You are on page 1of 2
° @ bo GARTE Le 03 octobre 2018, des auteurs et illustrateurs 'G®@ sexnesse G A Madame la Ministre Frangoise Nyssen, Monsieur le Ministre Jean-Michel Blanquer, Monsieur Vincent Monadé, Président du CNL. Madame, Messieurs, Le ministre de la Culture et le ministére de [Education nationale ont fait de l'éducation artistique et culturelle une véritable priorité. Au contact des jeunes lecteurs, les auteurs jouent un réle essentiel dans |’éveil de la curiosité intellectuelle, l’acquisition d'une culture riche et diversifiée, ainsi que dans le développement de la sensibilité, de la créativité et de esprit critique. Depuis 1975, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse préconise des tarifs pour la rémunération des auteurs dans le cadre des rencontres et des ateliers d'écriture. Ces recommandations ont été établies aprés étude et analyse du marché et tiennent compte de Vaugmentation annuelle du codt de la vie, protégeant le pouvoir d'achat des auteurs. Depuis 1975, les bibliothques, médiathéques, établissements scolaires, font intervenir les auteurs en s‘appuyant sur les conventions et les tarifs de la Charte, qui ont permis a chacun de fixer ses droits et ses devoirs. Le Centre national du livre, établissement sous la tutelle du ministére de la Culture, et la Société Frangais des Intéréts des Auteurs de I’Ecrit en ont fait une condition dobtention de subvention, afin de protéger au mieux les auteurs, Le Labo des Histoires est une association dédige a I'écriture qui est largement subventionnée par le Centre national du livre et le ministre de la Culture. Elle a méme signé une convention tripartite avec vos deux ministéres afin de devenir |"interlocuteur privilégié entre auteurs et les éléves. Pourtant, depuis 2015, de nombreuses associations de défense des auteurs remontent les problémes de rémunération rencontrés avec cette association. ‘Aujourd'hui, le Labo des Histoires pratique des tarifs deux fois inférieurs a ceux fixés par la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et le Centre national du livre, ce qui plonge de nombreux auteurs dans un grand désarroi. Or, aujourd'hui, vous le savez, la situation sociale des auteurs est dramatique : 41% des auteurs professionnels vivent avec moins que le SMIC. Hotel de Masso 38h cu feuoour Sait nes 75014 © ® QO bo GHARTE des auteurs et ilustrateurs O® fancsse Dans votre discours, Madame la Ministre de la Culture, vous rappeliez I'importance des auteurs dans la société. A l'heure oii I'éducation artistique et culturelle est une priorité politique, nous demandons a I’Etat de ne pas briser 45 ans de construction d'un acquis social, mais de le renforcer. L'Etat ne peut se faire le complice de la paupérisation des auteurs et se doit de demander & tous les organismes qu'il subventionne d'étre exemplaires en appliquant les tarifs de la Charte a la lettre. Nous ne doutons pas, Madame et Monsieur les Ministres que vous comprenez parfaitement importance économique et symbolique de cette demande Veuillez, Madame, Messieurs, agréer I’expression de notre considération, Le Conseil d’administration de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse