You are on page 1of 3

 Imprimer   |    Fermer

Quelle est votre excuse ?

‘‘

"Veux-tu être guéri ?... Seigneur, je n’ai personne… "


Jean 5.6-7

Cette histoire m’interpelle ! Jésus propose la guérison à un homme malade depuis 37 ans, par
une question très explicite : "Veux-tu être guéri ?" Que répond-il ? "Il n’y a personne pour moi,
je suis seul, on m’a oublié, personne n’est là pour me donner un coup de main." … Vous avez
bien lu, au lieu de dire "oui" à Jésus, il lui donne une liste d’excuses…

Dans sa grâce, le Seigneur ne fait pas cas de


cette plainte, mais il sollicite la volonté de cet
“Les choses homme : "Lève-toi…" Jean 5.8.

s’arrangent Toutes nos justifications ont un sens : "Je ne

quand vous veux pas prendre le risque de faire mon


entreprise car j’ai des enfants à nourrir, donc
devenez je préfère garder ce poste ennuyeux car au

responsable.” moins j’ai la sécurité de l’emploi… J’aimerais


tellement développer mon rêve mais je
manque d’argent…". Ne nous mentons pas :
avoir des enfants est une grande responsabilité et ne pas avoir beaucoup d’argent est une
difficulté. Effectivement, nos échappatoires ont du sens et peuvent être totalement vraies, ce
n’est pas du cinéma ! L’infirme près de la piscine avait de vraies raisons, sans aucun doute.
Par contre, là où cet argument est dangereux, c’est qu’à force de penser ainsi, nous finissons
par nous mentir à nous-mêmes : "À cause de complexités dans ma vie, je ne pourrai jamais
vivre mes rêves." Conclusion, nous allons vivre une vie triste. Et puis, il y aura toujours une
personne à blâmer…

Êtes-vous ouvert à la possibilité que cela soit différent ? Désirez-vous aller mieux où préférez-
vous brandir votre liste d’excuses ? Il y a une autre solution. Voici une question qui vient briser
vos plaintes : existe-t-il sur cette terre, une personne qui, avec les mêmes circonstances que
moi, a réussi à accomplir ses projets ? En fait, la réponse est : OUI, il y en a toujours une.

Si vous continuez de dire que ce n’est pas de votre faute, vous continuerez à vivre comme
une victime. Même si tout ce que vous dîtes est vrai, ne vous attendez pas à voir votre
situation évoluer de manière positive si vous vous comportez toujours comme une proie.

Agissez en personne responsable, que pouvez-vous faire pour que la situation change ?
Même si c’est difficile, ne blâmez plus les autres. En réalité les choses s’arrangent quand vous
devenez responsable.

Une décision pour aujourd’hui

Je prends la décision de ne plus me comporter comme une victime ou de dresser à Dieu la


liste de mes impossibilités mais je deviens responsable et acteur de ma vie pour que les
choses aillent de l’avant.

Patrice Martorano

Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2018 -
www.topchretien.com