x→ π/2 x→ 0

André Lévesque 6-22


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

2. Étudier la continuité de chacune des fonctions sur ]0, 2π[.


cotg x
a) ƒ(x) = x + sin x d) h(x) = 1 + 2 sin x

1 - cos x
b) g(x) = sin x e) ƒ(x) = √

cos x

ƒ(x) = √

1 - sin x
c) ƒ(x) = sec x + tg x f) cos x + 2

André Lévesque 6-23


6.2 limites et continuité (fonctions trigonométriques)

Réponses aux exercices 6.2

1. a) -5 n) -∞
b) -2 o) 3/4
c) 1/2 p) 1
d) 1 q) 2
e) ∞ r) -1
f) ∞ s) 0
g) -∞ t) 1
h) -∞ u) 2
i) ∞ v) 1/3
j) ∃/ w) -1/10
k) ∃/ x) 2
l) 0 y) 2/3
m) ∃/ z) 0

2. a) la fonction est continue sur ]0, 2π[.


b) la fonction n’est pas continue sur ]0, 2π[ (elle est discontinue en x = π).
c) la fonction n’est pas continue sur ]0, 2π[ (elle est discontinue en x = π/2 et x = 3π/2).
d) la fonction n’est pas continue sur ]0, 2π[ (elle est discontinue en x = π , x = 7π/6 et x = 11π/6).

e) la fonction n’est pas continue sur ]0, 2π[ (elle est continue sur ]0, π/2[ ∪ ]3π/2, 2π[ ).

f) la fonction est continue sur ]0, 2π[.

André Lévesque 6-24


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

6.3 Dérivée (fonctions trigonométriques)

proposition 6.3.1 d
dx sin x = cos x

d sin(x + ∆x) - sin x


par définition dx sin x = ∆x
lim
→0 ∆x
0
= 0 IND.

sin(x + ∆x) = (sin x cos ∆x + sin ∆x cos x) - sin x


sin x cos ∆x + sin ∆x cos
= lim ∆x
∆x→ 0
x
(sin x cos ∆x - sin x) + sin ∆x cos x
= lim ∆x
∆x→ 0
sin x (cos ∆x - 1) + sin ∆x cos x
= lim ∆x
∆x→ 0
cos ∆x - 1 sin ∆x
= lim  sin x  ∆x +  ∆x  cos x 
∆x→ 0      
la limite d’une somme est
cos ∆x - 1 sin ∆x
égale à la somme des
= lim sin x . lim  ∆x + lim  ∆x  . lim cos x
limites et la limite d’un ∆x→ 0 ∆x→ 0  ∆x→ 0  ∆x→ 0
produit est égale au
produit des limites
= sin x . (0)* + (1)* . cos x
* les deux limites ont été
évaluées à la section
précédente = cos x

ƒ(x) = sin x

La dérivée de la fonction
-3π/2 -π -π/2 π/2 π 3π/2
sinus en x = c correspond à
l’image de la fonction
cosinus en x = c.

Si ƒ(x) = sin x alors -

ƒ’(-π) = cos(-π) = -1,


ƒ’(-π/2) = cos(-π/2) = 0, ƒ'(x) = cos x
ƒ’(0) = cos 0 = 1,
ƒ’(π) = cos π = -1, etc.

-3π/2 -π -π/2 π/2 π 3π/2

André Lévesque 6-25


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

proposition 6.3.2 d
dx cos x = -sin x

démonstration

d sin x
exemple 6.3.1 Trouver dx  1 - cos x .
 
____________
toutes les formules de cos x sin x
dérivation déjà vues 678 64748
s’appliquent ainsi que d d
d  sin x  (1 - cos x) dx
les deux nouvelles sin x - sin x dx (1 - cos x)
règles: =
dx  1 - cos x (1 - cos x)2
d
sin x = cos x
dx (1 - cos x) cos x - sin x sin x
d =
dx
cos x = -sin x (1 - cos x)2
cos x - cos2 x - sin2 x
=
(1 - cos x)2
cos x - 1
=
(1 - cos x)2
- (1 - cos x)
=
(1 - cos x)2
-1 1
= (1 - cos x) ou cos x - 1

André Lévesque 6-26


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

proposition 6.3.3 d 2
dx tg x = sec x

démonstration d d sin x
dx tg x = dx  cos x
 
cos x -sin x
678 678
d d
cos x . dx sin x - sin x . dx cos x
=
cos2 x
sin 2 x + cos2 x = 1 cos2 x + sin2 x
=
cos2 x
1 1
= sec x = ou sec2 x
cos x
cos2 x

proposition 6.3.4 d 2
dx cotg x = - cosec x

démonstration

proposition 6.3.5 d
dx sec x = sec x tg x

démonstration

André Lévesque 6-27


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

proposition 6.3.6 d
dx cosec x = - cosec x cotg x

démonstration

exemple 6.3.2 Trouver d  tg2 θ 


.
dθ  2 
____________
sec2 θ
678
d
2 (tg θ)
tg θ

64748
d  tg2 θ  1 d
= 2 (tg θ )2
dθ  2  dθ
1
= 2 (2 tg θ sec2 θ)

= tg θ sec2 θ

Lorsque l’argument est composé on aura recours à la règle de


dérivation en chaîne.

d
exemple 6.3.3 Trouver
dx sin 2x
____________
 y = sin u
y = sin 2x est le résultat de la composition de 
 u = 2x
dy dy du
Par la règle de dérivation en chaîne, dx =
du . dx
d d d
⇒ dx sin 2x = du sin u . dx 2x
= cos u . (2)
puisque u = 2x = 2 cos 2x

André Lévesque 6-28


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

De la même façon on obtient les formules générales des 6 fonctions


trigonométriques.

d d
règle 14 dx sin ƒ(x) = cos ƒ(x) . dx ƒ(x)
d d
règle 15 dx cos ƒ(x) = - sin ƒ(x) . dx ƒ(x)
d d
règle 16 dx tg ƒ(x) = sec2 ƒ(x) . dx ƒ(x)
d d
règle 17 dx cotg ƒ(x) = - cosec2 ƒ(x) . dx ƒ(x)
d d
règle 18 dx sec ƒ(x) = sec ƒ(x) tg ƒ(x) . dx ƒ(x)
d d
règle 19 dx cosec ƒ(x) = - cosec ƒ(x) cotg ƒ(x) . dx ƒ(x)

d
exemple 6.3.4 Trouver dx sin (3x2 + 5) .
____________
6x
6447448
par la règle 14 d 2 2 d 2
dx sin (3x + 5) = cos(3x + 5) . dx (3x + 5)
= 6x cos(3x2 + 5)

d 3
exemple 6.3.5 Trouver
dx tg (5 - 2x) .
____________
-2
678
d
3(5 - 2x)2(5 - 2x)
dx
6447448
par la règle 16 d 3 2 3 d 3
dx tg (5 - 2x) = sec (5 - 2x) . dx (5 - 2x)
= - 6 (5 - 2x)2 sec2(5 - 2x)3

d
exemple 6.3.6 Trouver dt sec4 (5 - 2t) .
____________

rép: -8 sec4(5 - 2t) tg(5 - 2t)

André Lévesque 6-29


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

d
exemple 6.3.7 Trouver dv cos4 (5 - 2v)3 .
____________

rép: 24(5 - 2v) 2 sin(5 - 2v) 3 cos3(5 - 2v)3

d39
exemple 6.3.8 Trouver dx39 sin x .
____________

rép: - cos x

dy
exemple 6.3.9 Trouver
dx si sin2 y = y - cos x.
____________
sin2 y = y - cos x
on trouve y’
implicitement (sin y)2 = y - cos x

dy
cos y
dx
678
d dy
2 sin y dx sin y = dx - (- sin x)

dy dy
2 sin y cos y dx =
dx + sin x

dy dy
2 sin y cos y dx -
dx = sin x

dy
dx (2 sin y cos y - 1) = sin x

dy sin x sin x
dx = 2sin y cos y - 1 ou sin 2y - 1

André Lévesque 6-30


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

Exercices 6.3

dy
1. Trouver dx .

a) y = sin 3x n) y = cotg 
√
3x2 + 1

b) y = cos(1 - 2x) o) y = 


√ cosec x2

c) y = 3 sin x2 p) y = sec3(2x - 1)2

sec x
d) y = cos3(4x - 1) q) y = cosec x

sin2(1 - 3x)3 sec7 x sec5 x


e) y = 18 r) y = 7 - 5

f) y = 4√

sin √ x s) y = 2x sin x + 2 cos x - x 2 cos x

g) y = sin2(cos 2x) t) y = 2 sin 2x cos x - cos 2x sin x

cos x
h) y = sin x - x cos x u) y = 1 + sin x

cos2 x
i) y = (cos x + 2x sin x) 3 v) y =
1 + sin2 x



1 + sin x
j) y = sec 3x w) y = 1 - sin x

k) y = 2 tg √ x x) y = cotg4 x - cosec4 x

l) y = cosec2 5x y) y = x cos2 x sin3 x

sec3 2x sin x - x cos x


m) y = 3 z) y = cos x + x sin x

2. Trouver y’.

a) y = e2 sin 5x d) y = ln|cosec 2x - cotg 2x|

b) y = sec e3x e) y = ln(cos2 e3x)

c) y = ln|sec x|

André Lévesque 6-31


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

d2y
3. Trouver dx2 .

a) y = (1 + cos x) sin x c) y = 3x2 sin x - 6 sin x - x3 cos x + 6x cos x

b) y = cos2 2x - sin2 2x

4. Trouver
d36 d61
a) sin x b) cos x
dx36 dx61

dy
5. Trouver dx implicitement.

a) x sin x + y cos y = 0 c) x cos y = sin(x + y)

b) cos 3y = tg 2x

dy
6. Trouver dx en utilisant le procédé de dérivation logarithmique.

x sin3 x
a) y = b) y = (sin x)x (sin x > 0)

√ 1 + sec2 x

André Lévesque 6-32


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

Réponses aux exercices 6.3

3x cosec2 
√
3x2 + 1
1. a) 3 cos 3x n) -
√
 3x2 + 1
b) 2 sin(1 - 2x) o) - x cotg x2 
√
cosec x2

c) 6x cos x2 p) 12(2x - 1) sec3(2x - 1)2 tg(2x - 1)2

d) -12 sin(4x - 1) cos2(4x - 1) q) sec2 x

e) - (1 - 3x)2 sin(1 - 3x)3 cos(1 - 3x)3 r) sec5 x tg3 x


cos √
x
f) s) x2 sin x

√ x sin √ x
g) -4 sin 2x sin(cos 2x) cos(cos 2x) t) 3 cos x cos 2x
-1
h) x sin x u) 1 + sin x
4 sin x cos x
i) 3(sin x + 2x cos x) (cos x + 2x sin x)2 v) -
(1 + sin2 x)2



1 - sin x cos x
j) 3 sec 3x tg 3x w) 1 + sin x (1 - sin x)2
sec2 √ x
k) x) 4 cotg x cosec2 x
x

l) -10 cotg 5x cosec2 5x y) sin2 x cos x (sin x cos x - 2x sin2 x + 3x cos2 x )

x2
m) 2 sec3 2x tg 2x z)
(cos x + x sin x)2

2. a) 10 e2 sin 5x cos 5x d) 2 cosec 2x

b) 3 e3x sec(e3x) tg(e3x) e) -6 e3x tg(e3x)

c) tg x

3. a) - (4 cos x + 1) sin x c) x2(3 sin x + x cos x)

b) -16 cos 4x ou -16(cos2 2x - sin2 2x)

4. a) sin x b) - sin x

André Lévesque 6-33


6.3 dérivée (fonctions trigonométriques)

sin x + x cos x cos y - cos(x + y)


5. a) y sin y - cos y c) x sin y + cos(x + y)

2 sec2 2x
b) - 3 sin 3y

x sin3 x 2
 1 + 3 cotg x - sec x tg x 
6. a)
1 + sec2 x 

√ x 1 + sec2 x 

b) (sin x)x [ln(sin x) + x cotg x]

André Lévesque 6-34


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

6.4 Applications (fonctions trigonométriques)

exemple 6.4.1 Tracer le graphique de la fonction ƒ(x) = 3x - 4 sin x + sin 2x sur


l’intervalle [0, 2π].
____________

a) dom ƒ = [0, 2π],


la fonction b) ƒ est continue sur [0, 2π],
est continue sur R
c) sans intérêt puisque l’étude porte seulement sur [0, 2π],
les asymptotes
horizontales et obliques d) asymptote verticale: aucune puisque la fonction ne possède
sont sans intérêt lorsque pas de point de discontinuité sur [0, 2π],
l’étude porte sur [0,2π]
0 si x = π/3, 5π/3
2 
e) ƒ’(x) = (2 cos x - 1) =
 ∃/ aucune valeur

⇒ n.c.: { π/3, 5π/3 }


0 si x = 0, π/3, π, 5π/3, 2π

ƒ’’(x) = 4 sin x (1 - 2 cos x) =
 ∃/ aucune valeur

⇒ n.t.: { 0, π/3, π, 5π/3, 2π }

f) tableau de variation de la fonction.


x 0 π/3 π 5π/3 2π
ƒ ’(x) + 0 + + + 0 +
ƒ ’’(x) - 0 + 0 - 0 +

ƒ(x)
0 PI: (0,54) PI: (9,42) PI: (18,31) 18,85

Graphique de la fonction
y
(5π/3; 18,31)
18
16

14

12

10
(π; 9,42)
8

2
(π/3; 0,54)

π/3 2π/3 π 4π/3 5π/3 x

André Lévesque 6-35


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

exemple 6.4.2 Un triangle a deux côtés de 4 cm de longueur.

a) Quelle doit être la mesure de l’angle θ déterminé par ces


deux côtés pour que l’aire du triangle soit maximale?
b) Quelle est l’aire maximale?
____________

• Représentation graphique et identification des variables.

Soit
cm
4 h θ : l’angle (en radians) déterminé
θ
par les deux côtés de 4 cm,
4 cm
h: la hauteur du triangle (en cm)

• Quantité à optimiser.
4h
Soit A l’aire du triangle: A = 2 = 2h.
h
Étant donné que sin θ =
4
alors h = 4 sin θ
et par conséquent A = 2(4 sin θ)

⇒ A = 8 sin θ
dans un triangle tout
angle est compris entre • Domaine et étude de continuité.
0° et 180°
• dom A = ]0, π[ ,
• A est continue sur ]0, π[ (sin θ est continue sur R).

• Extremums absolus.
 0 si θ = π/2
A’ = 8 cos θ =  ⇒ n.c.: { π/2 }
 ∃/ aucune valeur

θ 0 π/2 π
A’ + 0 -
MAX ABSOLU (8)
A

0 0

• Réponse du problème.
L’aire maximale est 8 cm2 lorsque l’angle θ est 90°.

André Lévesque 6-36


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

Exercices 6.4

1. Calculer la pente de la tangente à chacune des fonctions pour les valeurs suivantes:
π
x=0 ; x =
2 ; x = -π
a) ƒ(x) = sin 3x

x
b) g(x) = cos 2
 
c) h(x) = cos 3x - 3 sin x.

2. Trouver les intervalles de croissance et de décroissance ainsi que les extremums relatifs de chacune
des fonctions sur l’intervalle indiqué.

a) ƒ(x) = - (sin x + cos x) sur ]0, 2π[

b) g(x) = sin2 x - cos x sur ]0, 2π[

sin3 x + cos3 x
c) h(x) = 3 sur ]0, π[ .

3. Pour chacune des fonctions, déterminer sur l’intervalle indiqué:


• pour quelles valeurs la fonction est continue,
• les asymptotes verticales de la fonction,
• ƒ’(x) et les nombres critiques de la fonction,
• ƒ’’(x) et les nombres de transition de la fonction,
• le tableau de variation de la fonction,
• le graphique de la fonction.
x
a) ƒ(x) = sin x - 2 sur [0, 2π]

b) g(x) = x + cos x sur [0, 2π]

c) h(x) = 4 sin2 x sur [0, π]

π
(
4. L’équation s(t) = 10 sin 5t -
4 ) décrit la position (en cm) d’une particule après t secondes
par rapport à un point fixe O.

a) Représenter graphiquement ce mouvement sur une période.


b) Déterminer la vitesse et l’accélération de la particule au temps t.
c) Quelle est la position, la vitesse et l’accélération initiale de la particule.
d) Est-ce que la particule se rapproche ou s’éloigne du point O au temps t = 0 ?
e) La particule accélère-t-elle ou décélère-t-elle au temps t = 0 ?

André Lévesque 6-37


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

5. Après t secondes, la hauteur atteinte par un objet en mouvement oscillatoire est donnée par
l’équation
y = a cos t + b sin t + 5 centimètres
Si au temps t = 0 s, la hauteur de l’objet est y = 6 cm et sa vitesse est v = 3 cm/s alors trouver
a) a et b,
b) l’accélération initiale de l’objet.

6. Un golfeur frappe une balle avec une vitesse initiale


Vo = 30 m/s. En négligeant la résistance de l’air, la
portée R en mètres de la balle frappée à un angle θ
du plan horizontal est donnée par
θ
V 2 sin 2θ
R = o où g = 9,8 m/s2 R
g

a) Calculer la portée pour θ = 30° puis pour θ = 40°.


b) Déterminer l’angle θ pour lequel la portée R sera maximale.
c) Si la balle est frappée par le golfeur avec l’angle obtenu en b), calculer la distance
horizontale R parcourue par celle-ci.

7. Soit un triangle rectangle dont l’hypoténuse mesure 5 cm.


cm
a) Déterminer la valeur de l’angle θ qui maximise l’aire 5
du triangle.
b) Quelle est cette aire maximale? θ

8. Trouver la valeur de l’angle θ pour que l’aire du trapèze de


la figure de droite soit maximale. Trouver cette aire θ θ
maximale.
1m 1m

(grande base + petite base) hauteur 1m


aire du trapèze =
2

9. Un poids suspendu à l’extrémité d’un ressort décrit y


un mouvement de va-et-vient de telle façon que sa
position y (en cm) par rapport à un point fixe O 2
après t secondes est représentée par le graphique ci-
contre.

Au temps t = 18 secondes, 2π
3 t
a) quelle est la position du poids ?
b) quelle est la vitesse du poids ?
-2
c) quelle est l’accélération du poids ?
d) le poids accélère ou décélère ?

André Lévesque 6-38


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

Réponses aux exercices 6.4

1. a) 3 0 -3 2
√ 1 c) -3 3 3
b) 0 -
4 2

2. a) croissante sur ]π/4, 5π/4[ c) croissante sur ]π/4, π/2[


décroissante sur ]0, π/4[ ∪ ]5π/4, 2π[ décroissante sur ]0, π/4[ ∪ ]π/2, π[
minimum relatif (π/4, -√ 2) minimum relatif (π/4, √ 2/6)
maximum relatif (5π/4, √ 2) maximum relatif (π/2, 1/3)
b) croissante sur ]0, 2π/3[ ∪ ]π, 4π/3[
décroissante sur ]2π/3, π[ ∪ ]4π/3, 2π[
minimum relatif (π, 1)
maximums relatifs (2π/3, 5/4) , (4π/3, 5/4)
3. a) ƒ’(x) = cos x - 1/2 ; ƒ’’(x) = - sin x b) ƒ’(x) = 1 - sin x ; ƒ’’(x) = - cos x
y y
(2π; 7,28)
(π/3; 0,34)
7

π/3 π 5π/3 x

5 (3π/2; 4,71)
−1

(π; −1,57)
3
−2
(π/2; 1,57)

−3 (2π, -π) 1
(0; 1)

(5π/3; −3,48) π/2 π 3π/2 x

c) ƒ’(x) = 8 sin x cos x ou 4 sin 2x ;


ƒ’’(x) = 8(cos2 x - sin2 x) ou 8 cos 2x
y

(π/2; 4)
4

(π/4; 2) (3π/4; 2)
2

π/4 π/2 3π/4 x

André Lévesque 6-39


6.4 applications (fonctions trigonométriques)

4 a) 10

π/20 π/4 9π/20

-10

b) s(t) = 10 sin(5t - π/4) ; v(t) = 50 cos(5t - π/4) ; a(t) = -250 sin(5t - π/4)
c) position initiale: -5√ 2 cm ; vitesse initiale: 25√ 2 cm/s ; accélération initiale: 125√ 2 cm/s2
d) se rapproche du point fixe O (car la position et la vitesse sont de signe contraire)
e) accélère (car la vitesse et l’accélération initiale sont du même signe)

5. a) a = 1 et b = 3
b) -1 cm/s2 (à ce moment la vitesse diminue et la hauteur augmente)

6. a) Lorsque l’angle est de 30°, la portée est 79,5 m,


lorsque l’angle est de 40°, la portée est 90,4 m,
b) 45°
c) 91,8 m

7. a) 45°
b) 6,25 cm2

8. a) 60°
3√
 3 m2
b)
4

9. a) 1 cm
b) -3√ 3 cm/s
c) -9 cm/s2
d) il accélère puisque v et a sont de même signe

André Lévesque 6-40


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

6.5 Rappel (fonctions trigonométriques inverses)

Il arrive souvent que l’on doive trouver la mesure d’un angle à partir
d’une équation trigonométrique. Par exemple sin x = 1/2 possède
plusieurs solutions.

 x → (√ 3/2, 1/2) ⇒ x = π/6


sin x = 1/2 ⇒ 
l’ensemble  x → (-√ 3/2, 1/2) ⇒ x = 5π/6
des solutions
de sin x = 1/2
correspond à Cette fonction étant périodique de période de 2π, les angles 13π/6,
π/6 + 2πn 17π/6, ... ou -7π/6, -11π/6, ... sont autant de solutions possibles.
{ 5π/6 + 2πn
y
où n ∈ Z
1/2

−11π/6 −7π/6 π/6 5π/6 x

figure 6.5.1

En principe, ces fonctions ne peuvent pas avoir de réciproque qui soit


fonctionnelle. En pratique toutefois on peut remédier à cet inconvénient
en limitant leur domaine.
Soit Sin la fonction définie par l’équation.
y = sin x, -π/2 ≤ x ≤ π/2
la courbe en trait
y
continu correspond au
graphique de la fonction
Sin tandis que la courbe
en pointillés fait partie
du graphique de la
fonction sin
−π/2 π/2 x

figure 6.5.2

* une relation est Ainsi définie cette fonction est biunivoque* . Par conséquent elle
biunivoque si tout possède une réciproque fonctionnelle que l’on appelle
élément du domaine est
associé à un et un seul Arc Sin ou Sin-1
élément de l’image et
réciproquement tout
élément de l’image est Pour éviter toute confusion avec (sin x)-1 (l’inverse multiplicatif de
associé à un et un seul sin x), on utilisera la notation Arc Sin plutôt que Sin-1. Il en sera de
élément du domaine même pour les autres fonctions trigonométriques.

André Lévesque 6-41


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

définition 6.5.1 La fonction Arc Sin est définie par l’équation


Arc Sin
 sin y = x
y = arcsin x ⇔ 
 -π/2 ≤ y ≤ π/2

pourquoi utilise-t-on le Quand on cherche à évaluer arcsin 1/2, on cherche à trouver la


nom Arc Sin ? longueur de l’arc d’un cercle de rayon unitaire dont le sinus vaut
1/2. Puisque par définition la réponse doit se situer dans l’intervalle
[-π/2, π/2], on obtient arcsin 1/2 = π/6. La longueur de l’arc de cercle
demandée est donc π/6 ou 0,52.

On peut vérifier les résultats qui figurent dans tableau du bas puis,
les comparer avec les points du graphique de la fonction Arc Sin.
y
on retient que la fonction
Arc Sin x arc sin x
a pour domaine
π/2
l’intervalle [-1, 1] 1 π/2
3/2 (0.87) π/3
2/2 (0,71) π/4
−1 1
1/2 π/6 x

0 0
−π/2
-1/2 -π/6
- 2/2 (-0,71) -π/4
et pour image, - 3/2 (-0,87) -π/3
l’intervalle [-π/2, π/2] -1 -π/2 • dom Arc Sin = [-1, 1]
(un angle de la région • ima Arc Sin = [-π/2, π/2]
hachurée)

exemple 6.5.1 Évaluer


a) sin(arcsin √
 2/2),
b) arcsin(sin (-π/3)).
____________
a) sin(arcsin √
 2/2) = sin(π/4) = √ 2/2,
b) arcsin(sin (-π/3)) = arcsin(-√
 3/2) = -π/3.

D’une façon générale

 sin(arcsin x) = x si x ∈ [-1, 1]

 arcsin(sin y) = y si y ∈ [-π/2, π/2]

André Lévesque 6-42


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

En procédant de la même façon définissons maintenant la fonction


Arc Cos. Restreignons d’abord le domaine de la fonction cosinus de
façon à obtenir une fonction biunivoque. Soit Cos la fonction
définie par l’équation y = cos x, 0 ≤ x ≤ π.
y

π/2 π x

figure 6.5.3

La fonction Cos possède une réciproque fonctionnelle que l’on


appelle
Arc Cos ou Cos-1

définition 6.5.2 La fonction Arc Cos est définie par l’équation


Arc Cos
 cos y = x
y = arccos x ⇔ 
 0≤y≤π

On peut vérifier les résultats qui figurent dans tableau du bas puis, les
comparer avec les points du graphique de la fonction Arc Cos.
y
on retient que la fonction π
Arc Cos x arccos x
a pour domaine
l’intervalle [-1, 1] 1 0 π/2

3/2 (0.87) π/6


2/2 (0,71) π/4
−1 1 x
1/2 π/3
0 π/2
-1/2 2π/3
- 2/2 (-0,71) 3π/4
et pour image, - 3/2 (-0,87) 5π/6
l’intervalle [0, π] -1 π • dom Arc Cos = [-1, 1]
(un angle de la région
hachurée)
• ima Arc Cos = [0, π]

 cos(arccos x) = x si x ∈ [-1, 1]
De plus on a 
 arccos(cos y) = y si y ∈ [0, π]

André Lévesque 6-43


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

La fonction Arc Tg est la réciproque de la fonction Tangente définie


par l’équation y = tg x, -π/2 < x < π/2 .
y

−π/2 π/2 x

figure 6.5.4

La fonction Tg possède une réciproque fonctionnelle que l’on


appelle
Arc Tg ou Tg-1

définition 6.5.3 La fonction Arc Tg est définie par l’équation


Arc Tg
 tg y = x
y = arctg x ⇔ 
 -π/2 < y < π/2

On peut vérifier les résultats qui figurent dans tableau du bas puis, les
comparer avec les points du graphique de la fonction Arc Tg.
on retient que la fonction y
Arc Tg
a pour domaine R
x arctg x π/2

3 (1,73) π/3
1 π/4
1/ 3 (0,57) π/6 x
0 0
-1/ 3 (0,57) -π/6 −π/2
-1 -π/4
et pour image,
l’intervalle ]-π/2, π/2[ - 3 (-1,73) -π/3
(un angle de la région • dom Arc Tg = R
hachurée) • ima Arc Tg = ]-π/2, π/2[

 tg(arctg x) = x si x∈R
De plus on a 
 arctg(tg y) = y si y ∈ ]-π/2, π/2[

Les trois dernières fonctions trigonométriques inverses sont définies


d’une façon analogue.

André Lévesque 6-44


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

définition 6.5.4 La fonction Arc Cotg est définie par l’équation


Arc Cotg
 cotg y = x
y = arccotg x ⇔ 
 0<y<π

on retient que la fonction y


Arc Cotg
a pour domaine R
π

π/2

x
et pour image,
l’intervalle ]0, π[
(un angle de la région • dom Arc Cotg = R
hachurée) • ima Arc Cotg = ]0, π[

 cotg(arccotg x) = x si x∈R
De plus on a 
 arccotg(cotg y) = y si y ∈ ]0, π[

définition 6.5.5 La fonction Arc Sec est définie par l’équation


Arc Sec sec y = x

y = arcsec x ⇔ 
 -π ≤ y < -π/2 ou 0 ≤ y < π/2

on retient que la y
fonction Arc Sec
a pour domaine π/2

]-∞, -1] ∪ [1, ∞[

−1 1 x

−π/2

−π

et pour image,
[-π, -π/2[ ∪ [0, π/2[
• dom Arc Sec = ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[
(un angle de la région
hachurée) • ima Arc Sec = [-π, -π/2[ ∪ [0, π/2[

 sec(arcsec x) = x si x ∈ ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[


De plus on a 
 arcsec(sec y) = y si y ∈ [-π, -π/2[ ∪ [0, π/2[

André Lévesque 6-45


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

définition 6.5.6 La fonction Arc Cosec est définie par l’équation


Arc Cosec cosec y = x

y = arccosec x ⇔ 
 -π < y ≤ -π/2 ou 0 < y ≤ π/2

y
on retient que la fonction
Arc Cosec
a pour domaine π/2
]-∞, -1] ∪ [1, ∞[

−1 1 x

−π/2

−π

et pour image, l’intervalle


• dom Arc Cosec = ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[
]-π, -π/2] ∪ ]0, π/2]
(un angle de la région • ima Arc Cosec = ]-π, -π/2] ∪ ]0, π/2]
hachurée)

 cosec(arccosec x) = x si x ∈ ]-∞, -1] ∪ [1, ∞[


De plus on a 
 arccosec(cosec y) = y si y ∈ ]-π, -π/2] ∪ ]0, π/2]

exemple 6.5.2 Évaluer (sans l’aide de votre calculatrice)

a) arccotg 1,

b) arccotg (-1),

c) arcsec √ 2,

d) arcsec (-√
 2),

e) arccosec 2,

f) arccosec (-2),

g) sin(arcsec (-1)),

h) cotg(arccotg 3),

André Lévesque 6-46


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

L’évaluation des fonctions trigonométriques inverses s’effectue


rapidement pour certaines valeurs de l’argument mais en général, on
doit utiliser une calculatrice. Les calculatrices scientifiques permettent
l’évaluation des fonctions Arcsin, Arccos et Arctg. Pour les trois
dernières fonctions on utilise les identités suivantes.
π
1) arccotg x = 2 - arctg x ∨
– x ∈ R,

 -arccos x( 1) si x ≤ -1
l’identité 2 est de loin la
2) arcsec x = 

plus utile
()
arccos 1x si x ≥ 1

 ( 1) - π
-arcsin x si x ≤ -1
3) arccosec x = 
 arcsin(1x) si x ≥ 1

exemple 6.5.3 À l’aide d’une calculatrice (en mode radians) vérifier les évaluations
suivantes.

a) arctg 3 = 1,25

b) arcsin 0,2 = 0,20

c) arcsec 1,5 = 0,84

d) arcsec (-4) = -1,82

e) Qu’arrive-t-il lorsqu’on tente d’évaluer arcsin 2 à l’aide d’une


calculatrice? Pourquoi?

exemple 6.5.4 Résoudre les équations suivantes (utiliser une calculatrice)


a) 5 arcsin x = π

b) cos(3x - 1) = 0,25 (0 < 3x - 1 < π/2)

c) sin x - 2 cos x = 0 (0 < x < π/2)

André Lévesque 6-47


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

exemple 6.5.5 Soit y ∈]0, π/2[ tel que y = arcsin(3/5), trouver sans l’aide d’une
calculatrice
a) sin y b) cos y c) tg y.
____________

_
proposition 6.5.1 Si lim ƒ(x) = b (a, b ∈ R) alors
x→ a
limite

x→ a
[
x→ a ]
a) lim arcsin ƒ(x) = arcsin lim ƒ(x) = arcsin b (-1 < b < 1)

x→ a
[
x→ a ]
b) lim arccos ƒ(x) = arccos lim ƒ(x) = arccos b (-1 < b < 1)

[ ]
c) lim arctg ƒ(x) = arctg lim ƒ(x) = arctg b
x→ a x→ a

[ ]
d) lim arccotg ƒ(x) = arccotg lim ƒ(x) = arccotg b
x→ a x→ a

x→ a
[
x→ a ]
e) lim arcsec ƒ(x) = arcsec lim ƒ(x) = arcsec b (b < -1, b > 1)

[ ]
f) lim arccosec ƒ(x) = arccosec lim ƒ(x) = arccosec b (b < -1, b > 1)
x→ a x→ a

_
exemple 6.5.6 Évaluer chacune des limites si elles existent dans R.
____________
prop. 6.5.1 b) a) lim arccos x = arccosxlim x = arccos 0 = π
x→ 0  → 0  2

b) lim arctg(3x2 - 4) =
x→ 1

c) lim arcsin(cos x) =
x→ 2π/3

1
d) lim arccotg x =
x→ ∞  

3x2 + 4x - 4 
e) lim arcsec 2
x→ -2  x + 8x + 12 

André Lévesque 6-48


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

cas d’exception Si à la suite de l’évaluation d’une limite on obtient arcsin(±1),


arcsin(±1), arccos(±1),
arccos(±1), arcsec(±1) ou arccosec(±1) on est alors confronté à un
arcsec(±1), arccosec(±1) nouveau cas d’exception. Chacune de ces limites peut exister et
correspondre à son image lorsque la fonction est définie près de la
valeur de l’argument. Autrement, elles n’existent pas.
 arcsin 1+ ∃/  arccos 1+ ∃/
• arcsin 1 =  • arccos 1 = 
 arcsin 1- = π/2  arccos 1- = 0

 arcsec 1 = 0  arccosec 1 = π/2


+ +
• arcsec 1 =  • arccosec 1 = 
 arcsec 1- ∃/  arccosec 1 - ∃/

 arcsin -1+ = -π/2  arccos -1 + = π


• arcsin -1 =  • arccos -1 = 
 arcsin -1- = ∃/  arccos -1 - = ∃/

 arcsec -1 ∃/  arccosec -1 ∃/
+ +
• arcsec -1 =  • arccosec -1 = 
 arcsec -1- = -π  arccosec -1- = -π/2

_
exemple 6.5.7 Évaluer chacune des limites si elles existent dans R.
____________
a) lim arccos(sin x) = arccosxlim → π/2
sin x
x→ π/2  
= arccos 1- (car sin x ≤ 1 ∨
– x)
= arccos 1 = 0 (puisque -1 < 1-< 1)
arcsin x
b) lim 1-x =
x→ 1-

c) lim arccos(x2 - 1) =
x→ 0

d) lim arcsec 2x =
x→ -1

les formes À l’aide des graphiques des fonctions trigonométriques inverses on


arcsin(±∞), arccos(±∞),
admet sans peine que
arctg(±∞), arccotg(±∞),
arcsec(±∞), arccosec(±∞) • arcsin ∞ ∃/ • arccos ∞ ∃/ • arctg ∞ = π/2
• arcsin(-∞ ) ∃/ • arccos(-∞) ∃/ • arctg(-∞) = -π/2

• arccotg ∞ = 0 • arcsec ∞ = π/2 • arccosec ∞ = 0


• arccotg(-∞ ) = π • arcsec(-∞) = -π/2 • arccosec(-∞ ) = -π

André Lévesque 6-49


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

_
exemple 6.5.8 Évaluer chacune des limites si elles existent dans R.
____________
1
a) lim 3
=
x→ ∞ arcsec(1 - x )

arctg x
b) lim arccotg x =
x→ - ∞

proposition 6.5.2 Si g(x) est une fonction continue sur l’intervalle ouvert I alors
continuité
a) ƒ(x) = arcsin g(x) et ƒ(x) = arccos g(x) sont continues sur I
pourvu que -1 < g(x) < 1 ∨ – ∈ I,
b) ƒ(x) = arctg g(x) et ƒ(x) = arccotg g(x) sont continues sur I,
c) ƒ(x) = arcsec g(x) et ƒ(x) = arccosec g(x) sont continues sur I
pourvu que g(x) > 1 ou g(x) < -1 ∨ – ∈ I.

exemple 6.5.9 Étudier la continuité de chacune des fonctions sur R.


____________

arccos x
a) ƒ(x) = x

arctg x
b) g(x) = arcsin x - arccos x

André Lévesque 6-50


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

Exercices 6.5
1. Évaluer sans l’aide d’une calculatrice.

a) arcsin 0 i) arcsec(2√
 3/3)
b) arcsin(-1/2) j) arccosec(1/2)
c) arccos √
3 k) arcsec(-2)
d) arccos(- √
 3/2) l) arccosec(-2√ 3/3)
e) arctg(√
 3/3) m) cotg(arcsec(-1))
f) arctg(-√
 3) n) sec(arctg 1)
g) arccos(- √
 2/2) o) sin(arcsin 1 - arccos(√ 3/2))
h) arccotg(-√ 3) p) arcsin(2 cos(2π/3))

2. Évaluer à l’aide d’une calculatrice.


a) arcsin(-0,6) d) arcsec(4/3)
b) arctg 5 e) arcsec(-π)
c) arccos √
2 f) arccos(√
 5/2)

π
3. Soit 0 < θ < 2

a) Si θ = arcsin(1/3) alors trouver cos θ et tg θ.

b) Si θ = arcsec(√
 5/2) alors trouver sin θ et cotg θ.

c) Si θ = arccos 3x alors trouver sin θ et tg θ.

d) Si θ = arctg x2 alors trouver sec θ et sin θ.

(compléter ce numéro sans l’aide d’une calculatrice)

4. Résoudre sans l’aide d’une calculatrice.

a) 3 arcsin x = π/2 c) 2 sin(arcsin x) = 1/3


b) arctg(x - 1) = π/3 d) arctg(tg x2) = π/9

5. Résoudre à l’aide d’une calculatrice.

a) arccos 2x = 1/4 b) 3 tg x = √10 (0 < x < π/2)

André Lévesque 6-51


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

6. Une échelle de 8 mètres est appuyée contre un mur. Si le pied


8
de l’échelle est à 5 mètres du mur, trouver l’angle θ (en degrés)
que fait le pied de l’échelle avec le sol. θ
5

7. Soit a et b des nombres positifs. Montrer que si arcsin a = arccos b alors a 2 + b2 = 1.

8. Trouver la valeur de l’angle α

9. Évaluer les expressions suivantes provenant du calcul d’une limite.

a) arctg ∞ d) arctg (-1) g) arccos ∞ j) arcsec 1+


b) arccos 1+ e) arccotg(- ∞) h) 1/arccos 1-
c) arcsin 0 f) arcsec 1- i) arctg(- ∞)

_
10. Évaluer chacune des limites si elles existent dans R

a) lim arcsin(x/2) i) lim arcsin(1/x)


x→ √3 x→ 1

arcsin x
b) lim ln x j) lim arctg(ln x)
x→ 0+ x→ 1

arccos x
c) lim 2 k) lim arcsec(x - 1)
x→ 1- x→ 2

arcsec x
d) lim π l) lim x arcsin(x - 4)
x→ 2 x→ 3

1
e) lim arctg(1/x) m) lim arctg x
x→ 0 x→ 0-

arcsec x
f) lim arctg x n) lim arctg 2x
x→ ∞ x→ -
√ 3/2

g) lim x arctg(x - 2) o) lim (arcsin x + arccos x)


x→ 1 x→ -1/2

x2 + 1
h) lim earccotg x p) lim arccos 3 
x→ - ∞ x→ ∞  x 

André Lévesque 6-52


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

11. Étudier la continuité de chacune des fonctions sur R.

a) ƒ(x) = (arctg x)3 - 1

b) ƒ(x) = arcsin x - √


2x - 1
1
c) ƒ(x) = arcsin x

d) ƒ(x) = ln(arccotg x)

e) ƒ(x) = 1 √-
arctg x
arccos x

André Lévesque 6-53


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

Réponses aux exercices 6.5


1. a) 0 i) π/6
b) -π/6 j) ∃/
c) ∃/ k) -2π/3
d) 5π/6 l) -2π/3
e) π/6 m) ∃
/
f) -π/3 n) √
2
g) 3π/4 o) √ 3/2
h) 5π/6 p) -π/2

2. a) -0,64 d) 0,72
b) 1,37 e) -1,89
c) ∃/ f) ∃/

cos θ = √3 et tg θ = √
2
2 2
3. a) 4

b) sin θ = √
 5 et cotg θ = 2
5

c) sin θ = 
√ 1 - 9x2 et tg θ = 
√ 1 - 9x2
3x
x2
d) sec θ = √
1 + x4 et sin θ =

√ 1 + x4

1 1
4. a) 2 c) 6

1+√ π
d) ± √
b) 3 3

5. a) 0,48 b) 0,81

6. 51,3°

7.

8. 42,22°

André Lévesque 6-54


6.5 rappel (fonctions trigonométriques inverses)

9. a) π/2 f) ∃/
b) ∃/ g) ∃/
c) 0 h) ∞
d) -π/4 i) -π/2
e) π j) 0

10. a) π/3 i) ∃/ (à gauche: ∃/ ; à droite: π/2)


b) 0 j) 0
c) 0 k) ∃/ (à gauche: ∃/ ; à droite: 0)
d) 1/3 l) ∃/ (à gauche: ∃/ ; à droite: -3π/2)
e) ∃/ (à gauche: -π/2 ; à droite: π/2) m) -∞
f) 1 n) -π/3
g) -π/4 o) π/2
h) eπ p) π/2

11. a) continue sur R


b) continue sur ]1/2, 1[
c) continue sur ]-1, 1[ \ { 0 }
d) continue sur R
e) continue sur ]0, 1[ \ { 0,5403 }

André Lévesque 6-55


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

6.6 Dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

proposition 6.6.1 d 1
dx arcsin x =
√
 1 - x2

démonstration Par définition


y = arcsin x ⇔ sin y = x (-π/2 ≤ y ≤ π/2)

En dérivant implicitement l’équation de droite on obtient,


d d
dx sin y = dx x
dy
cos y dx = 1
puisque
sin 2 y + cos2 y = 1 dy 1
alors = cos y (-π/2 ≤ y ≤ π/2)
dx
cos y = ± √
1 - sin2 y
mais cos y ≥ 0 1
=
lorsque y ∈ [-π/2, π/2],
par conséquent

√ 1 - sin2 y
cos y = √ 
1 - sin2 y
1
= (car sin y = x)

√ 1 - x2

proposition 6.6.2 d -1
dx arccos x =

√ 1 - x2

démonstration

André Lévesque 6-56


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

proposition 6.6.3 d 1
dx arctg x = 1 + x2

démonstration

proposition 6.6.4 d -1
dx arccotg x = 1 + x2

démonstration

André Lévesque 6-57


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

proposition 6.6.5 d 1
dx arcsec x =
x√

x2 - 1

démonstration

proposition 6.6.6 d -1
dx arccosec x =
x√

x2 - 1

démonstration

André Lévesque 6-58


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

Trouver dx 
exemple 6.6.1 d arcsin x 
 arccos x 
____________

d d
d  arcsin x  arccos x dx arcsin x - arcsin x dx arccos x
dx  arccos x  = (arccos x) 2

1  -1 
arccos x  - arcsin x 
√   1 - x2
  2
1-x  √
=
(arccos x)2

arccos x + arcsin x
=

√ 1 - x2 (arccos x) 2

exemple 6.6.2 Trouver d x(arctg x)2


dx
____________

rép: arctg x (arctg x + 2x


1 + x2 )
exemple 6.6.3 Trouver d arcsin 5x
dx
____________

5
rép:

√ 1 - 25x2

André Lévesque 6-59


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

Pour obtenir la dérivée de y = arcsin ƒ(x) on décompose la fonction de


la façon suivante.
y = arcsin u et u = ƒ(x)

Puis par la règle de dérivation en chaîne on obtient


dy dy . du
dx = du dx
1 . d
= dx ƒ(x)
√
 1 - u2
1 . d
= dx ƒ(x)

√ 1 - ƒ(x)2

On obtient de la même façon les formules générales des autres


fonctions trigonométriques inverses.

d 1 . d ƒ(x)
règle 20 dx arcsin ƒ(x) = dx

√ 1 - ƒ(x)2
d -1 . d ƒ(x)
règle 21 dx arccos ƒ(x) = dx
√
 1 - ƒ(x)2

d 1 . d
règle 22 dx arctg ƒ(x) = 1 + ƒ(x)2 dx ƒ(x)

d -1 . d ƒ(x)
règle 23 dx
arccotg ƒ(x) = 2 dx
1 + ƒ(x)

d 1 . d
règle 24 dx arcsec ƒ(x) = ƒ(x) ƒ(x)2 - 1 dx ƒ(x)


d -1 . d ƒ(x)
règle 25 dx arccosec ƒ(x) = dx
ƒ(x) √

ƒ(x)2 - 1

exemple 6.6.4 Trouver d arcsin √


x
dx
____________
d 1 . d
dx arcsin √
x = dx √
x

√ 1 - (√
 x)2
1 . 1
=

√ 1-x 2√
x
1
=
2√

x(1 - x)

André Lévesque 6-60


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

exemple 6.6.5 Trouver d arcsec(e2x)


dx
____________

2
rép:

√ e4x - 1

exemple 6.6.6 Trouver d arccos 1


dt 3t () (t < 0)
____________

1
rép: -
t√

9t2 - 1

exemple 6.6.7 Trouver y’ si y = 2x(arccos 2x) - 


√
1 - 4x2
____________

rép: 2 arccos 2x

exemple 6.6.8 Calculer la pente de la droite tangente à la fonction


ƒ(x) = (arcsin x)(arccos x)
lorsque x = -1/2.
____________

5
√ 3π
rép:
9

André Lévesque 6-61


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

exemple 6.6.9 Tracer le graphique de la fonction ƒ(x) = x(arcsin x) + √


1 - x2 .
____________
a) dom ƒ = [-1, 1]
b) ƒ est continue sur ]-1, 1[

c) ƒ(-x) = (-x)(arcsin(-x) + √


1 - (-x)2
arcsin(-x) = -arcsin x = x(arcsin x) + 
√
1 - x2
= ƒ(x) (ƒ est symétrique par rapport à l’axe des y)
les asymptotes
horizontales et obliques d) asymptote verticale: aucune car pour les deux points de
sont sans intérêt car le discontinuité x = -1 et x = 1 on a
dom ƒ = [-1, 1]
π π
lim x(arcsin x) + √

1 - x2 = 2 ; lim x(arcsin x) + √

1 - x2 = 2
x→ 1 - x → -1 +

x 2x
e) ƒ’(x) = arcsin x + -

√ 1 - x2 2√

1 - x2
 0 si x = 0
= arcsin x =  ⇒ n.c.: { -1, 0, 1}
 ∃/ si x ≥ 1 ou x ≤ -1

1  0 aucune valeur
ƒ’’(x) = = ⇒ n.t.: { -1, 1 }
1 - x2  ∃/ x ≥ 1 ou x ≤ -1


f) Tableau de variation de la fonction.
seules les valeurs de x x 0 1
dans l’intervalle [0, 1] ƒ ’(x) +
sont considérées dans le ƒ ’’(x) +
tableau de variation car
la fonction est ƒ(x)
symétrique par rapport à
1 π/2
l’axe des y
Graphique de la fonction
y

2
(−1; π/2) (1; π/2)

(0; 1)

−1 1 x

André Lévesque 6-62


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

exemple 6.6.10 Un ballon lâché au niveau d’un observateur


s’élève à la vitesse de 5 m/s. Si l’observateur
est placé à 50 m du ballon, trouver le taux de
variation de l’angle d’élévation du ballon par x
rapport au temps lorsque celui-ci est à 30 m du
sol. θ
50 m
____________

rép: 4,2°/s

André Lévesque 6-63


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

Exercices 6.6

dy
1. Trouver dx

a) y = arcsin 3x l) [
y = a arcsec xa ( )] (a < 0)

b) y = 2(arcsin √ x) m) y = arccotg(sin x)
arcsec 2x
c) y = arccos x2 n) y = arccosec 2x

d) y = arccos x (2) o) y = arctg(tg x)

e) y = arctg 3x2 p) y = ln(arcsin 5x)2

f) y = arctg 3x () q) y = x2 arccos 2x () (x < 0)

g) y = arccosec √ x r) y = x(arccotg x) + ln


√
1 + x2

h) (1 + x)
y = arccotg 1 - x s) y = x√
 [
4 - x2 + 4 arcsin 2 ( x) ]
√
 x2 - 4
i) y = (arcsec 2x)2 t) y =
x2
x
+ 21 arcsec 2()
4
j) y = (arcsin √
1 - x) u) 1
y = ab (b tga x)
arctg

1
k) y = arccosec x v) y = x[arccosec(1x)] + √

1 - x2 (x > 0)

2. Trouver la pente de la droite tangente à chacune des fonctions au point indiqué.

a) ƒ(x) = arcsin x ; x=0


b) g(x) = (arctg x)2 ; x = -1
c) h(x) = x(arccos x) ; x = 1/2

dy
3. Trouver dx implicitement si ln(x2 + y2) = arctg xy . ()

André Lévesque 6-64


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

4. Trouver les intervalles de croissance et de décroissance ainsi que les extremums relatifs de
chacune des fonctions.

a) ƒ(x) = arctg(x3 - 12x) b) g(x) = arccotg x2

5. Trouver x qui maximise θ si

( x)
θ = arctg 2 - arctg 1 (x) (x > 0)

6. Soit ƒ(x) = x + 3 cos x. Trouver le maximum absolu et le minimum absolu de cette fonction
sur [0, π/2]. (Utiliser une calculatrice pour résoudre ce problème.)

θ
7. Le sommet d’une échelle de 15 m glisse vers le bas d’un mur à
raison de 3 m/s. Calculer le taux de variation par rapport au x 15 m
temps de l’angle que fait l’échelle avec le mur lorsque celle-ci est
à une hauteur de 9 m.

8. Un observateur regarde un oiseau à 8 m d’altitude. L’oiseau x


s’éloigne à une vitesse de 1 m/s. Quel est le taux de variation par 8m
rapport au temps de l’angle que fait le segment qui relie
l’observateur à l’oiseau et le sol lorsque la distance qui sépare θ
l’observateur à l’oiseau est de 10 m.

9. Tracer le graphique de chacune des fonctions en indiquant

• pour quelles valeurs la fonction est continue,


• si la fonction est paire, impaire ou ni paire, ni impaire,
• les asymptotes verticales de la fonction,
• ƒ’(x) et les nombres critiques de la fonction,
• ƒ’’(x) et les nombres de transition de la fonction,
• le tableau de variation de la fonction,
• le graphique de la fonction.
x
a) ƒ(x) = arcsin x - 3(arccos x) b) g(x) = arctg x -
2

André Lévesque 6-65


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

Réponses aux exercices 6.6

3 -a2
1. a) l)

√ 1 - 9x2 x√

x2 - a2
1 -cos x
b) m)
x √
√ 
1-x 1 + sin2 x
-2x arccosec 2x + arcsec 2x
c) n)

√ 1 - x4 x√

4x2 - 1 (arccosec 2x)2
-1
d) o) 1

√ 4 - x2
6x 10
e) p)
1 + 9x4 
√ 1 - 25x2 arcsin 5x
-3 -2x
f)
x2 + 9
q)

√ x2 - 4
[
+ 2x arccos 2x ( )]
-1
g) r) arccotg x
2x√
x-1
-1
h) s) 2√

4 - x2
1 + x2

2(arcsec 2x) 8
i) t)
x√

4x2 - 1 x3 √

x2 - 4
3
-2(arcsin√ 1 - x)
 sec2 x
j) u)
√ x √

1-x a + b2 tg2 x
2

1
k)
x√

x2 - 1 (arccosec x)2
v) arccosec x (1)

π 1 π-√
3
2. a) 1 c) 3 - √ 3 = 3
π
b) - 4

y - 2x
3. 2y + x

André Lévesque 6-66


6.6 dérivée et applications (fonctions trigonométriques inverses)

4. a) croissante sur ]-∞ , -2[ ∪ ]2, ∞[


décroissante sur ]-2, 2[
min. rel. au point: (2; arctg -16)
max. rel. au point: (-2; arctg 16)
b) croissante sur ]-∞ , 0[
décroissante sur ]0, ∞[
min. rel. au point: aucun
max. rel. au point: (0; π/2)

5. 2

6. max. abs. au point: (0,34; 3,17)


min. abs. au point: (1,57; 1,57)

7. 14,3°/s (l’angle augmente de 14,3° par seconde)

8. -7,6°/s (l’angle diminue de 7,6° par seconde)

9. a) 4 4x b) (1 - x)(1 + x) -2x
ƒ’(x) = ; ƒ’’(x) = ƒ’(x) = 2 ; ƒ’’(x) =

√ 1 - x2 
√ (1 - x2)3 2(1 + x ) (1 + x2)2

y y
(1; π/2)

(1; (−2+π)/4)
−1 1 x

−π

(0; −3π/2)
(0; 0) x
−2π

−3π (−1; (2−π)/4)


(−1; −7π/2)

André Lévesque 6-67


6. exercices de révision (fonctions trigonométriques et trigonométriques inverses)

Exercices de révision
_
1. Évaluer les limites suivantes si elles existent dans R.

1 - cos x
a) lim cosec x d) lim
x→ 0- x→ 0 x2

sec x 3x2 - 4x
b) lim e) lim (sin x)(cos x)
x→ 0 1 - cos2 x x→ 0

x + 2 sin x 2x - sin x
c) lim x f) lim cos x - 3x
x→ 0 x→ ∞

2. Étudier la continuité de chacune des fonctions sur ]0, 2π[.

1
a) ƒ(x) = tg x - cotg x b) g(x) =

√ sin x + 2

3. Trouver la dérivée de chacune des fonctions.

sin x
a) y = 2 + cos x e) y = x√

cotg x2

b) y = 2 cosec3 √
x f) y = ln3(sin2 x)

sin5 x 2 sin3 x tg2 3x ln(cos 3x)


c) y = 5 - 3 + sin x g) y = 6 + 3

d) y = sec3 2x - 3 sec 2x h) y = ex (sin 2x - 2 cos 2x)

d2y
4. Trouver dx2 si y = cosec 3x.

dy 
5. Trouver si y = tg3 2x
dx x = π/6

dy
6. Utiliser la dérivée logarithmique pour obtenir
dx
sin x 
√
1 + cos2 x
a) y = b) y = (sin x)sin x (sin x > 0)
tg3 x

André Lévesque 6-68


6. exercices de révision (fonctions trigonométriques et trigonométriques inverses)

7. Trouver les extremums relatifs de


y = 2 sin x - cos 2x sur ]0, 2π[.

8. Tracer le graphique de la fonction


ƒ(x) = 8 cos x - 2 cos 2x sur [0, 2π]

si ƒ’(x) = 8(sin x)(cos x - 1)


ƒ’’(x) = 8(2 cos x + 1)(cos x - 1)

_
9. Évaluer les limites suivantes si elles existent dans R .

a) lim 
√ arctg(cos x) c) lim arcsin(1 + √ 1 - x2 )

x→ 0 x→ 1-
arctg x
b) lim (arcsin x - arccos x) d) lim arccotg x
x→ 1- x→ - ∞

10. Étudier la continuité de chacune des fonctions sur R.

arccos x arctg x
a) ƒ(x) = arcsin x b) g(x) = 6 arccotg x - π

11. Trouver la dérivée de chacune des fonctions.

a) y = (arcsin x)(arccos x) d) y = arcsec√



x2 + 1 (x < 0)

b) y = (arctg 2x)3 e) y = earcsin 3x

c) ( )
y = arcsin tt +- 11 (t > 0) f) y = x(arccotg x) + ln
√
1 + x2

12. La base d’un triangle rectangle est de 20 cm. Si la hauteur du


triangle augmente à raison de 5 cm par minute, à quelle vitesse
augmente l’angle opposé à la hauteur lorsque le triangle est isocèle.
θ
20 cm

13. Tracer le graphique de la fonction ƒ(x) = arccotg(sin x) sur [0, 2π]


-cos x
si ƒ’(x) =
1 + sin2 x
(sin x)(2 + cos2 x)
ƒ’’(x) =
(1 + sin2 x)2

André Lévesque 6-69


6. exercices de révision (fonctions trigonométriques et trigonométriques inverses)

Réponses aux exercices de révision


1. a) -∞ d) 1/2
b) ∞ e) -4
c) 3 f) -2/3

2. a) continue sur ]0, 2π[ \ { π/2, π, 3π/2 }


b) continue sur ]0, 2π[

2 cos x + 1 cotg x2 - x2(cosec2 x2)


3. a) e)
(2 + cos x)2 √
 cotg x2
-3(cosec3 √ x )(cotg √ x )
b) f) 6 cotg x ln2(sin2 x)
x

c) cos5 x g) tg3 3x

d) 6(tg3 2x)(sec 2x) h) 5 ex sin 2x

4. 9(cosec 3x)(cotg2 3x + cosec2 3x)

5. 72

sin x 
√
1 + cos2 x  (sin x)(cos x) 3 sec2 x 
6. a) ctg x - - tg x
tg3 x  1 + cos2 x 
b) (sin x)sin x cos x (ln(sin x) + 1)

7. MIN REL: (7π/6, -3/2), (11π/6, -3/2)


MAX REL: (π/2, 3), (3π/2, -1)

8. y
(2π; 6)

π x
(2π/3; −3) (4π/3; −3)

(π; −10)

André Lévesque 6-70


6. exercices de révision (fonctions trigonométriques et trigonométriques inverses)

9. a) √π
 c) ∃/
2
π 1
b) 2 d) -2

10. a) continue sur ]-1, 1[ sauf { 0 } b) continue sur R sauf { √ 3 }

arccos x - arcsin x -1
11. a) d)
√
 1 - x2 x2 + 1

6(arctg 2x)2 3 earcsin 3x


b) e)
1 + 4x2 
√ 1 - 9x2
1
c) f) arccotg x
(t + 1)√ t

12. 7,16°/min (l’angle augmente de 7,16° par minute)

13. y

(3π/2; 3π/4)
3π/4

(0; π/2)
π/2 (π; π/2)
(2π; π/2)

π/4
(π/2; π/4)

π/2 π 3π/2 x

André Lévesque 6-71