You are on page 1of 30

COLLOQUE ANNUEL

POUR LA RECHERCHE ÉTUDIANTE
DU CRIFPE
2018
DES ÉTUDIANTS- REMISE

2
CHERCHEURS EN DE
JOURS PROVENANCE DE
PRIX
9 UNIVERSITÉS
CONFÉRENCIERS

25
INVITÉS

ÉVALUATION
UN ÉVÈNEMENT
PAR UN JURY PAR ET POUR LES
COMMUNICATIONS
DE ÉTUDIANTS EN
PROFESSEURS ÉDUCATION

4
ATELIERS
DE
ACTIVITÉ
FORMATION DE RÉSEAUTAGE
HORAIRE DU COLLOQUE
JEUDI 25 OCTOBRE
9H00
ACCUEIL
9H30-10H30
CONFÉRENCE - OUVERTURE
Stéphane Martineau, professeur (UQTR)
Traditions et innovations en recherche : réflexion pour dépasser
une antinomie.

10H30-11H00
PAUSE
11H00-12H00
COMMUNICATIONS
Alexandre Fednel (UQAT) Hélène Beaudry (UQAR) François Xavier Kemtchuain Taghe
La recherche en didactique de la Mise en oeuvre de pratiques (Sherbrooke)
littérature : entre traditions et exemplaires de lectures interactives Professionnalisations problématiques
innovations d’albums documentaires par des et problématiques de
enseignantes de maternelle 5 ans : professionnalisation : nécessité de
interventions avant la lecture l’autoformation existentielle pour les
médecins résidents québécois et
Marie-Eve Langlois (LAVAL) Katryne Ouellet (UQTR) internes français
Diversifier les formes d’écritures de la L’étude des enjeux associés à
réception en enseignement de la l’appropriation de la plateforme du
Pierre-Luc Fillion (UQTR), Marie-Ève
littérature au collégial : quels enjeux? Musée des beaux-arts de Montréal par
Gadbois (UQAM) et Myriam
des enseignants du secondaire du
Villeneuve-Lapointe (UQO)
Québec : une voix d’accès privilégiée
L’assistanat de recherche : petit guide
pour faciliter le rapprochement des
de survie
milieux scolaire et muséal

2078-Ringuet 2083-Ringuet 2096-Ringuet

12H00-13H00
DINER (repas fourni)
13H00-14H00
ATELIERS
Marie-Ève Gadbois, coprésidente de Thèsez-vous? Priscilla Boyer, professeure (UQTR)
Thèsez-vous? Rédiger plus, mieux, ensemble La problématique : un genre textuel à analyser
2078-Ringuet 2096-Ringuet

14H00-14H30
PAUSE
14H30-16H30
COMMUNICATIONS
Stéphanie Paré (UQTR) et Antoine Josée Beauregard (UQAM) Franco Hachez (UQAM)
Dumaine (UQTR) Développement de pratiques Le sentiment d’efficacité et la
Le développement de la compétence pédagogiques et du sentiment préparation de futurs enseignants du
grammaticale d’élèves du secondaire : d’efficacité personnelle d’enseignants secondaire face à la violence en milieu
le cas d’une recherche-action portant du primaire dans une démarche de scolaire
sur la nouvelle grammaire recherche-action-émancipatrice...

Camille S. Leclerc (UQO) David Croteau (UQAM) Salem Amamou (Sherbrooke)
Utilisation des ressources subjectives Les enjeux des pratiques évaluatives Élaboration et validation d’une échelle
dans un débat interprétatif servant à différenciées en contexte de de mesure du sentiment d’efficacité
valider une interprétation en lecture décloisonnement : perceptions personnelle des stagiaires et de
littéraire au secondaire d’enseignants du troisième cycle du l’accompagnement des personnes
primaire enseignantes associées
Alexandra Gagné (Laval) Thi-Thu Hien Nguyen (Sherbrooke) Chantal Tremblay (UdeM)
L’appropriation des pratiques Identification des facteurs motiva- Conception et analyse de l’influence
d’enseignement du débat interprétatif tionnels influant sur l’apprentissage du d’une stratégie pédagogique utilisant
au 2e cycle du secondaire : une français langue seconde : représenta- un outil d’échafaudage numérique pour
recherche émergente tions d’immigrants adultes favoriser la résolution de problèmes
vietnamiens demeurant au Québec complexes nécessitant la prise de
décision auprès des étudiants
Rosine Sylvia Eyo’o Nguema (LAVAL) universitaires en gestion
Le rapport à l’écriture de futurs
enseignants : la multiplication de
contextes institutionnels et
disciplinaires
2078-Ringuet 2083-Ringuet 2096-Ringuet

18H30
SOUPER
Souper au restaurant Angéline
1420 , boulevard des Récollets, Trois-Rivières
* Le souper est aux frais des participants
HORAIRE DU COLLOQUE
VENDREDI 26 OCTOBRE
8H30
ACCUEIL
9H00-10H30
COMMUNICATIONS
Samuel Rabouin (UQTR) et Mélodie Paquette (UQAM) Elisabeth Doyon (UQAM)
Catherine Mercure (UQTR) L’attitude de gratitude : une ressource au Cadre transdisciplinaire d’analyse de
Réflexions et perspectives sur le service de l’énergie des enseignants protocoles expérimentaux sur le
potentiel pédagogique des jeux vidéo raisonnement à propos de l’intelligence
pour le développement des dans le milieu scolaire
compétences disciplinaires en histoire
et en français
Jolyane Damphousse (UQTR)
Catherine Poulin (UQAM) Séréna Royer (Sherbrooke)
Opérationnalisation de la dissection
Favoriser le développement de la Les enseignants d’expérience : entre
mécanique par des élèves du
pensée critique chez les élèves par la tradition et innovation
secondaire en sciences et technologie :
démocratie délibérative en contexte
trois cas de figure
d’enseignement de l’univers social au
primaire

Ariane Provencher (UdeM) Marie-Michelle Dubois (UQAC)
Benoit St-Amand-Tellier (UQTR) Tenir compte des interactions entre La qualité des interactions à l'éducation
Le développement des compétences les participants et la chercheuse pour préscolaire et les comportements
transversales : étude exploratoire des documenter les négociations prosociaux des enfants âgés de 5 ans
perceptions d’acteurs dans une école identitaires d’enseignants ayant en situation de jeu symbolique
alternative primaire au Québec immigré au Québec

2078-Ringuet 2083-Ringuet 2096-Ringuet

10H30-11H00
PAUSE
11H00-12H00
ATELIERS
Pierre-Olivier Garand, doctorant (UQTR) Geneviève Messier, professeure (UQAM)
Analyse automatique de données (lexicométrie) en Le cadre théorique, l’élément pivot d’une recherche
contexte de recherche

* L’atelier d’initiation ne nécessite aucune expérience
préalable avec les logiciels utilisés. Vous devez cependant
télécharger la version d’essai du logiciel « QDA-Miner avec
Wordstat » AVANT l’atelier :
https://provalisresearch.com/fr/telechargement/versions-dessai/
2078-Ringuet 2096-Ringuet

12H00-12H30
MOT DE LA FIN ET REMISE DE PRIX
Pierre-Luc Fillion, doctorant (UQTR) et coordonateur du CAPREC
Conclusion de l’édition 2018 du CAPREC

4015-Ringuet
RÉSUMÉS DES ATELIERS

BOYER, Priscilla, Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières, Priscilla.Boyer@uqtr.ca

La problématique : un genre textuel à analyser
Cet atelier a pour objectif d’engager la réflexion sur la problématique comme un produit, une construction
de l’esprit que l’on donne à lire à un.e lecteur.trice afin de le convaincre de la pertinence du projet de
recherche, mais également de ses propres compétences de chercheur.se. Il y sera question d’efficacité
argumentative sous deux angles : la stratégie discursive et la stratégie énonciative.

GADBOIS, Marie-Ève, Coprésidente de Thèsez-vous ? et doctorante en éducation,
gadbois.marie-eve.2@courrier.uqam.ca

Thèsez-vous ? Rédiger plus, mieux, ensemble
La rédaction d'un mémoire ou d'une thèse présente certains défis reliés souvent au contexte de rédaction, à
l’anxiété, aux sources de distractions et aux tâches connexes qui ne sont pas reliées à la rédaction. Appuyé
sur l’expérience acquise de Thèsez-vous depuis 2015, cet atelier vise à mettre en lumière les meilleures façons
d’affronter les défis relatifs à la rédaction. Nous proposons une analyse des composantes cognitive, physique
et sociale liées à la rédaction tout en explorant les moyens de s’engager et de se désengager dans chacune de
celles-ci (Murray, 2015). Bref, en quoi est-il nécessaire de s’engager dans la rédaction et comment se
désengager des autres tâches et mieux s’engager dans la rédaction ? Des ressources disponibles aux
étudiant.e.s seront exposés et trois exemples de méthodes structurantes utilisées dans le cadre des activités
menées par Thèsez-vous seront détaillées.

GARAND, Pierre-Olivier, Doctorant en éducation, Université du Québec à Trois-Rivières, Pierre-
Olivier.Garand@uqtr.ca

Analyse automatique de données (lexicométrie) en contexte de recherche
Cet atelier en est un d’initiation aux techniques d’analyse automatique de données, aussi connues sous le
nom de « lexicométrie », en contexte de recherche. Il a pour objectif d’offrir aux étudiants une présentation
sommaire des outils d’analyse et des possibilités des logiciels QDA-Miner et Wordstat dans le traitement de
données de nature qualitative (analyse de discours, traitement de réponses de sondages, etc.).

MESSIER, Geneviève, Professeure, Université du Québec à Montréal, messier.genevieve@uqam.ca

Le cadre théorique, l’élément pivot d’une recherche
L’objectif de cette communication est de clarifier ce qu’est un cadre théorique et de comprendre le rôle qu’il
occupe dans une recherche. Pour y arriver, nous proposons de définir les types de cadre théorique et
d’expliquer ses principales composantes. Aussi, une démarche d’élaboration d’un cadre théorique sera
proposée, en mettant l’accent sur les principales techniques pouvant faciliter sa rédaction.

3
RÉSUMÉS DES COMMUNICATIONS

ALEXANDRE, Fednel, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, fednel.alexandre@uqat.ca

La recherche en didactique de la littérature : entre traditions et innovations
Depuis deux décennies, la recherche en didactique de la littérature a adopté une nouvelle posture
épistémologique, celle de la prise en compte de l'investissement subjectif des lecteurs, enseignants et élèves,
dans les activités de lecture en classe de français (Dufays, 2013; Langlade, 2007). Ce changement de
paradigme s’est inspiré des théories littéraires de la réception qui ont fortement marqué les recherches à la
fin des années 1970. Depuis, la littérature est étudiée sous l’angle d’approches dites externes, aussi appelées
« théories de la lecture » (Dufays, Gemenne et Ledur, 2005). Avec ces théories, le sens du texte se construit
dans l’activité de celui qui lit, ce qui opère un déplacement de la priorité antérieurement accordée au texte
vers un lecteur empirique. Afin de cerner cette activité, les didacticiens ont construit différents objets de
recherche, dont la lecture littéraire, le sujet lecteur, les écritures de la réception (Le Goff et Fourtanier, 2017)
ou encore la lecture subjective (Rouxel et Langlade, 2004). C’est cette dernière dimension qui nous intéresse.
Comment la lecture subjective, qui implique une relation dynamique entre un ou des lecteur(s) réel(s) et le
texte (Langlade, 2007), peut-elle nous aider à mieux saisir la complexité de la recherche en didactique de la
littérature et la tension qui y existe entre traditions et innovations ? Dans cette communication, nous
présenterons d’une part l’avancement de notre projet de recherche doctorale en didactique de la littérature en
soulignant son apport aux travaux actuels ; d’autre part, nous aborderons la manière dont la lecture subjective
en tant qu’objet de recherche permet de se positionner sur le plan épistémologique entre traditions et
innovations. Afin d’atteindre notre second objectif, nous ferons une revue de la littérature scientifique
concernant la lecture subjective, en mettant en relief les différentes postures épistémologiques qui la sous-
tendent.

Dufays, J.-L. (2013). « Sujet lecteur et lecture littéraire : quelles modélisations pour quels enjeux? ».
Recherches et travaux 83, 77-88.
Dufays, J.-L., Gemenne, L. et Ledur, D. (2005). Pour une lecture littéraire. Histoire, théories, pistes pour la
classe. Bruxelles, De Boeck supérieur.
Langlade, G. (2007). « La lecture subjective ». Québec français 145, 73-75.
Rouxel, A. et Langlade, G. (dir.) (2004). Le sujet lecteur. Lecture subjective et enseignement de la littérature.
Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Fednel Alexandre enseigne la littérature au post-secondaire en Abitibi-Témiscamingue. Il mène des recherches en
didactique de la littérature en vue de l’obtention d’un doctorat en éducation. En outre, il écrit des poèmes, des nouvelles
et des récits. Il a été sélectionné pour le Prix de poésie Radio-Canada 2013 et pour le Prix du récit Radio-Canada 2017
et 2018.

4
AMAMOU, Salem, Université de Sherbrooke, Salem.Amamou@usherbrooke.ca
VANDERCLEYEN, François, Professeur agrégé, Université de Sherbrooke,
francois.vandercleyen@usherbrooke.ca
DESBIENS, Jean-François, Professeur titulaire, Université de Sherbrooke,
jean-francois.desbiens@usherbrooke.ca

Élaboration et validation d’une échelle de mesure du sentiment d’efficacité personnelle
des stagiaires et de l’accompagnement des personnes enseignantes associées
Le stage constitue une opportunité pour les stagiaires de développer leur sentiment d’efficacité personnelle
(SEP) quant à leur capacité à enseigner. Bien que plusieurs acteurs du stage peuvent contribuer au
développement du SEP des stagiaires, la personne enseignante associée (PEA) peut jouer un rôle
particulièrement structurant à cet égard (Ballinger et Bishop, 2011; Monfette et Grenier, 2014). À travers ses
pratiques d’accompagnement, la PEA pourrait solliciter les quatre sources de développement du SEP
(Bandura, 2007) : les expériences antérieures de succès ou d’insuccès, la persuasion verbale, les expériences
vicariantes et l’état physiologique et émotionnel. Ainsi, elle pourrait aider le stagiaire à croire en ses capacités
à réaliser avec succès une tâche précise durant le stage (Monfette et Grenier, 2016). Toutefois, une recension
des écrits révèle que peu d’études permettent de comprendre d’une façon explicite la contribution de la PEA
au développement du SEP des stagiaires en éducation (Gaudreau, Royer, Beaumont et Frenette, 2012), et
encore moins en éducation physique et à la santé (EPS) (Amamou, Desbiens, Spallanzani et Vandercleyen,
2017; Monfette et Grenier, 2016). Afin de mieux connaître les traditions en matière d’accompagnement et
de s’en servir comme point de départ pour innover en proposant des pistes d’action qui puissent mener à un
meilleur accompagnement des stagiaires, une enquête a été réalisée. Le but de celle-ci était de connaître
comment et dans quelle mesure les pratiques d’accompagnement des PEA influencent les sources du
développement du SEP des stagiaires en formation à l’enseignement en EPS.

Les objectifs de la présente communication sont de : 1) décrire et expliquer comment et dans quelle mesure
les pratiques d’accompagnement des PEA influencent le SEP des stagiaires; 2) décrire et expliquer les étapes
d’élaboration et de validation d’une échelle de mesure du sentiment d’efficacité personnelle des stagiaires et
des pratiques d’accompagnement des PEA en contexte de stage en EPS.

Amamou, S., Desbiens, J-F., Spallanzani, C. et Vandercleyen, F. (2017). La perception du sentiment
d'efficacité personnelle à gérer la classe par des enseignants stagiaires au milieu de leur formation en
éducation physique. Revue PhénEps, 9(1), 1-18.
Ballinger, D.-A. et Bishop, J.-G. (2011). Mentoring student teachers: collaboration with physical education
teacher education. Strategies, 24(4), 30-34.
Bandura, A. (2007). Auto-efficacité, le sentiment d’efficacité personnelle. Bruxelles : De Boeck.
Gaudreau, N., Royer, É., Beaumont, C. et Frenette, É. (2012). Gestion positive des situations de classe: un
modèle de formation en cours d’emploi pour aider les enseignants du primaire à prévenir les
comportements difficiles des élèves. Enfance en difficulté, 1, 85-115.
Monfette, O. et Grenier, J. (2016). Le développement du sentiment d’efficacité personnelle en formation
initiale en éducation physique et à la santé. Revue internationale de pédagogie de l’enseignement
supérieur, 32(2), [en ligne].
Monfette, O. et Grenier, J. (2014). Identification des rôles que s’attribuent les enseignants associés jumelés
à des stagiaires en enseignement de l’éducation physique qui ont développé leur sentiment d’efficacité
personnelle à la suite d’un stage. Revue des sciences de l’éducation de McGill, 49(1), 113-130.

Salem Amamou, M.Sc., est doctorant en éducation à la Faculté des sciences de l'activité physique de l’Université de
Sherbrooke et étudiant chercheur au sein du centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession
enseignante-Sherbrooke (CRIFPE-S).

5
BEAUDRY, Hélène, Université du Québec à Rimouski, helene.beaudry01@uqar.ca

Mise en œuvre de pratiques exemplaires de lectures interactives d’albums
documentaires par des enseignantes de maternelle : interventions avant la lecture
La lecture interactive est une pratique fréquemment exploitée à la maternelle (Dionne, 2015) et reconnue
pour soutenir le développement des enfants (Kindle, 2013). Les enseignantes de maternelle privilégient la
lecture interactive d’albums de fiction au détriment des albums documentaires (Dionne; 2011; Ness, 2011).
Or, une exposition précoce aux albums documentaires permet de développer des aptitudes à lire dans le but
de s’informer (Duke, 2000). Des recherches recommandent que les enseignantes de maternelle bénéficient
de formations quant à l’exploitation des albums documentaires en contexte de lectures interactives (Zucker,
Justice, Piasta et Kadevarek, 2010). Toutefois, aucune étude ne s’est jusqu’à maintenant intéressée à la façon
dont des enseignantes de maternelle mettent en œuvre des pratiques exemplaires de lectures interactives
d’albums documentaires après y avoir été formées. L’objectif principal de ce projet de recherche est de
décrire comment des enseignantes de maternelle mettent en œuvre les pratiques exemplaires de
lectures interactives d’albums documentaires après avoir reçu une formation à cet effet. Cette
recherche prend la forme d’une étude de cas multiples menée auprès de deux participantes. Après la
formation, offerte par l’étudiante-chercheure, ces deux enseignantes ont planifié et réalisé sept lectures
interactives d’albums documentaires filmées et analysées par le biais d’une grille d’observation, laquelle a
fait l’objet d’une analyse de contenu. La présentation aborde les défis et les succès rencontrés par les
enseignantes, ainsi que les apports et les limites de la formation reçue quant à la mise en œuvre des pratiques
exemplaires à privilégier avant la lecture. Les résultats de ce projet de recherche peuvent être utilisés pour
concevoir des programmes de formation qui tiennent compte des contraintes rencontrées par les enseignantes
lors de la mise en œuvre de ces pratiques. Cette étude permet aussi de documenter un sujet encore inexploré
par la recherche scientifique.

Dionne, A.-M. (2015). Lire des textes informatifs ou narratifs aux élèves ? Choix et conceptions des
enseignants. Revue des sciences de l'éducation, 41(3), 431-455.
Duke, N. K. (2000). 3.6 Minutes per Day: The Scarcity of Informational Texts in First Grade. Reading
Research Quarterly, 35(2), 202-224.
Kindle, K. J. (2013). Interactive Reading in Preschool: Improving Practice through Professional
Development. Reading Improvement, 50(4), 175-188.
Ness, M. (2011). Teachers' Use of and Attitudes toward Informational Text in K-5 Classrooms. Reading
Psychology, 32(1), 28-53.
Zucker, T. A., Justice, L. M., Piasta, S. B., & Kaderavek, J. N. (2010). Preschool Teachers' Literal and
Inferential Questions and Children's Responses during Whole-Class Shared Reading. Early
Childhood Research Quarterly, 25(1), 65-83.

Hélène Beaudry est étudiante à la maitrise en éducation à l’UQAR, campus de Lévis, sous la direction de Monica
Boudreau et sous la codirection de Virginie Martel. Elle est membre-étudiante du CRIFPE et du LIMIER. Ses intérêts
de recherche portent sur l’exploitation des albums documentaires à la maternelle en contexte de lectures interactives.
Elle a œuvré en tant qu’assistante de recherche et chargée de cours à l’UQAR et a également participé à un projet de
recherche visant l’implantation de trousses de lecture dans des classes du préscolaire.

6
BEAUREGARD, Josée, Université du Québec à Montréal, jo.beauregard@bell.net

Développement de pratiques pédagogiques et du sentiment d’efficacité personnelle
d’enseignants du primaire dans une démarche de recherche-action-émancipatrice pour
répondre aux besoins des élèves en difficulté d’adaptation en tenant compte de
l’influence du traitement de l’information sensorielle
Les élèves manifestant des difficultés d’adaptation sont à risque de développer des difficultés plus graves si
des interventions ne sont pas réalisées très tôt dans leur cheminement scolaire (Massé, Desbiens et Lanaris,
2014). Les enseignants doivent souvent revoir leurs pratiques pédagogiques auprès de ces élèves (MELS,
2015). Selon Gaudreau, Royer, Beaumont et Frenette (2012b), ils se sentent peu efficaces. Dans le domaine
de l’ergothérapie, les difficultés d’adaptation de certains élèves sont expliquées par le traitement de
l’information sensorielle (TIS). Selon Dunn (2007) ; Fox, Snow et Holland (2014) une meilleure
compréhension du TIS et des adaptations en classe pourraient diminuer les défenses sensorielles chez certains
élèves et leur permettre de faire des apprentissages, tant scolaires que sociaux. Les connaissances du TIS
provenant de l’ergothérapie pourraient favoriser le développement de pratiques pédagogiques mieux
adaptées aux besoins de certains élèves afin de prévenir l’émergence des difficultés d’adaptation. Ces
nouvelles connaissances permettraient la réussite scolaire et sociale des élèves. Elles pourraient aussi
augmenter le sentiment d’efficacité personnelle (SEP) des enseignants. L’aspect innovateur de notre
recherche est d’intégrer des connaissances du domaine de l’ergothérapie aux pratiques pédagogiques des
enseignants en vue de mieux répondre aux besoins des élèves en difficulté d’adaptation.

Lors de la présentation, nous exposerons la problématique des élèves en difficulté d’adaptation, et du SEP
des enseignants, ensuite, les principaux concepts : élèves en difficulté d’adaptation, traitement de
l’information sensorielle, pratiques pédagogiques, SEP des enseignants et finalement, la méthodologie
privilégiée : une recherche-action émancipatrice, auprès de six enseignantes du préscolaire et du primaire de
la région de Montréal. Les outils de cueillette de données sont l’enregistrement de deux entretiens individuels
en amont et en aval du projet ainsi que 7 entretiens de groupe, un questionnaire portant sur le SEP en gestion
de classe, le journal de bord des participants et de la chercheuse.

Dunn, W. (2007). Supporting Children to Participate Successfully in everyday life by using sensory
processing knowledge. Infants and young children, 20 (2) 84-101.
Fox, C. Snow, P. et Holland, K. (2014). The relationship between sensory processing difficulties and
behaviour in children aged 5-9 who are at risk of developing conduct disorder. Emotional and
Behavioural Difficulties, 19 (1), 71-88.
Gaudreau, N., Royer, E., Beaumont, C. et Frenette, É. (2012 b). Le SEP des enseignants et leurs pratiques de
gestions de classe et de comportements difficiles des élèves. Revue canadienne de l’éducation, 35
(1), 82-101.
Massé, L., Desbiens, N. et Lanaris, C. (2014). Les troubles de comportement à l’école (2e éd.). Montréal :
Gaëtan Morin.
Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. (2015). Cadre de référence et guide à l’intention du milieu
scolaire : L’intervention auprès des élèves ayant des difficultés de comportement.

Josée Beauregard est enseignante en adaptation scolaire depuis 27 ans et doctorante en éducation à l’UQAM depuis 3
ans. Sa carrière débute au secondaire auprès d’adolescents présentant un trouble grave du comportement et se poursuit
au primaire dans différents points de service. En quête de nouvelles stratégies pour augmenter la disponibilité des
élèves en difficulté d’adaptation lors des apprentissages, elle découvre le déficit du traitement de l’information
sensorielle comme cause pouvant expliquer certaines difficultés d’adaptation. Son projet de recherche doctorale vise
le changement de pratiques pédagogiques des enseignants du primaire en classe ordinaire en tenant compte du
traitement de l’information sensorielle et le développement du sentiment d’efficacité personnelle des enseignants.

7
CROTEAU, David, Université du Québec à Montréal, croteau.david.2@courrier.uqam.ca

Les enjeux des pratiques évaluatives différenciées en contexte de décloisonnement :
perceptions d’enseignants du troisième cycle du primaire
La modification des approches pédagogiques et le changement de la culture évaluative vers le paradigme
socioconstructiviste suivent l’évolution des sociétés et sont motivés par le désir de faire face aux défis
associés à l’augmentation de la diversité des apprenants à l'école. Le gouvernement québécois encourage
l'adoption de modes d'organisation scolaire davantage inclusifs ainsi que de pratiques évaluatives plus
souples afin de répondre aux besoins de ces élèves (MELS, 2014). Ainsi, il est possible de décloisonner les
groupes, l'horaire et les matières en fonction des besoins des élèves. Bien que cette pratique s'avère être un
outil offrant « plus [...] de possibilités pour construire des dispositifs efficaces pour différencier » (Caron,
2003, p. 506), elle semble également être une source de complications (Best, 1997). La pratique évaluative
différenciée, pour sa part, s'oriente dorénavant dans une perspective de régulation des apprentissages prenant
plusieurs formes et fonctions (Auger, 2000). Ceci a pour conséquence, selon Laurier (2014), d'alourdir la
prise de décision et l'exercice du jugement pédagogique.

Notre objectif de recherche est d'analyser les perceptions des pratiques évaluatives différenciées
d'enseignantes en situation de décloisonnement. La communication portera sur l’analyse d’entretiens
individuels semi-dirigés réalisés auprès de quatre titulaires d'une école primaire montréalaise située en milieu
défavorisé et pluriethnique portant sur les pratiques évaluatives différenciées innovantes en contexte de
décloisonnement. Compte tenu de l’importance de l’évaluation des apprentissages sur la réussite scolaire
ainsi que des débats entourant cet enjeu (Laurier, 2014), les résultats de notre recherche serviront à proposer
des pistes d'action favorisant le passage des enseignants vers des pratiques évaluatives et organisationnelles
toujours mieux adaptées aux besoins des élèves en difficulté d'apprentissage.

Auger, R., Seguin, S. P. et Nezet-Seguin, C. (2000). Formation de base en évaluation des apprentissages :
La planification de la mesure des apprentissages dans le cadre d'une démarche d’évaluation).
Outremont, Canada : Logiques.
Best, F. (1997). L’échec scolaire que sais-je ? Paris, France : Presses universitaires de France.
Caron, J. (2003). Apprivoiser les différences. Guide sur la différentiation des apprentissages et la gestion
des cycles. Montréal, Canada : de la Chenelière.
Laurier, M. (2014). La politique québécoise d’évaluation des apprentissages et les pratiques évaluatives.
Éducation et francophonie, 423, 31–49. http://doi.org/10.7202/1027404ar
Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport. (2014). Précision sur la flexibilité pédagogique, les mesures
d’adaptation et les modifications pour les élèves ayant des besoins particuliers : Document
d’information. Québec : Gouvernement du Québec.

David Croteau est étudiant à la maîtrise en éducation à l'Université du Québec à Montréal. Il est également spécialiste
en musique au primaire à la Commission scolaire de Montréal depuis 2008. Son travail en milieu défavorisé et
pluriethnique dans le nord de la métropole l'a mené à s'intéresser au phénomène de l'inclusion scolaire et à la question
de l'opérationnalisation de différenciation pédagogique, notamment en matière d'évaluation.

8
Damphousse, Jolyane, Université du Québec à Trois-Rivières, jolyane.damphousse@uqtr.ca
Samson, Ghislain, Doyen de la gestion académique des affaires professorales, Université du Québec à Trois-
Rivières, Ghislain.Samson@uqtr.ca
Groleau, Audrey, Professeure, Université du Québec à Trois-Rivières, audrey.groleau@uqtr.ca

Opérationnalisation de la dissection mécanique par des élèves du secondaire en sciences
et technologie : trois cas de figure
À la suite de la vaste réforme du curriculum du début des années 2000, la dissection mécanique (DM) a fait
son entrée dans les écoles primaires et secondaires du Québec (MELS, 2007 ; MEQ, 2001). Elle « consiste à
démonter un produit afin de voir comment il fonctionne et à quoi sert chacune des composantes. » (Doucet,
Langelier, et Samson, 2007, p. 3) Or, il n’existe aucune recherche qui, à notre connaissance, documente les
manières dont des élèves du secondaire opérationnalisent cette démarche. Pourtant, elle fait partie de la
formation technoscientifique au deuxième cycle du secondaire (MELS, 2007). Notre recherche, suivant une
méthodologie qualitative descriptive et de nature exploratoire, répond à la question suivante : de quelle façon
des élèves du secondaire en sciences et technologie procèdent-ils lorsqu’ils réalisent une dissection
mécanique ? Selon nos résultats, il existe au moins trois cas de figure au sujet de l’opérationnalisation de la
DM par les élèves : la DM séquentielle (cas de figure qui a émergé le plus fréquemment dans notre recherche,
mais qui est le moins efficace pour accomplir la tâche proposée), la DM par systèmes et la DM en spirale.
Ces résultats constituent une innovation au regard de la DM ainsi que de la didactique de la technologie
puisque les résultats obtenus nous permettent de formuler des recommandations afin de guider les
enseignants au sujet de l’enseignement de la DM et, par le fait même, de la démarche d’analyse
technologique.

Doucet, P., Langelier, È., & Samson, G. (2007). Une démarche de conception en sept étapes 2e partie : la
rétro-conception et la dissection mécanique. Spectre, décembre-janvier, 30-33.
Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport du Québec (MELS). (2007). Programme de formation à
l’école québécoise. Enseignement secondaire, Programme de science et technologie, 2e cycle.
Québec : Gouvernement du Québec.
Ministère de l’Éducation du Québec (MEQ). (2001). Programme de formation de l’école québécoise.
Éducation préscolaire, enseignement primaire. Québec : Gouvernement du Québec.

Jolyane Damphousse, étudiante au doctorat réseau en éducation à l’UQTR est récipiendaire de la bourse de doctorat et
de réintégration en recherche du Fonds de recherche du Québec — Société et culture (FRQSC). Ayant abordé la
dissection mécanique et l’observation dans son mémoire, elle s’intéresse maintenant aux conceptions d’enseignants de
sciences et technologie au sujet de la technologie ainsi qu’à leurs pratiques. En tant que chargée de cours à l’UQTR,
elle donne les cours suivants : Fondements de l’enseignement de la science et de la technologie, Didactique des sciences
et des technologies au secondaire I et Didactique de l’univers technologique.

9
DOYON, Elisabeth, Université du Québec à Montréal, doyon.elisabeth@courrier.uqam.ca

Cadre transdisciplinaire d’analyse de protocoles expérimentaux sur le raisonnement à
propos de l’intelligence dans le milieu scolaire
La présentation proposera un cadre théorique de recherche-développement transdisciplinaire qui permet
d’étudier une problématique des sciences appliquées de l’éducation – le raisonnement à propos de
l’intelligence – avec plusieurs sciences cognitives fondamentales à la fois. Mon projet de doctorat vise à
analyser le potentiel d’un outil de recherche sur le raisonnement créé lors de mon mémoire de maîtrise. Cet
outil, créé à partir d’analyses de discours de praticiens de l’enseignement, a été conçu pour explorer le
raisonnement sous plus d’un angle. En effet, comment étudier et comprendre le raisonnement sur l’objet le
plus complexe de l’univers ; l’intelligence humaine ? Ma réponse : avec de nouveaux outils qui combinent
deux approches méthodologiques des sciences cognitives : 1) l’approche du traitement de l’information et 2)
l’approche des représentations sociales. La première approche, le traitement de l’information, est une
approche syntaxique et se centre sur les opérations logiques du raisonnement rendues visibles par une tâche
de sélection comme celle de Wason (1969). La seconde approche, l'approche des représentations sociales,
est sémantique et se centre sur le contenu du raisonnement comme dans les travaux de Jodelet (1989, 1994)
et de Mugny et Carugati (1989) sur les représentations de l’intelligence. J’ai créé lors de mon mémoire de
maîtrise un outil transdisciplinaire combinant les deux et mon projet de doctorat vise maintenant à faire des
analyses de protocoles expérimentaux à partir d’opérationnalisations auprès de praticiens de l’enseignement
(n=20). La présentation orale visera à articuler différentes traditions disciplinaires pour comprendre un même
problème et analyser un même ensemble de données avec plusieurs grilles d’analyse (syntaxique, logique,
algorithmique, computationnelle, neuroscientifique, sémantique et sociale).

Cosmides, L. et Tooby, J. (1994). Better than rational: Evolutionary psychology and the invisible hand. The
American Economic Review, 84(2), 327-332.
Miguel, I., Valentim, J. P. et Carugati, F. (2010). Intelligence and its development: Social representations
and social identities. Papers on Social Representations, 19, 20.1-20.33. Récupéré le 10 novembre
2017 sur http://www.psych.lse.ac.uk/psr
Mugny, G., et Carugati, F. (1989). Social representations of intelligence. Cambridge, Cambridge University
Press.
Stenning, K. (2016). Reasoning as a Discourse Process: Consequences for Cognition. École d’été en
sciences cognitives 2016, ISC : UQAM. Récupéré le 10 novembre 2017 sur :
http://www.summer16.isc.uqam.ca/page/programme.php
Wason, P. C. (1969). Structural simplicity and psychological complexity: Some thoughts on a novel problem.
Bulletin of the British Psychological Society, 22, 281-284.

Étudiante de doctorat à la faculté d’éducation de l’UQAM, elle est membre junior de l’Institut des sciences cognitives
de l’UQAM et de son comité de coordination des membres juniors. Auxiliaire de recherche pour la professeure France
Dufour du département d’éducation et de formation spécialisée et pour la professeure Arianne Robichaud du
département d’éducation et pédagogie sur les problématiques de l'insertion, de la gestion axée sur les résultats et de la
souffrance enseignante. Ses intérêts de recherche se centrent sur : les fondements des sciences de l’éducation, des
sciences cognitives du raisonnement, des modèles computationnels et des représentations de l’intelligence.

10
DUBOIS, Marie-Michèle, Université du Québec à Chicoutimi, marie-michelle.dubois@uqac.ca

La qualité des interactions à l'éducation préscolaire et les comportements prosociaux
des enfants âgés de 5 ans en situation de jeu symbolique
Dès l’éducation préscolaire, l’enfant développe des comportements prosociaux (p. ex. partage, coopération)
qui favorisent sa réussite éducative présente et future (Eisenberg et al., 2013). En contexte éducatif, ceux-ci
s’acquièrent graduellement, à travers les interactions quotidiennes que l'enfant vit avec ses pairs et
l’enseignant(e) (Jones et al., 2012), spécifiquement lorsque celles-ci sont de qualité. En effet, la qualité des
interactions représente l’un des meilleurs prédicteurs de la réussite éducative chez l'enfant (Sabol et al.,
2013), laquelle est soutenue par ses habiletés prosociales. Par ailleurs, le jeu symbolique s’avère une situation
d’interactions par excellence à l'éducation préscolaire, puisqu’il permet des gains développementaux
significatifs chez l’enfant, notamment au plan social (Bodrova et al., 2011). Cette étude consiste donc à
examiner le lien entre la qualité des interactions à l’éducation préscolaire et les comportements prosociaux
des enfants en situation de jeu symbolique.

Les données ont été recueillies dans cinq classes de maternelle cinq ans (N = 67 enfants). La qualité des
interactions a été observée à l’aide du Classroom Assessment Scoring System (Pianta et al., 2008). La
fréquence des comportements prosociaux en contexte de jeu symbolique a été consignée dans une grille
d’observation. Créée spécialement pour ce projet de recherche à partir des travaux de Bouchard et al. (2009-
2012), cette grille est l’une des premières permettant d’observer les comportements prosociaux des enfants
à l’éducation préscolaire.

Les analyses de régression multiniveaux n’ont montré aucun lien entre la qualité des interactions et les
comportements prosociaux des enfants. Toutefois, les notes de terrain et les données d’observation ont permis
de relever un lien entre des éléments structurels du jeu symbolique (p. ex. matériel offert, thème abordé, rôles
adoptés par les enfants) aux comportements prosociaux manifestés par les enfants lors du jeu.

Bodrova, E., & Leong, D. J. (2011). Les outils de la pensée : L'approche vygotskienne dans l'éducation à la
petite enfance. Québec, QC: Presses de l'Université du Québec.
Eisenberg, N., Spinrad, T. L., & Morris, A. S. (2013). Prosocial Development. Dans P. D. Zelazo (Éd.), The
Oxford Handbook of Developmental Psychology (Vol. 2, pp. 300-325). Oxford, Royaume-Uni:
Oxford University Press.
Jones, S. M., & Bouffard, S. M. (2012). Social and Emotional Learning in Schools: From Programs to
Strategies. Social Policy Report. Volume 26, Number 4. (pp. 3-22): Society for Research in Child
Development.
Pianta, R. C., La Paro, K. M., & Hamre, B. K. (2008). Classroom Assessment Scoring System [CLASS]
Manual: Pre-K. Baltimore, MD: Brookes Publishing.
Sabol, T. J., Hong, S. L. S., Pianta, R. C., & Burchinal, M. R. (2013). Can rating pre-K programs predict
children’s learning? Science, 341(6148), 845-846. doi: 10.1126/science.1233517

Éducatrice à l’enfance et enseignante de formation, je me passionne pour le petit monde de l’éducation préscolaire. Je
termine actuellement ma maitrise en éducation. Basée sur cet intérêt sans cesse renouvelé pour l’éducation préscolaire,
ma recherche porte sur la qualité des interactions en maternelle 5 ans et les comportements prosociaux des enfants lors
du jeu symbolique. En parallèle à ce projet, j’œuvre à titre de consultante pédagogique au préscolaire pour le réseau
Vision School World. Cela m’offre l’incroyable opportunité de former et d’accompagner des éducatrices du préscolaire
au Maroc et au Sénégal.

11
EYO’O NGUEMA, Rosine, Université Laval, rosine-sylvia.eyoo-nguema.1@ulaval.ca

Le rapport à l’écriture de futurs enseignants: la multiplication de contextes
institutionnels et disciplinaires
L’écriture comme activité cognitive complexe a amené les didacticiens à envisager l’élève comme un sujet
scripteur (Penloup, 1999). Autour de cette notion psychologique, Christine Barré-De Miniac a théorisé le
concept de rapport à l’écriture (Ré) qui désigne l’ensemble de valeurs et de significations que l’élève
scripteur attribue à l’écriture et à son apprentissage (Barré-De Miniac, 2000). S’appuyant sur les travaux de
Vygotski sur le développement psychique par le langage écrit, Chartrand et Blaser, de 2003 à 2007, ont pu
mettre en évidence la fonction épistémique de l’écriture qui désigne le potentiel qu’offre l’écriture
d’apprendre dans les différentes disciplines scolaires.

Les récents travaux sur le Ré des futurs enseignants ne se sont limités qu’au Québec et en France (Blaser,
Lampron et Simard-Dupuis, 2015; Barré de Miniac, 2007). Pendant longtemps, des enseignants compétents
en écriture ont été formés sans tenir compte de leur compétence à accompagner les élèves dans
l’apprentissage de l’écriture. Nous nous sommes donc intéressées à décrire le rapport à l’écriture au terme
de la formation des enseignants du secondaire de deux disciplines différentes, dans un contexte inexploré à
ce jour: le Gabon, un pays francophone d’Afrique centrale.

Pour notre enquête auprès de neufs futurs enseignants de français et de sciences économiques et sociales sur
l’écriture, nous avons eu recours à des entrevues semi-dirigées. Ces entrevues nous ont permis de recueillir
le discours de ces futurs enseignants et de déterminer que ces derniers ne sont pas conscients de l’existence
de leur Ré. Ils comprennent encore moins le potentiel épistémique de l’écriture dans l’apprentissage de leur
discipline. Cette recherche en didactique innove donc sur le plan pragmatique des travaux sur le Ré des futurs
enseignants du secondaire et contribue ainsi à étayer davantage les connaissances sur le sujet.

Barré-De Miniac, C. (2000). Le rapport à l’écriture, aspects théoriques et didactiques. « Savoir mieux »,
Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion.
Barré-De Miniac, C. (2007). « Écrire pour apprendre : où le rapport à l’écriture est convoqué ». Dans
Falardeau et coll., La didactique du français. Les voies actuelles de la recherche, 165-184. Québec :
Presses de l’Université Laval.
Blaser, C., Lampron, R. et Simard-Dupuis, É. (2015) Le rapport à l’écrit : un outil au service de la formation
des futurs enseignants. Lettrure, ABLF Asbl (3), 51-63.
Chartrand, S.-G. et Blaser, C. (2006). « Fonction épistémique des genres disciplinaires scolaires :
prolégomènes à un champ de recherches ». Dans B. Schneuwly & T. Thévenaz-Christen (éds.),
Analyse des objets enseignés : Le cas du français, Bruxelles : De Boeck, 179-194.
Penloup, M.-C. (1999). L’écriture extrascolaire des collégiens. Des constats aux perspectives didactiques.
Paris : ESF.

Rosine Eyo’o Nguema, étudiante chercheure au CRIFPE, mène depuis 2014 sa recherche doctorale en didactique du
français sous la direction d’Érick Falardeau à l’Université Laval. Ses travaux portent sur le rapport à l’écriture de futurs
enseignants de français et de sciences économiques et sociales en contexte gabonais et visent à décrire comment ces
étudiants, au terme de leur formation, envisagent l’écriture, son enseignement et son apprentissage par leurs futurs
élèves. Elle présente ici les premiers résultats de son enquête.

12
FILLION, Pierre-Luc, Université du Québec à Trois-Rivières, pierre-luc.fillion@uqtr.ca
GADBOIS, Marie-Ève, Université du Québec à Montréal, gadbois.marie-eve.2@courrier.uqam.ca
VILLENEUVE-LAPOINTE, Myriam, Université du Québec en Outaouais, vilm14@uqo.ca

L’assistanat de recherche : petit guide de survie
Le travail d’assistanat de recherche fait partie de la réalité d’une grande majorité d’étudiant.e.s aux cycles
supérieurs et contribue grandement à leur formation à la recherche. En effet, l’implication dans des projets
de recherche constitue non seulement un mode de financement pour la plupart d’entre eux, mais également
une opportunité afin d’accroitre leur sentiment d’appartenance à la communauté de recherche en permettant
de développer des compétences relatives à la recherche (Gemme et Gingras, 2006). Par ces expériences, les
étudiant.e.s s’approprient de nouveaux objets de recherche ainsi que différentes méthodologies à travers des
projets tout aussi pertinents que variés. Toutefois, ces expériences potentiellement enrichissantes peuvent
parfois s’avérer délicates et générer des tensions entre chercheur.e.s et assistant.e.s (Larouche, n. d.).
Plusieurs éléments sont ainsi à prendre en considération avant même d’entamer le travail : quelles sont les
attentes à l’égard de ma contribution ? Combien de temps devrais-je allouer à sa réalisation ? Quelle sera la
reconnaissance de mon travail ? Quels sont les rôles de chaque membre de l’équipe ?
À partir de cas problématiques, cette communication vise à offrir des pistes de solution et de réflexion basées
sur des guides destinés aux étudiant.e.s ainsi que sur des expériences vécues en tant qu’assistant.e.s dans
divers projets et équipes de recherche. En outre, des outils concrets développés et utilisés par les auteur.e.s
de la communication seront présentés. Les thématiques de la propriété intellectuelle, du temps de travail
alloué à l’assistanat de recherche et de la collaboration entre les membres de l’équipe de recherche seront
notamment abordées.

Bégin, C. (2018). Encadrer aux cycles supérieurs : étapes, problèmes et interventions. Québec : Presses de
l’Université du Québec.
Gemme, B. et Gingras, Y. (2006). Les facteurs de satisfaction et d’insatisfaction aux cycles supérieurs dans
les universités québécoises francophones. Revue canadienne d’enseignement supérieur, 36(2), 23-45.
Accès : https://archipel.uqam.ca/519/1/Gemme%20gingrasCJHE.pdf
Larouche, L. (n. d.). La conciliation du travail d’assistant de recherche et du rôle d’étudiant : une visée
exploratoire (Rapport de recherche et recommandations). Repéré à :
http://mageuqac.com/document/la-conciliation-du-travail-dassistant-de-recherche-et-du-role-
detudiant-une-visee-exploratoire/

Pierre-Luc Fillion est doctorant en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Sa thèse porte sur le
raisonnement géographique d’élèves québécois du primaire et du secondaire à l’égard d’enjeux territoriaux
controversés. Il détient un baccalauréat en enseignement des sciences humaines au secondaire et d’une maitrise en
éducation sur les représentations professionnelles du travail d’éducation à la citoyenneté chez des enseignant.e.s du
primaire. Depuis 2013, il intervient en formation initiale des enseignants à titre de chargé de cours en fondements et
didactique des sciences humaines au département des sciences de l’éducation de l’UQTR.

Myriam Villeneuve-Lapointe est doctorante en éducation à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Sa thèse
porte sur les pratiques effectives différenciées en orthographe lexicale au deuxième cycle du primaire. Elle détient un
baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire et une maitrise en éducation sur les stratégies de
mémorisation de l’orthographe d’élèves du premier cycle du primaire. Depuis 2014, elle intervient en formation initiale
des enseignants à titre de chargée de cours didactique du français au département des sciences de l’éducation de l’UQO
et de l’Université de Montréal.

Marie-Ève Gadbois est doctorante en éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Sa thèse porte sur les
dispositifs organisationnels soutenant la scolarisation d’élèves ayant des besoins particuliers en classe ordinaire.
Détentrice d’un baccalauréat en adaptation scolaire et sociale (2008) et d’une maitrise en éducation (2012), elle
participe en tant qu’auxiliaire à de multiples projets de recherche tout en restant active dans les milieux scolaires
québécois. Elle est aussi vice-présidente de Thèsez-vous ? organisme à but non lucratif par et/ou pour les étudiant.e.s
aux cycles supérieurs.

13
GAGNÉ, Alexandra, Université Laval, alexandra.gagne.7@ulaval.ca

L’appropriation des pratiques d’enseignement du débat interprétatif au 2e cycle du
secondaire : une recherche émergente
Nous présentons une recherche doctorale (FRQSC, 2017-20; CRSH, 2018-21) sur l’enseignement du débat
interprétatif (DI) au 2e cycle du secondaire. Ce projet s’inscrit dans la continuité des travaux en didactique
de la littérature qui recommandent d’enseigner la lecture littéraire en tenant compte de la diversité des sujets
lecteurs (Louichon, 2016; Sauvaire, 2013). Les DI sont des discussions en grand groupe menées par
l’enseignant dans le but de dégager plusieurs significations recevables du texte littéraire (Tauveron, 2002;
Citton, 2013). Dans le DI, les interventions de l’enseignant sont un élément qui explique que chaque élève
parvient à formuler des interprétations et des appréciations personnelles, qui sont des composantes de la
compétence à Lire et apprécier des textes littéraires au deuxième cycle du secondaire (MELS, 2009). Or,
l’appropriation, par les enseignants, des pratiques innovantes d’enseignement du DI repose sur des enjeux
qui peuvent tantôt la soutenir, tantôt lui faire obstacle. À ce jour, quelques recherches ont étudié les pratiques
d’enseignement du DI (Beltrami et coll., 2004), mais elles sont limitées au primaire et à l’Europe
francophone, et elles n’ont pas questionné spécifiquement l’appropriation de ces pratiques par les
enseignants.

L’objectif de cette recherche est de comprendre comment des enseignants formés au DI s’approprient les
pratiques d’enseignement rattachées à celui-ci. Elle sera menée avec six enseignants de 3e, 4e et 5e secondaire
de Québec et de Gatineau. Nous analyserons trois types de données : la formation au DI dispensée aux
enseignants (pratiques suggérées), trois DI par classe filmés (pratiques observées) et des entretiens semi-
dirigés avec les enseignants. La formation, les DI et les entretiens seront soumis à une analyse de contenu
(Sabourin, 2009). La triangulation des trois outils permettra d’étudier les variations et les tensions dans les
pratiques d’enseignement du DI pour mettre au jour les enjeux de leur appropriation. Les résultats visent à
améliorer les connaissances sur l’enseignement de la lecture, plus spécifiquement les pratiques novatrices
d’enseignement du DI.

Beltrami, D., Quet, F., Rémond, M. et Ruffier, J. (2004). Lectures pour le cycle 3. Enseigner la
compréhension par le débat interprétatif. Paris, France : Hatier.
Citton, Y. (2013). Pour une interprétation littéraire des controverses scientifiques. Versailles, France :
Éditions Quae
Louichon, B. (2016). 10 ans de « sujet lecteur ». Recherches textuelles, 14, 403-415.
Sabourin, P. (2009). L’analyse de contenu. Dans B. Gauthier (dir.), La recherche sociale, de la
problématique à la collecte de données (p. 415-444). Québec, Québec : Presses de l’Université du
Québec.
Sauvaire, M. (2013). Diversité des lectures littéraires. Comment former des sujets lecteurs divers? Thèse de
doctorat. Université de Toulouse et Université Laval.

Après des études en littérature et en philosophie et un D.E.S.S. en enseignement collégial, Alexandra Gagné a obtenu
une maitrise en didactique du français, langue et littérature. Elle entame cet automne un doctorat dans la même
discipline, codirigée par les professeurs Marion Sauvaire et Jean-Louis Dufays, et subventionnée par le CRSH et le
FRQSC. Membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante et du Collectif
de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture, elle s’intéresse, dans ses travaux, à la
formation à la lecture littéraire des enseignants du 2e cycle du secondaire et du collégial. Elle enseigne également le
français langue étrangère.

14
HACHEZ, Franco, Université du Québec à Montréal, hachez.franco@uqam.ca

Le sentiment d’efficacité et la préparation de futurs enseignants du secondaire face à la
violence en milieu scolaire
Plusieurs recherches ont mis en évidence l’existence de la violence en milieu scolaire. Des élèves adoptent
des comportements violents envers leurs pairs, mais également envers leurs enseignants (Piloz, 2007; Farber
2010). Ainsi, la violence subie par les enseignants est l’une des causes d’abandon de la profession (Jeffrey,
2011). Par ailleurs, les chercheurs constatent le manque de préparation face à cette réalité chez les enseignants
débutants (Bauman, 2006; Jeffrey, 2011) et qu’ils en développent un sentiment d’incompétence (Dubois,
2010). Or, le sentiment d’efficacité personnelle est corrélé à la gestion de la violence (Gaudreau, 2011). Au
Québec, plusieurs enseignants affirment ne pas avoir reçu de formation sur la prévention et sur la gestion de
la violence tant en formation initiale qu’en formation continue (Beaumont, 2014). En outre, il y a peu ou pas
de recherches examinant le vécu des stagiaires en enseignement. Quel est leur sentiment d’efficacité
personnelle pour gérer la violence? Ont-ils vécu ou été témoins de violence pendant leurs stages?

La communication présentera les résultats de notre recherche réalisée par questionnaire auprès d’une cohorte
de finissants en enseignement au secondaire (n=31). Les analyses descriptives permettront d’évaluer le
sentiment d’efficacité personnelle, la violence vécue et perçue par nos répondants pendant les stages ainsi
que leur niveau de connaissances à propos de la violence en milieu scolaire.

L’aspect innovateur de notre recherche porte sur la préparation à l’insertion professionnelle en interrogeant
des finissants en enseignement alors que la majorité des recherches concernant la violence en milieu scolaire
au Québec ont été réalisées auprès des enseignants en exercice.

Franco Hachez est titulaire d’un diplôme de premier cycle en criminologie de l’Université de Montréal. Il cumule six
années dans le domaine de l’intervention psychosociale, quinze ans en gestion commerciale et cinq ans en gestion de
la sécurité publique. Étudiant à la maitrise en éducation, sa recherche porte sur le sentiment d’efficacité personnelle et
la préparation face à la violence en milieu scolaire de finissants en enseignement au secondaire. Il entend poursuivre
ses études au doctorat en criminologie autour des thèmes de l’éducation, de la victimologie et des compétences
socioémotionnelles.

15
KEMTCHUAIN TAGHE, François Xavier, Université de Sherbrooke,
francois.xavier.kemtchuain.taghe@usherbrooke.ca

Professionnalisations problématiques et problématiques de professionnalisation :
nécessité de l’autoformation existentielle pour les médecins résidents québécois et
internes français
Le terme « professionnalisation » constitue aujourd’hui un enjeu important pour les entreprises, les
laboratoires de recherche en sciences sociales et humaines et les organismes de formation professionnelle
(Maubant, 2013 ; Wittorski, 2015). Les facultés de médecine ne sont pas en reste (Pinto, 2008 ; Dubé, 2017).
Cette professionnalisation convoquée pour poser le problème de la formation professionnelle en matière de
tentative de compatibilité entre professions et économie du marché se heurte aujourd’hui à une perspective
désirable à la professionnalisation et l’autre entravant la progression vers cet objectif dixit Wittorski (2015).
Si nous nous en tenons au parcours de professionnalisation des futurs médecins français et québécois, l’on
constate que ces publics font face à des difficultés ayant des effets immédiats à savoir détresse psychologique,
abandon de programmes, développement de maladies mentales et cas avérés de suicides. Néanmoins, certains
d’entre eux vont même jusqu’à exprimer une certaine satisfaction dans l’analyse de leur parcours de
professionnalisation. Étant donné que, tout au long de la résidence ou de l’internat en médecine, le futur
médecin est en situation d’autonomisation, quelles démarches ces publics développent-ils pour réussir leur
formation en résidence et en internat ?

L’objectif général assigné à cette étude est de repérer les facilitateurs relevants de situations et de processus
d’autoformation. Dans cet élan, le modèle théorique de l’autoformation existentielle de Pineau (1989) sera
sollicité pour lire les données empiriques recueillies au travers d’une entrevue semi-dirigée progressivement
stabilisée en fonction des éléments issus du terrain. À l’issue de l’analyse des expériences vécues par les
futurs médecins français et québécois, nous avons mis sur pied un modèle capable d’expliquer le processus
d’autoformation existentielle de ces futurs médecins.

Dubé, J.-S. (2017). Le doctorat en médecine devient un parcours de professionnalisation. Document
téléaccessible à l’adresse https://www.usherbrooke.ca/ssf/veille/perspectives-ssf/numeros-
precedents/octobre-2016/ca-se-passe-chez-nous/le-doctorat-en-medecine-devient-un-parcours-de-
professionnalisation/. (Consulté le 29 juin 2018).
Maubant, Ph. (2013). Apprendre en situations. Un analyseur de la professionnalisation dans les métiers
adressés à autrui. Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec.
Pineau, G. (1989). La formation expérientielle en auto-, éco et co-formation. Éducation permanente,
100/101, 23-37.
Pinto, V. (2008). « Démocratisation » et « professionnalisation » de l’enseignement supérieur. Revue
Mouvements, 55-56, 12-23.
Wittorski, R. (2015). Questions posées à la professionnalisation aux métiers de l’humain. Dans J.-Y.
Bodergat et P. Buznic-Bourgeacq (dir.), Questions posées à la professionnalisation aux métiers de
l’humain (PP.29-41). Bruxelles, Belgique : De Boeck.

François Xavier Kemtchuain Taghe est titulaire d’un Baccalauréat en éducation de l’Université de Besançon/France,
d’une maitrise en éducation de l’Université de Rouen/France. Il est actuellement doctorant (finissant) en éducation de
l’Université de Sherbrooke en cotutelle avec l’Université Catholique d’Angers/France. Il est aussi titulaire d’un permis
d’enseigner du ministère de l’Éducation du Québec. Chercheur associé au Centre de Pédagogie Appliquée aux Sciences
de la Santé de l’Université de Montréal, il s’intéresse à l’apprentissage expérientiel des futurs médecins. Ses autres
champs d’intérêt sont la professionnalisation, l’orientation professionnalisation, le développement professionnel.

16
LANGLOIS, Marie-Ève, Université du Québec à Montréal, marie-eve.langlois.5@ulaval.ca

Diversifier les formes d’écritures de la réception en enseignement de la littérature au
collégial : quels enjeux?
Nous souhaitons présenter l’avancement d’un projet de maitrise visant à explorer les liens entre
l’appropriation subjective d’une oeuvre, le texte du lecteur (Rouxel, 2011), et l’écriture analytique. L’écriture
analytique, prédominante dans l’enseignement de la lecture et de l’écriture au collégial, contribue à centrer
les apprentissages sur le texte lui-même plutôt que sur l’activité du sujet lecteur (Langlade et Fourtanier,
2006). Qu’il soit sous forme d’analyse littéraire, de dissertation explicative ou de dissertation critique, ce
type d’écriture exige du scripteur l’adoption d’une posture distanciée. Or, en sollicitant aussi une posture de
participation subjective, les enseignants seraient davantage en mesure d’exploiter la tension créatrice entre
participation et distanciation qui caractérise la lecture littéraire (Dufays, Gemenne et Ledur, 2005). Pour
contribuer à rendre les apprentissages plus significatifs pour les sujets lecteurs et favoriser leur engagement,
il semble nécessaire de varier les types d’écrits faisant suite à une lecture que l’on nomme, en didactique de
la littérature, les écritures de la réception (LeGoff et Fourtanier, 2017).

Notre projet s’inscrit dans une recherche-action collaborative dirigée par Marion Sauvaire (Université Laval)
visant à documenter l’intégration d’une pratique innovante, l’écriture réflexive, aux pratiques habituelles
d’un(e) enseignant(e). Pour notre part, nous retracerons le parcours de lecteurs (Sauvaire, 2013) de quatre à
six étudiants entre les trois écrits réflexifs et l’analyse littéraire qu’ils auront à produire après leur lecture du
Parfum (Süskind, 1985) et mènerons avec chacun des entretiens d’explicitation (Vermersh, 2006).

Nous nous demandons si l’écriture réflexive (Chabanne et Bucheton, 2002) pourrait aider l’étudiant à
expliciter, à mettre à distance et à enrichir ses hypothèses interprétatives pour ensuite lui permettre de les
réinvestir lors de la rédaction d’une analyse littéraire. Nous espérons ainsi contribuer à varier les formes
d’écriture sur la lecture proposées au collégial et alimenter la réflexion sur la place réservée à l’écriture
analytique.

Chabanne, J.-C. et Bucheton, D. (dir.) (2002). Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire,
L’écrit et l’oral réflexifs. Paris : PUF.
Dufays, J. L., Gemenne, L. et Ledur, D. (2005). La lecture littéraire : une notion plurielle. Dans Pour une
lecture littéraire : histoire, théories, pistes pour la classe (chapitre 3, p. 87-97) Bruxelles, Belgique :
De Boeck.
Langlade G. et Fourtanier M.J. (2006). La question du sujet lecteur en didactique de la lecture littéraire. Dans
É. Falardeau, C. Fisher, C. Simard et N. Sorin (dir.), La didactique du français. Les voies actuelles
de la recherche. Québec, Presses de l’Université Laval.
Le Goff, F. et Fourtanier, M.-J. (2017). Les formes plurielles des écritures de la réception. Namur : Presses
universitaires de Namur.
Rouxel, A. (2011). Mobilité, évanescence du texte du lecteur. Dans C. Mazauric, M.-J. Fourtanier et G.
Langlade (dir.). Le texte du lecteur. Bruxelles : Peter Lang. Sauvaire, M. (2013). Diversité des lectures
littéraires comment former des sujets lecteurs divers ? Repéré à
http://www.theses.ulaval.ca/2013/29976http://ariane.ulaval.ca/cgibin/recherche.cgi?qu=a2227035

À l’automne, j’entamerai ma deuxième session à la maitrise en didactique du français à l’Université Laval sous la
direction de Marion Sauvaire. Depuis 2017, je suis également auxiliaire de recherche pour un projet portant sur
l’écriture réflexive. J’ai complété en 2016 un DESS en enseignement collégial (Université Laval) après avoir obtenu
en 2009 un baccalauréat en études littéraires de l’UQAM. Je m’intéresse aux approches subjectives de la lecture et
plus spécifiquement à l’intégration de celles-ci dans les cours de langue et littérature au collégial québécois. Je
commence d’ailleurs une carrière de professeure au cégep de Lévis-Lauzon.

17
NGUYEN, Thi Thu Hien, Université de Sherbrooke, Thi.Thu.Hien.Nguyen@Usherbrooke.ca

Identification des facteurs motivationnels influant sur l’apprentissage du français langue
seconde: représentations d’immigrants adultes vietnamiens demeurant au Québec
L’immigration joue un rôle important pour le Canada, des gens de partout viennent s’y établir. À leur arrivée,
ils doivent effectuer une transition dans le but de faire face à plusieurs défis dont la maitrise de la langue du
pays d’accueil (Adami, 2007). Afin de faciliter l’intégration des immigrants admis sur son territoire, le
gouvernement du Québec fait de la Francisation une priorité. En fait, la Francisation est élaborée par le
ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion en coopération avec le ministère de l’Éducation
et de l’Enseignement Supérieur. Elle se base sur le Programme-cadre de français pour les personnes
immigrantes adultes au Québec. L’objectif général de cette recherche vise à identifier des facteurs
motivationnels en lien avec les représentations des immigrants adultes vietnamiens au centre de formation
d’adultes Saint-Michel influant sur l’autodétermination des immigrants en francisation. Pour atteindre celui-
ci, les objectifs spécifiques sont formulés et les concepts et les construits qui suivent sont mis en exergue :
l’enseignement/apprentissage du FLS (Cuq et Gruca, 2002); les représentations cognitives et
sociales (Moscovici, 1977); l’autodétermination pour l’apprentissage (Deci et Ryan, 2002). C’est par la
combinaison des méthodes qualitative et quantitative comme méthodologie (Bourdieu, 1980) que nous
déterminerons la manière dont les représentations et l’autodétermination des immigrants vietnamiens se
créent et se mobilisent par et dans l’apprentissage du FLS. Afin d’y arriver, nous ferons, une enquête
comportant une série de questions relatives à leurs comportements ainsi qu’à leur niveau de motivation. Cette
recherche descriptive cible les immigrants adultes vietnamiens. L’échantillon sera constitué d’environ 50
apprenants et enseignants de la Francisation du Centre Saint-Michel. Les instruments de collecte de données
seront un questionnaire (Lenoir et al., 2012) et des entrevues (Paillé et Mucchielli, 2012). Quant à l’analyse
des informations collectées, elle se fera par diverses analyses statistiques, pour des questions fermées et
d’analyse de contenu (Bardin, 1977), pour les questions ouvertes.

Adami, H. (2007). Le niveau de scolarisation des migrants: un facteur déterminant dans le processus
d’intégration. In J. Archibald et J.-L. Chiss (dir.), La langue et l’intégration des immigrants (p. 45-
58). Paris: L’Harmattan.
Bardin, L. (1977). L’analyse de contenu. Paris: Presses Universitaires de France.
Bourdieu, P. (1980). Le sens pratique. Paris: Minuit.
Cuq, J.-P. et Gruca, I. (2002). Cours de didactique du français langue étrangère et seconde. Grenoble:
Presses Universitaires de Grenoble.
Lenoir, Y. (dir.), Hasni, A., Lacourse, F., Larose, F., Maubant, P. et Zaid, A. (2012). Guide
d’accompagnement de la formation à la recherche. Un outil de réflexion sur les termes et expressions
liés à la recherche scientifique. Longueuil, QC: Groupéditions.
Moscovici, S. (1977). Essai sur l’histoire humaine de la nature (2e éd). France: Champs Flammarion (1er éd.
1968).
Paillé, P. et Mucchielli, A. (2012). L'analyse qualitative en sciences humaines et sociales. Paris: Armand
Colin (1re éd. 2002).

Thi-Thu Hien NGUYEN, étudiante au Doctorat de la Faculté d’Éducation de l’Université de Sherbrooke. Elle est
venue directement du Vietnam pour la première fois à Sherbrooke le 31 décembre 2009, pour ses études. Depuis 2012,
elle est enseignante périodique de vietnamien au Cégep de Sherbrooke, actuellement, enseignante en français (public
adulte québécois) et en francisation (immigrants adultes et enfants) du Centre Saint-Michel, Centre de formation pour
adultes, de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke. Elle souhaite améliorer ses connaissances en didactique
du français langue seconde (FLS). Son sujet de thèse porte sur l’identification des facteurs motivationnels influant sur
l’autodétermination d’immigrants adultes vietnamiens dans l’apprentissage du français langue seconde.

18
OUELLET, Katryne, Université du Québec à Trois-Rivières, katryne.ouellet@uqtr.ca

L’étude des enjeux associés à l’appropriation de la plateforme du Musée des beaux-arts
de Montréal par des enseignants du secondaire du Québec : une voie d’accès privilégiée
pour faciliter le rapprochement des milieux scolaire et muséal
Pour sa plus récente réforme éducative, le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ, 1992) s’est engagé à
renforcer la sensibilisation des élèves à la culture. Il recommande une fréquentation accrue des musées,
surtout pour les élèves du secondaire, qui ne font que très peu de sorties culturelles en raison de leur horaire
partagé par plusieurs enseignants (Lemerise, 1999 ; MEQ, 2006).

Parallèlement, avec l’essor des technologies, les musées ont entrevu une nouvelle possibilité de mieux
contribuer aux activités qui se déroulent en classe (Landry, 2007). Depuis 2014, le Musée des beaux-arts de
Montréal (MBAM) développe donc une plateforme à l’intention de tous les enseignants du secondaire du
Québec. Même si de telles plateformes muséales sont maintenant de plus en plus accessibles au milieu
scolaire, il semble qu’elles ne sont pas optimalement utilisées par ce dernier (Abbott et Cohen, 2015). Des
enjeux pédagogiques, disciplinaires, technologiques et culturels seraient alors rencontrés par les enseignants
lorsqu’ils se les approprient. C’est dans cette perspective qu’il importait de cerner ceux associés à
l’appropriation de la plateforme du MBAM par des enseignants du secondaire du Québec.

Dans le cadre de cette recherche qualitative/interprétative (Savoie-Zajc, 2011), les données recueillies auprès
de douze enseignants du secondaire du Québec ont été soumises à une analyse de contenu (L’Écuyer, 1990).
Les résultats présentés révèlent que [1] l’approche multidisciplinaire utilisée pour l’exploitation pédagogique
d’objets culturels disponibles sur la plateforme du MBAM, [2] le rôle de passeur culturel nécessaire à
assumer pour s’approprier la plateforme et [3] l’accessibilité des ressources offertes sur la plateforme et leur
découvrabilité dans le Web sont des enjeux incontournables pour amener les enseignants interrogés à
s’approprier la plateforme du MBAM. Ces résultats conduisent à la formulation de recommandations pour
le MBAM, pour tout autre musée ayant des ambitions similaires et pour la formation initiale à l’enseignement
en vue de faciliter le rapprochement des milieux scolaire et muséal.

Abbott, F. et Cohen, D. (2015). Using large digital collections in education: Meeting the needs of teachers
and students. Boston, MA : Digital Public Library of America.
Landry, A. (2007). L’évaluation pédagogique des activités éducatives mises en ligne sur Internet par les
musées québécois (Thèse de doctorat inédite). Université de Montréal, QC.
L’Écuyer, R. (1990). Méthodologie de l’analyse développementale de contenu : méthode GPS et concept de
soi. Québec, QC : Presses de l’Université du Québec.
Lemerise, T. (1999). Les adolescents au musée : enfin des chiffres ! Publics et musées, 15, 9-29.
Ministère de l’Éducation du Québec. (1992). La politique culturelle du Québec : notre culture, notre avenir.
Québec, QC : gouvernement du Québec.
Savoie-Zajc, L. (2011). La recherche qualitative/interprétative en éducation. Dans T. Karsenti & L. Savoie-
Zajc (dir.), La recherche en éducation : étapes et approches (p. 123-148). Saint-Laurent, QC : ERPI.
Zakhartchouk, J.-M. (1999). L’enseignant, un passeur culturel. Paris, France : ESF.

Katryne Ouellet est étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle est
détentrice d’un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire et d’une maitrise en éducation.
Depuis son entrée aux cycles supérieurs, ses intérêts de recherche portent sur la didactique des sciences humaines au
préscolaire et au primaire, sur les pédagogies alternatives, sur l’éducation non formelle, plus spécifiquement en milieu
muséal, et sur l’éducation inclusive. Elle intervient dans la formation initiale des enseignants du préscolaire et du
primaire à titre de chargée de cours en didactique des sciences humaines et en pédagogies de projet à l’UQTR.

19
PAQUETTE, Mélodie, Université du Québec à Montréal, paquette.melodie@courrier.uqam.ca

L’attitude de gratitude : une ressource au service de l’énergie des enseignants
Bien au-delà de l’émotion, la gratitude est une attitude intérieure (Howells et Cumming, 2012), une paire de
lunettes qui permet à l’individu de voir et de « recevoir » les éléments de la vie de façon appréciative ou
constructive. Loin d’être un optimisme naïf (Emmons, 2018), elle s’actualise en actions concrètes
quotidiennes ce qui contribue à une meilleure satisfaction de vie et à de meilleures relations (Kong et al.,
2015). En éducation, l’attitude de gratitude se présente comme vecteur d’action complémentaire à d’autres
ressources pour les enseignants qui sont confrontés à des conditions de travail éprouvantes (Karsenti et al.
2013) et à une profession complexe et énergivore. En effet, selon une enquête de Houlfort et Sauvé (2010)
seulement 11 % des enseignants répondants ont témoigné se sentir pleins d’énergie souvent ou
quotidiennement (p. 14). Or, le manque d’énergie face à la tâche est lié au sous-engagement professionnel
des enseignants (Brault-Labbé, 2009). L’apprentissage d’une attitude de gratitude chez les enseignants a
amélioré leur résilience et leur bienêtre au travail (Howells et Cumming, 2012) sans toutefois éclairer les
questions liées à leur énergie et à leurs conceptions de la gratitude. Le projet doctoral en cours a pour objectif
de comprendre, avec et pour les enseignants, ce que veut dire et comment se vit l’attitude de gratitude en
enseignement ainsi que ses liens avec l’énergie dans la pratique professionnelle. Une recherche collaborative
(Desgagné, 2001) est envisagée visant ainsi des retombées tant scientifiques que pratiques en enseignement.
La présentation se veut une réflexion innovante sur les questions de bienêtre professionnel des enseignants,
mais aussi sur un paradigme éducationnel où la grande disposition à « recevoir » des enseignants est le point
de départ qui contribue à ce qu’ils se sentent nourris et énergisés.

Brault-Labbé, A. (dir). (2009). Étude de la réalité professionnelle des enseignants du primaire et impact
perçu sur la persévérance et la réussite des élèves : perspectives comparées d’enseignants novices, en
mi-carrière et seniors. Québec. Repéré à
http://www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/449044/PT_Brault-LabbéA_résumé
2013_perp+comparées+ens/ee05fda3-e143-4d56-a7b2-9bc8b36f5aa2
Desgagné, S. (2001). La recherche collaborative : nouvelles dynamiques de recherche en éducation. Dans
M. Anadón et M. L’Hostie (Eds.), Nouvelles dynamiques de recherche en éducation (pp. 51–76).
Québec : Presses de l’Université Laval.
Emmons, R. A. (2018). Merci ! Quand la gratitude change nos vies. (Belfond). Paris.
Houlfort, N. et Sauvé, F. (2010). Santé psychologique des enseignants de la Fédération autonome de
l’enseignement. Montréal : École nationale d’administration publique.
Howells, K. et Cumming, J. (2012). Exploring the role of gratitude in the professional experience of pre-
service teachers. https://doi.org/10.1080/10476210.2011.638370
Karsenti, T., Collin, S. et Dumouchel, G. (2013). Le décrochage enseignant : état des connaissances.
International Review of Education, 59(5), 549–568. https://doi.org/10.1007/s11159-013-9367-z
Kong, F., Ding, K. et Zhao, J. (2015). The Relationships Among Gratitude, Self-esteem, Social Support and
Life Satisfaction Among Undergraduate Students. Journal of Happiness Studies, 16(2), 477–489.
https://doi.org/10.1007/s10902-014-9519-2

Mélodie Paquette est doctorante en sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Montréal. Elle a fait une maitrise
sur les effets de la pause active en classe primaire sur la qualité des interactions au sein du groupe ainsi qu’un
baccalauréat en Éducation préscolaire et enseignement primaire à l’Université du Québec à Montréal. L’enseignement
primaire ainsi que les questions de bienêtre, de relations humaines et d’interventions en classe font partie de ses
principaux intérêts.

20
PARÉ, Stéphanie, Université du Québec à Trois-Rivières, stephanie.pare@uqtr.ca
DUMAINE, Antoine, Université du Québec à Trois-Rivières, antoine.dumaine@uqtr.ca

Le développement de la compétence grammaticale d’élèves du secondaire : le cas d’une
recherche-action portant sur la nouvelle grammaire
Dans l’optique d’améliorer la compétence scripturale des élèves, le ministère de l’Éducation du Québec a
implanté la « grammaire rénovée » dans le programme de formation du français au secondaire en 1995. Celle-
ci s’avère plus efficace que la grammaire dite traditionnelle pour comprendre le fonctionnement de la langue,
car elle permet de l’envisager comme un système, notamment grâce aux outils qu’elle prescrit (la phrase de
base, les manipulations syntaxiques et les groupes syntaxiques) (Nadeau et Fisher, 2006). Or, vingt ans plus
tard, ce courant didactique de grammaire rénovée tarde toujours à s’inscrire dans les pratiques au détriment
d’un enseignement ancré dans la grammaire traditionnelle (Lord, 2012 ; Chartrand et Lord, 2013), critiquée
par les linguistiques et les didacticiens pour ses définitions sémantiques et l’absence d’un esprit de système
(Nadeau et Fisher, 2006). Selon Chartrand (2011), cette réticence des enseignantes et des enseignants peut
s’expliquer par un manque de formation adéquate.

Devant ce constat, il apparait important de mieux accompagner les enseignantes et les enseignants dans
l’appropriation de la grammaire rénovée et dans la mise en œuvre de certaines de ses pratiques novatrices.
Une recherche-action visant à comprendre l’impact d’un enseignement de la grammaire rénovée sur la
compétence grammaticale d’élèves du secondaire a ainsi été menée. Afin d’atteindre cet objectif, trois
enseignantes de français au secondaire ont reçu des formations en grammaire rénovée et ont simultanément
expérimenté des séquences d’enseignement conçues pour répondre à leurs besoins. Des tests de grammaire,
suivant un modèle prétest-posttest, ont été administrés à leurs élèves pour mesurer l’impact de ces séquences
d’enseignement. À titre d’assistante et d’assistant de recherche du projet, nous présenterons les résultats
d’une analyse préliminaire des données issues des prétests et des posttests.

Chartrand, S.-G. (2011). Prescriptions pour l’enseignement de la grammaire au Québec : Quels effets sur les
pratiques ? Le français aujourd’hui, 173(2), 45-54.
Chartrand, S.-G., & Lord, M.-A. (2013). L’enseignement de l’écriture et de la grammaire au secondaire
québécois : résultats de la recherche ÉLEF. Revue Suisse des Sciences de l’Éducation, 35(3), 515-
535.
Lord, M.-A. (2012). L’enseignement de la grammaire au secondaire québécois : pratiques et représentations
d’enseignants de français (Thèse de doctorat inédite). Université Laval, QC.
Ministère de l’Éducation du Québec. (1995). Programme d’études. Le français : enseignement secondaire.
Québec, QC : gouvernement du Québec.
Nadeau, M., & Fisher, C. (2006). La grammaire nouvelle. La comprendre et l’enseigner. Montréal, QC :
Gaétan Morin éditeur.

Stéphanie Paré détient un baccalauréat en enseignement du français au secondaire. Elle poursuit actuellement une
maitrise en éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son mémoire porte sur la transformation du rapport
à l’écriture d’élèves issus de milieux défavorisés par le recours à l’écriture créative au troisième cycle du primaire. Elle
agit également à titre d’assistante au sein de divers projets de recherche, dont un projet concernant l’impact de
l’enseignement de la nouvelle grammaire sur le développement des compétences en lecture et en écriture, mené par
Priscilla Boyer et Marie-Andrée Lord.

Antoine Dumaine est étudiant de quatrième année au baccalauréat en enseignement du français au secondaire à
l’Université du Québec à Trois-Rivières. Désirant poursuivre ses études aux cycles supérieurs, ses intérêts de recherche
touchent la justification grammaticale et les obstacles à l’apprentissage du français. Il participe en tant qu’assistant à
plusieurs projets de recherche, notamment à un projet sur l’impact de l’enseignement de la nouvelle grammaire sur le
développement des compétences en lecture et en écriture, dirigé par Priscilla Boyer et Marie-Andrée Lord.

21
POULIN, Catherine, Université du Québec à Montréal, poulin.catherine.2@courrier.uqam.ca

Favoriser le développement de la pensée critique chez les élèves par la démocratie
délibérative en contexte d’enseignement de l’univers social au primaire
Dans ce contexte de changements technologiques rapides, les innovations variées exigent de prendre un
certain recul face aux traditions épistémologiques, théoriques et méthodologiques existantes afin de créer
une innovation en recherche. C’est dans cette lignée que s’inscrit mon projet doctoral puisqu’il s’oriente vers
le dégagement et la compréhension des représentations professionnelles du corps enseignant (Lac et
Ratinaud, 2005) avant et après une formation sur le développement de la pensée critique des élèves par la
délibération (Hess, 2011) en contexte d’apprentissage de l’univers social au primaire.

La pertinence scientifique, sociale et éducative de la thèse met l’accent sur la formation continue en
enseignement et le travail sur les représentations sociales orienté vers des changements profonds et durables
de pratiques professionnelles en matière d’enseignement de la pensée critique en histoire et en géographie et
de préparation des élèves à la démocratie délibérative. Quant à l’enseignement primaire, ce territoire de
recherche est peu défriché et nous avons besoin de nouvelles données et connaissances pour appuyer le
développement professionnel du corps enseignant.

Les outils méthodologiques qualitatifs et quantitatifs permettront de dégager et de comprendre les
représentations professionnelles enseignantes liées au développement de la pensée critique de leurs élèves,
en histoire et géographie au troisième cycle. Le questionnaire de caractérisation (Vergès, 2001), les entrevues
semi-dirigées (Moliner et Guimelli, 2015), et les observations en classe (Postic et De Ketele, 1988)
permettront de saisir les effets de la formation continue sur le développement de la pensée critique des élèves.
Les résultats permettront de brosser un portrait qualitatif et quantitatif des représentations professionnelles.
La formation continue en enseignement portant sur le développement de la pensée critique sera élaborée en
collaboration avec les enseignants impliqués. En les impliquant dès le départ, nous réaliserons une recherche-
action (Guay et Prud’homme, 2011) qui contribue à créer des ponts durables entre le milieu de la recherche
et celui de la pratique.

De Ketele, J. M., et Postic, M. (1988). Observer les situations éducatives. Paris : Presses Universitaires de
France.
Guay, M. H., et Prud’Homme, L. (2011). La recherche-action. Dans Zajc, L. S., et Karsenti, T. (dir.). La
recherche en éducation : étapes et approches (p.183-211). Québec : Éditions du CRP.
Hess, D. (2011). Discussions That Drive Democracy. Educational Leadership, 69(1), 69-73.
Lac, M., et Ratinaud, P. (2005). La professionnalisation : approche d’un processus représentationnel. Journal
International sur les Représentations Sociales, 2(1), 68-77.
Moliner, P., et Guimelli, C. (2015). Les représentations sociales. Fondements historiques et développements
récents. France : Presses universitaires de Grenoble.
Vergès, P. (2001). L’analyse des représentations sociales par questionnaires. Revue française de sociologie,
42 (3), 537-561.

Catherine Poulin est Doctorante en éducation à l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse au développement
de la pensée critique chez les élèves du 3e cycle du primaire en contexte d’enseignement de l’univers social. Elle
envisage le développement de la pensée critique des élèves par la mise en œuvre de pratiques délibératives telles que
la délibération et l’enseignement de questions controversées. Son projet doctoral cherche à dégager et à comprendre
les représentations professionnelles des enseignantes et enseignants en lien avec la pensée critique de leurs élèves avant
et après une formation sur la délibération à partir de questions socialement vives.

22
PROVENCHER, Ariane, Université de Montréal, ariane.provencher@umontreal.ca

Tenir compte des interactions entre les participants et la chercheuse pour documenter
les négociations identitaires d’enseignants ayant immigré au Québec
L’augmentation de l’immigration au Québec rappelle l’importance de mettre en place des mesures pour
soutenir l’intégration des nouveaux arrivants. Plusieurs d’entre eux se destinent à l’enseignement et, pour
faciliter leur accès à la profession, le gouvernement a mis en place des programmes de reconnaissance
d’acquis leur permettant d’obtenir rapidement un permis d’enseigner. Malgré cela, ces enseignants font face
à des défis d’acculturation pouvant ébranler leurs conceptions relatives à l’image de soi comme enseignants,
au rapport aux élèves, aux collègues et à la profession (Niyubahwe, 2014). Les tensions ainsi provoquées
entrainent l’utilisation de stratégies pour rétablir la cohérence entre les différentes dimensions de l’identité
(Camilleri et al., 1990 ; Berry, 2005). Notre recherche, qui s’inscrit dans le courant interprétatif, vise à
comprendre comment des enseignants immigrants négocient le passage d’une identité professionnelle
construite dans leur pays d’origine à une nouvelle identité d’enseignants au Québec. Jusqu’ici, les méthodes
employées pour étudier l’identité des enseignants ont souvent été liées à une perspective individuelle.
Pourtant, la recherche montre que la construction identitaire résulte d’un processus dynamique et se réalise
au sein de réseaux d’interactions (Gohier et al., 2001 ; Camilleri et al., 1990). Notre communication
présentera la démarche ayant mené aux choix méthodologiques retenus pour documenter cet aspect. La
collecte des données, recueillies auprès de 17 enseignants immigrants à l’aide d’un questionnaire,
d’entretiens individuels et d’un entretien de groupe semi-dirigés, permettra d’abord de contextualiser leur
expérience d’insertion. Ensuite, nous mettrons en évidence le rôle des interactions entre les participants et la
chercheuse (Baribeau, 2009), lors des entretiens individuels et collectif, pour rendre compte des négociations
identitaires présentes dans leur discours. Cette approche innovante permettra de documenter la dynamique
entre les défis, les tensions identitaires et les stratégies mobilisées pas ces enseignants afin de se redéfinir
professionnellement en contexte scolaire québécois. Nous souhaitons échanger avec les experts présents et
recueillir leurs commentaires.

Baribeau, C. (2009). Analyse des données des entretiens de groupe. Recherches qualitatives, 28 (1), 133-
148.
Berry, J.W. (2005). Acculturation : Living Successfully in Two Cultures. International Journal of
Intercultural Relations, 29, 697–712.
Camilleri, C., Kastersztein, J., Lipiansky, E.-M., Malewska-Peyre, H., Taboada-Leonetti, I. et Vasquez, A.
(1990). Stratégies identitaires. Paris : PUF.
Gohier, C., Anadon, M., Bouchard, Y., Charbonneau, B. et Chevrier, J. (2001). La construction identitaire
de l’enseignant sur le plan professionnel : un processus dynamique et interactif. Revue des sciences de
l’éducation, 22 (1), 3-32.
Niyubahwe, A. (2014). L’expérience d’insertion professionnelle des enseignantes et enseignants de
migration récente au Québec. (Thèse de doctorat inédite). Université de Sherbrooke.

Ariane Provencher est étudiante au doctorat à l’Université de Montréal. D’abord enseignante au primaire, elle a œuvré
en milieu scolaire durant 12 ans. Son expérience l’a amenée à s’impliquer dans la formation de la relève et à poursuivre
sa carrière à l’université, dans le domaine des stages et de la formation des enseignants associés. Dans le cadre de son
projet doctoral, elle a collaboré à divers projets sur l’insertion professionnelle en enseignement, présenté quelques
communications dans des congrès et participé à la rédaction d’un article scientifique. Ses intérêts de recherche touchent
l’insertion professionnelle et, particulièrement, l’identité professionnelle des enseignants immigrants.

23
RABOUIN, Samuel, Université du Québec à Trois-Rivières, samuel.rabouin@uqtr.ca
MERCURE, Catherine, Université du Québec à Trois-Rivières, catherine.mercure@uqtr.ca

Réflexions et perspectives sur le potentiel pédagogique des jeux vidéos pour le
développement des compétences disciplinaires en histoire et en français
Force est de constater que la culture du jeu vidéo est bien installée et fait désormais partie de la vie d’une
majorité des jeunes adolescents ; alors qu’on dénombre près de 2,2 milliards de consommateurs dans le
monde (Newzoo, 2017), 81 % des Canadiens entre 13 et 17 ans déclarent avoir joué à un jeu vidéo au moins
une fois au cours des quatre dernières semaines (Association canadienne du logiciel de divertissement, 2015).
Bien que les jeux vidéos soient principalement reconnus comme étant des produits à caractère ludique, très
peu ont comme finalité première l’apprentissage puisqu’elle apparait une avenue non profitable et trop
risquée pour les entreprises (Ferdig, 2007). Cette « absence » de jeux vidéos conçus spécifiquement pour
l’apprentissage explique en partie que leur utilisation en classe reste encore aujourd’hui une pratique peu
courante (Wastiau, Kearney et Van den Berghe, 2009). Il ne faudrait pas pour autant négliger le potentiel
pédagogique du jeu vidéo, comme l’ont déjà démontré plusieurs chercheurs (Wastiau, Kearney et Van den
Berghe, 2009 ; Evans, Jones et Akalin, 2011 ; Djaouti, 2016 ; Mozelius, Fagerström et Söderquist, 2017). En
contrepartie, on constate que très peu d’études ont été menées sur le potentiel des jeux vidéos sur le
développement de compétences spécifiques aux disciplines scolaires. Parmi celles-ci, on soutient que
l’utilisation de supports vidéoludiques pourrait servir au développement de certaines compétences
disciplinaires, notamment celles concernant la lecture multimodale en français (Lacelle, 2014) et celle de la
pensée historique en histoire (Chapman, Foka et Westin, 2017). Cette communication a d’abord pour
intention de faire état des recherches menées sur la question du potentiel pédagogique des jeux vidéos.
Ensuite, nous proposerons brièvement deux perspectives de recherche aux méthodologies différentes, l’une
s’intéressant au développement de la lecture multimodale en français, l’autre portant sur le développement
de la pensée historique en histoire. Enfin, nous présenterons dans quelle mesure ces deux perspectives
répondent à des besoins euristiques en ce qui a trait au potentiel pédagogique des jeux vidéos pour le
développement de certaines compétences disciplinaires présentes dans les programmes québécois de français
et d’histoire.
ALD (2015). Faits essentiels 2014 sur le secteur canadien du jeu vidéo. Association canadienne du logiciel de divertissement. [en
ligne] Repéré à : http://theesa.ca/wp-content/uploads/2015/08/Essential-Facts-2014-FR.pdf
Chapman, A., Foka, A. et Westin, J. (2017). « Introduction : what is historical game studies? », Rethinking History, 21(3), 358-
371.
Djaouti, D. (2016). « Serious Games pour l’éducation : utiliser, créer, faire créer? », Tréma, 44, 51-64.
Evans, M., Jones, B. et Akalin, S. (2011). « Using Video Game Design to Motivate Students », Afterschool Matters, 26, 18-26.
Ferdig, R. (2007). « Learning and Teaching with Electronic Games », Journal of Educational Multimedia and Hypermedia, 16(3),
217-223.
Lacelle, N. (2014). « Du roman au jeu : parcours didactiques de lecture multimodale en contexte scolaire », Mémoires du livre,
5(2), DOI : 10.7202/1024777ar
Mozelius, P., Fagerström A., et Söderquist, M. (2017). « Motivating factors and tangential learning for knowledge acquisition in
educational games », Electronic Journal of e-Learning, 15(4), 343-354.
Newzoo (2017). Newzoo’s 2017 report: Insights into the $108.9 billion global games market. [en ligne] Repéré à :
https://newzoo.com/insights/articles/newzoo-2017-report-insights-into-the-108-9- billion-global-games-market/
Wastiau, P., Kearney, C. et Van den Berghe, W. (2009). « How are digital games used in
schools? », European Schoolnet, 161 pages.

Titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’éducation, Samuel Rabouin est étudiant à la maitrise au département des
sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent principalement sur la
question du rapport au savoir d’enseignants d’histoire au secondaire dans un contexte de changement de programme.
Il s’intéresse également à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication et leur potentiel
pédagogique, plus particulièrement en ce qui concerne les jeux vidéos historiques.

Catherine Mercure est titulaire d’un baccalauréat en enseignement du français au secondaire. Elle poursuit actuellement
une maitrise en didactique du français à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ses intérêts de recherche touchent
notamment le processus d’écriture chez les élèves ayant des difficultés ou troubles d’apprentissage (dyslexie-
dysorthographie) ainsi que les technologies d’aide et leurs apports sur le développement de la compétence
rédactionnelle.

24
ROYER, Séréna, Université de Sherbrooke, serena.royer@usherbrooke.ca

Les enseignants d’expérience : entre tradition et innovation
Au Québec comme ailleurs, l’insertion professionnelle des nouveaux enseignants demeure largement
étudiée : efficacité des programmes de formation initiale (Gauthier et Cerqua, 2012; Guibert et Périer, 2014),
attrition professionnelle (Jeanson, 2013), soutien en début de carrière (Mukamurera et Martineau, 2013),
identité professionnelle (Beauchamp et Thomas, 2009; Beijaard, Meijer et Verloop, 2004). Si ce concept est
aujourd’hui assez bien cerné, qu’arrive-t-il au-delà de cette période de transition et de doutes à la fois
identitaires et professionnels? Que sait-on des enseignants d’expérience? La carrière enseignante est-elle
simplement un long fleuve tranquille? De quelle manière les enseignants d’expérience ont-ils accès aux
innovations pédagogiques et scientifiques et comment les intègrent-ils?

Dans un contexte où les enseignants d’expérience manifestent des signes de désengagement et de souffrance
enseignante, la présente communication se propose de réfléchir sur la nécessité de mieux comprendre la
condition des enseignants d’expérience et, à l’instar des modèles sur la question de l’insertion professionnelle
des enseignants novices, d’établir un modèle de conceptualisation des enseignants d’expérience. Une revue
de la recherche actuelle sur la question des enseignants d’expérience sera exposée, suivie d’une réflexion sur
les conclusions que nous pouvons en tirer.

Beauchamp, C. et Thomas, L. (2009). Understanding teacher identity: an overview of issues in the literature
and implications for teacher education. Cambridge Journal of Education, 39(2), 175-189.
Beijaard, D., Meijer, P.C. et Verloop, N. (2004). Reconsidering research on teachers’ professional
identity. Teaching and Teacher Education, 20, 107-128.
Gauthier, C. et Cerqua, A. (2012). La faiblesse de la formation des enseignants: conscientiser au lieu
d'entraîner. Formation et profession, 20(2), 67-70.
Guibert, P. et Périer, P. (2014). L’expérience des professeurs débutants : analyse des épreuves et enjeux de
formation. Formation et profession, 22(1), 1-12.
Mukamurera, J. et Martineau, S. (2013). Les besoins de soutien des enseignants débutants et apport des
programmes d’insertion en enseignement au Québec. Communication présentée au Colloque
international en éducation, CRIFPE, Montréal, 2 mai.

Enseignante à la commission scolaire des Trois-Lacs depuis 2005, Séréna Royer s’intéresse notamment à la question
du développement de l’identité professionnelle des enseignants du secondaire. Ses travaux antérieurs ont surtout
exploré le processus de construction de l’identité professionnelle des enseignants novices. Doctorante à l’Université
de Sherbrooke, elle poursuit actuellement ses réflexions sur la situation des enseignants d’expérience, notamment ce
qui les définit et les préoccupe sur le plan identitaire.

25
S. LECLERC, Camille, Université du Québec en Outaouais, slec01@uqo.ca

Utilisation des ressources subjectives dans un débat interprétatif servant à valider une
interprétation en lecture littéraire au secondaire
Cette proposition est construite autour d’un projet de mémoire portant le titre Rôles et relations des
ressources subjectives et des modes opératoires des sujets lecteurs dans la validation d’une interprétation
intersubjective au sein d’un débat interprétatif. Elle soumet un questionnement sur les ressources
monopolisées par des élèves du secondaire pendant une tâche d’interprétation en poésie.

Elle sera amorcée par une problématisation de l’interprétation en lecture littéraire au regard des différentes
approches adoptées par la tradition scolaire et en lien continu avec le concept de sujet lecteur (Langlade et
Fourtanier, 2007; Gabathuler, 2013; Louichon, 2016; Dufays, 2017). La méthodologie ainsi que le protocole
de collecte de données créés et mis en place pour accéder au processus interprétatif des élèves seront ensuite
exposés. Comme il constitue un élément clé de la méthodologie développée, le débat interprétatif (Dias-
Charuttini, 2008, 2011; Sauvaire, 2013, 2017) sera décrit pour montrer comment il stimule le processus
interprétatif en confrontant la subjectivité du lecteur avec celle de ses pairs. Des résultats préliminaires issus
d’une collecte de donnée effectuée dans une classe de quatrième secondaire de l’Outaouais en 2017 seront
également discutés. Les questions et commentaires des participants seront bienvenus à la suite de la
présentation.

Ce mémoire s’inscrit en continuité avec les travaux récents en didactique de la littérature, notamment ceux
qui portent sur l’activité du sujet lecteur (Langlade et Fourtanier, 2007; Gabathuler, 2013; Louichon, 2016;
Dufays, 2017). Cette recherche empirique s’applique à décrire les liens entre l’intersubjectivité et la
réflexivité en observant des lecteurs interagir lors d’un débat interprétatif.

Dias-Charutini, A. (2011). Émergence du débat interprétatif dans l’enseignement de la lecture/littérature à
l’école primaire française. La lettre de l’AIRDF, 49, 10-14.
Dufays, J.-L. (2017). La lecture littéraire, histoire et avatars d’un modèle didactique. Tréma, 45, 1-10.
Langlade, G. et Fourtanier, M.-J. (2007). La question du sujet lecteur en didactique de la littérature. Dans E.
Falardeau, (dir.), C. Fisher, C. Simard et N. Sorin, Didactique du français : les voies actuelles de la
recherche (p.101-123). Québec : Presses de l’Université Laval.
Louichon, B. (2016). Dix ans de « Sujet Lecteur ». Recherches Textuelles, 14, document non paginé.
Sauvaire, M. (2017). Entre errance et erreur : la diversité des lectures subjectives à l’épreuve de la
communauté interprétative. Dans M. Brunel (dir.), Olivier Dezutter, J.-L. Dufays, J. Émery-Bruneau
et E. Falardeau, L’enseignement et l’apprentissage de la lecture aux différents niveaux de la scolarité
(p.297-329). Namur : Presses Universitaires de Namur.

Camille S. Leclerc est candidate à la maitrise (M.A) en enseignement à l’Université du Québec en Outaouais, sous la
supervision de Judith Émery-Bruneau. Elle s’intéresse à la didactique de la lecture littéraire et travaille plus
spécifiquement sur le processus interprétatif et sur l’activité du sujet lecteur dans le débat interprétatif. Elle dispose
également d’un baccalauréat en enseignement du français au secondaire aussi complété à l’UQO.

26
ST-AMAND TELLIER, Benoit, Université du Québec à Trois-Rivières, benoit.st-Amand.tellier@uqtr.ca

Le développement des compétences transversales : étude exploratoire des perceptions
d’acteurs dans une école alternative primaire au Québec
Préparer l’élève à vivre dans une société en constante évolution représente une des finalités de l’éducation
au Québec depuis la parution du rapport Parent en 1963. En ce sens, cette communication présente les
résultats d’une recherche sur le développement des compétences transversales en contexte alternatif,
compétences qui, selon Carbonneau et Legendre (2002), aident l’élève à devenir un citoyen autonome,
critique et responsable. Bien que les réformes poursuivent cet objectif depuis plus de 50 ans, les enseignants
ont de la difficulté à prendre en compte ces compétences dans leurs pratiques (MELS, 2006). À l’inverse, les
écoles alternatives disent se préoccuper principalement de la préparation de l’élève à la vie en société
(RÉPAQ, 2009). Dans cette perspective, ces écoles favorisent une approche par projets qui, selon Lafortune
(2009), peut contribuer à développer chez l’élève des outils qui l’aideront dans sa vie de futur citoyen. Par le
biais d’entrevues semi-dirigées avec 6 élèves provenant d’un milieu scolaire alternatif, de groupes de
discussions avec leurs parents et leurs enseignants, des contextes et des orientations ont émergé comme étant
favorables au développement des compétences transversales. En effet, une analyse par catégories
conceptualisantes a permis de soulever trois facteurs qui semblent contribuer à l’intégration des compétences
transversales chez les élèves : le développement de l’interdépendance, de l’autonomie et du pouvoir d’agir.

Carbonneau, M., et Legendre, M.-F. (2002). Pistes pour une relecture du programme de formation et de ses
référents conceptuels. Vie pédagogique, 123, 12-17.
Lafortune, L. (2009). Pédagogie du projet et développement des compétences transversales: Un changement
de posture pédagogique. Education Canada, 49(5), 16.
MELS. (2006). Bilan de l'application du programme de formation de l'école québécoise: enseignement
primaire. Rapport final. Table de pilotage du renouveau pédagogique: Québec: Ministère de
l'Éducation du Loisir et du Sport.
RÉPAQ. (2009). L'école publique alternative québécoise : ses conditions pour naître et se développer.

Titulaire d’un baccalauréat en enseignement de l’éducation physique, j’ai par la suite poursuivi mon cheminement dans
le domaine de l’administration scolaire. À travers ce programme, j’ai commencé à m’intéresser à différents courants
pédagogiques qui m’ont amené à développer un intérêt envers les écoles alternatives. Ma conviction que l’école se doit
de développer plus que des compétences disciplinaires, jumelée à mon intérêt pour ce type d’école, est à la base de
mon projet de maîtrise qui porte sur le développement des compétences transversales en milieu alternatif.

27
TREMBLAY, Chantal, Université de Montréal, chantal.tremblay.3@umontreal.ca

Conception et analyse de l’influence d’une stratégie pédagogique utilisant un outil
d’échafaudage numérique pour favoriser la résolution de problèmes complexes
nécessitant la prise de décision auprès des étudiants universitaires en gestion
L’accélération des changements technologiques et les transformations sur le marché du travail ont mené à
la création de référentiels de compétences du 21e siècle (Ananiadou et Claro, 2009 ; Finegold et Notabartolo,
2016) parmi lesquelles nous retrouvons la résolution de problèmes et la prise de décision. Les objectifs
généraux des programmes de baccalauréat en administration des affaires des écoles de gestion du Québec
suivent cette tendance en indiquant que la résolution de problèmes et la prise de décision sont des
compétences développées en cours de formation. Or, la recherche montre que ces étudiants éprouvent des
difficultés à résoudre de tels problèmes qui nécessitent la prise de décision (Advance Collegiate Schools
of Business, 2018 ; Berdrow et Evers, 2011 ; Hernández‐ March, Peso, et Leguey, 2009). Devant ce
constat, ce projet vise à concevoir une stratégie pédagogique innovante permettant de développer la
compétence de résolution de problèmes complexes (RPC) auprès des étudiants de premier cycle en gestion.

Une recension des écrits portant sur le contexte actuel de la gestion et des lacunes observées auprès des
étudiants et récents diplômés de ce domaine explique la nécessité de concevoir une stratégie pédagogique.
Le cadre conceptuel de ce projet démontre que l’échafaudage (Wood, Bruner, et Ross, 1976) peut
développer la compétence de résolution de problèmes grâce à l’utilisation d’outils implantés dans un
environnement numérique d’apprentissage (ENA). Ces outils permettent d’assister l’apprenant durant le
processus de RPC, tout en favorisant le développement de ses compétences métacognitives, lui permettant
ainsi d’internaliser sa démarche et de la réutiliser ultérieurement (Ge et Land, 2004). La méthodologie
envisagée comporte une phase quantitative où les participants auront à remplir des questionnaires sur leurs
perceptions relativement à l’ENA ainsi que leurs compétences métacognitives. La phase qualitative porte sur
l’analyse de la démarche d’étudiants utilisant l’ENA à l’aide de protocoles de pensée verbaux suivis
d’entretiens d’explicitation.

Advance Collegiate Schools of Business (2018). AACSB Industry Brief: Lifelong Learning and Talent Management.
Tampa: FL: The Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB).
Ananiadou, K., & Claro, M. (2009). 21st Century Skills and Competences for New Millennium Learners in OECD
Countries, OECD Education Working Papers, No. 41, OECD Publishing, Paris: France.
Berdrow, I., & Evers, F. T. (2011). Bases of Competence: A Framework for Facilitating Reflective Learner-Centered
Educational Environments. Journal of Management Education, 35(3), 406‑4 27.
Finegold, D., & Notabartolo, A. S. (2016). 21st-Century Competencies and Their Impact: An Interdisciplinary
Literature Review. Menlo Park, CA: William and Flora Hewlett Foundation.
Flavell, J. H. (1979). Metacognition and cognitive monitoring: A new area of cognitive–developmental inquiry.
American Psychologist, 34(10), 906.
Ge, X., &Land, S. M. (2004). A Conceptual Framework for Scaffolding Ill-Structured Problem- Solving Processes
Using Question Prompts and Peer Interactions. Educational Technology Research and Development, 52(2),
5‑22 .
Hernández‐M a rch, J., Peso, M. M. del, & Leguey, S. (2009). Graduates’ Skills and Higher Education: The employers’
perspective. Tertiary Education and Management, 15(1), 1‑16 .
Kauffman, D. F., Ge, X., Xie, K., & Chen, C.-H. (2008). Prompting in Web-Based Environments: Supporting Self-
Monitoring and Problem Solving Skills in College Students. Journal of Educational Computing Research,
38(2), 115-137.
Wood, D., Bruner, J. S., & Ross, G. (1976). The Role of Tutoring in Problem Solving. Journal of Child Psychology
and Psychiatry, 17(2), 89-100.

Chantal Tremblay est doctorante en psychopédagogie à l’Université de Montréal et collaboratrice pour le Groupe
de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des technologies (GRIIPTIC). Elle est aussi chargée
de cours en sciences économiques à HEC Montréal où elle a participé à différents projets de conception de matériel
et de vidéos pédagogiques pour le Département d’économie appliquée et la Direction des apprentissages et de
l’innovation pédagogique. Ses intérêts de recherche comprennent l’intégration d’outils numériques dans
l’enseignement supérieur, le développement des compétences métacognitives pour soutenir l’apprentissage, ainsi
que l’amélioration des pratiques pédagogiques utilisées dans l’enseignement de la gestion.

28
TREMBLAY, Chantal, Université de Montréal, chantal.tremblay.3@umontreal.ca

Conception et analyse de l’influence d’une stratégie pédagogique utilisant un outil
d’échafaudage numérique pour favoriser la résolution de problèmes complexes
nécessitant la prise de décision auprès des étudiants universitaires en gestion
L’accélération des changements technologiques et les transformations sur le marché du travail ont mené à
la création de référentiels de compétences du 21e siècle (Ananiadou et Claro, 2009 ; Finegold et Notabartolo,
2016) parmi lesquelles nous retrouvons la résolution de problèmes et la prise de décision. Les objectifs
généraux des programmes de baccalauréat en administration des affaires des écoles de gestion du Québec
suivent cette tendance en indiquant que la résolution de problèmes et la prise de décision sont des
compétences développées en cours de formation. Or, la recherche montre que ces étudiants éprouvent des
difficultés à résoudre de tels problèmes qui nécessitent la prise de décision (Advance Collegiate Schools
of Business, 2018 ; Berdrow et Evers, 2011 ; Hernández‐ March, Peso, et Leguey, 2009). Devant ce
constat, ce projet vise à concevoir une stratégie pédagogique innovante permettant de développer la
compétence de résolution de problèmes complexes (RPC) auprès des étudiants de premier cycle en gestion.

Une recension des écrits portant sur le contexte actuel de la gestion et des lacunes observées auprès des
étudiants et récents diplômés de ce domaine explique la nécessité de concevoir une stratégie pédagogique.
Le cadre conceptuel de ce projet démontre que l’échafaudage (Wood, Bruner, et Ross, 1976) peut
développer la compétence de résolution de problèmes grâce à l’utilisation d’outils implantés dans un
environnement numérique d’apprentissage (ENA). Ces outils permettent d’assister l’apprenant durant le
processus de RPC, tout en favorisant le développement de ses compétences métacognitives, lui permettant
ainsi d’internaliser sa démarche et de la réutiliser ultérieurement (Ge et Land, 2004). La méthodologie
envisagée comporte une phase quantitative où les participants auront à remplir des questionnaires sur leurs
perceptions relativement à l’ENA ainsi que leurs compétences métacognitives. La phase qualitative porte sur
l’analyse de la démarche d’étudiants utilisant l’ENA à l’aide de protocoles de pensée verbaux suivis
d’entretiens d’explicitation.

Advance Collegiate Schools of Business (2018). AACSB Industry Brief: Lifelong Learning and Talent Management.
Tampa: FL: The Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB).
Ananiadou, K., & Claro, M. (2009). 21st Century Skills and Competences for New Millennium Learners in OECD
Countries, OECD Education Working Papers, No. 41, OECD Publishing, Paris: France.
Berdrow, I., & Evers, F. T. (2011). Bases of Competence: A Framework for Facilitating Reflective Learner-Centered
Educational Environments. Journal of Management Education, 35(3), 406‑4 27.
Finegold, D., & Notabartolo, A. S. (2016). 21st-Century Competencies and Their Impact: An Interdisciplinary
Literature Review. Menlo Park, CA: William and Flora Hewlett Foundation.
Flavell, J. H. (1979). Metacognition and cognitive monitoring: A new area of cognitive–developmental inquiry.
American Psychologist, 34(10), 906.
Ge, X., &Land, S. M. (2004). A Conceptual Framework for Scaffolding Ill-Structured Problem- Solving Processes
Using Question Prompts and Peer Interactions. Educational Technology Research and Development, 52(2),
5‑22 .
Hernández‐M a rch, J., Peso, M. M. del, & Leguey, S. (2009). Graduates’ Skills and Higher Education: The employers’
perspective. Tertiary Education and Management, 15(1), 1‑16 .
Kauffman, D. F., Ge, X., Xie, K., & Chen, C.-H. (2008). Prompting in Web-Based Environments: Supporting Self-
Monitoring and Problem Solving Skills in College Students. Journal of Educational Computing Research,
38(2), 115-137.
Wood, D., Bruner, J. S., & Ross, G. (1976). The Role of Tutoring in Problem Solving. Journal of Child Psychology
and Psychiatry, 17(2), 89-100.

Chantal Tremblay est doctorante en psychopédagogie à l’Université de Montréal et collaboratrice pour le Groupe
de recherche interuniversitaire sur l’intégration pédagogique des technologies (GRIIPTIC). Elle est aussi chargée
de cours en sciences économiques à HEC Montréal où elle a participé à différents projets de conception de matériel
et de vidéos pédagogiques pour le Département d’économie appliquée et la Direction des apprentissages et de
l’innovation pédagogique. Ses intérêts de recherche comprennent l’intégration d’outils numériques dans
l’enseignement supérieur, le développement des compétences métacognitives pour soutenir l’apprentissage, ainsi
que l’amélioration des pratiques pédagogiques utilisées dans l’enseignement de la gestion.

29