You are on page 1of 12

Le Backbone National en Fibre Optique Juin 2013

Le Backbone
National en Fibre
Optique

1
Burkina Faso

Entre les années 1987 et 2012 deux grands réseaux de câbles optiques sous-marins ont été mis en place à travers le continent: les câbles sous-marins méditerranéens d'Europe du Nord. l'un des points auxquels une ville servant de point d'atterrissement en Afrique (Abidjan) se connectera aux réseaux de câbles sous-marins autour de l'Afrique. et les câbles sous-marins sub-sahariens reliant l'Europe du Nord à l'ensemble de la côte ouest de l'Afrique. de la mer du même nom jusqu'à l'océan Indien. le Burkina Faso a pris l’option de se connecter tout d’abord à ces réseaux via le "point de présence" ou "PDP" à Abidjan. 2 . Dans un premier temps. Ces réseaux de câbles sous-marins offrent une connectivité de plusieurs térabits par seconde atteignant des vitesses égales ou proches de celles observées dans les pays développés Figure 1: Les câbles sous-marins Source: Wikipedia En tant que pays enclavé sans accès direct aux réseaux de câbles sous-marins précédemment cités. Les PDP sont des points de démarcation ou d'interface entre les entités communicantes. le Burkina Faso devra passer par Abidjan pour accéder à ces réseaux de bande passante à grande vitesse de classe mondiale. Dans ce cas. Le Backbone National en Fibre Optique Les réseaux africains de câbles sous-marins L'Afrique en général et l'Afrique de l'Ouest en particulier sont à l'orée d'un changement radical en termes de connectivité technologique au reste du monde.

www. le projet de Backbone constitue une opportunité pour le pays lui permettant de passer du statut de l'un des pays les moins interconnectés à celui d'un des plus interconnectés au monde. Bien sûr. A cet égard. Mali. Le Backbone National en Fibre Optique Une fois que ce lien sera établi et que le projet de Backbone National des TIC prendra fin. L'ONATEL était à l'origine l'opérateur étatique. puis à cinq pays voisins (Côte-d'Ivoire. Telecel).futron. Cela comparativement à une moyenne de 34. Le potentiel de marché Burkina Faso se classe en bas de la liste mondiale pour la plupart des indicateurs relatifs aux télécommunications déclarés par l'Union internationale des télécommunications (UIT). 1 Recensement national 2009 3 . car seulement environ 3% des habitants étaient des utilisateurs d'Internet en fin 2012.3 millions s'il atteint la moyenne mondiale. qui se plaignent toutes de longue date de sa qualité. Airtel. cela suppose une population statique. Futron a fourni des projections pour les coûts du projet et le calendrier de construction aussi bien en utilisant et sans utiliser le réseau existant. de sa disponibilité et les ayant amené à exploiter leur propre infrastructure parallèle pour satisfaire ou des liaisons redondantes. mais a été privatisé en décembre 2006. La demande intérieure de la bande passante Internet au Burkina Faso va certainement exploser avec la mise à disposition du réseau.6% de la population africaine. L'infrastructure existante est utilisée dans une certaine mesure par les fournisseurs d'accès Internet et les trois compagnies de téléphonie cellulaire (TELMOB. la population du Burkina croît de 3.com). le Burkina Faso dispose d'un énorme potentiel de croissance avec la mise en place de ce projet: 2. selon les statistiques de l'UIT. détenue et exploitée par l'ONATEL (Office National des Télécommunications). la deuxième ville). Togo. Le réseau national existant Le Burkina Faso dispose déjà d'une infrastructure dorsale modeste de fibre optique. tout en conservant une position minoritaire (26%).4% de la population mondiale et 15.1%1 par an et est très majoritairement jeune – 46. En somme. Le degré auquel l'infrastructure existante sera utilisée par la nouvelle dorsale a été l'un des facteurs analysés dans l'étude de faisabilité réalisée par Futron Corporation (USA . Bénin et Ghana). alors qu'en réalité. lorsque l'État a vendu 51% de ses parts à Maroc Telecom. reliant la capitale Ouagadougou à Bobo Dioulasso. Le réseau a une faible capacité et une portée limitée (1 300 km. la stabilité politique et l'ouverture économique caractérisant le climat des affaires du pays pourra en faire un pôle de fibres optiques essentiel pour l'Afrique de l'Ouest.6% de cette population a moins de 15 ans et donc largement plus susceptible d'augmenter sa demande en bande passante une fois que celle-ci sera mise à disposition.2 millions de clients potentiels si le pays parvient à atteindre la moyenne actuelle en Afrique et 5. Avec ces faibles taux de pénétration et une population d'environ 17 millions d'habitants.

e-Santé. Le Backbone National en Fibre Optique Contexte national favorable au projet Backbone La réalisation du projet Backbone national en fibre optique intervient dans un contexte national favorable marqué par les éléments suivants :  L’extension continue du réseau de l’administration public pour supporter la mise en œuvre des stratégies nationales de e-Gouvernement.443 670 231 Source: Agence de développement et de commerce des États-Unis 4 .  Le lancement en mai 2013 de la téléphonie mobile 3G par deux des trois opérateurs établis dans le marché national . e-éducation. soit à un taux de croissance annuel combiné de 36%. Le gouvernement du Burkina Faso prévoie que la population du pays atteindra 28 millions d’habitants d'ici à 2032 et que. durant cette même période. la demande totale du pays pour la bande passante va passer de 2. les prévisions de la croissance des besoins du réseau se présentent comme suit: Tableau 1: Croissance projetée de la demande de bande passante Connexions OC-3 à Connexions OC-12 à Connexions OC-48 à Année faible capacité moyenne capacité haute capacité 2012 4 1 0 2017 89 4 1 2022 320 148 36 2032 1. Par conséquent.5 Gbps à 1 184.  Le processus d’octrois d’une licence globale pour l’entrée d’un quatrième opérateur de télécommunication dans le marché national courant 2013. La réalisation de ces projets contribuera d’avantage à une augmentation significative de la demande de capacité sur la Backbone grâce à l’amélioration de la connectivité nationale et internationale du pays et à l’augmentation de l’offre de services aux populations.5 Gbps. Le projet a débuté en décembre 2011 pour une durée de 5 ans .  La réalisation du projet de construction d’un point d’atterrissement virtuel et d’un point d’échange Internet financé par la Banque mondiale à hauteur de 23 millions de dollars US.  La création d’un opérateur de multiplexe dans le cadre de la migration vers la Télévision Numérique de Terre (TNT) qui sera effective au plus tard en fin 2015.

En tant que tel. dès les premières années. Futron dont le rapport final a été financé par le l'Agence américaine pour le commerce et le développement a rendu ses conclusions en mars 2013. Les itinéraires des câbles ont été conçus pour optimiser le nombre de grands centres municipaux traversés tout en réduisant le plus possible la distance et en créant des "boucles" de redondance. le gouvernement burkinabé entend faire en sorte que le nouveau système soit conçu pour reproduire la structure administrative du gouvernement. Le Backbone National en Fibre Optique Conception du nouveau réseau Le gouvernement burkinabé a engagé la Société Futron afin de préparer une étude de faisabilité pour le projet de Backbone national des TIC. les principales sources de demande de bande passante seront les organismes de l'État et les ONG travaillant avec le gouvernement. Une couverture nationale complète sera assurée à travers:  145 centres municipaux clés  45 capitales provinciales  6 centres urbains (localités traversées et étendues)  94 chefs-lieux de communes rurales (localités traversées et étendues)  10 points de connexion internationaux – 6 principaux – 4 secondaires 5 . Le Burkina Faso est organisé selon les frontières administratives bien définies mises en place lors de l’indépendance. au moins jusqu'à ce que la demande commerciale commence à croître. L'État central est représenté en sa capitale de Ouagadougou et repose sur 13 régions ensuite divisées en 45 provinces et 352 communes. Compte tenu des faibles niveaux de pénétration d'Internet parmi la population ce choix est logique puisque.

et qui se connecte aux réseaux de fibre optique du Ghana. Certaines des plus grandes villes bénéficieront de plusieurs PDP pour permettre l'interconnexion avec les opérateurs existants. du Togo et du Bénin. La dorsale principale Chaque endroit connecté lors de la phase 1 sera désigné comme un PDP auquel les connexions permettront un accès direct à la dorsale nationale pour des activités essentielles telles que l'insertion ou l'extraction du trafic et des services de distribution Internet.  Phase 2: L'extension de la dorsale aux chefs lieux des communes qui n'ont pas été connectés lors de la phase 1 via des extensions de fibre optique (souterraines et aériennes). de la Côte-d'Ivoire. Le Backbone National en Fibre Optique Figure 2: Backbone Souterrain Integral Source: IGB Construction du réseau La construction du réseau a été conçue pour se dérouler en deux phases:  Phase 1: La construction de la «dorsale principale» qui relie les 45 capitales provinciales à la dorsale. du Niger. des liaisons hertziennes ou Wimax. du Mali. Même si le nombre final et la configuration 6 .

dont les détails sont présentés dans le Tableau 2. la conception actuelle telle que recommandée par Futron est la suivante:  Ouagadougou: 3 PDP  Bobo-Dioulasso: 3 PDP  Ouahigouya: 2 PDP  Fada N’gourma: 2 PDP  Koudougou: 2 PDP Figure 3: Villes avec plusieurs PDP La construction du réseau est prévue de se dérouler sur une période de 29 mois. Le Backbone National en Fibre Optique de ces villes seront déterminés au moment de la construction proprement dite. 7 .

8 . Ces interconnexions seront essentielles à la réussite du Backbone comme plaque tournante régionale. la dorsale nationale sera liée à tous les pays voisins du Burkina Faso via 10 PDP internationaux. chambres. Pose de la fibre 12 12 Installation des équipements 8 13 Mise en service des 6 14 équipements Mise en service du centre de 2 15 gestion du reseau Formation des employés 2 16 Lancement des opérations 17 Connexions internationales Comme mentionné ci-dessus. shelter. 12 11 conduits. La Côte-d'Ivoire joue un rôle important pour la connexion du Burkina aux réseaux de câbles sous-marins et elle fournira en réalité trois interconnexions avec le Burkina Faso (la troisième ne figure pas ici car elle fait partie du réseau existant de l'ONATEL). Quatre des six pays auront des PDP principaux et secondaires afin d'assurer la redondance (italique rouge dans le tableau ci- après). Le Backbone National en Fibre Optique Tableau 2: Calendrier de construction pour épine dorsale TIC temps –mois 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Tâche Etablir le trace des boucles 2 optiques 1 Déterminer les droits de 2 passage 2 Obtenir les droits de passage 4 3 Préparer les appels d’offre 4 –Génie civil 1 5 –Fibre 1 6 –Equipements électriques et 1 optiques 7 Lancer les appels d’offre 1 8 Etudier les appels d’offre et 2 sélectionner les fournisseurs 9 Négocier les contrats 1 10 Génie civil: tranchees.

La section de fibre noire est la plus importante en ce qu'elle constitue un investissement fixe qui restera viable pendant 25 ans. En outre.  12 fibres sur les axes des centres municipaux et les extensions (PDP pour les opérateurs dans les villes). contrairement à l'équipement de transmission qui nécessitera des mises à niveau régulières. secondaire La technologie Le réseau est composé de cinq éléments principaux:  Le génie civil. Le Backbone National en Fibre Optique Tableau3: Points de liaison internationale sur le Backbone national des TIC Pays PDP le plus proche N° Koloko 1 Mali Faramana 2 Niangoloko 3 Côte d'Ivoire KAMPTI 4 Pô 5 Ghana Léo 6 Togo Sankancé 7 Bénin Pama (Tindangou) 8 Kantchari 9 Niger Dori 10 Primaire.  Le câble de fibre optique. Les deux premiers éléments constituent la portion de «fibre noire» du réseau.  L'équipement énergétique et environnemental.  L'équipement de transmission optique et le système de surveillance. la configuration suivante de fibres optiques est à l'étude:  72 fibres sur l'axe principal supportant le trafic international via Bobo Dioulasso- Ouagadougou-Fada N'Gourma  36 fibres sur les axes reliant d'autres capitales provinciales. 9 . elle représente près de 70% du budget total de la dorsale des TIC et elle n'a aucune flexibilité pour des changements après la mise en œuvre. avec les équipements et la protection associés. et  Des locaux techniques et finalement des stations cellulaires (en cas d'accord de partage des capacités entre les acteurs concernés). Compte tenu de la pertinence et du but de la dorsale principale et de la possibilité future de location de fibres physiques aux opérateurs indépendants.

Pour faciliter son expansion. la Télévision. car la demande insatisfaite préfinance efficacement les investissements dans la modernisation des réseaux. dans sa conception de Futron a opté pour le maintien de courtes distances entre les sites appropriés.  Au fil du temps. Dans la mesure où en raison de la dispersion chromatique le G652D ainsi que le plus onéreux G655 ne supporte pas les longues distances. Le câble à fibres optiques reliera l'équipement opto-numérique à travers des tiroirs inclus dans les mêmes structures d'équipement que l'équipement opto-numérique. Encore une fois. Les placards suspendus sont à éviter. la technologie proposée par Futron est basée sur l'équipement DWDM qui est très flexible. les banques et les grandes entreprises.5 gigabits/s). Ils reçoivent des brasseurs IP polyvalents avec des entrées pour le déploiement de STM64. tout en conservant une bonne maîtrise des coûts d'exploitation et d'investissement. E1 (2 Mbit / s). Ces considérations aussi bien économiques que techniques ont été soigneusement pesées dans le choix du type de fibre G652D et de la capacité du câble. les FAI. la télémédecine. Futron recommande la fibre de type G652D comme type de fibre de soutien le plus optimal et l'équipement DWDM pour préserver un budget raisonnable. en vue de permettre une croissance importante de la demande. Futron recommande de rehausser progressivement leur capacité afin de s'adapter aux changements de la demande réelle par l'augmentation de la capacité et le type de carte.  Pour des raisons d'optimisation. les infrastructures de base devraient être mises en place avec les brasseurs à la mise en service du DWDM afin d'assurer des liaisons ayant le dimensionnement initial approprié. Ces dispositifs peuvent effectivement supporter la SDH jusqu'à plusieurs STM64 (10 gigabits/s) et les cartes Ethernet giga. Le Backbone National en Fibre Optique Étant donné le coût impliqué en termes d'ingénierie. l'apprentissage en ligne. polyvalent et modulaire. Cette approche stratégique permet une gestion raisonnable de la demande au fil du temps tant en termes qualitatifs et quantitatifs. Futron recommande un choix de capacité de conception ayant des réserves suffisantes pour répondre à la prévision de forte croissance de la demande. les opérateurs privés. ainsi que les cartes Ethernet gigabit et Fast Ethernet pour satisfaire tous les types d'applications à large bande: l'administration électronique. STM1 (63 E1 ou 155 Mb / s). STM16 (2. 10 . la capacité totale du réseau sera prise en compte lors de la conception des actions de maintenance du réseau. STM4.

les infrastructures locales et la population locale.  Chaque fois que possible. L'opportunité d'investissement Le gouvernement burkinabé est ouvert à tout type d'accord PPP pour le développement du réseau national des TIC. et Pô . les programmes de soutien pour les court et moyennes entreprises / industries à court et moyen (PME / PMI). des mesures supplémentaires seront développées en partenariat avec les gestionnaires de ces réserves naturelles. Les mesures recommandées par Futron impliquent:  L'installation de panneaux solaires pour réduire l'utilisation de moteurs diesel. Futron a examiné le cadre juridique et réglementaire en vigueur au Burkina Faso et a conclu qu'il était suffisamment général pour superviser le lancement d'un opérateur Backbone national à fibre optique qui puisse satisfaire les besoins à court et à moyen terme définis par le MDENP. 11 . Sapouiy. le long des ponts. les câbles qui traversent les rivières doivent être installés sous les caniveaux.  Les machinistes et les camionneurs doivent travailler seulement pendant les heures normales de travail pour éviter les pollutions sonores. Futron a fait des suggestions pour atténuer les impacts négatifs de la réalisation du projet sur la qualité de l'air et de l'eau. des investissements supplémentaires pour des activités environnementales ne seront pas nécessaires si les mesures d'atténuation sont étroitement respectées pendant la mise en œuvre du projet. sur la flore et la faune. Par conséquent.  L’installation de tuyaux le long des rivières pour éviter d’endommager les berges et d'empêcher l'écoulement normal de la rivière. des projets d'infrastructure et des projets immobiliers. Leo. Ainsi. en suivant les directives pour les évaluations environnementales du Burkina Faso et de la Banque mondiale. Le Backbone National en Fibre Optique Considérations sociales et environnementales L'étude de faisabilité réalisée par Futron pour le projet du Backbone en fibre optique du Burkina Faso a également évalué l'impact environnemental du projet.  L’achat de batteries de rechange avec des fournisseurs agrées et recycler ces batteries dans des centres professionnels agrées et expérimentés dans le traitement des produits nocifs tel que le cadmium. des projets de partenariat public-privé. consignations et des investissements structurants. Cette institution innovante permettra de financer les collectivités locales.  Les câbles doivent être installés le long des routes et des lignes électriques en évitant autant que possible les arbres. L'évaluation de l'impact sur l'environnement a conclu que les effets négatifs sont négligeables et évitables. lorsque l'installation est nécessaire dans un cours d'eau l’expertise d’un biologiste serait nécessaire pour faire les évaluations requises. Des précautions spécifiques doivent être prises pour atténuer tout impact négatif sur les animaux sauvages dans les zones protégées de Pama. Le Burkina Faso a adopté un cadre juridique pour l'orientation de l'investissement privé qui définit spécifiquement une institution de dépôts.

Le Backbone National en Fibre Optique Futron recommande également comme meilleure pratique de ne pas limiter le nombre d'intervenants dans le Backbone national des TIC et d'encourager le modèle PPP pour la mise en place du réseau. Elle contribuera au renforcement des piliers de la croissance accéléré de tous les autres secteurs économiques et sociaux et bénéficiera en retour d’un impact positif de cette croissance sur son utilisation et sa rentabilité. Les opérateurs de télécommunication actuels ne devraient pas être contraints d'utiliser la dorsale nationale (même si celui-ci devrait bien entendu être mis à leur disposition) et Futron recommande de ne pas imposer à l'opérateur titulaire (ONATEL) de vendre son réseau actuel. La réalisation de cette infrastructure s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD) adoptée par le Gouvernement en 2011. 12 . L'État doit développer des mécanismes d'incitation pour attirer les investissements privés dans les zones rurales afin d'assurer une prestation de services durable et l'accès universel. Le Gouvernement du Burkina Faso recherche des financements à hauteur de US$230 millions pour la construction du réseau Backbone national en fibre optique.