You are on page 1of 8

Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

A- Rappel : K

 L’équation différentielle : i R0 uR0


d’après la loi des mailles :
uR0 + uB = E E i

L,r uB
.... .... ......
......  .....  avec  
..... ............. .........
 Solution de l’équation différentielle
di
La solution de l’équation différentielle L  Ri  E s’écrit sous la forme i(t)  A  Bet avec A, B et  sont
dt
des constantes positives qui dépendent des caractéristiques du circuit. On trouve :

.......
i(t)  (....  .........)
............

 Expression et graphe de i(t), uR0(t) et de uB(t)

..... ....... ...... ...


i (....  .......) uR0  (...  ......) uB (t)   ..........
............. .......... ......... .........

i(A) uR0 (A) uB(V)


E E
E
R0  r R0E
R0  r

rE
t(s) R0  r t(s)
t(s)
0 0
0

t(s) 0 + t(s) 0 + t(s) 0 +

.... ...... ......


i(A) …….. uR0(V) …… uB (A) …….
........ ......... .........

 La constante de temps 

 Définition :
La constante de temps  est une grandeur caractéristique du dipôle RL, elle nous renseigne sur la rapidité
avec laquelle s’effectue …………………………………………..

 Détermination de  :

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

o 1ère méthode (utilisation de la tangente à l’origine) : on peut montrer que  est


l’abscisse du point d’intersection de la tangente à la courbe de i(t)[de même pour
uR(t) et uB(t) ] à la date t=0 avec l’asymptote (lorsque t+).
uB(V)
71 E
Tangente
i(A) Tangente
Asymptote
Imax

Asymptote 0
Point  t(s)
d’intersection
Point
d’intersection
t(s)

0 

o 2ème méthode (lecture graphique) :


à partir du graphe de i(t)

Pour t=, quelle est la valeur de i ?



E E E E
i()  (1  e  )  (1  e 1) 0, 63.  0, 63  0, 63Ip avec Ip  i en régime permanent
R R R R0  r

Exemple : i(mA)

On a Imax= 4 mA d’où 0,63.4 =2,52 mA donc l’abscisse du point 4


d’ordonnée 2,52 mA est égale à 
2,52

t(s)
0
Remarques : 

 On peut déterminer l’expression de Ip en utilisant l’équation différentielle en régime permanent :


en régime permanent i=Ip =constante et l’équation différentielle est
dIp dIp .....
L  (R0  r)Ip  E or  0 car Ip est cons tan te , d’où Ip 
dt dt ...........

 Dans le cas où la bobine est une inductance pure (on remplace dans les expressions précédentes r par 0).

....
 i
.....
(....  ......) uR0  ......(....  ......) uB  ..........
....... ......

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

72B- Applications directes :


Exercice 1 :

On réalise le montage de la figure 1 où R=10 Ω, E=9 V, L et r sont inconnues. à


l’ origine du temps, on ferme l’interrupteur K. un oscilloscope à mémoire permet
d’obtenir les chronogrammes de la figure 2.
1- À quoi correspond le chronogramme 1. Représenter le schéma du circuit en
indiquant les branchements nécessaires qui permettent d’obtenir le
chronogramme 1 sur la voie Y1 et le chronogramme 2 sur la voie Y2.
2- Interpréter le retard temporel de l’établissement du courant.
3-
a- En régime permanent, déterminer graphiquement
 l’intensité du courant Ip.
 la tension uB aux bornes de la bobine.
b- Montrer que la résistance de la bobine est r=8 Ω.
c- Déterminer graphiquement la valeur de la constante de
temps  . Déduire la valeur de l’inductance L de la bobine.

Exercice 2 :

On réalise un circuit électrique AM comportant en série un conducteur ohmique de résistance R=50


Ω, une bobine (B1) d’inductance L
et de résistance supposée nulle et
un interrupteur K. Le circuit AM est
alimenté par un générateur de
tension de force électromotrice
(f.e.m) E (fig 1). Un système
d’acquisition adéquat permet de
suivre l’évolution au cours du
temps des tensions uAM et uDM.
A l’instant t=0s, on ferme
l’interrupteur K. Les courbes traduisant les variations de uAM(t) et uDM(t) sont celles de la
figure 2.

1) a- Montrer que la courbe 1 correspond à uDM(t).


b- Donner la valeur de la fem du générateur.

2) A l’instant t2=100 ms, montrer que l’intensité du courant électrique qui s’établit dans le circuit électrique
est I0=0,12 A.

3) a- Déterminer graphiquement la valeur de la constante de temps  du dipôle RL.


L
b- Sachant que   , déterminer la valeur de l’inductance L de la bobine (B1).
R
Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari
Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

c- Calculer l’énergie emmagasinée dans la bobine en régime permanent.

4) On remplace la bobine (B1) par une bobine (B2) de


même inductance L mais de résistance r non nulle.
Les courbes traduisant les variations de uDM(t) est
celle de la figure3.
73 a- Montrer qu’en régime permanent, la tension aux
bornes de la bobine (B2) est donnée par la relation
rE
u B2  .
R r
b- Déduire la valeur de la résistance r.

C- Exercices de synthèse :

Exercice 1

Partie A

On se propose d’étudier l’établissement du courant dans un dipôle comportant une bobine et un conducteur
ohmique lorsque celui-ci est soumis à un échelon de tension de valeur E. Le conducteur ohmique a une
résistance R variable. La bobine sans noyau de fer doux, a une inductance L variable ; et une résistance r . Les
valeurs de E, R, L et r sont inconnues.

On dispose d’un oscilloscope numérique qui est branché comme l’indique la figure de chaque expérience.

Étude analytique :

1- Établir l’équation différentielle du circuit RL régissant les variations de la tension uR aux bornes du
résistor .

2- Montrer que la solution de l'équation différentielle précédemment établie peut être mise sous la forme
uR(t)=A.(1-e-αt). Identifier A et α. En déduire l’expression de i(t).
3- En utilisant la loi des mailles, Établir l’expression de la tension uB aux bornes de la bobine en fonction
de E, r, R, L et t.
4- Représenter l’allure des tensions uR et uB en précisant leurs valeurs initiales et finales en fonction de E,
r, R.
Partie B : (Étude expérimentale)
I- On réalise une première expérience (expérience A) pour
laquelle L = L1 ; R = R1 ; E = E1 . Le schéma du circuit est
représenté par la figure ci-contre :

À l’instant de date t = 0 s, on ferme l’interrupteur K, lorsque le régime


permanent est établi l’ampèremètre indique la valeur I=0,20 A.

1- Quelles sont les tensions visualisées sur l’écran de


l’oscilloscope.
2- L’oscillogramme obtenu est donné par la figure 1 :

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

a- Prélever du graphe les valeurs de E1 et de uRmax. En déduire r et R1.


b- Écrire l’expression de la constante de temps . Montrer qu’elle est homogène à un temps.
c- Déterminer graphiquement . Déduire la valeur de L1.
d- A quelle date le régime permanent est établi. Comment se
comporte la bobine à partir de cette date.
II- On réalise une deuxième expérience (expérience B) en faisant varier
74 l’une des caractéristiques du circuit R ou L et en changeant les
branchements de l’oscilloscope. Le schéma du circuit et
l’oscillogramme obtenu sur l’écran de l’oscilloscope (fig2) sont
donnés ci-dessous :
1- Quelles sont les tensions visualisées sur l’écran de l’oscilloscope ?
2- Déterminer graphiquement la nouvelle valeur de la constante de
temps. Peut-on affirmer laquelle des valeurs des deux grandeurs R ou
L a été modifiée ?
3- En examinant le graphe de la fig2, déterminer la grandeur dont la
valeur a été variée ? En déduire la nouvelle valeur de cette grandeur.

Exercice 2 :

Le circuit électrique représenté par la figure 1 comportant , en série, un générateur de tension idéale de f.e.m
E, une bobine B1 d’inductance L1 et de résistance r1=10 Ω,
un interrupteur K et un résistor de résistance R.

A la date t=0 on ferme l’interrupteur K et à l’aide d’un


oscilloscope à mémoire, on enregistre la tension uB aux
bornes de la bobine B1, on obtient le chronogramme de la
figure 2 .

1- Interpréter le retard temporel de l’établissement de la


tension uB1 aux bornes de la bobine.
2- Etablir l’équation différentielle régissant les variations
de l’intensité du courant électrique i(t) dans le circuit.
E
3- Vérifier que i(t) = .(1- e-t/) est une solution de
R  r1
l’équation différentielle précédemment établie avec
L1
 .
R  r1
4-
a- Prélever du graphe de la figure 2 la fem E du
générateur et la constante de temps .
b- Déterminer la valeur de la résistance R et celle de
l’inductance L1 de la bobine.
5- Pour ralentir l’établissement du courant dans le
circuit on remplace la bobine B1 par une bobine B2
de résistance r2 et d’inductance L2. Et à l’aide de
l’oscilloscope on visualise la tension uR au cours du
temps voir figure-3-

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

duR RE
a- En utilisant l’équation différentielle précédente, montrer que ( )t 0  .
dt L2
b- Déduire la valeur de L2.
c- En utilisant les deux graphes, montrer sans calcul que r1=r2.

75

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

D- Exercice bac :

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari


Réponse d’un dipôle RL à un échelon de tension Physique : série 5

76

Site web : http://cherchari.legtux.org / Facebook : https://www.facebook.com/mhamed.cherchari Cherchari