You are on page 1of 6

Risques et Précautions Liés au Matériel

UTILITÉS
DIFFÉRENTS RÉSEAUX D'UTILITÉS
D8 -1
Ingénieurs en
Sécurité Industrielle

I - DIFFÉRENTES UTILITÉS.................................................................................................. 1

II - PRINCIPAUX MODES DE PRODUCTION DES UTILITÉS ................................................. 2

1- L'eau ...................................................................................................................................... 2
2- La vapeur .............................................................................................................................. 2
3- L'électricité ............................................................................................................................ 3
4- L'air comprimé ....................................................................................................................... 3
5 -- Le fuel gas............................................................................................................................. 3

Ce document comporte 6 pages


EN TOU - 02627_A_F - Rév. 2 12/07/2005

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


1
D 8 -1

I- DIFFÉRENTES UTILITÉS
La production et la distribution sous forme de réseaux d'un certain nombre de fluides sont indispensables
au bon fonctionnement des sites industriels.

Ces fluides sont appelés "utilités" ou "fluides auxiliaires". Il s'agit essentiellement :

– d'eau industrielle

– d'eau potable

– d'eau de refroidissement

– d'eau déminéralisée

– d'eau incendie

– de vapeur haute pression (HP, VH, …) 40 à 45 bar

– de vapeur moyenne pression (HP, VM, …) 10 à 15 bar

– de vapeur basse pression (BP, VB, …) 1,5 à 4,5 bar

Ce service assure également la production partielle et la distribution d'électricité sur l'ensemble de


l'usine.

Certains autres fluides tels que : azote, produits chimiques (soudes, acides, huile chaude, eau
chaude, …), fuel interne peuvent être considérés comme des utilités, tout comme la production partielle
et la distribution de l'électricité.

La fourniture de ces utilités répond à trois critères principaux :

– sécurité permanente d'approvisionnement des unités de fabrication

– constante de la qualité des fluides distribués

– production au moindre coût

02627_A_F

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


2
D 8 -1

II - PRINCIPAUX MODES DE PRODUCTION DES UTILITÉS

1 - L'EAU
L'eau utilisée en usine peut être approvisionnée à partir de différentes sources.

Les plus fréquemment utilisées sont :


– l'eau de ville
– l'eau de forage (nappes phréatiques, eau fossile)
– l'eau de rivière, de canal, de mer

L'utilisation requiert des qualités bien différentes suivant qu'il s'agit :


– d'eau alimentaire pour chaudière qui nécessite une déminéralisation poussée
– d'eau de réfrigération pour laquelle une filtration et une simple addition de produits
chimiques est suffisante
– l'eau du réseau incendie

Par ailleurs, une installation industrielle doit assurer le traitement de l'ensemble des eaux résiduaires
avant rejet, eaux constituées des eaux de procédés, eaux de purges, eaux pluviales, …

2 - LA VAPEUR (planche n°1)


a - Ressources

La vapeur distribuée provient :


_ des chaudières de la centrale thermique
– de diverses chaudières de récupération installées sur les unités de procédés
– des zones de convection des fours
– des gaz d'échappement des turbines à gaz (cogénération)
– de fumées de récupération de FCC
– éventuellement d'achats à l'extérieur du site

b - Utilisations

Les diverses utilisations de la vapeur peuvent être regroupées sous les rubriques suivantes :
– vapeur de procédé : vapeur de strippage de colonne ou de ballon de flash, vapeur de
dilution de la charge four, vapeur du vapocraquage
– vapeur de réchauffage : échangeurs de procédés, rebouilleurs de fond de colonnes,
traçage des lignes et circuits instruments, serpentins de bacs de stockage, chauffage des
locaux climatisation des centres de contrôle et de locaux informatiques
– vapeur motrice : utilisée dans les turbines à vapeur d'entraînement des pompes, des
compresseurs, des générateurs d'électricité (alternateurs)
– vapeur d'atomisation des combustibles liquides
– vapeur d'auxiliaires : vapeur de ramonage, préchauffage de l'air de combustion, vapeur
d'effacement des torches
– vapeur de sécurité : lances vapeur unités, vapeur d'étouffement des fours, dégazage des
circuits d'hydrocarbures

02627_A_F

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


3
D 8 -1

Selon l'utilisation, on a besoin de plusieurs niveaux de pression vapeur disponibles sur les unités, le
plus souvent :
– vapeur haute pression (HP) de 35 à 60 bars (jusqu'à 110 bars)
– vapeur moyenne pression (MP) de 7 à 20 bars
– vapeur basse pression (BP) de 1 à 3 bars

Ces niveaux de pression seront mis à disposition des unités grâce à des réseaux de distribution
couvrant la quasi-totalité du site. Ces différents réseaux sont interconnectés au travers de turbines à
contre-pression et au travers de détendeurs permettant de déverser du réseau HP vers les plus bas
niveaux en cas de besoin.

Certaines utilisations, en particulier celles concernant la vapeur de sécurité, sont prioritaires par rapport
à d'autres (vapeur de réchauffage, par exemple). Il existera donc souvent un système automatique de
délestage des utilisations non prioritaires lorsqu'une chute de pression sera enregistrée sur un des
réseaux de distribution.

3 - L'ÉLECTRICITÉ
La fourniture d'énergie électrique est assurée par 2 sources bien distinctes :
– production interne à l'aide d'alternateurs entraînés par turbines à vapeur ou turbines à gaz
(avec ou sans cogénération)
– achat à E.D.F. ou autre fournisseur

La centrale thermoélectrique de l'usine est généralement couplée avec l'E.D.F. (marche en parallèle) ce
qui assure un secours immédiat en cas d'incident sur les groupes de l'usine.

La répartition entre achat à E.D.F. et production interne est étroitement liée aux coûts d'achat du kWh à
E.D.F. et a donc un caractère très saisonnier.

Un secours de production peut être assuré par des alternateurs entraînés par moteur Diesel à
démarrage rapide.

4 - L'AIR COMPRIMÉ
L'air instrument et l'air industriel sont comprimés et traités de manière différente avant d'être distribués
sur l'ensemble de l'usine (air sec et filtré pour l'alimentation des appareils de régulation).

5 - LE FUEL GAS
Le fuel gas est utilisé comme :
– combustible dans les fours, chaudières
– combustible dans la torche (pilotes, balayage joint gazostatique)
– gaz auxiliaire de stripping, de blanketing, …

02627_A_F

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


4
D 8 -1

Le fuel gas est constitué essentiellement par le méthane et l'éthane contenus dans le pétrole brut par
les unités de conversion. Il contient également l'hydrogène excédentaire généré par l'unité de
reformage catalytique.

Les gaz contenant de l'H2S sont lavés aux amines avant d'être envoyés au réseau.

La possibilité de vaporiser du propane dans le réseau est une sécurité pour maintenir sa pression.

PRODUCTEURS
FR

GAZ PLANT DISTILLATION


FR
GAZ PLANT REFORMAGE
FR
GAZ PLANT FCC
FR
EXCÉDENT HYDROGÈNE
FR AR
Densité
PURGE HDT schilling

FR PC

PURGE HDS
FR
RECOMPRESSION

VAPORISATION
FR FR LC

DÉTENTE RÉSEAU FG
HP
CONDENSATS

UTILISATION
CONSOMMATEURS
D PCD 2683 A

FOURS BLANKETING CENTRALE TORCHE


STRIPPING INJECTION

02627_A_F

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


Planche 1 : Exemple de réseau vapeur

02627_A_F
CENTRALE THERMIQUE
CHAUDIÈRES Réseau vapeur HP

TURBO-ALTERNATEURS détente
NF CHAUDIÈRES
HP/MP
DE
RÉCUPÉRATION
Désurchauffe de
vapeur HP
ALTERNATEUR
TURBINES
Désurchauffe de vapeur MP Vers condenseur PROCÉDÉS

Combustible Vapeur MP EAU ALIMENTAIRE


Fumée vers CHAUDIÈRE
5

CHEMINÉE Pression (bar)


AIR VERS DÉGAZEURS Température (°C)
BRÛLEURS
Condensats BP
PRÉCHAUFFEUR Vapeur BP
D'AIR Air Réseau vapeur MP

NF
Détente

„ 2005 ENSPM Formation Industrie - IFP Training


M MP/BP

T UNITÉ 1 UNITÉ 2 UNITÉ 3 UNITÉ 4


VENTILATEURS

Eau
D PCD 2762 A

déminéralisée Purges Réseau vapeur BP


D 8 -1