You are on page 1of 2

Apports et limites de la méthode de section homogène

:

Cette méthode n’est pas sans inconvénients. En fait, avant de proposer son implantation au
sein des hôpitaux il serait important de procéder à une analyse avantage-coût, car le milieu
hospitalier est très limité dans son financement. De plus, un survol des apports et des limites
qu’amèneraient l’utilisation de cette méthode d’affection des coûts serait adéquate afin
d’orienter les décisions des gestionnaires vers un consensus optimal.

Apports

1. Intégrer ce système selon différents niveaux de complexité :

Un des avantages de cette méthode est qu’il est possible d’utiliser cette dernière selon
différents niveau d’intégration dans la gestion des coûts. Plus précisément, selon l’importance
des coûts des différentes activités dans l’organisation, il serait possible de gérer la précision
des centres d’analyses dans l’évaluation de l’affection des coûts. Ce qui veut donc dire, pour
les activités qui engendrent des dépenses importantes, l’affectation des coûts avec cette
méthode serait intégrée de façon très précise. Par contre, pour ce qui est des activités qui
semblent mieux gérer et qui consomme peu de coûts l’intégration du modèle serait faite de
façon plus globale.

2. Identification de l’objet de coût :

Une des contraintes majeures de la gestion des coûts dans les entreprises est l’identification de
l’objet de coût. En fait, si ce dernier est mal identifié, il est difficile d’établir une gestion
optimale des ressources dans l’organisation. Ainsi, cette méthode identifie l’objet de coûts
comme étant la destination du patient. De cette façon, il est possible d’analyser de façon
exhaustive le coût réel d’un séjour d’un patient au sein de l’hôpital, même si ce dernier se
déplace au sein de plusieurs départements non reliés pour la durée de ses soins.

3 Apport de cette méthode à la stratégie de l’organisation :

En ayant une idée plus précise des coûts consommés par les ressources de l’entreprise, il est
possible d’utiliser les outils de gestion de façon optimale. Ainsi, cette méthode permet
d’établir la relation entre toutes les activités dans l’hôpital étant donné que l’objet de coût est
la destination du patient et non la nature de l’activité. De ce fait, l’utilisation de cette méthode
permettrait d’identifier les activités sans valeur ajoutée pour la stratégie d’entreprise. Il serait
donc possible pour les gestionnaires de minimiser l’importance de ces activités dans
l’organisation pour maximiser l’orientation de la stratégie vers les activités qui génèrent de la
valeur ajoutée.

Limites

Malgré les avantages multiples que génère cette méthode d’affection des coûts, il faut évaluer
la possibilité d’implanter ce modèle dans le contexte organisationnel des hôpitaux. Ainsi, sans
entrer dans trop de détails, les centres hospitaliers sont imposés à des limites externes qui ne
peuvent contrôler, soit le temps, les normes gouvernementales et leur financement. Par
conséquent, même si le degré de complexité quant à l’intégration de ce modèle diffère selon ls
différentes activités de l’entreprise, il faut considérer que l’implantation de ce dernier reste un

.processus qui est long et coûteux pour l’entreprise. Il faudrait donc évaluer la possibilité pour les hôpitaux d’implanter ce modèle dans son contexte organisationnel.