You are on page 1of 42

Le droit social

1

Le droit de travail 
Le droit de travail est l'ensemble des normes
juridiques qui régissent les relations entre un
employeur et un employé. 

Le droit du travail est avant tout celui qui gouverne
le rapport de subordination dans le secteur privé.

2

Le contrat du travail

3

Les formes du contrat
Selon l'article 16 du code du travail, il existe
trois formes de contrat : 
Le contrat a durée indéterminée (CDI) ; 
Le contrat a durée déterminée (CDD) ; 
Le contrat pour accomplir un travail
déterminé.

4

5 . est un contrat conclu entre l’employeur et le salarié sans limitation de durée.Le contrat à durée indéterminée Le CDI: comme son nom l’indique.

et ce. dans le cas d'ouverture d'une entreprise.  Le CDD peut être conclu pour une durée d'une année renouvelable une fois. 6 . d'un établissement ou du lancement d'un nouveau produit. maladie.. sauf la grève...Le contrat a durée déterminée Le recours au CDD est limité aux cas suivants :  Remplacement d'un salarié dont le contrat est suspendu pour cause de congé.  Accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise si le travail a un caractère saisonnier (station d'emballage de fruits par exemple).

Le contrat pour accomplir un travail déterminé Il s'agit d'un contrat qui dure le temps d'un projet. la construction d'un barrage par exemple. Il prend fin avec la fin du projet. 7 .

Les principales clauses du contrat de travail 8 .

Les co-contractants Le contrat doit mentionner la dénomination sociale de l’employeur avec toutes les précisions nécessaires (SA. les nom et prénom du mandataire habilité à signer et à engager la société.). 9 . SARL. adresse. etc. et enfin les nom et prénom du salarié en mentionnant les références de sa carte d’identité. etc….

Les obligations des deux parties Le contrat de travail doit stipuler qu’il produira tous ses effets à l’issue de son approbation par les deux parties. qui déclarent avoir bien apprécié la portée de chaque engagement qui y figure ainsi que ceux figurant dans ses avenants et annexes et qui en font partie intégrante. Le contrat deviendra nul et non avenu si l’un des engagements y figurant. n’était pas respecté par l’une d’elles. 10 . et approuvés par les parties.

les missions et responsabilités du salarié. 11 .La date d’entrée en vigueur Le contrat doit stipuler la date de sa prise d’effet en précisant la fonction du salarié. le rattachement hiérarchique. dans lequel figurent. entre autres. sans oublier de rattacher audit contrat un descriptif de poste détaillé et accepté d’un commun accord.

12 .  Huit jours pour les mensuels . un préavis s'impose :  Deux jours pour les non mensuels . Si le salarié effectue au moins une semaine de travail. La période d’essai C'est la période durant laquelle le salarié et l'employeur peuvent mettre fin au contrat de travail.  Huit jours. à la fin de la période d'essai.

13 . La durée de la période d’essai Elle est définie selon le type de contrat :  Dans le cas d'un CDI.15 jours pour les ouvriers. elle est de : -3 mois pour les cadres . -1 mois pour les employés. la période d'essai est renouvelable une seule fois.Un jour par semaine pour les contrats de moins de 6 mois. la durée de la période d'essai est de : .  Dans le cas d'un CDD. -Un mois dans le cas des contrats de plus de 6 mois. . sans dépasser deux semaines .

 Enfin. a condition que la décision de transfert respectera les dispositions du code du travail relatives au lieu de résidence du salarié. 14 . il faut préciser que les frais occasionnés dans ces cas seront pris en charge par l’employeur selon les procédures et conditions en vigueur. – Le lieu de travail  La zone d’affectation du salarié doit être mentionnée en précisant que l’employeur se réserve le droit des besoins professionnels pour pouvoir réaffecter le salarié en dehors de la ville mentionnée.

15 .  Possibilité de répartir la durée annuelle globale sur l’année selon les besoins de l’entreprise à condition de ne pas dépasser 10 heures par jours sauf dérogations. Les horaires de travail  La durée du travail fixée dans le secteur non agricole à 2288 heures par année ou 44 heures par semaine.

Possibilité de réduction  En cas de crise économique passagère.  Après consultation des représentants du personnel:  réduction de la durée de travail pour une durée continue ou discontinue ne dépassant pas 60 jours par an.  garantir 50% du salaire normal. 16 .  En cas d’échec.  En cas d’évènement imprévisible indépendant de la volonté de l’employeur. la réduction des heures de travail est soumise au gouverneur. Si cette réduction doit aller au delà de 60 jours :  Accord nécessaire entre l’employeur et les délégués du personnel.

le total des heures supplémentaires ne doit pas dépasser 100 heures par an et par salarié. 17 . Les heures supplémentaires Les heures supplémentaires sont les heures effectuées au delà de la durée normale appliquée au sein de l’entreprises.  surcroits exceptionnels de travail. dans les cas suivant:  travaux d’intérêt national.

la rémunération des heures supplémentaires Les heures supplémentaires sont rémunérées en même que le salaire dû en respectant les règles suivantes:  majoration de salaire de 25 % entre 6 et 21 heures.  majoration de 50 % de 21 heures à 6 heures. La majoration est portée respectivement à 100 % par jour du repos hebdomadaire et les jours fériés. 18 .

Les congés Article 231: « un jour et demi de travail effectif par mois de service » 19 .

Sans que cette augmentation puisse porter la durée totale du congé à plus de 30 jours de travail effectif. les jours de fêtes payés et les jours fériés chômés dans l’établissement. 20 .  On entend par jours de travail effectif les jours autres que les jours de repos hebdomadaire. Les congés  La durée du congé annuel est augmentée à raison d’un jour et demi par période entière de 5 années de services.

 Couverture maladie/ maternité/ incapacité. d’une couverture sociale composée de la :  Caisse nationale de sécurité sociale. «assurance obligatoire» . 21 . responsabilité civile (à la charge de l’employeur uniquement) . La couverture sociale Le salarié a le droit de bénéficier.  Caisse de retraite (CIMR) (éventuellement) .  Couverture accident du travail (AT). soit à travers une assurance de groupe . soit à travers l’AMO. au même titre que le reste du personnel.

pension d'invalidité. pension de survivants .  Le versement de prestations sociales à court terme : indemnités journalières de maladie. indemnité journalière de maternité. allocations familiales . 22 .Les services de la CNSS  Le versement de prestations familiales : aide sanitaire familiale. allocation de décès . congé de naissance.  Le versement de prestations sociales à long terme : pension de vieillesse.

10 % du salaire brut. Les taux de cotisation  Part patronale : 16. 23 .29 % du salaire brut Pour les prestations familiales. calculé sur le salaire brut mensuel du salarié.5% à la charge de l'employeur.  Part salariale : 4. le taux de cotisation est de 7.

il est du devoir de l’entreprise. sans que le salarié puisse opposer un quelconque refus. 24 . les montants correspondant à l’IR. de prélever à la source et à une fréquence compatible avec celle du versement des salaires.  Les montants ainsi prélevés seront mis à la disposition du percepteur régional. Les impôts  Conformément aux législations en vigueur relatives à l’impôt sur le revenu .

Le barème de calcul de l'I. se présente comme suit:  La tranche du revenu mensuelle  Taux  Moins de 2 500 DH 0%  De 2 501 à 4 166 DH 10 %  De 4 167 à 5 000 DH 20 %  De 5 001 à 6 666 DH 30 %  De 6 667 à 15 000 DH 34 %  Plus de 15 001 38 % 25 .R.

La tranche du revenu annuel Taux Moins de 30 000 DH 0% De 30 001 à 50 000 DH 10 % De 50 001 à 60 000 DH 20 % De 60 001 à 80 000 DH 30 % De 80 001 à 180 000 DH 34 % Plus de 180 001 38 % 26 .

27 . d’exclusivité et de non-concurrence . et ce pour une durée et une distance raisonnable.La clause de confidentialité et de non-concurrence L’employeur se doit de préciser dans le contrat de travail l’obligation qui est faite au salarié en matière de confidentialité. ne pas louer ses services ni exercer d’activité à quelque titre que ce soit dans une entreprise concurrente ou similaire.  Quel qu’en soit le motif du départ du salarié. ce dernier ne pourra pas exploiter ou faire exploiter.

28 . s’il quitte l’entreprise juste après ladite formation. Cette clause se doit d’être raisonnable et ne pas demander des remboursements faramineux en cas de départ du salarié. La formation C’est une clause par laquelle l’employé formé s’engage à rembourser les frais de formation versés par son employeur.

une indemnité pour utilisation de voiture personnelle sera allouée au salarié. Cependant. 29 . L’utilisation de la voiture personnelle du salarié Si l’entreprise lui accorde un véhicule de fonction ou de service. dans ce cas. pas de problème. il peut arriver que l’employé utilise son véhicule personnel.

30 . un client ou une mission. doivent être classés et rangés dans des armoires. des caissons fermés ou dans des lieux protégés et non accessibles à des personnes non autorisées.  Les documents techniques ou commerciaux concernant la société.Le matériel mis à la disposition du salarié  le matériel et les documents remis au salarié pour l’exercice de sa fonction sont à usage strictement professionnel et ne doivent en aucun cas être communiqués à l’extérieur de l’entreprise.

à la diffamation. aux injures et provocations. L’utilisation d’Internet et de la messagerie électronique à travers un nom de domaine de l’entreprise. aux fausses nouvelles. pour diffusion de messages politiques ou partisans est formellement interdite sous peine de sanctions graves... L’utilisation d’Internet L’utilisation d’Internet et de la messagerie électronique doit être faite dans le respect des règles de sécurité et des dispositions légales relatives notamment au droit de propriété.. 31 .

Règlement intérieur & convention collective Si un règlement intérieur ou une convention collective régissent les relations de travail au sein de l’entreprise. sans oublier de remettre au salarié une copie de ces documents. 32 . l’employeur se doit de le mentionner au niveau du contrat de travail.

La cessation du contrat de travail 33 .

La signature doit être légalisée par les services compétents.  Le salarié démissionnaire n’a droit à aucune indemnité à quelque titre que ce soit.  La démission doit être simple et sans conditions.  La décision doit émaner d’une volonté réelle.  Aucune règle de forme n’est imposée par le code. 34 . sérieuse et non équivoque.La cessation par démission  Pour être régulière la démission doit être faite par écrit et signée.

 Reçu pour solde de tout compte. l’employeur devra faire face à un certain nombre d’obligations:  Le préavis (en l’absence de faute grave).La cessation par licenciement  En cas de licenciement d’un salarié pour un motif lié à la discipline. il est vivement recommandé de respecter la procédure prévue par le code du travail.  Dommages et intérêts (en l’absence de faute grave). 35 .  L’indemnité de licenciement (en l’absence de faute grave).  Après la notification du licenciement.  Le certificat de travail.

• L’abus de confiance. • Détérioration des équipements. exemple de fautes graves: • Le vol. consommation de stupéfiants. • L’agression corporelle. Les fautes graves Liste non limitative figure dans l’article 39 du code du travail. • L’ivresse publique. • L’absence non justifiée pour plus de 4 jours ou de 8 demi journées pendant une période de 12mois. des machines ou des matières premières causées délibérément par le salarié ou à la suite d’une négligence grave de sa part… 36 .

le sexe . la religion. l’opinion politique.  Le code a énuméré certains motifs non valables: la race . à sa conduite ou à un motif lié aux nécessités de fonctionnement de l’entreprise. l’employeur ne peut mettre fin au CDI que sur la base d’un motif valable. 37 . la couleur. lié à l’inaptitude du salarié. la situation conjugale.La cessation par le licenciement  En vertu de l’article 35 du CT . l’handicap s’il n’est pas incompatible avec un travail que l’handicapé peut occuper au sein de l’entreprise.

38 . 3 mois pour les cadres & assimilés.  Plus de 5 ans: 2 mois pour les employés & ouvriers.  1 à 5 ans: 1 mois pour les employés & ouvriers. 2 mois pour les cadres & assimilés.La durée du préavis  Moins d’1 an : 8 jours pour les employés & les ouvriers . 1 mois pour cadres & assimilés.

Les indemnités de licenciement Le contrat à durée déterminée Contrat rompu avant échéance : Indemnité de dommages -intérêts : égale au montant des salaires correspondant à la période allant de la rupture à la date d’échéance. 39 .

 240 heures de salaire pour la 16e année de travail et plus. 40 .  192 heures de salaire pour la 11e à la 15e année de travail.  144 heures de salaire pour la 6e à la 10e année de travail. L’indemnité est double pour les délégués du personnel et les représentants syndicaux .L’indemnité de licenciement Le contrat à durée indéterminée Due sauf en cas de faute grave au salarié licencié ayant effectué 6 mois de travail dans l’entreprise :  96 heures de salaire pour les 5 premières années de travail.

Les contrats de l’ingénierie Le contrat le plus rencontré et le plus spécifique aux activités d’ingénierie est: le contrat de maîtrise d’œuvre 41 .

 Et/ou la conception du produit. Selon le type de projet.  Et/ou la supervision de la réalisation du produit par les tierces parties. 42 . ce contrat doit couvrir:  l’assistance à l’expression du besoin.