Accueil Mes recettes Mon art de vivre Mes plantes sauvages Ma boite à outils Index recettes Blogstory Contact

Pizza paysanne au coulis de tomate à l'italienne
mardi 21 août 2007 à 17:40 Avant de vous parler de cette délicieuse recette de pizza dont l'histoire vous intéressera (du moins, je l'espère !), je voulais faire une petite piqûre de rappel quant au jeu que j'organise : Quand les fromages d'Auvergne s'invitent à l'apéro. Oui, figurez-vous que je m'inquiète car à ce jour, j'ai peu de participations et je suis en train de me dire que je vais vivre un moment de solitude ! C'est la première fois que j'organise ce genre de choses et force est de constater que les jeux, concours et autres amuseries ont envahi la blogosphère culinaire. Mais bon sang, elle est super bien mon idée non ?! Du fromage à l'apéro, ça ne vous titille pas ? Bon, j'arrête là car vous allez me prendre pour une gamine qui chouine comme si ses copines lui avaient rétorqué que c'était naze de jouer à l'élastique. Enfin, je ne me laisse pas abattre, pour preuve, j'ai fait une pizza. Mine de rien, c'est un sacré exploit : pour la première fois de ma vie, elle était mangeable, que dis-je, excellente ! Pour celles et ceux qui me connaissent, la boulange n'est pas mon fort et il m'a fallu du temps pour comprendre qu'une pâte doit bien lever, faire des bulles et être aérée. Autre point fâcheux, ma pâte restait toujours archi-molle dessous, voire pas cuite du tout, même après 30 minutes de cuisson. Quant au coulis de tomate, n'étant pas satisfaite du goût et de l'acidité de ceux que j'achète au supermarché, je tentais d'en faire moi-même et là encore, c'était minable. Une sorte de purée orangâtre et d'une aigreur telle qu'au concours de grimaces, je gagnais à tous les coups. Mais voilà, il a fallu un concours de circonstances pour réussir ma première pizza. Grâce à une certaine vénitienne, Daniela et une autre femme attachée à l'Italie, Gracianne, j'ai pu enfin vaincre cette bataille. A défaut d'avoir un four à pain, j'ai également déniché une petite chose qui a sublimé la cuisson de ma pizza... (N'oubliez pas les fromages d'Auvergne et l'apéro hein)

De l'art de réussir son coulis de tomate... Je vous avais déjà parlé de Daniela, ma correspondante culinaire italienne qui m'adresse des recettes incroyables. Parmi celles-ci, elle m'a indiqué plusieurs façons

de réaliser le coulis de tomate, le vrai, celui qui fait la renommée des Mamas italiennes. Un jour, j'étais tombée sur un reportage qui parlait de ces femmes cuisinant les tomates avec amour. Dans leurs caves, on pouvait voir des rangées entières de bocaux remplis de coulis de tomate. Je me souviens avoir été subjuguée par leur couleur presque sanguine. Et voilà que Daniela me donne les clés pour réussir cet or rouge ! J'avais hâte que l'été arrive pour cueillir les belles tomates que j'avais amoureusement semées et chouchoutées. Malheureusement, mes pieds ont pourris à cause du mildiou, comme tous ceux de la région d'ailleurs. La maladie les a roussi en un week-end, faute de soleil. J'avais alors mis de côté la recette de Daniela, à regret et en invoquant les dieux de la tomate pour l'année prochaine. Par chance, j'ai trouvé de belles Coeur-de-boeuf bien mûres chez un petit producteur bio. Je vous ai synthétisé les points importants pour réussir un coulis de tomates à l'italienne...

1. Optez pour des variétés de tomates à coulis, qui ont une belle chair et du goût. Si vous tentez cette recette avec des tomates bas de gamme ou qui se consomment en salade, vous risquez d'être un peu déçus. Les fruits doivent être bien murs pour développer tous leurs arômes. 2. Retirez la base du pédoncule (le trognon vert si vous voulez) car il donne de l'acidité à la sauce. Vous pouvez faire de même avec les graines si c'est possible. Par exemple avec des Coeurs-de-boeuf, on ne peut pas, mais ce n'est pas grave puisque l'on passe la préparation à la moulinette. 3. Faites revenir les tomates dans une marmite à feu doux pour qu'elles rendent leur jus. Augmentez le feu lorsqu'il remonte à la surface. 4. Ajoutez d'autres légumes comme une petite carotte, une branche de céleri, un oignon, quelques gousses d'ail pour donner du goût. 5. Lorsque les tomates sont cuites (environ 30 minutes), versez-les dans une passoire et laissez écouler tranquillement le jus, sans presser. Vous pouvez garder ce jus pour un risotto ou pour une soupe par exemple 6. Passer cette pulpe à la moulinette pour homogénéiser la texture. 7. Faites-vous plaisir en incorporant des aromates évoquant le soleil comme le basilic, le thym, la marjolaine... N'oubliez pas de mettre du sel, du poivre, de l'huile d'olive. Vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de sucre pour corriger l'acidité des tomates si besoin est. Goûtez, rectifiez l'assaisonnement.

La pizza, c'est une affaire de femmes Jamais je n'ai goûté un aussi bon coulis de tomate alors lancez-vous, vous ne serez pas déçus. La deuxième protagoniste m'ayant permis de réaliser cette pizza, c'est Gracianne. Il faut dire qu'elle a su me réconcilier avec ce plat : sa version basquaise et sa petite dernière aux fleurs de courgette (d'après une belle idée de Peggy) ont eu raison de mes hésitations. J'ai opté pour sa recette de pâte à pizza et je l'ai réussi sans problème.

Quand on a pas de four à bois, on utilise un caquelon perforé bien sûr ! Eh oui, je suis tombée sur ce fantastique moule spécial pizza de la marque Gobel chez qui j'ai déjà acheté ce moule à tarte rectangulaire. Surdimensionné, il est troué de part et d'autre, ce qui permet de réaliser une bonne cuisson de la pâte. Il faut dire aussi que mes coulis, les pas-bons, étaient tellement liquides qu'ils détrempaient complètement le fond (c'est d'une évidence...). J'ai ajouté sur mon coulis des lardons fumés, du Crottin de Chavignol, des oignons, du Comté et de la marjolaine que j'avais cueillie dernièrement à BelleÎle. Cette plante sauvage est l'aromate idéal pour ce genre de plats italiens. Vous voyez, je ne pouvais pas garder pour moi ces trois choses : une recette typique de coulis de tomates à l'italienne, une pâte à pizza facile et délicieuse et un moule très adapté à ce type de plat. Dorénavant, je n'hésiterai plus à cuisiner des pizzas, c'est simple, c'est réconfortant et tellement bon !

Ingrédients pour une grande pizza Pour la pâte 225 g de farine de type 55 - 130 ml d'eau tiède - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 1 cuillère à café de sel - 1 sachet de levure de boulanger Pour le coulis de tomate 800 g de tomates à coulis bien mûres - 3 cuillères à soupe d'huile d'olive - 1 oignon - 3 gousses d'ail - 1 petite poignée de marjolaine (origan) - 1 cuillère à café de sel

Pour la garniture 150 g de lardons fumés - 1 crottin de Chavignol mi-sec - 1 gros oignon - 100 g de Comté râpé - du poivre - de la marjolaine Temps de préparation : 1 heure Niveau : facile Coût : raisonnable 1. Versez la levure dans l'eau et laissez-la se diluer. Disposez la farine dans un saladier, ajoutez le sel et mélangez. 2. Faites un puits dans la farine et ajoutez au centre l'huile d'olive et l'eau avec la levure. Mélangez d'une main. La pâte colle au départ, c'est normal. Posez-la ensuite sur le plan de travail légèrement fariné et mélangez avec vos deux mains jusqu'à la consistance d'une pâte bien souple et homogène (environ 15 minutes). Parsemez un peu de farine sur vos mains et frottez-les pour décoller les restes de pâte. 3. Posez la boule de pâte dans un saladier propre et couvrez avec un torchon. Elle va lever durant 1 heure dans une pièce à 21/22°C (je l'ai laissé à côté de ma gazinière durant la préparation du coulis). 4. Pendant ce temps, préparez le coulis (la recette est un mix des trois données par Daniela). Lavez les tomates et essuyez-les. Coupez-les en deux et retirez le pédoncule vert. Vous pouvez faire de même avec les pépins si c'est possible. 5. Versez les tomates dans une marmite et ajoutez l'oignon que vous aurez émincé au préalable. Jetez les trois gousses d'ail dedans (laissez la peau, elle sera retenue dans la grille de la moulinette), salez, poivrez. Portez doucement à ébullition . 6. Lorsque les tomates rendent leur jus, augmentez le feu et couvrez. Laissez cuire durant 30 minutes en mélangeant de temps en temps. 7. Préchauffez votre four à 220°C. Versez la pulpe dans une passoire et laissez le jus s'écouler. Passez-la ensuite à la moulinette (grille fine) pour extraire le coulis. 8. Ajoutez au coulis l'huile d'olive, la marjolaine (et éventuellement un peu de sucre si il est trop acide) et mélangez. 9. La pâte à pizza doublé de volume. Farinez votre plan de travail et étalez-la avec un rouleau. Placez-la dans un caquelon à pizza. 10. Emincez l'oignon finement et faîtes-le revenir à la poêle dans un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'il blondisse. Etalez le coulis de tomates dessus. Ajoutez les lardons, l'oignon cuit, le crottin de Chavignol, le Comté râpé. Poivrez et parsemez dessus la marjolaine. 11. Enfournez 15/20 minutes, jusqu'à ce que le fromage caramélise.

Posté dans Mes recettes Lilo 25 commentaires

Commentaires
1. Marcepile a écrit: 2.
le mardi 21 août 2007 à 21:07

Je salive... Incapable de faire une pâte convenable, je pense que je ne me lancerai pas cette fois-ci... Par contre, j'ai enfin pu débaler mon magret de canard... Va voir sur mon blog comme il est beau!!! Je te remercie vraiment pour cette recette! J'ai même épaté ma maman! 3. Audrey a écrit: 4.
le mardi 21 août 2007 à 21:32

ca donne trèèès envie! 5. valperfi a écrit: 6.
le mardi 21 août 2007 à 21:35

Mmmm quelle belle pizza bien appetissante... tu nous donnes envie la... je file voir le reste de ton blog, que je decouvre avec grand plaisir... 7. cammu a écrit: 8.
le mardi 21 août 2007 à 21:44

Mais quelle pizza! J'en ai l'eau à la bouche. Faut dire que je suis une fan de la pizza maison. :) 9. 10. Cathy a écrit:
le mardi 21 août 2007 à 21:59

Don't stress, j'ai bien prévu de participer, et je ne dois pas être la seule , mais en période estivale tout le monde est toujours un peu en retard ! Entre Gracianne et toi, il va vraiment falloir que je me lance dans les pizzas ! 11.

11. Chrystel a écrit: 12.
le mardi 21 août 2007 à 22:17

Ah, voilà ce que j'appelle de la pizza. Un vraie, une belle, une parfumée, une savoureuse. Bonne soirée. Chrys 13. Choupette a écrit: 14.
le mardi 21 août 2007 à 22:18

Il est certain que rien ne vaut les pâtes maison ! j'ai acheté un moule perforé pour pizza il y a 2 ans, d'une autre marque et c'est vrai que c'est parfait! La cuisson de la pâte se fait vraiment mieux. 15. Lolotte a écrit: 16.
le mardi 21 août 2007 à 22:47

Je ne me suis jamais lance mais ca semble tellement long quand on veut en faire une vraiment bonne que je n'ai pas encore trouve le courage. Je me regale chez toi et je tente de songer a une recette avec du cantal si j'arrive a en trouver aux USA. 17. mamina a écrit: 18.
le mardi 21 août 2007 à 22:48

J'avoue que j'avais zappé ton jeu. je vais vite y penser. Bisous. 19. marion a écrit: 20.
le mercredi 22 août 2007 à 01:05

rhaaaaaaaaaaa cette pizza .... sublimissime !!!! Le coulis de tomates, ça fait bien longtemps que ce n'est plus qu'un fantasme pour moi vu ce q'on trouve comme tomates dans les coin :( Je renote l'apéro aux fromages d'auvergne, mais eux aussi se sont vite évaporés dans mon frigo ;) 21. stef a écrit: 22.
le mercredi 22 août 2007 à 01:43

je vais vite essayer ton coulis moi qui raffole des pizzas!! la tienne est superbe!i j'ai le temps jeme ferais un plaisir de participer à ton jeu: fromage+apéro cela devrait me plaire!! biz

23. aurélie a écrit: 24.
le mercredi 22 août 2007 à 09:04

Le jeu ? Ah mais c'est une omission involontaire de ma part ça... pfff, 1 mois de vacances et on passe à côté de tout !! ;-) En tout cas, je ne passe pas à côté de cette pizza et du coup du caquelon perforé, le truc qui me manquait pour passer pizzaïola pro :) 25. Ganesha a écrit: 26.
le mercredi 22 août 2007 à 09:19

Très très appétissante ! Pour une première pizza, je dois dire qu'elle est assez terrible ! 27. gracianne a écrit: 28.
le mercredi 22 août 2007 à 09:27

Oh, Lilo, je suis toute emue de retrouver mon nom associe a cette superbe pizza, faite avec amour dans les regles de l'art - pate petrie a la main en plus. Brava! Ca ne m'etonne pas que la marjolaine aille si bien sur la pizza, elle est cousine de l'origan apres tout. Quand j'etais petite on en trouvait souvent au bord des chemins, mais elle se fait rare maintenant. Le caquelon perfore est une bonne trouvaille, j'ai une tole a pizza perforee aussi, ca se trouve en supermarche. La pierre a pizza est geniale aussi pour "transformer" le four en four a pain. Et ce n'est pas si cher que ca il me semble. Quand au coulis, il est parfait. Mais mes tomates ont ete pratiquement decimees par le mildiou, et faute de bonnes tomates - vu aussi la frequence de la production de pizze chez nous, je me rabat sur la sauce aux tomates fraiches Buitoni, en petites boites, sans conservateur. Elle est bonne. Il faut en mettre tres peu pour ne pas detremper la pate. Desolee pour la longueur du commentaire, mais j'aime ca la pizza :) 29. gracianne a écrit: 30.
le mercredi 22 août 2007 à 09:28

Pour le jeu, j'avais zappe moi aussi, tu as bien fait de le rappeler. 31. Eleonora a écrit: 32.
le mercredi 22 août 2007 à 09:28

Ton coulis est en effet le coulis des grand-mères italiennes, la mienne elle met une branche de céleri, un oignon entier et surtout une carotte (une demi selon la quantité de tomates) pendant la cuisson, la carotte ayant pour mission

de rectifier l'acidité, du coup nul besoin de sucre ! la carotte et le céleri elle me les donnait à manger pour patienter jusqu'au repas...un vrai délice :-) 33. Karine a écrit: 34.
le mercredi 22 août 2007 à 09:32

Superbe ta pizza ! Quant au jeu, il est chouette aussi. Grossesse oblige, je vais chercher du fromage d'Auvergne pasteurisé pour participer... mais ça va gâcher un peu :( 35. bergeou a écrit: 36.
le mercredi 22 août 2007 à 10:16

Je viens d'acheter une tôle perforée, tu me donnes envie de l'essayer bientôt, et comme j'ai encore des tomates bio dans mon panier hebdo, il faut que je tente le coulis. Ton jeu j'y pense ! 37. Hinata a écrit: 38.
le mercredi 22 août 2007 à 12:41

Comme Eleonora, dans ma famille on met une carotte dans la sauce à la place du sucre pour enlever l'acidité, et puis le secret réside aussi dans le temps de cuisson (1h30 à 2h pour une marmitte de sauce) 39. irisa a écrit: 40.
le mercredi 22 août 2007 à 15:11

J'ai 10 kg de tomates devant moi ! merci de tes astuces ! je vais penser aussi à l'auvergne ! 41. Véro a écrit: 42.
le mercredi 22 août 2007 à 15:51

Même si mes coulis de tomates sont en général plutôt réussis, je vais quand même garder ta méthode pour l'essayer avec les quelques tomates que je vais pouvoir sauver du déluge. Je veux tester le truc des petits légumes rajoutés à la tomate. Et la pizza, quand elle est bien réussie, est un plat merveilleux. 43. Daniela a écrit: 44.
le mercredi 22 août 2007 à 15:55

Ciao Lilo, je suis bien contente que les conseils de ma mère t'ont aidé à perfectionner ta recette de coulis de tomate, je ne suis pas une des cettes femmes italiennes vertueuses ;)

Ta pizza est merveilleuse et me donne l'envie d'essayer la pate de Gracianne car je n'ai pas encore trouvé ma pate à pizza idéale. Grazie mille! 45. Mets aventures a écrit: 46.
le mercredi 22 août 2007 à 16:11

ça c'est d'la pizza, elle a vraiment l'air à tomber. Je retiens le truc de la plaque bizzare et la recette du coulis (vivement le marché de producteur samedi matin). D'ailleurs, pense tu qu'il soit possible de stériliser quelques pots de coulis pour cet hiver? Pour le jeu, merci pour le rappel, ça m'était sorti de l'esprit...je vais y songer dès que j'ai un moment!! audrey 47. Ingrid a écrit: 48.
le mercredi 22 août 2007 à 17:44

Quelle merveille ! Je suis toute ébaubie devant ce beau coulis et cette garniture crousti-fondante... Pas de doute, la prochaine fois, c'est cette pizza que je préparerai ! Amicalement blog, Ingrid 49. Sandra a écrit: 50.
le mercredi 22 août 2007 à 20:53

Chez nous, on est fans de pizza. J'adore les faire. La tienne m'a l'air délicieuse. On a envie de mordre dedans. Je ne connaissais pas le caquelon perforé mais je vais me renseigner. Si tu dis que c'est super. Je fais les miennes sur les toles du four avec du papier cuisson et je trouve que ça fait un bon résultat. Je crois que le secret d'une pizza bien cuite c'est un four ultra chaud (240 ou 250°). Je fais cuire les miennes à cette température et la pâte est cuite mais reste moelleuse. 51.

Express Yourself!

Nom ou pseudo

adresse e-mail
http://

Website ( facultatif )

prévisualiser

envoyer

Me contacter Newsletter Rubriques
Mes recettes (184) Mon art de vivre (21) Mes plantes sauvages (7) Ma boite à outils (6) Index recettes (1) Blogstory (6) Contact (6) Utilisateur(s) en ligne : 14

Historique
août 2007 juillet 2007 juin 2007 mai 2007 avril 2007 mars 2007

février 2007 janvier 2007 décembre 2006 novembre 2006 octobre 2006 septembre 2006 août 2006 juillet 2006 juin 2006 mai 2006 avril 2006 mars 2006

Derniers Commentaires
Sandra - Pizza paysanne au coulis de tomate à... Lilo - Tellines aux immortelles patricia - Tellines aux immortelles Ingrid - Pizza paysanne au coulis de tomate à... Mets aventures - Pizza paysanne au coulis de tomate à... Daniela - Pizza paysanne au coulis de tomate à... Véro - Pizza paysanne au coulis de tomate à...

Ailleurs
Tournée des blogs
Blogs culinaires à découvrir Blog appétit

Sites de cuisine
Banlieusardises CuisineAZ Cuisine au coin du feu Cuisine TV Elle à table Goosto Le casse-croûte L'herbier de Marc Veyrat Marmiton Odélices Omnivore, le magazine de la jeune cuisine Pure gourmandise

Sites de commerce équitable
Agriculture bio Alterafrica, commerce on-line Biocoop, produits biologiques Cuisinethique

Sites d'herboristerie
François Couplan Herbosanté Phyto-aromathérapie Plantes comestibles

Sites de jardinage
Kokopelli, graines bio La ferme de Sainte Marthe

Nature et développement durable
Echoway, pour voyager éthique Ekwo, le magazine de l'éco-citoyen Géo magazine Greenpeace Raffa, 100% écolo

Blogs d'esprit Campagne
Coeur de beurre Coeur en provence Conciliabule Esprit champêtre Si un mas m'était conté Vivre à la campagne Zazie mute

Autres blogs à découvrir
Couleur Clémentine Le bruit des vagues Les bidules d'Isa Jeans, prose et patchouli

To love a frog Anitaa's blog Le nid Philadelphie La fille du consul Sa marraine la fée La châtaigne Une plasticienne-crêpière...

Flux RSS
http://www.cuisine-campagne.com/rss.php ce blog est alimenté par Dotclear Création Orb Multimedia