You are on page 1of 4

Diapo 3 :

Notre ouvrage se situe dans le province de beni mellal plus presiciment sur la route reliant foum
zaouia a tagzirt , il faut un ouvrage pour franchir oued derna, l’ouvrage existant composé d’un dalot
sera remplacé par un pont qui permttre de faire écouler le trafic de maniére plus sure

Diapo 4 :

Passons a l’étude de définition qui a pour objectif la selection d’un ensemble des variantes sembles
les mieux adaptéés aux contraintes naturelle , fonctionnelles ,et financiéres de l’ouvrage . Elle
portera essentiellement sur l’étude hydraulogique et hydraulique afin de caler l’ouvrage

Diapo5

On a realiser la delimitation du bassin de oued derna a l’aide du logiciel covadis

La délimitation de ce bassin est efectueé sur la superposition des cartes topographiques a l’échelles
1/50 000 eme des rigions de beni mellal de tagzirt de zaouit cheikh de qciba et de tizi nisly

Diapo 6

Pour l’étude hydrologique on commence par les caractéristiques du bv d’oued derna, contrôle par l
ouvrage d’art on été estimé a l’aide du logiciels covadis

Diapo 7 :

Le manque de station hyrologique et par suite des enregistrements des débits, nous oblige d’avoir
recours aux formules empiriques pour estimé le debit de projet,

Les débits calculer sont illustré dans le tableau suivant :

Pour obtenu le débit de projet on a fait la moyenne des débits calculer par les quatre methode fuler
2 , malleit gautier, hazan lazarvic et la methode réginale

Diapo 8

Dans l’etude hydrolique

Ce debit de projrt calculé nous va permet de determiner la cote des PHE.

Pour ce faire on utilise la methode de manning strickler pour tracer la courbe de tarage

Et d’en tirer la cote des PHE qui egale a 4,41 m et d’entirer aussi les caractéristique suivantes :

Un debouché superficielle de 121,42 m²

Une longueur au miroir de 127,04 m

Une vitesse de l’écoulement de 4,07 m/s

Diapo 9

On doit tenir compte de l’éffet de remous pour trouver le PHE final .


Qui devient 4,4576m.

Diapo 21

Choix du type de culées

Dans notre cas, et compte tenu des conditions du site, on adopte une culée enterrée ,car elle est plus
facile a concevoir et réaliser

La culée est constituée de plusieurs elet a savoir: mgg,DDT,Mur en retour,sommier d’appui et pile
dans les dimensions présentée ce dessous:

Pour PSI-BA et VIPP on a

Diapo 22

Pour les deux variantes on adoptera des fondations superficielles .

Puisque le niveau du bon sol ne dépasse pas les 2 mètres

Pour le predimensionnement on a eu recours au fond 72 fascicule 4 et on obtient ainsi les


dimensions suivantes pour les deux variantes PSI-BA et VIPP.

Diapo23

Pile

On adopte une semelle filante sous les futs

La semelle comporte une nervure de raidissage a sa partie supérieure et repose sur le béton de
propréité de 10 cm d’épaisseur,

Avec une longueur de la semelle qui egale a 9,5 m

Et une largeur de 4,5 m et une hauteur de 0,9 m

et une nervure de longueur de 9,5 m et de largeur 0,9 m et d’une hauteur de 0,75 m

Culée

On adopte une semelle filante sous les futs

La semelle comporte une nervure de raidissage a sa partie supérieure et repose sur le béton de
propréité de 10 cm d’épaisseur,

Avec une longueur de la semelle qui egale a 9,5 m

Et une largeur de 4 m et une hauteur de 0,8 m

et une nervure de longueur de 9,5 m et de largeur 0,9 m et d’une hauteur de 0,75 m

diapo 24
Une étude comparative portant sur le cout, la facilité et le délai d’exéc., ainsi que l’adaptation au site

Nous mène à choisir la variante VIPP pour la suite de l’étude

Diapo 25

Après avoir fait le choix sur la variante la plus adéquate pour ce franchissement qui est je rappelle la
variante VIPP, les calculs des différentes parties de cette dernière seront détaillés, à commencer par
l’étude des poutres.

Les charges prises en comptes pour le dimensionnement sont les charges permanentes et les charges
routières.

Le détermination des sollicitations de calcul revient à calculer le CRT et les sollicitations moyennes
relatives à chaque cas de charge.

Diapo 26

???

Diapo 27

Le CRT définit la proportion des surcharges transmises à chaque poutre, ce coefficient dépend des
deux paramètres d'entretoisement et de torsion . En utilisant les tableaux numériques de Guyon
Massonnet on obtient les lignes d’influence transversales suivantes en considérant la symétrie
transversale du tablier:

Diapo 28 et 29

Cette figure

Ligne d’influence pour la cas de la poutre de intermédiaire / Rive

Diapo 30

En utilisant les combinaison à l’ELU et à l’ELS on trouve les sollicitations suivantes. La structure est
isostatique donc le moment est maximal au mileu de la travée et l’effort tranchant est maximal sur
appuis