You are on page 1of 3

Bac Pro 2018

Épreuve d’histoire-géo

HISTOIRE

SUJET 1

Question 1.
Il fallait compléter dans le tableau :
Truman : période D
Wilson : période A et B
Reagan : période D
Roosevelt : période B
Kennedy : période D
Wilson : période A et B

Attention : ce qui n’était pas forcément clair dans l’énoncé c’est qu’une période sur la frise ne
correspondait pas aux durées des mandats des présidents. Il pouvait donc y avoir plusieurs présidents
pour une période. Et un président est nommé deux fois, dans la même période donc.
Par ailleurs : Wilson est président de 13 à 21 donc il était dans la période A et B.

Question 2.
Il fallait d’abord rappeler à quoi correspondent ces deux dates : 1917 et 1941 sont l’entrée en guerre des
États Unis dans la Première, puis dans la Seconde Guerre mondiale, vous pouviez en expliquer les
circonstances.
Il fallait ensuite différencier les deux moments, et les positions prises par les EU (pourquoi sont ils en
guerre).
Enfin, il fallait expliquer, comme la question l’y inviter, en quoi cela constituait un changement par
rapport à la politique américaine, qui s’investit alors dans la politique internationale au niveau mondial
au lieu de se concentrer sur le continent américain (vous pouviez évoquer la doctrine Monroe).

Question 3.
Cette question porte sur le début de la guerre froide : il fallait donc expliquer comment, à la fin de la
seconde guerre mondiale, apparaissent les désaccords entre des Alliés qui s’étaient unis contre le régime
nazi mais dont les idéologies sont différentes (communisme à l’Est, démocratie et capitalisme à l’Ouest).
L’Europe se divise en deux camps selon une frontière Nord Sud appelée le rideau de fer et dont Churchill
évoque le dessin : vous pouviez nommer des pays du bloc de l’Est et de l’Ouest en Europe, leurs
dirigeants, quelques éléments de leurs désaccords, les circonstances de la division…
SUJET 2

Question 1.
Dans le tableau :
- Pour la décolonisation de l’Inde les acteurs historiques sont Lord Mounttbatten et Gandhi, les
événements la marche du sel en 1930 et l’indépendance en 1947.
- Pour la décolonisation de l’Algérie, les acteurs historiques sont Charles de Gaulle et Ahmed Ben Bella,
les attentats de la Toussaint Rouge en 1954 et l’Indépendance en 1962.

Question 2.
Il fallait d’abord expliquer les événements auxquels Camus fait allusion : à Guelma et Sétif en 1945 des
manifestations réclamant l’indépendance de l’Algérie se sont transformées en émeutes violentes suite à
la mort d’un jeune manifestant tué par la police. Ce mouvement a ensuite été réprimées dans le sang par
les autorités françaises.
Camus explique que les français d’Algérie ont été choqués (par les violences des nationalistes) et que les
Algériens aussi (par les violences de la police française), et il en déduit que les positions vont se
radicaliser et freiner la mise en place d’un processus pacifique.
Vous deviez expliquer qu’en effet, l’indépendance de l’Algérie a été acquise au terme d’une guerre
(1954-1962), de nombreuses violences, et reste un traumatisme pour tous ceux qui ont vécu cette
période, ce qui explique que les mémoires soient si conflictuelles aujourd’hui.

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE

Question 1.
Il fallait relever dans le texte les positions des acteurs. Vous pouviez les reformuler avec vos mots et aussi
ajouter des citations (courtes, entre guillemets et avec les lignes du texte) pour étayer votre argument.

En résumé :
Camille Touaty demande le retrait des antennes relais au nom du principe de précaution, c’est-à-dire du
risque que ces antennes peuvent présenter pour la santé des enfants (voir ligne 5 à 10 + ligne 28 à 31).
Thierry Fabre assure que les antennes respectent les normes (ligne 15-16) et que leur implantation est
légale (ligne 34-36).
Martine Susset considère que la mairie est obligée d’accepter l’implantation (ligne 38) et que celle-ci ne
représente pas de risques (ligne 41).

Question 2.
Camille Touaty organise une pétition, une interpellation du ministre, une opération de sensibilisation
auprès des autres parents d’élèves.
Thierry Fabre s’appuie sur les études obligatoires pour justifier ses arguments.
Martine Susset utilise aussi les obligations légales pour justifier sa position.

Question 3.
L’affaire est difficile à trancher car de part et d’autre les arguments sont entendables :
- Les antennes permettent à tous d’avoir accès à un bon réseau mobile et de réduire donc la fracture
numérique (le fait que dans certains endroits le réseau téléphonique et internet soit très mauvais, ce
qui handicape les habitants) : on peut comprendre que les pouvoirs publics veulent en implanter sur
tout le territoire
- On ne connaît pas bien leur impact sur la santé et on peut comprendre que les parents s’inquiètent
des possibles conséquences sur leurs enfants.
GÉOGRAPHIE

SUJET 1

Question 1.
Cette question est uniquement un relevé dans le texte.
Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer la baisse de la fréquentation touristique de Paris : les
attentats, les grèves, les pénuries d’essence, les inondations, l’affaire Kim Kardashian.

Question 2.
Les atouts de Paris sont à relever dans le deuxième paragraphe du texte. Ils portent dans cet article
surtout sur les atouts économiques. Le texte explique en effet que Paris cherche à rester une ville
dynamique sur le plan de l’innovation économique, ce que l’on mesure par le nombre de start-up
(attention ligne 22 l’expression « jeunes pousses » désigne les start-up).
Il fallait donc connaître ce mot pour répondre à la question puisque tout le paragraphe est basé dessus !
Les start-up sont des entreprises jeunes, dans des secteurs nouveaux et dynamiques.

Vous pouviez définir le terme et ensuite montrer les différents arguments : il y a beaucoup de start-up à
Paris (« tissu dense » l22), grâce à un soutien politique municipal (Anne Hidalgo, la maire de Paris) et
étatique (Macron, président de la république), des incubateurs, des investisseurs privés. Ainsi la ville ne
devient pas une « ville musée ».

Cette question était un peu difficile car tout le texte reposait sur le fait que vous connaissiez et identifiez
ce vocabulaire économique des « start-up ».

Question 3.
Il fallait explique ce qu’est l’économie numérique, montrer que c’est un secteur dynamique qui attire les
investisseurs la recherche, crée de nouveau emplois.
Quand on dit « Paris a voulu », ce la signifie que les acteurs politiques (mairie, région, État), ont décidé
de prendre des mesures pour favoriser ce secteur, sachant très bien que cela allait amener des jeunes
professionnels, de l’investissement… Et donc faire de leur ville une ville dynamique.

Question 4.
Vous deviez ici amener des connaissances de cours et bien expliquer la notion de métropole : c’est une
grande ville, certes, mais qui a ceci de particulier qu’elle concentre des fonctions de décisions, dans tous
les domaines, décisions qui ont une influence au niveau national et international : les sièges sociaux des
entreprises et des banques (domaine économique), les sièges sociaux des grandes associations
internationales, les gouvernements (domaine politique), les grandes institutions culturelles (domaine
culturel).
Vous pouviez montrer que le document 2 ne s’appuyait que sur le domaine économique et donner
d’autres exemples du rayonnement de Paris (siège social de l’UNESCO, grands équipements culturels
comme l’opéra Garnier…). Vous aviez donc peu d’appui dans les documents et deviez ici apporter des
connaissances.