You are on page 1of 5

FICHE LEXIQUE

1 - Champ lexical – champ sémantique, dénotation – connotation

 Le champ lexical est l’ensemble des mots qui, dans un texte, se rapportent à une
même idée ou une même notion.

> s’émerveiller, heureux, bonheur, éclata de rire, yeux pétillants, etc. appartiennent au champ
lexical de la joie.
 Le champ sémantique est l’ensemble des sens d’un mot, tels qu’on peut les trouver
dans un article de dictionnaire.

> Bras :
1. membre supérieur du corps humain (il la prit dans ses bras) ;
2. personne qui travaille, agit (l’usine manquait de bras) ;
3. partie d’une machine (on débarque les marchandises grâce au bras d’une grue) ;
4. partie d’un cours d’eau (un pont fut construit sur le bras du fleuve)

REMARQUES :

 Un mot peut appartenir à plusieurs champs lexicaux, selon le contexte dans lequel il se
trouve.

> rire peut appartenir au champ lexical de la joie mais aussi au champ lexical de la moquerie.
 Le mot champ au singulier s’écrit sans -s.

b. Dénotation et connotation
 On appelle dénotation les sens neutres d’un mot, ceux que l’on trouve dans les
dictionnaires.

> Bonnet : pièce de vêtement que l’on porte sur la tête.


 On appelle connotation les images, émotions, sentiments que ce mot évoque.

> Bonnet : froid, hiver, neige, ski...


 Si la dénotation d’un mot est fixe, les connotations d’un mot peuvent varier selon les
personnes et le contexte dans lequel elles se trouvent.

> Le mot Noël peut évoquer une fête religieuse importante, des retrouvailles en famille autour
d’un bon repas, un jour triste où tout est fermé, les trajets en voiture vers la maison des grands-
parents, le stress des cadeaux à acheter, etc.

Exercice 1

Question 1

Donnez le sens du mot « piles » dans chacune de ces phrases.


A.Il faut que je change les piles de la télécommande.
B. Le bureau était recouvert de gigantesques piles de documents.
C. Les piles centrales du pont mesurent plus de cent mètres.

Question 2
2. Comment appelle-t-on l’ensemble des sens d’un mot ?

Exercice 2
Quel est le champ lexical dominant dans ce petit texte ? Justifiez en relevant les mots
concernés.

Les élèves ont décidé de mener une action d’information et de sensibilisation sur le
recyclage des piles et des batteries. Ils ont préparé des affiches explicatives qu’ils ont placées à
divers endroits du collège. Ils ont aussi organisé une petite manifestation. Le rassemblement était
prévu à quatorze heures devant le collège et le cortège, muni de pancartes, s’est rendu dans la
zone commerciale.

Exercice 3
Le mot « manifestation(s) » a-t-il la même connotation dans les deux textes ? Justifiez
votre réponse.

A. Le cortège de la manifestation remontait l’avenue principale. La foule, compacte, unie,


chantait à l’unisson, d’une voix vibrante d’émotion, son désir de liberté, et les cœurs frémissaient
ensemble de l’espoir d’un monde meilleur.

B. L’embouteillage grossissait. Encore une manifestation !? Déjà la semaine dernière, ils avaient
bloqué tout le centre-ville. Charlotte croyait rêver. Ils n’avaient donc rien de mieux à faire que
d’empêcher les gens d’aller travailler ? Et puis ces slogans ridicules, toujours les mêmes, vides
de sens. Mais qu’est-ce qu’elle haïssait les manifestations ! Charlotte s’excita sur le klaxon.

Exercice 4 (Vrai/Faux)

Question 1
Énoncé
1. Un champ lexical est constitué de mots ayant le même radical.
Faux.
Vrai.

Question 2
Énoncé
2. Le champ sémantique regroupe toutes les dénotations d'un mot.
Vrai.
Faux.

Question 3
Énoncé
3. Un mot peut appartenir à différents champs lexicaux.
Vrai.
Faux.
Question 4
Énoncé
4. Un mot peut appartenir à différents champs sémantiques
Vrai.
Faux.

Question 5
5. La dénotation d’un mot change selon le contexte, l'expérience de chaque individu, etc.

Exercice 5

Question 1

Employez chacune des expressions suivantes dans une phrase qui en fera comprendre le
sens. Aidez-vous d’un dictionnaire pour les expressions que vous ne connaissez pas.

Homme d’action.
2. Action de grâce.
3. Action publique.
4. Film d’action.
5. Action revendicative.
6. Verbe d’action.
7. Bonne action.
8. Passer à l’action.

Exercice 6

Question 1
Employez chacune des expressions suivantes dans une phrase qui en fera comprendre le
sens. Aidez-vous d’un dictionnaire pour les expressions que vous ne connaissez pas.

1. Compter les moutons.


2. Compter sur quelqu’un.
3. Compter sur ses doigts.
4. Compter pour quelqu’un.
5. À compter de.
6. Sans compter que.
7. Compter pour du beurre.

Exercice 7
Donnez le sens de ce mot s’il est prononcé a) dans une animalerie ; b) dans un magasin
de matériel informatique ; c) dans un restaurant.

Je voudrais une souris, s’il vous plait.

Exercice 8
Nommez le champ lexical constitué par chacune des listes, puis classez les mots selon le
degré d’intensité qu’ils expriment (du plus faible au plus fort).
1. Orage, bruine, tempête, pleuvioter, crachin, averse, ouragan.
2. Haine, détester, ressentiment, dégout, froideur, antipathie, exécrer.
3. Joyeux, contentement, satisfait, béatitude, euphorie, exulter, allégresse.

Exercice 9
Identifiez la connotation du mot en gras dans les phrases ci-contre et justifiez votre
réponse.

1. Je vis à la campagne : j’aime beaucoup me promener dans les bois et respirer ce bon air pur.
2. Il habite dans un isolement total, au fin fond de la campagne.
3. Roméo était fou d’amour pour Juliette : il était prêt à tout pour elle.
4. Roméo était complètement fou : mourir par amour, c’est ridicule !
5. Hélas, mon fils arrête ses études. Que va-t-il devenir ?
6. J’ai enfin réussi à arrêter de fumer !

Exercice 10
Quel est le champ lexical dominant de ce texte ? Relevez tous les mots qui le composent

Nous restions immobiles, livides, dans l’attente d’un événement affreux, l’oreille tendue,
le cœur battant, bouleversés au moindre bruit. [...]
Il se tut aussitôt ; et nous restâmes plongés dans un silence plus terrifiant encore. Et soudain tous
ensemble, nous eûmes une sorte de sursaut. [...] Et je vous jure qu’au fracas du coup de fusil que
je n’attendais point, j’eus une telle angoisse du cœur, de l’âme et du corps, que je me sentis
défaillir, prêt à mourir de peur.
Nous restâmes là jusqu’à l’aurore, incapables de bouger, de dire un mot, crispés dans un
affolement indicible.

Exercice 11

Question 1
Classez ces mots selon qu’ils renvoient au champ lexical de la vie ou de la mort.

Question 2
Selon vous, que cherche à montrer le poète en utilisant ces deux champs lexicaux ?

Le Dormeur du val

C’est un trou de verdure où chante une rivière,


Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,


Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.
Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;


Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur Rimbaud, Poésies, 1870.

Exercice 12

Question 1

DOC 1.n

Constituez le champ lexical de la nuit en complétant chaque catégorie par au moins cinq
mots.

Question 2

DOC 1.n

Énoncé
Écrivez un court texte dans lequel vous emploierez huit mots de votre choix.

Noms : obscurité, lune...


Adjectifs : sombre, étoilée…
Verbe : dormir, rêver...