You are on page 1of 2

Erasmus+ 2015-2018 – Lettre d’info n°19 – juin 2018

Collège André Malraux de Granville – France
Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna - Pologne
Muusap Atuarfia skole de Saattut-Uummannaq - Groenland
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
http://nioserasmus.wordpress.com

Clap de fin. But… the show will go on !
(ne pas rater la fin du texte)
Du 14 au 18 mai dernier, le collège André Malraux de Granville a accueilli la neuvième et dernière rencontre
internationale du programme Erasmus+ NIOS. Ce sont deux délégations d’ambassadeurs, 19 personnes de Pologne
(Szkoła Podstawowa nr 1 im. Janusza Korczaka de Chojna) et 5 du Groenland (école Muusap Aturfia de Saattut), qui
sont venues partager en Normandie les derniers moments communs de cet échange de trois années scolaires.

Au programme de cette dernière rencontre ? Immersions dans les classes et rencontres et/ou retrouvailles avec les
familles d’accueil, bien entendu, mais aussi quelques explorations de notre littoral : un aperçu rapide sur le blog du
projet dans lequel vous pourrez retrouver quelques images du groupe dans l’archipel des îles Chausey et celles d’une
activité sur la plage de Donville-les-bains, pendant laquelle les jeunes – et les adultes – des trois pays ont appris à
récolter des algues… pour les cuisiner. L’objectif premier pour les équipes réunies restait de faire vivre au mieux notre
titre « La nature est notre force » et le slogan Erasmus+ «Changer les vies, et ouvrir les esprits.» : nul doute que ce
temps partagé aura été chargé en émotion et en promesses de se retrouver. Des belles énergies en action ? Une
grande danse collective le vendredi dans la cour, le fameux «active break» introduit par nos partenaires polonais.
D’autres moments forts ? Le petit mot des élèves de Saattut, préparé à leur initiative au-delà du cercle polaire le mois
dernier et lu à tous lors du dîner d’au-revoir au collège le jeudi soir. Dans le temps, il suivait de peu le discours du
délégué à l’Education de la Municipalité d’Avannaata (Nord-Ouest Groenland) à l’intention des acteurs du projet et de
la Mairie de Granville, que vous pouvez retrouver en quatre langues ici.
Autre moment symbolique ? L’avant-dernier jour, ce sont les enfants de L’IME Henri Wallon de Granville, intégrés aux
travaux de l’équipe française depuis la première année, qui sont venus apporter leur réalisation pour protéger notre
bébé-chêne, planté dans un des patios du collège par les représentants des trois établissements. À l’instar du chêne des
États-Unis d’Europe de Victor Hugo dans son jardin de Hauteville House à Guernesey, aujourd’hui âgé de presque
150ans, nous espérons que, mise en terre sous les rayons du printemps normand, cette petite mais puissante
incarnation des forces de la nature grandira autant que faire se peut pour prolonger nos belles et fructueuses
rencontres.
Dans la dernière lettre d’information nous écrivions que notre but pour ce final était de « faire vibrer les jeunes à
l’unisson quand ils chanteront ensemble […], faire vibrer les cœurs parce que l’on connait bien maintenant les larmes
des retrouvailles et des au-revoir, faire vibrer la suite parce que l’on est bien placé pour savoir qu’une telle aventure ne
s’arrête jamais avec la dernière rencontre, qu’elle n’est qu’une petite graine qui germera d’elle-même et continuera à
semer ses fruits plus tard et à tous vents, et à les distiller tout au long de la vie. » Voici le point d’orgue : après plusieurs
répétitions dans la semaine (trois années de projet, une pour créer une chanson, quelques heures pour répéter en
quatre langues…), l’hymne à la nature composé par les élèves, sur une musique originale d’un enseignant de l’école
groenlandaise. Une vidéo « carnet de bord » à partager sans modération : à partir d’un certain nombre de vues, nous
espérions pouvoir faire facilement don d’au moins 1euro symbolique à une fondation engagée dans la réparation de
l’écosystème et la formation des personnes pour, l’Instituto Terra, fondé par Lélia et Sebastião Salgado. Une chanson
«léguée» pour essaimer un fruit de la coopération, et matérialiser la participation de chacun à la grande chaine des
actions de bonnes volontés. L’équation semble un peu complexe, mais puisse déjà le refrain germer et être entonné
ailleurs que dans nos trois écoles, et ces images de moments partagés donner des idées à d’autres…
Connecter fortement la jeunesse et nos acteurs d’éducation d’aujourd’hui à leurs pairs et à la biosphère pour mieux
construire demain, tel était notre horizon. Téléphones portables ou écrans divers, notre jeune génération n’est sans
doute pas prête de se passer de son cordon ombilical numérique. Mais au moins, forts de leurs découvertes, les
adolescents auront-ils, ensemble, les pieds dans le sable, la neige ou la terre, chanté et dansé sur leur propre refrain
«Take good care and respect the world, ‘cause it always gives you strength ».
Partenariat Erasmus+ 2015-2018
Collège André Malraux de Granville - France
La nature est notre force
Nature is our strength (NIOS)
https://nioserasmus.wordpress.com
RESUMES OFFICIELS

Le partenariat « NIOS La nature est notre force » a relié de 2015 à 2018 trois établissements scolaires : le Collège André Malraux de
Granville en France, la Szkoła Podstawowa Janusza Korczaka de Chojna en Pologne et l’école Muusap Atuarfia du village de Saattut-
Uummannaq au Groenland. Dans une perspective d’éducation au développement durable, cette coopération visait à réfléchir
ensemble à la nécessité d’une plus grande prise en compte de l’élément naturel, dans les enseignements comme dans nos vies
quotidiennes, pour mieux comprendre les énergies à préserver et/ou développer, et les équilibres à bâtir. Les élèves et les
enseignants ont travaillé à de nombreux travaux intermédiaires (pôle scientifique ou humanités). Ils ont rencontré des cultures
européennes ou apparentées très différentes, et pour beaucoup
(re)découvert leur environnement immédiat - naturel ou professionnel - à
la lumière de la richesse des échanges et des rencontres. On peut
retrouver la plupart des activités sur le site commun
https://nioserasmus.wordpress.com. La troisième année, les jeunes des
trois pays ont composé une chanson, un hymne aux forces de la nature en
quatre langues, véritable «carnet de bord» du programme, dont la
diffusion vidéo sur la toile pourrait participer à la promotion d’actions
positives en lien avec les thématiques du projet. Certains résultats sont au-
delà des attendus, puisse la graine continuer à germer.
Avec neuf rendez-vous internationaux sur trois années, ce sont au final 104 jeunes et 38 adultes qui sont allés à la rencontre de leurs
pairs ailleurs. Près de 400 élèves et 80 professionnels de l’éducation ont été impliqués dans les diverses actions. Au-delà de l’école,
plus de 110 familles européennes ou groenlandaises ont aussi fait, par le voyage ou par l’accueil, la riche expérience de l’échange
interculturel. Pour les trois partenaires, les liens avec les acteurs locaux impliqués dans le développement durable se sont enrichis de
nouvelles collaborations.
Connecter fortement la jeunesse et nos acteurs d’éducation d’aujourd’hui à leurs pairs et à la biosphère pour mieux construire
demain, tel était notre horizon. Téléphones portables ou écrans divers, notre jeune génération n’est sans doute pas prête de se
passer de son cordon ombilical numérique. Mais au moins, forts de leurs découvertes, les adolescents auront-ils, ensemble, les pieds
dans le sable, la neige ou la terre, chanté et dansé sur leur propre refrain «Take good care and respect the world, ‘cause it always
gives you strength ».

The partnership « NIOS Nature is our strength » has been linking, from 2015 until 2018,three schools : Collège André Malraux in
Granville (France), the Gimnazjum im. Janusza Korczaka in Chojna (Poland) and Muusap Atuarfia Skole in the village of Saattut -
Uummannaq in Greenland. Keeping in mind the teaching of sustainable development, this partnership aimed at a collective
thinking process on how necessary it was to give more importance to Nature, both in our teaching
as well as in our daily lives, in order to grasp and understand better what was to preserve and/or
develop in terms of energy and the balances to strike. Students and teachers have worked on
numerous intermediary tasks (concerning science and humanities departments). They have met
European or related European cultures-they have met diversity, and for a lot of them, have (re)
discovered their immediate surroundings-natural and professional, through rich meetings and
exchanges. Most activities can be seen on this common website :
https://nioserasmus.wordpress.com . The final and third year saw the making of a song composed
by the students, a four- language anthem to nature's strengths...This song and ode is the real log
book of this program and its sharing on the web may meant to participate in promoting positive
actions related to the project themes. Some results are beyond expectations, so the seed can continue to germinate.
With nine international meetings over three years, in the end 104 teenagers and 38 adults have met their peers from foreign
communities. Almost 400 students and 80 education providers have been involved in the different activities. Far beyond school,
more than 110 European and Greenlandic families – through travelling or hosting - have done the amazing experience of
intercultural exchanges and the links with the local actors of the three partner countries have grown with new collaborations.
To forge a strong connection between today's young people, their teaching personnel and their peers as well as the biosphere in
order to build a better tomorrow, such was our goal. Cell phones or other screens, our generation of teenagers is probably not
ready to cut its digital cord . Yet, with a wealth of new experiences, together, with their feet in the sand, snow or earth, they will
have sung and danced on their tune «Take good care and respect the world, ‘cause it always gives you strength ».