You are on page 1of 3

Importance du Zikr

«Le prophète (PSL) dit aux compagnons


» Si vous passez devant des jardins du Paradis, arrêtez-vous ‘
Ils dirent : “Qu’est-ce, Ô Messager de Allâh?”
Il dit : “Ce sont les assemblées de zikr ou les cercles de zikr” ».
Hadith rapporté par At-Tirmidhî

L’invocation (zikr) est un pilier essentiel de la spiritualité présente dans toutes les religions révélées
ou non. Cette pratique est la plus importante de la religion musulmane. Ses vertus sont multiples
aussi bien pour l’éducation du croyant que pour son ascension spirituelle.
L’invocation a une importance capitale pour l’aspirant à Dieu. Elle purifie le cœur et permet
d’atteindre le degré d’excellence spirituel (Ihsân). Elle incite le croyant à la crainte et à l’amour de
Dieu, éloigne également les mauvaises pensées.
Le Coran, les Hadiths regorgent d’encouragements et d’exhortation à pratiquer sans relâche le zikr:
« Ô croyants! Invoquez souvent le Nom de Dieu ! Glorifiez-Le matin et soir ! » Coran 33.41.
Cette invocation continuelle de Dieu peut porter, soit sur ses noms ou attributs, soit sur des formules
de glorification contenue dans le coran.
Cheikh Ahmadou Bamba rapporte : « Il dit (GAZÂLI) : « Certes, le meilleur des fruits que la religion
puisse donner… dans ce monde, est l’acquisition des connaissances ésotériques et la familiarité avec
ALLAH par le zikr »
Le zikr est plus élevé au regard de Dieu que la prière rituelle : « En vérité, la salât (prière) préserve de
la turpitude et du blâmable. Le zikr est certes ce qu’il y a de plus grand. » (Sourate 29 verset 45)
Il est également plus importante que toute autre pratique : Abu ad-dharda rapporte que le prophète
(PSL) a dit à ses compagnons: «voulez-vous que je vous annonce quelles sont les meilleurs de vos
actions, les plus pures auprès de votre seigneur. Celles qui élèvent le plus en degré et meilleures pour
vous que de dépenser or et argent en aumône, et meilleures pour vous que de rencontrer vos
ennemis lors d’une bataille pour les tuer ou pour qu’ils vous tuent ? » Oui certes répondirent ils. Il
reprit : « Et bien c’est l’invocation de Dieu ». Un homme demanda alors : « l’invocation est-elle
meilleure que le jihad ? » le prophète (PSL)répondit alors « même si le mujahid frappe avec son épée
jusqu’à ce qu’elle se brise et se remplisse de sang, l’invocateur restera toujours meilleur que lui »
D’un autre côté, l’importance du zikr est telle que ne pas la pratiquer ou l’abandonner a des
conséquences néfastes :
« Celui qui invoque Dieu et celui qui ne l’invoque pas sont comparables au vivant et à la mort »
rapporté par Abû Mûsâ Al-Ash‘arî.
Abu Houreyra rapporte que le prophète (psl) dit : « Dieu exalté dit : Je suis tel que Mon serviteur
M’estime, et je suis avec lui s’il M’invoque. S’il m’invoque en lui-même, je l’invoque en moi-même, et
s’il m’invoque dans une assemblée, je l’invoque dans une assemblée bien meilleure encore…».
« La mention du nom d’ALLAH constitue le début de la sainteté et son abandon est le plus haut degré
de l’égarement. Qu’ALLAH nous mette parmi ceux qui ont passé leur vie en mentionnant Son nom et
en méditant » Cheikh Ahmadou Bamba –Massalikul Jinaan
Cependant la plus méritoire des invocations est la profession de foi : LAA ILAHA ILLAA ALLAH.
Le prophète (psl) dit à ce propos : « laa ilaha illaa allah est la meilleure parole que moi et mes
prédécesseurs avons eu à prononcer ». C’est le fondement de la religion. Maulana Mouhamad
Zakariyaa dit à ce sujet dans son livre ‘les vertus du zikr’ : « laa ilaha illaa allah encore appelé le
kalima tawhid (énoncé de l’unicité de Dieu) est si abondamment mentionné dans le Coran et les
Hadiths que peut être rien d’autre n’y est autant mentionné. Etant donné que le but de toutes les
charia (loi divines) et de l’envoi de tous les anbiya (envoyés de Dieu) est justement de proclamer et
de propager le tawhid (Unicité d’Allah), cette mention est tout à fait logique »
Cheikh Ahmadou Bamba dit dans Massalikul Jinaan : «Mais toutes ces formules sont condensées,
sont contenues dans une seule qui est obligatoire, notre guide l’a affirmé. Cette formule est : ‘LAA
ILAHA ILLA ALLAH MUHAMMADUN RASULU-L-LAHI ‘»… « Toute personne qui la prononce,
convaincue de son contenu, ira demain au Paradis. Il suffit de se rendre compte qu’elle est appelée
« le prix du Paradis de notre Seigneur »
Abou Houreyra rapporte que le prophète (PSL) a dit : « Renouvelez sans cesse votre foi. Les sahaba
(compagnons du prophète) demandèrent : « O prophète comment renouveler notre foi ? Le
prophète répondit : Récitez LAA ILAHA ILLAA ALLAH abondamment »
Mouaaz Bin Djabal rapporte que le prophète a dit : « Les clés du paradis c’est d’attester LAA ILAHA
ILLAA ALLAH».
Abdoullah Ibn Oumar rapporte que le prophète (PSL) a dit : « Les gens de LAA ILAHA ILLAA ALLAH
n’auront de crainte ni dans leur tombe, ni dans la plaine de la résurrection. C’est comme si je voyais
les gens de LAA ILAHA ILLAA ALLAH devant moi secouant la poussière de leur tête en disant : Louange
à Allah celui qui nous a libéré à jamais de toute anxiété ».
Cependant prononcer la formule ne suffit pas pour accéder à ses bienfaits. En effet, il faut en
connaitre l’essence, le sens caché. Réciter cette formule sans en connaitre l’essence c’est comme
disposer d’une clef sans savoir où se trouve la serrure.
Dieu affirme ainsi au prophète Moise (psl) que (LAA ILLAHA ILAA ALLAH) « C’est la clef du paradis et
le témoignage de son unicité » Moise exprima alors sa surprise du fait que cette formule pouvait être
mentionnée par tous. Dieu lui fit alors savoir qu’elle profite à celui qui en connait le sens cachée.
La connaissance des secrets de LAA ILLAHA ILAA ALLAH est donc nécessaire à l’accomplissement
spirituel de tout croyant. Cheikh Ahmadou Bamba nous enseigne dans Massalikul Jinan que cette
connaissance indispensable à tout croyant dépasse la connaissance livresque : « Le dévoilement des
secrets qui découlent de cette pratique, ne sied pas dans ce cadre, car l’immensité de son secret
confine à celle d’un océan profond. Celui qui désirerait le pénétrer, n’a qu’à répudier définitivement
ce bas-monde. Ses secrets providentiels sont trop sacrés pour être écrits dans les pages d’un livre, à
la portée de n’importe qui, on le communique, certes verbalement à quelqu’un, de bouche à oreille,
mais on ne l’obtient pas par le biais de disputes et de controverses ».
La mention d’Allah est donc d’une importance capitale. Cependant cet acte d’adoration aussi cruciale
soit elle doit s’accompagner d’une initiation spirituelle, par un maitre digne de ce nom, pour être
totalement bénéfique à celui qui aspire à la proximité d’Allah.