You are on page 1of 1

LE JOURNAL DU DIMANCHE - 12/08/2018 - N° 3735

dimanche 12 août 2018 le journal du dimanche 35

Plaisirs Beauté

Illustration : Yannick Rigour


PARFUMS D’ÉTÉ
tête, c’est‑à-dire les agrumes qui ap‑ teur facile, sans parti pris, renchérit pour e­ xprimer la fraîcheur, on peut desséchant de l’alcool peut être in-
FRAGRANCES Quand les portent de la ­fraîcheur. La ­bergamote ­Émilie Coppermann, créatrice pour imaginer des notes de fruits givrés confortable au soleil. Les estivants
températures grimpent, tient la vedette par sa douceur et son la société Symrise. Mais grâce à la comme un sorbet : pomme, poire, ont l’option d’utiliser les laits et gels
les compositions élégance, mais elle reste très classique, parfumerie de niche, les consomma‑ framboise… Si le geste de s’asperger parfumés pour le corps ou de vapori-
décrypte Isabelle Ferrand, ­directrice teurs sont plus ­éduqués et plus ouverts d’eau de Cologne est apprécié en été, ser leurs vêtements ou leurs cheveux
s’allègent, tout en de ­Cinquième Sens, s­ ociété de à de nouvelles ­matières premières. l’effet ne tient pas. On va ajouter des avec des brumes spécifiques. « Les
gardant de la tenue. Un ­création et de ­formation. Cette année, On peut travailler la fraîcheur de muscs pour avoir ce côté long ­lasting parfums tiennent plus longtemps
défi pour les créateurs on note des partis pris olfactifs plus ­manière différente, avec une o­ verdose que recherchent les consommateurs. » sur une peau bien hydratée », rap-
­marqués comme le citron dans l’Eau de gingembre, des baies roses, de la Aux Éditions de parfums Frédéric pelle Domitille ­Michalon-Bertier.
de citron noir ­d’Hermès, qui exprime cardamome. Les épices peuvent être Malle, la C ­ ologne indélébile signée Chanel p ­ ropose en édition limitée
Les marques ont pris pour h ­ abitude une ­personnalité plus acide. » fraîches. » Sa consœur Domitille Dominique Ropion d’IFF réussit une ­version pour les cheveux de
de varier leurs gammes de p ­ arfums L’actualité du parfum s’est mise Michalon-Bertier d’IFF a conçu l’équilibre entre la volatilité des son Coco noir et la gamme Chance
en fonction des saisons : plus ­intenses, à l’heure d’été avec des classiques pour ­Flowerbomb Bloom de Viktor agrumes et la tenue du musc blanc. en format ­poudrier, à déposer à
elles réchauffent l’hiver ; moins revisités ou des nouveautés qui & Rolf un bouquet à base de notes S’il n’y a plus à craindre de ­tacher l’éponge au creux du cou ou des
concentrées, elles s’allègent à la nous emmènent dans des lieux de muguet et d’effets o ­ zoniques sa peau avec un parfum, les molé- poignets pour varier les gestuelles. g
saison chaude. La Vie est belle de de villégiature. Chanel a sorti un qui simulent une ­bouffée d’air cules photosensibilisantes étant
Lancôme, connue pour son sillage trio d’eaux fraîches inspirées par pur : « Il n’y a pas que les agrumes interdites depuis longtemps, l’effet Pascale Caussat
puissant, se décline ainsi en eau des destinations qui ont marqué la
de toilette adoucie par le néroli, et vie de Gabrielle Chanel : Deauville
Shalimar de Guerlain en Souffle de et Biarritz, où elle a inauguré ses
parfum autour du ­jasmin de Calabre. deux premières boutiques, Venise
où elle s’est consolée de la mort de
son amant Boy Capel. Si la première
« Il n’y a pas est aromatique avec une note de
basilic qui rappelle la campagne,
que les agrumes la deuxième est aquatique avec un
jeu entre les agrumes et le muguet.
pour exprimer Quant à la troisième, elle lorgne
la fraîcheur, l’Orient avec de la vanille et de la fève
tonka. Givenchy a choisi de rééditer
on peut imaginer l’Eau à son nom initialement lancée
des notes de fruits en 1980, évocation de la propriété
d’Hubert de Givenchy à Saint-Jean-
givrés comme Cap-Ferrat, entre bergamote, fleur
d’oranger et muscs. L’Eau de Rochas
un sorbet » propose cette année une Escapade
 Domitille Michalon-Bertier, IFF tropicale dans un flacon teinté de
rose et une composition fruitée. Le
premier parfum du duo américain
Proenza Schouler voyage en Arizona
Mais même dans ce cadre imposé, avec une rare fleur blanche de cactus
les professionnels d ­ iversifient leur en son cœur.
palette. « Dans ce type d’exercice, l’élé‑ « Quand on parle de parfum pour
ment primordial, ce sont les notes de l’été, on pense souvent à une sen‑

Trois évocations de la fraîcheur


Eau sauvage, de Dior qui se marie parfaitement avec la
C’est le classique intemporel, une chaleur estivale », estime Tiffany
Cologne aromatique et boisée créée ­Kendziolka, animatrice des ateliers
par Edmond Roudnitska en 1966, qui de parfum Dans le noir (des décou-
séduit les hommes (Alain Delon lui vertes ­olfactives dans l’obscurité).
prête sa jeunesse éternelle) et aussi
certaines femmes. Avec elle, pas de Eau parfumée au thé vert, de Bulgari
faute de goût. Une composition de Jean-Claude
Ellena (qui allait devenir le parfumeur
Corsica furiosa, de Parfum d’Empire d’Hermès) en 1992 : pas de trace de
Cette création de Marc-Antoine thé dans cette Cologne mais de la
­Corticchiato en 2015 évoque la bergamote, de la fleur d’oranger, de
végétation corse, en particulier le la violette et des épices pour relever
lentisque. « Une note très verte le tout.

Related Interests